Pascal Tremblay, biol., M.Sc. Université du Québec à Chicoutimi. Mars 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pascal Tremblay, biol., M.Sc. Université du Québec à Chicoutimi. Mars 2012"

Transcription

1 Pascal Tremblay, biol., M.Sc. Université du Québec à Chicoutimi Mars 2012

2 Les changements climatiques

3 il fera de plus en plus chaud Reconstruction historique Observations directes Année Figure 1: Réchauffement global reconstruit, observé et projeté en fonction de la moyenne

4 Lu1e mondiale contre les CC Atmosphère 3.2 ± 0.1 Gt C / an Biosphère 6.4 ± 0.4 Combustibles fossiles 1.6 ± déforestation Absorption terrestre 2.2 ± 0.4 Absorption océanique Réduire les émissions Augmenter les puits (traduit de Kurz 2007; basé sur Nabuurs et al. 2007) 4

5 Lu1e mondiale contre les CC Consensus général: réduction, atténuation, adaptation Séquestration du C (forêt) 5

6 La séquestra8on du carbone par la magie de la photosynthèse 6

7 ~ 1 million mètres- cubes de bois ~ 0.25 million tonnes de carbone

8 Créa8on d un créneau de recherche Ø Travaux de recherche sur la dynamique naturelle des pessières noires boréales, Réjean Gagnon et coll. (doctorat puis UQAC) Ø Créneau «Remise en production de terrains improductifs de la forêt boréale commerciale» depuis 1991, Daniel Lord et coll. (Consortium de recherche sur la forêt boréale commerciale) Ø Avènement de J.- F. Boucher, post- doc de 2002 à 2007 avec D. Lord (prof. associé depuis 2007) Ø Avènement de C. Villeneuve et de la Chaire éco- conseil en 2001, Axe de R&D sur les changements climatiques Ø Développement du créneau «puits de carbone»: D abord M.Sc. Simon Gaboury Carbone boréal depuis septembre

9 9

10 Augmenter les puits Boisement

11 Une opportunité de boisement au Québec Limite nordique d attribution des forêts commerciales 7% ou 1.6 M ha dans la forêt boréale continue du Québec

12 Pourquoi utiliser les terrains de type dénudés (DS)? Correspondent aux critères de Non- Forêt du PK Ne sont pas considérer comme des terrains à vocation forestière et non- inclus dans le calcul de possibilité forestière Génère un changement d affectation des terres sans générer de conflit d usage ou de fuite 12

13 Vente de crédits de carbone sur le marché volontaire via le boisement des terrains dénudés boréaux 13

14 Carbone boréal en bref Carbone boréal = Projet de recherche de l UQAC et Programme de compensation d émissions de GES par plantation d arbres. Permet d offrir sur le marché des crédits de C visant à compenser des émissions de GES tout en finançant la recherche universitaire. Les plantations compensatoires sont réalisées selon des protocoles scientifiques sur des territoires naturellement dénudés de la forêt boréale québécoise. Les crédits carbone sont offert sur le marché volontaire et sont de type ex- ante (en opposition à instantané) 14

15 Carbone Boréal Achat de crédits de carbone Où va l argent? 15

16 Les bases théoriques 77 t de C/ha sur une période de 70 ans ha à proximité du réseau routier actuel Gaboury et al. 2009

17 Carbone Boréal Réduire l incer8tude Les sols (Nature, épaisseur) Croissance et rendement Évolu;on des stocks de carbone 17

18 Les bases théoriques Suite aux résultats obtenus par les étudiants du projet, le bilan carbone s avère être positif après seulement 10 ans et non 27 ans Gaboury et al. 2009

19 Carbone Boréal La recherche Les préparation de terrains 19

20 Carbone Boréal La recherche Les essences 20

21 Carbone Boréal La recherche Les caractéristiques de sites 21

22 Carbone Boréal La collabora8on comme ou8l de développement. Forêt Modèle du Lac- St- Jean (FMLSJ) Recherche centrée sur la probléma8que des forêts dégradées Réserve Mondiale de la Biosphère Manicouagan Uapiska (RMBMU) Recherche centrée sur les pessière à éricacées et sur les dépôts minces

23 Collabora8on avec la Forêt Modèle du Lac- Saint- Jean Consultation du conseil de bande des Montagnais du Lac- Saint- Jean en liens avec les activité de Carbone Boréal. Présence de membres de la Forêt Modèle du Lac- Saint- Jean. Problématique des forêts dégradés sur le territoire de la (FMLSJ).

24 Peuplements dégradés de la FMLSJ Strate Carto N de peuplements % du total BBBBR D ,45% DS 14 22,58% EE C ,23% EE C ,23% EFI C ,23% MR F ,84% PEBBE C ,45% R EE D ,84% R EE D ,45% R PgE D ,84% R PgPg C ,68% R PgPg D ,84% R PgPg D ,45% SFI C ,90% Total %

25 Analyse cartographique du territoire de la FMLSJ Ter_CODE N de peuplements Superficie ,84 A ,37 AL ,49 BLE ,11 CAM 1 0,02 CFO 1 1,19 CHE 1 21,31 CU 2 38,60 DEF 16 80,76 DEP 3 14,93 DH ,29 DS ,02 EAU ,34 GR ,62 ILE ,62 INC 3 14,10 INO ,42 LTE ,63 RO 4 39,57 SC 4 197,24 VIL ,46 VRG 2 14,18 Total : ,21

26 Assurer le succès en développant le sen8ment d appartenance Axé les projets sur des intérêts communs. Partage des tâches et responsabilisation de tous les parties lors de la mise sur pieds des projets. Communication à chacune des étapes.

27 Où en sommes nous? Préparation de terrain Type Superficies (ha) Reboisement Plants Superficies (ha) Superficies reboisées (ha) Superficies ens. naturel (ha) Scarifiage Monticule Pig Epn Ens. Naturel Scarifiage Bracke T Pig Epn Ens. Naturel Aucune Témoin 8.77 Total général

28 Carbone Boréal Carbone Boréal et ses collaborateurs contribuent à a1énuer les effets des émissions de CO 2 passées et celles qui sont inévitables. Ils contribuent à faire avancer les connaissances dans le domaine de le séquestra8on du Carbone en forêt boréale. Les travaux serviront à former localement des spécialistes de la séquestra8on biologique du Carbone qui rayonneront largement à l extérieur du Québec. 28

29 «Take- home messages» L union fait la force. Ce n est pas parce qu on est petit qu on ne peut pas faire de grandes choses. Agir localement penser globalement.

30 Merci de votre a1en8on Ques8ons?

La Chaire en éco conseil de l Université du Québec à Chicoutimi

La Chaire en éco conseil de l Université du Québec à Chicoutimi La Chaire en éco conseil de l Université du Québec à Chicoutimi La Chaire en éco conseil est un organisme universitaire dont l un des principaux modes d intervention est l assistance professionnelle auprès

Plus en détail

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries Le Nord du N.-B. $16.8 millions en investissement Avril 2014 Scieries Scierie Grande Rivière (Saint Léonard) $2.5 millions en investissement Nouveau tamis et système de convoyeur pour copeaux Scierie Kedgwick

Plus en détail

Le développement durable et les changements climatiques une occasion pour le Québec?

Le développement durable et les changements climatiques une occasion pour le Québec? Le développement durable et les changements climatiques une occasion pour le Québec? Claude Villeneuve Directeur de la Chaire en Éco-conseil Département des sciences fondamentales Université du Québec

Plus en détail

Aux Partenaires de l événement PRÉVENTIF POUR LE CLIMAT Montréal 2005

Aux Partenaires de l événement PRÉVENTIF POUR LE CLIMAT Montréal 2005 Aux Partenaires de l événement PRÉVENTIF POUR LE CLIMAT Montréal 2005 Proposition d un processus simplifié de vérification de projets de compensation de GES Par : 20 février 2006 Table des matières Objectif...

Plus en détail

Programme de compensation des GES de Ville de Laval

Programme de compensation des GES de Ville de Laval Programme de compensation des GES de Ville de Laval Jacinthe Rousseau, Conseillère en Environnement Ville de Laval Fédération Canadienne de municipalités Conférence sur les collectivités durables - Février

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise Notre Mission La mission de la SSHG est de fournir les services nécessaires à l aménagement des forêts pour assurer leur renouvellement. Depuis 1978, la Société Sylvicole de

Plus en détail

Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information

Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information Clovis GRINAND GeONG 2012 Chambéry 6 novembre 2012 Plan Changement d utilisation des terres et changement climatique

Plus en détail

DECOUVERTE DE LA FORET CORSICA ET SARDINIA FERRIES

DECOUVERTE DE LA FORET CORSICA ET SARDINIA FERRIES DECOUVERTE DE LA FORET CORSICA ET SARDINIA FERRIES EN AMAZONIE PERUVIENNE E n p a r t e n a r i a t a v e c : REGION DE SAN MARTIN, PEROU Au cœur de l Amazonie andine péruvienne Dans la région de San Martin,

Plus en détail

Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique

Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique Atelier Aménagement écosystémique : s inspirer des perturbations naturelles - Gaspésie Rock Ouimet, Ing.f., Ph.D.

Plus en détail

Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada

Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada Congrès et atelier de la FIL Canada sur le développement durable du

Plus en détail

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les responsables politiques cherchent à réduire les émissions de gaz à effet

Plus en détail

LA COMPENSATION DES MISES EN DÉFENS POUR LA RECONSTITUTION DES ÉCOSYSTÈMES FORESTIERS AU MAROC

LA COMPENSATION DES MISES EN DÉFENS POUR LA RECONSTITUTION DES ÉCOSYSTÈMES FORESTIERS AU MAROC LA COMPENSATION DES MISES EN DÉFENS POUR LA RECONSTITUTION DES ÉCOSYSTÈMES FORESTIERS AU MAROC Kenza Aouni HAUT COMMISSARIAT AUX ET FORETS ET A LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION Beyrouth février 2012

Plus en détail

ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO

ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO www.asf-estrie.org Dans ce document, vous retrouverez les détails concernant les démarches pour effectuer un évènement à zéro carbone par la plantation compensatoire.

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

Un Québec carboneutre, est ce possible?

Un Québec carboneutre, est ce possible? Un Québec carboneutre, est ce possible? Claude Villeneuve Professeur titulaire Directeur de la Chaire en éco conseil Département des sciences fondamentales Université du Québec à Chicoutimi Conférence

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ ÉCOLOGIQUE DU MUR EN MADRIERS

COMPÉTITIVITÉ ÉCOLOGIQUE DU MUR EN MADRIERS COMPÉTITIVITÉ ÉCOLOGIQUE DU MUR EN MADRIERS Repose sur l étude : «Calcul des impacts environnementaux d un au moyen de l analyse du cycle de vie» Oulu, le 11 février 29 Matti Alasaarela Cabinet d architectes

Plus en détail

Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+

Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+ Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+ Yaoundé 22 juillet 2014 Département des forêts FAO Aperçu Introduction: CCNUCC & REDD+ Surveillance MNV Mesure Notification

Plus en détail

Accent: ATTENUATION concepts clés et la recherche de qualité des projets carbones. Louis Perroy, EcoSecurities Kigali, 18 January 2011

Accent: ATTENUATION concepts clés et la recherche de qualité des projets carbones. Louis Perroy, EcoSecurities Kigali, 18 January 2011 Accent: ATTENUATION concepts clés et la recherche de qualité des projets carbones Louis Perroy, EcoSecurities Kigali, 18 January 2011 Contenu Standards des crédits carbones Types de projets éligibles pour

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

une initiative volontaire

une initiative volontaire Lutter contre le réchauffement climatique Présentation du projet «Puits de Carbone» du Nord Isère Puits de carbone Nord Isère : une initiative volontaire Un contexte qui converge pour un meilleur respect

Plus en détail

Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec

Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec Andréanne Blais biologiste, chargée de projet 4 décembre 2012 Ordre de la présentation

Plus en détail

Politique de compensation des émissions des gaz à effet de serre (GES) Mise en vigueur 1 er janvier 2015

Politique de compensation des émissions des gaz à effet de serre (GES) Mise en vigueur 1 er janvier 2015 COOPÉRATIVE FUNÉRAIRE DES DEUX RIVES Politique de compensation des émissions des gaz à effet de serre (GES) Mise en vigueur 1 er janvier 2015 1 PRÉAMBULE La Coopérative funéraire des Deux Rives aspire

Plus en détail

Émissions de gaz à effet de serre (GES)

Émissions de gaz à effet de serre (GES) Les émissions de gaz à effet de serre (GES) d origine humaine perturbent l équilibre énergétique radiatif du système formé par la Terre et l atmosphère. Elles amplifient l effet de serre naturel, avec

Plus en détail

1 COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate

1 COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate 1 COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate L ÉCOLE SECONDAIRE SAINT JOSEPH DE SAINT-HYACINTHE REBOISE! DE L ARBRE À LA FEUILLE DE LA FEUILLE À L ARBRE! Saint-Hyacinthe, vendredi 13 mai - Le Comité Environnement

Plus en détail

Atelier de lancement et Comité de pilotage du projet FFEM

Atelier de lancement et Comité de pilotage du projet FFEM Atelier de lancement et Comité de pilotage du projet FFEM «Optimiser la production de biens et services par les écosystèmes boisés méditerranéens dans un contexte de changements globaux» 18-21 septembre

Plus en détail

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO)

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) MECANISMES DE DEVELOPPEMENT PROPRE (MDP) ETAT ACTUEL TUTELLE INTERNATIONALE

Plus en détail

L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone. Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières

L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone. Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières 31 janvier 2008 - BOMA Partie 1 : Les changements climatiques

Plus en détail

Termes de Référence de l Université d été d Afrique centrale

Termes de Référence de l Université d été d Afrique centrale Termes de Référence de l Université d été d Afrique centrale Titre : Economie verte et changements climatiques Date : 12 au 19 avril 2015 Lieu : Bujumbura-Burundi Langues : Français et Anglais. 1. Contexte

Plus en détail

Les émissions de gaz à effet de serre, hors puits par région

Les émissions de gaz à effet de serre, hors puits par région Thème : Orientation : Changement climatique et maîtrise de l énergie Réduire les émissions de gaz à effet de serre et anticiper les effets du changement climatique Les émissions de gaz à effet de serre,

Plus en détail

Plaquettes forestières Un nouveau débouché pour les bois de faible valeur. Demo ForestBetrix-28 juillet2015 Frédéric Janssens - COPO sprl

Plaquettes forestières Un nouveau débouché pour les bois de faible valeur. Demo ForestBetrix-28 juillet2015 Frédéric Janssens - COPO sprl Plaquettes forestières Un nouveau débouché pour les bois de faible valeur Demo ForestBetrix-28 juillet2015 Frédéric Janssens - sprl 3. Intégration dans NOSACTIVITÉS Broyage Plaquettes forestières Briquettes

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité Politique de l arbre Mon arbre, le coeur de ma cité Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE D ÉLABORATION DE LA POLITIQUE DE L ARBRE............ 3 1.1 Historique du développement urbain... 3 1.2 Tendance

Plus en détail

Le renouvellement de la forêt française est en danger!

Le renouvellement de la forêt française est en danger! 1990 De 130 millions Agissons, Plantons pour l avenir! pour l avenir 2015 à moins de 70 millions d chaque année L Arbre et la Forêt constituent notre exceptionnel patrimoine environnemental commun. Mais

Plus en détail

LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE

LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE QUESTION 1 : MONTRER QUE LA CULTURE DU SOJA EST UNE AGRICULTURE MODÉRÉE ET MÉCANISÉE. La culture du soja est une agriculture moderne et mécanisée car sur l image du document

Plus en détail

PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO

PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO 9ème Committee Consultatif Régional Bujumbura, 26 mai 2011 Présentation du Programme Régional pour l Environnement en Afrique Centrale (CARPE) 1. CARPE II

Plus en détail

Cultiver les feuillus précieux pour récolter du bois de qualité : intensification de leur(s) sylviculture(s) par Géry van der Kelen, ing.f, M.B.A. École doctorale RP2E Laboratoire d Études Forêt-Bois École

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER AIRE COMMUNE 073-01

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER AIRE COMMUNE 073-01 PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER AIRE COMMUNE 073-01 POUR LA PÉRIODE DU 1 er avril 2000 au 31 mars 2025 DÉTENTEURS DE CAAF UNITÉS D AMÉNAGEMENT 3742989 Canada inc. (Industries Franc Bois le texte).

Plus en détail

* * * Pour la promotion du véhicule électrique, Monaco organise désormais chaque année le rendez-vous des véhicules électriques.

* * * Pour la promotion du véhicule électrique, Monaco organise désormais chaque année le rendez-vous des véhicules électriques. La Principauté de Monaco a signé, à Rio de Janeiro, la Convention Cadre sur les Changements Climatiques ; cette Convention est entrée en vigueur par la publication de l Ordonnance Souveraine n 11.260 du

Plus en détail

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Que sont les crédits de priorité régionale? Les crédits de priorité régionale ont été mis en place dans les systèmes d évaluation LEED 2009

Plus en détail

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes?

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Marc St-Roch, CPA, CA, M. Fisc. Service de comptabilité et de fiscalité de l UPA 29 mai 20123 Plan de la rencontre

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Forum d ouverture du Plan Climat 4 décembre 2012 Enjeux Climat Energie La demande mondiale en énergie ne cesse d augmenter pas de solution «miracle»

Plus en détail

Plan d aménagement forestier d une forêt privée

Plan d aménagement forestier d une forêt privée Plan d aménagement forestier d une forêt privée IDENTIFICATION DU PRODUCTEUR Nom : *** Adresse postale No. Rue, app., rang Municipalité Code postal Représentant autorisé : Téléphone (résidence) : Téléphone

Plus en détail

LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE

LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE Gontran Bage Directeur- Développement durable et gestion des GES GES dans le secteur

Plus en détail

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Sylvie Gauthier, Chercheuse scientifique, successions forestières RNCan-SCF-CFL

Plus en détail

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas)

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Nelson Fréchette, ing.f., biol., Responsable du volet

Plus en détail

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre CCNUCC Logiciel d inventaire des GES (parties NAI) Secteur UTCATF Étude de cas La «République mondiale» Version 2, avril 2012

Plus en détail

Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable

Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable Introduction : photo Ile DE Pâques p 188, exemple d une civilisation effondrée en raison d une mauvaise gestion de ses ressources

Plus en détail

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande?

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? Présenté par Éric Le Couédic, ing., M.Sc.A. Directeur Démarches d accompagnement en efficacité énergétique Congrès

Plus en détail

La gestion des forêts communales

La gestion des forêts communales La gestion des forêts communales Principaux éléments La forêt en France 25% du territoire métropolitain qui se répartit selon trois grands types : La forêt de plaine : 60% La forêt de montagne : 30% La

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION PROCÈS-VERBAL

CONSEIL D ADMINISTRATION PROCÈS-VERBAL 2 mai 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION PROCÈS-VERBAL 130 e RÉUNION EXTRAORDINAIRE : 2 mai 2014 Certifié le 10 juin 2014 Table des matières VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA RÉUNION... 1 NOMINATION

Plus en détail

Forum régional sur les changements climatiques

Forum régional sur les changements climatiques Forum régional sur les changements climatiques Ville de Blainville Municipalité de 53 556 citoyens Maire, François Cantin depuis novembre 2005 Sondage en mai 2009 auprès de 501 citoyens par la firme Ipsos

Plus en détail

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Le méthane (C4) Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. La molécule de Méthane C Le méthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes de formule brute C4. C'est un gaz que l'on trouve

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION A L ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE: CAS DU CRESA FORET-BOIS

LA CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION A L ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE: CAS DU CRESA FORET-BOIS UNIVERSITE DE DSCHANG FACULTE D AGRONOMIE ET DES SCIENCES AGRICOLES CENTRE REGIONAL D ENSEIGNEMENT SPECIALISE EN AGRICULTURE FORET-BOIS -------------------- LA CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION A L

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

RAPPORT FINAL DOCUMENT ANNEXE

RAPPORT FINAL DOCUMENT ANNEXE RAPPORT FINAL DOCUMENT ANNEXE Identification du projet Groupe de travail Foresterie Numéro de projet 208_2.1.4.1 2008_2.1.6.1 Sites dégradés et improductifs sur le territoire de la forêt modèle du Lac-Saint-Jean

Plus en détail

DATAVANCE. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre

DATAVANCE. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre 2011 DATAVANCE Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre Synthèse BILAN DE GES DATAVANCE 2011 L'EFFET DE SERRE est un phénomène naturel nécessaire à la vie sur terre : comme les vitres d'une serre, des gaz

Plus en détail

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM IV ème semaine forestière, Barcelone du 17 au 20/03/2015 Carte d occupation des sols INFORMATIONS GENERALES Superficie totale de la zone : 191517

Plus en détail

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission Quelles sont les politiques locales concernant les Taillis à (Très) Courtes Rotations et leurs divers impacts à l échelle du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariègeoises? Réalisé par Delphine Jubault

Plus en détail

Les projets REDD+ et leurs modèles économiques

Les projets REDD+ et leurs modèles économiques Les projets REDD+ et leurs modèles économiques Gabriela Simonet Chaire Economie du Climat CIRAD & Coline Seyller-CIRAD Conférence Cirad-GRET-Les amis de la Terre 17 juin 2013 Jardin Tropical de Paris 1

Plus en détail

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles.

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles. Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Michel Fournier, ingénieur Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques Sujets discutés Atteinte des

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR NOTE AU LECTEUR Dans le cadre de notre certification forestière à la norme du Forest Stewardship Council de la Seigneurie de Perthuis, nous vous présentons un résumé du plan général d aménagement forestier

Plus en détail

VT0004 OUTIL DE GESTION DES FUITES POUR LA JNR

VT0004 OUTIL DE GESTION DES FUITES POUR LA JNR VT0004: Version 1.0 VT0004 OUTIL DE GESTION DES FUITES POUR LA JNR Version 1.0 4 FÉVRIER 2014 Copyright 2015 VCS TABLE DES MATIÈRES 1 Sources... 3 2 Description sommaire de l outil... 3 3 Définitions...

Plus en détail

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent Ateliers Sur la conservation des milieux naturels / 16 et 17 mars 2007, Montréal Par Catherine

Plus en détail

Évolution temporelle de l occupation des habitats linéaires par les pics en forêt boréale aménagée : le cas de l activité reproductrice du Pic maculé

Évolution temporelle de l occupation des habitats linéaires par les pics en forêt boréale aménagée : le cas de l activité reproductrice du Pic maculé Évolution temporelle de l occupation des habitats linéaires par les pics en forêt boréale aménagée : le cas de l activité reproductrice du Pic maculé Antoine Plouffe Leboeuf (1) Pierre Drapeau (1) (1)

Plus en détail

Le Management de l Energie Rencontre ATEE du 17/06/2014

Le Management de l Energie Rencontre ATEE du 17/06/2014 Le Management de l Energie Rencontre ATEE du 17/06/2014 SOMMAIRE > La démarche de l entreprise DARVA > Performance du Système de Management de l Environnement et de l énergie La démarche de l entreprise

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15 RÈGLEMENT NO 275-15 MODIFIANT LE RÉGLEMENT DE ZONAGE NUMERO 275, AFIN D AJOUTER DES NORMES

Plus en détail

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Comité consultatif sur la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Colloque BOMA Québec présenté par Mario Canuel, TP

Plus en détail

VŒUX CARTES DE ÉCOLOGIQUES PLUS Q UNE SIMPLE CARTE DE VOEUX : CARTE ENVOYÉE ARBRE PLANTÉ NOUS AGISSONS POUR LA PLANÈTE!

VŒUX CARTES DE ÉCOLOGIQUES PLUS Q UNE SIMPLE CARTE DE VOEUX : CARTE ENVOYÉE ARBRE PLANTÉ NOUS AGISSONS POUR LA PLANÈTE! 1 1 CARTE ENVOYÉE = ARBRE PLANTÉ PLUS Q UNE SIMPLE CARTE DE VOEUX : Agir pour l environnement et le développement social Toutes les 3 secondes, une masse forestière équivalente à 1 terrain de foot disparaît.

Plus en détail

Retours sur le colloque de Bayeux

Retours sur le colloque de Bayeux Retours sur le colloque de Bayeux Introduction de Sylvie ALEXANDRE En France, la forêt a différentes fonctions, elle est gérée de façon durable et est essentielle à la transition carbone. Des milieux en

Plus en détail

TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE

TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE PIERRE-CHARLES TARDIF & STÉPHAN TREMBLAY COLLOQUE PERFORMANCE 19 FÉVRIER 2013 Pierre-Charles Tardif, CPA auditeur, CGA, CFE Pierre-Charles Tardif,

Plus en détail

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière Guyane Bilan carbone et gestion forestière Séminaire organisé dans le cadre du projet CARPAGG «le carbone en forêt et en prairies issues de déforestation en Guyane, 1 octobre 2013» Le contexte de la forêt

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

Le projet que je vous soumets concerne l Agence de développement. économique du Canada pour les régions du Québec dont les principaux

Le projet que je vous soumets concerne l Agence de développement. économique du Canada pour les régions du Québec dont les principaux Le projet que je vous soumets concerne l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec dont les principaux services sont offerts dans notre région par Développement Économique

Plus en détail

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau. Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE, ST-STE, 4 e secondaire La lithosphère La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Plus en détail

Plan forêt E. Leclerc

Plan forêt E. Leclerc Plan forêt E. Leclerc Janvier 2012 ACDLec/Commission qualité et développement durable V. Lemaire chargée d études qualité et développement durable Plan forêt E.Leclerc - Conférence forêts tropicales 12

Plus en détail

Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier. CRPF Rhône-Alpes

Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier. CRPF Rhône-Alpes Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier Le programme carbone Forêt privée Les forestiers privés impliqués depuis longtemps sur le thème du carbone : - FPF et le CNPF membres fondateurs

Plus en détail

Chef de Projet. Initiative de la CEDEAO sur la Cuisson Propre et Efficace (WACCA)

Chef de Projet. Initiative de la CEDEAO sur la Cuisson Propre et Efficace (WACCA) Initiative de la CEDEAO sur la Cuisson Propre et Efficace (WACCA) Première Réunion Nationale des Parties Prenantes sur l'energie de Cuisson en Côte d'ivoire PRESENTATION DU PROJET «UNE ECOLE, 5 HA DE FORET»

Plus en détail

EVOLUTION ET PERSPECTIVES EN MATIERE DE GESTION DES FORETS NATURELLES AU NIGER : QUELS PROGRES ET QUEL AVENIR?

EVOLUTION ET PERSPECTIVES EN MATIERE DE GESTION DES FORETS NATURELLES AU NIGER : QUELS PROGRES ET QUEL AVENIR? EVOLUTION ET PERSPECTIVES EN MATIERE DE GESTION DES FORETS NATURELLES AU NIGER : QUELS PROGRES ET QUEL AVENIR? DAN BARIA Soumaila Ingénieur des Eaux et Forêts Coordonnateur d Antenne régionale PNEDD- Haute

Plus en détail

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques.

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques. REDD-plus Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques novembre 2009 Programme de Conservation des Forêts Le mécanisme REDD-plus

Plus en détail

F²??N? PRESENTATION DU PROJET «UNE ECOLE, 5 HA DE FORET» CAS DE LA COTE D IVOIRE. Chef de Projet. 02 Octobre 2015, Dakar, Sénégal

F²??N? PRESENTATION DU PROJET «UNE ECOLE, 5 HA DE FORET» CAS DE LA COTE D IVOIRE. Chef de Projet. 02 Octobre 2015, Dakar, Sénégal F²??N? l Alliance de l Afrique de l'ouest pour la cuisson propre (WACCA) Atelier de validation du Rapport d évaluation des ressources Forestières de la CEDEAO, Dakar, Sénégal : 30 Septembre 02 Octobre

Plus en détail

L importance des données primaires dans le domaine des ACV de produits forestiers au Québec

L importance des données primaires dans le domaine des ACV de produits forestiers au Québec L importance des données primaires dans le domaine des ACV de produits forestiers au Québec Claude Villeneuve Professeur titulaire Directeur de la Chaire en éco-conseil Département des sciences fondamentales

Plus en détail

ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUX DES PLANS FORESTIERS : LE CAS DU PLAN NATIONAL D ACTIONS DE REBOISEMENT 2011 2015 DE LA COTE D IVOIRE

ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUX DES PLANS FORESTIERS : LE CAS DU PLAN NATIONAL D ACTIONS DE REBOISEMENT 2011 2015 DE LA COTE D IVOIRE 16 ème Colloque international en Evaluation environnementale du SIFEE Forêts, énergie, changement climatique et évaluation environnementale : pour une gestion durable, du global au local yaoundé 2011 ENJEUX

Plus en détail

Une brève histoire de REDD+ Alain Karsenty

Une brève histoire de REDD+ Alain Karsenty Une brève histoire de REDD+ Alain Karsenty Du MDP à REDD+ En 1997, Protocole de Kyoto et tentative de lancer un système de cap-andtrademondial, malgré l absence d engagements chiffrés des pays en développement

Plus en détail

La Chaire en éco conseil de l Université du Québec à Chicoutimi

La Chaire en éco conseil de l Université du Québec à Chicoutimi La Chaire en éco conseil de l Université du Québec à Chicoutimi La Chaire en éco conseil est un organisme universitaire dont l un des principaux modes d intervention est l assistance professionnelle auprès

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

La Via Campesina invite tous les mouvements sociaux à se mobiliser à travers le monde

La Via Campesina invite tous les mouvements sociaux à se mobiliser à travers le monde Mille Cancuns pour une justice climatique! La Via Campesina invite tous les mouvements sociaux à se mobiliser à travers le monde Les mouvements sociaux du monde entier se mobilisent en vue de la 16 ème

Plus en détail

«Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat»

«Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat» «Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat» Catherine Geslain-Laneelle Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt de France L agriculture fait aujourd

Plus en détail

Et les «réserves» en énergies renouvelables?

Et les «réserves» en énergies renouvelables? Et les «réserves» en énergies renouvelables? La principale énergie renouvelable utilisée aujourd hui dans le monde est la biomasse, et plus principalement le bois. Ce dernier représente 10% de la production

Plus en détail

La mise en œuvre de la procédure des échanges compensés

La mise en œuvre de la procédure des échanges compensés La mise en œuvre de la procédure des échanges compensés Les principes de la procédure Le bilan Exemple d opérations Les principes de la procédure L origine de la procédure : Le décret 55-121 du 20 janvier

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

AJILON ENGINEERING. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre

AJILON ENGINEERING. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre 2011 AJILON ENGINEERING Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre Synthèse BILAN DE GES Ajilon Engineering 2011 L'EFFET DE SERRE est un phénomène naturel nécessaire à la vie sur terre : comme les vitres d'une

Plus en détail

SEMINAIRE CASCADe. Du 17 au 21 novembre 2008 Cotonou, Bénin Rendez vous à 8h30, le lundi 17 novembre à l Hôtel du Lac, Rue de l'hôtel du Lac, Cotonou

SEMINAIRE CASCADe. Du 17 au 21 novembre 2008 Cotonou, Bénin Rendez vous à 8h30, le lundi 17 novembre à l Hôtel du Lac, Rue de l'hôtel du Lac, Cotonou Objectifs du séminaire SEMINAIRE CASCADe Le séminaire CASCADe de Cotonou a pour objectif principal de consolider l'expertise MDP et Marché Volontaire du Carbone au Bénin. Les objectifs finaux du séminaire

Plus en détail

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger 2 ENV 1110 CHANGEMENTS CLIMATIQUES SOMMAIRE 1. Le Plan vert de 1990........................................

Plus en détail

Programme «1 arbre pour moi, 2 arbres pour toi, 3 arbres pour la planète»

Programme «1 arbre pour moi, 2 arbres pour toi, 3 arbres pour la planète» Programme «1 arbre pour moi, 2 arbres pour toi, 3 arbres pour la planète» Avec ICADE et FOREST&LIFE Partenaires : Groupe Icade Entreprise Kinomé (fondatrice du mouvement FOREST&LIFE) Mairie de Cergy Ecole(s)

Plus en détail

OMD 7 - Assurer un environnement durable

OMD 7 - Assurer un environnement durable OMD 7 - Assurer un environnement durable Garantir à la population un environnement durable et sain constitue le socle du septième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet objectif cible

Plus en détail

Nos actions citoyennes. En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète.

Nos actions citoyennes. En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète. Nos actions citoyennes En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète. Le développement durable, plus que des paroles, une stratégie Les 2 grands

Plus en détail

Perspectives de la COMIFAC sur le REDD+ et cas de la République Démocratique du Congo

Perspectives de la COMIFAC sur le REDD+ et cas de la République Démocratique du Congo 1 Perspectives de la COMIFAC sur le REDD+ et cas de la République Démocratique du Congo Nicky Kingunia Ineet Direction Développement Durable, Ministère de l Environnement, Conservation de la Nature et

Plus en détail