Place de la chirurgie pulmonaire dans les Cancers primitifs et Chirurgie de Métastasectomie Pulmonaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Place de la chirurgie pulmonaire dans les Cancers primitifs et Chirurgie de Métastasectomie Pulmonaire"

Transcription

1 Place de la chirurgie pulmonaire dans les Cancers primitifs et Chirurgie de Métastasectomie Pulmonaire A.J. PONCELET, Ph. NOIRHOMME. Department of Cardio-Thoracic Surgery, Cliniques universitaires Saint-Luc, Université catholique de Louvain, Brussels, Belgium. ECU-UCL 24 Mars 2007

2 Chirurgie pour tumeurs primitives Plan Introduction Multimodalite Guidelines et Interdisciplinarite Staging Operabilite Resequabilite Evolution a court terme Evolution a long terme

3 INTRODUCTION Cancer Bronchique non à petites cellules NSCLC (75%) Cancer Bronchique à petites cellules SCLC (25%) Mesothéliome malin

4 TNM staging system and Surgery for NSCLC (Moutain 1997) T1 T2 T3 T4 N0 Ia Ib IIb IIIb N1 IIa IIb IIIa IIIb N2 IIIa IIIa IIIa IIIb N3 IIIb IIIb IIIb IIIb MULTIMODAL M+ IV IV IV IV

5 Multimodality Stades (Ib), IIa and IIb Chimiothérapie Adjuvante (à base de Cisplatine) Stade IIIa IALCT, N Engl J Med 2004, 350: JBR, NEJM 2005, 352;25 : Chimiothérapie Néo-adjuvante (ou d induction) - à base de Cisplatine Re-stadification complète et sélection des répondeurs (partiel/complet) Maladie stable (single N2 station) J Clin Oncol 2005, 23:

6 Members of the Guideline Development Committee Respiratory Oncology ( ) Belgian Society Pneumology: Bosquee Leon Duplaquet Fabrice Galdermans Danny Germonpre Paul Lecomte Jacques Ninane Vincent van Meerbeeck Jan Vansteenkiste Johan Belgian Society of CardioThoracic Surgery: Bosschaerts Thierry Capello Matteo De Leyn Paul De Roover Dominique Poncelet Alain Proot Luc Van Schil Paul Vermassen Frank Belgian Society Radiation Oncology: Lievens Yolande Van Houtte Paul Chaltin Marie Bral Samuel Rosier JF Belgian Society Medical Oncology: Humblet Yves Vansteenkiste Johan Pathologist Weynand Brigit

7 «Guidelines» & Stadification des NSCLC Bronchoscopie (sensibilité de détection faible si tumeur periphérique < 2cm) Chest CT scan (IV contrast) Etage thoracique et abdominal supérieur Informations sur T, N et M FDG-PET Pour patients Stade I-III avec attitude curative, indispensable car améliore la sélection des patients Cytoponction echoguidée par voie endoscopique (transoesophagienne, transbronchique) Examen peu invasif, à recommander en première ligne afin de prouver l atteinte ganglionnaire médiastinale. (! learning curve) Mediastinoscopie (cervicale) Biopsies d au moins 4 des 6 stations ganglionnaires accessibles. (2 ipsilatérales, 1 contralaterale et station 7). Epanchement Pleural Evaluation cytologique indispensable (si (+), T4 irrésequable ) CT cérébral (IV contrast) ou IRM

8 «Guidelines» & Opérabilité = Evaluation Fonctionnelle Cardio-respiratoire essentiellement Criteria 1 ECOG score 0,1 ou 2 2 Absence de co-morbidité majeure rendant le risque de morbidité-mortalité opératoire prohibitif (cardiac cause) 3 Fonction pulmonaire autorisant la resection parenchymateuse proposée (Valeur de VEMS prédite post-op > 30% des valeurs prédites (ou > 0.8L) pred pofev1 = pre FEV1 (n segm. resséqués/ n total segm.)

9 Poumon Dt n segm Poumon G n segm. LSD 3 LMD 2 LID 5 LSG 4 LIG 5 1 segm = 1 / 19 or (VEMS préop)

10 «Guidelines» per-opératoire = Evaluation de la Réséquabilité Résection Complète = Seule attitude acceptable pour chirurgie de résection parenchymateuse 3 Critères doivent être respectés pour un label de Resection Complete : a) Marges de résection saines microscopiquement b) Curage ganglionnaire systématique Le curage devrait inclure au moins six ganglions dont 3 #10 et/ou #11 3 # N2 et au moins 1 ggl #7 c) Pas de rupture capsulaire dans les ganglions prélevés séparément.

11 Résultats à court terme : Morbidity-Mortality Direct Relationship to Preoperative PFT s Lobectomy # Pneumonectomy Surgical Volume & Outcomes

12 1/ Preoperative pulmonary function as a prognostic factor for NSCLC Cancer Unrelated Death N = 402 patients All Stage I NSCLC Iizasa T & al. Ann Thorac Surg 2004;77:

13 Preoperative pulmonary function as a prognostic factor for NSCLC Cause of Death FEV1% < 70% (n = 100) FEV 1 % 70% (n = 302) Respiratory disease 13 4 Cardiac disease 4 3 Brain vascular disease 1 5 Second malignancy 10 7 Other 7 4 Total b FEV 1 % = percent forced expiratory volume in 1 second. a Values are number of patients. b p value < with 2 test. Iizasa T & al. Ann Thorac Surg 2004;77:

14 2/ Operative risk for Lobectomy Pneumonectomy Lung resection for non small-cell lung cancer in patients older than 70 y.o. Type of resection No. of Patients (n = 125) % Lobectomy Bilobectomy % Pneumonectomy Wedge resection 8 6 Birim O. & al. Ann Thorac Surg 2003;76:

15 n = (%) Minor complications Supraventricular arrhythmia Air leak > 5 d Transfusion Atelectasis 9 7 Infection 6 5 Paresis of recurrent nerve 3 2 Major complications Empyema 6 5 Pneumonia 5 4 Myocardial infarction 2 2 Bronchopleural fistula 2 2 ARDS 2 2 Ventricular arrhythmia 1 1 Ventilatory support > 72 h 1 1 Pulmonary edema 1 1 Cardiac failure 1 1 Overall 30-d Mortality = 3.2% Renal failure 1 1 Birim O. & al. Ann Thorac Surg 2003;76:

16 Mortality and Complications Following Pneumonectomy Variables Rate, % 30-d mortality rate HUG 10.3 CVP 6.3 Cardiovascular complications Major complic. = 27% Arrhythmias 24.9 Heart failure 0.5 Myocardial infarction 0.5 Stroke 1 Pulmonary emboli 2.6 Pulmonary complications Bronchopneumonia 7.8 Atelectasis 2.6 Minor complic. = 31% Bronchopleural fistula 4.7 Re-intubation 2.1 Prolonged chest drainage ( > 7 days) 2.6 Reperfusion edema 2.1 Renal dysfunction Elevation of plasma creatinine ( > 20%) 2.6 Licker M and al. Chest. 2002;121:

17 Low Surgical Volume # High Surgical Volume Mortality Bach. PB. and al. N Engl J Med :

18 Morbidity Bach. PB. and al. N Engl J Med :

19 Similar trends for every major surgical procedures Birkmeyer JD,and al. N Engl J Med 2002; 346:

20

21 Résultats à long terme : Survie et Récidive(s) 1/ Early Stage Ia 60-65% Ib 50% IIa 45% IIb 35% van Rens, M. Th. M. et al. Chest 2000;117:

22 National Cancer Institute of Canada Clinical Trials Group - JBR10 Ib Ia 85% Ib 70% II IIa 55-60% IIb 45% IALT, NEJM 2004, 350;4 : JBR, NEJM 2005, 352;25 :

23 2/ Very Early Stage (CT scan screening) n= 484/31,567 pa Incidence : 1.5% Mean = 13mm Stage I = 85% pa The International Early Lung Cancer Action Program Investigators (IELCAPI). N Engl J Med 2006;355:

24 3/ Advanced Stage Rosell R, Lung Cancer Oct;26(1):7-14 Betticher DC, J Clin Oncol May 1;21(9):

25 Small Cell Lung Cancer (SCLC) Most aggressive lung cancer Responsive to chemotherapy and radiation but recurrence rate is high even in early stage WHO revised classification Small cell carcinoma Oat Cell Intermediate Mixed small cell/large cell carcinoma Combined small cell carcinomas

26 SCLC: Staging and place for surgery Very Limited Stage Defined as solitary tumor, less than 3cm diameter, without mediastinal nodal or extranodal metastatic site. Limited Stage Defined as tumor involvement of one lung, the mediastinum and ipsilateral and/or contralateral supraclavicular lymph nodes. Extensive Stage Defined as tumor that has spread beyond one lung, mediastinum, and supraclavicular lymph nodes. Common distant sites of metastases are the adrenals, bone, liver, bone marrow, and brain.

27 Multimodality Stages Ia through IIb Chimiothérapie Adjuvante/Neo-adjuvante Prophylactic Cranial Irradiation N 134 patients Retrospective, case control Surg + adj. chemo vs chemo/xrt 67 pa / arm N0 and N1 subgroups Badzio A and al. Eur J Cardiothorac Surg. 2004;26(1):183-8

28 Malignant Mesothelioma 80% intrathoracic 20% primary site = peritoneum Age : M/F 3.6 to 1

29 Epidemiology and perspectives Period of latency Cugell, D. W. et al. Chest 2004;125:

30 Diagnostic CXR : 80-95% Pleural effusion CT-scan : Sensitivity >>> CXR PET-FDG scan for Nodal and M stating Histologic diagnosis is mandatory Pleural cytology 25-33% Closed-chest needle biopsy 21-77% Thoracoscope biospy 90% VATS >90% and staging XRT post-biopsy for local control

31 Three histologic types of mesothelioma; epithelioid, 50%; sarcomatous or mesenchymal, 16%; mixed, 34%. The epithelioid subtype has the best prognosis

32 Surgery as a part of multi-modal treatment : Selection of patients T1a T1b T2 T3 T4 N0 Ia Ib II III IV N1 III III III III IV N2 III III III III IV N3 IV IV IV IV IV M+ IV IV IV IV IV

33 Pleuro-pneumonectomy Stage Ia, Ib and Stage II Pleurectomy Decortication Stage Ia, Ib and Stage II unfit for EPPn + XRT and chemo-sensitizing molecules Paclitaxel Carboplatin

34 Treatment Algorythm for Mesothelioma Stage I Epithelial Stage I NON Epithelial Stage II/III All Types Evaluate for EPP NeoAduvant Chemotherapy platin-based pemetrexed or gemcitabin EPP Aduvant Chemotherapy platin-based pemetrexed or gemcitabin Adjuvant XRT Re-Staging Downstaging to N0/1 Evaluate for EPP EPP Ajuvant XRT

35 EPP Exclusions Criteria ECOG > 1 (KI < 70%) ppofev 1 < 1L/s Room air pco 2 > 45 mmhg Room air po 2 < 65 mm Hg EF < 45% Borderline FEV 1 < 2L/s radionuclide ventilation-perfusion pulmonary scanning D. Sugarbaker, J Thor Cardiovasc Surg, 1999: 117: 54-65

36 Authors Year Nu Pa Stage Epithelial Operative 2-year surv 5-yr Surv IMIG Mortality Worn N/a N/a N/a Butchart N/a DeLaria N/a N/a Da Valle N/a Ruffie I-III N/a Allen N/a Rusch (131) N/a (76%) 6 ~ 40 [Med 9.9mo] Sugarbaker I-III Weder I-III [Med 23mo] Stahel (SAKK17/00) (61) I-III N/a 2 67 (1-yr) [Med 26.3mo] (18.4 mo) Flores III/IV N/a 0 N/a N/a Edwards I-IV Summary 612 NeoAdj Chemo XRT Adj Chemo XRT Adj Chemo or adj. XRT

37 Place de la chirurgie pulmonaire dans les Cancers primitifs et dans la Chirurgie de Métastasectomie Pulmonaire

38 Métastasectomies pulmonaires 1/ Introduction 2/ Revue Générale (Registre international) 3/ UCL Experience

39 Historical aspect of surgery in Pulmonary Metasastic Disease : Survival 1884 (Kronlein, Berl Klin Wschschr) 7 yrs* 1930 (Torek, Arch Surg) n/a* 1939 (Barney and Churchill, J Urol) 23 yrs* 1947 (Alexander and Haight, Surg Gynecol Obstet) n= 24 patients (8 sarcoma, 16 carcinoma) 12/24 tumor recurrence-free, (f-up 1-12yrs) 50% 1965 (Thomford, J Thorac Cardiovasc Surg) n= 205 patients (20% sarcoma, 80% carcinoma) 77% 1-yr survival and at 5-yr f-up 30 %

40 Métastasectomies pulmonaires Physio-pathologie Poumon = premier lit capillaire de drainage de la plupart des tumeurs primitives Le plus souvent, fixation en périphérie 10 à 20 % des patients avec métastases pulmonaires ont une maladie confinée au poumon

41 Diagnostic Asymptomatique Découverte lors d un contrôle systématique Ct Scan : sensible (peu de faux [-]) non-spécifique (bcp faux [+]) sous-estime le nombre de lésions Ponction trans-thoracique Nodule solitaire fréquent pour sarcome et mélanome

42 Indication de résection chirurgicales Si Contrôle local de la tumeur primitive Si Résection complète possible Si Réserve fonctionnelle suffisante Si Absence d autres localisations métastatiques?

43 Technique opératoire «Wedge» resection (épargne parenchymateuse) Exploration manuelle Thoracoscopie (single) Si bilat : Sternotomie Thoracotomie bilat. séquentielle.

44 Métastasectomies pulmonaires Analyse de Survie (Toutes origines primitives confondues) Survie à 5ans 36% Survie à 10 ans 26% Survie à 15 ans 22% (médiane de survie : 35 mois)

45 Patients' features II/ Overview: Métastasectomies pulmonaires (International Registry : 5206 pts) Resection Complete Incomplete Total Age:Mean (range) 44 (2-93) 43 (2-79) 44 (2-93) Sex Male Female Type Epithelial Sarcoma Germ cell Melanoma Other Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

46 Patients' features Resection Complete Incomplete Total Approach Monolateral thoracotomy Bilateral thoracotomy Sternotomy Thoracoscopy Resection Wedge Segment Lobectomy Pneumonectomy Other resections Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

47 Overall Survival : Prognostic Factors Complete Resection Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

48 Overall Survival Intervalle libre Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

49 Overall Survival : Prognostic Factors Nombre de métastases Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

50 Overall Survival : Prognostic Factors Histologie Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

51 Overall Survival : Prognostic Factors combined (CR, FI, Nu mets and Histo) Pastorino et al. J Thorac Cardiovasc Surg 113 (1997) :37-49

52 Métastasectomies pulmonaires 1/ Introduction 2/ Revue Générale (Registre international) 3/ UCL Experience

53 Prognostic factors for long-term survival in patients with thoracic metastatic disease: a 10- year experience Study period : patients / 134 procedures Retrospective analysis of consecutive patients All thoracic explorations included Patients data collection Hospital charts, PCP and/or oncologist Follow-up completed from 02/06 and 06/06 Mean follow-up time : 43 months (range mo) AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

54 Patients characteristics Sex ratio (m:f ) 1.2 :1 Mean age 52.2 y.o. (range 3-84) Number of metastasis : 233 (2.5/pa) Number of procedure One : 80 patients (including 9 sequential bilateral) More than one : 18 patients Adjuvant chemotherapy (pre or post): 76/93 patients AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

55 Operative Strategies Mediastinal LN dissection 49/93 patients nln/pa 4.5/pa (1-33) Wedge 48 Segmentectomy 4 Lobectomy 17 Pneumonectomy 7 Other resections 17 R0 R1/R2 R status 70 pa 23 pa (14/9 pa) 70/93 pr0 (75.2%) AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

56 RESULTS Pathology (n=93) Epithelial 47 (Colo-rectal, renal and breast) Sarcoma 21 (all histological subtypes) Teratoma 6 Melanoma 4 Other tumors 15 Major Morbidity (5%) 7/139 procedures, requiring reoperations 3/139 pulm infarc 1 empyema 1 diaphr. hernia 1 90-day Mortality (2.2%) 3/139 procedures (sequential lobectomies/bilob) LOS mean 8.4 days (3-57d) AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

57 Survival at 1-yr 3-yr 5-yr 82% 55% 44% AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

58 AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

59 3-yr and 5-yr Survival Pathology (n=) 3-yr 5-yr Epithelial (47) 59% 42 % Sarcoma (21) 47 % 47 % Teratoma (6) 50% 50% Melanoma (4) 50% 50% Others (15) 78% 78% AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

60 Epithelial Tumors Pathology (n=) 3-yr 5-yr Colo-rectal (26) 69 % 37 % Renal (11) 28 % 19 % Breast (9) 31% 16 % AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

61 Statistics (1) β p H.R. 95% CI Age Sex Primary pn DFI Nu mets Other mets AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

62 Statistics (2) β p H.R. 95% CI Type Resection Uni vs Bilateral Size Mets pr Status pn Status Redo-Mets AJ Poncelet et al., Eur J Cardiothor Surg 31 (2007) :

63 Analysis of Colo-rectal and Sarcoma subgroups Colo-Rectal Metastatic group (n= 26) β p H.R. 95% CI Uni vs Bilat Nu mets pr status pn status* Prior Hep. Mets*

64 Analysis of Colo-rectal and Sarcoma subgroups Sarcoma Metastatic group (n= 21) β p H.R. 95% CI Uni vs Bilat Nu mets pr status pn status* Nu redo-mets

65 Conclusions (1) In those selected patients, understanding that a complete resection can be anticipated, surgery for metastatic disease results in 3-yr and 5-yr overall survival of 60% and 43%, respectively. Both in univariate and multivariate analysis, the number of metastasis and complete pathological resection are significant variables that influences outcome. In this series of patients, variables such as DFI, other site than pulmonary, N status of the primary tumor, type of resection did not had influence on survival.

66 Conclusions (2) Patients in whom repeated metastasectomies are performed do at least as well as the others. In the colo-rectal subgroup, in addition to number of metastasis and the completeness of surgery, bilateral disease appears to convey a negative outcome. When complete resection can be anticipated, no suitable patient should be denied from surgery.

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales Henri Roché, Institut Claudius Regaud Toulouse, 9 février 2012 Histoire naturelle Les cancers en cause Les éléments de stratégie

Plus en détail

Actualités s cancérologiques : pneumologie

Actualités s cancérologiques : pneumologie Actualités s cancérologiques : pneumologie PLAN Incidence / facteurs de risque Anatomie Symptômes Types de tumeurs Diagnostic / extension Classification Traitement Pronostic Pneumologie : incidence Belgique

Plus en détail

La nouvelle classification TNM en pratique

La nouvelle classification TNM en pratique La nouvelle classification TNM en pratique Thierry Berghmans Département des Soins Intensifs et Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Bruxelles, Belgique Bases historiques 1946 : Denoix invente le

Plus en détail

Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère

Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère Traitement des tumeurs pulmonaires par RF Chauffage : particularités pulmonaires NICE guidelines RFA LUNG Percutaneous

Plus en détail

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI?

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI? Qui et quand opérer au cours du traitement de l EI? Gilbert Habib Département de Cardiologie - Timone Marseille 7es JNI Bordeaux, 8 juin 2006 Université de la Méditerranée Faculté de Médecine de Marseille

Plus en détail

Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires. J. Palussière, X. Buy Département imagerie

Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires. J. Palussière, X. Buy Département imagerie Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires J. Palussière, X. Buy Département imagerie Radiofréquence Interac*on courant électro- magné*que ma*ère agita*on ionique chaleur Coagula*on Nécrose

Plus en détail

Dépistage du cancer du poumon:

Dépistage du cancer du poumon: Dépistage du cancer du poumon: les enjeux Colloque de l Escalade Genève, 5 décembre 2012 Thierry Rochat, Service de Pneumologie, HUG Le cancer bronchique c est déprimant Lors du diagnostic du ca bronchique

Plus en détail

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris Cancer du rectum France : 15000 décès/an : 1ère cause. Pronostic souvent réservé Métastases

Plus en détail

Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le point de vue du chirurgien 1

Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le point de vue du chirurgien 1 Schweiz Med Wochenschr 2000;130:679 83 A. Spiliopoulos, M. de Perrot Unité de thoracique, Département de, Hôpitaux Universitaires de Genève Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le

Plus en détail

RÉSUMÉ ABSTRACT. chirurgie thoracique

RÉSUMÉ ABSTRACT. chirurgie thoracique Évolution de la prise en charge chirurgicale des cancers pulmonaires en France : lobectomie mini-invasive versus lobectomie par thoracotomie d après la base de données nationale Epithor Sophie Guinard,

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési

Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési Deux grandes questions Cette modalité de présentation, requiert elle une prise en charge

Plus en détail

Tumeurs osseuses de l enfantl

Tumeurs osseuses de l enfantl Tumeurs osseuses de l enfantl Enseignement interrégional DES de PédiatrieP Auvergne Rhône Alpes Etienne Merlin Clermont-Ferrand 14 mars 2008 14-15 15 mars 2008 E Merlin DES pediatrie Clermont Ferrand 1

Plus en détail

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Hôpitaux Universitaires Paris Centre Traumatisme Deformités de la paroi thoracique antérieure 1. Pectus excavatum

Plus en détail

NAVELBINE voie orale

NAVELBINE voie orale DENOMINATION DU MEDICAMENT & FORME PHARMACEUTIQUE NAVELBINE voie orale CARACTERISTIQUES Dénomination commune : vinorelbine Composition qualitative et quantitative : Statut : A.M.M. A.T.U. Classe ATC :

Plus en détail

Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules

Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules Série «considérations chirurgicales pour le pneumologue» Coordonnée par V. Ninane et G. Decker Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules P. de Leyn 1, G. Decker 1, 2 1 Hôpital

Plus en détail

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Diplôme Universitaire Corrélations anatomo-physio-pathologiques en imagerie thoracique 25 mai 2011 Imagerie TEP et pathologie tumorale bronchique Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Détection en coincidence

Plus en détail

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Traitements néoadjuvants des cancers du rectum Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 Les différents types de cancers et leurs stades Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 CARCINOGENESE multiple steps, accumulation d altd altérations continuum lésionnel

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV JM. Classe, R. Rouzier, O.Glehen, P.Meeus, L.Gladieff, JM. Bereder, F Lécuru Population concernée par la

Plus en détail

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Marqueur prédictif - Définition Un marqueur prédictif est un marqueur qui prédit le bénéfice

Plus en détail

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Au titre de son initiative de transparence, le CEPMB publie les résultats des examens des prix des nouveaux médicaments brevetés effectués par les membres

Plus en détail

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var SFPO Octobre 2009 EPIDEMIOLOGIE Incidence : 1.35 M par an dans le monde (12,4%) 28 000

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Cancer de l endomètre Dr C. Achtari Maternité, DGOG 09/10/2011 1 Lausanne 09/10/2011 2 Cancer endomètre Incidence Mortalité Prévalence Country/Region Cases Crude ASR(W) Deaths Crude ASR(W) 1-year. 5-year

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

ESMO 14. L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie

ESMO 14. L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie ESMO 14 L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie Cancer du SEIN Taxotere hebdo pas mieux et plus toxique Perrone F et al Ann Oncol 2014 Phase III : CMF vs Taxotere hebdo

Plus en détail

Classi cation TNM du cancer bronchique

Classi cation TNM du cancer bronchique Revue des Maladies Respiratoires Actualités (2014) 6, 388-394 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Classi cation TNM du cancer bronchique TNM classi cation for the lung cancer J.-P. Sculier Service

Plus en détail

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Pr Jean Trédaniel Service de pneumologie et oncologie thoracique Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph Université Paris Descartes Sources Données

Plus en détail

Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire?

Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire? Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire? Olivier Aze 1 *, Nicolas Venissac 1, Daniel Pop 1, Charlotte Cohen 1, Paul Hofman 2, Jérome Mouroux 1 RÉSUMÉ

Plus en détail

Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques

Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques GRECCAR 4 Groupe de REcherche Chirurgical sur le CAncer du Rectum Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques N EudraCT

Plus en détail

Coordinateur scientifique: Prof. Univ. Dr. Emil PLEŞEA. Doctorant: Camelia MICU (DEMETRIAN)

Coordinateur scientifique: Prof. Univ. Dr. Emil PLEŞEA. Doctorant: Camelia MICU (DEMETRIAN) UNIVERSITÉ DE MÉDECINE ET PHARMACIE DE CRAIOVA FACULTÉ DE MÉDECINE CONTRIBUTIONS A L'ÉTUDE CLINIQUE ET MORPHOLOGIQUE DES CANCERS DU POUMON Coordinateur scientifique: Prof. Univ. Dr. Emil PLEŞEA Doctorant:

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement des tumeurs des VADS. D.Dequanter;M.Shahla;C.Aubert;Y.Deniz;P.Lothaire

Place de la chirurgie dans le traitement des tumeurs des VADS. D.Dequanter;M.Shahla;C.Aubert;Y.Deniz;P.Lothaire Place de la chirurgie dans le traitement des tumeurs des VADS D.Dequanter;M.Shahla;C.Aubert;Y.Deniz;P.Lothaire Introduction O.Filleul et all. Bulletin du cancer 2011;8:11-12 Introduction O.Filleul et

Plus en détail

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib Programme AcSé Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib G. Vassal, J.Y. Blay, C. Cailliot, N. Hoog-Labouret, F. Denjean, M. Jimenez, A.L.

Plus en détail

Cancers des sinus et des fosses nasales

Cancers des sinus et des fosses nasales Chapitre 8 Cancers des sinus et des fosses nasales Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Les cancers des sinus de la face représentent

Plus en détail

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper Pourquoi proposer un TTT adjuvant? Probabilité de survie à 10 ans en fonction

Plus en détail

Lobectomie pulmonaire vidéo-assistée : technique, indications et résultats

Lobectomie pulmonaire vidéo-assistée : technique, indications et résultats J Fran Viet Pneu 2012; 03(08): 1-65 2012 JFVP. All rights reserved. www.afvp.info JOURNAL FRANCO-VIETNAMIEN DE PNEUMOLOGIE Journal of French-Vietnamese Association of Pulmonology ARTICLE ORIGINAL Lobectomie

Plus en détail

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Nader Khaouam MD Laurie Archambault 28 mars 2014 Présentation du cas H - 20 ans, monteur et soudeur d acier Aucun antécédent X 2

Plus en détail

Le quizz des stats. Xavier Paoletti. Sce de biostatistiques / Inserm U900 Institut Curie

Le quizz des stats. Xavier Paoletti. Sce de biostatistiques / Inserm U900 Institut Curie Le quizz des stats Xavier Paoletti Sce de biostatistiques / Inserm U900 Institut Curie Qques questions pour entamer les hostilités 1. Description de la population Pourquoi parler d'âge médian et non moyen?

Plus en détail

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Conflits d intérêts Aucun Introduction Constat : CB = Moins de motivation des pneumologues à obtenir le sevrage tabagique (versus

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx A- GENERALITES 1) Epidémiologie Cancer fréquent et de pronostic grave du fait de son évolution insidieuse et de son caractère lymphophile. C est quasiment toujours un carcinome

Plus en détail

Traitement adjuvant du cancer du sein en 2012. Christine Desbiens md, FRCSC Journée Mise à jour CMS Centre des Congrès, 26 octobre 2012

Traitement adjuvant du cancer du sein en 2012. Christine Desbiens md, FRCSC Journée Mise à jour CMS Centre des Congrès, 26 octobre 2012 Traitement adjuvant du cancer du sein en 2012 Christine Desbiens md, FRCSC Journée Mise à jour CMS Centre des Congrès, 26 octobre 2012 Conflits d intérêt Non présents pour cette présentation Objectifs:

Plus en détail

Faut-il encore traiter les cancers prostatiques?

Faut-il encore traiter les cancers prostatiques? Faut-il encore traiter les cancers prostatiques? Pr Arnauld Villers Université Lille2 -France AFCOR 2013 Quelles données? Notion de lésions indolentes ou à risque Etudes observationnelles de patients traités

Plus en détail

Recommandations 2005. Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO

Recommandations 2005. Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO Recommandations 2005 Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO Recommandations pour la Pratique Clinique : Standards, Options et Recommandations 2005 pour la prise en charge

Plus en détail

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Institut Cancérologie de l Ouest CHIRURGIE Dr. Isabelle Jaffré CAS CLINIQUE 1 36 ans 90B sans CI radiothérapie

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES

CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES 1 EPIDEMIOLOGIE 28 000 nouveaux cas/an 4ème rang des cancers Sex ratio 6,1 Mortalité > 27 000/an Âge médian H 67 ans, F 68 ans 2 1 Taux annuel ajusté

Plus en détail

Le cancer du poumon 2/18/2015. Radio-oncologue CSSS Gatineau. Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC

Le cancer du poumon 2/18/2015. Radio-oncologue CSSS Gatineau. Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC Objectifs Le cancer du poumon Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC Radio-oncologue CSSS Gatineau Décrire le rôle de la thérapie générale en ce qui concerne les traitements néoadjuvants, adjuvants

Plus en détail

Chirurgie Pulmonaire après pancréatectomie pour métastases du rein

Chirurgie Pulmonaire après pancréatectomie pour métastases du rein Chirurgie Pulmonaire après pancréatectomie pour métastases du rein Jalal Assouad, MD, Pascal Berna, MD, Boriana Petkova, MD, Duc Nhat Minh Pham, MD, Emmanuel Brian, MD, Marc Riquet, MD, PhD Service de

Plus en détail

Cas clinique 2. Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier

Cas clinique 2. Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier Cas clinique 2 Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier Cas clinique Patient de 60 ans, ATCD: HTA, IDM en 2007, hypercholestérolémie Juin 2008: Toux, dyspnée (sous 02) et anorexie progressive Bilan

Plus en détail

COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES

COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES Approximativement, un tiers de tous les décès dus au cancer sont en relation avec

Plus en détail

B Gallix, Montpellier/Fr

B Gallix, Montpellier/Fr 1/64 IRM du cancer du rectum Pré / Post radiothérapie rapie B Gallix, Montpellier/Fr 2/64 IRM du rectum: Rappel radio- n Rectum n Fascias n Releveur de l anusl n Sphincters anatomique 3/64 Rappel radio-anatomique

Plus en détail

VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules

VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules Philippe GIRAUD, Nicolas POUREL, Vincent SERVOIS Romainville, le 29 septembre 2011 1 Radiothérapie et cancer du poumon La dosimétrie des cancers

Plus en détail

Cancer colo-rectal : situation belge

Cancer colo-rectal : situation belge Cancer colo-rectal : situation belge J.-L. Van Laethem, MD, PhD Unité d'oncologie digestive Département médico-chirurgical de Gastro-entérologie Pas de conflit d intérêt déclaré Cancer du colon 7000 nouveaux

Plus en détail

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre «Il faut toujours prendre le maximum de risques avec le maximum de précautions» R. Kipling??? Geste d angioplastie en 2014 plus de limites

Plus en détail

Pascal Thomas, pour la Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire.

Pascal Thomas, pour la Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire. e-mémoires de l'académie Nationale de Chirurgie, 2009, 8 (1) : 36-40 36 Recommandations de la Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire de pratiques chirurgicales dans le traitement

Plus en détail

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Je déclare n avoir aucun conflit d intérêt en lien avec cette présentation

Plus en détail

Cancer de l ovaire. traitements, soins et innovation. traitements adjuvants et de consolidation. www.e-cancer.fr. juin 2009

Cancer de l ovaire. traitements, soins et innovation. traitements adjuvants et de consolidation. www.e-cancer.fr. juin 2009 traitements, soins et innovation juin 2009 recommandations professionnelles Cancer de l ovaire traitements adjuvants et de consolidation COLLECTION recommandations & référentiels RECOMMANDATIONS DE PRISE

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

Le principe de la TEP

Le principe de la TEP couplée TDM Le principe de la TEP C est un atome contenant un positon supplémentaire, libéré dans l organisme lors de la désintégration.il se désintègre selon une radioactivité beta+ Lorsque le positron

Plus en détail

Cancer recto-colique : l imagerie médicale. Introduction. Dr Marc Lacrosse, Service de Radiologie, Cliniques UCL de Mont-Godinne Septembre 2007

Cancer recto-colique : l imagerie médicale. Introduction. Dr Marc Lacrosse, Service de Radiologie, Cliniques UCL de Mont-Godinne Septembre 2007 1 Cancer recto-colique : l imagerie médicale Dr Marc Lacrosse, Service de Radiologie, Cliniques UCL de Mont-Godinne Septembre 2007 Introduction Si l on considère la contribution de l imagerie médicale

Plus en détail

De la chirurgie du nodule aux ganglions

De la chirurgie du nodule aux ganglions De la chirurgie du nodule aux ganglions Docteur Xavier CARRAT Institut Bergonié Clinique Saint Augustin Chirurgie des lésions bénignes de la thyroïde problématique opératoire «simple» avec indication portée

Plus en détail

Le donneur en vue d une transplantation pulmonaire

Le donneur en vue d une transplantation pulmonaire Le donneur en vue d une transplantation pulmonaire Nicola Santelmo Chirurgie Thoracique Groupe de Transplantation Pulmonaire de Strasbourg Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Coordinateur: Pr Gilbert

Plus en détail

CANCERS BRONCHO-PULMONAIRES

CANCERS BRONCHO-PULMONAIRES OMEDIT Nord-Pas-De-Calais Affaire suivie par : Monique.YILMAZ@ars.sante.fr OMEDIT Aquitaine Affaire suivie par : antoine.brouillaud@omedit-aquitaine.fr morgane.guillaudin@omedit-aquitaine.fr myriam.roudaut@omedit-aquitaine.fr

Plus en détail

Traitement des métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal

Traitement des métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal Traitement des métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal Professeur Gilles Mentha Département de Chirurgie HUG Journées médico-chirurgicales d hépatologie et de gastroentérologie 30 novembre

Plus en détail

CANCER de l ESTOMAC. Dr Kanor, Dr Mineur, Dr Houtin 7 ème Journée Carpentrassienne Vendredi 4 Décembre 2011

CANCER de l ESTOMAC. Dr Kanor, Dr Mineur, Dr Houtin 7 ème Journée Carpentrassienne Vendredi 4 Décembre 2011 CANCER de l ESTOMAC Dr Kanor, Dr Mineur, Dr Houtin 7 ème Journée Carpentrassienne Vendredi 4 Décembre 2011 On aurait pu dire 4 ème rang mondial : poumon,sein,colon 2 ème rang des cancers digestifs France

Plus en détail

Critères de qualité de la coloscopie et prévention du cancer colo-rectal

Critères de qualité de la coloscopie et prévention du cancer colo-rectal SYMPOSIUM SCIENTIFIQUE Coloscopie de pre vention du cancer colorectal Critères de qualité de la coloscopie et prévention du cancer colo-rectal Pr. Christophe Cellier Hôpital Européen Georges Pompidou,

Plus en détail

Thierry Folliguet Service de chirurgie cardiovasculaire & transplantation CHU Brabois, Vandoeuvre les Nancy t.folliguet@chu-nancy.

Thierry Folliguet Service de chirurgie cardiovasculaire & transplantation CHU Brabois, Vandoeuvre les Nancy t.folliguet@chu-nancy. Thierry Folliguet Service de chirurgie cardiovasculaire & transplantation CHU Brabois, Vandoeuvre les Nancy t.folliguet@chu-nancy.fr Congrès de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire du 12 au 15 juin

Plus en détail

CANCER DU POUMON ACTION-RÉACTION!

CANCER DU POUMON ACTION-RÉACTION! CANCER DU POUMON ACTION-RÉACTION! F O R M A T I O N C O N T I N U E // M me Bouchard, 65 ans, se présente à votre cabinet pour une toux sèche et persistante depuis un mois avec une légère dyspnée. Elle

Plus en détail

Patho Med Cours 5. Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme

Patho Med Cours 5. Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme Patho Med Cours 5 Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme BPCO: B: Broncho ( Bronche) P: Pneumopathie C: Chronique O: Obstructive Asthme Maladies avec des spasmes bronchiques Maladies avec des spasmes

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 novembre 2009 IRESSA 250 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 (CIP 395 950-7) ASTRAZENECA géfitinib Liste I Médicament soumis à prescription hospitalière. Prescription

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

INVESTIGATEUR PRINCIPAL. Pr Alain DEPIERRE. COORDINATION IFCT Franck MORIN. PROMOTEUR C.H.U Besançon

INVESTIGATEUR PRINCIPAL. Pr Alain DEPIERRE. COORDINATION IFCT Franck MORIN. PROMOTEUR C.H.U Besançon Essai thérapeutique randomisé comparant deux schémas de chimiothérapie préopératoire dans les cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) de stades cliniques I et II. PROTOCOLE IFCT-0002 INVESTIGATEUR

Plus en détail

ONCO LR Septembre 2011

ONCO LR Septembre 2011 Référentiel Cancer de l Ovaire ONCO LR Septembre 2011 Généralités Tout dossier Cancer Ovarien doit être présenté en RCP locale avant de débuter la séquence thérapeutique initiale. Soumission en RCP régionale

Plus en détail

Cancers du larynx : diagnostic, principes de traitement (145a) Professeur Emile REYT Novembre 2003 (Mise à jour Mars 2005)

Cancers du larynx : diagnostic, principes de traitement (145a) Professeur Emile REYT Novembre 2003 (Mise à jour Mars 2005) Cancers du larynx : diagnostic, principes de traitement (145a) Professeur Emile REYT Novembre 2003 (Mise à jour Mars 2005) Pré-Requis : Anatomie du larynx Physiologie de la phonation et de la déglutition

Plus en détail

Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives

Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives Dr Daniel Faverly Anatomie Pathologique Laboratoire CMP, CCR et ECWGBSP Auditeur pour Cancer Care

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Pierre Lèguevaque CHU Rangueil Toulouse Intérêt de la démarche qualité: L amélioration de la qualité des pratiques professionnelles est devenue nécessaire

Plus en détail

Instructions for Completing Allergan s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form

Instructions for Completing Allergan s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Instructions for Completing s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Please read the instructions below and complete ONE of the attached forms in either English or French. IMPORTANT:

Plus en détail

Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante

Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante Philippe Mabo, CHU de Rennes CARDIORUN 2014 Boucan Canot, 1 er octobre 2014 Mes relations avec l industrie Bourses de recherche: Boston, Biotronik,

Plus en détail

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé. Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2009

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé. Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2009 Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2009 Généralités Cancer bronchique primitif = cancer le plus fréquent en incidence dans le monde Incidence en

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales communes représentent au gré des statistiques plus de 80 % des tumeurs de l ovaire.

Les tumeurs épithéliales communes représentent au gré des statistiques plus de 80 % des tumeurs de l ovaire. Mots-clés : Indications thérapeutiques des tumeurs épithéliales de l'ovaire (153b) Professeur Michel BOLLA, Docteur François RINGEISEN Août 2003 (Mise à jour Février 2005) Tumeurs de l ovaire. 1. Introduction

Plus en détail

PROJET DE RECHERCHE. FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris

PROJET DE RECHERCHE. FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris 2015 PROJET DE RECHERCHE Apport de la fluorescence pour la détection des ganglions sentinelles dans les cancers du sein FLUO-BREAST Praticien Hospitalo-universitaire Chirurgie cancérologique gynécologique

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

La thrombolyse préhospitalière en pra3que après STREAM. TA Trung Hung SMUR- Réanima2on Centre Hospitalier de Longjumeau

La thrombolyse préhospitalière en pra3que après STREAM. TA Trung Hung SMUR- Réanima2on Centre Hospitalier de Longjumeau La thrombolyse préhospitalière en pra3que après STREAM TA Trung Hung SMUR- Réanima2on Centre Hospitalier de Longjumeau Mes conflits d intérêt : Merci à Frans Van de Werf pour ses diapos Jeudi 11 avril 2013

Plus en détail

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013?

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ:  OÙ EN SOMMES-NOUS  EN 2013? OBJECTIFS LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013? Connaître les différentes options de traitement disponibles pour le cancer du poumon de stade avancé Connaître

Plus en détail

IRM du Cancer du Rectum

IRM du Cancer du Rectum IRM du Cancer du Rectum quels CHOIX TECHNIQUES pour quels OBJECTIFS THERAPEUTIQUES? Frank Boudghène, T. Andre, A. Stivalet, I. Frey, L. Paslaru, V. Ganthier, M. Tassart Hopital Tenon - Université Paris

Plus en détail

Application des courbes ROC à l analyse des facteurs pronostiques binaires

Application des courbes ROC à l analyse des facteurs pronostiques binaires Application des courbes ROC à l analyse des facteurs pronostiques binaires Combescure C (1), Perneger TV (1), Weber DC (2), Daurès J P (3), Foucher Y (4) (1) Service d épidémiologie clinique et Centre

Plus en détail

Du sarcome d Ewing et des oscillations des progrès thérapeutiques au gré des «protocoles» de recherche.

Du sarcome d Ewing et des oscillations des progrès thérapeutiques au gré des «protocoles» de recherche. Du sarcome d Ewing et des oscillations des progrès thérapeutiques au gré des «protocoles» de recherche. Nicole Delépine www.nicoledelepine.fr Pourquoi ne pas poursuive ce protocole qui donne plus de huit

Plus en détail

CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE

CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE NECESSITY OF A NEW JURISDICTION G Delépine, NDelépine Hôpital Raayond Poincarré Garches France The scandal of the VIOXX Illustrates the

Plus en détail

Journées médico-chirurgicales de Msila

Journées médico-chirurgicales de Msila Journées médico-chirurgicales de Msila 28-29 avril 2010 L association ENNOUR des médecins de la wilaya de Msila (président : Dr. Ghadbane) a organisé des journées médicochirurgicales de formation médicale

Plus en détail

Table Ronde N 7 : Evaluation au remboursement des anticancéreux : méthodologie, relation entre quantité d effet et besoin thérapeutique

Table Ronde N 7 : Evaluation au remboursement des anticancéreux : méthodologie, relation entre quantité d effet et besoin thérapeutique Table Ronde N 7 : Evaluation au remboursement des anticancéreux : méthodologie, relation entre quantité d effet et besoin thérapeutique 1 Qu entend on par évaluation au remboursement? L évaluation est

Plus en détail

Métastase splénique d un adénocarcinome colique - à propos d un cas et revue de la littérature

Métastase splénique d un adénocarcinome colique - à propos d un cas et revue de la littérature Case report Open Access Métastase splénique d un adénocarcinome colique - à propos d un cas et revue de la littérature Fatima Zahra El M rabet 1,&, Sami Aziz Brahmi 1, Siham Rachidi 2, Siham Tizniti 2,

Plus en détail

Peut-on se passer de la télécardiologie dans le suivi des patients âgés porteurs d'une prothèse cardiaque active? Dr H.

Peut-on se passer de la télécardiologie dans le suivi des patients âgés porteurs d'une prothèse cardiaque active? Dr H. Peut-on se passer de la télécardiologie dans le suivi des patients âgés porteurs d'une prothèse cardiaque active? Dr H. Bader CH de Pau Concept Le développement des télécommunications permet une transmission

Plus en détail

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm Paris, le 19 avril 2006 Dossier de presse Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm En 2000, d après les estimations issues des registres, le nombre de nouveaux cas de cancer

Plus en détail

Revue de la littérature

Revue de la littérature Résultats à long terme des anévrysmes traités Revue de la littérature Cours de DES de neurochirurgie Inter-région Rhône-Alpes / Auvergne Vendredi 22/04/11 Méthode (1): sélection bibliographique en fonction

Plus en détail

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Prothèse totale de hanche sur tumeur PROTH THESE E TOTALE T E DE HANH ANCHE E SUR TUMEUR Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Le squelette de la hanche (os iliaque péri-acétabulaire et extrémité

Plus en détail

Tumeur maligne des os

Tumeur maligne des os Tumeur maligne des os E p idém iologie tumeur maligne primitive de l os touchant essentiellement l adolescent et l adulte jeune. 70% des sarcomes ostéogéniques sont diagnostiqués avant l âge de 18ans dans

Plus en détail

Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête cas-témoins

Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête cas-témoins Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête castémoi Ludovic Lassel, Marion Olivier, Gilles Antoniotti, Anne Carbonne, Pascal Astagneau. CCLIN Paris Nord Qu est ce qu une médiastinite?

Plus en détail

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l Jeune homme 17 ans,douleurs de la hanche gauche, d'allure inflammatoire, évoluant depuis plusieurs mois Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les examens pratiqués Meyer JB

Plus en détail

Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature

Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature Situation en 2011 M CHAKRA Secteur Oncologie Thoracique CHU Arnaud de Villeneuve, Montpelier Qu est ce qu un sujet âgé? 70 ans est habituellement considéré

Plus en détail

Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules. Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015

Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules. Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015 Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015 Cas clinique Mr A.S agé de 55 ans grand tabagique consulte aux urgences pour céphalées évoluant depuis

Plus en détail

HENDRICH FALL RISK MODEL (HFRM)

HENDRICH FALL RISK MODEL (HFRM) HENDRICH FALL RISK MODEL (HFRM) Hendrich, A. L., Bender, P. S., & Nyhuis, A. (2003). Validation of the Hendrich II Fall Risk Model: a large concurrent case/control study of hospitalized patients. Appl.Nurs

Plus en détail