LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS"

Transcription

1 Dossier Exploitant LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS Fiche n 4 Les cotisations des non salariés agricoles obéissent à une règle d annualité prévue par le décret n du ; c est-à-dire qu elles sont émises pour l année civile complète, en fonction de la situation de l assuré au 1 er janvier et quelles que soient les évolutions intervenant en cours d année. Toutefois, certaines branches de cotisations dérogent à cette règle ; c est le cas principalement : de l AMEXA (voir les différents cas d exonération décrits dans cette fiche) de l ATEXA (calcul proportionnel au nombre de jours d affiliation). Les situations particulières reprises sur cette fiche sont prévues par la règlementation. Les exonérations correspondantes sont appliquées dès lors que la MSA en a connaissance. QUI PEUT BÉNÉFICIER D UNE EXONÉRATION DE COTISATIONS? Les personnes suivantes peuvent bénéficier de mesures d exonération de cotisations dans les situations indiquées : les chefs d exploitation ou d entreprise qui cessent leur activité agricole, les conjoint(e)s reprenant l exploitation suite au décès de leur époux(se), les exploitants titulaires d une pension d invalidité AMEXA depuis plus de 6 mois, les créateurs ou repreneurs d une entreprise, les jeunes agriculteurs, les aides familiaux effectuant des stages, les exploitants titulaires d une préretraite servie par le CNASEA, les artisans ruraux titulaires d une pension d invalidité depuis plus de 6 mois, les cotisants solidaires bénéficiaires de la CMU complémentaire. LES CHEFS D EXPLOITATION OU D ENTREPRISE QUI CESSENT LEUR ACTIVITÉ Le chef d exploitation cesse son activité agricole pour exercer une autre activité (salariée ou non salariée non agricole), lui ouvrant des droits en assurance maladie : Il bénéficie d une exonération de sa cotisation d assurance maladie (AMEXA) pour la période au cours de laquelle les conditions de cessation et de reprise sont réunies. Il bénéficie d une exonération de la cotisation ATEXA à compter de la date de cessation d activité. Le chef d exploitation cesse son activité agricole et n exerce pas de nouvelle activité lui ouvrant des droits en assurance maladie : Il ne bénéficie pas d une exonération en assurance maladie. Il bénéficie d une exonération de la cotisation ATEXA à compter de la date de cessation d activité. MSA Loire-Atlantique 2 impasse de l'espéranto SAINT-HERBLAIN NANTES CEDEX 9 tél fax Nord Sud Réf : F04-CE426-10/08 1/5

2 Exemple : chef d exploitation qui cesse son activité agricole au 30 avril 2008 et exerce une activité salariée à compter du 1 er août 2008 Exonération de la cotisation AMEXA du 01 août au 31 décembre 2008 : la cotisation AMEXA est due sur la base de 7/12 ème. Exonération de la cotisation ATEXA du 01 mai 2008 au 31 décembre 2008 : la cotisation ATEXA est due sur la base de 120/365 jours. LES CONJOINT(E)S REPRENANT L EXPLOITATION SUITE AU DÉCÈS DE LEUR ÉPOUX(SE) Le conjoint qui reprend l exploitation ou l entreprise de son époux suite à son décès bénéficie d un taux réduit de 50 % en assurance maladie (AMEXA), tant que les conditions suivantes sont remplies : ne pas employer d aide familial de plus de 21 ans, ne pas être titulaire d un avantage de vieillesse (y compris de réversion). Cette réduction de cotisations peut également s appliquer suite à un jugement de divorce ou à une séparation de corps. LES EXPLOITANTS TITULAIRES D UNE PENSION D INVALIDITÉ DEPUIS PLUS DE 6 MOIS Le chef d exploitation ou l artisan rural qui perçoit une pension d invalidité pour un taux d incapacité supérieur à 66,66 %, peut bénéficier d un abattement pour le calcul de la cotisation Allocations Familiales (AF). Deux conditions doivent être remplies : bénéficier de la pension d invalidité depuis plus de 6 mois, en bénéficier au 1 er janvier de l année des cotisations. Un abattement de (taux 2008) est effectué sur les revenus professionnels servant de base au calcul de la cotisation Allocations Familiales. LES NON SALARIÉS AGRICOLES, CRÉATEURS OU REPRENEURS D UNE ENTREPRISE Un chef d exploitation ou d entreprise agricole, qui crée ou qui reprend une entreprise, peut sous certaines conditions bénéficier : d une aide au conseil (contacter la direction départementale de l emploi et de la formation professionnelle) d une aide de l Etat (aide EDEN) d une exonération de cotisations sociales pendant les 12 premiers mois d activité, l aide à la création et à la reprise d une entreprise ou ACCRE, dans la limite d un plafond égal à 120 % de 1820 SMIC. Le chef d entreprise bénéficiera des mesures ACCRE ou ACCRE DUTREIL selon sa situation avant la création ou la reprise de l entreprise. Le demandeur doit justifier du contrôle effectif de la société en cas de création ou de reprise d entreprise sous forme sociétaire. Il ne doit pas avoir bénéficié de l aide à la création et à la reprise d une entreprise (ACCRE) au cours des 3 dernières années. Le créateur ou repreneur d entreprise est affilié au régime des non salariés agricoles dès le 1 er jour de l activité de chef d exploitation et perçoit ainsi les prestations du régime agricole. 1- DANS QUELLES SITUATIONS ET SOUS QUELLES CONDITIONS PEUT-ÊTRE ACCORDÉE L EXONÉRATION DES COTISATIONS SOCIALES? SITUATION AVANT LA CRÉATION OU REPRISE DE L ENTREPRISE AGRICOLE CONDITIONS À REMPLIR Mesures ACCRE Demandeur d emploi indemnisé par l assurance chômage Demandeur d emploi non indemnisé, inscrit depuis plus de 6 mois à l ANPE au cours des 18 derniers mois Bénéficiaire du RMI (ou son conjoint), de l API Salarié reprenant tout ou partie de son ancienne entreprise... Depuis le 1 er décembre 2007, la demande d ACCRE est à déposer auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) lors de la déclaration ou reprise de l entreprise et au plus tard le 45 ème jour suivant, en vue d une instruction du dossier par l URSSAF Réf : F04-CE426-10/08 2/5

3 SITUATION AVANT LA CRÉATION OU REPRISE DE L ENTREPRISE AGRICOLE CONDITIONS À REMPLIR Mesures ACCRE (suite) Chômeur non indemnisé ou indemnisé, bénéficiaire du RMI : l entreprise créée ou reprise relève des micro BIC ou micro BNC (article 50 et 102 ter du Code Général des Impôts) La demande d ACCRE est à déposer auprès du CFE (procédure décrite ci-dessus). L exonération peut-être prolongée de 2 fois 12 mois sous réserve que les conditions fiscales de micro entreprise soient remplies. La MSA est l organisme instructeur pour l étude des prolongations : La 1 ère demande est à effectuer auprès de la MSA dans les 12 mois suivant le début de l activité, la 2 ème dans les 24 mois. Mesures ACCRE DUTREIL Titulaire de l Allocation Parentale d Education (APE) ou du complément libre choix d activité - Prestation d Accueil du Jeune Enfant (PAJE) Déposer une demande d exonération à la MSA dans les 12 mois suivant l installation en y joignant, si les prestations sont versées par le Régime Général, une attestation de la Caisse d allocations familiales Salarié toujours en activité Avoir effectué au minimum 910 h d activité salariée dans les 12 mois précédant l installation Effectuer au minimum 455 h d activité salariée dans les 12 mois suivant l installation Cotiser à l assurance chômage en tant que salarié Déposer une demande d exonération à la MSA dans les 12 mois suivant l installation 2- QUELLES SONT LES COTISATIONS EXONÉRÉES ET DANS QUELLES LIMITES? L exonération couvre la période des 12 premiers mois d activité et porte exclusivement sur les cotisations d assurance maladie, d assurance vieillesse et d allocations familiales. L ATEXA*, la Retraite Complémentaire Obligatoire ainsi que les contributions n entrent pas dans le dispositif d exonération. *La loi de financement de la sécurité sociale a supprimé l exonération ATEXA applicable aux bénéficiaires de l ACCRE et ACCRE DUTREIL à compter du 1er janvier Population concernée Limites de l éxonération Les bénéficiaires de l ACCRE ou ACCRE DUTREIL Les 12 premiers mois d exonération : Exonération totale sur la part du revenu inférieure ou égale à 120 % du SMIC annuel ( au 1 er janvier 2008). Pas d exonération sur la part du revenu supérieure à 120 % du SMIC annuel. Les personnes visées par la prolongation ACCRE dont l entreprise créée ou reprise relève des micro BIC ou micro BNC Pour les 24 mois d exonération suivant : Exonération totale sur la part du revenu inférieure au montant annuel du RMI (5 290 au 1 er janvier 2008). Exonération de 50 % sur la part de revenu comprise entre la valeur du RMI et 1820 SMIC horaires ( au 1 er janvier 2008). Pas d exonération sur la part des revenus supérieurs à 1820 SMIC horaires. Réf : F04-CE426-10/08 3/5

4 Exemple : créateur d entreprise à compter du 15 octobre 2007, date d affiliation au régime des non salariés agricoles L exonération des cotisations, hors ATEXA, porte sur la période du 1er novembre 2007 au 31octobre 2008 ; L exonération de l ATEXA porte sur la période du 15 octobre 2007 au 31 décembre 2007 (fin de l exonération prévue par décret). Pour l année 2007 : Aucune cotisation émise (règle de l annualité) Pour l année 2008 : Les cotisations sociales, hors ATEXA correspondent à 2/12ème de la cotisation annuelle ; La cotisation ATEXA, la cotisation RCO ainsi que les contributions (CSG, CRDS, formation professionnelle) sont émises dans leur intégralité. LES JEUNES AGRICULTEURS Tous les non salariés agricoles, quelle que soit l activité exercée, peuvent bénéficier d une Exonération Jeune Agriculteur, s ils remplissent les deux conditions suivantes : ÊTRE ÂGÉ DE 18 ANS À 40 ANS AU PLUS À LA DATE D AFFILIATION Cette limite est reculée de la durée du service national et d un an par enfant à charge pour le parent qui a la qualité d allocataire des prestations familiales. ÊTRE GARANTI PAR LE RÉGIME DE L AMEXA (assurance maladie des exploitants) Le droit à l exonération prend effet dès que ces deux conditions sont réunies et s applique au maximum pendant 5 années consécutives. En effet, l exonération JA n est pas reportée lorsque la condition liée à la garantie par le régime de l AMEXA n est pas ou plus remplie au 1 er janvier de l une des années (sans cessation de l activité agricole). Exemple : M. X a 30 ans et s installe chef d exploitation exclusif au 01/01/2003. Il devient cotisant solidaire au 01/01/2005 (continuité de l activité). Au 01/01/2007, il est à nouveau affilié en qualité de chef d exploitation. Au 01/01/2003 : 1 ère année d exo JA Au 01/01/2004 : 2 ème année d exo JA Du 01/01/2005 au 31/12/2006 : pas d EXO JA Au 1/01/2007 : 5 ème année d exo JA Le droit à l exonération est attribué une seule fois au chef d exploitation et ne s applique pas en cas de seconde installation. Toutefois, en cas de cessation temporaire d activité avant la fin de la période d exonération, le bénéfice de celle-ci est suspendu (décret du 16 juin 2008). L exonération est rétablie pour la durée d exonération restant à courir à condition que la cessation d activité n excède pas une durée maximum de 36 mois et ce quel qu en soit le motif. Exemple : Mme Y a 25 ans et s installe chef d exploitation au 15/01/2008. Elle cessera son activité au 15 janvier 2010 et la reprendra au 15 juillet 2012 (soit 24 mois d interruption) Au 01/01/2009 : 1 ère année d exo JA Au 01/01/2010 : 2 ème année d exo JA Du 01/01/2011 au 31/12/2012 : pas d exo JA Au 01/01/2013 : 3 ème année d exo JA Au 01/01/2014 : 4 ème année d exo JA Au 01/01/2015 : 5 ème année d exo JA. Particularités liées à l exonération Elle porte uniquement sur les cotisations sociales personnelles du chef d exploitation ou d entreprise, soit : Assurance maladie, vieillesse et allocations familiales, à l exclusion de la cotisation ATEXA et Retraite Complémentaire Obligatoire. Aucune exonération ne s applique sur les contributions CSG, CRDS et formation professionnelle. Le montant de l exonération est dégressif dans la limite d un plafond (valeurs au 1 er janvier 2008) :. 1 ère année : Abattement 65 % Plafond de l Exonération ème année : 55 % ème année : 35 % ème année : 25 % ème année : 15 % 644 Réf : F04-CE426-10/08 4/5

5 Enchaînement des exonérations Créateur d Entreprise et Jeune Agriculteur Le non salarié agricole concerné par ces deux exonérations bénéficie en règle générale : en premier, de l exonération Créateur d Entreprise qui porte obligatoirement sur les 12 premiers mois d activité, puis, s il remplit les conditions liées à l AMEXA, il bénéficiera, au 1 er janvier suivant, de la première année d exonération Jeune Agriculteur. LES AIDES FAMILIAUX EFFECTUANT DES STAGES CNASEA L aide familial effectuant une formation professionnelle continue à temps plein reste, pendant la durée de sa formation, affilié au régime de son activité. Si l aide familial est présent sur l exploitation au 1 er janvier de l année : les cotisations Assurance et Formation Professionnelle sont émises en totalité, la cotisation AMEXA est proratisée en fonction du nombre de mois de stage déclaré par le CNASEA. Si l aide familial n est pas présent sur l exploitation au 1 er janvier de l année car il effectue un stage à temps plein qui se poursuit sur une 2 ème année : les cotisations Assurance et Formation Professionnelle ne sont pas émises, la cotisation AMEXA est proratisée en fonction du nombre de mois de stage. NB : aucune exonération ne peut être appliquée pour les stages à temps partiel et ceux réalisés par les chefs d exploitation ou d entreprise. L aide familial effectuant un stage 6 mois dans le cadre de la pré-installation est assimilé à un salarié agricole. Il conserve sa qualité d aide familial pendant la durée de son stage. La cotisation AMEXA fait l objet d une exonération au prorata du nombre de mois de stage. LES EXPLOITANTS TITULAIRES D UNE PRÉRETRAITE SERVIE PAR LE CNASEA Le dispositif de préretraite permet aux agriculteurs en difficulté, contraints de cesser leur activité pour raisons économiques ou graves problèmes de santé, de percevoir un revenu de remplacement. Le chef d exploitation bénéficiaire de la préretraite (ainsi que le conjoint coexploitant ou associé exploitant dans la même société qui cesse son activité en même temps), bénéficie d une exonération de cotisations. Elle prend effet à la date d obtention de la préretraite. L exonération ne porte que sur certaines branches de cotisations et son montant est ajusté en fonction de la date d obtention de la préretraite : Exploitant préretraité du préretraité participant collaborateur Aide familial sur l exploitation exploitant dans la même société Allocations Familiales A noter que la cotisation de retraite complémentaire obligatoire (RCO) n entre pas dans le dispositif d exonération. Jusqu à l obtention de sa retraite agricole, le préretraité sera redevable d une cotisation RCO calculée sur une base forfaitaire et lui donnant droit à 100 points de RCO par année cotisée. LES ARTISANS RURAUX La cotisation allocations familiales fait l objet d un abattement pour l artisan reconnu invalide à plus de 66 % depuis plus de 6 mois, et employeur de main-d œuvre salarié. L abattement est effectué sur les revenus professionnels servant de base au calcul de la cotisation, dans la limite de (taux 2008). LES COTISANTS DE SOLIDARITÉ Les personnes bénéficiant de la CMU complémentaire au 1 er janvier de l année sont exonérées de la cotisation de solidarité ainsi que des contributions au titre de l année en cours. Seule la cotisation ATEXA reste due. Réf : F04-CE426-10/08 5/5

QUI PEUT BENEFICIER D UNE EXONERATION DE COTISATIONS?

QUI PEUT BENEFICIER D UNE EXONERATION DE COTISATIONS? Les cotisations des non-salariés agricoles obéissent à une règle d annualité prévue par le décret n 84-936 du 22.10.1984 ; c est-à-dire qu elles sont émises pour l année civile complète, en fonction de

Plus en détail

CALCUL DE L ASSIETTE FORFAITAIRE «NOUVEL INSTALLE» ET DES COTISATIONS PROVISOIRES

CALCUL DE L ASSIETTE FORFAITAIRE «NOUVEL INSTALLE» ET DES COTISATIONS PROVISOIRES Une assiette forfaitaire «Nouvel Installé» est appliquée provisoirement pour le calcul des cotisations et contributions des chefs d exploitation ou d entreprise agricole au début de leur activité professionnelle.

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise. À jour au

[ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise. À jour au [ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise À jour au 1 er janvier 2012 L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise (Accre) est une mesure

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise À JOUR AU 1 er janvier 2010 L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise (Accre) est une mesure

Plus en détail

L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Exonérations et aides à l emploi L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise À jour au 1 er janvier 2014 Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources

Plus en détail

1. NON SALARIE AGRICOLE EXERÇANT PLUSIEURS ACTIVITES DE NATURE AGRICOLE

1. NON SALARIE AGRICOLE EXERÇANT PLUSIEURS ACTIVITES DE NATURE AGRICOLE Les chefs d exploitation ou d entreprise agricole peuvent exercer plusieurs activités simultanément, sous forme d entreprise individuelle ou sous forme sociétaire. Ces activités peuvent être : 1- de nature

Plus en détail

Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur

Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur (Loi 2005-882 du 2 Août 2005 et décret 2006-966 du 1 er août 2006) Entrée en vigueur le 4 AOUT

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

[ Entreprise ] Le créateur «salarié» À JOUR AU

[ Entreprise ] Le créateur «salarié» À JOUR AU [ Entreprise ] Le créateur «salarié» À JOUR AU 1 er janvier 2009 V ous êtes créateur ou repreneur d entreprise. Vous exercez, au sein de l entreprise une activité «salariée»*. Votre entreprise, en tant

Plus en détail

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques.

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques. Si vous remplissez certaines conditions vous pourrez avoir droit à l allocation veuvage, à la retraite de réversion, à certaines aides pour la famille et le logement. Faites attention aux possibles récupérations

Plus en détail

La retraite, comment en bénéficier?

La retraite, comment en bénéficier? Salariés agricoles La retraite, comment en bénéficier? Je prépare ma retraite RETRAITE Je suis, salarié agricole cadre ou non cadre Sommaire De quoi est composée ma retraite? p.3 Ma retraite à taux plein,

Plus en détail

[ Profession libérale ] Les cotisations en début d activité À JOUR AU

[ Profession libérale ] Les cotisations en début d activité À JOUR AU [ Profession libérale ] Les cotisations en début d activité À JOUR AU 1 er juillet 2009 V ous vous installez «à votre compte». Vous exercez une activité non salariée. Des formalités simplifiées Pour créer

Plus en détail

Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d entrepreneur

Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d entrepreneur 13/11/14 1 Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d entrepreneur Michel LAISNEY Christophe LEFEVRE Joël Le GOFF 13/11/14 2 Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général)

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général) Vous êtes à la retraite et vous souhaitez créer une entreprise, les conséquences sur le versement de votre pension et sur votre protection sociale Si vous créez une entreprise, vous serez affilié et cotiserez

Plus en détail

Tout sur les cotisations sociales

Tout sur les cotisations sociales Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Tout sur les cotisations sociales Animé par : Bruno MALLEJAC, RSI Bretagne Marie Thérèse

Plus en détail

Cotisations sociales des non-salariés agricoles

Cotisations sociales des non-salariés agricoles vous guider Cotisations sociales des non-salariés agricoles Octobre 2014 www.msaportesdebretagne.fr SOMMAIRE p 3 p 4 p 7 p 8 p 11 p 12 p 14 p 15 p 16 p 18 Quel statut pour le conjoint, concubin ou pacsé?

Plus en détail

RETRAITE. Microentrepreneur PRÉVOYANCE

RETRAITE. Microentrepreneur PRÉVOYANCE RETRAITE Microentrepreneur PRÉVOYANCE 2 micro-entrepreneur vous avez choisi d adhérer au régime du micro-entrepreneur, institué par la Loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août 2008 et entré

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR 2010 Vous avez choisi d adhérer au régime de l auto-entrepreneur, institué par la Loi de Modernisation

Plus en détail

DOSSIER D AFFILIATION DES NON SALARIES AGRICOLES

DOSSIER D AFFILIATION DES NON SALARIES AGRICOLES DOSSIER D AFFILIATION DES NON SALARIES AGRICOLES Non salarié agricole Un dossier pour votre affiliation à la MSA Ce dossier d affiliation tient compte au plus près de, votre situation, c'est-à-dire du

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

LES NOUVELLES MODALITES DE L AIDE AUX CHOMEURS CREATEURS OU REPRENEURS D UNE ENTREPRISE (ACCRE)

LES NOUVELLES MODALITES DE L AIDE AUX CHOMEURS CREATEURS OU REPRENEURS D UNE ENTREPRISE (ACCRE) LES NOUVELLES MODALITES DE L AIDE AUX CHOMEURS CREATEURS OU REPRENEURS D UNE ENTREPRISE (ACCRE) I QU EST-CE QUE L ACCRE L ACCRE est une aide individuelle apportée au créateur ou repreneur d une entreprise.

Plus en détail

Retraite Etudes & Optimisation

Retraite Etudes & Optimisation Retraite Etudes & Optimisation Pension de réversion Lorsque l un des conjoints disparaît, son veuf ou sa veuve bénéficie d une partie de sa retraite : la pension de réversion. Ses conditions d attribution

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

DISPOSITIFS Aides à la création d'entreprises

DISPOSITIFS Aides à la création d'entreprises DISPOSITIFS Aides à la création d'entreprises JUILLET 2014 ACCRE - AIDE AUX CHÔMEURS CRÉATEURS OU REPRENEURS D'ENTREPRISE Web : http://vosdroits.service-public.fr/pme/r17122.xhtml Type d'aide : Aide à

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS D ENTREPRISE AVRIL 2015

LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS D ENTREPRISE AVRIL 2015 LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS D ENTREPRISE AVRIL 2015 LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS Sommaire 2 SOMMAIRE : DISPOSITIF ACCRE 3 à 6 L ARE ou l ARCE 7 à 9 DISPOSITIF NACRE 10 à 13 FINANCEMENTS

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

CIRCULAIRE N 13 du 22 octobre 2002

CIRCULAIRE N 13 du 22 octobre 2002 ministère de l Équipement des Transports du Logement du Tourisme et de la Mer Paris, le 22 octobre 2002 direction de l établissement national des invalides de la marine sous-direction des affaires juridiques

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3247 Convention collective nationale IDCC : 1513. ACTIVITÉS DE PRODUCTION DES

Plus en détail

N 2009 / 038 2/09/2009

N 2009 / 038 2/09/2009 N 2009 / 038 2/09/2009 Origine : Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du Réseau Direction du Recouvrement Contact : N. SELLIER Nicole.sellier@le-rsi.fr E. RODRIGUEZ elise.rodriguez@le-rsi.fr

Plus en détail

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17)

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17) III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés () La pension d invalidité est un revenu de remplacement accordé à titre temporaire. Ce revenu compense

Plus en détail

AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE)

AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE) AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE) 20/03/2015 Les créateurs d entreprise peuvent sous certaines conditions énumérées ci-dessous et sous réserve de l acceptation de leur

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU VDI MANDATAIRE ELORA

GUIDE PRATIQUE DU VDI MANDATAIRE ELORA GUIDE PRATIQUE DU VDI MANDATAIRE ELORA Vos premiers pas. PREAMBULE Le Vendeur à Domicile Indépendant est chargé de la commercialisation des produits de la société ELORA directement auprès du consommateur,

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants, industriels Le statut de votre conjoint Édition janvier 2012 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul des cotisations

Plus en détail

Votre conjoint participe à l activité

Votre conjoint participe à l activité [ Profession indépendante ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À jour au 1 er janvier 2012 Vous êtes artisan, commerçant, industriel ou profession libérale, vous êtes marié ou lié

Plus en détail

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire L auto entrepreneur Sous-titre Séance d information aux professions libérales Mise à jour JUILLET 2015 Au sommaire La Sécurité sociale Le dispositif AE Ses conditions Ses avantages L adhésion Les cotisations

Plus en détail

LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE

LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE Département Administration et Gestion Communales JM/JR/ GeC/MK-Note n 42 ter Paris, le 29 mai 2013 LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE DES ÉLUS LOCAUX L article 18 de la loi n 2012-1404 du 17 décembre 2012

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire Santé de vos salariés non cadres. Accord départemental du 3 septembre 2009. Raison sociale 1

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre carrière 4 Vos cotisations 4 Le droit à l information

Plus en détail

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU [ Particulier employeur ] La Paje Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU 1 er janvier 2010 Vous bénéficiez, pour votre enfant né ou adopté à partir du 1 er janvier 2004 *, de la Prestation d accueil

Plus en détail

N 2013 / 017 5/07/2013

N 2013 / 017 5/07/2013 N 2013 / 017 5/07/2013 Origine : Direction de la Réglementation et des Affaires Juridiques Contact : Département de la Réglementation du Recouvrement Draj.reglementationrecouvrement@rsi.fr A : Mmes et

Plus en détail

Les points de retraite proportionnelle sont attribués en contrepartie du versement de la cotisation d Assurance Vieillesse Agricole (AVA).

Les points de retraite proportionnelle sont attribués en contrepartie du versement de la cotisation d Assurance Vieillesse Agricole (AVA). Les points de retraite proportionnelle sont attribués en contrepartie du versement de la cotisation d Assurance Vieillesse Agricole (AVA). Il ne faut pas les confondre avec les points de retraite complémentaire

Plus en détail

La prestation d accueil du jeune enfant

La prestation d accueil du jeune enfant La prestation d accueil du jeune enfant PRIME A LA NAISSANCE ALLOCATION DE BASE Complément de libre Choix d activité Complément de libre Choix du mode de garde PRESTATION D ACCUEIL DU JEUNE ENFANT La prime

Plus en détail

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU [ Particulier employeur ] La Paje Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU 1 er janvier 2011 Vous bénéficiez, pour votre enfant de la Prestation d accueil du jeune enfant (PAJE). Elle comprend, sous

Plus en détail

1. ASSURANCE MALADIE (AMEXA)

1. ASSURANCE MALADIE (AMEXA) COTISATIONS 2014 DES NON SALARIES AGRICOLES DE L'AUBE ET DE LA HAUTE-MARNE COTISATIONS SOCIALES DES CHEFS D'EXPLOITATIONS OU D'ENTREPRISES AGRICOLES ASSIETTE DES COTISATIONS SOCIALES 2014 MOYENNE TRIENNALE

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2)

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2) Mars 2015 COTISATIONS TRAVAILLEURS NON SALARIES 2015 MONTANT ANNUEL DES COTISATIONS POUR LES T.N.S. PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1er JANVIER 2015 : 38040 par an (PASS) et 3170 par mois (PASS mensuel)

Plus en détail

Le régime de retraite supplémentaire obligatoire des OPA

Le régime de retraite supplémentaire obligatoire des OPA Le régime de retraite supplémentaire obligatoire Qui est concerné? Comment fonctionne le régime? Une adhésion obligatoire Date d adhésion Modalités pratiques Cessation d adhésion Affiliation Cotisations

Plus en détail

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Édition 2015 2 LES INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Sommaire Quelles sont les conditions de versement? 4 Quelle

Plus en détail

Le Guide de l Auto-Entrepreneur

Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le statut d auto-entrepreneur en bref Créé en 2009, le statut d auto-entrepreneur permet la création d une entreprise simplifiée (régime social et fiscal, formalités, exonération

Plus en détail

S installer en agriculture

S installer en agriculture Les étapes : JE VEUX TESTER MON ACTIVITE Accueil Évaluation Accompagnement au test de l activité Statut cotisant de solidarité Accompagnement vers le statut d agriculteur Suivi post création 1- J ai un

Plus en détail

LES MESURES POUR LES DEMANDEURS

LES MESURES POUR LES DEMANDEURS LES MESURES POUR LES DEMANDEURS D EMPLOI CRÉATEURS D ENTREPRISE Emmanuelle DUPEUX Consultant Droit social Infodoc experts Lysiane YVON Directeur des Missions juridiques au CSOEC Maintien du droit aux allocations

Plus en détail

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948)

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) Médecin Régimes obligatoires Médecin Conjoint collaborateur La retraite : Base (1949) Complémentaire (1949) ASV (1972) La prévoyance : Invalidité-Décès

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES GUIDE DE L EMPLOYEUR

REGIME DE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES GUIDE DE L EMPLOYEUR REGIME DE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES GUIDE DE L EMPLOYEUR Salaries non cadres des exploitations forestières et des scieries agricoles de Champagne Ardenne relevant des avenants du 16 janvier 2009

Plus en détail

Les notes d'information juridiques

Les notes d'information juridiques Les notes d'information juridiques JANVIER 2009 TABLEAU DES COTISATIONS SOCIALES 2009 DES TRAVAILLEURS NON-SALARIES EN FRANCE (A jour au 01.01.2009) REGIME TAUX BASE DE CALCUL C.S.G 7,50 % Sur le bénéfice

Plus en détail

LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE

LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE Département Administration et Gestion Communales JM/JR/ GeC/MK-Note n 42 Paris, le 3 mai 2013 LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE DES ÉLUS LOCAUX L article 18 de la loi n 2012-1404 du 17 décembre 2012 de financement

Plus en détail

BIC Bénéfices Industriels et Commerciaux. BA Bénéfices Agricoles X X X

BIC Bénéfices Industriels et Commerciaux. BA Bénéfices Agricoles X X X Quel que soit son régime d imposition, chaque exploitant a le choix entre 2 assiettes pour le calcul de ses cotisations sociales : soit la moyenne triennale des revenus professionnels des années N-3 /

Plus en détail

CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012

CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012 CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012 Seuls les nouveaux plafonds de Sécurité Sociale sont connus à ce jour. REMARQUES : LES COTISATIONS DES TRAVAILLEURS NON SALARIES MODALITES DE CALCUL Certaines

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire santé de vos salariés non cadres Accord régional du 2 juillet 2009 Raison sociale 1 Raison sociale

Plus en détail

I. SI VOUS CUMULEZ UNE AUTRE PROFESSION, INDEPENDANTE, NON AGRICOLE ET UNEPROFESSION COMMERCIALE II

I. SI VOUS CUMULEZ UNE AUTRE PROFESSION, INDEPENDANTE, NON AGRICOLE ET UNEPROFESSION COMMERCIALE II STATUT DU PLURIACTIF 15/11/2013 Vous êtes artisan, agriculteur, salarié, étudiant ou retraité et vous envisagez d exercer de façon accessoire une activité commerciale ou industrielle. Le cumul de ces activités

Plus en détail

[ Association ] L association. loi 1901

[ Association ] L association. loi 1901 [ Association ] L association loi 1901 L association est «la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun d une façon permanente leurs connaissances ou leur activité, dans un but

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 6 : Nouveautés Sociales

FICHE TECHNIQUE N 6 : Nouveautés Sociales LE MONITEUR DE SKI : début d activité et mesures sociales Actualisation au 1 er octobre 2014 L exercice d une profession indépendante est réglementé par la législation. Ce document vise à récapituler les

Plus en détail

La protection sociale du créateur d entreprised

La protection sociale du créateur d entreprised La protection sociale du créateur d entreprised Une initiative conjointe du RSI et de l Urssafl Janvier 2014 version b Sommaire La protection sociale en France 1/ Formes d entreprise et statuts juridiques

Plus en détail

LE STATUT DE COLLABORATEUR

LE STATUT DE COLLABORATEUR LE STATUT DE COLLABORATEUR D EXPLOITATION OU D ENTREPRISE AGRICOLES CHEFS D EXPLOITATION ET D ENTREPRISE AGRICOLES Une meilleure protection sociale personnelle Des démarches simples Attention : l attribution

Plus en détail

CREATION D ENTREPRISE

CREATION D ENTREPRISE CREATION D ENTREPRISE La création d entreprises, pas toujours facile à réaliser, n est pas facilitée lorsque l on doit jongler avec des statuts, des régimes sociaux ou fiscaux différents Cependant, les

Plus en détail

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne S A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER EMPLOYEUR Les activités des services à la personne Famille Enfants, soutien scolaire, aide administrative ou informatique Vie quotidienne Ménage, bricolage, jardinage,

Plus en détail

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PRESTATIONS FAMILIALES Revalorisation des plafonds d'attribution des prestations familiales, en métropole et en départements d'outre-mer (DOM), de 1,7 %, à compter du 1 er juillet

Plus en détail

N 2010 / 034 14/10/2010. Origine : DIRRCA Pôle Réglementation Retraite

N 2010 / 034 14/10/2010. Origine : DIRRCA Pôle Réglementation Retraite N 2010 / 034 14/10/2010 Origine : DIRRCA Pôle Réglementation Retraite Contact : Laurent Périé laurent.perie@le-rsi.fr A : Mesdames et Messieurs les Directeurs des caisses RSI Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Artisans, commerçants et professions libérales. L auto-entrepreneur. Édition 2010

Artisans, commerçants et professions libérales. L auto-entrepreneur. Édition 2010 Artisans, commerçants et professions libérales Édition 2010 2 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce statut permet à toute personne de créer, avec des formalités de déclaration simplifiée, une entreprise

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010 Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

Bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique. Vos droits en cas de reprise d'activité

Bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique. Vos droits en cas de reprise d'activité Notice DAJ 154 Mise à jour janvier 2008 Bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique Sommaire Vos droits en cas de reprise d'activité Activité salariée de 78 heures par mois et plus ou activité

Plus en détail

LA MICRO-ENTREPRISE. Les éléments clés. 19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN

LA MICRO-ENTREPRISE. Les éléments clés. 19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN LA MICRO-ENTREPRISE Les éléments clés INTERVENANT Stéphane HERVE CMAR BN SOMMAIRE Les conditions d accès au régime Les formalités de déclaration Les principes du régime de la micro-entreprise Les principes

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-052

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-052 PARIS, le 13/03/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-052 OBJET : Loi de financement de la Sécurité sociale pour 2007. Mise à la retraite

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

Le RSA pour les non-salariés non-agricoles (travailleurs indépendants) Conditions de droit

Le RSA pour les non-salariés non-agricoles (travailleurs indépendants) Conditions de droit Le RSA pour les non-salariés non-agricoles (travailleurs indépendants) Conditions de droit Le RSA vise à améliorer les revenus d activité en les complétant jusqu à atteindre un niveau de revenu garanti

Plus en détail

Sommaire. Introduction...13. Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21

Sommaire. Introduction...13. Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21 Sommaire Introduction...13 Qu est-ce que le droit à la protection sociale?...13 Qu est-ce que le risque social?...14 Comment la Sécurité sociale est-elle née?...14 Quels sont les différents modèles de

Plus en détail

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant Accueil et modes de garde Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J adopte un enfant 1 2 J adopte ou j accueille un enfant en vue d adoption La prime à l adoption 4 J élève mon enfant L

Plus en détail

C a i s s e I n t e r p r o f e s s i o n n e l l e d e P r é v o y a n c e e t d A s s u r a n c e V i e i l l e s s e DÉBUT D ACTIVITÉ LIBÉRALE

C a i s s e I n t e r p r o f e s s i o n n e l l e d e P r é v o y a n c e e t d A s s u r a n c e V i e i l l e s s e DÉBUT D ACTIVITÉ LIBÉRALE C a i s s e I n t e r p r o f e s s i o n n e l l e d e P r é v o y a n c e e t d A s s u r a n c e V i e i l l e s s e DÉBUT D ACTIVITÉ LIBÉRALE NOUS PENSONS ACTIVEMENT À VOTRE RETRAITE SOMMAIRE DÉBUT

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU 1 er janvier 2008 L e contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

TESA Notice additive générale

TESA Notice additive générale TESA Notice additive générale EMPLOYEUR Recto TAUX GLOBAUX DE PART SALARIALE UTILISÉS DANS LE TESA MONTANT DU SMIC OU DU SALAIRE CONVENTIONNEL Verso TAUX DÉTAILLÉS DES PARTS SALARIALE ET PATRONALE (EXEMPLE)

Plus en détail

EMPLOYEURS. L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

EMPLOYEURS. L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise EMPLOYEURS NOTICE DAJ 825 JANVIER 2006 L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Sommaire Votre situation Vous percevez l allocation d aide au retour à l emploi et vous créez

Plus en détail

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire SOMMAIRE 1 Assujettissement à cotisations sociales... 3 1.1 Cotisations concernées par l exemption d assiette... 3 1.2 Limites

Plus en détail

Protection sociale créateur : comment ça marche?

Protection sociale créateur : comment ça marche? Protection sociale créateur : comment ça marche? votre projet d entreprise : Choix du Statut du projet à la création : les formalités votre protection sociale - artisans commerçants - professions libérales

Plus en détail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail Salon des transfrontaliers mars 2015 Caisse d assurance retraite et de la santé au travail La retraite du régime général La Sécurité Sociale Maladie - AT/MP Maternité - Invalidité Vieillesse Décès Charges

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES ET MM les Directeurs Date : 29/04/99. des Caisses Primaires d'assurance Maladie. des Caisses Générales

Plus en détail

[ Particulier employeur ] Pajemploi. Avantages et formalités. À jour au

[ Particulier employeur ] Pajemploi. Avantages et formalités. À jour au [ Particulier employeur ] Pajemploi Avantages et formalités À jour au 1 er janvier 2012 Vous bénéficiez, pour votre enfant de la Prestation d accueil du jeune enfant (PAJE). Elle comprend, sous certaines

Plus en détail

RSA et assurance chômage

RSA et assurance chômage RSA et assurance chômage -Allocation d aide au retour à l emploi (ARE) -Allocation de solidarité spécifique (ASS) ARE : régime des activités réduites permet de cumuler une partie de l ARE avec le salaire

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre compte individuel 4 Votre relevé de carrière 5 Le droit à

Plus en détail

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre compte individuel 4 Votre relevé de carrière 4 Vos cotisations

Plus en détail

Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du réseau (DIRRCA) : Pôle Réglementation et Recouvrement Amiable

Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du réseau (DIRRCA) : Pôle Réglementation et Recouvrement Amiable Circulaire N 2007/032 01/03/2007 Origine : Destinataire : Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du réseau (DIRRCA) : Pôle Réglementation et Recouvrement Amiable Mmes,

Plus en détail

Demande du complément de libre choix du mode de garde

Demande du complément de libre choix du mode de garde Demande du complément de libre choix du mode de garde Prestation d accueil du jeune enfant 12323*01 Merci de compléter également un formulaire de déclaration de situation. Art. L 531.1 et L 531.5 à L 531.9,

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU 1 er janvier 2009 L e contrat d avenir vise à faciliter l insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires de l allocation de revenu

Plus en détail