Le solaire thermique : Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) et Système Solaire Combiné (SSC)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le solaire thermique : Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) et Système Solaire Combiné (SSC)"

Transcription

1 Espace Info Energie / SOLAGRO 75, voie du T.O.E.C Toulouse Cedex 03 Tél : / Courriel : Par téléphone : lundi, mercredi et jeudi de 9h à 12h30 et de 14h00 à 18h, Sur place : merci de prendre un rendez-vous Un lieu de ressources sur la maîtrise de l énergie et les énergies renouvelables Le solaire thermique : Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) et Système Solaire Combiné (SSC) Juin 2009 Sources : INES (Institut National de l Energie Solaire) ADEME Outils solaires Analyse de SOLAGRO CESI à Tournefeuille (31) SSC à Drémil Lafage (31)

2 Sommaire Préambule...3 Chapitre 1. PRINCIPE : LA CONVERSION THERMIQUE...3 Chapitre 2. ÉLEMENTS CONSTITUTIFS D UNE INSTALLATION THERMIQUE...4 Le capteur solaire thermique...4 Le "ballon solaire"...7 La pompe (ou le circulateur)...9 La régulation...9 Le clapet anti-retour...10 Le vase d'expansion...10 La soupape de sécurité...10 Le manomètre...10 Les vannes...10 Les purgeurs...11 Les canalisations...11 Le limiteur de température...11 Chapitre 3. CONSIDERATIONS AVANT D INSTALLER UNE INSTALLATION SOLAIRE...12 Optimiser le «couple» orientation / inclinaison...12 Faire attention aux «masques»...12 Faire un choix entre deux technologies différentes selon la nature du fluide caloporteur...13 Veiller au problème de surchauffe estivale...14 Diversifier les applications de votre installation en alimentant vos machines à laver...14 Choisir du matériel certifié, des kits préselectionnés voire un écolabel...14 Veiller à la bonne intégration architecturale des capteurs...15 Déclarer l existence de vos capteurs à votre assureur...15 Chapitre 4. PRECIS SUR LE CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL...16 Les éléments à prendre en considération...16 Dimensionnement / taux de couverture solaire en Midi-Pyrénées...16 Les composants...16 Chapitre 5. PRECIS SUR LE SYSTEME SOLAIRE COMBINE...17 Les éléments à prendre en considération...17 Dimensionnement / taux de couverture solaire en Midi-Pyrénées...17 Les composants...17 Chapitre 6. BILAN ECONOMIQUE ET ENVIRONNEMENTAL D UN CESI ET D UN SSC...18 Le CESI...18 Le SSC...19 Chapitre 7. VOS DEMARCHES ADMINISTRATIVES...20 Chapitre 8. CHOISIR VOTRE INSTALLATEUR...20 Chapitre 9. ASSURER LE SUIVI DE VOTRE INSTALLATION...20 Chapitre 10. AIDES FINANCIERES : TVA, CREDIT D IMPOT, ECO-PRÊT A TAUX 0% ET PRIME...21 Chapitre 11. POUR EN SAVOIR PLUS...23 ANNEXE. Etat des lieux de la filière...23 Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 2

3 Préambule Avec plus de 30 ans d'expérience, les techniques solaires thermiques sont aujourd'hui éprouvées et fiables. On distingue deux types d'installations : Le Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) en réponse partielle au besoin d'eau chaude sanitaire (ECS) Le Système Solaire Combiné (SSC) en réponse partielle aux besoins de chauffage et d'ecs L'énergie solaire est une alternative concrète pour économiser l'énergie et limiter les émissions de gaz à effet de serre qui sont responsables du changement climatique. L'investissement dans les techniques solaires devient de plus en plus rentable dans un contexte d'augmentation incessante du coût des énergies classiques (fossiles et fissiles). Dans la Réglementation Thermique (RT) 2005, les consommations d ECS pour les «solutions techniques de référence» ont été réduites de 20% par rapport à l'ancienne réglementation. Le solaire thermique est devenu la référence pour un chauffage à énergie fossile ou électrique. Le SSC devrait être introduit dans certaines solutions de référence dans la future RT Chapitre 1. PRINCIPE : LA CONVERSION THERMIQUE Dès que l'énergie du soleil rencontre de la matière, celle-ci transforme une partie de l'énergie en chaleur ; c'est la conversion thermique. Les capteurs solaires thermiques convertissent la lumière (ondes électromagnétiques) émise par le soleil en chaleur. Cette chaleur est transmise à un fluide «caloporteur» (qui véhicule la chaleur). La puissance maximale disponible sur un mètre carré au rayonnement est de l'ordre de 1000 W Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 3

4 Chapitre 2. ÉLEMENTS CONSTITUTIFS D UNE INSTALLATION THERMIQUE Le capteur solaire thermique Un capteur solaire thermique fournit une énergie utilisable à partir d'un certain seuil d'irradiance* (contrairement à un capteur photovoltaïque dont la production est proportionnelle à l'irradiation). *Irradiance : la puissance incidente par une unité de surface sur un plan donné. Par intégration des irradiances sur un intervalle de temps donné, on accède aux irradiations correspondantes, usuellement données en J/m² ou en kwh/m². Un capteur solaire thermique ne monte pas indéfiniment en température : - plus sa température de fonctionnement augmente, plus le rendement diminue jusqu'à s'annuler. - La température de «stagnation» est atteinte en l'absence de circulation du fluide caloporteur (rendement nul). Il existe trois grandes familles de capteurs solaires thermiques : Les capteurs solaires plans ; les plus répandus, Les capteurs à tubes sous vide, Les capteurs moquettes : utilisés notamment pour chauffer les piscines (que nous n aborderons pas ici). Les capteurs solaire plans : la technologie la plus répandue Un capteur plan est composé des éléments suivants : Un absorbeur Une feuille mince de cuivre (0,2 mm) qui présente une bonne conductibilité et une bonne tenue mécanique (résiste à la dilatation et à la corrosion). L'absorbeur a deux fonctions : absorber la plus grande partie du rayonnement solaire, transmettre la chaleur produite vers le fluide caloporteur avec un minimum de pertes. L'absorbeur est recouvert d'un traitement de surface dit «sélectif» qui a pour fonction d'absorber un maximum la lumière et réémettre au minimum la chaleur. Le traitement de surface est obtenu par des procédés électrochimiques ou électrophysiques (peinture noire, oxyde de chrome, traitement sous vide de couleur bleue). Un réseau de canalisation en cuivre dans lequel circule le fluide caloporteur -de l eau ou de l eau additionné à de l antigel (cf. Chapitre 3)- chauffé par l absorbeur. Une isolation thermique arrière et latérale. Les isolants utilisés sont de la laine de verre ou de la mousse polyuréthane de 4 à 8 cm. Une couverture transparente en verre qui assure l'effet de serre et évite le refroidissement de l'absorbeur en le protégeant du vent. Le verre est «trempé» pour résister aux charges thermiques et mécaniques. Il présente un haut degré de transmission solaire caractérisé par une faible teneur en fer. Il est doté d'une surface dite «anti-reflets». NB. Comparer la performance des capteurs solaires qui s exprime en kwh produit par m2 de capteur sur le site Internet de l Institut für Solartechnik SPF: Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 4

5 Les capteurs à tubes sous vide Un capteur sous vide est composé d'une série de tubes transparents en verre de 5 à 15 cm de diamètre. Il est composé des mêmes éléments que le capteur plan. Exception faite de l isolation thermique qui est constituée par le vide et non par un isolant. Un capteur sous vide atteint de hautes températures ( C) avec de meilleurs rendements que le capteur plan ; aussi est-il notamment utilisé pour la «climatisation par absorption» (température > à 80 C). Le coût peut être plus élevé que le capteur plan du fait de la technologie. Il y a 4 familles de capteurs sous vide : 1. Le capteur à tube sous vide à circulation directe La conception est identique à un capteur plan ; l'ensemble est suffisamment étroit pour être glissé à l'intérieur d'un tube en verre. Exemple : "Cortec" de Giordano et "Vitosol 200" de Viessmann 2. Le capteur à tube sous vide à "Caloduc" La chaleur est transférée par un «caloduc» ; soit un fluide placée dans un tube fermé depuis l absorbeur jusqu'au collecteur situé en partie haute du capteur dans lequel circule un fluide caloporteur. Le caloduc utilise les mécanismes de transfert de chaleur par évaporation et condensation. Le fluide dans le caloduc s évapore en captant la chaleur fournie par l absorbeur, il s'élève donc jusqu'au collecteur et cède sa chaleur par condensation au fluide caloporteur puis il retourne par gravité en bas du tube (les tubes doivent donc être inclinés). NB. Ce type de montage permet le remplacement d'un tube en cas de bris, sans devoir purger toute l'installation. Exemple : fabricant Thermomax, français Tecnisun 3. Le capteur à tube sous vide à effet "Thermos" L absorbeur est glissé dans l'espace interne d'un tube double enveloppe en verre. Ainsi, la soudure verre-métal, toujours délicate, est évitée. Le tube intérieur sert d absorbeur. La chaleur est transmise hors de l'enveloppe sous vide du tube par conduction vers un collecteur dans lequel circule le fluide caloporteur. Exemple : fabricants chinois 4. Le capteur à tube sous vide "Schott" Ce capteur est fabriqué par l'entreprise allemande Schott-Rohrglas qui utilise le principe "thermos" avec plusieurs perfections techniques : - une partie de la paroi intérieure du tube extérieur est un réflecteur cylindrique, - le tube intérieur fait office d absorbeur et d échangeur de chaleur avec le fluide caloporteur, - L'utilisation des métaux est réduite à des traitements de surface du tube et les différentes pièces du collecteur. NB. Si vous vivez en ville et/ou à proximité d'une route très fréquenté il est recommandé de nettoyer les capteurs une fois par an Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 5

6 Comparatif entre le capteur plan et le capteur sous vide Courbe de rendement des capteurs pour un ensoleillement constant Légende : - L abscisse du graphique représente l écart de température entre la température du capteur (Tk) et la température ambiante extérieure (Ta). - Par «Capteur sous vide» entendez «Capteur à tubes sous vide» (en effet, on ne peut pas concevoir un capteur plan sous vide) - Par capteur «sans vitre» entendez capteur moquette utilisé pour réchauffer l eau d une piscine Les performances, de tous les types de capteurs, baissent lorsque qu'ils "travaillent" à une température éloignée de la température ambiante extérieure car les déperditions thermiques augmentent avec la hausse des températures. Un capteur sous vide aura un rendement 30% supérieur à un capteur plan pour produire de l'eau à 90 C. Par contre il sera moins performant qu'un capteur moquette pour réchauffer l'eau d'une piscine de deux degrés par rapport à la température ambiante extérieure. Pour produire de l'eau à 50 C - soit satisfaire à la fois les besoins de chauffage et d'ecs- les performances d'une installation solaire équipée de capteur sous vide seront légèrement supérieures à celles d'un capteur plan. NB. L évaluation ne doit pas se limiter à la comparaison des performances énergétiques des capteurs, d autres critères tels que la fiabilité et la durabilité de l installation sont d une plus grande importance dans le choix d un système solaire. En outre, c est la performance globale du système qu il convient d apprécier, le capteur n étant qu un des composants du système. Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 6

7 Le "ballon solaire" Le ballon solaire classique Un ballon solaire est composé : - D un matériau résistant à la corrosion et au dépôt de calcaire ainsi qu'aux températures proches de 100 C. Les fabricants proposent sur le marché des ballons en acier émaillé, en inox ou en synthétique. NB. Les ballons en acier émaillés sont les plus répandus. La plupart sont équipés d une anode sacrificielle en magnésium, qui permet par sa dissolution (oxydation) de réduire le risque de corrosion. Cette anode doit être contrôlée périodiquement et changée si nécessaire. Les ballons en INOX sont plus coûteux. Les ballons en matière synthétique sont plus récents, plus innovants et insensibles à la corrosion. - D un isolant pour conserver la chaleur avec une jaquette en mousse de polyuréthane souple ou en laine minérale. - D un échangeur de chaleur qui transfère la chaleur du circuit solaire (primaire) au circuit secondaire d'ecs et/ou de chauffage. Il est en acier inoxydable ou en cuivre (protection contre les problèmes de corrosion et d'entartrage). On distingue deux types d échangeur : à ailettes ou à tube lisse NB. Optez préférentiellement pour un échangeur démontable afin de pouvoir le nettoyer et/ou le remplacer facilement. Le choix de la configuration dépend de votre installation initiale et de l énergie d appoint utilisée : - Si vous disposez d'un ballon ECS en bon état, vous pouvez le conserver afin qu'il serve de ballon d'appoint. Le ballon solaire «à préchauffage» est branché en série en amont, il alimente l ancien ballon avec de l eau chaude chauffée grâce à l énergie solaire. Si nécessaire, l appoint de votre ballon existant (électrique ou chaudière) apporte le complément. Volume du ballon solaire = volume des besoins journaliers. - Dans le cas d une chaudière instantanée, le ballon solaire est également branché en série. - Si votre ballon est vétuste remplacez-le alors par un ballon bi-énergie. Le ballon solaire «biénergie» contient alors deux échangeurs de chaleur : un échangeur en provenance du circuit des capteurs (en bas), un système d'appoint permettant d'amener l'eau à la température de consigne en cas d'absence du soleil : une résistance électrique ou un échangeur de chaleur, ou les deux si l'on souhaite couper totalement la chaudière en été. Volume du ballon solaire = 1,5 x volume des besoins journaliers NB. L appoint ne se fait que sur la partie haute du ballon, afin de garder une réserve d eau froide pour le retour du soleil. NB. Dans le cas d un petit ballon ECS intégré à la chaudière, les deux possibilités existent, en série ou avec un appoint de la chaudière, moyennant une intervention sur le réseau plomberie. NB. S il s agit d une construction neuve, optez pour un ballon bi-énergie. Cette solution est plus performante, plus simple et occupe moins de place qu une solution avec 2 ballons. Le dimensionnement du ballon solaire tient compte des consommations d ECS pour le CESI et de chauffage pour le SSC (cf chapitre 5). NB. Attention au surdimensionnement qui engendre une consommation d énergie d appoint plus grande. Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 7

8 La stratégie anti-légionnelle relative à la production d'ecs. Les légionnelles peuvent se développer dans les réserves d eau. La réglementation (arrêté du 30 novembre 2005) impose pour les réserves d ECS 400 litres soit un : - maintien permanent du stockage à une température 50 C, - choc thermique au moins une fois par 24 heures. Dans les 2 cas, il est difficile de respecter la réglementation avec la production solaire et c est l appoint qui est sollicité. NB. Une alternative intéressante est la production d eau chaude en instantané avec un échangeur interne. Les préconisations de mise en œuvre afin de limiter les pertes thermiques : - Limiter la distance entre le ballon et les capteurs solaires, - Installer le ballon dans un volume chauffé ou au moins isolé, - Positionner le ballon près des points de puisage. Les ballons solaires spécifiques Les ballons à stratification améliorée Ce type de ballon est conçu pour favoriser une bonne stratification des températures. Des écarts de température de plus de 80 C entre le haut et le bas du ballon sont possibles. Associés à un système à débit faible (ou débit variable), ils permettent d'augmenter l'efficacité du stockage. NB. Cette technologie est plutôt réservée au SSC : la partie la plus chaude (en haut) est prélevée pour le besoin d'ecs et la partie la moins chaude (en bas) pour le chauffage. Exemples : ROTEX, SOLAIRE CONNEXION Les injecteurs de stratification Des procédés ingénieux permettent de maintenir une stratification importante dans les ballons, en jouant sur les changements de densité de l'eau en fonction de sa température. Le fluide réchauffé sort du tube de transfert à la hauteur correspondant à sa température. Les ballons en bain-marie Exemple : BUDERUS, DE DIETRICH Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 8

9 La pompe (ou le circulateur) La pompe fait circuler le fluide caloporteur entre les capteurs et le ballon solaire ; elle est activée automatiquement par la régulation lorsque la température du fluide à la sortie des capteurs est supérieure à la température de l'eau sanitaire dans le ballon solaire. Les seuils d'enclenchement et de déclenchement différenciés permettent d'éviter une fréquence trop importante d'arrêt et de marche de la pompe. NB. Le seuil d'enclenchement doit toujours être réglé plus haut que le seuil de déclenchement. On distingue le circulateur à "débit constant" et le circulateur à "débit variable". Le circulateur à débit constant comprend trois vitesses permettant d'ajuster (manuellement) au mieux le débit de circulation du fluide caloporteur. Le circulateur à débit variable "fait travailler" les capteurs à faible débit ("low flow"), ce qui permet d'obtenir des températures plus élevées, avec pour avantages : - La diminution de l'énergie d'appoint, - La diminution de la consommation d'électricité. Un cas à part : la circulation naturelle ou le principe du "thermosiphon". Le ballon solaire doit obligatoirement être placé plus haut que les capteurs. Sur ce principe sont conçus les CESI «en thermosiphon». Le liquide caloporteur circule grâce à sa différence de densité avec l eau du ballon. Tandis qu il est plus chaud, donc moins dense, il s élève naturellement par thermocirculation. NB. Cette installation n a besoin ni de pompe ni de régulation. Ce système et bien adapté à la pose sur supports inclinés en toiture terrasse et se prête moins à la fixation sur un toit en pente. Même s il est bien isolé le ballon se refroidit plus rapidement. La régulation La régulation enclenche (lampe témoin) ou arrête la pompe. Elle est commandée par deux sondes : - l'une est placée à la sortie du champ de capteurs (point le plus chaud), - l'autre dans le bas du ballon solaire, à la hauteur de l'échangeur de chaleur (point le plus froid). Les sondes transmettent un signal électrique qui est fonction de la température mesurée. NB. Les sondes doivent résister aux hautes températures (jusqu'à 200 C), et à l'humidité (condensation). Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 9

10 Le clapet anti-retour Lorsque le ballon est plus chaud que les capteurs (la nuit par exemple), le clapet anti-retour, empêche la circulation par thermosiphon sans quoi le ballon perdrait toute l'énergie accumulée pendant la journée. Le vase d'expansion Le vase d'expansion permet : - de maintenir la pression dans le circuit y compris lorsque les températures extérieures sont très basses (rétraction du fluide), - d'absorber le volume supplémentaire du fluide antigel (dilatation) lors de la montée en température du circuit, - d'absorber le volume contenu dans le capteur en cas de vaporisation. NB. Il faut vérifier la limite acceptable en température de la membrane ainsi que sa compatibilité avec le fluide antigel. La soupape de sécurité La soupape de sécurité évite la surpression dans le circuit lors d'une montée en température de l'installation provoquée par un arrêt accidentel (coupure de courant) de la pompe. Le ressort maintient une certaine pression dans le circuit et laisse s'échapper le fluide si celle-ci augmente trop. NB. Il est recommandé de raccorder la soupape à un récipient afin de pouvoir récupérer le fluide antigel et d éviter les risques de brûlures. L'installation d'une pompe de mise en pression est possible. Elle servira à remettre du fluide dans le circuit après une surchauffe et une évacuation du fluide antigel par la soupape de sécurité, ou une fuite à un raccord. Le manomètre Le manomètre indique la pression du circuit et permet son contrôle. Il indique la pression dans la plage de fonctionnement. NB. La plage de mesure doit être plus grande que la pression effective d'ouverture de la soupape de sécurité. Les vannes Les vannes permettent la vidange et le remplissage du circuit. Elles peuvent aussi permettre d'isoler certaines pièces sur les circuits plus complexes. NB. Les vannes 1/4 de tour à sphères ont l'avantage d'avoir de faibles pertes de charge. Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 10

11 Les purgeurs Les canalisations Le purgeur permet d'évacuer l'air du circuit primaire. Le purgeur doit être situé au point le plus haut du circuit dans un endroit accessible ; si possible à l'intérieur du bâtiment de façon à éviter de monter sur le toit pour purger et faciliter ainsi la maintenance de l'installation. NB. Le purgeur automatique est à proscrire sur les circuits remplis de fluide antigel, car il laisse échapper la vapeur qui peut se former dans les capteurs en cas d'arrêt de la pompe lors de fort ensoleillement. De plus, les fluides antigels cristallisent facilement au contact de l'air et peuvent bloquer les parties mobiles des purgeurs automatiques. Le choix se portera donc sur un purgeur manuel. On aura intérêt à intercaler un ballon de dégazage entre l'installation et le purgeur, ceci afin que s'accumule l'air qui peut avoir pénétré dans le circuit. Certains systèmes possèdent un purgeur au niveau de la station solaire et pas au point le plus haut. On force alors la circulation du fluide lors de la mise en marche pour vider le circuit de son air. Les canalisations doivent : résister à des températures élevées (jusqu'à 160 C), résister à une pression supérieure à la pression maximale atteignable dans l'installation, être compatibles chimiquement avec le fluide utilisé (de l'eau additionnée à de l'antigel ou de l'eau). NB. Veillez à la compatibilité du matériau des conduites avec celle du capteur solaire et de l'échangeur de chaleur du ballon d'ecs. Dans la plupart des cas, l'absorbeur est en cuivre et l'échangeur du ballon en acier inoxydable ou en cuivre. Les canalisations seront donc en cuivre. Le tube galvanisé est à proscrire car le zinc réagit avec le mélange eau-glycol et provoque l'apparition de boues qui entraîne des problèmes de corrosion. Des canalisations préfabriquées, constituées de tuyaux inox souples enveloppés dans des gaines isolantes, permettent de diminuer les temps de pose. Les canalisations intérieures sont isolées avec de la laine minérale (laine de verre ou laine de roche) ou de la mousse élastomère flexible en épaisseur minimum 2 cm. Les canalisations extérieures sont isolées puis protégées de l'humidité, des UV et des dégradations mécaniques occasionnées par les animaux par des revêtements étanches métalliques ou des goulottes (type électriques ou descentes de gouttières). Les canalisations enterrées, sont isolées par une préparation à base de polyuréthane qui est ensuite protégée de la terre par un plastique (de type polyane) ou sont composées par des tuyaux pré-isolés. Le limiteur de température (ou mitigeur) Le limiteur de température permet de mélanger l'ecs en sortie du ballon solaire avec de l eau froide afin de ne jamais obtenir des températures trop élevées au point de soutirage. Il comporte une vanne permettant de choisir le température de sortie voulue. NB. Son installation est obligatoire. Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 11

12 Chapitre 3. CONSIDERATIONS AVANT D INSTALLER UNE INSTALLATION SOLAIRE Optimiser le «couple» orientation / inclinaison D'une manière optimale, les capteurs sont orientés plein Sud (dans l'hémisphère nord) avec une inclinaison proche de 45 sous nos latitudes. - Orientation / Un décalage d'une cinquantaine de degrés vers l'est ou vers l'ouest n'est pas préjudiciable. - Inclinaison / Il y a un degré de liberté assez large quant à l'inclinaison sans que les performances ne s'en fassent trop ressentir. Toutefois cette tolérance dépend de l'utilisation du capteur solaire : eau chaude sanitaire ou chauffage et ECS. CESI (Eau Chaude Sanitaire) : 20 à 90 SSC (Chauffage + ECS): 45 à 90 NB. En Midi-Pyrénées, les toits sont généralement inclinés à 20 (ou 33%). NB. L'inclinaison peut varier entre 20 et 90 selon que l'on veut privilégier le rayonnement : - d'été : haut sur l'horizon (20 ) - d'hiver : bas sur l'horizon (60) L'orientation à d'autant plus d'importance lorsque les capteurs solaires se rapprochent de la verticale. Faire attention aux «masques» Une ombre, même partielle, affecte la production entière d un capteur solaire ; aussi faut-il accorder un soin particulier à cette question. L installateur doit réaliser une «étude de masque» : afin de mesurer avec précision les pertes de rendement. Les ombres sont projetées par les obstacles (végétation, reliefs montagneux, habitations voisines, câbles du réseau électrique et/ou de téléphone) entre la course du soleil et le plan d'inclinaison du capteur. Pour faire une étude de masque, il faut se munir d'une boussole et d'un clinomètre et relever la hauteur angulaire et l'azimut de tous les obstacles potentiels. Ces données, une fois reportées sur un graphe représentant la projection de la course fictive du soleil à l'endroit du site, permettront de déterminer les heures de lever et de coucher du soleil en fonction de la saison Pour repérer la position du soleil dans le ciel, on utilise deux angles : - la hauteur h : angle entre la direction du soleil et sa projection sur le plan horizontal - l'azimut a : angle entre cette projection et la direction du Sud : a est compté positivement vers l'ouest et négativement vers l'est Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 12

13 Faire un choix entre deux technologies différentes selon la nature du fluide caloporteur L'eau additionnée à de l antigel ou «eau glycolée» : la technologie la plus répandue On utilise des mélanges eau/glycol pour protéger l'installation du gel. l'antigel (monopropylène glycol) doit être de "qualité alimentaire" afin d'éviter tout risque d'empoisonnement en cas de fuite au niveau de la paroi d'échange. Les mélanges caloporteurs préfabriqués par l'industrie chimique comportent également des inhibiteurs de corrosion afin de prévenir l'oxydation des métaux les moins résistants du circuit primaire. NB. Critères de choix du mélange : Niveau de protection antigel adapté / Stabilité à haute température (capteur en stagnation) / Protection anticorrosion / Utilisable avec des matériaux courants / Chaleur spécifique et conductivité élevées / Non-toxicité, faible impact sur environnement / Basse viscosité / Coût AVANTAGE S adapte à tout type de configuration. INCONVENIENTS L antigel transporte moins bien la chaleur que l eau (c est pourquoi on ne l utilise pas à 100%). Les propriétés de l antigel se dégradent sous l action des hautes températures atteintes dans le capteur. NB. Renouveler le fluide caloporteur tous les 5 ans. L antigel est nocif pour l environnement aussi est-il interdit de l'évacuer à l'égout. En conséquence tous les rejets sont recueillis dans un réservoir qui sert également au remplissage et à la mise en pression au moyen d'une pompe spécifique. Coût élévé du fluide caloporteur. NB. Il ne doit pas exister de liaison entre le réseau d'eau froide et le réseau d eau glycolée permettant un remplissage, car ce montage présente un gros risque de baisse de la teneur en antigel et par suite de gel de l'installation. L eau - Le système autovidangeable ou «drain back» Le circuit est rempli avec de l eau non mise sous pression. Lors de l arrêt de l installation (plus de gain solaire, ballon chargé à haute température, panne, ), le fluide redescend dans l échangeur du ballon, réalisé en gros diamètre, capable de contenir tout le fluide de l installation. Lors des phases de marche, la pompe assure la circulation. AVANTAGES Une installation plus simple qui se passe de certains composants : vase d'expansion, soupape de sécurité. Le problème de la surchauffe estivale est résolu (cf recommandation suivante) : arrêt de la pompe si la température dans le ballon dépasse un seuil donné. NB. L installation est également protégée contre le gel : arrêt de la pompe si la température dans le capteur descend en dessous de 0 C Stabilité et faible coût du fluide caloporteur. INCONVENIENTS La mise en œuvre présente une contrainte qui ne s adapte pas à tout type de configuration : les tuyaux doivent absolument avoir une pente descendante, sans aucun point haut, du capteur solaire jusqu'au réservoir de réception du fluide. NB. Ces systèmes montent moins haut en température, sauf le capteur qui est plus souvent en «stagnation». Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 13

14 Part de marché limité. Cette installation nécessite une pompe plus puissante capable de remettre en charge le circuit lorsqu'il est vide ou 2 pompes montées en série. Risque de corrosion (air dans le circuit). Veiller au problème de surchauffe estivale Les surchauffes estivales sont liées à : une sous-consommation périodique d'ecs ou de chaleur en général, un rayonnement solaire plus important. Le problème engendré pour les installations à eau/glycolée- peut être sévère : la température du fluide caloporteur à l'intérieur des capteurs peut monter jusqu'à près de 200 C ce qui entraîne une vaporisation et une montée en pression qu il est difficile de contrôler même avec un vase d expansion. La soupape de sécurité "crache" alors le fluide caloporteur et une intervention manuelle est nécessaire pour compenser la perte de fluide et restaurer une pression de fonctionnement correcte. Pour prévenir le problème : Une surface de capteurs non surdimensionnée par rapport aux besoins et à la capacité de stockage, Une inclinaison des capteurs solaires plus verticale valorisera mieux l apport solaire en hiver et limitera la surchauffe l été, Un système qui gère efficacement la surchauffe : décharge de l excès de chaleur dans une piscine, auto-limitation de la température de stagnation par circulation forcée même quand la température de consigne est atteinte dans le ballon (L option «mode vacances») technologie du système auto-vidangeable (cf recommandation précédente) NB. Votre système solaire doit être suffisamment robuste et bien conçu pour vous éviter toute intervention manuelle telle que couvrir les capteurs d'une bâche. Les systèmes de refroidissement qui ne doivent pas être retenus : "l eau perdue" : à cause du gaspillage d eau. Circulation nocturne du fluide calopoteur : efficacité et cohérence discutable. Diversifier les applications de votre installation en alimentant vos machines à laver Dimensionner votre installation thermique de façon à raccorder lave-vaisselle et lave-linge sur l eau chaude de façon à réduire la consommation d électricité de ces appareils. NB. Installer un mitigeur à l entrée de ces appareils qui permet de régler manuellement la température de l'alimentation. Choisir du matériel certifié, des kits préselectionnés voire un écolabel Matériel certifié CSTbat (français) ou Solarkeymark (européen) conditionnel à l'obtention du crédit d'impôt. NB. Capteurs solaires sous avis technique CSTB La marque «O solaire» Ô Solaire est une marque créée par les industriels de la filière solaire thermique, réunis au sein d Enerplan. Elle sélectionne des systèmes solaires thermiques domestiques : CESI et SSC dans une démarche de qualité. Vous bénéficiez ainsi d une référence claire pour le choix de matériels conformes aux exigences normatives et réglementaires. NB. Ô Solaire facilite l octroi du crédit d impôt et des aides locales. Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 14

15 Le label Ange bleu "Der Blauer Engelen" ou Ange bleu est un écolabel d'origine allemande, créé en Le logo reprend le sigle du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE ). Veiller à la bonne intégration architecturale des capteurs Privilégier une certaine symétrie dans l'implantation des capteurs, Veiller au parallélisme et à l'alignement des plans et des lignes, Respecter l'adéquation entre la forme de la surface qui accueille les capteurs et la forme du champ des capteurs, Respecter les contours du bâtiment : les capteurs seront disposés à une distance de 50 cm d'une arête de toiture (faîtière ou débord de toit). En toiture inclinée Les capteurs peuvent être intégrés dans la toiture, ils bénéficient dans ce cas d'un double avis technique du CSTB (à la fois capteur et couverture) et d'une garantie décennale pour ces deux fonctions. Choisir si possible un capteur dont le coloris, la texture et la finition sont en accord avec la toiture. En toiture terrasse Bien choisir le système de fixation et surtout garantir l'étanchéité de la toiture terrasse. En façade Les capteurs sont inclinés grâce à un support métallique Donner si possible une seconde fonction au champ de capteurs. Une fonction de support structurel, d'étanchéité, de protection solaire, de clos et couvert pour notamment les verrières les couvertures de véranda... Aménager une sorte de carénage/habillage adapté afin de masquer la structure porteuse. NB. Cette disposition convient pour le SSC et permet également de limiter les surchauffes estivales. Sur une dépendance Faire attention à la longueur de canalisation et aux pertes énergétiques associées. Au sol Structure utilisée comme support avec éventuellement un carénage/habillage ou terrain pentu, talus incliné et orienté de façon adéquate. Faire attention à la longueur de canalisation et aux pertes énergétiques associées. Au sol, les capteurs sont plus vulnérables. Déclarer l existence de vos capteurs à votre assureur Les capteurs solaires sont pour la plupart très résistants aux tempêtes et aux impacts de grêle. Ils ne sont pas pour autant indestructibles. De nombreuses compagnies d assurance assurent les capteurs solaires dans le cadre de contrats "assurance habitation". Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 15

16 Chapitre 4. PRECIS SUR LE CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL Les éléments à prendre en considération Réduire vos consommations d ECS La consommation moyenne d ECS est comprise entre 35 à 50 litres par jour et par personne (ADEME) si tant est que sont mis en place des économiseurs d eau (50 à 75 litres dans le cas contraire). NB. Vous pouvez placer un compteur d eau appelé «compteur volumétrique» à la sortie du ballon de stockage de manière à déterminer de façon exacte votre consommation d eau en effectuant des relevés. Dimensionner le ballon en fonction de vos consommations (cf. Chapitre 1) Régler la température de consigne à 55 C afin de réduire la consommation de l'énergie d'appoint Adapter vos comportements Puisez, idéalement, l'eau chaude le matin afin que le soleil puisse reconstituer le stock de chaleur dans la journée. Dimensionnement / taux de couverture solaire en Midi-Pyrénées Idéalement, plein Sud incliné à 45 Marge Tolérance +/- 45 par rapport au Sud pour une inclinaison comprise entre 20 et 90. 1m2 de capteur par personne. Taux de couverture solaire (part de d ECS qui est effectivement produite grâce à l énergie solaire) est en moyenne annuelle compris entre 60% et 80%. Les composants Une installation de production d'ecs par l'énergie solaire est constituée par : Des capteurs solaires, Un ballon solaire de stockage d ECS, Une source d'énergie d'appoint qui fournit le complément de chaleur nécessaire. Cet appoint peut être réalisé soit par une résistance électrique et /ou un échangeur (appoint hydraulique) raccordé à une chaudière (gaz, propane, fioul ou bois) située en aval du ballon. NB Consultez «calculs en ligne» sur le site de Tecsol pour évaluer les performances d un CESI Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 16

17 Chapitre 5. PRECIS SUR LE SYSTEME SOLAIRE COMBINE Les éléments à prendre en considération Réduire à la source vos dépenses énergétiques. Le premier des capteurs solaires est la maison elle-même! Dans un projet de construction, veiller à l'orientation (privilégier le Sud pour les pièces à vivre), bien définir la disposition et les surfaces des ouvertures de façon à maximiser les apports solaires passifs en hiver afin de couvrir une partie non négligeable des besoins de chauffage. Puis une isolation performante est requise afin de conserver correctement la chaleur. Mais attention, s'il est utile de capter l'énergie solaire en hiver, il est très important de bien s'en protéger l'été avec des dispositifs adéquats. Dans une maison existante, renforcer l'isolation (toit, mur, vitrage) et installer un système de régulation. Travailler à basse température : plancher chauffant (idéalement) ou murs chauffants et radiateurs «basse température» afin de valoriser l énergie solaire qui produit gratuitement une chaleur à moyenne température. Dimensionnement / taux de couverture solaire en Midi-Pyrénées Prioritairement plein Sud avec une tolérance de +/- 30 pour une inclinaison comprise entre 45 au minimum et 90 (verticale). NB. Optez préférentiellement pour un angle d inclinaison de 50 ou 60 pour favoriser les apports solaires en hiver. 10% de surface de capteurs solaires par rapport à la surface à chauffer. Taux de couverture solaire est en moyenne annuelle compris entre 10% (radiateur haute température) et 50% (plancher chauffant ou radiateur basse température). Une installation bien dimensionnée, bien installée et bien réglée produira en moyenne 350 kwh/ m2 de capteurs. NB. Le site de l INES propose un logiciel d aide au dimensionnement (CASSSC) à la rubrique outils Les composants Une installation de production par l'énergie solaire de chauffage et d ECS est constituée par : Des capteurs solaires. Un ou deux ballons de stockage : - Un ballon spécifique à l ECS sanitaire et un autre au chauffage (de 500 à 2000 litres) - Un ballon qui répond aux deux besoins : ECS et chauffage NB. Cas spécifique le plancher solaire direct de CLIPSOL qui constitue un lieu de stockage Un type d émetteur de chaleur : radiateurs «basse température» et/ou idéalement un plancher chauffant. Une énergie d appoint qui peut être : - totalement indépendante de l installation solaire : appareils au bois, convecteurs électriques, - couplée à la partie solaire de l installation ; il s agit alors d un appareil de production de chaleur (Gaz, Fioul, Bois, Electricité). La régulation gère la mise en route et l arrêt de l appoint en fonction de l ensoleillement, de la demande de chauffage ou d ECS. Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 17

18 Chapitre 6. BILAN ECONOMIQUE ET ENVIRONNEMENTAL D UN CESI ET D UN SSC NB. Il s'agit d'un calcul théorique qui se base sur une moyenne des prix, du taux de couverture solaire, des dépenses énergétiques pour une maison neuve ou existante qui seraient conformes à la Réglementation Thermique 2005 (seuil de performance énergétique qui influe sur les consommations). Postulats communs aux prix de l énergie (moyenne 2008, euros courants TTC, source : base Pégase) : Propane : 0,117 /kwh ; Electricité double tarif 6 kva : 0,1257 /kwh ; Fioul domestique : 0,0893 /kwh ; Gaz naturel tarif B1 : 0,0619 /kwh. Le CESI Postulats : Un foyer composé de 4 personnes ; soit un plafond de dépense pour l obtention du crédit d impôt de Une maison neuve située à Toulouse ; soit une TVA à 19,6% Dépenses énergétiques pour le besoin d ECS : kwh ; soit 800 kwh /personne/an Taux de couverture solaire : 75 % des besoins d ECS : kwh (75% de kwh). Energie d'appoint : 800 kwh Caractéristique de l installation : 4 m2 de capteurs solaires orientés plein Sud et incliné à 20 Un ballon de stockage de 300 litres (75 litres/personne/jour) Bilan économique : Capteur + Ballon de stockage : HT -soit une moyenne de HT /m2 de capteur - dont HT d'équipements et HT de pose. TVA 19, TTC Crédit d'impôt : (50% des équipements TTC : HT x 19,6 % de TVA) soit un investissement = ( ) Economie (2400 kwh) en Temps retour (au prix actuel de l'énergie!) en Quantité de CO2 évitée en km de voiture à 140 gco2/km Coût de l'appoint (800 kwh) en!! année Propane 93,6 280, Electricité 100,56 301, Fioul 71,44 214, Gaz naturel 49,52 148, Quantité de déchets radioactifs évitée (2 400 X 0,15 g/kwh) = 360 g! Variante avec une maison existante TVA à 5,5 Capteur + Ballon de stockage : HT soit une moyenne de HT /m2 de capteur dont HT d'équipements et HT de pose. TVA 5, ,50 TTC Crédit d'impôt : 2 373,75 50% des équipements TTC : HT x 5,5 % de TVA soit un investissement = 3 428,75 (5 802, ,75) Economie annuelle sur l énergie substituée (2 400 kwh): Coût de l'appoint (800 kwh) en! Economie (2400 kwh) en! Temps retour (au prix actuel de l'énergie!) en année Propane 93,6 280,8 12 Electricité 100,56 301,68 11 Fioul 71,44 214,32 16 Gaz naturel 49,52 148,56 23 Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 18

19 Le SSC Postulats : Un foyer composé de 4 personnes ; soit un plafond de dépense pour l obtention du crédit d impôt de Maison neuve de 120 m2, soit une TVA à 19,6, équipée d'un plancher chauffant située en Midi- Pyrénées. Dépenses énergétiques : kwh pour le besoin de chauffage ; soit 80 kwh/m2.an (RT 2005) kwh pour le besoin d ECS ; 800 kw /personne/an Taux de couverture solaire : - 40% des besoins de chauffage : kwh (40% de kwh). Energie d'appoint : kwh - 75 % des besoins d ECS : kwh (75% de kwh). Energie d'appoint : 800 kwh Soit au total : Production annuelle de chauffage et d ECS solaire : kwh ( ). Energie d'appoint : kwh ( ) Caractéristique de l installation : 12 m2 de capteurs solaires (10% de la surface à chauffer) orientés plein Sud et inclinés à 60 un ballon de stockage de 500 litres Energie d appoint : une chaudière à condensation un plancher chauffant (55 /m2). Bilan économique : Capteurs solaire + Chaudière + ballon de stockage : HT soit une moyenne de HT /m2 dont HT d'équipements et HT de pose. TVA 19, TTC + Plancher chauffant : Crédit d impôt = 8 611,2 (50% des équipements TTC : HT x 19,6 % de TVA); soit un investissement de hors plancher chauffant ( ,2) Coût annuel du SSC en fonction de l'énergie d'appoint (6 560 kwh): Economie (62400 kwh) Quantité de CO2 évitée en km de voiture à 140 gco2/km Coût de l'appoint Temps retour (au prix actuel (6560 kwh) en! en! de l'énergie!) en année Propane 767,52 730, Electricité 824, , Fioul 585, , Gaz naturel 406, , Quantité de déchets radioactifs évitée (6 240 x 0,15 g/kwh) = 0,936 kg! Variante avec une maison existante TVA à 5,5 Capteurs solaire + Chaudière + ballon de stockage : HT soit une moyenne de HT /m2 dont HT d'équipements et HT de pose. TVA 5, TTC + Plancher chauffant : Crédit d impôt = (50% des équipements TTC : HT x 5,5 % de TVA); soit un investissement de hors plancher chauffant ( ) Coût de l'appoint (6560 kwh) en! Economie (62400 kwh) en! Temps retour (au prix actuel de l'énergie!) en année Propane 767,52 730,08 16 Electricité 824, , Fioul 585, , Gaz naturel 406, , Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 19

20 Chapitre 7. VOS DEMARCHES ADMINISTRATIVES Contacter le service urbanisme de la Mairie ou à défaut la Direction Départementale de l'equipement pour connaître le dispositif réglementaire applicable à la pose de capteurs solaires dans votre secteur géographique définit dans le Plan Local d'urbanisme (qui remplace le Plan d'occupation des Sols) Construction neuve : la démarche d'installation d'un CESI ou d'un SSC est incluse dans «la demande de permis de construire» Logement existant : simple «déclaration préalable de travaux» NB. Si les capteurs solaires sont posés au sol, l'installation est dispensée de toute formalité. Obtenir, le cas échéant, l autorisation de la copropriété. Cas spécifique Si vous êtes aux abords d'un bâtiment classé monument historique (périmètre de 500 m) vous devez recevoir l'autorisation des Architectes des Bâtiments de France. La notion de «covisibilité» avec le monument est ici déterminante ; il s'agit pour l'abf de déterminer si les capteurs solaires et le monument sont visibles ensemble d'un point quelconque, ou l'un depuis l'autre. NB. Si vous recevez un avis défavorable des ABF, sachez que la décision appartient en dernier recours au Maire de votre commune. Le fait d intégrer les panneaux à la toiture peut être un atout. Chapitre 8. CHOISIR VOTRE INSTALLATEUR Choisir un installateur certifié «Qualisol» L association Qualit'EnR regroupe depuis 2006 les installateurs engagés dans une démarche qualité ayant suivi la formation qualifiée exigée par la charte «Qualisol» dont ils sont signataires. L'interrogation de la base de données vous permet de sélectionner les installateurs spécialisés dans la pose de SSC. Visiter des installations réalisées par l'installateur afin de recueillir les avis des particuliers sur la qualité de leur travail. Demander plusieurs devis. NB. Assurez-vous que l entreprise est couverte par une garantie décennale ; elle doit vous fournir une «attestation d assurance». NB. Les installateurs agrées sont audités régulièrement par Qualit enr. De Janvier à Juillet 2009, les résultats sont (chiffres Qualit enr pour la France): CESI : 2037 audits, 51,4% d excellentes prestations, 32,7% de satisfaisantes, 12,6% d insuffisantes et 3,3% de défaillantes, SSC : 240 audits, 32,9% d excellentes prestations, 56,3% de satisfaisantes, 7,5% d insuffisantes et 3,3% de défaillantes Chapitre 9. ASSURER LE SUIVI DE VOTRE INSTALLATION L installation posée par un professionnel doit vous être garantie 2 ans minimum. De plus, votre installateur doit vous fournir les explications nécessaires et la notice d utilisation. Vérifier, de temps en temps, le bon fonctionnement (pression, températures) et l état général (isolation des conduites). NB. Nous vous recommandons d'installer des outils de gestion : compteurs sur les débits d'eau et sur l'appoint, compteur d énergie solaire produite afin de parfaire le suivi. Faire contrôler par votre installateur l antigel et l éventuelle anode anticorrosion contenue dans le ballon tous les 5 ans. Le solaire thermique : Chauffe Eau Solaire Individuel et Système Solaire Combiné 20

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014.

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Soltherm 2014 Annexe technique à partir du 1 er juin 2014 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Ce document doit être complété et signé par

Plus en détail

cubefrance www.cubefrance.fr

cubefrance www.cubefrance.fr cubefrance www.cubefrance.fr Pourquoi investir dans un chauffe-eau solaire? Pour réduire son empreinte carbone sur la planète et contribuer à limiter les conséquences du changement climatique Pour se préparer

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Ce document constitue une annexe technique au formulaire de demande de prime. Il doit être rempli par l entrepreneur

Plus en détail

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux VERSION 2011 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt du 1 er janvier 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé

Plus en détail

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique LE SOLEIL BRILLE POUR TOUS UTILISEZ L'énergie gratuite de la nature SANS ÉMISSION DE CO 2. ÉCONOMISEZ

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

À DRAINAGE GRAVITAIRE

À DRAINAGE GRAVITAIRE LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL À DRAINAGE GRAVITAIRE ET CIRCUIT HERMÉTIQUE LE DOMOSOL : AIDE AU CHAUFFAGE SE SOLAR HEAT Naturelle, renouvelable, inépuisable ~ L'énergie solaire n'est pas sujette aux

Plus en détail

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective SOLAIRE THERMIQUE Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective OBJECTIFS - Connaître le principe de fonctionnement d'une installation individuel CESI - Maitriser le principe de fonctionnement

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

le chauffe-eau solaire individuel

le chauffe-eau solaire individuel Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel L HABITAT INDIVIDUEL Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel SOMMAIRE Un chauffe-eau solaire... Pourquoi?..................................

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous?

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous? SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne un choix chaleureux le chauffe-eau solaire Un chauffe-eau solaire chez vous? HUIT BONNES RAISONS HUIT BONNES RAISONS D INSTALLER UN D INSTALLER UN CHAUFFE-EAU

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014 Économies d énergie et énergies renouvelables Le crédit d impôt en 2014 Limitons les effets du changement climatique! Le changement climatique est une réalité. Mais savez-vous que vous pouvez, vous aussi,

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES SYSTEMES A CIRCULATION FORCEE Eau Chaude Sanitaire et Chauffage Panneaux solaires BLUETECH 2500 de 2,5 m² Panneaux solaires TITANIUM de 2 m² Panneaux solaires TITANIUM O de

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

Je fais le choix d un. chauffe-eau solaire. nos partenaires :

Je fais le choix d un. chauffe-eau solaire. nos partenaires : Je fais le choix d un chauffe-eau solaire nos partenaires : ENVIRONNEMENT ET ÉCO-ATTITUDE Pourquoi un chauffe-eau solaire? Le chauffe-eau solaire individuel permet de faire des économies d énergie. Un

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps Isofast 21 Condens Isotwin Condens Isomax Condens condens Chaudières murales gaz condensation accumulées dynamiques Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps La gamme Iso à condensation est la

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Synthèse des audits EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014

Synthèse des audits EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014 EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014 SOMMAIRE Contexte de la mission confiée à ARTELIA Synthèse des audits Satisfaction usagers Implantation Mise en œuvre des capteurs et cuves Circuits

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

Centre de Développement des Energies Renouvelables Caractéristiques techniques des Chauffe-eau eau solaires M. Mohamed El Haouari Directeur du Développement et de la Planification Rappels de thermique

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments climat d innovation Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières à disposition des ménages Edition 2012 Essayons d y voir plus clair 2/3 Les décisions du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois Instructions de pose Solarfuture SARL El Castell 66320 Joch. France www.solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 Solarfuture. MANUAL ECOHEAT Nov. 2013. V.1.

Plus en détail

le chauffe-eau solaire individuel

le chauffe-eau solaire individuel Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel L HABITAT INDIVIDUEL Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel SOMMAIRE Un chauffe-eau solaire... Pourquoi?...3 Comment ça

Plus en détail

CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SOLAIRE

CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SOLAIRE 45 avenue de l amiral Courbet 59130 LAMBERSART tel : 03.20.93.79.94 fax : 03.20.93.79.95 e-mail : zenit@zenit.fr www.zenit.fr CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SOLAIRE LE CHAUFFE EAU SOLAIRE CESI L énergie solaire

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail

Remeha ZentaSOL. La nouvelle norme en matière de simplicité, design et rendement

Remeha ZentaSOL. La nouvelle norme en matière de simplicité, design et rendement Remeha ZentaSOL La nouvelle norme en matière de simplicité, design et rendement ZentaSOL Système de chauffe-eau solaire Remeha ZentaSOL L'énergie solaire est la source de chaleur la plus écologique et

Plus en détail

Notice d'utilisation. Installation solaire avec appareil de régulation KR 0106. 6302 1500 05/2002 FR Pour l'utilisateur

Notice d'utilisation. Installation solaire avec appareil de régulation KR 0106. 6302 1500 05/2002 FR Pour l'utilisateur 6302 1500 05/2002 FR Pour l'utilisateur Notice d'utilisation Installation solaire avec appareil de régulation KR 0106 Lire attentivement avant utilisation SVP Préface Remarque Les appareils répondent aux

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans la notice...4 1.1.2

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL Notice d utilisation 300028223-001-03 Sommaire 1 Consignes de sécurité et recommandations...4 1.1 Consignes de sécurité...4 1.2 Recommandations...4

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

le chauffage et l eau chaude solaires

le chauffage et l eau chaude solaires Le soleil au service de votre confort, le chauffage et l eau chaude solaires L H A B I T A T Le soleil au service de votre confort, le chauffage et l eau chaude solaires SOMMAIRE L énergie solaire, pour

Plus en détail

Installation solaire

Installation solaire Installation solaire Dossier technique de présentation Steve Tanner Rue du Village 6 1435 Essert-Pittet steve.tanner@bluewin.ch Contenu 1 Description générale... 2 2 Partie solaire... 3 3 Partie accumulation...

Plus en détail

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire Chaudière murale gaz condensation mixte aurocompact Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire aurocompact les avantages d une solution 2 en 1 Compacité

Plus en détail

Quinta 25/30s et 28/35c

Quinta 25/30s et 28/35c Fiche produit Quinta 25/30s et 28/35c Quinta 25/30s et 28/35c Chaudière murale à condensation Avec ou sans production ECS intégrée Quinta 25/30s et 28/35c Remeha Quinta 25/30s et 28/35c Les Remeha Quinta

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Catalogue-Tarif éco-énergétique 2013

Catalogue-Tarif éco-énergétique 2013 Tarif indicatif HT, Applicable à partir du 01.01.13 Catalogue-Tarif éco-énergétique 2013 Les Systèmes Eco-énergétiques et Sanitaire Roth Distribution > > Systèmes de Planchers Chauffants Rafraîchissants

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012

Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012 Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de la loi de finances 2012, des articles 200 quater, 200 quinquies,

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC des équipements

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

PSD + CESI + PAC Par Stéphane Barré (29) steph.barre (at) free.fr

PSD + CESI + PAC Par Stéphane Barré (29) steph.barre (at) free.fr PSD + CESI + PAC Par Stéphane Barré (29) steph.barre (at) free.fr Tous les travaux dans la rénovation de cette maison, à l exception de la pose de la PAC (manipulation de fluides frigorigènes), ont été

Plus en détail

ROTEX Solaris - Energie solaire pour la production d eau chaude sanitaire et le chauffage. Le Chauffage!

ROTEX Solaris - Energie solaire pour la production d eau chaude sanitaire et le chauffage. Le Chauffage! ROTEX Solaris : Utiliser l énergie solaire gratuite. ROTEX Solaris - Energie solaire pour la production d eau chaude sanitaire et le chauffage. Le Chauffage! L énergie solaire - gratuite et inépuisable.

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique.

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. ROTEX Sanicube : combinaison de l accumulateur et du chauffe-eau instantané. ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. Le Chauffage! Autant d eau chaude sanitaire que vous voulez.

Plus en détail

Innovation Centrosolar SOLARMIX, découvrez le solaire 2 en 1. Janvier 2015

Innovation Centrosolar SOLARMIX, découvrez le solaire 2 en 1. Janvier 2015 Innovation Centrosolar SOLARMIX, découvrez le solaire 2 en 1 Janvier 2015 SOMMAIRE Le solaire 2 en 1 SOLARMIX - Votre offre hybride clés en main Un module hybride unique au monde Le kit thermique Le kit

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant te c que hni Règlementation Thermique (RT) Fiche 1 - Définitions et principes Depuis 2007, la Réglementation Thermique touche aussi le parc immobilier existant. Elle concerne 31,5 millions de logements

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF information produit édition 04/2011 Une source de chaleur nouvelle Les nouvelles normes énergétiques BBC (Bâtiment Basse

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Le Chauffe Eau Solaire Individuel

Le Chauffe Eau Solaire Individuel Le Chauffe Eau Solaire Individuel Schémas de principe et son fonctionnement Encombrement capteur et ballon Productivité Maintenance Durée Une place de champion dans la RT 2012 Le solaire comment ça marche?

Plus en détail

Dossier de presse STRATOCLAIR 2012 COMMENT UTILISER VOTRE BALLON D EAU CHAUDE ELECTRIQUE EN BALLON SOLAIRE?

Dossier de presse STRATOCLAIR 2012 COMMENT UTILISER VOTRE BALLON D EAU CHAUDE ELECTRIQUE EN BALLON SOLAIRE? CP - STRATOCLAIR-2-2012 R SYSTEME BREVETE Dossier de presse STRATOCLAIR 2012 Y S Y S T S E T E M E COMMENT UTILISER VOTRE BALLON D EAU CHAUDE ELECTRIQUE EN BALLON SOLAIRE? Solar Keymark N 011-7S695 R CONCEPTION

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION CHAUFFE EAU SOLAIRE SOLARFUTURE

MANUEL D INSTALLATION CHAUFFE EAU SOLAIRE SOLARFUTURE MANUEL D INSTALLATION CHAUFFE EAU SOLAIRE SOLARFUTURE SOLARFUTURE www.solarfuture.org info@solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 El Castell 66320 Joch Version 5-Apr2012 Solarfuture MANUEL D INSTALLATION CHAUFFE

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

ecovit plus Chaudière sol gaz condensation Chauffage seul

ecovit plus Chaudière sol gaz condensation Chauffage seul ecovit plus Chaudière sol gaz condensation Chauffage seul Des systèmes à condensation à l écoute de vos besoins : Les mesures prises lors du protocole de Kyoto, du Grenelle de l environnement ou encore

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

UNE FABRICATION SCANDINAVE

UNE FABRICATION SCANDINAVE STOCKAGE D ENERGIE Hydro-accumulateur Série S Ballon tampon sans ballon ECS(O) Ballon tampon avec ballon ECS(B) Ballon tampon avec ballon ECS et échangeur solaire(bs) 500/750 (O) 500/750 (B) 500/750 (BS)

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail