nutrition humaine (dite "affamés de protéines") et la croissance de la population mondiale enregistrée chaque année. Pour relever ce défi,

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "nutrition humaine (dite "affamés de protéines") et la croissance de la population mondiale enregistrée chaque année. Pour relever ce défi,"

Transcription

1 RÉSUMÉ de la thèse de doctorat "OPTIMISATION DE STRUCTURES DE PRODUCTION EN UNE SOCIÉTÉ INTÉGRÉE DE PRODUCTION DE VIANDE DE POULET" développée par Eng. Codruț CIMPOIAȘ La viande de volaille occupe une place importante dans l'alimentation humaine en raison de sa qualité. Comparé à d'autres animaux domestiques producteurs de viande, y compris les porcs, les volailles ont l'avantage de fournir de la viande toujours frais, car son poids réduit. L'oiseau a beaucoup de capacité d'adaptation aux différents systèmes d'exploitation qui peuvent soutenir des densités de capete/m2, ce qui conduit à une grande quantité de viande de poulet croissance kg/m2/an. Les progrès spectaculaires de la production et de la consommation de viande de volaille dans les pays développés se trouvent sur tous les continents. Cette aviculture succès et en particulier la viande de volaille, s'explique de plusieurs façons: premier, le cycle de production est beaucoup plus courte que celle des porcs ou des ruminants; second, les produits avicoles sont plus facilement acceptées par le consommateur; finalement, les coûts de production et l'efficacité biologique élevée dans la transformation des produits végétaux dans les produits animaux ont largement contribué à la réussite de cette production. Dans le monde entier, de la volaille a gagné une place très importante entre aliments d'origine animale des personnes en raison de ses deux qualités nutritionnelles et de faibles coûts par rapport à d'autres sources de protéines animales. Ces qualités ont conduit à une part sans cesse croissante de la viande de volaille en provenance de tout et aussi en termes de consommation globale de viande par habitant, et a également conduit à un développement accéléré de l'industrie du poulet de chair, imposée par la carence en protéines mondiale en

2 nutrition humaine (dite "affamés de protéines") et la croissance de la population mondiale enregistrée chaque année. Pour relever ce défi, l'industrie de la volaille sera concentrée dans les systèmes de production intégrés, très grandes, permettant une meilleure organisation de la production, un transfert plus facile des nouveautés technologiques et certains types de pratiques d'affaires moderne à être en mesure de résister à la concurrence mondiale (Tudorache 2006 ). Optimisation de la taille des exploitations et des structures de production au sein d'une entreprise avicole intégré est un sujet important visant à améliorer l'activité économique qui se traduit par la maximisation du profit. Gestion économique des unités de gros bétail, avec l'objectif ultime du profit obtenir, la consommation de trésorerie exige de l'évaluation des facteurs, à la fois pour être combinés afin de connaître la consommation totale des facteurs et qui sert à calculer le bénéfice, par rapport aux prix qui peut être obtenu pour la produit fabriqué. À cet égard, ce document vise à identifier des alternatives viables économiquement, en optimisant les structures de production dans une entreprise avicole intégré pour la production de viande de poulets. Les recherches menées dans ce document visait à étudier les possibilités de réduire les coûts associés à la production de viande de poulet, en termes de l'influence des facteurs technologiques (capacité de l'abattoir et la taille des exploitations en amont de celui-ci), et d'autres caractères liés à microclimat (chauffage général, chauffage local) ou par le biais de produits de capitalisation (carcasse ou bouchers régions souder) qui, combinés ou non, influencent l'efficacité économique de l'entreprise intégrée, en termes de coût par unité. Pour optimiser les structures de production et l'identification de la variante qui minimisent les coûts de production et offrir ainsi une activité économique plus efficace au sein de l'entreprise intégré de volaille, ont été pris en compte des paramètres spécifiques et analysé dans différentes situations expérimentales. Ainsi, selon l'objet, ont été réalisés trois séries d'expériences: Série A d'expériences visant à étudier l'influence de la taille de l'entreprise intégré de volaille sur les paramètres qui influent les coûts de production et le rendement économique de l'unité;

3 Série B d'expériences visant à étudier l'effet de l'utilisation de deux types de chauffage sur les paramètres qui influent les coûts de production et l'efficacité économique dans la société avicole intégrée; Série C d'expériences visant à établir la mesure dans laquelle la méthode de la capitalisation de la production influencent l'efficacité économique attendue de la société avicole intégré. Cette thèse de doctorat a été structuré selon la coutume, en deux parties. Après une brève introduction sur les qualités nutritionnelles de la viande de volaille, les avantages de l'industrie de la volaille par rapport à d'autres industries animales et de la nécessité d'optimiser les structures de production afin de maximiser les profits, la première partie résume les principales bases de données bibliographiques de la littérature et la seconde se réfère à posséder recherches sur la conception technologique des versions simulées, l'estimation des coûts de production dans chaque variante, l'analyse des deux systèmes de chauffage en termes de coûts de production et le mode de capitalisation de production en termes d'indicateurs d'efficacité économique. Partie I de l'œuvre, la documentation bibliographique, réparties sur 70 pages et contient 12 tables et 6 figures, représentant environ 27% de la thèse. Le chapitre I résume la situation de la production et de la consommation de viande de volaille, dans le monde entier et en Roumanie. Le chapitre II présente les systèmes de production et les principes d'organisation de la production de viande de poulet. Le chapitre III présente les structures de production dans le chaîne de la viande de poulet et résume les résultats de recherches antérieures sur les optimisations possibles à leur niveau. Le chapitre IV présente le concept de coût de production de la viande de poulet et des résultats de recherches antérieures sur les déterminants de ceux-ci. Partie II comprend propres recherches et de longues 190 pages, dont 39 tableaux et 26 figures. Cette partie, qui représente environ 73% de la thèse, a été divisé en quatre grandes sections, qui comprennent: le but de la recherche, le matériel et la méthode, les résultats et discussions, ainsi que les conclusions, recommandations et références. Le chapitre V présente l'objet de la recherche, le matériel et la méthode.

4 Chapitre VI présente les résultats des propres recherches sur la série A d'expériences: la conception technologique des variantes de simulation, l'estimation de la nécessaire des équipements techniques, l'estimation de la nécessaire du personnel, estimation de la consommation des ressources et l'estimation du coût unitaire dans chaque variante. Chapitre VII présente les résultats des propres recherches sur la série B d'expériences: estimation de la consommation de carburant et l'estimation du coût unitaire dans chaque variante. Chapitre VIII présente les résultats des propres recherches sur la série C d'expériences: influence de deux méthodes de capitalisation de la production sur les indicateurs d'efficacité économique. Les conclusions générales qui peuvent être établies à partir de cette étude, coincident avec le plan expérimental élaboré: 1. Série A d'expériences qui visant à étudier l'influence de la taille de l'entreprise intégré de volaille sur les paramètres qui influent les coûts de production et le rendement économique de l'unité, les résultats des simulations semblent être favorables pour une taille de l'entreprise avicole intégré qui permet l'abattage de 7000 têtes par heure. Cette version a offert, en termes de personnel possible minimum, le plus bas coût total par unité, soit 3,192 lei par kg de poids vif. 2. Série B d'expériences qui visant à étudier l'effet de l'utilisation de deux types de chauffage sur les paramètres qui influent les coûts de production et l'efficacité économique dans la société avicole intégrée, les conclusions sont les suivantes: 1. En analysant les résultats de la simulation des cinq versions à l'étude, on constate que l'adoption d'un système général de chauffage, ventilateur à air chaud, basée gaz, le plus bas coût par unité est obtenue en une capacité de plus de 7000 poulets abattus par heure; 2. Quelle que soit la version simulée, le coût unitaire par kg de viande (poids vif) est plus grande que dans la version qui nécessite le chauffage local, et ceci à cause du coût élevé du gaz naturel par rapport à l'énergie électrique. 3. Série C d'expériences qui visant à établir la mesure dans laquelle la méthode de la capitalisation de la production influencent l'efficacité économique attendue de la société avicole

5 intégré, de l'analyse des données présentées est constaté que la capitalisation en termes de régions de boucher est supérieure, en termes de profit, vendu seulement comme carcasse. Basé sur les résultats, quelques similaires à ceux cités dans la littérature consultée, on peut faire les recommandations suivantes: 1. Les investisseurs de l'industrie de la volaille en provenance de Roumanie sont invités à utiliser une grande capacité de la société de volaille intégré, plus de 5000 têtes abattus par heure, recommandé 7000, afin d'obtenir les coûts les plus bas par unité de produit; 2. Modernisation et rénovation sont indispensables pour assurer les coûts de production diminuer, et ce qui semble souhaitable d'utiliser les fonds structurels pour lutter à armes égales avec les entreprises similaires dans le marché commun européen.

Domination par les coûts. Différenciation Champ concurrentiel. Concentration fondée sur des coûts réduits

Domination par les coûts. Différenciation Champ concurrentiel. Concentration fondée sur des coûts réduits 1. INTRODUCTION AU CONCEPT DE STRATEGIE GENERIQUE Chapitre 3 : LE CHOIX D'UNE STRATEGIE GÉNÉRIQUE La troisième étape (choix d'une stratégie générique) de la démarche classique de la réflexion stratégique

Plus en détail

REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION

REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION Réseau de fermes de Références Conjoncture 2011 Sous l égide de l ODEADOM, du Ministère de l Agriculture et de l Outre-mer, le projet «Réseaux de Références» a été

Plus en détail

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA RESUMÉ Mots clés : marketing, produits alimentaires, stratégies La thèse de doctorat intitulée,,études ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS

Plus en détail

Cours: CRÉATION D'ENTREPRISES DANS LE DOMAINE DE L'ÉCONOMIE SOCIALE

Cours: CRÉATION D'ENTREPRISES DANS LE DOMAINE DE L'ÉCONOMIE SOCIALE Cours: CRÉATION D'ENTREPRISES DANS LE DOMAINE DE L'ÉCONOMIE SOCIALE 1 Sommaire 1. INTRODUCTION ET OBJECTIFS 2. CARTE CONCEPTUELLE DU COURS a. Unité 1 b. Unité 2 c. Unité 3 d. Unité 4 3. MÉTHODOLOGIE 4.

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE POUR L INDUSTRIE CANADIENNE DU POULET

PLAN STRATÉGIQUE POUR L INDUSTRIE CANADIENNE DU POULET PLAN STRATÉGIQUE POUR L INDUSTRIE CANADIENNE DU POULET 2014 2018 VISION & MISSION MISSION DES PPC Accroître la demande des consommateurs à l égard du poulet élevé au Canada. MISSION DES PPC Au nom des

Plus en détail

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Introduction Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Depuis le lancement du projet en février 2013, différentes actions ont été effectuées dans le but d'accroître la sensibilisation et

Plus en détail

CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION

CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION TARIFICATION Page 1 de 29 Table des matières 1 INTRODUCTION... 5 2 HISTORIQUE DES CRÉDITS POUR ALIMENTATION

Plus en détail

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE UNION- DISCIPLINE -TRAVAIL MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET ~-'-\:.-?:> \~ DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ~ ~,.;'~ ~"1...; c.,' -..~ L'. UNIVERSITE DE COCODY PROGRAMME

Plus en détail

A L A I N D E P O S E P R O F E S S E U R D E B O U C H E R I E

A L A I N D E P O S E P R O F E S S E U R D E B O U C H E R I E TECHNOLOGIE CAP BOUCHER PARCOURS DE FORMATION DOSSIER : connaître le stockage au froid Objectif pédagogique : adapter la température frigorifique à chaque groupe d aliment en respectant les règles de stockage,

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

(BO n 4662 du 04/02/1999, page 89)

(BO n 4662 du 04/02/1999, page 89) Décret n 2-98-617 du 17 ramadan 1419 (5 janvier 1999) pris pour l application du dahir portant loi n 1-75-291 du 24 chaoual 1397 (8 octobre 1977) édictant des mesures relatives à l'inspection sanitaire

Plus en détail

REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION

REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION Réseau de fermes de Références Conjonctures 2012-2013 Sous l égide de l ODEADOM, du Ministère de l Agriculture et de l Outre-mer, le projet «Réseaux de Références»

Plus en détail

Becca Distribution Inc

Becca Distribution Inc Becca Distribution Inc 12-31-2008-12-31-2009 Becca Distribution Inc - Becca_2008.opt Page 3 Mesures clés du rendement de l'entreprise Seuil de rentabilité Valeur cible % Rentabilité % Rentabilité = 0 Période

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

résultats TechNico-écoNoMiques 2010 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france

résultats TechNico-écoNoMiques 2010 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION RÉSULTATS ANNUELS résultats TechNico-écoNoMiques 21 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france PORCINS les résultats

Plus en détail

Claire DUFAY-LEENAERT

Claire DUFAY-LEENAERT Claire DUFAY-LEENAERT Réduction de la consommation de viande : Analyse des steaks végétaux comme alternative à la consommation de viande en Belgique. Impacts environnementaux et durabilité. TRAVAIL INDIVIDUEL

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Maid2Clean est intéressé à parler aux personnes intéressées de licence Master au Canada.

Maid2Clean est intéressé à parler aux personnes intéressées de licence Master au Canada. Licences Maid2Clean Master Franchise au Canada Qu'est-ce qu'un Master Franchise? Un Master franchise est où une des franchises qui a un système éprouvé dans un pays (EG Maid2Clean au Royaume-Uni) propose

Plus en détail

Évaluations de l'infrastructure critique

Évaluations de l'infrastructure critique Évaluations de l'infrastructure critique Évaluations de l'infrastructure critique La vision professionnelle offerte par les experts Emerson Network Power garantira que votre infrastructure est la plus

Plus en détail

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Réduire les coûts - protection climatique bénéficier des

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE

DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE Roinsard Antoine 1, Barbara Früh 2, Bernhard Schlatter 2 1 Institut Technique de l Agriculture Biologique, 9 rue André Brouard, 49105, Angers Cedex

Plus en détail

L importance du choix de la structure de serre

L importance du choix de la structure de serre Matinée-conférences en floriculture Tendances, techniques et nouveautés! Le vendredi 17 novembre 2006, Hôtel des Seigneurs, Saint-Hyacinthe L importance du choix de la structure de serre Marc CROTEAU,

Plus en détail

BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011

BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011 BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011 TS1 CGO-2 heures Devoir N 4 28 mars 2011 Aucun document autorisé Calculatrice autorisée L'entreprise CARTEX, fabrique et commercialise des emballages en carton

Plus en détail

LE MARCHE FRANÇAIS DU GRANULE DE BOIS

LE MARCHE FRANÇAIS DU GRANULE DE BOIS LE MARCHE FRANÇAIS DU GRANULE DE BOIS Syndicat National des Producteurs de Granulés de Bois (SNPGB) Hugues de Cherisey Syndicat National des Producteurs de Granulés de Bois 6, rue François Premier 75008

Plus en détail

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE MISSION D UNE ORGANISATION PRESQUE CENTENAIRE! Présenté par : Gaétan Desroches, agr. Chef de la direction, La Coop fédérée Le 26 octobre, 2015 LIBRE-ÉCHANGE - PARTENARIAT

Plus en détail

CUNICULTURE Magazine Volume 39 (année 2012) pages 33 à 43

CUNICULTURE Magazine Volume 39 (année 2012) pages 33 à 43 Colin et coll. Acides gras oméga 3 : zootechnie et qualité de viande CUNICULTURE Magazine vol 39 (2012) page 33 CUNICULTURE Magazine Volume 39 (année 2012) pages 33 à 43 L ENRICHISSEMENT DES ALIMENTS LAPIN

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

Les aides étatiques pour PME. Les principaux instruments de cofinancement publics en faveur des PME luxembourgeoises

Les aides étatiques pour PME. Les principaux instruments de cofinancement publics en faveur des PME luxembourgeoises Les aides étatiques pour PME Les principaux instruments de cofinancement publics en faveur des PME luxembourgeoises Les aides directes du Ministère de l Économie en faveur des PME luxembourgeoises Chambre

Plus en détail

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ p Octobre 2011 Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ Introduction : Le programme Lait canadien de qualité (LCQ) est au courant de l utilisation des produits de santé naturels

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES 1 BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SBS MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES I. INTRODUCTION La supervision bancaire évolue de façon dynamique. La récente crise financière internationale

Plus en détail

Consommations d énergie en élevage de volailles de chair.

Consommations d énergie en élevage de volailles de chair. Consommations d énergie en élevage de volailles de chair. Travaux menés par l ITAVI, les Chambres Régionales d Agriculture de Bretagne et Pays de la Loire. Etudes réalisées avec le soutien financier de

Plus en détail

Faits : Informations sur la smart fortwo electric drive

Faits : Informations sur la smart fortwo electric drive Informations sur la smart fortwo electric drive Faits : La smart fortwo electric drive utilise-t-elle le freinage par récupération pour recharger la batterie? Quand le conducteur touche pour la première

Plus en détail

Photo couverture Sheila Sundborg; design Caroline Pelletier

Photo couverture Sheila Sundborg; design Caroline Pelletier Photo couverture Sheila Sundborg; design Caroline Pelletier Photo Mathieu Larose Economic Analysis of Dairy Breeds Elliott Currie, Associate Professor, Department of Business; Jeff James, MSc. Candidate,

Plus en détail

Intérêt de l ATP-métrie pour la validation et l optimisation du nettoyage-désinfection dans le secteur abattage-découpe

Intérêt de l ATP-métrie pour la validation et l optimisation du nettoyage-désinfection dans le secteur abattage-découpe Intérêt de l ATP-métrie pour la validation et l optimisation du nettoyage-désinfection dans le secteur abattage-découpe Brice MINVIELLE Yannick RUGRAFF L e problème des opérations de nettoyage et de désinfection

Plus en détail

L ELEVAGE TYPE : Poulailler de 1000 m² fixe. Age à l abattage de 42 jours minimum. Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, )

L ELEVAGE TYPE : Poulailler de 1000 m² fixe. Age à l abattage de 42 jours minimum. Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, ) LE POULET STANDARD L ELEVAGE TYPE : LES NORMES TECHNIQUES : Poulailler de 1000 m² fixe Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, ) Densité à la mise en place : 23 poulets / m² Age à l abattage de

Plus en détail

LES METHODES MODERNES DE MARKETING PEUVENT- ELLES FAVORISER L ACCES AUX MEDICAMENTS VETERINAIRES EN AFRIQUE?

LES METHODES MODERNES DE MARKETING PEUVENT- ELLES FAVORISER L ACCES AUX MEDICAMENTS VETERINAIRES EN AFRIQUE? LES METHODES MODERNES DE MARKETING PEUVENT- ELLES FAVORISER L ACCES AUX MEDICAMENTS VETERINAIRES EN AFRIQUE? Dr Wilhelm Van Trott Session 1: Situation actuelle et spécificité de la distribution et de l

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS Référence : Document Technique DT 77 Date : Septembre 2002 Thème / Sous-thème : Santé et sécurité au travail / Risques professionnels EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

Plus en détail

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia "Traçabilité et Hygiène Alimentaire" ACTA Informatique - ACTIA

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia Traçabilité et Hygiène Alimentaire ACTA Informatique - ACTIA Présentation du paquet hygiène Le paquet hygiène Ensemble de textes communautaires (3 règlements et deux directives) issus du livre blanc de janvier 2000 avec pour objectifs: Approche intégrée de toute

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Les coûts de production

Les coûts de production Les coûts de production Chapitre 1 Faculté des sciences économiques et de gestion Le sens de la concurrence Un marché parfaitement concurrentiel a les caractéristiques suivantes: Un grand nombre d!offreurs

Plus en détail

REGLEMENTATION COMMUNAUTAIRE DE L ETIQUETAGE ALIMENTAIRE ET IMPLICATIONS EN DROIT INTERNE

REGLEMENTATION COMMUNAUTAIRE DE L ETIQUETAGE ALIMENTAIRE ET IMPLICATIONS EN DROIT INTERNE REGLEMENTATION COMMUNAUTAIRE DE L ETIQUETAGE ALIMENTAIRE ET IMPLICATIONS EN DROIT INTERNE PREMIERE PARTIE : UNE REGLEMENTATION GENERALE DE L ETIQUETAGE ALIMENTAIRE DEUXIEME PARTIE : UNE REGLEMENTATION

Plus en détail

Avec Gaël Callonnec (Ademe)

Avec Gaël Callonnec (Ademe) Séminaire Développement durable et économie de l'environnement Les conséquences des politiques énergétiques sur l activité et l emploi Avec Gaël Callonnec (Ademe) Mardi 24 janvier 2012 Présentation du

Plus en détail

Intégration de la flotte privée et du transport sous traité

Intégration de la flotte privée et du transport sous traité Intégration de la flotte privée et du transport sous traité Des coûts réduits et un service de meilleure qualité grâce à l'intégration dynamique et multimode de la flotte privée et du transport sous traité

Plus en détail

UNIVERSITÉ DES SCIENCES AGRONOMIQUES ET DE MÉDECINE VÉTÉRINAIRE DE BUCAREST FACULTÉ DE BIOTECHNOLOGIE THÈSE DE DOCTORAT

UNIVERSITÉ DES SCIENCES AGRONOMIQUES ET DE MÉDECINE VÉTÉRINAIRE DE BUCAREST FACULTÉ DE BIOTECHNOLOGIE THÈSE DE DOCTORAT UNIVERSITÉ DES SCIENCES AGRONOMIQUES ET DE MÉDECINE VÉTÉRINAIRE DE BUCAREST FACULTÉ DE BIOTECHNOLOGIE THÈSE DE DOCTORAT RECHERCHE SUR LA FABRICATION DE MATÉRIAUX POLYMÈRE BIODÉGRADABLE POUR SOUTENIR LA

Plus en détail

NC 11 Norme comptable relative aux Modifications comptables

NC 11 Norme comptable relative aux Modifications comptables NC 11 Norme comptable relative aux Modifications comptables Objectifs 01. La divulgation des informations financières repose sur les caractéristiques qualitatives prévues par le cadre conceptuel, notamment,

Plus en détail

Atelier National de formation sur le Logiciel HOMER, outil de conception de projet en Energie Renouvelable

Atelier National de formation sur le Logiciel HOMER, outil de conception de projet en Energie Renouvelable 1 Institut International d Ingénierie Rue de la Science - 01 BP 594 - Ouagadougou 01 - BURKINA FASO Tél. : (+226) 50. 49. 28. 00 - Fax : (+226) 50. 49. 28. 01 Mail : 2ie@2ie-edu.org - www.2ie-edu.org Atelier

Plus en détail

Étude sur la distribution de viande en Aveyron

Étude sur la distribution de viande en Aveyron Commercialisation: Étude sur la distribution de viande en Aveyron Une enquête a été réalisée en 2012 sur le fonctionnement de l aval de la filière viande aveyronnaise afin de mieux comprendre les attentes

Plus en détail

EVALUATION DES CONSEQUENCES DE L ARRET DES INCORPORATIONS DE PRODUITS D ORIGINE ANIMALE DANS LES FORMULES D ALIMENTS COMPOSES

EVALUATION DES CONSEQUENCES DE L ARRET DES INCORPORATIONS DE PRODUITS D ORIGINE ANIMALE DANS LES FORMULES D ALIMENTS COMPOSES EVALUATION DES CONSEQUENCES DE L ARRET DES INCORPORATIONS DE PRODUITS D ORIGINE ANIMALE DANS LES FORMULES D ALIMENTS COMPOSES Olivier LAPIERRE ET Frédéric PRESSENDA 1 er décembre 2000 Les trois tableaux

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE Prospection Négociation- Suivi de clientèle ÉPREUVE E2: ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE UNITÉ U22 : PRÉPARATION ET SUIVI DE L ACTIVITÉ COMMERCIALE Le corrigé comporte 9 pages numérotées

Plus en détail

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Division des bâtiments Office de l efficacité énergétique (OEE) Ressources naturelles Canada (RNCan) http://oee.nrcan.gc.ca/commerciaux/appuifinancier/existant/ameliorations/index.cfm?attr=20

Plus en détail

L importance des audits énergétiques

L importance des audits énergétiques L importance des audits énergétiques Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques (BEIE) Geneviève Bélanger, ing. Octobre 2012 Plan de la présentation Historique Les analyses énergétiques et

Plus en détail

RÉSUMÉ. Mots-clés: blé variété microflore des semences, combat

RÉSUMÉ. Mots-clés: blé variété microflore des semences, combat RÉSUMÉ Mots-clés: blé variété microflore des semences, combat Importance de la récolte de blé a entraîné attention sur la recherche sur la santé des plantes et, en particulier, mycose affectant la récolte

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges. Filière Porc Jambon SOURCES DES DONNÉES, MÉTHODES DE TRAITEMENT, LIMITES DES RÉSULTATS.

Observatoire des prix et des marges. Filière Porc Jambon SOURCES DES DONNÉES, MÉTHODES DE TRAITEMENT, LIMITES DES RÉSULTATS. Sommaire Définitions Les circuits Les données de prix utilisées Retraitements Limites 1 Prix au stade production Définitions - prix perçu par le producteur agricole, s applique au kg de carcasse ; - acheteur

Plus en détail

Plan. Bachiri Mehdi. Travail réalisé par : Bachisse Mohamed Filali Amine Mtioui Amine. Master Sciences de gestion

Plan. Bachiri Mehdi. Travail réalisé par : Bachisse Mohamed Filali Amine Mtioui Amine. Master Sciences de gestion Université Mohammed V - Agdal Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Rabat Master Sciences de gestion Travail encadré par : Mr.Lahbouss Mohammed Travail réalisé par : Bachiri Mehdi Bachisse

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Travaux dirigés n 1. Programmation linéaire

Travaux dirigés n 1. Programmation linéaire Université de Reims Champagne Ardenne U.F.R. de Sciences Exactes et Naturelles MASTER 1 Informatique - 2014/2015 Pierre Delisle Travaux dirigés n 1 Programmation linéaire Exercice 1 (Résolution d'un programme

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO AVANT-PROPOS L Annuaire statistique de la FAO fournit une sélection d indicateurs par pays sur l alimentation et l agriculture. Les données proviennent de FAOSTAT, la base de données statistique de l Organisation

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

INCITATIFS FINANCIERS POUR DES AMÉLIORATIONS ÉCONERGÉTIQUES mercredi le 23 Mai, 2012

INCITATIFS FINANCIERS POUR DES AMÉLIORATIONS ÉCONERGÉTIQUES mercredi le 23 Mai, 2012 INCITATIFS FINANCIERS POUR DES AMÉLIORATIONS ÉCONERGÉTIQUES mercredi le 23 Mai, 2012 Aujourd hui Introduction À propos d Efficacité NB Conseils Survol du centre de ressources en ligne Incitatifs financiers

Plus en détail

Les autres énergies renouvelables

Les autres énergies renouvelables Quel avenir électrique pour la Suisse du XXI siècle? Les autres énergies renouvelables Prof. Andreas Zuberbühler Président du conseil scientifique de la SATW Sommaire Introduction Sources d électricité

Plus en détail

Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement

Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement Par Maxime Laplante, agr Président de l Union paysanne Les buts de l

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013 Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières Janvier 2013 Contexte et objectif Contexte Les industries agroalimentaires sont un secteur essentiel

Plus en détail

Les signes de qualité des produits alimentaires

Les signes de qualité des produits alimentaires Technologie Professionnelle Cuisine Les signes de qualité des produits alimentaires BAC PROFESSIONNEL Restauration 1BAC HO Présentation généraleg 1] Les aspects réglementaires 2] Qu est-ce que la qualité?

Plus en détail

Acheter au plus prêt de vos besoins! CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Acheter au plus prêt de vos besoins! CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Acheter au plus prêt de vos besoins! CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) règlementation Appel d offre si budget supérieur à 135 000 Contacter la cellule des marchés (Entité Financière) au

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Rapport Regional Draft Resume

Rapport Regional Draft Resume Enquête sur le renforcement des capacités dans le domaine des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique des pays membres de la CEDEAO Rapport Regional Draft Resume Septembre 2012 RESUME L espace

Plus en détail

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 1 LES ABATTOIRS DE BOVINS AU QUÉBEC Sous inspection fédérale:

Plus en détail

Les sous-produits de la transformation du colza comme un substitut du soja égrugé

Les sous-produits de la transformation du colza comme un substitut du soja égrugé Les sous-produits de la transformation du colza comme un substitut du soja égrugé Après l'introduction de l'interdiction d'utiliser des farines de viande et d'os dans l'union européenne augmente la demande

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE Présenté par W. L. Manungo Secrétaire pour les finances, Zimbabwe Plan de la présentation Introduction Structure

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

INITIATIVE DE LA CEDEAO SUR LES NORMES ET ETIQUETTES

INITIATIVE DE LA CEDEAO SUR LES NORMES ET ETIQUETTES INITIATIVE DE LA CEDEAO SUR LES NORMES ET ETIQUETTES TERMES DES REFERENCES Pour Le développement des Normes Minimales de Performance Energétique pour les Climatiseurs et Réfrigérateurs dans la Région CEDEAO

Plus en détail

Prix de vente : soyez stratégiques!

Prix de vente : soyez stratégiques! PRATICO-PRATIQUE Prix de vente : soyez stratégiques! Stratégies de prix de vente pour les restaurants familiaux et à service rapide Plusieurs restaurateurs se contentent de fixer leurs prix de vente de

Plus en détail

«7. Des recommandations de travaux et d'amélioration de la gestion thermique du bien et de ses équipements visant à réduire les consommations

«7. Des recommandations de travaux et d'amélioration de la gestion thermique du bien et de ses équipements visant à réduire les consommations G / Bail forma tab DPE Arrêté du 8 février 2012 modifiant l'arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants à usage principal d'habitation proposés à

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Introduction Objectif de la séance Présenter un deuxième modèle d aide à l analyse stratégique Appliquer ce modèle Plan

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques -Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques Présenté par : Yves Saint-Vincent Éleveur, Transformateur et Détaillant Ferme Saint-Vincent / Boucheries Ferme Saint-Vincent Certifiés

Plus en détail

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP HACCP parle-t-on de l HACCP? La réglementation en matière d hygiène alimentaire a considérablement évolué ces dernières années. La compétence des professionnels dans le choix des moyens à mettre en œuvre

Plus en détail

Les protéines en nutrition animale

Les protéines en nutrition animale Les protéines en nutrition animale Sources, origine, évolution Plan Qui sommes nous? Les coopératives de nutrition animale Principes de base de la nutrition animale Les principales matières protéiques

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

Le statu quo et les perspectives pour l avenir du biométhane en Europe

Le statu quo et les perspectives pour l avenir du biométhane en Europe European Biogas Association Le statu quo et les perspectives pour l avenir du biométhane en Europe Agata Prządka Conseillère principale en technique de biogaz 18 Novembre 2014, Bruxelles Qu'est-ce EBA?

Plus en détail

La convention d objectifs au service de l efficacité énergétique

La convention d objectifs au service de l efficacité énergétique La convention d objectifs au service de l efficacité énergétique Partenaire de Martin Kernen, ing. dipl. EPFL, membre de la direction, 30 avril 2015 UFA AG, Herzogenbuchsee (BE), UFA SA, Puidoux (VD) Leader

Plus en détail

Le programme BOMA BESt :

Le programme BOMA BESt : Le programme BOMA BESt : Une introduction GUIDE D'ACCOMPAGNEMENT Version 2 du programme BOMA BESt (révision Juillet 2013) Page 3 Au sujet de BOMA BESt BOMA BESt (Building Environmental Standards) est le

Plus en détail

EFFETS ZOOTECHNIQUES D UNE BAISSE DE LA TENEUR EN PROTEINES DES REGIMES ALIMENTAIRES DINDES AVEC OU SANS ENRICHISSEMENT EN THREONINE

EFFETS ZOOTECHNIQUES D UNE BAISSE DE LA TENEUR EN PROTEINES DES REGIMES ALIMENTAIRES DINDES AVEC OU SANS ENRICHISSEMENT EN THREONINE EFFETS ZOOTECHNIQUES D UNE BAISSE DE LA TENEUR EN PROTEINES DES REGIMES ALIMENTAIRES DINDES AVEC OU SANS ENRICHISSEMENT EN THREONINE Chevalier Denis 1, Gerfault Vincent 1, Relandeau Claire 2 1 MG2MIX,

Plus en détail

Guide d'utilisation de la check-list Installations solaires

Guide d'utilisation de la check-list Installations solaires Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier Guide d'utilisation de la check-list Installations solaires Version 1.0 / 20.11.2012 Table

Plus en détail

Partie 2 : Analyse comptable 2- Analyse d exploitation- ESG

Partie 2 : Analyse comptable 2- Analyse d exploitation- ESG Partie 2 : Analyse comptable 2- Analyse d exploitation- ESG Quelles sont les étapes de la formation du résultat? 1- Marge brute : Elle mesure l excédent des ventes de marchandises sur les achats revendus

Plus en détail

L évaluation. Tableau de bord décisionnel pour l'investissement immobilier. Présenté par Yvon Rudolphe, MBA fin., É.A., Adm.A.

L évaluation. Tableau de bord décisionnel pour l'investissement immobilier. Présenté par Yvon Rudolphe, MBA fin., É.A., Adm.A. L évaluation Tableau de bord décisionnel pour l'investissement immobilier Présenté par Yvon Rudolphe, MBA fin., É.A., Adm.A. Présentation Portrait de la situation actuelle Marché de la revente Les indicateurs

Plus en détail

Bachelor 1 ère année

Bachelor 1 ère année Juin 2014 Bachelor 1 ère année GRANDS PRINCIPES ECONOMIQUES ECOA101 S1 20 heures 2 crédits Français Département académique : «stratégie, économie et droit» Coordinateur de département : S. Coissard Campus

Plus en détail

Introduction 1. CHAPITRE 1 / Définir le business plan 3. CHAPITRE 2 / Mener une analyse stratégique 11

Introduction 1. CHAPITRE 1 / Définir le business plan 3. CHAPITRE 2 / Mener une analyse stratégique 11 Introduction 1 CHAPITRE 1 / Définir le business plan 3 Dans quelles circonstances réalise-t-on un business plan? Quels en sont les destinataires? 3 Le business plan portant sur un projet interne à l'entreprise

Plus en détail

La situation des entreprises maghrébines concernant la Gestion Environnementale Une enquête dans le cadre du REME

La situation des entreprises maghrébines concernant la Gestion Environnementale Une enquête dans le cadre du REME La situation des entreprises maghrébines concernant la Gestion Environnementale Une enquête dans le cadre du REME realisée par : Contexte Le REME se veut un réseau environnemental performant et régional

Plus en détail

LA POSITION DE L IFAC SUR LA REGULATION PROFESSIONNELLE

LA POSITION DE L IFAC SUR LA REGULATION PROFESSIONNELLE LA POSITION DE L IFAC SUR LA REGULATION PROFESSIONNELLE Introduction 1. L économie et la société bénéficient des performances de haute qualité des experts-comptables qui contribuent à l imputation et à

Plus en détail

Consommation et investissement : une étude économétrique

Consommation et investissement : une étude économétrique Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Consommation et investissement : une étude économétrique Décembre 1996 Document de travail n 14 Consommation et Investissement : Une

Plus en détail

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Un des objectifs principaux du projet européen Cybersudoe innov est la création d une base de données

Plus en détail

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI)

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL SP AFI/08-WP/45 17/10/08 RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Durban (Afrique du Sud), 24

Plus en détail

Règlement concernant. le financement de la promotion des ventes de viande suisse

Règlement concernant. le financement de la promotion des ventes de viande suisse L`interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Brunnhofweg 37 Case postale CH-3001 Berne +41 (0)31 309 41 11 +41 (0)31 309 41 99 info@proviande.ch www.viandesuisse.ch Règlement

Plus en détail