économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt"

Transcription

1 DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide reprise que l économie canadienne a connu en première moitié de, l activité a nettement ralenti. Cette tendance se poursuivra-t-elle en 211? Dans cette lettre, nous allons examiner ce que les experts en pensent en analysant les données de la plus récente publication du Consensus Forecasts, qui regroupe les prévisions recueillies auprès des économistes d une quinzaine d institutions canadiennes. D entrée de jeu on peut dire que les prévisionnistes semblent avoir consulté la même boule de cristal! En effet, les perspectives pour l économie canadienne en 211 se ressemblent : sur seize prévisions de la croissance du PIB réel, treize se situent entre 1,9 % et 2,5 %. La moyenne du consensus est de 2,3 % ce qui, compte tenu du fait que la croissance anticipée pour l année en cours est de 2,9 %, indique un ralentissement. Ce ralentissement s explique essentiellement par ce qui se passe au sud de notre frontière : l économie américaine peine à se rétablir de la récession et cela se répercute sur notre économie. Le graphique ci-joint montre à quel point les croissances économiques évoluent en tandem au Canada et aux États-Unis. Il faut cependant noter qu au-delà de ces chiffres, le fait est que dans l ensemble, les conditions économiques sont bien meilleures au Canada qu aux États-Unis : le marché du travail canadien a complètement récupéré les pertes subies pendant la récession, ce qui est loin d être le cas aux États-Unis ; le secteur du logement vient d amorcer un recul, mais il est principalement lié à l évolution de la démographie et n a rien de comparable avec l effondrement de l immobilier chez nos Cela dit, les États-Unis restent notre principal partenaire commercial, de sorte que la faiblesse de leur économie contribuera à freiner la nôtre en 211, d autant plus que l on prévoit que le dollar canadien restera fort, autour de la parité. En conséquence, le taux de chômage diminuera peu au Canada, passant d une moyenne annuelle de 8, % en à 7,7 % l an prochain. En raison de la faible création d emplois et sous l effet du ralentissement dans le secteur du logement, la croissance de la consommation ralentira, de 3,4 % en, à 2,7 % en 211. La Banque du Canada a stoppé la hausse du taux directeur dès que des signes de ralentisse- Canada > La croissance ralentit. > L emploi fait du surplace. > Baisse dans le logement. > > Consommation vigoureuse. États-unis > L emploi progresse. > > Production manufacturière en expansion. Les taux d'intérêt Pétrole et dollar canadien Conditions du crédit Indicateurs clés La lettre économique mensuelle de BDC est produite par le service Stratégie et gestion du risque d entreprise. Elle s appuie sur des données économiques provenant de diverses sources publiques. Le lecteur est l unique responsable de l usage qu il fait de ces informations. Banque de développement du Canada INFO BDC bdc.ca bdc.ca

2 ment se sont manifestés et les prévisionnistes ne voient pas de remontée du taux avant le milieu de l année prochaine. démarquera pas beaucoup de. L économie canadienne devrait progresser à un rythme un peu plus lent, mais continuera à remonter la pente, se remettant lentement des lui a succédé. Ce scénario suppose une croissance relativement modeste aux États-Unis en 211, sous l hypothèse que le secteur immobilier n arrivera pas à retrouver un rythme de croissance normal avant plusieurs mois. Si le marché immobilier se rétablissait plus rapidement que prévu, l activité économique pourrait être plus forte qu anticipée aux États-Unis et, par conséquent, au Canada. Croissance du PIB réel au Canada et aux États-Unis % États-Unis Canada Prévisions États-Unis Prévisions Canada 28 Source : Statistique Canada & Consensus Forecast CANADA À première vue, les indicateurs les plus récents donnent à penser que l activité économique bat de l aile au Canada : la croissance de la production faiblit, l emploi stagne et les mises en chantier reculent. Cependant, si la faiblesse de l économie américaine freine effectivement notre croissance, la demande intérieure reste quant à elle vigoureuse, tant au niveau de la consommation que de l investissement. Les entreprises de l équipement importé, ce qui devrait se traduire à long terme par une amélioration de la productivité. à temps plein progresse. Bref, le portrait n est pas aussi sombre qu il en a l air. La croissance ralentit de nouveau au troisième trimestre La croissance du PIB réel, qui avait baissé de 5,6 % à 2,3 % du premier au deuxième trimestre, a de nouveau ralentit pour s établir à 1, % au troisième trimestre. La faiblesse tations ont reculé, alors que les importations continuaient à croître. Les résultats du troisième trimestre ne sont toutefois pas aussi décevants qu ils en ont l air à première vue. La demande intérieure a enregistré une solide croissance de 3,8 %, en dépit du recul de l investissement en logement qui était largement prévu compte tenu du ralentissement observé dans ce secteur au cours des derniers mois. Mais la meilleure nouvelle concerne l investissement privé, qui a non seulement augmenté pour un troisième trimestre consécutif, mais dont la croissance s est accélérée. La hausse des importations, qui a freiné la croissance du PIB réel, s explique d ailleurs principalement par celles des machines et du matériel. 2, variation trimestrielle en % 1,5 1,,5, -,5-1, -1,5-2, -2, Produit intérieur brut réel aux prix du marché Source : Statistique Canada L emploi fait du surplace resté pratiquement inchangé en octobre : la création de 3 postes a partiellement contrebalancé la perte de 6 6 emplois enregistrée le mois précédent. Si, au total, l emploi a peu progressé au cours des derniers mois, une analyse plus poussée des données révèle toutefois une amélioration du marché du travail au niveau de sa composition : l emploi a temps plein s est accru de 164 au cours des trois derniers mois, alors que le travail à temps partiel diminuait de durant cette période. Le taux de chômage, qui oscille autour de 8, % depuis le mois de juillet, s est établi à 7,9 % en octobre. Il faudrait une remontée plus solide de l emploi au cours des prochains mois pour que le taux de chômage revienne au niveau où il se situait avant la récession.

3 Le marché de l habitation poursuit sa tendance à la baisse Le nombre de mises en chantier s est fortement replié, passant de 185 unités en septembre à en octobre. Les mises en chantier dans les centres urbains ont diminué de 8 % dans le secteur des maisons individuelles et de 15 % dans celui des logements collectifs. Ces résultats sont conformes aux prévisions de la Société canadienne d hypothèques et de logement selon lesquelles le nombre de mises en chantier devrait s établir à une production moyenne de unités en. Par ailleurs, les ventes de maisons existantes en octobre, de sorte que le marché de la revente revient peu à peu à la normale. L Association canadienne de l immeuble prévoit une stabilisation du marché de la revente après les que des baisses des ventes de 5 % en et de 9 % en 211. Vente résidentielles* au Canada janv. févr. mars avril mai juin juil. août sept. oct. Moyenne 26- *Données désaisonnalisées à un taux annualisé Source : Association canadienne de l immeuble La balance commerciale se détériore de nouveau Les exportations ont diminué de 1,7 % en septembre alors que les importations augmentaient de 1,2 %, de sorte que accru, passant de 1,5 milliard à 2,5 milliards de dollars, se rapprochant ainsi du niveau record de 2,7 milliards enregistré en juillet. Les exportations de produits de l automobile, qui avaient repris une tendance à la hausse entre juin Les résultats au chapitre des exportations ne sont pas très encourageants, mais heureusement les nouvelles sont bonnes en ce qui concerne les importations de machines et d équipement qui ont progressé pour un huitième mois consécutif tent de la vigueur du huard pour améliorer leur productivité. Les consommateurs sont au rendez-vous Les ventes au détail ont de nouveau augmenté en septembre, de,6 % en valeur et de,4 % en volume, poursuivant la tendance à la hausse amorcée depuis le début de. L augmentation la plus marquée a été enregistrée chez les marchands de véhicules et de pièces automobiles, qui ont vu leurs ventes augmenter pour le quatrième mois de suite. Les ventes des magasins de meubles et d accessoires ont progressé durant le mois, mais elles restent inférieures au niveau où elle se situaient il y a un an, tout comme celles des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage, des résultats qui s expliquent sans doute par le ralentissement de l activité dans le secteur du logement. En revanche, les magasins de vêtements et d accessoires vestimentaires ont vu leurs ventes augmenter substantiellement au cours des douze derniers mois. ÉTATS-UNIS L activité économique continue à progresser, comme en témoignent la remontée ininterrompue de l emploi dans le secteur privé depuis le début de l année et l expansion continue de la production manufacturière au cours de la même période, mais le secteur du logement freine excessivement la croissance. Le stock de maisons invendues sur le marché américain recule, mais si lentement et il est d une telle ampleur qu on n entrevoit pas d amélioration durable dans le secteur de l habitation avant plusieurs mois. sine qua non à une reprise économique solide. La croissance du PIB réel est révisée à la hausse Le PIB réel a augmenté de 2,5 % au troisième trimestre, selon les dernières estimations du Bureau of Economic Analysis, alors que les données préliminaires indiquaient une croissance de 2, %. Les dépenses de consommation, les dépenses gouvernementales ainsi que les exportations ont été révisées à la hausse. L emploi continue à progresser L emploi non agricole a augmenté de 151 en octobre, alors que le taux de chômage est resté inchangé à 9,6 %. Le secteur privé a enregistré une augmentation de 159 postes, qui porte la création d emploi à 1,1 million dans ce secteur depuis décembre. Rappelons toutefois qu il s est perdu plus de 8 millions d emplois dans le secteur privé depuis janvier 28 et qu il s agit donc d une faible remontée. Les données d octobre sont néanmoins encourageantes, car l emploi dans le secteur privé n a cessé de croître depuis le début de l année. Le taux de chômage reste cependant élevé et la Réserve fédérale anticipe qu il sera encore supérieur à 9 % au dernier trimestre de 211.

4 Le marché du logement n est pas sorti du bois de mises en chantier a repris en octobre la tendance à la baisse observée depuis l échéance du programme gouverne- Le nombre de maisons individuelles mises en chantier a reculé de 1,1 % et celui des logements multiples de 47,5 %. De même, après deux mois de croissance vigoureuse, les ventes de maisons existantes ont diminué de 2,2 % en octobre. Le stock de maisons à vendre continue à baisser, mais il demeure élevé, équivalant à une offre de 1,5 mois au rythme actuel des ventes. Il semblerait que le moratoire sur les saisies de maisons entraverait une partie des transactions LES TAUX D INTÉRÊT L écart entre les taux directeurs canadiens et américains devrait rester inchangé jusqu au milieu de 211 Depuis la parution de la Lettre économique de novembre, aucune réunion du comité de politique monétaire n était prévue au calendrier de la Banque du Canada et de la Réserve fédérale, de sorte que les taux directeurs des deux banques centrales sont demeurés inchangés. L écart entre les taux directeurs devrait rester stable au moins jusqu au milieu immobilières et retarderait la reprise. L Association nationale des courtiers immobiliers américains continue à penser que le marché du logement reprendra de la vigueur au fur et à mesure que le marché du travail s améliorera. Le secteur manufacturier prend de l expansion L indice des directeurs d achat dans le secteur manufacturier (ISM) est demeuré pratiquement inchangé en octobre, s établissant à 56,6 % comparativement à 56,9 % en septembre. L ISM indique une expansion de l activité dans le secteur manufacturier depuis maintenant 16 mois et le niveau élevé de l indice des nouvelles commandes en octobre est de bon augure pour la croissance à venir. de 211. La Réserve fédérale a annoncé son intention de stimuler l économie américaine en rachetant pour plusieurs milliards de dollars d obligations gouvernementales devrait garder le taux directeur inchangé d ici là. La Banque du Canada, qui avait relevé son taux directeur de,25 % à 1 % entre le 1er juin et le 8 septembre, a pour sa part stoppé la hausse quand des signes de ralentissement économiques sont apparus, et les prévisionnistes n anticipent pas de nouvelle remontée la mi-211. PÉTROLE ET DOLLAR CANADIEN Le prix du pétrole reste stable et le dollar canadien s apprécie Le prix du pétrole brut a augmenté, passant de 81,6 dollar É.-U. en octobre à 84,1 dollar É.-U. en novembre (moyennes mensuelles). La tendance à la hausse observée depuis le début de devrait se poursuivre à la faveur des bonnes perspectives de croissance des pays émergents. Par ailleurs, après s être apprécié en octobre vis-à-vis du dollar américain quand la Réserve fédérale a annoncé son l intention d augmenter l offre de monnaie dans les mois à venir pour stimuler le crédit, le huard est demeuré stable en novembre, autour de 98 cents É.-U. L augmentation anticipée du prix du pétrole et l expansion monétaire aux États-Unis devraient soutenir la valeur du dollar canadien dans les mois à venir : selon le Consensus, Prix du pétrole brut et taux de change Canada États-Unis Taux de change Canada É.-U. (gauche) Prix du pétrole brut (droite) Source : IHS Global Insight

5 CONFIANCE DES PME > L indice du Baromètre des affaires de la FCEI a reculé de 66,9 en octobre à 64, en novembre. L augmentation enregistrée en octobre n a pas duré, l indice a déjà repris la tendance à la baisse observée depuis le sommet de 67,4 atteint en mai. > L indice du secteur de la construction, qui avait enregistré une hausse étonnante de plus de 1 points en octobre, a reculé en novembre. À 55,4, c est le secteur où l optimisme est le plus faible, ce qui est normal compte tenu des faibles perspectives de croissance dans ce secteur. > meilleur résultat, avec un indice de 7,2. Parallèlement, c est en Alberta que les chefs d entreprise sont les plus optimistes. > Au chapitre des bonnes nouvelles, on note que les intentions d investissement au cours des 3 ou 4 prochains mois continuent à augmenter, en particulier les investissements en technologie de l information et des communications. CONDITIONS DU CRÉDIT AUX ENTREPRISES L ensemble des crédits aux entreprises a crû de 2, % en octobre par rapport au même mois l an passé. Le crédit consenti aux entreprises par les banques à charte était encore inférieur au niveau où il se situait en octobre, mais il a progressivement augmenté depuis le début de l année, de sorte que la croissance annuelle est passée de -15 % en janvier, à -6 % en octobre. Le crédit à long terme obtenu par l émission d obligations a augmenté de 8,5 % et celui résultant de l émission d actions a crû de 6,4 %. Crédit aux entreprises % Total du crédit aux entreprises Crédit aux entreprises consenti par les banques à charte Source : Banque du Canada INDICATEURS CLÉS CANADA Indicateurs clés Canada Passé Dernier Prévision PIB réel (% croissance) Production industrielle (% croissance) Sep Prix des produits industriels (% croissance) Construction non-résidentielle (% croissance) Prix à la consommation (% croissance) Conditions de crédit (Banque du Canada*) et taux de croissance trimestriel à taux annuel.

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité

La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité février 1 La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité La chute de la construction neuve et des ventes de propriétés existantes semble maintenant terminée au Québec. Le repli de,3 % des

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale L année 2015, qui s'est amorcée deux semaines auparavant, s avère déjà mouvementée. Le pétrole a poursuivi sa chute brusque

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

Commerce de détail. Bilan 2013 et perspectives 2014

Commerce de détail. Bilan 2013 et perspectives 2014 Commerce de détail Bilan 2013 et perspectives 2014 Sections de l étude Section 1 Portrait macro-économique du et du Section 2 Le secteur du commerce de détail en 2013 Section 3 Le profil du consommateur

Plus en détail

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE ENQUÊTES DE CONJONCTURE 115 moyenne de long terme = 100 3.00 58 110 variation sur un an en % 2.50 56 105 100 95 PIB (échelle de droite) 2.00

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Desjardins, Capital régional et coopératif Ouest de Montréal 16 septembre 2015 Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Jimmy Jean Économiste principal Mouvement Desjardins

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT.

ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT. ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT. LE MARCHÉ DES TERRAINS ET DE LA COPROPRIÉTÉ SE REFROIDIRA-T-IL EN 2013 OU L INTÉRÊT SE MAINTIENDRA-T-IL SOMMET IMMOBILIER DE MONTRÉAL 4 avril 2013 QUELQUES GRANDS TITRES DES

Plus en détail

REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS. flambée des titres technologiques à la fin des années 1990, le nombre dollars américains). 1.00. 3 mois 1 an 0.

REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS. flambée des titres technologiques à la fin des années 1990, le nombre dollars américains). 1.00. 3 mois 1 an 0. REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS Au 30 juin, les marchés boursiers mondiaux ont inscrit des gains pour un Aux États-Unis, la création d emploi a fait un bond et le taux de chômage quatrième trimestre d affilée.

Plus en détail

BDC ET LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE Mai 2012

BDC ET LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE Mai 2012 BDC ET LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE Mai 2012 1 BDC a aidé les entreprises canadiennes à surmonter la crise financière FCCG LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE (PAE) ET BDC PCE PAE CR Programme de crédit aux entreprises

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS 2012 Indice BDC de la nouvelle activité entrepreneuriale PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS Résumé --------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

La baisse surprise des taux directeurs entraîne les taux de détail à la baisse

La baisse surprise des taux directeurs entraîne les taux de détail à la baisse février La baisse surprise des taux directeurs entraîne les taux de détail à la baisse Faits saillants L année a débuté dans un environnement difficile, favorisant de nouvelles baisses des taux d intérêt.

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

L Allemagne et la France comparaison économique 20 Mai 2009

L Allemagne et la France comparaison économique 20 Mai 2009 Helaba Recherche L et la comparaison économique Mai 9 Auteur : Dr. Stefan Mütze Tél. : +9 () 69/9-8 research@helaba.de Rédaction: Dr. Gertrud R. Traud Chef économiste/ Direction de la recherche Landesbank

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Commerce électronique et impact économique

Commerce électronique et impact économique Commerce électronique et impact économique 11 juin 2015 En collaboration avec : Croissance des ventes au détail La valeur des ventes au détail 2013 (en milliards) 2014 (en milliards) Total des ventes au

Plus en détail

Un leadership fort. Un Canada meilleur.

Un leadership fort. Un Canada meilleur. Un leadership fort. Un Canada meilleur. Énoncé économique Le 30 octobre 2007 Note préliminaire Dans la présente publication, les symboles suivants sont utilisés pour représenter des sommes d argent : M$

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Les marchés financiers sont déçus par certaines statistiques américaines

Les marchés financiers sont déçus par certaines statistiques américaines Les marchés financiers sont déçus par certaines statistiques américaines 2 octobre 2015 Faits saillants États-Unis : une autre décevante création d emplois. États-Unis : l ISM manufacturier s approche

Plus en détail

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement LA SITUATION ÉCONOMIQUE 2013 DANS L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL nvestissements logement démographie ise en chantier résidentielles permis de construction tourisme transport économie marché du travail de

Plus en détail

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE Cette étude fait le point sur l incidence que les évolutions récentes de taux d intérêt, dont elle rappelle l ampleur, ont pu avoir ou auront sur la

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

Groupement des Professions de Services

Groupement des Professions de Services Le baromètre économique des services en France Février 2015 Sommaire Editorial... p. 3 L indicateur avancé de l emploi... p. 4 dans les services Les embauches dans les services... p. 5 Le chiffre d affaires

Plus en détail

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario avril Situation financière des ménages au et en Au cours des cinq dernières années, les Études économiques ont publié quelques analyses approfondies sur l endettement des ménages au. Un diagnostic sur

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise»

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1 «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce souhaite familiariser les lecteurs du Merkur à l

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements. Perspectives du secteur

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements. Perspectives du secteur Principaux événements Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Alors que la demande canadienne pour les camions poids lourd a augmenté de 1 % entre janvier et juin depuis l année dernière,

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA

EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA COMMENTAIRE Services économiques TD 17 mars 215 EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA Faits saillants Parmi les nombreux facteurs pris en compte dans les perspectives d

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile Principal indicateur de la rentabilité du secteur Survol des tendances de l industrie : Automobile Principaux faits nouveaux En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont été fortes, soit 18

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. des marchés de l ancien L ENVIRONNEMENT DU MARCHÉ. Lettre de conjoncture - N 48. Avril 2007 +6.5 % DE HAUSSE

L OBSERVATOIRE. des marchés de l ancien L ENVIRONNEMENT DU MARCHÉ. Lettre de conjoncture - N 48. Avril 2007 +6.5 % DE HAUSSE L OBSERVATOIRE des marchés de l ancien Avril 2007 Lettre de conjoncture - N 48 E N B R E F +6.5 % DE HAUSSE DES PRIX DE L ANCIEN AU 1 ER TRIMESTRE 2007. Doucement, le rythme annuel de progression des prix

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2013 Le point sur la situation économique et financière du québec Automne 2013 NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

Page 1 of 6 Aussi dans ce numéro Le Mot de l'économiste fait relâche durant la période des vacances. De retour en septembre. Forte croissance des ventes résidentielles dans la région de Gatineau Les Canadiens

Plus en détail

La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle

La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle N 245, juin 2015 La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle I) Immobilier : un début d année sur les chapeaux de roues +39% au premier trimestre 2015 Au premier

Plus en détail

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Valorisation du bois Chaudière-Appalaches 11 février 215 Michel Vincent Ing.f., économiste Directeur services économiques

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE

TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE MAI 2007 CHAMPAGNE-ARDENNE Tendances régionales Mai 2007 1 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : AVRIL 2007 INDUSTRIE 30,3 % des effectifs

Plus en détail

Analyse statistique 1993 à 1998

Analyse statistique 1993 à 1998 Technologies de l information et des communications (TIC) Analyse statistique 1993 à 1998 Juillet 2000 Secteur du spectre, des technologies de l information et des télécommunications Industrie Canada VISITEZ

Plus en détail

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014 L Tableau de bord mensuel Juin 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 214 Vol. 11.2 7 juillet 214 L enquête menée cet été fait encore ressortir des signes encourageants en ce qui concerne les perspectives

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 juillet 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO MAI 2015 En mai 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

Focus: France. Grant Thornton International Business Report 2014

Focus: France. Grant Thornton International Business Report 2014 Focus: France Grant Thornton International Business Report 2014 Focus: France 300 Introduction entretiens menés auprès de chefs d entreprises Avec 66 millions d habitants et un PIB culminant à 2 600 milliards

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir?

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Club Notarial de Immobilier 28 mai 2015 Exposé de Denis Ferrand Les faits marquants de la conjoncture économique mondiale 2

Plus en détail

La meilleure tenue de l emploi aux États-Unis supporte la hausse des taux obligataires

La meilleure tenue de l emploi aux États-Unis supporte la hausse des taux obligataires 5 juin 2015 La meilleure tenue de l emploi aux États-Unis supporte la hausse des taux obligataires Faits saillants États-Unis : la croissance de l emploi revient sur une tendance plus forte. États-Unis

Plus en détail

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Analyse des résultats du questionnaire mensuel Les résultats présentés ici sont issus des réponses au questionnaire envoyé

Plus en détail

Secteur de la construction au Canada

Secteur de la construction au Canada PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux développements T2/214 214 Le PIB réel a atteint un sommet de 1 69 millions de dollars canadiens en novembre

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

La Banque nationale suisse surprend les marchés

La Banque nationale suisse surprend les marchés La Banque nationale suisse surprend les marchés 16 janvier 2015 Faits saillants États-Unis : baisse décevante des ventes au détail en décembre. États-Unis : les prix de l essence font diminuer l inflation,

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs?

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? En ces temps de crise économique et de crise des dettes souveraines (ou publiques), tous les hommes politiques de gauche comme de droite

Plus en détail

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire 9 janvier 1 Cycle de l immobilier résidentiel au Québec : bien différent de celui du Canada L an dernier, le marché de l habitation au pays a continué de défier à la hausse les pronostics tant au niveau

Plus en détail

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Table des matières En bref 1 Une stagnation des exportations au cours des années 2000 1 Un recul majeur sur le marché

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail