Matériaux de référence non nucléaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Matériaux de référence non nucléaires"

Transcription

1 Matériaux de référence non nucléaires éférences [1] WDM (H.). 2nd nternational onthofen ymposium, mai 1996, onthofen, Germany (1996). [2] Y (M.) et coll. Qualité et assurance qualité en chimie analytique, 280, p Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation (1997). [3] CF (W..), GK (B.) et M (..). Quality management in chemical laboratories (Gestion de la qualité dans les laboratoires chimiques), lsevier cience ublishers B.., msterdam (1999). [4] GFD (F.M.). Quality assurance principles for analytical laboratories (rincipes d assurance de qualité pour les laboratoires analytiques), 2nd d., C nternational d., rlington, (1991). [5] CHD (.). Quality in the nalytical Chemistry aboratory (Qualité dans le laboratoire d analyse chimique), John Wiley & ons, Chichester, oyaume-ni (1995). [6] HTY (T.H.). Computerized Quality Control : rograms for the nalytical aboratory (Contrôle de qualité automatisé : programmes pour le laboratoire analytique), par hilippe Q et ddie M Cadres scientifiques à la Commission européenne, Direction générale de la echerche Bibliographie llis Horwood, Chichester, 2nd d., p. 99 (1990). [7] HWHT (W..). conomic Control of Quality of Manufactured roducts (Contrôle économique de la qualité des produits manufacturés), D. an strand Comp., ew York (1931). [8]. ses of Certified eference Materials (tilisation de matériaux de référence certifiés), Guide 33, nternational rganisation for tandardisation, Geneva, uisse (1998). [9] Q (h.) et M (..). nterlaboratory tudies and Certified eference Materials for nvironmental nalysis (Études interlaboratoires et matériaux de référence certifiés pour les analyses environnementales), lsevier, B : [10] W (J.,) et coll. Fresenius J. nal. Chem., 348, 418 (1994). [11] Q (h.). Method erformance tudies for peciation nalysis (Études de performance de méthodes pour les analyses de spéciation), oyal ociety of Chemistry, Cambridge (1998). [12]. Certification of eference Materials - General and tatistical rinciples (Certification de matériaux de référence - principes généraux et statistiques), Guide 35, nternational rganization for tandardization, Genève (1985). [13]. Contents of certificates of reference materials (Contenus des certificats des matériaux de référence), Guide 31, nternational rganization for tandardization, Genève (1981). [14] CF (W..) et W (D..). Mar. ollut. Bull., 29, 149 (1994). [15] TY (J.K.). tandard eference Materials - Handbook for M sers (Matériaux de référence certifiés - Manuel d utilisation), T pecial ublication, , ational nstitute of tandards and Technology, Gaithersburg,. [16] GÜZ (H.). ccreditation and quality assurance in analytical chemistry (ccréditation et assurance qualité en chimie analytique), pringer erlag, Berlin (1996). Dans les Techniques de l ngénieur Y (M.) et coll. Qualité et assurance qualité en chimie analytique. 280, traité nalyse et Caractérisation (1997). evues spécialisées l n existe pas à proprement parler de revues spécialisées traitant uniquement de matériaux de référence. Des informations sont publiées régulièrement dans les principaux journaux scientifiques traitant de chimie analytique fondamentale ou appliquée. n ouvrage de référence écrit par les auteurs de cet article (traitant essentiellement des essais interlaboratoires et des matériaux de référence pour les analyses environnementales) a été publié par lsevier en 1999 [9]. roducteurs de matériaux de référence l existe plus de 150 producteurs de matériaux de référence dans le monde. Des informations sur leurs produits peuvent être obtenues par le biais de la base de donnée CM qui est disponible au aboratoire ational d'ssais. l convient de noter qu en l absence de critères obligatoires en matière de qualité de production, en particulier l accréditation, il est difficile d évaluer la qualité de tous les matériaux disponibles sur le marché. armi les producteurs majeurs, citons deux organisations couvrant une large fourchette de types de matériaux et assurant une pérennité des stocks : ce sont, d une part, le BC (Bureau communautaire de référence) en urope (au sein de l MM, nstitut pour les matériaux de référence et les mesures, Centre commun de recherche de la Commission européenne) et, d autre part, le T (ational nstitute for tandards and Technology) aux États-nis. Ces deux organisations mettent à disposition des catalogues qui peuvent être obtenus à titre gratuit. D autres producteurs notables en urope, en particulier pour des matériaux industriels, sont le B (Bureau of nalysed amples) en Grande-Bretagne, le GC (aboratory of the Government Chemist) en Grande-Bretagne, et le BM (Bundesanstalt für Materialforschung- und rüfung) en llemagne. gence internationale de l énergie atomique ( basée à ienne, utriche) produit également des MC certifiés pour des substances radioactives et des matériaux de référence (non certifiés) pour l organisation de circuits interlaboratoires. D autres centres de production existent, mettant l accent sur des matériaux environnementaux, par exemple le Centre national de recherche canadien (CC, ttawa, Canada), le Centre national de recherche sur les MC (C, ékin, Chine), l nstitut national pour les sciences de l environnement (, Japon), etc. est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation Doc

2 MTÉX D ÉFÉC CÉ ormes pour le management de la qualité et l assurance de la qualité. artie 1 : ignes directrices pour leur sélection et utilisation ormes pour le management de la qualité et l assurance de la qualité. artie 2 : ignes directrices génériques pour l application de l 9001, l 9002 et l ormes pour le management de la qualité et l assurance de la qualité. artie 3 : ignes directrices pour l application de l 9001 : 1994 au développement, à es prix des matériaux varient bien évidemment en fonction de la nature et de la complexité des matrices certifiées. Quelques grammes de matériaux purs (par exemple alliages) coûtent entre 60 et 200 euros ; le prix d ampoules de matériaux pour des analyses cliniques (par exemple sérum, sang) peut être dans les mêmes fourchettes, alors que des matériaux matriciels (par exemple boues résiduelles, sédiments, etc.) peuvent coûter jusqu à 300 euros par unité. ormalisation Données économiques la mise à disposition, à l installation et à la maintenance du logiciel ormes pour la gestion de la qualité et l assurance de la qualité. artie 4 : Guide de gestion du programme de sûreté de fonctionnement ystèmes de management environnemental. /C rescriptions générales concernant la compétence des laboratoires d étalonnages et d essais Critères généraux concernant le fonctionnement de laboratoires d essais. Ces différences de coûts sont bien évidemment liées aux coûts de production (entre et euros en fonction de la complexité du matériau et de la nécessité de mettre en œuvre des études de faisabilité et interlaboratoires) et du nombre d unités produites, et aux coûts de stockage (plusieurs ordres de grandeur en fonction du fait que le matériau est stocké à température ambiante, à + 4 o C dans des réfrigérateurs ou à 20 o C en chambre froide). xemples de matériaux de référence (tableau ) Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) ÉDMT acustre CM 280 Éléments traces BC CM 601 Éléments extractibles BC C 2 CB-H W WQB Éléments traces W De rivière CM 320 Éléments traces BC M 2704a Éléments majeurs/traces T M 1939a CB T C 3 CB-H W H1 Éléments majeurs/traces W GD Éléments majeurs/traces C GBW Éléments traces C stuarien CM 277 Éléments traces BC CM 580 Hg + MeHg BC M 1646 Éléments traces T M 1 Éléments majeurs/traces CC BT 1 Hg CC Marin C-1, H-1 and H-2 CB CC H 3-6 H CC BC-1 Éléments majeurs/traces CC GBW Éléments majeurs/traces C ortuaire M 1941a H - CB - C T C1 H W C-1 Éléments traces + TBT CC H 1-2 CB CC CM 646 Butyl- et phényl-n BC (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) C : chlorophénols : nvironmental rotection gency (États-nis) H : hydrocarbures aromatiques polycycliques : gence internationale de l énergie atomique (utriche) CB : composés biphényles polychlorés : stituto uperiore di anità (talie) C : pesticides organochlorés : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) C : pentachlorophénols T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes Doc est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation

3 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) Côtier CM 462 Butyl- et phényl-n BC ortuaire (rivière) CM 535 H BC CM 536 CB BC Fluvial GBW à 312 Éléments majeurs/traces C GD Éléments majeurs/traces C M 46, 51 et 52 Éléments majeurs/traces B acustre 2 Éléments majeurs/traces ntarctique MT- 1 Éléments traces BC/ rgileux CM 141 Éléments traces BC ableux CM 142 (teneurs totales et eau régale) BC mendés CM 143 BC CM Éléments extractables BC ols agricoles M Éléments majeurs/traces T Calcaire CM 600 Éléments extractables BC ndustriel CM 524 H-C BC CM 481 CB BC CM CDD/F + CB - C BC ndustriel H gricole GBW Éléments majeurs/traces C Brun G 1 Éléments majeurs/traces C Désertique G 2 Éléments majeurs/traces C Brun-jaune G 3 Éléments majeurs/traces C Jaune G 4 Éléments majeurs/traces C Jaune-rouge G 5-6 Éléments majeurs/traces C atérite G 7 Éléments majeurs/traces C œss G 8 Éléments majeurs/traces C iche en sédiment M 42 Éléments majeurs/traces C as d information GBW Éléments majeurs/traces C Éléments traces B ÉD Domestique CM 144 Éléments traces BC ndustrielle CM 146 Éléments traces BC rigine mixte CM 145 Éléments traces BC CM 088 H BC CM 392 CB BC CM 597 Cr BC Boue de séparateur CM 677 CDD-CDF BC H CD et È Cendre de charbon CM 038 Éléments traces BC M 1633b Éléments traces T M Éléments majeurs T GBW Éléments traces C Cendre d incinérateur CM 176 Éléments traces BC CM 490 CDD-CDF BC C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation Doc

4 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) xtrait de centre CM 429 CDD-CDF BC Cendre d incinérateur Éléments traces Éléments traces Cendre Éléments traces Cendre sur filtre CM 128 Éléments traces BC oussière de soudure CM 545 Cr () + Cr soluble BC oussière urbaine M 1649a H T M 1648 Éléments traces T oussière urbaine CM 605 b(ch 3 ) 3 BC articules de diesel M 1650a H T M 2975 H T xtrait de particules de diesel M 1975 H T Émission de véhicule 8 Éléments traces X Douce CM Éléments majeurs/traces BC CM itrates BC Marine CM 403 Éléments traces BC CM 179 Hg BC C-2 Éléments traces CC -4 Éléments traces CC Conductivité stuarienne W-1 Conductivité CC CM 505 Conductivité BC luviale CM Éléments majeurs BC M 2694b Éléments majeurs T Douce M 1643d Éléments traces T M 1641 Hg T -MW apports isotopiques stables de et H Douce lyophylisée CM 606 apports isotopiques BC CM 544 esticides polaires BC outerraine CM Cr(), Cr() BC CM Éléments traces BC CM Bromure BC aturelle M 1640 Éléments majeurs T De rivière 2 Éléments traces CC M 1 Éléments traces CC MCBG Micro-organismes dans de la poudre de lait CM 506 nterococcus faecium BC CM 527 nterobacter cloacae BC CM 594 scherichia coli BC DÉCHT Huiles minérales CM CB BC Huile de schiste M 1580 H, phénols T Huile de moteur et de transformateur M 1581 roclor T Huile brute M 1582 H-phénols T C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) Doc est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation

5 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) ÉCHT GZX dsorbés sur du Tenax CM 112 et 562 Benzène, toluène, m-xylène BC Tubes de perméation M T M 1629a 2 T GBW C GBW C GBW H 2 C GBW H 3 C GBW Cl 2 C Dans l air M C 2 T M C 2 T M C 2, 2 T M ox T M 1658a-1669b C T CH 4, C 3 H 8 T GBW CH 4 C GBW C 2 C GBW CH 4 C T BGQ Moule CM 278 Éléments traces BC M 1974a H T CM 477 TBT-DBT-MBT BC CM 682 CB BC M 2974 C-CB T M 1 cide domoïque CC GBW Éléments traces C Huître M 1566b Éléments traces T Crevette GBW Éléments traces C Homard TT-1-T-1 Éléments traces CC Foie de poisson DT-1 Éléments traces CC Muscle de poisson DM-1 Éléments traces CC Muscle de morue CM 422 MeHg BC lancton CM 414 MeHg BC Tissu de poisson 11 MeHg 903 n + TBT Tissu de thon CM C BC CM 627 Hg + MeHg BC Graisse de baleine M 1945 Formes d arsenic T Huile de foie de morue M 1588 C-CB T CM 349 C-CB BC CM 598 CB BC Huile de maquereau CM 350 C BC ait en poudre CM 450 CB BC CM 607 CB BC CM CDD-CDF BC C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation Doc

6 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) Graisse de porc CM 430 C BC Huile de noix de coco CM C BC liments pour animaux CM 115 H BC ang de vache M 955b C T érum de bovin M 1598 b T érum humain M 1589a Éléments traces, roclor T rine de porc CM Hormones BC T lantes aquatiques CM Éléments traces BC CM 596 Cr BC aitue de mer CM 279 Éléments traces BC lgues argasse 9 Éléments traces Feuilles d olivier CM 062 Éléments traces BC Feuilles d agrume M 1572 Éléments traces T Feuilles de hêtre CM 100 Éléments traces + utriments BC iguilles de sapin CM 101 Éléments traces BC iguilles de pin M 1575 Éléments traces T ichen CM 482 Éléments traces BC égétation M 2695 Fluorure T Feuilles de pommier M 1515 Éléments traces T Feuilles de tomates M 1573a Éléments traces T Feuilles de pêcher M 1547 Éléments traces T DÉ MT Farine complète CM 189 Éléments traces BC Farine de seigle CM 381 ropriétés nutritionnelles BC Farine de blé CM 382 ropriétés nutritionnelles BC CM Déoxynivalénol BC Farine de maïs CM Déoxynivalénol BC Blé CM chratoxine BC ain brun CM 191 Éléments traces BC Haricots CM 383 ropriétés nutritionnelles BC CM 514 Fibres BC ait en poudre CM 380 ropriétés nutritionnelles BC CM 282 à 285 flatoxine M 1 BC CM 063 Éléments traces BC CM Éléments traces BC M Éléments traces T CM 507 almonella typhimur. BC CM 528 Bacillus cereus BC CM 595 isteria monocytogenes BC CM 421 itamines BC Cacahuète dégraissée CM flatoxine B1 BC Muscle de bovin CM 184 Éléments traces BC Foie de bovin CM 185 Éléments traces BC M 1577b Éléments traces T ein de porc CM 186 Éléments traces BC Muscle de porc CM 384 ropriétés nutritionnelles BC CM Chloramphénicol BC C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) Doc est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation

7 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) rotéine unicellulaire CM Éléments traces BC Graine de Colza CM Glucosinolate BC Carotte CM 515 Fibres BC omme CM 516 Fibres BC Huile de soja CM 517 Fibres BC Céréales CM 518 Fibres BC Farine de riz CM mylose BC Choux de Bruxelles CM 431 itamines BC liments de diète M 1544 cides gras-cholestérol T oudre d œuf M 1845 Cholestérol T ourriture pour bébés M 2383 itamines T Huiles et graisses Huile de soja-maïs CM 162 cides gras BC Graisse de porc-bœuf CM 430 cides gras BC Graisse de lait CM 164 cides gras BC Graisse de beurre CM 519 cides gras BC Margarine CM 122 tamines BC Beurre de cacahuète CM flatoxines BC Huile coco M 1563 Choléstérol BC DÉ MT MX oudre de foin CM 129 Éléments traces BC Herbe de seigle CM 281 Éléments traces BC Trèfle blanc CM 402 Éléments traces BC Denrée animale CM flatoxine B1 BC ÉM - G - T érum humain CM Ca, Mg et i BC CM Cortisol BC CM rogestérone BC CM polipoprotéines BC CM bêta-estradiol BC CM Créatinine BC M 909b aramètres biomédicaux T M 956a Électrolytes T M 965 Glucose T M 968b itamines T M 1951a ipides T M 1952a Cholestérol T ang M 955b b T ang de bœuf CM 194 to 196 Cd et b BC érum de bœuf M 1598 Éléments majeurs/traces T ein de porc CM 319 Gamma-glutamyl transférase BC ein de porc CM 371 lkaline phosphatase BC Cœur de porc CM 426 lanine aminotransférase BC lacenta humain CM 299 Créatine kinase BB BC Cendre d os M 1400 Éléments T Farine d os M 1486 Éléments T C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation Doc

8 MTÉX D ÉFÉC CÉ Tableau xemples de quelques MC récents pour le contrôle de qualité d analyses (non nucléaires) (suite) Type o MC aramètre certifié (1) roducteur (2) rine humaine M 2670 Métaux toxiques T M 2671a Fluorure T M 2672a Hg T M 1507b THC 9 CH T M 1508a Benzoylecgonine T M 1511 Drogues multiples T M 2381 Morphine-codéine T M 2382 Morphine glucuron T M 8444 Cotinine T Cheveux humains M Drogues T CM 397 Éléments traces BC TÉ Thromboplastine bovine CM 148 Temps de coagulation BC Thromboplastine de lapin CM 149 Temps de coagulation BC polipoprotéines CM Masse BC lphafœtoprotéine CM 486 Masse BC Thyroglobuline CM 457 Masse BC rotéines de sérum CM 470 Masse BC Haemiglobincyanide CM 522 Masse BC Créatinine M 914a ureté T Bilirubine M 916a ureté T C : chlorophénols H : hydrocarbures aromatiques polycycliques CB : composés biphényles polychlorés C : pesticides organochlorés C : pentachlorophénols CDD : polychlorodibenzodioxines CDF : polychlorodibenzofuranes (2) BC : Bureau communautaire de référence (urope) : nvironmental rotection gency (États-nis) : gence internationale de l énergie atomique (utriche) : stituto uperiore di anità (talie) : nstitut national pour les sciences de l environnement (Japon) T : ational nstitute for tandards and Technologie () C : Centre national de recherche sur les MC (Chine) CC : Centre national de recherche canadien (Canada) W : ational Water esearch nstitute (Canada) B : outh frica Bureau of tandards (frique du ud) Doc est strictement interdite. Techniques de l ngénieur, traité nalyse et Caractérisation

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques ID-SC-172 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE 12.12.12 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règlement Européen N 834/2007

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Qu est ce qu un matériau de référence?

Qu est ce qu un matériau de référence? Qu est ce qu un matériau de référence? Guide ISO 30 : Matériau de référence (ou MR) = Matériau ou substance dont certaines propriétés sont suffisamment homogènes et bien définies pour permettre de les

Plus en détail

L'analyse élémentaire en "routine"!

L'analyse élémentaire en routine! L'analyse élémentaire en "routine"! Christophe Cloquet SARM- CNRS Basé à Vandoeuvre-lès-Nancy dans le Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) UMR7358 Le SARM, comme le CRPG font parties

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

Informations produit

Informations produit Informations produit Ce document légal doit être conservé en magasin et mis à la disposition des clients ou représentants chargés de faire respecter la loi sur demande. Version 8 mars 2015 60616 Gâteau

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque classe d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants.

ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque classe d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants. ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants. PRODUITS, prêts à consommer, en grammes ( ou 10%), REPAS PRINCIPAUX PAIN 10 20 30 40

Plus en détail

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques E. MARENGUE ( LDA22 ) et S. HULOT ( IDAC ) PLAN 1) La problématique 2) Les évolutions règlementaires 3) L échantillonnage : étape clé 4) Les techniques

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

Mieux connaitre votre enfant

Mieux connaitre votre enfant Mieux connaitre votre enfant Ce questionnaire me permettra de mieux connaitre votre enfant et ainsi de favoriser son intégration au service de garde. Il m aidera également à m assurer de répondre adéquatement

Plus en détail

Edition Limitée CLASSIC 2. Spécial NOUVEL AN CHINOIS. recettes

Edition Limitée CLASSIC 2. Spécial NOUVEL AN CHINOIS. recettes CLASSIC 2 Edition Limitée 20 recettes Spécial NOUVEL AN CHINOIS 福 Bonheur 禄 Prospérité 春 Printemps Bonheur 寿 Longévité 春 Printemps Histoire et légende du Nouvel An Chinois A l origine, le mot chinois signifiant

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale)

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) 1) Le dosage des IGE totales sériques n est pas un test de dépistage de l allergie et ne peut pas

Plus en détail

1777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread

1777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread 777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread Une barre de flocons d avoine avec des bananes sèches. Flocons d avoine (38%), sucre inverti liquide, bananes sèches (8%), margarine (huile de palme, huile de

Plus en détail

aliste ingrédients ales informations nutritionnelles

aliste ingrédients ales informations nutritionnelles aliste ingrédients ales informations Ballotin 250g Pralines assorties en chocolat au lait, noir et blanc Ingrédients : sucre, pâte de cacao, lait entier en poudre, beurre de cacao, noisettes, matières

Plus en détail

Les graisses dans l alimentation infantile

Les graisses dans l alimentation infantile FAMIPED Familias, Pediatras y Adolescentes en la Red. Mejores padres, mejores hijos. Les graisses dans l alimentation infantile Autor/es: Ana Martínez Rubio. Pediatra de Atención Primaria. Centro de Salud

Plus en détail

Quel est cholestérol?

Quel est cholestérol? Quel est cholestérol? Le cholestérol est une substance trouvée dans les graisses présentes dans votre corps. Vous avez besoin de cholestérol pour construire et conserver des cellules saines. Cependant,

Plus en détail

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes Introduction... 9 L après-pétrole «Les biocarburants sont la seule réponse crédible au pic pétrolier.»...15 «Produire ses propres biocarburants, c est accroître sa sécurité d approvisionnement en énergie.»...23

Plus en détail

RESTAURATION DES EXPOSANTS

RESTAURATION DES EXPOSANTS RESTAURATION DES EXPOSANTS 3 Place du général Koenig, 75017 PARIS Contact : Benoît LO-SCHIAVO / +33 (0) 1 40 68 53 62 benoit.loschiavo@hyatt.com SOMMAIRE Sandwichs page 1 Lunch box page 2 Plateaux repas

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

L IRSN et la surveillance de l environnement. Etat des lieux et perspectives

L IRSN et la surveillance de l environnement. Etat des lieux et perspectives L IRSN et la surveillance de l environnement Etat des lieux et perspectives Didier CHAMPION et Jean-Marc PERES Journées SFRP Paris 23-24 septembre 2009 Objectifs de la surveillance de l environnement 2

Plus en détail

PRÉVENTION ET RÉDUCTION DE LA CONTAMINATION DES PRODUITS DE CONSOMMATION HUMAINE ET ANIMALE (1ère édition)

PRÉVENTION ET RÉDUCTION DE LA CONTAMINATION DES PRODUITS DE CONSOMMATION HUMAINE ET ANIMALE (1ère édition) CODE D USAGES POUR LA PRÉVENTION ET LA DE LA CONTAMINATION DES ALIMENTS PAR LES DIOXINES ET LES PCB DE TYPE DIOXINE CAC/RCP 62-2006 INTRODUCTION Remarques générales 1. Les dioxines, qui incluent les dibenzodoxines

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE 1/8 COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 36-2006 Concerne : Contrôle de la composition des denrées alimentaires (dossier Sci Com 2005/25) Le Comité scientifique

Plus en détail

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne).

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). Les Petites Toques PLAT CHAUD STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). PEPITES DE PLET PANE Poids net pour une part : 115 g Ingrédients

Plus en détail

Résumé d'avis. (Requête nº EFSA-Q-2003-016) (adopté le 19 février 2004)

Résumé d'avis. (Requête nº EFSA-Q-2003-016) (adopté le 19 février 2004) Résumé d'avis Avis du comité d experts «produits diététiques, nutrition et allergies» sur une saisine de la Commission relative à l évaluation des aliments allergéniques à des fins d étiquetage (Requête

Plus en détail

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile LE MEMO BIO Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile Avant propos 2 Ce Mémo a été spécialement conçu pour les professionnels et enseignants

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

La Sarl MODABEL Trading à le plaisir de mettre à votre disposition la nouvelle gamme des produits 2013

La Sarl MODABEL Trading à le plaisir de mettre à votre disposition la nouvelle gamme des produits 2013 PRODUITS 2013 Lotissement Mohamed Ben Mohamed N A04 -Doueira-Alger -Algérie FAX 021 3557 76 TEL MOBILE 0661 51 49 80 Tel 0666993616-0558 34 70 46 -51% de sucres par rapport à la moyenne des principaux

Plus en détail

BILAN DES PLANS DE SURVEILLANCE ET DE CONTROLE

BILAN DES PLANS DE SURVEILLANCE ET DE CONTROLE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l'alimentation BILAN DES PLANS DE SURVEILLANCE ET DE CONTROLE MIS EN ŒUVRE PAR LA DGAL EN 2004 Sousdirection de la réglementation, de la

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Réf. : 13CSFL35 CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Mis à jour en Décembre 2012 Préambule Ce document a pour objet de fournir les caractéristiques générales des levures fraîches de

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso)

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) PLAN 1) Le point sur la réglementation en matière de prélèvements et d analyses alimentaires 2) Comment déterminer la durée

Plus en détail

Est-elle bonne à boire?

Est-elle bonne à boire? Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Est-elle bonne à boire? 1 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

VERITAS TUNISIE CATALOGUE ANALYSES LABORATOIRE

VERITAS TUNISIE CATALOGUE ANALYSES LABORATOIRE VERITAS TUNISIE CATALOGUE ANALYSES LABORATOIRE Agro-alimentaire et Environnement SOMMAIRE Page Introduction 1 Analyses microbiologiques 5 Microbiologie des aliments 6 Microbiologie des eaux 7 Microbiologie

Plus en détail

Ingrédients contenant du gluten

Ingrédients contenant du gluten Ingrédients contenant du gluten A B Ale Agents anti agglomérant Acides aminés végétaux All bran Amidon Amidon modifié ou transformé si source inconnue Amidon de blé Anchois Amarante (contamination possible)

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction Générale de la Régulation et de l Organisation des Activités Direction des Etudes de la Prospective et de l Information Economique

Plus en détail

PRODUIT. nouveau. uniboard.com. Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Particule brut Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Mélamine thermofusionnée (TFL)

PRODUIT. nouveau. uniboard.com. Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Particule brut Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Mélamine thermofusionnée (TFL) Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Particule brut Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Mélamine thermofusionnée (TFL) MC nouveau PRODUIT uniboard.com La référence en développement durable Pourquoi le panneau

Plus en détail

BOOK Produits Récompenses / santé Chien/Chat. Avril 2013

BOOK Produits Récompenses / santé Chien/Chat. Avril 2013 BOOK Produits Récompenses / santé Chien/Chat Avril 2013 Un représentant : Whiskas Catmilk Whiskas Catmilk 200 ml aliment complémentaire Lait et produits de la laiterie, sous produits d'origine végétale,

Plus en détail

= noix, noix de cajou, noisettes, noix de Macadamia ou noix du Queensland, amandes, noix du Brésil, noix de pécan, pistaches

= noix, noix de cajou, noisettes, noix de Macadamia ou noix du Queensland, amandes, noix du Brésil, noix de pécan, pistaches farine de blé, eau, sucre, graines de sésame, levure, huile de colza, sel de cuisine iodé, huile végétale, eau, vinaigre, concombres, sirop de glucose-fructose, jaune d'oeuf, sucre, amidon de maïs modifié,

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail

1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie?

1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie? CLSC Ahuntsic Mini-quiz Questionnaire sur l hypercholestérolémie Statistiques 1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie?

Plus en détail

MENU «2 étoiles» L Apéritif 6 pièces. Miniatures salées froides, Brochettes chaudes et cuillères chinoises

MENU «2 étoiles» L Apéritif 6 pièces. Miniatures salées froides, Brochettes chaudes et cuillères chinoises MENU «2 étoiles» L Entrée (au choix, identique pour tous) Millefeuille de saumon, Saumon mariné - Gambas - Carpaccio de St Jacques, Charlotte de saumon et noix de Saint Jacques Langue Lucullus Foie gras

Plus en détail

Entremet. Crémeux chocolat : 500 gr lait 500 gr crème 160 gr sucre 240 gr jaunes d œufs 80 gr cacao en poudre

Entremet. Crémeux chocolat : 500 gr lait 500 gr crème 160 gr sucre 240 gr jaunes d œufs 80 gr cacao en poudre Par Caroline Bays Entremet Crémeux chocolat : 500 gr lait 500 gr crème 160 gr sucre 240 gr jaunes d œufs 80 gr cacao en poudre Faire bouillir le lait avec la crème. Dans une bassine, mélanger le sucre,

Plus en détail

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Module 3 Échantillons utilisés durant le cours M. Querci, N. Foti WORLD HEALTH ORGANIZATION REGIONAL OFFICE FOR

Plus en détail

Mesure du ph en milieu littoral

Mesure du ph en milieu littoral Page 1 / 5 Version : 2015 Date de création : 22 octobre 2007 Date de dernière modification : 22 février 2013 Mesure du ph en milieu littoral Rédigé par : Thierry Cariou Visé par : Nicole Garcia, responsable

Plus en détail

Activités de mesures sur la masse à l aide d unités de mesure conventionnelles. L unité de mesure la plus appropriée

Activités de mesures sur la masse à l aide d unités de mesure conventionnelles. L unité de mesure la plus appropriée Activités de mesures sur la masse à l aide d unités de mesure conventionnelles L unité de mesure la plus appropriée Dans cette activité, l élève choisit l unité de mesure la plus appropriée pour déterminer

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal.

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv + Extraits de plantes fermentées Fourrage carboné Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv+ pour chevaux Application et dosage: Administrer chaque

Plus en détail

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau 2009 La rivière Sainte Croix au barrage de Forest City Figure 1 : Rivière Sainte Croix, à la hauteur de la station de monitoring durant l

Plus en détail

Mots-clés : denrée, préemballé, étiquetage, ingrédient, information, consommateur, allergène, boulanger, pain

Mots-clés : denrée, préemballé, étiquetage, ingrédient, information, consommateur, allergène, boulanger, pain Circulaire n 6252 2 Février 2015 Gestion de l entreprise Fabrication Réglementation hygiénique et sanitaire 7 0 5 Dossier suivi par : Flavie SOUPLY Rédactrice : Flavie SOUPLY Ligne directe : 01.43.59.45.08

Plus en détail

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE DIRECTION GENERALE DU CONTROLE ECONOMIQUE ET DE LA REPRESSION DES FRAUDES DIRECTION DU CONTROLE DE LA QUALITE ET DE LA REPRESSION

Plus en détail

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine!

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! Seconde Thème : La santé MENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Initier les élèves de seconde à l argumentation scientifique telle qu elle peut être

Plus en détail

Ma détox de printemps

Ma détox de printemps Ma détox de printemps Pour retrouver naturellement ton énergie! Propos recueillis par : Happylogie, www.happylogie.com Ce guide t est offert par : Sophie Doucher, naturopathe Rezé (44) 06 61 65 46 37 www.sophiedoucher.fr

Plus en détail

Annexe III du Protocole au Traité sur l'antarctique, relatif à la protection de l'environnement Elimination et gestion des déchets

Annexe III du Protocole au Traité sur l'antarctique, relatif à la protection de l'environnement Elimination et gestion des déchets Annexe III du Protocole au Traité sur l'antarctique, relatif à la protection de l'environnement Elimination et gestion des déchets ARTICLE 1 OBLIGATIONS GENERALES 1. La présente Annexe s'applique aux activités

Plus en détail

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone Jessica François, Mathieu Fortin et Anthony Dufour Journées CAQI les 8 et 9 avril 2014, Gembloux,

Plus en détail

FORFAIT SPORTIF ECUSSON D'OR

FORFAIT SPORTIF ECUSSON D'OR 50 Rue Séré de Rivières- 81000 ALBI- FRANCE NN FORFAIT SPORTIF ECUSSON D'OR Forfait Sportif Pension complète à 119 par personne comprenant : 1. Hébergement en chambres double "Luxe" *** Literie twin grande

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DU PRODUIT LIFT DESK PURE

FICHE TECHNIQUE DU PRODUIT LIFT DESK PURE LIFT DESK PURE Lift Desk Pure constitue une surface de travail simple, économique et néanmoins sûre de par sa forme très épurée disposant de moins de variance une table réduite à l'essentiel à la conception

Plus en détail

EVALUATIONS FIN CM1. Mathématiques. Livret élève

EVALUATIONS FIN CM1. Mathématiques. Livret élève Les enseignants de CM1 de la circonscription de METZ-SUD proposent EVALUATIONS FIN CM1 Mathématiques Livret élève Circonscription de METZ-SUD page 1 NOMBRES ET CALCUL Exercice 1 : Écris en chiffres les

Plus en détail

Diététique de la dyslipidémie

Diététique de la dyslipidémie Diététique de la dyslipidémie 1) Définition Anomalie du métabolisme des lipides à l origine de perturbations biologiques. On peut observer : - Une hypercholestérolémie : augmentation isolée du cholestérol

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques SAS GLUTE SOUCIEUX DES CALORIES SOUCIEUX DU SODIUM RECHERCHE D U ÉQUILIBRE RECHERCHE DE PROTÉIES OUS POUVOS

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao du 23 novembre 2005 Le Département fédéral de l intérieur (DFI), vu les art. 4, al. 2, 26, al. 2 et 5,

Plus en détail

Les formules Buffet froid des Délices du beau-site. Traiteur à Rixensart

Les formules Buffet froid des Délices du beau-site. Traiteur à Rixensart Rixensart le 30 mars 2015 Les formules Buffet froid des Délices du beau-site Traiteur à Rixensart Nous vous proposons 3 types de formules Buffet froids Le prix comprend Le choix des Salades, poissons et

Plus en détail

Enquêtes nationales 2006-2007 sur les utilisations agricoles de pesticides

Enquêtes nationales 2006-2007 sur les utilisations agricoles de pesticides Enquêtes nationales 2006-2007 sur les utilisations agricoles de pesticides Hiérarchisation des substances actives pour la surveillance des expositions alimentaires Alexandre Nougadère Direction de l Evaluation

Plus en détail

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08)

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Une initiative conjointe de : En association avec : A. Introduction de la notion «d alimentation durable» en restauration collective. La notion «d

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

RECONNAISSANCES OFFICIELLES DE L'INERIS

RECONNAISSANCES OFFICIELLES DE L'INERIS RECONNAISSANCES OFFICIELLES DE L'INERIS L UNION EUROPEENNE L INERIS est organisme notifié auprès de l'union européenne par différents ministères, au titre de plusieurs directives : 1 PAR LE MINISTERE CHARGE

Plus en détail

Soupe aux lentilles Virginia Freynet

Soupe aux lentilles Virginia Freynet Soupe aux lentilles Virginia Freynet Donne 6 portions_ 1 os de jambon ou un jambon fumé 6 tasses d'eau 1.5 tasse de lentilles sèches, lavées 1 gros oignon coupé en dés 2 bâtons de céleri avec feuilles,

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIEME LEGISLATURE. Déposée le 18 février 2013 PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIEME LEGISLATURE. Déposée le 18 février 2013 PROPOSITION DE LOI ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIEME LEGISLATURE Déposée le 18 février 2013 PROPOSITION DE LOI visant à rendre obligatoire l indication du pays d origine pour les produits agricoles

Plus en détail

Collecte des échantillons. Collecte des échantillons Identité des aliments Nom common/alternative Ex. maïs, haricot de Nigeria

Collecte des échantillons. Collecte des échantillons Identité des aliments Nom common/alternative Ex. maïs, haricot de Nigeria Préparation, manipulation et stockage des échantillons West Africa Graduate Course on Food Composition and Biodiversity, Ghana, 20-31 July 2009 George Amponsah Annor Basé sur Greenfield and Southgate,

Plus en détail

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr Brioche Farine de force type 45 500g Sel 10g Sucre 50g Levure 25g Œufs 7 Eau pour délayer la levure beurre 300g Pétrir doucement en hydratant la pâte petit à petit Eviter de chauffer la pâte en pétrissant

Plus en détail

HYPERCHOLESTEROLEMIE PREVENTION ET PRISE EN CHARGE EN MEDECINE NATURELLE

HYPERCHOLESTEROLEMIE PREVENTION ET PRISE EN CHARGE EN MEDECINE NATURELLE HYPERCHOLESTEROLEMIE PREVENTION ET PRISE EN CHARGE EN MEDECINE NATURELLE Quelles différences entre «bon» et «mauvais» cholestérol? Quelle est la bonne proportion? D où provient-il? Le rôle de l alimentation

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort BEFORE bio dej Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort Texture crémeuse, très digeste Ingrédients (arôme müesli-pomme) : Maltodextrine*, dextrose*, poudre de lait*,

Plus en détail

en glacerie TABLEAUX D UTILISATION DES PURÉES DE FRUITS ET DE LÉGUMES SURGELÉES 100 % goût zéro compromis, my-vb.com

en glacerie TABLEAUX D UTILISATION DES PURÉES DE FRUITS ET DE LÉGUMES SURGELÉES 100 % goût zéro compromis, my-vb.com en glacerie TABLEAUX D UTILISATION DES PURÉES DE FRUITS ET DE LÉGUMES SURGELÉES zéro compromis, 100 % goût my-vb.com SORBETS (en grammes) Recettes réalisées par O. Christien Chef pâtissier, E. Ryon MOF

Plus en détail

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche Laboratoire Eau de Paris Analyses et Recherche L eau, un aliment sous contrôle public Pour Eau de Paris, approvisionner la capitale en eau, c est garantir à ses 3 millions d usagers une ressource de qualité,

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

ELISABETH KONTOMANOU

ELISABETH KONTOMANOU ELISABETH KONTOMANOU Duo avec Gustav Karlström (Piano) PRODUCTION ACCES Concert Olivier Casaÿs 10 rue Sénard - 76000 ROUEN France Tél. : 02 35 88 75 74 - Fax : 02 35 89 20 33 E-mail : info@accesconcert.com

Plus en détail

transporté des produits de catégorie LR1.

transporté des produits de catégorie LR1. 1 Procédures de nettoyage et catégorisation des produits Cette annexe propose une catégorisation des marchandises en vrac transportés par voie terrestre, maritime ou fluvial, en fonction pour le chargement

Plus en détail

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr CAP chocolatier «stage 6» Familles Techniques abordées Entremets Entremets Opéra Biscuit joconde Ganache Crème au beurre Glaçage chocolat Techniques Fabrication et modelage en chocolat plastique Fabrication

Plus en détail

Direction Départementale des Services Véterinaires

Direction Départementale des Services Véterinaires Direction Départementale des Services Véterinaires M A P (DGAL) M E E D A T Direction Départementale des Services Vétérinaires Sécurité sanitaire des aliments Abattoirs,découpe Transformation des DAOA

Plus en détail

Cake aux fruits. Pastis Landais

Cake aux fruits. Pastis Landais Cake aux fruits Couper les fruits secs en cubes (taille au-dessus de la brunoise). r des moules à cake. Chemiser les moules de papier cuisson prévu à cet effet. Tamiser la farine et la poudre à lever.

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Régime hypotoxique : aliments autorisé et/ou recommandés ainsi que ceux à éviter

Régime hypotoxique : aliments autorisé et/ou recommandés ainsi que ceux à éviter Régime hypotoxique : aliments autorisé et/ou recommandés ainsi que ceux à éviter N.B.: Ne pas tenir compte des avertissements concernant des traces de noix, etc, à moins d être allergique précisément à

Plus en détail

Module Physico-chimie

Module Physico-chimie Université Paris XII-Val de Marne ENPC Université Paris 7 Module Physico-chimie chimie Chap. 2.4. Équilibres de complexation D. Thévenot & B. Aumont thevenot@cereve.enpc.fr aumont@lisa.univ-paris12.fr

Plus en détail

SOUPE A L OIGNON (façon Marcel)

SOUPE A L OIGNON (façon Marcel) SOUPE A L OIGNON (façon Marcel) Ingrédients pour 10 litres - Couper les oignons finement 1 kg d'oignons - Par petite quantité faire revenir les oignons dans une poêle avec du beurre 250 g de beurre pour

Plus en détail