Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s"

Transcription

1 DROIT DE L INTERNET DROIT FRANÇAIS ET EUROPÉEN Céline CASTETS-RENARD Professeur à l'université de Toulouse Capitole 2e édition Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s

2 TABLE DES MATIÈRES P réface... S om m aire... Principales abréviations... Lexique... V VII IX XI Introduction... 1 Prem ière partie - L INTERNET ET LES DONNÉES PERSONNELLES C h a p it r e 1 - L e d is p o s it if g é n é r a l d e p r o t e c t io n d e s d o n n é e s p e r s o n n e l l e s S e c t io n 1 - L e s s o u r c e s d e l a p r o t e c t io n d e s d o n n é e s p e r s o n n e l l e s : L e s s o u r c e s n a t io n a l e s I. La loi n du 6 ja n v ie r u II. La loi n du 6 août 2004, loi de transposition de la directive de : L e s s o u r c e s d e l 'U n io n e u r o p é e n n e I. La directive 9 5 /4 6 /C E du 24 octobre ^3 II. La directive /5 8 /C E du 12 ju ille t III. La directive /2 4 /C E du 15 m ars : L e s s o u r c e s e u r o p é e n n e s : l a Co n v e n t io n /8 1 d u 2 8 j a n v ie r 1981 d u C o n s e il d e l 'E u r o p e... 3 /* S e c t io n 2 - L e r é g im e d e p r o t e c t io n d e s d o n n é e s p e r s o n n e l l e s... 1 : L e c h a m p d 'a p p l ic a t io n d e l a p r o t e c t io n : L e s d r o it s e t o b l ig a t io n s d e s p e r s o n n e s... ^ 2 I. Les droits de la personne concernée p a r les données traitées 3*3 II. Les obligations du responsable du traitem en t de données à caractère personnel /, /) A. Les formalités préalables... ^ 1 / La déclaration... ^3 a) La déclaration préalable... ^3 b) La déclaration simplifiée... A9 c) La dispense de déclaration préalable... 50

3 484 DROIT DE L'INTERNET : DROIT FRANÇAIS ET EUROPÉEN 27 L'autorisation a) L'autorisation par la CNIL b) L'autorisation par arrêté ministériel c) L'autorisation par décret pris en Conseil d'état Les dispositions communes aux régimes de déclaration et d'autorisation B. Les o b lig a tio n s liées à la collecte, au tra ite m e n t et à la c o n serva tio n des d o n n é e s Les obligations applicables à toutes les données personnelles Les obligations propres aux données dites sensibles C. Les s a n c tio n s III. Le tra n s fe r t d e d onnées h ors de F ra n c e : L e RÔLE de la C N IL I. La co m p o sitio n de la C N IL II. Les m issio n s d e la C N IL III. Les p o u vo irs de la C N IL C h a p itre 2 - L e s d iffic u lté s de p ro te c tio n d e s d o n n é e s p e rs o n n e lle s e n li g n e 75 S ection 1 - L es difficultés liées aux procédés : Le TRAÇAGE : LES TÉMOINS DE CONNEXION (COOKIES) Les SOLLICITATIONS COMMERCIALES : LE SPAMMING : LE COMMERCE DES DONNÉES AVEC LES ANNONCEURS PUBLICITAIRES : LE «CLOUD COMPUTING» S ection 2 - L es difficultés liées aux d o n n é e s : L es données de c onnexion : LADRESSE IP (INTERNET PROTOCOL) C h a p itre 3 - La ré fo rm e de la d ire c tiv e 9 5 /4 6 /C E Deuxième partie - L INTERNET ET LES CONTRATS C h a p itre 1 - L e s c o n tra ts s p é c ia u x c o n c lu s p o u r l in t e r n e t S ection 1 - L es contrats à finalité technique : L e contrat de fourniture d 'accès au r é s e a u : L e contrat d ' hébergement : L e contrat de conception et de réalisation d' un site in ternet

4 TABLE DES MATIÈRES 485 S ection 2 - L es contrats à fin alité identitaire et p u b lic ita ir e : L e contrat de po r tail : L e contrat de r éférencem ent : L es conventions portant sur les noms de DOMAINE Chapitre 2 - Les contrats conclus par l internet : le commerce électronique 115 S ection 1 - L es règles générales du commerce électronique : L a p u b l ic it é /. Les spécificités de la publicité en lig n e II. Les règles g énérales de la publicité en lig n e A. L'identification de la publicité B. La langue C. Le dém archage III. Les règ les du droit de la consom m ation A. La réglementation générale de la publicité / La publicité trompeuse constituant des pratiques commerciales déloyales / La publicité comparative B. Les réglementations particulières de la publicité I 0/ Les règles relatives aux médicaments... 2 / Les règles relatives à l'alcool / Les règles relatives au tabac... ^34 2 : L es informations pr éalables obligatoires : La FORMATION DU CONTRAT : LA RENCONTRE DE L'OFFRE ET DE L'ACCEPTATION I. Les règ les de fo n d... A. L'offre... ^38 B. L'acceptation... ^ II. Les règ les de fo rm e... 1/9 A. La signature électronique A? 1 /La reconnaissance de la signature électronique / La mise en oeuvre de la signature électronique a) Le décret n du 30 mars 2001 pris en application de l'article du Code civil b) Le décret n du 18 avril 2002 relatif à l'évaluation et à la certification B. L'écrit électronique / L'écrit électronique ad probationem / L'écrit électronique ad validitatem / L'acte authentique électronique C. Les autres form alités : LEXÉCUTION DU CONTRAT A. L'exécution par le ven deu r B. L'exécution par l'acquéreur

5 486 DROIT DE L'INTERNET : DROIT FRANÇAIS ET EUROPÉEN 5 L a rétractation : L a responsabilité contr actuelle S ection 2 - L e commerce électronique de biens spécifiques : L a vente en ligne des m édic am ents : L es jeux et paris en lig n e : L es services financiers en lig n e Section 3 - L e commerce électronique et les réseaux de distribution : L e commerce électronique entre les membres des réseaux de distribution : L e commerce électronique à l ' égard des tiers aux réseaux de distribution T r o i s i è m e p a r t i e - L 'I N T E R N E T E T L A P R O P R I É T É I N T E L L E C T U E L L E C h a p itre 1 - L in te r n e t e t le d r o it d a u t e u r S ection 1 - L application du droit d'auteur à l ' in te r n e t : L es œuvres de l ' in ternet I. Les œ u v res e s th é tiq u e s de l'in te r n e t A. Les œ uvres d iffu s é e s s u r les s ite s in te rn e t B. Le site in te rn e t, nouveau type d 'œ u v re II. Les œ u vres in fo rm a tiq u e s nécessaires au fo n c tio n n e m en t du s ite in te r n e t A. Le lo g ic ie l B. Les bases de d o n n é e s : L es nouveaux modes de diffusion des œuvres sur l ' in t e r n e t I. Les œ u v res tra n s ita n t s u r les ré s e a u x p e e r - to - p e e r II. La le c tu re co n tin u e /s tr e a m in g / ; l'e x e m p le des w e b ra d io s III. La b a la d o d iffu s io n /p o d c a s tin g / Section 2 - L adaptation du droit d 'auteur à l ' in ternet : L'adaptation j u r id iq u e I. L 'a d a p ta tio n du d ro it d 'a u te u r a u x ré s e a u x de p e e r - to - p e e r A. La re s p o n s a b ilité des socié té s é d itric e s de lo g ic ie ls de p e e r -to -p e e r B. La re s p o n s a b ilité des u tilis a te u rs de lo g ic ie ls de p e e r-to -p e e r II. L ad ap tatio n du d ro it d 'a u te u r à la n u m éris atio n des œ uvres s u r l in te rn e t : L adaptation technique : les mesures techniques de pr otection Section 3 - L a procédure et les s a n c t io n s S ection 4 - L e droit d'auteur en question : les œuvres libr es

6 TABLE DES MATIÈRES 487 Chapitre 2 - L internet, le droit des marques et les noms de domaine 243 S ection 1 - L attribution du nom de d o m ain e... o / / 1 : L es o r g anism es : L e n r e g is tr e m e n t /. L'enregistrement en «.fr»... 2^ II. L 'en registrem ent en «.eu» Section 2 - L a qualification du nom de d o m a in e... 1 : L e nom de d o m ain e, nouvel objet de propriété... 2 : L a protection du nom de d o m aine par le droit des m ar q u es... I. Les conditions de protection du droit des m arques A. Les conditions de fond du droit des m arques... B. Les conditions de forme du droit des m arques u o II. Le d ro it des m arques adapté au nom de dom aine... 3 : L a protection du nom de domaine par la concurrence déloyale et le parasitisme... S ection 3 - L es litiges liés aux noms de d o m a in e... 1 : LA SURVENANCE DES LITIGES : L EXEMPLE DU «CYBERSOUATTING»... 2 : LE RÈGLEMENT extrajudiciaire des litiges (LES M A R C ) I. La présen tation des procédures altern atives de règ lem en t des litiges A. La procédure Uniform Domain Name Dispute Resolution Policy (UDRP) du «.com», «.net» et «.org»... B. La procédure alternative de résolution des litiges (PARL) du «.fr» et «.re» /0 2^ C. La procédure alternative de règlement des litiges (ADR) en «.eu... ^ II. L'appréciation des procédures altern atives de règ lem ent des litiges Quatrième partie - L INTERNET ET LA RESPONSABILITÉ DÉLICTUELLE DES ACTEURS Chapitre 1 - Les cas d irresponsabilité conditionnelle des acteurs de l internet 2 /7 S ection 1 - L ir r esponsabilité conditio nnelle des intermédiaires te c h n iq u e s... 2 /7 1 : L irresponsabilité conditionnelle des opérateurs de communications électroniques... I. L'irresponsabilité conditionnelle des o pérateurs assurant une activité ^ de transm ission... II. L irresp o n sab ilité conditionnelle des opérateurs assurant une activité... 2 : L ir r esponsabilité conditio nnelle des fournisseurs de services t e c h n iq u e s... ^ I. L'irresponsabilité conditionnelle des fournisseurs d accès à l in te rn e t 2b A. La responsabilité pour identifier les auteurs de l infraction... B. La responsabilité pour lutter contre l infraction...

7 488 DROIT DE L'INTERNET : DROIT FRANÇAIS ET EUROPÉEN II. L irre s p o n s a b ilité co n d itio n n e lle des fo u rn is s e u rs d 'h é b e r g e m e n t A. La re s p o n s a b ilité p o u r id e n tifie r et lu tte r co n tre l'in fra c tio n B. La p ro cédure d 'irre s p o n s a b ilité c o n d itio n n e lle des h é b e r g e u r s / La notification du contenu illic ite / Le régime du référé-internet III. L irre s p o n s a b ilité c o n d itio n n e lle des fo u rn is s e u rs de s e rv ic e s d e l in te rn e t a s s im ilé s a u x h é b e rg e u rs A. L 'irre s p o n s a b ilité c o n d itio n n e lle des s ite s c o lla b o ra tifs B. L 'irre s p o n s a b ilité c o n d itio n n e lle des s ite s a g ré g a te u rs d 'in fo rm a tio n S ection 2 - L irresponsabilité conditionnelle des forums de discussion EN CAS D INFRACTION DE PRESSE C h a p itre 2 - L e s cas de re s p o n s a b ilité d é lic tu e lle d e s a c te u rs de l in t e r n e t 313 S ection 1 - La responsabilité des fournisseurs de services publicitaires et promotionnels : L a responsabilité des moteurs de r echerche : L a responsabilité des sites de courtage commercial : La responsabilité des activités liées aux noms de domaine Section 2 - La responsabilité des fournisseurs de contenus il l ic it e s : La variété des fournisseurs de conten us /. Les p ro fe s s io n n e ls de l'in fo rm a tio n II. L es in te rn a u te s a m a te u rs : L e régime de responsabilité des fournisseurs de contenus il l ic it e s I. La re s p o n s a b ilité d es fo u rn is s e u rs de co n ten us illic ite s s u r le s sites d in fo rm a tio n e t d 'e x p re s s io n A. La re s p o n s a b ilité en cas d 'a tte in te à l in té rê t g é n é ra l (ord re p u b lic et bonnes m œ u r s ) B. La re s p o n s a b ilité en cas d a tte in te aux in té rê ts p a r tic u lie r s /L'atteinte aux personnes L atteinte aux titulaires de droits II. La re s p o n s a b ilité des fo u rn is s e u rs de co n ten us illic ite s s u r les site s c o m m e rc ia u x A. La re s p o n s a b ilité en cas d a tte in te à la lib re c o n c u rre n c e B. La re s p o n s a b ilité en cas d a tte in te aux d ro its des t ie r s Section 3 - La responsabilité des éditeurs de contenus il l ic it e s : L es activités des éditeurs de c o n t e n u s

8 TABLE DES MATIÈRES : LE régime de r esponsabilité des éditeurs de c o n tenus I. Les règ les de fo n d A. La responsabilité générale des éditeurs de presse / Les infractions de presse / Les responsables : la responsabilité «en cascade» / Le champ d'application restreint de la responsabilité civile B. La responsabilité spéciale des éditeurs de presse en ligne II. Les règ les de fo rm e A. La prescription en lig n e B. Le droit de réponse en ligne C. La juridiction com pétente C in q u iè m e p a r t i e - L I N T E R N E T E T L I N T E R N A T IO N A L Chapitre 1 - Le droit m atériel international de l in te rn e t S ection 1 - L e droit du commerce électronique et de la signature électronique S ection 2 - L e droit pénal in ternatio nal de l 'in t e r n e t Chapitre 2 - Le droit international privé appliqué à l in te rn e t S ection 1 - L attribution de com pétence : En matière p é n a l e : En matière civile et c o m m e r c ia le I. Les obligations co n tractu elles... 38^ II. Les obligations non c o n tra c tu e lle s S ection 2 - La loi a p p l ic a b l e : En matière p é n a l e... 2 : En matière civile et c o m m e r c ia le I. Les obligations co ntractu elles II. Les obligations non c o n tra c tu e lle s : L es règles spécifiques de désignation de la loi applic able /. La désignation de la loi applicable aux traitem ents de données à caractère p erso nnel la rt. 4 directive M 6/C E s u r les données p erso nn ellesi 411 II. La désignation de la loi applicable aux services de la société de l inform ation (art. 3 directive 2000/31/C E sur le commerce électronique) 416 S ection 3 - L a reconnaissance et l ' exécution des d écisio n s : L espace judiciaire civil euro péen ; L a coopération entre les États m e m b r e s

9 490 DROIT DE L INTERNET : DROIT FRANÇAIS ET EUROPÉEN Sixième partie - LINTERNET ET LA SÉCURITÉ C h a p itre 1 - La s é c u rité du ré s e a u in te r n e t Section 1 - La sécurité des échanges : la cryptologie : L e régime de l a cryptologie A. La lib é ra lis a tio n des m oyens de c ry p to lo g ie B. L 'a llé g e m e n t des ré g im e s de la c ry p to lo g ie : L a responsabilité des moyens de cryptologie A. La re s p o n s a b ilité civile des p re s ta ta ire s de s e rv ic e s B. La re s p o n s a b ilité a d m in is tra tiv e et p é n a le C. Les c o n trô le s S ection 2 - La sécurité des systèmes d ' in fo r m atio n C h a p itre 2 - La s é c u rité via le ré s e a u in te r n e t : la lu tte c o n tre la c y b e rc rim in a lité S ection 1 - La lutte nationale contre la cybercriminalité : L es services de lutte contre la cybercriminalité en Fr a n c e : L es infractions et procédures propres à la cyberc r im in alité A. Les in fra c tio n s s p é c ifiq u e s B. Les n o u ve lle s fo rm e s d 'e n q u ê te / La recherche de preuve Les dispositifs de signalement Section 2 - L a lutte européenne et internationale contre la c ybercrim in alité : L es s o u r c e s A. La C o nve ntion s u r la c y b e rc rim in a lité du C o nse il de l'e u ro p e B. L'espace ju d ic ia ire e u ro p é e n La coopération judiciaire pénale La coopération policière : L a coopération internationale et euro p é e n n e A. Les a c te u rs Interpol Europol Eurojust B. Les p ro c é d u re s : le m a n d a t d 'a rrê t e u ro p é e n B ib lio g ra p h ie In d e x

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie? Etymologie S o n n o m p ro v e n a n t d u g re c e rg o n (travail) e t n o m o s (lois) p o u r d é s ig n e r la s c

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

A pprendre à ra is onner à l'éc ole

A pprendre à ra is onner à l'éc ole A pprendre à ra is onner à l'éc ole l'e x e m p le d e la g é o m é trie C liq u e z p o u r m o d ifie r le s ty le d e s s o u s -titre s d u m a s q u e Thierry DIAS, HEP Lausanne thierry.dias@hepl.ch

Plus en détail

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet RETOM BEES PRESSE 2011 Cam pagne presse GT G roupe G T : 16 retom bées P re sse é crite n a tio n a le : ECHANGES janvier 2011 Partenariat Em m aüs ECHANGES avril 2011 In terview J.ISN A R D Presse écrite

Plus en détail

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques?

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? C a fé E u ro p e D é b a t Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? O rig ine S oc ia le des E lus O rig ine S oc ia le des D éputés en 2007 E n % O rig ine s oc ia le des M a ires

Plus en détail

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre P ro to c o le d e la re n c o n tre C h a m p io n a t r é g io n a le c o m ité Ile -d e -F r a n c e P ic a r d ie 2 9 a v r l 2 0 0 7 P is c in e d e N o g e n t s u r M a r n e 19:35 P ro to c o le

Plus en détail

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE SOCIETE DES NATIONS Communiqué au Conseil G. 495 1925 I. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 VjLLE LIBRE DE DaNTSIG. DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE POSTAL POLONAIS i. Note du Gouvernement

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Université Cadi Ayyad FSJES - Marrakech Audit Commercial et Marketing

Université Cadi Ayyad FSJES - Marrakech Audit Commercial et Marketing Université Cadi Ayyad FSJES - Marrakech Audit Commercial et Marketing THEME: 2008/2009 Introduction Cadre général : 1) Qu est que c est qu un tableau de bord? a) Définitions b) Les rôles essentiels du

Plus en détail

Droit du commerce électronique

Droit du commerce électronique Droit du commerce électronique Auteur(s) : Céline Castets-Renard Présentation(s) : Maître de conférences de droit privé, HDR, Université de Toulouse I CapitoleCo-directrice du Master 2 Droit et informatique

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

S A L L E D E L A M A I R I E

S A L L E D E L A M A I R I E M e J é r ô m e G A R N I E R -2 1 R u e d e B a r b e n t a n e F 7 6 3 4 0 B L A N G Y S U R B R E S L E C A T A L O G U E D E L A V E N T E A U X E N C H E R E S P U B L I Q U E S D im a n c h e 1 3

Plus en détail

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON 1 P LA N 2 Le s d if f é r e n t s m é la n g e s L h is t o ir e d e la p lo n g é e t e k Le s a v a n t a g e s e t le s lim it e s d u t

Plus en détail

Traitement des Gaz Acides : E njeux et Nouveaux Développements

Traitement des Gaz Acides : E njeux et Nouveaux Développements Traitement des Gaz Acides : E njeux et Nouveaux Développements J o u r n é e s d u P é tr o le s, P a r is 2 0 2 1 o c to b r e 2 0 0 8 S ommaire Objectifs du traitement des gaz acides P rincipaux procédés

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

DU DROIT BELGE Législation, Doctrine, Jurisprudence

DU DROIT BELGE Législation, Doctrine, Jurisprudence RÉPERTOIRE PRATIQUE DU DROIT BELGE Législation, Doctrine, Jurisprudence D irection scie n tifiq u e R. Andersen, J. du Jardin, P. A. Foriers et L. Sirnont Droit de l enseignement en Communauté française

Plus en détail

Table des matières. INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15. PARTIE 1 La publicité

Table des matières. INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15. PARTIE 1 La publicité Table des matières Remerciements... 7 Préface... 9 Abréviations utilisées... 13 INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15 PARTIE 1 La publicité CHAPITRE 1 Définition

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

Conseil Economique D is t r. et Social

Conseil Economique D is t r. et Social N ATIO N S UNIES Conseil Economique D is t r. et Social gfnerale E/1982/3/fidd.43 10 décembre 1987 FRANÇAIS Original, ANGLAIS Prem ière session o rd in a ire de 1988 APPLICATION DU PACTE INTERNATIONAL

Plus en détail

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Déclarer un événement indésirable un élément majeur pour la sécurits curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Les hôpitaux plus meurtriers que la route Courrier de l escaut, janvier

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

Guide régional PACA de production de légumes biologiques d hiver sous abris

Guide régional PACA de production de légumes biologiques d hiver sous abris 1 Guide régional PACA de production de légumes biologiques d hiver sous abris Catherine MAZOLLIER - GRAB référente régionale PACA en légumes biologiques avec la collaboration de Abderraouf SASSI, technicien

Plus en détail

d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d a p té e

d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d a p té e P o u r r é p o n d r e a u x b e s o in s d u c o m m e r c e e t d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé»

J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé» Tebenkova Svetlana - Natixis 2008 J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé» Fo nds d I nves tis s em ent et de D évelo ppem ent des P a rtena ria ts

Plus en détail

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers?

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Elsa Aubert Direction des relations avec les épargnants Le 16 novembre 2011 2 Plan de la présentation I Auprès de qui réclamer? 1. L interlocuteur

Plus en détail

Valeur ajoutée des Institutions Financières et Produit net bancaire

Valeur ajoutée des Institutions Financières et Produit net bancaire 13 e Colloque de l'association de Comptabilité Nationale Valeur ajoutée des Institutions Financières et Produit net bancaire Jean-Marie Fournier INSEE (DCN) Denis Marionnet Banque de France (SESOF) Introduction

Plus en détail

Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Lamberti ; 1000490 ; 1138070 19 12 A V 12

Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Lamberti ; 1000490 ; 1138070 19 12 A V 12 Commune : Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Référence: IA00061931 Adresse : Titre de l œuvre : Robert Schuman (place) 1 Ecole de commerce (lycée d'enseignement général et technologique d'etat) Cartographie

Plus en détail

S A L L E D E L A M A I R I E

S A L L E D E L A M A I R I E M e J é r ô m e G A R N I E R -2 1 R u e d e B a r b e n t a n e F 7 6 3 4 0 B L A N G Y S U R B R E S L E C A T A L O G U E D E L A V E N T E A U X E N C H E R E S P U B L I Q U E S S a m e d i 1 6 N

Plus en détail

Dauendorf 67 (aire d étude : Haguenau)

Dauendorf 67 (aire d étude : Haguenau) Commune : Dauendorf 67 (aire d étude : Haguenau) Référence: IA00061638 Adresse : Titre de l œuvre : Etoile (rue de I') 5 Ferme Cartographie : Cadastre : Lamberti ; 0990050 ; 1139380 1898 2 67 Dossier :

Plus en détail

Droit de I Internet. Reglementation Responsabilites Contrats. Valerie Sedallian avocat ä la Cour d'appel de Paris

Droit de I Internet. Reglementation Responsabilites Contrats. Valerie Sedallian avocat ä la Cour d'appel de Paris Valerie Sedallian avocat ä la Cour d'appel de Paris Droit de I Internet Reglementation Responsabilites Contrats Collection AUI Association des Utilisateurs d'internet Introduction Präsentation de l'lnternet

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE GESTE GRAPHIQUE GESTE D ECRITURE

ANIMATION PEDAGOGIQUE GESTE GRAPHIQUE GESTE D ECRITURE CIRCONSCRIPTION DE STRASBOURG 5 Régine Ballandras CPC Martin Arlen IEN ANIMATION PEDAGOGIQUE GESTE GRAPHIQUE GESTE D ECRITURE 26 novembre 2008 Ecole Jacqueline 3 décembre 2008 Ecole Langevin 2 La conquête

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Les medias : PRESSE et RADIO

Les medias : PRESSE et RADIO Les medias : PRESSE et RADIO La presse Origine et définition; Le terme «presse» tire son origine de la presse qui était utilisée à l époque de l imprimerie. la presse écrite désigne l ensemble des moyens

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

LA BOURSE DE PARIS. Structure et Organisation

LA BOURSE DE PARIS. Structure et Organisation LA BOURSE DE PARIS Structure et Organisation Introduction Le marché financier se présente comme une composante du marché des capitaux qui permet le financement de l économie, c est le lieu d émission et

Plus en détail

Une photocopie de votre pièce d identité

Une photocopie de votre pièce d identité DOSSIER D ADMISSION Madame, Monsieur.. Vous faite une demande d admission à La Clinique les Bruyères pour une hospitalisation complète de 6 semaines. Voici les éléments que doit comporter votre dossier

Plus en détail

L I C E N C E 1 G r a n d s c o n c e p t s d u d r o i t p r i v é ( + T D ) 7 D r o i t c o n s t i t u t i o n n e l : t h é o r i e d e l E t a t ( + T D ) 7 F o r m a t i o n h i s t o r i q u e d

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...................................................................................... 5 I. CODES Code civil (extraits)...............................................................................

Plus en détail

Depuis 1977, pour un avenir en toute confiance

Depuis 1977, pour un avenir en toute confiance Les outils de pilotage de la TPE Comment les concevoir, les aligner et les déployer sur les facteurs clés de succès? Définition Objectifs Limites Tableau de bord de la TPE Ce que l on va dire Systèmes

Plus en détail

Q uestionnaire r e l a t i f à la sc.nté publique dans le s t e r r i t o i r e s. Le 'îecrétaire Général a l honneur de communiquer aux

Q uestionnaire r e l a t i f à la sc.nté publique dans le s t e r r i t o i r e s. Le 'îecrétaire Général a l honneur de communiquer aux SOCIETE DES MTIOÜÏS OOidLISüION PERI.IaNEIJT.Cj' DES üahdaïs Q uestionnaire r e l a t i f à la sc.nté publique dans le s t e r r i t o i r e s sous mandat, lîote Jü SECRETAIRE GENERAL Le 'îecrétaire Général

Plus en détail

Faure le fire ball..rdftswbpt VIRTUAL MUSEUM. CONSEILS pour L'INSTALLATION et L'EMPLOI

Faure le fire ball..rdftswbpt VIRTUAL MUSEUM. CONSEILS pour L'INSTALLATION et L'EMPLOI Faure le fire ball.rdftswbpt VIRTUAL MUSEUM RADIATEU R A GAZ BUTANE CONSEILS pour L'INSTALLATION et L'EMPLOI DESCRIPTION L a p p a re il co m p o rte en u n ensem ble m o b ile sur roues cao utchouc :

Plus en détail

Internet et protection des données personnelles

Internet et protection des données personnelles Marie-Pierre FENOLL-TROUSSEAU j j I Docteur en droit Professeur au groupe ESCP-EAP Directeur scientifique du Mastère Spécialisé en management de l'édit Gérard HAAS Docteur en droit Avocat au Barreau de

Plus en détail

Droit du commerce électronique, Fac. de droit de Nantes, 2012-2013 PLAN DU COURS

Droit du commerce électronique, Fac. de droit de Nantes, 2012-2013 PLAN DU COURS FACULTÉ DE DROIT ET DES SCIENCES POLITIQUES DE NANTES COURS DE DROIT DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE MASTER 1 2012 / 2013 SEMESTRE 2 JEAN-PIERRE CLAVIER PROFESSEUR À L UNIVERSITÉ DE NANTES DIRECTEUR DU MASTER

Plus en détail

L'oral dans les apprentis s ages mathématiques au cycle 2

L'oral dans les apprentis s ages mathématiques au cycle 2 L'oral dans les apprentis s ages mathématiques au cycle 2 1 Entrée dans l'activité mathématique «Il fa u t v e ille r à c e q u e le s d iffic u lté s d e le c tu re n e v ie n n e n t p a s g ê n e r

Plus en détail

INDEX CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES FORMALITÉS DOUANIÈRES ET SIMILAIRES SOCIÉTÉ DES NATIONS. et aux Membres de la Société.]

INDEX CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES FORMALITÉS DOUANIÈRES ET SIMILAIRES SOCIÉTÉ DES NATIONS. et aux Membres de la Société.] [C om m uniqué au Conseil Q (fô(b)9 M. 24 (b). 1924. fi. et aux Membres de la Société.] SOCIÉTÉ DES NATIONS Genève, le 17 septembre 1924. INDEX AUX COMPTES RENDUS DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES

Plus en détail

A. Crabières. URC Paris Nord 09/03/2012 1

A. Crabières. URC Paris Nord 09/03/2012 1 A. Crabières URC Paris Nord 09/03/2012 1 Plan de la présentation Intérêts de la communication Outils de la communication Phases de la communication Exemples URC Paris Nord 09/03/2012 2 INTERETS de la Communication

Plus en détail

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing Choisir un nom de domaine et une marque 1. Introduction 13 2. Définitions et notions juridiques 14 2.1 Le nom de domaine 14 2.1.1 Qu est-ce qu un nom de domaine? 14 2.1.2 Un nom de domaine, pour quoi faire?

Plus en détail

Site C : Évaluation environnementale Processus d examen

Site C : Évaluation environnementale Processus d examen Site C : Évaluation environnementale Processus d examen Dean Stinson O Gorman Directeur des commissions d examen Agence canadienne d évaluation environnementale Brian Murphy Directeur des évaluations de

Plus en détail

LES TUTORIAUX D ASTROPLANETES. Monter sa lunette Mise en station d une monture équatoriale Premiéres observations

LES TUTORIAUX D ASTROPLANETES. Monter sa lunette Mise en station d une monture équatoriale Premiéres observations LES TUTORIAUX D ASTROPLANETES Monter sa lunette Mise en station d une monture équatoriale Premiéres observations La lunette astronomique La Luxiere est concentrée par un objectif vers un foyer L'image

Plus en détail

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX Une initiative de l ARS du Limousin voulue par son Directeur Général LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX "forum" d'expression des attentes des usagers et de leurs représentants concernant la

Plus en détail

Méthode de caractérisation et analyse des sites (trait. enquêtes)

Méthode de caractérisation et analyse des sites (trait. enquêtes) Jeudi 5 janvier 2006 LCPC Nantes Méthode de caractérisation et analyse des sites (trait. enquêtes) Bernard Naquin LRPC de Lyon 25 avenue François Mitterrand 69500 - Bron Tél. 04 72 14 32 35 Fax 04 72 14

Plus en détail

Le contrat de soins :

Le contrat de soins : Le contrat de soins : Expérience de mise en place d un outil d interdisciplinarité. Éléments de réflexion tirés d un mémoire de fin d étude d ergothérapie sur l intérêt et les limites du contrat de soins

Plus en détail

Rapport d activité 2014. Validé Conseil d administration du 22/05/2015

Rapport d activité 2014. Validé Conseil d administration du 22/05/2015 Rapport d activité 2014 Validé Conseil d administration du 22/05/2015 Sommaire L activité INFO / CONSEIL : 1. La permanence téléphonique 2. L accueil sans rendez-vous 3. Les mails INFO 4. Le Collectif

Plus en détail

secret télégraphique ci-annexée (voir annexe), le Comité

secret télégraphique ci-annexée (voir annexe), le Comité imande du P ré sid e n t de l a Commission C onsultative des Communications e t du T ransit, le S ecrétaire 'honneur de communiquer aux membres du C o n se il, le Comité ju rid iq u e permanent de l 'O

Plus en détail

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL D is t r. GENERALE E /1980/ 6/A d d.23 5 mars 1981 FRANÇAIS ORIGINAL : ESPAGNOL APPLICATION DU PACTE INTERNATIONAL RELATIF AUX DROITS ECONOMIQUES, SOCIAUX ET

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

SOCIETE PBS HATIONS, 0,

SOCIETE PBS HATIONS, 0, SOCIETE PBS HATIONS, 0, innunipue su C onseil et 2 a5 JïI ] C:1 c nv e 23a 1922. Membres a o la S o ciété. * C, 2 8 i,:522,ii, C 5 253. 1922 COMMIS3IOïï ECONOMIQUE p]t FIM CI33I3 PRCVISC1R3 Rapport présen

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Rapport Extra-Financier du fonds SG MONETAIRE ISR au 31/03/2012

Rapport Extra-Financier du fonds SG MONETAIRE ISR au 31/03/2012 Rapport Extra-Financier du fonds SG MONETAIRE ISR au 31/03/2012 Page 1 Une sélection ESG intégrée au processus d investissement 1 Définition de l univers d investissement Univers d investissement Indice

Plus en détail

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013.

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013. P ROMETH E E CO NS E I L A NALY S E DE P L A CEMENT Point au 12 Avril 2011 Loi de Finances pour 2011 LE DISPOSITIF «SCELLIER» Devant la nécessite absolue de redynamiser le secteur de l investissement locatif,

Plus en détail

!"# $!%%& Gil es Buis 1

!# $!%%& Gil es Buis 1 !"#$!%%& Gilles Buis 1 #'# #()#*+ Comprendre la LEN Suggérer la confiance avec la LEN Formaliser la confiance avec la LEN Maîtriser la Confiance avec le LEN Table ronde Échange avec la salle Gilles Buis

Plus en détail

Le téléchargement d'œuvres sur Internet

Le téléchargement d'œuvres sur Internet droit des technologies Le téléchargement d'œuvres sur Internet Perspectives en droits belge, français, européen et international Sous la direction de / ^ STAAÏS- f Carine Doutrelepont,! r v ZU ü lîïliu,

Plus en détail

ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION L accès et l utilisation du site de CDGP accessible à l adresse http://www.cdgp.fr (ci-après «le Site») et des services qui y sont proposés (ci-après «les Services»)

Plus en détail

Université Hassan II Ain Chock École Supérieure de Technologie de Casablanca. La marque. Réalisé par : LOUBNA AMAL FATIMA.

Université Hassan II Ain Chock École Supérieure de Technologie de Casablanca. La marque. Réalisé par : LOUBNA AMAL FATIMA. Université Hassan II Ain Chock École Supérieure de Technologie de Casablanca La marque Réalisé par : LOUBNA AMAL FATIMA Encadrée par: Mme. Le plan Introduction La marque Les stratégies de marque. Les enjeux

Plus en détail

professionnelle Fiche pratique Préparateur en pharmacie hospitalière Avril 2010 Fiche pratique professionnelle du Synprefh INTRODUCTION

professionnelle Fiche pratique Préparateur en pharmacie hospitalière Avril 2010 Fiche pratique professionnelle du Synprefh INTRODUCTION Fiche pratique professionnelle du Synprefh Préparateur en pharmacie hospitalière Fiche pratique professionnelle INTRODUCTION En milieu hospitalier comme à l officine, les préparateurs en pharmacie sont

Plus en détail

GAZ BUTANE. voilà enfin le rêve CUISINIÈRES " L E RÊVE" appareillées spécialem ent pour fonctionner au. Agence Générale de vente pour la France

GAZ BUTANE. voilà enfin le rêve CUISINIÈRES  L E RÊVE appareillées spécialem ent pour fonctionner au. Agence Générale de vente pour la France appareillées spécialem ent pour fonctionner au GAZ BUTANE voilà enfin le rêve w Agence Générale de vente pour la France CUISINIÈRES " L E RÊVE" 14, RUE DU HELDEP, PARIS (9*) Tel. : PRO VEN CE 06-07 CUISINER

Plus en détail

Décision de dispense de déclaration n 3

Décision de dispense de déclaration n 3 Délibération n 2005-003 du 13 janvier 2005 décidant la dispense de déclaration des traitements mis en œuvre par les organismes publics dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics Décision

Plus en détail

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM)

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Plan 1.L e s O P C V M : D é f in it io n e t t y p e s 1.1 :D é f in it io n 1.2 : T y p e s 2. L e s a v a n t a g e s d u n p la c

Plus en détail

OCCASION DISCLAIMER FAIR USE POLICY CONTACT. Please contact for further information concerning UNIDO publications.

OCCASION DISCLAIMER FAIR USE POLICY CONTACT. Please contact for further information concerning UNIDO publications. OCCASION This publication has been made available to the public on the occasion of the 50 th anniversary of the United Nations Industrial Development Organisation. DISCLAIMER This document has been produced

Plus en détail

NDUKUMA AD JAYIKOD JO CYBERDROIT TELECOMS, INTERNET, CONTRATS DE E-COMMERCE. Une contribution au Droit congolais. Préface de Evariste BOSHAB

NDUKUMA AD JAYIKOD JO CYBERDROIT TELECOMS, INTERNET, CONTRATS DE E-COMMERCE. Une contribution au Droit congolais. Préface de Evariste BOSHAB NDUKUMA AD JAYIKOD JO CYBERDROIT TELECOMS, INTERNET, CONTRATS DE E-COMMERCE Une contribution au Droit congolais Préface de Evariste BOSHAB PRESSES UNIVERSITAIRES DU CONGO P.U.C. Kinshasa, 2009 359 Table

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages)

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) Table des abréviations... 7 Introduction... 11 Partie I - L enregistrement des noms de domaine... 31 Titre 1 Ŕ L existence de domaines de premier niveau,

Plus en détail

Berstheim 67 (aire d étude ; Haguenau)

Berstheim 67 (aire d étude ; Haguenau) Commune : Berstheim 67 (aire d étude ; Haguenau) Référence: IA00061614 Adresse : Titre de l œuvre : Principale (rue) 44 Ferme Cartographie : Cadastre : Lam berti ; 0991920 ; 1135190 1898 2 99 Dossier :

Plus en détail

Lycée Costebelle. Jean André AUFFRAY Ingénieur Hospitalier 17/10//2014

Lycée Costebelle. Jean André AUFFRAY Ingénieur Hospitalier 17/10//2014 Lycée Costebelle Jean André AUFFRAY Ingénieur Hospitalier 17/10//2014 C est quoi la qualité? CONFORMITE AUX «EXIGENCES» (besoins et attentes formulés, implicites ou imposés) CLIENTS AUTRES PARTIES INTERRESSEES

Plus en détail

Table Ronde Francophone des Signataires de l UNEP FI

Table Ronde Francophone des Signataires de l UNEP FI welkom bienvenue Paris 8 juin, 2007 Table Ronde Francophone des Signataires de l UNEP FI 1. Le risque de crédit et le développement durable 2. Guide des risques sociaux et environnementaux liés à la micro

Plus en détail

Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011

Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011 Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011 1 Objectifs de travail L objet de ce document est de rassembler les palmarès d audience des programmes de fiction dans les principaux

Plus en détail

E-commerce Aspects pratiques et internationaux en ligne

E-commerce Aspects pratiques et internationaux en ligne E-commerce Aspects pratiques et internationaux en ligne Présenté par: Xavier Van Overmeire Chef régional du secteur du commerce international (FMC) Chargé de cours à l Université de Montréal 1891185.2

Plus en détail

LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE

LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE direction départementale de l'equipement Haute-Saône LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE Mise à jour : juillet 2007 SOMMAIRE PROCEDURE 2 SYNOPTIQUE DE LA PROCEDURE 3 MODELE PROCES-VERBAL 4 TEXTES REGLEMENTAIRES

Plus en détail

Variabilité et changements clima tiques au Maroc Downs caling pour le nord-es t (zone du projet AC C MA) Drio ue c h Fatim a K a s m i A tik a

Variabilité et changements clima tiques au Maroc Downs caling pour le nord-es t (zone du projet AC C MA) Drio ue c h Fatim a K a s m i A tik a R o y a u m e d u M a ro c S e c ré ta ria t d É ta t a u p rè s d u M in is tè re d e l É n e rg ie, d e s M in e s, d e l E a u e t d e l E n v iro n n e m e n t, C h a rg é d e l E a u e t d e l E n

Plus en détail

Deux Sujets d inquiétudes

Deux Sujets d inquiétudes 108" ANNEE. N 7. LE NUMERO \ ' t \ a T CENTIM ES DIMANCHE 14 FEVRIER 1937 JOURNAL DE L ARRONDISSEMENT DE SENLIS Paraissant le Dimanche Un an...,... «nais. A nom Huro»i 10 «_A_ IE3 O 1ST TST E l VU ZE IST

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CRÉER ET EXPLOITER DES FICHIERS. SECTION 2 La Commission pour la protection de la vie privée... 10

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CRÉER ET EXPLOITER DES FICHIERS. SECTION 2 La Commission pour la protection de la vie privée... 10 TABLE DES MATIÈRES AVERTISSEMENT...5 INTRODUCTION...7 CHAPITRE 1 CRÉER ET EXPLOITER DES FICHIERS Le cadre légal... 9 La Commission pour la protection de la vie privée... 10 La notion de «données à caractère

Plus en détail

S ITE S E T S O LS P O LLUÉ S PLAQU E TTE

S ITE S E T S O LS P O LLUÉ S PLAQU E TTE PLAQU E TTE A C TIV ITÉ S IN DU S TR IE LLE S A N C IE N N E S Archives départementales 76 R É AM ÉN AG E M E N T U R B AIN L es villes s e s o nt étendues s ur d a nc iens s ites indus triels 1863 1889

Plus en détail

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information - Cadre institutionnel et réglementaire - Présenté par : Laila ZOUAK Entité Prospective

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 8. B. La gestion de l expertise immobilière... 22

Table des matières. Introduction... 8. B. La gestion de l expertise immobilière... 22 Table des matières 1 L instruction des litiges de la construction........ 7 Anne DEMOULIN juge au tribunal de 1 re instance de Liège, maître de conférences à l'u.lg. Introduction................................................................

Plus en détail

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le «Lycée des Métiers» du.. Et L entreprise. Page 1/6 CONVENTION DE PARTENARIAT VU le code de l éducation, et notamment ses articles D. 335-1

Plus en détail

Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image

Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image Table des matières Préface... 7 Remerciements... 9 Introduction... 13 Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image Introduction... 17 I. Le droit de propriété... 19 II. La protection de la vie privée...

Plus en détail

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS A RT 227 À 248 CIR 92 1. Les assujettis Les non-habitants du Royaume vo ir la d é f i ni ti o n d h ab it a nt d u Ro ya u me o u le domi cile f i sc ale e n Belgiq u e o u le

Plus en détail

Prévention des conflits d intérêts

Prévention des conflits d intérêts Prévention des conflits d intérêts I. Situations de conflits d intérêts relatifs à l activité de gestion financière 1. Critères de sélection et de suivi des intermédiaires Sélection des intermédiaires

Plus en détail

R e m e t t r e ce d o c u m e n t à (En premier lieu). ...

R e m e t t r e ce d o c u m e n t à (En premier lieu). ... e SOCIÉTÉ DES NATIONS. 1920. LEAGUE OF NATIONS. Classement. POLITICAL. Classement î No. X I. REG ISTRY. Document No. PCAQ o Oi/v*). 1 Dossier No. C f f é Expéditeur. Sujet. /ù ^ c /ï' * / 2 l ^ ' & i/u

Plus en détail

VERS UNE POLITIQUE NUMÉRIQUE EUROPÉENNE?

VERS UNE POLITIQUE NUMÉRIQUE EUROPÉENNE? 5èmes Rencontres parlementaires sur la Société de l information et l Internet «La s o c ié té d e l in fo rm at io n e u ro p é e n n e e xige d è s au jo u rd 'h u i : - Un e gran d e am b itio n p o

Plus en détail