PROJET DE LOI ACCÈS AU LOGEMENT ET URBANISME RÉNOVÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET DE LOI ACCÈS AU LOGEMENT ET URBANISME RÉNOVÉ"

Transcription

1 SÉNAT Direction de la Législation et du Contrôle PROJET DE LOI 22 OCT ACCÈS AU LOGEMENT ET URBANISME RÉNOVÉ (n 66( )) TABLEAU DES AVIS Article 1er M. VANDIERENDONC K Mme GARRIAUD-MAYLA M Mme GARRIAUD-MAYLA M rect. 419 rect. M. MÉZARD 560 rect. M. GUERRIAU 32 rect. M. CALVET 358 rect. M. CALVET 360 rect. Mme SCHURCH 159 M. GUERRIAU 78 rect. Mme PROCACCIA 329 rect. M. HUSSON 738 rect. ter M. GUERRIAU 60 rect. M. BEAUMONT 151 M. CALVET 361 rect. M. CALVET 367 rect. Suppression de la définition de la résidence principale proposée par le projet de loi Dérogation à la durée d occupation de huit mois pour être qualifié de résidence principale en cas d expatriation Dérogation à l obligation d occupation pendant 8 mois de sa résidence principale pour une raison professionnelle. Application de la loi de 1989 aux travailleurs saisonniers Suppression de la définition d un contrat type par décret en Conseil d Etat Suppression de la mention des coordonnées du bailleur dans le contrat de location quand le bailleur a un mandataire Suppression de la mention de la dénomination du locataire dans le contrat de location Suppression de l inscription du loyer de référence majoré sur le contrat de location Possibilité d engager une action en diminution du loyer uniquement si la surface habitable est inférieure de 20 % à la surface figurant au contrat de location. Délai de six mois pour l action en diminution du loyer en cas d erreur sur la surface habitable du logement Amendement identique à l amedement 329 Suppression de la définition par décret des modalités d établissement de l état des lieux Possibilité que l état des lieux soit établi par un huissier de justice Suppression de la possibilité pour le locataire de demander de compléter l état des lieux Simple mise à disposition du dossier de diagnostic technique pour les locations de meublés touristiques

2 - 2 - M. MÉZARD 561 rect. M. COURTEAU 323 M. COURTEAU 324 Mme SCHURCH 160 M. MÉZARD 562 rect. 650 M. DALLIER 55 rect. M. DALLIER 129 rect. M. MARSEILLE 310 rect. M. CALVET 352 rect. M. GUERRIAU 61 rect. M. CALVET 342 rect. Mme LÉTARD 492 rect. Mme SCHURCH 161 M. MAZARS 563 rect. Mme LÉTARD 493 rect. M. DUBOIS 252 rect. M. MARSEILLE 309 rect. M. MARSEILLE 335 rect. M. CALVET 359 rect. M. DALLIER 38 rect. M. DALLIER 39 rect. 684 Suppression de l obligation d annexer au contrat de location d une copie de l état mentionnant la présence d amiante et un état de l installation intérieure d électricité Obligation pour le bailleur de justifier d une attestation relative à l installation électrique Opposabilité de l état d installation d électricité au bailleur Suppression de la possibilité d inscrire au contrat de location des pénalités en cas de retard de paiement de loyer Identique à l amendement 160 Identique à l amendement 160 Interdiction de toute clause imposant au locataire de sousrcire un contrat pour la location d équipements Interdiction d une clause imposant la cosignature d un ascendant ou d un descendant Suppression de la mise à la charge exclusive du bailleur de la rémunération de l intermédiaire ; possibilité pour les agences immobilières de conclure avec les candidats locataires des prestations de services de recherche de biens à louer. Amendement quasiment identique à l amendement 310 Partage des frais de l intermédiaire entre le bailleur et le locataire Partage des honoraires des intermédiaires entre le propriétaire et le locataire Amendement très proche de l amendement 352 Suppression du partage entre bailleur et locataire des honoraires liés à la réalisation de l état des lieux Possibilité, dans les zones non tendues, pour les agents immobiliers de percevoir une rémunération du candidat locataire en cas de conclusion avec lui d une prestation de services de recherche de biens à louer. Amendement de conséquence de l amendement 492 Transmission des données des professionnels non pas aux observatoires locaux des loyers mais à un observatoire national. Amendement identique à l amendement 252. Suppression de la possibilité pour toute personne intéressée de communiquer à l observatoire local des loyers des informations relatives au logement et au contrat de location. Suppression de la possibilité pour l observatoire des loyers de saisir la de contrôle régionale ou interrégionale en cas de manquement d un professionnel soumis à la "Loi Hoguet" de transmission des données. Transmission des données des professionnels de l immobilier par voie télématique aux observatoires des loyers Limitation de la possibilité de paiement partiel du loyer au tiers du montant de ce dernier Précisions relatives aux dispositions en matière de travaux réalisés dans le logement Retiré si rectifié

3 - 3 - M. DALLIER 40 rect. M. DALLIER 41 rect. M. DALLIER 42 rect. M. GUERRIAU 62 rect. M. CALVET 343 rect. M. VANDIERENDONC K 90 M. CALVET 362 rect. M. ASSOULINE 651 rect Suppression de la possibilité pour le juge de prescrire l interdiction ou l interruption des travaux si ces derniers présentent un caractère abusif ou vexatoire Interdiction de travaux d amélioration les week-end et les jours fériés sans l accord du locataire Justification annuelle par le locataire, sans demande du bailleur, de son assurance habitation Récupération immédiate par le propriétaire du montant total de la prime d assurance pour compte du locataire Amendement proche de l amendement 62 Suppression des délais de prescription dérogatoires prévues pour les actinos dérivant d un contrat de bail. Suppression du délai de prescription d un an pour l action en révision du loyer par le bailleur Encadrement juridique de la colocation Sanction pénale pour les travaux réalisés abusivement ou au mépris des droits des occupants. Sanctions pénales en cas de travaux abusifs ou vexatoires dans les logements soumis à la loi de 1948 Article additionnel après Article 1er Mme SCHURCH Mme SCHURCH 162 rect. 185 rect. 652 rect. Rapport sur l opportunité de réviser le décret "décence" Obligation d installation par le propriétaire des détecteurs de fumée dans les logements Responsabilité du propriétaire pour l installation d un détecteur de fumée normalisé Sagesse si rectifié Article 1er M. VANDIERENDONC K 91 Régime de cotitularité du bail des pacsés Article 2 Mme SCHURCH 163 Prorogation pour six ans de la durée des baux à l occasion de la mise en copropriété d un immeuble indivis de plus de 5 logements dans les zones

4 rect. M. GUERRIAU 79 rect. M. DALLIER 43 rect. M. VANDIERENDONC K 92 M. CALVET 344 rect. M. GUERRIAU 63 rect. Mme PROCACCIA 326 rect. M. HUSSON 739 rect. ter M. DUBOIS 274 rect. M. GUERRIAU 64 rect. M. CALVET 345 rect. M. GUERRIAU 80 rect. M. DALLIER 44 rect. M. DALLIER 126 rect. M. DALLIER 125 rect. M. GUERRIAU 81 rect. M. CALVET 368 rect. M. VANDIERENDONC K 93 M. CALVET 356 rect. M. DUBOIS 275 rect. M. VANDIERENDONC K 94 Mme SCHURCH 164 tendues Amendement quasiment identique à l amendement 163 Fixation du délai de préavis en cas de congé donné par le bailleur à une durée de 3 à 6 mois Délai de préavis de six mois pour les ayants droits du bailleur, en cas de décès de ce dernier. Suppression de la disposition prévoyant qu en cas d acquisition d un bien occupé, tout congé pour vente ou pour reprise n est autorisé qu au terme du premier renouvellement du bail en cours Identique à l amendement 92 Obligation pour l acquéreur d un logement de respecter le bail en cours et d aller à son terme Limitation, en cas d acquisition d un bien occupé, de l interdiction d un congé avant le terme du premier renouvellement du bail en cours aux seuls congés ventes Identique à l amendement 326 Possibilité en cas d acquisition d un bien occupé de congé vente ou de congé reprise uniquement au terme du bail en cours. Suppression de la remise au locataire, au moment du congé, d une notice relative aux ohbligations du bailleur et aux voies de recours Suppression de la remise d une notice d information sur les droits des locataires au moment du congé délivré par le bailleur Fixation du délai de préavis du locataire à deux mois minimum, pouvant être prolongés jusqu à trois mois Relèvement à deux mois du délai de préavis dans les zones tendues Limitation du bénéfice du délai de préavis réduit en cas de mutation professionnelle à une distance plus de 50 kilomètres Suppression du délai de préavis réduit en cas d obtention d un premier emploi Réduction du délai de préavis à un mois pour tout salarié qui rapproche son domicile de son lieu de travail Précision que le bénéfice des dispositions protectrices du III de l article 15 sont applicables quand le locataire a une personne à sa charge uniquement si elle vit habituellement dans le logement. Maintien de la référence du SMIC pour le niveau de ressources permettant l application des dispositions protectrices en matière de congé Limitation de la protection des locataires ayant des personnes à charge au cas où le bailleur en a été averti par le locataire avant la réception du congé Maintien à 60 ans de l âge du bailleur permettant de s exonérer des dispositions protectrices pour le locataire prévues par le III de l article 15 de la loi de 1989 Suppression de l amende administrative en cas de congé frauduleux Doublement du plafond des amendes administratives prévues en cas de congé frauduleux Retiré Retiré

5 - 5 - M. VANDIERENDONC K 95 rect. 658 rect. Suppression des dispositions permettant à une commune, si le locataire ne profite pas de son droit de priorité pour l achat d un logement dans le cadre d une vente à la découpe, d acquérir le logement afin de maintenir en place le locataire, à un prix fixé par le juge de l expropriation en cas de désaccord avec le vendeur. Extension de l exemption de droit de priorité des locataires dont bénéficie les organismes HLM aux acquisitions de logements diffus Article additionnel après Article 2 Mme SCHURCH 165 Rapport au Parlement sur la possibilité d instaurer un moratoire sur les loyers dans le secteur public Article 3 M. CALVET 320 rect. M. DALLIER 4 rect. M. DUBOIS 261 rect. Mme SCHURCH 166 Mme SCHURCH 167 M. MARSEILLE 312 rect. M. NÈGRE 141 M. MÉZARD 564 rect. Mme SCHURCH rect. Mme SCHURCH Mme SCHURCH 169 M. MARSEILLE 311 rect. M. CALVET 365 rect. Suppression de l article Suppression du dispositif d encadrement des loyers Suppression du dispositif d encadrement de l évolution des loyers Exclusion des locations meublées et des micro-logements du parc de référence des logements pris en compte pour le loyer de référence ; inclusion du parc social Mise en place d un dispositif de collecte systématique des baux d habitation ; utilisation des données de l administration fiscale Possibilité pour les observatoires de prendre la forme d association soumise à la loi de Accès aux données des observatoires par les "partenaires financeurs" et les agences d urbanisme. Amendement de précision Suppression du loyer médian de référence minoré Substitution des termes "seuil de plafonnement des loyers élevés" aux termes "loyer médian de référence majoré" Fixation du loyer médian de référence par référence aux plafonds de loyer pour les logements en PLS Limitation à 15 % du parc de référence de l écart entre le loyer médian de référence majoré et le loyer médian de référence. Limitation du loyer médian de référence majoré à 110 % du loyer médian de référence Fixation du loyer médian de référence minoré à 80 % du loyer médian de référence Identique à l amendement 311

6 - 6 - M. DUBOIS 254 rect. M. HUSSON 750 rect. Mme SCHURCH rect. Mme SCHURCH 171 M. GUERRIAU 65 rect. 657 M. DUBOIS 255 rect. Mme SCHURCH 172 Mme SCHURCH 175 Mme SCHURCH 173 M. CALVET 363 rect. Mme SCHURCH 174 M. GUERRIAU 66 rect. Mme SCHURCH 176 M. MÉZARD 565 rect. M. HUSSON 743 rect. M. GUERRIAU 67 rect. M. CALVET 346 rect. M. CALVET 364 rect. Mme SCHURCH 552 Mme SCHURCH 178 Mme SCHURCH 180 Limitation de l application du dispositif d encadrement des loyers au renouvellement du bail Non application du dispositif d encadrement des loyers aux logements neufs Plafonnement des loyers, en zone tendue, par le loyer médian de référence Suppression des caractéristiques exceptionnelles de localisation pour l application du complément de loyer exceptionnel Suppression du complément de loyer exceptionnel Suppression de la possibilité pour le locataire de contester le complément de loyer exceptionnel Saisine de la départementale de conciliation pour toutes les questions relatives au loyer par le locataire ; relèvement du délai de saisine à six mois Dérogation à la liberté de fixation des loyers dans les zones non tendues pour les logements financés par les dispositifs "Scellier" et "Duflot" Interdiction de la révision du loyer pendant la durée du bail ; limitation de l augmentation du loyer au terme du bail à l IRL Interdiction de la révision des loyers pendant la durée du bail jusqu au 1er janvier Modification des modalités de calcul de l IRL Suppression du délai d un an dont dispose le bailleur pour manifester sa volonté d appliquer la révision du loyer ; suppression de la disposition prévoyant que la révision prend effet à compter de la demande du bailleur Interdiction d une augmentation discrétionnaire du loyer à la relocation Suppression de la possibilité d action en diminution du loyer au moment du renouvellement du bail dans les Suppression de la possibilité d engager une action en réévaluation du loyer si le loyer est inférieur au loyer médian de référence minoré Suppression de la durée différenciée entre le bailleur et le locataire pour proposer un nouveau loyer au moment du renouvellement du bail Possibilité, dans le cadre d une action en réévaluation du loyer, de fixer le loyer au niveau du loyer médian de référence majoré Suppression des modifications apportées à l article 18 de la loi de 1989 Amendement identique à l amendement 67 Délai de trois mois pour saisir la départementale de conciliation en cas de litige sur l application du décret relatif à l encadrement de l évolution des loyers dans les zones tendues ; délai de deux mois ensuite pour la saisine du juge Possibilité pour la départementale de conciliation de donner un avis sur les litiges dont elle est saisie Dépôt de la garantie locative sur un compte au nom du locataire ; blocage de la garantie pendant la durée du bail Suppression de l obligation pour le locataire, en fin de bail, d indiquer au bailleur sa nouvelle adresse. Retiré

7 - 7 - Mme SCHURCH 181 Mme PROCACCIA 146 rect. M. CALVET 366 rect. M. DANTEC 716 M. DANTEC 717 Mme SCHURCH 182 Mme SCHURCH 177 Justificatino par des factures des retenues sur dépôt de garantie correspondant à des travaux d un coût supérieur à 150 euros Obligation pour le locataire de payer le loyer jusqu à la fin du bail Absence de sanction pour non restitution du dépôt de garantie dans le délai légal si ce retard est du à l absence d adresse du locataire Précision par le décompte de charges du détail des dépenses d énergie et d entretien Transmission aux locataires d une note d information sur les modalités de calcul des charges de chauffage et de production d eau chaude sanitaires collectifs. Transmission des pièces justificatives des charges à leur demande aux associations agréées de consommateurs siégeant au Conseil natinoal de la consommation Abrogation de l article 23-1 de la loi de 1989 qui permet d appliquer au locataire une contribution pour le partage des économies de charge suite à des travaux Article additionnel après Article 3 Mme SCHURCH 179 Rapport au Parlement sur la possibilité de sanctuariser les dépôts de garantie par la création d un dispositif permettant le dépôt de la garantie sur un compte au nom du locataire Sagesse Article 4 M. ASSOULINE 659 rect. M. GUERRIAU 68 rect. M. CALVET 347 rect. M. GUERRIAU 69 rect. M. DUBOIS 256 rect. 662 rect. Précisions relatives au régime des locations meublées Suppression du contrat type de location pour les logements meublés Suppression de l application aux meublés du dispositif d encadrement de l évolution des loyers Suppression du dispositif d encadrement de l évolution des loyers pour les logements meublés Non application du dispositif d encadrement des loyers pour les locations meublées en résidence services Identique à l amendement 256 Article additionnel après Article 4

8 - 8 - M. ASSOULINE 660 rect. Préavis d un mois pour les logements loués par les organismes HLM à des éatudiants, aux jeunes de moins de 30 ans et aux personnes titulaires d un contrat d apprentissage ou de professionnalisation Article 4 Mme BONNEFOY 133 rect. Suppression de l article Article additionnel après Article 4 ter M. CALVET 354 rect. Mme PROCACCIA 147 rect. Harmonisation des termes utilisés pour désigner les meublés de tourisme Obligations pour les professionnels de faire figurer sur le site, pour la promotion de logements, la surface habitable Avis du Gouvernement si rectifié Article additionnel après Article 5 M. ASSOULINE 663 rect. Définition des résidences universitaires et précision des dispositions de la loi du 6 juillet 1989 qui leur sont applicables. Article 6 ter Mme SCHURCH 184 rect. M. MÉZARD 566 rect. M. CALVET 355 rect. M. COINTAT 1 Mme GARRIAUD-MAYLA M 420 rect. M. YUNG 322 rect. Précision que les locaux meublés pour des durées inférieures à trois mois ne peuvent être considérés comme des locaux destinés à l habitation Amendement quasiment identique à l amendemnet 184 Harmonisation sémantique sur les meublés de tourisme Extension de l exonération de déclaration de changement d usage pour les français expatriés Amendement de repli par rapport à l amendemnet 331 Exonération de demande de changement d usage pour l habitation unique en France d un expatrié Avis du Gouvernement

9 - 9 - M. LASSERRE 24 rect. ter M. CALVET 406 rect. M. LASSERRE 134 rect. M. LECONTE 155 Exonération d obligation d autorisation de changement d usage en cas de résidence secondaire pour la location meublée sous réserve d une déclaration de mise en location Amendement identique à l amendemnt 24 Amendement quasi identique à l amendement 24 Exonération d autorisation de changement d usage pour les uniques propriétés d une personne physique dont la résidence principale est située à plus de 150 kilomètres de cette propriété, si le propriétaire souhaite louer cette propriété pour de courtes durées Article 6 sexies M. CALVET 410 rect. Suppression de l article. Article additionnel après Article 7 M. DALLIER 154 rect. M. LABBÉ 472 Introduction pour les maisons invidiuelles de dispositions similaires à celles figurant dans la "loi Carrez" : mention de la superficie du bien et possibilité d action en diminution du prix en cas de différence entre la superficie réelle et la superficie affichée Institution d un droit de priorité locatif au bénéfice des communes dans les communes soumises à l article 55 de la "loi SRU" Article additionnel après Article 7 Mme SCHURCH 186 M. DANTEC 714 M. LABBÉ 721 Possibilité pour une association de locataires représentative au niveau national d exercer une action de groupe Habilitation des collectivités territoriales à fixer des règles spécifiques en matière de maîtrise de la demande d énergie, de réglementation thermique pour la construction de bâtiments et de développement des énergies renouvelables Rapport au Parlement sur le bilan du dispositif "Censi Bouvard" Article 8

10 M. CALVET 321 rect. M. CALVET 337 rect. M. VANLERENBERGHE 507 rect. M. MÉZARD 567 rect. M. DALLIER 11 rect. M. HUSSON 742 rect. M. GUERRIAU 70 rect. M. CALVET 348 rect. M. MÉZARD 568 rect. M. GUERRIAU 84 rect. 665 rect. M. DUBOIS 257 rect. M. MÉZARD 604 rect. M. DALLIER 6 rect. M. DALLIER 7 rect. M. MÉZARD 569 rect. M. MÉZARD 570 rect. M. MÉZARD 571 rect. Mme PROCACCIA 327 rect. M. HUSSON 741 rect. M. HUSSON 744 rect. Mme SCHURCH 187 M. DALLIER 9 rect. M. SAVIN 544 rect. ter Suppression de l article Mécanisme alternatif à la GUL reposant sur un dispositif assurantiel obligatoire. Dispositif alternatif à la garantie universelle des loyers Suppression du dispositif de garantie universelle des loyers ; présentation par le Gouvernement, dans les six mois à compter de la publication de la loi, des conditions et modalités d une garantie universelle des loyers Changement d intitulé de la GUL Possibilité que la GUL prenne la forme d un système d assurance Limitation des impayés de loyer couverts par la GUL aux impayés liés aux accidents de la vie. Identique à l amendement 70 Limitation de la couverture par la GUL des impayés de loyer indépendants de la volonté du locataire Déclenchement de la garantie à partir de plusieurs mois de loyer impayés Exclusion de la GUL de l ensemble des logements gérés par les organismes HLM, ainsi que des logements appartenant aux "zinzins" ou à la Caisse des dépôts Exclusion de la GUL des logements non conventionnés des organismes HLM Précision par le décret des conditions exigées pour bénéficier de la garantie universelle des loyers Ouverture du droit à la garantie en fonction non pas d un montant minimal d impayés mais d un nombre de mois de loyers impayés Suppression de la réduction de l aide en cas de déclaration tardive des impayés de loyer Suppression de la réduction ou de la suppression de l aide en cas de déclaration tardive Précision par le décret des modalités de recouvrement des impayés Substitution d une mission de préfiguration à l Agence de la garantie universelle des loyers Amendement proche de l amendement 571 Amendement identique à l amendement 327 Suppression de l agence de la garantie universelle des loyers Présence d un représentant des consommateurs au sein du Conseil d administration de l Agence de la GUL Suppression de la possibilité de contribution des collectivités territoriales et de la PEEC au financement de l Agence de la GUL Suppression de la possibilité pour les collectivités territoriales, leurs groupements et leurs établissements de contribuer au financement de si rectifié

11 M. GUERRIAU 72 rect. M. GUERRIAU 71 rect. M. DALLIER 10 rect. M. DALLIER 56 rect. M. MÉZARD 572 rect. M. MÉZARD 603 rect. l Agence de la garantie universelle des loyers Financement de l Agence de la garantie universelle des loyers par une contribution à la charge des locataires Application de toute taxe nouvelle de façon identique aux bailleurs et aux locataires Possibilité pour l Agence de la GUL de disposer du produit d une contribution fiscale pesant sur les bailleurs et sur les locataires Précision de la procédure en cas d impayés Suppression de termes inutiles Possibilité d engager une procédure tendant à l expulsion judiciaire du locataire en cas d absence de réponse au bailleur ou mise en oeuvre d un plan de traitement social des impayés de loyers dans les deux mois Article 9 M. CALVET 752 rect. M. CALVET 398 rect. M. CALVET 394 rect. M. GILLES 422 rect. Mme D. GILLOT 58 M. BÉCHU 149 Mme PROCACCIA 325 rect. M. HUSSON 740 rect. M. MARSEILLE 319 rect. M. CALVET 351 rect. M. CALVET 405 rect. M. BÉCHU 245 rect. M. CALVET 399 rect. M. CALVET 753 rect. Extension du champ d application de la "loi Hoguet" à certains professionnels Suppression du plafonnement par décret de la pénalité en cas de non respect de la clause d exclusivité Amendement rédactionnel Suppression de l interdiction pour un propriétaire ayant recours à un marchand de listes de publier des annonces par voie de presse Définition par décret des conditions de rédaction de la convention signée entre un marchand de liste et un consommateur. Extension de l obligation de mentionner le statut d agent commercial au bon de visite, au mandat de vente ou de recherche et à tous les documents liés à la transaction immobilière. Représentation par le Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières des garants financiers Amendement identique à l amendement 325. renforcement des pouvoirs du Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières Identique à l amendement 319 Amendement de cohérence Création, au sein du Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières, d une chambre de discipline, de médiation et d arbitrage Précision dans la loi de la composition du Conseil natinoal de la transaction et de la gestion immobilières Précision des règles de prescription de l action disciplinaire Avis du Gouvernement si rectifié

12 M. CALVET 350 rect. M. CALVET 403 rect. M. MARSEILLE 313 rect. M. CALVET 402 rect. M. CALVET 400 rect. M. CALVET 401 rect. M. CALVET 404 rect. Substitution d une nationale de contrôle aux s régionales ou interrégioanles de contrôle Création d une nationale de contrôle des activités de transaction et de gestion immobilières. Amendement quasi identique à l amendement 350 Présence de professionnels en exercice au sein des s de contrôle Suppression de la présence de représentants des co-contractants au sein des s de contrôle Présence des seuls représentants des associations de défense des consommateurs au sein des s de contrôle Compétence de la Cour d appel de Paris pour les recours contre les décisions de la de contrôle Article 10 A M. GUERRIAU 73 rect. Mme SCHURCH rect. Mme SCHURCH 190 M. DALLIER 45 rect. Suppression de l extension de la période hivernale pour le sursis aux expulsions Extension de la période hivernale de trente jours sur l ensemble du territoire. Extension de la trêve hivernale qui débuterait le 15 octobre au lieu du 1er novembre. Extension de la période hivernale de seize jours sur l ensemble du territoire. Clarification rédactionnelle si rectifié Article additionnel après Article 10 B Mme SCHURCH 189 rect. M. LABBÉ 425 Mme SCHURCH 191 Prévention des incidents de paiement et des expulsions dans le parc HLM par la mutation vers un logement avec un loyer inférieur. Prévention des incidents de paiement et des expulsions dans le parc HLM par la mutation vers un logement avec un loyer inférieur. Interdiction des expulsions pour les personnes rencontrant des difficultés économiques et sociales. Article 10 M. GUERRIAU 77 rect. Sanction du retard de loyer de plus de deux mois : le préavis de congé peut etre exigé par le propriétaire

13 Mme SCHURCH 193 M. GUERRIAU 75 rect. M. CALVET 349 rect. M. MÉZARD 573 rect. M. GUERRIAU 76 rect. Le Gouvernement 509 M. MÉZARD 574 rect. Extension aux bailleurs personnes physique de l obligation de saisir les s de coordination des actions de prévention des expulsions locatives (CCAPEX) Suppression de la possibilité (prévue par le projet de loi) pour le juge d accorder, même d office, des délais de paiement, dans la limite de trois années, au locataire en situation de régler sa dette locative. Suppression de la possibilité (prévue par le projet de loi) pour le juge d accorder, même d office, des délais de paiement, dans la limite de trois années, au locataire en situation de régler sa dette locative. Maintien à deux ans du délai que peut accorder le juge au locataire pour le versement des loyers impayés. Réduction à deux ans de la possibilité (prévue par le projet de loi) pour le juge d accorder, même d office, des délais de paiement, dans la limite de trois années, au locataire en situation de régler sa dette locative. Rappel dans le code de la construction et de l habitation de certaines dispositions relatives au surendettement Maintien à un an des délais de grâce pour les occupants de locaux dont l expulsion a été ordonnée judiciairement alors que le projet de loi les porte à trois ans. Article Effet suspensif de la saisine de la de médiation départementale sur le commandement de quitter les lieux jusqu à la réception par le demandeur de la décision de la. si rectifié Article additionnel après Article 11 M. DALLIER 46 rect. Demande de rapport du Gouvernement sur la rationalisation des aides personnelles au logement Article 12 M. MÉZARD 575 rect. M. LABBÉ 424 rect. Articulation entre le 115 et le SIAO. Précision sur les organismes avec lesquels les services intégrés d accueil et d orientation (SIAO) peuvent conclure une convention pour l exercice de leurs missions.

14 Mme KLÈS 124 M. DUBOIS 258 rect. 699 rect. Prise en charge directe des personnes sous main de justice ous réserve d en informer le service intégré d accueil et d orientation. Coordination des actions des différents schémas sociaux et médico-sociaux Création d un droit à l accompagnement en faveur des personnes défavorisées orientées vers un logement ou un logement foyer. Article additionnel après Article rect. Précision sur l autorité compétente pour délivrer l autorisation des foyers de jeunes travailleurs. Article additionnel après Article 13 M. DUBOIS 259 rect. Prise en charge des femmes enceintes et des mères isolées avec leurs enfants de moins de trois ans par les centres d hébergement et de réinsertion sociale et les centres de demandeurs d asile même en l absence d agrément d une section centre maternel ou d un hôtel maternel dans ces établissements. Article 14 M. LABBÉ 156 Mme SCHURCH 199 Mme LÉTARD 503 rect. Intégration de la domiciliation aux plans départementaux d action pour le logement et l hébergement des personnes défavorisées (PDALHPD) et fixation d un objectif d élaboration de schémas de domiciliation. Intégration de la domiciliation aux plans départementaux d action pour le logement et l hébergement des personnes défavorisées (PDALHPD) et fixation d un objectif d élaboration de schémas de domiciliation. Suppression, dans le texte du projet de loi, de la disposition prévoyant que la du comité régional de l habitat et de l hébergement est chargée d assurer la coordination des plans départementaux d action pour le logement et l hébergement des personnes défavorisées ainsi que leur évaluation (alinéa 14). Suppression, dans le texte du projet de loi, de la disposition prévoyant que le plan départemental d action pour le logement et l hébergement des personnes défavorisées couvre les centres d accueil pour demandeurs d asile ( alinéa 12).

15 M. DALLIER 138 rect. M. S. LARCHER 504 M. SAVIN 549 rect. ter Précision rédactionnelle. Précision rédactionnelle. Adjonction dans la procédure d adoption du plan départemental d action pour le logement et l hébergement des personnes défavorisées d un avis des établissements publics de coopération intercommunale compétents en matière d habitat. Article 15 Mme SCHURCH 194 Précision selon laquelle l octroi d une aide par le fonds de solidarité logement ne peut être subordonné à l accord du bailleur ou des autres créanciers. Article 16 ter Mme SCHURCH 195 Suppression de la possibilité, pour les organismes extérieurs, de recouvrer les participation des familles au financement de leur hébergement d urgence et d assurer les dépenses relatives à cet hébergement. Article 17 Mme SCHURCH 196 Extension du principe de participation à l ensemble des politiques de lutte contre l exclusion et pas seulement au dispositif d hébergement et d accès au logement Article 18 M. LABBÉ 426 M. DALLIER 538 rect. Mme SCHURCH 550 Comptabilisation systématique des personnes prioritaires Dalo au sein des accords collectifs. Adaptation du «périmètre DALO» et de la procédure d attribution à la création de la métropole du Grand Paris au 1er janvier Possibilité pour la de médiation de saisir le juge d instance aux fins de suspension des mesures d expulsion

16 Article 19 Mme SCHURCH 551 Mme SCHURCH 198 Possibilité pour la de médiation de prendre des décisions favorables au titre du DALO-hébergement sans exigence de régularité du séjour. Limitation de l orientation de personnes issues du dispositif d hébergement vers les communes situées en zone sensible. Article additionnel après Article 20 M. LABBÉ 158 Demande de rapport au Gouvernement sur le logement adapté Article additionnel après Article 20 ter Mme SCHURCH 201 rect Mme SCHURCH 200 rect. 669 Soumission à la procédure de réquisition des personnes physiques et des SCI détentrices d un patrimoine immobilier de cinq logements et plus. Extension de la possibilité de réquisition par le prefet aux locaux détenus par une personne physique détentrice d un patrimoine immobilier de cinq logements et plus dans la même commune. Possibilité, à titre expérimental, de désigner comme attributaires des locaux réquisitionnés des associations regroupant des personnes habitant dans ces memes locaux. Limitation des possibilités de recours du propriétaire contre une procédure de réquisition. Limitation des possibilités de recours du propriétaire contre une procédure de réquisition. Article 21 Mme LÉTARD Mme LÉTARD 502 rect. 491 rect. M. LABBÉ 157 Mme LÉTARD 486 rect. Suppression de l article 21 relatif à la domiciliation Limitation du droit à la domiciliation pour l exercice des droits civils par les personnes en situation irrégulière Rôle du préfet en matière de couverture des besoins de domiciliation sur le territoire de son département Garantie par le préfet de la couverture territoriale en matière de domiciliation.

17 Mme SCHURCH 239 Suppression de l article L alinéa 3 du code de l action sociale et des familles excluant du droit à la domiciliation les personnes dépourvues de titre de séjour. Article additionnel après Article 21 Mme SCHURCH 202 Mme BENBASSA 553 Mme BENBASSA 554 Mme BENBASSA 556 Mme BENBASSA 555 rect. Mme BENBASSA 559 Abrogation de l article 101 de la loi n du 25 mars 2009 crée à titre expérimental le statut de «résident temporaire». Abrogation de la loi du 3 janvier 1969 relative à l exercice des activités ambulantes et au régime applicable aux personnes circulant en France sans domicile ni résidence fixe. Abrogation partielle de la loi du 3 janvier 1969 relative à l exercice des activités ambulantes et au régime applicable aux personnes circulant en France sans domicile ni résidence fixe. Domiciliation des personnes concernées par le mécanisme de la commune de rattachement auprès du centre communal d action sociale de leur commune de rattachement ou du centre intercommunal d action sociale dont dépend cette commune, pour mettre un terme aux doublons. Prolongements de l abrogation de la loi n 69-3 du 3 janvier 1969 en ce qui concerne les dispositions relatives à la commune de rattachement. Agrément obligatoire d un organisme compétent pour l élection de domicile de chaque catégorie de personnes sans domicile stable. Article 22 Mme SCHURCH rect. 682 rect. Mme SCHURCH rect. M. LABBÉ 476 Assouplissement de l exigence d une garantie financière d achèvement. Possibilité de rendre cessibles ou remboursables les parts sociales en industrie apportées sous forme de travail dans les sociétés d habitat participatif. Garantie du respect des règles de fonctionnement de l habitat participatif par les locataires n ayant pas la qualité d associé du locataire. Possibilité, pour les sociétés d habitat participatif en auto-promotion, d accorder une caution pour la garantie des emprunts contractés. Possibilité, pour les sociétés d habitat participatif d accorder une caution pour la garantie des emprunts contractés. Possibilité de refuser l entrée d un locataire d un logement HLM dans une résidence d habitat participatif. Article additionnel après Article 22

18 Mme SCHURCH 204 Mme SCHURCH 205 Amélioration du statut des habitants des logements-foyers Protection des habitants des logements-foyers. Article 22 A M. LABBÉ 475 rect. Systématisation du comité des résidents dans les logement-foyers afin d améliorer la concertation et le dialogue. Article additionnel après Article 22 A Mme SCHURCH 206 Clarification du régime de TVA applicable aux logement-foyers Article 22 M. GILLES 423 rect. M. VANDIERENDONC K 96 Protection des associés des sociétés civiles d attribution d immeubles (SCI) en jouissance à temps partagé contre les stratégies de prise de contrôle suivies de ventes à la découpe Remplacement, dans les sociétés d attribution à temps partagé (timeshare) du droit du retrait, par un retrait pour «juste motif», apprécié par le juge. Article 73 M. REVET 434 rect. Possibilité de majoration du cœfficient d occupation des sols pour favoriser la construction de logements sociaux. Article additionnel après Article 77

19 M. REVET 438 rect. Assouplissement des procédures de réexamen des documents d urbanisme et élargissement de la possibilité d utilisation par les collectivités de la procédure de révision simplifiée

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR SNPI INFORMATIONS ISSN : 1270-0894

LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR SNPI INFORMATIONS ISSN : 1270-0894 LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR ISSN : 1270-0894 SNPI INFORMATIONS Mai 2014 LOI ALUR ET LOI HOGUET Principales dispositions de la loi ALUR modifiant la loi du 2 janvier 1970 Applicables immédiatement

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

GESTION. - Dans le cadre d un mandat de recherche, les honoraires ne sont dus qu à la signature du bail.

GESTION. - Dans le cadre d un mandat de recherche, les honoraires ne sont dus qu à la signature du bail. GESTION 1- Avant le bail 2- Le contrat de bail 3- Entrée dans les lieux 4- Travaux 5- Loyers et charges 6- Fin du bail 7- Litiges 8- Dispositions spécifiques 1- Avant le bail - Un décret fixera la liste

Plus en détail

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ANNÉE 2014 L équipe des conseillers juristes et financiers de l ADIL de l Ain propose gratuitement des formations destinées à des groupes constitués

Plus en détail

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Eléments de calendrier 1. Conférence nationale contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale des 10 et 11 décembre 2012 Rapport de M. François

Plus en détail

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi Alur Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi ALUR - Principales dispositions en copropriété 13/15 Objectif : Les principales dispositions

Plus en détail

RAPPORTS LOCATIFS : QUELLES NOUVELLES REGLES EN PERSPECTIVE?

RAPPORTS LOCATIFS : QUELLES NOUVELLES REGLES EN PERSPECTIVE? : QUELLES NOUVELLES REGLES EN PERSPECTIVE? Mercredi 19 juin 2013 Jean-Marc Peyron, avocat, Herbert Smith Freehills Paris Maurice Feferman, directeur juridique métiers / directeur qualité de Foncia Projet

Plus en détail

LOI ALUR ET GESTION LOCATIVE. 28 mars 2014 commission gestion locative Emmanuelle Benhamou

LOI ALUR ET GESTION LOCATIVE. 28 mars 2014 commission gestion locative Emmanuelle Benhamou LOI ALUR ET GESTION LOCATIVE 28 mars 2014 commission gestion locative Emmanuelle Benhamou LOI n 2014-366 en date 24 mars 2014 POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE PUBLIEE AU JO LE 26 MARS 2014

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Les droits du locataire

Gwendoline Aubourg Les droits du locataire Gwendoline Aubourg Les droits du locataire Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3538-4 Table des matières Préambule....................................................... 7 Pour commencer... Bien choisir

Plus en détail

LES LOYERS DES LOGEMENTS CONVENTIONNES

LES LOYERS DES LOGEMENTS CONVENTIONNES LES LOYERS DES LOGEMENTS CONVENTIONNES En application de l article L.353-2 du code de la construction et de l habitation, les conventions déterminent le montant maximal des loyers ainsi que les modalités

Plus en détail

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE La loi de finances pour 2015, qui a rebaptisé le dispositif «Duflot» en dispositif «Pinel», a apporté des améliorations au dispositif d investissement

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel rendue le 20 mars 2014. Loi promulguée le

Plus en détail

Droits et obligations des propriétaires bailleurs au regard de la LOI ALUR

Droits et obligations des propriétaires bailleurs au regard de la LOI ALUR Droits et obligations des propriétaires bailleurs au regard de la LOI ALUR Actualité juridique publié le 05/03/2015, vu 2220 fois, Auteur : Cabinet d'avocat SAGAND DROITS ET OBLIGATIONS DES BAILLEURS APRES

Plus en détail

LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Sommaire ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Eléments constitutifs du bail / Page 2 Durée du bail / Page 5 Renouvellement du bail / Page 5 Fixation

Plus en détail

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE LOYERS IMPAYÉS...3 CHAPITRE I CE QUI EST GARANTI...3 CHAPITRE II MONTANT...3 CHAPITRE III CE QUI N EST PAS GARANTI...3 CHAPITRE IV EN CAS DE SINISTRE...4

Plus en détail

Les dispositions de la loi ALUR

Les dispositions de la loi ALUR Les dispositions de la loi ALUR Actualité juridique publié le 23/04/2014, vu 1176 fois, Auteur : JurisConseils Le Conseil constitutionnel avait été saisi sur plusieurs dispositions de la loi Alur. On attendait

Plus en détail

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante D étendre l obligation d information sur les surfaces louées

Plus en détail

L ADIL GUADELOUPE VOUS INFORME

L ADIL GUADELOUPE VOUS INFORME Juin 2015 n 015 15 À jour au 1 er juin 2015 Contrats types de location de logement à usage de résidence principale Décret n 2015-587 du 29.5.15 : JO du 31.5.15 / Arrêté du 29.5.15 : JO du 31.5.15 L ADIL

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 01 2013 OBJET. 1/Le plafond de loyer à appliquer afin de pouvoir bénéficier du dispositif Duflot

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 01 2013 OBJET. 1/Le plafond de loyer à appliquer afin de pouvoir bénéficier du dispositif Duflot INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 01 2013 RUBRIQUE Fiscalité Décret 2012-1532 du 29 déc. 2012 NOR : ETLL1240760D Journal officiel du 30 déc. 2012 Loi de finances pour 2013 du 29 déc. 2012 NOR : EFIX1234869L

Plus en détail

brochure de synthèse

brochure de synthèse brochure de synthèse Les politiques sociales du logement, de l hébergement et de l accès aux droits : les mesures de la loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové février 2015 www.dihal.gouv.fr

Plus en détail

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH.

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. LOI «ALUR» COPROPRIETE Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. L immatriculation des copropriétés Chaque copropriété devra être immatriculée

Plus en détail

Compte rendu Commission Logement

Compte rendu Commission Logement 13 avril 2012 Compte rendu Commission Logement LOUER ETRE PROPRIÉTAIRE TRAVAUX ACCÉS DES JEUNES A UN LOGEMENT L accession a un logement, notre priorité! 2 organismes collecteurs ont été retenu : - AMALIA

Plus en détail

LOUER UN BIEN IMMOBILIER

LOUER UN BIEN IMMOBILIER Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Charlie CAILLOUX LOUER UN BIEN IMMOBILIER Groupe Eyrolles, 1998, 2003, 2007, 2011 De Particulier à Particulier, 1998, 2003, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-55247-8

Plus en détail

INVESTIR EN LOI DUFLOT. Optimisons ensemble votre patrimoine. Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts

INVESTIR EN LOI DUFLOT. Optimisons ensemble votre patrimoine. Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts INVESTIR EN LOI DUFLOT Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts Optimisons ensemble votre patrimoine LA LOI DUFLOT La loi de finances de 2013 définit un nouveau

Plus en détail

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Document rédigé par les experts BusinessFil Immo Contact : 01 47 87 49 49 Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier L édito Après

Plus en détail

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 Loi ALUR et copropriété. Introduction Objectif de la loi ALUR en matière de copropriété

Plus en détail

Le Dispositif Duflot 2013

Le Dispositif Duflot 2013 TRANSACTION & CONSEIL Le Dispositif Duflot 2013 Investir pour construire son patrimoine IMMOBILIER RÉSIDENTIEL NEUF LE DISPOSITIF DUFLOT LA REDUCTION D IMPOT EST LIMITEE ChAQUE ANNEE A L AChAT DE DEUx

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail

Prévention de l exclusion locative

Prévention de l exclusion locative Prévention de l exclusion locative Expulsion pour impayés locatifs Conférence du 10 avril 2014 Les textes fondateurs Loi n 98-657 du 29 juillet 1998 d'orientation relative à la lutte contre les exclusions

Plus en détail

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014 - juin 2014 : réunion de lancement de la Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions CCAPEX

Plus en détail

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA LOI N 2014-626 DU 18 JUIN 2014 RELATIVE À L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRÈS PETITES ENTREPRISES DITE «LOI PINEL» Liste des mesures Modification des dispositions

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

Conventionnement. Madame, Monsieur,

Conventionnement. Madame, Monsieur, DELEGATION... Conventionnement N de convention : hhhhhhhhhhhhhhhhhhhh la présente convention a été validée par l Anah le hh hh hhhh Signature N 12 808*05 Réservé à l Anah CONVENTION À LOYER SOCIAL OU TRÈS

Plus en détail

SOMMAIRE. N 39 MAI 2001 Annule et remplace le n 34 de Novembre 2000 MISE EN APPLICATION DE LA CONVENTION DU 3 AOUT 1998 ENTRE L ETAT ET L UESL

SOMMAIRE. N 39 MAI 2001 Annule et remplace le n 34 de Novembre 2000 MISE EN APPLICATION DE LA CONVENTION DU 3 AOUT 1998 ENTRE L ETAT ET L UESL N 39 MAI 2001 Annule et remplace le n 34 de Novembre 2000 SOMMAIRE MISE EN APPLICATION DE LA CONVENTION DU 3 AOUT 1998 ENTRE L ETAT ET L UESL QUESTIONS PRATIQUES (les nouvelles questions/réponses par rapport

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT NU

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT NU CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT NU (Soumis au titre 1 er de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre

Plus en détail

date. durable pour certains équipements dans les constructions

date. durable pour certains équipements dans les constructions Le crédit d impôt développement durable TVA à taux réduit Les particularités POUR LE NEUF Construire des logements très économes en énergie est l un des objectifs du Grenelle Environnement. Des aides sont

Plus en détail

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA!

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA! L ADIL réunit l État, les collectivités locales, les organismes d intérêt général, les professionnels publics et privés et les représentants des usagers. Elle est agréée par le Ministère chargé du Logement

Plus en détail

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national.

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national. SYNDIC 1- Immatriculation de la copropriété 2- Gestion de la copropriété 3- Transparence et prévention des difficultés 1- Immatriculation de la copropriété Portée - Création d une immatriculation obligatoire

Plus en détail

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 L accueil des gens du voyage Ministère de l'équipement, des Transports et du Logement direction générale de l

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 Adopté ACCÈS AU LOGEMENT ET URBANISME RÉNOVÉ - (N 1499) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 8 N o CE624 Rédiger ainsi cet article : «I. Il est

Plus en détail

Projet de loi Habitat pour tous

Projet de loi Habitat pour tous Ministère du logement Novembre 2004 Projet de loi Habitat pour tous 1. Urbanisme et foncier L objectif est de favoriser la construction de logements, en particulier pour la réalisation du volet logement

Plus en détail

L accueil familial en faveur des Personnes agées

L accueil familial en faveur des Personnes agées I VOLET 3 L accueil familial en faveur des Personnes agées 1. Définition Le dispositif d accueil familial concourt à la diversification des offres d hébergement proposées aux personnes âgées. Il contribue

Plus en détail

FASCICULE IV : LE VOTE DES TAUX DES DÉPARTEMENTS. I. Taux départemental de taxe foncière sur les propriétés bâties... 2

FASCICULE IV : LE VOTE DES TAUX DES DÉPARTEMENTS. I. Taux départemental de taxe foncière sur les propriétés bâties... 2 FASCICULE IV : LE VOTE DES TAUX DES DÉPARTEMENTS I. Taux départemental de taxe foncière sur les propriétés bâties... 2 II. Droit départemental d enregistrement et taxe départementale de publicité foncière

Plus en détail

Bien assuré Bien loué. La sécurité de mon patrimoine La garantie de mes loyers

Bien assuré Bien loué. La sécurité de mon patrimoine La garantie de mes loyers Bien assuré Bien loué La sécurité de mon patrimoine La garantie de mes loyers Louer en toute tranquilité GRL, Garantie des Risques Locatifs Les transformations du marché du travail, l'entrée plus tardive

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION

REGLEMENT D ATTRIBUTION REGLEMENT D ATTRIBUTION Ce règlement, annexe du règlement intérieur des commissions d attribution de VALLOGIS, est élaboré et adopté dans le respect des dispositions du code de la construction et de l'habitation

Plus en détail

Article 22 : Mise en place d un mécanisme de péréquation (entre les organismes HLM.)

Article 22 : Mise en place d un mécanisme de péréquation (entre les organismes HLM.) 1) Le pilotage des organismes de logement social. Article 1 : Mise en place des conventions d utilité sociale. Rappel : La conclusion d une convention d utilité sociale est obligatoire à compter du 31

Plus en détail

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit :

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit : www.grenecheimmo.fr Le Cabinet GRENECHE Immobilier est l une des plus anciennes agences de la ville d Evian et de la région, présente dans l ensemble des activités immobilières : - ventes : traditionnellement

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

LOI PINEL / RÉHABILITATION

LOI PINEL / RÉHABILITATION Voir aussi : Fiscalités, Scellier, Borloo neuf, De Robien recentré, De Robien neuf, Borloo Ancien, Besson ancien, Prêt Locatif Social, Plafonds et indices, Zonage, Duflot imprimer LOI PINEL / RÉHABILITATION

Plus en détail

PUBLICITE IMMOBILIERE MENTIONS OBLIGATOIRES OU INTERDITES

PUBLICITE IMMOBILIERE MENTIONS OBLIGATOIRES OU INTERDITES PUBLICITE IMMOBILIERE MENTIONS OBLIGATOIRES OU INTERDITES Mise à jour de la Loi du 17 mars 2014 relative à la consommation et de la Loi du 24 mars 2014 pour l'accès au logement et un urbanisme rénové,

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes en poste dans une Direction départementale de la cohésion sociale

Plus en détail

La loi ALUR : une opportunité commerciale

La loi ALUR : une opportunité commerciale La loi ALUR : une opportunité commerciale Equipe Offres Septembre 2014 1 Sommaire 1 La loi ALUR et la copropriété 05 2 La loi ALUR et les rapports locatifs 12 3 La loi ALUR et les agents immobiliers 19

Plus en détail

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement LOI ALUR Copropriétés prévention et traitement Ministère Copropriétés les principales dispositions de la loi Alur Prévention de l endettement et de la dégradation Traitement curatif Prévention de l endettement

Plus en détail

développe les solidarités

développe les solidarités développe les solidarités www.gard.fr Propriétaires bailleurs, comment louer sereinement votre logement? SOMMAIRE les Aides à l amélioration de l habitat... 5 les Aides au Logement... 7 l Assurance Loyers

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

changez vos menuiseries et faites des économies!

changez vos menuiseries et faites des économies! changez vos menuiseries et faites des économies! AIDES FINANCIÈRES POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 The world looks better Remplacez vos menuiseries par des fenêtres aluminium et

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» La location meublée François Longin 1 www.longin.fr Plan La location de biens Le marché de la location meublée Aspects juridiques

Plus en détail

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial 1. Définition Le dispositif d accueil familial concourt à la diversification des offres d hébergement proposées aux

Plus en détail

SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa

SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa NOTE DE PRESENTATION DU DISPOSITIF FISCAL EN FAVEUR DES INVESTISSEMENTS DANS LE SECTEUR DU LOGEMENT INTERMEDIAIRE

Plus en détail

MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE PERSONNE MORALE

MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE PERSONNE MORALE Inscription au registre des mandats : Mandat n :. MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE PERSONNE MORALE Etabli par la FAPIL conformément à la loi n 70-9 du 2 janvier 1970 et au décret n 72-678 du 20 juillet 1972

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10 PREAMBULE... 10 CHAPITRE 1 LES DIFFERENTS TYPES DE LOGEMENTS HLM... 11 1-1 Logements construits avant le 3 janvier 1977 1-2 Logements construits après la loi du 3 janvier 1977 1-3 Plafond de ressources

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Décret n o 2015-587 du 29 mai 2015 relatif aux contrats types de location de logement

Plus en détail

LOIS. LOI n o 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et un urbanisme rénové (1) NOR : ETLX1313501L. TITRE I er

LOIS. LOI n o 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et un urbanisme rénové (1) NOR : ETLX1313501L. TITRE I er LOIS LOI n o 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et un urbanisme rénové (1) NOR : ETLX1313501L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Vu la décision du Conseil constitutionnel n o

Plus en détail

L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER

L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER --- Le montage P.L.S. SCELLIER en immobilier résidentiel a cette particularité de cumuler plusieurs avantages financiers et fiscaux du P.L.S. et du dispositif

Plus en détail

Dispositions diverses

Dispositions diverses Loi n 2009-323 du 25 mars 2009 de mobilisation pour le logement et la lutte contre l exclusion Dispositions diverses 1- HEBERGEMENT L article 69 a pour objet : Plan départemental d accueil, d hébergement

Plus en détail

Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique

Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique Au nom du peuple, Nous, Habib Bourguiba, Président de la République Tunisienne, L Assemblée Nationale

Plus en détail

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ...

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ... Contrat de location Soumis au titre Ier de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION

Plus en détail

Jeunes GUIDE DU LOGEMENT LA CFTC À VOS CÔTÉS! & diversité. Fédération des Syndicats Commerce, Services et Force de Vente. Edition 2011.

Jeunes GUIDE DU LOGEMENT LA CFTC À VOS CÔTÉS! & diversité. Fédération des Syndicats Commerce, Services et Force de Vente. Edition 2011. Fédération des Syndicats Commerce, Services et Force de Vente Jeunes & diversité GUIDE DU LOGEMENT Edition 2011 benjamin py nicotheeye auremar philippe LA CFTC À VOS CÔTÉS! L ACCÉS DES JEUNES AU LOGEMENT

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION UNION DES SYNDICATS DE L IMMOBILIER DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION DIAGNOSTIC OBLIGATOIRE - TRANSACTION Depuis le 1 er juillet 2007, un DPE doit être annexé au contrat de location

Plus en détail

Les aides pour les sociétés civiles immobilières

Les aides pour les sociétés civiles immobilières Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Les aides pour les sociétés civiles immobilières Des conditions d attribution spécifiques Des aides financières existent pour soutenir les particuliers qui

Plus en détail

1/ Buts que la loi ALUR poursuivait au départ selon le gouvernement (Source : Dossier de presse du gouvernement)

1/ Buts que la loi ALUR poursuivait au départ selon le gouvernement (Source : Dossier de presse du gouvernement) Loi pour l Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) : Présentation des mesures phares du projet de loi et des changements pour les associations d hébergement et de logement et les personnes qu elles

Plus en détail

2. À quoi sert-elle? 3. Comment est-elle attribuée?

2. À quoi sert-elle? 3. Comment est-elle attribuée? RELOREF REchercher un LOgement pour les REFugiés VP/JD/2008 SERVICE COORDINATION&LOGEMENT Référence : ALT Domaine concerné : LOGEMENT Type de document : FAQ/NOTE TECHNIQUE Axe 3 du projet RELOREF : animation

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL

REGLEMENT DEPARTEMENTAL REGLEMENT DEPARTEMENTAL des Transports Scolaires Département de l Indre D.G.A/R.T.P.E. Service Départemental des Transports Hôtel du Département CS20639 36020 Châteauroux Cedex REGLEMENT DEPARTEMENTAL

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2011

LOI DE FINANCES 2011 LOI DE FINANCES 2011 LOI SCELLIER : RÉDUCTION D IMPÔT POUR INVESTISSEMENT LOCATIF NEUF Dossier de référence 2011 Téléchargement http://www.dkformation.fr/telechargement www.dkformation.fr Formation Compétence

Plus en détail

LOI BOUTIN ET COPROPRIÉTÉ

LOI BOUTIN ET COPROPRIÉTÉ LOI BOUTIN ET COPROPRIÉTÉ HONORAIRES SPECIAUX DU SYNDIC ET TRAVAUX L article 17 de la loi crée un nouvel article 18-1 A à la loi du 10 juillet 1965 qui prévoit que seuls certains travaux votés en assemblée

Plus en détail

Le Contrat d accompagnement

Le Contrat d accompagnement Fiche pratique DIRECCTE des Pays de la Loire mise à jour au 22 avril 2014 Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Qui pilote et prescrit

Plus en détail

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre FAUCHER Expert-Comptable Rapporteur en charge du social Henri SCHMELTZ Expert-Comptable

Plus en détail

Duflot.org Tout sur la loi Duflot

Duflot.org Tout sur la loi Duflot Duflot.org Tout sur la loi Duflot Article 57 I. Après l article 199 octovicies du code général des impôts, il est inséré un article 199 novovicies ainsi rédigé : «Art. 199 novovicies. I. A. Les contribuables

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Information Atelier PLH Grand Avignon 7 octobre 2014 Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2015-702 du 19 juin 2015 modifiant le décret n o 72-678 du 20 juillet 1972 fixant les conditions

Plus en détail

Barème de l impôt sur le revenu

Barème de l impôt sur le revenu Refonte du barème Barème de l impôt sur le revenu Suppression de la première tranche d imposition au taux de 5,5 % Revalorisation des limites et seuils associés au barème de 0,5 % Barème applicable à l

Plus en détail

AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH -----------------------

AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH ----------------------- AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation,

Plus en détail

Projet du Code de l Investissement

Projet du Code de l Investissement République Tunisienne Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Projet du Code de l Investissement Version préliminaire 22 mai 2015 Article1premier. TITRE PREMIER.

Plus en détail

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS I) CONTEXTE II) LES GRANDS CHANGEMENTS III) DISPOSITIF DE GESTION DU CODE REGIMES: BENEFICE DES AVANTAGES PLUS FAVORABLES MECANISME DE CONTRÔLE ET DE SUIVI EVALUATI

Plus en détail

Accord de la branche des du 30/06/05

Accord de la branche des du 30/06/05 Accord de la branche des du 30/06/05 Date de l extension Codes naf : OPCA : HABITAT FORMATION Convention collective : Droit individuel à la formation Démarrage 07/05/05 Ancienneté Au 31 décembre de chaque

Plus en détail

Loi ALUR du 24 mars 2014 ADIL91

Loi ALUR du 24 mars 2014 ADIL91 Loi ALUR du 24 mars 2014 ADIL91 MDH Loi ALUR : présentation générale Projet de loi présenté en Conseil des ministres le 26 juin 2013 Loi votée le 20 février 2014 Décision du Conseil constitutionnel le

Plus en détail

Table des matières. Préface 9. Introduction 11

Table des matières. Préface 9. Introduction 11 Table des matières Préface 9 Introduction 11 Chapitre I Les autorités administratives et réglementaires 13 1. L État 13 2. Régions et Communautés 15 2.1. CONSÉQUENCES DE LA FÉDÉRALISATION 15 2.2. DU CÔTÉ

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel

2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel 2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel 2.1 Les aides de la Nouvelle-Calédonie allouées aux stagiaires 2.2 Le dispositif ANT 2.3 La Bourse Territoriale de Formation (B.T.F.)

Plus en détail

LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX

LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX Les baux dérogatoires La durée et le droit au renouvellement La fixation et la révision du loyer - 1-7 juillet 2015 Introduction Statut d ordre public o Location d immeubles

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré L attribution d un d logement social, un dispositif encadré Mars 2012 Des principes inscrits dans la loi «L attribution participe à la mise en œuvre du droit au logement afin de satisfaire les besoins

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 15 AVRIL 2010 6 C-2-10

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 15 AVRIL 2010 6 C-2-10 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 15 AVRIL 2010 6 C-2-10 TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES. BASE D IMPOSITION. IMMEUBLES LOCATIFS SITUES EN ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS).

Plus en détail

Le mandat en vue de la location d un bien et la location

Le mandat en vue de la location d un bien et la location FICHE DE SYNTHÈSE Module 4 Le mandat en vue de la location d un bien et la location - MODULE SEMAINE 4 - SOMMAIRE : I) Le Mandat en vue de la location...2 1) Rappel de la règlementation sur le démarchage

Plus en détail

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE Daniel MARCHAND Professeur titulaire de la Chaire de Droit Social du Conservatoire National des Arts et Métiers Ouvrage initié par Yves DELAMOTTE Professeur Honoraire au Conservatoire National des Arts

Plus en détail