Liste de scénarios officiels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Liste de scénarios officiels"

Transcription

1 L ffl l l l ffl j E 44, bl l Dy f W :// Exl qlq l l : : l ( l) ; f : f, gl f l, f bl gl f ; ffl q bl, l f f ; f : f ; f bg q «lf», lql l vbl l g wb, q l l g l bll ; : xg è ; - : l, è, - ; l : l y l q f v g, è l : «vg» lg, «g», «fl» v ; l vl, l «b» l bg ; ègl : è «v» q l bl j v l ègl. 44 : ffl 4 jll 3 - / 6 - gl Gg

2 l f- - b f l (R g f - b f â f) / 4 4. Pg bg 6 j S è-égl 6 j Sw b 6 j P--H 6 j b Pè vg 6 j j Vx, V 4 jll b 5 jll jll Lü -q 7 û Tl g Pv û û 944 Lb P 4 û l g Pv 5 û A bg 7 b b A 9 b S.V, A b 944 b T Sv, Vg 9 b 944 b b v vl 6 j 944.8A9 Gw8 jll 944 jll 944 9A 38 J b 6 j 944 A 4 Gl b 6 j 944 A 4 U b N 6 j 944 A 6 Sg 5 jll 944 3A 8 Sbg jv 945 4A 4 A P U W R b 944 b 944 5A 5 g 3 b g 3 b 944 6A 53 E g U W R 3 b 944 7A Vllg jx 7 b b 944 8A 89 Gllb & 6 vb 94 9A 37 Yllw b D 9 û 94 3A 36 T b 94 3A 5 j 944 j 944 3A 3 j A 337 yl fv Kgbg ll Gzl j P Nèg g b g Swl 4 fv fv Pg l R G 4 fv S G -fl 8 b b Ax Ty 8 b Év à Kl 7 b 94 8 b lx l Slg g b Py K 5 jll jll Rl Ly 6 fv fv Pv K jll Rvè g b j Îl W 3 b 94 Pfq 5 4 Rvè Gll 3 b 94 Pfq 5 43 P A Gll jv 943 jv 943 Pfq Dbq G jll 944 Pfq q j G 5 jll 944 Pfq.5457 Dbq Pll 5 b 944 Pfq L à v Iw J 6 fv Pfq P -l w Pfq L Hlfy 5 j 94 7 j L S Rzg vb R à S 5 vb Db à H Pz G Egg bl L 5 j R bq 4 j 94 57A 49 P U b jll 94 3 jll 94 58A 3 Lv U b jll 94 59A 49 Azv U b 6 b 94 b 94 6A 3468 bg jv 94 Pfq 6A 3464 T Gll û 94 û 94 Pfq 6A 3465 L ê gl Gll b 94 4 b 94 Pfq 63A 3466 Nyg Gll 3 jv 943 Pfq 34 Sw b 6 j Aq l 9 S-Lô jll 944 G T gz 57A 583 ll l ê P N 7 j j 944 b44 6A 584 P K Afq N 5 fv 943 fv 943 KRy, S l vf 489A 879 Vll Pô Il 4 vl vl 945 _Rz J Slby J. S T E F f. P T. T S / ègl 44 : ffl 4/7/3 - / 6 - gl Gg

3 f- - b f l (R g f / ègl - b f â f) / 9S 3688 Yllw b R D 9 û Pg bg Tg 6 j S-è-Égl 6 j A 37 U b N 6 j Pè vg à N 6 j P--H N 6 j A 368 Gl b N 6 j Sw b N 6 j A 368 J b N 6 j A 374 ll l ê N 7 j j 944 gl b Lzè j 944 3S 3689 ll j S 378 Rv gl ll 3 j S 368 Aq l 9 S-Lô jll A 37 Gw 8 jll 944 jll Vx--V 4 jll b 5 jll jll A 373 Sg 5 jll q U Lü 7 û Lb P û L A g 7 b b A 374 Vlw g 7 b ll A 9 b P Njg g b 944 f : T Sv Vg 9 vb vb 944 f : 6 6 7S 3687 Vllg jx U w R 7 b b S-V U w R b 944 b S 3684 A P U w R b 944 b S 3685 g U w R 3 b A 3686 E g U w R 3 b S 3683 Sbg U Sw 7 jv 945 jv g Swl 4 fv fv S 379 yl Vbl 7 fv 945 fv Pg l R G 4 fv 945 8S 374 Gllb & 6 vb 94 46A 37 F 5 fv 94 7 fv Kgbg ll Gzl j S 377 T b A 3739 P K 5 fv 943 fv 943 gl KRy Tl g Pv û û l 5 û A 374 Vll Pô 4 vl vl 945 gl Rz J Slby J Sl G -fl 8 b b 939 vllg fl A Rvè g U b j A 373 P U b jll 94 3 jll A 3733 Lv U b jll A 3734 Azv U b 6 b 94 7 b Ax U Tf 8 b A 373 ll Rv U b 5 vb 94 6 vb P à Kl 7 b 94 8 b g ll Slg b Py U Zll 5 jll jll P v Ly 6 fv fv A 375 Îl W 3 b 94 Pfq 6A 3735 bg jv 94 Pfq 3 6A 3736 T ll Gll û 94 û 94 Pfq 4 6A 3737 L ê gl ll Gll b 94 4 b 94 Pfq 5 5A 376 Rvè ll Gll 3 b 94 Pfq 6 5A 377 P A ll Gll jv 943 jv 943 Pfq 7 63A 3738 Nyg l vè ll Gll 3 jv 943 Pfq 8 5A 378 Dbq G ll G jv 944 Pfq 9 53A 379 -q j ll G 5 jll 944 Pfq 55A 373 L à v ll Iw J 6 fv Pfq 56A 373 P -l ll w Pfq q F b b 944 v gl S 8 ë N 3496 P Gblx L vl gl Px l z j 94 b jl 4659 L f bg E S-L jll L S b l L 9 j 94 j 94 jl 545 ll Vv U Fll W 8 b b ll l U Fll Glb 3 94 U Fll Glb - 9 -q A Ff L bll Hg-Kg 8 b 94 Pfq l467rzvsyv-vyz y 6 jv94 7 fv 94 3 L èg Lgwlly U W R 9 b Rzv Syv-Vyz y 6 jv94 7 fv yl Vbl 7 fv 945 fv : ffl 4/7/3-3 / 6 - gl Gg

4 f- - b f l (R g f - b f â f) / g 3 V g + / ègl 487 P fl E 5 j 944 b P l E 6 j 944 b Df l E 9 j 944 b J jll 944 ygz 5 45 L Pz L -q S-Lô jll 944 b ê vll S-Lô 6 jll jll 944 b E v w 8 jll jll 944 b R w 8 jll jll 944 b b à Al 8 jll 944 jll 944 b44 47 P T l 3 jll 944 Tl 458 Pç l 6 û 944 Tl 485 Dè bll W U wlf - Tlz 7 û û 944 b Aq v Fl Tbl 4 û û 944 b F l P P Fl 9 û 944 û 944 b g U Fll Glb 94 jl F Eb-Eël U Fll Glb 94 jl U Nw U Fll Glb 94 jl A Vlbg U Fll Glb jl P j U Fll Glb 94 jl 447 ll H- U Fll Glb 3 94 jl 348 R à Gblx U Fll Glb 5 94 jl 3459 R è l Dyl U Fll Glb 5 94 jl ll l Ly U Fll Glb jl 4 43 Tê vg U Fll Glb jl ll Flv U Fll Glb 5 94 jl Df U Fll Glb 9 94 jl A l Wbg U Fll Glb 5 94 jl E v S U Fll Glb 94 jl fl à U Fll Glb jl 3 43 P S U Fll Glb 3 94 jl D Gll à l U Fll Glb 7 94 jl 3 35 Aq v y--s U Fll Glb 9 94 jl b à S U Fll Glb jl R à l Hg U Fll Glb 5 94 jl Dq Dy j 94 A Pz U b 3 j 94 ygz Sl U b jll 94 3 jll 94 ygz Il-T U b jll 94 3 jll 94 ygz Il-Jv U b b 94 3 b 94 ygz Kw U b 6 b 94 ygz R U b j 94 3 j 94 ygz Tê l Vlï U b jll 94 3 jll 94 ygz Igl U b 3 jll 94 ygz P l Lg U b jll 94 3 jll 94 ygz 45 4 Tê Ivvy U b jll 94 3 jll 94 ygz Sï R U b b 94 3 b 94 ygz Îl l lq U b b 94 3 b 94 ygz Tv U b b 94 3 b 94 ygz y U b 8 j 94 ygz P U b 6 jll 94 ygz 5 4 Kv U b b 94 3 b 94 ygz 478 L Tg g ll l fv 945 fv G 7 b b Vll-g P j S-Ag l U wlf 8 û L Slg 4 b 94 b F 4 b 94 7 b Pvlv - H l U vq 4 b 94 3 b yv Kg 4 b 94 7 b q llvl g V 9 jv 944 jl ; l f f g ll S-Nz g V 3 j j 944 jl ; A Vx--V g V jll jl ; Sf à Vlvè g V jll jll 944 jl ; Df g V jll jll 944 jl ; q EF 94 b jl ll Abbvll b jl Sw b 6 j 944 b P l lg 6 j 944 b jl L l 39 3 jll jll 944 b jl q 7 û 944 û 944 b jl L l El û b 944 b jl Rl v Fy b 944 b A 8 vl 945 b vb 94 5 b 94 b jl L bll Al l Hlf 3 û 94 7 b 94 b N! 3 vb 94 5 b 94 b jl L Tï 4 b 94 9 b 94 b jl ll Pv jll 943 b jl Dbq à jv jv 945 Pfq b jl 4769 L x j 3 û 94 4 b 94 b jl 44 : ffl 4/7/3-4 / 6 - gl Gg

5 f- - b f l (R g f / ègl - b f â f) / 547 L D Jbl 9 û L Tb U T j L Rl ll Gzl R q v (Hy) 3 b L z l Al ll S z 5 fv L l-al U Lü 7 û L èg Lgvlly U w R 9 b lvx - l g U w R 6 b b ll S Efl U w R 6 b b W U w R 9 b A + g y y A vf l q F U w R b b A «P» U w R b 944 b P à S U w R 9 b 944 b 944 b L f Slâ U w R 3 b 944 b R à v U w R 3 b b 944 b L -q fl U w R 3 b 944 b 678 Fll à Nff U w R 9 b T ll Gll û 94 Pfq l A P 3737 L ê gl ll Gll b 94 4 b 94 Pfq l A P Nyg l vè ll Gll 3 jv 943 Pfq l A P Fll - ll Plg R Il fv 944 Pfq Fll - ll Plg N Il fv 944 Pfq Fll - ll Dbq R-N Il fv 944 Pfq Fll - ll Îl Kwjl Il fv fv 944 Pfq l - ll Dbq Egb Il 8 fv 944 Pfq l - ll P Py Il fv fv 944 Pfq 5 D l f Pll Sl II 5 b 944 Pfq 58 P Ubgl Sl II 5 vb 944 Pfq 484 A l Kb D 9 fv 945 Pfq 3 5 -ffv w Ibg Pfq 4 5 P Ibg 6 j 945 Pfq S S S 8 b 94 Pfq ygz 6 64 K S S 8 b 94 Pfq ygz R G S S 4 b 94 Pfq ygz K S S 3 b 94 jv 94 Pfq ygz Eb à G S S 4 jv 94 Pfq ygz 65 Rvè Sl S S 7 jv 94 Pfq ygz 643 P l lg J S S b 94 b 94 Pfq ygz 684 S S 6 jv 94 jv 94 Pfq ygz Sg S S 9 fv 94 5 fv 94 Pfq ygz 4 73 Fê Tl U Fll W b b 939 Tl Pl Hl U Fll W 9 b 939 b 939 Tl ll l z U Fll W 9 b 939 b 939 Tl K wy U Fll W b b 939 Tl 8 7 P Tzów-Lbl U Fll W 7 b b 939 Tl Sèg Vv U Fll W 8 b b 939 Nël ffv Sz 8 b 939 Tl 3 7 D b à K U Fll W b b 939 Tl L : l 8 6 j 944 b jl L : l Alby 6 j 944 b jl L 4 j j 944 b jl L bg b 5 jll jll 944 b jl L Av b 8 jll jll 944 b jl L Tg 6 j 944 b jl L E 6 j j 944 b jl L g Gw 8 jll 944 jll 944 b jl L l 39 l 3 jll jll 944 b Tg Kg Tbl 7 û 944 û 944 b jl bjf Fl Tbl 4 û û 944 b jl Ff j 94 3 j 94 ygz P l Lg U b j 94 3 j 94 ygz 45 4 A l U E b 943 ygz Pl S bl f G 7 jll jll 944 Pfq ygz Hy - l v 6555 L lg S Fll F 4 û 943 jl 6558 L Vl P l 3 DI US 3 b 943 jl 6557 g Lg 5 vb vb 943 jl ffl - Az : l 6564 l jl Dg Al Yllw Dbq l 5 û 944 jl Pl 659 L è l b l Vg b 944 b 944 jl L ll q à Hlzw l y 6 jv 945 jl 659 L D b Al 3 fv fv 945 jl jl ; l bg 44 : ffl 4/7/3-5 / 6 - gl Gg

6 f- - b f l (R g f / ègl - b f â f) / l fl U 94 v gl A v Hl U 94 v gl A v R U 94 v gl P Vlly U v gl Pl U 3 94 v gl Gl U v gl è q E l. S Dy - Df vl v Lg l l H l 3 94 Dq ( ) bg-q Dy - Df vl v l Lg bg-q 3 94 Dq ( ) l H l Slz jll 94 L l 5 v L F à x f 9 j 94 jl Aq l lg P b Zz W 3 b 943 jl Tlz - D Aq bl l 4 lb Rg 9 û 944 jl L Hv A b 944 b 944 ygz f Sglg 6 b 944 U W R ll ll L q l 5 b 944 jl bll 9 b vl à K G -fl 3 vb ll Nz Gb Égy 6 j E 7 j j 944 b 3 97 R K G L 3 b b 944 b ffv S-Lô E b jll 944 jll 944 A Vll yè 7 b b jx à W & 93 U W R gvll 3 b b G S-R Df A El à V jv Yy Ply û g bvy 4 û S6 b Tbg Pfq b Dv l à Gzl q à Svv R - U Tf 4 vb 94 jl 558 l l Dg - Pv 5 û 944 jl 55 f l Pv 9 vb vb 943 Pfq jl 55 b l 78 l f bg 6 j 944 jl A - U W 553 F Al à lvx R 7 b 944 jl G - b 55 L è Al yïq 3 jv 94 jl 5675 fx Hll A l ll 8 b 944 jl 5735 Dbq Yllw Tê à Ag jll 944 Pfq jl R l v v 5783 ll Kl Slg 3 jll û 944 E jl D l 8 bg 5866 D El S - jll 94 jl L ll H q à Hlzw l y 6 jv 945 jl ll fv è 6365 Slvy v 3 b b 943 jl N - Dbq à Nvll b D 6 j 944 jl vl - q à b 6678 â Vl 6 j 944 jl D f l 663 F l Ell bg j 944 jl 693 l -q jll 944 jl 6969 b l ê vll L v v S-Lô jll jll 944 jl 6977 P V 9 L g! 5 û û 944 jl A L Kf 8 fv jl Hôl 5 û 944 jl L Db vb 944 jl D 7 7 T I 3 vb 944 jl E L f G 8 jv 945 jl F L fê Év û 944 jl A b 943 jl A y 9 fv 945 Pfq jl Dè ffv Pl vb 94 vb 94 jl D ll Ag jv 94 jl E 9 9 ll Gg 8 jll 944 jl F ll Lb jl 44 : ffl 4/7/3-6 / 6 - gl Gg

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

Pilou. Impre rie PEAU

Pilou. Impre rie PEAU M N 4 - EM VN L ENT à 2 9 IS 28 SD i fm i L l Vi 7, : 28 i bli l i P Di ii l D l : i i m L i lx i A F imi i M i i Syl mm i : S i ii l i b A A liq Ag ib i L P Pili i D i M Pi Gill i K Alb i l y S : i i

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin G G à É FÉ 0 ppç pp g Q [ 0 p g pq éq è gé g p éé q QÉB Qéb y qq p bé éé pp éà p pp g bé Qéb épé ég Qéb pé bé éé «é ppy épé x «p q ép âg 7 pq p 5 é q p 88 é épp b p égq pp b pp Fç pp g Q x b ég Qéb «Bp

Plus en détail

2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile

2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile 2EVHUYDWRLUH L v d l oobl Dgo ov 2012 / 2013 C do édé l Aoo Nol o l Foo Aoobl Sv éd ov 2 ll 44483 CARQUEFU CEDEX obvo@f-o.f é à édo : Jol Gobl Av l ollboo d : Mo Vl Phl L Gll Edo 10/2012, Cqfo (44) 41

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

sessions story 2014 Forum come a volunteer How to be mile an alumni ess Make BC S ED New application proc p for Forum Message from the New Friendshi

sessions story 2014 Forum come a volunteer How to be mile an alumni ess Make BC S ED New application proc p for Forum Message from the New Friendshi c. f. www i l y v 14 F c li 20 b w C Sil c H B i k M lic h ED w f f F N g hi M i w F N Th 2 014 i yh bg f h v c 300 x C ic O fif w, h C l liic l y c. T c hy ck b h, lci hi v ic wih cii y -k. Thi y w lgi

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS !"# SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS INTRODUCTION :!"# DEFINITION : # % & ' ( ) # # ) * + # #, #, -",.*",.*"/01- SYSTEME D EXPLOITATION MS-DOS : "%&'(!&"(%) +# -",.*" 2(# "%"&""&"(%) -",.*" 2 #-",.*" 3

Plus en détail

«Les Variabilistes II» Mission T60

«Les Variabilistes II» Mission T60 «Les Variabilistes II» Mission T60 du lundi 23 au samedi 28 février 2009 Sommaire Les missionnaires Les cibles programmées Les observations effectuées Remerciements Les résultats obtenus Les missionnaires

Plus en détail

Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC

Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC Groupe de produits Valable à partir du 01.01.2014 Trafic marchandises Trafic par wagons complets Contenu 1. Domaine de validité de l'offre

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique 3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique Financement du système de santé, aujourd'hui et en cas d'acceptation de l'initiative sur la caisse unique: exemple d'une famille avec

Plus en détail

& "# " "#$ '# "" ( "( ( "( "# ##"#,-.),- 2# 3 4 # 56''7 # "8$ # 1 "" $ *# ()( $ 5 )" ) 2 *$ # * ). + )1 " # "" #.. =$ > " " ) 1

& #  #$ '#  ( ( ( ( # ###,-.),- 2# 3 4 # 56''7 # 8$ # 1  $ *# ()( $ 5 ) ) 2 *$ # * ). + )1  #  #.. =$ >   ) 1 !"#$ %#"#"" #""" $ & "# " "#$ '# "" ( "( ( "( )$*+## "# ##"#,.), //,0"**, ##), 11## 2# 3 4 # 56''7 # "8$ 2#1")#"" $/9"56''7# "#".** # 1 "" $ *# ()( $!" #$ # (1"""(, : / ;#

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 Bisnode Faillites et créations arrêtées au mois de Mai 2013 Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 731b du CO: dissolutions d entreprises aux dépens de la collectivité. Entre janvier

Plus en détail

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage (Valable à partir du 01.01.2013) 1 Personnes assurées (plan de prévoyance AL) La prévoyance professionnelle obligatoire des personnes

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

Supplément Nouveautés 2015

Supplément Nouveautés 2015 Ki d pli Trèfl à 4 fill Blb Cry Gri Cr Cffr rmiq Pr d prli d r prj, ccz- : Pl Arbr Cri : Gii CODRON Pblici : 06 15 25 61 27 - Jill 2014 Dcm ph crcll - Crdi ph : G. CODRON & Fli. Spplm N 2015 L gl pbliciir

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 01. Qui nous sommes NÉ EN 2013 Du besoin de simplifier l accès au financement pour les PME, d apporter des réponses globales à leurs besoins financiers,

Plus en détail

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France!

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! P. Bouché, E. Decoster et L. Halbert (Université Paris Est, LATTS)! Institut du Monde Arabe, Paris, Rencontres du Fonds d Épargne 31 Mars 2015

Plus en détail

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire Séquence 10 Géométrie dans l espace Sommaire 1. Prérequis 2. Calculs vectoriels dans l espace 3. Orthogonalité 4. Produit scalaire dans l espace 5. Droites et plans de l espace 6. Synthèse Dans cette séquence,

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

PLUS-VALUES ET GAINS DIVERS

PLUS-VALUES ET GAINS DIVERS PLUS-VALUES ET GAINS DIVERS Déclaration n 2042 3 PLUS-VALUES ET GAINS DIVERS TAXABLES À 16 % Gains de cessions de valeurs mobilières, de droits sociaux et assimilés taxables à 16 %................................

Plus en détail

Approximations variationelles des EDP Notes du Cours de M2

Approximations variationelles des EDP Notes du Cours de M2 Approximations variationelles des EDP Notes du Cours de M2 Albert Cohen Dans ce cours, on s intéresse à l approximation numérique d équations aux dérivées partielles linéaires qui admettent une formulation

Plus en détail

Sur les pas d Anne Morgan

Sur les pas d Anne Morgan S l pa d A Moga Bléao, V--A, Soo, Az-l-Châa, Co-l-Châa Edé pa la Coaé d Co d Val d l Al C-déov L CARD * a v d l A dévaé * Coé Aéa po l Régo Dévaé Ch a, Da vo dè l, vo dadz à qo bl o d CARD. J a oé alb

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Pr rl Py--Dô, v civi i r c, riv iq, cr c Acii i iv c l r ri rc, ci rcr i ll v l vcc, O rr i r f r liir (ESS) ciif, c l ci l ci j rôl ll rri, i iv cr c r l ii l rg v l ci l

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

TUBES ET ACCESSOIRES Serrurier A ailettes Construction Canalisation Spéciaux

TUBES ET ACCESSOIRES Serrurier A ailettes Construction Canalisation Spéciaux TUBES ET ACCESSOIRES 47 Serrurier A ailettes Construction Canalisation Spéciaux Possibilité d autres sections sur demande. Les caractéristiques indiquées sont théoriques et non garanties. TUBES 48 TUBES

Plus en détail

NOTICE POUR VOUS AIDER À REMPLIR VOTRE DÉCLARATION DES REVENUS DE 2010

NOTICE POUR VOUS AIDER À REMPLIR VOTRE DÉCLARATION DES REVENUS DE 2010 N 2041-NK DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES N 50796 # 11 NOTICE POUR VOUS AIDER À REMPLIR VOTRE DÉCLARATION DES REVENUS DE 2010 Cette notice ne se substitue pas à la documentation officielle de

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé

Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé Chapitre 15 Applications informatiques Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé deux applications informatiques téléchargeables gratuitement sur le site www.digilex.ch. La première

Plus en détail

Modélisation des risques

Modélisation des risques 2 Modélisation des risques 2. Introduction L objectif de ce chapitre est de présenter les modèles de base utilisés pour décrire le comportement aléatoire d un risque en actuariat pour une période xe. Les

Plus en détail

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013 kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 0/09/0 Fondements Nom et forme juridique Principe But Tâches Art. Sous le nom de kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de

Plus en détail

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas Classe d'âge Nombre de cas 0-9 683 10-19 143 20-29 635 30-39 923 40-49 592 50-59 716 60-69 626 70-79 454 80-89 156 90-99 9 Classe d'âge Nombre

Plus en détail

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14 Votre Votre partenaire partenaire 2014 2014 ««TOUT-EN-UN»» les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés e-solutions vos avantages & objectifs AVANTAGES

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

Simulation de variables aléatoires

Simulation de variables aléatoires Chapter 1 Simulation de variables aléatoires Références: [F] Fishman, A first course in Monte Carlo, chap 3. [B] Bouleau, Probabilités de l ingénieur, chap 4. [R] Rubinstein, Simulation and Monte Carlo

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant :

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant : Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Réservé pour l OHMI: Date de réception Nombre de pages Demande d enregistrement international relevant exclusivement du protocole de Madrid OHMI-Form

Plus en détail

CHAPITRE V. Théorie de l échantillonnage et de la quantification

CHAPITRE V. Théorie de l échantillonnage et de la quantification CHAPITRE V Théorie de l échantillonnage et de la quantification Olivier FRANÇAIS, SOMMAIRE I INTRODUCTION... 3 II THÉORIE DE L ÉCHANTILLONNAGE... 3 II. ACQUISITION DES SIGNAUX... 3 II. MODÉLISATION DE

Plus en détail

OUTILS EN INFORMATIQUE

OUTILS EN INFORMATIQUE OUTILS EN INFORMATIQUE Brice Mayag brice.mayag@dauphine.fr LAMSADE, Université Paris-Dauphine R.O. Excel brice.mayag@dauphine.fr (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 1 / 35 Plan Présentation générale

Plus en détail

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13 les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés @ -mailing CONSEIL > Stratégie orientée aux objectifs > Segmentation clientèle & potentiel de marché

Plus en détail

Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles

Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles CEA-N-1195 Note CEA-N-1195 Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles Service d'etudes de Protections de Piles PROPAGATION DES NEUTRONS

Plus en détail

Le présentoir virtuel. Paul FABING

Le présentoir virtuel. Paul FABING L préir virl Pl FABING L x L'ffi ri ' viié q pr fibl prpri ri éjr A i 80% r ifri ppr xi à l'ffi ri C ppr v b hz l prir ri 50% Frçi éqipé rph L û xi à ir vi l 3G pr l érgr prhibiif rriir è r ri i ff L'

Plus en détail

COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE. Quarante-huitième session Genève, 20 et 21 octobre 2003

COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE. Quarante-huitième session Genève, 20 et 21 octobre 2003 ORIGINAL : anglais DATE : 18 juillet 2003 F UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE Quarante-huitième session Genève, 20 et 21 octobre

Plus en détail

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Marché du travail / Assurance-chômage Mesures du marché du travail Markus Weber 07.06.2013

Plus en détail

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4 LIT TT TU, HVT, LUTH, / LNT AIN TU 1/11 1/11 1/11 F TU (fonction choix k7) /1 /1 /1 GIT TU /1 /1 /1 TN TU 6/16 6/16 6/16 VNTIL PTIQU 7/17 7/17 7/17 ANNING TU ALL TU LN TU 1 1 1 II TU UNT TU TU PLATAU L

Plus en détail

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 1 1 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 2 36 31 août PTB 2015 37 38 7 14 1 8 15 OP 104 1 2015 OP PT Té BO

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours Statistiques relatives aux pratiques de paiement: Statistiques relatives aux pratiques Les de paiement: performances Les performances des des Éditeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 892

Plus en détail

DÉCLARATION DES REVENUS DE 2008 NOTICE

DÉCLARATION DES REVENUS DE 2008 NOTICE N 2041-NOT-DSF N 50796 # 09 DÉCLARATION DES REVENUS DE 2008 NOTICE La charte du contribuable : des relations entre le contribuable et l administration fiscale basées sur les principes de simplicité, de

Plus en détail

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP 6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref La prévoyance professionnelle constitue le 2 e pilier

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino Statistiques des comportements de paiement: le comporte Statistiques des comportements ment de paiement: de paiement le comportement des de entreprises en Suisse 4 ème trimestre et perspectives 2009 Editeur:

Plus en détail

Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010

Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010 Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010 Toujours à vos côtés - notre package «services en plus». Plus de produits, plus de marques, plus de choix Simplement tout. Tout ce dont vous avez besoin pour

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

W i r e l e s s B o d y S c a l e - i B F 5 T h a n k y o u f o r p u r c h a s i n g t h e W i r e l e s s B o d y S c a l e i B F 5. B e f o r e u s i n g t h i s u n i t f o r t h e f i r s t t i m

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

#"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($

#$&'$+* ( ),'-.'($ %($ "#$%&' #(%)*"" (#%*!"!#$"! -!"!#$"!! -!"!#$"!./% -!"!#$"! #"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($ % & % '!#(! "! $#) #!* +,!(")"",#./ & 0!,$#!1!"!#1 $#!* ** +" + 1! 0! $!,#!,! $,! 2! $3! 1! $ 1+4!"$"#)1,##" 56./78#!

Plus en détail

CALCUL DES PROBABILITES

CALCUL DES PROBABILITES CALCUL DES PROBABILITES Exemple On lance une pièce de monnaie une fois. Ensemble des événements élémentaires: E = pile, face. La chance pour obtenir pile vaut 50 %, pour obtenir face vaut aussi 50 %. Les

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL MM11(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL (Règle 30 du règlement d exécution commun) IMPORTANT 1.

Plus en détail

ANNALES SCIENTIFIQUES DE L É.N.S.

ANNALES SCIENTIFIQUES DE L É.N.S. ANNALES SCIENTIFIQUES DE L É.N.S. Y. KATZNELSON Sur les algèbres dont les éléments non négatifs admettent des racines carrées Annales scientifiques de l É.N.S. 3 e série, tome 77, n o 2 (1960), p. 167-174.

Plus en détail

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES LA EURE DE AE POUR LA DÉTERINATION DE PÉRIODE RADIOACTIVE CEA ACLAY, DEN/DAN/DPC ervice d Études Analytiques et de Réactivité des urfaces Laboratoire de développement Analytique Nucléaire Isotopique et

Plus en détail

Protection des données lors de l utilisation de l infrastructure électronique de la Confédération

Protection des données lors de l utilisation de l infrastructure électronique de la Confédération Département fédéral de justice et police (DFJP) Office fédéral de la justice (OFJ) Domaine de direction Droit public Unité Projets et méthode législatifs Mai 2009 / BD / NAH Protection des données lors

Plus en détail

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.»

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.» d x, P d l l d V g d l v m dé l c (c F. Il - d d fm l pblc d A T f GRE p d q d vc d é m L é l l) c C é l, p l q b c m p l Ed c h p v d m l f d c q d g m é, l c f dv S pl l d c d d l g g m, v c œ ch d f

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

DAB+ TUNER BOX 945. Enjoy it. Notice d'utilisation

DAB+ TUNER BOX 945. Enjoy it. Notice d'utilisation DAB+ TUNER BOX 945 Enjoy it. Notice d'utilisation Table des matières Consignes de sécurité... 3 Utilisation conforme...3 Instructions de montage...3 Déclarations du fabricant... 3 Garantie...3 Déclaration

Plus en détail

Renseignements relatifs aux baux de location pour 2014-2015

Renseignements relatifs aux baux de location pour 2014-2015 Renseignements relatifs aux baux de location pour 2014-2015 Siège social Siège social 1400, boul. Guillaume-Couture Lévis (Québec) G6W 8K7 6 735,7 1 654 611,60 $ Abitibi-Témiscamingue-Nord-du-Québec 53,

Plus en détail

HGC CHAUDIÈRE À EAU CHAUDE ET CHAUFFE-EAU AU GAZ. Modèle: Conservez ce manuel pour références ultérieures

HGC CHAUDIÈRE À EAU CHAUDE ET CHAUFFE-EAU AU GAZ. Modèle: Conservez ce manuel pour références ultérieures Modèle: HGC DNS-0629 Rév.A Fabriqué par: CHAUDIÈRE À EAU CHAUDE ET CHAUFFE-EAU AU GAZ Conservez ce manuel pour références ultérieures Corporation UTC Canada DIVISION ICP 3400, boul. Industriel Sherbrooke,

Plus en détail

Probabilités III Introduction à l évaluation d options

Probabilités III Introduction à l évaluation d options Probabilités III Introduction à l évaluation d options Jacques Printems Promotion 2012 2013 1 Modèle à temps discret 2 Introduction aux modèles en temps continu Limite du modèle binomial lorsque N + Un

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

L assurance d indemnité journalière en cas de maladie : problèmes en relation avec le droit du travail

L assurance d indemnité journalière en cas de maladie : problèmes en relation avec le droit du travail Bulletin d information sur le droit du travail et des assurances sociales 01/11 L assurance d indemnité journalière en cas de maladie : problèmes en relation avec le droit du travail Système légal Droit

Plus en détail

RECEPTION. Liste de prix CANADA

RECEPTION. Liste de prix CANADA RECEPTION Liste de prix CANADA Révision du 5 janvier 2015 Résumé des modifications La mise à jour web de la liste de prix Reception, datée du 5 janvier 2015, inclut les modifications suivantes : DATE SECTION

Plus en détail

Dérivation : cours. Dérivation dans R

Dérivation : cours. Dérivation dans R TS Dérivation dans R Dans tout le capitre, f désigne une fonction définie sur un intervalle I de R (non vide et non réduit à un élément) et à valeurs dans R. Petits rappels de première Téorème-définition

Plus en détail

Calcul différentiel sur R n Première partie

Calcul différentiel sur R n Première partie Calcul différentiel sur R n Première partie Université De Metz 2006-2007 1 Définitions générales On note L(R n, R m ) l espace vectoriel des applications linéaires de R n dans R m. Définition 1.1 (différentiabilité

Plus en détail

Documentation SecurBdF

Documentation SecurBdF Documentation SecurBdF SECURBDF V2 Protocole de sécurité de la Banque de France SecurBdF V2 DIRECTION DE L'INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Sommaire I 1 Contexte... 1 2 Références... 1 3 Cadre...

Plus en détail

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse page 8 AGREGATIN de MATHEMATIQUES: 1991 1/5 externeanalyse concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse NTATINS ET DGFINITINS Dans tout le problème, R+ désigne l intervalle

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Christoph Hegg Nicole Bauer, Jacqueline Frick, Eike von Lindern, Marcel Hunziker Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige

Plus en détail