Matériaux de référence non nucléaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Matériaux de référence non nucléaires"

Transcription

1 Matériaux de référence non nucléaires éférences [1] WDM (H.). 2nd nternational onthofen ymposium, mai 1996, onthofen, Germany (1996). [2] Y (M.) et coll. Qualité et assurance qualité en chimie analytique, 280, p Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation (1997). [3] CF (W..), GK (B.) et M (..). Quality management in chemical laboratories (Gestion de la qualité dans les laboratoires chimiques), lsevier cience ublishers B.., msterdam (1999). [4] GFD (F.M.). Quality assurance principles for analytical laboratories (rincipes d assurance de qualité pour les laboratoires analytiques), 2nd d., C nternational d., rlington, (1991). [5] CHD (.). Quality in the nalytical Chemistry aboratory (Qualité dans le laboratoire d analyse chimique), John Wiley & ons, Chichester, oyaume-ni (1995). [6] HTY (T.H.). Computerized Quality Control : rograms for the nalytical aboratory (Contrôle de qualité automatisé : programmes pour le laboratoire analytique), par hilippe Q et ddie M Cadres scientifiques à la Commission européenne, Direction générale de la echerche Bibliographie llis Horwood, Chichester, 2nd d., p. 99 (1990). [7] HWHT (W..). conomic Control of Quality of Manufactured roducts (Contrôle économique de la qualité des produits manufacturés), D. an strand Comp., ew York (1931). [8]. ses of Certified eference Materials (tilisation de matériaux de référence certifiés), Guide 33, nternational rganisation for tandardisation, Geneva, uisse (1998). [9] Q (h.) et M (..). nterlaboratory tudies and Certified eference Materials for nvironmental nalysis (Études interlaboratoires et matériaux de référence certifiés pour les analyses environnementales), lsevier, B : [10] W (J.,) et coll. Fresenius J. nal. Chem., 348, 418 (1994). [11] Q (h.). Method erformance tudies for peciation nalysis (Études de performance de méthodes pour les analyses de spéciation), oyal ociety of Chemistry, Cambridge (1998). [12]. Certification of eference Materials - General and tatistical rinciples (Certification de matériaux de référence - principes généraux et statistiques), Guide 35, nternational rganization for tandardization, Genève (1985). [13]. Contents of certificates of reference materials (Contenus des certificats des matériaux de référence), Guide 31, nternational rganization for tandardization, Genève (1981). [14] CF (W..) et W (D..). Mar. ollut. Bull., 29, 149 (1994). [15] TY (J.K.). tandard eference Materials - Handbook for M sers (Matériaux de référence certifiés - Manuel d utilisation), T pecial ublication, , ational nstitute of tandards and Technology, Gaithersburg,. [16] GÜZ (H.). ccreditation and quality assurance in analytical chemistry (ccréditation et assurance qualité en chimie analytique), pringer erlag, Berlin (1996). Dans les Techniques de l ngénieur Y (M.) et coll. Qualité et assurance qualité en chimie analytique. 280, traité nalyse et Caractérisation (1997). evues spécialisées l n existe pas à proprement parler de revues spécialisées traitant uniquement de matériaux de référence. Des informations sont publiées régulièrement dans les principaux journaux scientifiques traitant de chimie analytique fondamentale ou appliquée. n ouvrage de référence écrit par les auteurs de cet article (traitant essentiellement des essais interlaboratoires et des matériaux de référence pour les analyses environnementales) a été publié par lsevier en 1999 [9]. roducteurs de matériaux de référence l existe plus de 150 producteurs de matériaux de référence dans le monde. Des informations sur leurs produits peuvent être obtenues par le biais de la base de donnée CM qui est disponible au aboratoire ational d'ssais. l convient de noter qu en l absence de critères obligatoires en matière de qualité de production, en particulier l accréditation, il est difficile d évaluer la qualité de tous les matériaux disponibles sur le marché. armi les producteurs majeurs, citons deux organisations couvrant une large fourchette de types de matériaux et assurant une pérennité des stocks : ce sont, d une part, le BC (Bureau communautaire de référence) en urope (au sein de l MM, nstitut pour les matériaux de référence et les mesures, Centre commun de recherche de la Commission européenne) et, d autre part, le T (ational nstitute for tandards and Technology) aux États-nis. Ces deux organisations mettent à disposition des catalogues qui peuvent être obtenus à titre gratuit. D autres producteurs notables en urope, en particulier pour des matériaux industriels, sont le B (Bureau of nalysed amples) en Grande-Bretagne, le GC (aboratory of the Government Chemist) en Grande-Bretagne, et le BM (Bundesanstalt für Materialforschung- und rüfung) en llemagne. gence internationale de l énergie atomique ( basée à ienne, utriche) produit également des MC certifiés pour des substances radioactives et des matériaux de référence (non certifiés) pour l organisation de circuits interlaboratoires. D autres centres de production existent, mettant l accent sur des matériaux environnementaux, par exemple le Centre national de recherche canadien (CC, ttawa, Canada), le Centre national de recherche sur les MC (C, ékin, Chine), l nstitut national pour les sciences de l environnement (, Japon), etc. est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation Doc

2 MTÉX D ÉFÉC CÉ ormes pour le management de la qualité et l assurance de la qualité. artie 1 : ignes directrices pour leur sélection et utilisation ormes pour le management de la qualité et l assurance de la qualité. artie 2 : ignes directrices génériques pour l application de l 9001, l 9002 et l ormes pour le management de la qualité et l assurance de la qualité. artie 3 : ignes directrices pour l application de l 9001 : 1994 au développement, à es prix des matériaux varient bien évidemment en fonction de la nature et de la complexité des matrices certifiées. Quelques grammes de matériaux purs (par exemple alliages) coûtent entre 60 et 200 euros ; le prix d ampoules de matériaux pour des analyses cliniques (par exemple sérum, sang) peut être dans les mêmes fourchettes, alors que des matériaux matriciels (par exemple boues résiduelles, sédiments, etc.) peuvent coûter jusqu à 300 euros par unité. ormalisation Données économiques la mise à disposition, à l installation et à la maintenance du logiciel ormes pour la gestion de la qualité et l assurance de la qualité. artie 4 : Guide de gestion du programme de sûreté de fonctionnement ystèmes de management environnemental. /C rescriptions générales concernant la compétence des laboratoires d étalonnages et d essais Critères généraux concernant le fonctionnement de laboratoires d essais. Ces différences de coûts sont bien évidemment liées aux coûts de production (entre et euros en fonction de la complexité du matériau et de la nécessité de mettre en œuvre des études de faisabilité et interlaboratoires) et du nombre d unités produites, et aux coûts de stockage (plusieurs ordres de grandeur en fonction du fait que le matériau est stocké à température ambiante, à + 4 o C dans des réfrigérateurs ou à 20 o C en chambre froide). xemples de matériaux de référence (tableau ) Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) ÉDMT acustre CM 280 Éléments traces BC CM 601 Éléments extractibles BC C 2 CB-H W WQB Éléments traces W De rivière CM 320 Éléments traces BC M 2704a Éléments majeurs/traces T M 1939a CB T C 3 CB-H W H1 Éléments majeurs/traces W GD Éléments majeurs/traces C GBW Éléments traces C stuarien CM 277 Éléments traces BC CM 580 Hg + MeHg BC M 1646 Éléments traces T M 1 Éléments majeurs/traces CC BT 1 Hg CC Marin C-1, H-1 and H-2 CB CC H 3-6 H CC BC-1 Éléments majeurs/traces CC GBW Éléments majeurs/traces C ortuaire M 1941a H - CB - C T C1 H W C-1 Éléments traces + TBT CC H 1-2 CB CC CM 646 Butyl- et phényl-n BC (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) C : chlorophénols : nvironmental rotection gency (États-nis) H : hydrocarbures aromatiques polycycliques : gence internationale de l énergie atomique (utriche) CB : composés biphényles polychlorés : stituto uperiore di anità (talie) C : pesticides organochlorés : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) C : pentachlorophénols T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes Doc est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation

3 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) Côtier CM 462 Butyl- et phényl-n BC ortuaire (rivière) CM 535 H BC CM 536 CB BC Fluvial GBW à 312 Éléments majeurs/traces C GD Éléments majeurs/traces C M 46, 51 et 52 Éléments majeurs/traces B acustre 2 Éléments majeurs/traces ntarctique MT- 1 Éléments traces BC/ rgileux CM 141 Éléments traces BC ableux CM 142 (teneurs totales et eau régale) BC mendés CM 143 BC CM Éléments extractables BC ols agricoles M Éléments majeurs/traces T Calcaire CM 600 Éléments extractables BC ndustriel CM 524 H-C BC CM 481 CB BC CM CDD/F + CB - C BC ndustriel H gricole GBW Éléments majeurs/traces C Brun G 1 Éléments majeurs/traces C Désertique G 2 Éléments majeurs/traces C Brun-jaune G 3 Éléments majeurs/traces C Jaune G 4 Éléments majeurs/traces C Jaune-rouge G 5-6 Éléments majeurs/traces C atérite G 7 Éléments majeurs/traces C œss G 8 Éléments majeurs/traces C iche en sédiment M 42 Éléments majeurs/traces C as d information GBW Éléments majeurs/traces C Éléments traces B ÉD Domestique CM 144 Éléments traces BC ndustrielle CM 146 Éléments traces BC rigine mixte CM 145 Éléments traces BC CM 088 H BC CM 392 CB BC CM 597 Cr BC Boue de séparateur CM 677 CDD-CDF BC H CD et È Cendre de charbon CM 038 Éléments traces BC M 1633b Éléments traces T M Éléments majeurs T GBW Éléments traces C Cendre d incinérateur CM 176 Éléments traces BC CM 490 CDD-CDF BC C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation Doc

4 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) xtrait de centre CM 429 CDD-CDF BC Cendre d incinérateur Éléments traces Éléments traces Cendre Éléments traces Cendre sur filtre CM 128 Éléments traces BC oussière de soudure CM 545 Cr () + Cr soluble BC oussière urbaine M 1649a H T M 1648 Éléments traces T oussière urbaine CM 605 b(ch 3 ) 3 BC articules de diesel M 1650a H T M 2975 H T xtrait de particules de diesel M 1975 H T Émission de véhicule 8 Éléments traces X Douce CM Éléments majeurs/traces BC CM itrates BC Marine CM 403 Éléments traces BC CM 179 Hg BC C-2 Éléments traces CC -4 Éléments traces CC Conductivité stuarienne W-1 Conductivité CC CM 505 Conductivité BC luviale CM Éléments majeurs BC M 2694b Éléments majeurs T Douce M 1643d Éléments traces T M 1641 Hg T -MW apports isotopiques stables de et H Douce lyophylisée CM 606 apports isotopiques BC CM 544 esticides polaires BC outerraine CM Cr(), Cr() BC CM Éléments traces BC CM Bromure BC aturelle M 1640 Éléments majeurs T De rivière 2 Éléments traces CC M 1 Éléments traces CC MCBG Micro-organismes dans de la poudre de lait CM 506 nterococcus faecium BC CM 527 nterobacter cloacae BC CM 594 scherichia coli BC DÉCHT Huiles minérales CM CB BC Huile de schiste M 1580 H, phénols T Huile de moteur et de transformateur M 1581 roclor T Huile brute M 1582 H-phénols T C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) Doc est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation

5 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) ÉCHT GZX dsorbés sur du Tenax CM 112 et 562 Benzène, toluène, m-xylène BC Tubes de perméation M T M 1629a 2 T GBW C GBW C GBW H 2 C GBW H 3 C GBW Cl 2 C Dans l air M C 2 T M C 2 T M C 2, 2 T M ox T M 1658a-1669b C T CH 4, C 3 H 8 T GBW CH 4 C GBW C 2 C GBW CH 4 C T BGQ Moule CM 278 Éléments traces BC M 1974a H T CM 477 TBT-DBT-MBT BC CM 682 CB BC M 2974 C-CB T M 1 cide domoïque CC GBW Éléments traces C Huître M 1566b Éléments traces T Crevette GBW Éléments traces C Homard TT-1-T-1 Éléments traces CC Foie de poisson DT-1 Éléments traces CC Muscle de poisson DM-1 Éléments traces CC Muscle de morue CM 422 MeHg BC lancton CM 414 MeHg BC Tissu de poisson 11 MeHg 903 n + TBT Tissu de thon CM C BC CM 627 Hg + MeHg BC Graisse de baleine M 1945 Formes d arsenic T Huile de foie de morue M 1588 C-CB T CM 349 C-CB BC CM 598 CB BC Huile de maquereau CM 350 C BC ait en poudre CM 450 CB BC CM 607 CB BC CM CDD-CDF BC C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation Doc

6 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) Graisse de porc CM 430 C BC Huile de noix de coco CM C BC liments pour animaux CM 115 H BC ang de vache M 955b C T érum de bovin M 1598 b T érum humain M 1589a Éléments traces, roclor T rine de porc CM Hormones BC T lantes aquatiques CM Éléments traces BC CM 596 Cr BC aitue de mer CM 279 Éléments traces BC lgues argasse 9 Éléments traces Feuilles d olivier CM 062 Éléments traces BC Feuilles d agrume M 1572 Éléments traces T Feuilles de hêtre CM 100 Éléments traces + utriments BC iguilles de sapin CM 101 Éléments traces BC iguilles de pin M 1575 Éléments traces T ichen CM 482 Éléments traces BC égétation M 2695 Fluorure T Feuilles de pommier M 1515 Éléments traces T Feuilles de tomates M 1573a Éléments traces T Feuilles de pêcher M 1547 Éléments traces T DÉ MT Farine complète CM 189 Éléments traces BC Farine de seigle CM 381 ropriétés nutritionnelles BC Farine de blé CM 382 ropriétés nutritionnelles BC CM Déoxynivalénol BC Farine de maïs CM Déoxynivalénol BC Blé CM chratoxine BC ain brun CM 191 Éléments traces BC Haricots CM 383 ropriétés nutritionnelles BC CM 514 Fibres BC ait en poudre CM 380 ropriétés nutritionnelles BC CM 282 à 285 flatoxine M 1 BC CM 063 Éléments traces BC CM Éléments traces BC M Éléments traces T CM 507 almonella typhimur. BC CM 528 Bacillus cereus BC CM 595 isteria monocytogenes BC CM 421 itamines BC Cacahuète dégraissée CM flatoxine B1 BC Muscle de bovin CM 184 Éléments traces BC Foie de bovin CM 185 Éléments traces BC M 1577b Éléments traces T ein de porc CM 186 Éléments traces BC Muscle de porc CM 384 ropriétés nutritionnelles BC CM Chloramphénicol BC C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) Doc est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation

7 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) rotéine unicellulaire CM Éléments traces BC Graine de Colza CM Glucosinolate BC Carotte CM 515 Fibres BC omme CM 516 Fibres BC Huile de soja CM 517 Fibres BC Céréales CM 518 Fibres BC Farine de riz CM mylose BC Choux de Bruxelles CM 431 itamines BC liments de diète M 1544 cides gras-cholestérol T oudre d œuf M 1845 Cholestérol T ourriture pour bébés M 2383 itamines T Huiles et graisses Huile de soja-maïs CM 162 cides gras BC Graisse de porc-bœuf CM 430 cides gras BC Graisse de lait CM 164 cides gras BC Graisse de beurre CM 519 cides gras BC Margarine CM 122 tamines BC Beurre de cacahuète CM flatoxines BC Huile coco M 1563 Choléstérol BC DÉ MT MX oudre de foin CM 129 Éléments traces BC Herbe de seigle CM 281 Éléments traces BC Trèfle blanc CM 402 Éléments traces BC Denrée animale CM flatoxine B1 BC ÉM - G - T érum humain CM Ca, Mg et i BC CM Cortisol BC CM rogestérone BC CM polipoprotéines BC CM bêta-estradiol BC CM Créatinine BC M 909b aramètres biomédicaux T M 956a Électrolytes T M 965 Glucose T M 968b itamines T M 1951a ipides T M 1952a Cholestérol T ang M 955b b T ang de bœuf CM 194 to 196 Cd et b BC érum de bœuf M 1598 Éléments majeurs/traces T ein de porc CM 319 Gamma-glutamyl transférase BC ein de porc CM 371 lkaline phosphatase BC Cœur de porc CM 426 lanine aminotransférase BC lacenta humain CM 299 Créatine kinase BB BC Cendre d os M 1400 Éléments T Farine d os M 1486 Éléments T C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation Doc

8 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) rine humaine M 2670 Métaux toxiques T M 2671a Fluorure T M 2672a Hg T M 1507b THC 9 CH T M 1508a Benzoylecgonine T M 1511 Drogues multiples T M 2381 Morphine-codéine T M 2382 Morphine glucuron T M 8444 Cotinine T Cheveux humains M Drogues T CM 397 Éléments traces BC TÉ Thromboplastine bovine CM 148 Temps de coagulation BC Thromboplastine de lapin CM 149 Temps de coagulation BC polipoprotéines CM Masse BC lphafœtoprotéine CM 486 Masse BC Thyroglobuline CM 457 Masse BC rotéines de sérum CM 470 Masse BC Haemiglobincyanide CM 522 Masse BC Créatinine M 914a ureté T Bilirubine M 916a ureté T C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) Doc est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. 18 mai 2006 Cercle des Sciences Analytiques

Laboratoire national de métrologie et d essais. 18 mai 2006 Cercle des Sciences Analytiques Laboratoire national de métrologie et d essais 1 Justesse des analyses : utilisation des matériaux de référence certifiés et des essais d aptitude Cédric Rivier 18 mai 2006 Justesse - Définition «Etroitesse

Plus en détail

Patrick Edder, Didier Ortelli, Claude Corvi

Patrick Edder, Didier Ortelli, Claude Corvi VALIDATION DE METHODES MULTIRESIDUS Applications aux analyses agro-alimentaires alimentaires Patrick Edder, Didier Ortelli, Claude Corvi Service de protection de la consommation Quai Ernest Ansermet 22,

Plus en détail

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques Dominique Robin Ricardo Stouvenel Frédéric Jaquenod Gilles Triscone Martina Zsely-Schaffter Des

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

ALIMENTATION PLAN ET METHODE

ALIMENTATION PLAN ET METHODE ALIMENTATION PLAN ET METHODE 3 Rôles ; Sociologique communication, échange. Psychologique goût, plaisir. Nutritionnel apport d éléments indispensables (vitam., minéraux, énerg.) Comment? MANGER DE TOUT

Plus en détail

La Gastronomie Francaise pour votre chien. Fabriqué en France

La Gastronomie Francaise pour votre chien. Fabriqué en France La Gastronomie Francaise pour votre chien Fabriqué en France Entreprise et philosophie Préparer un bon repas pour la famille et les amis, rechercher des bonnes recettes et ingrédients d excellence est

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE Brigitte MERCIER FICHAUX Diététicienne DE Intervenante pour les formations «manger bio en restauration collective» organisées par IBB, Civam35,

Plus en détail

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Cameroun: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ...

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Cameroun: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ... INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE : Nourriture disponible par personne Quantité [kcal/personne/jour] 1996 2001 2006 Disponibilité alimentaire 2033 2162 2354 2586 Source:

Plus en détail

Comment gérer au quotidien son allergie alimentaire? Pour toutes questions n hésitez pas à contacter la diététicienne du RAFT 03.81.21.84.36 raft-diet@chu-besancon.fr Voici quelques conseils, par Angélique

Plus en détail

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES Les Glucides sont la source d'énergie par excellence de l'organisme. Ils sont dégradés en glucose par l'organisme au cours de la digestion. On distingue 2 catégories

Plus en détail

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques E. MARENGUE ( LDA22 ) et S. HULOT ( IDAC ) PLAN 1) La problématique 2) Les évolutions règlementaires 3) L échantillonnage : étape clé 4) Les techniques

Plus en détail

tie vitalité g tei é t i l a t i v www.mnt.fr

tie vitalité g tei é t i l a t i v www.mnt.fr garantie vitalité garantie vitalité www.mnt.fr La vitamine Vitamine de la vue A Une alimentation équilibrée et variée, riche en fruits et en légumes, est la meilleure alliée de votre santé.c est elle qui

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Dec2012 2 Nos besoins quotidiens Protéines Contribuent au maintien de la masse musculaire

Plus en détail

Métal dénué d utilité biologique ; bioaccumulation variable. Très toxique pour l homme et l environnement Substance prioritaire (DCE).

Métal dénué d utilité biologique ; bioaccumulation variable. Très toxique pour l homme et l environnement Substance prioritaire (DCE). Plomb Pb Métal de forte masse atomique (dit «lourd») N CAS : 7439-92-1 Code SANDRE : 1382 (N et code du Plomb élémentaire) Minerais principaux : galène, cérusite et anglésite ; en association fréquente

Plus en détail

Des aliments. pour une peau. douce et ferme, nette et lisse

Des aliments. pour une peau. douce et ferme, nette et lisse Des aliments pour une peau douce et ferme, nette et lisse Votre peau est le miroir de vos habitudes alimentaires. Plus votre alimentation sera saine, et riche en nutriments essentiels, plus votre peau

Plus en détail

116 page 2 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides»

116 page 2 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides» LIGNE DIRECTRICE DE L OCDE POUR LES ESSAIS DE PRODUITS CHIMIQUES Adoptée : 12 mai 1981 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides» (Méthode du flacon) 1. I N T R O D U C T I O N C o n n a i s s

Plus en détail

1. GÉNÉRALITÉ 2. CARACTÉRISTIQUES FYSICO-CHIMIQUES ET ORGANOLEPTIQUES. 3. VALEURS ALIMENTAIRES THÉORIQUES PAR 100g. Version: F SPÉCIFICATION

1. GÉNÉRALITÉ 2. CARACTÉRISTIQUES FYSICO-CHIMIQUES ET ORGANOLEPTIQUES. 3. VALEURS ALIMENTAIRES THÉORIQUES PAR 100g. Version: F SPÉCIFICATION p.: 1/5 1. GÉNÉRALITÉ Description du produit Producteur N o EC Matière première utilisée Provenance Calibres sélectionnés Disponibilité Œuf entier liquide originaire d œufs de poules, pasteurisé Lodewijckx

Plus en détail

Spécification du produit

Spécification du produit 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES Numéro de l article : Dénomination du produit : Mix en poudre pour mousse et crème dessert à la fraise Description du produit : Mix en poudre pour mousse et crème dessert à la

Plus en détail

FICHE PRODUIT : TOURTEAUX DE SOJA Rédaction **: G Chardon Vérification** : S Bricout Approbation** : G Donnen

FICHE PRODUIT : TOURTEAUX DE SOJA Rédaction **: G Chardon Vérification** : S Bricout Approbation** : G Donnen 1 CODES PRODUITS Codes 13, 20, 21, 24, 28 : tourteau feed d extraction de soja produit à partir de soja génétiquement modifiées, (base 48% protéines et graisses) NR 2.18.13 Code 22 : Tourteau feed d extraction

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques ID-SC-172 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE 12.12.12 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règlement Européen N 834/2007

Plus en détail

E 7034 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012. Le 20 janvier 2012 Le 20 janvier 2012

E 7034 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012. Le 20 janvier 2012 Le 20 janvier 2012 E 7034 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 20 janvier 2012 Le 20 janvier

Plus en détail

FICHE RADIONUCLÉIDE &pulxpet environnement

FICHE RADIONUCLÉIDE &pulxpet environnement &H FICHE RADIONUCLÉIDE &pulxpet environnement Cette fiche résume le comportement de l'élément chimique dans les principaux compartiments des écosystèmes terrestres et aquatiques, sous les deux hypothèses

Plus en détail

RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013

RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013 RIVIÈRE CHAUDIÈRE RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013 ÉCHANTILLONNAGE À la suite de l accident ferroviaire de Lac-Mégantic, quatre campagnes d échantillonnage ont été effectuées en 2013 afin

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES ALIMENTATION

ESSAIS INTERLABORATOIRES ALIMENTATION ESSAIS INTERLABORATOIRES ALIMENTATION A20 Produits diététiques et étiquetage nutritionnel A21 Corps gras A21a Huile d olive : analyses physico-chimiques 21b Huile d olive : analyses sensorielles A26b Acides

Plus en détail

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation.

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation. B E S O I N S N U T R I T I O N N E L S E T A P P O R T S R E C C O M M A N D E S L organisme demande pour son bon fonctionnement la satisfaction de trois types de besoins : Besoins énergétiques : l individu

Plus en détail

4 èmes Rencontres de la Vilaine

4 èmes Rencontres de la Vilaine 4 èmes Rencontres de la Vilaine Décryptage d une méthode d analyse de micropolluants organiques dans l eau : du développement analytique au bulletin d analyse Fabien Mercier Usine de Férel 19 septembre

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

Prestations de services Analyses Agroalimentaire

Prestations de services Analyses Agroalimentaire Prestations de services Analyses Agroalimentaire EURL WANYLAB Laboratoire de contrôle de la qualité et de conformité Autorisé par Décision du Ministère du Commerce N 52/2011 du 12/09/2011. Ecole de formation

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le beurre?

Factsheet Qu est-ce que le beurre? Factsheet Qu est-ce que le beurre? Description du produit: Le beurre est une matière grasse facile à tartiner, produite exclusivement à partir de crème de lait. Le beurre est composé à 100% de lait pur

Plus en détail

* Ouvert + Cuit ^ Réfrigérateur après ouverture # Après la date d expiration

* Ouvert + Cuit ^ Réfrigérateur après ouverture # Après la date d expiration Pains et céréales Pains 5-7 jours 1-3 mois Céréales - prêtes à manger 1 an / 2-3 mois* Céréales - prêtes à cuire Farine de maïs 1 an 18 mois Farine de blé entier 6-8 mois 1- Pâtes Pizza 3-4 jours 1-2 mois

Plus en détail

DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS. Version 06 Date d application 2013-02-01

DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS. Version 06 Date d application 2013-02-01 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Laboratoires de Liège MET-LFSAL-007-008 I-MET DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS Version 06 Date

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit LES MATIERES GRASSES : De l auge à l assiette Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit en contenir. On les trouve dans le beurre, l huile, mais

Plus en détail

GESTION D UNE SALLE BLANCHE. Par Sylvain Triquet

GESTION D UNE SALLE BLANCHE. Par Sylvain Triquet GESTION D UNE SALLE BLANCHE Par Sylvain Triquet Le 13/11/2007 Les outils pour maîtriser l'analyse de traces Salles blanches Hottes de soufflage à flux laminaire Filtres dit absolus (99,99..% arrêté) Lit

Plus en détail

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch 2013 Qualité/Prix/Choix www.landi.ch Rien n est trop bon pour le meilleur ami de l homme! Aliments pour chiens bitsdog: des produits de haute qualité pour une alimentation équilibrée qui tient compte des

Plus en détail

Fiche technique Fours Moelleux 1

Fiche technique Fours Moelleux 1 1 Photo non contractuelle Mise en œuvre : Sortir du congélateur, percer le film plastique, laisser décongeler 4H en chambre froide à 4 C boîte fermée. Ouvrir la boîte, ôter le film et servir. (Ne pas recongeler

Plus en détail

ANALYSES DES DENREES ALIMENTAIRES

ANALYSES DES DENREES ALIMENTAIRES CATALOGUE DES ESSAIS SUR LES DENREES ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT 2014 ANALYSES DES DENREES ALIMENTAIRES Page 1 sur 16 ANALYSES MICROBIOLOGIQUES Code Nature de l'essai Dénombrement des micro-organismes

Plus en détail

Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes

Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes Information sur certaines vitamines les plus courantes Les vitamines ne fournissent ni calories ni énergie. Elles aident toutefois

Plus en détail

L'analyse élémentaire en "routine"!

L'analyse élémentaire en routine! L'analyse élémentaire en "routine"! Christophe Cloquet SARM- CNRS Basé à Vandoeuvre-lès-Nancy dans le Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) UMR7358 Le SARM, comme le CRPG font parties

Plus en détail

CATALOGUE DES METS CUISINÉS. - www.marche-select.com - 1-438-888-3365

CATALOGUE DES METS CUISINÉS. - www.marche-select.com - 1-438-888-3365 CATALOGUE DES METS CUISINÉS - www.marche-select.com - 1-438-888-3365 Poitrine de poulet grillée à la moutarde de Meaux Ingrédients : Purée de pommes de terre et patates douces, sauce à la moutarde de Meaux,

Plus en détail

solid AA Directe. Rapide. Simple.

solid AA Directe. Rapide. Simple. solid AA Directe. Rapide. Simple. Spectrométrie AAS d analyse directe des solides Innovation intelligente pour l analyse rapide et précise Alors que les méthodes conventionnelles utilisées dans l analyse

Plus en détail

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3 Menus Basses Calories à 1800kcal 1 verre de jus de pamplemousse 1 yaourt à 0% de matière grasse 2 tranches de pain aux noix (40g) 100 g de poulet 1 branche de céleri emincé 1 petite tomate 50 g de mais

Plus en détail

Glaçage au lait entier

Glaçage au lait entier glaçage:, sucre, beurre de cacao, LAIT ÉCRÉMÉ EN poudre, masse de cacao, MATIÈRE GRASSE DU LAIT, ÉMULSIFIANT LÉCITHINE DE SOJA, émulsifiant ester mono- et diacétyl-tartrique des mono- et diglycérides d'acides

Plus en détail

L ALIMENTATION SOMMAIRE

L ALIMENTATION SOMMAIRE L ALIMENTATION SOMMAIRE I. Conception de base de la nutrition du sportif II. Les calories III. Les lipides 1. Le tissu adipeux 2. Les acides gras saturés 3. Les acides gras mono saturés 4. Les acides gras

Plus en détail

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Les «pas pareilles» Cake à la courgette Fraîcheur framboise au basilic Fraîch attitude : Timbale printanière Salade de melon à la framboise Flan aux saveurs méridionales

Plus en détail

LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM

LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM JUSQU À 4,4 % DE RÉDUCTION DE CONSOMMATION JUSQU À 4,4 % (1) DE RÉDUCTION DE CONSOMMATION JUSQU À 93 % (2) D ENCRASSEMENT DES INJECTEURS EN MOINS Les nouvelles

Plus en détail

Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007

Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007 Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007 WMS-1a Matériau de référence certifié : sulfure massif contenant de l or et des éléments du groupe platine Tableau 1 -

Plus en détail

Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés

Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés Euro Consultants Claudia Krebs - Scientific Manager - Senior Expert Dr Françoise Hebert - Project Manager Au programme de la matinée Le contexte législatif actuel

Plus en détail

Comment bien lire les étiquetages alimentaires?

Comment bien lire les étiquetages alimentaires? Comment bien lire les étiquetages alimentaires? Entre calories, protéines, glucides, sucres, lipides, acides gras, cholestérol, édulcorants, vitamines, minéraux, additifs, etc. les informations nutritionnelles

Plus en détail

Lire les étiquettes d information nutritionnelle

Lire les étiquettes d information nutritionnelle Lire les étiquettes d information nutritionnelle Au Canada, on trouve des étiquettes d information nutritionnelle sur les emballages d aliments. Ces étiquettes aident les consommateurs à comparer les produits

Plus en détail

Allergènes alimentaires

Allergènes alimentaires Bienvenue au Pôle Qualité de Allergènes alimentaires Contexte et réglementation au Canada L approche industrielle Denis Laureillard, ing. CONTEXTE ET RÉGLEMENTATION AU CANADA Un Allergène, une réaction

Plus en détail

Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France)

Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France) Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France) 2007 Holcim/Switzerland Les Avantages du Process Cimentier: le Co-processing Nous réalisons

Plus en détail

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch 2013 Qualité/Prix/Choix www.landi.ch L aliment adéquat pour votre félin. Avec bitscat, vous assurez santé et bien-être à vos meilleurs amis à quatre pattes. Les produits bitscat sont des aliments de haute

Plus en détail

aliment? Quelle conclusion en tirer?

aliment? Quelle conclusion en tirer? Comment lire l étiquetage d un Zeynep YAGMUR aliment? Quelle conclusion en tirer? Diététicienne au Réseau Santé diabète De quoi est composé l étiquetage? = mention sur un aliment pour indiquer des informations

Plus en détail

pâte: Contient: CONTENANT DU GLUTEN, OEUF ET DÉRIVÉS mini noix de pécan Contient:CONTENANT DU GLUTEN, LAIT ET DÉRIVÉS, NOIX ET DÉRIVÉS

pâte: Contient: CONTENANT DU GLUTEN, OEUF ET DÉRIVÉS mini noix de pécan Contient:CONTENANT DU GLUTEN, LAIT ET DÉRIVÉS, NOIX ET DÉRIVÉS fourrage:, sucre, margarine (huile végétale(palme, colza, noix de coco), eau, sel, emulsifiant mono- et diglycérides d'acides gras, régulateur d'acidité acide citrique, arôme naturel, vitamines A), eau,

Plus en détail

Plan du cours. 1. Généralités sur l analyse chimique. 2. Préparation de l échantillon. 3. Analyse des métaux. 4. Analyse des polluants inorganiques

Plan du cours. 1. Généralités sur l analyse chimique. 2. Préparation de l échantillon. 3. Analyse des métaux. 4. Analyse des polluants inorganiques Plan du cours 1. Généralités sur l analyse chimique 2. Préparation de l échantillon 3. Analyse des métaux 4. Analyse des polluants inorganiques 5. Analyse des polluants organiques 6. Assurance qualité

Plus en détail

LES ATELIERS DE PANIER MALIN : Une assiette équilibrée sans viande

LES ATELIERS DE PANIER MALIN : Une assiette équilibrée sans viande LES ATELIERS DE PANIER MALIN : Une assiette équilibrée sans viande Houmous Pour 4personnes : 200g pois chiches (en conserve, poids égouttés) ; ½ piment rouge; quelques feuilles de coriandre (ou basilic)

Plus en détail

Informations produit

Informations produit Informations produit Ce document légal doit être conservé en magasin et mis à la disposition des clients ou représentants chargés de faire respecter la loi sur demande. Version 8 mars 2015 60616 Gâteau

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE BASES D UNE ALIMENTATION EQUILIBREE Régine GAUL AOUIZERATE LA SANTE DEFINITION «La santé est un état de complet bien- être physique, mental et social et pas seulement l absence de maladie ou d infirmité»

Plus en détail

Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE

Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE Partie I Polluants organiques persistants soumis aux obligations énoncées à l article 5 La présente annexe s applique aux polluants organiques persistants suivants,

Plus en détail

Les huiles végétales et la cuisson

Les huiles végétales et la cuisson AVPA Réunion des producteurs d'huiles de graines et de noix Paris - 20 avril 2012 Les huiles végétales et la cuisson 1 Éric Dumont Structure de conseil ED Conseil. Responsable analytique et responsable

Plus en détail

Bio et local : c est l ideal

Bio et local : c est l ideal 01 Bio et local : c est l ideal Bio π Les produits vendus localement nécessitent moins d emballages. π En consommant bio et local, vous contribuez à la réduction des transports et à la préservation de

Plus en détail

Colza : une huile et un tourteau aux nombreuses qualités

Colza : une huile et un tourteau aux nombreuses qualités INDUSTRIE DES SEMENCES DE PLANTES OLÉOPROTÉAGINEUSES FILIÈRE FRANÇAISE DES HUILES ET PROTÉINES VÉGÉTALES Colza : une huile et un tourteau aux nombreuses qualités Les qualités nutritionnelles de l huile

Plus en détail

Conseils nutritionnels en basketball

Conseils nutritionnels en basketball Conseils nutritionnels en basketball Écrit par Sébastien PELTIER, Docteur ès Sciences, Faculté des Sciences du Sport de Grenoble Pour vivre, l'homme a besoin d'énergie. Cette énergie est nécessaire non

Plus en détail

BELAC 2-105 Rev 3-2015

BELAC 2-105 Rev 3-2015 BELAC 2-105 Rev 3-2015 CRITÈRES AUXQUELS DOIVENT RÉPONDRE LES LABORATOIRES ACCRÉDITÉS DEMANDEURS D'UN DOMAINE D'APPLICATION FLEXIBLE POUR LES ANALYSES CONCERNANT LES ANALYTES REPRIS DANS LA DIRECTIVE 96/23/CE

Plus en détail

TECHNOLOGIE CULINAIRE

TECHNOLOGIE CULINAIRE TECHNOLOGIE CULINAIRE Durée de l épreuve : heure Matériel autorisé : aucun Nombre de feuilles : /7 QUESTIONS ANNEXES QUESTIONS BEP SUR 4 points QUESTIONS BAC PRO TOTAL Annexe : Bon de livraison points

Plus en détail

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB pagina 1 van 5 Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB 1. Données de l'entreprise om de l'entreprise KAASBRIK.V. Ligne d'adresse 1 Industriepark 1216 Lieu 3545 Halen Pays

Plus en détail

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Les recommandations pour l alimentation

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Survol des elements nutritifs

Survol des elements nutritifs NUTRITION Survol des elements nutritifs Comme une voiture, notre corps à besoin de carburant pour fonctionner. Notre essence à nous, ce sont les calories. Celles-ci proviennent des glucides, lipides et

Plus en détail

INVENTAIRE DES MRC DISPONIBLES POUR LES SUBSTANCES PRIORITAIRES DE LA DCE LISTE ACTUALISATION 2011

INVENTAIRE DES MRC DISPONIBLES POUR LES SUBSTANCES PRIORITAIRES DE LA DCE LISTE ACTUALISATION 2011 INVENTAIRE DES MRC DISPONIBLES POUR LES SUBSTANCES PRIORITAIRES DE LA DCE LISTE ACTUALISATION 2011 Action I-A-03 : amélioration des pratiques intégrées des opérateurs en prélèvement et d analyses chimiques

Plus en détail

Journées Techniques 2013 Métrologie Casablanca - MAROC - du 22 au 24 avril 2013

Journées Techniques 2013 Métrologie Casablanca - MAROC - du 22 au 24 avril 2013 PROGRAMME GENERAL SESSION : «Incertitudes de mesure - Applications pratiques» : Georges BONNIER Date : Lundi 22 Avril SESSION : «Statistiques pour la mesure : cartes de contrôles, comparaisons interlaboratoires»

Plus en détail

LES HUILES ALIMENTAIRES

LES HUILES ALIMENTAIRES LES HUILES ALIMENTAIRES Pourquoi consommer des huiles végétales? Pour un bon fonctionnement, notre organisme a besoin de lipides. Ils lui apportent les acides gras dont il ne peut se passer. Si nous écartons

Plus en détail

SCP SCIENCE. ISO 9001:2000 & ISO/IEC 17025:1999 Mise en place chez SCP SCIENCE. Intérêt pour les utilisateurs.

SCP SCIENCE. ISO 9001:2000 & ISO/IEC 17025:1999 Mise en place chez SCP SCIENCE. Intérêt pour les utilisateurs. ISO 9001:2000 & ISO/IEC 17025:1999 Mise en place chez. Intérêt pour les utilisateurs. Sommaire de la présentation Introduction Etalons et raccordement Présentation de l ISO 9001:2000 Présentation de l

Plus en détail

Catalogue des matériaux de référence

Catalogue des matériaux de référence Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Catalogue des matériaux de référence DR-12-CMR Édition : 2011-01-17 Pour toute information complémentaire sur les activités du Centre d expertise

Plus en détail

Les qualités nutritives des tourteaux de colza

Les qualités nutritives des tourteaux de colza 1 Les qualités nutritives des tourteaux de colza Composition chimique du tourteau de colza Version du 26 octobre 2005 Remarque :!!! Données dans les tableaux pour tourteau non gras!!! Bien équilibré en

Plus en détail

Sommaire du rapport final du projet de recherche biodiesel

Sommaire du rapport final du projet de recherche biodiesel Sommaire du rapport final du projet de recherche biodiesel Financé par L'Impériale, l'institut canadien des produits pétroliers et Ressources naturelles Canada en vertu de l'initiative de démonstration

Plus en détail

Le CSCQ fête ses 40 ans

Le CSCQ fête ses 40 ans Le Centre Suisse de Contrôle de Qualité vous remercie de votre confiance et vous convie à son apéritif de jubilé le 12 Juin 2012 à 15:30 heures lors du congrès Swiss MedLab 2012 à Berne. Das Schweizerische

Plus en détail

Module élevage des monogastrique S6 2016. Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques

Module élevage des monogastrique S6 2016. Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques Module élevage des monogastrique S6 2016 Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques Plan Introduction I. Rappels de physiologie de la digestion a. Eléments de

Plus en détail

Compter les matières grasses

Compter les matières grasses MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Compter les matières grasses Aperçu de la trousse Dans les trousses précédentes, vous avez appris les «aliments à

Plus en détail

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 2 Information générale g sur la Chine 3 e pays du monde en superficie, 7 % de terres arables 1,3 milliard d habitants, d 21,3 % de la population

Plus en détail

PERFORMANCE. Grande Race

PERFORMANCE. Grande Race Chiens actifs CROCKY s STAR Performance Grande Race est un aliment de très haute qualité pour les chiens adulte de grandes races (agés de + de 16 mois) à activité forte ou sportif. PERFORMANCE Grande Race

Plus en détail

besoins spécifiques de chaque chien & chat

besoins spécifiques de chaque chien & chat chien et chat Le programme nutritionnel qui répond aux besoins spécifiques de chaque chien & chat Dog Croc économique Nos aliments économiques pour chiens sont destinés aux chiens de toutes races à partir

Plus en détail

Graisses et huiles animales ou végétales; produits de leur dissociation; graisses alimentaires élaborées; cires d'origine animale ou végétale

Graisses et huiles animales ou végétales; produits de leur dissociation; graisses alimentaires élaborées; cires d'origine animale ou végétale SECTION III Graisses et huiles animales ou végétales; produits de leur dissociation; graisses alimentaires élaborées; cires d'origine animale ou végétale CHAPITRE Graisses et huiles animales ou végétales;

Plus en détail

Chimie / Physique. Classe de. 5 ème

Chimie / Physique. Classe de. 5 ème Chimie / Physique Classe de 5 ème 2 Table des Matières Mode d emploi... 8 1. Matière, corps purs et mélanges...11 1.1. La matière...12 1.2. Les corps purs...13 1.2.1. Les états de la matière... 13 1.2.2.

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Nutrition santé cardiaque Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Les sujets du jour Les directives pour une saine alimentation; Bien manger avec le Guide alimentaire canadien;

Plus en détail

XI. 1. Propriétés nutritionnelles. En Normandie

XI. 1. Propriétés nutritionnelles. En Normandie XI. En Normandie Parmi ses produits phares on se doit de citer la crème et le, dotés d une AOC, qui évoquent le terroir d Isigny : les méthodes de fabrication, la qualité de l herbe et le climat tempéré

Plus en détail

VI. POISSONS ET PRODUITS DE LA MER

VI. POISSONS ET PRODUITS DE LA MER VI. POISSONS ET PRODUITS DE LA MER En Normandie Les produits de la mer tiennent une place prépondérante dans l'économie normande. La pêche côtière et hauturière offrent 80000 tonnes de poissons, coquillages

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans.

Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans. Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans. De la naissance à 4 mois: uniquement du lait! Lait maternel ou lait premier âge (=préparation pour nourrissons). En pratique Quantité quotidienne

Plus en détail

Pollution - consommation : l amalgame à éviter

Pollution - consommation : l amalgame à éviter Pollution - consommation : l amalgame à éviter François Roby - UPPA - septembre 2007 Pour la grande majorité des automobilistes, un véhicule qui consomme peu est un véhicule qui pollue peu, car cette association

Plus en détail

ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES. En Alimentation animale. devis@labocea.fr - http://www.labocea.fr. Accréditation

ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES. En Alimentation animale. devis@labocea.fr - http://www.labocea.fr. Accréditation devis@labocea.fr - http://www.labocea.fr ANALYSES HYSICOCHIMIQUES En Alimentation animale Accréditation Site de LOUFRAGAN Site de QUIMER Site de BREST 1-5676 1-1826 1-1827 22, ave. de la lage des Gueux

Plus en détail

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique -

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intervenant : Samuel MAIGNAN Zootechnie : Intérêt nutritionnel de la luzerne déshydratée Intérêt nutritionnel de la luzerne

Plus en détail

Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard

Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard Formation continue experts et laboratoires «sols» Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard Jambes 25 novembre 2014 1 Décret Sol : Application des procédures du CWEA Décret

Plus en détail

Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE. Mise en application 15/12/2008

Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE. Mise en application 15/12/2008 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE Mise en application 15/12/2008 Administration compétente Service responsable Destinataires

Plus en détail