ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes"

Transcription

1 ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

2 INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10

3 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 3

4 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : UN SPECTRE LARGE 21 membres Parmi les acteurs les plus dynamiques du marché Diffusent leurs offres : tant en IARD qu en assurances de personnes, en assurance du patrimoine ou du voyage à destination des particuliers et des entreprises + de intermédiaires Réseaux Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 4

5 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES OBJECTIFS VALORISER la place des courtiers grossistes dans la réglementation française et européenne FAIRE RECONNAÎTRE les spécificités et les contributions de ce métier par des actions coordonnées Assurer la représentation de la profession, DÉFENDRE SES INTÉRÊTS vis-à-vis des tiers FORMER UN GROUPE DE RÉFLEXION permettant d être force de proposition sur le marché DEVENIR UN ACTEUR REPRÉSENTATIF légitime auprès du secteur et du grand public Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 5

6 UN DISPOSITIF D ÉCOUTE ET DE REMONTÉE DES ATTENTES Auprès des COURTIERS et des ASSUREURS Vocation et objectifs de l enquête Mieux connaître la perception et les attentes des courtiers de proximité et des assureurs envers les courtiers grossistes Mesurer leur niveau de satisfaction et leurs attentes Identifier leurs problématiques et leurs enjeux face aux évolutions de la profession seuls les courtiers de proximité avaient été interrogés le périmètre de l étude a été étendu aux assureurs Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 6

7 RÉSULTATS DE L ÉTUDE Bernard Sananès Président de l institut CSA

8 MÉTHODOLOGIE DE L ENQUÊTE COURTIER ASSUREUR UNIVERS D ENQUÊTE Cabinets de courtage de proximité UNIVERS D ENQUÊTE 153 Dirigeants et cadres d organismes d assurance TAILLE DE L ÉCHANTILLON 975 Courtiers de proximité ont répondu au questionnaire TAILLE DE L ÉCHANTILLON 60 Assureurs ont répondu au questionnaire RECUEIL DES DONNÉES Enquête on-line RECUEIL DES DONNÉES Enquête par téléphone Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 8

9 DES CABINETS RÉPARTIS SUR TOUT LE TERRITOIRE ET TRÈS DIVERS EN TERMES D ANCIENNETÉ COURTIER Votre code postal : Depuis combien d'années votre cabinet existe-t-il? 10 ans 18% 17% 20% 2 ans ou - 13% (16% en 2013) 3 à 5 ans 19% 12% 31% 6 à 10 ans 19% 11 ans et + 48% Autres : 3% Monaco/DOM- TOM/etc. Non précisé 2% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 9

10 DES COURTIERS INDÉPENDANTS POUR LA PLUPART COURTIER Combien de personnes travaillent pour votre cabinet y compris vous-même? Appartenez-vous à un groupe ou êtes-vous courtier indépendant?? Non précisé Appartient à un groupe Courtier indépendant - De 6 salariés 86 % De 6 à 10 salariés 7 % 11 salariés et + 5 %? Non précisé 3% 5,2 salariés Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 10

11 LES COURTIERS GROSSISTES UNE OFFRE ALTERNATIVE ET COMPLÉMENTAIRE Quelle part les courtiers grossistes représentent-ils dans votre chiffre d affaires? Avec quel(s) courtier(s) grossiste(s) travaillez-vous? COURTIER - de 20% du chiffre d affaires de 20 à 80% + de 80% 9% 48% 37% 4,8 courtiers grossistes (4,2 en 2013) 91% des courtiers de proximité travaillent avec plusieurs courtiers grossistes Dont au moins 5 courtiers grossistes : 50 % Dont au moins 8 courtiers grossistes : 14 % (7% en 2013) Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 11

12 DES CABINETS LE PLUS SOUVENT GÉNÉRALISTES COURTIER Sur quels types de produits travaillez-vous? Assurances ,4 produits (7,0 en 2013) (59% en 2013) (58%) (41%) (2%) (26%) (20%) Autres produits cités (1 à 2% de citations) Assurance santé (Mutuelle, hospitalisation) Garantie des Risques Locatifs / Garantie des Loyers Impayés Assurance retraite / retraite complémentaire Assurance immobilier Prévoyance GFA Enquête de satisfaction pour le Syndicat

13 UN ECHANTILLON VARIÉ DES ORGANISMES D ASSURANCES ASSUREUR Au sein de votre société, vous travaillez plutôt pour la branche? 63% Assurance de personnes 43% IARD 8% Assurance vie Vous travaillez pour : Une compagnie d assurance Une mutuelle Une institution de prévoyance Ne souhaite pas répondre 13% 8% 5% 80% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 13

14 DES ASSUREURS QUI DIVERSIFIENT AUSSI LEURS PARTENAIRES COURTIERS GROSSISTES ASSUREUR Avec quel(s) courtier(s) grossiste(s) travaillez-vous au sein de votre branche d activité? 88% des assureurs travaillent avec plusieurs partenaires 4,7 partenaires Dont au moins 5 courtiers grossistes : 58 % Dont au moins 8 courtiers grossistes : 12 % Depuis combien de temps travaillez-vous avec des courtiers grossistes? 2 ans ou moins 3 à 5 ans 6 à 10 ans 11 ans et plus 3% 23% 33% 40% Enquête de satisfaction pour le Syndicat

15 MISSION DES COURTIERS GROSSISTES

16 PRINCIPALES MISSIONS DES COURTIERS GROSSISTES SELON LES CABINETS Quelle est selon vous la mission principale des courtiers grossistes en assurance? COURTIER ASSUREUR 34% Obtenir DES TARIFS COMPÉTITIFS Concevoir des PRODUITS INNOVANTS 22% 17% Concevoir des PRODUITS INNOVANTS Apporter un volume de CHIFFRE D AFFAIRES aux organismes 17% 17% ACCÈS à des organismes d'assurances auxquels vous n'auriez pas accès Permettre D ACCÉDER À UN RÉSEAU de distribution 17% 5% Faire bénéficier les clients de la qualité de gestion des courtiers grossistes Vous développer sur des MARCHÉS DE NICHE 13% 4% Lobbying en faveur de votre profession auprès des instances gouvernementales Aider les courtiers de proximité au RESPECT DE LA RÉGLEMENTATION 10% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 16

17 ATTENTES À L ÉGARD DES COURTIERS GROSSISTES COURTIER Selon vous les missions suivantes font elles ou devraient-elles faire partie du rôle des courtiers grossistes en assurance? ST oui ST oui 95% Obtenir des tarifs compétitifs auprès des organismes d'assurances Apporter des outils de vente en ligne sur Internet 82% 93% Concevoir des produits innovants Mener des actions de lobbying en faveur de votre profession auprès des instances gouvernementales 81% 92% 86% 85% Permettre d'accéder à des organismes d'assurances auxquels vous n'auriez pas accès en direct Faire bénéficier les clients de la qualité de gestion des courtiers grossistes Former/informer sur les produits et services Former/informer sur les évolutions réglementaires en matière d'assurance Aider à gérer les réclamations ou litiges avec les clients 79% 79% 84% Fournir des outils de gestion Aider à remplir les obligations d'information et de conseil 78% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 17

18 ATTENTES À L ÉGARD DES COURTIERS GROSSISTES ASSUREUR Selon vous les missions suivantes font elles ou devraient-elles faire partie du rôle des courtiers grossistes en assurance? ST oui 97% Animer les réseaux et assurer la promotion des offres ST oui Concevoir des offres compétitives 83% 95% Permettre d'accéder à un réseau de distribution sélectionné Vous apporter des solutions complémentaires à vos propres offres 80% 95% 93% Concevoir des produits innovants Apporter un volume de chiffre d'affaires aux organismes d'assurances Assurer la gestion des contrats par délégation des compagnies 75% 90% Vous développer sur des marchés de niche Vous permettre de mutualiser les risques techniques 73% 85% Aider les courtiers de proximité au respect de la réglementation Contribuer au pilotage technique des contrats cadres 70% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 18

19 VALEUR AJOUTÉE DES COURTIERS GROSSISTES

20 UN MAILLON INDISPENSABLE DANS LA CHAÎNE DE DISTRIBUTION DES CONTRATS D ASSURANCE D une façon générale, considérez-vous que, dans votre pratique professionnelle, les services des courtiers grossistes avec lesquels vous travaillez sont 94% 98% COURTIER ASSUREUR 79% estiment que les courtiers grossistes sont un MAILLON INDISPENSABLE de la chaîne de distribution des contrats d assurance 77% estiment que les courtiers grossistes FACILITENT LA MISE EN RELATION avec les organismes d assurance Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 20

21 APPORTS DE LA PROFESSION DE COURTIERS GROSSISTES Dans quelle mesure, êtes-vous d accord ou pas avec les affirmations suivantes? COURTIER ASSUREUR ST Accord 81% Ils ont une VALEUR AJOUTÉE dans la chaîne de distribution des contrats d assurance ST Accord 93% 88% Ils sont COMPLÉMENTAIRES des organismes d assurance 92% 90% Ils permettent de maintenir une OFFRE ALTERNATIVE à l offre des organismes d assurance 7% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 21

22 DES CABINETS SATISFAITS DES SERVICES DES COURTIERS GROSSISTES Aujourd hui, êtes-vous globalement satisfait des services que vous rendent les courtiers grossistes avec lesquels vous travaillez? COURTIER (81% en 2013) ASSUREUR 85% 83% OUI OUI Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 22

23 DES CABINETS SATISFAITS DES SERVICES DES COURTIERS GROSSISTES COURTIER Et plus précisément, trouvez-vous que les courtiers grossistes avec lesquels vous travaillez remplissent bien les missions suivantes? Obtenir des TARIFS COMPÉTITIFS auprès des organismes d assurances Vous apporter des outils de VENTE EN LIGNE SUR INTERNET Satisfaits 74% 72% Concevoir des PRODUITS INNOVANTS 72% Vous permettre D ACCÉDER À DES ORGANISMES D ASSURANCES auxquels vous n auriez pas accès en direct 71% Faire bénéficier vos clients de la QUALITÉ DE GESTION des courtiers grossistes 69% (67%) (65%) Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 23

24 UN CAPITAL CONFIANCE ÉVIDENT DE LA PART DES ASSUREURS ET DES COURTIERS Face aux enjeux de la profession de courtier, les courtiers grossistes sont-ils, selon vous, bien placés pour vous accompagner? COURTIER ASSUREUR 80% estiment que les courtiers grossistes sont BIEN PLACÉS POUR LES ACCOMPAGNER 95% estiment que les courtiers grossistes sont BIEN PLACÉS POUR LES ACCOMPAGNER Envisagez-vous de développer votre activité avec les courtiers grossistes avant la fin de l année 2015? ST Oui 85 % 53% ASSUREUR 32% 15% Oui certainement Oui probablement ST non Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 24

25 CONNAISSANCE ET PERCEPTION DU RÔLE DU SYNDICAT 10

26 UNE PROFESSION PEU FÉDÉRÉE MAIS ATTENTIVE COURTIER Etes-vous adhérent à un syndicat de courtiers? Seriez-vous intéressé à le devenir? Quelles seraient vos attentes si vous adhériez à un syndicat de courtiers? (question ouverte)? NON PRÉCISÉ ADHÉRENT NON ADHÉRENT 23% souhaitent adhérer Leurs attentes Représentation et promotion de la profession Assistance et conseil De l information Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 26

27 SYNDICAT 10 : UNE NOTORIÉTÉ EN HAUSSE AUPRÈS DES COURTIERS ET BIEN INSTALLÉE CHEZ LES ASSUREURS Avant cette enquête, aviez-vous entendu parler du Syndicat 10? Les courtiers grossistes du Syndicat 10 se sont fortement mobilisés ces derniers mois sur des sujets majeurs pour l avenir du secteur de l Assurance (ANI, LAB, DIA2, ). Considérezvous que leur action a été? ASSUREUR 82% OUI 26% 30% NON 82% COURTIER % OUI 87% 31% Indispensable Très utile Plutôt utile Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 27

28 UN SYNDICAT PERÇU COMME LÉGITIME ET EFFICACE Le Syndicat 10 est un syndicat professionnel regroupant des courtiers grossistes souscripteurs en assurance. Selon vous, un syndicat comme le Syndicat 10 peut-il être efficace COURTIER ASSUREUR ST Accord 83% 80%...pour FORMER UN GROUPE DE RÉFLEXION sur le secteur professionnel de l'assurance...pour REPRÉSENTER ET DÉFENDRE les intérêts du courtage de proximité vis-à-vis des tiers ST Accord 87% 77% 79%...pour FAIRE RECONNAÎTRE les spécificités et les valeurs du métier de courtier 82% 79%...pour représenter et défendre les intérêts du courtage de proximité vis-à-vis des instances européennes pour être force de proposition face aux évolutions du marché 92% 75%...pour vous accompagner dans les évolutions de votre métier pour être porteur de valeurs éthiques et professionnelles au sein de ses membres 82% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 28

29 CONCLUSION

30 POUR CONCLURE Des attentes à l égard de la profession qui couvrent un CHAMP TRÈS LARGE Des représentations du métier de courtier grossiste qui se cristallisent autour de certaines missions emblématiques COURTIER ASSUREUR Obtenir des TARIFS COMPÉTITIFS auprès des organismes d assurances Concevoir des PRODUITS INNOVANTS Concevoir des PRODUITS INNOVANTS Apporter un volume de CHIFFRE D AFFAIRES aux organismes Permettre L ACCÈS À DES ORGANISMES D ASSURANCE auxquels ils n auraient pas accès en direct Permettre D ACCÉDER À UN RÉSEAU de distribution Vous développer sur des MARCHÉS DE NICHE Aider les courtiers de proximité au RESPECT DE LA RÉGLEMENTATION Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 30

31 POUR CONCLURE Les courtiers grossistes apportent des solutions que les compagnies n apportent pas aux courtiers de proximité Ils conçoivent des offres complémentaires à celles des assureurs Les courtiers grossistes ont une compétence technique supérieure à celle des courtiers de proximité Les courtiers grossistes sont réactifs, ils font évoluer rapidement les offres, les produits Les courtiers grossistes sont en avance sur les marchés La force des courtiers grossistes, c'est de mettre à disposition des petits courtiers des extranets qui leur permettent de faire des tarifications et donc de sortir un contrat depuis leur bureau Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 31

32 POUR CONCLURE Le syndicat 10 peut valoriser notre profession Le Syndicat 10 doit apporter de l information sur les obligations des courtiers (devoir de conseil, contrôle ACP ) Le Syndicat 10 doit représenter la profession face aux pouvoirs publics Le syndicat 10 peut communiquer sur l utilité des courtiers auprès du Grand Public Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 32

33 TABLE RONDE : SYNDICAT 10 Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 33

PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10

PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 1 milliards Les courtiers grossistes souscripteurs en assurance : une force économique + de milliards 2 d euros de primes collectées

Plus en détail

Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs

Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs Du 28/01 au 22/02/2013 Pourquoi cette enquête? Les membres

Plus en détail

Dossier de presse. 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée?

Dossier de presse. 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée? Dossier de presse 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée? Juin 2014 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

LE COURTAGE D ASSURANCE

LE COURTAGE D ASSURANCE Programme 1ère conférence : l éthique du courtier 2ème conférence : la profession du courtier Courtage et environnement concurrentiel Le cadre de l activité L activité La responsabilité des courtiers d

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

www.galian.fr Professionnels de l immobilier

www.galian.fr Professionnels de l immobilier www.galian.fr Professionnels de l immobilier La référence des assurances Le partenaire de vos affaires NOS SOLUTIONS vos ENjEUX GALIAN LA RÉFÉRENCE GARANTIES FINANCIÈRES ET ASSURANCES, RÉPONDRE AUX ENjEUX

Plus en détail

CONCEPT & VALEURS. Promouvoir et valoriser le métier de Courtier Grossiste Souscripteur en Assurance. Défendre la valeur ajoutée de cette profession.

CONCEPT & VALEURS. Promouvoir et valoriser le métier de Courtier Grossiste Souscripteur en Assurance. Défendre la valeur ajoutée de cette profession. CONCEPT & VALEURS Promouvoir et valoriser le métier de Courtier Grossiste Souscripteur en Assurance. Défendre la valeur ajoutée de cette profession. Vocation Mettre en avant la «valeur ajoutée» des Courtiers

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité

Baromètre des courtiers de proximité Edition 2013 Baromètre des courtiers de proximité Une profession qui ressent la crise mais fait preuve d adaptabilité courtiers restent optimistes malgré la crise Diriez-vous que la profession de courtier

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Avec le concours du FUP 1 Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Introduction : les

Plus en détail

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche Merci pour votre participation Enquête téléphonique menée par le cabinet G et A Links (niveau territorial et national) Questionnaire préparé

Plus en détail

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com pour Les Français et leur de santé Résultats détaillés Février 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014

Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014 Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014 Périmètre de l enquête Questionnaire en ligne : envoi automatique des réponses dans un tableur Réalisé par FCI Immobilier Envoyé à un échantillon représentatif

Plus en détail

Direction des Partenariats. Les solutions sur mesure de votre développement

Direction des Partenariats. Les solutions sur mesure de votre développement Direction des Partenariats Les solutions sur mesure de votre développement La DIRECTION des Partenariats de Generali une organisation dédiée pour accompagner vos projets Forte de son expérience en solutions

Plus en détail

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma Enquête ACHATS Santé Factea Healthcare et Pragma Présentation de l enquête ACHATS Santé Le Baromètre ACHATS Santé offre une synthèse annuelle permettant d'évaluer le niveau de confiance et le niveau d'engagement

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE SOMMAIRE

CHARTE ETHIQUE SOMMAIRE CHARTE ETHIQUE SOMMAIRE AVANT PROPOS 3 I. POURQUOI UNE? 4 II. LES VALEURS COMMUNES ET REGLES 5 III GUIDES DE BONNE CONDUITE 7 IV. MISE EN ŒUVRE DE LA CHARTE 9 Mis à jour le 27/06/2013 2 AVANT PROPOS QUALITROPIC

Plus en détail

Enquête auprès de salariés de TPE

Enquête auprès de salariés de TPE Enquête auprès de salariés de TPE Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marion Desreumaux, Chef de groupe au Département Politique Opinion Marine Rey, Chargée

Plus en détail

expertise complète pour vos projets

expertise complète pour vos projets Choisissez une expertise complète pour vos projets d entrepreneur > Une vision globale pour bien assurer >toute l entreprise et la vie privée. > ASSURANCES DE PERSONNES ASSURANCES DES BIENS Obligations

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

L accès aux soins dans les trois fonctions publiques. Février 2014

L accès aux soins dans les trois fonctions publiques. Février 2014 L accès aux soins dans les trois fonctions publiques Février 2014 1 AGENTS DE L ETAT, HOSPITALIERS ET TERRITORIAUX : UN ACCÈS AU SYSTÈME DE SANTÉ QUI DONNE DES SIGNES DE FRAGILITÉ. 2 Méthodologie : étude

Plus en détail

«Pratique de la GPEC dans les entreprises»

«Pratique de la GPEC dans les entreprises» «Pratique de la GPEC dans les entreprises» Etat des lieux Etude réalisée par En partenariat avec Avril 2009 www.cerclerh.com Sommaire 1- Introduction 2- Méthodologie 3- Signalétique 4- Pratiques de la

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Customer feedback management Management de la satisfaction client

Customer feedback management Management de la satisfaction client Customer feedback management Management de la satisfaction client La meilleure des publicités est un client satisfait. Vos clients les plus mécontents sont votre plus grande source d'enseignement. Bill

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE

LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE Sondage Ipsos - Présentation des résultats Ipsos Public Affairs pour le Conseil de Commerce de France Janvier 2009 Cadre méthodologique QUI AVONS-NOUS INTERROGÉ? 1013 personnes,

Plus en détail

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES DE CONGÉS INDIVIDUELS DE FORMATION ÉTAT DES LIEUX DE LA SATISFACTION ET DES ATTENTES DES BÉNÉFICIAIRES DE CIF Une enquête du Fongecif Rhône-Alpes Pourquoi

Plus en détail

FAQ _ Intermédiaires d assurance

FAQ _ Intermédiaires d assurance FAQ _ Intermédiaires d assurance Contact : contact.intermediaires@acpr.banque-france.fr Sommaire 1. DÉFINITIONS... 2 1.1. Intermédiation en assurance... 2 1.1.1. Comment peut-on définir l activité d intermédiation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Ce dossier est destiné à vous présenter à la fois l activité du cabinet de courtage A2C GROUPE, les services mis à la disposition de ses partenaires. Ce dossier se présente sous

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI:

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: METTRE EN EVIDENCE LES CONDITIONS DE REUSSITE DE LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE A L ENSEMBLE DES SALARIES,

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Marie-Claire Capobianco, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas et Directeur des Réseaux France Bernard Roy, Directeur de la Stratégie de La Banque Postale Laurent Goutard, Directeur

Plus en détail

Un partenaire solide pour votre développement

Un partenaire solide pour votre développement Un partenaire solide pour votre développement Gestion santé prévoyance CGRM offre aux entreprises et aux courtiers un service complet de gestion déléguée des contrats frais de santé et prévoyance Nos services

Plus en détail

La perception de l ISR par les Français

La perception de l ISR par les Français La perception de l ISR par les Français Principaux résultats 6 ème enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Septembre 2015 L enquête Enquête nationale conduite en ligne par Ipsos MORI du 04 au 08 septembre 2015

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE CQP Télé conseiller 280 heures (40 jours) 2015 MARS Du lundi 23 (13h30) au vendredi 27 (12h15) MAI Du lundi 18 (13h30)

Plus en détail

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 Juillet 2014 CONTACT TADDEO 137, rue de l Université 75007 Paris Méthodologie Enquête réalisée par TNS Sofres, en ligne auprès d un échantillon de 502 cadres du secteur privé,

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

L image des banques auprès des TPE/PME

L image des banques auprès des TPE/PME Shanghai Paris Toronto Buenos Aires www.ifop.com L image des banques auprès des TPE/PME 1002 entreprises ont été interrogées en février 2008 : 377 micro-entreprises (0 à 5 salariés) 261 TPE (6 à 19 salariés)

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 22 et 23 novembre 2013 CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 «Le comportement d épargne des français et des investisseurs actifs & leur perception des dispositifs visant à promouvoir le financement

Plus en détail

Consultation des avocats de Paris

Consultation des avocats de Paris Consultation des avocats de Paris Sondage Ifop pour l Ordre des avocats de Paris Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

Les Français, leur dentiste et l accès aux soins bucco-dentaires

Les Français, leur dentiste et l accès aux soins bucco-dentaires 8 octobre 2013 Sondage auprès de 1000 personnes âgés de 18 ans et plus N 111 470 Contacts : 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 François Kraus Jean-Philippe Dubrulle Prenom.nom@ifop.com Les Français, leur

Plus en détail

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT PREAMBULE Le client d un fabricant d étiquettes adhésives labellisé UNFEA est assuré que : son fournisseur s engage sur des actions répondant

Plus en détail

L assurance du risque social et fiscal

L assurance du risque social et fiscal En partenariat avec le cabinet L'expert de la protection sociale L assurance du risque social et fiscal Parce qu un contrôle fiscal et social peut générer de la facturation imprévue pour les entreprises,

Plus en détail

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un!

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un! PASS INDÉPENDANCE ne laissez pas vos salariés devenir dépendants de leur situation familiale tous pour un! LA DÉPENDANCE : DE PLUS EN PLUS DE PERSONNES TOUCHÉES Le nombre de personnes dépendantes devrait

Plus en détail

Groupe MGC, la santé pour tous

Groupe MGC, la santé pour tous Groupe MGC, la santé pour tous www.mutuellemgc.fr Un système de santé en pleine mutation Le marché des complémentaires santé est aujourd hui en pleine mutation. L ultra concurrence, la nouvelle réglementation

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais santé de territoire du sud ouest BRIGITTE DALIBON, REPRÉSENTANTE DES USAGERS JULIE GIRARD, ANIMATRICE DU CONTRAT LOCAL DE SANTÉ Page 2 DES ACTEURS FÉDÉRÉS AUTOUR D UN PROJET DE SANTÉ DE TERRITOIRE DU PAYS

Plus en détail

Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr

Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr COOPÉRATION P Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr SYNTHÈSE Action menée à plusieurs pour la réalisation d une œuvre commune. Depuis sa création, la coopération est

Plus en détail

RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise

RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise Equinox vous aide à mobiliser les énergies qui feront de l évènement un jalon clé dans la vie de votre entreprise. Nous assurons une maîtrise

Plus en détail

COURTIERS D ASSURANCES MARITIMES & TRANSPORTS RISQUES D ENTREPRISES. www.degonde.com

COURTIERS D ASSURANCES MARITIMES & TRANSPORTS RISQUES D ENTREPRISES. www.degonde.com COURTIERS D ASSURANCES MARITIMES & TRANSPORTS RISQUES D ENTREPRISES Police d assurance datant de 1772 Le nom de DEGONDE est associé à l'assurance Maritime et Transports depuis quatre générations, à Bordeaux

Plus en détail

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Contacts BVA Xavier PACILLY Emilie CHARASSON Contacts SYREMI Jean LAVAUPOT Gabriel PACHECO Introduction 2 Contexte

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts!

Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts! GRAS SAVOYE I CONSEIL & COURTAGE EN ASSURANCES Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts! Votre entreprise dispose d un régime complémentaire de protection sociale (frais

Plus en détail

des associations locales

des associations locales Pour en savoir plus www.credit-agricole.fr Guide de la nouvelle des associations locales les réponses à toutes vos questions Le contrat Complémentaire Santé associations est assuré par PACIFICA, filiale

Plus en détail

Comment développer vos missions paie?

Comment développer vos missions paie? Comment développer vos missions paie? La performance des cabinets ne repose pas seulement sur une course à la productivité mais sur une stratégie de croissance fondée sur : Le savoir La qualité du service

Plus en détail

Etude sur la mobilité locative

Etude sur la mobilité locative pour Etude sur la mobilité locative Septembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : PERL Echantillons : Echantillon de 502 actifs, locataires et éligibles au logement social,

Plus en détail

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations

Plus en détail

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Audit Committee Institute Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Le comité d audit joue un rôle de plus en plus important dans l orientation et l exécution des travaux de l audit

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

La chaine de financement de l entreprise et les Business Angels Maher Kallel

La chaine de financement de l entreprise et les Business Angels Maher Kallel La chaine de financement de l entreprise et les Business Angels Maher Kallel Différences principales Business Angel Spécialistes du capital-risques Personnel Entrepreneurs Gestionnaires financiers Argent

Plus en détail

L assurance d un partenaire expert

L assurance d un partenaire expert L assurance d un partenaire expert EDITO Les missions et raisons d'être de notre entreprise : l assurance du risque prévoyance individuel ou collectif et tous les risques liés aux personnes. La démarche

Plus en détail

Groupe MGC. Ensemble, partageons l énergie mutualiste. www.groupemgc.fr

Groupe MGC. Ensemble, partageons l énergie mutualiste. www.groupemgc.fr Groupe MGC Ensemble, partageons l énergie mutualiste www.groupemgc.fr G R O U P E Un système de santé en pleine mutation Le marché des complémentaires santé est aujourd hui en pleine mutation. L ultra

Plus en détail

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques - Auprès d un échantillon national représentatif de 950 individus âgés de 15 ans et plus

Plus en détail

Syndicat Intercommunal d Energies du département de la Loire. Synthèse du rapport d enquêtes de satisfaction auprès des professionnels Septembre 2013

Syndicat Intercommunal d Energies du département de la Loire. Synthèse du rapport d enquêtes de satisfaction auprès des professionnels Septembre 2013 [ Syndicat Intercommunal d Energies du département de la Loire Synthèse du rapport d enquêtes de satisfaction auprès des professionnels Septembre 2013 En mai 2013, le SIEL a lancé une enquête auprès des

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

La généralisation de la couverture santé collective vue par les dirigeants

La généralisation de la couverture santé collective vue par les dirigeants La généralisation de la couverture santé collective vue par les dirigeants Septembre 2015 Contact : Frédéric Micheau Directeur de département opinion 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com 15 place de

Plus en détail

Document totalement confidentiel Droits de reproduction interdits 1

Document totalement confidentiel Droits de reproduction interdits 1 Document totalement confidentiel Droits de reproduction interdits 1 Baromètre ALPTIS/AGEFI ACTIFS/MOLITOR CONSULT Les CGPI et la Prévoyance Septembre 2013 - Baromètre Prévoyance CGPI ALPTIS/AGEFI ACTIFS/MOLITOR

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015 Observatoire de l image des banques 2015 8 Juillet 2015 Méthodologie Mode de recueil Une étude en face à face, réalisée à domicile par système CAPI (Computer Assisted Personal Interview). Cible Un échantillon

Plus en détail

à la protection sociale

à la protection sociale COURTIERS Ensemble, donnons toute sa valeur à la protection sociale Nos expertises complètent les vôtres En matière de protection sociale, votre capacité d analyse des attentes des entreprises et de leurs

Plus en détail

CERTIFICATION ISO 9001 EN RÉSEAU DES CLCC

CERTIFICATION ISO 9001 EN RÉSEAU DES CLCC CERTIFICATION ISO 9001 EN RÉSEAU DES CLCC Formation «Management de la qualité» 19/11/2015 Elise Villers Assureur Qualité-Auditeur Groupe des Centres de lutte contre le cancer CONSTATS DÉMARCHE DE CERTIFICATION

Plus en détail

Surveillance humaine sécurité électronique - télésurveillance transports de fonds et de valeurs sûreté aéroportuaire enquêtes privées protection de

Surveillance humaine sécurité électronique - télésurveillance transports de fonds et de valeurs sûreté aéroportuaire enquêtes privées protection de Surveillance humaine sécurité électronique - télésurveillance transports de fonds et de valeurs sûreté aéroportuaire enquêtes privées protection de personnes Conseil en sécurité - Formation 8 milliards

Plus en détail

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements Mes infos santé Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements 36 20 dites Mutuelle Mcd Appel Gratuit hors surcoûts éventuels des opérateurs www.mutuelle-mcd.fr Mon agence répond à

Plus en détail

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa www.legermarketing.com Table des matières 3 4 6 7 8 9 10 11 12 14 17 18 21 Présentation et méthodologie Principaux constats Résultats

Plus en détail

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

La meilleure expertise pour votre activité est une question de précision

La meilleure expertise pour votre activité est une question de précision La meilleure expertise pour votre activité est une question de précision Un réseau national dense et structuré, au plus près de vos réalités Un nouveau réseau national est né, intégré à un ensemble de

Plus en détail

ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS ASSURANCE - FINANCE Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

Comment agir pour améliorer la QVT?

Comment agir pour améliorer la QVT? Présentation des résultats du baromètre qualité de vie au travail dans l ESS lors du colloque de l Udess 05 le 14/09/15 à Gap. Les évolutions de l'environnement socio-économique et les transformations

Plus en détail

Notre mission... Votre métier. Syndicat de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle

Notre mission... Votre métier. Syndicat de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle Notre mission... Votre métier Syndicat de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle Agir ensemble Le SNCT est un organisme professionnel régi par la loi du 21 mars 1884. Les sections professionnelles,

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

quels enjeux pour le secteur financier?

quels enjeux pour le secteur financier? Préambule 2 Auteurs de l enquête Cette étude a été conduite par le pôle développement durable d Equinox Consulting Sophie Madet, associée Blandine Sébileau, senior manager Sybille Brugues et Sophie Pornin,

Plus en détail

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FIDELITY PERCO Conférence de presse 22 mai 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres Fiche technique Échantillon : Cible : DRH et DAF en entreprises d au moins 200 salariés Échantillon

Plus en détail

INGENIERIE ET PORTAGE SALARIAL

INGENIERIE ET PORTAGE SALARIAL INGENIERIE ET PORTAGE SALARIAL 28, rue de la Croix Rouge 87000 LIMOGES Tél. : 05-55-05-95-06 Fax : 05-55-77-60-24 contact@portage-ascom.fr www.portage-ascom.fr AS'COM est une société de portage salarial.

Plus en détail

SURVEILLANCE HUMAINE SÉCURITÉ ÉLECTRONIQUE - TÉLÉSURVEILLANCE TRANSPORTS DE FONDS ET DE VALEURS SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE ENQUÊTES PRIVÉES PROTECTION DE

SURVEILLANCE HUMAINE SÉCURITÉ ÉLECTRONIQUE - TÉLÉSURVEILLANCE TRANSPORTS DE FONDS ET DE VALEURS SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE ENQUÊTES PRIVÉES PROTECTION DE SURVEILLANCE HUMAINE SÉCURITÉ ÉLECTRONIQUE - TÉLÉSURVEILLANCE TRANSPORTS DE FONDS ET DE VALEURS SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE ENQUÊTES PRIVÉES PROTECTION DE PERSONNES CONSEIL EN SÉCURITÉ - FORMATION 8 MILLIARDS

Plus en détail

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES DES SERVICES AUTOMOBILES LES CLÉS POUR BIEN CHOISIR SA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE

GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES DES SERVICES AUTOMOBILES LES CLÉS POUR BIEN CHOISIR SA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES DES SERVICES AUTOMOBILES LES CLÉS POUR BIEN CHOISIR SA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE ÉDITO Dernière ligne droite pour les dirigeants d entreprise qui n ont pas encore

Plus en détail

L UTILISATION D INTERNET CHEZ LES PROFESSIONNELS DU SERVICE

L UTILISATION D INTERNET CHEZ LES PROFESSIONNELS DU SERVICE L UTILISATION D INTERNET CHEZ LES PROFESSIONNELS DU SERVICE Sondage mené en ligne auprès de 1000 personnes parmi les prestataires de service aux particuliers inscrits sur sefaireaider.com. Objectif du

Plus en détail

LES BESOINS EN COMMUNICATION DES PETITES ASSOCIATIONS EN FRANCE

LES BESOINS EN COMMUNICATION DES PETITES ASSOCIATIONS EN FRANCE Synthèse de l étude LES BESOINS EN COMMUNICATION DES PETITES ASSOCIATIONS EN FRANCE Février 2013 Enquête réalisée en Juin 2012 par Econovia auprès des Chargés de mission DLA Avertissement : Questionnaire

Plus en détail

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé Communiqué de Presse E Information sous embargo jusqu au 4/09 à 9h A trois mois de la généralisation de la complémentaire santé collective Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices

Plus en détail