Les serveurs applicatifs et les architectures Java

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les serveurs applicatifs et les architectures Java"

Transcription

1 03 Lucas Part 02 Page 179 Lundi, 20. août :58 14 Chapitre 15 Les serveurs applicatifs et les architectures Java Nous avons vu jusqu ici, dans les chapitres précédents, que les utilisateurs accèdent au système d information à travers le réseau sans couture avec leur station de travail munie d un navigateur, et qu ils ont accès aux fonctions de la bureautique. Maintenant, il convient de regarder d un peu plus près les applications faisant partie du système d information. Comment sont-elles structurées et comment, grâce aux middlewares, s articulent-elles avec la station de travail et le réseau? Figure Rappel de l architecture à trois niveaux logiques à client léger. 179

2 03 Lucas Part 02 Page 180 Lundi, 20. août :58 14 Deuxième partie L infrastructure technique, sa construction, son fonctionnement Dans l architecture standard à trois niveaux logiques adoptée chez France Télécom, le navigateur et le serveur Web représentent le niveau 1, le niveau de la présentation. Ce niveau est en prise directe avec le niveau 2, les serveurs applicatifs, qui est en relation avec le niveau 3, les applications patrimoniales et les données de l entreprise. Ainsi, l accès aux données de l entreprise se fait grâce aux services fonctionnels offerts par des serveurs de niveau 3 qui sont les seuls pouvant accéder aux systèmes de gestion des bases de données par des interfaces standard. Il ne faut pas confondre «client» et «station de travail». Trop souvent les termes «client» et «serveur» sont utilisés de manière restrictive : client comme station de travail et serveur comme système de base de données. Or, le client et le serveur sont tous les deux des processus informatiques. Cette précision est d autant plus importante dans une architecture à trois niveaux, que le niveau 2, celui des serveurs applicatifs, met en œuvre des relations de type client-serveur entre les différents serveurs applicatifs. De même, ces relations se trouvent entre les serveurs applicatifs de niveau 2 et les serveurs de niveau 3. Le serveur applicatif : un élément logique, un objet à forte granularité Rappelons qu une caractéristique importante d un serveur applicatif est qu il ne comprend pas de données pérennes. Les données de l entreprise, se trouvent tout naturellement au troisième niveau logique. Un serveur applicatif peut gérer ses propres données locales et dans ce cas, elles ne sont pas accessibles aux autres serveurs. Ces données locales sont volatiles et il n y a pas de sauvegarde sur bande magnétique. Un serveur applicatif est un serveur logique, c est-à-dire, un ensemble logiciel pouvant être installé sur une machine physique, seul ou avec d autres serveurs applicatifs. Il est conçu et réalisé avec la technologie objet. Un serveur applicatif peut être considéré comme un «objet» à forte granularité : il offre des services, mais il occulte leur construction. Le serveur applicatif déroule la cinématique de l application, assurant l interface entre la station de travail et les données de l entreprise et les applications patrimoniales du système d information. 180

3 03 Lucas Part 02 Page 181 Lundi, 20. août :58 14 Chapitre 15 Les serveurs applicatifs et les architectures Java Figure La constitution des serveurs applicatifs. Des instances d un même serveur applicatif peuvent exister sur différentes machines physiques. La plate-forme matérielle et logicielle qui accueille les serveurs applicatifs fait partie de l infrastructure technique et nous avons défini des plates-formes standard d exécution (voir Chapitre 17) Les applications patrimoniales et les serveurs de données de l entreprise : la réutilisation et la capitalisation des ressources Le système d information actuel comprend un ensemble d applications qu il convient de conserver, tout en les adaptant aux exigences de la nouvelle architecture (fonctionnelle et technique). Ces applications comprennent des traitements et des données. Aujourd hui, les applications ne sont utilisées que par une seule application cliente. Les données sont alors la propriété d une application et ne sont pas à disposition du reste de l entreprise. S agissant du patrimoine de l entreprise, il convient de rendre ces données accessibles sous forme de services à toute application habilitée, sans exiger ni leur réplication ni une connaissance profonde des modalités de leur construction (voir figure 15.3). Dans l architecture à trois niveaux logiques, les éléments réutilisables se trouvent tout naturellement au niveau 3, le niveau 2 comprenant en général les spécificités métier de l application (dont certaines peuvent être sous forme d éléments réutilisables). Ainsi, l encapsulation d une application patrimoniale 181

4 03 Lucas Part 02 Page 182 Lundi, 20. août :58 14 Deuxième partie L infrastructure technique, sa construction, son fonctionnement permet d'offrir une interface de type service (éventuellement objet) pour accéder aux données et pour effectuer des opérations sur celle-ci selon les règles de gestion de l entreprise. Cette interface masque la complexité et les techniques utilisées pour l application utilisatrice des nouveaux services. Figure L encapsulation et les services. Figure La transformation d une application pour offrir des services. 182

5 03 Lucas Part 02 Page 183 Lundi, 20. août :58 14 Chapitre 15 Les serveurs applicatifs et les architectures Java Pour fournir les services, il est essentiel d isoler les données et les traitements responsables de leur gestion (on parle ici de l application responsable de la gestion de certaines données et non plus de l'application propriétaire). Les données et leurs règles de gestion sont séparées des applications de type «métier» (organisation des processus de l entreprise) et mises à disposition sous forme d un serveur de données accessible par des interfaces publiques. La partie métier de l application initiale est reconstruite pour accéder aux données à travers ces mêmes interfaces. Elle peut également offrir des services à valeur ajoutée aux autres applications impliquant un accès ou non aux données. Par extension, dans le cas de France Télécom, un équipement de télécommunications peut être considéré comme un serveur patrimonial, offrant des services d activation. Il convient de conserver la séparation des niveaux logiques, même si le serveur Web, le serveur applicatif et le serveur de données se trouvent sur la même machine physique : certains produits du marché ont tendance à vouloir gommer cette séparation, ce qui entraîne par la suite des difficultés d évolution et de déploiement. Le langage de développement privilégié pour les nouvelles applications : Java Nous avons vu dans les chapitres précédents que l utilisation de Java pour le développement des nouvelles applications est un choix du Ce choix a été dicté par l orientation objet que nous avons donnée à la conception mais aussi parce que ce langage permet de répondre à la majorité des besoins de l entreprise. Il permet ainsi d uniformiser les outils, les formations et de capitaliser en introduisant la réutilisation des objets développés. Le langage Java a été conçu par Sun et a réellement pris son essor avec le réseau Internet et le World Wide Web. La diffusion rapide du langage Java ne s'explique pas seulement par un phénomène de mode, mais aussi par le fait que les concepts de Java répondent au bon moment à de nouveaux besoins qui apparaissent dans le cadre de la réalisation des logiciels. Ces nouveaux besoins, qui sont à l'origine du succès grandissant de Java auprès des développeurs et des utilisateurs, ont un point commun, celui de la création d'applications distribuées. 183

6 03 Lucas Part 02 Page 184 Lundi, 20. août :58 14 Deuxième partie L infrastructure technique, sa construction, son fonctionnement Le serveur EJB, le serveur d application Java offrant l infrastructure pour les serveurs applicatifs Figure L architecture à trois niveaux et le serveur d application au niveau 2. Les nouvelles applications métier sont développées (analyse, conception, programmation) en employant l approche par objets. Le serveur d application se trouve être l hébergeur par excellence de ces nouvelles applications. Il permet d exécuter de simples applications constituées de servlets, de Beans, et des Enterprise JavaBeans (EJB). JavaBeans est une spécification de développement de composants Java qui définit les règles de développement et d échanges entre ces composants. Une fois développé, un JavaBean est une classe Java (réutilisable) spécialisée qui est manipulable par un outil de développement Java. Les EJB enrichissent les spécifications des JavaBeans. La spécification EJB définit des interfaces entre un composant objet et un serveur qui va fournir différents services à ces composants (notamment la gestion de la persistance et la coordination des transactions) et orchestre la communication entre les composants. L emploi des EJB permet à la fois de réduire la complexité de développement et de rendre les composants développés plus facilement réutilisables. 184

7 03 Lucas Part 02 Page 185 Lundi, 20. août :58 14 Chapitre 15 Les serveurs applicatifs et les architectures Java Lorsqu une application est développée et déployée sur les middlewares, c est le serveur EJB qui gère l accès à ces services d infrastructure. Ce serveur permet donc au développeur de se focaliser sur la partie fonctionnelle (le métier) sans avoir à se préoccuper des services techniques. Outre la simplification du travail de programmation, il isole les composants applicatifs du middleware sous-jacent pour les rendre indépendants l un de l autre. Le choix d un serveur d application doit être effectué avec soin. Il s agit d investir sur un éditeur voire deux si l on veut une certaine concurrence et de s y tenir et surtout pas de faire des choix projet par projet. Notre choix, en 1999, s est porté sur deux produits qui sont devenus des leaders du marché, IBM WebSphere et BEA Weblogic. Pourquoi ce choix? Nous avons fait un appel d offres. Le choix s'est opéré en comparant les offres et les technologies à cette époque, mais nous avons aussi regardé la pérennité de l entreprise, la vision de l éditeur, la connectivité à l existant (CICS, MQSeries, Tuxedo). Chaque entreprise doit notamment procéder à cette analyse mais méfiance, la meilleure technologie du moment ne sera peut-être pas le leader de demain. Dans le cadre de l utilisation de progiciels, nous ne nous interdisons pas d utiliser le serveur d application lié aux progiciels, c est le cas par exemple des progiciels de gestion intégrée d Oracle liés à Oracle Application Server. Une standardisation d accès aux objets, une standardisation de plate-forme logicielle d exécution Le modèle de composants EJB normalise les fonctions d un serveur de composants objet et permet d établir une séparation entre la logique d application qui est traitée par le composant objet et l accès aux services d infrastructure qui est assurée par un conteneur implanté sur le serveur. Suite à une procédure d appel d offres, d expérimentation et de validation, France Télécom a sélectionné les produits WebSphere d IBM et WebLogic de BEA pour les serveurs EJB. Les deux serveurs sont aujourd hui des leaders sur leur marché. Le serveur EJB est un gestionnaire de ressources qui gère des conteneurs d EJB et offre des interfaces d accès à des services techniques. Il fournit un ensemble d interfaces de services pour les conteneurs comme la gestion 185

8 03 Lucas Part 02 Page 186 Lundi, 20. août :58 14 Deuxième partie L infrastructure technique, sa construction, son fonctionnement transactionnelle et la gestion de la persistance. Il fournit également l environnement technique pour l exécution d un ou de plusieurs conteneurs, tels que processus, thread, mémoire. Le conteneur assure la gestion et le contrôle des services pour les composants EJB. Il assure également vis-à-vis de l EJB : la gestion du cycle de vie (création, destruction) ; le contrôle implicite des transactions ; la transparence des services distribués ; la sécurité. L interface entre conteneurs et serveurs ne fait pas partie de la spécification standard de l architecture EJB et les fonctions de conteneur et de serveur sont souvent confondues dans les offres actuelles du marché. Certains serveurs sont développés à partir de services de bases de données, d autres sur des services Corba. D autres enfin ont été développés spécifiquement pour les accès Web et visent une utilisation générique des services Java. Figure Le serveur d application Java. 186

9 03 Lucas Part 02 Page 187 Lundi, 20. août :58 14 Chapitre 15 Les serveurs applicatifs et les architectures Java Le changement de paradigme : de l objet au relationnel La plupart des nouvelles applications construites avec ces serveurs d applications accèdent à des données existantes à travers les moniteurs transactionnels (CICS ou Tuxedo) donc à travers des services, ou directement vers des bases de données relationnelles. Le problème essentiel est le changement entre le modèle objet et le modèle procédural, et le mapping entre l objet et les bases de données relationnelles. Nous utilisons le produit TopLink de The Object People pour réaliser ce mapping. Figure Les connecteurs objets et services. L utilisation d une base de données objet pour stocker des données nouvelles, en complément d une base de données relationnelle stockant les données existantes, constitue une solution intéressante. Figure Le mapping objet et relation. L opérateur de télécommunications américain Sprint a utilisé avec succès cette technologie depuis plusieurs années pour développer son système d information en association à un développement objet en Smalltalk. 187

10 03 Lucas Part 02 Page 188 Lundi, 20. août :58 14 Deuxième partie L infrastructure technique, sa construction, son fonctionnement La réutilisation des concepts et des composants : objets métiers L architecture EJB identifie deux types d EJB pour la construction des applications, ce qui correspond bien avec la séparation du niveau 2 et du niveau 3 de l architecture à trois niveaux logiques. Les objets «entités» : ils correspondent à des entités fonctionnelles ou techniques (client, numéro, parc détenu) et proposent des méthodes qui définissent les actions que l on peut effectuer avec l objet (créer ou modifier l état). Ces objets persistants, créés par les différents serveurs applicatifs, sont des ressources et ils font partie des données de l entreprise. Partageables, ces objets sont pour la plupart stockés dans les serveurs (logiques) de niveau 3 car ils représentent les données pérennes de l entreprise. Les objets «activités» ou «session» : ils correspondant à des tâches et des processus. Ces objets se trouvent notamment dans les serveurs de niveau 2, ils sont associés à un client particulier (dans le sens clientserveur) et sont éphémères. Ils sont en général non persistants. Ils déroulent les processus en faisant appel aux services offerts par les objets persistants, par exemple modifier le parc détenu pour un client. La mise en relation de plusieurs objets entités peut nécessiter la mise en œuvre de services transactionnels pour assurer la cohérence. Figure Les types d objets. 188

11 03 Lucas Part 02 Page 189 Lundi, 20. août :58 14 Chapitre 15 Les serveurs applicatifs et les architectures Java Un objet métier est la représentation de quelque chose du domaine du métier. Il comprend au minimum son nom métier, sa définition, ses attributs, son comportement, ses relations et ses contraintes. (OMG, Business Object Management Special Interest Group). Les objets métiers sont soit génériques, c est-à-dire, utilisables par toute application, soit spécifiques à une application. Un exemple. Un bordereau de prise de commande pourrait être un objet. Des méthodes pourraient être «remplir», «modifier», «valider». Tous les objets qui possèdent la même structure interne et le même ensemble d'opérations sont considérés comme appartenant à la même classe. On dit également qu'il s'agit des instances d'une même classe. Une classe est également un «moule» pour la création des objets et définit quelles sont les données et les opérations qui seront accessibles de l'extérieur de ses objets. En résumé Le développement des applications avec une orientation objet et avec la programmation en Java est facilité par la disponibilité des serveurs d application dédiés à cette approche. Parfaitement conforme à l architecture client léger, ces serveurs facilitent la mise en œuvre de l architecture à trois niveaux logiques pourvu que l on résiste à la tentation plutôt commerciale des éditeurs de fusionner les niveaux 2 et 3 (traitement métier et données de l entreprise). La définition des objets métier apporte la réutilisation des concepts et elle est conforme à l approche d architecture de services qui rend les données de l entreprise et les applications patrimoniales disponibles aux nouvelles applications. Le déploiement est simplifié et rendu moins dépendant des techniques de réalisation. 189

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 16 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 10 - Les Enterprise Java Beans ( aux serveurs ) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel Java pour le Web Cours Java - F. Michel Introduction à JEE 6 (ex J2EE) Historique Qu'est-ce que JEE JEE : Java Entreprise Edition (ex J2EE) 1. Une technologie outils liés au langage Java + des spécifications

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

La reconquête de vos marges de manœuvre

La reconquête de vos marges de manœuvre La reconquête de vos marges de manœuvre Libérez vos applications critiques Bull ouvre de nouvelles portes à votre patrimoine applicatif. Bull LiberTP fait passer simplement vos applications transactionnelles

Plus en détail

Les serveurs d applications :une introduction

Les serveurs d applications :une introduction Les serveurs d applications : une introduction Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Octobre 2006 Plan de la présentation

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

Architecture des systèmes d information

Architecture des systèmes d information Architecture des systèmes d information Table des matières 1 La décennie 70 1 2 Le modèle relationnel (les années 80) 1 3 Enrichissement du relationnel (les années 80/90) 2 4 Système d informations (les

Plus en détail

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles Types d applications pour la persistance Université de Nice Sophia-Antipolis Version 0.9 28/8/07 Richard Grin Toutes les applications n ont pas une complexité qui nécessite une architecture n- tiers Ce

Plus en détail

Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires

Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires Stage académique Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires Nord Franche-Comté Lycée du Grand Chênois - 24 mars / 6 avril 2011 pascal.parisot@ac-besancon.fr Le PGI dans les enseignements tertiaires

Plus en détail

VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere

VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere Conférence VisualAge Pacbase 13 décembre 2001 Fernand Bonaguidi Jean-François Lévi 1 La plateforme logicielle WebSphere Applications de s et de Partenaires Accélérateurs

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Technologies distribuées

Technologies distribuées Technologies distribuées Java EE 5 Introduction! L entreprise et le Java EE Définition Les de type EJB Les de type services 1 2 Introduction! Compétences acquises " Compréhension " Interventions " Affranchir

Plus en détail

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Success story client : développement d applications Web avec mode déconnecté Depuis quatre ans, les applications de guichet pour

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

Java EE. Grégory Cuellar, Julien Goullon. 1 er octobre 2007. gregory.cuellar@bull.net. julien.goullon@9business.fr

Java EE. Grégory Cuellar, Julien Goullon. 1 er octobre 2007. gregory.cuellar@bull.net. julien.goullon@9business.fr Grégory Cuellar Julien Goullon gregory.cuellar@bull.net julien.goullon@9business.fr 1 er octobre 2007 1 Généralité 2 / 54 Pourquoi? Historique Les alternatives Les composants 2 Architecture n-tiers 3 JEE

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean.

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean. Plan du cours 2 Introduction générale : fondamentaux : les fondamentaux Michel Buffa (buffa@unice.fr), UNSA 2002, modifié par Richard Grin (version 1.1, 21/11/11), avec emprunts aux supports de Maxime

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Architectures à composants

Architectures à composants Interaction requête/réponse Architectures à composants!communication par requête/réponse client requête réponse serveur Gaël Thomas gael.thomas@lip6.fr Université Pierre et Marie Curie Master Informatique

Plus en détail

Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients

Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients Un serveur peut servir plusieurs clients Vu d un client particulier client requête réponse serveur Vu du serveur Gestion des requêtes (priorité) Exécution

Plus en détail

Bases de données cours 1

Bases de données cours 1 Bases de données cours 1 Introduction Catalin Dima Objectifs du cours Modèle relationnel et logique des bases de données. Langage SQL. Conception de bases de données. SQL et PHP. Cours essentiel pour votre

Plus en détail

Fusion : l interopérabilité chez Oracle

Fusion : l interopérabilité chez Oracle Standardisation et interopérabilité Fusion : l interopérabilité chez Oracle Lionel Dubreuil,, Applications Technology Product Manager, Oracle France, lionel.dubreuil@oracle.com 29/03/2006 Page : 1 Oracle

Plus en détail

PRESENTATION DE OpenERP/Odoo. Progiciel de Gestion Intégré Open Source

PRESENTATION DE OpenERP/Odoo. Progiciel de Gestion Intégré Open Source PRESENTATION DE OpenERP/Odoo Progiciel de Gestion Intégré Open Source Qui-sommes nous? - Conseil en management - Conseil et intégration de technologies associées au Management (Business Apps & Décisionnel)

Plus en détail

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES DÉCOUVREZ DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES GRÂCE A L INTÉGRATION À DES SYSTÈMES D ENTREPRISE EXISTANTS FONCTIONNALITÉS Connectivité des systèmes

Plus en détail

JEE - Cours et TP. Mickaël Montassier. 15 février 2007. Institut Universitaire de Technologie Département Informatique

JEE - Cours et TP. Mickaël Montassier. 15 février 2007. Institut Universitaire de Technologie Département Informatique et TP Institut Universitaire de Technologie Département Informatique 15 février 2007 J2EE? J2EE : Java 2 Enterprise Edition Norme prosposée par SUN visant à définir un standard de développement d applications

Plus en détail

Tour d horizon de Java EE 6

Tour d horizon de Java EE 6 1 Tour d horizon de Java EE 6 De nos jours, les entreprises évoluent dans une compétition à l échelle mondiale. Elles ont besoin pour résoudre leurs besoins métiers d applications qui deviennent de plus

Plus en détail

Cours Serveurs d application. et Java avancé. Introduction au cours Serveurs d application. et Java avancé. Prérequis / Objectifs.

Cours Serveurs d application. et Java avancé. Introduction au cours Serveurs d application. et Java avancé. Prérequis / Objectifs. Cours Serveurs d application et Java avancé Introduction au cours Serveurs d application et Java avancé ITU Université de Nice Richard Grin Version O 1.0.1 12/4/14 20 h de cours et TPs Richard Grin, université

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1 JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE Jaspersoft et le paysage analytique 1 Ce texte est un résumé du Livre Blanc complet. N hésitez pas à vous inscrire sur Jaspersoft (http://www.jaspersoft.com/fr/analyticslandscape-jaspersoft)

Plus en détail

Modernisation des applications Mainframe. avec. WebSphere Host Access Transformation Services

Modernisation des applications Mainframe. avec. WebSphere Host Access Transformation Services Modernisation des applications Mainframe avec WebSphere Host Access Transformation Services Donald Calas dcalas@fr.ibm.com 2/25/2005 2005 IBM Corporation WebSphere Host Access Transformation Services (HATS)

Plus en détail

Refonte front-office / back-office - Architecture & Conception -

Refonte front-office / back-office - Architecture & Conception - Refonte front-office / back-office - Architecture & Conception - GLG204 - Architectures Logicielles Java 2008/2009 Nom : Cédric Poisson Matricule : 06-49012 Version : 1.0 Jeudi 28 mai 2009 1 / 23 Table

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Les architectures N-tiers

Les architectures N-tiers Les architectures N-tiers 1 SOMMAIRE DU COURS XML ET LES ARCHITECTURES N-TIER Introduction aux architectures N-tier Serveurs d applications Déploiement d applications J2EE Tiers applicatif : servlets Tiers

Plus en détail

BONPRIX. Contexte et problématique : Les problèmes rencontrés :

BONPRIX. Contexte et problématique : Les problèmes rencontrés : BONPRIX BONPRIX fait communiquer en temps réel ses applications RPG Power i au moyen de Web Services avec le logiciel Strategi webservices Contexte et problématique : Bonprix est une société de vente à

Plus en détail

Exécution des applications réparties

Exécution des applications réparties Exécution des applications réparties Programmation des Applications Réparties Olivier Flauzac URCA Master STIC-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Exécution des applications réparties

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki Institut Supérieur de Gestion Cours pour 3 ème LFIG Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki 1 Java EE - Objectifs Faciliter le développement de nouvelles applications à base de composants

Plus en détail

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION 3.1 Un historique 3.2 Une vue générale 3.3 Les principaux aspects Info S4 ch3 1 3.1 Un historique Quatre générations. Préhistoire 1944 1950 ENIAC (1944) militaire : 20000 tubes,

Plus en détail

Présentation du PL/SQL

Présentation du PL/SQL I Présentation du PL/ Copyright Oracle Corporation, 1998. All rights reserved. Objectifs du Cours A la fin de ce chapitre, vous saurez : Décrire l intéret du PL/ Décrire l utilisation du PL/ pour le développeur

Plus en détail

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Objectif Mesurer concrètement les apports des nouvelles applications SI. Être capable d'évaluer l'accroissement de la complexité des applications. Prendre

Plus en détail

Distribuez une information fiable. IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0. Des données fiables pour de meilleurs résultats

Distribuez une information fiable. IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0. Des données fiables pour de meilleurs résultats IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0 Des données fiables pour de meilleurs résultats Les entreprises génèrent et collectent chaque jour une multitude de données : informations sur les comptes,

Plus en détail

Modernisation des applications Mainframe. avec. WebSphere Host Access Transformation Services

Modernisation des applications Mainframe. avec. WebSphere Host Access Transformation Services Modernisation des applications Mainframe avec WebSphere Host Access Transformation Services Donald Calas dcalas@fr.ibm.com 9/1/2004 2004 IBM Corporation Les enjeux de la modernisation du legacy Applications

Plus en détail

Cours Administration BD

Cours Administration BD Faculté des Sciences de Gabès Cours Administration BD Chapitre 1 : Introduction Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr 1 Métiers autour des BD Administrateur Responsable de la sécurité Administrateur Réseaux

Plus en détail

Les architectures I*Net. Première approche

Les architectures I*Net. Première approche 1 Les architectures I*Net Première approche Les architectures I*Net 2 L histoire d Internet De l architecture Mainframe à l architecture I*net J2EE et les architectures I*net 3 L histoire d Internet L

Plus en détail

Annuaires LDAP et méta-annuaires

Annuaires LDAP et méta-annuaires Annuaires LDAP et méta-annuaires Laurent Mynard Yphise 6 rue Beaubourg - 75004 PARIS yphise@yphise.com - http://yphise.fr T 01 44 59 93 00 F 01 44 59 93 09 LDAP020314-1 Agenda A propos d Yphise Les annuaires

Plus en détail

Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise

Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise FICHE PRODUIT : CA AppLogic Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise agility made possible CA AppLogic est une plate-forme Cloud Computing clés en main permettant aux clients de

Plus en détail

Conception Exécution Interopérabilité. Déploiement. Conception du service. Définition du SLA. Suivi du service. Réception des mesures

Conception Exécution Interopérabilité. Déploiement. Conception du service. Définition du SLA. Suivi du service. Réception des mesures Software propose une offre d intégration unique, qui apporte l équilibre parfait entre investissements et performances pour les entreprises qui doivent sans cesse améliorer leurs processus. Des caractéristiques

Plus en détail

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces Maryem Rhanoui 2013 Alfresco Liens utiles Le site Alfresco : http://www.alfresco.com/fr/ Le Portail Content Community http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation,

Plus en détail

Introduction aux Composants Logiciels

Introduction aux Composants Logiciels Introduction aux Composants Logiciels Christian Pérez LIP/INRIA Année 2010-11 Plan Introduction aux composants logiciels Pourquoi des composants logiciels Notions de composants logiciels Conclusion Survol

Plus en détail

2 Chapitre 1 Introduction

2 Chapitre 1 Introduction 1 Introduction Ce livre présente les Enterprise JavaBeans 2.0 et 1.1 qui constituent la troisième et la deuxième version de la spécification des Enterprise JavaBeans. Tout comme la plate-forme Java a révolutionné

Plus en détail

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 MDA : Un Tutoriel Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 1 Sommaire Table des matières 1 Sommaire 1 2 Introduction 2 2.1 A qui s adresse ce tutoriel......................

Plus en détail

Scub Foundation. Socle technique Java Open Source http://www.scub-foundation.org

Scub Foundation. Socle technique Java Open Source http://www.scub-foundation.org Scub Foundation Socle technique Java Open Source http://www.scub-foundation.org Présentation de Scub Présentation de Scub Scub est une société de service en informatique qui a pour but de fournir du conseil

Plus en détail

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13 Présentation Logiciels libres et Open Source Description Un logiciel libre* est en général gratuit. Il est utilisable et modifiable sans notification préalable à son auteur, qui a renoncé à ses droits

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Programmation d applications distribuées

Programmation d applications distribuées Programmation d applications distribuées François Charoy Université Henri Poincaré 8 octobre 2007 Première partie I Développement d applications distribuées Objectifs du cours Comprendre ce qu est une

Plus en détail

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI JAVA, CORBA et RMI objectif : développer des applications client/serveur incluant des objets répartis Java / CORBA : client/serveur hétérogènes Java / RMI : client/serveur homogènes plan : l architecture

Plus en détail

Spécification du profil UML d assemblage cible EJB (version 1)

Spécification du profil UML d assemblage cible EJB (version 1) Spécification du profil UML d assemblage cible EJB (version 1) Auteur : Projet ACCORD (Assemblage de composants par contrats en environnement ouvert et réparti) Référence : Livrable 2.2 Date : 31 mai 2002

Plus en détail

Urbanisme du Système d Information et EAI

Urbanisme du Système d Information et EAI Urbanisme du Système d Information et EAI 1 Sommaire Les besoins des entreprises Élément de solution : l urbanisme EAI : des outils au service de l urbanisme 2 Les besoins des entreprises 3 Le constat

Plus en détail

Cloud Computing - présentation d un outil complet

Cloud Computing - présentation d un outil complet Mihaela JUGANARU-MATHIEU mathieu@emse.fr École Nationale Supérieure des Mines de St Etienne 2013-2014 Bibliographie : Christopher M. Moyer, Building Applications in the Cloud : Concepts, Patterns, and

Plus en détail

Visual Paradigm Contraintes inter-associations

Visual Paradigm Contraintes inter-associations Visual Paradigm Contraintes inter-associations Travail de Bachelor d'informaticien de gestion Partie C Présentation de Visual Paradigm 1 Présentation de Visual Paradigm For UML L objet du travail de Bachelor

Plus en détail

Comment booster vos applications SAP Hana avec SQLSCRIPT

Comment booster vos applications SAP Hana avec SQLSCRIPT DE LA TECHNOLOGIE A LA PLUS VALUE METIER Comment booster vos applications SAP Hana avec SQLSCRIPT 1 Un usage optimum de SAP Hana Votre contexte SAP Hana Si vous envisagez de migrer vers les plateformes

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN Société : VNEXT est une société de conseil et d expertises technologiques dans le domaine de l infrastructure IT, le développement des logiciels et la formation professionnelle.

Plus en détail

Architecture des Systèmes d'information

Architecture des Systèmes d'information Architecture des Systèmes d'information Cours "Réseaux et systèmes répartis" NFP 214 par Jacques LAFORGUE (jacques.laforgue@neuf.fr) version du 23/10/2009 slide numéro 1 Définition d'un Système d'information

Plus en détail

Qu est-ce que ArcGIS?

Qu est-ce que ArcGIS? 2 Qu est-ce que ArcGIS? LE SIG ÉVOLUE Depuis de nombreuses années, la technologie SIG améliore la communication, la collaboration et la prise de décision, la gestion des ressources et des infrastructures,

Plus en détail

ORBIT GIS GeoSpatial Business Intelligence

ORBIT GIS GeoSpatial Business Intelligence ORBIT GIS GeoSpatial Business Intelligence L Intelligence géospatiale à portée de main L information géospatiale est omniprésente. Comme 90% des informations au sein de chaque organisation touchent à la

Plus en détail

Architecture des systèmes d information répartis

Architecture des systèmes d information répartis Architecture des systèmes d information répartis Cours 2 : servlets et BD, EJB Sorina Ionica 1 JDBC Architecture multicouche J2EE Couche client Conteneur d'applet Applet Couche Web Conteneur Web J2EE Couche

Plus en détail

Les Enterprise JavaBeans

Les Enterprise JavaBeans Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com http://litis.univ-lehavre.fr/ duvallet/ Claude Duvallet 1/228

Plus en détail

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million XML, PMML, SOAP Rapport EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003 Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million i TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 XML 1 1.1 Présentation de XML.................................

Plus en détail

Construire un annuaire d entreprise avec LDAP

Construire un annuaire d entreprise avec LDAP Construire un annuaire d entreprise avec LDAP Marcel Rizcallah Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09154-0 2000 Introduction L économie en réseau ou la Net-économie est au cœur des débats et des stratégies

Plus en détail

Présentation du Programme Régional de Formations Qualifiantes

Présentation du Programme Régional de Formations Qualifiantes Présentation du Programme Régional de Formations Qualifiantes Le Programme Régional de Formations Qualifiantes (PRFQ) a pour objectif d aider les ligériens à accéder et à se maintenir dans un emploi durable

Plus en détail

IBM Rational Application Developer pour WebSphere Software V8.5 accélère le développement d'applications de haute qualité.

IBM Rational Application Developer pour WebSphere Software V8.5 accélère le développement d'applications de haute qualité. , datée du 24 avril 2012 IBM Rational Application Developer pour WebSphere Software V8.5 accélère le développement d'applications de haute qualité. Table des matières 1 Présentation 2 Date de disponibilité

Plus en détail

Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification

Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification des tâches sans agent Livre blanc rédigé pour BMC Software

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

Conception de serveurs d'applications ouverts

Conception de serveurs d'applications ouverts Conception de serveurs d'applications ouverts 2/3 Stéphane Frénot 1 CS : Du C/S au middleware Explicite Le client et le serveur sont développés en collaboration Objet distant : Client et serveur sont liés

Plus en détail

EJB, retour d expérience

EJB, retour d expérience EJB, retour d expérience Les Jeudi de l Objet Ecole des Mines de Nantes 29 Mars 2001 Jean-François Crépeau T-Systems Page 1. T-Systems Jean-François CREPEAU Directeur de l Innovation Nouvelles Technologies

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

IBM Tivoli Identity Manager

IBM Tivoli Identity Manager Automatise la gestion du cycle de vie des identités IBM Tivoli Identity Manager Points forts Gérer l accès aux systèmes hérités et e-business Un moteur de dimensionnement intégré pour automatiser la Permet

Plus en détail

Environnements de développement

Environnements de développement Environnements de développement Mihaela Sighireanu UFR d Informatique Paris 7, LIAFA, 175 rue Chevaleret, Bureau 6A7 http://www.liafa.jussieu.fr/ sighirea/cours/edi/ Introduction aux EDI, la plateforme

Plus en détail

Intégration et protection de données Avril 2008. IBM ireflect : Intégration et protection des données pour les environnements Oracle

Intégration et protection de données Avril 2008. IBM ireflect : Intégration et protection des données pour les environnements Oracle Avril 2008 IBM ireflect : Intégration et protection des données pour les environnements Oracle Page 2 Le saviez-vous? ireflect peut répliquer les données entre différentes versions d Oracle, vous permettant

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Parseur XML et processeur XSLT 4 2.1 Le Parseur XML v2 4 2.1.1 Les API DOM et SAX 4 2.1.2 Le parseur

Plus en détail

Programme accédant et/ou modifiant des données persistantes (fichier ou BD) avec propriétés :

Programme accédant et/ou modifiant des données persistantes (fichier ou BD) avec propriétés : extension des moniteurs transactionnels «anciens» (CICS d IBM par exemple) à la gestion de transactions réparties hétérogènes implantation du modèle DTP (Distributed Transaction Processing) de X/Open TUXEDO

Plus en détail

Point sur la virtualisation

Point sur la virtualisation Le 04/03/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Point sur la Objectif 04/03/2013 26/03/2013 virtualisation

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

Une solution de pointe pour une technologie de pointe :

Une solution de pointe pour une technologie de pointe : Janvier 2008 IBM Information Management software Une solution de pointe pour une technologie de pointe : IBM Information Server et IBM InfoSphere Change Data Capture permettent d obtenir en temps réel

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Table des matières Avant-propos................................................ 1 Quel est l objectif de cet ouvrage?............................. 4 La structure

Plus en détail

rad-framework Software development plan document version 01 Oussama Boudyach April 20, 2011

rad-framework Software development plan document version 01 Oussama Boudyach April 20, 2011 rad-framework Software development plan document version 01 Oussama Boudyach April 20, 2011 1 Contents 1 Introduction 3 2 Documents et matériels 3 2.1 Document et matériel octroyé:....................................

Plus en détail

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9 Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk AMI Enterprise Discovery version 3.9 Février 2005 Sommaire 1 Objectifs d AMI Help Desk...3 2 Principes de fonctionnement...3 2.1 Mode de travail

Plus en détail

présente le premier framework J2EE français sous licence commerciale

présente le premier framework J2EE français sous licence commerciale présente J2EE Technical Components Factory le premier framework J2EE français sous licence commerciale Avec le retour d expérience client du département IT de CONTACT PRESSE Agnès Heudron : agnesh@infinites.fr

Plus en détail

Dossier de Candidature

Dossier de Candidature 1 Dossier de Candidature Fiche signalétique d inscription Votre projet Contexte Objectifs du projet Technologies et solutions mises en œuvre Descriptif du projet Résultats obtenus Innovation du projet

Plus en détail

Architectures web pour la gestion de données

Architectures web pour la gestion de données Architectures web pour la gestion de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Plan Le Web Intégration de données Architectures distribuées Page 2 Le Web Internet = réseau physique d'ordinateurs

Plus en détail

Conception et développement d applications avec OpenCCM

Conception et développement d applications avec OpenCCM * CE * URE Conception et développement d applications avec OpenCCM RNRT * * Philippe.Merle@lifl.fr Equipe GOAL Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille Revue finale CESURE, Marseille, 18 décembre

Plus en détail

Conteneurs Adaptable Dynamiquement pour la plateforme CORBA Component Model Model

Conteneurs Adaptable Dynamiquement pour la plateforme CORBA Component Model Model Conteneurs Adaptable Dynamiquement pour la plateforme CORBA Component Model Model Journée de l'action spécifique CNRS-GET Systèmes répartis et réseaux adaptatifs au contexte ( Context-Aware ) Laboratoire

Plus en détail

Communiqué de lancement. Sage 100 Entreprise Edition Etendue Module CRM inclus

Communiqué de lancement. Sage 100 Entreprise Edition Etendue Module CRM inclus Sage 100 Entreprise Edition Etendue Module CRM inclus Disponibilité commerciale 3 Mars 2010 Nouveauté produit! 1 1 Sommaire I. Descriptif de l offre ------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit v 1.0.0 PD 20 mars 2008 Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit Fonctionnalités L application Gestion des mouvements d arrivée / départ de Requea permet la gestion collaborative

Plus en détail

Cours Android. Cours en ligne Développement sur mobile avec Android. Académie Libre info@academielibre.fr

Cours Android. Cours en ligne Développement sur mobile avec Android. Académie Libre info@academielibre.fr Cours Android Cours en ligne Développement sur mobile avec Android Académie Libre info@academielibre.fr Programme général du cours Développement sur mobile avec Android Module 1 - Programmation J2ee A)

Plus en détail