UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE"

Transcription

1 Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de l été Comme dans toute la zone euro, la conjoncture économique reste défavorable en France au troisième trimestre Le climat des affaires se détériore et la consommation des ménages stagne compte tenu de leurs inquiétudes croissantes face à la montée du chômage. Globalement, l activité de l artisanat et du commerce de proximité enregistre un reflux plus marqué au cours du 3 ème trimestre 2012 : - 1,5 % comparé au 3 ème trimestre De fait, le rythme annuel de progression devient étale sur les douze derniers mois. Comme au trimestre précédent, les artisans du bâtiment sont les seuls à enregistrer une hausse de leur activité en valeur. Leur chiffre d affaires progresse ainsi de + 1 % au cours du trimestre sous-revue, soutenu à nouveau par l augmentation des prix. Les artisans de l alimentation et des commerces alimentaires de proximité affichent une évolution semblable au marché (- 1,5 %). La baisse est un peu plus importante pour les secteurs des TP et des services (- 2 % chacun). Les hôtelierscafetiers-restaurateurs ainsi que les artisans de la fabrication enregistrent les replis de chiffre d affaires les plus conséquents : respectivement - 3,5 % et - 4 %. Désormais, toutes les entreprises quelle que soit leur taille sont concernées par la baisse d activité. Les perspectives s avèrent défavorables pour l ensemble des artisans et du commerce alimentaire de proximité. I La conjoncture de l artisanat et du commerce de proximité II La conjoncture des principaux métiers III IV V 3 ème TRIMESTRE 2012 Evolution de l activité selon la taille des entreprises (artisanat et commerce de proximité) Evolution de la trésorerie des entreprises de l artisanat et du commerce de proximité Anticipations d activité des entreprises de l artisanat et du commerce de proximité La lettre trimestrielle d information des Métiers de l Artisanat et du Commerce de Proximité CONJONCTURE 3T2012 1/10

2 I - LA CONJONCTURE DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE A - L ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE Ralentissement L activité économique connaît un nouveau ralentissement au cours de l été La dégradation du climat des affaires cumulée à une consommation des ménages stagnante explique en grande partie cette situation. L évolution du PIB en volume recule (- 0,2 %) au cours du 3 ème trimestre 2012 comparé au même trimestre de l année précédente. En termes de valeur, le taux de progression atteint + 1,4 %, du fait de l inflation. Sur les douze derniers mois, l activité en valeur voit son taux de croissance se réduire pour s établir à + 2 % à la fin du mois de septembre. Evolution du PIB (en valeur) + 1,4 % - 0,2 % + 1,6 % + 1,4 % Source INSEE B - L ACTIVITE DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE global de l artisanat et du commerce de proximité (3) Accentuation de la baisse La baisse enregistrée au cours du printemps 2012 s accentue au 3 ème trimestre Le chiffre d affaires de l artisanat et du commerce de proximité affiche ainsi un recul de - 1,5 % à un an d intervalle après - 0,5 % au second trimestre. A l instar du trimestre précédent, les artisans du bâtiment sont les seuls à connaître une croissance de leur activité (+ 1 %), résultant une nouvelle fois essentiellement de la hausse des prix. Le chiffre d affaires des artisans de l alimentation et du commerce alimentaire de proximité s avère conforme au marché (- 1,5 %) tandis que le recul atteint - 2 % pour ceux des TP et des services. La situation est moins favorable pour les secteurs de l HCR et de la fabrication : respectivement - 3,5 % et - 4 %. Les perspectives s annoncent moroses pour les trois prochains mois et ce, pour l ensemble des professionnels. (1) Evolution du trimestre par rapport au même trimestre de l année précédente (en%) (2) Evolutions sur quatre trimestres cumulés (en%) (3) Bâtiment, travaux publics, services, fabrication, artisanat de l alimentation, commerce alimentaire de proximité-hcr *Seul l artisanat était pris en compte jusqu au 4T2011 La lettre trimestrielle d information des Métiers de l Artisanat et du Commerce de Proximité CONJONCTURE 3T2012 2/10

3 II - LA CONJONCTURE DES PRINCIPAUX METIERS A LES METIERS DU BATIMENT 1. CONJONCTURE DU SECTEUR BATIMENT du secteur bâtiment + 1,5 % Un été morose Malgré un mois de juillet dynamique, l activité bâtiment s est montrée plutôt maussade au cours de la période estivale. Ainsi en valeur, l activité affiche une progression de 1,5 % entre le 3 ème trimestre 2012 et le même trimestre de l année 2011, du fait notamment de la hausse des prix. En revanche, le volume des travaux se contracte de - 0,5 % sur la période étudiée. De fait, le rythme annuel de progression se ralentit à l issue du mois de septembre, atteignant + 0,5 % en volume, soit + 3 % en valeur (contre respectivement + 1 % et + 3,5 % à la fin du printemps 2012). Source I+C - 0,5 % + 2 % + 1,5 % 2. CONJONCTURE DES METIERS DE L ARTISANAT DU BATIMENT Moindre dynamisme de la part des artisans des métiers de l artisanat du bâtiment + 1 % A l inverse du trimestre précédent, l activité des artisans du bâtiment s avère moins dynamique que celle de l ensemble du secteur au cours du 3 ème trimestre La croissance s établit ainsi à + 1 % en valeur au cours du trimestre sous revue comparé au même trimestre de l année En volume, le chiffre d affaires recule de - 1 % sur la période. Sur les douze derniers mois, le rythme de progression reste comparable à celui de l ensemble du secteur, soit + 3 % en valeur et + 0,5 % en volume. (1) Evolution du trimestre par rapport au même trimestre de l année précédente (en %) (2) Evolutions sur quatre trimestres cumulés (en %) La lettre trimestrielle d information des Métiers de l Artisanat et du Commerce de Proximité CONJONCTURE 3T2012 3/10

4 II - LA CONJONCTURE DES PRINCIPAUX METIERS B LES METIERS DES TRAVAUX PUBLICS 1. CONJONCTURE DU SECTEUR TRAVAUX PUBLICS du secteur des travaux publics + 3 % Progression La saison estivale a été favorable aux travaux publics. Ainsi, le chiffre d affaires en valeur progresse au troisième trimestre 2012 comparé au troisième trimestre 2011 (+ 3 %). Du fait de la hausse des prix, l augmentation de l activité des travaux publics se montre plus restreinte en termes de volume : + 0,7 % seulement. La tendance annuelle demeure largement positive à l issue des mois de juillet, août et septembre, s établissant à + 3,4 %. Source I+C + 0,7 % + 2,3 % + 3 % 2. CONJONCTURE DES METIERS DE L ARTISANAT DES TRAVAUX PUBLICS Nouveau recul L activité des artisans des travaux publics s avère moins bonne que celle de l ensemble du secteur. Le chiffre d affaires recule ainsi de - 2 % sur la période concernée, soit une baisse identique à celle observée au cours du trimestre précédent. des métiers de l artisanat des travaux publics - 2 % (1) Evolution du trimestre par rapport au même trimestre de l année précédente (en %) (2) Evolutions sur quatre trimestres cumulés (en %) La lettre trimestrielle d information des Métiers de l Artisanat et du Commerce de Proximité CONJONCTURE 3T2012 4/10

5 II - LA CONJONCTURE DES PRINCIPAUX METIERS C LES METIERS DES SERVICES 1. CONJONCTURE DU COMMERCE NON ALIMENTAIRE du commerce non alimentaire + 1,6 % Reprise des ventes pendant l été En recul au printemps, l activité du commerce non alimentaire s établit en hausse au cours du 3 ème trimestre 2012, comparé au même trimestre de Les ventes en valeur progressent ainsi de + 1,6 % à un an d intervalle essentiellement du fait de l augmentation des prix qui s avère dynamique. En effet, en volume, le chiffre d affaires s inscrit en recul de - 1,2 %. L équipement de la personne, en particulier la chaussure, est orienté à la hausse sur la période. Le constat est inverse pour l équipement du logement. Source Banque de France - 1,2 % + 2,8 % + 1,6 % 2. CONJONCTURE DES METIERS DE L ARTISANAT DES SERVICES Renouvellement de la baisse Le recul de l activité des services de l artisanat enregistré au 2 ème trimestre 2012 se poursuit pendant la saison estivale. Le chiffre d affaires affiche à nouveau une baisse de - 2 % à un an d intervalle. Le rythme annuel d évolution reste proche de - 2,5 % à l issue du mois de septembre Les mauvais résultats de la réparation automobile pénalisent toujours largement le secteur alors que l activité coiffure reste orientée positivement. des métiers de l artisanat des services (3) - 2 % (1) Evolution du trimestre par rapport au même trimestre de l année précédente (en %) (2) Evolutions sur quatre trimestres cumulés (en %) (3) Réparation, coiffure, esthétique, La lettre trimestrielle d information des Métiers de l Artisanat et du Commerce de Proximité CONJONCTURE 3T2012 5/10

6 II - LA CONJONCTURE DES PRINCIPAUX METIERS D LES METIERS DE LA FABRICATION 1. CONJONCTURE DES SECTEURS INDUSTRIELS de la production des secteurs industriels - 0,5 % Léger recul Mal orientée au 2 ème trimestre, la production des secteurs industriels enregistre un nouveau repli au cours de l été Le chiffre d affaires de ce secteur recule ainsi de - 0,5 % à un an d intervalle. A l instar du 2 ème trimestre, la hausse des prix des matières premières permet de limiter la baisse. En effet, en volume le recul est plus important, s établissant à - 1,8 % entre le 3 ème trimestre 2012 et le même trimestre de Le rythme annuel d évolution se ralentit, avoisinant + 1 % à l issue du trimestre sous revue. Source INSEE / I+C - 1,8 % + 1,3 % - 0,5 % 2. CONJONCTURE DES METIERS DE L ARTISANAT DE LA FABRICATION Nette détérioration L activité de l artisanat de la fabrication recule sensiblement au cours des mois de juillet, août et septembre 2012, comparés aux mêmes mois de Le chiffre d affaires accuse ainsi un repli de - 4 % à un an d intervalle. En conséquence, le rythme annuel d évolution devient négatif à la fin du mois de septembre : - 1 %. La situation s avère dégradée pour la totalité des secteurs, en particuliers ceux du «papierimprimerie» et du «bois-ameublement». des métiers de l artisanat de la fabrication (3) - 4 % (1) Evolution du trimestre par rapport au même trimestre de l année précédente (en%) (2) Evolutions sur quatre trimestres cumulés (en%) (3) Travail des métaux, textile-habillement, bois-ameublement, matériaux de construction, La lettre trimestrielle d information des Métiers de l Artisanat et du Commerce de Proximité CONJONCTURE 3T2012 6/10

7 II - LA CONJONCTURE DES PRINCIPAUX METIERS du commerce alimentaire E LES METIERS DE L ALIMENTATION 1. CONJONCTURE DU COMMERCE ALIMENTAIRE - 1,2 % Inversion de tendance Le ralentissement de l activité du commerce alimentaire observé au cours du 2 ème trimestre 2012 se confirme au 3 ème trimestre. Le chiffre d affaires de ce secteur accuse ainsi un repli de - 1,2 % à un an d intervalle. La hausse des prix permet toutefois de limiter cette baisse puisqu en volume le recul atteint - 2,2 %. De fait, le rythme annuel d évolution poursuit son ralentissement, s établissant désormais à + 1,7 % à l issue de la période observée. Source Banque de France - 2,2 % + 1 % - 1,2 % Zoom sur le chiffre d affaires HCR au 3T2012 : - 3,5 % 2. CONJONCTURE DES METIERS DE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION ET DU COMMERCE ALIMENTAIRE DE PROXIMITE-HCR En repli L activité de l artisanat de l alimentation et du commerce alimentaire de proximité affiche un repli proche de celui de l ensemble du secteur. Le chiffre d affaires baisse ainsi de - 1,5 % entre le 3 ème trimestre 2012 et la même période de l année précédente. Ce recul ne concerne que les artisans (notamment les boulangeries et les poissonneries), l activité des commerçants étant plutôt stable à un an d intervalle. L activité s avère plus dégradée pour les hôteliers, cafetiers et restaurateurs avec un chiffre d affaires en baisse de - 3,5 % entre le 3 ème trimestre 2012 et le même trimestre de (1) Evolution du trimestre par rapport au même trimestre de l année précédente (en%) (2) Evolution sur quatre trimestres cumulés (en%) (3) Boulangerie, pâtisserie, boucherie, charcuterie, poissonnerie, (4) Epicerie, fruits et légumes, produits laitiers (5) Hôtels-cafés-restaurants, Source SYNHORCAT / I+C des métiers de l artisanat de l alimentation et du commerce alimentaire de proximité (4) - 1,5 % des métiers de l HCR (5) - 3,5 % Source SYNHORCAT / I+C La lettre trimestrielle d information des Métiers de l Artisanat et du Commerce de Proximité CONJONCTURE 3T2012 7/10

8 III EVOLUTION DE L ACTIVITE SELON LA TAILLE DES ENTREPRISES (artisanat et commerce de proximité) Recul plus marqué pour les entreprises individuelles Comme au trimestre précédent, les entreprises n ayant pas de salariés enregistrent la plus forte baisse d activité au cours des mois de juillet, août et septembre 2012 (- 3,5 %). Le recul du chiffre d affaires des structures de 1 à 5 salariés s accentue également atteignant - 2 % à un an d intervalle. L activité des entités de taille plus importante est désormais elle aussi négative, s établissant à - 0,5 % pour les entreprises de 6 à 9 salariés et - 1 % pour celles de plus 10 salariés. Evolution (1) du chiffre d affaires des entreprises individuelles (aucun salarié) Evolution (1) du chiffre d affaires des petites entreprises (1 à 5 salariés) Evolution (1) du chiffre d affaires des entreprises de 6 à 9 salariés Evolution (1) du chiffre d affaires des entreprises de plus de 10 salariés (1) Evolution du trimestre par rapport au même trimestre de l année précédente (en %) *Seul l artisanat était pris en compte jusqu au 4T2011 La lettre trimestrielle d information des Métiers de l Artisanat et du Commerce de Proximité CONJONCTURE 3T2012 8/10

9 IV EVOLUTION DE LA TRESORERIE DES ENTREPRISES DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Opinion sur la trésorerie * Positionnement des métiers au 2T12 Travaux publics Bâtiment Services Fabrication Alimentation (1) HCR (1) artisanat de l alimentation et commerce alimentaire de proximité Très forte progression En progression Stable En recul En fort recul Détérioration La trésorerie des entreprises artisanales et des commerces alimentaires de proximité se dégrade à nouveau au cours du 3 ème trimestre Toutes les catégories de métiers observent une forte détérioration de leur situation de trésorerie au cours de l été * Evolution du trimestre par rapport au même trimestre de l année précédente (en %) V ANTICIPATIONS D ACTIVITE DES ENTREPRISES DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Positionnement des métiers au 3T12 Anticipation de l activité du 4 ème trimestre 2012 Travaux publics Bâtiment Services Fabrication Alimentation (1) HCR (1) artisanat de l alimentation et commerce alimentaire de proximité Très forte progression En progression Stable En recul En fort recul *Seul l artisanat était pris en compte jusqu au 4T2011 Perspectives moroses pour la fin d année A l issue de la saison estivale, un tiers des artisans et des responsables des commerces alimentaires de proximité se montrent inquiets quant à leur activité sur les trois prochains mois. Dans le même temps, ils ne sont plus que 10 % à s attendre à une activité plus soutenue contre 22 % trois mois auparavant. L ensemble des métiers s attendent à des résultats en forte baisse. La lettre trimestrielle d information des Métiers de l Artisanat et du Commerce de Proximité CONJONCTURE 3T2012 9/10

10 EN COLLABORATION AVEC L UPA, L INSTITUT I + C REALISE CHAQUE TRIMESTRE : LA LETTRE TRIMESTRIELLE D INFORMATION DES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Enquête réalisée par l Institut I + C pour le compte de l UPA auprès d un panel de entreprises à raison de : entreprises du bâtiment (gros œuvre, second œuvre technique, second œuvre finition, ) entreprises de travaux publics métiers des services (réparation automobile, taxis, ambulances, coiffure, blanchisserie, teinturerie, ) entreprises de fabrication (travail des métaux, bois ameublement, textile habillement, imprimerie,...) métiers de l artisanat de l alimentation (boulangerie, pâtisserie, boucherie, charcuterie, poissonnerie, ) et 300 du commerce alimentaire de proximité (épicerie, fruits et légumes, produits laitiers, ) HCR (hôtels-cafés-restaurants) Les résultats obtenus ont systématiquement fait l objet des repondérations nécessaires en nombre d entreprises ou en chiffre d affaires selon la nature des indicateurs concernés. Toute reproduction totale ou partielle du présent document, sans accord préalable des responsables de l Institut I + C, est formellement interdite. La lettre trimestrielle d information des Métiers de l Artisanat et du Commerce de Proximité CONJONCTURE 3T /10

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013)

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 20 (octobre-novembre-décembre 20) Evolutions différenciées en fin

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation Avril-Mai-Juin 20 Note trimestrielle N 30 Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation RESUME DE L EVOLUTION DU TRIMESTRE (Avril-Mai-Juin 20) Sensible progression Dans la continuité

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE Après un relatif maintien fin, l ensemble des indicateurs économiques reculent en ce début

Plus en détail

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME :

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 4ème trimestre DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : Une poursuite de la stabilisation du niveau d activité, une

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS L E P R E M I E R T R I M E S T R E 2 0 1 5 S A C H È V E S U R U N E N O T E P L U T Ô T P O

Plus en détail

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre JUILLET RÉSUMÉ DES RÉSULTATS C O M M E A N T I C I P É E PA R L E S C O M M E R Ç A N T S, L A C T I V I T É D E C E P R I

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

PANORAMA 2013. Économie CONJONCTURE ET CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT RHÔNALPIN

PANORAMA 2013. Économie CONJONCTURE ET CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT RHÔNALPIN PANORAMA Économie CONJONCTURE ET CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT RHÔNALPIN Édito du président LA DIVERSITÉ DES MÉTIERS EN RHÔNE-ALPES LES CHIFFRES PAR SECTEUR + COMPARATIF AVEC LA FRANCE 3 31 % 42 % 41 %

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Mars 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 2ème trimestre 2015 UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE Des indicateurs renforcés ce trimestre en termes de niveau d activité,

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO?

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? PRIX À LA CONSOMMATION 5 Indice général et inflation sous-jacente variation sur 12 mois en % 4 3 Indice général 2 1 Indice hors alimentation et énergie

Plus en détail

Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers

Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers Evolution du nombre d entreprises sur ans Du er janvier 99 au er janvier au er janvier 99 99 99 998 999 nombre d entreprises 9 8 99 8 9 9 Le secteur artisanal

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Novembre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS C O M M E A N T I C I P É E PA R L E S C O M M E R Ç A N T S, L A C T I V I T É D E

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION L activité économique marque un véritable coup d arrêt sur ce 1 er trimestre pour l ensemble

Plus en détail

1 er trimestre 2016 UN FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE SUR LE DEBUT D ANNEE 2016

1 er trimestre 2016 UN FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE SUR LE DEBUT D ANNEE 2016 1 er trimestre 2016 UN FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE SUR LE DEBUT D ANNEE 2016 Les dirigeants Drômois misent toutefois sur une stabilisation des indicateurs au prochain trimestre. Suivez l actualité

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL

BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL Baromètre de Conjoncture Tarnais N U M E R O N 27 1 E R TRIMESTRE 2013 La note de conjoncture du Tarn résulte d une enquête réalisée en avril 2013 auprès d un échantillon d environ 1 200 entreprises industrielles,

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 En glissement mensuel, l agrégat M3 a enregistré, en juin 2015, une hausse de 2,% pour atteindre 1 7,8 MMDH. Cette évolution est attribuable principalement

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire Rendez-vous de l Insee Elmostafa Okham Insee Pays de la Loire La situation économique au niveau national Page 2 En 2010, l économie française

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Franche-Comté Bilan 2012 Perspectives 2013 Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

ÉCONOMIE LA REMONTÉE DE L INFLATION RALENTIT LA PROGRESSION DES REVENUS RÉELS. janvier 2010

ÉCONOMIE LA REMONTÉE DE L INFLATION RALENTIT LA PROGRESSION DES REVENUS RÉELS. janvier 2010 ÉCONOMIE LA REMONTÉE DE L INFLATION RALENTIT LA PROGRESSION DES REVENUS RÉELS janvier 21 PRIX À LA CONSOMMATION Évolutions sectorielles 2 variation sur 12 mois en % 7 15 1 5 Énergie (7,3 % du total) 6

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 1 Présentation de l enquête L'Observatoire de l'emploi de l'aire urbaine

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

TENDANCE GLOBALE BILAN SECTORIEL

TENDANCE GLOBALE BILAN SECTORIEL Baromètre de Conjoncture Tarnais N U M E R O N 3 4 4ÈME TRIMESTRE La note de conjoncture du Tarn résulte d une enquête réalisée en janvier 2015 auprès d un échantillon d environ 800 entreprises industrielles,

Plus en détail

Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015

Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015 embre 2012 Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015 ENTREPRISES Créations d entreprises Liquidations judiciaires Crédits à l équipement Permis de construire de locaux Investissements des entreprises

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Franche-Comté Bilan 2014 Perspectives 2015 Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Août 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont N 4

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont  N 4 N 4 Chiffres clés de l arrondissement de Source INSEE RGP 1999 Estimation CCI de Troyes et de l Aube Bar sur Aube Population 2007 : 29 427 hab. 9,8 % de la population auboise Superficie : 1 193 km2 Densité

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 49

Bulletin trimestriel de conjoncture n 49 Bulletin trimestriel de conjoncture n 49 Mars 2010 4 ème trimestre 2010 Pour le deuxième trimestre consécutif, stabilisation du chiffre d affaires en entretien-rénovation de logements Au 4 ème trimestre

Plus en détail

L emploi salarié au 1 er trimestre 2011

L emploi salarié au 1 er trimestre 2011 Juin 2011 service statistiques, études et évaluations Repères & Analyses L emploi salarié au 1 er trimestre 2011 HAUTE-SAONE Direction régionale Franche-Comté L emploi salarié en Haute-Saône croît au 1

Plus en détail

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Suivez l activité des entreprises du Rhône NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 2014 STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Malgré une fin d année 2013 conclue avec un regain d'activité et des perspectives

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 64

Bulletin trimestriel de conjoncture n 64 Bulletin trimestriel de conjoncture n 64 2 ème trimestre 2015 La 4 e campagne de BOREAL montre un nouveau repli de l activité d entretien amélioration du logement de 2,4% en valeur, par rapport au 1 er

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Comme au 1 er trimestre, les indicateurs d activité sont en recul en ce

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

ENTREPRISES. EVOLUTIONS 2 èmes trimestres 2013-2014. N 45 Sept 2014 Données au 30 juin 2014

ENTREPRISES. EVOLUTIONS 2 èmes trimestres 2013-2014. N 45 Sept 2014 Données au 30 juin 2014 Comparaisons 2 èmes trimestres 213 et 214 ENTREPRISES Créations d entreprises Liquidations judiciaires Crédits à l équipement Permis de construire de locaux Investissements des entreprises Chiffres d Affaires

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 11 - Janvier Edition Lyon Rhône LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE Au cours des derniers mois de l année, le niveau d activité

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général Les signaux positifs relevés au cours du 2 nd semestre 2013 se sont confirmés mais la reprise s avère timide. En France, au 1 er semestre 2014, le contexte économique est

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP Performances financières des entreprises de BTP en 2011 Modalités de l étude Depuis 2008, BTP Banque réalise une étude de l évolution du marché du BTP au travers

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 7 2ème semestre Juillet-Décembre Le contexte économique général Après un début d année plus austère, s est doucement redressé au cours du second semestre avec des indicateurs de plus en plus favorables

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai 25-5-27 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - mai 25 La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai Le baromètre de

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Rhône-Alpes Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE ET DES SERVICES 2EME TRIMESTRE 2013

OBSERVATOIRE DU COMMERCE ET DES SERVICES 2EME TRIMESTRE 2013 N.C : Non calculable actuellement par insuffisance de données OBSERVATOIRE DU COMMERCE ET DES SERVICES PAR PROFESSION Cumul depuis le 1er janvier Cumul / 12 derniers mois Echantillon Chiffre d'affaires

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX Prix Panorama Evolution générale 2010 2014 De 2010 à 2014, l indice suisse des prix à la consommation (IPC) a reculé de 0,7%. Du côté des producteurs et importateurs, l indice des prix de l offre totale

Plus en détail

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014 Direction des Affaires Régionales Aquitaine Banque de France Agen «L Économie en Aquitaine Bilan 2013, Perspectives 2014» Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne Réunion du 14 Banque de France

Plus en détail

Cahiers Conjoncturels Aubois

Cahiers Conjoncturels Aubois Cahiers Conjoncturels Aubois Tendances 1 er Prévisions 2 nd 29 ème édition Septembre 1 Synthèse Constats SECTEURS D ACTIVITE Prévisions Evolution CA Note d activité Note de confiance Perspectives d évolution

Plus en détail

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012 Région Poitou-Charentes Edito Avec les chiffres clés de l artisanat au 30 juin 2012, l observatoire économique régional de l

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général La confiance des consommateurs à nouveau au rendez-vous. En France, au 2 ème trimestre 2015, le PIB, la confiance des ménages et le taux de chômage se stabilisent : - Le

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Boucherie Charcuterie Traiteur

Boucherie Charcuterie Traiteur Boucherie Charcuterie Traiteur 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 7 1. Définition...7 2. Accès à la profession...7 3. Typologie des intervenants...9 Analyse économique 11 1. Principales

Plus en détail