La copropriété revue au pied carré

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La copropriété revue au pied carré"

Transcription

1 La copropriété revue au pied carré Pour une deuxième année consécutive, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) a étudié le prix moyen au pied carré des copropriétés dans le but d établir une même base de comparaison et de pouvoir ainsi mieux mesurer les écarts de prix entre les secteurs. Cette analyse a donc comme principal objectif d éliminer l effet lié à la taille des logements dans les statistiques usuelles de prix. Les calculs reposent sur les transactions de copropriétés divises enregistrées en 2013 sur le système Centris des courtiers immobiliers, en excluant les constructions neuves. En 2013, sans surprise, c est dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal que les copropriétés se sont vendues le plus cher par rapport à leur superficie, avec un prix moyen de 257 $ du pied carré 1, suivie de la RMR de Québec, avec 219 $ et de la RMR de Gatineau, avec 168 $. Par ailleurs, les marchés de la copropriété de l île de Montréal et de l agglomération de Québec demeurent les plus dispendieux de la province, avec un prix moyen au pied carré de 305 $ et de 223 $ respectivement. À l extérieur des régions métropolitaines, l agglomération de Mont-Tremblant arrive en première position, avec un prix moyen de 214 $ le pied carré, suivie par l agglomération de Saint-Sauveur, avec 192 $ le pied carré 2. Les prix moyens au pied carré pour les six RMR et pour les agglomérations étudiées sont indiqués dans le tableau 1. Fortes hausses des prix à l échelle des RMR depuis 2008 Les données de 2008 à 2013 inclusivement ont été colligées afin d étudier l évolution des prix des copropriétés par rapport à leur superficie (tableau 1). Les résultats démontrent que la RMR de Gatineau a affiché la plus forte augmentation au cours des cinq dernières années, enregistrant une hausse de 30 % du prix moyen au pied carré de ses copropriétés. De même, toujours par rapport à la superficie, les prix des copropriétés de la RMR de Québec ont progressé de 27 %, tandis que ceux de la RMR de Montréal ont grimpé de 25 % de 2008 à En ce qui concerne les agglomérations, celle de Saint-Jean-sur-Richelieu s est démarquée avec une augmentation de 18 % du prix moyen au pied carré de ses copropriétés depuis Les résultats sont toutefois moins positifs pour les copropriétés de l agglomération de Mont-Tremblant, qui ont vu leur prix au pied carré chuter de 17 % au cours des cinq dernières années. Soulignons que de nombreux investisseurs, principalement américains, y ont retiré leurs investissements suite à la crise de Pour ce qui est de l année 2013, le ralentissement des ventes et l augmentation de l offre de copropriétés ont entraîné une détente du marché et ont fait en sorte que celui-ci est passé à l avantage des acheteurs dans pratiquement toutes les régions. En conséquence, la pression sur les prix a diminué, de sorte que les prix sont demeurés relativement stables dans la majorité des régions métropolitaines de la province 3, tandis que les agglomérations situées à l extérieur des RMR ont enregistré des variations plus importantes de leur prix au pied carré, s échelonnant de -8 % (Mont-Tremblant) à +5 % (Saint-Hyacinthe). Les marchés de la copropriété de l île de Montréal et de l agglomération de Québec demeurent les plus dispendieux de la province, avec un prix moyen au pied carré de 305 $ et de 223 $ respectivement. La RMR de Gatineau a affiché la plus forte augmentation au cours des cinq dernières années, enregistrant une hausse de 30 % du prix moyen au pied carré de ses copropriétés. 1 Il n y a pas de distinction ici à l égard du type de construction (structure de béton vs structure de bois) des copropriétés. 2 Le découpage géographique des secteurs est celui utilisé dans les Baromètres FCIQ du marché résidentiel. Voir les brochures pour consulter la liste détaillée des secteurs. 3 Les RMR de Trois-Rivières et de Saguenay ont affiché des hausses plus marquées, mais le faible nombre de transactions enregistrées n a pas permis d obtenir une statistique représentative.

2 Sans surprise, le prix au pied carré est généralement plus élevé dans les copropriétés qui se trouvent dans de grands immeubles de béton, puisqu ils fournissent de nombreux avantages tels qu une meilleure insonorisation, des ascenseurs et parfois des services et des aires communes. ** Nombre de transactions insuffisant (inférieur à 50 ventes) Source : FCIQ par le système Centris Quelle différence de prix entre les structures en béton et les structures en bois? Les données ont été segmentées selon la taille des immeubles afin de différencier les copropriétés comprises à l intérieur de grandes structures en béton et celles faisant partie de plus petites structures en bois 4. Sans surprise, le prix au pied carré est généralement plus élevé dans les copropriétés qui se trouvent dans de grands immeubles de béton, puisqu ils fournissent de nombreux avantages tels qu une meilleure insonorisation, des ascenseurs et parfois des services et des aires communes. De plus, ceux-ci sont traditionnellement situés dans des quartiers centraux recherchés par les acheteurs. Dans la RMR de Montréal, les acheteurs ont payé en moyenne 69 $ de plus au pied carré pour une copropriété dans un immeuble en béton (300 $ contre 231 $), tandis que l écart entre les grands et les petits immeubles était de 42 $ dans la RMR de Québec (241 $ contre 199 $) et de 31 $ dans la RMR de Gatineau (191 $ contre 160 $). Le tableau 2 relate les différences de prix par secteur géographique pour les copropriétés situées dans de grands immeubles de béton et celles comprises dans des constructions de moins de quatre étages. 4 Les immeubles en béton ont été identifiés par le nombre d étages. Ainsi, les immeubles de quatre étages et plus sont considérés comme ayant des structures en béton.

3 ** Nombre de transactions insuffisant Source : FCIQ par le système Centris

4 Les secteurs les plus et les moins dispendieux au Québec Les résultats de 2013 ont démontré que le secteur de Ville-Marie, sur l île de Montréal, est le plus dispendieux de la province par rapport à la superficie, avec un prix moyen de 418 $ du pied carré pour les immeubles en béton et de 307 $ le pied carré pour les constructions de moins de quatre étages. Par ailleurs, il s agit aussi du secteur où la plus grande différence de prix a été répertoriée entre les deux types de structures, soit un écart de 111 $ du pied carré. Les secteurs Centre (Hampstead, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Outremont, Westmount) et Sud-Ouest arrivent en deuxième et troisième position pour les constructions de quatre étages et plus, avec des prix moyens au pied carré de 411 $ et de 375 $ respectivement. Par ailleurs, le secteur Sud-Ouest, où se retrouve le populaire quartier Griffintown, présente un écart important de 98 $ du pied carré entre les grands et les petits immeubles. Du côté des constructions en bois, les secteurs Centre et Plateau-Mont-Royal sont ceux qui ont enregistré les prix moyens les plus élevés, avec respectivement 369 $ et 347 $ du pied carré. À l inverse, les copropriétés situées dans les secteurs de Saint-Jérôme (152 $), de Gatineau (145 $) et de Lachine/LaSalle (145 $) offrent les prix les plus abordables (constructions de moins de quatre étages). Du côté de la RMR de Québec, c est dans le secteur La Cité Haute-Ville que les copropriétés se sont vendues, en moyenne, le plus cher par rapport à la superficie, avec un prix moyen au pied carré de 303 $. En ce qui concerne la région de Gatineau, le secteur de Hull a affiché les prix les plus élevés avec 193 $ du pied carré pour les grands immeubles et 162 $ du pied carré pour les structures de moins de quatre étages. Les constructions récentes se vendent à un prix supérieur Les données ont également été segmentées selon l année de construction du bâtiment pour les RMR de Montréal, de Québec et de Gatineau. Répertoriés dans le tableau 3, les résultats montrent que les unités construites depuis l an 2000 se vendent à un prix supérieur au pied carré. Toutefois, les acheteurs sont prêts à payer des sommes plus élevées pour habiter une copropriété située dans un immeuble ancien aux caractéristiques architecturales historiques 5. Notamment, les unités construites avant 1920 se sont vendues respectivement à 332 $ et à 246 $ du pied carré dans les RMR de Montréal et de Québec. Il faut dire que les immeubles de copropriétés les plus anciens sont généralement situés dans les quartiers centraux. Le secteur de Ville-Marie, sur l île de Montréal, est le plus dispendieux de la province par rapport à la superficie, avec un prix moyen de 418 $ du pied carré pour les immeubles en béton et de 307 $ le pied carré pour les constructions de moins de quatre étages. 5 Souvent, il s agit d immeubles qui avaient une vocation autre que résidentielle et qui ont été recyclés en logements en copropriété. Du côté des constructions en bois, les secteurs Centre et Plateau-Mont-Royal sont ceux qui ont enregistré les prix moyens les plus élevés, avec respectivement 369 $ et 347 $ du pied carré. ** Nombre de transactions insuffisant Source : FCIQ par le système Centris

5 Limitation des résultats Bien que cette analyse propose de nombreux avantages pour relever les écarts de prix entre les différents secteurs géographiques, certaines limites s imposent en raison d un manque d information relative à certaines inscriptions. De fait, les données n ont pas permis de dissocier les unités qui sont vendues avec un garage intérieur ou un stationnement (dont les superficies ne sont pas incluses dans l espace habitable net), alors que ceux-ci influencent le prix de vente d une copropriété. De plus, les frais de copropriété et les frais communs, de même que les taxes municipales et autres frais reliés à la copropriété ont un impact sur le prix de vente, mais n ont pu être pris en compte dans le calcul du prix moyen au pied carré. Les acheteurs sont prêts à payer des sommes plus élevées pour habiter une copropriété située dans un immeuble ancien aux caractéristiques architecturales historiques. Note sur la méthodologie La superficie de la partie privative au plan cadastral est utilisée pour calculer le prix moyen au pied carré. Celle-ci exclut les garages, les balcons, les terrasses et les rangements à l extérieur de l unité. Seules les inscriptions dont la superficie habitable se situait entre 350 et pieds carrés ont été retenues pour calculer le prix moyen au pied carré. Les copropriétés indivises ainsi que les constructions neuves ont été exclues du calcul du prix moyen au pied carré en raison de leur faible nombre et de leurs prix qui ne sont pas nécessairement représentatifs de ceux du marché de la revente. Un critère de 50 transactions répondant aux conditions mentionnées ci-haut a été utilisé pour calculer un prix au pied carré représentatif. Si vous avez des questions ou des commentaires à propos du contenu de cet article, n hésitez pas à nous contacter à l adresse courriel Cette publication est produite par le service Analyse du marché de la FCIQ Paul Cardinal Directeur Nicolas Gagnon Écrivez-nous à Maïka Carrier Roy 2014 Fédération des chambres immobilières du Québec. Tous droits réservés. Jacob Gershuny

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe Le marché résidentiel haut de gamme est en pleine effervescence au Québec Depuis la seconde moitié de 2014, on assiste à un regain de vigueur sur le marché résidentiel haut de gamme, les résultats observés

Plus en détail

ÉTUDE JLR. Les copropriétés (2 e partie) Évolution du marché des copropriétés de 2009 à 2013 dans l agglomération de Montréal

ÉTUDE JLR. Les copropriétés (2 e partie) Évolution du marché des copropriétés de 2009 à 2013 dans l agglomération de Montréal ÉTUDE JLR Les copropriétés (2 e partie) Évolution du marché des copropriétés de 2009 à 2013 dans l agglomération de Montréal Dans un précédent article, JLR Recherche immobilière a analysé l évolution du

Plus en détail

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca ÉTUDE JLR JUIN 2015 Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Le prix médian au pi2 d une copropriété dans l agglomération de Montréal était de 304 $ en 2014,

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de 500 000 $ et plus

Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de 500 000 $ et plus Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de Alors que les ventes résidentielles effectuées par les courtiers immobiliers au Québec ont affiché presque autant de baisses que de hausses mensuelles

Plus en détail

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Nous examinons ici l effet du dernier resserrement des règles de l assurance prêt hypothécaire sur la performance du marché immobilier québécois

Plus en détail

Aussi dans ce numéro Les ventes de copropriétés perdent de leur élan Depuis un certain temps, la copropriété nous avait habitués à des hausses relativement soutenues des transactions MLS au Québec. Mais

Plus en détail

Page 1 of 6 Aussi dans ce numéro Le Mot de l'économiste fait relâche durant la période des vacances. De retour en septembre. Forte croissance des ventes résidentielles dans la région de Gatineau Les Canadiens

Plus en détail

Première hausse des saisies hypothécaires au Québec en cinq ans

Première hausse des saisies hypothécaires au Québec en cinq ans Première hausse des saisies hypothécaires au Québec en cinq ans Au Québec, 1 507 propriétés résidentielles ont été saisies 1 pour défaut de paiement du prêt hypothécaire en 2014, soit 143 de plus qu en

Plus en détail

Perspectives 2015 du marché de la revente

Perspectives 2015 du marché de la revente HORIZON immobilier 2015 Perspectives 2015 du marché de la revente Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Plan de la présentation 1 2 3 4 Facteurs

Plus en détail

Profil sectoriel. Finance et assurances. Agglomération de Montréal Octobre 2010. (scian 52)

Profil sectoriel. Finance et assurances. Agglomération de Montréal Octobre 2010. (scian 52) Profil sectoriel Agglomération de Montréal Octobre 2010 Finance et assurances (scian 52) Les profi ls d industrie présentent des statistiques sur les grands secteurs économiques tels que défi nis par

Plus en détail

ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015. Portrait du marché hypothécaire québécois. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015. Portrait du marché hypothécaire québécois. www.jlr.ca ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015 Portrait du marché hypothécaire québécois www.jlr.ca PORTRAIT DU MARCHÉ HYPOTHÉCAIRE QUÉBÉCOIS Le marché hypothécaire se transforme et l équipe de JLR a décidé de faire le point

Plus en détail

Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal. Présentation à BOMA QUÉBEC

Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal. Présentation à BOMA QUÉBEC Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal Présentation à BOMA QUÉBEC le 30 janvier 2014 par Jean-Guy Bernard, AACI., MRICS et Sylvain Leclair, É.A., AACI., B.B.A Valeur : Tout

Plus en détail

La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité

La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité février 1 La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité La chute de la construction neuve et des ventes de propriétés existantes semble maintenant terminée au Québec. Le repli de,3 % des

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Montréal. Faits saillants. Déclin des ventes résidentielles au deuxième trimestre

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Montréal. Faits saillants. Déclin des ventes résidentielles au deuxième trimestre Le Baromètre du marché résidentiel FCIQ Région métropolitaine de Montréal Faits saillants Déclin des ventes résidentielles au deuxième trimestre Statistiques décevantes pour le marché de l emploi Laval

Plus en détail

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec HABITATION Québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 3, numéro 4, ÉTÉ 29 Un portrait de la copropriété au Québec Par Dany Dutil CONTEXTE

Plus en détail

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Direction de l évaluation foncière Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Présentation 1. Compétence en matière d évaluation 2. Contenu et entrée en vigueur des rôles 3.

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Montréal. Faits saillants. Le ralentissement se poursuit

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Montréal. Faits saillants. Le ralentissement se poursuit Le Baromètre du marché résidentiel FCIQ Région métropolitaine de Montréal Faits saillants Le ralentissement se poursuit Toujours l effet des nouvelles règles hypothécaires Le recul des ventes est moins

Plus en détail

Portraits démographiques. Coup d oeil sur les immigrants nés en France

Portraits démographiques. Coup d oeil sur les immigrants nés en France Portraits démographiques Coup d oeil sur les immigrants nés en France Division des affaires économiques et institutionnelles Mai 2010 Le Coup d oeil sur les immigrants nés en France produit dans la série

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

Le marché locatif se porte bien au Québec et en Ontario

Le marché locatif se porte bien au Québec et en Ontario 7 août Le marché locatif se porte bien au et en Ontario Au cours des dernières années, l essor du marché de la copropriété a retenu l attention du secteur résidentiel. Maintenant que celui-ci a basculé

Plus en détail

Portraits démographiques. Coup d oeil sur les immigrants nés en République populaire de Chine

Portraits démographiques. Coup d oeil sur les immigrants nés en République populaire de Chine Portraits démographiques Coup d oeil sur les immigrants nés en République populaire de Chine Division des affaires économiques et institutionnelles Mai 2010 Le Coup d oeil sur les immigrants nés en République

Plus en détail

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec l e m a r c h é d e l h a b i t a t i o n Rapport sur les résidences pour Personnes âgées S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : Table des

Plus en détail

Portraits démographiques. Coup d oeil sur les immigrants nés en Algérie

Portraits démographiques. Coup d oeil sur les immigrants nés en Algérie Portraits démographiques Coup d oeil sur les immigrants nés en Algérie Division des affaires économiques et institutionnelles Mai 2010 Le Coup d oeil sur les immigrants nés en Algérie produit dans la série

Plus en détail

Le marché locatif de la RMR de Montréal

Le marché locatif de la RMR de Montréal Le marché locatif de la RMR de Montréal DAVID L HEUREUX Analyste principal de marché, SCHL Votre clientèle locative Au programme L état du marché locatif Texte Votre clientèle locative Tendances et perspectives

Plus en détail

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire 9 janvier 1 Cycle de l immobilier résidentiel au Québec : bien différent de celui du Canada L an dernier, le marché de l habitation au pays a continué de défier à la hausse les pronostics tant au niveau

Plus en détail

PRÉOCCUPATIONS ET PERSPECTIVES

PRÉOCCUPATIONS ET PERSPECTIVES PRÉOCCUPATIONS ET PERSPECTIVES MÉMOIRE DE CHAMBRE IMMOBILIERE DE QUEBEC PRÉSENTÉ À COMMUNAUTE METROPOLITAINE DE QUEBEC JUILLET 2011 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION..p. 3 2. PROFIL 65 ans d histoire.. p.

Plus en détail

3 991 $ (2014) Frais de cop. (536 $/mois) 6 432 $ 86 400 $ Scolaires. Eau Electricité 1 $ Mazout Gaz

3 991 $ (2014) Frais de cop. (536 $/mois) 6 432 $ 86 400 $ Scolaires. Eau Electricité 1 $ Mazout Gaz Luc Fournier, Courtier immobilier agréé GROUPE SUTTON IMMOBILIA INC. Agence immobilière 793, RUE MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1W8 http://www.suttonquebec.com 514-529-1010 Télécopieur : 514-597-1032

Plus en détail

Eau Electricité 728 $ Mazout Gaz. Nbre pièces 4 Nbre chambres 2+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0

Eau Electricité 728 $ Mazout Gaz. Nbre pièces 4 Nbre chambres 2+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0 Maxime Dumont, Courtier immobilier L'EXPERT IMMOBILIER P.M. INC. Agence immobilière 4280, Beaubien E. Montréal (QC) H1T 1S6 http://monexpertimmobilier.com 514-577-7213 / 514-274-7575 Télécopieur : 514-274-7565

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Le marché immobilier sur l Île-Perrot

Le marché immobilier sur l Île-Perrot Le marché immobilier sur l Île-Perrot Mini-conférence présentée le 22 octobre 2014 à l AGAIP Richard Beaumier, mba, fca, fcpa Courtier immobilier agréé Groupe-Sutton Distinction R.B. Aperçu Un peu d histoire

Plus en détail

1. OPÉRATIONS D ARPENTAGE 2.DÉSIGNATION DU BIEN-FONDS 4. TITRE DE PROPRIÉTÉ 5. HISTORIQUE CADASTRAL

1. OPÉRATIONS D ARPENTAGE 2.DÉSIGNATION DU BIEN-FONDS 4. TITRE DE PROPRIÉTÉ 5. HISTORIQUE CADASTRAL CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CIRCONSCRIPTION FONCIÈRE DE MONTRÉAL CADASTRE DU QUÉBEC LOTS : 4 240 113 (PARTIE PRIVATIVE) 4 240 109 (PARTIE COMMUNE) CERTIFICAT DE LOCALISATION Dossier S-35 191-6 Je, soussigné,

Plus en détail

Montréal Profil statistique. au Québec

Montréal Profil statistique. au Québec Montréal Profil statistique au Québec L habitation au Québec Profil statistique de l habitation Montréal Réalisé par la Société d habitation du Québec Les contenus de cette publication ont été mis au point

Plus en détail

Revenus mensuels (résidentiel) - 3 unité(s)

Revenus mensuels (résidentiel) - 3 unité(s) Luc Fournier, Courtier immobilier agréé GROUPE SUTTON IMMOBILIA INC. Agence immobilière 793, RUE MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1W8 http://www.suttonquebec.com 514-529-1010 Télécopieur : 514-597-1032

Plus en détail

Document promotionnel

Document promotionnel Document promotionnel 330 rue Notre-Dame Ouest, Trois-Pistoles Jean-Francois Levesque, Courtier immobilier Courtage immobilier commercial Cell. : 418 730-3442 Site web : www.gothaimmobilier.com Courriel

Plus en détail

Offre d achat propriété résidentielle*

Offre d achat propriété résidentielle* Offre d achat propriété résidentielle* (unifamiliale, copropriété ou terrain) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : Téléphone (jour) : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Téléphone (jour): Téléphone (jour):

Plus en détail

Revenus mensuels (résidentiel) - 6 unité(s)

Revenus mensuels (résidentiel) - 6 unité(s) Michel Leroux, Courtier immobilier agréé VIA CAPITALE DU MONT-ROYAL Agence immobilière 1152, MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1X8 http://michelleroux.com 514-206-9850 / 514-597-2121 Télécopieur : 514-597-0712

Plus en détail

Élections municipales 2013 Pour le droit au logement dans Côte-des-Neiges

Élections municipales 2013 Pour le droit au logement dans Côte-des-Neiges Élections municipales 2013 Pour le droit au logement dans Côte-des-Neiges Survol des enjeux principaux et propositions pour améliorer les conditions de logement dans le quartier Côte-des-Neiges La CDC

Plus en détail

RAPPORT SUR LES RÉSIDENCES POUR PERSONNES ÂGÉES Québec

RAPPORT SUR LES RÉSIDENCES POUR PERSONNES ÂGÉES Québec le marché de l habitation RAPPORT SUR LES RÉSIDENCES POUR PERSONNES ÂGÉES Date de diffusion : Table des matières 2011 3 Le taux d inoccupation Faits saillants Le taux d inoccupation était estimé à 8,1

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière F Variation de la valeur foncière et des transactions PRIVÉ Rôle d évaluation foncière Variation entre 2007 et 2011 2 Différence avec le prix de vente 3 Transactions 2000-2010 Vente de copropriétés et

Plus en détail

Eau Electricité 1 250 $ Mazout Gaz. Nbre pièces 5 Nbre chambres 2+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0

Eau Electricité 1 250 $ Mazout Gaz. Nbre pièces 5 Nbre chambres 2+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0 Suzanne Proulx, Courtier immobilier agréé SUZANNE PROULX Courtier immobilier agréé 1006, LAURIER EST MONTREAL (QC) H2J 1G6 http://www.suzanneproulx.net/ 514-915-5950 Télécopieur : 514-842-9392 lauriersuz@videotron.ca

Plus en détail

acceptée Zonage Résidentiel Date de vente 420 $ (2011) Electricité Mazout Gaz Nbre pièces 3 Nbre chambres 1+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0

acceptée Zonage Résidentiel Date de vente 420 $ (2011) Electricité Mazout Gaz Nbre pièces 3 Nbre chambres 1+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0 Louis-Alain Robitaille, Courtier immobilier L'EXPERT IMMOBILIER P.M. Agence immobilière 4280, Beaubien Est Montréal (QC) H1T 1S6 514-831-3150 / 514-274-7575 louisalain007@videotron.ca http://www.louis-alain.com

Plus en détail

Non émises Frais communs. Non émis. Non émises. Nbre pièces 8 Nbre chambres 2+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0

Non émises Frais communs. Non émis. Non émises. Nbre pièces 8 Nbre chambres 2+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0 Sandra Lessard, Courtier immobilier CAPITAL RLH INC. Agence immobilière 500, de la Montagne #806 Montréal (QC) H3C 4T6 http://www.capitalrlh.com 514-322-2146 / 514-607-3214 Télécopieur : 514-322-2146 sandra.lessard@capitalrlh.com

Plus en détail

Publiée reg. foncier du Qc Oui (2009-06-16) Nombre total d'étages Nombre total d'unités Dim. partie privative Sup. partie priv.

Publiée reg. foncier du Qc Oui (2009-06-16) Nombre total d'étages Nombre total d'unités Dim. partie privative Sup. partie priv. Luc Fournier, Courtier immobilier agréé GROUPE SUTTON IMMOBILIA INC. Agence immobilière 793, RUE MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1W8 http://www.suttonquebec.com 514-529-1010 Télécopieur : 514-597-1032

Plus en détail

Superficie du terrain acceptée Cadastre. 372 $ (2008) Electricité. Nbre pièces 6 Nbre chambres 3+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+1

Superficie du terrain acceptée Cadastre. 372 $ (2008) Electricité. Nbre pièces 6 Nbre chambres 3+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+1 Louis-Alain Robitaille, Agent immobilier affilié L'EXPERT IMMOBILIER P.M. Courtier immobilier agréé 1453, BEAUBIEN EST MONTREAL (QC) H2G 3C6 514-831-3150 / 514-274-7575 louisalain007@videotron.ca http://www.louis-alain.com

Plus en détail

Cahier des charges relatif à la recherche, sur la commune de Nîmes, de biens immobiliers destinés aux services du Département du Gard

Cahier des charges relatif à la recherche, sur la commune de Nîmes, de biens immobiliers destinés aux services du Département du Gard relatif à la recherche, sur la commune de Nîmes, de biens immobiliers destinés aux services du Département du Gard Information générale Dans le cadre des réflexions entreprises sur son patrimoine immobilier,

Plus en détail

Adaptation du loyer selon le critère du rendement net (269 CO) Cas pratiques Daniel Ferrier 04/2011

Adaptation du loyer selon le critère du rendement net (269 CO) Cas pratiques Daniel Ferrier 04/2011 Contrat de bail à loyer Adaptation du loyer selon le critère du rendement net (269 CO) Cas pratiques Daniel Ferrier 04/2011 Bases légales Art. 269 CO Les loyers sont abusifs lorsqu ils permettent au bailleur

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU. R È G L E M E N T N o 0 9 7 3

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU. R È G L E M E N T N o 0 9 7 3 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU R È G L E M E N T N o 0 9 7 3 Règlement décrétant un programme de revitalisation d un secteur central de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu en favorisant

Plus en détail

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES SYNTHESE JUILLET 2004 DATAR - AATEC / ARGUYL - 2-29/07/04 OBJECTIF ET CONTEXTE L immobilier d entreprise est un enjeu

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

à l habitation LOCAUX ENTIÈREMENT PRIVATIFS

à l habitation LOCAUX ENTIÈREMENT PRIVATIFS 1Locaux affectés à l habitation La réduction de la TVA à taux réduit est réservée aux locaux affectés à l habitation, pour les travaux concernant l amélioration, la transformation, l aménagement et l entretien

Plus en détail

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle S appuyant sur une étude récente 1 réalisée par l économiste Pierre Bélanger, expert-conseil en habitation et développement socio-urbain,

Plus en détail

Enquête sur les caractéristiques des acheteurs de maisons neuves. Juillet 2014

Enquête sur les caractéristiques des acheteurs de maisons neuves. Juillet 2014 Enquête sur les caractéristiques des acheteurs de maisons neuves Juillet 2014 La table des matières Le contexte, les objectifs et la méthodologie 3 L ancienne résidence 7 La recherche de la nouvelle résidence

Plus en détail

Réforme du financement des arrondissements. Structure de financement Budget de fonctionnement

Réforme du financement des arrondissements. Structure de financement Budget de fonctionnement Réforme du financement des arrondissements Structure de financement Budget de fonctionnement Plan de présentation Partie I Travaux 2013 et 2014 Comité des élus Mandat et principes RFA 2013 Synthèse de

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de Gatineau désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé

Plus en détail

Oui (2007) 2e étage. Publiée reg. foncier du Qc Oui (2007-04-26) 4 18 0 $ (2015) 0 $ (2014)

Oui (2007) 2e étage. Publiée reg. foncier du Qc Oui (2007-04-26) 4 18 0 $ (2015) 0 $ (2014) François Bissonnette, Courtier immobilier agréé REALTA Agence immobilière 1295, AVENUE VAN HORNE OUTREMONT (QC) H2V 1K5 http://www.realta.ca 514-789-2889 Télécopieur : 514-789-2884 francois@realta.ca No

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Évaluation (municipale) Dépenses/Énergie (annuelles) Taxes (annuelles) Pièce(s) et Espace(s) additionnel(s) No Centris. 21380763 (En vigueur)

Évaluation (municipale) Dépenses/Énergie (annuelles) Taxes (annuelles) Pièce(s) et Espace(s) additionnel(s) No Centris. 21380763 (En vigueur) François Bissonnette, Courtier immobilier agréé REALTA Agence immobilière 1295, AVENUE VAN HORNE OUTREMONT (QC) H2V 1K5 http://www.realta.ca 514-789-2889 Télécopieur : 514-789-2884 francois@realta.ca No

Plus en détail

Sujet : Frais chargés aux détaillants par les émetteurs de cartes de crédit et leurs pratiques

Sujet : Frais chargés aux détaillants par les émetteurs de cartes de crédit et leurs pratiques Ottawa, le 7 août 2012 Texte envoyé au Tribunal de la concurrence et au Bureau de la concurrence Sujet : Frais chargés aux détaillants par les émetteurs de cartes de crédit et leurs pratiques Auteur :

Plus en détail

1 473 $ (2014) Frais de cop. (309 $/mois) 3 700 $ 732 800 $ Scolaires. Eau Electricité 382 $ Mazout Gaz

1 473 $ (2014) Frais de cop. (309 $/mois) 3 700 $ 732 800 $ Scolaires. Eau Electricité 382 $ Mazout Gaz François Bissonnette, Courtier immobilier agréé REALTA Agence immobilière 1295, AVENUE VAN HORNE OUTREMONT (QC) H2V 1K5 http://www.realta.ca 514-789-2889 Télécopieur : 514-789-2884 francois@realta.ca No

Plus en détail

2 269 $ (2013) Frais de cop. (369 $/mois) 4 428 $ 36 400 $ Scolaires. Eau Electricité 471 $ Mazout Gaz

2 269 $ (2013) Frais de cop. (369 $/mois) 4 428 $ 36 400 $ Scolaires. Eau Electricité 471 $ Mazout Gaz Olga Ouspenski, Courtier immobilier GROUPE SUTTON-ACTUEL INC. Agence immobilière 115, ST-CHARLES OUEST LONGUEUIL (QC) J4H 1C7 http://www.olgaouspenski.com 514-999-9260 / 450-651-1079 Télécopieur : 450-651-1329

Plus en détail

Oui (1996) Étage. Cadastre parties communes 2336076 acceptée 2 073 $ (2015) 428 $ (2014)

Oui (1996) Étage. Cadastre parties communes 2336076 acceptée 2 073 $ (2015) 428 $ (2014) No Centris 23922685 (Vendu nbre de jrs 123) 221 000 $ 5895 Rue St-André Rosemont/La Petite-Patrie (Montréal) H2S 2K3 Région Quartier Près de Plan d'eau Montréal La Petite-Patrie boul Rosemont Genre de

Plus en détail

Répartition 2014 des logements sociaux et communautaires sur l île de Montréal Faits saillants et tableaux Données à jour au 31 décembre 2013

Répartition 2014 des logements sociaux et communautaires sur l île de Montréal Faits saillants et tableaux Données à jour au 31 décembre 2013 Répartition 2014 des logements sociaux et communautaires sur l île de Montréal Faits saillants et tableaux Une publication de Montréal en statistiques Division de la planification urbaine Direction de

Plus en détail

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF COPROPRIÉTÉ DIVISE FRACTION D UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DÉTENU EN COPROPRIÉTÉ DIVISE

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF COPROPRIÉTÉ DIVISE FRACTION D UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DÉTENU EN COPROPRIÉTÉ DIVISE NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage est conclu avec une personne physique. 1. IDENTIFICATION DES PARTIES FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF COPROPRIÉTÉ

Plus en détail

2 913 $ (2013) Frais de cop. (311 $/mois) 3 732 $ 39 300 $ Scolaires. Eau Electricité 1 441 $ Mazout Gaz

2 913 $ (2013) Frais de cop. (311 $/mois) 3 732 $ 39 300 $ Scolaires. Eau Electricité 1 441 $ Mazout Gaz Pierre Bernard Pitre, Courtier immobilier agréé PIERRE BERNARD PITRE Courtier immobilier agréé 1345, ch. du Lac St-Louis Léry (QC) J6N 1A9 http://www.pbpitre.com 514-207-0995 Télécopieur : 1-888-693-4059

Plus en détail

InfoMaison No.49 LE CERTIFICAT DE LOCALISATION

InfoMaison No.49 LE CERTIFICAT DE LOCALISATION InfoMaison No.49 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

Non Utilisation de la propriété Commerciale et résidentielle Type de bâtiment. acceptée Cadastre 915 $ (2011) Type de bail Loyer potentiel mensuel

Non Utilisation de la propriété Commerciale et résidentielle Type de bâtiment. acceptée Cadastre 915 $ (2011) Type de bail Loyer potentiel mensuel André Riendeau, Courtier immobilier agréé IMMOBILIER RIEN D'AUTRE I.C.I. INC. Agence immobilière 22, rue Mignonne Saint-Jean-sur-Richelieu (QC) J2X 2S4 http://www.immobilier-riendautre.com 514-994-9455

Plus en détail

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Table des matières Faits saillants... 5 1) La rénovation, une composante importante du secteur de l habitation... 8 Graphique 1 : Répartition des

Plus en détail

Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés par le biais du système MLS au Canada et dans les provinces

Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés par le biais du système MLS au Canada et dans les provinces Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés par le biais du système MLS au Canada et dans les provinces Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés

Plus en détail

2 209 $ (2013) Frais de cop. (258 $/mois) 3 096 $ 19 400 $ Scolaires. Eau Electricité 488 $ Mazout Gaz

2 209 $ (2013) Frais de cop. (258 $/mois) 3 096 $ 19 400 $ Scolaires. Eau Electricité 488 $ Mazout Gaz Eros Greatti, Courtier immobilier GROUPE IMMOBILIER LONDONO INC. Agence immobilière 4150, Sherbrooke O. #100 Westmount (QC) H3Z 1C2 http://www.erosgreatti.com 514-839-2565 / 514-937-1717 Télécopieur :

Plus en détail

À LOUER OU À VENDRE LES CONDOS CRESCENT. 1220, rue Crescent, Montréal

À LOUER OU À VENDRE LES CONDOS CRESCENT. 1220, rue Crescent, Montréal À LOUER OU À VENDRE LES CONDOS CRESCENT 1220, rue Crescent, Montréal Espaces commerciaux à louer ou à vendre au sein d un prestigieux développement au cœur du centre-ville de Montréal Mark Sinnett Premier

Plus en détail

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec L Enquête nationale auprès des ménages (ENM) Analyse régionale Janvier 2014 Le portrait sur l Immigration et la diversité ethnique au Canada était la

Plus en détail

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 OBSERVATOIRE DE L HABITAT 10 ANS DE TRANSACTIONS : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 Dans le cadre de l Observatoire de l Habitat du Pays d Aix, l AUPA a effectué une analyse des

Plus en détail

Étude JLR : Influence de la proximité des stations de métro sur le prix des condominiums à Montréal

Étude JLR : Influence de la proximité des stations de métro sur le prix des condominiums à Montréal Étude JLR : Influence de la proximité des stations de métro sur le prix des condominiums à Montréal 1 er septembre 2013 Montréal Mise en contexte Malgré que cela n entre pas dans la définition officielle,

Plus en détail

Revenus mensuels (résidentiel) - 2 unité(s)

Revenus mensuels (résidentiel) - 2 unité(s) Jilil Bugra, Courtier immobilier agréé IMMOPEDIA Agence immobilière 545, rue Cardinal Montréal (QC) H4L 3C5 http://www.immopedia.ca 514-600-0096 / 514-586-5513 Télécopieur : 514-666-0414 jbugra@immopedia.ca

Plus en détail

Revenus mensuels (résidentiel) - 2 unité(s)

Revenus mensuels (résidentiel) - 2 unité(s) Luc Fournier, Courtier immobilier agréé GROUPE SUTTON IMMOBILIA INC. Agence immobilière 793, RUE MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1W8 http://www.suttonquebec.com 514-529-1010 Télécopieur : 514-597-1032

Plus en détail

Vivacité Montréal Société Immobilière solidaire. Séances d information Printemps 2015

Vivacité Montréal Société Immobilière solidaire. Séances d information Printemps 2015 Vivacité Montréal Société Immobilière solidaire Séances d information Printemps 2015 Notre souhait Que Montréal soit une métropole accueillante, verte et créative où l habitation est accessible de famille

Plus en détail

386 $ (2012) Electricité Mazout Gaz. Nbre pièces 11 Nbre chambres 3+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0

386 $ (2012) Electricité Mazout Gaz. Nbre pièces 11 Nbre chambres 3+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0 Luc Fournier, Courtier immobilier agréé GROUPE SUTTON IMMOBILIA INC. Agence immobilière 793, RUE MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1W8 http://www.suttonquebec.com 514-529-1010 Télécopieur : 514-597-1032

Plus en détail

Revenus mensuels (résidentiel) - 2 unité(s)

Revenus mensuels (résidentiel) - 2 unité(s) François Bissonnette, Courtier immobilier agréé REALTA Agence immobilière 1295, AVENUE VAN HORNE OUTREMONT (QC) H2V 1K5 http://www.realta.ca 514-789-2889 Télécopieur : 514-789-2884 francois@realta.ca No

Plus en détail

Mieux partager l espace grâce à mutualisation du stationnement

Mieux partager l espace grâce à mutualisation du stationnement [ VOITURE ET VOIRIE ] Mieux partager l espace grâce à mutualisation du stationnement Par Eric GANTELET, président du bureau d études Sareco, et Philippe TAITHE, cabinet d avocats Benesty Taithe Panassac

Plus en détail

Taxes (annuelles) Dépenses/Énergie (annuelles) Évaluation (municipale) Pièce(s) et Espace(s) additionnel(s) No Centris. 25411053 (En vigueur)

Taxes (annuelles) Dépenses/Énergie (annuelles) Évaluation (municipale) Pièce(s) et Espace(s) additionnel(s) No Centris. 25411053 (En vigueur) Luc Fournier, Courtier immobilier agréé GROUPE SUTTON IMMOBILIA INC. Agence immobilière 793, RUE MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1W8 http://www.suttonquebec.com 514-529-1010 Télécopieur : 514-597-1032

Plus en détail

Les outils de communication

Les outils de communication FICHE DE SYNTHÈSE Module 8 Les outils de communication - MODULE SEMAINE 8 - SOMMAIRE : I) Les différents média de communication...2 II) Savoir tirer parti des réseaux sociaux...2 1/6 I) LES DIFFÉRENTS

Plus en détail

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 Dossier semestriel Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 BILAN DE L ANNÉE 2013 : Evolution mensuelle des taux en 2013 : baisse de 0,10% du taux d intérêt sur 20 ans Evolution des taux depuis

Plus en détail

Guide de calcul de la superficie habitable

Guide de calcul de la superficie habitable Guide de calcul de la superficie habitable Centris publie le présent guide à l intention des membres des chambres immobilières. Ce guide vous est recommandé pour calculer de façon adéquate la superficie

Plus en détail

ENQUête 2012 auprès des hypothécaires

ENQUête 2012 auprès des hypothécaires ENQUête 2012 auprès des emprunteurs hypothécaires La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION principales constatations de l Enquête 2012 auprès des emprunteurs hypothécaires Les emprunteurs

Plus en détail

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen Inutilisable pour NOTE Le présent formulaire ne constitue pas le contrat préliminaire requis par les articles 1785 et suivants du Code civil du Québec la vente d un immeuble par NOTE un constructeur Le

Plus en détail

à vendre Caractéristiques

à vendre Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE PAR DEMANDE DE DÉPÔT D OFFRES 745, RUE ROY EST MONTRÉAL (QUÉBEC) DATE LIMITE POUR LE DÉPÔT DES OFFRES : JEUDI, LE 27 MARS 2014 À 15H00 Caractéristiques La Mouvement Desjardins

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Analyse immobilière. 11985-11989 Av. Monty, Montréal, Québec. Résidentiels (60) Daniel Francoeur, B.A.A RE/MAX Alliance inc.

Analyse immobilière. 11985-11989 Av. Monty, Montréal, Québec. Résidentiels (60) Daniel Francoeur, B.A.A RE/MAX Alliance inc. 2 Analyse immobilière Résidentiels (60) 14 Fiche descriptive Immeuble # 64 SIA # 8535465 Statut Prix Type d'unités Bâtiment Terrain En vigueur Original $3 375 000 Résidentielles 60 Isolé x Façade (p) 179,0

Plus en détail

INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES. Observatoire de l Economie. Immobilier 2013

INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES. Observatoire de l Economie. Immobilier 2013 INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Observatoire de l Economie Immobilier 213 Données 26-213 Publication 214 IMSEE janvier 214 2 Sommaire Lexique... 4 1. Généralités... 5 1.1.

Plus en détail

Electricité Mazout Gaz. Nbre pièces 4 Nbre chambres 1+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0

Electricité Mazout Gaz. Nbre pièces 4 Nbre chambres 1+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0 François Bissonnette, Courtier immobilier agréé REALTA Agence immobilière 1295, AVENUE VAN HORNE OUTREMONT (QC) H2V 1K5 http://www.realta.ca 514-789-2889 Télécopieur : 514-789-2884 francois@realta.ca No

Plus en détail

LE MARCHÉ DE LA REVENTE RÉSIDENTIELLE 2000-2013 La fin de la bulle immobilière semble arrivée

LE MARCHÉ DE LA REVENTE RÉSIDENTIELLE 2000-2013 La fin de la bulle immobilière semble arrivée Veille stratégique métropolitaine LE MARCHÉ DE LA REVENTE RÉSIDENTIELLE 2000-2013 La fin de la bulle immobilière semble arrivée Jean-François Marchand, urbaniste Conseiller expert Le 26 février 2014 Sommaire

Plus en détail

ADIL 05 Agence Départementale d Information sur le logement -

ADIL 05 Agence Départementale d Information sur le logement - ADIL 05 Agence Départementale d Information sur le logement - Observatoire des Loyers du Parc Privé des Communes de Briançon, Embrun et Gap Cette étude, à destination des professionnels de l immobilier,

Plus en détail

Annuaire statistique. de l agglomération de Montréal

Annuaire statistique. de l agglomération de Montréal Annuaire statistique de l agglomération de Montréal L annuaire statistique de l agglomération de Montréal est un document préparé par Farah Fouron sous la supervision de Guy DeRepentigny, chef de Division

Plus en détail

FAITS SAILLANTS 2014

FAITS SAILLANTS 2014 FAITS SAILLANTS 2014 Lors de l AGA 2014, il a été décidé de présenter les faits saillants financiers du Rapport d activités de l OACIQ. Afin de faciliter la lecture, nous vous proposons ce bref survol

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE..

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. Jean-Marc BUYSSCHAERT Les journées de l économie et de la gestion MARCHES DES CAPITAUX ET INSTRUMENTS FINANCIERS LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. UN EXERCICE SOUVENT PERILLEUX Plan de l intervention La

Plus en détail

FAQ PRECAD PARCELLES

FAQ PRECAD PARCELLES FAQ PRECAD PARCELLES Qu entendons-nous par «arrêtés Precad»?... 2 Dans quel cas faut-il introduire une demande d identifiant(s) parcellaire(s) réservé(s)?... 2 L arrêté est-il d application pour un acte

Plus en détail