The capital asset pricing model and the liquidity effect: A theoretical approach G. Jacoby, D.J. Fowler, A.A. Gottesman

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "The capital asset pricing model and the liquidity effect: A theoretical approach G. Jacoby, D.J. Fowler, A.A. Gottesman"

Transcription

1 The capital asset pricing model and the liquidity effect: A theoretical approach G. Jacoby, D.J. Fowler, A.A. Gottesman Présenté par : Laurette IVAIN Ouafae BACHIRI Simon PAYAN Médéric de VINCELLES Groupe 6 : Ouafae Bachiri - Médéric De Vincelles - Laurette 1

2 Plan de l analyse 1. Revue de littérature 2. Modélisation 3. Implications 4. Comparaison Modèle de Amihud Mendelson (1986) Brennan et Subrahmanyam (1996) 5. Conclusion

3 1- Revue de Littérature (1/3) Rappel s de cours Liquidité (Keynes 1930): La convertibilité en espèces certaine, dans un délai court, sans perte Equilibre entre l offre et la demande Marché illiquide La différence entre l offre et la demande absorbée par les teneurs de marché spread = ask (prix à l achat) bid (prix à la vente) Coûts de liquidité à la charge des investisseurs

4 Comment mesurer la liquidité d un titre? Spread relatif Volume échangé Continuté des prix Différence des tests empiriques du MEDAF: Liquidité du marché testé Calcul de rentabilité (mensuelle ou annuelle) 1- Revue de Littérature (2/3) Recherches sur la liquidité Datar(1998).(Etudes empiriques sur le NYSE) Modèle de Fama et French à trois facteurs Spread Rentabilité en excés des petites capitalisation Rentabilité en excés des valeurs de substance

5 1- Revue de Littérature (3/3) Autres Auteurs Amihud et Mendelson(1986): Théorie et tests empiriques sur la rentabilité f (Beta,Spread) Linéaire concave Brennan et Subrahmanyam (1996) Coûts de transaction Fixes Variables

6 Hypothèses du MEDAF : 2- Modélisation (1/5) Hypothèses Marchés efficients Investisseurs rationnels au sens de Von Neumann Morgenstern Homogénéité des anticipations des investisseurs Possibilité d emprunter ou prêter au taux sans risque sans restriction Actifs infiniment divisibles et de quantité fixée Hypothèses spécifiques : Coûts de liquidité non négligeables Rentabilités nettes conjointement normalement distribuées Contexte de la modélisation : une période entre t=0 et t=1, N actifs risqués sur le marché, I investisseurs

7 Liquidité : Caractérise la facilité d échanger un actif 2- Modélisation (2/5) Les coûts de liquidité : définition Issue de la différence entre les prix à l achat (ask price) et les prix à la vente (bid price). a j -b j Echelle des prix croissants Prix à la vente : b j Prix moyen : P j Prix à l achat : a j Choix de modélisation : Coûts de liquidité Remarques : 1 + Sj = aj/pj et 1 - Sj = bj/ Pj

8 2- Modélisation (3/5) Les coûts de liquidité : impact sur la modélisation Richesse initiale de l investisseur i : Inclut coûts de liquidité a j0 / P j0 Valeur investie en actif sans risque Valeur investie en actif risqué j Richesse finale de l investisseur i : Nette des coûts de liquidité b j1 / P j1 Rentabilité de l investissement en actif sans risque Rentabilité de l investissement en actif risqué j

9 Maximisation de l espérance d utilité : 2- Modélisation (4/5) Etapes de la modélisation Conditions au premier ordre Formule 8 Extension de la relation au MEDAF Somme sur les I investisseurs Formule 9 Définition de la relation pour le portefeuille de marché Formule 11 Rapport entre la relation sur l actif risqué j et celle sur le portefeuille de marché On en déduit :

10 2- Modélisation (5/5) Analyse des Résultats Rentabilité nette de l actif j : Rapport de l impact des coûts de liquidité à t=1 et t=0 Rentabilité nette du portefeuille de marché : Cm : somme dépensée pour la totalité des coûts de liquidité en fin de période Sm : somme dépensée pour la totalité des coûts de liquidité en début de période La formule du β :

11 Beta : lien entre la prime de risque et l actif risqué j 3- Implications (1/3) Analyse du Beta Beta du modèle : Beta du MEDAF classique : Remarques : Beta exprimé en fonction des coûts de liquidité Non linéaire avec le beta du MEDAF classique, notamment si les coûts de liquidité sont importants ou les positions sont gardées peu de temps.

12 3- Implications (2/3) Comparaison avec le MEDAF E[R f ] E[R f *] E[R f ] Prime de risque pour ß =1 E[R f *] R f 0 1 ß j, ß j * β = β* = 1 : E[R f ]>E[R f *] Prime de risque MEDAF > Prime de risque du modèle

13 3- Implications (3/3) Effet de niveau Hypothèse : les spreads suivent une martingale S j insensible aux changements de fin de période Implique : ΔE[R] ΔE[R] L espérance du rendement brut en fonction de l espérance du spread est convexe ΔE[S] ΔE[S]

14 4- Comparaison (1/5) Amihud et Mendelson (effet clientelle) une augmentation du spread d un actif liquide augmentera plus les coûts de liquidité à amortir. Les investiseurs exigeront une prime de liquidité plus importante le rendement brut exigé sera plus important. ΔE[R] ΔE[R] Le rendement est donc une fonction concave du spread ΔE[S] ΔE[S]

15 4- Comparaison (2/5) Amihud et Mendelson (modèle théorique) M Investisseurs avec des horizons de placements différents N Actifs avec des spreads différents Chaque investisseur i décide de la composition de son portefeuille en maximisant sa richesse final Cash flow futurs actualisés Coûts de liquidation liés au spread Groupe 6 : Ouafae Bachiri - Médéric De de Vincelles - Laurette Ivain - Simon Payan

16 Résultats théoriques 4- Comparaison (3/5) Amihud et Mendelson (résultats) Les actifs illiquides sont alloués aux portefeuilles des investisseurs avec un horizon long terme. La rentabilité est croissante et concave en fonction du spread relatif. Effet clientelle vérifié

17 4- Comparaison (3/4) Brennan and Subrahmanyam Brennan and Subrahmanyam : Market microstructure and asset pricing : on the compensation for illiquidity in stock return (1996) Rendement plus élevé pour les titres illiquides Établir une relation empirique entre rendement et illiquidité Spread : mesure biaisée de l illiquidité Mesure de l illiquidité : coût fixe et coût variable des transactions

18 Utilisation du modèle de Fama and French 4- Comparaison (4/4) Brennan and Subrahmanyam Relation concave entre la prime de rendement et le coût variable (l effet de clientèle ) Relation convexe entre la prime de rendement et le coût fixe (l effet de niveau)

19 Conclusion (1/2) Le risque systématique doit prendre en compte les coûts de liquidité La mesure du risque systématique est calculée en fonction du rendement net Corrélation entre le béta et la liquidité Le béta du rendement net n est pas linéaire avec le beta du MEDAF classique=> rejet du MEDAF Relation convexe entre le rendement et les coûts de liquidité

20 Conclusion (2/2) Les études empiriques de Amihud and al et Brennan and al Une proposition de recherche Résultat empirique de Amihud and al Résultat empirique de Brennan and al

La liquidité des marchés : quels enjeux pour les Asset Managers?

La liquidité des marchés : quels enjeux pour les Asset Managers? La liquidité des marchés : quels enjeux pour les Asset Managers? Fabrice Riva House of Finance Université d été de l Asset Management Université Paris-Dauphine 27 août 2015 Fabrice Riva Liquidité et Asset

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (II)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (II) Chapitre 4 : construction de portefeuille (II) 08.11.2013 Plan du cours Espérance de rentabilité d un portefeuille Volatilité d un portefeuille Choix du portefeuille efficient Prise en compte de l actif

Plus en détail

HIDAJAT Stella. LUU Thu Trang. MI Yufeng. MOREL Frederic

HIDAJAT Stella. LUU Thu Trang. MI Yufeng. MOREL Frederic HIDAJAT Stella LUU Thu Trang MI Yufeng MOREL Frederic 2 PLAN INTRODUCTION ILLIQUIDITE-ETUDE PAR COUPE INSTANTANNE ILLIQUIDITE-ETUDE TEMPORELLE CONCLUSION 3 INTRODUCTION Le risque d illiquidité est rémunéré

Plus en détail

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 Christophe CHOUARD et Sébastien LOTZ Informations financières omniprésentes: Indices boursiers - CAC 40, DJIA, Euro

Plus en détail

Chapitre 5. Les taux d intérêt. J. Berk & P. DeMarzo G. Capelle-Blancard, N. Couderc & N. Nalpas 2008 Pearson Education France

Chapitre 5. Les taux d intérêt. J. Berk & P. DeMarzo G. Capelle-Blancard, N. Couderc & N. Nalpas 2008 Pearson Education France Chapitre 5 Les taux d intérêt 5.1. La cotation des taux d intérêt Taux annuel effectif (TAE) : indique le montant total des intérêts à percevoir dans un an 100 000 (1 + r) = 100 000 1,05 = 105000 100 000

Plus en détail

Société Française des Evaluateurs

Société Française des Evaluateurs Strictement confidentiel Société Française des Evaluateurs L évaluation dans le secteur bancaire : particularités, limites et changements post-crise 2008. PwC Valuation & Business Modelling Juin 2015 Projet

Plus en détail

Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille

Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille I. Notions de rentabilité et de risque II. Diversification de portefeuille III. Optimisation de Markowitz III.1. Portefeuilles composés d actifs risqués

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 (première partie) traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement...

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement... III Table des matières Avant-propos Remerciements................................. Les auteurs..................................... Chapitre 1 L intérêt............................. 1 1. Mise en situation...........................

Plus en détail

Chapitre 13 - Le MEDAF

Chapitre 13 - Le MEDAF Chapitre 13 - Le MEDAF Plan Présentation et utilité du Medaf Deux propositions Tous les individus investissent dans le portefeuille de marché Les individus n'investissent pas dans les mêmes proportions

Plus en détail

Chapitre 2 L actualisation... 21

Chapitre 2 L actualisation... 21 III Table des matières Avant-propos Remerciements.... Les auteurs... XI XII Chapitre 1 L intérêt.... 1 1. Mise en situation.... 1 2. Concept d intérêt... 1 2.1. L unité de temps... 2 2.2. Le taux d intérêt...

Plus en détail

Table des matières. l a r c i e r

Table des matières. l a r c i e r Chapitre 1 Introduction... 1 1.1. Objectifs et structure du livre.... 1 1.2. Qu est-ce que la gestion de portefeuille?.... 2 1.3. Qu est-ce que «investir»?.... 3 1.4. Canalisation des flux d épargne et

Plus en détail

Le modèle de marché de Sharpe

Le modèle de marché de Sharpe Le modèle de marché de Sharpe Modèle statistique sans fondement théorique, supposant que les rendements sont normalement distribuées et que la Régression linéaire de Ri sur RM, donne la relation : αi et

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Chapitre 6. Les critères de choix d investissement

Chapitre 6. Les critères de choix d investissement Chapitre 6 Les critères de choix d investissement La VAN : rappel définition Un projet ne doit être mis en œuvre que si sa valeur actuelle nette ou VAN, définie comme la somme actualisée des flux futurs

Plus en détail

ESSEC. Cours FIN 260 Gestion de portefeuille. Séance 8 Mesures de performance

ESSEC. Cours FIN 260 Gestion de portefeuille. Séance 8 Mesures de performance ESSEC Cours FIN 260 Gestion de portefeuille Séance 8 Mesures de performance François Longin Plan Introduction Mesures de performance des fonds: développements académiques Premier niveau: la rentabilité

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

GSF-6032 Automne 2009

GSF-6032 Automne 2009 THÉORIE DE LA NÉGOCIATION ET TRANSACTIONS APPLIQUÉES (FRONT OFFICE) GSF-6032 Automne 2009 Enseignant: Philippe Bélanger Courriel: philippe.belanger@fsa.ulaval.ca Bureau: PAP-3224 Horaire: Lundi 12h30 à

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 (première partie) traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 3 Modèles financiers discrets

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 3 Modèles financiers discrets Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 3 Modèles financiers discrets Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université de Franche-Comté)

Plus en détail

Prise en compte de la liquidité dans les algorithmes de trading

Prise en compte de la liquidité dans les algorithmes de trading Prise en compte de la liquidité dans les algorithmes de trading clehalle@cheuvreux.com Resp. de la Recherche Quant., Atelier Trading & Micro Structure 10 décembre 2008 Contenu La liquidité en Europe Les

Plus en détail

UE 6 Finance d entreprise Le programme

UE 6 Finance d entreprise Le programme UE 6 Finance d entreprise Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. La valeur (15 heures)

Plus en détail

Valeur acquise, taux d intérêt et capital placé à intérêts simples

Valeur acquise, taux d intérêt et capital placé à intérêts simples Les intérêts simples et les intérêts composés THÈME 1 Exercice 1 Valeur acquise, taux d intérêt et capital placé à intérêts simples 1. Un capital (C) de 10 000 est placé du 13/03/N au 15/05/N au taux d

Plus en détail

Décision d investissement et contrôle de gestion. Contrôle de gestion- ISTIC 2012

Décision d investissement et contrôle de gestion. Contrôle de gestion- ISTIC 2012 Décision d investissement et contrôle de gestion Contrôle de gestion- ISTIC 2012 Rappel : Profit = RT-CT Profit = Q.Px-Q.CU Profit unitaire = Px-CU Q est la quantité produite, Px est le prix, et CU le

Plus en détail

THEORIE FINANCIERE Préparation à l'examen

THEORIE FINANCIERE Préparation à l'examen THEORIE FINANCIERE Préparation à l'examen N.B. : Il faut toujours justifier sa réponse. 1. Qu'est-ce que l'axiomatique de Von Neumann et Morgenstern? La représentation des préférences des investisseurs

Plus en détail

FINANCE D ENTREPRISE 3 ème année ESCE. Problèmes d application Chapitre 3

FINANCE D ENTREPRISE 3 ème année ESCE. Problèmes d application Chapitre 3 FINANC D NTRPRIS 3 ème année SC Problèmes d application Chapitre 3 Autofinancement et politique de dividende 1. Au premier trimestre 211, la société Lafeyre versait un dividende de 1,36 par action. a)

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (2/2) La consommation agrégée des ménages : analyse macroéconomique Les ménages (2/2) La consommation

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS

CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS Ce chapitre est consacré à la valorisation par les cash flows actualisés ou DCF. Cette méthode est basée sur la capacité d une entreprise à générer des flux

Plus en détail

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes On peut calculer les rentabilités de différentes façons, sous différentes hypothèses. Cette note n a d autre prétention que

Plus en détail

Problématiques dans trading à haute fréquence

Problématiques dans trading à haute fréquence Extrait de la présentation de Charles-Albert Lehalle, Atelier Trading & Micro-structure, Collège de France, 10 Décembre 2008. mdang@cheuvreux.com Recherche Quantitative, Séminaire de la finance, VNFinance

Plus en détail

Le MEDAF Modèle d'évaluation des actifs financiers

Le MEDAF Modèle d'évaluation des actifs financiers Le MEDAF Modèle d'évaluation des actifs financiers Comment le risque affecte-t-il la rentabilité espérée d'un investissement? Le MEDAF (CAPM = Capital Asset Pricing Model) donne une réponse cohérente.

Plus en détail

Théorie Financière 7. Relation risque rentabilité attendue (2/2)

Théorie Financière 7. Relation risque rentabilité attendue (2/2) Théorie Financière 7. Relation risque rentabilité attendue (/) Objectifs pour cette session. Revoir l effet de la combinaison de deux actifs risqués. Etendre à la combinaison de plusieurs actifs risqués

Plus en détail

Le risque Idiosyncrasique

Le risque Idiosyncrasique Le risque Idiosyncrasique -Pierre CADESTIN -Magali DRIGHES -Raphael MINATO -Mathieu SELLES 1 Introduction Risque idiosyncrasique : risque non pris en compte dans le risque de marché (indépendant des phénomènes

Plus en détail

Examen Gestion de portefeuille

Examen Gestion de portefeuille ESC Toulouse 2005 D. Herlemont Mastère BIF Examen Gestion de portefeuille Durée : 2 heures Les documents ne sont pas autorisés. Pour les questions à choix multiples, une ou plusieurs réponses peuvent être

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE LES ACTIONS... 13. CHAPITRE 1 Logique d investissement et mesure de la rentabilité... 15

PREMIÈRE PARTIE LES ACTIONS... 13. CHAPITRE 1 Logique d investissement et mesure de la rentabilité... 15 DBU11075.book Page 543 Mercredi, 8. avril 2015 4:44 16 TABLE DES MATIÈRES Présentation des auteurs... 5 Préface par Éric CHARPENTIER... 7 Préface par Vincent VAN DESSEL... 9 Introduction... 11 PREMIÈRE

Plus en détail

Cours de gestion financière (M1)

Cours de gestion financière (M1) Cours de gestion financière (M1) Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF S&P500 vs high beta stocks 1 Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF 2 Partie 2 : Médaf, relation

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

Choix de Portefeuille et Mesures de Performance

Choix de Portefeuille et Mesures de Performance Choix de Portefeuille et Mesures de Performance par Patrice Poncet 1. Introduction Le dilemme fondamental de la finance est celui du choix entre obtenir une rentabilité certaine mais faible, ou prendre

Plus en détail

Calculs financiers : Cash-Flow, Tableaux d amortissement

Calculs financiers : Cash-Flow, Tableaux d amortissement Calculs financiers : Cash-Flow, Tableaux d amortissement Enoncés des exercices. Cash-Flow a) Une entreprise investit 00 000 dans des machines afin d améliorer sa production. Elle prévoit sur les cinq prochaines

Plus en détail

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles LE CERCLE INVESCO 006 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management Section 01 Section 0 Section 03 Les principaux indicateurs

Plus en détail

1.3. Les marchés boursiers... 13 Les principales places boursières mondiales... 15

1.3. Les marchés boursiers... 13 Les principales places boursières mondiales... 15 Notations courantes............................................................. Préface à l édition française.................................................... Les auteurs.........................................................................

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

Propriétés des options sur actions

Propriétés des options sur actions Propriétés des options sur actions Bornes supérieure et inférieure du premium / Parité call put 1 / 1 Taux d intérêt, capitalisation, actualisation Taux d intéret composés Du point de vue de l investisseur,

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations

Question 1: Analyse et évaluation des obligations Question 1: Analyse et évaluation des obligations (56 points) Vous travaillez pour le département de trésorerie d une banque internationale. L établissement bénéficie d une très bonne réputation et peut

Plus en détail

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008 Décembre 2008 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers

Plus en détail

E et de levier et instabilité nancière : un modèle théorique

E et de levier et instabilité nancière : un modèle théorique E et de levier et instabilité nancière : un modèle théorique Edouard Challe Ecole Polytechnique/Chaire FDIR 27/01/2009. Challe (Ecole Polytechnique/Chaire FDIR) E et de levier et instabilité nancière 27/01/2009

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 1. Gestion optimale de portefeuille, l approche de Markowitz

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 1. Gestion optimale de portefeuille, l approche de Markowitz Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 1 Gestion optimale de portefeuille, l approche de Markowitz Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté.

Plus en détail

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Laurent Batsch ahier de recherche n 2005-01 Le financement adossé est une des modalités de financement de l investissement

Plus en détail

PLAN. 1-Les portefeuilles efficients : rentabilité et risque. II- Critiques du MEDAF et l'apt (Arbitrage Pricing Theory) :

PLAN. 1-Les portefeuilles efficients : rentabilité et risque. II- Critiques du MEDAF et l'apt (Arbitrage Pricing Theory) : Introduction PLAN I- La présentation du MEDAF : 1-Les portefeuilles efficients : rentabilité et risque 1. La rentabilité 2-Le risque d une action 2-Le modèle MEDAF 1-Le principe 2-Le prix du risque II-

Plus en détail

Le marché boursier. Tour d horizon sur les thèmes théoriques.

Le marché boursier. Tour d horizon sur les thèmes théoriques. Le marché boursier Tour d horizon sur les thèmes théoriques. 1 Introduction : objectifs Têtes de chapitres : A - Coordination inter-temporelle et valorisation des actions: Aa - Valeur fondamentale : Fluctuations

Plus en détail

Le coût du capital C H A P I T R E

Le coût du capital C H A P I T R E JOB : mp DIV : 10571 ch04 p. 1 folio : 103 --- 29/8/07 --- 11H4 [ Le coût du capital q Le coût du capital est une notion fondamentale pour les entreprises en matière de politique financière car il est

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2 Instruments et produits financiers Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université de

Plus en détail

2- La relation risque rentabilité attendue

2- La relation risque rentabilité attendue 2- La relation risque rentabilité attendue L'incertitude est au cœur de la logique financière. Par la composition de leur portefeuille, les investisseurs choisissent un profil de risque. Si on suppose

Plus en détail

MICROSTRUCTURE DES MARCHES FINANCIERS

MICROSTRUCTURE DES MARCHES FINANCIERS EVOLUTIONS ACTUELLES DE LA REFLEXION EN FINANCE MICROSTRUCTURE DES MARCHES FINANCIERS MASTER 2 FINANCE ET DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES 2014-2015 Présenté par : Aldjia AMARA Mirela BIRSAN Ngoné G. NDIOUR

Plus en détail

La différence entre risque et volatilité : intérêt et limites du CAPM

La différence entre risque et volatilité : intérêt et limites du CAPM La différence entre risque et volatilité : intérêt et limites du CAPM Le CAPM (Capital Asset Pricing Model) établit la relation clef qui doit unir sur un marché efficient la prime de risque des différents

Plus en détail

Présentation du Plan de Marché Trival. Reproduction et utilisation interdites sans autorisation

Présentation du Plan de Marché Trival. Reproduction et utilisation interdites sans autorisation Présentation du Plan de Marché Trival Associés en Finance : Trival et ses utilisations Une base de données financières reposant sur les prévisions menées par notre équipe indépendante d analystes financiers

Plus en détail

Bulletin de pratique professionnelle n o 2

Bulletin de pratique professionnelle n o 2 Bulletin de pratique professionnelle n o 2 Glossaire international d évaluation d entreprises Afin d améliorer et de perpétuer la qualité des évaluations d entreprises, dans l intérêt de la profession

Plus en détail

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures)

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures) UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS 1. La valeur (15 heures) Il s agit de prendre conscience, à partir du concept de valeur, de mécanismes fondamentaux en finance en excluant tout

Plus en détail

La Finance responsable : du souhaitable au possible

La Finance responsable : du souhaitable au possible La Finance responsable : du souhaitable au possible Résultats des recherches IAE-CERAG en finance socialement responsable Isabelle Girerd-Potin Professeur, Responsable du Master Finance Objectif : répondre

Plus en détail

2. Risques et performances de portefeuille

2. Risques et performances de portefeuille 2. Risques et performances de portefeuille Objectifs du chapitre : à la fin de ce chapitre, vous devrez savoir... Calculer la rentabilité d un portefeuille Présenter et calculer des mesures de performance

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE MARCHÉS ET TRANSACTIONS

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE MARCHÉS ET TRANSACTIONS TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE 5 EXTRAITS, POUR RAPPEL, DE L AVANT- PROPOS DU TOME 1 7 SIGLES ET ABRÉVIATIONS 9 LISTE DES TABLEAUX 11 TOME 2 MARCHÉS, TRANSACTIONS, PLACEMENTS PREMIÈRE PARTIE MARCHÉS ET TRANSACTIONS

Plus en détail

LA RENTABILITE DES INVESTISSEMENTS

LA RENTABILITE DES INVESTISSEMENTS LA RENTABILITE DES INVESTISSEMENTS FLUX NETS DE TRESORERIE (ou CASH FLOWS) = ENCAISSEMENTS - DECAISSEMENTS Exemple : Notre entreprise compte réaliser un investissement de 800 000. Les flux nets de trésorerie

Plus en détail

L essentiel des marchés financiers

L essentiel des marchés financiers Éric Chardoillet Marc Salvat Henri Tournyol du Clos L essentiel des marchés financiers Front office, post-marché et gestion des risques, 2010 ISBN : 978-2-212-54674-3 Table des matières Introduction...

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeur Matière Session A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 Date: Lundi 12 septembre 2005 Nom et prénom:... Note:... Q1 :...

Plus en détail

Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises

Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises Objectifs de la session 1. Introduire le «dividend discount model» (DDM) 2. Comprendre les sources de croissance du dividende 3. Analyser

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09. Chapitre 1 : principes 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.2015 Plan du cours Arbitrage et décisions financières valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et

Plus en détail

un environnement économique et politique

un environnement économique et politique Vision d un économiste sur le risque agricole et sa gestion un sol un climat un environnement économique et politique Jean Cordier Professeur Agrocampus Ouest Séminaire GIS GC HP2E Prise en compte du risque

Plus en détail

Analyse des Investissements et Création de Valeur

Analyse des Investissements et Création de Valeur Analyse des Investissements et Création de Valeur Les 4 prochains modules Le Coût de Capital Evaluer la performance financière d une activité Analyse des investissements et création de valeur Evaluation

Plus en détail

Chapitre 1 : principes d actualisation

Chapitre 1 : principes d actualisation Chapitre 1 : principes d actualisation 27.09.2013 Plan du cours Principes valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et valeur future valeur actuelle nette (VAN) annuités

Plus en détail

Série d Exercices. Thierry Ané. Vous souhaitez investir 50000 euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous

Série d Exercices. Thierry Ané. Vous souhaitez investir 50000 euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous Série d Exercices Thierry Ané Exercice n 1 Vous souhaitez investir 50000 euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous propose les deux produits suivants : un produit d assurance versant un taux

Plus en détail

Sfev. Matinales de la SFEV. Bsar, stock options, management package les modèles d évaluation d options dans la pratique

Sfev. Matinales de la SFEV. Bsar, stock options, management package les modèles d évaluation d options dans la pratique Sfev Matinales de la SFEV Bsar, stock options, management package les modèles d évaluation d options dans la pratique Thomas Bouvet, Directeur Général délégué d Europe Offering Frédéric Dubuisson, Director

Plus en détail

LIQUIDITÉ DU MARCHÉ DES ACTIONS ET RENDEMENTS DES FONDS MUTUELS EN TEMPS DE CRISE : ÉVIDENCE CANADIENNE

LIQUIDITÉ DU MARCHÉ DES ACTIONS ET RENDEMENTS DES FONDS MUTUELS EN TEMPS DE CRISE : ÉVIDENCE CANADIENNE LIQUIDITÉ DU MARCHÉ DES ACTIONS ET RENDEMENTS DES FONDS MUTUELS EN TEMPS DE CRISE : ÉVIDENCE CANADIENNE Marie-Claude Beaulieu Chaire RBC en innovations financières Centre interuniversitaire sur le risque,

Plus en détail

Lire et analyser son Bilan (14 H) à REIMS

Lire et analyser son Bilan (14 H) à REIMS Lire et analyser son Bilan (14 H) à REIMS Public : Artisans et conjoints collaborateurs, salarié(s). Objectifs : Analyser son bilan Extraire les chiffres clés de son entreprise Permettre une analyse financière

Plus en détail

Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007. Le 16 septembre 2008

Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007. Le 16 septembre 2008 Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007 1 Le 1 septembre 2008 Définition du TRI Net Définition du Taux de Rendement Interne (TRI) Le TRI est le taux d actualisation qui annule

Plus en détail

Mathématiques Financières Exercices

Mathématiques Financières Exercices Mathématiques Financières Exercices Licence 2, 2015-16 - Université Paris 8 J.CORIS & C.FISCHLER & S.GOUTTE 1 TD 1 : Suites numériques et somme de suites Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous,

Plus en détail

4 Choix d investissement

4 Choix d investissement cterrier 1/8 26/01/2011 Cours Mathématiques financières Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre

Plus en détail

4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES

4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES 4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES Principe de création de valeur (règle de la VAN) évaluer les cash-flows futurs évaluation d'une action : cash-flow = dividende modèle d'actualisation des dividendes

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

FORMATION. Finance Immobilière. Acquisition

FORMATION. Finance Immobilière. Acquisition Acquisition Equipes financières de foncières, fonds, promoteurs et investisseurs Revoir les fonctionnalités d Excel nécessaires à la modélisation Acquérir une culture financière indispensable à l audit

Plus en détail

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan Chapitre 15 Options et actifs conditionnels Plan Fonctionnement des options Utilisation des options La parité put-call Volatilité et valeur des options Les modèles de détermination de prix d option Modèle

Plus en détail

Théorie financière Travaux pratiques Session 2 «Valeur actuelle» Ex. : PV & Bond Math Jongler avec les taux d intérêts

Théorie financière Travaux pratiques Session 2 «Valeur actuelle» Ex. : PV & Bond Math Jongler avec les taux d intérêts Théorie financière Travaux pratiques Session 2 «Valeur actuelle» Ex. : PV & Bond Math Jongler avec les taux d intérêts Titulaire : Professeur Kim Oosterlinck «PV and Bond Maths» «Jongler avec les taux

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

Le tiers investissement des projets en économie d énergie

Le tiers investissement des projets en économie d énergie Le tiers investissement des projets en économie d énergie 1. Principes de fonctionnement 2. Conditions de rentabilité 3. Contrat de performance énergétique 4. Cas concrets 1. Principes Tiers-investissement

Plus en détail

Quel financement pour les PME? 7 recommandations de base pour l entrepreneur en recherche de financement externe

Quel financement pour les PME? 7 recommandations de base pour l entrepreneur en recherche de financement externe Quel financement pour les PME? 7 recommandations de base pour l entrepreneur en recherche de financement externe TRANSMISSION D'ENTREPRISE Remise au sein de la famille Séparation du capital et du management

Plus en détail

Modèle de calcul des paramètres économiques

Modèle de calcul des paramètres économiques Modèle de calcul des paramètres économiques selon norme SIA 480 Calcul de rentabilité pour les investissements dans le bâtiment Version 3.2 1. Introduction 1.1 Version Excel Le modèle de calcul a été développé

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

Banques: les fonds propres sont-ils chers?

Banques: les fonds propres sont-ils chers? Banques: les fonds propres sont-ils chers? Résumé: Le coût des fonds propres correspond à la rentabilité exigée par les actionnaires sur leur investissement en fonds propres. Celle-ci est supérieure à

Plus en détail

Mesures de Risque Multipériodes Cohérentes Appliquées au Compte à Terme

Mesures de Risque Multipériodes Cohérentes Appliquées au Compte à Terme TFE Ingénieur Civil Mathématiques Appliquées 24 juin 2010 Mesures de Risque Multipériodes Cohérentes Appliquées au Compte à Terme Auteur Christophe Pochet Promoteur Pierre Devolder Comment garantir la

Plus en détail

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises 1 Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises Sommaire Préambule Comment bien évaluer une entreprise? Le diagnostic Le business plan L approche

Plus en détail

La maîtrise de la Dette. Pour un développement harmonieux du patrimoine

La maîtrise de la Dette. Pour un développement harmonieux du patrimoine La maîtrise de la Dette Pour un développement harmonieux du patrimoine Les Constats L environnement économique est le même pour tous L environnement professionnel : le Bilan Actif Passif L environnement

Plus en détail

Le coût des fonds propres. Michel Albouy Professeur de finance

Le coût des fonds propres. Michel Albouy Professeur de finance Le coût des fonds propres Professeur de finance Introduction Les fonds propres ne sont pas une source de fonds gratuite Le coût des fonds propres n est pas observable directement Deux approches fondamentales

Plus en détail

ABC de la gestion de projet. Dr. Rémi Bachelet. Maître de conférences à Centrale Lille. L actualisation

ABC de la gestion de projet. Dr. Rémi Bachelet. Maître de conférences à Centrale Lille. L actualisation ABC de la gestion de projet L actualisation 1 Confort de lecture? mode 1080p/haute définition mettre la vidéo en mode «plein écran» Mettre en pause http://gestiondeprojet.pm originaux des diapositives

Plus en détail

Prêt hypothécaire. Programme de financement intégré Caméléon. Financez vos projets à la valeur de votre propriété

Prêt hypothécaire. Programme de financement intégré Caméléon. Financez vos projets à la valeur de votre propriété Prêt hypothécaire Programme de financement intégré Caméléon Financez vos projets à la valeur de votre propriété 2 Programme de financement intégré Caméléon Profiter de la valeur nette accumulée de votre

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Table des matières détaillée Préface XIX Avant-propos XXI PARTIE I LA FINANCE ET LE SYSTÈME FINANCIER 1 Chapitre 1 Qu est-ce que la finance? 1 Résumé 1 1.1 Définition de la finance 3 1.2 Pourquoi étudier

Plus en détail

ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT

ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT Banque & Marchés Cécile Kharoubi Professeur de Finance ESCP Europe Philippe Thomas Professeur de Finance ESCP Europe TABLE DES MATIÈRES Introduction... 15 Chapitre 1 Le risque

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 13. Théorie des options II Daniel Andrei Semestre de printemps 2011 Principes de Finance 13. Théorie des options II Printemps 2011 1 / 34 Plan I Stratégie de réplication dynamique

Plus en détail

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Actions

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Actions Marchés Financiers Cours appliqué de finance de marché Actions Aoris Conseil - Emmanuel Laffort 1 Actions - Généralités Caractéristiques Partie du capital Participants Banques (comptes propres, comptes

Plus en détail