Place de la chirurgie pulmonaire dans les Cancers primitifs et Chirurgie de Métastasectomie Pulmonaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Place de la chirurgie pulmonaire dans les Cancers primitifs et Chirurgie de Métastasectomie Pulmonaire"

Transcription

1 Place de la chirurgie pulmonaire dans les Cancers primitifs et Chirurgie de Métastasectomie Pulmonaire A.J. PONCELET, Ph. NOIRHOMME. Department of Cardio-Thoracic Surgery, Cliniques universitaires Saint-Luc, Université catholique de Louvain, Brussels, Belgium. ECU-UCL 24 Mars 2007

2 Chirurgie pour tumeurs primitives Plan Introduction Multimodalite Guidelines et Interdisciplinarite Staging Operabilite Resequabilite Evolution a court terme Evolution a long terme

3 INTRODUCTION Cancer Bronchique non à petites cellules NSCLC (75%) Cancer Bronchique à petites cellules SCLC (25%) Mesothéliome malin

4 TNM staging system and Surgery for NSCLC (Moutain 1997) T1 T2 T3 T4 N0 Ia Ib IIb IIIb N1 IIa IIb IIIa IIIb N2 IIIa IIIa IIIa IIIb N3 IIIb IIIb IIIb IIIb MULTIMODAL M+ IV IV IV IV

5 Multimodality Stades (Ib), IIa and IIb Chimiothérapie Adjuvante (à base de Cisplatine) Stade IIIa IALCT, N Engl J Med 2004, 350: JBR, NEJM 2005, 352;25 : Chimiothérapie Néo-adjuvante (ou d induction) - à base de Cisplatine Re-stadification complète et sélection des répondeurs (partiel/complet) Maladie stable (single N2 station) J Clin Oncol 2005, 23:

6 Members of the Guideline Development Committee Respiratory Oncology ( ) Belgian Society Pneumology: Bosquee Leon Duplaquet Fabrice Galdermans Danny Germonpre Paul Lecomte Jacques Ninane Vincent van Meerbeeck Jan Vansteenkiste Johan Belgian Society of CardioThoracic Surgery: Bosschaerts Thierry Capello Matteo De Leyn Paul De Roover Dominique Poncelet Alain Proot Luc Van Schil Paul Vermassen Frank Belgian Society Radiation Oncology: Lievens Yolande Van Houtte Paul Chaltin Marie Bral Samuel Rosier JF Belgian Society Medical Oncology: Humblet Yves Vansteenkiste Johan Pathologist Weynand Brigit

7 «Guidelines» & Stadification des NSCLC Bronchoscopie (sensibilité de détection faible si tumeur periphérique < 2cm) Chest CT scan (IV contrast) Etage thoracique et abdominal supérieur Informations sur T, N et M FDG-PET Pour patients Stade I-III avec attitude curative, indispensable car améliore la sélection des patients Cytoponction echoguidée par voie endoscopique (transoesophagienne, transbronchique) Examen peu invasif, à recommander en première ligne afin de prouver l atteinte ganglionnaire médiastinale. (! learning curve) Mediastinoscopie (cervicale) Biopsies d au moins 4 des 6 stations ganglionnaires accessibles. (2 ipsilatérales, 1 contralaterale et station 7). Epanchement Pleural Evaluation cytologique indispensable (si (+), T4 irrésequable ) CT cérébral (IV contrast) ou IRM

8 «Guidelines» & Opérabilité = Evaluation Fonctionnelle Cardio-respiratoire essentiellement Criteria 1 ECOG score 0,1 ou 2 2 Absence de co-morbidité majeure rendant le risque de morbidité-mortalité opératoire prohibitif (cardiac cause) 3 Fonction pulmonaire autorisant la resection parenchymateuse proposée (Valeur de VEMS prédite post-op > 30% des valeurs prédites (ou > 0.8L) pred pofev1 = pre FEV1 (n segm. resséqués/ n total segm.)

9 Poumon Dt n segm Poumon G n segm. LSD 3 LMD 2 LID 5 LSG 4 LIG 5 1 segm = 1 / 19 or (VEMS préop)

10 «Guidelines» per-opératoire = Evaluation de la Réséquabilité Résection Complète = Seule attitude acceptable pour chirurgie de résection parenchymateuse 3 Critères doivent être respectés pour un label de Resection Complete : a) Marges de résection saines microscopiquement b) Curage ganglionnaire systématique Le curage devrait inclure au moins six ganglions dont 3 #10 et/ou #11 3 # N2 et au moins 1 ggl #7 c) Pas de rupture capsulaire dans les ganglions prélevés séparément.

11 Résultats à court terme : Morbidity-Mortality Direct Relationship to Preoperative PFT s Lobectomy # Pneumonectomy Surgical Volume & Outcomes

12 1/ Preoperative pulmonary function as a prognostic factor for NSCLC Cancer Unrelated Death N = 402 patients All Stage I NSCLC Iizasa T & al. Ann Thorac Surg 2004;77:

13 Preoperative pulmonary function as a prognostic factor for NSCLC Cause of Death FEV1% < 70% (n = 100) FEV 1 % 70% (n = 302) Respiratory disease 13 4 Cardiac disease 4 3 Brain vascular disease 1 5 Second malignancy 10 7 Other 7 4 Total b FEV 1 % = percent forced expiratory volume in 1 second. a Values are number of patients. b p value < with 2 test. Iizasa T & al. Ann Thorac Surg 2004;77:

14 2/ Operative risk for Lobectomy Pneumonectomy Lung resection for non small-cell lung cancer in patients older than 70 y.o. Type of resection No. of Patients (n = 125) % Lobectomy Bilobectomy % Pneumonectomy Wedge resection 8 6 Birim O. & al. Ann Thorac Surg 2003;76:

15 n = (%) Minor complications Supraventricular arrhythmia Air leak > 5 d Transfusion Atelectasis 9 7 Infection 6 5 Paresis of recurrent nerve 3 2 Major complications Empyema 6 5 Pneumonia 5 4 Myocardial infarction 2 2 Bronchopleural fistula 2 2 ARDS 2 2 Ventricular arrhythmia 1 1 Ventilatory support > 72 h 1 1 Pulmonary edema 1 1 Cardiac failure 1 1 Overall 30-d Mortality = 3.2% Renal failure 1 1 Birim O. & al. Ann Thorac Surg 2003;76:

16 Mortality and Complications Following Pneumonectomy Variables Rate, % 30-d mortality rate HUG 10.3 CVP 6.3 Cardiovascular complications Major complic. = 27% Arrhythmias 24.9 Heart failure 0.5 Myocardial infarction 0.5 Stroke 1 Pulmonary emboli 2.6 Pulmonary complications Bronchopneumonia 7.8 Atelectasis 2.6 Minor complic. = 31% Bronchopleural fistula 4.7 Re-intubation 2.1 Prolonged chest drainage ( > 7 days) 2.6 Reperfusion edema 2.1 Renal dysfunction Elevation of plasma creatinine ( > 20%) 2.6 Licker M and al. Chest. 2002;121:

17 Low Surgical Volume # High Surgical Volume Mortality Bach. PB. and al. N Engl J Med :

18 Morbidity Bach. PB. and al. N Engl J Med :

19 Similar trends for every major surgical procedures Birkmeyer JD,and al. N Engl J Med 2002; 346:

20

21 Résultats à long terme : Survie et Récidive(s) 1/ Early Stage Ia 60-65% Ib 50% IIa 45% IIb 35% van Rens, M. Th. M. et al. Chest 2000;117:

22 National Cancer Institute of Canada Clinical Trials Group - JBR10 Ib Ia 85% Ib 70% II IIa 55-60% IIb 45% IALT, NEJM 2004, 350;4 : JBR, NEJM 2005, 352;25 :

23 2/ Very Early Stage (CT scan screening) n= 484/31,567 pa Incidence : 1.5% Mean = 13mm Stage I = 85% pa The International Early Lung Cancer Action Program Investigators (IELCAPI). N Engl J Med 2006;355:

24 3/ Advanced Stage Rosell R, Lung Cancer Oct;26(1):7-14 Betticher DC, J Clin Oncol May 1;21(9):

25 Small Cell Lung Cancer (SCLC) Most aggressive lung cancer Responsive to chemotherapy and radiation but recurrence rate is high even in early stage WHO revised classification Small cell carcinoma Oat Cell Intermediate Mixed small cell/large cell carcinoma Combined small cell carcinomas

26 SCLC: Staging and place for surgery Very Limited Stage Defined as solitary tumor, less than 3cm diameter, without mediastinal nodal or extranodal metastatic site. Limited Stage Defined as tumor involvement of one lung, the mediastinum and ipsilateral and/or contralateral supraclavicular lymph nodes. Extensive Stage Defined as tumor that has spread beyond one lung, mediastinum, and supraclavicular lymph nodes. Common distant sites of metastases are the adrenals, bone, liver, bone marrow, and brain.

27 Multimodality Stages Ia through IIb Chimiothérapie Adjuvante/Neo-adjuvante Prophylactic Cranial Irradiation N 134 patients Retrospective, case control Surg + adj. chemo vs chemo/xrt 67 pa / arm N0 and N1 subgroups Badzio A and al. Eur J Cardiothorac Surg. 2004;26(1):183-8

28 Malignant Mesothelioma 80% intrathoracic 20% primary site = peritoneum Age : M/F 3.6 to 1

29 Epidemiology and perspectives Period of latency Cugell, D. W. et al. Chest 2004;125:

30 Diagnostic CXR : 80-95% Pleural effusion CT-scan : Sensitivity >>> CXR PET-FDG scan for Nodal and M stating Histologic diagnosis is mandatory Pleural cytology 25-33% Closed-chest needle biopsy 21-77% Thoracoscope biospy 90% VATS >90% and staging XRT post-biopsy for local control

31 Three histologic types of mesothelioma; epithelioid, 50%; sarcomatous or mesenchymal, 16%; mixed, 34%. The epithelioid subtype has the best prognosis

32 Surgery as a part of multi-modal treatment : Selection of patients T1a T1b T2 T3 T4 N0 Ia Ib II III IV N1 III III III III IV N2 III III III III IV N3 IV IV IV IV IV M+ IV IV IV IV IV

33 Pleuro-pneumonectomy Stage Ia, Ib and Stage II Pleurectomy Decortication Stage Ia, Ib and Stage II unfit for EPPn + XRT and chemo-sensitizing molecules Paclitaxel Carboplatin

34 Treatment Algorythm for Mesothelioma Stage I Epithelial Stage I NON Epithelial Stage II/III All Types Evaluate for EPP NeoAduvant Chemotherapy platin-based pemetrexed or gemcitabin EPP Aduvant Chemotherapy platin-based pemetrexed or gemcitabin Adjuvant XRT Re-Staging Downstaging to N0/1 Evaluate for EPP EPP Ajuvant XRT

35 EPP Exclusions Criteria ECOG > 1 (KI < 70%) ppofev 1 < 1L/s Room air pco 2 > 45 mmhg Room air po 2 < 65 mm Hg EF < 45% Borderline FEV 1 < 2L/s radionuclide ventilation-perfusion pulmonary scanning D. Sugarbaker, J Thor Cardiovasc Surg, 1999: 117: 54-65

36 Authors Year Nu Pa Stage Epithelial Operative 2-year surv 5-yr Surv IMIG Mortality Worn N/a N/a N/a Butchart N/a DeLaria N/a N/a Da Valle N/a Ruffie I-III N/a Allen N/a Rusch (131) N/a (76%) 6 ~ 40 [Med 9.9mo] Sugarbaker I-III Weder I-III [Med 23mo] Stahel (SAKK17/00) (61) I-III N/a 2 67 (1-yr) [Med 26.3mo] (18.4 mo) Flores III/IV N/a 0 N/a N/a Edwards I-IV Summary 612 NeoAdj Chemo XRT Adj Chemo XRT Adj Chemo or adj. XRT

37 Place de la chirurgie pulmonaire dans les Cancers primitifs et dans la Chirurgie de Métastasectomie Pulmonaire

38 Métastasectomies pulmonaires 1/ Introduction 2/ Revue Générale (Registre international) 3/ UCL Experience

39 Historical aspect of surgery in Pulmonary Metasastic Disease : Survival 1884 (Kronlein, Berl Klin Wschschr) 7 yrs* 1930 (Torek, Arch Surg) n/a* 1939 (Barney and Churchill, J Urol) 23 yrs* 1947 (Alexander and Haight, Surg Gynecol Obstet) n= 24 patients (8 sarcoma, 16 carcinoma) 12/24 tumor recurrence-free, (f-up 1-12yrs) 50% 1965 (Thomford, J Thorac Cardiovasc Surg) n= 205 patients (20% sarcoma, 80% carcinoma) 77% 1-yr survival and at 5-yr f-up 30 %

40 Métastasectomies pulmonaires Physio-pathologie Poumon = premier lit capillaire de drainage de la plupart des tumeurs primitives Le plus souvent, fixation en périphérie 10 à 20 % des patients avec métastases pulmonaires ont une maladie confinée au poumon

41 Diagnostic Asymptomatique Découverte lors d un contrôle systématique Ct Scan : sensible (peu de faux [-]) non-spécifique (bcp faux [+]) sous-estime le nombre de lésions Ponction trans-thoracique Nodule solitaire fréquent pour sarcome et mélanome

42 Indication de résection chirurgicales Si Contrôle local de la tumeur primitive Si Résection complète possible Si Réserve fonctionnelle suffisante Si Absence d autres localisations métastatiques?

43 Technique opératoire «Wedge» resection (épargne parenchymateuse) Exploration manuelle Thoracoscopie (single) Si bilat : Sternotomie Thoracotomie bilat. séquentielle.

44 Métastasectomies pulmonaires Analyse de Survie (Toutes origines primitives confondues) Survie à 5ans 36% Survie à 10 ans 26% Survie à 15 ans 22% (médiane de survie : 35 mois)

45 Patients' features II/ Overview: Métastasectomies pulmonaires (International Registry : 5206 pts) Resection Complete Incomplete Total Age:Mean (range) 44 (2-93) 43 (2-79) 44 (2-93) Sex Male Female Type Epithelial Sarcoma Germ cell Melanoma Other Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

46 Patients' features Resection Complete Incomplete Total Approach Monolateral thoracotomy Bilateral thoracotomy Sternotomy Thoracoscopy Resection Wedge Segment Lobectomy Pneumonectomy Other resections Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

47 Overall Survival : Prognostic Factors Complete Resection Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

48 Overall Survival Intervalle libre Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

49 Overall Survival : Prognostic Factors Nombre de métastases Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

50 Overall Survival : Prognostic Factors Histologie Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

51 Overall Survival : Prognostic Factors combined (CR, FI, Nu mets and Histo) Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

52 Métastasectomies pulmonaires 1/ Introduction 2/ Revue Générale (Registre international) 3/ UCL Experience

53 Prognostic factors for long-term survival in patients with thoracic metastatic disease: a 10- year experience Study period : patients / 134 procedures Retrospective analysis of consecutive patients All thoracic explorations included Patients data collection Hospital charts, PCP and/or oncologist Follow-up completed from 02/06 and 06/06 Mean follow-up time : 43 months (range mo) AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

54 Patients characteristics Sex ratio (m:f ) 1.2 :1 Mean age 52.2 y.o. (range 3-84) Number of metastasis : 233 (2.5/pa) Number of procedure One : 80 patients (including 9 sequential bilateral) More than one : 18 patients Adjuvant chemotherapy (pre or post): 76/93 patients AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

55 Operative Strategies Mediastinal LN dissection 49/93 patients nln/pa 4.5/pa (1-33) Wedge 48 Segmentectomy 4 Lobectomy 17 Pneumonectomy 7 Other resections 17 R0 R1/R2 R status 70 pa 23 pa (14/9 pa) 70/93 pr0 (75.2%) AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

56 RESULTS Pathology (n=93) Epithelial 47 (Colo-rectal, renal and breast) Sarcoma 21 (all histological subtypes) Teratoma 6 Melanoma 4 Other tumors 15 Major Morbidity (5%) 7/139 procedures, requiring reoperations 3/139 pulm infarc 1 empyema 1 diaphr. hernia 1 90-day Mortality (2.2%) 3/139 procedures (sequential lobectomies/bilob) LOS mean 8.4 days (3-57d) AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

57 Survival at 1-yr 3-yr 5-yr 82% 55% 44% AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

58 AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

59 3-yr and 5-yr Survival Pathology (n=) 3-yr 5-yr Epithelial (47) 59% 42 % Sarcoma (21) 47 % 47 % Teratoma (6) 50% 50% Melanoma (4) 50% 50% Others (15) 78% 78% AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

60 Epithelial Tumors Pathology (n=) 3-yr 5-yr Colo-rectal (26) 69 % 37 % Renal (11) 28 % 19 % Breast (9) 31% 16 % AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

61 Statistics (1) β p H.R. 95% CI Age Sex Primary pn DFI Nu mets Other mets AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

62 Statistics (2) β p H.R. 95% CI Type Resection Uni vs Bilateral Size Mets pr Status pn Status Redo-Mets AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

63 Analysis of Colo-rectal and Sarcoma subgroups Colo-Rectal Metastatic group (n= 26) β p H.R. 95% CI Uni vs Bilat Nu mets pr status pn status* Prior Hep. Mets*

64 Analysis of Colo-rectal and Sarcoma subgroups Sarcoma Metastatic group (n= 21) β p H.R. 95% CI Uni vs Bilat Nu mets pr status pn status* Nu redo-mets

65 Conclusions (1) In those selected patients, understanding that a complete resection can be anticipated, surgery for metastatic disease results in 3-yr and 5-yr overall survival of 60% and 43%, respectively. Both in univariate and multivariate analysis, the number of metastasis and complete pathological resection are significant variables that influences outcome. In this series of patients, variables such as DFI, other site than pulmonary, N status of the primary tumor, type of resection did not had influence on survival.

66 Conclusions (2) Patients in whom repeated metastasectomies are performed do at least as well as the others. In the colo-rectal subgroup, in addition to number of metastasis and the completeness of surgery, bilateral disease appears to convey a negative outcome. When complete resection can be anticipated, no suitable patient should be denied from surgery.

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales Henri Roché, Institut Claudius Regaud Toulouse, 9 février 2012 Histoire naturelle Les cancers en cause Les éléments de stratégie

Plus en détail

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97.

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97. Surveillance loco-régionale personnalisée = évaluation du risque de récidive locorégionale personnalisée Histologie : les carcinomes Lobulaires Taux de récidives locales après mastectomie Differences in

Plus en détail

Actualités s cancérologiques : pneumologie

Actualités s cancérologiques : pneumologie Actualités s cancérologiques : pneumologie PLAN Incidence / facteurs de risque Anatomie Symptômes Types de tumeurs Diagnostic / extension Classification Traitement Pronostic Pneumologie : incidence Belgique

Plus en détail

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux Bilan d extension ganglionnaire du cancer bronchique B Padovani, D Ducreux, S Stolear, A Ocelli, E Giordana, L Mondot, S Chanalet, CP Raffaelli, P Carrier Extension ganglionnaire Élément essentiel de l

Plus en détail

La nouvelle classification TNM en pratique

La nouvelle classification TNM en pratique La nouvelle classification TNM en pratique Thierry Berghmans Département des Soins Intensifs et Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Bruxelles, Belgique Bases historiques 1946 : Denoix invente le

Plus en détail

Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R

Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R I Classification histologique 1 ère classification OMS en 1967 (Kreyberg), révisée en 1981

Plus en détail

Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires. J. Palussière, X. Buy Département imagerie

Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires. J. Palussière, X. Buy Département imagerie Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires J. Palussière, X. Buy Département imagerie Radiofréquence Interac*on courant électro- magné*que ma*ère agita*on ionique chaleur Coagula*on Nécrose

Plus en détail

Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère

Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère Traitement des tumeurs pulmonaires par RF Chauffage : particularités pulmonaires NICE guidelines RFA LUNG Percutaneous

Plus en détail

Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a

Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI?

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI? Qui et quand opérer au cours du traitement de l EI? Gilbert Habib Département de Cardiologie - Timone Marseille 7es JNI Bordeaux, 8 juin 2006 Université de la Méditerranée Faculté de Médecine de Marseille

Plus en détail

Chirurgie palliative des cancers du sein

Chirurgie palliative des cancers du sein Chirurgie palliative des cancers du sein Dr MARTIN-FRANCOISE Sandrine Centre François Baclesse CAEN 1 / xx Cancers du sein métastatiques Cancer du sein d emblée métastatique : 1 à 2% Puis cancer devenant

Plus en détail

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014 Marion GILBERT Simon CHAUVEAU DES pneumologie 11 avril 2014 Contexte Dépistage du cancer poumon : Santé publique Par scanner injecté (low dose) : Baisse de la mortalité (-20%) : NLSTrial (USA) 2011: «The

Plus en détail

L évaluation du creux axillaire

L évaluation du creux axillaire L évaluation du creux axillaire Journées DESC-SCVO Poitiers, Juin 2007 Marc-Henri JEAN, Nantes Cancer du sein : Introduction (1) 30 000 nouveaux cas / an 11 000 décès / an Problème de santé publique Pronostic

Plus en détail

L apport d une nouvelle technologie: tomographie d émission par positrons

L apport d une nouvelle technologie: tomographie d émission par positrons L apport d une nouvelle technologie: tomographie d émission par positrons François Bénard, MD, FRCPC Clinicien-chercheur, Centre de recherche clinique Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Professeur

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, du col et de l ovaire Cancer de l endomètre Emile Daraï Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon, CancerEst, Université Pierre et Marie Curie

Plus en détail

Dépistage du cancer du poumon:

Dépistage du cancer du poumon: Dépistage du cancer du poumon: les enjeux Colloque de l Escalade Genève, 5 décembre 2012 Thierry Rochat, Service de Pneumologie, HUG Le cancer bronchique c est déprimant Lors du diagnostic du ca bronchique

Plus en détail

Cancer de l endomètre localisé à haut risque. Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN

Cancer de l endomètre localisé à haut risque. Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN Cancer de l endomètre localisé à haut risque Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN Plan Introduction: de quoi parle t on? Cas clinique: Mme L 76 ans Recommandations

Plus en détail

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Radiothérapie dans le cancer du col utérin A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Évolution des idées dans le traitement des cancers du col utérin 19 siècle: chirurgie traitement de base 20 siècle:

Plus en détail

De pistage et suivi des nodules pulmonaires. Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille

De pistage et suivi des nodules pulmonaires. Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille De pistage et suivi des nodules pulmonaires Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille Inte re t du de pistage Cancer du poumon = 1e re cause de mortalite par

Plus en détail

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris Cancer du rectum France : 15000 décès/an : 1ère cause. Pronostic souvent réservé Métastases

Plus en détail

Cancer bronchique : la première ligne. Pr Jean Trédaniel, Dr Sergio Salmeron Service de Pneumologie Groupe Hospitalier Saint-Joseph

Cancer bronchique : la première ligne. Pr Jean Trédaniel, Dr Sergio Salmeron Service de Pneumologie Groupe Hospitalier Saint-Joseph Cancer bronchique : la première ligne Pr Jean Trédaniel, Dr Sergio Salmeron Service de Pneumologie Groupe Hospitalier Saint-Joseph Données projetées de l incidence des cancers en France, 2011 Prostate:

Plus en détail

T3 T N 58 : : - 2009 3 2M

T3 T N 58 : : - 2009 3 2M CAS CLINIQUE Monsieur M âgé de 58 ans MOTIF D HOSPITALISATION : découverte d un nodule pulmonaire unique chez un patient avec ATCD de néoplasie pulmonaire ANTECEDENT : - pneumonectomie G en 2009 pour un

Plus en détail

Chirurgie des métastases pulmonaires des cancers colorectaux : analyse de la survie à partir de la base de données Epithor

Chirurgie des métastases pulmonaires des cancers colorectaux : analyse de la survie à partir de la base de données Epithor Chirurgie des métastases pulmonaires des cancers colorectaux : analyse de la survie à partir de la base de données Epithor Pierre-Benoît Pagès *, Bastien Orsini, Pierre-Emmanuel Falcoz, Pascal-Alexandre

Plus en détail

Cancer du poumon à petites cellules. Radiothérapie

Cancer du poumon à petites cellules. Radiothérapie Cancer du poumon à petites cellules Radiothérapie Dr Corinne Faivre-Finn Cours du GOLF Toulouse 11 Septembre 2009 Foundation Trust Foundation Trust Progress in the therapy of SCLC has been painfully slow.

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

Tumeurs osseuses de l enfantl

Tumeurs osseuses de l enfantl Tumeurs osseuses de l enfantl Enseignement interrégional DES de PédiatrieP Auvergne Rhône Alpes Etienne Merlin Clermont-Ferrand 14 mars 2008 14-15 15 mars 2008 E Merlin DES pediatrie Clermont Ferrand 1

Plus en détail

Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le point de vue du chirurgien 1

Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le point de vue du chirurgien 1 Schweiz Med Wochenschr 2000;130:679 83 A. Spiliopoulos, M. de Perrot Unité de thoracique, Département de, Hôpitaux Universitaires de Genève Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le

Plus en détail

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Hôpitaux Universitaires Paris Centre Traumatisme Deformités de la paroi thoracique antérieure 1. Pectus excavatum

Plus en détail

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 DEFINITION Exérèse totale de la tumeur = tumorectomie Conservant le sein (mamelon et aréole)

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 mai 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 mai 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 5 mai 2010 ALIMTA 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (CIP 383 080-2) B/1 ALIMTA 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (CIP 565 825-3)

Plus en détail

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de :

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de : 1 Les référentiels de bonnes pratiques cliniques des tumeurs de l endomètre. Version 2013 Sous la conduite de : Cédric NADEAU Service de Gynécologie - Obstétrique - CHU de Poitiers & Yannick THIROUARD

Plus en détail

Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési

Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési Deux grandes questions Cette modalité de présentation, requiert elle une prise en charge

Plus en détail

RÉSUMÉ ABSTRACT. chirurgie thoracique

RÉSUMÉ ABSTRACT. chirurgie thoracique Évolution de la prise en charge chirurgicale des cancers pulmonaires en France : lobectomie mini-invasive versus lobectomie par thoracotomie d après la base de données nationale Epithor Sophie Guinard,

Plus en détail

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Diplôme Universitaire Corrélations anatomo-physio-pathologiques en imagerie thoracique 25 mai 2011 Imagerie TEP et pathologie tumorale bronchique Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Détection en coincidence

Plus en détail

Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy

Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy Cancers du sein avec amplification ERBB2 10-15% breast cancer Amplification Expression Her2: discovered

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Onco-gériatrie: Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, de l ovaire et du col Emile Daraï Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon, IUC, Université Pierre et Marie Curie Paris VI Cancer

Plus en détail

The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium

The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium Febrile Neutropenia (fever > 38 C + neutropenia < 500xmm

Plus en détail

Preliminary results on 11 young patients. An emerging revolution of the role of MRI in oncology studies?

Preliminary results on 11 young patients. An emerging revolution of the role of MRI in oncology studies? Comparison of a sequence of entire body MRI (DWIBS) To FDG- PET scan In metastases detection Preliminary results on 11 young patients. An emerging revolution of the role of MRI in oncology studies? Eichwald

Plus en détail

Cancer du poumon. Prise en charge thérapeutique du cancer du poumon non à petites cellules. septembre 2010. COLLECTION recommandations & référentiels

Cancer du poumon. Prise en charge thérapeutique du cancer du poumon non à petites cellules. septembre 2010. COLLECTION recommandations & référentiels Mesure 19 SoINS ET VIE DES MALADES septembre 2010 recommandations professionnelles Cancer du poumon Prise en charge thérapeutique du cancer du poumon non à petites cellules COLLECTION recommandations &

Plus en détail

NAVELBINE voie orale

NAVELBINE voie orale DENOMINATION DU MEDICAMENT & FORME PHARMACEUTIQUE NAVELBINE voie orale CARACTERISTIQUES Dénomination commune : vinorelbine Composition qualitative et quantitative : Statut : A.M.M. A.T.U. Classe ATC :

Plus en détail

Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante. Etat de la situation en Suisse

Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante. Etat de la situation en Suisse Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante Etat de la situation en Suisse Formation en pneumologie du 30 avril 2015 Dr Régis Otasevic Importations d amiante (tonnes) Mésothéliomes

Plus en détail

Cancers du rectum: nouvelles tendances thérapeutiques? G. Portier Chirurgie Digestive CHU Purpan

Cancers du rectum: nouvelles tendances thérapeutiques? G. Portier Chirurgie Digestive CHU Purpan Cancers du rectum: nouvelles tendances thérapeutiques? G. Portier Chirurgie Digestive CHU Purpan Savoir d où l on vient! Bernstein TE. Colorectal Disease. October 2012 14, (10), e668 e678 Norwegian Rectal

Plus en détail

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX.

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. En-tête Résumé du protocole d étude Titre de la demande : Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. No

Plus en détail

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein Overall management Global 0 Groupe de travail constitué de : Lydie Aimard, Mario Campone, Bruno Coudert, Véronique

Plus en détail

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Traitements néoadjuvants des cancers du rectum Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Hélène Charitansky 1, Alain Fourquet 2 1 Service de chirurgie sénologique, Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole

Plus en détail

Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules

Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules Série «considérations chirurgicales pour le pneumologue» Coordonnée par V. Ninane et G. Decker Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules P. de Leyn 1, G. Decker 1, 2 1 Hôpital

Plus en détail

Dépistage du cancer de la prostate, lequel et jusqu à quand?

Dépistage du cancer de la prostate, lequel et jusqu à quand? Dépistage du cancer de la prostate, lequel et jusqu à quand? Pr. Bertrand TOMBAL Service d Urologie Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles, Belgique CLINIQUES UNIVERSITAIRES SAINT-LUC L hyperplasie

Plus en détail

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010 Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU 14 Octobre 2010 Indication (B2) - Suspicion de récidive locale ou métastatique Bourguet P, Hitzel A, Houvenaeghel G, Vinatier D, Bosquet L, Bonichon F,Corone C, Giard-Lefevre

Plus en détail

Avantage de la greffe avec donneur vivant

Avantage de la greffe avec donneur vivant Avantage de la greffe avec donneur vivant Marcelo Cantarovich Programme de transplantation multi-organes CUSM Cours de transplantation Le 5 avril 2013 Sommaire Greffe rénale vs. dialyse Accès à la greffe

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV JM. Classe, R. Rouzier, O.Glehen, P.Meeus, L.Gladieff, JM. Bereder, F Lécuru Population concernée par la

Plus en détail

Intérêt du Pet Scan dans le cancer du rectum. DESC Brest 19 juin 2014 Giretti Giovanni

Intérêt du Pet Scan dans le cancer du rectum. DESC Brest 19 juin 2014 Giretti Giovanni Intérêt du Pet Scan dans le cancer du rectum DESC Brest 19 juin 2014 Giretti Giovanni Introduction Technique d imagerie médicale fonctionnelle et métabolique alliant l information fonctionnelle du TEP

Plus en détail

Attitude face à un nodule thyroïdien. Liège 15 février 2014

Attitude face à un nodule thyroïdien. Liège 15 février 2014 Attitude face à un nodule thyroïdien Liège 15 février 2014 Prise en charge d un nodule thyroïdien: une histoire de statistiques La difficulté pour le clinicien face à un nodule thyroïdien est d identifier

Plus en détail

Cancer du rectum, ce qui va changer et pourquoi. Excision du mésorectum: par en haut ou par en bas?

Cancer du rectum, ce qui va changer et pourquoi. Excision du mésorectum: par en haut ou par en bas? Cancer du rectum, ce qui va changer et pourquoi. Excision du mésorectum: par en haut ou par en bas? Michel RIVOIRE, Valeria BASSO Département de Chirurgie Oncologique Centre Léon Bérard, INSERM 1032 69

Plus en détail

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 Les différents types de cancers et leurs stades Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 CARCINOGENESE multiple steps, accumulation d altd altérations continuum lésionnel

Plus en détail

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2010 Généralités Cancer bronchique primitif = cancer le plus fréquent en incidence dans le monde Incidence en

Plus en détail

Imagerie des cancers bronchiques

Imagerie des cancers bronchiques Imagerie des cancers bronchiques Quoi de neuf en 2012? V Servois - Institut Curie Paris AFCOR 2012 Objectif du staging Rôles - Sélectionner les candidats à la chirurgie - Planifier l intervention - Planifier

Plus en détail

Cas clinique cancer du poumon

Cas clinique cancer du poumon 10 e Forum National de l Omnipraticien El Hamma, Alger 21 & 22 Mai 2014 Cas clinique cancer du poumon Dr F.Ait Daoud Pr.H.Mahfouf SOMUR.EPH ROUIBA Homme 59 ans, sans antécédents pathologiques particuliers,

Plus en détail

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE Principes généraux Données cliniques Me C, Age, OMS 0 Antécédents Métrorragies post ménopausique? Ex complémentaires = hystéroscopie curetage et TDM TAP Chirurgie: hystérectomie

Plus en détail

Effet de l âge sur la prise en charge et le pronostique des patientes atteintes d un cancer de l endomètre

Effet de l âge sur la prise en charge et le pronostique des patientes atteintes d un cancer de l endomètre Effet de l âge sur la prise en charge et le pronostique des patientes atteintes d un cancer de l endomètre C. Rua, L. Ouldamer, I. Kellal, F. Arbion, A. Vildé, G. Body Service de gynécologie, CHU de TOURS,

Plus en détail

Le cancer du sein métastatique Définitions actuelles, épidémiologie, présentations cliniques

Le cancer du sein métastatique Définitions actuelles, épidémiologie, présentations cliniques Le cancer du sein métastatique Définitions actuelles, épidémiologie, présentations cliniques E. Luporsi Introduction Le pronostic du cancer du sein métastatique reste un problème majeur pour l oncologue

Plus en détail

Cancer de l Endomètre : Désescalade chirurgicale

Cancer de l Endomètre : Désescalade chirurgicale Cancer de l Endomètre : Désescalade chirurgicale Pr Raffaèle FAUVET Service de Gynécologie Obstétrique CHU CAEN Cancer de l endomètre - Cancer gynécologique le plus fréquent (13,6/100.000 femmes) - 3 ème

Plus en détail

«N2» : UNE ALTERNATIVE AU CHOIX CORNELIEN OU AU PARI DE PASCAL. Docteur Olivier CASTELNAU Saint Laurent du Var

«N2» : UNE ALTERNATIVE AU CHOIX CORNELIEN OU AU PARI DE PASCAL. Docteur Olivier CASTELNAU Saint Laurent du Var «N2» : UNE ALTERNATIVE AU CHOIX CORNELIEN OU AU PARI DE PASCAL Docteur Olivier CASTELNAU Saint Laurent du Var La totalité des patients doit bénéficier d une décision collégiale prise au sein d une RCP

Plus en détail

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Marqueur prédictif - Définition Un marqueur prédictif est un marqueur qui prédit le bénéfice

Plus en détail

Facteurs prédictifs de réponse à la radiothérapie

Facteurs prédictifs de réponse à la radiothérapie Facteurs prédictifs de réponse à la radiothérapie Romuald LE SCODAN Oncologie-Radiothérapie Centre Hospitalier Privé St-Grégoire Actualités et controverses, 11 Mai 2012 Irradiation adjuvante des cancers

Plus en détail

Indications pour le dépistage du cancer du poumon

Indications pour le dépistage du cancer du poumon Indications pour le dépistage du cancer du poumon Le cancer du poumon Un bon candidat au dépistage? Prévalence élevée Mortalité élevée Population à risque définie Majorité de forme non resecable au stade

Plus en détail

Chirurgie et cancer de l endomètre. S Gouy; E Bentivegna; C Haie-Meder; C Chargari; P Morice Gustave Roussy

Chirurgie et cancer de l endomètre. S Gouy; E Bentivegna; C Haie-Meder; C Chargari; P Morice Gustave Roussy Chirurgie et cancer de l endomètre S Gouy; E Bentivegna; C Haie-Meder; C Chargari; P Morice Gustave Roussy 11 Epidemiologyie Le plus fréquent des cancers gynécologiques Diagnostic stade précoce: 75% Age

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

Les cancers de l endomètre

Les cancers de l endomètre Chapitre 2 Les cancers de l endomètre Généralités Prise en charge Il convient d évaluer les facteurs de comorbidité et l espérance de vie. La stratégie thérapeutique repose principalement sur l opérabilité

Plus en détail

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var SFPO Octobre 2009 EPIDEMIOLOGIE Incidence : 1.35 M par an dans le monde (12,4%) 28 000

Plus en détail

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Au titre de son initiative de transparence, le CEPMB publie les résultats des examens des prix des nouveaux médicaments brevetés effectués par les membres

Plus en détail

L imagerie dans le dépistage du. cancer du poumon :

L imagerie dans le dépistage du. cancer du poumon : L imagerie dans le dépistage du cancer du poumon : où en sommes-nous? Louise Samson, MD, FRCPC, et Marie-Pierre Cordeau, MD, FRCPC Présenté à la Journée d imagerie en radiologie et en médecine nucléaire

Plus en détail

F-FDG TEP-TDM et CANCER du SEIN: Performances et limites dans le staging initial

F-FDG TEP-TDM et CANCER du SEIN: Performances et limites dans le staging initial 18 F-FDG TEP-TDM et CANCER du SEIN: Performances et limites dans le staging initial Dr. Elif Hindié, Dr. Anne-Laure Cazeau, Dr. Jean-Baptiste Pinaquy - Bordeaux Dr. David Groheux - Hôpital Saint-Louis

Plus en détail

LE CANCER DU PANCRÉAS LOCALEMENT AVANCÉ

LE CANCER DU PANCRÉAS LOCALEMENT AVANCÉ LE CANCER DU PANCRÉAS LOCALEMENT AVANCÉ Michel Ducreux Insitut Gustave Roussy Villejuif,FRANCE 1/28 Le cancer du pancréas. Histoire naturelle: Survie à 3 ans < 5% Maladie métastasée d emblée: 40% Formes

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Cancer de l endomètre Dr C. Achtari Maternité, DGOG 09/10/2011 1 Lausanne 09/10/2011 2 Cancer endomètre Incidence Mortalité Prévalence Country/Region Cases Crude ASR(W) Deaths Crude ASR(W) 1-year. 5-year

Plus en détail

FOIE, CHIMIOTHERAPIE ET CHIRURGIE

FOIE, CHIMIOTHERAPIE ET CHIRURGIE 63 FOIE, CHIMIOTHERAPIE ET CHIRURGIE Alain Sauvanet Pôle des Maladies de l Appareil Digestif, Service de Chirurgie Hépatique et Pancréatique, Hôpital Beaujon, Clichy Des métastases hépatiques se développent

Plus en détail

Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD

Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD Dept. des Tumeurs du Sein Chef du service Hôpital de Jour Institut d Oncologie Ion Chiricuţă Cluj-Napoca,

Plus en détail

ESMO 14. L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie

ESMO 14. L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie ESMO 14 L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie Cancer du SEIN Taxotere hebdo pas mieux et plus toxique Perrone F et al Ann Oncol 2014 Phase III : CMF vs Taxotere hebdo

Plus en détail

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Pr Jean Trédaniel Service de pneumologie et oncologie thoracique Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph Université Paris Descartes Sources Données

Plus en détail

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires Tumeurs primitives Traitement standard des GBM: - Résection aussi complète que possible - Bénéfice de la RCT postopératoire - Patients les plus âgés?? (50% > 65 ans) - Quid du TMZ?? ASTRO 2010: - Nombreuses

Plus en détail

Valeur prédictive négative de l IRM : quand et comment l utiliser?

Valeur prédictive négative de l IRM : quand et comment l utiliser? Valeur prédictive négative de l IRM : quand et comment l utiliser? MRI negative predictive negative: when and how to use it? M. Asad-syed, S. Ferron, M. Boisserie-Lacroix et G. Hurtevent 3 Mots clés :

Plus en détail

Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez?

Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez? Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez? Que fait-on en Europe? Le point de vue du Groupe européen en pathologie mammaire (EWGBP) European breast expert pathologists experience

Plus en détail

Cancer du poumon non à petites cellules Formes localisées non opérables, localement avancées et métastatiques

Cancer du poumon non à petites cellules Formes localisées non opérables, localement avancées et métastatiques Mesure 19 SoINS ET VIE DES MALADES SEPTEMBRE 2010 recommandations professionnelles Cancer du poumon non à petites cellules Formes localisées non opérables, localement avancées et métastatiques COLLECTION

Plus en détail

TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat

TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat Mougins - Jeudi 20 septembre 2012 2009 : TEP-TDM à temps

Plus en détail

Nouveaux anticancéreux

Nouveaux anticancéreux NOUVEAUX ANTICANCÉREUX 17ème Congrès Suisse des soins en oncologie BERNE 01/04/2015 Nouveaux anticancéreux Markus Joerger MD PhD ClinPharm Department of Medical Oncology Cantonal Hospital St.Gallen Switzerland

Plus en détail

Classi cation TNM du cancer bronchique

Classi cation TNM du cancer bronchique Revue des Maladies Respiratoires Actualités (2014) 6, 388-394 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Classi cation TNM du cancer bronchique TNM classi cation for the lung cancer J.-P. Sculier Service

Plus en détail

- Anamnèse familiale: hyperthyroïdie chez une sœur. Consulte pour une voussure cervicale

- Anamnèse familiale: hyperthyroïdie chez une sœur. Consulte pour une voussure cervicale Colloque de médecine de premier recours Dr Patrick MEYER Nodules Thyroïdiens 6 Février 2013 - Unité d Endocrinologie HUG, patrick.meyer@hcuge.ch - Centre de Médecine Interne et Spécialités, Clinique La

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

Traitement conservateur du sein: Radiothérapie accélérée. Pascale Romestaing Hôpital Jean Mermoz LYON 20 Octobre 2014

Traitement conservateur du sein: Radiothérapie accélérée. Pascale Romestaing Hôpital Jean Mermoz LYON 20 Octobre 2014 Traitement conservateur du sein: Radiothérapie accélérée Pascale Romestaing Hôpital Jean Mermoz LYON 20 Octobre 2014 Désescalade thérapeutique du traitement loco-régional 1970: de l opération de Halsted

Plus en détail

TEP / TDM et Cancer du col de l utérus - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat

TEP / TDM et Cancer du col de l utérus - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat TEP / TDM et Cancer du col de l utérus - Ganglion sentinelle J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat Mougins - Jeudi 12 avril 2012 2009 : TEP-TDM à temps de vol AVANT

Plus en détail

Bilan radiologique diagnostique d'une tumeur mammaire. S. Cousin Tuteur: Dr Ceugnart DES d'oncologie médicale 11 décembre 2009

Bilan radiologique diagnostique d'une tumeur mammaire. S. Cousin Tuteur: Dr Ceugnart DES d'oncologie médicale 11 décembre 2009 Bilan radiologique diagnostique d'une tumeur mammaire. S. Cousin Tuteur: Dr Ceugnart DES d'oncologie médicale 11 décembre 2009 Plan Généralités Le dépistage La Mammographie: place/limites/indications L'echographie:

Plus en détail

Melanoma: Epidemiological studies in the Nord-East of France

Melanoma: Epidemiological studies in the Nord-East of France Melanoma: Epidemiological studies in the Nord-East of France F Grange, 1 C Barbe, 2 F Vitry, 2 D Lipsker, 3 F Aubin, 4 G Hedelin, M Velten, 5 S Dalac, 6 F Truchetet, 7 C Michel, 8 ML Batard, 9 F Granel-

Plus en détail

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Introduction Diagnostic précoce / Dépistage Nombre relatif stable de cancers de la prostate (CaP) localement avancés Meilleure stadification

Plus en détail

Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place?

Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place? Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place? Thomas Bachelot Centre Léon Bérard, Lyon Génomique, criblage à haut débit Définition dans le cadre de cette présentation => Génomique:

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement des tumeurs des VADS. D.Dequanter;M.Shahla;C.Aubert;Y.Deniz;P.Lothaire

Place de la chirurgie dans le traitement des tumeurs des VADS. D.Dequanter;M.Shahla;C.Aubert;Y.Deniz;P.Lothaire Place de la chirurgie dans le traitement des tumeurs des VADS D.Dequanter;M.Shahla;C.Aubert;Y.Deniz;P.Lothaire Introduction O.Filleul et all. Bulletin du cancer 2011;8:11-12 Introduction O.Filleul et

Plus en détail

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Nader Khaouam MD Laurie Archambault 28 mars 2014 Présentation du cas H - 20 ans, monteur et soudeur d acier Aucun antécédent X 2

Plus en détail

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy Spécificités prise en charge thérapeutique d un cancer

Plus en détail

Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire?

Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire? Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire? Olivier Aze 1 *, Nicolas Venissac 1, Daniel Pop 1, Charlotte Cohen 1, Paul Hofman 2, Jérome Mouroux 1 RÉSUMÉ

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail