Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu Le glorifie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu Le glorifie"

Transcription

1

2

3 GROUPE OCP RAPPORT ANNUEL 2012

4

5 Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu Le glorifie

6 PRÉAMBULE Le présent rapport couvre les activités menées par OCP du 1 er janvier au 31 décembre 2012 et devrait être consulté parallèlement aux états financiers consolidés et aux notes complémentaires pour l'exercice terminé le 31 décembre 2012, inclus dans ce rapport annuel Les données financières ont été préparées conformément aux principes comptables généralement reconnus du Maroc, sauf indication contraire. Tous les montants en dirhams sont des montants en dirhams marocains, sauf indication contraire.

7 SOMMAIRE PRÉAMBULE 6 AGIR POUR UNE EMPREINTE POSITIVE ET DURABLE 9 l'identité OCP Le PORTRAIT BIOMéTRIQUE D OCP LE CODE GéNéTIQUE D OCP DES VALEURS QUI NOUS ENGAGENT UNE STRATéGIE D EXCELLENCE DES INDICATEURS AU VERT 26 AGIR AUJOURD HUI EXERCER UN LEADERSHIP RESPONSABLE CULTIVER NOS RESSOURCES HUMAINES ANTICIPER ET INNOVER MAÎTRISER ET DéVELOPPER 52 POUR MIEUX PRéPARER le monde de demain CONTRIBUER à LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE mondiale PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT servir le bien commun FAIRE de l'éthique un code de conduite 94

8

9 AGIR POUR une empreinte positive et durable Une lecture restrictive de notre activité laisserait à penser que notre chaîne de valeur va de l extraction de phosphate à la fabrication d engrais Se satisfaire de cette description serait passer à côté de ce que nous sommes vraiment, au-delà de ce que nous fabriquons. Le Groupe est une entité vivante, elle a une personnalité, une histoire, une ambition, des valeurs. De son action dépendent des millions d hommes et femmes à travers le monde. Quand on a pour mission de nourrir la planète, la responsabilité qui en découle donne toute la mesure de notre engagement. Qu il soit salarié, client, partenaire, agriculteur, artiste, sportif, acteur associatif ou simplement citoyen, au Maroc ou ailleurs, l être humain est au coeur de l action d OCP. Une action qui se traduit par sa contribution à la richesse du pays et de la planète, au bien-être des communautés et par sa volonté d exercer dans le respect de l environnement. Parce qu une performance pérenne passe par la création de valeur partagée, le Goupe s engage. Partout où il va, il laisse son empreinte. Positive. Durable. Mostafa TERRAB PRÉSIDENT DIRECTEUR GÉNÉRAL

10

11 L'IDENTITé OCP 1 - LE PORTRAIT BIOMéTRIQUE D OCP 2 - LE CODE GéNéTIQUE D OCP 3 - DES VALEURS QUI NOUS ENGAGENT 4 - UNE STRATéGIE D EXCELLENCE 5 - DES INDICATEURS AU VERt

12 1 - Le Leadership économique LE PORTRAIT BIOMÉTRIQUE D OCP OCP, présent sur la totalité de la chaîne de valeur du phosphate Réserves de phosphate ExtractioN Extraction minière Bénéfication Tranformation chimique Production d acides phosphoriques Production d engrais phosphatés 27,1 Millions de tonnes de minerai traité Minerai 3,25 Millions de tonnes de production d acides phosphoriques 4,48 Millions de tonnes de production d engrais phosphatés 2 - La gestion de l environnement 3 - L ENGAGEMENT SOCIétal Tonnes de déchets à valeur énergétique et minérale valorisées 700 m 2 De panneaux solaires ( nouvelle technologie flexible ) acquis pour la toiture des bâtiments OCP 85 % Des eaux utilisées recyclées 50 Tonnes de papier collectées pour recyclage 1/3 De réduction de l empreinte carbone, principalement à travers le projet de Slurry Pipeline 76 Entreprises créées dans le cadre d OCP Skills : programme d appui aux jeunes entrepreneurs +200 Associations soutenues via le programme de renforcement des capacités des associations Heures de cours de Soft Skills dispensées aux bénéficiaires d OCP Skills en 2012

13 50 milliards de dirhams volume des investissements engagés en % des exportations nationales COMMERCIALISATION 1 er Exportateur mondial de phosphate sous toutes ses formes Exportations & ventes locales 30 % De part de marché mondial 59,4 milliards de dirhams de chiffre d affaires 14,1 milliards de dirhams de résultat net 180 Projets en cours d accompagnement par OCP Skills 1,2 milliards de dirhams d appuiي par la Fondation OCP au marché local, conditionné par des actions de développement Agriculteurs indiens bénéficiaires du programme Agricultural Extension Services 6 % du PIB national en clients sur les 5 continents collaborateurs 15 filiales et JV 13 LE PORTRAIT BIOMÉTRIQUE D OCP

14 2 LE CODE GÉNÉTIQUE D OCP Acteur leader sur le marché mondial des phosphates, OCP est une véritable success story marocaine et mondiale, en témoignent les indicateurs économiques et financiers du Groupe, résolument au vert. Fort de près d un siècle de performances industrielles, commerciales et sociétales, le Groupe OCP aborde l avenir avec l assurance et l engagement du leader responsable. Sous-tendue par une vision stratégique claire, fédératrice et mobilisatrice, l action d OCP s inscrit dans une culture de l excellence et se nourrit des valeurs partagées par tous ses collaborateurs. UNE EMPREINTE GRAVéE DEPUIS PRèS D UN SIèCLE Création de l Office Chérifien des Phosphates Création de la société Maroc Chimie Création du Groupe OCP Démarrage de Maroc Phosphore (MP) I, MP II en 1981 et MP III/IV en 1986 Création de plusieurs Joint Ventures ( JV ) avec des partenaires étrangers Transformation de l Office Chérifien des Phosphates en société anonyme OCP S.A. Création d une JV avec Jacobs Engineering ( Jesa ) ; ouverture de bureaux au Brésil et en Argentine Lancement du programme sociétal OCP Skills pour promouvoir la création d emplois Création de la JV BSFT ( Black Sea Fertilizer Trading Company ) Le CODE GÉNÉTIQUE D OCP 14

15 L intégration, la diversification et l innovation : facteurs clés du leadership d ocp OCP est présent sur tous les maillons de la chaîne de valeur des phosphates, depuis l extraction du minerai à la commercialisation de produits à forte valeur ajoutée. Phosphate brut, acide phosphorique et engrais phosphatés, OCP propose une large gamme de produits répondant à différents besoins, lui permettant de diversifier son portefeuille de clients et de faire face aux évolutions du marché. Minerai de phosphate OCP est le premier exportateur mondial de phosphate brut avec 33 % de parts de marché. Acide phosphorique Produit intermédiaire entre le minerai et les engrais, l acide phosphorique est en fait le fruit d un enrichissement de la roche obtenu par réaction avec un ensemble d acides différents à concentrations distinctes. L acide phosphorique purifié est produit en moindres quantités destinées à des applications alimentaires et industrielles. OCP est le premier exportateur mondial d acide phosphorique avec 46 % de parts de marché. Engrais phosphatés Le MAP ( engrais binaire composé de deux éléments fertilisants : le phosphore et l azote ) Le DAP ( engrais binaire composé de deux éléments fertilisants : le phosphore et l azote, engrais le plus répandu ) Le TSP ( engrais entièrement phosphaté ) Le NPK ( engrais ternaire composé de trois éléments : phosphore, azote et potassium ). 26,5 millions de tonnes Exportés et livrés localement 27,1 millions de tonnes Extraits et traités 3,3 millions de tonnes P2O5 produits 4,5 millions de tonnes Produits 17 millions de tonnes Transformés dans les unités OCP 9,4 millions de tonnes Exportés 1,1 millions de tonnes P2O5 exportés 4,0 millions de tonnes Exportés 15 Le CODE GÉNÉTIQUE D OCP

16 OCP a également introduit sur le marché une nouvelle gamme de produits phosphatés pour une agriculture performante et durable : Performance Phosphate Products ( PPP ). Direct Application - TERACTIV TM : c est une gamme «tout-en-un» qui comprend à la fois de l engrais et de l amendement, et qui libère son phosphate de façon continue. Quatre formules ont été développées pour répondre aux besoins en nutriments des sols acides, sablonneux, ou pour les cultures de cacao et de maïs. Animal Feeds : il s agit de compléments d alimentation animale. Ces produits de haute qualité nutritive sont destinés à la fabrication de prémix pour les animaux d élevage ( bétail, volaille ). Sources de Phosphore et de Calcium, ils permettent le renforcement des os et l accélération de la croissance des animaux. Deux formules sont proposées : le phosphate bicalcique ( DCP ) et le phosphate mono-bicalcique ( MCP ). Avec une contribution de près de 21 % * à la production mondiale de phosphate, le Maroc est le second producteur mondial derrière les États-Unis. Mine de Merah Lahrach dans la zone de Khouribga * Source : Rapport provisoire de l IFA à fin décembre 2012 Le CODE GÉNÉTIQUE D OCP 16

17 UNE PRéSENCE FORTE DANS LE MONDE ET AU MAROC Depuis sa création en 1920, le Groupe a connu une expansion considérable qui lui a permis de consolider son leadership mondial. OCP a pu faire face aux mutations du marché en orchestrant l expansion de ses 4 sites d extraction historiques exploités à travers le Royaume, permettant ainsi l augmentation de la capacité de production du Groupe. Initiée dès 1965 en réponse aux attentes du marché, l activité de valorisation des phosphates a donné lieu à la création de complexes chimiques, filiales à 100 % du Groupe et de joint ventures avec de grands acteurs internationaux du secteur des engrais, implantées à proximité des gisements. Enfin, proactivité et proximité client obligent, OCP a posé ses marques sur les 5 continents en y ouvrant des représentations et en scellant des alliances stratégiques avec des partenaires locaux dans les pays de ses clients les plus importants. Le Groupe gère aujourd hui un portefeuille de 160 clients bénéficiant d une offre commerciale segmentée et flexible. Les infrastructures logistiques et portuaires d envergure initiées par le Groupe ont permis de soutenir une activité commerciale intense. Chaque année, plusieurs centaines de navires et plus de 14 millions de tonnes de marchandises ( roche, acide phosphorique et engrais ) transitent par les 4 ports phosphatiers reliés aux mines et aux usines chimiques. Sites miniers Khouribga 18 Mt * PHOSPHAte brut Boucraâ 2,4 Mt * PHOSPHAte brut Plateformes chimiques JORF Lasfar 1,9 Mt * P2O5 acide phosphorique 3,6 Mt * engrais phosphatés Youssoufia 3,6 Mt * PHOSPHAte brut - Sec et marchand Benguerir 4,4 Mt * phosphate brut - Sec et marchand + traité Safi 1,4 Mt * P2O5 acide phosphorique 0,8 Mt * engrais phosphatés Safi 468 Bateaux * Laâyoune Wharf de 3 Km 50 Bateaux * Jorf Lasfar 300 Bateaux * Casablanca 280 Bateaux * * en Le CODE GÉNÉTIQUE D OCP

18 Nos principales filiales PHOSBOUCRAÂ Secteur d activité : extraction et traitement de phosphate brut Capital : MAD Siège : Casablanca SOCIÉTÉ D AMÉNAGEMENT ET DE DéVELOPPEMENT VERT ( SADV ) Secteur d activité : aménagement et développement de projets urbains écologiques Capital : MAD Siège : Casablanca SOCIÉTÉ DE TRANSPORTS RÉGIONAUX ( SOTREG ) Secteur d activité : transport du personnel Capital : MAD Siège : Khouribga OCP SERVICES Secteur d activité : facilities management, business et socioculturel Capital : MAD Siège : Casablanca LEJONC ET CIE Secteur d activité : immobilier Capital : EUROS Siège : Paris OCP INTERNATIONAL Secteur d activité : gestion des participations du Groupe OCP à l international Capital : EUROS Siège : Amsterdam ( Pays-Bas ) OCP INNOVATION FUND FOR AGRICULTURE Secteur d activité : fonds d investissement Capital : MAD Siège : Casablanca Le CODE GÉNÉTIQUE D OCP 18

19 4 Filiales de services Unités industrielles 5 Paris filiales de services : Sites chimiques : ( Lejonc & Cie ) Présence à l étranger Filiale de trading : PPL BSFT Black Sea Fertilizer Trading 160 Clients dans le monde * Source : IFA Parts d OCP dans les importations de la région en phosphate sous toutes ses formes * 19 Le CODE GÉNÉTIQUE D OCP

20 Joint ventures à l international Joint ventures au Maroc BLACK SEA FERTILIZER TRADING COMPANY ( BSFT ) Actionnaires : OCP ( 70 % ) - Toros ( leader des engrais phosphatés en Turquie ) Capital : lires turques* Siège : Istanbul Activité : négoce d engrais dans la région de la Mer Noire, des Balkans et de l Asie Centrale JACOBS ENGINEERING S.A ( JESA ) Actionnaires : OCP ( 50 % ) - Jacobs Engineering Capital : MAD Siège : Casablanca Activité : ingénierie et gestion de projets industriels d envergure PRAYON Actionnaires : OCP ( 50 % ) - Société Régionale d Investissement de Wallonie ( SRIW ) Capital : EUROS Siège : Engis ( Wallonie - Belgique ) Activité : production et commercialisation d acides phosphoriques purifiés, de sels de phosphate et de produits fluorés BUNGE MAROC PHOSPHORE ( BMP ) Actionnaires : OCP ( 50 %) - Bunge Brasil Capital : MAD Siège : Casablanca Activité : production et commercialisation d acide phosphorique, d engrais phosphatés et azotés et d autres produits dérivés ZMPL ( ZUARI MAROC PHOSPHORE ) Actionnaires : OCP ( 50 % ) - Zuari Industries Limited ( filiale du groupe Birla ) Capital : roupies indiennes Siège : Etat de GOA ( Inde ) Activité : société d investissement, créée pour la prise de participatioon dans le capital de la société indienne Paradeep Phosphates Limited : - Actionnaires : ZMPL ( 80,45 % ), Gouvernement indien - Capital social : roupies indiennes - Activité : spécialisée dans la production et la commercialisation des engrais phosphatés pour le marché indien EURO MAROC PHOSPHORE S.A ( EMAPHOS ) Actionnaires : OCP ( 33,3 % ) - Prayon - Chemische Fabrik Budenheim Capital : MAD Siège : Casablanca Activité : production et commercialisation d acide phosphorique purifié * Les capitaux ont été libérés en 2013 Le CODE GÉNÉTIQUE D OCP 20

21 INDO MAROC PHOSPHORE S.A ( IMACID ) Actionnaires : OCP ( 33,3 % ) - Chambal Fertilizers and Chemicals - Tata Chemicals Capital : MAD Siège : Casablanca Activité : production et commercialisation d acide phosphorique marchand PAKISTAN MAROC PHOSPHORE ( PMP ) Actionnaires : OCP ( 50 % ) - Fauji Capital : MAD Siège : Casablanca Activité : production et commercialisation d acide phosphorique marchand 21 Le CODE GÉNÉTIQUE D OCP

22

23 3 DES VALEURS QUI NOUS ENGAGENT Les valeurs d OCP puisent leur source dans son histoire et constituent le terreau qui nourrit l action du Groupe et qui unit ses collaborateurs et partenaires. Pensées en trois langues ( arabe, français et anglais ), elles expriment en cela l identité affirmée d un leader national ouvert sur les autres et sur le monde. Niya Ijtihad Faire preuve de créativité et d esprit d innovation Avoir la capacité de se remettre en question pour mieux évoluer. Intégrité/loyauté Faire preuve de transparence, d intégrité et d honnêteté en toutes circonstances Être un modèle de comportement aussi bien en interne qu en externe. Ouverture Respecter les autres et reconnaître leur valeur, cultiver l empathie Écouter et valoriser les points de vue divergents. Adaptative leadership Leadership Être capable de mobiliser et de fédérer autour de ses projets Bâtir la motivation et encourager les autres à se dépasser Prendre les décisions et être capable de trancher Savoir s adapter aux changements et gérer les ruptures. Responsabilité / engagement Prendre ses responsabilités et assumer ses actions et celles de son équipe Faire montre d un engagement sincère en faveur des succès collectifs. Courage Persévérer dans l effort et aller au bout de ses projets ( résilience ) Chercher proactivement à sortir de sa zone de confort et savoir prendre des risques Savoir porter et défendre des idées nouvelles Savoir donner et recevoir les «feedbacks» de manière honnête et constructive. modestie Faire preuve d humilité en toutes circonstances Valoriser le résultat de l équipe plutôt que sa propre contribution Savoir se remettre en question / accepter d être «challengé» et chercher à s améliorer continuellement. Solidarité Promouvoir le travail en équipe Placer l intérêt du Groupe au-dessus de son intérêt personnel Mettre à disposition des autres son savoir et son savoir-faire ; contribuer à l intelligence collective Être réactif / aider ses collaborateurs sans contrepartie. Les valeurs d OCP sont au service d une vision claire, partagée et assumée. Une vision qui aborde le changement sous le signe de l opportunité et détermine tous les développements du Groupe. Capitaliser sur les atouts compétitifs du Groupe, prendre la mesure de nos faiblesses et nous donner les moyens de les pallier, maîtriser les contraintes du marché et anticiper ses évolutions autant de partis pris qui sous-tendent notre vision et font de nous une entreprise agile, ouverte au changement et performante. 23 DES VALEURS QUI NOUS ENGAGENT

24 4 UNE STRATéGIE D EXCELLENCE Fondée sur une nouvelle vision du marché, et en réponse à l accroissement de la demande mondiale en phosphates et à la compétitivité croissante du marché, le Groupe a initié en 2007 une stratégie de développement à grande échelle. Les enjeux en sont considérables pour OCP comme pour le Maroc, car c est de cela que dépend la consolidation de notre leadership sur le marché. 1 - Augmenter notre capacité de production Avec notamment pour objectif de doubler notre production minière d ici à 2020, en la portant de 27 à plus de 50 millions de tonnes, de tripler notre capacité de production d engrais phosphatés à ce même horizon, et de tripler nos capacités chimiques. Cela passe par l ouverture de nouvelles mines ainsi que la rationalisation et la pérennisation des ressources minières existantes. Les investissements entrepris dans les sites miniers, de l extraction au traitement, et le projet Jorf Phosphate Hub ( JPH ) en cours de réalisation sur la plateforme de Jorf Lasfar répondent à ces impératifs. 2 - Améliorer nos rendements par la réduction massive des coûts de production L objectif est de réduire les coûts à tous les niveaux de la chaîne de valeur et d optimiser les moyens et les ressources. Le projet OCP Production System ( OPS ) pour l amélioration de la performance industrielle répond à cette volonté. C est aussi le cas de nombreux projets initiés dans tous les segments industriels, tels que le Slurry Pipeline reliant la mine de Khouribga à la plateforme chimique de Jorf Lasfar et qui permettra une baisse conséquente des coûts d exploitation des phosphates et une réduction considérable de l Empreinte Carbone ainsi que de la consommation énergétique et hydraulique du Groupe. Doubler notre capacité de production minière et tripler notre capacité de production d engrais phosphatés à horizon 2020 réduire les coûts à tous les niveaux de la chaîne de valeur et optimiser les moyens et les ressources UNE STRATéGIE D EXCELLENCE 24

25 Unité d extraction de phosphate à Khouribga 3 - Être flexible industriellement et agile commercialement Notre objectif étant de pouvoir augmenter rapidement la production lorsque la demande l exige, ou de la réduire si nécessaire sur chaque maillon de la chaîne de production. Une flexibilité atteinte grâce à une programmation minutieuse de l outil de production Cette flexibilité exige une programmation minutieuse de l outil de production et une intégration parfaite de tous ses maillons dans une logique de flux et de supply chain pour s adapter à l évolution du marché. 25 UNE STRATéGIE D EXCELLENCE

26 5 DES INDICATEURS AU VERT Données de gestion Le chiffre d affaires consolidé du Groupe OCP a augmenté de 5,3 % par rapport à l exercice 2011 pour atteindre 59,4 milliards de dirhams à fin Cet accroissement s explique par une augmentation de 3,9 % du chiffre d affaires total de l activité Chimie, compensée partiellement par une baisse de 3,7 % de l activité minière. Malgré le contexte économique difficile dans lequel opère le Groupe et qui se traduit par une baisse générale des prix de vente et des quantités vendues, le Groupe OCP a continué à accroître son chiffre d affaires total bénéficiant d un effet parité USD/MAD favorable sur l année La progression du chiffre d affaires de l activité Chimie est due à l augmentation des quantités vendues dans le secteur des engrais et de la baisse des quantités vendues dans le secteur des acides et notamment sur le marché export. Par ailleurs, la baisse nette du chiffre d affaires de l activité minière est due à la baisse des prix de vente combinée avec une baisse des quantités vendues aux joint ventures industrielles présentes localement, compensée par une hausse des quantités vendues sur le marché export. La valeur ajoutée s établit à 27,9 milliards de dirhams en 2012 contre 31,8 milliards de dirhams en Elle représente 47,8 % du chiffre d affaires. Cette baisse enregistrée est due essentiellement à l augmentation des quantités de soufre et d ammoniac consommées, à l augmentation des consommations énergétiques et des achats de travaux et prestations de services, et à l augmentation des frais de personnel et celle des dons et cotisations. Total bilan consolidé ( en millions de dirhams ) Chiffre d affaires consolidé ( en millions de dirhams ) Résultat net consolidé part du Groupe ( en millions de dirhams ) DES INDICATEURS AU VERT 26

27 Compte tenu de ce qui précède, l EBE ( excédent brut d exploitation ) affiche une baisse de 18,9 % par rapport à 2011, en passant de 23,5 milliards en 2011 à 19 milliards de dirhams en Le résultat net consolidé s établit à 14,1 milliards de dirhams, enregistrant ainsi un recul de 13 % par rapport à l exercice Le ratio d endettement ( dettes nettes/capitaux propres ) est resté à un niveau quasiment stable en 2012 à une valeur de 0,38. La stabilité de ce ratio est expliquée par le fait que l augmentation des dettes financières s est compensée par l augmentation des capitaux propres. Données bilancielles Les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles ont généré 10,7 milliards de dirhams en Le Groupe a par ailleurs contracté des emprunts bancaires pour 8,9 milliards de dirhams. Cela a permis au Groupe de financer son programme d investissements industriels d environ 12,6 milliards de dirhams pour l exercice 2012, de payer des dividendes pour 4,7 milliards de dirhams et de rembourser ses dettes à hauteur de 3,3 milliards de dirhams. La trésorerie de clôture d établit à 24,7 milliards de dirhams en 2012 contre 25,5 milliards de dirhams enregistrés en L endettement financier net s établit à -7,4 milliards en 2012 enregistrant une augmentation de 46,2 % par rapport à l exercice antérieur. L augmentation de cet indicateur est due essentiellement à l augmentation nette des dettes pour 5,6 milliards de dirhams courant Le bilan consolidé enregistre un total de 93,9 milliards de dirhams à la clôture de l exercice 2012, contre 75,8 milliards de dirhams enregistrés à fin Les capitaux propres ont évolué de 37,2 milliards de dirhams en 2011 à 45,2 milliards de dirhams en 2012, soit une augmentation de 21,6 %. Cash Flow Opérationnel ( en millions de dirhams ) ,5 10,7 Excédent Brut d Exploitation ( en millions de dirhams ) ,5 19 Endettement net ( en millions de dirhams ) ,3 3,4 27 DES INDICATEURS AU VERT

28 Bilan Actif Bilan consolidé ACTIF Propres à l exercice Exercice 2012 Amortissements Provisions Net Exercice 2011 ACTIF IMMOBILISÉ Écart d acquisition Chiffres en millions de dirhams Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières ACTIF CIRCULANT Stocks et encours Clients et comptes rattachés Net Autres créances et comptes de régularisation Écart de conversion actif Titres et valeurs de placement TRÉSORERIE - ACTIF TOTAL ACTIF DES INDICATEURS AU VERT 28

29 Bilan PASSIF Chiffres en millions de dirhams Bilan consolidé passif Exercice 2012 Exercice 2011 Capital social Primes d émission, de fusion et d apport Réserves consolidées Réserves de conversion Résultat net consolidé Total capitaux propres part Groupe Intérêts minoritaires Total capitaux propres Subventions d investissement Provisions pour risques et charges Dettes de financement Fournisseurs et comptes rattachés Autres dettes et comptes de régularisation Écart de conversion passif TRÉSORERIE - PASSIF TOTAL PASSIF ET CAPITAUX PROPRES DES INDICATEURS AU VERT

30 Compte de résultat consolidé Chiffres en millions de dirhams NATURE Exercice 2012 Exercice 2011 Chiffre d affaires Autres produits d exploitation Produits d exploitation Achats consommés Charges de personnel Autres charges d exploitation Impôts et taxes Dotations d exploitation Charges d exploitation RÉSULTAT D EXPLOITATION Produits financiers Charges financières RÉSULTAT FINANCIER RÉSULTAT COURANT DES INDICATEURS AU VERT 30

31 Compte de résultat consolidé ( SUITE ) Chiffres en millions de dirhams NATURE Exercice 2012 Exercice 2011 Produits non courants Charges non courantes RÉSULTAT NON COURANT RÉSULTAT AVANT IMPÔT Impôts sur le résultat RÉSULTAT NET DES ENTREPRISES INTEGRÉES Dotation nette aux amortissements des écarts d acquisition 1 2 RÉSULTAT NET DE L ENSEMBLE CONSOLIDÉ Intérêts minoritaires RÉSULTAT NET PART DU GROUPE DES INDICATEURS AU VERT

32

33 AGIR AUJOURD HUI 1 - EXERCER UN LEADERSHIP RESPONSABLE 2 - CULTIVER NOS RESSOURCES HUMAINES 3 - ANTICIPER ET INNOVER 4 - MAÎTRISER ET DéVELOPPER

34 à horizon 2050, ce sont 9 milliards d habitants qui peupleront la Terre *. Ce bond démographique nécessitera un accroissement de la production agricole mondiale de 77 % avec 2 fois moins de terres arables par habitant. Pour nourrir les Hommes à cet horizon, l intensification des rendements agricoles est la réponse adéquate. Le rôle des producteurs de phosphate s en trouve accru, OCP en pole position. * Source : «Comment nourrir le monde en 2050», FAO En leader responsable, OCP a fait de la sécurité alimentaire mondiale une préoccupation essentielle. Au-delà de la logique de profit, le Groupe se mobilise au quotidien pour relever ce défi planétaire. Une mission comprise et assumée par l ensemble des collaborateurs du Groupe, qui constituent le premier capital de l entreprise. Cette mission se décline en stratégie ambitieuse pour toutes les activités du Groupe, insufflant un formidable élan d innovation et une démarche d excellence commerciale et industrielle. Ce faisant, le Groupe OCP marque la planète d une empreinte positive et durable

35 Vue aérienne du Slurry Pipeline qui assurera le transport du minerai de Khouribga à Jorf Lasfar

36 1 EXERCER UN LEADERSHIP RESPONSABLE OCP confirme sa bonne santé financière En dépit de la conjoncture économique globale et d un ralentissement de la demande à court terme à l international, OCP confirme sa bonne santé financière. En témoignent les réalisations de l année 2012 qui s inscrivent dans la stratégie mise en oeuvre par le Groupe, axée sur l augmentation des capacités de production, la réduction des coûts ainsi que la migration vers un portefeuille de produits finis à plus forte valeur ajoutée, principalement les engrais phosphatés dont la demande est en croissance continue. Des partenariats stratégiques En prolongement de sa volonté de positionnement sur le segment des engrais, OCP a élargi sa présence à l international à travers la création, en 2012, de Black Sea Fertilizer Trading Company ( BSFT ), fruit du partenariat entre OCP et la société Toros ( leader des engrais phosphatés en Turquie ). BSFT est basée à Istanbul, en Turquie, et son activité est principalement centrée sur le négoce d engrais pour les régions de la mer Noire, l Asie de l Ouest et l Est du bassin méditerranéen. la gamme TERACTIV TM, spécialement conçue pour certains sols spécifiques ( acides, salins, sableux ) et une nouvelle gamme d engrais enrichis de micronutriments ( soufre, zinc ) pour pallier les carences de certains sols africains. Des résultats favorables malgré une baisse des exportations Bien que l exploitation minière des phosphates soit en léger recul cette année en raison de la baisse de la demande internationale, les performances d OCP s affichent à la hausse. Les exportations mondiales d engrais phosphatés OCP ont augmenté de 21 % en passant de 3,8 millions de tonnes en 2011 à 4,6 millions de tonnes en Le chiffre d affaires pour l année 2012 est quasi stable grâce à un regain sur le dernier trimestre, il atteint 6,88 milliards USD vs 6,98 milliards USD en 2011, soit une baisse de 1,4 %. Une présence accrue sur les nouveaux marchés d engrais Par ailleurs, OCP continue d investir de nouveaux marchés d engrais à travers le développement de portefeuilles produits destinés à l Afrique. En effet, l année 2012 a été marquée par le lancement de la commercialisation de Echantillon d engrais phosphatés - Laboratoire OCP EXERCER UN LEADERSHIP RESPONSABLE 36

37 Part de marché d OCP par région pour le phosphate brut % 77 % 64 % 61 % A. Nord et Latine 1 % 2 %6 % 82 % Part de marché OCP par région pour l Acide Phosphorique Source des chiffres et graphiques : Rapport provisoire de l IFA à fin décembre % 12 % 13 % 18 % 23 % 35 % 36 % 34 % 72 % 61 % 57 % 58 % Afrique Asie Europe Océanie 18 % 35 % 26 % 14 % A. Nord et Latine % 50 % 50 % 43 % Asie % 42 % 51 % 72 % Europe Premier exportateur mondial de phosphate brut OCP conforte sa position de 1 er exportateur au monde de phosphate brut avec une part de marché qui passe de 31,5 % en 2011 à 33,2 % en Concrètement, ce gain de parts de marché provient essentiellement du fait que les exportations d OCP vers l Asie ont augmenté de 22 %, l Asie étant la région la plus importatrice au monde ( 12 millions de tonnes importés en 2012, vs 6,3 millions de tonnes pour l Amérique ). Globalement, les exportations mondiales d OCP en baisse de 2 % s inscrivent dans un marché mondial des exportations en recul de 7 % en Premier exportateur mondial d acide phosphorique OCP conforte sa position de leader avec près de la moitié des exportations en acide phosphorique en 2012 malgré une légère baisse cette année, puisque ces exportations sont passées de 2,1 millions de tonnes P2O5 en 2011 à 1,8 millions de tonnes P2O5 en 2012, occasionnant une perte de moins d un demi-point de part de marché qui passe à 47,4 % ( vs 47,8 % en 2011 ). Cette réduction des exports de l acide est justifiée par la stratégie commerciale d OCP qui vise à ajuster son portefeuille de produits afin de maximiser la marge du Groupe en utilisant sa flexibilité d arbitrage entre l acide phosphorique et les engrais. L évolution des parts de marché d OCP sur ses différents produits reflète sa volonté stratégique de migrer vers un portefeuille de produits à plus forte valeur ajoutée 37 EXERCER UN LEADERSHIP RESPONSABLE

de la valeur 1. CRÉER DE LA VALEUR

de la valeur 1. CRÉER DE LA VALEUR #1 Créer de la valeur Riche de plus de 90 ans d expérience et disposant de réserves de phosphate parmi les plus importantes au monde, OCP poursuit un double objectif de génération de valeur et d engagement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SYMPHOS 2015

DOSSIER DE PRESSE SYMPHOS 2015 DOSSIER DE PRESSE SYMPHOS 2015 A- SYMPHOS, UN HUB D EXPERTISES DANS L INDUSTRIE DES PHOSPHATES B- SYMPHOS, THÉMATIQUES ET TEMPS FORTS C- OCP, UNE SUCCESS STORY INDUSTRIELLE 1- Une excellence industrielle

Plus en détail

LA STRATEGIE CARBONE DU GROUPE OCP Saïd Mouline Conseiller du Président CONFERENCE NATIONALE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES AU MAROC: DEFIS ET OPPORTUNITES RABAT, 11-12 février 2009 50% des réserves du Monde

Plus en détail

Préambule. OCP RDD v25 VF flippbook.indd 2-3 26/01/15 16:30

Préambule. OCP RDD v25 VF flippbook.indd 2-3 26/01/15 16:30 OCP RDD v25 VF flippbook.indd 1 26/01/15 16:30 Préambule Ce document a pour objectif de présenter les principales réalisations en matière de développement durable du Groupe OCP en 2013. Les données financières

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats L environnement, une opportunité Etat, perspectives et enjeux du marché des engrais Principaux résultats Lundi 28 juin 2010 Pierre Cazeneuve, Directeur GCL DD p.cazeneuve@gcl.tm.fr CONTEXTE GENERAL DE

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

L innovation disruptive,

L innovation disruptive, Octobre 2013 une nécessité pour l industrie aéronautique Les constructeurs aéronautiques font face à une compétition technologique et commerciale toujours plus intense dans un environnement de complexité

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique*

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique* SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 31 décembre 2013 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011 PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS Avril 2011 1 Mise en place d un cadre législatif et réglementaire L instauration par la Loi 15-02 de: l obligation d exercice des activités portuaires dans

Plus en détail

«Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance

«Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance «Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance Présentation détaillée du plan «Action 2016» le mardi 13 décembre 2011 Perspectives financières : o Pertes opérationnelles

Plus en détail

Maroc Bibliométrie numéro 9

Maroc Bibliométrie numéro 9 Maroc Bibliométrie numéro 9 année 2013 CNRST IMIST Institut Marocain de l Information Scientifique et Technique éditorial a Recherche et Développement (R&D) au service du phosphate marocain e développement

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013-2014

RESULTATS ANNUELS 2013-2014 The image cannot be displayed. Your computer may not have enough memory to open the image, or the image may have been corrupted. Restart your computer, and then open the file again. If the red x still

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1 Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national Casablanca, 15 Mars 2010 1 UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

Parce que vous faire grandir, c est grandir ensemble Notre succès repose sur notre capital humain evenir un hub pour les opérations économiques mondiales, tel est le défi à relever par le Maroc les prochaines

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Paris, le 20 février 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Un renforcement substantiel des gains de productivité et une nette progression des résultats en 2014 par rapport

Plus en détail

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance En bref : Président Directeur Général: Mohamed EL KETTANI Siège Social : 2. Bd Moulay Youssef - BP: 11141 20000 Casablanca - Maroc Capital:

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Engagés, à vos côtés, pour créer des solutions de mobilité sur mesure, inventives et performantes Le groupe

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012.

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012. Communiqué de presse Lille, le 29 juin 2012 Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014 Pour le semestre clos au 31 mars 2012. L Entreprise organise une conférence téléphonique

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Livre Blanc Oracle Novembre 2010 Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Présentation générale Les entreprises industrielles sont confrontées à un environnement

Plus en détail

CUSTOM SOLUTIONS SA RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LA GESTION DU GROUPE. Sociétés Forme Pays d immatriculation

CUSTOM SOLUTIONS SA RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LA GESTION DU GROUPE. Sociétés Forme Pays d immatriculation CUSTOM SOLUTIONS SA Société anonyme au capital de 4.863.050 Siège Social : 135, avenue Victoire Z.I. de Rousset-Peynier 13790 ROUSSET RCS AIX EN PROVENCE B 500 517 776 RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain «Filiale d Avril, groupe industriel et financier de plus de 8 000 collaborateurs, Sofiprotéol est devenue en 30 ans la société de financement et de développement

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009 RÉSULTATS ANNUELS 2008 Avril 2009 2. Un marché immense et porteur La formation continue en Europe Une priorité collective La formation sur le lieu et pendant le temps de travail constitue une dimension

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Résultats annuels 2007

Résultats annuels 2007 L environnement au quotidien Résultats annuels 2007 Mardi 8 avril 2008 Sommaire HISTORIQUE DU GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT Les développements récents Les résultats financiers 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2012 1

Résultats du premier trimestre 2012 1 Résultats du premier trimestre 1 Luxembourg, 9 mai Faits marquants Taux de fréquence 2 en matière de santé et sécurité de 1,0 au 1 er trimestre contre 0,3 au 4 ème trimestre Expéditions de 433 milliers

Plus en détail

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet www.unidroit.org PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT Le Guide UNIDROIT/FAO sur l agriculture sous contrat Note de projet SOMMAIRE Qu est-ce que l agriculture

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire Fiche de bonne pratique Niger Juillet 2012 La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités

Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités www.pwc.com Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités Un modèle fortement développé en Europe Nombre de coopératives du Top 50 par région 38

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION 06.10.2015

RÉUNION D INFORMATION 06.10.2015 RÉUNION D INFORMATION 06.10.2015 ORDRE DU JOUR L ESSENTIEL RÉSULTATS ANNUELS 2014-2015 ACTUALITÉ PERSPECTIVES 2015-2016 ET AMBITIONS À MOYEN TERME AGENDA ANNEXES 1 L ESSENTIEL Chiffre d affaires annuel

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE

STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE Contrat programme 2010-2015 entre l Etat et le secteur privé, signé en avril 2010, sous la Présidence Effective de Sa Majesté le Roi

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF JEUDI 27 FEVRIER 2014 SOMMAIRE 01 - FAITS MARQUANTS 2013 02 RÉSULTATS ANNUELS 2013 03 PERSPECTIVES 1 LE GROUPE LINEDATA UN GROUPE MONDIAL 3 nouveaux bureaux en

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Projet Nador West Med

Projet Nador West Med ROYAUME DU MAROC Projet Nador West Med NOTE DE PRESENTATION SOMMAIRE Mai 2014 Sommaire EXECUTIVE SUMMARY 3 PARTIE I - PRESENTATION GENERALE DU PROJET NWM 5 1. Positionnement stratégique du Projet 2. Composantes

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

Orientations stratégiques en matière de développement minier

Orientations stratégiques en matière de développement minier Ministère de l Energie et des Mines Orientations stratégiques en matière de développement minier Journées Nationales de l Industrie Minérale Marrakech, 23-25 novembre 2005 1 Plan de l exposé Place de l

Plus en détail

Le challenge du renforcement des compétences. La qualité du service après vente : un enjeu stratégique. Un partenariat ambitieux avec l OFPPT

Le challenge du renforcement des compétences. La qualité du service après vente : un enjeu stratégique. Un partenariat ambitieux avec l OFPPT SOMMAIRE Le challenge du renforcement des compétences 2 La qualité du service après vente : un enjeu stratégique 2 Un partenariat ambitieux avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et

Plus en détail

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire Pierre Jacquet Pierre Jacquet est chef économiste de l Agence Française de Développement (AFD). Il est membre du Conseil économique pour le développement durable (CEDD). Définir le collectif : retour d

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009 Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale Dr. Mars Dominique 2009 DUMAY Mars 2009 0 CURSUS Universitaire L avant Doctorat Né en 1957 près de Verdun (enfant de la région)

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

n 47-09 relative à l efficacité énergétique Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement

n 47-09 relative à l efficacité énergétique Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement n 47-09 relative à l efficacité énergétique énergie, eau et environnement PREAMBULE n 47-09 relative à l efficacité énergétique

Plus en détail

Communiqué de presse FY 2014-2015

Communiqué de presse FY 2014-2015 Communiqué de presse du 29 mai 2015 Huizingen, Belgique Confidentiel jusqu au 29 mai 2015 Communiqué de presse FY 2014-2015 (Résultats pour l exercice clôturé le 31 mars 2015) 1,8 de croissance du chiffre

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

Projet de développement de l Université Mohammed VI Polytechnique

Projet de développement de l Université Mohammed VI Polytechnique Projet de développement de l Université Mohammed VI Polytechnique Octobre 2014 Le contexte de l enseignement supérieur marocain Quelques chiffres 2013 150 000 Bacheliers (38% de réussite ; 11% d une classe

Plus en détail

Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012. Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012

Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012. Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012 Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012 Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012 Faits saillants Année 2011 : Résultats En millions $ (sauf le BPA) Exercices

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress transformer en temps réel vos données en avantage compétitif Your business technologists. Powering progress Transformer les données en savoir Les données sont au cœur de toute activité, mais seules elles

Plus en détail

METHODES D EVALUATION

METHODES D EVALUATION METHODES D EVALUATION C.R.A. PANSARD & ASSOCIES Présentation du 27 septembre 2004 G. Lévy 1 METHODES D EVALUATION SOMMAIRE 1 Définition et approche de la «valeur» 2 - Les principales méthodes d évaluation

Plus en détail

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail