L'eau chaude solaire collective

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'eau chaude solaire collective"

Transcription

1 L'eau chaude solaire collective > Découvrez tout son bénéfice pour vos projets GUIDE POUR LES PROPRIÉTAIRES, INVESTISSEURS PUBLICS ET PRIVÉS QUI ENVISAGENT DE CONSTRUIRE, RÉNOVER, AGRANDIR OU TRANSFORMER... LEURS BÂTIMENTS

2 02 Durant ces 30 dernières années, les consommations d énergie dans l habitat n ont cessé d augmenter et ce, malgré le renforcement des normes d isolation thermique. L aggravation de l effet de serre et ses conséquences sur le changement climatique, la pollution urbaine et son effet sur la santé, l augmentation du prix des énergies et son impact social sont autant de raison d agir : il faut consommer moins, et consommer mieux! Les énergies renouvelables constituent une alternative aux énergies classiques, simple, fiable, économique, synonyme de maîtrise des charges, mais également de confort accru, de valeur ajoutée et de qualité environnementale des logements. C est aussi un marché prometteur et un atout incontournable pour l avenir de notre région. Autant d arguments qui ont déjà su séduire bon nombre de nos acteurs économiques majeurs, architectes, bureaux d études, bailleurs sociaux et investisseurs. L énergie solaire en particulier s adapte bien au contexte urbain et offre aujourd hui de nombreuses possibilités d intégration dans le bâtiment existant. Propriétaires, investisseurs, vous qui avez à cœur la réalisation de constructions urbaines économes, venez nous exposer votre projet*, nous trouverons ensemble la solution qui vous convient le mieux. * Des accompagnateurs de projets énergies renouvelables sont à votre disposition ( voir dernière page). Sommaire Le solaire, une nouvelle voie de valorisation de votre patrimoine immobilier p. 3 Cahier technique p. 5 - La transformation de l'énergie solaire en chaleur - Le dimensionnement de l'installation - Une solution pour chaque situation - Intégration et positionnement des capteurs L'énergie solaire : de la qualité avant tout p. 9 Des aides financières avantageuses p. 10 Ils sont passés au solaire... p. 11 > Les énergies renouvelables, c est quoi? > Solaire thermique et photovoltaïque : ne pas confondre Les énergies renouvelables sont inépuisables par définition (soleil, vent, eau...), ou renouvelables à l échelle de la vie humaine si la ressource est bien gérée (bois, biogaz...). A l opposé, les réserves d énergies fossiles (pétrole, gaz) et fissiles (uranium) s épuisent. Les énergies renouvelables peuvent chauffer, fournir de l électricité ou du carburant et contrairement aux énergies classiques, elles sont autonomes et économiquement stables. Leur mise en place permet de bénéficier d aides financières publiques conséquentes. Le solaire thermique transforme le rayonnement du soleil en chaleur. Il utilise des capteurs thermiques qui chauffent l'eau domestique. Le solaire photovoltaïque quant à lui, transforme directement la lumière du soleil en électricité, grâce à des panneaux constitués de cellules de silicium.

3 Le solaire, une nouvelle voie de valorisation de votre patrimoine immobilier «En intégrant l énergie solaire, vous démontrez aux locataires, aux propriétaires et à tout le voisinage que l on peut concilier économie, écologie et modernité grâce à des installations performantes demandant peu d entretien» Une installation solaire capitalise à bien des égards bénéfices d image et arguments commerciaux. Des atouts qui confortent la valeur de votre logement dans la durée. En logement collectif, c est entre 30 et 60 % des besoins en eau chaude sanitaire qui peuvent être couverts par le solaire. Une famille de 5 personnes équipée d un chauffe-eau solaire économisera ainsi 300 L de fioul par an. Un avantage financier non négligeable en matière de réduction des charges locatives ayant pour conséquence un impact social élevé sur le long terme. «Le solaire, c est un coût garanti de votre eau chaude sur plus de 20 ans. Quelle autre énergie peut vous apporter cette garantie?» Souvent à tort associée à des dépenses lourdes, l installation d un chauffe-eau solaire est en effet amortie en 5 à 20 ans selon les cas, par les économies à l usage qu elle permet de réaliser ainsi que par les aides financières accordées à l investissement. Ceci, en ne tenant pas compte de la fluctuation du prix des énergies traditionnelles dont la tendance est à la hausse. «Un chauffe-eau solaire équipé de 10 m 2 de capteurs, c est entre 1 et 2 tonnes de CO 2 évitées par an dans l atmosphère» Soit l équivalent de ce que produit une petite voiture parcourant km. L argument écologique, s il paraît moins vendeur de prime abord, mérite également de retenir l attention. C est toujours ça de mieux pour la préservation de la qualité de l'air et la lutte contre l'effet de serre. «Les capteurs solaires s intègrent partout, même dans les zones protégées» La mise en place des capteurs dans la toiture à la place des tuiles permet aujourd hui une intégration parfaite au bâti. Même dans les quartiers à l architecture protégée, la pose des capteurs solaires peut se faire en parfaite harmonie avec le bâtiment. Ainsi visibles aux yeux de tous, les panneaux solaires valorisent les logements qui en sont équipés. Contribuez à l amélioration de la qualité de l air en ville! La pollution de l air en ville n est pas que le fait des transports, mais de toute combustion d énergie fossile, notamment pour la production de chauffage et d eau chaude. Les émissions de dioxydes de soufre, d oxydes d azote et de particules entraînent des altérations de la fonction respiratoire et notamment l aggravation de l asthme chez les sujets les plus sensibles. 03

4 04 > M. Brentrup, Chef du Service Départemental de l Architecture et du Patrimoine (SDAP) du Haut-Rhin «Le SDAP prend en compte la politique de l État, favorable aux énergies renouvelables, tout en cherchant à intégrer au mieux les capteurs solaires sans qu ils portent atteinte au bâtiment. En milieu urbain, les capteurs doivent être intégrés comme des éléments d architecture à part entière. Les problématiques d intégration sont différentes selon l âge du quartier. Il faut distinguer les centres anciens, les faubourgs du XIX e siècle et les tissus urbains plus récents. Les avis doivent donc s adapter à chaque cas de figure. La pente du toit, ainsi que les éléments déjà présents (lucarnes, cheminées...) doivent être pris en compte et détermineront souvent la position des capteurs. En général, nous demandons de laisser libre le faîtage et de positionner les capteurs d un seul tenant». > Sophie Plawinski, Chef de Projets à la SERM (Société d Equipement de la Région de Mulhouse) «La dégradation rapide de la qualité de notre environnement due notamment à l utilisation des énergies fossiles, nous conduit à nous mobiliser, d autant plus que ces ressources, nous le savons, sont limitées. Aussi, dans la mesure où il existe d autres réponses, intégrables sans difficultés techniques majeures, nous devons, dans notre rôle «d aménageur du cadre de vie», faire le choix des énergies renouvelables et des équipements et infrastructures préservant notre environnement. En matière d opération de renouvellement urbain, la Serm s est engagée en 2004 en faveur des énergies renouvelables en prenant le parti d imposer systématiquement, dans le cadre d opérations de restauration immobilière, un système de production d eau chaude sanitaire par panneaux solaires. Le pari des énergies renouvelables et de l utilisation du solaire sera gagné lorsque l intégration de ces dispositifs sera devenu un réflexe. Le solaire devient un argument de vente et de location. Il conforte la valeur de votre bâtiment sur le long terme. Énergie Économe Peu économe Année 2006 Consommation 110kWh/m 2 /an > Le saviez-vous? La loi prévoit qu à partir du 1 er juillet 2006 *, lors de la vente d un logement (neuf ou ancien) et du 1 er juillet 2007 en cas de location, un certificat de performance énergétique devra être annexé à l acte de vente ou au bail. Ce certificat, délivré à l issue d un diagnostic, indiquera la quantité d énergie que consomme le logement et sa performance sur une échelle de A à G, ainsi que des recommandations visant à améliorer cette performance. La mise en place d'un chauffe-eau solaire vous permettra d'améliorer la classe énergétique de votre logement et, dans le cas du neuf, d'atteindre plus facilement les exigences de la nouvelle règlementation thermique * Cette mesure est repoussée à l'automne 2006.

5 > La transformation de l énergie solaire en chaleur Cahier Technique Une installation de chauffe-eau solaire repose sur des capteurs solaires qui transforment le rayonnement solaire en chaleur, transmise ensuite à un fluide caloporteur. Celui-ci achemine les calories récupérées afin de les transférer à l eau sanitaire, dans un ballon de stockage. En Alsace, une installation solaire est toujours couplée avec un système d appoint utilisant une autre énergie ( bois, gaz, fioul, électricité...) qui assure automatiquement le complément si l eau n est pas à la température souhaitée. Sortie Profilé latéral Couverture transparente Absorbeur Isolation arrière > nergie Solaire récupérée pour 1m 2 de panneau solaire : 400 à 600 kwh/an à litres d eau chaude à 55 C/an Une personne consomme en moyenne litres d eau chaude à 55 C/an, correspondant à un besoin en énergie de 800 kwh/an 05 Selon les caractéristiques des besoins et de l installation, l énergie solaire peut couvrir dans les installations collectives entre 30 et 60 % des besoins en eau chaude sanitaire en Alsace. Canalisation Coffre arrière Entrée > Le dimensionnement de l installation La surface des capteurs et le volume de stockage sont déterminés par l installateur ou par un bureau d études, selon la taille de l installation, à partir des besoins journaliers issus de mesures des consommations ou établis sur la base de ratios. Un bon dimensionnement permettra de couvrir un maximum des besoins à un coût compétitif. Pour une première approche en logement collectif, les ratios suivants peuvent être utilisés en Alsace : Surface de capteurs solaires : 0,5 m 2 par personne ou 2 m 2 par logement Volume du ballon solaire : 25 à 50 litres par personne > De l utilité de l étude de faisabilité Une étude, destinée à examiner la faisabilité technique et économique d un projet, est obligatoire pour les installations solaires collectives. Le cahier des charges de cette étude est disponible sur le site : > Halte aux idées reçues! Leur réputation climatique n a pas empêché les pays d Europe du Nord comme les Pays-Bas, la Suède et l Allemagne d être parmi les premiers à investir - avec succès - dans le solaire. En Alsace, qui bénéficie d autant d heures d ensoleillement que Bayonne, soit quelques 1800 heures par an, une installation solaire thermique permet ainsi une autonomie totale pour les besoins en eau chaude de mai à septembre, les capteurs préchauffant l eau le reste de l année. Cette autonomie peut permettre d'arrêter la chaudière en été donc d'améliorer son rendement annuel et d'allonger sa durée de vie. > Systèmes solaires combinés Outre la production d eau chaude sanitaire pour les besoins domestiques, les capteurs solaires peuvent couvrir aussi - quand ils sont conçus et dimensionnés en conséquence - une partie des besoins de chauffage des locaux. Il s agit des «Systèmes Solaires Combinés» ou «Combisystèmes», qui nécessitent la réalisation d'un plancher chauffant. Ces systèmes sont davantage adaptés aux bâtiments de petite taille.

6 > Immeubles neufs ou existants : une solution pour chaque situation 1. Stockage collectif de l eau chaude solaire et de l appoint > Composition de l installation : Un ballon de stockage solaire : le fluide caloporteur transfère sa chaleur à l eau sanitaire par l intermédiaire d un échangeur hydraulique situé en partie basse du ballon. Pour des installations de plus de 30 m 2 de capteurs, il est préférable, pour des raisons pratiques d opter pour un échangeur à plaques externe au ballon. Les grandes installations comportent généralement plusieurs ballons solaires placés en série (le montage des ballons en parallèle est à éviter). Un appoint, constitué d un ballon placé en aval alimenté par une chaudière ou une résistance électrique. 06 Eau Chaude Solution la plus adaptée aux installations centralisées existantes, Solution la moins chère à l'investissement ( matériel et main-d'œuvre ), Nécessite souvent une boucle de circulation qui génère des pertes thermiques. CAPTEUR SOLAIRE régulation BALLON SOLAIRE COLLECTIF échangeur BALLON D'APPOINT COLLECTIF échangeur Retour de bouclage, le cas échéant CHAUDIÈRE Eau froide 2. Stockage collectif de l eau chaude solaire et appoint individuel > Composition de l installation : Un ballon de stockage solaire collectif (cf. descriptif ci-dessus). Un appoint individuel par logement : il s agit très souvent d une chaudière à production d eau chaude instantanée, qui doit alors pouvoir adapter sa puissance en fonction de la température d entrée de l eau sanitaire. Il peut également s'agir d'un ballon individuel. Pas de boucle de circulation, S adapte facilement sur des installations individuelles de production d eau chaude instantanée, Dans l'existant, nécessite d'installer une nouvelle conduite d'alimentation des systèmes individuels. CAPTEUR SOLAIRE régulation Eau froide BALLON SOLAIRE COLLECTIF échangeur APPOINT ballon individuel ou chaudière instantanée APPOINT ballon individuel ou chaudière instantanée Eau Chaude Eau Chaude Chauffe-eau solaire collectif. Ostwald - CUS Habitat 406 m 2 de capteurs APPOINT ballon individuel ou chaudière instantanée Eau Chaude

7 3. Stockage individuel de l eau chaude solaire et appoint individuel > Composition de l installation : Un ballon de stockage par logement avec l échangeur solaire en partie basse. L appoint est réalisé individuellement, soit par une résistance électrique (dans le même ballon ou dans un ballon indépendant), soit par une chaudière individuelle. Les performances énergétiques sont les mêmes que pour une installation centralisée. Cette solution peut, dans des cas de réhabilitation, être plus facile à mettre en œuvre. CAPTEUR SOLAIRE régulation BALLON SOLAIRE APPOINT ballon individuel ou chaudière instantanée Eau chaude Eau froide Ne nécessite pas de système de comptage de l'eau chaude pour la répartition des charges, Permet l'installation de systèmes solaires en l absence de place pour un ballon collectif, Pas de boucle de circulation, Permet à chaque résident de «prendre conscience» de l apport du solaire, Solution plus coûteuse à l investissement (10 à 15 % plus chère que la solution 1 car présence d'un ballon par logement), Demande une plus grande attention à l installation, pour la répartition homogène de l énergie solaire. Eau froide Eau froide BALLON SOLAIRE BALLON SOLAIRE APPOINT ballon individuel ou chaudière instantanée APPOINT ballon individuel ou chaudière instantanée Eau chaude Eau chaude 07 Résidence pour personnes âgées à Lutterbach OPAC - Mulhouse Habitat

8 08 > Intégration et positionnement des capteurs > Une intégration architecturale souple et modulable des panneaux Souvent intégré à la toiture du bâtiment, le panneau solaire peut également trouver sa place sur les dépendances ou à même le sol, dans les jardins par exemple, adossé à la façade... Sur le bâtiment, l important est de positionner les capteurs de manière discrète afin de préserver le contexte urbain et paysager environnant. Sur les toitures inclinées, il est préférable de les assembler en bandeaux horizontaux ou verticaux intégrés dans la toiture, en remplacement des tuiles, afin d intégrer l épaisseur des panneaux dans l épaisseur du toit. Positionnement des capteurs Placez les capteurs au Sud, avec un décalage maximal de 45 vers l Est ou vers l Ouest pour la production d'eau chaude. L inclinaison des capteurs peut varier entre 25 et 60, avec un optimum d efficacité à 45. Assurez-vous qu' arbres et bâtiments alentours ne portent pas d'ombre sur les capteurs. Une simulation de l'impact de ces «masques» doit être impérativement réalisée au moment de l'étude. Une petite copropriété, avenue Roger Salengro, Mulhouse Installation : Eau chaude sanitaire M. Boos, copropriétaire pour 4 appartements, «Nous avons profité l an dernier de la rénovation de la toiture en ardoises, pour installer 10 personnes environ Mise en service : mi 2004 des capteurs solaires pour la production Surface de capteurs : 7,5 m 2 d eau chaude sanitaire pour l ensemble de la Ballon solaire : 500 litres copropriété. C était donc autant d ardoises Couverture solaire : en moins à acheter. L installateur a utilisé 42 % des besoins (3 410 kwh / an) un ancien conduit de cheminée pour passer Appoint : chaudière fioul les canalisations reliant les capteurs au Investissement : euros TTC ballon, il n y a donc eu aucune intervention Subventions : Région : euros dans les logements et aucun dérangement ADEME : euros pour les occupants... La mise en place Crédit d impôt : 550 euros des capteurs a été soumise à l Architecte Coût final par logement : 1000 euros des Bâtiments de France, qui a répondu Pollution en CO 2 évitée : 1,1 tonnes / an favorablement à l intégration proposée».

9 L'énergie solaire : de la qualité avant tout > L engagement Qualité Qualisol : votre Passeport Tranquillité Les installateurs appelés à mettre en œuvre les matériels solaires doivent souscrire à la Charte Qualisol. Dix engagements de bonne pratique et de qualité du service rendu aux clients. Près de 600 entreprises adhérentes à la charte Qualisol couvrent aujourd hui l ensemble de l Alsace. La liste est disponible sur le site d'énergivie : > Avec la GRS, le solaire en toute confiance Pour les installations de plus de 50 m 2 de capteurs, la GRS (Garantie de Résultats Solaires) est un contrat obligatoire qui engage le fabricant de capteurs solaires, le bureau d études, l'installateur et l'exploitant sur la production annuelle de l installation. Si au bout d un an, l énergie produite est inférieure à 90 % de l énergie prévue, ces entreprises doivent, à leurs frais, remettre à niveau l installation pour atteindre les objectifs fixés par le contrat. Pour les installations qui comptent entre 7 et 50 m 2 de capteurs, l ADEME et la Région Alsace imposent au maître d ouvrage la mise en place d un compteur thermique qui permet de s assurer du bon fonctionnement de l installation. > M. Munschy, Directeur Technique du patrimoine, Habitats de Haute Alsace «Nous nous sentons fortement concernés par le développement des énergies renouvelables sur notre patrimoine bâti, et ce afin de réduire les dépenses énergétiques et donc les charges locatives, et protéger l environnement. Pour tout projet de réhabilitation et de construction, une réflexion est menée en interne pour définir le meilleur choix et la faisabilité en matière d énergies renouvelables. Au cours des quatre dernières années, nous avons ainsi opté pour le solaire pour l alimentation en eau chaude de 152 logements à Ensisheim, 160 logements à Illzach et 172 logements à Lutterbach. Sur ces 3 sites, nous avons également mis en place une chaudière bois à alimentation automatique pour le chauffage. En général, les locataires réagissent très favorablement à ces choix. En effet, une grande souplesse leur est offerte pour l utilisation de l eau chaude et aucune contrainte particulière n est engendrée pour le fonctionnement de ces installations». 09 > Une installation facile et un entretien minimum Les travaux induits par l installation d un chauffe-eau solaire ne présentent pas, dans la majorité des cas, de difficultés particulières. En ce qui concerne le fonctionnement de l'installation, un contrôle annuel doit être mis en place, opération généralement effectuée en même temps que le contrôle habituel de l'équipement de chauffage. Afin d'être en mesure de s'assurer du bon fonctionnement de l'installation, différents éléments de suivi doivent être installés : Deux thermomètres, un sur l'aller, l'autre sur le retour du circuit solaire, Un compteur thermique sur le circuit solaire, Un compteur horaire sur la pompe de circulation, Un compteur volumétrique sur l'arrivée d'eau froide. Les installations bénéficiant d'une GRS (cf. paragraphe ci-dessus) sont généralement suivies grâce à un système de télégestion. Installation solaire à Illzach Installation : Production d eau chaude sanitaire pour 160 logements Mise en service : 2004 Appoint : chaudière bois à alimentation automatique Installation solaire à Ensisheim Installation : Eau chaude sanitaire pour 152 logements Mise en service : 2001 Appoint : chaudière bois à alimentation automatique Investissement : euros Subventions : ADEME et Région : euros

10 Des aides financières avantageuses Pour vos projets d installation solaire thermique, vous pouvez bénéficier d aides de l ADEME et de la Région Alsace pour les études de faisabilité et les investissements. Ces aides peuvent être attribuées : Aux communes, groupements de communes, associations, Aux habitats collectifs privés et publics, 10 Aux entreprises, Aux gîtes, chambres d hôtes, hébergements associatifs, hôtels familiaux et indépendants, campings, Aux exploitation agricoles. Le détail de ces aides est disponible et actualisé sur le site : Le crédit d'impôt L état a instauré un crédit d impôt, au titre de l habitation principale du contribuable, égal à 50 % du montant de l investissement matériel (hors travaux, subventions déduites), ce dernier étant plafonné à 8000 pour une personne seule, pour un couple marié, et davantage en fonction des personnes à charge. Ce crédit d impôt vient en déduction des impôts à payer ou vous est remboursé si vous ne payez pas d impôt. Il est valable quel que soit l âge du logement (neuf ou existant), sur les installations solaires réalisées avec des capteurs agréés CSTB ou Solar Keymark. ntreprises, payez moins d impôts sur les sociétés en investissant dans les énergies renouvelables! Les équipements de production de chauffage et d eau chaude solaire (et les matériels destinés à économiser l énergie en général) peuvent faire l objet d un amortissement exceptionnel sur 12 mois à compter de leur mise en service. > Coût moyen d'un chauffe-eau solaire collectif ramené au m 2 : 700 à euros par m 2 de capteur (pose comprise) Attention! Des exigences conditionnent l attribution des subventions auxquelles peuvent prétendre les acquéreurs d installations solaires : Une étude de faisabilité si l installation est complexe ou la surface de capteurs supérieure à 50 m 2, La productivité de l installation solaire doit être supérieure à 450 kwh/m 2 /an pour un chauffe-eau solaire, et 350 kwh/m 2 /an pour un système solaire combiné, L installation doit être réalisée par un installateur Qualisol, et le matériel agréé CSTB ou Solar Keymark.

11 Ils sont passés au solaire... Pâtisserie Jacques à Mulhouse Installation : eau chaude sanitaire solaire pour une pâtisserie et un logement Date de mise en service : juillet 2005 Surface de capteurs : 30 m 2 Ballons solaires : 3 x 600 litres Couverture solaire : 30 % des besoins ( kwh) Investissement : TTC Subvention ADEME : euros Défiscalisation, amortissement sur 1 an : euros Coût final investissement : euros Appoint :fi o u l Pollution en CO 2 évitée : kg / an Economie annuelle : euros TTC (prix du fioul janvier 2006) 11 Résidence «Les fleurs» à Colmar Installation : eau chaude sanitaire pour 72 logements en copropriété Mise en service : 1981 Surface des capteurs : 141 m 2, répartis sur 3 bâtiments Volume total eau chaude : litres Appoint : gaz naturel Résidence «Frohnmatten» à Lutterbach OPAC - Mulhouse Habitat Installation : eau chaude solaire pour 19 logements Mise en service : 2003 Surface de capteurs : 40 m 2 Volume ballon solaire : litres Appoint : chaudières bois / gaz naturel Investissement : euros Subventions : ADEME et Région 60 % > M. Bloch Syndicat bénévole de la copropriété : «Depuis 25 ans que notre installation solaire fonctionne, nous avons eu très peu de dépenses d entretien et nous en sommes tout à fait satisfaits». Copropriété à Strasbourg Installation : eau chaude solaire pour 15 logements Mise en service : 1994 Surface des capteurs : 30 m 2 Volume ballons solaires : litres Appoint : chaudière fioul Économie réalisée : kwh / an soit euros (30 % de la facture de fioul) Pollution en CO 2 évitée : kg / an

12 Pour mener à bien votre projet solaire 12 UN ACCOMPAGNATEUR DE PROJETS ÉNERGIES RENOUVELABLES PEUT VOUS AIDER GRATUITEMENT AUX DIFFÉRENTES ÉTAPES DE RÉALISATION : Information préalable, Présentation du projet en Assemblée Générale ou en Conseil Municipal, Préparation du dossier de financements, Choix du bureau d études, le cas échéant, Choix de l installateur, Suivi de la réalisation. Pour trouver les coordonnées de l accompagnateur de projets sur votre secteur, consultez le site : Sur l agglomération mulhousienne, contactez l ALM. Vous êtes en copropriété? Préparez bien votre Assemblée générale! Créez un petit groupe de travail sur cette thématique avec d autres résidents. Présentez le projet au Conseil Syndical et/ou au Syndic et engagez-les dans la démarche. Même s il ne prend pas part au processus décisionnel, le Syndic par son rôle de dirigeant des débats, a une position clé par rappport à l état d esprit dans lequel se déroulera le vote. Avant l Assemblée Générale, faites établir 3 devis pour la réalisation de l étude de faisabilité. L assemblée pourra ainsi délibéré sur un montant précis, ce qui génèrera un gain de temps et simplifiera la suite du processus. Imprimé sur papier recyclé. UNE INFORMATION? UN CONSEIL? UN RENDEZ-VOUS? dité en juillet rue Marc Seguin Mulhouse Cedex Tel Fax Site Internet : L ALME, à votre service Ce guide a été réalisé par l ALME dans le cadre du programme énergivie, et financé par la Commission Européenne, la Région Alsace, l ADEME et la CAMSA. Création : L'Atelier ( ) & Crédits photos : Région Alsace / Haeusser - ALME - ADEME / Sebart Photos et illustrations non contractuelles

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7 Le solaire : un acte citoyen http://www.climamaison.com/ Le solaire, bien que distant de quelques 150 millions de kilomètres de la terre, est une énergie disponible, gratuite, économique et non polluante.

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire Avril 2007 (mise à jour 2010) Chambre d Agriculture du Cantal Le chauffe-eau solaire En réponse à la demande d eau chaude nécessaire, le chauffe-eau solaire peut être une solution pertinente puisqu en

Plus en détail

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective DOCUMENT D INFORMATION LE SOLAIRE Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective POURQUOI UN CAMPING OU UN HOTEL A-T-IL INTERET A PASSER A L ENERGIE SOLAIRE? 1. Arguments économiques Le

Plus en détail

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM

GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM POURQUOI CHOISIR L ÉNERGIE SOLAIRE? Le solaire, un choix gagnant! pour ses qualités environnementales Écologique sanitaire. Le recours aux

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

Energies renouvelables Eau chaude sanitaire collective Chauffage de bassins

Energies renouvelables Eau chaude sanitaire collective Chauffage de bassins Energies renouvelables Eau chaude sanitaire collective Chauffage de bassins Le système Genèse du système Etablissements de santé, logements collectifs, hôtellerie, cuisines collectives, centres aquatiques

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

>> >> >> Hybris Power. L écogénérateur : chauffer et produire de l électricité

>> >> >> Hybris Power. L écogénérateur : chauffer et produire de l électricité solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Hybris Power Chaudière murale gaz à écogénération ADVANCE L écogénérateur : chauffer et produire de l électricité Facture d énergie globale réduite

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Les installations solaires photovoltaïques ou thermiques

Les installations solaires photovoltaïques ou thermiques C H O I S I S S E Z L E M E I L L E U R D E L É N E R G I E CE QU IL FAUT SAVOIR SUR... Les installations solaires photovoltaïques ou thermiques Le meilleur choix... Vous souhaitez acquérir une centrale

Plus en détail

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout SOLAI R E BOIS POMPE S À CHALE U R Kaliko CON DE NSATION F IOU L/GAZ CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >>

Plus en détail

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi?

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet, grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie et les émissions

Plus en détail

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Wingo Chaudière fioul À CONDENSATION EASYLIFE La condensation fioul à prix gagnant! >> Un maximum d économies >> Le confort accessible >> Idéale pour

Plus en détail

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

J économise, je préserve l environnement. Crédits d impôts. Fiscalité. Prime Energie Aides. GrEEn Solutions

J économise, je préserve l environnement. Crédits d impôts. Fiscalité. Prime Energie Aides. GrEEn Solutions J économise, je préserve l environnement Crédits d impôts Fiscalité Prime Energie Aides GrEEn Solutions 2015 Les Crédits d impôts ce qui change en 2015 Le Crédit d Impôt Développement Durable (CIDD) change

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Les nouvelles dispositions pour 2006!

Économies d énergie et énergies renouvelables. Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Les nouvelles dispositions pour 2006! Économies d énergie et énergies renouvelables Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Le crédit d impôt? Il est fait pour moi! Illustrations : Claire Laffargue Les nouvelles dispositions

Plus en détail

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

Fiche pratique Financements 2014

Fiche pratique Financements 2014 Fiche pratique Financements 2014 Selon l adage, les impôts sont éternels pas les aides. Alors profitez s en maintenant! Malgré le contexte économique actuel, des aides de l Etat sont encore attribuées

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur Introduction En Europe, le secteur «bâtiment» consomme plus du tiers de l énergie globale. De ce fait, les logements représentent le plus grand gisement d économies d énergie. Ainsi, l amélioration de

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Production solaire thermique pour logements individuels et collectifs (< 10 unités) Gregory NEUBOURG APERe Objectif(s) de la présentation Connaitre

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail

6 SOLUTIONS DE COUPLAGE 6

6 SOLUTIONS DE COUPLAGE 6 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 280 Rue Edouard Daladier 84973 CARPENTRAS Cedex Tél : 04 90 60 05 68 - Fax : 04 90 60 66 26 Site : http://www.erm-automatismes.com/ E-Mail : Contact@erm-automatismes.com 1

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2014 Le DPE, QUELS OBJECTIFS? Le diagnostic de performance

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

date. durable pour certains équipements dans les constructions

date. durable pour certains équipements dans les constructions Le crédit d impôt développement durable TVA à taux réduit Les particularités POUR LE NEUF Construire des logements très économes en énergie est l un des objectifs du Grenelle Environnement. Des aides sont

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2015 Être bien informés pour ÉCONOMISER L ÉNERGIE Vous

Plus en détail

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >>

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Pompe à chaleur air/eau Alezio EASYLIFE La performance en toute simplicité, c est dans l air! >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie >> La planète préservée

Plus en détail

Le Solaire Thermique à son Optimum. Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique

Le Solaire Thermique à son Optimum. Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique Le Solaire Thermique à son Optimum Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique Le Solaire Thermique à son Optimum Réaliser une économie de 60 à 90% sur votre facture d

Plus en détail

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Vivadens EASYLIFE

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Vivadens EASYLIFE Chaudière murale gaz à Condensation Vivadens EASYLIFE Le meilleur investissement en condensation >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile

Plus en détail

L énergie solaire Thermique Le chauffe eau solaire collectif. Jérôme ALBA www.tecsol.fr

L énergie solaire Thermique Le chauffe eau solaire collectif. Jérôme ALBA www.tecsol.fr L énergie solaire Thermique Le chauffe eau solaire collectif Jérôme ALBA www.tecsol.fr Gisement solaire Marchés des énergies renouvelables 80.000 Puissances installées dans le monde (2004) MW 70.000 82

Plus en détail

SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques. 3)Panneaux solaires photovoltaiques. 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie

SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques. 3)Panneaux solaires photovoltaiques. 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques 3)Panneaux solaires photovoltaiques 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie Panneaux solaires thermiques Un panneau solaire est un

Plus en détail

www.propane-monamour.fr L énergie est notre avenir, économisons-la!

www.propane-monamour.fr L énergie est notre avenir, économisons-la! L énergie est notre avenir, économisons-la! Bonnes raisons de faire du propane 2 3 un partenaire d avenir dès à présent Le propane s adapte à tous les besoins énergétiques et permet de répondre partout,

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : novembre 2013 Être bien informés pour économiser l énergie

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif du l audit énergétique de NOGENT SUR OISE 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.

Plus en détail

Solneo solution combinée condensation gaz et solaire

Solneo solution combinée condensation gaz et solaire solai re bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Solneo solution combinée condensation gaz et solaire EASYLIFE Combiner les énergies en toute simplicité >> Une solution gain de place >> 50% d'ecs

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec. le Diagnostic. de Performance Energétique L HABITAT

Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec. le Diagnostic. de Performance Energétique L HABITAT Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec le Diagnostic de Performance Energétique L HABITAT être bien informés pour économiser l énergie En France, les bâtiments

Plus en détail

>> La planète préservée

>> La planète préservée SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Alezio POMPE À CHALEUR AIR / EAU EASYLIFE La performance en toute simplicité, c est dans l air! >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies

Plus en détail

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements 14 / 34 Comment fonctionne l éco-prêt à taux zéro? Le programme de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à

Plus en détail

Wingo. << easylife.dedietrich-thermique.fr >>

Wingo. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> solai re bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Wingo C h a u d i è r e f i o u l À C O N d e N S A T i o N EASYLIFE La condensation fioul à prix gagnant! >> Un maximum d économies >> Le confort

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire est un compagnon idéal sous nos latitudes

Le chauffe-eau solaire est un compagnon idéal sous nos latitudes Raison 1 Le chauffe-eau solaire est un compagnon idéal sous nos latitudes En Belgique, on n a pas de pétrole, mais on a du soleil! Y a-t-il suffisamment de soleil en Belgique pour produire de l eau chaude?

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE Pour réduire sa dépendance à la fois sur le plan énergétique et de l'approvisionnement en matières premières,

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

Associer énergie solaire et gaz naturel

Associer énergie solaire et gaz naturel Associer énergie solaire et gaz naturel Pourquoi associer l énergie solaire au gaz naturel? Si vous souhaitez équiper votre maison en privilégiant respect de l'environnement et économies d'énergie, alors

Plus en détail

le faire réaliser? le DPE, par qui Le diagnostiqueur Le coût du DPE

le faire réaliser? le DPE, par qui Le diagnostiqueur Le coût du DPE le DPE, par qui le faire réaliser? Le diagnostiqueur C est un professionnel du bâtiment dont les compétences doivent être certifiées par un organisme accrédité par le COFRAC (Comité français d Accréditation).

Plus en détail

Le solaire. le plan climat d ÖkoFEN. eau chaude solaire chauffage solaire. 100 % compatible chaudière ÖkoFEN. le spécialiste en Europe. www.okofen.

Le solaire. le plan climat d ÖkoFEN. eau chaude solaire chauffage solaire. 100 % compatible chaudière ÖkoFEN. le spécialiste en Europe. www.okofen. Le solaire le plan climat d ÖkoFEN eau chaude solaire chauffage solaire 100 % compatible chaudière ÖkoFEN www.okofen.fr le spécialiste en Europe Système Solaire Combiné Passez au solaire intégral ÖkoFEN

Plus en détail

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Textes réglementaires concernés : Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

30 %* >> Economies importantes >> Zéro émission de CO 2 >> Confort garanti. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Inisol.

30 %* >> Economies importantes >> Zéro émission de CO 2 >> Confort garanti. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Inisol. SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ 1 er septembre 2014 * sous conditions. Modification du Crédit d Impôt 30 %* En savoir plus sur dedietrich-thermique.fr Inisol CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL

Plus en détail

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables.

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. 1 La société La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. => Conception et fabrication de systèmes de production d ECS pour le tertiaire

Plus en détail

>> Fonctions et équipements optimisés >> Un concentré de performances >> Grande simplicité d utilisation

>> Fonctions et équipements optimisés >> Un concentré de performances >> Grande simplicité d utilisation SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Naneo CHAUDIÈRE MURALE GAZ CONDENSATION EASYLIFE L essentiel de la condensation >> Fonctions et équipements optimisés >> Un concentré de performances

Plus en détail

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN La dernière invention DUOSUN est un capteur solaire thermique qui fonctionne bien mieux. Il est moins cher et est plus propre que les autres produits actuellement disponibles. Ce capteur est destiné à

Plus en détail

Chauffage - écologie. Madame, Monsieur, InterSOLUTION

Chauffage - écologie. Madame, Monsieur, InterSOLUTION InterSOLUTION Madame, Monsieur, InterSOLUTION En vous soumettant ce dossier de presse, Van Marcke entend vous présenter sa sélection de produits pour InterSOLUTION. Vous nous trouverez au Palais 8, Stand

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE CONDENSATION AU SERVICE DU FIOUL

LA TECHNOLOGIE CONDENSATION AU SERVICE DU FIOUL C h a u d i è r e s F i o u l à C o n d e n s a t i o n n La Maîtrise de l Énergie pour plus d Économie n L Innovation pour Votre Confort et pour la planète n La Solution Idéale pour la Rénovation LA TECHNOLOGIE

Plus en détail

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts Réductions d'impôts http://mineco.fgov.be/energy/rational_energy_use/tax_reductions/home_fr.htm Les aides publiques pour améliorer la performance énergétique des logements Pascal Ons, Consultant pascal.ons@skynet.be

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT Imprimé sur papier composé de 60 % de fibres recyclées, 40 % de fibres vierge RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT AU CŒUR DES VILLES, UN CHAUFFAGE ÉCOLOGIQUE À PARTIR DU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT,

Plus en détail

L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO COPROPRIÉTÉS QUELS SONT LES TRAVAUX FINANÇABLES?

L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO COPROPRIÉTÉS QUELS SONT LES TRAVAUX FINANÇABLES? PRÊT COPROPRIÉTÉS QUELS SONT LES TRAVAUX FINANÇABLES? L éco-prêt à taux zéro copropriétés permet de financer l une des 3 catégories de travaux non cumulables figurant ci-dessous : > BOUQUET DE TRAVAUX

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

Pourquoi choisir une installation solaire chez-soi?

Pourquoi choisir une installation solaire chez-soi? Optez pour le solaire Cette brochure a été réalisée par Jonas Braichet, Olivier Flückiger et Michael Paratte, trois étudiants du Centre Professionnel Artisanal et Industriel du Jura Bernois en troisième

Plus en détail

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz)

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) L éco-prêt à taux zéro en 14 points 1. Comment fonctionne un éco-prêt à taux zéro? L éco-prêt permet de financer les travaux d économie d énergie et les éventuels frais induits

Plus en détail

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Maison Basse mmation Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Constructeur responsable et engagé dans la préservation de l environnement, Maisons Ericlor s est depuis longtemps

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 2012»

CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 2012» Gaz Solaire Air Électricité CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 0» DOSSIER DE PRESSE Septembre 0 UN OUTIL INÉDIT DÉDIÉ AUX CONSTRUCTEURS DE MAISONS INDIVIDUELLES ET BUREAUX

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Le Plan Climat Energie de Paris en marche :

Le Plan Climat Energie de Paris en marche : DOSSIER DE PRESSE 05 décembre 2012 Le Plan Climat Energie de Paris en marche : Rénovation énergétique globale d une copropriété parisienne : la Fontaine d Aligre (12 ème arrondissement) Sommaire 1_ La

Plus en détail

30 %* >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Crédit d Impôt

30 %* >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Crédit d Impôt SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ 1 er septembre 2014 * sous conditions. Modification du Crédit d Impôt 30 %* En savoir plus sur dedietrich-thermique.fr Vivadens CHAUDIÈRE MURALE GAZ

Plus en détail

Saint-Etienne Châteaucreux.

Saint-Etienne Châteaucreux. Saint-Etienne Châteaucreux. Un nouveau quartier au cœur naturellement chaleureux! Châteaucreux : quand tout un quartier fait le choix de l avenir. Projet ambitieux, le nouveau Châteaucreux a pour objectif

Plus en détail

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE Chaudière fioul à condensation Wingo EASYLIFE La condensation fi oul à prix gagnant! >> Un maximum d économies >> Le confort accessible >> Idéale pour la rénovation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 15 septembre 2006 relatif au

Plus en détail

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6 SOMMAIRE PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6 AIR 1 - PRINCIPE Le soleil, et rien d'autre : le capteur solaire à air apporte de l'air chaud à votre intérieur sans raccord au réseau,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2010

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2010 DOSSIER DE PRESSE Interclima 2010 EDITO Pierre-Henri AUDIDIER Directeur Division Saunier Duval Réduire de manière conséquente et rapidement la consommation énergétique dans le logement individuel, tel

Plus en détail

CAPTEURS THERMOSOLAIRE

CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CATEGORIE Constructions neuves Les capteurs thermosolaires sont destinés à transformer le rayonnement solaire pour chauffer un fluide caloporteur. La chaleur

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Solaire thermique et photovoltaïque

Solaire thermique et photovoltaïque Solaire thermique et photovoltaïque Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Lorsque toutes les rénovations énergétiques possibles sur un bâtiment sont réalisées, il peut être intéressant d avoir recours

Plus en détail

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE SOMMAIRE Présentation EIE et missions Chronologie générale Dispositifs collectifs

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

Etude de faisabilité : SOLAIRE THERMIQUE

Etude de faisabilité : SOLAIRE THERMIQUE Etude de faisabilité : SOLAIRE THERMIQUE Dans cette partie, nous analyserons la pertinence de l'installation de panneaux solaires thermiques dans le but de soutenir la production d'eau chaude sanitaire.

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Le Crédit Agricole. s engage pour un monde plus vert. Une relation durable, ça change la vie.

Le Crédit Agricole. s engage pour un monde plus vert. Une relation durable, ça change la vie. Le Crédit s engage pour un monde plus vert Une relation durable, ça change la vie. ÉÉdito L Engagement en faveur des Economies d Energie Eco-Prêt à taux zéro, Prêt Économies d Énergies, Éco-enerJ+ ou

Plus en détail

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments. Les aides financières àdisposition des ménages

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments. Les aides financières àdisposition des ménages Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières àdisposition des ménages 20 millions de logements devront être rénovés d ici à2050 sur les 31 millions existants. Magazine des

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

Eau chaude sanitaire solaire

Eau chaude sanitaire solaire Réglementations Thermique Acoustique Aération Départements d Outre-Mer Version 1.1 Fiche d application Thermique BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère de l'écologie, du développement durable et de l énergie

Plus en détail

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Avec une pompe à chaleur moderne, vous économiserez non seulement au minimum de 60 à 80 % d'énergie, jusqu'à 100 % de CO2, mais aussi et surtout des

Plus en détail

Création d une chaufferie

Création d une chaufferie Création d une chaufferie bois avec réseau de chaleur Ville de Bayonne - Direction du Patrimoine ti i Immobilier - Service Etudes Un projet de développement durable Inscrit dans une démarche globale menée

Plus en détail

Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce

Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce Paris, le 5 janvier 2005 Annoncées dans le Plan Climat en juillet 2004, les mesures fiscales en faveur des énergies

Plus en détail

ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées

ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées L'exploitation efficace des potentiels disponibles facilite considérablement

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

LE SOLAIRE A CUS HABITAT. CUS Habitat Faire ensemble L HABITAT DE DEMAIN

LE SOLAIRE A CUS HABITAT. CUS Habitat Faire ensemble L HABITAT DE DEMAIN LE SOLAIRE A CUS HABITAT SOMMAIRE 1/ Qui sommes-nous? 2/ Objectif du projet 3/ Ostwald : site expérimental 4/ GRS 5/ Bilan du site expérimental 6/ Application aux bâtiments b du parc CUS HABITAT 7/ Impact

Plus en détail

Bilan carbone réglementaire [Version n 1-2012]

Bilan carbone réglementaire [Version n 1-2012] bilan-ges-idf@developpement-durable.gouv.fr Bilan carbone réglementaire [Version n 1-2012] Secrétariat général Le 20 décembre 2012 Annexe 1 : Carte périmètre OSICA Annexe 2 : Tableau des volumes de GES

Plus en détail

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 1 1 Le prospect chauffé à l électricité n envisage pas le gaz naturel Il ne nous attend pas et ne se sent pas concerné

Plus en détail