INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP"

Transcription

1 INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP L'infarctus du Myocarde (IDM) est une nécrose plus ou moins étendue du myocarde par oblitération d'une artère coronaire. C est une urgence médicale. C est un concept clinique et thérapeutique, associant douleur et sus décalage de ST. Depuis 2000, cette définition recouvre plus une entité biologique (ascension des marqueurs biologique que sont Troponine et CK-MB) englobant ainsi des IDM rudimentaires sans onde Q ou sans sus décalage du segment ST. L'infarctus du myocarde est la cause d'une grande mortalité en France (de 70 à par an). La fibrinolyse associée ou non à la reperfusion coronaire par angioplastie débutées précocement, ont considérablement amélioré le pronostic. LES SIGNES CLINIQUES Les Circonstances de survenue L infarctus du myocarde peut survenir brutalement au cours de l'évolution d'un angor stabilisé ou peut inaugurer la maladie coronarienne : Syndrome de Menace. Les signes cardiaques Douleur médio-thoracique de survenue brutale au repos et nocturne. Cette douleur est constrictive, en étau, à irradiation brachiale, cervicale et maxillaire. Cette douleur angineuse est rebelle à tout dérivé nitré (spray dragées de Trinitrine ). Les signes cliniques associés : - digestifs, à type de :. hoquet,. nausées,. vomissements. - respiratoires à type de :. dyspnée, - des signes généraux comme une fièvre. L examen clinique A l'examen clinique on retrouve : - souvent une hypotension modérée, - des signes cliniques en faveur d une IVG (crépitants) ou d une IVD (signe de stase droite) - parfois une bradycardie qui signe un infarctus du myocarde inférieur. Il faut toujours rechercher des signes en faveur d'une complication : - hémodynamique à type de choc cardiogénique, - rythmique, tels que des troubles du rythme ou de la conduction, - la présence d'un frottement péricardique à l'auscultation. Infarctus du Myocarde, Dr Dassier HEGP 01/01/2009 1/9

2 L'ECG a un triple intérêt : LES EXAMENS COMPLEMENTAIRES De diagnostic : - au début la présence d'ondes T géantes, symétriques et positives - une onde de Pardee (en dôme ), à type d un sus décalage de ST ou lésion sous épicardique englobant l'onde T, - une onde T symétrique et négative ou ischémie sous épicardique - une onde Q de nécrose survenant entre la 6 et la 12 heure, De connaissance de la localisation et de l'étendue de l'infarctus du myocarde, - Un IDM antérieur ou antéroseptal : signes directs en V1,V2, V3 - Un IDM apical : signes directs en V4 et V5, - Un IDM septal profond : signes directs en D2,D3, VF et V1,V2, V3 - Un IDM antéro-latéral : signes directs D1, VL et V5, V6 Infarctus du Myocarde, Dr Dassier HEGP 01/01/2009 2/9

3 Il s agit ici d une atteinte de la coronaire gauche, dans sa branche interventriculaire antérieure et sa branche circonflexe. - Un IDM inférieur : signes directs en D2, D3 et VF. Il s agit là d une atteinte de l artère coronaire droite. D'appréciation d'éventuelles complications : Par la présence de troubles du rythme supra ventriculaires ou venrticulaires et de troubles de la conduction. Le Dosage des enzymes cardiaques Des enzymes sont libérés lors de l'infarcissement du myocarde: la Troponine qui s'élève précocement, les CPK avec leur fraction MB qui augmentent dès la 3-4 heure pour revenir à la normal à la 48 Les autres examens complémentaires L'échocardiographie permet : - d'apprécier le retentissement de la fonction ventriculaire, - de rechercher des complications : une. insuffisance mitrale, une rupture septale. Infarctus du Myocarde, Dr Dassier HEGP 01/01/2009 3/9

4 Parfois la coronarographie en urgence permet éventuellement : - une reperméabilisation précoce du flux coronaire, (angioplastie avec stents) - de limiter la nécrose myocardique. LES FORMES CLINIQUES Les formes atypiques Parfois la symptomatologie douloureuse est atypique (abdominale). Le diagnostic d'un infarctus du myocarde peut être porté devant : une syncope, un trouble du rythme, voire un état de choc. L infarctus du myocarde silencieux : Chez le diabétique La neuropathie diabétique masque la symptomatologie douloureuse. Le diagnostic est souvent fortuit. L infarctus du myocarde du ventricule droit Ce type d'infarctus du myocarde touche le plus souvent l'artère coronaire droite et des branches de l'artère interventriculaire antérieure. Cliniquement, l'infarctus du myocarde du ventricule droit se manifeste par une symptomatologie d'insuffisance cardiaque droite. Le pronostic L ÉVOLUTION Le pronostic dépend de la localisation de l'infarctus du myocarde. Les infarctus du myocarde touchant la coronaire gauche affectent le ventricule gauche et une partie du septum interventriculaire. Le retentissement sur la fonction ventriculaire gauche et les complications sont fréquents. Les infarctus du myocarde intéressant la coronaire droite touchent plus le ventricule droit et la partie basse du septum interventriculaire. Leur pronostic est en règle meilleur. En France le pronostic reste grave, l IDM étant responsable de 10 à 12 % de la mortalité totale annuelle de l adulte IDM sont hospitalisés, sont diagnostiqués à distance et plus de sont responsables de mort subite inaugurale. La précocité du diagnostic et de la thérapeutique (fibrinolyse et/ou angioplastie) sont des éléments fondamentaux conditionnant le pronostic. L évolution Elle ne s'envisage qu'en unité de soins intensifs cardiologique (USIC). Volontiers favorable Infarctus du Myocarde, Dr Dassier HEGP 01/01/2009 4/9

5 L infarctus du myocarde impose une surveillance en unité de soins intensifs de cardiologie (USIC) de 5 à 10 jours. A court terme des complications peuvent survenir. Sous traitement la symptomatologie douloureuse disparaît. A moyen terme, il convient de rechercher et de prévenir les facteurs de risque de la maladie angineuse. A plus long terme, il faut apprécier le retentissement sur la fonction du ventricule gauche par l'écho-cardiographie ou par un échocardiographie de stress ( sous dobutamine). Les principales complications pouvant émailler l'évolution : - la mort subite, - la récidive angineuse et l'extension de la nécrose, - l'épanchement péricardique, - un syndrome vagal et l'arrêt cardiaque, - l'insuffisance ventriculaire gauche, voire au maximum un choc cardiogénique, - les troubles du rythme supra-ventriculaires (arythmie par fibrillation auriculaire, flutter auriculaire) et ventriculaires (tachycardie ventriculaire), - des troubles de la conduction pouvant motiver un entraînement électrosystolique temporaire, - des complications thrombo-emboliques, - des complications mécaniques à type :. de rupture septale,. d'anévrisme du ventricule gauche,. de rupture pariétale,. d'insuffisance mitrale par rupture d'un pilier mitral. En phase pré hospitalière LE TRAITEMENT Avant l arrivée du SAMU : - appel du SAMU - Faire un ECG - Patient au repos strict, - Calmer la douleur par du chlorydrate de morphine, - Tenter un dérivé par voie sublinguale ou en spray - Si bradycardie : sulfate d atropine IV - Si Extra systole Ventriculaire menaçante : Xylocaïne IV - En cas d OAP, injection de furosémide - Eviter les injection IM. Entre le SAMU et l arrivée en USIC en cas de Syndrome coronarien aigu avec élévation du segment ST : - Maintien du traitement antérieur, Infarctus du Myocarde, Dr Dassier HEGP 01/01/2009 5/9

6 - Oxygénothérapie 4 à 8L/mn - Limiter l ischémie : injection de bétabloquants en dehors de tout OAP, - Stratégie de reperfusion : o Traitement par thrombolytique : débuté le plus tôt possible avant la 6 heure et jamais au-delà de la 12 heure Les produits utilisés : alteplase (Actilyse), rétépelase ou tenecteplase, abciximb (Rhéopro) en bolus Lyse de 65% du caillot en 90 mn Risques hémorragiques, En cas d hémorragies : il faut parfois recourrir à un traitement antifibrinolytique : aprotinine ou acide tranexamique. Surveillance efficacité sur la disparition de la douleur, du sus décalage de ST, d Manifestation de reperfusion ; épisode d ESV, de Rythme Idio Ventriculaire accéléré RIVA), de bradycardie, Toujours respecter les contre-indications absolues : HTA sévère, AVC de moins de 6 mois, intervention chirurgicale de moins de 10 jours En cas d échec, on discutera le transfert dans un centre d Angioplastie coronaires : o L angioplastie coronaire de première intention : Cette technique permet la recanalisation coronaire, avec la pose d un stent nu ou bioactif. En cas de la pose d un stent, une protection anti-thrombotique est assurée par l association d Aspirine et de Plavix (clopidogrel) Discuté en cas de choc cardiogénique, de TA systolique < à 100 mm de Hg et un pouls > à 100, En cas d échec la chirurgie en urgence peut être proposée. Infarctus du Myocarde, Dr Dassier HEGP 01/01/2009 6/9

7 Entre le SAMU et l arrivée en USIC en cas de Syndrome coronarien aigu SANS élévation du segment ST : - Maintien du traitement antérieur, - Oxygénothérapie 4 à 8L/mn - Morphine : 3 à 5 mg sous cutanée - Limiter l ischémie : injection de bétabloquants en dehors de tout OAP, - Stratégie de reperfusion : o Aspirine : 160 à 300 mg IV relais per os à mg/j o clopidogrel : 300 à 600 mg IV puis relais per os 75 mg/j o anticoagulation : héparinothérapie IV fondaparinux : 2.5 mg/j sous cutanée HBPM enoxaparin 1mg/kg toutes les 12H sous cutanée En phase hospitalière ; Le traitement de fond 1) Réduire la taille du thrombus L héparinothérapie L héparinothérapie au pousse-seringue électrique puis par voie sous-cutanée est maintenue durant le séjour en unité de soins intensifs cardiologique. Les anti-aggrégants plaquettaires Un traitement par un (Aspirine ) est précocement instauré. Le clopidogrel (Plavix) est discuté et parfois instauré. 2) limiter les conséquences de l ischémie. Les antiangineux Les dérivés nitrés, au besoin sous forme intra-veineuse, sont volontiers associés soit à des anticalciques, soit à des bêtabloquants. Les bêtabloquants Ils permettent de diminuer la mortalité. Ils sont débutés par voie IV à la phase aigue avec un relais per os : métropolol (Lopressor) ou aténolol (Ténormine) Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion De nombreuses études ont montré l'efficacité des inhibiteurs de l'enzyme de conversion sur le risque de récidive et sur la mortalité post-infarctus. Ils constituent le traitement de fond du coronarien surtout en cas d insuffisance cardiaque séquellaire. Infarctus du Myocarde, Dr Dassier HEGP 01/01/2009 7/9

8 Les statines En cas d hypercholestérolémie modérée ou si le VLDL cholestérol est élevé, un traitement par les statines se doit d être instauré. 3) la recanalisation coronaire L angioplastie coronaire avec pose de stent, La chirurgie cardiaque L indication de pontage coronaire est souvent portée dans les suites d'une coronarographie ou devant une résurgence angineuse à distance de l'infarctus du myocarde. La chirurgie cardiaque peut être proposée à distance pour corriger une complication mécanique de l'infarctus du myocarde. 4) lutter ultérieurement contre les facteurs de risque En USIC, traitement des complications : En cas de trouble du rythme ventriculaires : ESV : la Xylocaïne IV Le Tachycardie Ventriculaire : Cardioversion si elles sont mal toléré, puis traitement antiarythmique à bas de Cordarone ou de Xylocaïne. Ultérieurement se discute l indication d un défibrillateur implantable : DAI Le RIVA : aucun traitement Troubles supraventiculaires : Cordarone ou Cardioversion. les troubles de la conduction : La survenue de trouble de la conduction bisfaciculaire ou trifasciculaire (BAV 1 dégré,+bbd+hgag) impose la pose d un Entrainement Electrosystolique Temporaire : EET. En cas de bradycardie : sulfate d atropine En cas d OAP ou de choc cardiogénique Le recours aux amines sympathomimétiques (Dobutrex, Adrénaline) est de règle avec le maintien de la diurèse par des diurétiques (Lasilix, Burinex). Parfois on peut avoir recours à la pose d un Ballon de Contre Pulsion Intra Aortique (CPBIA), voire le recours à une assistance temporaire, définitive cardiaque en attente de la greffe cardiaque. Citons l intérêt chez les patients ayant une insuffisance cardiaque séquellaire, de l indication de la pose d un PM biventriculaire associé ou non à un DAI. Infarctus du Myocarde, Dr Dassier HEGP 01/01/2009 8/9

9 En cas de complication mécanique : Souvent le patient bénéficie du support d une réanimation cardiologique associée ou non à la pose d une CPBIA dans l attente d une chirurgie cardiaque correctrice de cette lésion mécanique (rupture septale, anévrisme du VG, insuffisance mitrale, ) et de pontage coronaire. Infarctus du Myocarde, Dr Dassier HEGP 01/01/2009 9/9

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP L'infarctus du Myocarde (IDM) est une nécrose plus ou moins étendue du myocarde par oblitération d'une artère coronaire. C est une urgence médicale. C est

Plus en détail

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick DASSIER, HEGP

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick DASSIER, HEGP INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick DASSIER, HEGP Désormais le terme d infarctus du myocarde est obsolète. On parle de Syndrome Coronarien Aigue (SCA) : - avec un sus décalage de ST (ST+) ce qui correspond

Plus en détail

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires?

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Pr Christian Spaulding duction 2ics ite. Département de cardiologie Hôpital Européen Georges Pompidou,

Plus en détail

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS 132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS JM Fauvel 2009 Après un infarctus, diverses informations vont être nécessaires à la prise en charge du patient. C est l objet du bilan post infarctus. Il faut

Plus en détail

Syndromes coronariens aigus avec sus-decalage du segment ST : infarctus du myocarde Classeur Pratiques médicales et médico-techniques

Syndromes coronariens aigus avec sus-decalage du segment ST : infarctus du myocarde Classeur Pratiques médicales et médico-techniques 03/02/03 Page 1/11 Rédaction : D. SAVARY (SAMU) Vérification : Dr DESJOYAUX (CARDIO) Dr BELLE (CARDIO) Dr J.P PERFUS (SAMU) Approbation : J.P PERFUS (SAMU) 1 OBJET Prévention de la mort subite Aboutir

Plus en détail

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Accidents liés à une pathologie cardiaque aigue (mortels et corporels) Pathologie cardiaque ischémique: 15% des accidents liés à une cause médicale Qui

Plus en détail

Item 132 : Angine de poitrine et infarctus myocardique

Item 132 : Angine de poitrine et infarctus myocardique Item 132 : Angine de poitrine et infarctus myocardique Auteur(s) Collège des Enseignants de Cardiologie Date de création du document 10/01/09 Table des matières 1 Rappel physiopathologique... 1 1. 1 Les

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Pr Patrick Assayag Service de Cardiologie, CHU Bicêtre Faculté de Médecine Paris-Sud Age et Prévalence de la FA Population adulte < 50 ans 0.4% Population

Plus en détail

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique La douleur thoracique Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique Vendredi 28 Octobre 2011 Cause fréquente de consultation et de recours aux services de soins

Plus en détail

Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins

Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins 1 sur 7 Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins Synonymes : Fibrillation ventriculaire idiopathique Définition : Canalopathie autosomique dominante touchant 1 individu sur 2000 environ

Plus en détail

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire.

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire. Antiarythmiques Item 236 : Fibrillation auriculaire. Présentation Les antiarythmiques sont des médicaments utilisés en cardiologie dans le traitement et la prévention des arythmies supraventriculaires

Plus en détail

SYNDRÔME CORONARIEN AIGU ST-

SYNDRÔME CORONARIEN AIGU ST- SYNDRÔME CORONARIEN AIGU ST- C est la forme la plus fréquente du syndrome coronarien aigu. En dépit des progrès réalisés, la mortalité globale reste élevée, équivalente à celle du SCA ST + à 6 mois. Il

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE Juillet 2015 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de France - F 93218

Plus en détail

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation GIT octobre 2011 Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation Dr Thomas Loeb SAMU des Hauts de Seine 92 380 Garches Douleurs thoraciques Rappel Région richement innervée Douleurs thoraciques Rappel Région

Plus en détail

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES HTA ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES HTA ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES L hypertension artérielle (HTA) est une élévation anormale de la pression artérielle au repos. Son origine est multifactorielle, faisant intervenir des facteurs individuels et des facteurs d environnement.

Plus en détail

Douleur thoracique Pathologie coronaire

Douleur thoracique Pathologie coronaire Douleur thoracique Pathologie coronaire Pr Hervé Le Breton Service Cardiologie, CHU Rennes Vendredi 12 Mars 2010 Plan 1- CAT devant une «douleur thoracique» 2- Généralités sur l athérosclérose 3- Les Syndromes

Plus en détail

Les recommandations pour la prise en charge du risque coronarien peropératoire en chirurgie non cardiaque

Les recommandations pour la prise en charge du risque coronarien peropératoire en chirurgie non cardiaque CONGRES Société Européenne de Cardiologie Barcelone 2009 F. DIEVART Clinique Villette, DUNKERQUE. Les recommandations pour la prise en charge du risque coronarien peropératoire en chirurgie non cardiaque

Plus en détail

Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires :

Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires : Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires : Gestion du TTT antithrombotique en péri-opératoire d une chirurgie carcinologique : Par an en France : _120 000 IDM _200 000 stents implantés : (110

Plus en détail

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence?

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence? Questions Dossier 1 : cas clinique Un homme de 76 ans est amené par les pompiers aux urgences de l hôpital pour malaise sur la voie publique. Il était en train de se promener à vélo lorsqu il a soudain

Plus en détail

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Définition Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Compétence 4 UE 2.8 Véronique Nédélec-Gimbert octobre 2012 L'infarctus du myocarde (IDM étant une abréviation courante) est une nécrose (mort de cellules)

Plus en détail

Item 236 : Fibrillation atriale

Item 236 : Fibrillation atriale Item 236 : Fibrillation atriale Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition...3 II Physiopathologie

Plus en détail

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien Les antiagrégants plaquettaires

Plus en détail

L Infarctus du Myocarde

L Infarctus du Myocarde ~ Échocardiographie - Doppler ~ 1 Échocardiographie - Doppler S. Lafitte, M. Lafitte, P. Réant, R. Roudaut C.H.U. de Bordeaux ~ Hôpital Cardiologique du Haut Lévêque Pessac ~ France L Infarctus du Myocarde

Plus en détail

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable Pr PAGANELLI, Service de cardiologie CHU NORD 1 I) Angor Angor =

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 SCORE DE GOLDMAN: Turgescence jugulaire (ou galop droit, correspond HTAP 18 mmhg) 11 IDM< 6 mois 10 Ryhtme non sinusal ou ESSV 7 >5 ESV /min 7 Age >70 ans

Plus en détail

Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque

Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque Coordinateurs : J. Machecourt (SFC) - V Piriou (SFAR)

Plus en détail

STEMI / La Thrombolyse

STEMI / La Thrombolyse ESC STEMI / La Thrombolyse Les thrombolytiques activent la transformation du plasminogène en plasmine. La plasmine exerce une action protéolytique sur la fibrine des caillots mais aussi sur le fibrinogène

Plus en détail

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus...

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Sommaire Préface... V avant-propos... VII Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de cardiologie... XII Liste des abréviations autorisées... XIV

Plus en détail

Prise en charge du SCA, des troubles du rythme, Dr Deutsch Juliette

Prise en charge du SCA, des troubles du rythme, Dr Deutsch Juliette Prise en charge du SCA, des troubles du rythme, Dr Deutsch Juliette Réalisation d un ECG Impératif de respecter la position conventionnelle des électrodes : Noir : crête tibiale droite juste au dessus

Plus en détail

Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique

Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Conduite

Plus en détail

Fibrillation auriculaire chez le sujet âgé

Fibrillation auriculaire chez le sujet âgé Fibrillation auriculaire chez le sujet âgé F.A. ASPECTS EVOLUTIFS FA aiguë : Brève et transitoire favorisée par une cause intercurrente (alcool, fièvre, bronchite ) en principe non récidivante F.A. chronique

Plus en détail

Prise en charge de l infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie

Prise en charge de l infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Prise en charge de l infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie Conférence de consensus 23 novembre 2006 Paris (faculté de médecine Paris

Plus en détail

DOULEUR THORACIQUE. Pr Martial Hamon. Service des Maladies du Cœur et des Vaisseaux Centre Hospitalier Universitaire de Caen

DOULEUR THORACIQUE. Pr Martial Hamon. Service des Maladies du Cœur et des Vaisseaux Centre Hospitalier Universitaire de Caen DOULEUR THORACIQUE Pr Martial Hamon Service des Maladies du Cœur et des Vaisseaux Centre Hospitalier Universitaire de Caen Avenue Côte de Nacre 14033 Caen cedex INTRODUCTION La douleur thoracique est une

Plus en détail

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS Smmaire CHAPITRE 1 Bilgie et physilgie cardivasculaire et de l hémstase, par J.-J. Mercadier BASES DE LA CARDIOLOGIE MOLÉCULAIRE APPROCHES GÉNÉTIQUES DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME

Plus en détail

CardioRanceance. Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne

CardioRanceance. Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne CardioRanceance Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne PROTOCOLE RESEAU : CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECOUVERTE D UNE FIBRILLATION ATRIALE RECENTE Auteurs : Dr Hamonic,

Plus en détail

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie:

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: - L Épreuve d effort d - L Échographie d effortd - L Échographie sous dobutamine - La Scintigraphie myocardique d effortd Sandrine

Plus en détail

Infarctus aigu du myocarde diagnostic différentiel piège à pieuvre

Infarctus aigu du myocarde diagnostic différentiel piège à pieuvre Infarctus aigu du myocarde diagnostic différentiel piège à pieuvre Dimanche fin novembre 2010 A 13 heures 17 la centrale d appel sanitaire d urgence à Lausanne reçoit un appel de détresse : Personne âgée

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Code patient : _. Hospitalisation programmée Hospitalisation en urgence consulta"on médicale préalable : Généraliste Cardiologue Autre

Code patient : _. Hospitalisation programmée Hospitalisation en urgence consultaon médicale préalable : Généraliste Cardiologue Autre Eléments à vérifier avant inclusion du patient dans l étude : Age 75 ans Fibrillation auriculaire (code CIM 10 : I 48) en diagnostic principal OU associé) Critère d exclusion : Patients en FA avec valve

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Cruralgie par hématome du psoas...1 1. 1 Signes évocateurs d un hématome du psoas devant une cruralgie...

Plus en détail

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations)

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Monsieur Julien C. 74 ans est admis pour «difficultés respiratoires». Les

Plus en détail

Infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde Infarctus du myocarde Pauline BALAGNY S302PROCOBST07PB Plan Epidémiologie Physiopathologie Diagnostic Traitement SCA ST- Autres causes de douleurs thoraciques Épidémiologie Première cause de mortalité

Plus en détail

Fibrillation auriculaire

Fibrillation auriculaire Fibrillation auriculaire dr.bouchair Introduction : La fibrillation auriculaire est le trouble du rythme soutenu le plus fréquent. On estime approximativement que 2,2 millions de patients aux USA et 6

Plus en détail

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL Docteur Wolff V., Docteur Bindila D., Unité Neuro-vasculaire, HUS En France, il y a 130 000 nouveaux cas d accident vasculaire cérébral (AVC) par an. Avec 40 000 décès, il

Plus en détail

REFERENTIELS Service de Cardiologie, CHU de Besançon

REFERENTIELS Service de Cardiologie, CHU de Besançon REFERENTIELS Service de Cardiologie, CHU de Besançon A. STRATEGIES MEDICALES : A1. Coronaires A1.1. Infarctus du Myocarde Transmural (avec sus décalage du segment ST) A1.2. Prise en charge du SCA sans

Plus en détail

LES MARQUEURS CARDIAQUES

LES MARQUEURS CARDIAQUES 1 LES MARQUEURS CARDIAQUES Les recommandations de la HAS 2010 (consensus formalisé sans groupe de cotation extérieur..) + Prescrire AMMPPU. Cycle Analyse des Recommandations. J.Birgé. 1 er février 2011

Plus en détail

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs Référentiel : A. Définition L artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est définie comme l obstruction

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

E09 - Thrombolytiques

E09 - Thrombolytiques E09-1 E09 - Thrombolytiques 1. Objecti f s e t mécanisme d action Les traitements thrombolytiques sont administrés pour dissoudre rapidement un thrombus occlusif artériel ou veineux. Ils agissent en activant

Plus en détail

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES 23 JUIN 2010 AURILLAC CANTAL A L ISSU DE CETTE FORMATION VOUS SEREZ CAPABLE DE PRENDRE EN CHARGE UNE PATIENT EN ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque, aujourd

Plus en détail

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002 Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences Lusadusu Daniel MD Mols Pierre MD PhD SUS CHU Saint Pierre, ULB Avertissement: cette présentation n est pas

Plus en détail

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm !"#$ %&'(() RECOMMANDATIONS DE PREAMBULE Janvier 2004 Ces recommandations ont été réalisées et validées par les membres du comité du médicament et des dispositifs médicaux stériles du Centre Hospitalier

Plus en détail

C.Diagnostic différentiel précordialgie et sus-décalage ST

C.Diagnostic différentiel précordialgie et sus-décalage ST 30/03/15 Battista Jennifer D1 CR : Claire MARIE Système Cardiovasculaire Dr Pons 10 pages Cas clinique Plan A. Cas clinique 1 B. Algorithmes décisionnels C.Diagnostic différentiel précordialgie et sus-décalage

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

Infarctus du Myocarde

Infarctus du Myocarde Infarctus du Myocarde Introduction Cellules ont besoin d'oxygène pour survivre Incluant les cellules cardiaques Sans oxygène métabolisme anaérobique acidose Sans oxygène blessure cellulaire nécrose (cellule

Plus en détail

Manuel cardiologique Réseau «Clinique du Coeur»

Manuel cardiologique Réseau «Clinique du Coeur» Manuel cardiologique Réseau «Clinique du Coeur» Ce manuel reprend une synthèse des recommandations actualisées en Cardiologie et Chirurgie Cardiaque à la date d'édition du présent manuel (juin 2013) et

Plus en détail

«Ils ne préviennent pas mais se préviennent»

«Ils ne préviennent pas mais se préviennent» MALAISES SUR LES LIEUX DE TRAVAIL «Ils ne préviennent pas mais se préviennent» Dr Gérard ARASZKIEWIRZ SMIBTP BEAUVAIS Conférence CRAM Clermont 18 janvier 2005 1 Plan de la présentation Les malaises au

Plus en détail

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie Anatomie Physiologie ECG D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr Anatomie Physiologie Les relais mettent un petit peu de temps à se mettre en place POSSIBLES SYNCOPES

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte

ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte Actualisation avril 2012 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

Médicaments de l insuffisance coronaire. Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques

Médicaments de l insuffisance coronaire. Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques Médicaments de l insuffisance coronaire Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques Mécanismes physiopath apports O 2 sténose athéromateuse=angor d effort Spasme = angor de repos Normalement,

Plus en détail

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Mr A.A. âgé de 55ans. Facteurs de risque: Diabétique depuis 5ans. Antécédents: aucun. Fumeur 15paquets/année.

Plus en détail

PROBLÈMES CARDIAQUES Syndromes coronariens aigus

PROBLÈMES CARDIAQUES Syndromes coronariens aigus PROBLÈMES CARDIAQUES Syndromes coronariens aigus Le terme de «syndrome coronarien aigu» tend à regrouper les phénomènes d angor instable et d infarctus, puisque la physiopathologie est similaire, consistant

Plus en détail

Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus

Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus Pr Pierre Coste USIC et Plateau de Cardiologie Interventionnelle Hôpital Cardiologique Université de Bordeaux Syndrome coronarien aigu = arrêt de perfusion

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 septembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 septembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 septembre 2006 CORDARONE 150 mg/3 ml, solution injectable en ampoule (IV) B/6 (CIP 319 997 6) Laboratoires SANOFI AVENTIS amiodarone Liste I. Médicament réservé à

Plus en détail

Le syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu C est le nouveau terme qui englobe la notion d angor et d infarctus. Synonymes : Angor, Angine de poitrine, Rhume de poitrine, Infarctus, Attaque, Les artères coronaires : Ce sont les artères nourricières

Plus en détail

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI BELMONT Claire NICOLLET Julie PISON Laure Service de cardiologie Hôpital St Joseph, MARSEILLE PLAN Historique Le pacemaker

Plus en détail

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D.

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Conduite automobile et maladie cardiaque Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Maladie coronarienne Recommandation générales Patients avec maladie coronarienne athérosclérotique Recommandation spécifiques

Plus en détail

EVALUATION NORMATIVE S3

EVALUATION NORMATIVE S3 Date: dimanche 10 novembre 2013 Benjamin Beaugé PROCESSUS OBSTRUCTIF 2.8 EVALUATION NORMATIVE S3 Question 1: Expliquer le mécanisme physiopathologique de l embolie pulmonaire. /1 Question 2: Expliquer

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

Femme 61 ans. 14h00 CHATEAUROUX 12 05

Femme 61 ans. 14h00 CHATEAUROUX 12 05 Femme 61 ans 14h00 ATCD: DNID, HTA 82 kg pour 1m53 Douleur rétro sternale constrictive medio thoracique irradiant entre les 2 omoplates + épaule et bras gauche Précédée d un malaise vagal Début à 13h30

Plus en détail

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL DÉFINITIONS: } Aménorrhée: Absence du flux menstruel chez une femme en âge d'être réglée. } Aménorrhée primaire e : Absence d'apparition des premières règles à partir de l'âge de 17 (16) ans. } Aménorrhée

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE TRANSPARENCE 9 mai 2001 METALYSE 10 000 unités, poudre et solvant pour solution injectable Flacon

Plus en détail

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque?

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? Jean-Philippe BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Mourad DERGUINI Hôpital de Kouba - Alger SAERM, Alger 2015 Le risque

Plus en détail

Troubles du rythme jonctionnel

Troubles du rythme jonctionnel Définition Troubles du rythme jonctionnel Nés au niveau du N.A.V.A.T. ou dans le tronc du HIS, avec : Ondes P rétrogrades, avant, pendant ou après le QRS des QRS normaux ou élargis Extrasystole jonctionnelle

Plus en détail

DESCMU 2 E. TENTILLIER SAMU 33

DESCMU 2 E. TENTILLIER SAMU 33 DESCMU 2 E. TENTILLIER SAMU 33 La régulation médicale Toute méconnaissance de SCA fait courir un risque de mort subite, d insuffisance cardiaque et grève le pronostic du patient 10 831 appels pour douleur

Plus en détail

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE MOTIF DE CONSULTATION Douleur basi-thoracique gauche à type de construction survenant au repos sans irradiation

Plus en détail

Syndromes coronariens

Syndromes coronariens 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Définitions Syndromes coronariens Toute douleur thoracique aigüe est un syndrome coronarien jusqu à preuve du contraire! Les syndromes

Plus en détail

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Monitorage de l ECG Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Le passé Monitorage dans le passé : Pouls à la main Etat général du patient Pression artérielle (parfois) Le présent La place du soignant

Plus en détail

Fibrillation auriculaire

Fibrillation auriculaire Primary 2003;3:695 699 Fibrillation auriculaire J. Sztajzel, H. Stalder Introduction La fibrillation auriculaire (FA) est une arythmie supraventriculaire fréquente avec une prévalence dans la population

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

FAIT DIVERS : MADAME X. 56ANS

FAIT DIVERS : MADAME X. 56ANS FAIT DIVERS : MADAME X. 56ANS Antécédents: Antécédents médicaux: Obésité morbide: poids: 165kg, taille: 159cm, BMI: 65 Arthose scapulaire droite Syndrome dépressif depuis 2003 Antécédents chirurgicaux:

Plus en détail

Hypertension artérielle (item 130)

Hypertension artérielle (item 130) Cardiologie 17 Référence Hypertension artérielle (item 130) Recommandations de la Société Européenne d Hypertension Artérielle et de la Société Européenne de Cardiologie (2007). Contexte La morbi-mortalité

Plus en détail

SYNDROME CORONAIRE AIGU ET VASOSPASME M. ELBAZ

SYNDROME CORONAIRE AIGU ET VASOSPASME M. ELBAZ SYNDROME CORONAIRE AIGU ET VASOSPASME M. ELBAZ 2 ème COURS AVANCE USIC LYON 13 Décembre 2013 Conflits d Intérêts: Bayer, Johnson and Johnson, Pfizer, Daiichi Sankyo Lilly, Astra-Zeneca, GSK, Roche, Medtronic,

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 06/2008 Ré f.: CMUB - 014 Pagination 1/5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 014 Rédacteurs Dr B. VALLET (Urgences-SMUR Beaune) Date 03/11/02

Plus en détail

Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu. Interprétation et pièges de l électrocardiogramme

Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu. Interprétation et pièges de l électrocardiogramme Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu Interprétation et pièges de l électrocardiogramme FMC Val-de-Creuse Argenton 14 novembre 2012 I. MEGY-MICHOUX SAMU / CESU 36 Centre Hospitalier CHATEAUROUX

Plus en détail

Syndromes coronariens aigus. epu denain 08/03/2005 marianne sandlarz

Syndromes coronariens aigus. epu denain 08/03/2005 marianne sandlarz Syndromes coronariens aigus epu denain 08/03/2005 marianne sandlarz «douleur thoracique» ( non traumatique ) avec altération des fonctions vitales hémodynamiques ++ : IDM, EP, dissection aortique, tamponnade

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 06/2008 Réf.: CMUB - 014 Pagination 1/5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 014 Rédacteurs Dr B. VALLET (Urgences-SMUR Beaune) Date 03/11/02

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 1 février 2006 PRAVADUAL, comprimé Boîte de 30 (CIP : 369873-9) Boîte de 90 (code CIP : 373769-8) Laboratoire BRISTOL MYERS SQUIBB Pravastatine (40 mg/comprimé) + aspirine

Plus en détail

Les chirurgies les plus fréquentes

Les chirurgies les plus fréquentes Chirurgie cardiaque Chirurgies rencontrées Les chirurgies les plus fréquentes Pontages aorto-coronarien (PAC) et mammarocoronarien (PMC) Remplacement de la valve mitrale (RVM) et aortique (RVA) Plastie

Plus en détail

Intérêt d'un défibrillateur semi-automatique sur les terrains de Rugby

Intérêt d'un défibrillateur semi-automatique sur les terrains de Rugby Intérêt d'un défibrillateur semi-automatique sur les terrains de Rugby Dr Jean-Yves HOUZE,Comité territorial Périgord Agenais Introduction Le 5 mai 2007, lors d un match de rugby dans la catégorie «junior»,

Plus en détail

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE.

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. Marie-Claude LEMPEREUR de GUERNY Urgences/SMUR Poissy novembre 2011-avril 2012 APPEL EN SMUR POUR

Plus en détail

Objectifs de stage en cardiologie

Objectifs de stage en cardiologie Objectifs de stage en cardiologie La cardiologie est une spécialité médicale qui vise la prévention, le diagnostic, la prise en charge et la réhabilitation des patients avec une maladie du système cardiovasculaire.

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique J. Valty Diagnostic des coronaropathies. Pronostic après infarctus du myocarde. Indications particulières. Risques de l épreuve d effort? 1- Épreuve positive : segment

Plus en détail

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES Description clinique de la pathologie La dysplasie arythmogène du ventricule droit (DAVD) est une cardiomyopathie évolutive (maladie du muscle

Plus en détail

TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu)

TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu) TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu) Professeur Mohamed TEMMAR Ghardaïa Docteur Meriem CHARIFI CHU Douera EL MENIA Octobre 2009 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 5 septembre 2014 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Cas clinique 1 Femme 58 ans Aucun antécédent CV Pas de facteur de risque CV connu

Plus en détail

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de Fréquence 30-150-100-75-60-50-45-36-33-30... FC Normale : 50 à 100 bpm Bradycardie < 50 tachycardie > 100 Rythme régulier? Espace en 2 ondes R identiques (arythmie respiratoire normale). sinusal? Onde

Plus en détail