DIRECTION GENERALE DE L ARTISANAT. Par Hery Manantsoa

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIRECTION GENERALE DE L ARTISANAT. Par Hery Manantsoa"

Transcription

1 DIRECTION GENERALE DE L ARTISANAT Par Hery Manantsoa

2 Intervention de l Etat Amélioration du cadre de vie

3 Responsabilité citoyenne Amélioration de la qualité de vie

4 Le MACP Mission: Le Ministère de l'artisanat, de la Culture et du Patrimoine a pour mission de faire contribuer ces trois valeurs identitaires nationales à la relance de l'économie en travaillant sur une vision entrepreneuriale de celui qui exerce ou qui va exercer un métier dans ces domaines, sur la durabilité et la gestion rationnelle des ressources au nom de la préservation du patrimoine national et de la notoriété culturelle malgache.

5 ORGANIGRAMME Directeur de la Professionnalisation de l Artisanat Secrétariat Comptabilité Service Structuration Service Encadrement Division Carte Division Sensibilisation Division Suivi- évaluation Division Formation

6 Mission de la Direction Service encadrement : Renforcement de capacités des artisans : éducation financière et parcours d un micro entrepreneur Renforcement de capacités des chambres des métiers Organisation des séminaires thématiques (social, famille, ) Suivi et évaluation des artisans formés Coaching et accompagnement vers les services des microfinances (financier et non financier) Chaine des valeurs (des matières premières aux produits finis)

7 Mission de la Direction Service structuration : Sensibilisation des artisans sur l importance de la possession des cartes professionnelles Délivrance des cartes professionnelles Accompagnement et facilitation pour la mise en place d une organisation structurelle des artisans

8 Mission de la Direction Interventions transversales au sein de la DGA : Contribution au recensement des artisans Sensibilisation sur les services fournis par la DGA Collecte de données Communication institutionnelle

9 PTA de la Direction Défi n 7 de la PGE: Reprise économique Objectif : Améliorer le cadre d activités des artisans par la professionnalisation de leurs métiers, la mise en place de la culture entrepreneuriale ainsi que la promotion de la micro assurance santé

10 PTA de la Direction Activités principales: o o o o Professionnaliser le métier des artisans Encourager la culture entrepreneuriale Faciliter l inclusion financière Promouvoir la micro assurance santé

11 PTA de la Direction Professionnaliser le métier des artisans - Encourager la culture entrepreneuriale - Faciliter l inclusion financière - Promouvoir la micro assurance santé Professionnaliser le métier des artisans Au moins 150 artisans sont inscrits dans le registre des métiers Au moins 300 artisans ont suivi des renforcements de capacités

12 PTA de la Direction Professionnaliser le métier des artisans - Encourager la culture entrepreneuriale - Faciliter l inclusion financière - Promouvoir la micro assurance santé Encourager la culture entrepreneuriale Au moins 300 artisans bénéficient d une formation en gestion de micro entreprise Au moins 150 business plan élaborés et plus de 200 cahiers journaux

13 PTA de la Direction Professionnaliser le métier des artisans - Encourager la culture entrepreneuriale - Faciliter l inclusion financière - Promouvoir la micro assurance santé Faciliter l inclusion financière 3 Conventions de partenariat avec les institutions de micro finances signées 5 Modules sur l éducation financière adaptés pour les artisans 150 comptes épargnes sont ouverts auprès des institutions financières 150 business plan éligible au crédit

14 PTA de la Direction Professionnaliser le métier des artisans - Encourager la culture entrepreneuriale - Faciliter l inclusion financière - Promouvoir la micro assurance santé Promouvoir la micro assurance santé Au moins 100 artisans inscrits dans la mutuelle de santé auprès des institutions financières

15 ho amin ny fifanomezan-tanana

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE Le présent document est la première politique de développement durable du Musée Stewart, développée et mise en œuvre en collaboration avec le Musée McCord.

Plus en détail

la notation financière et sociale, la formation professionnelle ou le renforcement de capacités, le coaching (l encadrement) et le conseil.

la notation financière et sociale, la formation professionnelle ou le renforcement de capacités, le coaching (l encadrement) et le conseil. 1. PRÉSENTATION DE CECA RATING SARL CECA Rating est une société à responsabilité limitée (SARL) créée en décembre 2012 avec un capital de FCFA 1.000.000. La création de CECA Rating est le fruit d une réflexion

Plus en détail

Formation à la microfinance

Formation à la microfinance Formation à la microfinance Contexte de la formation : L'année internationale de la micro finance a été lancée en Mars 2005 et aujourd'hui le monde entier est tourné vers cet outil afin de réduire de manière

Plus en détail

FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE

FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE Atelier DAMANE ASSAKANE Aziz ALOUANE DTFE 14 octobre 2014 PLAN I. Contexte international II. Présentation de la Fondation III. Stratégie de l éducation financière

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

PROGRAMME DE CERTIFICATION EN MICROFINANCE

PROGRAMME DE CERTIFICATION EN MICROFINANCE PROGRAMME DE CERTIFICATION EN JUSTIFICATION ET OBJECTIFS DU PROGRAMME La micro finance ayant atteint une certaine maturité, il apparaît clairement que seules les institutions efficaces, compétentes et

Plus en détail

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise»

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne-Ardenne) Contact : Katia JOSEPH Chargée de mission «Gestion

Plus en détail

Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF. Le parcours de formation est proposé au choix :

Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF. Le parcours de formation est proposé au choix : Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF Le parcours de formation est proposé au choix : sous la forme de cours en Présentiel en intra dans les IMF par e-learning. A qui s adresse cette formation?

Plus en détail

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires SOMMAIRE Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires Brève présentation de l ANACAPH Stratégies d intervention

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

1. Contexte de l atelier

1. Contexte de l atelier 1. ATELIER DE MISE A NIVEAU SUR LA MICROFINANCE ISLAMIQUE 06-07 février 2013, Radisson Blu Hotel (SENEGAL) 1 1. Contexte de l atelier A l instar du reste du monde, au Sénégal et dans la sous région des

Plus en détail

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Juin- 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au

Plus en détail

FICHE D APPEL OUVERT A CANDIDATURE

FICHE D APPEL OUVERT A CANDIDATURE CHEF DE SERVICE DE LA COOPERATION RELEVANT DE LA DIVISION DE LA COOPERATION ET DE PARTENARIAT (DIRECTION DE LA COMMUNICATION DU PARTENARIAT ET DES SYSTEMES D INFORMATION) - Elaborer, suivre et mise en

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN

Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN NAMASKA Conçoit et déploie des opérations de communication pour mobiliser les collaborateurs autour

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME DE RECRUTEMENT DE JEUNES PROFESSIONNELS A LA SNI

PRESENTATION DU PROGRAMME DE RECRUTEMENT DE JEUNES PROFESSIONNELS A LA SNI Société Nationale d Investissement DRH/SNI PRESENTATION DU PROGRAMME DE RECRUTEMENT DE JEUNES PROFESSIONNELS A LA SNI Version destinée au public 18 Septembre 2012 PROGRAMME «JEUNES PROFESSIONNELS» I NATURE

Plus en détail

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale APPUI A L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN «CORPORATE PLAN» ET D UNE STRATEGIE DE PROMOTION DES INVESTISSEMENTS POUR L ECONOMIC DEVELOPMENT BOARD OF MADAGASCAR (EDBM) Termes de Référence pour une

Plus en détail

L approche 3x6 du PNUD : de l inclusion sociale vers le développement durable

L approche 3x6 du PNUD : de l inclusion sociale vers le développement durable L approche 3x6 du PNUD : de l inclusion sociale vers le développement durable Cristino PEDRAZA LOPEZ CTP Réintégration et Développement Durable PNUD Programme de Réintégration et Développement Local Financé

Plus en détail

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK)

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Projet de coopération déléguée présenté dans le cadre du PIC entre le Royaume de Belgique et la RD du Congo Durée 3 ans

Plus en détail

PERFORMANCE DES IMF SOCIALE. MOHAMED ALLOUCH Directeur Général Attawfiq Micro-Finance

PERFORMANCE DES IMF SOCIALE. MOHAMED ALLOUCH Directeur Général Attawfiq Micro-Finance PERFORMANCE SOCIALE DES IMF MOHAMED ALLOUCH Directeur Général Attawfiq Micro-Finance SOMMAIRE Performance sociale : Définition et principes Comment mesurer la performance sociale? Performance sociale en

Plus en détail

La CONFEJES en 10QUESTIONS REPONSES

La CONFEJES en 10QUESTIONS REPONSES La CONFEJES en 10QUESTIONS REPONSES Qu est-ce que la CONFEJES? Créée le 4 décembre 1969, la CONFEJES est une institution intergouvernementale qui œuvre pour la promotion de la Jeunesse, du Sport et des

Plus en détail

LE MINISTRE. Direction De l Equité et de l Egalité de Genre (DEEG) Division Appui à l intégration du genre(dig)

LE MINISTRE. Direction De l Equité et de l Egalité de Genre (DEEG) Division Appui à l intégration du genre(dig) ORGANIGRAMME DIRECTION DE L EQUITE ET DE L EGALITE DE GENRE LE MINISTRE Direction De l Equité et de l Egalité de Genre (DEEG) Division Appui à l intégration du genre(dig) Division Renforcement des capacités

Plus en détail

Quelle microfinance pour le développement de l agriculture dans les pays en développement? Nelly-Françoise TSASA KHINI Décembre 2007 microfinance 07 1 Contexte du Congo Brazzaville Défis et opportunités

Plus en détail

FICHE METIER Responsable de service

FICHE METIER Responsable de service DOCUMENT DE TRAVAIL FICHE METIER Responsable de service METIER RESPONSABLE DE SERVICE Date de création/modification Janvier 2011 Définition du métier En relation et en cohérence avec les objectifs de la

Plus en détail

Annexe 4 Page 1 of 7

Annexe 4 Page 1 of 7 BDS standards pour les créateurs d entreprises et les PME existantes: produits, impact Groupe A : CREATEURS D ENTREPRISE Produits/BDS(3) 1. Germe/TRIE 1 comprendre la relation entre l idée d entreprise,

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

Conception du système de classification du secteur professionnel des Missions locales et des P.A.I.O. Liste des emplois repères

Conception du système de classification du secteur professionnel des Missions locales et des P.A.I.O. Liste des emplois repères ANNEXE 2 Conception du système de classification du secteur professionnel des Missions locales et des P.A.I.O. Liste des emplois repères MÉTIERS EMPLOIS REPÈRES Insertion sociale et professionnelle Chargé

Plus en détail

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs au Maroc www.cm6-microfinance.ma Plan de l intervention Deux grands axes : Axe 1 : Vue d ensemble sur l offre actuelle des produits

Plus en détail

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE FORMATION RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel est un référentiel interministériel

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER.

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER. Journée de restitution des Travaux relatifs a la Reforme du Marché Financier Intervention du Directeur National du Projet de la Reforme du Marché Financier en Algérie Messieurs les ministres, les PDG des

Plus en détail

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR CHARTE DU BENEVOLAT ADMR Adhérer et s engager Force vive d une association, le bénévole ADMR est responsable de terrain et créateur de lien social. Il adhère aux valeurs et aux finalités du projet de l

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION DE FORMATEURS SPECIALISTES EN MICROCREDIT PERSONNEL

PROGRAMME DE LA FORMATION DE FORMATEURS SPECIALISTES EN MICROCREDIT PERSONNEL PROGRAMME DE LA FORMATION DE FORMATEURS SPECIALISTES EN MICROCREDIT PERSONNEL Introduction (ANDML) : rappel de la convention CDCANDML encadrant la recherche-action de trois ans sur le développement du

Plus en détail

Agence d ingénierie d accompagnement à la création et au développement d entreprises

Agence d ingénierie d accompagnement à la création et au développement d entreprises Agence d ingénierie d accompagnement à la création et au développement d entreprises Tahar Tahar RAHMANI Immeuble le Vénitien - 27 Bv Charles Moretti 13014 Marseille France Tel : +33 (0)4 91 02 62 69 /

Plus en détail

DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION *

DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION * DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION * UNE GRANDE ÉCOLE DE DESIGN EN INTERACTION AVEC L ENTREPRISE Vous souhaitez innover et vous différencier. L École de design Nantes Atlantique propose d accompagner les entreprises

Plus en détail

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE Chantal LAMEYNARDIE Consultante chef de projets RH - Groupe MONPLAISIR Quelles compétences pour

Plus en détail

Article 2 : L Agence Emploi Jeunes est placée sous la tutelle du Ministre chargé de la Promotion de la Jeunesse et de l Emploi des Jeunes.

Article 2 : L Agence Emploi Jeunes est placée sous la tutelle du Ministre chargé de la Promotion de la Jeunesse et de l Emploi des Jeunes. PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ----------- DECRET N DU PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L AGENCE NATIONALE POUR L INSERTION ET L EMPLOI DES JEUNES,

Plus en détail

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises 1.1) Offre de transport collectif et actif 1.1.1) Amélioration de l offre de transport collectif et actif 1.1.1.1) Faire les représentations nécessaires

Plus en détail

UNE GRANDE ÉCOLE DE DESIGN EN INTERACTION AVEC L ENTREPRISE

UNE GRANDE ÉCOLE DE DESIGN EN INTERACTION AVEC L ENTREPRISE UNE GRANDE ÉCOLE DE DESIGN EN INTERACTION AVEC L ENTREPRISE Vous souhaitez innover et vous différencier. L École de design Nantes Atlantique propose d accompagner les entreprises (Grands Groupes, PME et

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015 Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie Automne 2015 2 La nécessité de créer des emplois La révolution tunisienne a entre autres

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Assez bien. Langues Lu Parlé Ecrit Français 1 1 1 Anglais 3 4 4

CURRICULUM VITAE. Assez bien. Langues Lu Parlé Ecrit Français 1 1 1 Anglais 3 4 4 CURRICULUM VITAE 1. Nom de famille: FANAHEN 2. Prénom: Frédéric 3. Date et lieu de naissance: 27 avril 1968 à Cotonou - BENIN 4. Résidence : Cotonou 5. Formation : Etablissement : Date : de Diplôme(s)

Plus en détail

Espace Environnement

Espace Environnement Réduire l impact environnemental des administrations communales en Wallonie Comment le dispositif «EcoTeam» permet de renforcer l éco-exemplarité dans les structures publiques wallonnes Forum annuel CFDD

Plus en détail

Accompagnement des managers

Accompagnement des managers DIRECTEURS CHEFS DE SERVICE CADRES INTERMÉDIAIRES CADRES DE PROXIMITÉ Accompagnement des managers UN NOUVEAU CONCEPT : LE BINÔME COACH / CONSULTANT RESTONS Z E N Une circulaire du Ministère des Affaires

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007 COOPERATION DECENTRALISEE CESR 5 octobre 2007 La coopération internationale et décentralisée S insère dans le cadre plus large de l action extérieure des collectivités Regroupe les actions de coopération

Plus en détail

Quelle stratégie mettre en place pour impulser une dynamique performante?

Quelle stratégie mettre en place pour impulser une dynamique performante? Date du document Quelle stratégie mettre en place pour impulser une dynamique performante? Fabienne PETIT 27 mai 2010 Sommaire 3 phases de mise en place d une dynamique : Diagnostic Action 1. Recenser

Plus en détail

PRINCIPAUX ACQUIS DU PROJET

PRINCIPAUX ACQUIS DU PROJET Projet d Appui à l Institut Supérieur de la Profession d Avocat - ISPA PRINCIPAUX ACQUIS DU PROJET Ce projet est financé par l Union européenne OBJECTIFS ET COMPOSANTES DU PROJET D APPUI A L ISPA Ce projet

Plus en détail

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes Fédération des ONG du Sénégal FONGS Action Paysanne Quel rôle des organisations professionnelles agricoles dans la finance rurale : Expérience de la FONGS Paris, 05 décembre 2007 Nadjirou SALL (Secrétaire

Plus en détail

GT Accompagnement des mesures relatives aux prescriptions de travaux de protection dans l habitat

GT Accompagnement des mesures relatives aux prescriptions de travaux de protection dans l habitat GT Accompagnement des mesures relatives aux prescriptions de travaux de protection dans l habitat Le contexte : la mise en œuvre des Plans de Préventions des Risques Technologiques (PPRT) - les PPRT ont

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Institution [ Date d obtention de diplome ] Diplôme(s) obtenu(s): POST UNIVERSITAIRE

CURRICULUM VITAE. Institution [ Date d obtention de diplome ] Diplôme(s) obtenu(s): POST UNIVERSITAIRE CURRICULUM VITAE 1. Nom de famille : SAULA Née BEN CHEIKHA 2. Prénom(s) : HAYET 3. Date de naissance : 29 Mai 1958 4. Nationalité : Tunisienne 5. État civil : Mariée (3 enfants) 6. Téléphone : +21620510150

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS POUR L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES ET PROJETS

MISE EN ŒUVRE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS POUR L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES ET PROJETS Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Programme des Nations Unies pour le Développement MISE EN ŒUVRE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS POUR L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES

Plus en détail

ENTREPRENDRE AU FÉMININ

ENTREPRENDRE AU FÉMININ Journée nationale des femmes entrepreneures ENTREPRENDRE AU FÉMININ Un an d action pour le développement de l entreprenariat féminin DOSSIER DE PRESSE 1 er octobre 2014 UNE POLITIQUE POUR L EMPLOI ET L

Plus en détail

Formation, facteur de changement

Formation, facteur de changement Formation, facteur de changement 1 Table des matières Qui sommes-nous? A l origine du projet Relevons le défi La mise en œuvre Les difficultés 2 Qui sommes-nous? 3 Le SPF Emploi Le SPF fait partie de L

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES . CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES «GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES G.P.E.C.» Procédure adaptée (article 28 du Code des Marchés publics) Émetteurs : la Chambre de Métiers

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. La mise en place d un guichet «Chèque Service» est envisagée dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 3 du PRCCE.

TERMES DE REFERENCE. La mise en place d un guichet «Chèque Service» est envisagée dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 3 du PRCCE. Formulaire SSP13 TERMES DE REFERENCE I- Contexte et justification de la Dans le cadre du 10 ème Fonds Européen de Développement (FED), l Union Européenne (UE) et la République du Congo ont mis en place

Plus en détail

Politique Ressources Humaines

Politique Ressources Humaines Politique Ressources Humaines 1 Fondamentaux de la politique ressources humaines Une responsabilité partagée Egalité des chances et équité Un équilibre vie privée-vie le Des conditions favorables au maintien

Plus en détail

NOTE D INFORMATION SUR LE PROJET DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L ARTISANAT AU BENIN (PDSAB)

NOTE D INFORMATION SUR LE PROJET DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L ARTISANAT AU BENIN (PDSAB) NOTE D INFORMATION SUR LE PROJET DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L ARTISANAT AU BENIN (PDSAB) Contenu du Projet Le PDSAB est un projet du Gouvernement du Bénin mis en œuvre depuis 2008, avec l appui financier

Plus en détail

Mobiliser les remises de fonds des migrants au service du développement local au Sénégal (Se-039)

Mobiliser les remises de fonds des migrants au service du développement local au Sénégal (Se-039) Mobiliser les remises de fonds des migrants au service du développement local au Sénégal (Se-039) OBJECTIF GENERAL DU PROJET Canaliser les remises de fonds des migrants au service du développement économique

Plus en détail

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE LE PLAN DE FORMATION 2 CONTEXTE L article 7 de la loi de 1984 modifié par l article 7 de la loi du 19 février 2007 stipule que : «Les régions, les départements,

Plus en détail

Journal Officiel de la République de Djibouti

Journal Officiel de la République de Djibouti Journal Officiel de la République de Djibouti Décret n 2013-178/PR/MDC portant sur la creation, le fonctionnement et l'organisation du centre d'accompagnement des très petites entreprises Nationales (CATPEN).

Plus en détail

Assistant commercial H/F

Assistant commercial H/F Assistant commercial H/F Premier interlocuteur de la clientèle en agence, il est le pivot en matière de service client. Ses missions consistent à accueillir, renseigner et orienter les clients. Il participe

Plus en détail

Management des compétences et des Ressources Humaines

Management des compétences et des Ressources Humaines Mastère Spécialisé Management des compétences et des Ressources Humaines www.audencia.com Chiffres-clés d Audencia Nantes 112 ans 2 476 étudiants 13 programmes 400 experts associés 13 228 diplômés 90 professeurs

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

La gestion des ressources humaines (GRH)

La gestion des ressources humaines (GRH) La gestion des ressources humaines (GRH) Défis clés et préconisations Marie-Françoise Bechtel CEPA, 8ème Session, New York, le 30 mars 2009 Sommaire Définitions de la GRH Enjeu principal de la GRH Priorités

Plus en détail

MANDATURE 2010-2015 SEMINAIRES «ENJEUX ET PERSPECTIVES» Formation des élus de l Artisanat. Formation intra/inter 4 jours au choix

MANDATURE 2010-2015 SEMINAIRES «ENJEUX ET PERSPECTIVES» Formation des élus de l Artisanat. Formation intra/inter 4 jours au choix MANDATURE 2010-2015 SEMINAIRES Formation des élus de l Artisanat Formation intra/inter 4 jours au choix OBJECTIFS Les élus, dépositaires d un devoir de représentation de l Artisanat, doivent cerner et

Plus en détail

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle Business Forum 2011 www.business-forum.fr Entreprise & Compétitivité Après le succès de sa première édition en 2010, le Centre d Affaires CESCOM

Plus en détail

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

Formation 2015. Gouvernance et Stratégie associative. Politiques publiques. Projets, Évaluation. Comptabilité, Gestion.

Formation 2015. Gouvernance et Stratégie associative. Politiques publiques. Projets, Évaluation. Comptabilité, Gestion. Gouvernance et Stratégie associative Politiques publiques Projets, Évaluation Comptabilité, Gestion Droit social Ressources Humaines et Management Pratiques professionnelles Formation 2015 Union Régionale

Plus en détail

L ACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME

L ACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME LACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME Présenté par Michel CAZAUBON Chef du bureau des destinations touristiques 1 Actualité de la station classée

Plus en détail

Newsletter PROJETS RÉCENTS FORMER ET COMMUNIQUER PAR LE JEU. Septembre 2015 MANAGEMENT RESTAURATION MANAGEMENT SEMINAIRE

Newsletter PROJETS RÉCENTS FORMER ET COMMUNIQUER PAR LE JEU. Septembre 2015 MANAGEMENT RESTAURATION MANAGEMENT SEMINAIRE FORMER ET COMMUNIQUER PAR LE JEU Newsletter Septembre 2015 PROJETS RÉCENTS MANAGEMENT RESTAURATION OBJECTIF : Professionnaliser l encadrement de restaurants d une grande chaîne. RÉALISATIONS : Formations

Plus en détail

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014 Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Direction de la Planification et de l Equipement Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine

Plus en détail

RÔLE DE L UNIVERSITE DANS LA DIFFUSION DE LA CULTURE ENTREPRENARIALE. Prof. Mahmoud ZOUAOUI Université de Tunis

RÔLE DE L UNIVERSITE DANS LA DIFFUSION DE LA CULTURE ENTREPRENARIALE. Prof. Mahmoud ZOUAOUI Université de Tunis RÔLE DE L UNIVERSITE DANS LA DIFFUSION DE LA CULTURE ENTREPRENARIALE Prof. Mahmoud ZOUAOUI Université de Tunis Culture entreprenariale: ensemble de principes qui orientent le comportement des personnes

Plus en détail

FRANCE_ MAROC_ BACHELORS 1 BAC+3_ E.LEARNING_ RÉSEAU

FRANCE_ MAROC_ BACHELORS 1 BAC+3_ E.LEARNING_ RÉSEAU TITRES CERTIFIÉS, RECONNUS PAR L ÉTAT FRANÇAIS NIVEAU II BAC + 3 180 CRÉDITS ECTS EUROPEAN CREDIT TRANSFER SYSTEM TITRES CERTIFIÉS, RECONNUS PAR L ÉTAT NIVEAU II BAC + 3 180 CRÉDITS ECTS EUROPEAN CREDIT

Plus en détail

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. Guide employeurs http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr Parce qu une première expérience dans l univers professionnel est souvent déterminante

Plus en détail

L expérience de la Mutuelle de santé régionale de Sikasso

L expérience de la Mutuelle de santé régionale de Sikasso L expérience de la p Mutuelle de santé régionale de Sikasso La MUSARS La MUSARS (Mutuelle de santé régionale de Sikasso) offre des produits d assurance maladie: basés sur un mécanisme d entraide, de solidarité

Plus en détail

Accord de la branche des du 30/06/05

Accord de la branche des du 30/06/05 Accord de la branche des du 30/06/05 Date de l extension Codes naf : OPCA : HABITAT FORMATION Convention collective : Droit individuel à la formation Démarrage 07/05/05 Ancienneté Au 31 décembre de chaque

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES Entre : LE MINISTERE DE LA PARITE ET DE L'EGALITE PROFESSIONNELLE représenté par Nicole Ameline, Ministre de la Parité et de l'egalité professionnelle

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Le Plan de formation. Ressources Humaines. Le Plan de formation. Les hommes et les femmes, agents des collectivités, ne sont pas des «ressources»

Le Plan de formation. Ressources Humaines. Le Plan de formation. Les hommes et les femmes, agents des collectivités, ne sont pas des «ressources» Approche «Gestion des Ressources Humaines» www.cdg87.fr Ressources Humaines Les hommes et les femmes, agents des collectivités, ne sont pas des «ressources» ils ou elles ont des ressources La GRH, la Gestion

Plus en détail

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES SCIENCES HUMAINES Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs former des spécialistes en ingénierie de formation dans les trois niveaux de cette ingénierie

Plus en détail

ÉCOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. enfi.fr LES FORMATIONS POUR LES COURTIERS

ÉCOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. enfi.fr LES FORMATIONS POUR LES COURTIERS ÉCOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER enfi.fr LES FORMATIONS POUR LES COURTIERS SOYEZ PLUS QUE SIMPLE COURTIER Une marque pédagogique singulière Soucieuse de préserver une marque pédagogique

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

LYCEE G. FAURE ANNECY BTS SP3S SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL. cliquer pour la page suivante

LYCEE G. FAURE ANNECY BTS SP3S SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL. cliquer pour la page suivante BTS SP3S SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL cliquer pour la page suivante Créé en 2007 permet d acquérir des compétences techniques, administratives et relationnelles au service des

Plus en détail

Comité consultatif sur l application des droits

Comité consultatif sur l application des droits F WIPO/ACE/10/13 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER SEPTEMBRE 2015 Comité consultatif sur l application des droits Dixième session Genève, 23 25 novembre 2015 OUTILS PÉDAGOGIQUES POUR LA PROMOTION DU RESPECT

Plus en détail

L Agence Française de Développement accompagne les démarches IG au Sud

L Agence Française de Développement accompagne les démarches IG au Sud L Agence Française de Développement accompagne les démarches IG au Sud OMPI - 22 avril 2015 Aurélie Ahmim-Richard L Agence Française de Développement Opérateur pivot de l aide française au développement

Plus en détail

Affaires générales Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 165

Affaires générales Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 165 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 165 COORDONNATEUR D ADMINISTRATION GÉNÉRALE Code : ADM01 Coordonnateur d administration générale FPEADM01 Il organise, coordonne et supervise le

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES EN SANTE EN RDC; Chemin parcouru et perspectives. Par Tchelu M. Et Ngumbu M.

DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES EN SANTE EN RDC; Chemin parcouru et perspectives. Par Tchelu M. Et Ngumbu M. DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES EN SANTE EN RDC; Chemin parcouru et perspectives. Par Tchelu M. Et Ngumbu M. Plan de présentation Contexte Objectifs Plan de développement d des RHS Étapes du processus

Plus en détail

FICHE DU POSTE OCCUPÉ PAR :.. ÉTABLISSEMENT OU SERVICE D AFFECTATION: Institut français de Finlande

FICHE DU POSTE OCCUPÉ PAR :.. ÉTABLISSEMENT OU SERVICE D AFFECTATION: Institut français de Finlande INSTITUT FRANCAIS DE FINLANDE FICHE DU POSTE OCCUPÉ PAR :.. ÉTABLISSEMENT OU SERVICE D AFFECTATION: Institut français de Finlande Fiche révisable à tout moment en fonction des nécessités de service. Type

Plus en détail

Améliorer l insertion socio-économique des familles vulnérables d Antananarivo: Microcrédit et Formation Professionnelle

Améliorer l insertion socio-économique des familles vulnérables d Antananarivo: Microcrédit et Formation Professionnelle Améliorer l insertion socio-économique des familles vulnérables d Antananarivo: Microcrédit et Formation Professionnelle Cr dit. Epargne. FORmation Depuis 2009, Madagascar est fortement marqué par la persistance

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES TROISIEME TRIMESSTRE

RAPPORT D ACTIVITES TROISIEME TRIMESSTRE RAPPORT D ACTIVITES TROISIEMEE TRIM MESTRE 20100 Octobre 2010 Date: 21 octobre 2010 Award ID: 00056886 Description : Le projet traite des questions relatives à l insertion des jeunes et de leur rôle dans

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Pr Amina KCHIRID- Mars 2015 Sommaire L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Pourquoi l ESS? Les actions des pouvoirs publics

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

ENTRE (MAROC) (FRANCE) Page 1 sur 6

ENTRE (MAROC) (FRANCE) Page 1 sur 6 A C C O R D D E J U M E L A G E ENTRE L AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT (MAROC) ET L AGENCE DE L EAU RHONE MEDITERRANEE ET CORSE (FRANCE) Page 1 sur 6 PREAMBULE La présente convention s inscrit

Plus en détail