RAWAJ Plan d Action

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAWAJ Plan d Action 2008-2012"

Transcription

1 Ministère de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies RAWAJ Plan d Action Ahmed Réda Chami 28 avril 08

2 Faiblesses du secteur Absence d outils permettant une planification des activités commerciales lors de l élaboration des documents d urbanisme Prédominance de la fonction intermédiation par rapport au métier de la distribution Manque d infrastructures adaptées aux besoins des opérateurs en termes logistiques et distribution Faible niveau de professionnalisation des opérateurs du secteur et de qualification du personnel Faible niveau d interprofessionnalisation Prédominance du commerce traditionnel : non application des normes, bonnes pratiques, Faiblesse des moyens des structures représentatives du secteur Disparités entre le rural et l urbain et entre les couches sociales en terme de pouvoir d achat Faible niveau de protection du consommateur

3 Opportunités du secteur Position géostratégique pouvant faire du Maroc un hub commercial et logistique et une bourse pour certains produits dans le pourtour méditerranéen Développement territorialisé avec une multiplicité des projets moteurs (plan Azur, plan Émergence, plan vert, plans régionaux de développement) Une modernisation amorcée (développement de la franchise et de la GMS, ) Marché caractérisé par une diversification de l offre et une évolution du comportement d achat Potentiel important de développement de l économie numérique Évolution du pouvoir d achat des ménages

4 Plan d action Plan RAWAJ Vision Devenir une plateforme de shopping par excellence présentant une offre répondant aux besoins de tous les consommateurs DEUX AXES STRATEGIQUES

5 Plan d action DEUX AXES STRATEGIQUES 1 2 Assurer au consommateur l accès à l offre produits Accompagner les acteurs du commerce dans leur développement Situation 2006 Valeur ajoutée du commerce 63,2 Milliards DH 11% du PIB national emplois, soit 12,4% de la population active croissance du secteur à 6% annuellement Objectif 2012 Porter le PIB actuel du commerce à 98 Milliards de DHs Porter la contribution du commerce au PIB national à 12.5% Créer plus de emplois Porter la croissance du secteur à 8% annuellement

6 AXE 1 : Assurer au consommateur l accès à l offre produits Accessibilité Assurer l accès du consommateur aux produits dans toutes les régions et en toute équité Qualité/Sécurité Veiller au respect de la qualité et de la sécurité des produits mis sur le marché Détermination des besoins des consommateurs 1- Référentiel National 2- Veille Consumérisme 1 - Cadre légal et institutionnel 2 - Appui au mouvement consumériste

7 Accessibilité Assurer l accès du consommateur aux produits dans toutes les régions et en toute équité Pouvoir d achat Information Rationaliser les circuits de distribution, réforme fiscale ( TVA, IR), réforme du système de compensation pour mieux cibler les populations vulnérables, Favoriser l information du consommateur: affichage des prix, renforcement des outils d information publique, Disponibilité Assurer l approvisionnement des régions : instaurer un système de veille pour la prévision des crises et réajustement proactif Infrastructures Mettre en place une infrastructure commerciale répondant aux besoins du consommateur : diversifier l offre, organiser le tissu existant, introduction de nouveaux services de proximité (services bancaires, postaux, télécom, stations service, etc ); utilisation des NTI

8 Qualité/Sécurité Veiller au respect de la qualité et de la sécurité des produits mis sur le marché - Développer la culture qualité. Standards, Normes & Sécurité - Développer les signes et labels de qualité et la certification - Surveiller la qualité des instruments de mesure en service dans le marché. - Surveiller la qualité des produits et services industriels mis sur le marché 8

9 Détermination des besoins des consommateurs actuels, futurs et potentiels en produits et services liés Référentiel National Détermination de l offre commerciale type pour 1000 habitants complétée d études sur les comportements et les besoins des consommateurs: (Achats quotidiens; occasionnels; exceptionnels) Veille Observatoire de la conjoncture commerciale: Assurer le suivi et l évaluation des systèmes commerciaux et l analyse continue de la conjoncture et diffusion auprès des acteurs concernés. 9

10 Consumérisme Cadre légal et institutionnel Renforcer le cadre juridique : Adoption du projet de loi édictant des mesures de protection du consommateur et de ses textes d application Accompagner le mouvement consumériste marocain: Renforcement du rôle des ADC Restructuration des associations et renforcement des organes de gouvernance Développement de services de proximité 10

11 AXE 2 : Accompagner les opérateurs du commerce dans leur développement OFFRE MAROC pour le Commerce et la Distribution: Émergence de nouveaux modèles de commerce et de distribution: capter les opportunités d investissement améliorer la compétitivité du commerce de proximité et développer de nouvelles niches 1- B2B Professionnaliser le métier de distribution 2- Plans régionaux de développement commercial 3- Mesures d accompagnement Valoriser les potentialités commerciales locales et éclairer les choix en matière d urbanisme commercial Créer un climat favorable pour les opérateurs économiques 11

12 OFFRE MAROC pour le Commerce et la Distribution Zones d activités commerciales Recensement de la disponibilité foncière: donner une meilleure visibilité aux investisseurs Formation Promotion Transactions de référence Garantir les compétences nécessaires pour accompagner le développement du secteur: Formation, programme de partenariat, nouveaux cursus Rendre l Offre Maroc visible: Campagnes de promotion auprès des investisseurs potentiels (nationaux et étrangers), marketing territorial, création d événements nationaux ou régionaux et Shopping Entertainment Accompagner le placement des nouvelles Zones d Activités Commerciales: Définition de cahiers des charges en veillant à l intégration des projets dans leur environnement 12

13 Émergence de nouveaux modèles de commerce et de distribution Modernisation du commerce de proximité Inciter à la modernisation du commerce de proximité spécialement dirigé vers son adaptation aux exigences de la consommation: Offre intégrée pour la modernisation du commerce de proximité : labellisation, centrales d achats, réseautage des commerçants L émergence de champions nationaux: assistance et accompagnement des opérateurs nationaux dans la création et le développement de réseaux commerciaux Nouvelles niches Accompagner le développement de certaines niches (commercialisation des produits de terroir, produits d artisanat, commerce équitable ) 13

14 Amélioration des relations entre opérateurs B2B Relations commerciales Charte d éthique entre opérateurs Promouvoir des projets locomotives du développement du commerce (amélioration de la supply chain fournisseur-distributeurdétaillant,...) Infrastructures Développer des plateformes et moyens logistiques et professionnaliser les métiers logistiques

15 Amélioration des relations entre opérateurs B2B Circuits de distribution Améliorer les conditions d approvisionnement en produits frais (fruits et légumes et viandes rouges) Adoption de modèles économiquement viable (Schéma directeur national, réforme juridique, projets pilotes de marché de gros ); Professionnalisation des intervenants; Implication du secteur privé dans la gestion. Développer des bourses de produits pour certains secteurs afin d assurer une meilleure formation des prix Promouvoir le commerce électronique: accompagner le développement des solutions e-commerce. 18

16 Meilleure planification, meilleur usage de l espace Plans régionaux de développement du commerce Éclairer les choix en matière d urbanisme commercial et identifier de nouveaux projets structurants Évaluation des besoins des consommateurs et du tissu commercial existant; Identification des projets de réhabilitation et nouveaux projets structurants en synergie avec le potentiel de développement de la région et en tenant compte du référentiel national Analyses d impact (harmoniser le développement des ensembles commerciaux) Mise en place d un plan de mise en œuvre (études techniques, ingénierie de financement, ). Instaurer des observations permanentes de l évolution du commerce 16

17 Mesures d accompagnement Structures représentatives (CCIS) Chambres de Commerce, d Industrie et de Services : Réforme législative se rapportant aux CCIS (Code électoral, statut des CCIS, ) Lancement d un plan de requalification du personnel relevant des CCIS (réforme réglementaire, bilan de compétences, formation, départs anticipés, ) Accompagnement des CCIS dans l amélioration de la gestion financière et développement des ressources propres (mobilisation du financement nécessaire pour la réalisation des projets d intérêt économique) Accompagnement des CCIS dans le développement et la professionnalisation des prestations 17

18 Mesures d accompagnement Cadre d exercice Fiscalité: Promouvoir l accès à la comptabilité (comptabilité supersimplifiée), redynamisation des CECOGEC, poursuivre les réformes fiscales Social: Redynamisation du Produit INAYA, Procédures administratives: Transformation des autorisations en cahiers des charges avec contrôle à postériori (près de 25 activités) Le bail commercial: Réforme du texte sur le bail commercial avec la préservation des intérêts des parties Instauration des règles et des mécanismes de lutte contre la spéculation 18

19 Score card du plan Rawaj Description Indicateurs et Objectifs 2009 et 2012 Encadrement du développement de la GMS Surface GMS (ha) Emplois Part de marché GMS 1 Adoption d une politique d urbanisme commercial Amélioration de l approvisionnement en produits frais Formation du personnel qualifié Actuel Objectif 2008/ 2009 Objectif % % %

20 Score card du plan Rawaj Description Indicateurs et Objectifs 2009 et 2012 Commerce en réseaux 2 Développement de l immobilier commercial Formation de base ou continue aux métiers du commerce Mise en réseau du commerce de proximité Actuel Objectif 2008/ 2009 Objectif 2012 Nbre de réseaux Nbre de points de vente Emplois

21 Score card du plan Rawaj Description Indicateurs et Objectifs 2009 et 2012 ZAC 3 Création des zones d activités commerciales adaptées aux besoins des régions et répondant aux standards d attractivité, qualité, sécurité et accessibilité nécessaires. Actuel Objectif 2008/ 2009* Objectif 2012 Nbr projets Emploi s Nbr points vente Foncie r (Ha) 0 >120 >480 (*) Lancement des projets

22 Score card du plan Rawaj Description Indicateurs et Objectifs 2009 et 2012 Nouveaux modèles de commerce 4 Développement de nouveaux modèles de commerce tels que: - Les Malls; - Les outlets; - Les galeries marchandes Actuel Objectif 2010 Objectif 2012 Nbr projets Emploi s Nbr points vente Foncie r (Ha)

23 (*) contribution du fonds rawaj Score card du plan Rawaj Des chantiers prioritaires déclinés en indicateurs et en objectifs Description Indicateurs et Objectifs 2009 et 2012 Incitation à la Compétitivité modernisation du du commerce de Actuel 0 0 commerce proximité à travers l offre Objectif 2008/ intégrée de modernisation. Objectif 2012 commerçants bénéficiaires Investissemen t(*) (MMAD) 264 5

24 (*) contribution du fonds rawaj Score card du plan Rawaj Description Indicateurs et Objectifs 2009 et 2012 Nbr de projets Nbr Commer çants Investis sement* (MMAD) Réhabilitation des espaces commerciaux Accompagnement les projets initiés par les acteurs locaux visant la réhabilitation des points de vente. Actuel Objectif 2008/ Objectif

25 (*) contribution du fonds rawaj Score card du plan Rawaj Description Indicateurs et Objectifs 2009 et 2012 Nbr de projets Nbr Commer çants Investis sement* (MMAD) Centrales d achat Incitation à la création de centrales d achats Actuel Objectif 2008/ Objectif

26 Score card du plan Rawaj Des chantiers prioritaires déclinés en indicateurs et en objectifs Description Indicateurs et Objectifs 2009 et 2012 Accompag nement des champions nationaux Appui aux champions nationaux dans la normalisation de leurs concepts et le développement de leurs réseaux au niveau national et international Actuel Objectif 2008/2009 Objectif 2012 Champions nationaux Investissemen t* (MMAD) (*) contribution du fonds rawaj

27 core card du plan Rawaj Cadre légal et juridique Dispositif législatif et réglementaire Réforme de la loi sur le bail commercial Réforme du livre cinq du code de commerce relatif aux entreprises en difficultés Loi sur la protection du consommateur Réforme du cadre juridique régissant les marchés de gros Réforme du code électoral des CCIS Réforme du statut des CCIS Réforme du cadre juridique sur les instruments de mesure Loi sur la sécurité des produits et services industriels Promulgation à l horizon 2012

28 ETAT D AVANCEMENT Fonds de développement du secteur du Commerce et de la Distribution : dotation du fonds : 100 MMAD au titre de 2008 et 200 MMAD/an sur la période 2009 à Signature de la convention avec les représentants des commerçants définissant les modalités pour bénéficier de l appui du fonds Rawaj Référentiel national et master plan des Zones d Activité Commerciales : lancement de l étude programmée en Marchés de Gros des fruits et légumes: réalisation du schéma directeur des marchés de gros des fruits et légumes et modélisation de leur mode optimal de fonctionnement : lancement en Plans régionaux de développement du commerce : Régions programmées pour 2008, Benimellal, la région du GHARB, Settat, Tétouan-Martil et la Région de l Oriental. Zones d Activités Commerciales : Identification au niveau de Casablanca, Meknes, Oujda et Fes.

29 Ministère de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies MERCI 29

30 Exemple: Circuit de distribution produits frais Producteur national!! Transaction hors marché de gros!! Intermédiaire Monopole des collectivités locales Marché de gros / viande, poissons... Intermédiaire Centrale d achats Plateforme de distribution 6% * 44% * 50% GMS Détaillant indépendant souks consommateur Légende : Maillons exposés à la spéculation Retour

31 Référentiel national Etude des comportements et besoins des consommateurs Types de produits et services Textile et Cuir Alimentaire électroménager ameublement Etc. Profils de consommateurs / région A B C D E Quel niveau d adéquation de l offre sur le segment? Disponibilité Accessibilité Qualité/sécurité Potentiels d amélioration Opportunités économiques Retour Projets Projets Structurants Structurants Projets Projets Structurants Structurants

32 Des enjeux mondiaux sans précédent (cas français) Au niveau mondial (à l exclusion des achats des voyages) les ventes au détail en ligne s élèvent à 174,5 milliards de dollars pour l année 2007 En France la croissance se poursuit à un rythme soutenu Plus de 16 milliards d euros dépensés sur le Net 20 millions de cyber-acheteurs Près de sites marchands actifs 32

33 Des enjeux mondiaux sans précédent (cas français) 33

34 Des enjeux mondiaux sans précédent (cas français) Au niveau mondial les prévisions des ventes au détail en ligne sont appelées à croître à 204 milliards de dollars à

35 Nos axes prioritaires de développement 1. Favoriser la dématérialisation des procédures de commande et de paiement 2. Accélérer la modernisation des achats du secteur public 3. Favoriser les investissements technologiques de développement des sites d e-commerce Retour

Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie. Plan de développement du secteur commercial

Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie. Plan de développement du secteur commercial Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie Plan de développement du secteur commercial 1 Vision de développement harmonieuse et cohérente Droits de l homme Droits de la

Plus en détail

Plan de développement du secteur commercial Rawaj vision 2020

Plan de développement du secteur commercial Rawaj vision 2020 Plan de développement du secteur commercial Rawaj vision 2020 Objectifs : Améliorer les conditions d approvisionnement du citoyen marocain Améliorer le niveau de vie des commerçants Augmenter la contribution

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce 7 mars 203 Mehdi KETTANI Vice-président de la Commission R&D, e-entreprise et relation avec l Université Commission

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL MARQUE PARC NATUREL REGIONAL La présente fiche traite du cas concret du PNR du Morvan. C est un exemple méthodologique transférable à d autres territoires pour l éligibilité du processus de marquage «Parc

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue

Plus en détail

LABEL E-THIQ@ DES SITES WEB MARCHANDS

LABEL E-THIQ@ DES SITES WEB MARCHANDS LABEL E-THIQ@ DES SITES WEB MARCHANDS Atelier - Journées Nationales du consommateur «Le cadre juridique et réglementaire du e-commerce et le positionnement du Label e-thiq@» Mercredi 14 mars 2012 à l OMPIC,

Plus en détail

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTEXTE GÉNERAL L optimisation de la logistique des flux de matériaux de construction est une

Plus en détail

Naissance d une banque leader

Naissance d une banque leader Programme Attijariwafa - Universités Naissance d une banque leader Acteur clé du développement économique marocain et une vocation régionale certaine 2006 Une nouvelle ambition, une nouvelle stratégie

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Un projet financé par l Union Européenne Réunion de Travail des Coordonnateurs du SBA et des Conseillers

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

16 Mars 2009. www.casainvest.ma

16 Mars 2009. www.casainvest.ma Bilan du Centre Régional d Investissement Conférence de Presse 16 Mars 2009 Plan de la présentation 1. Bilan des 6 ans du C.R.I du Grand Casablanca 2. Zoom sur le bilan 2008 3. Rappel des enjeux économiques

Plus en détail

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement PRESIDENCE DU FASO BURKINA FASO = = = = = = = Unité Progrès Justice Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement Recommandations de la Première Session du CPI 5 6 Novembre 2009 0 SYNTHESE

Plus en détail

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle Transfert technologique et Propriété Intellectuelle -Maroc - Alger, 29 Janvier 2013 INTRODUCTION Écosystème de l innovation Stratégie Objectifs - Moyens Gouvernance Transfert de technologie Propriété Intellectuelle

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

Introduction. Avantages comparatifs de l Algérie. Encouragement à l investissement. Nouvelles règles applicables aux IDE

Introduction. Avantages comparatifs de l Algérie. Encouragement à l investissement. Nouvelles règles applicables aux IDE Introduction Avantages comparatifs de l Algérie Encouragement à l investissement Nouvelles règles applicables aux IDE Présentation de l A.N.D.I Créée dans le cadre des réformes de première génération engagées

Plus en détail

Politique de développement du secteur privé au Mali

Politique de développement du secteur privé au Mali Politique de développement du secteur privé au Mali Les reformes entreprises par l Etat malien au niveau macro-économique ont été accompagnées d un d appui au renforcement du secteur privé. Le Mali a consacré

Plus en détail

PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ

PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ Workshop «Concentrated Solar Power : local manufacturing and job creation potential in Morocco» 2 juin 2011, Skhirat PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Dialogue économique avec les Conseillers Économiques près des Ambassades des pays partenaires et les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux 1 SOMMAIRE I RENFORCEMENT

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT Titre du projet «Appui à la mise en œuvre de la stratégie

Plus en détail

Les chantiers de Maroc Numeric 2013 et le commerce électronique

Les chantiers de Maroc Numeric 2013 et le commerce électronique Les chantiers de Maroc Numeric 2013 et le commerce électronique RDV e-commerce 06 mars 2013, Technopark Casablanca Noureddine LASFAR Chef de Service de Développement de la Confiance Numérique Direction

Plus en détail

DOMAINES D EXPERTISE

DOMAINES D EXPERTISE DOMAINES D EXPERTISE Banque & Finance Président du Directoire de Wafa Immobilier : - Domaines de compétence : financement des crédits immobiliers acquéreurs, financement de la promotion immobilière, expertises

Plus en détail

Fiche descriptive de la filière Génie Industriel ENSAK

Fiche descriptive de la filière Génie Industriel ENSAK Fiche descriptive de la filière Génie Industriel ENSAK Plan 1. MOTIVATIONS POUR LA FILIÈRE GÉNIE INDUSTRIEL 2. IDENTIFICATION DE LA FORMATION 3. OBJECTIFS DE LA FORMATION 4. DÉBOUCHÉS ET DE LA FORMATION

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

La structure du capital des entreprises marocaines côtées en bourse

La structure du capital des entreprises marocaines côtées en bourse LISTE DES THESES ENREGISTREES AU CEDOC Formation Doctorale : Sciences de gestion Sujet de thèse L analyse technique en tant qu outil d anticipation des crises boursières : Entre réalité et surréalisme

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

en matière d agro-développement

en matière d agro-développement 10, Rue Aknoul Casablanca Maroc mounib22@yahoo.fr 212 661 71 34 81 Thierry.moniquet@gmail.com 212 651 60 61 93 La politique i des Agropoles au Maroc en matière d agro-développement Vision des synergies

Plus en détail

«LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE»

«LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE» «LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE» I. Introduction II. Définitions des notions clés III. Optimisation des régies financières IV. Conclusion INTRODUCTION

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E Une plateforme industrielle intégrée de nouvelle génération pour renforcer l attraction régionale de Nouaceur Sommaire 1. Lancement par Sa Majesté le Roi de la plateforme industrielle intégrée de nouvelle

Plus en détail

Marché financier du Maroc Bilan et perspectives. Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009

Marché financier du Maroc Bilan et perspectives. Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009 Marché financier du Maroc Bilan et perspectives Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009 Plan de la présentation 1. Historique 2. Aperçu du marché en chiffres 3. Bilan de la réforme 4. Principaux

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El Hassane BENMOUSSA, Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle

Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El Hassane BENMOUSSA, Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle Séminaire organisé par la Banque Européenne d Investissement les 18 et 19 Novembre 2008 sur le thème: Adaptation des compétences aux besoins du marché Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU UNE NOUVELLE VISION POUR DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU Tendances du e-commerce dans le Monde E-Commerce en Tunisie Nouvelle Stratégie de Développement du E- commerce en Tunisie

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

INSTRUMENTS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION

INSTRUMENTS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION Les Rencontres PACEIM INSTRUMENTS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION Marseille, 14 avril 2014 Abdelkrim Zemmita Chef du Service Coordination des Programmes de Financement de l Innovation DTAIRD - MICIEN Stratégie

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Agenda 1 Introduction 2 Les enjeux métiers 3 La solution fonctionnelle et technique 4 L approche marché 5 Les références 01 Présentation myconstruction@augustareeves.fr

Plus en détail

«Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes»

«Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes» «Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes» M. Marwane MANSOURI Chef de la Division des Etudes et de l Information Direction des Investissements Paris, le 29 octobre

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES --------- CABINET REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ------------ Union-Discipline- Travail TRIBUNE DU GEPCI ------- THÈME : QUELLE RELANCE ECONOMIQUE APRES L ATTEINTE

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Conseil National du Commerce Extérieur La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Anticiper Partager Agir 2000 www.cnce.org.ma Sommaire INTRODUCTION 1. LE NOUVEAU CONTEXTE

Plus en détail

ORGANISATION DU GROUPE BARID AL MAGHRIB

ORGANISATION DU GROUPE BARID AL MAGHRIB ORGANISATION DU GROUPE BARID AL MAGHRIB Filiale 66% BAM EMS Chronopost International Direction Générale Filiale 100% BAM Al Barid Bank Direction Capital Humain Direction Audit, Inspection et Risques Direction

Plus en détail

Nouvelle organisation : Organigramme cible

Nouvelle organisation : Organigramme cible Nouvelle organisation : Organigramme cible DIRECTION GENERALE Direction Rattachée DIRECTION CONTRÔLE GENERAL DIRECTION RSE & CONFORMITE DRECTION INTERNATIONAL & COOPERATION DIRECTION REGLEMENTATION & RELATIONS

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

de l Université Hassan II Mohammedia Casablanca (UH2MC)

de l Université Hassan II Mohammedia Casablanca (UH2MC) ROYAUME DU MAROC Ministère de l Éducation Nationale, de l'enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique PROJET DE DEVELOPPEMENT de l Université Hassan II Mohammedia

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 La franche-comté, une région grande par ses talents Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 PRÉFET DE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE,

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

Questions. Jean DAMIENS / Florent LEBAUPAIN

Questions. Jean DAMIENS / Florent LEBAUPAIN Introduction : L ASLOG et activités Les secteurs d activité de la Communauté Supply Chain Les différents Métiers de l encadrement du Transport et de la Logistique Une proposition d approche Des réflexions

Plus en détail

L expérience des Hommes

L expérience des Hommes L expérience des Hommes audia est un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes, fort d une équipe qualifiée et experte installée au Maroc à Casablanca. Notre cabinet vous apportera l

Plus en détail

Le Plan Maroc Vert CONTINUITÉS ET RUPTURES

Le Plan Maroc Vert CONTINUITÉS ET RUPTURES Le Plan Maroc Vert CONTINUITÉS ET RUPTURES Hassan Benabderrazik Paris, 17-19 décembre 2009 (séminaire IPEMED-CIHEAM «La sécurité alimentaire en Méditerranée») Les points traités I. Le Plan Maroc Vert :

Plus en détail

POLITIQUE DE PROMOTION DES INVESTISSEMENTS EN ALGERIE.

POLITIQUE DE PROMOTION DES INVESTISSEMENTS EN ALGERIE. République Algérienne Démocratique D et Populaire Ministère de l Industrie l et de la Promotion des Investissements 89 ème Edition du Comptoir Suisse de Lausanne, Forum Economique. -------------------------

Plus en détail

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires Fiche presse Jeudi 14 avril 2016 Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires La feuille de route partagée entre l État et la Région pour le développement économique, l emploi

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

MEDZ partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables

MEDZ partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables Le 16 avril 2013 partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables De gauche à droite : M. Mohamed Fikrat, Président de la Commission de la CGEM «Investissements,

Plus en détail

CAPITAL INVESTISSEMENT

CAPITAL INVESTISSEMENT Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion CAPITAL INVESTISSEMENT FINANCEMENT DE PROJETS DE CREATION D ENTREPRISE AU MAROC Paris 23 mai 2006 Amine Benhalima Le Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion, une institution

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 «Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 Présentation Par Mr Kamel BELKAHIA ral du Pôle de Compétitivit titivité de Bizerte Président Directeur

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Le programme d appui de l Union européenne pour la région de la PEV-Sud EUROPEAID/133918/C/SER/MULTI Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Séminaire National

Plus en détail

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso UNE EXPERIENCE D APPUI AUX PME/PMI AU BURKINA FASO M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso 1 Le Burkina Faso PME/PMI - Burkina Faso 3 Le Burkina

Plus en détail

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Royaume du Maroc Ministère de l Equipement et du Transport Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Younes TAZI Directeur Général de l Barcelone,

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES COMME CADRE DE L INTEGRITE Expérience de l ONEE-Branche Eau DAO 1 Mostafa ETTOURKI Direction Audit et Organisation

Plus en détail

PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE

PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE GUIDE DE LECTURE VAE PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE 1 OUTIL D AIDE A LA DESCRIPTION DES ACTIVITES EN VUE DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE (VAE) DE LA PARTIE COMMUNE DU BREVET D ETAT

Plus en détail

Forum des investisseurs privés

Forum des investisseurs privés Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Immobilier au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue de Friedland

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Rôle de l économie verte dans l émergence de la Côte d Ivoire à l horizon 2020. - Orientation générale -

Rôle de l économie verte dans l émergence de la Côte d Ivoire à l horizon 2020. - Orientation générale - COMITE DE CONCERTATION ETAT/SECTEUR PRIVE REUNION DES POINTS FOCAUX Rôle de l économie verte dans l émergence de la Côte d Ivoire à l horizon 2020 - Orientation générale - DIRECTION DE L ECONOMIE VERTE

Plus en détail

Rendez vous e-commerce 2013

Rendez vous e-commerce 2013 Rendez vous e-commerce 2013 Présentation du label e-thiq@ Mehdi Rafi Membre de la commission Net Economie de l APEBI Membre du comité de veille du label e-thiq@ Le: 06 Mars 2013 Sommaire Pourquoi e-thiq@?

Plus en détail

La confiance au cœur de nos identités. PRéSENTATION CORPORATE

La confiance au cœur de nos identités. PRéSENTATION CORPORATE La confiance au cœur de nos identités PRéSENTATION CORPORATE 2013 2 La confiance au cœur de nos identités écosystème DE L IMPRIMERIE NATIONALE Face aux mutations numériques, l Imprimerie Nationale accompagne

Plus en détail

REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE

REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE Principaux axes De développement et modernisation Du Marché Financier en Algérie présenté par Monsieur ismail Noureddine, président de la COSOB PRINCIPALES REALISATIONS

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER.

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER. Journée de restitution des Travaux relatifs a la Reforme du Marché Financier Intervention du Directeur National du Projet de la Reforme du Marché Financier en Algérie Messieurs les ministres, les PDG des

Plus en détail

Présenté par : Monsieur: ABDELKADER JDIA Directeur Régional du HCP, Meknès.

Présenté par : Monsieur: ABDELKADER JDIA Directeur Régional du HCP, Meknès. DIRECTION REGIONALE DE MEKNES Présenté par : Monsieur: ABDELKADER JDIA Directeur Régional du HCP, Meknès. 1 Introduction Présentation Acteurs du système d information statistique régional du HCP Sources

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- LA COMMISSION ------------ PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA Page 1 sur 15 SOMMAIRE

Plus en détail