Le dernier rapport sur les prix des véhicules automobiles montre que la nouvelle exemption par catégories ne produit pas encore d'effets positifs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le dernier rapport sur les prix des véhicules automobiles montre que la nouvelle exemption par catégories ne produit pas encore d'effets positifs"

Transcription

1 IP/03/1117 Bruxelles, le 25 juillet 2003 Le dernier rapport sur les prix des véhicules automobiles montre que la nouvelle exemption par catégories ne produit pas encore d'effets positifs Le dernier rapport sur les prix des véhicules automobiles publié par la Commission européenne montre que des écarts de prix substantiels subsistent pour les véhicules neufs bien qu'une tendance au rapprochement se dessine. La situation dépeinte au 1er mai 2003 indique que de nombreux consommateurs européens peuvent encore bénéficier de conditions avantageuses en achetant leurs véhicules dans d'autres États membres, et que la concurrence et les échanges transfrontaliers n'ont pas encore débouché sur une convergence significative des prix. Le Danemark, la Grèce et les Pays-Bas enregistrent les prix hors taxes les plus bas. À l'inverse, c'est en Allemagne, le plus grand marché de l'automobile, et en Autriche que les prix sont les plus élevés de la zone euro. Le Commissaire Monti a souligné qu'il prévoyait une convergence des prix plus marquée après l'introduction du nouveau règlement relatif à la distribution des véhicules automobiles (règlement 1400/2002). Les nouvelles règles, qui devront être intégralement appliquées par l'industrie automobile à partir du 1er octobre 2003, renforceront la position des distributeurs et des réparateurs et leur permettront de développer leur activité dans l'intérêt des consommateurs. Il est clair que les nouvelles règles relatives à la distribution des véhicules automobiles n'ont pas encore produit tous leurs effets, notamment parce que nous sommes encore dans la période de transition d'un an a déclaré M. Monti. Toutefois, le Commissaire est convaincu que lorsque les changements seront pleinement mis en œuvre le 1er octobre 2003, des progrès réels seront accomplis en matière de concurrence et de choix pour les consommateurs. "Je suis persuadé que les nouvelles règles auront une incidence positive claire. Leurs effets ne se limiteront pas au prix des véhicules, mais porteront également sur les réparations et l'entretien. "Nos contacts fréquents avec les distributeurs et les réparateurs montrent clairement qu'ils sont tout à fait conscients de la liberté économique accrue offerte par le nouveau règlement, et déterminés à profiter pleinement des nouvelles opportunités telles que le multimarquisme, a ajouté le Commissaire Monti. La DG Concurrence supervise la mise en œuvre des nouvelles règles et intervient chaque fois que des accords relatifs à la distribution ou à la réparation de véhicules limitent inutilement ces possibilités. Une nouvelle étape décisive en vue d'une plus grande intégration du marché sera franchie le 1er octobre Après cette date, les constructeurs ne pourront plus empêcher les distributeurs d'ouvrir des points de vente supplémentaires là où ils le souhaitent, y compris dans d'autres États membres.

2 Cette initiative jouera un rôle moteur et améliorera encore l'intégration du marché dans la mesure où elle permettra aux distributeurs des États membres où les prix sont les plus bas d'ouvrir des points de vente dans des pays de l'ue où les prix sont généralement plus élevés. En ce qui concerne les écarts actuels entre les prix, selon le Commissaire Monti, "ce rapport montre que de légers progrès, encore insuffisants, ont été accomplis sur la voie d'un véritable marché unique pour la distribution automobile. Les consommateurs européens feraient bien de comparer les prix dans différents États membres afin d'être pleinement informés au moment de prendre une décision d'achat. Un consommateur qui achète un véhicule à un prix moindre dans un autre État membre ne devrait pas être confronté à des obstacles contraires à la concurrence." Ce dernier rapport se base sur les prix des véhicules automobiles au 1er mai Les écarts de prix mentionnés dans ce communiqué sont basés sur les prix de détail hors taxes recommandés par les constructeurs. Le rapport présente les prix hors taxes et les prix taxes incluses. Il compare les prix de 91 modèles qui constituent les meilleures ventes de 26 constructeurs automobiles. Situation dans l'ensemble de l'union européenne Selon le rapport, les différences de prix sont moins marquées que les années précédentes. L'écart de prix moyen entre les marchés nationaux est tombé de 10,6 % à 8,6 % par rapport au rapport publié un an plus tôt. Cette convergence s'inscrit dans un contexte de stabilité des prix des véhicules automobiles en termes réels sur l'ensemble du territoire de l'union européenne. Néanmoins, les écarts de prix entre l'état membre le moins cher et le plus coûteux restent parfois considérables. Pour 8,5 % des modèles pris en compte dans ce rapport, l'état membre le plus cher affiche des prix supérieurs de 20 % ou plus à ceux de l'état membre où les prix sont les plus bas. L'écart le plus important mentionné dans le rapport concerne la Fiat Seicento, dont le prix en Autriche est de 45,5 % supérieur au prix pratiqué en Espagne. En termes absolus - plus clairs que des pourcentages pour les consommateurs - un véhicule appartenant à la catégorie des voitures de moyenne cylindrée - comme la Peugeot 406 dans la catégorie D - coûte euros de moins en Grèce, l'état membre dans lequel les prix sont les plus bas, qu'en Allemagne, le pays de la zone euro où les prix sont les plus élevés. Une Volkswagen Passat peut coûter euros de plus en Allemagne qu'en Grèce. Il est donc possible pour les consommateurs qui effectuent des achats à l'étranger de réaliser des économies substantielles. Ces chiffres montrent que la concurrence entre les distributeurs établis dans des États membres différents et le niveau des achats transfrontaliers ne constituent pas encore une contrainte de compétitivité suffisante pour les constructeurs, car les marchés demeurent relativement fragmentés. 2

3 Lorsqu'elles seront pleinement appliquées 1, les nouvelles règles régissant la distribution automobile devraient renforcer la concurrence et intégrer davantage les marchés. Elles devraient également simplifier les achats transfrontaliers, qu'ils soient effectués directement par les consommateurs ou par un intermédiaire achetant pour leur compte. Situation dans les différents États membres L'Allemagne et dans une moindre mesure l'autriche, sont les marchés de l'union européenne sur lesquels les prix sont les plus élevés pour les modèles pris en considération. En Allemagne, 35 modèles sont vendus aux consommateurs aux prix les plus élevés de la zone euro, et 24 d'entre eux sont de 20 à 42 % plus chers que les mêmes modèles vendus sur le marché national de la zone euro qui pratique les prix les plus bas. Le nombre d'exemples de différences de prix aussi marquées a cependant diminué depuis le rapport précédent, pour lequel 31 modèles vendus en Allemagne et 19 en Autriche entraient dans cette catégorie. À l'inverse, la Grèce est le marché de la zone euro qui applique les prix les plus bas, et la Finlande pratique elle aussi des prix relativement faibles. En dehors de la zone euro, le Danemark applique les prix les plus bas de l'union, puisqu'ils sont de 7 % inférieurs aux prix pratiqués en Grèce. Compte tenu de la dépréciation de la livre sterling par rapport à l'euro, le Royaume-Uni n'est plus le marché automobile le plus cher de l'union en termes d'euros. Toutefois, au Royaume-Uni et en Irlande, les prix des véhicules intègrent également le coût supplémentaire de l'installation d'une conduite à droite. Le rapport indique que pour les consommateurs britanniques et irlandais qui achètent un véhicule dans un autre État membre, le coût supplémentaire lié à l'installation d'une conduite à droite est généralement moindre pour les véhicules Rover et Volvo (moins de 4 %) et plus élevé (+/- 10 %) pour les modèles du groupe Volkswagen (VW, Audi, Seat et Skoda). Quelques exemples à l'intérieur de la zone euro Au 1er mai 2003, les écarts de prix pour une série de modèles représentant les meilleures ventes (exprimés en pourcentages des prix hors taxes exprimés en euros, en comparant le marché le plus cher et le marché le moins cher à l'intérieur de la zone euro) se présentaient de la manière suivante : Catégories de 1/5/2003 1/11/2002 1/5/2002 petites cylindrées A et B: Opel Corsa 16.8% 13.3% 18.1% Ford Fiesta 19.7% 25.8% Renault Clio 14.0% 13.8% 19.5% Peugeot % 26.8% 24.4% VW Polo 17.8% 18.0% 22.6% 1 Les nouvelles règles de concurrence établies dans le règlement n 1400/2002 de la Commission pour le secteur des véhicules automobiles prévoient une période de transition qui s'étend jusqu'au 1er octobre 2003 pour certaines dispositions et jusqu'au 1er octobre 2005 pour d'autres. Pour plus d'informations au sujet des nouvelles règles voir IP/02/1073 et MEMO/02/174 du

4 Catégorie moyennes cylindrées C: des 1/05/2003 1/11/2002 1/5/2002 VW Golf 29.3% 32.2% 30.5% Opel Astra 16.2% 25.6% 21.4% Ford Focus 24.4% 26.6% 24.4% Renault Mégane 19.7% 11.5% 26.5% Peugeot % 23.1% 27.2% Catégories de 1/05/2003 1/11/2002 1/5/2002 grosses cylindrées D, E et F: BMW 318I 15.8% 10.4% 11.2% Audi A % 13.2% 11.9% Ford Mondeo 22.6% 22.7% 21.5% Opel Vectra 14.4% 22.7% 28.0% VW Passat 36.4% 26.9% 27.3% Différences de prix d'une catégorie à l'autre D'une manière générale, la convergence des prix pour les modèles les plus vendus à l'intérieur des différentes catégories n'a pas changé de manière significative depuis la publication du dernier rapport. Tout comme l'édition précédente, ce rapport montre que les variations de prix pour les petits véhicules relativement peu coûteux se rapprochent de celles que l'on observe pour les véhicules plus puissants et plus coûteux. Pour les trois premières catégories (A à C), qui représentent les volumes de ventes les plus importants et le plus grand nombre de modèles, les différences de prix moyennes au sein de la zone euro se rapprochent des différences de prix observées dans les catégories de prix plus élevées, D, E, F et G. Politique de prix des constructeurs Pour l'ensemble de la zone euro, les véhicules fabriqués par le groupe PSA (Peugeot, Citroën), et par le groupe Volkswagen (VW, Audi, Seat and Skoda) sont ceux qui affichent les plus grandes différences de prix à l'intérieur de la marque. En revanche, certains constructeurs comme BMW, DaimlerChrysler (qui englobe Mercedes), General Motors (y compris Opel/Vauxhall et Saab) et dans une moindre mesure, Renault, limitent les écarts de prix à l'intérieur de la zone euro à 20 % ou moins. 4

5 Méthodologie La méthodologie utilisée est celle qui avait été appliquée pour les rapports précédents. Au total, 18 constructeurs européens et 8 constructeurs japonais ont transmis à la Commission leurs prix de détail recommandés au 1er mai 2003 pour 91 modèles représentant leurs meilleures ventes. Le prix de référence utilisé pour le calcul des écarts de prix pour chaque modèle est celui du pays le moins cher de la zone euro. Les prix sont ajustés en fonction des différences d'équipement de série, et donnés en euros et le cas échéant en monnaie locale 2, à la fois hors taxes et taxes comprises. Les prix des principales options et de l'installation d'une conduite à droite sont également mentionnés, de même que d'autres informations. Pour certains modèles, d'autres options et variantes de l'équipement de série peuvent exister sur certains marchés nationaux. Il convient également de souligner que les prix de détail réellement pratiqués peuvent s'écarter des prix recommandés, puisque les distributeurs doivent être libres de proposer des prix inférieurs et d'autres avantages financiers à leurs consommateurs en fonction du marché. Informations générales Afin d'accroître la transparence et de mieux informer le public, la Direction générale Concurrence facilite l'accès aux données en plaçant le rapport sur son site Web. - Communiqué de presse, version électronique résumée du rapport et tarifs des constructeurs: - Rapport complet sur support papier: dans les bureaux de la Commission dans les États membres adresses disponibles sur internet - Centres d'information pour les acheteurs ("numéros verts"): 2 Les taux utilisés pour la conversion en euros sont ceux qui sont publiés au Journal officiel C 106 du , p.1. 5

Prix de vente des voitures neuves dans l Union européenne au 1er novembre 1996 : les plus bas aux Pays-Bas, les plus élevés en Allemagne

Prix de vente des voitures neuves dans l Union européenne au 1er novembre 1996 : les plus bas aux Pays-Bas, les plus élevés en Allemagne IP/97/113 Bruxelles, le 14 février 1997 Prix de vente des voitures neuves dans l Union européenne au 1er novembre 1996 : les plus bas aux Pays-Bas, les plus élevés en Allemagne Au 1er novembre 1996, 23

Plus en détail

/HV pfduwv GH SUL[ UHVWHQW LPSRUWDQWV VXU OH PDUFKp DXWRPRELOH GH O8QLRQ HXURSpHQQH HQ SDUWLFXOLHU GDQVOHVVHJPHQWVGHPDVVH

/HV pfduwv GH SUL[ UHVWHQW LPSRUWDQWV VXU OH PDUFKp DXWRPRELOH GH O8QLRQ HXURSpHQQH HQ SDUWLFXOLHU GDQVOHVVHJPHQWVGHPDVVH ,3 Bruxelles, le 25 février 2002 /HV pfduwv GH SUL[ UHVWHQW LPSRUWDQWV VXU OH PDUFKp DXWRPRELOH GH O8QLRQ HXURSpHQQH HQ SDUWLFXOLHU GDQVOHVVHJPHQWVGHPDVVH 'DQV VRQ GHUQLHU UDSSRUW VXU OHV SUL[ GHV YRLWXUHV

Plus en détail

Prix des voitures dans l Union européenne au 1er novembre 1998 Diminution significative des disparités de prix

Prix des voitures dans l Union européenne au 1er novembre 1998 Diminution significative des disparités de prix IP/99/60 Bruxelles, le 1er février 1999 Prix des voitures dans l Union européenne au 1er novembre 1998 Diminution significative des disparités de prix Le dernier rapport de la Commission européenne sur

Plus en détail

Consommation de flotte (1989 2012)

Consommation de flotte (1989 2012) Bases et méthodologie de comparaison L Association des importateurs suisses d automobiles «auto-suisse» établit chaque année la consommation moyenne des voitures de tourisme vendues appelée consommation

Plus en détail

Décision n 10-DCC-174 du 25 novembre 2010 relative à la prise de contrôle d actifs de la société Renault Retail Group par la société NDK

Décision n 10-DCC-174 du 25 novembre 2010 relative à la prise de contrôle d actifs de la société Renault Retail Group par la société NDK RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-174 du 25 novembre 2010 relative à la prise de contrôle d actifs de la société Renault Retail Group par la société NDK L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL ET AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN

RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL ET AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN FR FR FR COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 10.11.2010 COM(2010) 655 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL ET AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN Surveillance des émissions

Plus en détail

Le baromètre de l occasion de 2010 d AutoScout24

Le baromètre de l occasion de 2010 d AutoScout24 Le baromètre de l occasion de 2010 d AutoScout24 Etude de marché Introduction AutoScout24 a réalisé une étude approfondie sur le marché des véhicules d occasions sur base des chiffres des immatriculations

Plus en détail

La Belgique, pays du diesel? Automania.be

La Belgique, pays du diesel? Automania.be Automania.be L'intégration de véhicules hybrides et électriques dans les flottes des entreprises : une formule rentable Publié le 08.05.2014 Une étude sur le point critique entre conduire à l'essence,

Plus en détail

PUBLICITE AUTOMOBILE

PUBLICITE AUTOMOBILE PUBLICITE AUTOMOBILE Son impact indirect sur les émissions de CO 2 du secteur transport Son illégalité flagrante L impact des propositions de loi DOC 1909/001 DOC 1910/001 Pierre Ozer Département des Sciences

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE 1 er juillet 2015. Patrick Blain

CONFÉRENCE DE PRESSE 1 er juillet 2015. Patrick Blain CONFÉRENCE DE PRESSE 1 er juillet 2015 Patrick Blain Présentation 2 1. Marché français juin 2015 et 6 mois 2015 2. Marché français 6 mois 2015 3. Le diesel Euro 6 doit bénéficier de la pastille verte n

Plus en détail

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état.

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état. Page 1 sur 5 COMMUNIQUE DE PRESSE Augmentation des accises du tabac : plus de revenus et moins de fumeurs Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros

Plus en détail

Décision n 10-DCC-80 du 26 juillet 2010 relative à l acquisition par le groupe PSA des éléments du fonds de commerce de la société Bernier Automobiles

Décision n 10-DCC-80 du 26 juillet 2010 relative à l acquisition par le groupe PSA des éléments du fonds de commerce de la société Bernier Automobiles RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-80 du 26 juillet 2010 relative à l acquisition par le groupe PSA des éléments du fonds de commerce de la société Bernier Automobiles L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

Communiqué concernant l ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet 2015 relatifs aux obligations comptables des commerçants

Communiqué concernant l ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet 2015 relatifs aux obligations comptables des commerçants Communiqué concernant l ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet 2015 relatifs aux obligations comptables des commerçants L ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet

Plus en détail

REPÈRES TRIMESTRIELS n 90 - janvier 2014

REPÈRES TRIMESTRIELS n 90 - janvier 2014 REPÈRES TRIMESTRIELS n 90 - janvier 2014 Chaque trimestre, SRA met à votre disposition des éléments statistiques pour évaluer au plus près les coûts de la réparation automobile. En plus de ces informations,

Plus en détail

FLASH TRIMESTRIEL D'INFORMATIONS n 83 - avril 2012

FLASH TRIMESTRIEL D'INFORMATIONS n 83 - avril 2012 FLASH TRIMESTRIEL D'INFORMATIONS n 83 - avril 2012 Sécurité et Réparation Automobiles Chaque trimestre, SRA met à votre disposition des éléments statistiques pour évaluer au plus près les coûts de la réparation

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

La Création de Valeur Durable des Constructeurs Automobiles

La Création de Valeur Durable des Constructeurs Automobiles La Création de Valeur Durable des Constructeurs Automobiles Une analyse des performances durables des constructeurs automobiles au niveau mondial RÉSUMÉ ET RÉSULTATS CLÉS www.sustainablevalue.com Auteurs

Plus en détail

(b) les effets sur la concurrence intermarques, notamment au niveau d un concessionnaire multimarque;

(b) les effets sur la concurrence intermarques, notamment au niveau d un concessionnaire multimarque; Description des tâches à réaliser pour l'étude de l'impact, sur toutes les parties intéressées, des futurs scénarios législatifs possibles en matière de distribution de véhicules automobiles 1. PROBLEMES

Plus en détail

0DUFKp LQWpULHXU OH WDEOHDX GDIILFKDJH UpYqOH GHV SHUIRUPDQFHV YDULDEOHV GH OD SDUW GHV ewdwv PHPEUHV

0DUFKp LQWpULHXU OH WDEOHDX GDIILFKDJH UpYqOH GHV SHUIRUPDQFHV YDULDEOHV GH OD SDUW GHV ewdwv PHPEUHV ,3 Bruxelles, le 28 mai 2001 0DUFKp LQWpULHXU OH WDEOHDX GDIILFKDJH UpYqOH GHV SHUIRUPDQFHV YDULDEOHV GH OD SDUW GHV ewdwv PHPEUHV /D GHUQLqUH pglwlrq GX WDEOHDX GDIILFKDJH GX PDUFKp LQWpULHXU SXEOLp DXMRXUGKXL

Plus en détail

Les mandataires auto, grands gagnants de la reprise du marché automobile en Europe

Les mandataires auto, grands gagnants de la reprise du marché automobile en Europe Les mandataires auto, grands gagnants de la reprise du marché automobile en Europe Pour acheter leur voiture neuve, les consommateurs se tournent vers les mandataires automobiles Selon les chiffres publiés

Plus en détail

DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 113. Réunion du mardi 8 février 2005 à 17 heures. Présidence de M. Pierre Lequiller, Président

DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 113. Réunion du mardi 8 février 2005 à 17 heures. Présidence de M. Pierre Lequiller, Président DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 113 Réunion du mardi 8 février 2005 à 17 heures Présidence de M. Pierre Lequiller, Président SOMMAIRE Communication de M. Pierre Forgues sur la proposition

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

"Étude TOPÉO" Le Concept de la voiture low cost en France => Cas concret : la NANO de TATA

Étude TOPÉO Le Concept de la voiture low cost en France => Cas concret : la NANO de TATA "Étude TOPÉO" Le Concept de la voiture low cost en France => Cas concret : la NANO de TATA Étude en Ligne, réalisée par CEGMA TOPO, du 0 au 06 avril 009 Auprès de 360 individus : titulaires du permis de

Plus en détail

Itinérance: la Commission intervient pour faire baisser les prix des SMS et du transfert de données à l étranger

Itinérance: la Commission intervient pour faire baisser les prix des SMS et du transfert de données à l étranger IP/08/1386 Bruxelles, le 23 septembre 2008 Itinérance: la Commission intervient pour faire baisser les prix des SMS et du transfert de données à l étranger Les utilisateurs de téléphone portable peuvent

Plus en détail

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Bruxelles, le 14 avril 2014 En 2013, les autorités nationales chargées des questions de consommation

Plus en détail

D3 Parcours. 1 er semestre 2015. Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile. En partenariat avec

D3 Parcours. 1 er semestre 2015. Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile. En partenariat avec D3 Parcours 1 er semestre 2015 Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile En partenariat avec 1. Cadre général L étude complète D3 Parcours est réalisée à partir des données extraites

Plus en détail

Fin 2003, plus de 26 000 robots industriels étaient en fonction dans l industrie française, soit plus 8% sur 2002

Fin 2003, plus de 26 000 robots industriels étaient en fonction dans l industrie française, soit plus 8% sur 2002 Commission économique des Nations Unies pour l Europe Embargo: 2 octobre 24, 11 heures (heure de Genève) Communiqué de presse ECE/STAT/4/P2 Genève, le 2 octobre 24 Fin 23, plus de 26 robots industriels

Plus en détail

La ligne, la motorisation, les

La ligne, la motorisation, les FIABILITÉ DES VOITURES Espacer les visites à l'atelier P. Louyet et C. Rossini La fiabilité reste l'apanage des marques japonaises. Mazda, Toyota et Honda trustent les premières places. La ligne, la motorisation,

Plus en détail

2 nd semestre. Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque. En partenariat avec

2 nd semestre. Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque. En partenariat avec 2 nd semestre 2014 Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque En partenariat avec Note de synthèse 1 +33 6 87 70 31 12 1. Cadre général L étude D3 Parcours est réalisée

Plus en détail

Le marché automobile français janvier-mai 2015

Le marché automobile français janvier-mai 2015 Le marché automobile français janvier-mai 2015 Marché français 2 mai 2015 VL (VP+VUL) : - 4,8 % VP : - 4,0 % VUL : - 8,9 % VI : + 26,9 % VL (VP+VUL) : + 2,9 % VP : + 3,8 % VUL : - 1,6 % VI : + 2,2 % Marché

Plus en détail

Prix du gaz et de l'électricité en Europe

Prix du gaz et de l'électricité en Europe FR0005114 MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE DES FINANCES ET DE L'INDUSTRIE SECRÉTARIAT D'ÉTAT À L'INDUSTRIE Prix du gaz et de l'électricité en Europe Direction Générale de l'énergie et des Matières Premières Observatoire

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE 2 avril 2012. Patrick Blain

CONFÉRENCE DE PRESSE 2 avril 2012. Patrick Blain CONFÉRENCE DE PRESSE 2 avril 2012 Patrick Blain 2 Présentation 1. Marché français mars 2012 et 1 er trimestre 2012 2. Marché français mars 2012 3. Marché français 1 er trimestre 2012 4. Les risques de

Plus en détail

Marché automobile français (VP) décembre 2014/2013 : - 6,8 % 12 mois 2014/2013 : + 0,3 % (données brutes)

Marché automobile français (VP) décembre 2014/2013 : - 6,8 % 12 mois 2014/2013 : + 0,3 % (données brutes) Paris, le 2 janvier 2015 CCFA : INFORMATION PRESSE DECEMBRE 2014 Marché automobile français (VP) décembre 2014/2013 : - 6,8 % 12 mois 2014/2013 : + 0,3 % (données brutes) (VP) Voitures particulières :

Plus en détail

Le marché automobile français janvier-décembre 2015

Le marché automobile français janvier-décembre 2015 Le marché automobile français janvier-décembre 2015 Marché français 2 décembre 2015 VL (VP+VUL) : + 11,8 % VP : + 12,5 % VUL : + 8,6 % VI : + 14,6 % VL (VP+VUL) : + 5,9 % VP : + 6,8 % VUL : + 2,0 % VI

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

Le marché automobile français janvier-juin 2015

Le marché automobile français janvier-juin 2015 Le marché automobile français janvier-juin 2015 Marché français 2 juin 2015 VL (VP+VUL) : + 14,3 % VP : + 15,0 % VUL : + 10,5 % VI : + 36,0 % VL (VP+VUL) : + 5,2 % VP : + 6,1 % VUL : + 0,8 % VI : + 7,7

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION 1 CONSEIL réuni au niveau des CHEFS D'ÉTAT/DE GOUVERNEMENT Jeudi 19 juin à Bruxelles

NOTE D'INFORMATION 1 CONSEIL réuni au niveau des CHEFS D'ÉTAT/DE GOUVERNEMENT Jeudi 19 juin à Bruxelles Bruxelles, le 18 juin 2008 NOTE D'INFORMATION 1 CONSEIL réuni au niveau des CHEFS D'ÉTAT/DE GOUVERNEMENT Jeudi 19 juin à Bruxelles Le Conseil 2 se réunira le jeudi à 17 h 00, avant le Conseil européen,

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Le marché auto n a pas décollé en

Le marché auto n a pas décollé en e marché auto n a pas décollé en 2014 1 sur 6 02/01/2015 11:43 Le marché auto n a pas décollé en 2014 LE MONDE ECONOMIE 02.01.2015 à 10h43 Mis à jour le 02.01.2015 à 10h48 Par Philippe Jacqué (/journaliste/philippe-jacque/)

Plus en détail

Le marché automobile français janvier-septembre 2015

Le marché automobile français janvier-septembre 2015 Le marché automobile français janvier-septembre 2015 Marché français 2 septembre 2015 VL (VP+VUL) : + 9,0 % VP : + 9,1 % VUL : + 8,6 % VI : + 18,5 % VL (VP+VUL) : + 5,4 % VP : + 6,3 % VUL : + 0,8 % VI

Plus en détail

La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique

La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique IP/97/507 Bruxelles, 10 juin 1997 La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique Un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique a été

Plus en détail

Le match France- Allemagne. Coûts d'entretien. plus. de la semaine. 04 NOV 13 Hebdomadaire OJD : 298469

Le match France- Allemagne. Coûts d'entretien. plus. de la semaine. 04 NOV 13 Hebdomadaire OJD : 298469 Page 1/5 plus de la semaine Coûts d'entretien Le match France- Allemagne Les réputations ont la vie dure. Ainsi, entretenir une voiture allemande coûterait un bras. A l'inverse, les françaises seraient

Plus en détail

Top 10 des marques dans toute la Suisse 6.6% 6.2% 5.9% 5.9% 5.7% 5.6% 4.5% 4.0% 4.0% TOYOTA MERCEDES PEUGEOT 11.0% 10% 8% 6% 4% VOLVO FORD 14% 12.

Top 10 des marques dans toute la Suisse 6.6% 6.2% 5.9% 5.9% 5.7% 5.6% 4.5% 4.0% 4.0% TOYOTA MERCEDES PEUGEOT 11.0% 10% 8% 6% 4% VOLVO FORD 14% 12. Auto - bien assuré au meilleur prix! Quelles sont les marques et les modèles de voiture les plus populaires en Suisse? Au volant, le comportement des hommes diffère-t-il de celui des femmes? Suisses romands

Plus en détail

Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3

Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3 Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3 1 SEPA pour les consommateurs - en bref Qu'est-ce que SEPA? SEPA = Single Euro Payments Area Le Single Euro Payments Area (SEPA) ou espace

Plus en détail

URL analysées. Informations générales

URL analysées. Informations générales VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

E 7134 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012. Le 2 mars 2012 Le 2 mars 2012

E 7134 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012. Le 2 mars 2012 Le 2 mars 2012 E 7134 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 2 mars 2012 Le 2 mars 2012

Plus en détail

Sécurité routière - Paquet «contrôle technique»: des inspections plus sévères pour sauver des vies

Sécurité routière - Paquet «contrôle technique»: des inspections plus sévères pour sauver des vies COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 13 juillet 2012 Sécurité routière - Paquet «contrôle technique»: des inspections plus sévères pour sauver des vies Que contient le nouveau paquet «contrôle technique»?

Plus en détail

Principes de rémunération des plans d intéressement long terme

Principes de rémunération des plans d intéressement long terme Principes de rémunération des plans d intéressement long terme Le présent document a pour objet de préciser les principes de rémunération mis en œuvre dans les plans d intéressement à long terme («LTI»)

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

Le marché automobile français janvier-octobre 2015

Le marché automobile français janvier-octobre 2015 Le marché automobile français janvier-octobre 2015 Marché français 2 octobre 2015 VL (VP+VUL) : + 0,7 % VP : + 0,6 % VUL : + 1,4 % VI : + 23,7 % VL (VP+VUL) : + 4,9 % VP : + 5,7 % VUL : + 0,9 % VI : +

Plus en détail

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT Introduction Remarque préliminaire: Le document suivant a été élaboré par les services

Plus en détail

CONSEIL EUROPEEN EXTRAORDINAIRE DE BRUXELLES DU 3 MAI 1998

CONSEIL EUROPEEN EXTRAORDINAIRE DE BRUXELLES DU 3 MAI 1998 CONSEIL EUROPEEN EXTRAORDINAIRE DE BRUXELLES DU 3 MAI 1998 Décision du Conseil du 3 mai 1998 conformément à l'article 109 J, paragraphe 4, du traité (98/317/CE) LE CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE, réuni

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Memo: Comment évaluer la valeur de marché d un bateau d occasion

Memo: Comment évaluer la valeur de marché d un bateau d occasion Memo: Comment évaluer la valeur de marché d un bateau d occasion (Mis à jour en janvier 2015) Pour avoir une idée sérieuse de la valeur de marché d un bateau d occasion, on ne devrait considérer que les

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

30ème Anniversaire, dans le Service Remplacement

30ème Anniversaire, dans le Service Remplacement JANVIER 2011 I N J E C T I O N D I E S E L PRODUITS ET SERVICES 30ème Anniversaire, dans le Service Remplacement HHHH GRUPO +34 902 440 902 Service client - Pompes et injecteurs diesel: Telf. (0034) 973

Plus en détail

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0 L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47. Résumé La question de la position des consommateurs vis-à-vis du commerce international a été abordée en particulier par deux

Plus en détail

Deuxième année record de suite pour les nouvelles immatriculations

Deuxième année record de suite pour les nouvelles immatriculations Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 5.2.213, 9:15 11 Mobilité et transports N 351-13-7 Parc des véhicules routiers en 212 Deuxième

Plus en détail

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat 92/2015-27 mai 2015 Prix de l énergie dans l UE Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Le prix du gaz en hausse de 2,0% dans l UE Dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ)

Foire aux questions (FAQ) Règlement (CE) n 924/2009 concernant les paiements transfrontaliers dans la Communauté (Règlement concernant l égalité des frais pour les paiements nationaux et transfrontaliers) Foire aux questions (FAQ)

Plus en détail

Les véhicules particuliers en France : Données et Références

Les véhicules particuliers en France : Données et Références Les véhicules particuliers en France : Données et Références Sandrine CATANIA Département technologies des transports Avril 2003 Chaque année, l ADEME établit et actualise des bases de données à partir

Plus en détail

La protection des pièces détachées en droit communautaire

La protection des pièces détachées en droit communautaire MODÈLE I Historique La protection des pièces détachées en droit communautaire Le processus d harmonisation du droit européen sur la protection juridique des modèles industriels a été lancé par le Livre

Plus en détail

Résumé. Version du 25.7.2007 heg,fm,mzi

Résumé. Version du 25.7.2007 heg,fm,mzi Etude comparative des prix des médicaments entre la Suisse, l Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Grande-Bretagne, la France, l Italie et l Autriche Version du 25.7.2007 heg,fm,mzi Résumé Les coûts

Plus en détail

Communication concernant les accords verticaux dans le domaine de la distribution automobile Décision de la Commission de la concurrence du 21

Communication concernant les accords verticaux dans le domaine de la distribution automobile Décision de la Commission de la concurrence du 21 Communication concernant les accords verticaux dans le domaine de la distribution automobile Décision de la Commission de la concurrence du 21 octobre 2002 Au vu des raisons évoquées ci-après, la Commission

Plus en détail

Conférence de presse semestrielle, Genève, le 18 juin 1998. Remarques introductives de Bruno Gehrig

Conférence de presse semestrielle, Genève, le 18 juin 1998. Remarques introductives de Bruno Gehrig Conférence de presse semestrielle, Genève, le 18 juin 1998 Remarques introductives de Bruno Gehrig A l'approche du passage à l'euro Le 1er janvier 1999, onze des quinze Etats de l'union européenne introduiront

Plus en détail

Impact économique de la réglementation relative aux professions libérales dans différents États membres

Impact économique de la réglementation relative aux professions libérales dans différents États membres 1 Impact économique de la réglementation relative aux professions libérales dans différents États membres Réglementation des services professionnels Iain Paterson, Marcel Fink, Anthony Ogus et al. Résumé

Plus en détail

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA SANTÉ AVOIRS CARRIÈRE LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA PRINCIPAUX RÉSULTATS OBTENUS AVEC LA BASE DE DONNÉES MERCER SUR LES RSR (MISE À JOUR DE 2014) AVRIL 2015

Plus en détail

Tableau de bord automobile

Tableau de bord automobile Tableau de bord automobile 3 ème trimestre 2010 N 24 Chiffres-clés du secteur Chiffres-clés du secteur Chiffres-clés du secteur Chiffres-clés du secteur Chiffres-clés du secteur Chiffres-clés du secteur

Plus en détail

Adoptés le 27 mars 2015 Date d'entrée en vigueur : 13 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES

Adoptés le 27 mars 2015 Date d'entrée en vigueur : 13 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES TARIFS DES SERVICES D'ADRESSAGE FOURNIS PAR L'OPÉRATEUR DU FCR AUX ADMINISTRATEURS DE COMPTE FCR Publiés par l'op3ft, l'organisation à but non lucratif dont l'objet est de détenir, promouvoir, protéger

Plus en détail

FAQ REFERENCEMENT DES HOTELS DANS LES GPS

FAQ REFERENCEMENT DES HOTELS DANS LES GPS FAQ REFERENCEMENT DES HOTELS DANS LES GPS QUESTIONS / REPONSES FREQUENTES POUR LE REFERENCEMNT DANS LES GPS F A Q Q u i e s t N AV T E Q? NAVTEQ est le leader mondial de cartographie numérique pour GPS.

Plus en détail

30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164. DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004

30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164. DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004 30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164 DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004 modifiant la directive 91/440/CEE du Conseil relative au développement

Plus en détail

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE RESTRICTED L/4568/Add.6 20 octobre 1982 Distribution limitée Original: anglais PORTUGAL - MODIFICATIONS DU REGIME D'IMPORTATION Addendum CONTINGENTEMENT

Plus en détail

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Rendement des fonds de pension et des fonds de

Plus en détail

Décision n 09-DCC-75 du 11 décembre 2009 relative à l acquisition par la société Neubauer Distribution SAS de la société Charles Pozzi SASU

Décision n 09-DCC-75 du 11 décembre 2009 relative à l acquisition par la société Neubauer Distribution SAS de la société Charles Pozzi SASU RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 09-DCC-75 du 11 décembre 2009 relative à l acquisition par la société Neubauer Distribution SAS de la société Charles Pozzi SASU L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

Mastertitelformat bearbeiten. Indice de marché AutoScout24 Décembre 2013. Flamatt 10.01.2014. www.autoscout24.ch

Mastertitelformat bearbeiten. Indice de marché AutoScout24 Décembre 2013. Flamatt 10.01.2014. www.autoscout24.ch Mastertitelformat bearbeiten www.autoscout24.ch Indice de marché AutoScout24 Décembre 2013 Flamatt 10.01.2014 Page 1 Titre de la présentation Auteur de la présentation Occasions selon type de carrosserie

Plus en détail

Attention! Epargner pour votre retraite pourrait vous coûter de l argent.

Attention! Epargner pour votre retraite pourrait vous coûter de l argent. COMMUNIQUE DE PRESSE SOUS EMBARGO JUSQU AU 29-09-2014 Attention! Epargner pour votre retraite pourrait vous coûter de l argent. Bruxelles, le 29 septembre 2014 Les perspectives pour les citoyens européens

Plus en détail

MARCHÉ AUTOMOBILE FRANÇAIS. Mars 2017 / 2016 : + 7,0 % 3 mois 2017 / 2016 : + 4,8 % (données brutes)

MARCHÉ AUTOMOBILE FRANÇAIS. Mars 2017 / 2016 : + 7,0 % 3 mois 2017 / 2016 : + 4,8 % (données brutes) MARCHÉ AUTOMOBILE FRANÇAIS Mars 2017 / 2016 : + 7,0 % 3 mois 2017 / 2016 : + 4,8 % (données brutes) 01/04/2017 VOITURES PARTICULIÈRES Mars 2017 : + 7,0 % / + 2,4 % * En mars 2017, avec 226 145 immatriculations,

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er juillet 2004

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er juillet 2004 Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M IN IS T È R E D E L 'É C O N O M I E D E S F IN A N C E S ET D E L 'IN D U S T R IE Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er juillet 24 Direction

Plus en détail

L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS

L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS Eurobaromètre spécial Commission européenne L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS Terrain : Novembre-Décembre 2003 Publication : Juin 2004 Eurobaromètre spécial 202 / Vague 60.2 - European

Plus en détail

Base: 1000 Toutes les interviews Redressement Nat Rep. Pourcentage. Total 100% Sexe Un homme 48% Une femme 52% Total 100%

Base: 1000 Toutes les interviews Redressement Nat Rep. Pourcentage. Total 100% Sexe Un homme 48% Une femme 52% Total 100% Base: 1000 Toutes les interviews Redressement Nat Rep Pourcentage Sexe Un homme 48% Une femme 52% Age

Plus en détail

Mastertitelformat bearbeiten. Indice de marché AutoScout24 Juin 2014. Flamatt 10.07.2014. www.autoscout24.ch

Mastertitelformat bearbeiten. Indice de marché AutoScout24 Juin 2014. Flamatt 10.07.2014. www.autoscout24.ch Mastertitelformat bearbeiten www.autoscout24.ch Indice de marché AutoScout24 Juin 2014 Flamatt 10.07.2014 Page 1 Titre de la présentation Auteur de la présentation Occasions selon type de carrosserie Nombre

Plus en détail

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 2007

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 2007 Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 27 Observatoire de l'énergie. Août 27 Direction Générale de l'énergie et des Matières Premières Observatoire de l'économie de l'énergie et des

Plus en détail

Le marché automobile français janvier-décembre 2011

Le marché automobile français janvier-décembre 2011 Le marché automobile français janvier-décembre 2011 Marché français 2 VP : - 2,1 % VUL : + 2,8 % VL (VP+VUL) : - 1,3 % VI : + 38,4 % Marché français mensuel (VP) Evolution sur quatre années (% de variation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET CONSOMMATION Arrêté du 31 décembre 2013 relatif aux factures des services de communications

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs DOCUMENT DE TRAVAIL

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs DOCUMENT DE TRAVAIL PARLEMENT EUROPÉEN 2004 2009 Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs 15.2.2008 DOCUMENT DE TRAVAIL sur le rapport d initiative sur certains points concernant l assurance automobile

Plus en détail

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Mai 2005 Rapport de OEE-Etudes pour la F.F.S.A. TABLE DES MATIÈRES I. COMPORTEMENTS D'EPARGNE ET D'INVESTISSEMENT DES MENAGES EUROPÉENS

Plus en détail

BAROMETRE KIDIOUI.FR 2 nd TRIMESTRE 2015

BAROMETRE KIDIOUI.FR 2 nd TRIMESTRE 2015 BAROMETRE KIDIOUI.FR 2 nd TRIMESTRE 2015 En moyenne, les Français achètent leur véhicule neuf 1000 plus cher qu en 2014! mais de bonnes affaires sont à faire sur les anciens modèles! En un an (du second

Plus en détail

Evolution du prix d'un compte à vue 01.01.2011 à 01.01.2015

Evolution du prix d'un compte à vue 01.01.2011 à 01.01.2015 Evolution du prix d'un compte à vue 01.01.2011 à 01.01.2015 Table des matières 1. Introduction... 2 2. Evolution du prix d'un compte à vue entre 2011 et 2015... 2 2.1. Méthode... 2 2.2. Résultats... 5

Plus en détail

Distribution automobile: de nouvelles directives pour renforcer la concurrence

Distribution automobile: de nouvelles directives pour renforcer la concurrence ECONOMIE & FINANCE Lundi25 novembre 2002 Distribution automobile: de nouvelles directives pour renforcer la concurrence PAR SILVIO VENTURI ET PASCAL G. FAVRE, ETUDE D'AVOCATS TAVERNIER TSCHANZ, TAVERNIER-TSCHANZ.COM

Plus en détail

Automobile : le coup de frein?

Automobile : le coup de frein? Automobile : le coup de frein? Wilfried Verstraete, Président du Directoire d Euler Hermes Ludovic Subran, Chef Economiste et Directeur de la Recherche Yann Lacroix, Responsable Etudes sectorielles Conférence

Plus en détail

Thierry Laborde Administrateur, Directeur général BNP Paribas Personal Finance

Thierry Laborde Administrateur, Directeur général BNP Paribas Personal Finance Conférence de presse Paris, le 25 septembre 2012 Thierry Laborde Administrateur, Directeur général BNP Paribas Personal Finance 2 Flavien Neuvy Responsable de L Observatoire Cetelem 3 Méthodologie Enquête

Plus en détail

Conditions Générales de prestations de services

Conditions Générales de prestations de services Conditions Générales de prestations de services applicables au 01 janvier 2012 et modifiables sans préavis ARTICLE 1 - DEFINITIONS : On entend par «ASSISTANCE C&D INFORMATIQUE», ASSISTANCE C&D INFORMATIQUE

Plus en détail