VAD & E-commerce. strategie. ristopheleduc.dirigeantd'ioconîact

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VAD & E-commerce. Emailstrategie. ristopheleduc.dirigeantd'ioconîact"

Transcription

1 Page(s) : 38 Surface : 79 % «La connaissance client s'enrichit des réactions du client aux sollicitions marketing qui lui sont envoyées par l'entreprise. Ces réactions sont déclaratives, comme!e remplissage d'un formulaire suite à l'envoi d'un ing». ristopheleduc.dirigeantd'ioconîact Par exemple les réactions aux ings restent dans le logiciel de rou tage des s et le call tenter ne peut pas exploiter ces informations. C'est un gâchis car celles-ci renseignent sur l'appétence du client et permettent d'améliorer notablement les perfor mances et le ROI marketing. Le pro blème du multicanal réside en ce que la connaissance client est dispersée dans autant de systèmes que l'entre prise exploite de canaux. L'objectif d'une stratégie cross canal consiste précisément à «décloisonner» les canaux pour agréger et partager la connaissance acquise sur chacun d'eux. L'information de chaque canal est recueillie pour être centralisée dans un référentiel (base de données) clients unique. Ainsi le call center peut maintenant connaître des réactions de son contact aux ings dont il a été le destinataire. Il peut alors cibler ses appels ou ses réponses à un appel entrant à partir de ces données pour mieux répondre aux attentes de son contact. Il est évident que pour recueillir et exploiter ces données crosscanal il est nécessaire de disposer d'un outil unique et global tel que la plateforme marketing IDCONTACT. L'usage d'outils multiples générerait une nouvelle dispersion de données. Cependant, dans le cadre d'une straté gie cross- canal, le canal reste un contributeur majeur à la connaissance client. «Dons un contexte cross-canal, l'interactivité et la fréquence d'usage du canal en fait un contributeur de premier plan à la connaissance du client : les ouvertures ou les non ouvertures, les clics sont des données qui renseignent sur l'intérêt du destinataire, ses appé tences, etc. Il serait dommage de limiter l'utilisation de ces données à la seule communication par plutôt que de les partager de façon transversale avec les autres canaux». Un objectif qui revoie aux fondements opérationnels de la connaissance client : son exploitation commer ciale efficace. «A côté de l'exploitation transversale que l'on vient d'évoquer avec le cross-canal, se pose également la question de l'exploitation verticale - en profondeur - de la connaissance clients. C'est un autre levier d'amélioration des performances pas assez exploité. Pour un certain nombre d'entreprises l'exploitation des données clients se limite à des dispositifs simples d'actionréaction. Par exemple, le renvoi d'un em ail à tous ceux qui ne l'ont pas ouvert, ou bien l'envoi d'un personnalisé avec une offre d'un produit équivalent à celui sur lequel j'ai cliqué précédemment. De tels dispositifs sont intéressants en pre mière approche, quand la connaissance client est réduite. Leurs limites, ce sont d'une part un épuisement rapide de ces dispositifs et, d'autre part, un rejet de la part des internautes et des désabon nements. Tout simplement parce que du poinl de vue d'une population et pas d'un cas particulier, l'intérêt pour l'achat d'un produit s'épuise quand on l'a déjà acheté. Pour éviter cette lassitude et ses effets délétères, la solution passe par une utili sation en profondeur de la connaissance client en agrégeant des données d'his torique sur une durée optimale, et en combinant différents types de données. Ainsi, on peut définir des scores d'appé tences sur des produits en intégrant un historique comportemental de plusieurs mois auxquels on combinera un score de réactivité ou de pression commerciale qui intégrera les réactions aux offres en voyées sur une période définie. On peut par exemple suivre une moyenne pon dérée de l'ouverture ou des clics sur un . Un score de réactivité permettra de mesurer l'intérêt du client et aussi de prévenir sa perte, l'attrition». Frédéric Buron, Directeur Général d' strategie, déplore le manque d'intérêt des entreprises pour la connaissance client : «Force est en fait de constater que peu d'entreprises souhaitent se faire accompagner sur ces modèles. La plupart du temps, elles nous consultent sur la segmentation ou l'inté gration des bases dans des outils plutôt que sur les schémas relationnels euxmêmes. Il semblerait qu'elles préfèrent gérer elles-mêmes ces projets en interne et en l'état de leur connaissance. Concernant l'amélioration de la connais sance client, peu d'entreprises disposent d'une «relation globale» avec leurs clients. C'est généralement plutôt mor celé, hormis pour les pure players, pour lesquels la tâche est plus aisée puisque, en majorité, elles ne sont présentes que sur un seul canal, le web. Pour confirmer ceque disait Christophe Leduc, les entreprises fonctionnent encore essentiellement sur le mode du silo. A l'heure du Big Data qui va pousser les entreprises à intégrer l'ensemble des données dans un grand système unique, on constate qu'on en est assez loin dans la réalité. Sur le terrain, on en est même à des années-lumière! Ce manque de vision globale et le mode d'enrichissement des données qui en découlent ne permettent pas la mise en place de schémas relationnels riches.

2 Page(s) : 44 Surface : 84 % «Un client nnulticanal a plus de valeur qu'un client mailing. Un client connecté achète plus. En combinant es informations liées à son taux d'ouverture et donc, à un comportement réel on augmente les taux de retours». erfarge,présidentde ConexanceMD Qu'est-ce que le social CRM? Quels sont les usages et les pratiques des entreprises? «Le social CRM, explique Marion Bajeux Responsable Marketing et Communication chez Cabestan consiste à tirer profit des échanges sur les réseaux sociaux pour alimenter le CRM. C'est la capacité pour une entre prise à rapprocher sa base socionautes de sa base de contacts CRM. L'objectif est de pouvoir mixer les informations issues des réseaux sociaux avec celles disponibles dans la base de données marketing afin de maximiser la connaissance des clients. Le pouvoir de recommandation au sein des réseaux sociaux est en passe de devenir le principal levier de la décision d'achat. Depuis plusieurs années, nous sommes déjà une bonne majorité à ef fectuer nos achats, importants ou non, après une petite enquête rapide sur le web. Les réseaux sociaux tendent vers une autre dimension, avec une conno tation affective. Les recommandations d'un «proche» de confiance ont toujours été décisives. Le social CRM est aussi la capacité à mesurer ceux qui partagent de l'information et qui sont écoutés par leur entourage. On parle de web tracking plus haut. Le principe est le même : tracker les liens de partage et de relais vers les réseaux sociaux pour ensuite attribuer des scores de partage pour identifier les ambassadeurs et des score influents pour identifier ceux qui sont écoutés par leur entourage. Actuellement les entreprises savent animer leur commu nauté et constatent qu'il y a un bon flux d'échanges, de partages et de recnmman dations. Lu difficulté réside à identifier les socionautes clients des socionautes prospects et à rapprocher sa base de so cionautes à sa base CRM, pour pouvoir, par la suite, connaître les ambassadeurs, les prescripteurs et ceux qui ont un grand potentiel d'écoute. Chez Cabestan, nous mesurons l'audience sociale des cam pagnes marketingqui permet de détecter ces différents types de profil. L'objectif est de les identifier et de les isoler pour communiquer de manière différente et personnaliser auprès d'eux afin de déve lopper sa confiance, sa fidélité, son enga gement et son pouvoir d'ambassadeur». Christophe Leduc, Dirigeant d'id- Contact, confirme cette importance des réseaux sociaux : «Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux sont des canaux de communication qui per mettent à l'entreprise d'interagir avec ses prospects et clients. Les données d'in teractions, déclaratives et comportemen tales, peuvent également être recueillies pour enrichir la connaissance client. Du simple tag «fan»jusqu'au téléchar gement d'une application, le niveau de connaissance disponible est variable selon l'engagement du contact vis-à-vis de la marque. L'intérêt de savoir que certains destinataires de votre ing sont aussi fan de votre marque est une information de premier plan pour cibler au mieux les m/brmntions et fes propo sitions qui pourront lui être envoyées». Frédéric Buron, DG d' strategie, rappelle que l' ing constitue éga lement une source importante de CRM. «Il y a un an, nous avons mis en place dans l' un dispositif de partage sur les réseaux sociaux. C'est aujourd'hui encore assez peu utilisé par les entreprises car peu d'entre elles ont mis en place des dispositifs adéquats par rapport à tous les dispositifs de marke ting digital existants. Tout cela est géré en canal vertical. Les entreprises ont souvent plusieurs bases de données qu'elles n'ont pas le temps, ni forcément les compétences d'analyser en profondeur. D'où l'intérêt pour ces entreprises de faire appel à un prestataire qui pourra leur apporter la connaissance client, l'outil et surtout la connaissance de l'outil. A côté du ser vice, il y a évidemment du conseil et de l'accompagnement. Les entreprises veulent tout, et c'est bien normal. Mais elles hésitent souvent à se lancer, notamment en ce qui concerne les données. Chez Strategie, nous apportons des solutions qui vont monter crescendo sur les mécaniques de l' marketing que l'on mettra en place en améliorant la connaissance client et les types de data que l'on va récupérer. Nous aidons ainsi l'entreprise à mettre à plat sa relation client. Le constat que nous faisons géné ralement, c'est que les entreprises ont une réelle méconnaissance de la relation client : elles ont beaucoup de difficultés à récupérer toutes les informations pour les mettre dans des bases et créer des ac tions marketing à partir de ces données agrégées. Notre métier, c'est de.mettre le client dans des scénarii en fonction des comportements de ses propres clients. C'est cela, le CRM». Pour Jean-Paul Lieux, Directeur as socié de Dolist, «le marketing est de venu social car l'internet est fondamen talement social. Par contre, au niveau des entreprises, on s'aperçoit que ces approches ont mis du temps à être com prises et que tout est souvent cloisonné.

3 Page(s) : 46;48 Surface : 153 % 0* «l' Le marketing est devenu social car internet est fondamentalement social. Par contre, au niveau des entreprises, on s'aperçoit que ces approches ont mis du temps à être comprises et que tout est souvent cloisonné». in-paul Lieux,Directeur associé de Dolist Alors que l'on peut désormais, quand on envoie un mail, partager des données ou un contenu sur les réseaux sociaux. En fait, on a «socialisé»le mail De la même manière, quand un client réalise un achat, on peut le solliciter pour lui demander de poster un avis sur les réseaux sociaux. Ici, on socialise le comportement d'achat. Dans ces domaines, la marge de progres sion est très importante et constitue un véritable levier pour l'entreprise. Les in ternautes ont plus confiance dans l'avis des autres internautes. Il faut apprendre à se servir de ces comportements «affinitaires ". François Laxalt, Adobe-Neolane, met en garde contre la tentation d'en visager le social CRM comme une nou veauté à part entière : «la notion de «social CRM» laisse à penser qu'il s'girait d'un nouveau CRM. Non. Il n'y a que le CRM de manière générale, auquel on va venir greffer une dimension sociale. Ce qu'il ne faut pas perdre de vue, c'est que s'il y a des avantages indéniables à tirer des réseaux sociaux, ils présentent aussi des inconvénients majeurs dans le cadre d'une exploitation en CRM. Et notamment le fait qu'il est très difficile d'y automatiser certaines tâches. Notre position chez Adobe-Neolane est donc claire : il faut désormais intégrer un volet social dans les CRM existants. Nous parlions de collecte des données. Facebook a mis au point des systèmes automatisés de récupération de don nées, via des applications ou Facebook Connect. 11 est donc possible de sortir des données de Facebook et des les inté grer dans des bases, et donc de connecter tous les canaux (y compris les réseaux sociaux) avec le CRM de l'entreprise sans avoir à créer un nouveau silo. Les entre prises sont aujourd'hui plus en veille sur leur réputation au sein des réseaux so ciaux, car tout, le pire comme le meilleur, s'y répand très vite. Et surtout, cette veille est souvent gérée par les services de communication, entretenant ainsi la vieille lutte de pouvoir entre les directions marketing et de la communication. Sur le plan de l'efficience des données issues des réseaux sociaux, je considère que c'est aujourd'hui la source la plus im portante de données et la moins chère. Si l'entreprise dispose de la bonne technolo gie comme celle d'aàohe-neolane, il est possible de récupérer des données de très bonne qualité car sur un réseau social comme Facebook, les utilisateurs décla rent leurs centres d'intérêts et commu niquent des informations personnelles très exactes. Ce qui n'est pas souvent le cas pour les achats de fichiers et les don nées récoltées par desjeux concours». Comment l'ecrm participe-t-il aux stratégies multicanales? Pour Marion Bajeux, Responsable Marketing et Communication chez, Cabestan, «L'eCRM englobe toutes les expertises et outils entrant en action avec le client, quel que soit le canal uti lisé. Généralement, ces expertises visent à restituer, centraliser et exploiter l'his torique de la relation avec le client afin d'augmenter sa fidélité, et donc le revenu qu'il apporte à l'entreprise. Les points de contacts sont nombreux : sites web, sites mobiles, application mobiles, s, SMS. réseaux sociaux, points de ventes, call center, courrier, etc. Le fait d'avoir une base de données qui centralise l'ensemble des interactions clients avec cespoints de contacts consti tue une mine d'informations exploitables à des fins marketing si elles sont correc tement traitées, historisées, analysées. Dans ce sens, les messages qui seront destinés aux contacts seront personnali sés et interviendront à des moments-clés de la relation client, qui permettront de faire des ponts entre le on Une et le off Une (exemples : envoi d'une enquête de satisfaction en ligne suite à un achat en magasin, appel du call center suite à un courrier reçu en PND, génération de trafic en magasin suite à l'impression d'un code-barres promotionnel reçu par , etc...). Chez Cabestan, nous avons une expertise complète en ecrm. Nous maîtrisons toute la chaîne de va leur : capable de concevoir et modéliser le Datamart Marketing de nos clients loofo hébergé chez Cabestan et complè tement intégré à notre plateforme SaaS de gestion de campagnes marketing multicanal. Nos clients bénéficient d'une connaissance client unifiée pour envoyer, via notre plateforme, des messages per sonnalisés et pertinents sur les canaux , SMS, push apps et également sur les canaux plus traditionnels de la rela tion client comme le courrier postal et le call center». «Connaître ses clients pour mieux les satisfaire, explique Christophe Leduc, Dirigeant d'idcontact, tel est l'enjeu du marketing moderne. Confrontées à la baisse des performances des campagnes marketing de masse, les marques veulent s'engager dans une stratégie relation nelle de plus en plus personnalisée pour améliorer leurs performances et réduire leurs coûts, et notamment celui de l'ac quisition de nouveaux contacts.

4 Page(s) : 46;48 Surface : 153 % Sans connaissance client, il n'y a pas de personnalisation possible. L'eCRM est l'outil central pour mettre en place le cycle vertueux et itératif de la constitu tion de la connaissance client pour per sonnaliser la relation et in fine mieux satisfaire les clients. On l'a vu précédemment, une plateforme d'ecrm permet de décloisonner les canaux pour centraliser la connaissance client qui, sans elle, resterait dispersée dans autant de systèmes que de canaux, rendant impossible son exploitation. Une plateforme d'ecrm telle qu'id- CONTACT intègre aussi la gestion des campagnes marketing multicanal per mettant de communiquer le bon message au bon moment au bon contact et par le bon canal». Pour Frédéric Buron, Directeur Général d' strategie, si l'ecrm participe aux stratégies multicanales, cela est surtout vrai pour les grandes enseignes : «Beaucoup d'enseignes de tailles moindres n'ont pas mis d'ecrm en œuvre du fait de l'éclatement de leurs bases de données. Certaines ne savent même pas ce qu'il y a dans leurs bases et, pire encore, beaucoup d'entreprises ne savent pas capter les données les plus fondamentales sur leurs clients. Ce qu'il ne faut jamais oublier dans le cadre d'une stratégie marketing, c'est le carac tère incontournable de la récupération de l' . Or, beaucoup d'entreprises n'ont même pas l'adresse mail de leurs clients. On en parlait il y a 10 ans... et on en parle encore aujourd'hui, ce qui est para doxal! Et, même si l'entreprise dispose des adresses mail de ses clients, encore faut-il que ces adresses soient qualifiées, sinon, elles ne valent rien... Chez Strategie, nous conseillons à nos clients de travailler leurs bases de données. Et quand on sait l'importance de la fidélisation en période crise, il faut se mobiliser pour mettre en place des dis positifs pertinents». i' La migration du CRM vers le ecrm, explique Jean-Paul Lieux, Directeur associé de Dolist, suppose notamment la maîtrise de l'adressahilité digitale du consommateur. Il faut maîtriser le fait de lui envoyer du mail, des SMS, etc., dès lors que l'on opte pour une stratégie de ma rketing direct. Cela suppose la maî trise de l'influence sociale et rejoint la question de ceque font les entreprises sur les réseaux sociaux :certaines maîtrisent le sujet et s'en servent pour actionner de véritables stratégies, tandis que d'autres ne font que collectionner des fans». Par exemple, si un client reçoit un , quand il clique sur un produit, l'informa tion est disponible dans le moteur de re commandation. Si le client va sur le site marchand de l'entreprise les informa tions affichées sur le site vont s'adapter à l'offre contenue dans le mail. Certains de nos clients utilisent des ca naux alternatifs. Par exemple, le groupe Hippopotamus a connecté notre outil avec leurs restaurants. Ainsi, le ticket de caisse est personnalisé à l'impression en fonction des goûts ou des habitudes du client : bon pour une dégustation de vin ou réduction sur un produit souvent commandé par le client... Ici, c'est aussi le comportement et web du client qui va personnaliser le ticket de caisse. Pour notre part, nous avons fait le comp tage du nombre de clients qui utilisent plusieurs canaux, et les résultats sont éloquents : 70fa des clients utilisent au moins 2 canaux ; 40"Aen utilisent au moins 3 et 19X en utilisent 4. Il est important de noter que, désormais, le consommateur sanctionne les erreurs commises par les entreprises, et cette tendance va en s'accentuant : le consom mateur prend de plus en plus de pouvoir face à la marque, ce qui explique un glis sement des centres de pouvoirs au sein Pour François Laxalt, d'adobe-neolane, des entreprises au profit des directions le consommateur est déjà marketing». cross- canal. «Des études publiées l'année dernière ont prouvé que 55*}?) Selon Didier Farge, de ConexanceMD, des consommateurs, dans leur parcours la grande nouveauté que constitue le d'achat, utilisent au moins deux canaux. «Social CRM» peut se définir comme Cela commence à être, important, et im «une relation client qui intègre les don pose aux entreprises d'afficher des mes nées sociales mises à disposition par sages cohérents entre leurs différents l'internaute sur les réseaux sociaux. 11 canaux de communication. Concernant est aujourd'hui nécessaire d'apporter l'ecrm, il est important de participer à la relation client l'utilisation des ré au mouvement, tout en conservant cette seaux sociaux par les internautes. C'est cohérence que je viens d'évoquer : par actuellement un sujet encore balbutiant. exemple, dès qu'un est envoyé, Facebook est très actif aux US et propose l'information doit être stockée dans une désormais aux entreprises de croiser des base unique. Dans notre offre, nous pro adresses mail avec un comportement posons un moteur de recommandation social. Certains prestataires proposent en temps réel qui est capable, quel que déjà des solutions permettant aux entre soit le canal, de déterminer le meilleur prises de comprendre l'activité sociale de message ou la meilleure offre à envoyer au client. leurs clients. Mais cen'est pas encore une réalité et tuus les acteurs du secteur sont en mode bêta sur ce sujet. Ma conviction sur le sujet est qu'il est indispensable de garder à l'esprit que, sur un réseau social, l'internaute ne souhaite pas forcément entrer en relation avec des marques. La permission marketing est, dans ce cas, plus que requise. Mais cela va plus loin. En effet, il y a des internautes qui, de par leur activité sur le web, sont des infhtenceurs et qui ont donc, pour une marque, plus de valeur qu'un client lambda. La marque peut-elle décemment mieux traiter les influenceurs que les autres? Non, parce que certains clients deviendraient influenceurs juste pour être bien servis. En fait, cene serait pas du social CRM, mais du «chantage CRM». A l'inverse, cette logique peut se retourner contre la marque : un client influenceur est mal servi, il peut salir l'image de la marque... Tout cela pose des nouvelles questions stratégiques».

5 Page(s) : Surface : 146 % Délivrer le bon message au bon moment. Est-ce une utopie? Comment y parvenir? Quelles sont les conséquences stratégiques en termes de relation client? Pour Marion Bajeux, Responsable Marketing et Communication chez, Cabestan, «Délivrer le bon message à la bonne personne au bon moment n'est pas une utopie. C'est réalisable. Seule ment, il est vrai que FeCRM amène une nouvelle façon de penser. Bien souvent, les équipes marketing sont organisées en silo et ont du mal à communiquer et à travailler main dans la mam. Aussi, l'ecrm est un domaine à la croisée de deux grands métiers que sont le marke ting et la technique. Il s'agit ici de lever les freins organisationnels et techniques. La mise en place d'un projet ecrm nécessite de disposer de compétences techniques ; de connaissances en système d'informations pour le déploiement et de compétences en études et en marketing pour la mise en place de la stratégie et l'analyse. Les entreprises l'oublient, mais il est possible, et recommandé, de corn mencerde façon simple. Beaucoup de nos clients débutent avec pour seule donnée l'adresse , bien souvent première source de collecte via jeux-concours ou inscription à la newsletter. Pour aller plus loin, on peut commencer par une dimension supplémentaire, par exemple, la dimension transactionnelle. Puis au fur et à mesure du temps, il s'agit d'être capable, d'étoffer la connaissance client. Cela peut se faire de façon très progressive. On vient ajouter différentes dimensions pour obtenir une gestion des données plus avancée et plus sophisti quée. Les bénéfices se font vite ressentir. L'objectif est de pouvoir déployer et exé cuter des campagnes marketing multicanal s'appuyant sur des scénarios de plus en plus intéressants prenant en compte le parcours client et les données compor tementales. Pour la partie reporting, on peut com mencer avec des tableaux de bords stan dards. Puis en fonction des besoins, il devient possible d'explorer en profondeur une dimension métier, et définir des tableaux de bords qui correspondent plus à l'acti vité de l'entreprise. L'eCRM constitue un réel avantage com pétitif pour les entreprises car il pré sente de nombreux atouts : plus d'effica cité, accroissement de la valeur du client (amélioration des processus de segmen tation et ciblage), personnalisation de la relation (proximité entre le client et la marque), économies...». Même constat sur la faisabilité pour Christophe Leduc, Dirigeant d'id- Contact, mais avec des moyens sen siblement différents : «Délivrer le bon message au bon moment nécessite une personnalisation à deux dimensions : celle du contenu du message et celle du moment de l'envoi. L'automatisation des dispositifs marketing permet d'atteindre ce Graaldu marketing. C'est aujourd'hui possible avec une plateforme de marke ting automntion telle qu'idcontact. Une telle plateforme permet de prépa rer des dispositifs marketing qui vont se déclencher avec la réalisation d'un évé nement ou de la conjonction de plusieurs événements. Lecontenu du message sera personnalisé selon des règles marketing prédéfinies. Le marketing automation nécessite de passer d'un marketing pla nifié à date fixe, basé sur des campagnes ad hocà un marketing de projets avec des dispositifs permanents que l'on améliore au fur et d mesure. En terme de stratégie relationnelle il s'agit de prédéfinir des parcours clients en muhi-opérations qui vont se jouer selon l'avancement de la relation avec chaque client». Pour Frédéric Buron, Directeur Général d' strategie, «Le bon message au bon moment, c'est la pierre angulaire de la relation client. Mais cela restera une utopie tant que la relation client ne sera pas parfaitement maîtrisée. Ainsi, par exemple, le fait d'envoyer une offre commerciale pour une nouvelle télévision à un client qui vient d'en acquérir une, ça ne fait pas très sérieux...». «Le bon message au bon moment, c'est possible, explique Jean-Paul Lieux, Directeur associé de Dolist, mais c'est très difficile lorsque l'on fait de l'envoi en nombre, auprès de milliers d'inter nautes, qu'ils soient prospects ou clients. Statistiquement, le message tombera à pic pour certains, mais il tombera sur tout au mauvais moment pour nombre d'entre eux. Il est par contre plus facile de cibler dans le cadre du trigger marketing, puisque c'est une action de l'utilisateur, ou un événement en lien avec le contact, qui va servir de déclencheur au message. Ce dernier sera donc hyper-personnalisé en fonction, précisément, de cette, action. L'important, dans cecas, est de maîtriser le cycle de vie du client : demander une évaluation de la livraison et du colisdeux jours après la livraison, par exemple. On peut également le faire sur des signaux forts. Mais, avant d'aller rassembler de la donnée, de la scorer, il y a des choses plus fondamentales à faire. Sur le plan technique notamment, ce sont des ac tions qui doivent être automatisées. Sur le plan de la relation client, c'est le signal émis par l'internaute qui doit provoquer l'action. Tout ceci permet d'améliorer la satisfaction, le sentiment de valorisation du client et donc, la fidélisation. Avec ces techniques, l'entreprise envoie moins de messages mais génère plus de CA par message, tout en diminuant la pression commerciale portée sur le client. En réagissant aux signaux de l'internaute, on lui montre qu'on le reconnaît, qu'on s'intéresse à lui, et, surtout, on lui fait parvenir des messages et des offres plus pertinentes». «J'en parle depuis 15 ans, explique François Laxalt, d'adobe-neolane. J'ai travaillé chez un éditeur de logiciel et j'ai été directeur marketing dans une banque. Je connais donc bien les enjeux du ciblage et des campagnes cross-canal. Depuis 2 ou 3 ans, la technologie permet enfin de parvenir à cet objectif. Mais peu d'entreprises le font à défaut d'avoir fait évoluer leurs technologies, ce qui se pro duit en moyenne tous les 5 ans. Selon une étude Forrester sur la pertinence des messages, 907a des internautes estiment que les tnessages qu'ils reçoivent ne sont pas adaptés à leurs besoins du moment.

6 Page(s) : Surface : 146 % Pour le dire brutalement, cela signifie que le travail des marketeurs n'est pas fait ou pas bien fait. Cependant, certaines entreprises qui sont plus en avance que d'autres parviennent à des résultats très intéressants. Mais, d'une manière géné rale, le marketing one to one, cen'est pas encore pour demain mais certainement pour après demain! Comment cela fonctionne-t-il chez Ncolane? Pour avoir une réponse le mieux est d'analyser pourquoi cela ne fonction nait pas avant... Précisément, avant, les entreprises faisaient une segmentation et chaque segment avait son message dédié. Elles demandaient alors aux data miners de créer les cibles, aux créatifs de fournir des visuels, on associait les deux et on envoyait. Or, ceprocessus n'est pas compatible avec une vision one to one :si on veut bien le faire, il faudrait une cible et un visuel par destinataire, ce qui fait potentiellement plusieurs millions de messages. On a donc changé le paradigme. Dans chaque bloc ou image, on va inclure des règles correspondant au profil de chaque client. Et à chaque profil va correspondre un contenu spécifique. On se rapproche de ce fameux marketing one to one et on sait désormais le faire sur tous canaux (courrier, mobile, web, etc.)». «Délivrer le bon message au bon moment, conclut Didier Farge, de ConexanceMD, indéniablement, on y arrive. Et ce, grâce à deux fondamen taux. D'une part, les outils de trigger marketing permettent désormais de délivrer le bon message au bon moment. Le client nous indique le moment où il est en «conversation» avec la marque. On a donc le bon moment et le bon canal. Reste à construire le bon message... C'est toujours complexe, mais plus utopique grâce au trigger marketing et aux études qui permettent de décrire le parcours client. J'invite à ce titre les marques à investir dans l'étude du parcours de leur clients, ne serait-ce que pour savoir par où il sont passés avant d'acheter, en magasin, sur internet ou ailleurs. En moyenne, on constate qu'un acheteur est allé 7 fois sur internet avant d'ache ter en magasin et passe par une bonne vingtaine de points de contacts avant de se décider. Connaître les «touch points» de vos clients est un impératif, mesurer l'effet bouche a oreille, ou le remerciement, est essentiel a la mise en place de votre Stratégie. Quand on rentre dans une relation d'engagement, les points de contact sont gérés par des solutions de trigger marke ting qui permettent une automatisation des tâches de routine». On pourrait alors parler de CRMC, une relation client liée aux points de contacts... ou Canaux». Comment optimiser sa délivrabilité? Quels sont les enjeux stratégiques et Commerciaux? FrançoisLaxcrt.Adobe-Néolone Dans le cadre d'un envoi postal classique, si on dispose de la bonne adresse, la lettre arrive dans la boîte aux lettres. Il est possible que quand le destinataire voit que c'est de la publicité, il la jette... mais il l'a vue! Dans l' c'est totalement différent. Et la question de la déhvrabilité est au centre de la problématique puisque 207o des s n'arrivent jamais dans la messagerie de leur destinataire. Comment l'expliquer? Chaque FAI et les fournisseurs de boîtes mails ont mis en place des règles de filtrage pour assurer la protection des utili sateurs contre le fléau des spams. Le problème, c'est que ces règles de protection se retournent souvent contre les entreprises qui, sans faire de spams, envoient des offres à leurs clients ou prospects qui sont en opt-in. Les FAI déterminent leurs propres règles et se basent sur les comportements des destinataires des s pour décider si un ou une campagne est un spam. Par exemple, si dans les s envoyés par une entreprise, i! y a un certain pourcentage d'adresses incorrectes ou inexistantes, le FAI peut décider unilatéralement qu'il s'agit d'un spam, et «couper»net la campagne en lui bloquant l'envoi des prochains s. Du coup, l'entreprise a tout perdu. La problématique est donc de faire en sorte que l' arrive, malgré ces filtres, jusqu'au destinataire. Le point le plus important pour une bonne délivrabilité reste bien évidemment la qualité de la base, associée à un bon ciblage. Cela permet de ne solliciter que les clients l'ayant autorisé, de gérer la pression marketing et de personnaliser les contenus. Les grandes entreprises dont le modèle repose sur l' sont sensibilisées à ces problématiques car elles ont déjà rencontré ce type de problèmes. Mais les marques de moindre importance doivent encore faire leur apprentissage... nous sommes là pour ça!

7 Page(s) : Surface : 169 % Cartographie des acteurs de l' ing Chronique réalisée par Guillaume Le Friant Président de la commision E-marketing du Sncd. Directeur de Message Business,membre du Sncd depuis novembre Au travers du process d'inscription, de réception et d'analyse des différents messages envoyés par emai], cette Cartographie des acteurs de l' ing propose une illustration des différentsprofessionnels impliqués. Une majorité des acteurs exposés sont membres du Sncd et participent à ce titre à ia commission E-Marketing. «L' est un média mature s'inscrivant dans nos usages quotidiens. Les internautes que nous sommes tous attendent de recevoir les ings dans leurs boites aux lettres en provenance non seulement de leurs proches, de leurs contacts professionnels, mats aussi d'annonceurs qui vont les informer, les divertir, les stimuler... On a beaucoup décrit, écrit, parlé sur l'intérêt pour un annonceur de développer une relation fructueuse en respectant la réglementation (bien sûr) mais aussi les bonnes pratiques (c'est mieux) spécifiques à l' ing. Tout ou presque a été dit ; cependant, ces éclairages restent souvent traités sous unangle technique ou marketing. Comme son nom l'indique, cette cartographie des acteurs de l' ing vous est aujourd'hui proposée par la commission E-marketing du Sncd pour souligner qu'un ing fait aussi appel à des savoir-faire et des compétencesde professionnels, dont une bonne partie sont membres du Sncd, intervenant dans )esprocessus d'inscription et d'envoid' mgs vers lesinternautes. J'espère que cenouvel éclairage enrichira votre perception des ings que vous enverrez en tant qu'annonceur et/ou que vousrecevrezentant qu'internaute-» Guillaume LeFriant. [Témoignages M I.e rôle d'un cr est d'éditer des bases de données qui vont permettre aux annonceurs, par l'intermédiaire des agences ou en direct, de réaliser des campagnes d'acquisition. Afin de garantir à ses clients de bonnes performances, il doit constamment veiller à l'hygiène de ses bases de données. L' er doit déclarer ses bases de données àla Cnil et s'assurer que ses adresses sont opt in. L'Emaner s'interdit de faire de la cession d'adresses, seule la location est autorisée, et travaille généralement avec un routeur tiers de confiance pour garantir à ses clients des statistiques objectives. Stéphan Nadelman, ODYSSEYMESSAGING Membre du Sncd depuis mars 2012 B L'objectif principal d'un routeur est d'assurer la livraison des s dans les boites de réception de leurs destinataires. Il dispose pour cela d'importants moyens technologiques (architecture de la plateforme de routage, hébergement, maintenance, sauvegarde des datas, etc.) et également de nombreux outils de surveillance lui permettant de monitorer, en temps réel, la délivrabilité des envois. En contact régulier avec les FAI, il suit l'évolution de leurs procédures et intervient directement auprès de leurs cellules «délivrabilité» pour éviter tout filtrage, ralentissement ou blocage. Frédéric Buron, STRATEGIE Membre du Sncd depuis avril 2009 * Le travail du consultant en ing va consister à apporter un ér.laiïage extérieur et expert permettant d'identifier de nouvelles idées et de bénéficier d'un transfert de compétences sur les problématiques de l' ing. Grâce à sa veille constante, il peut porter un regard neutre, c'est-à-dire libre de tous intérêts commerciaux, sur les meilleures solutions ing à sélectionner, les «best pratices» d' ing et de gestion de base de données à mettre en place, les dernières recommandations sur la délivrabilité. Son intervention est aussi beaucoup plus rapide et surtout moins coûteuse qu'une embauche. Bruno Florence, FLORENCE CONSULTANT Administrateur en charge de l' ing. membre du Sncd depuis décembre 2004 Remerciements Merci à tous les membres delà commission E-marketing du Sncd qui ont activement participé à élaborer cette Cartographie des acteurs de l' ing ainsi qu'aux équipes de Social Mix Media Group (membre du Sncd depuis avril 2001), et plus spécifiquement à Marine Defauxpour sa contribution graphique l Cartographie disponible en téléchargement sur

8 Page(s) : Surface : 169 % sncd, k;; CARTOMIPHIEIES ACTEURSDEl [MAILING GtNEMTIOIIDEVISITESWFJ i Les htemautes vçjtenl des aies d'annonceursel/cu d'événements surlesquetefc sort Invtièsà récrire leurscoorctomées doni notorrv menileuroctesseerrxi). SITESPERMANENTS SllMIOlUI SITESÉVÉNEMENTIELS Enlonclior. du type de consenlemenl indiqué lors de leur inscription, les coordon nées desinternautes vont en suite rentrer dons, dlfférenîes bosesde contacts.» ClRUttEttSTMAIRIRE Lo commerocfeûtion desbases peut se faire par différents in rerlûeuteurs. Le ciblage et la conception du message sonl déterminée par les inlervenante en fonc tion de l'objectif marketing de l'annonceur émetteur du mes sage. X CONSULTANTS OETEINIHI LE EtSIGI 1 IROKERS 1 AGENCES COURGE Le méjuge esl acheminé vers les boites aux tertresdes destho taires. Le toux de livraison en boîte de tèceplion va dépendre de la qualité des adresses,de 10 conception du message et de lo solution de routage employée. i RÉCEPTIONDESTINATAIRE Les de*iinoio«8s peuvent réogir spécifiquement à la sol licitation proposéb dans te contenu du message (ex. no rien laùe. ouvrir te messoge. clique* sur un Ben. appeler un N* de tél..) Isont mis en regard de MAITSEDESRETONRS Le* -J'ffeieiiits --éul-'ionset les résultaisinduitspar le meisoge l'objectif marketing imitai de l'émetteur du messoge

Dans une stratégie de fidélisation, l emailing comprend notamment l envoi d emails d informations, d offres spéciales et de newsletters.

Dans une stratégie de fidélisation, l emailing comprend notamment l envoi d emails d informations, d offres spéciales et de newsletters. L email, vers une communication électronique. Que ce soit à la maison ou au travail, presque tous les internautes utilisent l email pour communiquer. Aujourd hui encore, l email reste le seul moyen de

Plus en détail

XIII. Préface. Introduction 1. de marketing direct

XIII. Préface. Introduction 1. de marketing direct Préface XIII Introduction 1 PREMIÈRE PARTIE - Intégrer l'e-mail dans votre stratégie de marketing direct CHAPITRE 1 Pourquoi faire de l'e-mail marketing? 7 Le marché de l'e-mail marketing en France et

Plus en détail

CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL

CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL INTERVENANTS : Elise Albenque Marketing et Partenariats Médias - Direction de l'information et de la Communication Château de Versailles Marion Bajeux Responsable Marketing

Plus en détail

Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B

Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B Sommaire Comment créer votre propre base d'e-mails B to B?... 2 Comment développer votre base de données existante?... 3 Comment sélectionner

Plus en détail

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013 Dossier de Presse 10 Octobre 2013 Contacts : Anne-Sophie DUPIRE - Responsable Communication Lucie PORREAUX - Chargée des Relations Presse Tel : 0 328 328 000 - anne-sophie.dupire@sarbacane.com Tel : 0

Plus en détail

Trigger Marketing. Comment délivrer le bon message au bon moment et convertir! Workshop VAD Conext 21 et 22 octobre 2014

Trigger Marketing. Comment délivrer le bon message au bon moment et convertir! Workshop VAD Conext 21 et 22 octobre 2014 Trigger Marketing Comment délivrer le bon message au bon moment et convertir! Workshop VAD Conext 21 et 22 octobre 2014 Qui sommes-nous? L'agence Adrénaline Agence conseil en communication implantée à

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

CULTIVATEUR DE DONNÉES 4.0 FAITES FRUCTIFIER VOS DONNÉES, RÉCOLTEZ DU ROI. DU BIG DATA AU SMART DATA

CULTIVATEUR DE DONNÉES 4.0 FAITES FRUCTIFIER VOS DONNÉES, RÉCOLTEZ DU ROI. DU BIG DATA AU SMART DATA CULTIVATEUR DE DONNÉES 4.0 FAITES FRUCTIFIER VOS DONNÉES, RÉCOLTEZ DU ROI. DU BIG DATA AU SMART DATA CULTIVER SON CAPITAL CLIENTS, RECRUTER, FIDÉLISER ET RÉCOLTER DU ROI! La société Base Plus cultive depuis

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

ecrm: Acquisition de nouveaux clients

ecrm: Acquisition de nouveaux clients ecrm: Acquisition de nouveaux clients Construire le scénario marketing qui apportera la meilleure conversion Cabestan Livre Blanc Introduction Quel que soit votre secteur d activité, générer du trafic

Plus en détail

Atelier Webmarketing. Les outils à votre disposition pour faire parler de vous sur internet. Présentation des outils de promotion d'un site internet

Atelier Webmarketing. Les outils à votre disposition pour faire parler de vous sur internet. Présentation des outils de promotion d'un site internet Atelier Webmarketing Les outils à votre disposition pour faire parler de vous sur internet Présentation des outils de promotion d'un site internet Sommaire 1/ Les liens sponsorisés/ Liens commerciaux/

Plus en détail

Maîtrise e-marketing- UV34

Maîtrise e-marketing- UV34 L E-MAIL MARKETING SOMMAIRE I/ Etat des lieux II/Quels sont les enjeux pour l entreprise? III/ Cas d entreprise Constantin Magali Labarthe Eve Gellé Fabien IV/ Faire ou faire faire sa campagne? Maîtrise

Plus en détail

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Personnalisez vos pages web et facebook Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Sommaire Présentation...3 Le cycle d achat des internautes et des

Plus en détail

Des Canaux Complémentaires & Non Parallèles!

Des Canaux Complémentaires & Non Parallèles! Le Marketing Multicanal : Des Canaux Complémentaires & Non Parallèles! Préambule Une campagne de communication réussie ne se limite plus à s'adresser à la bonne personne, au bon moment, avec le bon message

Plus en détail

Best Practice fidélisation :

Best Practice fidélisation : Best Practice fidélisation : scoring, trigger, segmentation, recommandation Bruno Florence PIGNONSURMAIL / Eric de Bellefroid - SELLIGENT Les meilleures pratiques en fidélisation Eric de Bellefroid Senior

Plus en détail

Un nouveau regard sur votre marketing relationnel

Un nouveau regard sur votre marketing relationnel Un nouveau regard sur votre marketing relationnel La Proposition ellegiance repose sur une solution clef en main pour votre marque. Elle vous permet de déployer rapidement votre solution de communication

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet Entreprises Associations Indépendants Site Internet vitrine Vous voulez avoir une identité sur Internet : vous faire connaître, vous mettre

Plus en détail

Email Content Manager

Email Content Manager La solution de routage E-crm Une entité du Groupe Email Content Manager La gestion de contenus pour l e-mailing, une hyper personnalisation des campagnes MailPerformance une solution du groupe NP6 Votre

Plus en détail

SOCIAL CRM pour le E-commerce

SOCIAL CRM pour le E-commerce SOCIAL CRM pour le E-commerce Spreadbutton, solution en mode Saas, permet aux e-commerçants de gérer leur communauté client avec Facebook. La solution intègre des modules marketing spécifiques à la vente

Plus en détail

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre Marketing comportemental Guide méthodologique de mise en œuvre Sommaire Présentation...3 Les limites du marketing de masse ou du marketing «produit»...5 L idéal marketing : délivrer le bon message au bon

Plus en détail

SOCIAL ADS CIBLEZ VOS DESTINATAIRES SUR FACEBOOK. ADOPTEZ LE MARKETING MULTICANAL.

SOCIAL ADS CIBLEZ VOS DESTINATAIRES SUR FACEBOOK. ADOPTEZ LE MARKETING MULTICANAL. SOCIAL ADS CIBLEZ VOS DESTINATAIRES SUR FACEBOOK. ADOPTEZ LE MARKETING MULTICANAL. SOCIAL ADS Ciblez vos destinataires sur Facebook. Adoptez le marketing multicanal. Social Ads La fonctionnalité Social

Plus en détail

De La Génération De Leads Online Au Lead Management

De La Génération De Leads Online Au Lead Management De La Génération De Leads Online Au Lead Management Piloter ses campagnes d acquisition en revenant aux fondamentaux du marketing relationnel Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Lead

Plus en détail

ZEMAIL, Service d Emailing en ligne dédié aux envois professionnels

ZEMAIL, Service d Emailing en ligne dédié aux envois professionnels ZEMAIL, Service d Emailing en ligne dédié aux envois professionnels Campagnes Mail sur Mesure Solution Emailing Tout en Un Gestion Autonome 24h/24 www.zemail.fr > Focus sur l E-mailing L e-mailing désigne

Plus en détail

«Les objectifs de l e-mailing»

«Les objectifs de l e-mailing» «Les objectifs de l e-mailing» Intervenante : Estelle LECANU Société EBAZTEN www.ebazten.com Mobile : 06 69 64 80 09 Mail : elecanu@ebazten.fr Editeur de solution CRM innovante pour les PME et TPE «Les

Plus en détail

CAMPAGNES MARKETING MOBILE LES SMS POUR LES PROFESSIONNELS

CAMPAGNES MARKETING MOBILE LES SMS POUR LES PROFESSIONNELS CAMPAGNES MARKETING MOBILE LES SMS POUR LES PROFESSIONNELS Table des Matières Table des matières 1. DEUX TYPES DE CAMPAGNES SMS... 3 1.1. ALERTE INFORMATIONS SUR LES MANIFESTATIONS... 3 1.2. LE COUPONING...

Plus en détail

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE Le simple fait de pouvoir consulter votre site Web sur un mobile ne signifie pas qu il est adapté aux mobiles. Les sites pour mobile doivent

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 10, Les e-mailings, un flux constant. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 10, Les e-mailings, un flux constant. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 10, Les e-mailings, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada

Plus en détail

SIEBEL CRM ON DEMAND MARKETING

SIEBEL CRM ON DEMAND MARKETING SIEBEL CRM ON DEMAND MARKETING Grâce à Siebel CRM On Demand Marketing, vous disposez des outils intégrés qui vous permettront d'améliorer la façon dont vous et votre équipe marketez vos produits sur votre

Plus en détail

TECH TE MARKETING Rapidité Eff Ef ic i a c c a i c t i é t Puissance 1

TECH TE MARKETING Rapidité Eff Ef ic i a c c a i c t i é t Puissance 1 TECH MARKETING Rapidité Efficacité Puissance 1 Concevoir un e mailing efficace Qui a déjà tenté l expérience? 2 Historique de le l e mailing Reprise du mailing (substitution de la boîte physique) Apparition

Plus en détail

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création Optimisez les profits de vos sites web Intégrez la performance à votre projet de création Consultant web spécialisée dans le référencement, mon objectif est d augmenter les profits de vos sites web par

Plus en détail

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace?

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Les campagnes emailing en quelques chiffres? Usage pour les particuliers (email attitude BTC SNCD) Les consultations

Plus en détail

Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur

Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur

Plus en détail

Le devenir de l'emailing

Le devenir de l'emailing Le devenir de l'emailing Comment passer les filtres? Comment passer à l'e-mailing 2.0? Mai 2010 1 Contenu de l'intervention Contexte de l'emailing en 2011 Bruno Florence Evolution de l'emailing avec Mammut

Plus en détail

Clic et Site. Les solutions d Email Retargeting. Agence e-marketing, spécialiste email marketing. Août 2013

Clic et Site. Les solutions d Email Retargeting. Agence e-marketing, spécialiste email marketing. Août 2013 Clic et Site Agence e-marketing, spécialiste email marketing Les solutions d Email Retargeting Août 2013 De quoi parle-t-on? Retargeting publicitaire : Moyen de faire revenir un internaute sur un site

Plus en détail

Toutefois, elles éprouvent de réelles difficultés à mettre en place. les résultats ne sont pas mesurés systématiquement.

Toutefois, elles éprouvent de réelles difficultés à mettre en place. les résultats ne sont pas mesurés systématiquement. Les entreprises sont conscientes de l intérêt du canal web pour leurs campagnes marketing. Elles l utilisent pour différents types d opérations et prévoient de poursuivre leurs investissements sur le marketing

Plus en détail

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Dossier de presse Avril 2010 Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Lancement de TesterTout.com Agence Marketing Editrice du 1 er programme gratuit d envoi de cadeaux pour tous Contact Aurélien Deschodt

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Réduire les coûts de communication. Votre guide SMS

Réduire les coûts de communication. Votre guide SMS Réduire les coûts de communication Votre guide SMS Le SMS face à l e-mail Rentabiliser la communication est un enjeu important pour les entreprises, qu il s agisse de multinationales ou de PME. Le défi

Plus en détail

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise composantes Relation de la Relation relation 4 Les outils 4 Les 4-1 outils Les de bases la GRC de 4-1 données Les bases de données 4-2 Les logiciels et 5 Les de freins la GRC au La GRC ou comment mettre

Plus en détail

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing Emailing Cette fiche pratique tente de répondre aux questions suivantes : - Qu est-ce qu un emailing? - Comment réaliser une campagne emailing auprès de mes contacts? - Comment fidéliser mes clients? L

Plus en détail

Perception des e-mails : l avis des marketeurs

Perception des e-mails : l avis des marketeurs MARKETING DIRECT ELECTRONIQUE Perception des e-mails : l avis des marketeurs Novembre 2007 Faits et Chiffres Ouverture des messages 90% des messages ouverts le sont dans les 72h ouvrées (et jusqu à 50%

Plus en détail

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ Publigo PUBLIGO Agence de communication Agence spécialisée dans le conseil en communication pour les professionnels et grands comptes (web,

Plus en détail

Transformer ses visiteurs

Transformer ses visiteurs Transformer ses visiteurs en clients Oloron 26/11/2009 1/ Acquisition de trafic 2/ Augmentation du taux de transformation 3/ Fidélisation de vos clients 4/ Développer sa clientèle Transformer ses visiteurs

Plus en détail

MINI-GUIDE DE DECOUVERTE PREMIERS PAS AVEC ZOHO CRM POUR LE SPECTACLE. Le Cycle de la Diffusion

MINI-GUIDE DE DECOUVERTE PREMIERS PAS AVEC ZOHO CRM POUR LE SPECTACLE. Le Cycle de la Diffusion MINI-GUIDE DE DECOUVERTE PREMIERS PAS AVEC ZOHO CRM POUR LE SPECTACLE Le Cycle de la Diffusion Opportunité Suivi des propositions, des contrats et de la production Historique de toutes les négociations,

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

Collecter des profils OPT-IN qualifiés

Collecter des profils OPT-IN qualifiés Collecter des profils OPT-IN qualifiés sans aucun risque! une solution Collecter des profils OPT-IN qualifiés sans aucun risque Simple, Rapide & Efficace Qu est que la co-abonnement C est la mutualisation

Plus en détail

Solution de. Co-registation. Collecter des profils OPT-IN qualifiés sans aucun risque

Solution de. Co-registation. Collecter des profils OPT-IN qualifiés sans aucun risque Solution de Co-registation Collecter des profils OPT-IN qualifiés sans aucun risque Qu est que la co-registration C est la mutualisation de la récolte d'adresses e-mail entre différents sites ou partenaires

Plus en détail

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club Atelier du 25 juin 2012 «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Agenda de l atelier Introduction et rappel des bonnes pratiques Exemple et retour d expérience Maison Tasset Partage d expérience entre les

Plus en détail

Experian Marketing Services. S appuie sur l analyse des données pour engager les consommateurs où qu ils soient CONNECTER. ENGAGER. INTERAGIR.

Experian Marketing Services. S appuie sur l analyse des données pour engager les consommateurs où qu ils soient CONNECTER. ENGAGER. INTERAGIR. Experian Marketing Services S appuie sur l analyse des données pour engager les consommateurs où qu ils soient CONNECTER. ENGAGER. INTERAGIR. Experian Marketing Services Attirer et fidéliser les clients

Plus en détail

BONNES PRATIQUES RESEAUX SOCIAUX

BONNES PRATIQUES RESEAUX SOCIAUX BONNES PRATIQUES RESEAUX SOCIAUX LES RESEAUX SOCIAUX EN FRANCE Facebook confirme sa suprématie. 25, 3 millions utilisateurs 33% l utilisent dans leur relation aux marques 39,12% de la population 56,78%

Plus en détail

LE COUT DU MARKETING DIRECT, D'UNE CAMPAGNE D'EMAILING, DE FAX MAILING, D' ENVOI DE SMS, LES TARIFS DES FICHIERS A LA LOCATION OU A LA VENTE

LE COUT DU MARKETING DIRECT, D'UNE CAMPAGNE D'EMAILING, DE FAX MAILING, D' ENVOI DE SMS, LES TARIFS DES FICHIERS A LA LOCATION OU A LA VENTE LE COUT DU MARKETING DIRECT, D'UNE CAMPAGNE D'EMAILING, DE FAX MAILING, D' ENVOI DE SMS, LES TARIFS DES FICHIERS A LA LOCATION OU A LA VENTE Il n'est pas possible N'hésitez de vous pas donner à les tarifs

Plus en détail

Fidéliser sa clientèle par l e-mailing

Fidéliser sa clientèle par l e-mailing Fidéliser sa clientèle par l e-mailing DEFINITION DE L E-MAILING L E-mailing est une méthode de marketing direct qui utilise le courrier électronique comme moyen de communication commerciale pour envoyer

Plus en détail

Moteurs de recommandations & pertinence de la conversation. Hervé Mignot herve.mignot@equancy.com 24 Mai 2011

Moteurs de recommandations & pertinence de la conversation. Hervé Mignot herve.mignot@equancy.com 24 Mai 2011 Moteurs de recommandations & pertinence de la conversation Hervé Mignot herve.mignot@equancy.com 24 Mai 2011 Equancy en quelques mots Un cabinet de conseil spécialisé en marketing et communication. Une

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing? 22 avril 2010

Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing? 22 avril 2010 Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing?.. 22 avril 2010 Un objectif Développer la compétitivité des entreprises par un meilleur usage des Technologies de l information et de la

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP 2 ENJEUX MEDIAPOST COMMUNICATION ÊTRE LE LEADER DE L INTELLIGENCE CLIENT À TRAVERS

Plus en détail

Consulting E-mailing et E-CRM. Mai 2014 Studios Mercurya Tous droits réservés

Consulting E-mailing et E-CRM. Mai 2014 Studios Mercurya Tous droits réservés Consulting E-mailing et E-CRM Mai 2014 Notre agence Fondée en 2011, Studios Mercurya est une agence web experte dans la mise en place de stratégies d acquisition et de fidélisation emailing. Notre valeur

Plus en détail

www.clic-et-site.com www.location-fichier-email.com www.emilecourriel.com

www.clic-et-site.com www.location-fichier-email.com www.emilecourriel.com Clic et Site Agence e-marketing, spécialiste email marketing Comment mettre en place une stratégie d emailing d'acquisition intelligente? 13 rue du canal, 67203 OBERSCHAEFFOLSHEIM 03 88 26 84 42 Quelques

Plus en détail

La gestion opérationnelle de l information commerciale

La gestion opérationnelle de l information commerciale La gestion opérationnelle de l information commerciale La maîtrise du Process Commercial Du ciblage à la commande avec les solutions PREMIDATA PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56

Plus en détail

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise

Plus en détail

AUTOMATION CENTER ENGAGEMENT MAXIMUM. RESSOURCES MINIMUM.

AUTOMATION CENTER ENGAGEMENT MAXIMUM. RESSOURCES MINIMUM. AUTOMATION CENTER ENGAGEMENT MAXIMUM. RESSOURCES MINIMUM. AUTOMATION CENTER ENGAGEMENT MAXIMUM. RESSOURCES MINIMUM. Engagement client automatisé Donner toute sa puissance à l engagement personnalisé en

Plus en détail

LE PUBLIPOSTAGE OU MAILING

LE PUBLIPOSTAGE OU MAILING LE PUBLIPOSTAGE OU MAILING 1 Envoi en nombre par voie postale(mailing) ou électronique (e-mailing) Planning 1.Fichier prospect 2. Préparation/Rédaction 3.Affranchissement/Envoi 4.Analyse 1. Fichier prospect

Plus en détail

Email marketing BUROSCOPE TIW

Email marketing BUROSCOPE TIW Email marketing BUROSCOPE TIW Environnement et défis à relever Contexte de l'email marketing aujourd'hui Supports de consultation multiples Logiciels, Webmails, Terminaux et applications mobiles Accroissement

Plus en détail

ACT! E-marketing. * Informations en Anglais

ACT! E-marketing. * Informations en Anglais ACT! E-marketing ACT! E-Marketing vous offre bien plus qu une plateforme d envois et de suivi de campagnes emailings. Ce service apporte une véritable connaissance de vos clients. Ainsi, vous récupérez

Plus en détail

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Cycle Innovation & Connaissance 57 petit déjeuner Jérôme SANZELLE, Allmyski 11 avril 8h30-10h SKEMA Animatrice : Valérie BLANCHOT COURTOIS

Plus en détail

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC 7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC SOMMAIRE EDITO... 3 1. Visez à décrocher des ventes récurrentes... 5 2. Envoyez des newsletters ciblées... 6 3. Ciblez selon des critères géographiques... 8 4.

Plus en détail

La satisfaction client

La satisfaction client Evénement Business La satisfaction client Exploiter à 100 % son capital client Doper ses ventes 12 Juin 2012 La satisfaction client Comment exploiter à 100 % son capital client? Comment doper ses ventes?

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

RELATION CLIENT, E-MAILING,

RELATION CLIENT, E-MAILING, RELATION CLIENT, E-MAILING, PROSPECTION, SITE WEB... : COMMENT NE PAS ALLER TROP LOIN? La loi Informatique & Libertés : contraintes et opportunités pour les entreprises 8 novembre 2012 FILS CONDUCTEURS!

Plus en détail

BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP)

BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP) FICHIERS BTOB SAP BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP) BASE INSTALLEE SAP Périmètre : France Entière Offre de sourcing qualifié de contacts BtoB : location

Plus en détail

Comment fidéliser ses visiteurs avec un auto-répondeur!

Comment fidéliser ses visiteurs avec un auto-répondeur! Comment fidéliser ses visiteurs avec un auto-répondeur! Author : soufiane Bonjour, Savez-vous que d'après des études, 50 % de personnes visitant un site web ne reviendront jamais et que si vous les laissez

Plus en détail

LES DONNÉES CLIENTS APPLIQUÉES À LA MOBILITÉ : ENJEUX, ÉVOLUTIONS ET ACTIONS

LES DONNÉES CLIENTS APPLIQUÉES À LA MOBILITÉ : ENJEUX, ÉVOLUTIONS ET ACTIONS LES DONNÉES CLIENTS APPLIQUÉES À LA MOBILITÉ : ENJEUX, ÉVOLUTIONS ET ACTIONS BIG DATA, DIRTY DATA, MULTI DATA : DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE : ARTÉMIS Paris le 4 avril 2013 EFFIA Synergies 20 Bd Poniatowski

Plus en détail

Vous avez une problématique, nous avons la solution.

Vous avez une problématique, nous avons la solution. Vous avez une problématique, nous avons la solution. SOMMAIRE Notre agence marketing...3 Etudes & analyses......4 Geomarketing......5 Webmarketing......6 Traitement des données...7 Décisionnel......8 Notre

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

Etude de cas. Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B. Christophe de Larquier, Dirigeant de Combbase

Etude de cas. Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B. Christophe de Larquier, Dirigeant de Combbase Etude de cas Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B «Dans un contexte très concurrentiel, nos clients doivent optimiser leur contact avec le prospect grâce à une

Plus en détail

la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils

la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils Le monde a changé, sachez vous adapter! 1. Laissez vos prospects s informer avant de les contacter. 2. Usez du digital pour

Plus en détail

La révolution du programmatic buying

La révolution du programmatic buying La révolution du programmatic buying Yohann DELAHAYE Directeur Opérationnel Depuis 1999 Rennes Nantes Paris Stratégie Digitale Web analytics Référencement Webmarketing Réseaux sociaux Ergonomie Veille

Plus en détail

LE RETARGETING MULTICANAL

LE RETARGETING MULTICANAL LE RETARGETING MULTICANAL INTERVENANTS : Philippe Leblanc Directeur Développement Data MEDIAPOST Communication Daniel Breton Directeur Général - Cabestan DEDICATED MARKETING SOLUTIONS QUI SOMMES NOUS?

Plus en détail

E-PUBLICITE ETAT ET ENJEUX

E-PUBLICITE ETAT ET ENJEUX E-PUBLICITE ETAT ET ENJEUX ETAT DES LIEUX Souvent associée et limitée aux actions de type «bannières», l e-publicité regroupe l ensemble des moyens utilisés afin de promouvoir les ventes d une marque et/ou

Plus en détail

ASSISTANCE. jdscenter. Centre d Affaires. jdscenter

ASSISTANCE. jdscenter. Centre d Affaires. jdscenter Centre d Affaires ASSISTANCE accueil@.com jdslink Relation client Gestion commerciale Communication visuelle Création Visuelle Site Internet E-mailing Référencement Assistance administrative Vous avez

Plus en détail

CREER ET DIFFUSER UNE NEWSLETTER

CREER ET DIFFUSER UNE NEWSLETTER CREER ET DIFFUSER UNE NEWSLETTER Lorraine De plus en plus d entreprises décident d éditer une newsletter. Cette publication électronique permet de valoriser ses produits et ses services, de générer des

Plus en détail

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital)

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) [Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) Les tendances en matière de répartition des budgets. sommaire 1. Les budgets marketing sont à la hausse. 2. La part

Plus en détail

MARKETING D I R E C T. Renforcez votre stratégie marketing cross-canal grâce aux Bases de Données GMC Connect

MARKETING D I R E C T. Renforcez votre stratégie marketing cross-canal grâce aux Bases de Données GMC Connect MARKETING D I R E C T Renforcez votre stratégie marketing cross-canal grâce aux Bases de Données GMC Connect 1 GMC MARKETING DIRECT Une expertise reconnue et historique PRINT WEB MOBILE MARKETING DIRECT

Plus en détail

Le marketing suisse à l'heure du Big Data. 19 Février 2015

Le marketing suisse à l'heure du Big Data. 19 Février 2015 Le marketing suisse à l'heure du Big Data 19 Février 2015 AGENDA 1.Eco système : Gamned! / 1.618 2.Etude «Big Data et Marketing en Suisse romande» 3. Data Digital 4.La connexion des mondes : CRM + digital

Plus en détail

Clic et Site. 11 points à ne pas rater si on veut réussir sa campagne emailing. par Régis Bacher. Agence email marketing

Clic et Site. 11 points à ne pas rater si on veut réussir sa campagne emailing. par Régis Bacher. Agence email marketing Clic et Site Agence email marketing 11 points à ne pas rater si on veut réussir sa campagne emailing. par Régis Bacher 0671371957 @regisbacher regis@clic-et-site.com www.clic-et-site.com www.location-fichier-email.com

Plus en détail

VALORISER VOTRE MARKETING RELATIONNEL

VALORISER VOTRE MARKETING RELATIONNEL VALORISER VOTRE MARKETING RELATIONNEL MARKETING MULTI CANAL CAPITAL DE L ADRESSE ANALYSE ET SEGMENTATION LOGISTIQUE E-COMMERCE... PRÉSENTATION - L INSERTION - NOS CLIENTS CHIFFRES CLÉS - NOS PARTENAIRES

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS Lorsque la conjoncture économique est plus dure, l'entreprise ne peut plus se permettre de gérer approximativement ses prospects et ses clients. Chaque dossier

Plus en détail

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Présentation du 31 mars 2010 Baromètre UDA / OpinionWay 2010 de l e-marketing page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats Expertise

Plus en détail

E-mailing Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing

E-mailing Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing Histoire et état des lieux A. Un peu d'histoire 11 1. Le marketing direct 11 2. L'e-mail 13 3. L'e-mailing 14 a. Les premières années 14 b. La quantité aux dépens de la qualité 15 c. L'âge de raison 16

Plus en détail

é n e r g i e c r é a t i v e Solution E-mailing Renforcez le pouvoir de communication de votre entreprise

é n e r g i e c r é a t i v e Solution E-mailing Renforcez le pouvoir de communication de votre entreprise é n e r g i e c r é a t i v e Solution E-mailing de votre entreprise Présentation Rapports et analyses ven MON 14 Planification de campagne Automatisation de campagnes Gestion de liste et segmentation

Plus en détail

ATELIER WSI Stand 07

ATELIER WSI Stand 07 ATELIER WSI Stand 07 Remplacer un site obsolète par un site de Génération 5 Marie-Alix AGEZ : Directrice de l agence WSI de Rueil-Malmaison Tél : 01 47 14 19 48 / 06 78 14 13 32 WSI, premier réseau mondial

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Sommaire. 01 / Pourquoi choisir MGM? 02 / Nouveautés de la version 4.0. 03 / MGM - la solution base de données. 04 / Références. 05 / Conclusion.

Sommaire. 01 / Pourquoi choisir MGM? 02 / Nouveautés de la version 4.0. 03 / MGM - la solution base de données. 04 / Références. 05 / Conclusion. Sommaire 01 / Pourquoi choisir MGM? 02 / Nouveautés de la version 4.0. 03 / MGM - la solution base de données. 04 / Références. 05 / Conclusion. 06 / Contacts. Pourquoi choisir MGM 4.0? Pourquoi choisir

Plus en détail

Ecosystème Salesforce.com/SFDC

Ecosystème Salesforce.com/SFDC FICHIERS BTOB : Ecosystème Salesforce.com/SFDC BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SFDC (END USERS SALESFORCE.COM) BASE INSTALLEE CLIENTS SALESFORCE.COM/SFDC Périmètre :

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

«Les incontournables»

«Les incontournables» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Les incontournables» JOURNEE 1 LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 LA «GRC» ET LE MARKETING DIRECT JOURNEE 3 UN SITE

Plus en détail

autres prestations page 5

autres prestations page 5 Nos prestations e-mailing page 2 La plus économique de toutes les solutions du marketing direct Particulièrement adapté aux mailings de masse pour démarcher une large clientèle. fax-mailing page 3 Un taux

Plus en détail