RESULTATS D ENQUÊTE: LES SALAIRES DES DIPLÔMÉS DE L EPFL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESULTATS D ENQUÊTE: LES SALAIRES DES DIPLÔMÉS DE L EPFL"

Transcription

1 RESULTATS D ENQUÊTE: LES SALAIRES DES DIPLÔMÉS DE L EPFL Pendant l été 2013, l EPFL Alumni a réalisé une enquête portant sur les parcours professionnels des diplômés de l EPFL (Diplôme, Master et/ou Doctorat), comblant ainsi un manque dans les informations à disposition de l Association, de l Ecole et surtout des diplômés eux-mêmes. Ainsi, plus de 15'000 diplômés ont été invités, par , à répondre à une enquête portant aussi bien sur leur taux de satisfaction professionnelle que les voies qu ils ont choisies d emprunter après leurs études, leur mobilité géographique, leurs aspirations futures et leurs salaires. Avec plus de 3'500 réponses valables, l essai fut transformé, et nous disposons donc aujourd hui d un grand nombre de données utiles pour vous donner un aperçu de ce que deviennent les diplômés une fois leur diplôme en poche. Le premier extrait de cette enquête, que vous avez devant vous, porte sur les salaires, et vous donne une indication du niveau de rémunération des diplômés de l EPFL en activité au moment de l enquête, en fonction de leur section et de leur tranche d âge. L on y apprend que les diplômés de l EPFL sont plutôt bien rémunérés de manière générale, mais que des disparités assez importantes existent entre les sections. L on y voit par exemple que les diplômés des jeunes sections ont semble-t-il plus de difficultés à faire valoir leur titre lors de leur première embauche, conséquence logique sans doute de la méconnaissance des nouvelles disciplines enseignées à l EPFL. Une enquête longitudinale permettrait probablement dans quelques années de voir si cet effet se dissipe avec le temps. Voici comment les chiffres fournis par les diplômés ont été récoltés puis analysés : Les diplômés devaient répondre à la question suivante : Quel est votre salaire annuel brut en Francs suisses en équivalent plein temps (à 100%)? Taux de change 1 Euro = 1.23 CHF et 1 USD = 0.92 CHF Certaines personnes ont sauté la question, d autres ont indiqué clairement qu elles ne souhaitaient pas y répondre. Au final, nous avons obtenu réponses. Le questionnaire proposait des fourchettes de 20'000 CHF et deux propositions alternatives : moins de 40'000 CHF ou plus de 500'000 CHF. Ces valeurs extrêmes représentent respectivement 3.6% et 1.3% des diplômés. Ces 2 réponses n entrent pas dans le calcul de la moyenne, car nous avons jugé qu elles ne représentaient pas la norme et faussaient les résultats. Les diplômés gagnant moins de 40'000 CHF travaillent à plus de 90% à l étranger, ce qui explique le niveau de rémunération relativement moins élevé. Ceux qui gagnent plus de 500'000 sont pour 80% d entre eux PDG ou directeur de sociétés employant plus de personnes et 30% travaillent dans la banque ou la finance. Entre ces deux extrêmes, on trouve répondants, soit 95% des diplômés, qui gagnent entre 40'000 et CHF. Les tranches d âge (par 10 ans) présentées ici sont au nombre de quatre, et vont de 26 ans, soit à peu près l entrée dans la vie active, à 65 ans, âge de la retraite. Pour chaque tranche d âge et chaque section, nous avons indiqué le nombre de répondants qui sont entrés dans le calcul de la moyenne, celle-ci étant d autant plus fiable que le nombre de répondants est élevé. Certaines jeunes sections n ont de diplômés que pour une ou deux tranches d âge, il est donc impossible d en voir l évolution. Les chiffres présentés dans ce rapport s appliquent aux salaires suisses essentiellement, la majorité (>75%) des répondants habitant et travaillant en Suisse. Il n est pas pertinent de comparer les niveaux de salaires moyens donnés ici avec des salaires que l on pourrait toucher dans d autres pays, notamment dans l Union européenne. Une analyse ultérieure pourrait être consacrée à une telle comparaison. De la même manière, nous effectuerons également dans un deuxième temps une analyse sur les niveaux de rémunération des hommes par rapport aux femmes diplômées, des détenteurs d une thèse par rapport à ceux qui n en ont pas, ou des différences de salaires qui pourraient exister d un secteur à l autre, ou en fonction du statut de salarié vs indépendant. Dans un premier temps, nous vous invitons donc à prendre note des résultats par âge et par section, tous autres facteurs mis à part. Bonne lecture. N.B. Vous trouverez en page 6 la légende des abréviations utilisées pour nommer les sections. Donn es r colt es aupr s des dipl m s de l EPFL en juillet

2 SALAIRES répondants Dans la tranche d âge ans, les salaires moyens par section s échelonnent entre 76'500 CHF en Architecture et 130'000 CHF pour les titulaires d un postgrade en Management des Technologies. On notera que les jeunes possédant un diplôme postgrade (MoT ou IML) disposent des meilleurs Graphique 1: salaires moyens par section pour la tranche d ge ans salaires, probablement parce qu à l embauche, ils ont plus de diplômés que leurs homologues et ont, dans de nombreux cas, déjà une expérience professionnelle à faire valoir. Par ailleurs, la fourchette d âge étant large, il est probable que les diplômés MoT et IML s approchent des 35 ans, alors que leurs collègues diplômés peuvent se trouver dans une fourchette d âge inférieure, avec un niveau d expérience moindre. On notera que le salaire le plus bas dans la tranche ans se trouve dans la section Architecture, secteur dans lequel on sait que les salaires juniors sont peu élevés par rapport aux salaires des autres sections de l EPFL. Les salaires en Architecture ont tendance à croître de façon très significative avec l expérience. La jeune section Ingénierie financière indique un salaire moyen plutôt élevé pour cette tranche d âge, dont on ne connaît d ailleurs pas la progression, puisqu il n y a pas de diplômés au delà de 35 ans. Tableau 1: Salaires moyens par section pour la tranche d ge ans Section A - I Salaire Moyen ans Nombre de répondants Section M - Z Salaire Moyen ans Nombre de répondants AR sfr. 76' MA sfr. 99' CH sfr. 85' MoT sfr. 130' EL sfr. 94' MT sfr. 100' GC sfr. 86' MTE sfr. 110' GM sfr. 94' MX sfr. 94' GR sfr. 90' PH sfr. 90' IF sfr. 123' SC sfr. 126' IML sfr. 130' SIE sfr. 86' IN sfr. 103' SV sfr. 80' Donn es r colt es aupr s des dipl m s de l EPFL en juillet

3 SALAIRES répondants Graphique 2: salaires Pour la tranche d âge ans, les salaires moyens par section s échelonnent entre 93'000 CHF dans moyens par section les Sciences de la Vie et 166'000 CHF pour les titulaires d un diplôme postgrade en Management des pour la tranche d ge Technologies (MoT). Il apparaît clairement que par rapport à la tranche d âge ans, tous les salaires ans progressent nettement, mais pas au même rythme. Les sections qui voient la plus forte progression salariale sont le Génie mécanique (+60%) et la Chimie (+70%). Toutes les autres sections progressent également de façon sensible, sauf l IML. A ce propos, il est à noter que de manière générale, il y a eu peu de réponses pour la section IML (moins de 10), et que cette section est donc sujette à des variations fortes qui sont de nature plus anecdotique que statistique. En moyenne, et pour les autres sections, la progression de salaire est de +40% par rapport à la tranche d âge précédente. La progression est moins forte chez les diplômés en Sciences de la Vie (+16%), Sciences et Ingénierie de l Environnement (+23%) ainsi qu en Systèmes de Communication (+26%), ces derniers restant tout de même parmi les mieux rémunérés, quelle que soit la tranche d âge. Pour la section Sciences de la Vie, il est à rappeler également que la moyenne est calculée sur peu de répondants, et que ceux-ci sont parmi les premiers à avoir obtenu le titre, encore méconnu au moment de l obtention de leur diplôme. Tableau 2: Salaires moyens par section pour la tranche d ge ans Section A - I Salaire Moyen ans Nombre de répondants Section M - Z Salaire Moyen ans Nombre de répondants AR sfr. 112' MA sfr. 152' CH sfr. 145' MoT sfr. 166' EL sfr. 141' MT sfr. 141' GC sfr. 136' MTE sfr. 144' GM sfr. 150' MX sfr. 127' GR sfr. 140' PH sfr. 135' IF n.d 0 SC sfr. 159' IML sfr. 122'500 8 SIE sfr. 107'143 7 IN sfr. 147' SV sfr. 92'857 5 Donn es r colt es aupr s des dipl m s de l EPFL en juillet

4 SALAIRES répondants Le salaire moyen pour la tranche d ge ans s chelonne entre 126'000 CHF pour les d tenteurs d un postgrade en Management des Technologies (MoT) et 203'000 CHF pour les dipl m s en G nie m canique. On peut tre surpris par le faible salaire moyen des dipl m s MoT, alors m me qu ils Graphique 3: salaires moyens par section pour la tranche d ge ans occupaient le haut du classement auparavant. Deux hypoth ses : le nombre de r ponses pour les dipl m s MoT est insuffisant (seulement 5 r pondants pour cette classe d ge) et par cons quent la marge d erreur est trop grande, ou les autres sections finissent par rattraper leur retard voire devancer leurs homologues du MoT, puisque beaucoup d entre eux occupent des fonctions de cadre dirigeant cet ge. On note que les salaires dans toutes les sections progressent: en moyenne, la progression salariale est de 19%. Ce progrès est nettement moins spectaculaire qu entre les 10 premi res ann es d activit professionnelle et les 10 suivantes (progression de 40%). Ce sont les sections Electricit, Mat riaux et G nie m canique qui voient les plus fortes progressions, avec respectivement 40%, 36% et 35%. L cart initial entre Syst mes de communication et Informatique se comble quant lui. Il n y a pas de r ponses pour les sections Sciences de la Vie et Ing nierie financi re. Tableau 3: Salaires moyens par section pour la tranche d ge ans Section A - I Salaire Moyen ans Nombre de répondants Section M - Z Salaire Moyen ans Nombre de répondants AR sfr. 138' MA sfr. 184' CH sfr. 179' MoT sfr. 126' EL sfr. 199' MT sfr. 160' GC sfr. 156' MTE sfr. 195' GM sfr. 203' MX sfr. 174' GR sfr. 130' PH sfr. 156' IF n.d. 0 SC sfr. 187' IML sfr. 136' SIE sfr. 135' IN sfr. 184' SV n.d 0 Donn es r colt es aupr s des dipl m s de l EPFL en juillet

5 SALAIRES répondants Pour la tranche d âge ans, les salaires moyens s échelonnent entre 140'000 CHF en Mathématiques, et 191'500 CHF en Génie mécanique. Contrairement à la progression quasiment constante de salaire entre 26 et 56 ans, valable pour toutes les sections, à partir de 56 ans, on voit certains groupes progresser et d autres plutôt diminuer leur salaire. Ceci peut être le résultat d un marché du travail plus incertain pour les personnes s approchant de l âge de la retraite, ou alors de la volonté de ceux-ci de faire quelques sacrifices pour s occuper davantage de projets bénévoles ou plus proches de leurs préoccupations et valeurs personnelles. Les diplômés qui continuent de voir une progression, d ailleurs constante de 26 à 65 ans, sont les Architectes, les Ingénieurs civils, les Physiciens, les Chimistes et les Microtechniciens. Il n en va pas de même pour les Informaticiens, Mécaniciens et Electriciens, ni pour les titulaires d un postgrade en Management des Technologies, qui subissent des fluctuations de salaire importantes. Il est à noter que dans le calcul de la moyenne, les salaires très élevés (dépassant les CHF) ont été enlevés, alors même que ce cas est 4 fois plus élevé chez les ans que chez les par exemple. Graphique 4: salaires moyens par section pour la tranche d ge ans Tableau 4: Salaires moyens par section pour la tranche d ge ans Section A - G Salaire Moyen ans Nombre de répondants Section I - Z Salaire Moyen ans Nombre de répondants AR sfr. 165' IN sfr. 163' CH sfr. 180' MA sfr. 140' EL sfr. 167' MoT sfr. 150' GC sfr. 176' MT sfr. 190' GM sfr. 191' MX sfr. 180' GR sfr. 163' PH sfr. 178' Aucune donnée (pas de diplômés) pour les sections, IF, IML, MTE, SIE, SC, SV. Donn es r colt es aupr s des dipl m s de l EPFL en juillet

6 Légende des sections AR : Architecture CH : Chimie EL : Electricité GC : Génie civil GM : Génie mécanique GR : Génie rural IF : Ingénierie financière IML : postgrade en Management de systèmes logistiques IN : Informatique MA : Mathématiques MoT : postgrade en Management des Technologies MT : Microtechnique MTE : Management des Technologies et Entrepreneuriat MX : Matériaux PH : Physique SC : Systèmes de Communication SIE : Science et Ingénierie de l Environnement SV : Sciences de la Vie Donn es r colt es aupr s des dipl m s de l EPFL en juillet

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur la formation à l EPFL) du 14 juin 2004 (Etat le 1 er septembre 2009) La Direction

Plus en détail

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur la formation à l EPFL) du 14 juin 2004 (Etat le 1 er septembre 2015) La Direction

Plus en détail

Enquête 2009 auprès des personnes diplômées des hautes écoles dans les domaines MINT (mathématiques, informatique, sciences naturelles et technique)

Enquête 2009 auprès des personnes diplômées des hautes écoles dans les domaines MINT (mathématiques, informatique, sciences naturelles et technique) Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 10.01.2013, 9:15 15 Education et science N 0351-1300-10 Enquête 2009 auprès des personnes diplômées

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis Avis n 2010/05-10 relatif à l habilitation de l École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) à délivrer des titres d ingénieur diplômé admis par l état Objet : G : accréditation et admission par l'état

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

La situation professionnelle des titulaires d un doctorat en Suisse

La situation professionnelle des titulaires d un doctorat en Suisse La situation professionnelle des titulaires d un doctorat en Suisse Résultats issus de l enquête 2007 auprès des personnes nouvellement diplômées Université de Lausanne, 18 février 2011 Véronique Meffre,

Plus en détail

Sciences et techniques de l ingénieur

Sciences et techniques de l ingénieur Sciences et Un an après l obtention de leur diplôme, plus de la moitié des nouveaux diplômés HES en sciences et occupent un emploi dans l industrie, tandis que 3 % travaillent dans les services privés.

Plus en détail

La situation professionnelle des personnes diplômées des hautes écoles suisses en 2013

La situation professionnelle des personnes diplômées des hautes écoles suisses en 2013 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 23.06.2014, 9:15 15 Education et science N 0351-1405-50 La situation professionnelle des personnes

Plus en détail

n 33 Les notes de l'ove Enquête d insertion professionnelle auprès des ingénieurs 2012 de Polytech Marseille Résultats de synthèse

n 33 Les notes de l'ove Enquête d insertion professionnelle auprès des ingénieurs 2012 de Polytech Marseille Résultats de synthèse n 33 Les notes de l'ove Enquête d insertion professionnelle auprès des ingénieurs 2012 de Polytech Marseille Résultats de synthèse Juillet 2015 Présentation et méthodologie Le contexte de l étude Cette

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Observatoire des ingénieurs ISIFC 10 ème Enquête Emplois 2014

Observatoire des ingénieurs ISIFC 10 ème Enquête Emplois 2014 0 Observatoire des ingénieurs ISIFC 10 ème Enquête Emplois 2014 ISIFC Génie Biomédical Institut Supérieur d Ingénieurs de Franche-Comté ISIFC 23 rue Alain Savary 25000 BESANCON Tél : + 33 (0) 3 81 66 66

Plus en détail

observatoire régional

observatoire régional Des études sur l insertion pour mieux connaître le devenir professionnel des diplômés de l enseignement supérieur L ORPEA est un réseau regroupant les observatoires des universités d Aquitaine (Bordeaux-I,

Plus en détail

LES SALAIRES DES FEMMES CADRES

LES SALAIRES DES FEMMES CADRES DOCUMENT SOUS EMBARGO JUSQU AU 8/3/2013 00 h 01 LES SALAIRES DES FEMMES CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-08 MARS 2013 Ecarts de salaires entre hommes et femmes cadres Influence des caractéristiques

Plus en détail

Synthèse de l enquête insertion 2012. Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011

Synthèse de l enquête insertion 2012. Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011 Document interne : ne pas diffuser Synthèse de l enquête insertion 2012 Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011 Marie-Camille BUSSENAULT marie-camille.bussenault@supagro.inra.fr

Plus en détail

D U T R É S E A U X E T

D U T R É S E A U X E T IUT DE CLERMONT-FERRAND D U T R É S E A U X E T T É L É C O M M U N I C A T I O N S ( R & T ) Taux de réponses de la promotion 2002 : 83% Site d Aubière dans le Puy de Dôme (63) L A S I T UA T I O N G

Plus en détail

Bref sur l enquête. Le devenir des diplômés de master en formation initiale. - Promotion 2012 - Enquête 2014. Mai 2015

Bref sur l enquête. Le devenir des diplômés de master en formation initiale. - Promotion 2012 - Enquête 2014. Mai 2015 112 Le devenir des diplômés de master en formation initiale - Promotion 2012 - Enquête 2014 Dans une période économique difficile pour les jeunes diplômés (le Céreq donne un taux de chômage de 13 des jeunes

Plus en détail

Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable

Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable Enquête menée d'octobre 2009 à février 2010 auprès des quatre

Plus en détail

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS 2014 PROMOTION 2013 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS L enquête Jeunes Diplômés 2014 sur la promotion 2013 a été réalisée conjointement par des chercheurs

Plus en détail

Enquête d insertion professionnelle 2011 Master Comptabilité contrôle audit

Enquête d insertion professionnelle 2011 Master Comptabilité contrôle audit Enquête d insertion professionnelle 2011 Master Comptabilité contrôle audit Introduction Enquête d insertion professionnelle des diplômés de Master Comptabilité Contrôle Audit en 2011 L Université Lille

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

Licences OBSER VATOIRE. Droit / Économie / Gestion OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges

Licences OBSER VATOIRE. Droit / Économie / Gestion OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Droit / Économie / Gestion LA SITUATION des diplômés NON RÉINSCRITS à l'université de Limoges Résultats par mention (promotion 2005-2006) Retrouvez les publications de l

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges Université de Limoges Masters Sciences / Technologies / Santé L'insertion professionnelle des diplômés DE Masters à l'université de Limoges Résultats par mention et par spécialité (promotion 2005-2006)

Plus en détail

La qualité de l insertion professionnelle selon la continuité ou la rupture de filière entre le 2 ème et le 3 ème cycle universitaire

La qualité de l insertion professionnelle selon la continuité ou la rupture de filière entre le 2 ème et le 3 ème cycle universitaire La qualité de l insertion professionnelle selon la continuité ou la rupture de filière entre le 2 ème et le 3 ème cycle universitaire Nathalie Jacob * 1. Présentation de l enquête et de la population Chaque

Plus en détail

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 Observatoire Régional des Parcours Etudiants Aquitains (ORPEA) Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 En Bref : Le taux de réponse global atteint

Plus en détail

SITUATION PROFESSIONNELLE DES CADRES INGéNIEURS

SITUATION PROFESSIONNELLE DES CADRES INGéNIEURS LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-40 mai 2013 - Profil de formation, caractéristiques du poste et de l entreprise - Comparaison entre diplômés de l Université et diplômés d une école d ingénieurs - Les

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2016-01 Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi Enquête en ligne réalisée en mai 2015. L INSERTION

Plus en détail

Prof. Dr. Stephan M. Wagner Rolf Jaus

Prof. Dr. Stephan M. Wagner Rolf Jaus Développement des collaborateurs et évolution des salaires dans le secteur des achats Etude 2014 Prof. Dr. Stephan M. Wagner Chaire de gestion logistique Département Management, technologie et économie

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #36 Synthèse régionale août 2013 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master mixte promotion 2010 349 diplômés de M2 mixte en 2010 sur 399 interrogés

Plus en détail

L insertion des diplômés de licence professionnelle en 2011 et 2012

L insertion des diplômés de licence professionnelle en 2011 et 2012 DEVE Licences Pro L insertion des diplômés de licence professionnelle en 2011 et 2012 Résultats de l enquête insertion de Février 2013 DEVE Licences Pro Insertion des diplômés de licence professionnelle

Plus en détail

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 Paris, le 24 janvier 2011 - NOTE OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 L enquête réalisée sur l insertion des diplômés 2009 de Sciences Po a permis de recueillir des

Plus en détail

Enquête sur. rémunération

Enquête sur. rémunération Enquête sur les juristes d entreprise et leur rémunération Cette note de synthèse est le résultat d une enquête sur le métier de Juriste d entreprise, menée conjointement par l AFJE, Association Française

Plus en détail

DIPLOMÉS DE MASTER 2006-2007. 18 mois après. Synthèses (Rapport n 1)

DIPLOMÉS DE MASTER 2006-2007. 18 mois après. Synthèses (Rapport n 1) DIPLOMÉS DE MASTER 2006-2007 18 mois après Synthèses (Rapport n 1) OFE/UJF Mai 2009 Sommaire Indicateurs de l Insertion professionnelle (diplômés français sortis UJF) Page I Ensemble Diplômés français

Plus en détail

Synthèse des grandes tendances 2013

Synthèse des grandes tendances 2013 Synthèse des grandes tendances 2013 Le diplôme de Sciences Po préserve les jeunes de la dégradation du marché du travail Les résultats de l enquête annuelle d insertion professionnelle Jeunes Diplômés,

Plus en détail

Insertion professionnelle des diplômés du Master GRH (IAE Dijon) de l Université de Bourgogne en avril 2015. Promotions 1998 à 2014

Insertion professionnelle des diplômés du Master GRH (IAE Dijon) de l Université de Bourgogne en avril 2015. Promotions 1998 à 2014 Insertion professionnelle des diplômés du Master GRH (IAE Dijon) de l Université de Bourgogne en avril 2015. Promotions 1998 à 2014 Présentation de l enquête Ce document présente le suivi de l insertion

Plus en détail

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Lettres / Langues et Sciences Humaines LA SITUATION des diplômés NON RÉINSCRITS à l'université de Limoges Résultats par mention (promotion 2005-2006) Retrouvez les publications

Plus en détail

Prix Membre de la SIA CHF 240. Membres des associations partenaires CHF 240. Non-membres CHF 360.

Prix Membre de la SIA CHF 240. Membres des associations partenaires CHF 240. Non-membres CHF 360. schweizerischer ingenieur- und architektenverein société suisse des ingénieurs et des architectes società svizzera degli ingegneri e degli architetti swiss society of engineers and architects Enquête sur

Plus en détail

E nquête Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs

E nquête Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs civils, agronomes et bioingénieurs, sur les avantages, les possibilités offertes par les entreprises en matière de formation et la satisfaction des

Plus en détail

Office fédéral du personnel

Office fédéral du personnel Office fédéral du personnel Etude comparative des salaires, réalisée à partir de fonctions sélectionnées de l administration fédérale et de fonctions équivalentes de l économie privée L essentiel en bref

Plus en détail

Après une Licence Professionnelle. Après une Licence Professionnelle

Après une Licence Professionnelle. Après une Licence Professionnelle Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage http://www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html Esplanade des Antilles - 33 607 PESSAC Cedex ode@u-bordeaux3.fr - www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html Après une Licence

Plus en détail

Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011

Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011 Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011 Remarque préliminaire : les dates d arrêt de la Cifre s étalent sur toute l année 2011, ce qui entraîne

Plus en détail

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007 OVE résultats Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 27 Devenir des diplômés de DUT 24, 24 mois après l obtention du diplôme

Plus en détail

Guide relatif aux qualifications du corps enseignant pour les branches de la maturité professionnelle

Guide relatif aux qualifications du corps enseignant pour les branches de la maturité professionnelle Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Questions de fond et politique Guide relatif aux qualifications

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

ENQUETE ANNUELLE POLYTECH NICE SOPHIA. INSERTION PROFESSIONNELLE des INGENIEURS (à 6 MOIS) FEVRIER 2009. Synthèse réalisée par :

ENQUETE ANNUELLE POLYTECH NICE SOPHIA. INSERTION PROFESSIONNELLE des INGENIEURS (à 6 MOIS) FEVRIER 2009. Synthèse réalisée par : ENQUETE ANNUELLE POLYTECH NICE SOPHIA INSERTION PROFESSIONNELLE des INGENIEURS (à 6 MOIS) FEVRIER 2009 Synthèse réalisée par : Philippe Lorenzini Directeur Adjoint Pédagogie Outil utilisé pour l enquête

Plus en détail

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Document préparé par Janelle LeBlanc, Étudiante en 5 ième année en travail social à l Université de Moncton Stagiaire à la Coalition pour

Plus en détail

Effectifs par discipline

Effectifs par discipline #18 Synthèse régionale Juillet 2011 Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2010 des diplômés de Master mixte 282 diplômés de M2 mixte en 2008 sur 344 interrogés ont répondu à l enquête. Le

Plus en détail

Jusqu à la fin des années 90, la majorité

Jusqu à la fin des années 90, la majorité ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE 00.10 MARS En quinze ans, le nombre de chercheurs en entreprise (en personnes physiques) a fortement augmenté : 78

Plus en détail

Statistique de la prévoyance vieillesse L essentiel en bref

Statistique de la prévoyance vieillesse L essentiel en bref BÜRO FÜR ARBEITS- UND SOZIALPOLITISCHE STUDIEN AG KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERN. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUERO.CH. WWW.BUERO.CH Statistique de la prévoyance vieillesse L

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse Fiche de synthèse Accord national du 27 décembre 2004 sur la formation professionnelle. Le contrat de professionnalisation Titre 3, article 3-1 A quoi sert la professionnalisation? Destinée à remplacer

Plus en détail

Projet de Portail des thèses. SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010

Projet de Portail des thèses. SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010 Projet de Portail des thèses SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010 1. Introduction Ce document synthétise les principaux résultats d une enquête qui a été menée auprès de deux panels

Plus en détail

Synthèse globale. Anciens étudiants contactés 299 Réponses 182 Taux de réponse 61% Situation au moment de l'enquête : 2008 à 2014

Synthèse globale. Anciens étudiants contactés 299 Réponses 182 Taux de réponse 61% Situation au moment de l'enquête : 2008 à 2014 CELSA insertion Enquête insertion professionnelle 2014 Master 2 Formation initiale 2012 : enquête à 15 mois Synthèse globale Pour la sixième année consécutive, les étudiants de Master 2 Formation initiale

Plus en détail

Plan social. pour le personnel au sol sous contrat de travail suisse. Swiss International Air Lines SA (SWISS) SEV-GATA PUSH SEC SSP

Plan social. pour le personnel au sol sous contrat de travail suisse. Swiss International Air Lines SA (SWISS) SEV-GATA PUSH SEC SSP Plan social pour le personnel au sol sous contrat de travail suisse Swiss International Air Lines SA (SWISS) et SEV-GATA PUSH SEC SSP Suisse Section Transports Aériens Sommaire 1 Objectif...3 2 Champ d

Plus en détail

Etude salariale. Pour le domaine des ressources humaines 2013/2014 www.careerplus.ch

Etude salariale. Pour le domaine des ressources humaines 2013/2014 www.careerplus.ch Pour le domaine des ressources humaines 2013/2014 B Sommaire 1. Editorial... 2 2. «La motivation passe par l égalité salariale»... 3 3. Résumé... 4 4. Faits et chiffres sur le marché suisse... 5/6 5. Méthode...

Plus en détail

Insertion professionnelle des diplômés du Master GRH de l Université de Bourgogne en avril 2013. Promotions 1999 à 2012. Présentation de l enquête

Insertion professionnelle des diplômés du Master GRH de l Université de Bourgogne en avril 2013. Promotions 1999 à 2012. Présentation de l enquête Insertion professionnelle des diplômés du Master GRH de l Université de Bourgogne en avril 2013. Promotions 1999 à 2012 Présentation de l enquête Ce document présente le suivi de l insertion professionnelle

Plus en détail

ECOLE DES MINES DE NANCY

ECOLE DES MINES DE NANCY Emploi ECOLE DES MINES DE NANCY FORMATION INGÉNIEUR CIVIL DES MINES ENQUÊTE D INSERTION de la PROMOTION 2005 DIPLÔMÉE en 2008. Cette analyse est issue des résultats collectés par l Ecole des Mines de Nancy

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne 414.110.422.3 du 8 mai 1995 (Etat le 1 er décembre 2013) La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL),

Plus en détail

De l enseignement supérieur à l emploi : les trois premières années de vie active de la «Génération 98»

De l enseignement supérieur à l emploi : les trois premières années de vie active de la «Génération 98» 98 G É N É R A TTIIOON N 98 De l enseignement supérieur à l emploi : les trois premières années de vie active de la «Génération 98» Jean-François Giret Stéphanie Moullet Gwenäelle Thomas décembre 22 Céreq

Plus en détail

Résultats de l ENQUÊTE BUREAU CARRIERES 2008

Résultats de l ENQUÊTE BUREAU CARRIERES 2008 Résultats de l ENQUÊTE BUREAU CARRIERES 2008 Les statistiques présentées dans ce rapport sont tirées de l enquête réalisée au second trimestre 2008. Vous êtes cette année 657 ingénieurs à avoir répondu

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

Bref sur l enquête. Le devenir à 5 ans des diplômés d un master professionnel en formation initiale. - Promotion 2009 - Enquête 2014 - Avril 2015

Bref sur l enquête. Le devenir à 5 ans des diplômés d un master professionnel en formation initiale. - Promotion 2009 - Enquête 2014 - Avril 2015 110 Le devenir à 5 ans des diplômés d un master professionnel en formation initiale - Promotion 200 - Enquête 2014 - Les dernières promotions de diplômés de master, enquêtées deux ans après le diplôme,

Plus en détail

Sondage des salaires 2009-2010 Résultats

Sondage des salaires 2009-2010 Résultats Responsable Domaine Employé Rue Bibracte 8b Tél. P. 026 675 11 79 arbeitnehmer@pro-geo.ch Isabelle Rey 1580 Avenches www.pro-geo.ch Table des matières 1 Commentaire sur le sondage des salaires 2009-2010...4

Plus en détail

Revenus et patrimoine des ménages

Revenus et patrimoine des ménages Direction de la Diffusion et de l'action Régionale Division Communication Externe Bureau de Presse Dossier de presse Synthèses n 65 Revenus et patrimoine des ménages Edition 2002-2003 - Au sommaire du

Plus en détail

Esprit scientifique, Esprit d entreprise. Présentation des dispositifs Cifre

Esprit scientifique, Esprit d entreprise. Présentation des dispositifs Cifre Esprit scientifique, Esprit d entreprise Présentation des dispositifs Cifre Pourquoi faire une thèse? Ce qu attendent les entreprises : un socle large, des connaissances pointues au meilleur niveau - -

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES PARCOURS DE FORMATION ET DE L INSERTION PROFESSIONNELLE SERVICE UNIVERSITAIRE D ACCUEIL, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE

OBSERVATOIRE DES PARCOURS DE FORMATION ET DE L INSERTION PROFESSIONNELLE SERVICE UNIVERSITAIRE D ACCUEIL, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE SERVICE UNIVERSITAIRE D ACCUEIL, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE OBSERVATOIRE DES PARCOURS DE FORMATION ET DE L INSERTION PROFESSIONNELLE univ-brest.fr/suaoip DOMAINE SCIENCES DE LA MER ET

Plus en détail

Evaluation du Programme des bourses du Fonds national suisse (FNS)

Evaluation du Programme des bourses du Fonds national suisse (FNS) Evaluation du Programme des bourses du Fonds national suisse (FNS) Goastellec Gaële Leresche Jean-Philippe Ramuz Raphaël Pekari Nicolas Adangnikou Noël Avril 2010 Table des matières Résumé/ Zusammenfassung/

Plus en détail

L INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES DIPLÔMÉS : PROMOTION 2011

L INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES DIPLÔMÉS : PROMOTION 2011 LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-10 FÉVRIER 2014 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2011 Les jeunes diplômés en emploi Les jeunes diplômés en recherche d emploi Enquête en ligne réalisée

Plus en détail

Salaires versés à la main-d oeuvre agricole extrafamiliale. Printemps 2000

Salaires versés à la main-d oeuvre agricole extrafamiliale. Printemps 2000 Salaires versés à la main-d oeuvre agricole extrafamiliale Printemps 2000 Brugg, juillet 2000 La reproduction de la brochure ou de parties de celle-ci est interdite sans l autorisation de l éditeur. Union

Plus en détail

LIVRE BLANC Décembre 2014

LIVRE BLANC Décembre 2014 PARSING MATCHING EQUALITY SEARCH LIVRE BLANC Décembre 2014 Introduction L analyse des tendances du marché de l emploi correspond à l évidence à une nécessité, surtout en période de tension comme depuis

Plus en détail

«Technologies pour la Gestion durable et interculturelle des Déchets dans les pays africains»

«Technologies pour la Gestion durable et interculturelle des Déchets dans les pays africains» - «Eco-construction et Management des Projets immobiliers en Afrique» ******** «Technologies pour la Gestion durable et interculturelle des Déchets dans les pays africains» ******** «Technologies pour

Plus en détail

Créativité DOCTORALES. La formation par la recherche. Qu est-ce qu un docteur? Pourquoi préparer un doctorat? Pourquoi choisir Université Paris-Est?

Créativité DOCTORALES. La formation par la recherche. Qu est-ce qu un docteur? Pourquoi préparer un doctorat? Pourquoi choisir Université Paris-Est? ÉTUDES Intelligence Créativité DOCTORALES Mobilité La formation par la recherche Qu est-ce qu un docteur? Expérience professionnelle Réactivité International Innovation Compétitivité Pourquoi préparer

Plus en détail

2010/2011 Licence professionnelle Systèmes Informatiques et logiciels (SIL) spécialité génie logiciel, base de données réparties

2010/2011 Licence professionnelle Systèmes Informatiques et logiciels (SIL) spécialité génie logiciel, base de données réparties IUT - Institut Universitaire de Technologie / Licence professionnelle Systèmes Informatiques et logiciels (SIL) spécialité génie logiciel, base de données réparties Objectifs de cette licence professionnelle

Plus en détail

Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise»

Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise» Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise» Source : Fabien Reix, à partir des données INSEE de l enquête SINE, 2006. Presses de Sciences Po

Plus en détail

Bienvenue dans la Génération C

Bienvenue dans la Génération C Bienvenue dans la Génération C La chimie c est le monde d aujourd hui, mobile, connecté, ouvert mais aussi celui de demain, plus vert, plus beau et plus performant! L industrie chimique, c est un monde

Plus en détail

Enquête d insertion professionnelle 2011 Master Finance & Banque spécialité chargé d affaires

Enquête d insertion professionnelle 2011 Master Finance & Banque spécialité chargé d affaires Enquête d insertion professionnelle 2011 Master Finance & Banque spécialité chargé d affaires Introduction Enquête d insertion professionnelle des diplômés de Master Finance et Banque, spécialité Chargé

Plus en détail

Enquête auprès des bénéficiaires CTP / CRP

Enquête auprès des bénéficiaires CTP / CRP Enquête auprès des bénéficiaires CTP / CRP Synthèse des résultats Janvier 2012 Alors que la crise économique continue de faire sentir ses effets dévastateurs sur la réalité de l emploi en France et que

Plus en détail

Université de La Rochelle

Université de La Rochelle Université de La Rochelle Sciences, Technologies, Santé MASTER Informatique ICONE - Ingénierie des Systèmes d Information (ISI) Alternance Objectifs de la formation Formation également accessible en alternance.

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations

Plus en détail

Le métier de Credit Manager

Le métier de Credit Manager Le métier de Credit Manager 2012 2 Enquête 2012 SUR LE METIER DE CREDIT MANAGER Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du recrutement temporaire

Plus en détail

LES DIPLÔMÉS D UN DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE LILLE 1

LES DIPLÔMÉS D UN DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE LILLE 1 OBSERVATOIRE DES FORMATIONS ET DE L INSERTION PROFESSIONNELLE LES DIPLÔMÉS D UN DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE LILLE 1 - promotions 2003, 2004 et 2005 - Description de la population Cursus doctoral Devenir

Plus en détail

Institut Supérieur Industriel de Bruxelles

Institut Supérieur Industriel de Bruxelles Institut Supérieur Industriel de Bruxelles Haute Ecole Paul-Henri Spaak Catégorie Technique www.isib.be Qualité ISIB-QA-DRA-02/2014-15 révision 1 19 juin 2015 soumis à approbation projet, pour approbation

Plus en détail

LICENCE. Informatique

LICENCE. Informatique LICENCE Qu est-ce que l informatique? L informatique est la science du traitement automatique de l information. Des données numériques issues de supports variés (texte, image, son, vidéo) sont représentées,

Plus en détail

La sous-traitance des tâches liées aux nouvelles technologies : peu de recours aux sociétés étrangères

La sous-traitance des tâches liées aux nouvelles technologies : peu de recours aux sociétés étrangères La sous-traitance des tâches liées aux nouvelles technologies : peu de recours aux sociétés étrangères Mahmoud Jlassi et Xavier Niel* En 26, 29 % des entreprises d au moins dix salariés confient à des

Plus en détail

Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet

Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet IUT - Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet / Objectifs de cette licence professionnelle

Plus en détail

S T S I U. bacheliers technologiques. L'orientation des. Les Dossiers du SAIO

S T S I U. bacheliers technologiques. L'orientation des. Les Dossiers du SAIO Les Dossiers du SAIO Service académique d'information et d'orientation S T S et L'orientation des bacheliers technologiques dans les deux principales filières professionnelles de l'enseignement supérieur

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne 414.110.422.3 du 8 mai 1995 (Etat le 1 er décembre 2015) La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL),

Plus en détail

N 2015-XX. Les études de l emploi cadre

N 2015-XX. Les études de l emploi cadre DOCUMENT SOUS EMBARGO JUSQU AU 4 MARS À 00 h 01 LES ÉCARTS DE SALAIRE HOMMES-FEMMES ÉDITION 2015 Les études de l emploi cadre N 2015-XX Mars 2015 Composantes de la rémunération des cadres Méthode employée

Plus en détail

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 n o 19 2015 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 TAUX D INSERTION 77,4 % PART DES EMPLOIS STABLES 67,8% PART DE POURSUITES D ÉTUDES 88,7% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 472 O B S E R VATO

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

Un secteur professionnel, une diversité de métiers

Un secteur professionnel, une diversité de métiers Axe 1 Le contexte professionnel Thème 1.1 Un secteur professionnel, une diversité de métiers Chapitre 1 Un secteur professionnel, une diversité de métiers Compétences 1.1.1 Repérer les différents métiers

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

Enquête 2014 des Ingénieurs et Scientifiques de France

Enquête 2014 des Ingénieurs et Scientifiques de France Juin 2014 2014 des Ingénieurs et Scientifiques de France Contact presse : Jean-Patrick BLIN (AB3C) Tel : 01 53 30 74 01 - jeanpatrick@ab3c.com Sommaire Présentation générale des ingénieurs... p. 04 Une

Plus en détail

CPRDFP. Réunion sectorielle Informatique, numérique, TIC 19 janvier 2011. Eléments pour le diagnostic partagé

CPRDFP. Réunion sectorielle Informatique, numérique, TIC 19 janvier 2011. Eléments pour le diagnostic partagé CPRDFP Réunion sectorielle Informatique, numérique, TIC 19 janvier 2011 Eléments pour le diagnostic partagé M - Informatique Les formations dans l'académie Libfap1 Niv Dipl Specialité Scolaires Apprentis

Plus en détail

Dépenses et personnel de recherche et développement des entreprises privées en Suisse 2012

Dépenses et personnel de recherche et développement des entreprises privées en Suisse 2012 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS Embargo: 19.12.2013, 9:15 4 Economie nationale Neuchâtel, décembre 2013 Dépenses et personnel de recherche et

Plus en détail

L avenir. est au numérique

L avenir. est au numérique L avenir est au numérique L avenir sera numérique en CHIFFRES Le numérique, c est : l 700 000 emplois l Plus de 36 000 recrutements par an dont 5.000 jeunes diplômés de l enseignement supérieur l 10 000

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 100 personnes salariées ou plus La Loi sur

Plus en détail