1. Définition Quantité de données stockées La miniaturisation Les enjeux 4 LA MINIATURISATION ET SES CONSÉQUENCES 5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Définition 2. 2. Quantité de données stockées 2. 3. La miniaturisation 3. 4. Les enjeux 4 LA MINIATURISATION ET SES CONSÉQUENCES 5"

Transcription

1 TABLE DES MATIÈRES 1. Définition 2 2. Quantité de données stockées 2 3. La miniaturisation 3 4. Les enjeux 4 LA MINIATURISATION ET SES CONSÉQUENCES 5 1. Contrainte de climatisation 5 2. Contrainte de filtration 6 3. Contrainte de sécurité incendie 7 4. Contrainte acoustique 7 LES SOLUTIONS 8 1. La disposition des baies 8 2. La ventilation 9 MÉTHODES INNOVANTES 14 NORMES ET RÈGLEMENTATION 15 SOLUTIONS F2A 18

2 1. Définition Le trafic virtuel a subi une croissance exponentielle ces vingt dernières années. Des milliards de données transitent chaque jour. Du simple protocole FTP aux complexes opérations bancaires, ces échanges de données régissent nos activités quotidiennes. Afin de mutualiser les coûts et de bénéficier des dernières avancées technologiques, la plupart des entreprises choisissent de déléguer à un Datacenter la prise en charge de leurs données virtuelles, en terme de stockage, ou encore de protocoles de transfert. Les Datacenters s organisent en salles informatiques contenant de larges baies de stockage où se trouvent les serveurs. Ce sont ces serveurs qui prennent en charge les données clients. Afin d assurer la disponibilité et la sécurité des données stockées, un Datacenter doit être en fonctionnement 24h/24 et 365 jours par an. La maintenance se fait toujours par section afin de garder active la majorité des baies de stockage Quantité de données stockées Selon la quantité de données à stocker, les caractéristiques d un Datacenter seront différentes : Le type de serveur employé et sa capacité maximale Le système de climatisation et de ventilation La consommation énergétique globale Un Datacenter s étend de 50m² dans le cas d un petit serveur à m² pour le Datacenter d Orange à Val de Reuil. Le plus grand Datacenter du monde se trouve au Canada et a une surface de m². La demande en hébergement est grandissante, mais elle peut aussi être ponctuelle, par exemple dans le cas d une campagne de communication. Les besoins en hébergement de données et en connectivité ont donné lieu à la création de Datacenter mobiles (cf. partie solutions). Il existe différents types de serveurs, qui varient dans leur performance de transmission et leur capacité de stockage. Les derniers en place sont les serveurs lames, possédant une capacité de stockage supérieure aux modèles précédents grâce à la mutualisation des composants logiciel dans un châssis, permettant au serveur d être plus compact. Par exemple, un serveur lame dernière génération pourra stocker 2 To de données. Dans une baie de stockage, on aura 4 ou 5 châssis (boitiers contenant entre 15 et 32 serveurs lames, selon leur taille).

3 2To Serveur lame 120 à 320 To Baie Dans une seul baie, on peut donc avoir jusqu à 320 To (pour comparaison, environ films ou 1,7 milliards de photos). Un Datacenter de télécom peut contenir plusieurs dizaines de baies de stockage. La quantité et l importance de ces données rendent le fonctionnement permanent des baies obligatoire. 3. La miniaturisation 30 à 60 To Châssis Evolution de la quantité de serveur utilisé pour stocker entre 30 et 60 To Source Dell Avec l évolution des procédés technologiques, les capacités de stockage grandissent tandis que la taille des appareils diminue de façon drastique. Evolution de la quantité de serveur utilisée pour stocker entre 30 et 60To Source Dell Bien que cette miniaturisation entraine des gains de place et une simplification des câblages, le dégagement calorifique de chaque serveur est démultiplié.

4 Gigaoctet Evolution de la capacité de stockage moyenne Source Grx.xrd L augmentation du dégagement calorifique des serveurs est directement liée à l augmentation de la capacité de stockage des équipements informatiques. Quantité de données stockées par baie Dégagement calorifique par baie Années Entre 1 et 100 Go To (soit fois plus que dans les années 90) 0.5kW-2kW 10 à 20kW (soit 10 fois plus que dans les années 90) 4 4. Les enjeux (note : 1To = 1000Go) Une étude menée en 2011 par Emerson network a permis d estimer le coût d une panne dans un Datacenter. Elle a été réalisée sur 41 Datacenters de plus de 760m², dans différents domaines d activité (vente en ligne, télécoms, médias ) et situés dans différents pays. On a ainsi pu évaluer qu une panne dans un Datacenter coûte environ 5600$ par minute. Le coût moyen d une panne est estimé à $. Ces valeurs sont basées sur une multitude de facteurs incluant : Perte ou corruption des données Perte de productivité Dommages matériels Détection de la cause principale de la panne et actions de récupération Répercutions légales et de régulation Perte de revenus Répercutions à long terme sur la réputation et la confiance des clients

5 La ventilation d un Datacenter est donc bien liée à des enjeux économiques réels et au bon fonctionnement des équipements informatiques. Ainsi, afin de garantir un fonctionnement permanent du Datacenter, des groupes électrogènes sont installés en parallèle du système d alimentation classique des serveurs. Ils interviennent dans le cas d une surcharge ou d une panne du réseau d alimentation publique. LA MINIATURISATION ET SES CONSÉQUENCES 1. Contrainte de climatisation Le fonctionnement d un Datacenter doit répondre à plusieurs exigences : de précision, de fiabilité, de maintenance rapide. 5 Afin de garantir un fonctionnement efficace des machines, la température des ordinateurs et l humidité doivent être contrôlés avec minutie, les valeurs demandées sont très précises et la climatisation doit être contrôlée à +/- 1 C près : Température Hygrométrie 20 à 26 C 50 à 60% HR (Note : HR = Humidité Relative) La chaleur émise par les équipements informatique est importante et extrêmement concentrée du fait de l espace réduit de stockage, ainsi, sans ventilation efficace, on peut atteindre les 35 C dans la pièce. Or le matériel requiert une température de fonctionnement comprise entre 20 et 26 C, une hygrométrie comprise entre 50 et 60% d humidité relative et une très grande pureté de l air. La ventilation, le refroidissement et la qualité d air de ces installations sont donc primordiaux, mais à la fois coûteux à la conception, à l entretien et en énergie. Les deux enjeux du refroidissement sont : l efficacité et l économie d énergie. L humidité de l air est contrôlée, car les écarts de température entre l avant et l arrière des baies peuvent créer des surcharges d électricité statique due à l évaporation des particules de vapeur d eau.

6 2. Contrainte de filtration Le niveau de filtration est de type G4, suivant la mesure décrite dans le document EN 779:2012. Le taux de particules dans l air peut grandement influer sur le type de refroidissement choisi pour un Datacenter (cf. free cooling). L implantation géographique est donc un facteur important. 6 Carte des concentrations en particules en Europe Source Efficient Datacenter Les filtres sont positionnés soit en entrée d air après les grilles extérieures, soit derrière les ventilateurs soufflant l air frais dans la salle des serveurs afin d éviter toute interférence avec le matériel informatique. Une mauvaise filtration entraine un dépôt de particules sur les machines, encrassant les systèmes. Si l humidité relative est trop élevée, cette poussière se remplit d eau et devient conductrice, ce qui peut endommager le matériel informatique.

7 3. Contrainte de sécurité incendie L extinction d un incendie dans un Datacenter tourne autour de deux enjeux majeurs : le fonctionnement en continu des serveurs, pendant l extinction, et l utilisation d éléments anti incendie non conducteurs, afin qu ils n abîment pas les composants du serveur. Plusieurs solutions peuvent être mises en place selon la taille du Datacenter et la densité des racks. Il existe plusieurs techniques pour pallier les dommages des méthodes d extinction classiques : - La diffusion d eau à haute pression : non conductrice, cette solution préserve les équipements électroniques. - L exposition par gaz inerte : Inergen. Ce composé baisse le taux d oxygène dans la pièce, ce qui conduit à l étouffement du feu. Afin de ne pas contribuer à un apport d oxygène, le réseau de ventilation doit être étanche (Classe 3 selon l EN1751) 4. Contrainte acoustique Les Datacenters présentent une concentration de machines bruyantes (Serveurs, climatisation, générateurs de secours). Afin de garantir un cadre de travail calme et réduire les nuisances acoustiques extérieures, des mesures doivent être prises pour réduire le niveau sonore émergent des équipements informatiques. Ces objectifs sont fixés par un bureau d étude. Pour les Datacenter situés en ville, le niveau sonore émergent du bâtiment est déterminé par la réglementation du voisinage (décret du 31 août 2006). 7

8 LES SOLUTIONS 1. La disposition des baies a. Allée chaude/froide Il existe des dispositions couloirs chauds/ couloirs froid. Au travers d un sol perforé on insuffle l air froid, qui en traversant la baie, se réchauffe et est extrait par le haut de la salle de la rangée suivante. Cette disposition peut être complétée par des séparations physiques entre les couloirs. 8 Source : VroomBlog b. Disposition en armoire La disposition la plus économique en matière d énergie reste celle consistant à enfermer deux lignes de baies à l intérieur d une armoire réfrigérante, et à extraire l air chaud sortant de l armoire par le haut de la salle. Cette méthode permet une perte minimale d énergie, car l air frais est spécifiquement orienté vers les serveurs à refroidir et seul l air chaud est extrait après passage au travers de baies. Source ANAE

9 c. Ancienne disposition Dans le cas de Datacenters dont la construction est ancienne, des dispositions moins efficaces et moins coûteuses existent, comme insuffler l air frais par le plafond et extraire l air chaud par un conduit parallèle, au plafond également. Cette méthode crée beaucoup de perte d énergie car l air chaud et l air froid se mélangent rapidement et sont extraits ensembles. Elle reste néanmoins moins couteuse à mettre en place. Dans ces cas-là, les baies sont placées en allées, dans un souci d économie de place, mais ne suivent pas de disposition d extraction spécifique. Type de disposition Armoires Allées chaudes/froides Efficacité de refroidissement ++ Empêche l air chaud de revenir dans la baie, concentre l air froid vers les points chauds + Concentre l air froid vers les points chauds Coûts de mise en place + Investissement plus conséquent, achat des armoirs contenant les baies ++ Pas besoin d investissement autre que le faux plancher et l unité de refroidissement, mise en place peu onéreuse 9 Coûts de fonctionnement ++ Aucune perte de charge, air chaud et air froid sont physiquement séparé + Pas de séparation physique, possibilité qu un peu d air froid soit extrait avec l air chaud : perte de charge 2. La ventilation On peut dégager plusieurs stratégies permettant de refroidir un Datacenter, appliquées selon les objectifs recherchés (éco-ventilation/ efficacité de ventilation/ coûts de maintenance/ sécurité du Datacenter); 3 méthodes de refroidissement peuvent être envisagées. a. Les méthodes dites de ventilation classique Ces stratégies sont mises en place dans la plupart des Datacenters. Elles comprennent une unité de refroidissement qui amène l air extérieur à la température idéale pour le matériel informatique et des batteries de ventilateurs qui le diffusent jusqu à la salle contenant les serveurs. Le soufflage se fait par le haut ou par le bas de la salle, et l extraction use du phénomène naturel de stratification.

10 Soufflage au travers d un faux plancher La station de refroidissement se trouve en dessous de la salle informatique et l air est acheminé au moyen d un plénum d une hauteur variant entre 60 et 120cm. L air est ensuite diffusé dans la salle au travers d un sol perforé au niveau des baies de stockage. L air neuf traverse les baies arrangées en allées ou enfermées dans des armoires et assure leur refroidissement, puis, une fois réchauffé, il est extrait par le plafond ou repris grâce à une série de registres, et servira à chauffer une autre partie du bâtiment, ou sera refroidi à nouveau. Source Sanity Technology 10 Soufflage d air frais par le plafond L apport d air frais se fait par le plafond de la salle. Il traverse les baies arrangées en allées ou enfermées en armoire, où il est réchauffé, puis extrait encore par le plafond, au travers d un conduit différent de celui d apport d air frais. Il est ensuite acheminé jusqu aux centrales de refroidissement, puis à nouveau insufflé dans la salle. Source Liberty Ind

11 Ces stratégies sont les plus utilisées car elles peuvent être facilement mises en œuvre dans les Datacenters de moyenne et grande taille, à des coûts maitrisés, autant lors d une mise à niveau d un système de refroidissement que lors de la construction du Datacenter. Méthode alternative: la ventilation basse vitesse Elle est mise en place dans des Datacenters en cours de construction, car elle nécessite un agencement spécifique. L unité de refroidissement est placée sous la salle de stockage et diffuse l air refroidi par les centrales de traitement d air, à très faible vitesse au travers d un plancher perforé (plénum). Cette méthode permet une économie d énergie considérable, car elle ne demande qu un débit de ventilation très faible. Les phénomènes de convection et de surpression facilitent l extraction par le plafond ; l air chaud est alors dirigé vers l extérieur ou repris à l intérieur du système où il sera refroidi et à nouveau diffusé dans le bâtiment. Afin de limiter les pertes de charge, les registres utilisés pour orienter le flux d air doivent être de grande taille, de manière à avoir le moins de pertes de charge possible. Vue en coupe d un Datacenter utilisant le système de ventilation à basse vitesse : 11 Reprise de l air chaud sorti des baies pour être à nouveau refroidi, ou utilisé pour le chauffage des locaux Baie de stockage Registre de type tertiaire avec une étanchéité de classe 1 à 3(selon EN 1751) selon le type d extinction d incendie Sortie d air chaud Entrée d air 60cm-120cm Ventilateurs Plénum perforé/ arrivée d air frais

12 b. Le Free Cooling Entrée d air Il s agit d une stratégie permettant des économies d énergie substantielles. Cette méthode utilise l air extérieur pour refroidir le Datacenter. Elle est extrêmement économique mais sont utilisation est optimum lorsque la température extérieure est inférieure à 13 C. Un programme se charge d analyser la température extérieure et lorsqu elle est suffisamment basse, la régulation adapte le système de climatisation (inverter) via un fonctionnement modulant. Cette méthode peut être couplée à une ventilation à débit constant. Afin de limiter les pertes de charges, les registres et les grilles extérieures de prise d air doivent avoir des surfaces libres suffisamment importantes. Sortie d air Principe du free cooling Source efficient Datacenter Dell a mené des expériences de refroidissement d un Datacenter avec une stratégie de free cooling uniquement. Au nouveau Mexique, où les températures sont pourtant élevées, allant de 23.3 C à 33.3 C et où l humidité est fluctuante, avec des variations de 4 à 90% d humidité relative, l expérience s est déroulée sur une durée de 10 mois sans augmentation du nombre de pannes des serveurs et sans diminution de leur rendement. 12 c. Le rack confiné Il est généralement utilisé pour des applications mobiles de Datacenter. Il est compris d une entrée d air frais haute, avec un flux descendant aspiré par le bas de l armoire. Ce flux d air passe au travers des «points chauds» du rack où il est à nouveau refroidi en haut puis réinjecté dans le circuit. Cette même stratégie de refroidissement est parfois remplacée par un système hydraulique. On constate en effet que la conductivité thermique de l eau est 500 fois supérieure à celle de l air.

13 Récapitulatif des différentes stratégies de refroidissement : Type de ventilation Efficacité de refroidissement Soufflage par le haut Moyenne : perte d efficacité due au mélange de l air chaud et froid Classique Soufflage par un faux plancher Bonne : suivant la disposition des racks Ventilation basse vitesse Très bonne : armoires réfrigérées Free cooling Bonne : lorsque T extérieur inférieur à 13 C Rack-confiné Très bonne : refroidissement individuel, cible les points chauds de la baie Coûts de mise en place Faibles Moyens Elevés Faibles Achat des racks Coûts de fonctionnement Elevés Moyens Faibles Très faibles Elevés Eco-viabilité (PUE) Faible Moyenne Elevée Elevée NR L efficacité d un Datacenter est mesurée au moyen d un indicateur appelé PUE (Power Usage Effectiveness). Il qualifie l efficacité énergétique d un Datacenter. C est un des éléments de l informatique éco-responsable. 13

14 MÉTHODES INNOVANTES La chaleur émise par les Datacenters est en quelques points du globe, récupérée au moyen d un système hydraulique et acheminée parfois dans un rayon d un kilomètre, aux bâtiments l entourant, les approvisionnant en eau chaude et en chauffage. Ces pratiques ont notamment été mises en place dans les Datacenters d Helsinki et du val d Europe. Dans le Datacenter du LPSC à Grenoble, l air chaud extrait est aussi récupéré au moyen d un ensemble de registres qui le réoriente vers des salles habitées du bâtiment. 14 Google, dans une stratégie innovante, a équipé son Datacenter du comté de Douglas (USA) d un système d épuration de l eau servant à la climatisation. Ils peuvent ainsi détourner 30% des eaux usagées de la ville avoisinante pour faire tourner leur système de ventilation, tout en la recyclant et en la rejetant dans la rivière la plus proche.

15 NORMES ET RÈGLEMENTATION DOSSIER DATACENTER CONTRAINTE D ÉTANCHÉITÉ : Norme EN 1751 L étanchéité à l air d un registre est définie par la norme EN Le débit de fuite est mesuré en amont et en aval au travers d un registre fermé, puis classé en 4 catégories (voir ci-dessous) Classe 4 Classe 3 Classe 2 Classe 1 Pression en Pa Débit de fuite en l.s-1.m-2 Dans le cas de l extinction d un incendie par composé inerte, le taux de fuite doit être le plus faible possible, afin de limiter l apport d air extérieur

16 NORMES DE FILTRATION : Norme EN Elle décrit les efficacités de filtration minimale des filtres F7, F8 et F9. Elle contribue également à résoudre le problème des filtres synthétiques chargés d électricité statique en imposant une classification basée sur cette valeur. Arrêté du 25 juin Article CH38 Il décrit les contraintes de filtration pour les centrales d air traitant plus de m³/h. Il explicite également les conditions d utilisation des filtres M4 : «Les filtres dont les matériaux sont de catégorie M 4 ou non classés peuvent toutefois être utilisés à condition que l installation comporte en aggravation des dispositions prévues au 1 ci-dessus : - soit un clapet assurant un coupe-feu de traversée de 30 minutes à la place du registre métallique ; - soit le maintien du registre métallique complété d un dispositif approprié d extinction automatique asservi au détecteur autonome.» darticle=legiarti &cidtexte=legitext &datetexte= EUROVENT 4/5 16 L Eurovent 4/5 est une adaptation de l ASHRAE 52-76,il classifie les pré-filtres en 4 classes, selon leur Arrestance moyenne de poussière. Les filtres sont eux classés en 5 catégories. Cette norme est à la base de la plupart des standards nationaux de filtration. Air%20Filters%202012_ pdf DOCUMENT D AIDE À LA CONCEPTION D UN DATACENTER ET DE SES MÉTHODES DE VENTILATION : Pacific Gas and Electric Company Ce document rassemble diverses méthodes tant dans la conception d un Datacenter, que dans les différentes dispositions optimales de refroidissement du matériel informatique.

17 Aide à la conception d une ventilation reposant sur le Free Cooling Ce document décrit les installations d un Datacenter de LPSC (Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble). Il explique les différentes façons de mettre en place un système reposant sur le Free cooling. pdf NORME ACOUSTIQUE : Bruit de voisinage, décret n du 31 août 2006 Ce décret régule le bruit des équipements de ventilation lorsqu ils sont à proximité d une zone habitée. La limite applicable est de 30dB(A) à l extérieur du bâtiment. Il existe deux cas d application de correctifs : L établissement est contigu à un local d habitation : les valeurs maximales d émergence ne peuvent être supérieures à 3 db dans les octaves normalisées de 125 Hz à 4000 Hz (décret de 1998) L établissement n est pas contigu à un local d habitation : l émergence globale ne doit pas dépasser 5 décibels au dessus du bruit ambiant entre 7 h et 22 h, et 3 décibels de 22 h à 7 h avec une pondération pouvant augmenter le seuil de 9 db selon la durée de la nuisance (décret de 1995 modifié) 17 Bruit au travail, décret n du 19 juillet 2006 Cette réglementation fixe : la valeur limite d exposition des travailleurs au bruit à 87 db(a) et à 200 Pa pour la pression de crête. les valeurs d exposition supérieures déclenchant l action à 85 db(a) et 140 Pa pour la pression acoustique. En cas de dépassement, l employeur a alors l obligation de mettre en œuvre des mesures afin de réduire l exposition au bruit. les valeurs d exposition inférieures déclenchant l action à 80 db(a) et 112 Pa. S

18 SOLUTIONS F2A Registres tertiaires Registre d isolement tertiaire grandes dimensions PLS Grande dimension 2000x1950 mm Etanchéité amont-aval classe 3 (selon EN 1751) résistant à une pression de 2 000Pa En option, registre motorisable Registres pouvant être couplés pour des applications spécifiques : registre couplé à des grilles : pare-pluie, anti-volatile registre couplés à des plans filtrants (efficacité G4 à F7) 18 Silencieux, Baffles Les baffles SONIE BS s installent dans les réseaux aérauliques et permettent d atténuer les nuisances sonores générées par le système de ventilation Tests en laboratoire indépendant (EN 7235) Facile à installer : 35% plus léger Meilleures atténuations en basses fréquences Protection anti-érosion Classement au feu A2 Départ usine h pour les dimensions standards

19 Grilles acoustique SONIE GNB Complément d atténuation en fin de réseau Composée d un isolant en laine minérale à l intérieur des lames Dispositif anti volatile Gain acoustique en mettant en série deux grilles Performances acoustiques testées en laboratoire indépendant (EN 7235) Protection anti-érosion : tôle perforée située en sous-face des lames 19 Grilles entrée/sortie d air GN/GH Pertes de charge optimisées Pare-pluie Grille anti-volatile Grandes dimensions sans renfort intermédiaire Montage possible ac un piège à son, registre ou clapet anti-retour Cadre et lames en acier galvanisé

Dossier groupes électrogènes

Dossier groupes électrogènes Dossier groupes électrogènes Contexte et problématiques Table des matières Contexte 2 1. Modes d utilisation des GE 2 2. Définition et fonctionnement 5 Problématique 6 1. Ventilation 6 2. Préchauffage

Plus en détail

1. Définition : 2 2. Problématique et contraintes communes : 2. Plusieurs domaines d application 5

1. Définition : 2 2. Problématique et contraintes communes : 2. Plusieurs domaines d application 5 Dossier TERtiaire Contexte et problématique Table des matières Contexte 2 1. Définition : 2 2. Problématique et contraintes communes : 2 Plusieurs domaines d application 5 1. Bureaux 5 2. Boutiques, GMS,

Plus en détail

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau Nouveau Récupérateur haute performance avec PAC intégrée ÆÆTarifs p. 1142 ÆÆPièces détachées p. 1947 échangeur Contre-flux Moteur Basse consommation ECM RAFRAICHISSEMENT PAC intégrée InsTAllation Intérieur

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE 1. Introduction Une installation de climatisation centralisée est constituée d un ensemble de matériels ayant les fonctions suivantes

Plus en détail

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centre de traitement d air simple flux Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centrale de traitement d air. Généralités Les centrales d air actuelles

Plus en détail

LA SOLUTION AÉRAULIQUE ET ACOUSTIQUE RACCORDEMENTS SOUPLES. www.f2a.fr

LA SOLUTION AÉRAULIQUE ET ACOUSTIQUE RACCORDEMENTS SOUPLES. www.f2a.fr LA SOLUTION AÉRAULIQUE ET ACOUSTIQUE ACOUSTIQUE GRILLES & VOLETS RACCORDEMENTS SOUPLES GAINES TEXTILES www.f2a.fr RACCORDEMENTS SOUPLES PAGE 10 ACOUSTIQUE PAGES 4-5 Manchettes et flexibles Baffles et silencieux

Plus en détail

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER Règles d'ingénierie du Data Center SOMMAIRE La problématique La climatisation Les planchers techniques L énergie L urbanisation L industrialisation Conclusion LA PROBLEMATIQUE Rappel sur les Tiers Chaque

Plus en détail

MR Modulo MR Mono. Modules de régulation. Tertiaire

MR Modulo MR Mono. Modules de régulation. Tertiaire C O M P O S A N T S A E R A U L I Q U E S MR Modulo MR Mono Modules de régulation Tertiaire 2 MR Modulo MR Mono MR Modulo, MR Mono le bon équilibrage des réseaux aérauliques Pour répondre aux enjeux de

Plus en détail

Faux plancher Uniflair pour Data Centers. Une solution, de nombreux avantages

Faux plancher Uniflair pour Data Centers. Une solution, de nombreux avantages Faux plancher Uniflair pour Data Centers Une solution, de nombreux avantages Une solution, de nombreux avantages Salle serveurs Haute résistance aux contraintes et charges verticales, accessoires de distribution

Plus en détail

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com Fiche commerciale Clim eau glacée Boîte vav induction Boîte à débit d air variable Climatisation eau glacée Direct @ccess Boîte VAV induction rectangulaire à induction avantages Plage de fonctionnement

Plus en détail

I.10 GTDI GTDI Utilisation GTDI Composition Motoventilateurs

I.10 GTDI GTDI Utilisation GTDI Composition Motoventilateurs I.1 GTDI Unité de avec un rendement < 75% A flux croisé Qv 5m3/h double flux type GTDI Unité de récupération d énergie GTDI est une centrale double flux équipée d un échangeur statique à flux croisés à

Plus en détail

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 1. Etat actuel de la situation - Cahier des charges et besoins utilisateurs prédéfinis - Parmi les différentes variantes techniques proposées, un concept a été

Plus en détail

GAMME CDFI CDFI 2 RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE. Centrales double flux Débit de 200 à 5 000 m 3 /h P116

GAMME CDFI CDFI 2 RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE. Centrales double flux Débit de 200 à 5 000 m 3 /h P116 RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE GAMME Centrales double flux Débit de 00 à 5 000 m 3 /h 0 P116 CALADAIR I 61 rue de Saint Véran I 1000 MÂCON LOCHÉ I Tél. 33 (0)3 85 36 8 00 Fax 33 (0)3 85 36 8 01 I www.caladair.com

Plus en détail

Confinement et optimisation énergétique

Confinement et optimisation énergétique Confinement et optimisation énergétique Rédacteur : Rémy FEBVRE : remy.febvre@modul-data-center.com IPenergy 2015 communication et reproduction interdites sans accord écrit préalable Page 1/7 1 GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

Ventilo-convecteur KL. Mural Plafonnier

Ventilo-convecteur KL. Mural Plafonnier Ventilo-convecteur KL Mural Plafonnier 1 Description Mural carrossé soufflage par le dessus 7 tailles de ventilo-convecteur pour des débits d air allant de 150 à 1077 m³/h, des puissances calorifiques

Plus en détail

Fiche commerciale. Chauffage. Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire. www.france-air.com

Fiche commerciale. Chauffage. Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire. www.france-air.com Fiche commerciale Chauffage Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire Chauffage Direct @ccess Volcane II récupérateur de chaleur avantages Réduction des dépenses énergétiques (jusqu à 60 % de

Plus en détail

Filtration. Schéma de principe de la filtration

Filtration. Schéma de principe de la filtration Filtration textes : R. Gregori, service gestion des fluides Photos/S. Elmosnino panneau 1 Le traitement de l eau est une des parties techniques parmi les plus importantes pour le bon fonctionnement d une

Plus en détail

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE INDUSTRIE PERSONNALISATION DOSSIER DE PRESSE DU 13 au 16 MARS 2014 DOSSIER DE PRESSE SALON 2014 INDUSTRIE PERSONNALISATION INNOVATIONS CHEMINÉ E S POUJOULAT Cheminées Poujoulat présente au Concours de

Plus en détail

Chauffage industriel et tertiaire CASSETTES RAYONNANTES, AÉROTHERMES, RIDEAUX D AIR. Une gamme complète pour répondre à toutes les configurations

Chauffage industriel et tertiaire CASSETTES RAYONNANTES, AÉROTHERMES, RIDEAUX D AIR. Une gamme complète pour répondre à toutes les configurations Chauffage industriel et tertiaire CASSETTES RAYONNANTES, AÉROTHERMES, RIDEAUX D AIR Une gamme complète pour répondre à toutes les configurations 3 modes de chauffage Les cassettes rayonnantes Les cassettes

Plus en détail

Vers le Green Datacenter. du contrôle á la réduction des coûts l innovation au service de l environnement

Vers le Green Datacenter. du contrôle á la réduction des coûts l innovation au service de l environnement Vers le Green Datacenter du contrôle á la réduction des coûts l innovation au service de l environnement G r e e n D a t a C e n t e r S o l u t i o n s C est une marque identifiant la ligne de produits,

Plus en détail

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical FRnOG, 25/01/2013 Marilyn, un datacenter vertical www.celeste.fr Marilyn, un datacenter vertical Pourquoi un datacenter? Pourquoi l air? Pourquoi vertical? Qui est CELESTE? CELESTE est fournisseur d accès

Plus en détail

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité La climatisation des salles informatiques: compréhension et état des lieux Charles Vion, Responsable Service Projet Sylvain Ferrier,

Plus en détail

EHDC. Système de refroidissement pour Data Center et armoires de serveur.

EHDC. Système de refroidissement pour Data Center et armoires de serveur. EHDC Système de refroidissement pour Data Center et armoires de serveur. EHDC PEN LP EHDC L est un module de refroidissement à haute densité pour les configurations en boucle ouverte. Il peut être utilisé

Plus en détail

Séparation air froid- air chaud. page 3. Organisation des câbles. page 9. Contrôle de l environnement. page 14

Séparation air froid- air chaud. page 3. Organisation des câbles. page 9. Contrôle de l environnement. page 14 Séparation air froid- air chaud Climatisation à économie d énergie Protection des câbles page 3 page 5 page 8 BladeShelter les produits ESTCI Economie d énergie par Système de climatisation innovant pour

Plus en détail

Renovent Excellent 300

Renovent Excellent 300 NOUVEAU Ventilation double flux haut rendement «Plug and Play» Centrale de ventilation mécanique double flux haut rendement idéale pour les projets de maisons neuves individuelles. Débit d air de 300 m

Plus en détail

Appareils de ventilation à récupération d énergie

Appareils de ventilation à récupération d énergie Énergies renouvelables VENTILATION Appareils de ventilation à récupération d énergie Ventilation double flux et systèmes multifonction qui assurent également le chauffage, la production d eau chaude sanitaire

Plus en détail

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité HRV 501 1 Description générale 3 2 Caractéristiques techniques 5 3 Accessoires 7 Sous réserve de

Plus en détail

HéVéO II FIL. Efficacité LA PERFORMANCE EN TOUTE SIMPLICITÉ VENTILATION DOUBLE FLUX TRÈS HAUT RENDEMENT COMMANDE FILAIRE. 92% certifiée. www.nather.

HéVéO II FIL. Efficacité LA PERFORMANCE EN TOUTE SIMPLICITÉ VENTILATION DOUBLE FLUX TRÈS HAUT RENDEMENT COMMANDE FILAIRE. 92% certifiée. www.nather. LA PERFORMANCE EN TOUTE SIMPLICITÉ Efficacité 92% certifiée VMC HéVéO II FIL VENTILATION DOUBLE FLUX TRÈS HAUT RENDEMENT COMMANDE FILAIRE certifi ée www.nather.fr HéVéO II FILAIRE certifi ée La centrale

Plus en détail

Bouches de soufflage chauffantes ECO LA MARQUE DES PROS Chauffage par ventilation pour maisons passives.

Bouches de soufflage chauffantes ECO LA MARQUE DES PROS Chauffage par ventilation pour maisons passives. LA MARQUE DES PROS Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives La récupération

Plus en détail

Applications spéciales

Applications spéciales Applications spéciales Applications spéciales La gamme Applications spéciales Module air neuf à récupération d énergie Le Lossnay* apporte de l air neuf en intégrant un système de récupération de chaleur

Plus en détail

Assises DATACENTER. Le 17 avril 2013 Pavillon Dauphine, Paris A. de Moissac

Assises DATACENTER. Le 17 avril 2013 Pavillon Dauphine, Paris A. de Moissac Le 17 avril 2013 Pavillon Dauphine, Paris A. de Moissac Chaine de l efficacité énergétique Parlons CAPEX,OPEX,ROI : seuil de déclenchement Urbanisation? Le froid, c est pas sorcier Contraintes et autres

Plus en détail

Air neuf. Economie Ecologie

Air neuf. Economie Ecologie Hitachi 2010 174 Air neuf Economie Ecologie Pour tous les locaux nécessitant l apport d air neuf, pour assurer chauffage et rafraîchissement en assurant des économies d énergie. Confort Performances Qualité

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Réflexion et étude d une salle informatique à haute efficacité énergétique

Réflexion et étude d une salle informatique à haute efficacité énergétique Réflexion et étude d une salle informatique à haute efficacité énergétique Client : Grand groupe bancaire Année : 2007 Surface : 750 m2 (x4) Puissance électrique Informatique : 1.5 MW Typologie : Salle

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

Zehnder ComfoAir 200. Ventilation double flux haute performance. Ed.a. radiofréquences RFZ (3 vitesses + survitesse minutée réglable)

Zehnder ComfoAir 200. Ventilation double flux haute performance. Ed.a. radiofréquences RFZ (3 vitesses + survitesse minutée réglable) Version 07/2014 9 Unité de commande ComfoSense radiofréquences RFZ (3 vitesses + survitesse minutée réglable) électronique ComfoSense, inclus sur les versions Luxe. Fonctionnalités du ComfoSense : 4 vitesses,

Plus en détail

L efficacité énergétique...

L efficacité énergétique... ...par un meilleur contrôle de la qualité de l air dans les systèmes de ventilation et de conditionnement d air (EN 13779) 1 Hannes Lütz Produktmanager CentraLine c/o Honeywell GmbH 06 I 2008 On parle

Plus en détail

Renovent Sky 150 et 300

Renovent Sky 150 et 300 Ventilation double flux haut rendement compacte NOUVEAU Centrales de ventilation mécanique double flux haut rendement idéales pour les projets neufs en logements collectifs ou de rénovation en maisons

Plus en détail

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION TRAITEMENT D AIRD ET VENTILATION D1 Sommaire Section 7 Traitement d air d et ventilation Articles CH 28 à CH 43 - CH 28 - Définitions - CH 29 à CH 40 Sous-section section 1 : Ventilation de confort - CH

Plus en détail

VI Basse consommation inverter

VI Basse consommation inverter [ VERSION SURBAISSÉE ] CV CH CH 7 W pour 1 kw diffusé Applications Chauffage et/ou climatisation en résidentiel ou tertiaire NC Avantages Une offre compétitive en ventilo-convecteurs pour systèmes à eau

Plus en détail

Ventilateur mural extérieur:

Ventilateur mural extérieur: Ventilateur mural extérieur: Pour une aération agréable et silencieuse. LA MARQUE DES PROS Ventilateur mural extérieur AV Les nouveaux ventilateurs muraux extérieurs AV sont la solution optimale pour une

Plus en détail

Note technique. Free-cooling direct dans les salles serveurs

Note technique. Free-cooling direct dans les salles serveurs Note technique Free-cooling direct dans les salles serveurs Version / Date NT11-05 Version 1.0 du 24/01/2012 Auteurs David Chénier Lucie Dente 2012, Amoès SAS. Toute utilisation, reproduction intégrale

Plus en détail

Nouveauté. nouvelles gammes de ventilateurs collectifs pour la ventilation modulée

Nouveauté. nouvelles gammes de ventilateurs collectifs pour la ventilation modulée Nouveauté nouvelles gammes de ventilateurs collectifs pour la ventilation modulée - 2 3 et deux nouvelles gammes de ventilateurs collectifs pour la ventilation modulée Les gammes de ventilateurs VCZ et

Plus en détail

Thermozone AC 200. Rideaux d air pour portes d entrée jusqu à 2,5 mètres de hauteur

Thermozone AC 200. Rideaux d air pour portes d entrée jusqu à 2,5 mètres de hauteur R Thermozone AC 200 Température ambiante, sans chauffage Chauffage électrique 3-15 kw Chauffage à eau chaude Longueurs: 1, 1,5 et 2 mètres Thermozone AC 200 Rideaux d air pour portes d entrée jusqu à 2,5

Plus en détail

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air Poutres climatiques 2012 2.9 Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air poutre climatique active standard Unité confort poutre climatique passive poutre climatique sur demande Modèle

Plus en détail

C.T.A. centrale de traitement d air : Modulys TA 500 FTE 101 158 A

C.T.A. centrale de traitement d air : Modulys TA 500 FTE 101 158 A centrale de traitement d air : Modulys FTE 101 158 A Août 2004 Modulys centrale de traitement d air extraplate avantages Adaptabilité des paramètres de fonctionnement (transmission poulies-courroies).

Plus en détail

Des réponses aux défis énergétiques de demain en chauffage, rafraîchissement et ventilation. bâtiments tertiaires

Des réponses aux défis énergétiques de demain en chauffage, rafraîchissement et ventilation. bâtiments tertiaires Des réponses aux défis énergétiques de demain en chauffage, rafraîchissement et ventilation. bâtiments tertiaires 02 évolution des consommations énergétiques RT 2005 / RT 2012 (bâtiments de bureaux neufs)

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air.

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air. Fiche commerciale Ventilation Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée Ventilation Direct @ccess Direct @ccess Tempérys caisson d insufflation double-peau avec batterie

Plus en détail

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique engineering Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique APIS Engineering est un Bureau d Etudes spécialisé dans les infrastructures techniques des Centres Informatiques de nouvelle génération.

Plus en détail

La ventilation en rénovation r Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur.

La ventilation en rénovation r Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur. La ventilation en rénovation r : Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur Octobre 2010 Introduction Il s agit de présenter ici le point de vue d un maître

Plus en détail

www.hdgdev.com Franck SIMONNET

www.hdgdev.com Franck SIMONNET www.hdgdev.com Franck SIMONNET Chargé de prescription 1 VMC double flux Dee Fly Maison individuelle Juin 2009 Principe du double flux Le renouvellement de l air est assuré mécaniquement par insufflation

Plus en détail

DFE RH. Centrale double flux haute efficacité

DFE RH. Centrale double flux haute efficacité V E N T I L A T I O N Centrale double flux haute efficacité 2 Une gamme de centrales double flux haute efficacité facile à installer. Les centrales double flux s imposent aujourd hui sur le marché des

Plus en détail

des solutions efficaces

des solutions efficaces des solutions efficaces & Ventiloconvecteurs La combinaison parfaite pour votre système de confort domestique. Chaque climatiseur ou thermopompe a besoin d une unité intérieure pour faire circuler l air

Plus en détail

FHE VMC Double flux avec déshumificateur d air, rafraîchissement en été et maintien de température en hiver

FHE VMC Double flux avec déshumificateur d air, rafraîchissement en été et maintien de température en hiver VMC Double flux avec déshumificateur d air, rafraîchissement en été et maintien de température en hiver Les VMC double flux à haute performance des séries sont destinés à ventiler, déshumidifier l'air,

Plus en détail

Clean Air Solutions Systèmes de purification de l air. Chauffage Rafraîchissement Ventilation Purification d air

Clean Air Solutions Systèmes de purification de l air. Chauffage Rafraîchissement Ventilation Purification d air Clean Air Solutions Systèmes de purification de l air Chauffage Rafraîchissement Ventilation Purification d air Zehnder tout pour un climat ambiant de bien-être, sain et efficient du point de vue énergétique

Plus en détail

Lindab Poutres climatiques. Terminaux à eau. Avantages Larges gammes de poutres certifiées EUROVENT

Lindab Poutres climatiques. Terminaux à eau. Avantages Larges gammes de poutres certifiées EUROVENT lindab poutres Avantages Larges gammes de poutres certifiées EUROVENT Eco-énergétique Applications Tertiaires (bureaux, hôpitaux, hôtels...) Modularité et design Neuf et rénovation Simplicité de montage

Plus en détail

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur en logement > pompes à chaleur 113 Fonctionnement air/eau réversible Puissance De 6 à 24 kw Technologie Inverter Modulation de 30 à 140 % Gaz frigorifique R410 a Arcoa 2 Pompe à chaleur monobloc inverter

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

LES SOLUTIONS ATLANTIC RT 2012

LES SOLUTIONS ATLANTIC RT 2012 www.atlantic-prescription.fr Un espace dédié à la prescription : Actualités Informations Téléchargement de documentation LES SOLUTIONS ATLANTIC RT 2012 Réglementation La RT 2012 Nouvelle réglementation

Plus en détail

L enjeu de la ventilation

L enjeu de la ventilation L enjeu de la ventilation Laurent Cabau France Air L enjeu de la ventilation Sous deux aspects: Réglementaire et Sanitaire Besoins, débits Techniquement et réglementaire Simple flux autoréglable Simple

Plus en détail

CHAUFFAGE - CLIMATISATION PLH-AKH & PLA-PAA

CHAUFFAGE - CLIMATISATION PLH-AKH & PLA-PAA CHAUFFAGE - CLIMATISATION S E R I E S PLH-AKH & PLA-PAA P O W E R C A S S E T T E P O W E R C A S S E T T E : L A P U I S S A N C E E S T E N E L L E N O U V E A U P R O D U I T C O N F O R T A B S O L

Plus en détail

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf:

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf: RECUPERATION D'ENERGIE I. PRINCIPE La réglementation sanitaire impose l introduction d un minimum d air neuf dans les locaux ce qui implique le rejet d air se trouvant proche des conditions de l ambiance

Plus en détail

Produits et services associés DOSSIER DE PRESCRIPTION

Produits et services associés DOSSIER DE PRESCRIPTION Gamme VRF Produits et services associés DOSSIER DE PRESCRIPTION * PARTENARIAT EXCLUSIF *Notre partenaire Fujitsu participe au programme EUROVENT pour les VRF. Retrouvez les modèles concernés et les données

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

Assainissement d ambiance de travail AMBICLEAN

Assainissement d ambiance de travail AMBICLEAN I : Assainissement d ambiance de travail Assainissement d ambiance de travail AMBICLEAN Fiche I4 Principe de fonctionnement Avant propos Outre le respect des VMEP (Valeur Moyenne d Exposition Professionnelle)

Plus en détail

Ventilations d habitations, présentation et comparaison

Ventilations d habitations, présentation et comparaison DOSSIER VENTILATION Page 1 / 7 Ventilations d habitations, présentation et comparaison INTRODUCTION Nous passons 90 % de notre temps chez nous, dans des bureaux ou des usines, des moyens de transports,

Plus en détail

Armoires de traitement d air. CIATRONIC System la climatisation ultime précision N 05.93 D

Armoires de traitement d air. CIATRONIC System la climatisation ultime précision N 05.93 D u n i v e r s a l c o m f o r t Armoires de traitement d air CIATRONIC System la climatisation ultime précision N 05.93 D CIATRONIC System Traitement d air > CIAT, Leader européen du traitement de l air

Plus en détail

AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION

AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectifs de la présentation Identifier les principaux

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE SOMMAIRE DATA CENTER OPTION SERVICE 1. Architecture proposée 2. Constituants de la solution 3. Supervision 1 1 ARCHITECTURE GENERALE 2 Implantation Plan du site et localisation de la salle informatique

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

L hébergement. Haute Qualité haute Densité. Confiez votre plateforme serveur à des professionnels

L hébergement. Haute Qualité haute Densité. Confiez votre plateforme serveur à des professionnels Confiez votre plateforme serveur à des professionnels Data Center Technologies, propose un environnement complet d hébergement de haute qualité et haute densité. Propriétaire de son propre centre serveur

Plus en détail

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur Isolation UN PEU DE THÉORIE L isolation de la maison a deux fonctions : réduire les dépenses de chauffage et accroître le confort de la maison. Pour savoir quoi et comment isoler, quelques notions théoriques

Plus en détail

Système de climatisation pour grands ensembles

Système de climatisation pour grands ensembles Système de climatisation pour grands ensembles Alliant puissance et rendement, les groupes extérieurs DVM PLUS IV assurent un refroidissement et un chauffage optimisés pour les grands ensembles renfermant

Plus en détail

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte KLIMAT Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte Mark possède une série de centrales de traitement d air qui peuvent être utilisées dans

Plus en détail

Mode chauffage. Mode refroidissement ou dégivrage par inversion de cycle (Vanne quatre voies active)

Mode chauffage. Mode refroidissement ou dégivrage par inversion de cycle (Vanne quatre voies active) Documentation technique Pompes à chaleur piscine Polytropic, une société du groupe CTA Polytropic Créée en 2003, Polytropic met à profit le savoir-faire industriel et commercial du groupe CTA pour proposer

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

Volcane II Récupérateur de Chaleur Notice d Installation d Utilisation de Maintenance

Volcane II Récupérateur de Chaleur Notice d Installation d Utilisation de Maintenance NT 1166 C 1 /16 20/11/2008 MANUEL D INSTALLATION NORMES DE SECURITE ET MARQUAGE CE Nos techniciens sont régulièrement engagés dans la recherche et le développement de produits de plus en plus efficace

Plus en détail

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Nicolas BLONDET, Prescripteur habitat ALDES représentant UNICLIMA Qualité de l'air : les enjeux 4 juillet 2013 Toulouse Attestation acoustique

Plus en détail

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS)

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) 1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) La sensibilité de ce système est 10 fois supérieure à celle des détecteurs ponctuels. Surface couverte par détecteur Page 1

Plus en détail

Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS

Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS Intervenant : Rémy ROSSILLON Bureau d étude Sixième Sens Ingénierie Sixième sens Ingénierie est membre du GIE ICARE 1/

Plus en détail

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type MSA100 et MSA200. Type MKA100 et MKA200 6/9/F/1

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type MSA100 et MSA200. Type MKA100 et MKA200 6/9/F/1 6/9/F/1 Silencieux à baffles Type MSA100 et MSA200 Baffles pour silencieux Type MKA100 et MKA200 Baffles à faible consommation d énergie avec cadre aérodynamique DIN EN ISO TESTED DIN EN ISO TESTED Sommaire

Plus en détail

Armoire de traitement d'air. Ciatronic System. Solutions pour data centers N 10.114 D

Armoire de traitement d'air. Ciatronic System. Solutions pour data centers N 10.114 D Armoire de traitement d'air Ciatronic System Solutions pour data centers N 10.114 D Production CIATRONIC FREE CHILLING Aquaciat power Technologie multi compresseurs parfaitement adaptée afin de favoriser

Plus en détail

TSA - Diffuseur à jet rotatif TSA. Diffuseur à jet rotatif

TSA - Diffuseur à jet rotatif TSA. Diffuseur à jet rotatif TSA Diffuseur à jet rotatif Jet d air horizontal avec effet de plafond pour rafraîchissement ou jet compact hélicoïdal vertical pour application en chauffage Adapté aux locaux de grandes hauteurs La forme

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔTS* VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix. les 5 CHAUFFE-EAU

CRÉDIT D IMPÔTS* VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix. les 5 CHAUFFE-EAU VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix les P r o d u i t s 75 % D ÉconoMies sur la consommation liée À l eau chaude chauffage De l eau JusQu À 62 c avec la PoMPe À chaleur 10 %

Plus en détail

TEXI-SOFT GAINE TEXTILE 05/06/2013. Diffusion totale ou partielle par porosité du tissu

TEXI-SOFT GAINE TEXTILE 05/06/2013. Diffusion totale ou partielle par porosité du tissu Diffusion totale ou partielle par porosité du tissu 05/06/2013 SOUS RÉSERVE DE MODIFICATION SANS PRÉAVIS AÉRAULIQUE THERMIQUE INDUSTRIE BÂTIMENT 13 rue Gustave Eiffel BP 28103 44981 S te Luce/Loire Cedex

Plus en détail

Le traitement de l air des piscines publiques. Séminaire Facilitateur URE Comment limiter les consommations d énergie des piscines?

Le traitement de l air des piscines publiques. Séminaire Facilitateur URE Comment limiter les consommations d énergie des piscines? Le traitement de l air des piscines publiques PLAN Introduction au traitement de l air Le rôle de la centrale de traitement d air (CTA) Les composants d une CTA Le dimensionnement Les procédés de déshumidification

Plus en détail

F I C H E. V e n t i l a t i o n d e s h a b i t a t i o n s P a r t i e 3

F I C H E. V e n t i l a t i o n d e s h a b i t a t i o n s P a r t i e 3 N U M É R O 1 7 - J U I N 2 0 1 3 V e n t i l a t i o n d e s h a b i t a t i o n s P a r t i e 3 Climatiseur ou thermopompe air/air combiné(e) à un réseau de distribution d air Un appareil de climatisation

Plus en détail

VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE

VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE le climat et l'environnement du bâtiment Pourquoi ventiler? VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE La ventilation consiste à renouveler l air d une pièce ou d un bâtiment. Elle agit directement sur la température

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 LES UNITES AUTONOMES DE TOITURE (ROOF-TOP) I/ DEFINITION DES UNITES DE TOITURE Une Unité Autonome de Toiture (UAT) ou

Plus en détail

La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques

La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques CETE Méditerranée Jean-Alain Bouchet 10 mars 2011 Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Plan de l exposé

Plus en détail

Technique de diffusion

Technique de diffusion TEXI-SOFT et 5.1.1 TEXI-SOFT et : Diffusion totale ou partielle par porosité du tissu TEXI-SOFT Tissu poreux Tissu micro-perforé Principe : La diffusion se fait à basse vitesse (v s < 1 m/s): - soit sur

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

ACX COMPIL. Installation / Fonctionnement. Avantages / Applications. Caractéristiques standards et dimensions principales (mm)

ACX COMPIL. Installation / Fonctionnement. Avantages / Applications. Caractéristiques standards et dimensions principales (mm) ACX COMPIL Installation EXTÉRIEURE en TOITURE Fonctionnement 100% AIR INTÉRIEUR avec FILTRATION Diffusion d air par gaine ou plénum Régulation sur température d air ambiant Equipée d une costière, l unité

Plus en détail

brochure Produit Rideaux d'air Viento Une foule d'avantages pour votre entrée

brochure Produit Rideaux d'air Viento Une foule d'avantages pour votre entrée brochure Produit Rideaux d'air Viento Une foule d'avantages pour votre entrée Codification Viento L. A 1 U 2. 1 0 0 Rideaux d air Série Taille Exécution Nombre de rangs Equipement électrique Type de vannes

Plus en détail

Groupe de Ventilation Double Flux unique et breveté

Groupe de Ventilation Double Flux unique et breveté Groupe de Ventilation Double Flux unique et breveté purify your joy... INDEX Qui est la société Elek Trends Productions? Avantages Veneco 4 Données techniques Base de données PEB Logiciel Veneco Commandes

Plus en détail

RAPPORT SUR LA MODÉLISATION DU SYSTÈME DE ZONES AIRZONE ET COMPARAISON AVEC UN SYSTÈME INVERTER SANS SYSTÈME DE ZONES

RAPPORT SUR LA MODÉLISATION DU SYSTÈME DE ZONES AIRZONE ET COMPARAISON AVEC UN SYSTÈME INVERTER SANS SYSTÈME DE ZONES RAPPORT SUR LA MODÉLISATION DU SYSTÈME DE ZONES AIRZONE ET COMPARAISON AVEC UN SYSTÈME INVERTER SANS SYSTÈME DE ZONES 2011 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION : ANTÉCÉDENTS ET OBJECTIFS... 4 2. MÉTHODOLOGIE... 5

Plus en détail