Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop."

Transcription

1 Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop. Document élaboré à partir de l étude Labosport (Janvier 2005) et du rapport de R. Everett (Septembre 2005). Résumé et traduction : Paul-Jacques TANVEZ Etudes et Projets. FRANCE GALOP SOL GAZON COURSES IRRIGATION ENTRETIEN L attention du lecteur de ce document est attirée sur le fait que le gazon et le sol sont des milieux biologiques vivants et changeants tandis que les observations (hormis sur les caractéristiques strictement physiques) reflètent son état à un instant donné

2 La qualité des pistes en gazon contribue à la qualité d un hippodrome. Dans ce cadre, il a été décidé de réaliser une expertise des pistes de courses en gazon de France Galop au cours de l année Rob Everett, Directeur du Département Construction au sein du STRI (Sports Turf Research Institute) a été mandaté pour réaliser cette étude. Fort d un savoir reconnu et de sa complète indépendance, il a parcouru chacun des hippodromes de France Galop pendant une demi-journée, accompagné du Chef d établissement. Par ailleurs, l ensemble des données relatives aux analyses de sols (physiques et chimiques) utilisées proviennent de l étude agronomique approfondie des différents sites, réalisée par le laboratoire Labosport en Janvier Ce document de synthèse reprend les principales observations et préconisations du rapport de R. EVERETT, appuyées sur l étude de LABOSPORT

3 1. Généralités Etude climatique Une comparaison des facteurs climatiques de Paris, Londres, Le Havre a été réalisée afin de pouvoir comparer ces données avec les hippodromes du sud de l Angleterre. Cette étude montre que : Les températures moyennes mensuelles sont généralement plus élevées à Paris qu à Londres (de 1 à 2 C). Les plus fortes évapotranspirations sont également observées en région Parisienne. Les besoins en eau des hippodromes parisiens sont donc plus importants. La période de pousse du gazon est plus importante à Paris qu à Londres, les températures propices à la pousse étant observées plus tôt dans l année. Par conséquent, les applications fertilisantes pourront être réalisées plus tôt dans la saison et pourront s avérer être légèrement plus élevées pour subvenir aux besoins plus importants de la plante. Les données concernant Deauville (précisément étudiées grâce aux données météorologiques du Havre) sont beaucoup plus semblables à celles de Londres, d où des pratiques de fertilisation et d irrigation comparables. 1.2 : Etude des Gazons Le couvert végétal des pistes en gazon des hippodromes est composé d un mélange d espèces dites communes et de Ray Grass. Les proportions de ces espèces peuvent varier sur chaque hippodrome, de façon importante. D une façon générale, les différentes espèces «tout venantes» sont majoritairement présentes à l exception des zones régulièrement sursemées où une forte quantité de Ray Grass a été introduite. Le couvert végétal présente une bonne densité, à l exception des zones courues, où le gazon est en réparation. Dans la période d observation, la hauteur de tonte est souvent comprise entre 10 et 15 cm à l exception de St Cloud où cette hauteur a été réduite pendant la période de pause des courses. Sur tous les hippodromes, le gazon montre une tendance à pousser à plat sur la surface du sol. La vraie longueur du gazon avoisine régulièrement 20 à 30 cm. La partie basse et blanche de la plante n est pas capable de mettre en œuvre une activité photosynthétique et ne contribue pas à la croissance et au développement de la plante. Cette couche de gazon, poussant à plat, peut avoir un impact sur les vitesses d infiltration de l eau. Elle peut également nuire à l efficacité de la surface drainante et diminuer l efficacité de l irrigation

4 L épaisseur de feutre n apparaît pas comme excessive (5 à 20 mm). L optimum de cette épaisseur se situe autour de 15 mm. Si le feutre est plus épais, une action doit être programmée pour réduire cet horizon (râteau ou scarificateur). La profondeur des racines est généralement bonne (10 cm). Cependant la présence de zones plus ou moins fortement compactées limite la profondeur de celles-ci. 1.3 : Etude chimique des sols et pratiques de fertilisation Les éléments majeurs de la nutrition de la plante sont l azote, l acide phosphorique et la potasse. Les niveaux de phosphate et de potassium sont bons. Les apports annuels totaux d azote sur les hippodromes varient de 100 à 210 unités. Le Ray Grass demande des applications annuelles comprises entre 130 et 200 unités dans des sols sableux. Dans la majorité des cas, des engrais à libération lente de type Floranid sont appliqués pour éviter une pousse rapide et irrégulière juste après les apports. En règle générale, chacun des apports ne dépasse pas 50 unités d azote. Cette stratégie évite également des pousses irrégulières. Cependant, les analyses chimiques montrent pour tous les hippodromes, à l exception de St Cloud, que les teneurs en azote de l horizon supérieur du sol sont élevées (jusqu à 0,74%). Les sols terreux devraient avoir une concentration en azote d environ 0,25%. Dans les sols construits à base de sable, selon des normes voisines de celles spécifiées par la USGA, ces teneurs sont moindres, souvent comprises entre 0,05% et 0,1%. Les quantités d azote disponibles pour le gazon changent constamment, en fonction des nombreux facteurs biochimiques qui interagissent dans le sol (ph, température, humidité et action microbienne ). Quand les sols sont humides et les températures hautes, l azote libéré dans le sol par les fertilisants à libération lente augmente. L azote total disponible pour la plante devient alors beaucoup plus important que les niveaux recommandés. Le résultat d une pousse rapide crée alors un gazon riche en sève et peu rigide, composé de racines de petites longueurs. Ce phénomène encourage la tendance d un gazon poussant à plat, plutôt qu un gazon fort et plus rigide au port droit. Cette tendance peut être accentuée avec l utilisation d équipements compressant le couvert végétal. Il a été noté que dans certains cas, le gazon pousse à plat à des endroits où passent les tracteurs équipés de pneus à basses pressions. Il est peu probable que les gazons assez faibles prennent, sur ces endroits, un port droit. La tendance, course après course, tend à une détérioration progressive du couvert végétal. Sur certains hippodromes, les applications fertilisantes ont été réduites à moins de 100 kg/ha par an pour encourager le développement plus fort et droit du gazon. Quand un gazon demande rapidement un besoin de croissance et de couleur, une légère application de fertilisants granulés de type agricole peut être mise en œuvre. En hiver, un produit composé de peu d azote et complété par un supplément de fer serait approprié pour encourager un couvert végétal plus fort avec une couleur adéquate

5 La période la plus favorable pour réduire les applications d azote se situe à la fin de l hiver ou en période automnale. En Angleterre, il est recommandé d utiliser des fertilisants enrobés à libération lente, qui libèrent les nutriments plus lentement à travers un enrobé semi-perméable pendant une période de 5 à 6 mois. Ce type d utilisation pourrait être envisagé, surtout pour les hippodromes présentant des sols plus sableux. On note également que les niveaux élevés d azote contenus dans le sol sont plus observables dans les horizons très superficiels que dans les horizons plus profonds. L abondance d azote dans l horizon de surface réduit la tendance du gazon à développer un système racinaire profond et résistant. 1.4 : Etude physique des sols L outil principal pour caractériser un sol est le triangle de texture. Dans le cadre de sols à vocation sportive, cet outil met en évidence la sensibilité au tassement d un sol. Auteuil Chantilly Deauville Longchamp Maisons-Laffitte St Cloud A l image des hippodromes anglais, les sols des hippodromes parisiens varient de façon importante. Des variations peuvent également exister à différents endroits sur un même site. Cela peut provoquer des conditions de courses différentes sur une piste et demande une surveillance particulière de management par le responsable des pistes

6 A partir des analyses produites par Labosport, on observe des sols plutôt sableux à Auteuil et St Cloud alors que celui de Maisons-Laffitte présente une très forte proportion d argiles et de limons. St Cloud a une forte teneur en sable, approximativement 86% mais ce sol présente des différences notables selon les zones de l hippodrome. A l opposé Auteuil, construit sur un profil artificiel, présente une meilleure uniformité. Les niveaux de percolation mesurés sur les différentes pistes montrent une large gamme de variations, particulièrement pour ceux présentant un niveau élevé d argiles. La percolation de l eau à travers les profils dépend de la taille des particules du sol, l eau circulant à travers les macro pores situés entre les particules du sol (cas des sols sableux) ou entre les fissures et les agrégats (sols à forte teneur en argiles et en limons). A Longchamp et à Maisons-Laffitte, les niveaux d infiltration sont plus dépendants de la structure et du degré de compaction du sol que de la taille des particules du sol. Le sol de Maisons-Laffitte présente les plus fortes teneurs en argiles et en limons de tous les hippodromes et représente le sol le plus difficile à entretenir. Le simple examen des sols ne montre pas de différences évidentes de conditions physiques des sols en surface. Cependant l étude des prélèvements met en évidence des variations dans le degré et la profondeur du sol compacté avec, dans de nombreux cas, un impact sur le développement racinaire du gazon. L observation visuelle des carottes de sol permet de constater que les zones compactées apparaissent principalement entre 8 et 15 cm. La compaction du sol est inévitable, résultant des courses et des opérations de maintenance de la piste, particulièrement quand la piste est humide. Elle réduit la taille des pores dans le sol, diminue la vitesse de percolation, et augmente le temps de ressuyage après des précipitations. Elle affecte également le développement racinaire du gazon et tend à favoriser le développement des espèces communes plutôt que le Ray Gras

7 2. Recommandations générales pour l entretien des pistes Tonte D une façon générale, une diminution des hauteurs de tonte serait à envisager (8 à 12 cm). Lorsque les conditions le permettent, il serait également intéressant de diminuer de façon plus importante les hauteurs de tonte (5 à 6 cm), soit pendant les mois d hiver, soit pendant les mois d été, afin de faciliter les réparations du couvert végétal Fertilisation Depuis quelques années, la tendance est à une diminution des quantités d azote apportées. Cette tendance doit se poursuivre en apportant une vigilance accrue aux apports d été et d automne Scarification Un programme de scarification pourrait être mis en place pour réduire la quantité de feutre quand celui-ci est supérieur à 2 cm. Cette opération permettra une croissance plus vigoureuse et droite du tapis végétal Aération L utilisation de vertidrain ou de tout autre appareil similaire constitue une bonne pratique à mettre en œuvre, quand les conditions d humidité du sol sont satisfaisantes pour permettre la pénétration des louchets dans le sol. Les sols à forte teneur en argile et présentant des faibles niveaux d infiltration peuvent devenir saturés en eau après de fortes précipitations dans les zones verti-drainées. Une période de repos et de remise en place du sol doit être observée avant les courses. A noter d autres types d équipements d aération comme le Earth Quake Tremor ou le BLEC Groundbreaker, qui peuvent être utilisés avec succès dans les zones les plus compactées. Ces machines réduisent ces phénomènes de compaction grâce à des couteaux ou pointes rotatifs et peuvent travailler jusqu à une profondeur de 35 cm. Des aérations superficielles peuvent également être réalisées pour maintenir ouvert l horizon superficiel, augmentant l infiltration de l eau et l efficacité de l irrigation Irrigation L irrigation doit être utilisée entre les périodes de courses pour maintenir le couvert végétal en conditions satisfaisantes autorisant un assèchement progressif du sol pendant les mois d été. Une irrigation excessive appliquée trop fréquemment réduit la croissance des racines. Le gazon n en sera que plus affaibli et de telles pratiques favoriseront des espèces communes de gazon au détriment du Ray Grass. La demande en irrigation doit être décidée en tenant compte des niveaux d évapotranspiration et par examen régulier du profil des horizons superficiels. Ces observations, liées au savoirfaire et à la connaissance de la piste de la part du responsable des pistes, constituent la meilleure conduite de l arrosage

8 3. Conclusion Document de synthèse Les conclusions générales du rapport sont les suivantes : Les Chefs d établissement et le personnel font preuve d un savoir-faire et d une expérience dans la conduite des pistes de leurs hippodromes. Les couverts végétaux des pistes sont satisfaisants malgré une fréquence d utilisation importante. Les problèmes rencontrés dans la conduite et les pratiques d entretien de ces pistes sont les mêmes que ceux rencontrés au Royaume-Uni. Quelques ajustements sont à étudier. D autres -déjà entrepris- sont à poursuivre pour continuer le travail d amélioration des pistes. Ces ajustements sont à mettre en oeuvre à court, moyen ou long terme. A noter qu une bonne pratique oblige à un enregistrement précis et systématique de l ensemble des données concernant les pratiques culturales A court terme Poursuivre la réflexion sur les pratiques agronomiques. Réduire les hauteurs de tonte de 8 à 12 cm Augmenter la fréquence des tontes pendant les périodes de croissance Eviter les apports d azote trop importants Favoriser les opérations mécaniques du travail du sol et du gazon (aération, sablage ) Assurer une bonne efficacité de l irrigation et éviter les excès d eau Scarifier pour détruire l excès de fibres à la base de la plante Considérer l usage d engrais enrobés Développer l utilisation de nouveaux outils pour améliorer le gazon 3.2. A moyen terme Mettre en œuvre des systèmes de drainage performants, basés sur des drains primaires et des fentes de suintement dans les zones critiques des pistes. Augmenter la proportion de Ray Grass en scarifiant et sursemant pendant les périodes de rénovation entre les courses. Etudier l utilisation de la Fétuque élevée, dont les nouvelles variétés donnent de bons résultats sur les hippodromes. Réaliser des essais de cultivars A long terme Les mesures à long terme requièrent la prise en compte de l ensemble des éléments constitutifs d une piste (matériaux, dessin, drainage, gazon ) afin d obtenir une surface de qualité constante dans une échelle de conditions climatiques large

9 AUTEUIL Propriétés physiques du sol Texture sableuse Construction en sable sur couche drainante continue Structure plus particulaire que fragmentaire Perméabilité hétérogène Zones les plus dégradées fibrées afin de réduire les dommages occasionnés par les chevaux Faibles teneurs en argile et limons : faible compacité du sol Propriétés biologiques 1,5 cm de feutre Horizon superficiel riche en matières organiques Etude Botanique Majorité d espèces communes. Forte présence de Ray Grass dans les zones réparées Hauteur de tonte : 10 à 12,5 cm Système racinaire développé (profondeur et densité) et présence de jeunes racines Couvert végétal homogène Longueur du gazon (jusqu à 16 cm) Analyse chimique du sol Teneur en azote élevée dans le sol (0,44%) ph faible à moyennement alcalin : excellent niveau d assimilabilité des principaux éléments minéraux Capacité d échange cationique satisfaisante malgré une texture sableuse Principes d entretien Fertilisation fractionnée : 4 apports d engrais à libération lente (130 unités/an) Décompactage annuel au vertidrain Sursemis à l engazonneuse en Juillet Pistes d action possibles Réduction des apports d azote en période hivernale Profiter des périodes hors courses pour réduire de façon significative les hauteurs de tonte (améliorer les réparations des zones dégradées) Essais de fibres (teneurs et efficacité optimales)

10 CHANTILLY Propriétés physiques du sol Horizon supérieur sableux (77%) et riche en matières organiques Horizon inférieur sableux mais moins de matières organiques Texture homogène entre les horizons Teneurs en argile assez forte (10%) Sol proche des caractéristiques des sols sportifs Valeurs de perméabilité bonnes à très bonnes Structure favorable à une bonne perméabilité Sensibilité au compactage limitée Propriétés biologiques Taux de matière organique élevé dans l horizon superficiel (8%) Epaisseur de feutre assez élevée (jusqu 4 cm) Etude Botanique Flore composée de Ray Grass et de pâturin annuel Hauteur de tonte : 10 cm Bon couvert végétal avec densité satisfaisante Longueur du gazon : jusqu à 25 cm sur les passages de roues Profondeur Enracinement : correct (9 cm) Densité racinaire satisfaisante Analyse chimique du sol Teneur en azote du sol élevée (0.52%) ph faiblement alcalin : excellent niveau d assimilabilité des éléments minéraux Capacité d échange cationique élevée : grande capacité de stockage des éléments échangeables Principes d entretien Fertilisation azotée à partir d engrais agricole Apport de 190 unités d N/ha Fractionnement des apports important Décompactage du sol au vertidrain Pistes d action possibles. Réduire les fertilisations d Octobre et d hiver Programme de scarification / aération et sursemis Favoriser l enracinement Poursuite du programme de décompactage au vertidrain

11 DEAUVILLE Propriétés physiques du sol Un horizon supérieur (15cm) présentant une texture sablo argileuse Horizon argileux entre 15 et 20 cm. Horizon inférieur constitué d un limon argilo sableux Variabilité importante de la texture en fonction des prélèvements Faible perméabilité du sol Une matière organique qui fausse les caractéristiques de drainage et d infiltration Propriétés biologiques Teneur en matière organique élevée dans les deux horizons Etude Botanique Flore composée de Ray Grass, de Pâturin annuel et commun Hauteur de tonte : 10 cm Couvert végétal correct avec bonne densité racinaire Longueur du gazon : jusqu à 20 cm Epaisseur de feutre assez élevée jusqu 4 cm Système racinaire profond mais présentant une faible densité Analyse chimique du sol ph moyennement à fortement alcalin Capacité d échange cationique importante : bonne réserve des éléments échangeables Salinité du sol importante Excès d azote dans le sol Principes d entretien Fertilisation à base d engrais agricoles Pistes d action possibles. Travailler sur l acidification du sol. Dé-saturer le complexe argilo humique du sodium Adapter les pratiques en fonction de l hétérogénéité de la piste Amélioration de la perméabilité du sol Programme de scarification

12 LONCHAMP Propriétés physiques du sol 55 à 77% de sable selon les prélèvements Sol sableux argilo limoneux en horizon supérieur Sable argileux riche en matières organiques en horizon inférieur. Horizon plus compacté Niveaux de perméabilité hétérogènes Horizon compacté à 16 cm Fentes de suintement en polystyrène plus ou moins efficaces Propriétés biologiques Taux de matière organique élevé (5.5%) Présence de vers de terre Etude Botanique Composition florale : Pâturin commun et annuel / Ray Grass Hauteur de tonte : de 9 à 10 cm Bonne densité du tapis végétal Longueur de la plante : jusqu à 15 cm Feutre : 0,5 à 1,5 cm Profondeur Enracinement : assez limitée (6 à 8 cm). Densité racinaire : assez faible dans horizon > à 3 cm Analyse chimique du sol Teneur en Azote : 0,42 % (assez élevée) ph : faible à moyennement alcalin : Niveau d assimilabilité correct Capacité d échange cationique : Bonne capacité de stockage d éléments échangeables. Principes d entretien Fertilisation azotée : 100 U/ha (Mars à Août) Décompactage du sol (vertidrain et sous soleuse vibrante) Application de souffre Pistes d action possibles. Réflexion sur la nécessité des apports souffrés Sablage / scarification des pistes Poursuite des décompactages Aération à pointes

13 MAISONS LAFFITTE Propriétés physiques du sol Teneurs en Argile et limons élevées Sol présentant des caractéristiques éloignées des sols sportifs Sol difficile à contrôler en terme d humidité, de compactage et de dureté Vitesses d infiltration élevées mais hétérogènes (liées aux vers de terre) Tendance au compactage sévère Argile limono sableuse proche d un limon argilo sableux Teneur en argile plus élevée en surface : forte compacité Risque textural important d asphyxie et de tassement Propriétés biologiques Très forte population de vers de terre Sol très riche en matières organiques (+ de 10%) Epaisseur de feutre limitée Etude Botanique Flore : Ray Grass anglais et pâturin annuel Hauteur de tonte : 10 à 14cm Longueur du gazon : jusqu à 25 cm Profondeur d enracinement : faible, limitée à la couche supérieure Densité racinaire : bonne dans la partie superficielle. Analyse chimique du sol Teneur en Azote : 0,70 % (très élevée) Teneurs en cuivre et zinc à surveiller ph faible à moyennement alcalin : niveaux d assimilabilité satisfaisants Capacité d échange cationique : élevée, constituant une grande capacité de stockage des éléments échangeables. Principes d entretien Fertilisation azotée avec engrais à libération lente. Application de souffre Décompactage au vertidrain Pistes d action possibles. Réduction des quantités d azote apportées Amélioration ou mise en place de drainage pour accélérer l infiltration de l eau Réduire les hauteurs de tonte entre 8 et 12 cm. Aération pointes, scarification et sablage. Sursemis réguliers pour réparer les zones à faible densité Poursuite du travail de décompactage au vertidrain

14 SAINT CLOUD Propriétés physiques du sol Texture proche du sol sportif dans l horizon supérieur : Texture sableuse riche en matières organiques Horizon inférieur plus argileux Bonne structure du sol, peu de zones de compactage Vitesses d infiltration moyennes (compte tenu de la structure / texture) Compacité faible sur dans l horizon 0-20cm Zone de compactage à 20 cm Forte présence de vers de terre Taux de matière organique normal Propriétés biologiques Etude Botanique Couvert végétal correct présentant une bonne densité Flore composée de Ray Grass anglais et de Pâturin annuel Hauteur de tonte : 11 cm Epaisseur de feutre relativement élevée jusqu à 4 cm Qualité satisfaisante du système racinaire (profondeur et densité) Analyse chimique du sol ph moyennement alcalin : bon niveau d assimilabilité des éléments minéraux Capacité d échange cationique : relativement faible. Disponibilité des éléments mais peu de stockage Principes d entretien Diminution des hauteurs de tonte dans les périodes hors courses (de 5 à 7 cm) Fertilisation à base d engrais à libération lente. Fractionnement en 3 apports Pistes d action possibles Aération et scarification Décompactage de la couche à 20 cm

Pelouse Sport Conseil

Pelouse Sport Conseil Pelouse Sport Conseil LES EXPERTS CONSEILLERS EN TERRAINS SPORTIFS ASSISTANCE TECHNIQUE EXPERTISE - AUDIT FORMATION - ENTRETIEN DIAGNOSTIC SUIVI TRAVAUX ESPACES VERTS Jean-Louis GOXES 0684746446 José PAREJA

Plus en détail

L entretien des. gazon. Salon DEMO VERT 15 septembre 2010 - L'entretien des gazons sportifs - Paulo Seixas

L entretien des. gazon. Salon DEMO VERT 15 septembre 2010 - L'entretien des gazons sportifs - Paulo Seixas L entretien des terrains sportifs en gazon INTRODUCTION Les sports de gazon Gazon naturel < > Gazon synthétique L entretien est essentiel : - Esthétique -Sécurité -Qualité de jeux -Longévité LA TONTE

Plus en détail

LA TONTE. compact et solide

LA TONTE. compact et solide LA TONTE Une tonte régulière est une condition sine qua non pour un gazon compact et solide Si coupes fréquentes (+) formation de nombreuses pousses périphériques et augmentation de la densité des feuilles

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

Implanter du maïs sans labourer

Implanter du maïs sans labourer Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr.

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. Physique vs chimie des sols Avant, l état de santé des sols était trop souvent basé sur le résultat d analyse chimique (ph, P, K, ). Maintenant,

Plus en détail

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Pierre MORTREUX Chambre d Agriculture du Nord Pas de Calais PROSENSOLS.EU Chantiers d arrachage de Objectifs? Contexte Sol de limon argileux sur craie

Plus en détail

Les plantes et l'eau - IV. L'agronomie de l'eau

Les plantes et l'eau - IV. L'agronomie de l'eau 1 Venons en maintenant à ce qui se passe, d un point de vue hydrique, à l échelle de la parcelle avant d aborder l échelle du bassin versant. L eau de pluie (complétée éventuellement par l eau d irrigation)

Plus en détail

Comprendre la formation et la fertilité des sols

Comprendre la formation et la fertilité des sols Comprendre la formation et la fertilité des sols Un sol est constitué d'éléments minéraux et de matières organiques. Il prend naissance à partir de la roche puis évolue sous l'action du climat et de la

Plus en détail

Outils de gestion de l irrigation

Outils de gestion de l irrigation L EAU, SOURCE DE QUALITÉ ET DE RENDEMENT Le vendredi 10 février 2006, Hôtel Mortagne, Boucherville Outils de gestion de l irrigation Jean CARON, professeur Physique et hydrodynamique des sols Université

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Analyses de sol et interprétation 4des résultats

Analyses de sol et interprétation 4des résultats Analyses de sol et interprétation 4des résultats 4 Analyses de sol et interprétation des résultats Pour optimiser la fumure, il faut prendre en considération, en plus du besoin des plantes, différentes

Plus en détail

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts 8401 Winterthour Bernhard Schenk 01.09.2014 Thèmes Facteurs d influence sur des gazons naturels sains Espèces de graminées et progrès

Plus en détail

Propriétés physiques des sols

Propriétés physiques des sols Propriétés physiques des sols Propriétés physiques des sols Liées à 2 notions fondamentales : la texture et la structure Comportements de l air et de l eau du sol en dépendent 1) Texture 2 définitions

Plus en détail

Ray-grass anglais auto-regarnissant

Ray-grass anglais auto-regarnissant Robuste COMME L ACIER Ray-grass anglais auto-regarnissant Une technologie révolutionnaire : auto-regarnissage et tolérance au jeu la plus élevée, même avec une tonte courte! RPR technology inside! RPR

Plus en détail

Réussir votre gazon JARDIN 02

Réussir votre gazon JARDIN 02 Réussir votre gazon JARDIN 02 1 Choisir un gazon a) Vérifier que le type de gazon souhaité correspond : à l'utilisation sport et jeux gazon anglais gazon rustique (usage intensif) résistance esthétique

Plus en détail

L entretien des terrains sportifs engazonnés

L entretien des terrains sportifs engazonnés L entretien des terrains sportifs engazonnés Actions préventives Fiche technique 5 Juillet 2013 Les surfaces engazonnées ont des vocations diverses, de l espace vert d aspect naturel aux terrains sportifs

Plus en détail

LA SCARIFICATION. L'herbe coupée peut rester sur le gazon à certaines conditions :

LA SCARIFICATION. L'herbe coupée peut rester sur le gazon à certaines conditions : LA SCARIFICATION Une faible épaisseur de feutre est tolérée, car elle protège du dessèchement et assure une surface de jeu élastique. Toutefois, dans les cas où la production de matière est supérieure

Plus en détail

Des outils bien adaptés à une régie de l irrigation efficace

Des outils bien adaptés à une régie de l irrigation efficace Des outils bien adaptés à une régie de l irrigation efficace JÉRÉMIE VALLÉE, agr., Attaché de recherche - IRDA Hôtel Gouverneurs, Trois-Rivières, 17 février 2015 Plan de présentation Caractérisation du

Plus en détail

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes?

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Un producteur agricole peut-il en même temps protéger l environnement, améliorer les relations avec ses voisins et sauver de l argent? La réponse

Plus en détail

Gazon semé Gazon plaqué Pose en toute saison - + Rapidité d'utilisation - + Moins de problèmes de levée liés au climat (sec, froid)

Gazon semé Gazon plaqué Pose en toute saison - + Rapidité d'utilisation - + Moins de problèmes de levée liés au climat (sec, froid) GAZONS Un gazon, ou pelouse, est une surface semée de graminées sélectionnées. Cette sélection se fait en fonction de la qualité ornementale du gazon, de sa résistance (au piétinement, à la sécheresse,

Plus en détail

ENTRETIEN DU STADE MUNICIPAL DE LA VILLE DE CYSOING

ENTRETIEN DU STADE MUNICIPAL DE LA VILLE DE CYSOING Ville de Cysoing Hôtel de Ville 2, place de la République BP 67 59830 CYSOING Tél : 03.20.79.44.70. Fax : 03.20.79.57.59. N Cys ENTRETIEN DU STADE MUNICIPAL DE LA VILLE DE CYSOING Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr.

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr. Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr., MAPAQ Contenu de la présentation o Recommandations o Connaissances o

Plus en détail

Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité

Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité Choisir SÉCURISOL TX, c est améliorer les performances et la durée de vie de vos sols de sécurité! Sur une infrastructure naturelle compactée,

Plus en détail

ENTRETIEN DE LA PELOUSE

ENTRETIEN DE LA PELOUSE Source : Fafard Savoir vert ENTRETIEN DE LA PELOUSE C est naturel de vouloir une belle pelouse. Saviez-vous que le secret d une belle pelouse repose sur un sol riche et équilibré? En effet, cette richesse

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

L infiltration. Définitions Equations de base Facteurs influençant l infiltration et Profils hydriques Ex de Modélisation à l échelle du bassin

L infiltration. Définitions Equations de base Facteurs influençant l infiltration et Profils hydriques Ex de Modélisation à l échelle du bassin Valérie Borrell Estupina FLST403 - Montpellier 2011 L infiltration Définitions Equations de base Facteurs influençant l infiltration et Profils hydriques Ex de Modélisation à l échelle du bassin 1 Définitions

Plus en détail

Sondes capacitives : l efficience de l irrigation passe avant tout par une optimisation de l état structural des sols

Sondes capacitives : l efficience de l irrigation passe avant tout par une optimisation de l état structural des sols Sondes capacitives : l efficience de l irrigation passe avant tout par une optimisation de l état structural des sols Éric FAURE / Sébastien CLAVÉ Chambre d Agriculture de Vendée Le réseau de sondes implanté

Plus en détail

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Victor Savoie, ingénieur agricole MAPAQ, Centre-du-Québec, Nicolet Photo : Véronique Gagnon, Club agroenvironnement Bois-Francs Le drainage agricole

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES Pourquoi une analyse de sol? A) Il peut y avoir deux types de carences: La carence vraie: l élément minéral n est pas assez présent dans le sol. La carence induite:

Plus en détail

Anne Weill agr. et Denis La France, dta

Anne Weill agr. et Denis La France, dta Anne Weill agr. et Denis La France, dta ! Financement: Conseil de recherches en sciences naturelles et génie du Canada (CRSNG)! Équipe du CETAB+ Eve Cayer, agr., Sam Chauvette agr., M.Sc., Aurélie Demers,

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION QU EST-CE QU UNE PLANTE COMPAGNE? C est un couvert végétal semé en association avec une culture principale afin d améliorer son comportement agronomique et sa rentabilité. Initialement travaillés sur la

Plus en détail

Le traitement de sol.

Le traitement de sol. Le traitement de sol. 1 ) Intro : Pourquoi un traitement à la chaux? Les sols fins ont naturellement une qualité médiocre qui empêche de les utiliser en l état. Ils peuvent gonfler, devenir plastique en

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Colloque sur la pomme de terre Une production à protéger 13 novembre 2009, Québec Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Marc F. CLÉMENT., agronome, conseiller

Plus en détail

Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole. Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais

Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole. Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole 1. Le sol, l eau, l air et la plante 2. Le drainage : Définition

Plus en détail

Problèmes de drainage en sols organiques: la solution par les plantes? Jacynthe Dessureault- Rompré, Ph.D Jean Caron, agr., Ph.D.

Problèmes de drainage en sols organiques: la solution par les plantes? Jacynthe Dessureault- Rompré, Ph.D Jean Caron, agr., Ph.D. Problèmes de drainage en sols organiques: la solution par les plantes? Jacynthe Dessureault- Rompré, Ph.D Jean Caron, agr., Ph.D. Présenté à St-Rémi le 4 Décembre 2014 Volets de la présentation Retour

Plus en détail

Gestion de l entretien d un terrain de sport engazonné.

Gestion de l entretien d un terrain de sport engazonné. Gestion de l entretien d un terrain de sport engazonné. Par Frédéric Cahay Head Greenkeeper et Consultant SPRL Football Golf +/- 7000m² +/- 50Ha Différence de gestion. Le football est un sport qui crée

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

La portance. La portance : quelques notions générales. pression exercée. pression exercée. Situation d'équilibre. Situation initiale.

La portance. La portance : quelques notions générales. pression exercée. pression exercée. Situation d'équilibre. Situation initiale. La portance 195 La portance : quelques notions générales La portance peut être définie comme la capacité d un sol à supporter la pression qu exercent sur ce dernier des pneus, des chenilles, les pieds

Plus en détail

Le climat et les problèmes d eau

Le climat et les problèmes d eau CHAPITRE 3 Le climat et les problèmes d eau 3.1 INTRODUCTION Au cours des millénaires, l homme a surtout observé de l eau les phénomènes de précipitation etd écoulementdanslescoursd eau,parcequelapluieluitombaitsurlatêteetquel

Plus en détail

Regarnir dans un gazon existant les zones abîmées et dénudées suite à :

Regarnir dans un gazon existant les zones abîmées et dénudées suite à : But du sursemis? Regarnir dans un gazon existant les zones abîmées et dénudées suite à : - un semis dont la levée n est pas homogène, - un désherbage sélectif, - un traitement anti-mousse, - à des dégâts

Plus en détail

PROTOCOLE DE RECHERCHE

PROTOCOLE DE RECHERCHE PROTOCOLE DE RECHERCHE ESSAIS D ADAPTATION DE LA PLANTE NEPETA CATARIA AU BURUNDI La Nepeta cataria est une plante originaire de l Europe et l Asie, qui s est également bien établie en Amérique du Nord.

Plus en détail

Journée Camerise, Vallée-de-la-Gatineau 24 avril 2014 Par Carlos Baez, M.Sc., Agronome CLD VG

Journée Camerise, Vallée-de-la-Gatineau 24 avril 2014 Par Carlos Baez, M.Sc., Agronome CLD VG Notions de base pour l implantation d un verger de camerisiers Journée Camerise, Vallée-de-la-Gatineau 24 avril 2014 Par Carlos Baez, M.Sc., Agronome CLD VG Planification du projet Prévoir 1 ou 2 années

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

Amendement & Fertilisation du noyer

Amendement & Fertilisation du noyer FICHE TECHNIQUE NOIX N 16 Creysse Amendement & Fertilisation du noyer Avril 2008 Fiche élaborée en collaboration avec la coordination technique noix sud-ouest Implantation du verger de noyers Les trois

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques. Guide de terrain

Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques. Guide de terrain Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques Guide de terrain Introduction La réalisation d un diagnostic approfondi est indispensable pour proposer des solutions spécifiques

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS. Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack

ÉTUDE DE CAS. Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack ÉTUDE DE CAS Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack Aperçu du projet La présente étude de cas a été réalisée à partir d une étude plus large portant sur la

Plus en détail

COMPTE RENDU Journée formation

COMPTE RENDU Journée formation COMPTE RENDU Journée formation Agriculture de conservation des sols Profils de sol 1. Vincent Etchebarne à St Jean le Vieux prairie 2. Alain Claverie à Behasque sol nu / couverts multiples 3. Bernard Hourquebie

Plus en détail

La compaction des sols : Les causes et les solutions

La compaction des sols : Les causes et les solutions -1- La compaction des sols : Les causes et les solutions No : 05-C01 Novembre 05 Par: Georges Erick Tsague, CCA GGAEO, Alfred, ON Remerciements: Sylvie Denis, Agr etsague@cropadvisers.com, etsague@yahoo.fr

Plus en détail

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya 3. Identification du sol. 3.1. Généralités. On a procédé à faire une identification du sol en ce qui concerne ses propriétés, indices et son état initial. Ceci pour identifier, sur un profil de 5 m de

Plus en détail

GT Airinject Rapport Final

GT Airinject Rapport Final GT Airinject Rapport Final Par Dr. John Sorochan et Kyley Dickson Présentation: Cinq études ont été complétées à l Université du Tennessee afin de mieux étudier l effet du sur le compactage du sol et pour

Plus en détail

Bien travailler son sol. Anne Weill, agr.

Bien travailler son sol. Anne Weill, agr. Bien travailler son sol Anne Weill, agr. Pourquoi travailler le sol? Le cycle compaction-décompaction Effet du travail du sol Choix en fonction de la situation Le travail du sol profond Le travail du sol

Plus en détail

5. Infiltration et écoulements

5. Infiltration et écoulements 5. Infiltration et écoulements 5.1. Définitions et paramètres descriptifs de l infiltration 5.2. Facteurs influençant l infiltration 5.3. Variation du taux d infiltration au cours d une averse 5.4. Modélisation

Plus en détail

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4 60.01 DRAINER C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3 Les principes de drainage page 2&3 les réseaux de drainage page 4 la pose des drains page 4&5 page 1/6 - Fiche Conseil n 60.01

Plus en détail

Planifier son manège extérieur

Planifier son manège extérieur Planifier son manège extérieur Par Renel Paquin et Yves Choinière, ingénieur et agronome Préparation des couches successives à partir du terrain naturel, base compactée et surface meuble pour l'entraînement.

Plus en détail

Novochem Additifs d Engrais

Novochem Additifs d Engrais Novochem Additifs d Engrais L art Du Process Chimique Les engrais sont sensibles au mottage, à l absorption d humidité ou/et à la formation de poussière et peuvent causer la corrosion. Depuis plusieurs

Plus en détail

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Unité d hydrologie et d hydraulique agricole Génie rural et environnemental ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Notes de cours provisoires année académique 2010-2011 Aurore Degré Table des matières CHAPITRE

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH PRESENTATION Le réservoir souterrain horizontal, type ECODEPUR, modèle RSH est fabriqué en Polyéthylène Linéaire avec additif anti-uv, par système de rotomoulage,

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Présentation des priorités soussectorielles québécoises en recherche et innovation Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Mise en contexte Rencontres préalables des

Plus en détail

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6 60.02 SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2 La création d une pelouse page 3 L entretien normal page 5 L entretien exceptionnel page 6 page 1/6 OUTILLAGE

Plus en détail

Formation «Compost & Co»

Formation «Compost & Co» Formation «Compost & Co» Techniques de valorisation des déchets organiques chez soi Mercredi 08 avril 2015 Le sol : un milieu vivant dont il faut profiter Pas simplement un support «éponge» pour nos plantes.

Plus en détail

2.1 Tonte. 2.1.1 Hauteur et fréquence de la tonte

2.1 Tonte. 2.1.1 Hauteur et fréquence de la tonte C h a p i t r e 2 E n t r e t i e n d u n e p e l o u s e é t a b l i e 2.1 Tonte La tonte est l opération d entretien d une pelouse qu on effectuera le plus souvent lors d une saison ; il est donc essentiel

Plus en détail

À la rescousse d un architecte

À la rescousse d un architecte À la rescousse d un architecte Niveaux : 4 e et 6 e année Matières scolaires : sciences de la nature, français Objectifs de l ERE : les connaissances, la prise de conscience, les compétences. Objectifs

Plus en détail

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICE 4 MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS Au même titre que la matière organique, la prise en compte du statut acido-basique du sol est un préalable

Plus en détail

artificial grass solutions

artificial grass solutions LANO SPORTS Zuidstraat 44 B-8530 Harelbeke-Belgium t +32 56 65 42 90 f +32 56 65 42 99 marketing@lanosports.com Le Sport est une longue histoire et pour en faire partie, il faut en accepter le passé et

Plus en détail

Guide de gestion intégrée des verts

Guide de gestion intégrée des verts Guide de gestion intégrée des verts Document préparé par Nancy Morin, agronome, M.Sc. et basé sur «Helping your greens make the grade» de James Francis Moore, directeur au USGA. Ce guide est un outil permettant

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage 1 Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage P. Courtois 3, J-P Destain 4, C. Vandenberghe 5, J.M. Marcoen 5 1. Introduction : l azote, le sol et le nitrate

Plus en détail

Cours de physique du sol

Cours de physique du sol Logo optimisé par J.-D.Bonjour, SI-DGR 13.4.93 ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Cours de physique du sol G E N E R A L I T E S Copie des transparents Version provisoire Prof. A. Mermoud Janvier

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais

Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais Enquête coordonnée par : Contact : c.turillon@agro-transfert-rt.com Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais Enquête réalisée en partenariat

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

L IMPORTANCE DE L ANALYSE DE SOL

L IMPORTANCE DE L ANALYSE DE SOL S O M M A I R E 2 3 4 5 7 8 9 10 11 12 : : C A R A C T E R I S T I Q U E S D E S E S PA C E S D E G R A M I N É E S U T I L I S É E S S U R L E S T E R R A I N S D E S P O RT :: Ray Grass Anglais (Lolium

Plus en détail

Une pelouse fleurie INTRODUCTION

Une pelouse fleurie INTRODUCTION INTRODUCTION La notion de pelouse fleurie est assez récente. Elle répond, dans certaines circonstances, à une attente du public pour des aménagements plus soignés tout en ne négligeant pas une certaine

Plus en détail

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal.

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal. [Titre]Semis de maïs : 3 semoirs à l'épreuve de la vitesse [Commentaires sur la mise en forme : Le tableau des caractéristiques des matériels avec les photos des semoirs doit être placé en première page.

Plus en détail

Pathologies des FONDATIONS

Pathologies des FONDATIONS Pathologies des FONDATIONS Module #2: Résistance structurale Excavation par Michel F. Coallier (2006) 1 Exigences de résistance r structurale: : (CNB 95-9.4) La partie 9 du CNB ne spécifie pas des exigences

Plus en détail

Essai colza en système de cultures innovant

Essai colza en système de cultures innovant Essai colza en système de cultures innovant Compte-rendu d essais Année 2010-2011 COURTOIS Nicolas Avec la collaboration de M. BOSSON Christophe, exploitant à Aire-la-Ville Sommaire 1. Présentation...

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Migration des substances

Migration des substances CHAPITRE 14 Migration des substances 14.1 INTRODUCTION L application d engrais minéraux ou organiques apportent des quantités d azote qui se transforment en nitrates. Ces nitrates sont prélevés par les

Plus en détail

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN ANNEXE 3 LA TOITURE VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS LES TYPES DE TOITURE VERTE La toiture-jardin La toiture-jardin légère La toiture végétalisée LES AVANTAGES DE LA TOITURE VERTE LES PARTICULARITÉS DE L ÉTANCHÉITÉ

Plus en détail

Rec. UIT-R P.527-3 1 RECOMMANDATION UIT-R P.527-3 * CARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES DU SOL

Rec. UIT-R P.527-3 1 RECOMMANDATION UIT-R P.527-3 * CARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES DU SOL Rec. UIT-R P.527-3 1 RECOMMANDATION UIT-R P.527-3 * CARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES DU SOL Rec 527-3 (1978-1982-1990-1992) L'Assemblée des radiocommunications de l'uit, considérant a) que la propagation de

Plus en détail

CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières Pouvoir adjudicateur : COMMUNE DE SAFFRE Mairie de SAFFRE Cour du Séquoia 44 390 SAFFRE Objet de la consultation : Travaux de

Plus en détail

Personne n a critiqué mon travail (et celui de mes collègues) et l état des pelouses souvent décrites comme les plus belles.

Personne n a critiqué mon travail (et celui de mes collègues) et l état des pelouses souvent décrites comme les plus belles. Jean-Louis GOXES Avignonet-Lauragais le 16 février 2015, Consultant en terrains de sport engazonnés Bel Aspect 31290 AVIGNONET-LAURAGAIS Port : 06 84 74 64 46 Mail : goxes.pelouse.conseil@gmail.com Blog

Plus en détail

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Danielle Bernier Agronome-malherbologiste Direction de la phytoprotection 30 octobre 2012 Comment identifier un problème de résistance? Sommes-nous

Plus en détail

État de l'eau dans le sol

État de l'eau dans le sol État de l'eau dans le sol Expressions du statut hydrique du sol A) Teneur en eau volumique θ r < θ = Vol eau / Vol tot < θ s Vol tot espace poral θ r Vol eau M eau θ s espace solide M solide sec humide

Plus en détail

GREEN PARK SYNTHÉTIQUE NOUVELLE GÉNÉRATION

GREEN PARK SYNTHÉTIQUE NOUVELLE GÉNÉRATION GREEN PARK SYNTHÉTIQUE NOUVELLE GÉNÉRATION Couvrez votre sol en vert avec une solution synthétique simple et extrêmement robuste! Le gazon synthétique GREEN PARK vous permettra de donner de la couleur

Plus en détail

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface.

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface. COMMENT OBTENIR UNE BONNE PELOUSE? Tout le monde souhaite avoir un superbe gazon. Pour pouvoir profiter d'un espace de verdure impeccable, il ne suffit pas de le rêver. Il faut procéder étape par étape

Plus en détail

Cultiver les plantes hors-sol

Cultiver les plantes hors-sol Cultiver les plantes hors-sol Pour appréhender la culture des plantes horssol, il faut avoir à l esprit que l on a affaire à un milieu qui n a pas la capacité de se régénérer spontanément. Il est cependant

Plus en détail

COMPOSANTE MAJEURE : SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE

COMPOSANTE MAJEURE : SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE ATTENTION Ce sujet est destiné aux candidats ayant choisi lors de leur inscription de composer pour cette troisième épreuve sur la composante majeure : SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE. Vous devrez

Plus en détail

Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB

Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB Jeudi 14 avril 2011 Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB Contacts : M. Raphaël LAME Directeur Général M. Pierre Grenier

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

les jardiniers sports de la Ville de Lyon

les jardiniers sports de la Ville de Lyon ENTRETIEN DES GAZONS A VOCATION SPORTIVE DE LA VILLE DE LYON DANS UN CONTEXTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE Direction des sports Subdivision salles et stades Thierry Hornebeck Responsable entretien des terrains

Plus en détail