w 1 INVESTIR EN FRANCE 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "w 1 INVESTIR EN FRANCE 2014"

Transcription

1 w 1 INVESTIR EN FRANCE 2014

2 3 LA FRANCE : LA PORTE D ENTRÉE D UN VASTE MARCHÉ EN EXPANSION

3 4 La France est au cœur d un marché de plus de 500 millions de consommateurs 5 Au cœur de la zone EMEA : 32 % du PIB mondial AMÉRIQUES EUROPE, MOYEN-ORIENT, AFRIQUE (EMEA) ASIE L Union européenne, premier marché au monde Md Md Md 1,93 Md + 6,5 % - 2,2 % 2,67 Md + 5,7 % 2,03 Md + 0,6 % + de 500 millions de consommateurs et milliards d euros de PIB 1,57 Md 1,03 Md + 2,5 % + 15 % + 14 % + 39 % + 25 % + 9 % + 4 % PIB actuel en milliards d euros 1 Taux de croissance de la population Eurostat, Organisation des Nations Unies, Département de la Population, Medium Fertility 3. CEPII, The Great Shift Taux de croissance de la population

4 6 L Île-de-France, première aire économique de la zone EMEA La Défense 1 er quartier des affaires de la zone EMEA 1 L Île-de-France : 6 e région d accueil des IDE au monde 2 La Défense 1500 sièges sociaux 15 des 50 plus grandes entreprises au monde Paris : 3 e zone d accueil de sièges sociaux au monde 7 La France sait accueillir les entreprises Ces 10 dernières années investissements étrangers emplois créés 1 Une moyenne de 13 décisions d investissements étrangers chaque semaine 2 Des stocks de flux entrants représentant 35 % du PIB 3 1 er pays d accueil des projets d investissements industriels en Europe 4 1 re zone d accueil des investissements américains créateurs d emplois 5 2 millions d emplois dans des entreprises étrangères 6 1 re destination touristique au monde 83 millions de touristes en INSEE 2. KPMG, Global Cities Investment Monitor 2013, IDE 2008/ AFII 2. AFII, investissements étrangers créateurs d emplois en France 3. CNUCED, E&Y, Baromètre de l attractivité de la France E&Y, Baromètre de l attractivité de la France INSEE

5 8 Des infrastructures parmi les meilleures au monde L aéroport de Roissy-CDG 1 er aéroport de fret en Europe 2 e aéroport de voyageurs. À moins de 2h de toutes les plus grandes capitales d Europe 1 L aéroport du Bourget Le premier aéroport d affaires en Europe 2 9 Le 3 e réseau de trains à grande vitesse au monde. Plus de km de lignes à grande vitesse La première plateforme logistique multimodale d Europe 3 Deux ports français parmi les 10 plus grands ports d Europe Marseille : 3 e port pétrolier au monde Haropa : le 5 e complexe portuaire d Europe du Nord. Il relie les ports de Paris, Rouen et Le Havre : une porte d entrée essentielle vers l Europe continentale 2012 Grand Paris Express 32 Md d investissements 200 km de nouvelles lignes de métro automatique Des liaisons renforcées vers les principaux centres économiques et aéroports 1. ADP, ADP, Index ISCC 2013

6 10 Une électricité compétitive, de haute qualité et à faible empreinte carbone 1 er pays au monde pour la qualité et la disponibilité de l électricité 1 La 2 e électricité la plus compétitive d Europe 2 11 FINLANDE FRANCE ALLEMAGNE 6,79 cts /kwh 7,71 cts /kwh 8,60 cts /kwh ITALIE ROYAUME-UNI ESPAGNE L électricité à l empreinte carbone la plus faible 3 La France est le 9 e pays au monde pour la compétitivité de son énergie 1 11,22 cts /kwh 11,39 cts /kwh 11,65 cts /kwh 1. KPMG et Institut Choiseul, Global Energy Competitiveness Index, Eurostat, les prix de l électricité pour les consommateurs indutriels 3. EDF, Rapport annuel, mai 2012 Prix de l électricité pour les consommateurs industriels, 2013 (Eurostat)

7 12 13 DES TALENTS INNOVANTS ET HAUTEMENT QUALIFIÉS

8 14 Un acteur majeur de l innovation Le 3 e acteur mondial de l innovation 1 Corée du Sud Allemagne Suisse 12 France Japon États-Unis Le 1 er pays de la zone EMEA en termes de croissance des startups 2 Pays-Bas Norvège Suède Royaume-Uni 86 France 15 Un environnement qui favorise la recherche Parmi les pays de l OCDE, la France offre l un des dispositifs fiscaux les plus avantageux pour la recherche 1 Le 3 e pays d origine des prix Nobel en sciences et des Médailles Fields 3 Espagne Italie 19 Allemagne France Royaume- Uni États- Unis Le pays d Europe qui compte le plus de diplômés en sciences 4 États- Unis Italie 21,7 Zone Allemagne Espagne Royaume- France Euro Uni à 15 CIR Crédit Impôt Recherche Toutes les dépenses de R&D jusqu à100 M peuvent bénéficier d un crédit d impôt de 30 % Plus de 5,2 Md de réduction d impôt sur les sociétés Le campus de Paris Saclay fait partie des 8 plus grands Clusters d innovation identifiés par le MIT Plus de entreprises bénéficiaires chaque année dont plus de 2000 entreprises étrangères 1. Thomson Reuters nombre d entreprises parmi les 100 plus innovantes au monde 2. Deloitte Technology Fast 500 EMEA ranking nombre d entreprises 3. Nombre de prix et de médailles depuis 1990 (nobelprize.org et Union Mathématique Internationale) 4. Nombre de diplômés en sciences pour individus de la population entre 20 et 29 ans (2011, Eurostat) 1. Global Survey 2012 sur les incitations fiscales à la R&D, Deloitte

9 16 La France est la République des Startups 17 Nous investissons dans notre futur Le mot «entrepreneur» est un mot français! On a ça dans nos gènes, on a envie d entreprendre et d une manière générale de créer des entreprises. Xavier Niel 1 71 pôles de compétitivité un écosystème enrichissant réunissant des startups, des laboratoires, des universités et de grandes entreprises Une taxation réduite des plus-values de cession, un allègement pour les groupes qui investissent en capital, et un cadre réglementaire favorable au crowdfunding UN ÉCOSYSTÈME FAVORABLE Pôles de compétitivité, incubateurs et accélérateurs réglementaire incitatif Un environnement FACILITER LE FINANCEMENT nouvelles entreprises en % dans l industrie Bpifrance Le capital risque 15,9 Italie Une capacité de financement de 42 Md pour accompagner les entreprises et soutenir l innovation 41,1 Allemagne La France est la 2 e destination des fonds de capital risque en Europe 2 45,7 France 71,2 Royaume- Uni 3 Md par an sur 10 ans 3,5 Md Les accélérateurs French Tech : 215 M d investissements pour coacher les startups 20 Md d investissements dans le très haut débit d ici % du territoire couvert d ici 2022 Le Programme Investissements d Avenir (PIA) 6 secteurs stratégiques pour stimuler la croissance et l emploi ÉDUCATION DÉVELOPPEMENT DURABLE RECHERCHE SANTÉ INDUSTRIE ET PME ÉCONOMIE NUMÉRIQUE La Nouvelle France Industrielle 34 plans industriels ÉNERGIES RENOUVELABLES VÉHICULES À PILOTAGE AUTOMATIQUE AVION ÉLECTRIQUE ET NOUVELLE GÉNÉRATION D AÉRONEFS TGV DU FUTUR NAVIRES ÉCOLOGIQUES RECYCLAGE ET MATÉRIAUX VERTS RÉNOVATION THERMIQUE CHIMIE VERTE ET BIOCARBURANTS BIOTECHNOLOGIES MÉDICALES BIG DATA CLOUD COMPUTING E-ÉDUCATION NANOÉLECTRONIQUE OBJETS CONNECTÉS SUPERCALCULATEURS ROBOTIQUE USINE DU FUTUR À de nombreux égards, la scène entrepreneuriale française est aujourd hui devenue ce qu était New York il y a quelques années. Des gens jeunes et passionnés essaient de créer un environnement productif et stable. C est très excitant de faire partie de cet écosystème français. TechCrunch M Concours Innovation 2030 STOCKAGE DE L ÉNERGIE RECYCLAGE DES MÉTAUX DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES MARINES PROTÉINES VÉGÉTALES ET CHIMIQUES MÉDECINE INDIVIDUELLE LA SILVER ECONOMY AU SERVICE DE LA LONGÉVITÉ BIG DATA 1. Entrepreneur et homme d affaires français, fondateur et actionnaire majoritaire de Iliad. Iliad a réalisé un chiffre d affaires de 1,8 Md (Q2 2013, + 27 %/2012). 2. Destinations des investissements en capital risque en Europe, Md , EVCA/PEREP, Techcrunch, Welcome to the French Tech Ecosystem, Janvier 2014

10 18 Une main d œuvre productive et hautement qualifiée 19 La réforme du marché du travail Vers plus de flexibilité et de prévisibilité La réforme du marché du travail de 2013 : une étape importante vers la «flexisécurité» qui transpose un accord majeur entre les représentants syndicaux et patronaux La productivité la plus élevée des grands pays de l UE 1 La 4 e destination au monde pour les étudiants étrangers 4 2 e pays d Europe pour le nombre de diplômés en science et technologie 2 3 business schools parmi les 10 meilleures écoles de management 3 Paris élue meilleure ville au monde pour les étudiants 5 Le nombre d heures travaillées le plus élevé des 3 grandes économies européennes 6 Une agilité accrue qui permet aux entreprises de mieux s adapter à la conjoncture économique par la négociation Une visibilité accrue avec des délais de consultation bornés en cas de plans sociaux ; la négociation est encouragée et davantage sécurisée Depuis que la loi a été votée, la négociation avec les syndicats a été choisie dans plus de 75 % des procédures de plans sociaux Des accords d entreprises ont été signés dans l industrie automobile : pause salariale, des temps de travail plus étendus, en contrepartie d engagement portant par exemple sur l emploi, l investissement, la production ou le maintien du site 1. OCDE, La croissance de la productivité du travail dans l économie globale, Eurostat, Nombre de diplômés du 3 e degré en science et technologie pour habitants âgés de 20 à 29 ans, The Financial Times, Classement des Masters en Management, Campus France Quacquarelli Symonds, classement des meilleures villes Nombre moyen d heures habituellement travaillées par semaine et par manager : 44,2 en France, 43,4 au Royaume-Uni, 43,3 en Allemagne. Source Eurostat 2013 (Q2 2013) / Nombre moyen d heures habituellement travaillées par semaine et par employé : 36,2 en France, 36,2 aux États-Unis, 33,4 en Allemagne. Source Eurostat 2013 (Q2 2013)

11 20 21 LA FRANCE S ENGAGE DANS LES RÉFORMES FONDAMENTALES DONT NOTRE ÉCONOMIE A BESOIN

12 22 Croissance : la France est sur la bonne voie 23 Un engagement à redresser les comptes publics En 2014, l enjeu n est pas simplement que la France retrouve la croissance elle se dessine. C est que cette croissance soit la plus vigoureuse possible. François Hollande, Janvier 2014 Le PIB français est de retour à son niveau d avant la crise Le redressement des comptes est un impératif pour la France, mais c est aussi un engagement pour l Europe. François Hollande, Septembre 2012 Le ratio dette/pib diminuera à partir de 2015 Au moins 50 Md d économie en dépenses entre 2015 et Allemagne France Pays-Bas , T1 08 T3 08 T1 09 T3 09 T1 10 T3 10 T1 11 T3 11 T1 12 T3 12 T1 13 T3 13 Royaume-Uni Espagne Italie , ,2-1,7-2,3-2,7-3,3-2,8-3,6-4,1-5,3-4,8-7,5-7, Déficit public Ratio dette/pib, sauf soutiens à la zone euro Les taux d intérêt de la dette française sont parmi les plus bas d Europe 8 7 Italie 2014 représente une année de basculement. En 2013, la réduction des déficits avait porté pour deux tiers sur l augmentation des impôts et un tiers sur la baisse des dépenses. Nous avions annoncé qu en 2014 la proportion serait inversée. Nous allons au-delà. Pierre Moscovici, ministre de l Économie et des Finances, septembre Espagne Royaume-Uni Le taux de croissance des dépenses générales d administration diminue de manière constante 1 À partir de 2015, la réduction du déficit reposera sur la baisse de la dépense publique 4 3 France Pays-Bas 2,2 % 1,7 % 1 % HAUSSE D IMPÔTS RÉDUCTION DE DÉPENSES HAUSSE D IMPÔTS RÉDUCTION DE DÉPENSES RÉDUCTION DE DÉPENSES Allemagne 2003/ / / Dépenses générales d administration, taux de croissance, volume.

13 24 Des réformes structurelles 25 Le Pacte de Responsabilité Vers la croissance et l emploi par la justice et l efficacité Réforme du secteur bancaire Réforme du marché du travail Réforme des retraites Assises de la fiscalité des entreprises Réforme de la formation professionnelle Pacte de Responsabilité Une nouvelle approche globale pour réduire les contraintes sur les entreprises et leur redonner des marges Nous ne parviendrons à restaurer une croissance vigoureuse qu avec la mobilisation de tous et notamment des entreprises, sans lesquelles il ne peut y avoir de créations d emplois dans la durée. C est pourquoi j ai proposé le pacte de responsabilité. Il a un principe simple : c est d alléger les charges des entreprises, de réduire leurs contraintes sur leurs activités ; et en contrepartie de permettre plus d embauches et davantage de dialogue social. François Hollande, Janvier 2014 Pacte de Compétitivité Déc Jan Printemps Md de réductions de charges sur les entreprises Nous allons continuer à réduire le coût du travail d ici 2017 [ ] Cela représente 30 Md de réduction de charges. François Hollande, Janvier 2014 Mai 2013 Nov Juil Oct Réforme de la fiscalité des entreprises Simplification - allègement des contraintes réglementaires

14 26 Plus de visibilité sur la fiscalité des entreprises Vers un système plus simple, plus stable et plus prévisible Un engagement J ai fait cet engagement ( ) : la stabilité fiscale doit être la règle, la simplicité doit être le comportement quotidien de l administration et l attractivité doit être notre plus grande priorité François Hollande, Décembre Simplification de l environnement des affaires Une réduction des contraintes administratives Tout devrait être rendu plus facile pour les entreprises. C est la condition pour que nous soyons plus attractifs, plus modernes, flexibles François Hollande, Janvier 2014 Conseil de la simplification pour les entreprises Principe du «silence de l administration vaut acceptation» «Dites-le nous une fois» D ici à 2017, les 100 informations les plus demandées par les entreprises seront traitées une seule fois par l administration Le référent unique pour les investissements (RUI) Un point de contact unique entrel administration et les investisseurs étrangers L ambition du gouvernement : un système fiscal plus prévisible, simple et stable pour créer un environnement favorable aux entreprises Nous nous engageons à prêter la plus grande attention à l impact réel de la fiscalité sur le monde des entreprises et à éviter que de multiples changements du système fiscal n entravent l investissement. La réforme est en marche! Co-présidé par Thierry Mandon, député, et l ancien PDG d Unibail-Rodamco Guillaume Poitrinal Composé de dirigeants d entreprises et d experts, dont des représentants des filiales d entreprises étrangères Le gouvernement s est engagé à stabiliser cinq dispositifs fiscaux favorables aux entreprises jusqu à la fin du quinquennat, au premier rang desquels le CIR. En janvier 2014, le gouvernement a initié une réforme ambitieuse pour moderniser la fiscalité des entreprises pour leur permettre de se développer plus facilement à long terme. Chantiers prioritaires Proposer des réformes pour simplifier la vie des entreprises Des contrats de «Relation de Confiance» entre l administration fiscale et les entreprises sont en cours d expérimentation par une douzaine d entreprises (dont deux entreprises étrangères). En échange d une transparence accrue avec l administration fiscale, ces entreprises bénéficient de services plus personnalisés et de contrôles allégés. Démarrer une activité Import/ Export Appels d offre Faire croître son activité Gérer son activité Construire et moderniser ses sites Fiscalité Embaucher et former Dialogue social en entreprise Relations avec l administration

15 FRANCE Ouverte au Business Les meilleures infrastructures Un leader de l innovation La stabilité fiscale doit être la règle, la simplicité doit être le comportement quotidien de l administration et l attractivité doit être notre plus grande priorité Des réformes-clés François Hollande, Décembre 2013

POURQUOI INVESTIR EN FRANCE

POURQUOI INVESTIR EN FRANCE POURQUOI INVESTIR EN FRANCE UN PAYS SITUÉ AU CŒUR DU MARCHÉ EUROPÉEN AVEC UNE PORTE D ACCÈS À LA ZONE EMEA 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UNE PUISSANCE ÉCONOMIQUE DE RANG MONDIAL La France est la 2 e puissance

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

INVESTIR EN FRANCE : Réalisation

INVESTIR EN FRANCE : Réalisation INVESTIR EN FRANCE LA FRANCE RÉUNIT TOUTES LES CONDITIONS DE SUCCÈS POUR VOTRE INVESTISSEMENT En 2014, 1 014 décisions d investissement en France ont créé ou maintenu 26 535 emplois. 1 er pays en Europe

Plus en détail

EN FINIR AVEC LES IDÉES REÇUES L ESSENTIEL EN

EN FINIR AVEC LES IDÉES REÇUES L ESSENTIEL EN EN FINIR AVEC LES IDÉES REÇUES 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE EST EN PERTE DE VITESSE La France est la 5 e puissance économique mondiale et la 2 e europé enne en termes de PIB, avec un marché de

Plus en détail

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation :

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation : INVESTIR EN FRANCE LA FRANCE RÉUNIT TOUTES LES CONDITIONS DE SUCCÈS POUR VOTRE INVESTISSEMENT Une grande économie au cœur de l Europe, une porte d accès vers la Méditerranée et l Afrique : 5 e économie

Plus en détail

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif :

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Un dispositif d une telle ampleur et avec tant d innovations, de simplications et de sécurisation, du jamais

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics. Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget

Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics. Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget 1 Une reprise de l activité qu il faut conforter La reprise est en cours : +1,0%

Plus en détail

L investissement japonais en France 2011 et l attractivité de l environnement des affaires en France

L investissement japonais en France 2011 et l attractivité de l environnement des affaires en France SYMPOSIUM CCIFJ-GREATER NAGOYA, le 30 mai 2012 L investissement japonais en France 2011 et l attractivité de l environnement des affaires en France Christophe GRIGNON, Directeur de l AFII Japon 1.Le service

Plus en détail

OCDE - MINEFI 9 octobre 2006 Jean-Paul Betbèze Chef-Economiste

OCDE - MINEFI 9 octobre 2006 Jean-Paul Betbèze Chef-Economiste Un rôle particulier pour les PME? OCDE - MINEFI 9 octobre 2006 Jean-Paul Betbèze Chef-Economiste Où donc est notre croissance? Chine Inde 2230 Mds 780 Mds :+293 :+110 Croissance 9.0% 6.5% Etats-Unis 12486

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

1. BPIFRANCE : CATALYSER LES POLITIQUES PUBLIQUES A L INNOVATION,

1. BPIFRANCE : CATALYSER LES POLITIQUES PUBLIQUES A L INNOVATION, COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JANVIER 2014 LA NOUVELLE DONNE DE L INNOVATION PAR BPIFRANCE : NOUVEAUX MOYENS, NOUVEAUX DISPOSITIFS, NOUVEAUX PRODUITS 1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014,

Plus en détail

www.gouvernement.fr Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

www.gouvernement.fr Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi PREMIER MINISTRE Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi 6 novembre 2012 Contact Service de presse de Matignon 57, rue de Varenne 75007 Paris Tél. : 01 42 75 50 78/79 www.gouvernement.fr

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Le Titre II «Investir» du projet de loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques a été adopté par l Assemblée nationale

Le Titre II «Investir» du projet de loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques a été adopté par l Assemblée nationale EMMANUEL MACRON MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE C o m m u n i q u é d e p r e s s e www.economie.gouv.fr C o m m u n i q u é d e p r e s s e Paris, le 15 février 2015 N 406 Le Titre

Plus en détail

Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013

Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013 Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013 Bilan à l An 1 du Rapport Gallois et du Pacte de compétitivité La plupart des

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii Consolider les dettes publiques: un processus au long cours Les dysfonctionnements européens

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

ACCOMPAGNER L INNOVATION www.parlonsentreprise.com

ACCOMPAGNER L INNOVATION www.parlonsentreprise.com ACCOMPAGNER L INNOVATION www.parlonsentreprise.com Sommaire INTRODUCTION ET DEFINITIONS Soutenir la recherche et developpement : une volonte politique La mission de l Expert-Comptable Table ronde 2 Une

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF COMMUNIQUÉ PARIS, LE 12 FEVRIER 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF Préambule : le présent communiqué s inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la Loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

BIG DATA & Business Intelligence

BIG DATA & Business Intelligence Université d été du GFII Montpellier - 11 Septembre 2014 BIG DATA & Business Intelligence Christophe Carniel Président de Transferts LR et Référent Régional du Plan Industriel BIG DATA BIG DATA un enjeu

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

Tableau de bord de l attractivité de la France

Tableau de bord de l attractivité de la France Tableau de bord de l attractivité de la France Ministère de l Économie, de l Industrie et de l Emploi Délégation interministérielle à l aménagement du territoire et à l attractivité régionale (Datar) Centre

Plus en détail

CAHIER N 2 OCTOBRE 2013

CAHIER N 2 OCTOBRE 2013 CAHIER N 2 OCTOBRE 213 Le CIR, un dispositif dynamique au service de la croissance économique Les chiffres clés du Crédit d Impôt Recherche - Tous droits réservés Sommaire 1. Le CIR, un dispositif dynamique

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS

DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS Vendredi 3 avril 2015 ACCELERER L INVESTISSEMENT EN FRANCE Une situation économique française qui s améliore, favorable

Plus en détail

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT?

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT? Pour citer ce document, merci d utiliser la référence suivante : OCDE (2012), «Quelle doit être l ampleur de la consolidation budgétaire pour ramener la dette à un niveau prudent?», Note de politique économique

Plus en détail

Questions générales sur le Pacte

Questions générales sur le Pacte QUESTIONS-RÉPONSES Questions/réponses sur le pacte de responsabilité et de solidarité Questions générales sur le Pacte QUAND CES MESURES SERONT-ELLES TRADUITES DANS LA LOI? Certaines mesures entrent en

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Arnaud Montebourg Ministre du Redressement productif Michel Sapin Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Mercredi 25 juillet 2012 MINISTÈRE DU REDRESSEMENT

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

Quand l investissement va, tout va Et quand il ne va pas?

Quand l investissement va, tout va Et quand il ne va pas? Quand l investissement va, tout va Et quand il ne va pas? Ludovic Subran Chef Economiste du Groupe Euler Hermes Nicolas Delzant Président du Directoire d Euler Hermes France Paris - 1er octobre 2013 Sommaire

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Service de presse Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Dossier de presse Contacts presse William Beuve-Méry william.beuve-mery@iledefrance.fr

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Pourquoi la France est-elle le pays à privilégier pour s implanter en Europe? * La France est l une des grandes économies de la zone euro : Deuxième

Plus en détail

1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014, +30 %

1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014, +30 % COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JANVIER 2014 LA NOUVELLE DONNE DE L INNOVATION PAR BPIFRANCE : NOUVEAUX MOYENS, NOUVEAUX DISPOSITIFS, NOUVEAUX PRODUITS 1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014,

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 FICHE N 1 UN COLLECTIF BUDGÉTAIRE POUR REDRESSER NOS FINANCES PUBLIQUES L e projet de loi de Finances

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les bénéficiaires de retraites Nombre de retraités, selon les différents régimes (COR janvier 2010) : 16 millions dont : 11,3 millions :

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société OCIRPVEUVAGE OCIRPÉDUCATION OCIRPHANDICAP OCIRPDÉPENDANCE La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société 3 avril 2014 Rappel : La Fabrique du centenaire 17

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE Introduction Depuis plus de 30 ans, Syntec Numérique, première chambre syndicale des métiers du numérique, représente les entreprises de son secteur pour défendre

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE»

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» > PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L INDICE DE LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE POSITIVE 2014 UNE INITIATIVE DE DÉROULÉ DE LA CONFÉRENCE

Plus en détail

Grégoire Sentilhes et Thierry Ortmans. 23 mars 2015. Orienter l épargne vers les entreprises de taille moyenne

Grégoire Sentilhes et Thierry Ortmans. 23 mars 2015. Orienter l épargne vers les entreprises de taille moyenne Grégoire Sentilhes et Thierry Ortmans 23 mars 2015 Orienter l épargne vers les entreprises de taille moyenne Orienter l épargne existante vers les entreprises de taille moyenne : la meilleure manière

Plus en détail

Tableau de bord de l attractivité de la France

Tableau de bord de l attractivité de la France Tableau de bord de l attractivité de la Édition 214 Agence française pour les investissements internationaux (AFII) en collaboration avec Ministère de l Économie, de l Industrie et du Numérique Commissariat

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

11 juin 2014. Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFR 2014

11 juin 2014. Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFR 2014 11 juin 2014 Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFR 2014 - 2 - Sommaire Le Pacte de responsabilité et de solidarité pour la croissance et l emploi... 5 Les dates clés du pacte de responsabilité

Plus en détail

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale CampusFrance 23 ème Congrès Conférence des Grandes Écoles Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale 7 Octobre 2010 ESTP Paris Le contexte international

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Présentation d Helix international

Présentation d Helix international 31 ème Congrès international de l Ordre des Experts Comptable de Tunisie En partenariat avec «Développement économique : modèle et gouvernance de la décentralisation» Sfax, les 17 et 18 septembre 2014

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

LES ETI EN CHIFFRES MAI 2015

LES ETI EN CHIFFRES MAI 2015 LES ETI EN CHIFFRES MAI 2015 UN ÉCOSYSTÈME ADVERSE NOS 4600 ETI SUBISSENT UNE PRESSION FISCALE SANS ÉQUIVALENT EN EUROPE PRÉLÈVEMENTS OBLIGATOIRES SUR LES ENTREPRISES (Observatoire européen de la fiscalité

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité

Pacte de responsabilité et de solidarité Pacte de responsabilité et de solidarité Et mesures pour l accélération de l investissement Le premier ministre vient d annoncer des mesures pour soutenir l investissement public et privé qui complètent

Plus en détail

et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014

et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014 1 Une volonté gouvernementale réaffirmée é «Quevontfaireleschefsd entreprise de ce soutien qui n est pas une mesure ponctuelle mais

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale?

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? Skandia renforce son positionnement en France Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? 7 mai 2010 Sommaire 1. Présentation et actualité du Groupe Old

Plus en détail

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE Leading Digital Together 2 3 Capgemini Consulting, le leader français de la transformation digitale Une force de frappe de 900 consultants en France et de

Plus en détail

La French Tech invite les investisseurs et leaders d opinion de la Silicon Valley à Paris pour promouvoir l écosystème français de l innovation

La French Tech invite les investisseurs et leaders d opinion de la Silicon Valley à Paris pour promouvoir l écosystème français de l innovation La French Tech invite les investisseurs et leaders d opinion de la Silicon Valley à Paris pour promouvoir l écosystème français de l innovation Investisseurs et leaders d opinion de la Silicon Valley et

Plus en détail

Marketing territorial et veille

Marketing territorial et veille Marketing territorial et veille Sciences-Po Formation continue, 11 juin 2008 David Cousquer Marketing territorial et veille 1. La photo initiale : déterminer le positionnement marketing d une collectivité

Plus en détail

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier Pacte de responsabilité et de solidarité Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier 1 2 INTERVENTION DE MONSIEUR MICHEL JOUVENOT DIRECTEUR DE LA BANQUE

Plus en détail

Rapport intermédiaire sur le diagnostic et les enjeux prioritaires. remis au ministre chargé de l industrie le 5 janvier 2010!

Rapport intermédiaire sur le diagnostic et les enjeux prioritaires. remis au ministre chargé de l industrie le 5 janvier 2010! !!!!!! Rapport intermédiaire sur le diagnostic et les enjeux prioritaires remis au ministre chargé de l industrie le 5 janvier 2010! 1 INTRODUCTION...6 I. DIAGNOSTIC de l industrie française...8 A Les

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

D o s s i e r d e p r e s s e

D o s s i e r d e p r e s s e 9/04/2015 NORMANDY FRENCH TECH DIGITAL Day#2 : du concept à la réalité D o s s i e r d e p r e s s e Le 11 mars dernier, Caen la mer, la CODAH et la Métropole Rouen Normandie dévoilaient à Caen leur candidature

Plus en détail

AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME?

AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME? AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME? Propositions de la CGPME Introduction : Nombre d adhérents à votre organisation : Avant propos : Compte tenu du niveau d information qui peut être

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 2000 2005 2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040 2045 2050 2055 2060 en % du PIB UN FINANCEMENT DES RETRAITES TOUJOURS PAS ASSURÉ Solde financier

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014

oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014 oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014 oobservatoire du numérique USAGES DES TIC - ENTREPRISES ÉQUIPEMENT NUMÉRIQUE Utilisation des TIC en 2013 des entreprises France

Plus en détail

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe Retraites : qu'en disent nos voisins européens? Le 7 octobre 2010 Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010 Face au vieillissement de la population et aux déficits publics aggravés par

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos annonce le projet d acquisition de l activité d externalisation informatique de Xerox Atos et Xerox vont établir une coopération

Plus en détail

La R&D en Russie, les réformes, l innovation et la corruption

La R&D en Russie, les réformes, l innovation et la corruption ALLIANCE UNIVERSITE ENTREPRISE DE GRENOBLE La R&D en Russie, les réformes, l innovation et la corruption par Michel ZIGONE www.aueg.org 1 Remerciements à : Valériia LOBASENKO Eric BRUNAT qui ont contribué

Plus en détail

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Congrès Mondial de l AMSEP Istanbul, 6 mai 2015 Sylvain Giguère, Directeur de la division LEED, OCDE Pourquoi

Plus en détail

Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation

Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation 01. Qui sommes-nous? 02. Nos métiers 03. Au cœur des régions 04. Bpifrance à date 05. Focus sur l innovation

Plus en détail