Alignements et Accès les trottoirs

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alignements et Accès les trottoirs"

Transcription

1 . Les trottoirs, les usoirs et les chemins pédestres.1. La largeur des trottoirs, usoirs et chemins pédestres La largeur minimale d un nouveau trottoir à créer dans le cadre d une permission de voirie est de 1,50 m. Ceci est toujours le cas pour les trottoirs à créer dans le cadre de la réalisation de lotissements du type c et d (voir D ), de la construction de résidences et de maisons unifamiliales et bifamiliales. Les routes nationales sont obligatoirement à doter d un trottoir de 1,50 m de largeur des deux côtés de la chaussée. Sur les chemins repris il suffit d avoir un trottoir d une largeur de 1,50 m au moins d un côté de la chaussée alors que de l autre côté un usoir d une largeur minimale de 1,00 m peut être accepté. Pour garantir la continuité du trottoir le long d une rue ou pour des raisons de sécurité impérieuses l élargissement du trottoir en place - pour porter sa largeur à 1,50 m - peut être exigé par une permission de voirie en vertu de l article 4 (1) 1 er tiret de la loi du 21 décembre 2009 relatif au régime des permissions de voirie. Lorsque le trottoir est séparé de la chaussée par une bande de verdure, sa largeur peut être limitée à 1,00 m. Dans ce cas les candélabres de l éclairage public et les signaux routiers sont à implanter dans la bande de verdure. En cas de contraintes dues à la présence de constructions existantes à conserver ou d une topographie des lieux particulièrement défavorable, la largeur du trottoir peut localement être limitée à 1,00 m sur une courte distance ne pouvant pas excéder 50 mètres. Sur ces tronçons il n est pas permis d implanter des signaux routiers ou des candélabres de l éclairage public sur le trottoir. Au besoin ces équipements sont à placer sur le domaine privé ou à fixer aux façades des bâtiments existants à préserver. Dans les cas tout à fait exceptionnels et sur des longueurs ne dépassant pas 30 mètres, une largeur de trottoir inférieure à 1,00 m peut être acceptée, tout en restant cependant supérieur à. 145

2 .2. L encombrement des trottoirs Suivant les dispositions de l article 101 du Code de la Route il est interdit d encombrer les trottoirs s il ne reste pas au minimum un passage libre de 1,00 m pour les usagers autorisés à y circuler. Le présent chapitre ne s applique pas aux auvents, aux marquises et aux panneaux de publicité qui respectent les dispostions du cahier des charges des permissions de voirie directes. Les encombrements permanents. Il est interdit d encombrer le trottoir par la mise en place d armoires de distribution, de compteurs ou de réglages des feux tricolores sans qu il reste au minimum un passage libre de 1,00 m. Pour les constructions existantes : Il est interdit d aménager des escaliers ou des cours anglaises s avançant sur le trottoir sans qu il reste un passage d au moins 1,00 m de largeur pour la circulation des piétons et pour la pose des infrastructures souterraines. Les cours anglaises se trouvant partiellement ou entièrement sur le domaine public ou sur la propriété privée accessible aux piétons doivent être dotées de caillebotis ou de structures en matière transparente capables de supporter le poids de la circulation de tous les usagers autorisés à circuler sur les trottoirs et d offrir une rugosité identique voire supérieure à celle du revêtement du trottoir attenant. Mis à part les encadrements des fenêtres et des portes, les corniches et les descentes de gouttière, aucune saillie d une construction ne peut s avancer sur le trottoir. Cette interdiction vaut également pour les isolations thermiques d une épaisseur 5,00 cm crépis inclus à coller sur les façades du côté du trottoir. Pour les nouvelles constructions : Mis à part les encadrements des fenêtres et des portes, les corniches et les descentes de gouttière, aucune saillie d une construction au-dessus ou en-dessous du sol ne peut s avancer sur le domaine public de la route étatique. Cette interdiction vaut aussi pour des marches d escalier et pour les cours anglaises dotées de structures portantes supportant le poids des piétons tout comme pour les isolations thermiques des façades. 146

3 Les encombrements occasionnels. Pour les constructions existantes : Les monte-charges sont à accoler dans la mesure du possible directement aux bâtiments à desservir, de manière à éviter la construction de galeries de liaison souterraines. Les monte-charges sont à concevoir de manière à préserver dans la mesure du possible en position ouverte un passage d au moins 1,00 m pour la circulation des piétons. Toutefois une largeur minimale de hors tout pour un monte-charge, mesurée dans le sens de la largeur du trottoir, peut être acceptée. En position fermée le couvercle des monte-charges ne doit présenter aucune dénivellation par rapport au trottoir environnant et la rugosité de revêtement doit être égale ou supérieure à celle du trottoir attenant. Avant d activer un monte-charge une balustrade protégeant les usagers autorisés à circuler sur le trottoir est à ériger. Un simple avertissement sonore par une sirène avant l activation du monte-charge n est pas suffisant. Pour les nouvelles constructions : Les monte-charges des nouvelles constructions sont à intégrer complètement dans la construction. Il est strictement interdit d empiéter avec ces équipements sur le domaine public des routes étatiques..3. Les hauteurs libres La hauteur libre minimale en-dessous des signaux routiers et des panneaux de publicité implantés sur les infrastructures réservées à la circulation des piétons, telles que trottoirs, usoirs ou chemins pédestres, est de 2,50 m (voir figure 3 à la page 29 et figure 5 à la page 44). La hauteur libre en-dessous des saillies s avançant au-dessus du trottoir, telles que balcons et adjonctions de volume, est de 4,50 m (voir s F et F pour les résidences et G ; G ; G et G pour les maisons unifamiliales ou bifamiliales). Lorsque les constructions (maisons et résidences) sont érigées en bordure d une route à forte pente longitudinale (p 4 %), il suffit que la hauteur libre moyenne de la saillie soit supérieure ou égale à 4,50 m. 147

4 Pour des raisons architecturales la hauteur libre au-dessus du trottoir des adjonctions de volume d une résidence dont la surface totale n excède pas un tiers de la surface de la façade du côté de la rue peut être inférieure à 4,50 m tout en restant en tout point supérieure ou égale à 2,50 m. Les adjonctions de volume d une hauteur libre inférieure à 4,50 m ne peuvent pas se trouver au droit d un accès carrossable. Le long des sections où les saillies accusent une hauteur libre à 4,50 m le trottoir est à équiper de bornes pour éviter tout impact d un camion avec le dessous de l avant-corps. Lorsque la route est équipée d un chemin pédestre séparé de la chaussée par une bande de verdure, il suffit d avoir une hauteur libre de 2,50 m sous les saillies des constructions (maisons ou résidences) s avançant sur le domaine public. A l angle des rues la hauteur libre de toutes saillies s avançant au-dessus du domaine public doit être sans exception 4,50 m. 148

5 Alignements et Accès Le s pe rmissions de voi rie mini stérielles les trottoirs Trottoirs, usoirs, chemins pédestres Figure N 28 Chaussée avec revers et usoir usoir revers chaussée Chaussée avec trottoir trottoir chaussée 2 cm - 13 cm Chemin pour piétons à l intérieur de l agglomération D, 5 chemin pour piétons 1,00 m bande de verdure chaussée arbre de haute tige Pour des raisons de sécurité la plantation de haies continues est interdite. Sont autorisés les plantations basses 40 cm et les arbres de haute tige. 2,5 % 13 cm terre végétale 149

6 Le s pe rmissions de voi rie mini stérielles Alignements et Accès les trottoirs Dispositifs infranchissables Figure N 29 Aménagements conventionnels Limite entre le domaine public et la propriété privée T P : S C P : D I : Légende trottoir public surface carrossable privée dispositif infranchissable TYPE A : haie vive 50 cm Dispositifs compacts Limite entre le domaine public et la propriété privée TYPE E : bute-roue avec bande de verdure TYPE B : îlot de verdure 13 cm TYPE F : bac à fleurs ancré au sol TYPE C : garde-corps 25 cm TYPE D : mur d enceinte TYPE G : rail métallique fixé au sol 20 cm 5 cm TYPE H : double bordure 20 cm 20 cm 150

Alignements et Accès emplacements de stationnement

Alignements et Accès emplacements de stationnement . Aménagement d emplacements de stationnement ou de carports dans l espace du recul antérieur ou dans les espaces du recul latéral, avec accès directs à la voirie de l Etat.1..1.1..1.2..1.2.1..1.2.2..1.3..1.4..1.5..1.6..1.7..2.

Plus en détail

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes . Aménagement de garages individuels dans ou à côté de constructions existantes.1. L échéance d une deuxième procédure.1.1..1.2..1.3..1.3.1..1.3.1.1..1.3.1.2..1.3.2. Pour l aménagement de garages dans

Plus en détail

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ÉCRITE Sommaire : Art. 1 BUT DU REGLEMENT Art. 2 PORTEE DU REGLEMENT Art. 3 AFFECTATIONS Art. 4 SURFACES CONSTRUCTIBLES Art. 5 ALIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

CHAPITRE 4 LES CONSTRUCTIONS PRINCIPALES

CHAPITRE 4 LES CONSTRUCTIONS PRINCIPALES CHAPITRE 4 LES CONSTRUCTIONS PRINCIPALES 4.1 NOMBRE DE BÂTIMENTS ET D USAGES EXERCÉS DANS UN BÂTIMENT PRINCIPAL Sous réserve des dispositions particulières et à l exception des projets intégrés, des complexes

Plus en détail

(Mémorial A159/2011, page 2796)

(Mémorial A159/2011, page 2796) ORGANISATION DES COMMUNES - AMENAGEMENT TERRITORIALE 1 Règlement grand-ducal du 28 juillet 2011 concernant le contenu du plan d aménagement particulier «quartier existant» et du plan d aménagement particulier

Plus en détail

CONDISÉRANT QUE l avis de présentation 100308-37 a été donné pour le présent règlement;

CONDISÉRANT QUE l avis de présentation 100308-37 a été donné pour le présent règlement; RÈGLEMENT NUMÉRO 1103-12 AMENDANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1103 SUR LE ZONAGE AFIN DE MODIFIER DES ZONES EN AJUSTANT LES LIMITES AINSI QUE DES CLASSES D USAGES AUTORISÉES ET DE MODIFIER CERTAINES DISPOSITIONS

Plus en détail

Table des matières. 13.1 champ d application. 13.2 aménagement des espaces libres

Table des matières. 13.1 champ d application. 13.2 aménagement des espaces libres Aménagement de terrain Table des matières 13.1 champ d application 13.2 aménagement des espaces libres 13.3 clôtures, haies et murets 13.3.1 matériaux permis 13.3.2 matériaux prohibés 13.3.3 implantation

Plus en détail

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES TERMINOLOGIE (RÈGLEMENT 5001, ART.21) ABRI D AUTO PERMANENT (CAR-PORT) Construction accessoire reliée à un bâtiment principal formée d'un toit appuyé sur des piliers, dont un des côtés est mitoyen au bâtiment

Plus en détail

7.1 dispositions générales applicables à tous les usages. 7.2 dispositions particulières aux usages résidentiels

7.1 dispositions générales applicables à tous les usages. 7.2 dispositions particulières aux usages résidentiels Bâtiments et constructions accessoires Table des matières 7.1 dispositions générales applicables à tous les usages 7.1.1 règles générales 7.1.2 normes générales d implantation 7.1.3 aucun espace habitable

Plus en détail

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction.

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. 28 V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. A. Résumé. 1. Domaine de la permission de voirie directe. (a) mise en place sur la chaussée d un conteneur pour matériaux de

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 1103-23 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1103 SUR LE ZONAGE RELATIVEMENT AUX ÉLÉMENTS SUIVANTS :

RÈGLEMENT NUMÉRO 1103-23 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1103 SUR LE ZONAGE RELATIVEMENT AUX ÉLÉMENTS SUIVANTS : RÈGLEMENT NUMÉRO 1103-23 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1103 SUR LE ZONAGE RELATIVEMENT AU ÉLÉMENTS SUIVANTS : Modification de l article 105 concernant les dispositions de superficie des garages isolés

Plus en détail

PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE

PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE Commune de CONTERN PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE 1. PROJET DE MODIFICATION relative au PAP Quartier existant «HAB-1» 03/03/2015 28A rue Jean-Pierre Brasseur, L-1258 Luxembourg, tel. 25 34

Plus en détail

TITRE III : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE III : DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE III : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Usages autorisés dans les cours et les marges Table des matières 6.1 bâtiment principal 6.2 marges 6.2.1 marges de recul 6.2.2 mesure de la marge de recul 6.2.3 empiétement

Plus en détail

Règlement Local de Publicité de la Ville de Bergerac - DISPOSITIONS SPECIFIQUES PAR ZONE ZPi. REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE INTERDITE

Règlement Local de Publicité de la Ville de Bergerac - DISPOSITIONS SPECIFIQUES PAR ZONE ZPi. REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE INTERDITE REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE INTERDITE 75 XIII. REGLEMENTATION de la ZONE de PUBLICITE INTERDITE Article 58 : Situation géographique Cette zone comprend le périmètre de la commune hors agglomération

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

Les Cheminements piétons

Les Cheminements piétons Les Cheminements piétons 2 Les cheminements Le cheminement usuel doit être le plus court possible. Il lie entre eux tous les maillons de la vie sociale. Domicile Services publics Écoles Transports Travail

Plus en détail

STATIONNEMENT 02 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

STATIONNEMENT 02 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS OBJECTIFS a. Permettre aux détenteurs de la vignette de stationnement de se stationner près d une porte d entrée. b. Permettre aux détenteurs de la vignette de stationnement de repérer facilement les places

Plus en détail

2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION

2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION 2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION 2.9.1 GÉNÉRALITÉS Les volets À l époque, aucune des maisons de la première phase de construction n était ornée de volets, sauf les types E-05 (non illustré), K-02 et L-01

Plus en détail

Table des matières. 9.1 champ d application

Table des matières. 9.1 champ d application Stationnement hors-rue et aires de chargement Table des matières 9.1 champ d application 9.2 règles générales 9.2.1 obligation de prévoir des cases de stationnement hors-rue 9.2.2 agrandissement, changement

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

ZONAGE 92-2005 EN CE QUI D ORDRE GÉNÉRAL

ZONAGE 92-2005 EN CE QUI D ORDRE GÉNÉRAL VILLE DE SAINT-CÉSAIRE MRC DE ROUVILLE PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 92-2005-21 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE 92-2005 EN CE QUI CONCERNE DIVERSES DISPOSITIONS D ORDRE GÉNÉRAL CONSIDÉRANT QUE le

Plus en détail

Demande certificat d'autorisation

Demande certificat d'autorisation 871, Chemin Diotte ST-Aimé-Du-Lac-Des-Îles J0W 1J0 Téléphone:(819) 597-2047 Télécopieur:(819) 597-2554 FORMULAIRE DE PERMIS Demande certificat d'autorisation Demande débutée le: Saisie par: Type de permis:

Plus en détail

Les permissions de voirie directes. 1. Domaine de la permission de voirie directe.

Les permissions de voirie directes. 1. Domaine de la permission de voirie directe. 72 VIII.. A. Résumé. 1. Domaine de la permission de voirie directe. (a) enseignes publicitaires pour bals et fêtes champêtres ; (b) enseignes publicitaires privées des restaurants, commerces et autres

Plus en détail

Alignements et Accès stations de service

Alignements et Accès stations de service . Les stations de service.0. La construction de nouvelles stations de service et le réaménagement de stations de service existantes ne peuvent être autorisés que sur des terrains qui dans le PAG de la

Plus en détail

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base énovation.4..escalie. 4.1 Concept de base S assurer que l emplacement des escaliers soit uniforme d un étage à l autre pour que leur localisation soit prévisible. egrouper l'escalier et les principaux

Plus en détail

Règlement Local de Publicité de la Ville de Bergerac - DISPOSITIONS SPECIFIQUES PAR ZONE - ZPA. REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE

Règlement Local de Publicité de la Ville de Bergerac - DISPOSITIONS SPECIFIQUES PAR ZONE - ZPA. REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE 54 XI. REGLEMENTATION de la ZONE de PUBLICITE AUTORISEE Article 44 : Situation géographique Cette zone comprend des lieux ciblés hors agglomération (entrée

Plus en détail

DISPOSITIONS LÉGALES : MURS, CLÔTURES ET HAIES

DISPOSITIONS LÉGALES : MURS, CLÔTURES ET HAIES DISPOSITIONS LÉGALES : MURS, CLÔTURES ET HAIES Fréquemment, les citoyens nous demandent quelles sont les distances à respecter pour planter une haie ou une barrière. Vous trouverez ci-dessous quelques

Plus en détail

Les règlements municipaux. Urbanisme

Les règlements municipaux. Urbanisme Les règlements municipaux Urbanisme Permis de construction Sur l ensemble du territoire de la Ville, tout projet d installation, de construction, de transformation, d agrandissement, d ajout de bâtiments

Plus en détail

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime )

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Pièce annexe N 1 à l'arrêté N 2005/02/116-117 du 12 janvier 2005 Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Titre VIII Livre V du Code de l environnement Règlement communal de la publicité, des enseignes

Plus en détail

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd Le secteur Zd est affecté à la construction d un habitat résidentiel en individuel et semi-collectif. SECTION I TYPE D OCCUPATION ET

Plus en détail

Deuxième partie - LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS -

Deuxième partie - LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS - Deuxième partie - LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS - En 17 pages Cadastre vertical Recommandations - 2 e partie : La délimitation des lots privatifs - 1 2. LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS 2/17 2.1.

Plus en détail

Ville de Plaisir REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

Ville de Plaisir REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Département des Yvelines Ville de Plaisir REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Tome 2 : partie règlementaire version projet Document réalisé en 2015 par le bureau d études Go Pub Sommaire Titre 1 : Champ d application

Plus en détail

PRINCIPE 1 Privilégier les matériaux de revêtement extérieur en maçonnerie

PRINCIPE 1 Privilégier les matériaux de revêtement extérieur en maçonnerie Service de l urbanisme 5 avril 2006 1 GUIDE SUR LA QUALITÉ ARCHITECTURALE DES BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...2 PRINCIPE 1 Privilégier les matériaux de revêtement extérieur en maçonnerie

Plus en détail

Emprise au sol en élévation et sous-sol : Voir le mode de calcul à la page suivante

Emprise au sol en élévation et sous-sol : Voir le mode de calcul à la page suivante Bâtiment annexe : Est considéré comme bâtiment annexe, une construction, accolée ou non à la construction principale, non affectée à l habitation, ou aux activités économiques mais à un usage annexe à

Plus en détail

L article 2.5 paragraphe 11. Bâtiment complémentaire est modifié en ajoutant le paragraphe b):

L article 2.5 paragraphe 11. Bâtiment complémentaire est modifié en ajoutant le paragraphe b): RÈGLEMENT NUMÉRO 564 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 436 ATTENDU QUE la Municipalité a le pouvoir de modifier son règlement de zonage en vertu de la Loi sur l aménagement et l urbanisme; ATTENDU

Plus en détail

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2 CHAPITRE OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2.1. CAS GÉNÉRAL L installation d un garde-corps est obligatoire lorsque la hauteur de chute comptée à partir de la zone de stationnement normal (ZSN)

Plus en détail

Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré

Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré V : DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES AUX ENSEIGNES Préambule Les enseignes doivent s intégrer aux caractéristiques des architectures commerciales sur

Plus en détail

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES. Article 6.- Secteurs d'habitat à caractère rural.

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES. Article 6.- Secteurs d'habitat à caractère rural. CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES Article 6.- Secteurs d'habitat à caractère rural. a) Les secteurs d'habitat à caractère rural sont destinés à recevoir des habitations, des petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/6 Art. 6 Secteurs d habitat à

Plus en détail

Piscine : Piscine hors terre

Piscine : Piscine hors terre Piscine : Est désigné comme une piscine Bassin extérieur ou intérieur ayant une profondeur d eau minimale de 60 centimètres, pouvant être vidé ou rempli une ou plusieurs fois par année, conçu pour la natation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales. Parc naturel régional du Vexin français

GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales. Parc naturel régional du Vexin français GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales Parc naturel régional du Vexin français Sommaire La devanture, facteur d attractivité d un commerce... p. 03 Connaître

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Section I Dispositions générales...3 391. Domaine d application...3 392. Emplacement des enseignes...3

TABLE DES MATIÈRES. Section I Dispositions générales...3 391. Domaine d application...3 392. Emplacement des enseignes...3 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE X AFFICHAGE Section I Dispositions générales...3 391. Domaine d application...3 392. Emplacement des enseignes...3 Section II Conception des enseignes...4 393. Domaine d application...4

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Communauté d Agglomération Chalon Val de Bourgogne Commune de Givry Plan Local d Urbanisme 1.1 Additif au rapport de présentation Modification simplifiée n 1 Vu pour être annexé à notre délibération en

Plus en détail

NORMES RELATIVES AUX CONSTRUCTIONS ET AUX USAGES AUTORISÉS DANS LES COURS ET AUX EMPIÈTEMENTS PERMIS

NORMES RELATIVES AUX CONSTRUCTIONS ET AUX USAGES AUTORISÉS DANS LES COURS ET AUX EMPIÈTEMENTS PERMIS CHAPITRE 10 NORMES RELATIVES AUX CONSTRUCTIONS ET AUX USAGES AUTORISÉS DANS LES COURS ET AUX EMPIÈTEMENTS PERMIS 10.1 CONSTRUCTIONS ET USAGES AUTORISÉS DANS LES COURS 10.1.1 Cour avant À la condition de

Plus en détail

L O T I S S E M E N T "A M B R I L L"

L O T I S S E M E N T A M B R I L L Service Technique 15, rue de Mamer L 8280 KEHLEN Tél. : 30 91 91-505 Fax : 30 91 91-500 L O T I S S E M E N T "A M B R I L L" Commune et section A - de Kehlen P a r t i e é c r i t e TABLE DES MATIERES

Plus en détail

REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Département de l AIN Commune de Bellegarde sur Valserine REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Tome 2 : Règlement Document réalisé en 2014 1 Sommaire LEXIQUE... 3 Titre 1 : Champ d application et zonage... 5 Article

Plus en détail

LES BUREAUX RECEVANT DU PUBLIC

LES BUREAUX RECEVANT DU PUBLIC 6 6.1 SIGNALÉTIQUE PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ Dans la plupart des ERP, les usagers peuvent être reçus dans des bureaux généralement classés en partie Code du Travail. Il est ainsi difficile

Plus en détail

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones;

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; CHAPITRE XI : STATIONNEMENT HORS-RUE 101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; 2 o s appliquent à toute nouvelle construction

Plus en détail

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION Ce règlement porte sur les zones industrielles (Abattoir, gazomètre, carrière de Montorgueil, ), sur toutes les zones d extraction et

Plus en détail

SECTION 2 BÂTIMENTS ACCESSOIRES

SECTION 2 BÂTIMENTS ACCESSOIRES SECTION 2 BÂTIMENTS ACCESSOIRES Il doit y avoir un bâtiment principal sur le lot pour pouvoir implanter un bâtiment accessoire, sauf s'il s'agit d'un usage agricole (art. 22), d'un usage public et communautaire

Plus en détail

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus)

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Incizo Code de commande Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Description du produit Le profilé doté de la technologie Incizo offre

Plus en détail

Table des matières. 23.1 champ d application. 23.2 bande tampon 23.2.1 obligation 23.2.2 aménagement de la bande tampon

Table des matières. 23.1 champ d application. 23.2 bande tampon 23.2.1 obligation 23.2.2 aménagement de la bande tampon Dispositions particulières aux usages industriels Table des matières 23.1 champ d application 23.2 bande tampon 23.2.1 obligation 23.2.2 aménagement de la bande tampon 23.3 sites d extraction 23.3.1 nouveaux

Plus en détail

Canada Province de Québec Municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds RÈGLEMENT NUMÉRO 296

Canada Province de Québec Municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds RÈGLEMENT NUMÉRO 296 Canada Province de Québec Municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds RÈGLEMENT NUMÉRO 296 REMPLAÇANT LE CHAPITRE 10 DU RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMERO 175 ATTENDU le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles

Plus en détail

Commune de BALBIGNY REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

Commune de BALBIGNY REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Département de la Loire Commune de BALBIGNY REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Tome 2 : partie règlementaire Version projet pour concertation Sommaire Titre 1 : Champ d application et zonage... 3 Article 1 Champ

Plus en détail

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING CLASSIC La solution pour toutes les situations SWISSRAILING CLASSIC offre

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES TERMINOLOGIE (RÈGLEMENT 5001, ART.21) REMISE Bâtiment accessoire servant de rangement pour les équipements nécessaires au déroulement des activités de l'usage principal et à l entretien du terrain. (RÈGLEMENT

Plus en détail

22.4 usages récréatifs liés à des activités motorisées

22.4 usages récréatifs liés à des activités motorisées Dispositions particulières aux usages commerciaux Table des matières 22.1 champ d application 22.2 critères de performance 22.2.1 bruit 22.2.2 fumée, odeur, poussière 22.3 commerces et services reliés

Plus en détail

ADAPTATIONS DU REGLEMENT

ADAPTATIONS DU REGLEMENT ADAPTATIONS DU REGLEMENT Pièce 4 Zone Rédaction actuelle Rédaction proposée Observations / Justifications TITRE II Dispositions applicables aux zones urbaines Chapitre I ZONE UA CARACTÈRE DE LA ZONE UA

Plus en détail

UN BON COMPORTEMENT. Anticiper sur les éventuels dangers : ouverture de portière, traversée des piétons, véhicule changeant de file.

UN BON COMPORTEMENT. Anticiper sur les éventuels dangers : ouverture de portière, traversée des piétons, véhicule changeant de file. UN BON COMPORTEMENT Respecter le Code de la route. - Je m arrête au Stop, aux feux jaune et rouge fixe et rouge clignotant. - J utilise le sas cycliste lorsqu il existe. - Je respecte le sens interdit.

Plus en détail

Mise en conformité à la réglementation sur l accessibilité à destination des établissements de formation à la conduite.

Mise en conformité à la réglementation sur l accessibilité à destination des établissements de formation à la conduite. PREFET DE LA GIRONDE Mise en conformité à la réglementation sur l accessibilité à destination des établissements de formation à la conduite. La loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des chances,

Plus en détail

Alignements et Accès les chantiers de construction

Alignements et Accès les chantiers de construction . Les chantiers de construction.1. L accès vers un chantier de construction.1.1..1.1.1..1.1.2..1.2..1.3..1.3.1. Une permission de voirie pour l aménagement d un chemin d accès vers un chantier de construction

Plus en détail

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Façades Bâtiments bas 3.5.1 Façades simple paroi 3.5.1.1 Séparation entre compartiments Ce qui change est souligné (+ Euroclasses) Fixations des

Plus en détail

Fiche d application Aération. Ventilation d hygiène des pièces de service BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS. Réglementations Thermique Acoustique Aération

Fiche d application Aération. Ventilation d hygiène des pièces de service BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS. Réglementations Thermique Acoustique Aération Réglementations Thermique Acoustique Aération Fiche d application Aération Départements d Outre-Mer Version 1.0 Ventilation d hygiène des pièces de service BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère de l'écologie,

Plus en détail

REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE BIS

REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE BIS REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE AUTORISEE BIS 65 XII. REGLEMENTATION de la ZONE de PUBLICITE AUTORISEE BIS Article 51 : Situation géographique Cette zone comprend des lieux ciblés hors agglomération

Plus en détail

Affichage publicitaire et cadre de vie

Affichage publicitaire et cadre de vie Affichage publicitaire et cadre de vie 4- La réglementation nationale Les enseignes Contact DDT : Isabelle SCHMITT-chargée de mission Paysage et Publicité Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Les enseignes

Plus en détail

Analyse des dispositions réglementaires du PLU de la ville de Paris

Analyse des dispositions réglementaires du PLU de la ville de Paris Se reporter aux annexes des figures et des dispositions générales du PLU pour les définitions des notions. Articles Zone UG Terrain Rue Armand Carrel Terrain Rue Sorbier Terrain rue Gasnier Guy UG 2 Occupation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ANNEXE AU REGLEMENT GENERAL DES CIMETIERES PARISIENS

CAHIER DES CHARGES ANNEXE AU REGLEMENT GENERAL DES CIMETIERES PARISIENS CAHIER DES CHARGES ANNEXE AU REGLEMENT GENERAL DES CIMETIERES PARISIENS Aménagements techniques des emplacements de concessions funéraires La construction d un caveau et la mise en place d une pierre du

Plus en détail

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1 DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUS LES BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1.1 Préexistence d un bâtiment principal 1. Règle générale Un bâtiment accessoire n est autorisé que sur

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 39-11 CONCERNANT LES PISCINES RÉSIDENTIELLES. 2011-04-108.8.3 Règlement no 39-11 sur les piscines résidentielles

RÈGLEMENT NUMÉRO 39-11 CONCERNANT LES PISCINES RÉSIDENTIELLES. 2011-04-108.8.3 Règlement no 39-11 sur les piscines résidentielles CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE CACOUNA RÈGLEMENT NUMÉRO 39-11 CONCERNANT LES PISCINES RÉSIDENTIELLES 2011-04-108.8.3 Règlement no 39-11 sur les piscines résidentielles ATTENDU que le Code municipal

Plus en détail

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire.

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire. 1. INTRODUCTION Cette fiche ne donne qu'un aperçu de la mise en place d'une bonne signalisation temporaire de chantiers. Cela ne peut en aucun cas remplacer une véritable formation qui est indispensable

Plus en détail

EASYPARC MONTE-VOITURES

EASYPARC MONTE-VOITURES EASYPARC MONTE-VOITURES La solution idéale pour les parkings dont l étroitesse empêche l utilisation d une rampe d accès sans diminuer le nombre de places de stationnement possible. Il permet d une part

Plus en détail

CONSIGNE ARGB SORTIE MURALE POUR APPAREIL GAZ

CONSIGNE ARGB SORTIE MURALE POUR APPAREIL GAZ CONSIGNE ARGB SORTIE MURALE POUR APPAREIL GAZ G.2 Vue d ensemble Illustration G1 - Ensemble G.3 Sortie dans la même surface que l ouverture dans cette surface Illustration G.2 Sortie dans une façade plane

Plus en détail

Sont comprises les activités industrielles, artisanales et les logements liés et nécessaires à l activité.

Sont comprises les activités industrielles, artisanales et les logements liés et nécessaires à l activité. LEXIQUE Accès L accès est un passage privé, non ouvert à la circulation publique, situé sur l emprise de la propriété ou aménagé sur fonds voisin reliant la construction à la voie de desserte. Il correspond

Plus en détail

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES Article 7.- Secteur de faible densité. a) Les secteurs d'habitation de faible densité comprennent les parties du territoire communal réservées aux maisons d'habitation

Plus en détail

Définitions DÉFINITIONS

Définitions DÉFINITIONS DÉFINITIONS Accès et voie nouvelle : L accès est constitué par la limite entre le terrain et la voie qui le dessert. La voie nouvelle est une emprise publique ou privée qui permet de desservir plusieurs

Plus en détail

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite Bâtiments collectifs d habitation neufs REGLEMENTATION : - Loi n 91.663 du 13.07.91 - Décret n 80.637 du 04.08.1980 - Décret n 94.86 du

Plus en détail

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande DEPARTEMENT DES LANDES Commune de LABOUHEYRE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA HAUTE LANDE Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande REGLEMENT D AMENAGEMENT DE ZONE 75 Rue du Tuc

Plus en détail

Commune de Petit-Quevilly REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

Commune de Petit-Quevilly REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Département de la Seine-Maritime Commune de Petit-Quevilly REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Tome 2 : Partie règlementaire Version pour concertation Sommaire Titre 1 : Champ d application et zonage... 3 Article

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB

CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB Caractère Zone naturelle non équipée, pouvant recevoir de l habitat individuel et éventuellement collectif, à caractère diffus. Article NB.1 - Types d occupation et d utilisation

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF Sur le territoire de la commune de MAISONS-ALFORT La zone UD comprend un seul secteur UFa et UFb SECTION I NATURE DE L OCCUPATION OU DE L UTILISATION

Plus en détail

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT PLAN D EXTENSION «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT Règlement du plan d extension partiel s appliquant aux secteurs «En Dalaz» et «Les Assenges» et modifiant le règlement des zones de villas, de l ordre

Plus en détail

REGLEMENT MUNICIPAL DE PUBLICITE PREENSEIGNES ET ENSEIGNES ANNEXES

REGLEMENT MUNICIPAL DE PUBLICITE PREENSEIGNES ET ENSEIGNES ANNEXES REGLEMENT MUNICIPAL DE PUBLICITE PREENSEIGNES ET ENSEIGNES ANNEXES MAIRIE DE NICE DIRECTION ADJOINTE DE LA REGLEMENTATION DES ESPACES 1 SOMMAIRE REPRESENTATION SCHEMATIQUE DES PRESCRIPTIONS RELATIVES A

Plus en détail

PROVINCE DE NAMUR - COMMUNE DE NAMUR PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES

PROVINCE DE NAMUR - COMMUNE DE NAMUR PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES PROVINCE DE NAMUR - COMMUNE DE NAMUR PLAN PARTICULIER D'AMENAGEMENT N 1004A A.R. 10/01/51 PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES REGLEMENT RELATIF AUX SERVITUDES URBANISTIQUES ART. 1. ZONE DE CONSTRUCTION D HABITATIONS

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UNE ENSEIGNE

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UNE ENSEIGNE Pôle Animation et Cohésion de la Ville - Direction de la Solidarité et de la Vie Locale Service Foires, Marchés, Terrasses, Enseignes, Débits de Boissons DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UNE ENSEIGNE

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/5 Art. 7 Secteurs de faible densité

Plus en détail

Pourquoi les zones 30?

Pourquoi les zones 30? Introduction de la Sommaire Pourquoi les zones 30? 3 Distance de freinage réduite 4 Réduction du bruit 5 Perte de temps minimale 5 Prescriptions du Ministère du Développement durable et des Infrastructures

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 562 RÈGLEMENT SUR LA SÉCURITÉ DES PISCINES RÉSIDENTIELLES

RÈGLEMENT N O 562 RÈGLEMENT SUR LA SÉCURITÉ DES PISCINES RÉSIDENTIELLES RÈGLEMENT N O 562 RÈGLEMENT SUR LA SÉCURITÉ DES PISCINES RÉSIDENTIELLES 14 août 2012 CONSIDÉRANT le règlement provincial intitulé «Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles» adopté par le gouvernement

Plus en détail

9.2 entreposage saisonnier de véhicules ou équipements récréatifs

9.2 entreposage saisonnier de véhicules ou équipements récréatifs Usages, constructions et équipements temporaires Table des matières 9.1 abris d auto temporaire 9.2 entreposage saisonnier de véhicules ou équipements récréatifs 9.3 événement sportif ou récréatif 9.4

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU POS

REVISION SIMPLIFIEE DU POS Commune de Bobigny Département de la Seine-Saint-Denis REVISION SIMPLIFIEE DU POS PARC DE LA BERGERE 3.2. Règlement révisé 10 décembre 2009 Nota Bene : pour faciliter la prise de connaissance des modifications

Plus en détail

Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX. Réunion publique du 2 juillet 2015

Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX. Réunion publique du 2 juillet 2015 Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX Réunion publique du 2 juillet 2015 Déroulement de la présentation Logements - état des lieux Loi Duflot et Loi Alur Présentation des

Plus en détail

8.3 entreposage saisonnier de véhicules récréatifs

8.3 entreposage saisonnier de véhicules récréatifs Usages, constructions et équipements temporaires Table des matières 8.1 abri d auto temporaire 8.2 autres abris temporaires 8.3 entreposage saisonnier de véhicules récréatifs 8.4 événement sportif ou récréatif

Plus en détail

Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois. Deux contraintes normatives et réglementaires

Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois. Deux contraintes normatives et réglementaires Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois Réglementation "Dans les bâtiments d'habitation collectifs, dont la construction fera l'objet d'une demande de permis

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

La desserte des bâtiments

La desserte des bâtiments F I C H E T E C H N I Q U E N 1 2 / 1 La Service PréveNTiON edition janvier 2012 Nota : cette fiche annule et remplace la fiche technique n 05/1 Outre les mesures fixées par les règlements relatifs à chaque

Plus en détail

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973 VILLE DE MOUDON Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC Mars 1973 1 Règlement du plan d extension du centre CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et police des constructions Article premier Le plan

Plus en détail

CONSIDÉRANT les articles 110.4, 113, 115 et 145.15 et suivants de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (L.R.Q., chapitre A-19.

CONSIDÉRANT les articles 110.4, 113, 115 et 145.15 et suivants de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (L.R.Q., chapitre A-19. VERSION PRÉLIMINAIRE RÈGLEMENT DE CONCORDANCE NUMÉRO 790 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 727 ET LE RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 728 ET LE RÈGLEMENT DE PIIA 775 DE LA CONSIDÉRANT les articles

Plus en détail

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite)

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 197 TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 198 TABLEAU 6.3 : Paramètre B (suite) 199 TABLEAU 6.4 : Paramètre B (suite) 200 TABLEAU 6.5 : Paramètre B (suite) 201 240. PARAMÈTRE C : CHARGE D ODEUR Le paramètre

Plus en détail