Avis Technique 16/ Annule et remplace l Avis Technique 16/ ROCAMAT Porteur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avis Technique 16/ Annule et remplace l Avis Technique 16/ ROCAMAT Porteur"

Transcription

1 Avis Technique 16/ Annule et remplace l Avis Technique 16/ Mur en maçonnerie de pierre Masonry wall Mauerwerk ROCAMAT Porteur Titulaire : ROCAMAT PIERRE NATURELLE 58 Quai de la Marine F L ILE SAINT DENIS Tél. : Fax : Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 2 décembre 1969) Groupe Spécialisé n 16 Produits et procédés spéciaux pour la maçonnerie Vu pour enregistrement le 5 août 2005 Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, F Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : Fax : Internet : Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB ( CSTB 2005

2 Le Groupe Spécialisé n 16 de la Commission chargée de formuler les Avis Techniques a examiné, le 27 septembre 2004, le procédé de «mur en maçonnerie de pierre ROCAMAT Porteur» exploité par la Société ROCAMAT PIERRE NATURELLE. Il a formulé, sur ce procédé, l'avis Technique ci-après. Cet Avis annule et remplace l Avis Technique 16/ Cet Avis a été formulé pour les utilisations en France Européenne. 1. Définition succincte 1.1 Description succincte Mur composite comportant une paroi extérieure en maçonnerie porteuse en pierre tendre apparente de 147, 160 ou 170 mm d'épaisseur, une lame d'air et une contre-cloison du type plaque de plâtre sur ossature métallique. Les pierres sont assemblées par joints minces de mortier-colle. La paroi extérieure joue le rôle d'écran contre la pénétration directe de la pluie. Un profilé est inséré au niveau de chaque plancher dans la paroi extérieure en vue de collecter et de rejeter vers l'extérieur des eaux d'infiltration et de condensation éventuelles. L'aspect extérieur est celui des pierres de taille. Le revêtement intérieur est constitué par la plaque de parement en plâtre de la contre-cloison.intitulé du titre 3 2. AVIS 2.1 Domaine d'emploi accepté 2.11 Domaine d'emploi accepté Identique au domaine proposé : réalisation de murs extérieurs de bâtiments d'usage courant placés dans les conditions d'exposition limitées aux situations d'exposition a, b ou c et à une hauteur de mur inférieure à 18 m et situés hors zone sismique. 2.2 Appréciation sur le procédé 2.21 Satisfaction aux lois et règlements en vigueur et autres qualités d'aptitude à l'emploi Stabilité La stabilité des murs de façade «ROCAMAT Porteur» est normalement assurée dans le domaine d'emploi visé et dans les conditions de conception et de mise en œuvre précisées dans le Cahier des Prescriptions Techniques et le Dossier Technique ci-après. Sécurité incendie Compte tenu de la nature des matériaux constitutifs des murs de façade «Mur ROCAMAT», ceux-ci ne posent pas de problème particulier dans le domaine d'emploi accepté. Isolation thermique Le procédé ne se distingue pas de ce point de vue des procédés traditionnels de murs en maçonnerie de pierre isolés par l'intérieur. Il peut permettre de satisfaire à la réglementation. La vérification est à effectuer selon les Règles Th -U Isolement acoustique En l'absence d'essais ou d'étude spécifique, il ne peut être formulé d'appréciation précise sur l'isolement acoustique contre les bruits de l'espace extérieur ; on estime toutefois que le procédé peut permettre de satisfaire à la réglementation de ce point de vue dans les zones où l'isolement requis est inférieur où égal à 40 db. Étanchéité des murs L'étanchéité à l'eau des murs de façade de ce procédé peut être considérée comme normalement assurée dans le domaine d'emploi accepté. L'étanchéité à l'air repose entièrement sur l'efficacité des dispositions prises pour le calfeutrement des raccords ou percements de la contrecloison isolante qui doivent, de ce fait, être particulièrement soignés. Risques de condensation superficielle Il subsiste, au droit des planchers et refends, un pont thermique franc risquant de favoriser l'apparition de condensation. Confort d'été Pour la détermination des classes d'inertie thermique quotidienne et séquentielle des logements, qui constituent un facteur important du confort d'été, pris en compte par ailleurs dans le calcul des besoins de chauffage des logements, les murs extérieurs de ce procédé appartiennent à la catégorie des parois à isolation intérieure, dont la faible inertie thermique peut être compensée par leur association à des parois intérieures massives (planchers et refends principalement). Finition - Aspect L'aspect est celui de maçonneries en pierre de taille tendre Durabilité - Entretien La pierre tendre dont est constituée la paroi extérieure porteuse de ces murs de façade ne pose pas de problème de durabilité intrinsèque dans le domaine d'emploi accepté. Toutefois les contrôles portant sur les caractéristiques physiques et mécaniques des pierres mises en œuvre (cf. Cahier des Prescriptions Techniques) qui, comme l'ont montré les essais réalisés dans le cadre de la présente demande d'avis Technique, peuvent présenter une dispersion notable, revêtent une importance qu'il convient de souligner. Il est également souligné que le choix de pierres de caractéristiques adaptées aux zones de rejaillissement prend ici une importance accrue en raison de la relative minceur des murs. Les accessoires métalliques et en élastomères utilisés notamment pour constituer le dispositif de drainage et de rejet en pied de paroi en maçonnerie présentent une durabilité satisfaisante pour cet emploi. L'épaisseur minimale prévue pour la paroi extérieure permet d'escompter une résistance aux chocs satisfaisante y compris en façade exposée à rez-de-chaussée. Dans ces conditions, la durabilité globale des murs de façade «ROCAMAT Porteur» peut être estimée de l'ordre de celle de maçonneries traditionnelles en pierre tendre placées dans les mêmes conditions d'exposition Production et mise en œuvre Le procédé nécessite un contrôle rigoureux, à la production, de la qualité d'exécution des pierres prétaillées. En effet le hourdage au mortier-colle exige une précision dimensionnelle des pierres définie dans le Dossier Technique et supérieure à celle de la norme NF EN ; d'autre part les autres caractéristiques d'aptitude à l'emploi et d'identité des pierres, et notamment leur résistance à la compression, qui conditionne la résistance du mur, nécessitent un suivi pour chaque chantier (cf. Cahier des Prescriptions Techniques). La mise en œuvre nécessite une vigilance particulière concernant le respect des conditions et limites d'emploi, ainsi que des précautions spécifiques au procédé : le hourdage des pierres par joints minces de mortier-colle nécessite une vigilance particulière pour d'une part assurer, moyennant l'emploi correct des outils conçus à cet effet, un collage en pleine surface, sans lacune, et d'autre part disposer, dans les joints horizontaux notamment, une épaisseur de colle suffisante pour éviter, compte tenu des défauts de planéité des assises, les "points durs" que constitueraient des contacts à sec ou quasi à sec entre pierres superposées, dont les essais ont montré qu'ils favorisent la fissuration et affectent la résistance de la paroi maçonnée. par ailleurs, la réalisation du dispositif de drainage et d'évacuation des eaux en pied de paroi maçonnée, qui nécessite, de façon encore inhabituelle, les interventions successives du maçon et du plaquiste, requiert le plus grand soin. 2 16/04-481

3 Le titulaire de cet Avis Technique est tenu d'apporter son assistance technique aux concepteurs des bâtiments qu'il est prévu de réaliser selon ce procédé ainsi qu'aux entreprises, notamment au démarrage des chantiers. 2.3 Cahier des prescriptions techniques 2.31 Prescriptions de conception et calcul : Outre l'étude préalable mentionnée à l'article 3 du Dossier Technique, les prescriptions suivantes doivent être respectées : Les justifications de résistance et stabilité des murs doivent être conduites suivant les prescriptions du chapitre 4 "Règles de calcul et dispositions constructives minimales" du DTU Les pierres doivent satisfaire aux prescriptions ci-après, en fonction de leur destination dans l'ouvrage, sur la base d'essais d'aptitude à l'emploi réalisés conformément aux normes correspondantes. En particulier : Précision dimensionnelle (cf. norme NF EN pour les techniques de mesure) : - hauteur d'assise : ± 2 mm - longueur, épaisseur : ± 2 mm - flèche sur toutes les faces < 3 mm - équerrage de deux faces adjacentes : 2 mm En élévation en partie courante sans possibilité de rejaillissement : - Porosité 47 % (cf. norme NF EN 1936). - Capillarité (mesurée parallèlement au lit de carrière) : pas de valeur limite (cf. norme NF EN 1925). - Gélivité : pas de valeur limite (cf. norme NF EN 12371). - Résistance en compression : la contrainte de rupture mesurée conformément à la norme NF EN 1926 et divisée par le coefficient global de réduction doit être supérieure à la contrainte évaluée dans le calcul (Règles de calcul et dispositions constructives minimales du DTU chapitre 4). Assise de rejaillissement : - Capillarité C 2 15 selon la norme NF EN Gélivité N 24 (N = nombre de cycles de tenue au gel sur 6 éprouvettes). - Résistance en compression : la contrainte de rupture mesurée conformément à la norme NF EN 1926 et divisée par le coefficient global de réduction doit être supérieure à la contrainte évaluée dans le calcul (Règles de calcul et dispositions constructives minimales du DTU chapitre 4). Avant chaque chantier, on doit effectuer, sur les pierres dont l'emploi est envisagé, les essais préconisés d'aptitude à l'emploi complétés par les essais d'identité (porosité, vitesse du son et masse volumique apparente) ; en cours de chantier, le producteur doit effectuer, sur chaque lot de fourniture des pierres, les essais d'identité et, en cas de non concordance avec les premiers on doit refaire des essais d'aptitude à l'emploi. - Les cloisons de doublage doivent avoir fait l'objet d'un Avis Technique sanctionnant favorablement leur aptitude à l'emploi en doublage de mur. - L'association dans un même mur de la maçonnerie en pierre «ROCAMAT Porteur» à des maçonneries traditionnelles ou à des murs en béton banché qui nécessiterait des dispositions particulières n'est pas visée dans le présent Avis. Néanmoins, des poteaux isolés ou des trumeaux détachés du reste des murs sur toute la hauteur d'un niveau, peuvent être réalisés avec d'autres maçonneries ou en béton armé Prescriptions concernant la mise en œuvre Outre les prescriptions de mise en œuvre données dans le Dossier Technique établi par le demandeur, on doit respecter les prescriptions ci-après : L'application du mortier-colle doit être effectuée à l'aide d'une truelle spéciale, à dents régulièrement espacées sur toute sa largeur ; l'épaisseur du mortier-colle doit être adaptée aux défauts de planéité effectifs des faces de joints de façon à éliminer tout contact direct pierre sur pierre. La bonne application du mortier-colle sur chantier pourra être vérifiée de temps en temps par montage puis décollement d'une pierre. Lorsque les murs en cours de montage ne sont pas contreventés par d'autres murs perpendiculaires à leur plan (et reliés l'un à l'autre par harpage des pierres) ils doivent, en raison de leur relative instabilité du fait de l'étroitesse du joint maçonné, être étayés pendant la mise en œuvre jusqu'à la réalisation du plancher haut. Lors de la mise en œuvre de la contre-cloison, des dispositions particulières doivent être prises au raccordement avec les autres ouvrages et au droit des percements, pour assurer l'étanchéité à l'air, nécessaire en raison de l'aération du vide d'air. Conclusions Appréciation globale Validité : jusqu au 30 septembre 2010 Pour le Groupe Spécialisé n 16 Le Président E. DURAND 3. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé Les essais ont montré que les principaux paramètres dont dépend la résistance de ces murs porteurs sont, outre les caractéristiques de la pierre constitutive des blocs à maçonner, la précision dimensionnelle de ces derniers, qui dépend elle-même des dispositifs employés pour effectuer leur débit. Un autre paramètre important est constitué par le degré d humidité de la pierre puisque, pour les pierres tendres soumises à essai, la résistance du cube saturé d eau est la moitié de celle du cube sec. C est la considération de l ensemble de ces paramètres qui a conduit à prescrire, pour l établissement des justifications de calcul de résistance et de stabilité des murs, les «coefficients globaux de réduction» définis par le DTU 20.1 pour la pierre de taille, soit 8 en chargement centré et 10 en chargement excentré. Ce procédé se caractérise par ce qui est encore peu courant, à savoir l association, pour la réalisation d une même partie d ouvrage, du maçon et du plaquiste. On ne saurait donc trop insister sur le soin qu exige son application correcte, de la part du maçon comme de celle du plaquiste. Enfin, s agissant d un mur porteur relativement mince, les précautions de conception visant à écarter, à intervalles assez réguliers, les eaux de ruissellement de la façade prennent ici une importance accrue. Le procédé n a donné à aucune réalisation depuis la date du dernier examen par le Groupe. Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n 16 B. BLACHE 16/

4 Dossier Technique établi par le demandeur A. Description 1. Principe Intitulé du titre Le procédé «Mur ROCAMAT PORTEUR» est destiné à la réalisation de murs porteurs de façade et de pignons en maçonnerie, ou de murs insérés, pour la réalisation de bâtiments d'usage courant jusqu'à R + 6. Il comporte : une paroi en maçonnerie de pierre apparente ; une lame d'air, continue sur la hauteur de chaque niveau ; une contre-cloison autoporteuse constituant le parement intérieur et assurant l'étanchéité à l'air du mur et l'essentiel de son isolation thermique. L'ensemble est conçu en sorte que les pénétrations d'eau ne puissent atteindre la contre-cloison, une bavette étanche assurant, au niveau de chaque plancher la collecte et le rejet des eaux d'infiltration. 2. Matériaux 2.1 Paroi extérieure en maçonnerie de pierre calcaire. Les pierres pouvant être utilisées avec le procédé de «Mur ROCAMAT PORTEUR» doivent avoir une résistance moyenne en compression selon la norme NF EN 1926 comprise en 5 et 30 MPa. On pourra notamment les choisir parmi les natures de pierre suivantes : ST VAAST ROCHE DOUCE CONSTRUCTION ST MAXIMIM ROCHE CONSTRUCTION ST LEU POMBRETON SIREUIL NOYANT FONTBELLE BRAUVILLIERS ST MAXIMIM ROCHE FINE SAVONNIERES Ces pierres sont choisies selon leurs qualités de résistance mécanique et de résistance au gel, dépendant de l'exposition et des sollicitations mécaniques auxquelles elles sont exposées en œuvre. L'appréciation de l'exposition et des sollicitations mécaniques est effectué selon les normes et les DTU en vigueur, notamment le DTU 20.1 et la norme XBP La définition des diverses résistances requises sera selon les normes en vigueur. Éléments en pierre Leurs dimensions standard sont les suivantes : épaisseur 147, 160 ou 170 mm ; hauteur d'assise 148 ou 299 mm ; longueur 147, 297, 457 ou 597 mm. Les dimensions peuvent être choisies pour que l élément obtenu soit manuportable (poids inférieur à 25 dan). Les écarts dimensionnels admissibles sont : hauteur d'assise : + ou - 2 mm longueur, épaisseur : + ou - 2 mm Planéité : la flèche sur toutes les faces (en concave ou en convexe) est limitée à 3 mm. Equerrage : entre deux faces adjacentes, l'écart maximal admissible par rapport à la perpendicularité est de 2 mm quelle que soit la dimension Plaquettes en pierre posées en parement de nez de plancher : épaisseur : 10 à 20 mm ; hauteur : 299 mm ; longueur : 297 mm Pierres pour soubassement, couronnement (acrotères), corniches, linteaux et appuis de fenêtre. Conformes aux spécifications des normes correspondantes pour les destinations correspondantes dans l'ouvrage. 2.2 Mortier de hourdage 2.21 Mortier colle des murs en pierre FERMAFLEX pour collage des plaquettes en nez de plancher (Avis Technique 13/00-796) de hourdage traditionnel (utilisé éventuellement sous le bandeau en pierre) C'est un mortier dont le dosage en volume est le suivant : ciment blanc 1 ; chaux aéraulique (ou chaux hydraulique XHN)1/5 ; sable 0/3 2,5 ; pigments éventuels ; hydrofuge. La consistance est à ajuster en fonction du poids de blocs que le mortier frais doit équilibrer Mortier pour ragréage des bétons avant collage des plaquettes : RAGREPLAN de la Société WEBER et BROUTIN 2.23 Mortier traditionnel pour joints armés. Mortier de ciment blanc et de chaux conforme au DTU Accessoires métalliques : cornière (LG 941) en tôle pliée, galvanisée à chaud NF A ou en acier inoxydable 18/10 pour fixation des menuiseries; dimension : 180 x 180 x 3 mm ; rail R.G. 942 bas et haut de cloisons en tôle d'acier pliée, galvanisée à chaud 6/10 (NF A ) ; type R 90 de Placoplâtre ; armatures des joints d'assise MURFOR EFS/Z à fils galvanisés, largeur 50 ou 100 mm x épaisseur 1,5 mm) produites par la Sté BEKAERT. 2.4 Étanchéités. mastic d'étanchéité : élastomère de première catégorie ; membrane de polyéthylène extrudé type "ZEDMARC" largeur 337,5 mm - épaisseur 0,5 mm ; feuille élastoplastique auto-adhésive "ZEDCOL 150" et "ZEDCOL 300" ou similaire avec primaire de préparation du support. semelle de fixation ADHECO-ONDILENE 35 : bande en mousse épaisseur 4 mm, largeur 200 mm en rouleaux de 10 m, adhésif double face ; bandes d'étanchéité précomprimées "ILLMOD 150". 2.5 Menuiseries Elles sont en bois, acier, PVC ou aluminium. 4 16/04-481

5 2.6 Cloisons de doublage thermo-acoustique autostables. Elles sont constituées d'une ossature métallique en acier galvanisé à montants de 100 mm, doublées (dos à dos) et de rails horizontaux RG 941 et RG 942, de laine minérale semi rigide de 90 à 120 mm d'épaisseur et d'une plaque de parement BA 13 ou BA Outils spéciaux pour mortier-colle de hourdage On utilise la truelle pour mise en place du mortier colle, puis la taloche crantée (dents carrées 9 x 9 x 9 mm, ou 10 x 10 x 10 ou semicirculaires de diamètres 20 mm espacées de 28 mm). Alternativement une pelle dentelée comme ci-dessus, remplace les deux outils. 3. Études préalables 3.1 Vérification générale du contreventement et de la stabilité de l'ensemble. 3.2 Organisation générale et calepinage des façades. Vérification des qualités des pierres préconisées pour les diverses parties de l'ouvrage (résistance mécanique, au gel etc...). Vérification générale des façades dans le but d'éviter des porte-à-faux excessifs de la maçonnerie (trumeau large sur trumeau étroit par exemple). Vérification générale de la résistance des trumeaux les plus sollicités. Calepinage général avec détail des bandeaux et autres points singuliers. 3.3 Calculs détaillés. Calcul des éléments engagés dans la résistance de l'ensemble au vent. Détermination des détails d'armatures à l'appui des planchers sur les murs selon les règles BAEL, les CPT Planchers et les Avis Techniques. Calculs et dimensionnements définitifs de la maçonnerie de pierre. Calcul détaillé des linteaux et de leurs déformations afin d'éviter les déformations excessives de la maçonnerie de pierre qu'ils supportent. Le linteau à voussoirs en pierre pourra être calculé selon une méthode éprouvée. Pour des charges courantes de bâtiment d'habitation sa portée maximale sera limitée à 1,50 m (sans vérification par le calcul). Vérification des trumeaux les plus sollicités par le vent sous minimum de charges verticales. Vérification des murets, garde-corps et acrotères sous l'effet du vent. 3.4 Détermination de la composition des cloisons de doublage. L'épaisseur et le type d'isolant, l'épaisseur et le type de plaques de plâtre et l'espacement des rails montants sont déterminés par l'ensemble des exigences thermiques, acoustiques et de sécurité contre l'incendie. 3.5 Dessins divers. Indication sur les plans de gros œuvre des emplacements des étanchéités "ZEDCOL 300" qui viennent en supplément des étanchéités "ZEDCOL 150" qui se trouvent toujours en bas des murs (au niveau des planchers). Indication sur les plans des lots techniques des zones dans lesquelles le passage de conduites et gaines est prohibé. Indication sur les façades des emplacements des armatures "MURFOR" aux endroits susceptibles de fissurer. Dessin des détails généraux et singuliers, qui permettent d'éviter toute infiltration de l'eau de pluie vers l'intérieur et d'assurer la durabilité des maçonneries par le choix judicieux des pierres et des protections Hourdage traditionnel Dans le cas de hourdage traditionnel sous le bandeau en pierre on utilise un mortier de ciment blanc et de chaux. On prend les précautions habituelles de la construction en pierre de taille. Notamment les pierres et mortiers sont stockés à l'abri du gel, des salissures et des chocs. Les murs en cours de montage, et surtout avant qu'ils soient couverts d'un plancher, sont protégés des salissures, des coulures, de la pluie et du gel. Les diverses tolérances de la maçonnerie sont celles indiquées dans le DTU chapitre 5 pour les blocs prétaillés Étanchéité en pied de maçonnerie au départ de chaque niveau Après s'être assuré qu'aucun conduit ou gaine n'est placé dans l'emprise de l'ensemble des murs «Mur ROCAMAT» et que les surfaces d'appui sont lisses, propres et sèches on étale dans la largeur du mur maçonné une couche de mortier-colle épaisse de 3 mm, sur laquelle on colle la bande d'étanchéité ZEDMARC. Aux interruptions de la bande ZEDMARC, aux angles notamment, on assure un recouvrement de 300 mm Hourdage au mortier-colle FERMADUR On nettoie à l'aide d'un torchon l'humidité apparente (gouttes). A l'aide de l'outil spécial cranté on étale le mortier colle sur une épaisseur de 3 à 9 mm en sillons réguliers sur toute la surface de la pierre. On assure un bon encollage des joints verticaux en exerçant une pression dans le sens horizontal. On pose le premier rang des blocs «Mur ROCAMAT» en réservant des exutoires, petits trous de section 3 x 20 mm, tous les 600 mm (900 maxi). On pose les rangs suivants à joints alternés Mise en œuvre des armatures "MURFOR" Après l'étalement d'une première couche de mortier ou de mortier colle les armatures sont posées au milieu de l'assise, puis entièrement recouvertes par une deuxième couche de mortier (ou mortier colle). Dans les cas où l'on doit réaliser la continuité entre armatures (grandes longueurs, angles saillants ou rentrants) on assure le recouvrement de 100 mm entre les profilés Mise en œuvre des plaquettes de pierre collées sur béton Le collage des plaquettes de pierre sur les surfaces en béton verticales, horizontales et inclinées se fait selon les règles du Cahier du CSTB 2234 et modificatifs "Revêtements muraux extérieurs collés au moyen de mortier-colle". La pose est à double encollage avec le mortier-colle "FERMAFLEX". On s'assure que les surfaces de béton sont propres et sèches, de finition "soignée" selon le DTU 21. S'il y a lieu de faire un ragréage il est fait avec le mortier de réparation RAGREPLAN en épaisseur minimale de 3 mm. On évite la pose par temps de gel. Pour un béton trop lisse on doit procéder à un brossage métallique Mise en œuvre des appuis des planchers béton. Elle correspond aux mises en œuvres habituelles des planchers en béton coulés sur place ou des planchers sous Avis Technique. Lors du coulage on évitera la désorganisation des maçonneries sous-jacentes par les heurts d'engins ou par la pression du béton. Les éléments de bandeau en nez de plancher notamment doivent être retenus contre le renversement. En variante à l'emploi des éléments de bandeau, il est possible de couler le nez de dalle, avec son chaînage, dans un coffrage traditionnel. Cas de mise en œuvre des éléments de bandeau en pierre Ils sont posés sur la maçonnerie par l'intermédiaire d'un joint de mortier de ciment blanc et chaux traditionnel, armé d'une armature "MURFOR". Le joint vertical entre les éléments est collé au mortiercolle FERMADUR. 4. Mise en œuvre 4.1 Principe Les maçonneries ROCAMAT sont montées selon les pratiques traditionnelles, sauf en ce qui concerne le hourdage au mortier-colle. 16/

6 Dans le cas où les bandeaux surplombent une baie, ils sont assemblés sur une planche qui sera étayée jusqu'au moment de l'enlèvement des étais du plancher concerné. Deux cornières LI 941 (30 x 30 x 2 mm) ancrées de 400 mm dans les trumeaux adjacents, assurent les éléments de bandeau en permanence Mise en œuvre des étanchéités verticales type "ZEDCOL 300". A chaque endroit où des murs, des refends, des cloisons ou des doublages jouxtent la paroi extérieure de maçonnerie on les en sépare complètement par des rubans d'étanchéité type "ZEDCOL 300" collés verticalement du plafond au plancher. On les colle selon les indications des plans d'exécution et de détail après enlèvement du film protecteur et application de la couche de primaire Mise en œuvre des cloisons de doublage thermo-acoustique. Au début de la mise en œuvre des cloisons de doublage, on procède au nettoyage complet de la membrane d'étanchéité ZEDMARC, on retire le premier film de protection de la semelle ADHECO ONDILENE, on applique cette dernière sur le béton, sans interruption ni recouvrement. On retire le deuxième film de semelle et l'on colle la bande d'étanchéité ZEDMARC sur la semelle. On pose le rail RG 942 de la cloison de doublage et on le fixe au sol à travers la bande ZEDMARC et la semelle ADHECO ONDILENE qu'elle recouvre. On enlève la bande de protection de la bande ZEDCOL 150 et on la colle sur la bande d'étanchéité ZEDMARC, après avoir appliqué sur cette dernière une couche de primaire (si T < 15 C utiliser le diluant THINNER 102 à 10 %), on relève la bande type ZEDCOL 150 sur l'aile du rail RG 942 (l'excédent est retourné dans le rail) ainsi que sur les dormants des portes-fenêtres. La continuité de l'étanchéité ZEDCOL 150 est assurée par recouvrement de 200 mm entre bandes collées successivement. La pose des autres éléments de la cloison de doublage s'effectue sur des rails montants verticaux de 100 mm doublés (dos à dos) selon les Avis Techniques et les indications du fabricant du système de doublage. Les panneaux d'isolant en laine minérale semi-rigide sont maintenus par pression entre deux rails montants successifs. Les panneaux d'isolant ne doivent en aucun cas être en contact avec le mur extérieur car ceci risque de causer des infiltrations. Les bandes d'étanchéité "ILLMOD 150" sont insérées entre les rails verticaux et les dormants de menuiserie qui les jouxtent Mise en œuvre des menuiseries. La fixation des menuiseries est "en applique", c'est-à-dire contre la paroi intérieure de la maçonnerie. Elle se fait comme habituellement à l'aide de deux vis chevillées par équerre. Les menuiseries qui ne sont pas posées sur le plancher sont supportées par des cornières LG 941 fixées dans la maçonnerie par des vis introduites dans des chevilles choisies après essais in situ en fonction de l'effort demandé et espacées de 400 mm maximum. L'étanchéité entre les menuiseries et la maçonnerie, ou des supports, est assurée par un joint précomprimé "ILLMOD 150". L'étanchéité entre la maçonnerie des tableaux et les appuis extérieurs de fenêtres est assurée par un joint de mastic extrudé élastomère de première catégorie. On a pu observer que l'emploi d'une plaque de répartition des charges (en tête de muret) en polymère ne permettait pas d'éliminer l'effet des "points durs" engendrés par les défauts de planéité de la tête de mur. En mettant à part les mesures de contraintes correspondantes, on obtient : (Voir tableau n 3) En ce qui concerne le mortier-colle, les mesures effectuées sur du mortier prélevé dans les gâchées ayant servi à la préparation des maquettes de maçonnerie (FERMADUR Gris) ont donné : masse volumique apparente : 1651 g/dm 3 rétention d'eau :96 % consistance : calibre n 13 Consommation de mortier-colle : 8,80 kg par m 2 de maçonnerie. Des essais de flexion sur prisme monolithique et sur prismes 7 x 7 x 28 soit monolithiques soit reconstitués par assemblage de deux moitiés au mortier-colle ont donné les résultats suivants : (Voir tableau n 4) Les ruptures observées ont été toutes du type cohésif dans la pierre. C. Références Immeuble de 66 logements PLA, rue Émile Zola - 51 REIMS m 2 en St Maximin Roche Construction Université PANTHÉON ASSAS PARIS II - Antenne de Melun MELUN m 2 en St Maximin Roche Construction m 2 en pierre de Jaumont Bureaux ROCAMAT - Impasse des Cerisiers SAINT MAXIMIN m 2 St Maximin Roche Construction Villa des Arts , Avenue Alphand SAINT-MANDÉ m 2 en pierre de St LEU. B. Résultats expérimentaux Des essais de résistance à la compression sur cubes de 7 cm de côté en pierre St VAAST ROCHE DOUCE CONSTRUCTION et sur murets de 1050 mm de hauteur, 905 mm de largeur et 147 mm d'épaisseur de la même pierre et en chargement centré ont été réalisés au CSTB en Janvier 1995 (Rapport d'essais n 94116). Les principaux résultats relevés ont été les suivants : 1. Essais sur cubes. (Voir tableau n 1) 2. Essais sur murets. (Voir tableau n 2) Toutes les maquettes ont été conservées en ambiance sèche dans le hall d'essai. Teneur en eau en masse le jour de l'essai : muret n 2 : 0,36 % - muret n 3 : 0,32 % 6 16/04-481

7 Tableaux et figures du Dossier Technique Tableau 1 Cube sec Cube saturé d'eau* Masse volumique Contrainte à Masse volumique Contrainte rupture Teneur en eau en kg/m3 rupture en MPa en kg/m3 en MPa (en masse) , ,5 22% , ,8 26% , ,7 25% , ,8 25% , ,3 23% MOYENNE , ,6 24% * L essai est effectué après maintien de l échantillon 24 h dans l eau. Tableau 2 -Essais sur murets. Tableau 3 - Compression centrée sans chaînage type Blocorniche Contraintes MPa à la 1ère fissure 2,1 1,4 4,0 4,0 2,9 à la rupture 2,6 2,0 4,0 4,0 2,9 Module d'élasticité en MPa Mode de répartition des charges en tête de muret } plaque élastomère poutre métallique et rectification au plâtre avec chaînage 6 1,5 2, plaque élastomère type Blocorniche ,9 2,7 2,6 2,1 2,9 2,7 2,6 2, poutre métallique et rectification au plâtre Contrainte moyenne en MPa à la 1 ère fissure à la rupture sans chaînage 3,6 3,6 avec chaînage 2,6 2,6 Tableau Moyenne Éprouvettes monolithiques 1,08-1,32-1,56 1,47 1,36 Éprouvettes reconstituées essais à 7 j. Éprouvettes reconstituées essais à 28 j. (jour des essais) 1,11-1,20-0,96-1,38-0,97 1,12 1,08-1,65-1,06-1,15-1,38 1,26 16/

8 8 16/04-481

9 16/

10 10 16/04-481

11 16/

12 12 16/04-481

13 16/

14 14 16/04-481

15 16/

16 16 16/04-481

17 16/

FICHE TECHNIQUE PLAFONDS I PRIMAIRE

FICHE TECHNIQUE PLAFONDS I PRIMAIRE FICHE TECHNIQUE PLAFONDS I PRIMAIRE 100 45 (DEMANDE D AVIS TECHNIQUE EN COURS) TRAVAUX PREPARATOIRES ET DISPOSITIONS GENERALES Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Accessoire pour joint de dallage Avis Technique 3/06-458 Règle joint REHAU Titulaire : REHAU S.A Place Cissey F-57343 MORHANGE Tél. : +33 (0)3 87 05 50 70 Fax : +33 (0)3 87 05 50 85 Internet : www.rehau.fr

Plus en détail

Dossier technique A. DESCRIPTION. 1. Description du produit. 2. Matériaux

Dossier technique A. DESCRIPTION. 1. Description du produit. 2. Matériaux Dossier technique A. DESCRIPTION 1. Description du produit Le Posyte est un matériau de très haute performance thermique destiné à la construction passive et positive à usage d habitation et commercial.

Plus en détail

E S P A C E R A M B O U I L L E T C o n s t r u c t i o n d u n e b o u t i q u e e t d e s a n i t a i r e s

E S P A C E R A M B O U I L L E T C o n s t r u c t i o n d u n e b o u t i q u e e t d e s a n i t a i r e s E S P A C E R A M B O U I L L E T C o n s t r u c t i o n d u n e b o u t i q u e e t d e s a n i t a i r e s CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) - PEINTURE Maître d ouvrage Architecte :

Plus en détail

PANISOL. 7 rue Henri MOISSAN ZAE La Trentaine FR-77507 CHELLES. Installations de génie climatique et installations sanitaires

PANISOL. 7 rue Henri MOISSAN ZAE La Trentaine FR-77507 CHELLES. Installations de génie climatique et installations sanitaires Avis Technique 14/14-1983 Annule et remplace l Avis Technique 14/11-1671 Panneau d'isolation pour l'installation d'appareils de chauffage à combustible solide Poêle Fireplaces Kamine PANISOL Titulaire

Plus en détail

Sommaire Annexe 10 façades et bardages... 2 Façades porteuses... 2 Façades légères... 2 Revêtements extérieurs de façade... 5

Sommaire Annexe 10 façades et bardages... 2 Façades porteuses... 2 Façades légères... 2 Revêtements extérieurs de façade... 5 Sommaire Annexe 10 façades et bardages... 2 Façades porteuses... 2 Façades en maçonnerie de petits éléments... 2 Façades en béton banché... 2 Façades en panneaux préfabriqués... 2 Façades légères... 2

Plus en détail

CCTP. Rénovation de l école. Lot n 6 Menuiseries extérieures

CCTP. Rénovation de l école. Lot n 6 Menuiseries extérieures Rénovation de l école MAITRE D'OUVRAGE Commune de 24, Rue principale 67390 Tel. : 03 88 85 20 85 Fax : 03 88 85 96 10 Mail : mairiesaasenheim@wanadoo.fr Lot n 6 Menuiseries extérieures Commune de 24, Rue

Plus en détail

Avis Technique 2/ *01 Add

Avis Technique 2/ *01 Add Avis Technique 2/11-1445*01 Add Additif à l Avis Technique 2/11-1445 Avant d utiliser ce système, il est indispensable de prendre connaissance de l Avis Technique 2/11-1445 en tenant compte de l additif

Plus en détail

7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide

7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide 11 CHAPITRE 2 : Système de bardage rapporté traditionnel, non traditionnel et certification associée 11 1. Définition du bardage rapporté

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE. Ce document est remis dans sa totalité en fin d épreuve.

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE. Ce document est remis dans sa totalité en fin d épreuve. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE DOSSIER TECHNIQUE Contenu du dossier Page de garde... DT 1 Façades et pignons Surfaces habitables... DT 2 Plan de masse - Descriptif...

Plus en détail

Lot MACONNERIES

Lot MACONNERIES Lot 1-3 - MACONNERIES 1 introduction : 1.1 Références normatives : NF DTU 20.1 P1-2 : Travaux de bâtiment Ouvrages en maçonnerie de petits éléments Parois et murs Partie 1-2 : Critères généraux de choix

Plus en détail

LOT N 7 : CARRELAGE, FAIENCE

LOT N 7 : CARRELAGE, FAIENCE LOT N 7 : CARRELAGE, FAIENCE Page 1 sur 7 80 GENERALITES Les travaux comprennent toutes les fournitures, montages et mise en oeuvre de tous les matériaux décrits au présent lot. 801 RAPPEL DES NORMES ET

Plus en détail

POSE DES MENUISERIES EXTERIEURES «La pose en applique»

POSE DES MENUISERIES EXTERIEURES «La pose en applique» POSE DES MENUISERIES EXTERIEURES «La pose en applique» Feuille: 1/13 S5.2: TECHNOLOGIE DE CONSTRUCTION, MATERIAUX DU BATIMENT. C2.1: Choisir et adapter des solutions techniques. 1-) RAPPEL: La pose en

Plus en détail

Menuiseries extérieures et ITE : Les bonnes pratiques (Guide RAGE)

Menuiseries extérieures et ITE : Les bonnes pratiques (Guide RAGE) Menuiseries extérieures et ITE : Les bonnes pratiques (Guide RAGE) Sophie CUENOT Réunion technique 02 février 2017 ITPTP Marcq en (59) Les documents de référence Le NF DTU 36.5 Le Cahier CSTB 3709 V2 (Juin

Plus en détail

Description détaillée

Description détaillée KNAUF PÉRIBOARD Isolation des soubassements Isolation des murs de soubassement Isolation des par l'extérieur des murs de soubassement Panneau composite constitué d un isolant en polystyrène expansé Knauf

Plus en détail

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système INTRODUCTION Les Hourdis CONCERTO METAL (CMH) en polystyrène expansé d une densité de 20 à 25 kg/m³, renforcé par des inserts en acier galvanisé de 1,25 mm offre les avantages suivants : Isolation thermique

Plus en détail

Fenêtres : éléments de conception

Fenêtres : éléments de conception 1. Terminologie (NF P 23-101 et 24-101) Menuiseries extérieures : fenêtres, portesfenêtres, panneaux menuisés et panneaux de façade. Fermetures : volets pleins, volets roulants ou à lames, persiennes,

Plus en détail

Cette fiche concerne la fourniture et la mise en œuvre des éléments de granit destinés à la réalisation des revêtements muraux collés extérieurs.

Cette fiche concerne la fourniture et la mise en œuvre des éléments de granit destinés à la réalisation des revêtements muraux collés extérieurs. REVETEMENTS DE MURS EXTERIEURS COLLES (Technique non traditionnelle) Cette fiche concerne la fourniture et la mise en œuvre des éléments de granit destinés à la réalisation des revêtements muraux collés

Plus en détail

Avis Technique 16/09-584

Avis Technique 16/09-584 Avis Technique 16/09-584 Annule et remplace l Avis Technique 16/03-446 Mur en façade en blocs Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat, dont la liste

Plus en détail

BLOCS COFFRANTS ISOLANTS

BLOCS COFFRANTS ISOLANTS NOUVEAUTÉ BLOCS COFFRANTS ISOLANTS La solution SIMPLE, RAPIDE et ECONOMIQUE pour construire RT2012 et au-delà! développé et distribué par LE SYSTEME ISOLASUP Evolution Le choix d un bati durable et tres

Plus en détail

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DOSAGE 17

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DOSAGE 17 WBLOCK est un nouveau matériau de construction à la fois écologique, économique et facile à mettre en œuvre. WBLOCK est un bloc à maçonner, composé en majorité de déchet de bois (à l exclusion de bois

Plus en détail

FERMACELL Powerpanel H2O Cloisons non porteuses - Parement double

FERMACELL Powerpanel H2O Cloisons non porteuses - Parement double La solution recommandée en locaux fréquemment et fortement humides Descriptif : Les cloisons double peaux FERMACELL Powerpanel H 2 O sont des cloisons distributives non porteuses utilisées pour séparer

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette FIREROCK Panneau rigide mono densité revêtu d une feuille d aluminium. le + produit : protection des murs d adossement, résistance à la température et sécurisation de la cheminée. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

SOMMAIRE. Chapitre 8 : Combles perdus Isolation en sous-face de plancher à l aide de produits en rouleaux ou panneaux...53

SOMMAIRE. Chapitre 8 : Combles perdus Isolation en sous-face de plancher à l aide de produits en rouleaux ou panneaux...53 5 SOMMAIRE ISOLATION DES COMBLES AMÉNAGÉS ET DES COMBLES PERDUS.....................................9 Chapitre 1 : Domaine d application...........................11 Chapitre 2 : Les produits isolants.............................13

Plus en détail

Mise en œuvre des menuiseries en aluminium. Guide Pratique. En travaux neufs et réhabilitation. En application des DTU 37.1 et 37.

Mise en œuvre des menuiseries en aluminium. Guide Pratique. En travaux neufs et réhabilitation. En application des DTU 37.1 et 37. Guide Pratique Mise en œuvre des menuiseries en aluminium En travaux neufs et réhabilitation En application des DTU 37.1 et 37.2 SOMMAIRE Avant-propos......................................3 Domaine d application

Plus en détail

LCG MORTIER ISOLANT RENFORMI THERMIQUE CAHIER DES CHARGES

LCG MORTIER ISOLANT RENFORMI THERMIQUE CAHIER DES CHARGES VERSION 031615 CAHIER DES CHARGES LCG MORTIER ISOLANT RENFORMI THERMIQUE Avant d utiliser le procédé, il est indispensable de prendre connaissance du cahier des charges et des points singuliers DEFINITION

Plus en détail

MANUEL DE POSE THERMALU CHAPE

MANUEL DE POSE THERMALU CHAPE MANUEL DE POSE THERMALU CHAPE THERMALU ENTREPRISE SCOP ARL ZA Les Sablonnières 05120 L ARGENTIERE LA BESSEE Tél : 04-92-49-30-16 Mail : contact@thermalu.eu - 1 SOMMAIRE 1- VERIFICATION DES CONDITIONS DE

Plus en détail

Lot Placo. Article Désignation U Quantités P.U. P.T. IMPLANTATION

Lot Placo. Article Désignation U Quantités P.U. P.T. IMPLANTATION IMPLANTATION L'implantation de tous les ouvrages décrits ci-après incombe à l'entrepreneur du présent lot, matérialisé par des traits de cordeau sur planchers, pour ce qui concerne les cloisons (et sur

Plus en détail

Travaux d enduits de mortiers

Travaux d enduits de mortiers 10 Travaux d enduits de mortiers Qu ils soient monocouches ou multicouches, composés sur chantier ou formulés industriellement, appliqués manuellement ou projetés mécaniquement, les enduits de mortiers

Plus en détail

Caractéristiques techniques. Brique rectifiée pour monomur à isolation répartie ne nécessitant pas d isolation complémentaire

Caractéristiques techniques. Brique rectifiée pour monomur à isolation répartie ne nécessitant pas d isolation complémentaire POROTHERM Roulé 10,7/m 2 BRIQUE MONOMUR Maçonnerie Roulée haut. 249 mm cm long. 373 mm larg. 0 mm 189-465 Caractéristiques techniques Brique rectifiée pour monomur à isolation répartie ne nécessitant pas

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCE. ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé aux épreuves EP1-A et EP2. Il doit être rendu avec le sujet à chaque fin d épreuve.

DOSSIER RESSOURCE. ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé aux épreuves EP1-A et EP2. Il doit être rendu avec le sujet à chaque fin d épreuve. DOSSIER RESSOURCE Composition du dossier : -Dossier de plans : pages 2 à 6 -Extrait du descriptif : page 7 -Documentation technique : pages 8 à 15 N du candidat : ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé

Plus en détail

DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS

DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS 06 DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS LOT T2 06-Isolation-Cloisons.xls / Page 1 de 7 A- ENDUIT PROJETE METRE PROPOSE A- ENDUIT PLATRE TRADITIONNEL Sans Objet A- RACCORD D'ENDUIT lot 01 B- DOUBLAGE PAROIS

Plus en détail

Références des principaux documents techniques (hors réglementation) Façades. Principaux documents concernant la conception et la fabrication

Références des principaux documents techniques (hors réglementation) Façades. Principaux documents concernant la conception et la fabrication Références des principaux documents techniques (hors réglementation) Façades Principaux documents concernant la conception et la fabrication NF P 24-351 NF P24-351-A1 Juillet 2003 NF EN 13830 Janvier 2004

Plus en détail

COMMUNE DE LIMERZEL Mairie LIMERZEL C.C.T.P.

COMMUNE DE LIMERZEL Mairie LIMERZEL C.C.T.P. MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE LIMERZEL Mairie 56220 LIMERZEL PROJET : CONSTRUCTION D'UN RESTAURANT SCOLAIRE ET D'UNE GARDERIE D'ENFANTS 12 rue de la Mairie 56220 LIMERZEL C.C.T.P. Lot N 9 : SOLS SOUPLES

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Avis Technique 14/08-1247 Procédé de chute unique Annule et remplace l'avis Technique 14/03-777 Edition corrigée du 27 octobre

Plus en détail

Cloisons de distribution Placopan

Cloisons de distribution Placopan 03 Cloisons hauteur d étage Placopan Cloisons de distribution Placopan Description La cloison Placopan est constituée de panneaux monoblocs, hauteur d étage, à parements en plaque de plâtre collés en usine

Plus en détail

LOT N 5 - PLATRERIE - ISOLATION

LOT N 5 - PLATRERIE - ISOLATION SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT 49 RUE GAMBETTA - BP 80218 28203 CHATEAUDUN CEDEX Tél. : 0237453604 Fax. : 0237459652 Dossier n 1216305 CONSTRUCTION D'UNE MICRO CRECHE Rue de Beauce 28120 BAILLEAU

Plus en détail

POROTHERM Biomur Roulé 37

POROTHERM Biomur Roulé 37 POROTHERM Biomur Roulé 37 long. 250 mm haut. 249 mm larg. 375 mm Maçonnerie Roulée cm Maçonnerie Traditionnelle cm Caractéristiques de la Brique rectifiée pour Monomur à isolation répartie ne nécessitant

Plus en détail

MANUEL DE POSE THERMALU LA CHAPE LIQUIDE ANHYDRITE

MANUEL DE POSE THERMALU LA CHAPE LIQUIDE ANHYDRITE MANUEL DE POSE THERMALU LA CHAPE LIQUIDE ANHYDRITE THERMALU ENTREPRISE SCOP ARL ZA Les Sablonnières 05120 L ARGENTIERE LA BESSEE Tél : 04-92-49-30-16 Mail : contact@thermalu.eu - 1 SOMMAIRE 1- VERIFICATION

Plus en détail

STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE STEICO construction

STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE STEICO construction STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE Solution de plancher avec matériaux à base de bois Isolants à base de fibre de bois Performance thermique et confort d utilisation Simple à mettre

Plus en détail

MEMENTO FACADE VMZINC

MEMENTO FACADE VMZINC MEMENTO FACADE VMZINC + MEMENTO INNOVATION FAÇADE TECHNIQUE VMZINC 2015 SUR VOLIGES + MEMENTO FACADE VMZINC > A l origine, le contexte. Pas de document validant les pratiques traditionnelles en façade.

Plus en détail

Références des principaux documents techniques (hors réglementation) Façades. Principaux documents concernant la conception et la fabrication

Références des principaux documents techniques (hors réglementation) Façades. Principaux documents concernant la conception et la fabrication Références des principaux documents techniques (hors réglementation) Façades Principaux documents concernant la conception et la fabrication NF P 24-351 NF P24-351-A1 Juillet 2003 NF P24-351-A2 Mars 2012

Plus en détail

Lot n 02 FONDATIONS - GROS OEUVRE - ISOLATION EXTÉRIEURE - FAÇADE PIERRE

Lot n 02 FONDATIONS - GROS OEUVRE - ISOLATION EXTÉRIEURE - FAÇADE PIERRE Lot n 02 FONDATIONS - GROS OEUVRE - ISOLATION EXTÉRIEURE - FAÇADE PIERRE RECONSTRUCTION DU COLLÈGE DESCARTES Page 02 - A Sommaire du Lot 02 Page 1 DESCRIPTION DES OUVRAGES POUR ISOLATION EXTÉRIEURE - FACADE

Plus en détail

Varibloc. Vu pour enregistrement le 10 juillet 2006

Varibloc. Vu pour enregistrement le 10 juillet 2006 Avis Technique 16/06-514 Annule et remplace l Avis Technique 16/00-391 Procédé de mur en blocs à bancher Varibloc Titulaire : Etablissements FUSCO SA 12 voie de l Epinette F-94600 CHOISY LE ROI Tél. :

Plus en détail

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant :

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant : 3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : Pare vapeur de permeance inférieure ou égale à : 0,015 g/h.m2.mmhg en zone très froide 0,05 g/h.m2.mmhg hors zone très froide. Les descriptions de pose

Plus en détail

DTU 23.1 Février Murs en béton banché DTU P Annexe : guide pour le choix des types de murs de façade en fonction du site.

DTU 23.1 Février Murs en béton banché DTU P Annexe : guide pour le choix des types de murs de façade en fonction du site. DTU 23.1 Février 1990 Murs en béton banché DTU P 18-210 Annexe : guide pour le choix des types de murs de façade en fonction du Statut NdlR : Ce document a le statut de DTU (document de référence). Sommaire

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Eléments pour revêtement de murs intérieurs et extérieurs Avis Technique 13/12-1177 Stonepanel Stonepanel Sky Titulaire : Distributeur : Annule et remplace l Avis Technique 13/09-1062 Société Cupa Materiales

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 01/03/2015 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

B 01/09/2014. Produits manufacturés en mousse rigide de polyuréthanne

B 01/09/2014. Produits manufacturés en mousse rigide de polyuréthanne Indice de Révision Date de mise en application B 01/09/2014 Référentiel Produit nº4 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97

Plus en détail

Commune de LA FERTÉ SAINT-CYR - Construction d'un centre d'intervention - Septembre

Commune de LA FERTÉ SAINT-CYR - Construction d'un centre d'intervention - Septembre Commune de LA FERTÉ SAINT-CYR - Construction d'un centre d'intervention - Septembre 2014 3-1 LOT N 3 ETANCHÉITÉ Commune de LA FERTÉ SAINT-CYR - Construction d'un centre d'intervention - Septembre 2014

Plus en détail

CONSTRUIRE UNE CLOISON EN BETON CELLULAIRE CONSEIL. Castorama

CONSTRUIRE UNE CLOISON EN BETON CELLULAIRE CONSEIL. Castorama 90.20 CONSTRUIRE UNE CLOISON EN BETON CELLULAIRE CONSEIL Castorama Memo page 2 La pose du premier rang pages 3 & 4 La découpe page 5 Le montage page 6 Les finitions page 7 page 1/7 MEMO Ce mémo vous permet

Plus en détail

Briques de murs POROTHERM R20

Briques de murs POROTHERM R20 Briques de murs POROTHERM R20 123 POROTHERM R20 Maçonnerie Roulée 20 cm largeur 200 mm Même hauteur que les Monomurs POROTHERM En refend, appareillages facilités avec les murs extérieurs RC 110 Longueur

Plus en détail

Extérieur CONCEPT CONSTRUCTIF : ÉLÉMENT BÉTON ISOLÉ PAR L'INTÉRIEUR MUR DE FAÇADE SUR DALLE DE SOL DÉTAIL EN COUPE PEB CONFORME. Éch.

Extérieur CONCEPT CONSTRUCTIF : ÉLÉMENT BÉTON ISOLÉ PAR L'INTÉRIEUR MUR DE FAÇADE SUR DALLE DE SOL DÉTAIL EN COUPE PEB CONFORME. Éch. CONCEPT CONSTRUCTIF : ÉLÉMENT BÉTON ISOLÉ PAR L'INTÉRIEUR Éch.: 1/10 DÉTAIL EN CPE STANDARD PEB CONFORME MUR DE FAÇADE SUR DALLE DE SOL BASSE ÉNERGIE I continuité? si d > d min / 2 interposition? allongement?

Plus en détail

Rupteur Thermoprédalle Rector

Rupteur Thermoprédalle Rector Avis Technique 20/09-150*01 Add Additif à l'avis Technique 20/09-150 Rupteurs de pont thermique pour planchers Rupteur Thermoprédalle Rector Thermal breaks for slabs Titulaire : Rector Lesage SA 18 Rue

Plus en détail

COQUES MD Guide de mise en œuvre

COQUES MD Guide de mise en œuvre -1- COQUES MD Guide de mise en œuvre Edition du 21 Août 2007 PMA by Arval ZA du Pays de Podensac 33720 CERONS - France Tel. +33 (0)5.57.98.14.50 Fax. +33 (0)5.57.98.14.60 commercial@pma.fr www.pma.fr -2PRESENTATION

Plus en détail

Mesures A x B x C en mm. Caractéristiques

Mesures A x B x C en mm. Caractéristiques s A x B x C CHANFREIN 003711 CHANFREIN 15 2.50 15 x 10 x 25 100 6.20 003715 CHANFREIN 22 2.50 22 x 15 x 32 100 13.90 003720 CHANFREIN 28 2.50 28 x 20 x 38 100 23.20 003721 CHANFREIN 36 2.50 36 x 26 x 47

Plus en détail

Contenu. Membre du Groupe Casalux S.A. 8, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny

Contenu. Membre du Groupe Casalux S.A. 8, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny Mise en œuvre Contenu 1 } Technique de pose 1.1. Bases...3 1a. Imperméabilité à l eau et à l air...3 1b. Respect de lame d air...3 2 } Techniques de mise en œuvre 2a. En toiture par l'extérieur...3 Mise

Plus en détail

Le panneau isolant de soubassement ininflammable et résistant à la pression

Le panneau isolant de soubassement ininflammable et résistant à la pression Multipor panneau isolant pour soubassement Le panneau isolant de soubassement ininflammable et résistant à la pression SanS pare-feu! pour les structures WDVS uniformes avec Multipor Multipor panneau isolant

Plus en détail

CASSETTE SP Guide de mise en œuvre

CASSETTE SP Guide de mise en œuvre -1- CASSETTE SP Guide de mise en œuvre Edition du 21 Août 2007 PMA by Arval ZA du Pays de Podensac 33720 CERONS - France Tel. +33 (0)5.57.98.14.50 Fax. +33 (0)5.57.98.14.60 commercial@pma.fr www.pma.fr

Plus en détail

Sécurité incendie des constructions bois

Sécurité incendie des constructions bois 1 Sécurité incendie des constructions bois SECURITE INCENDIE Les textes réglementaires Français ont pour but d assurer la sécurité des personnes et des services de secours. 2 2 => éviter les risques de

Plus en détail

Workshop 1 Détails des seuils pour des menuiseries extérieures accessibles

Workshop 1 Détails des seuils pour des menuiseries extérieures accessibles Session d'information L'accessibilité : plus qu'un concept 20 janvier 2014 Ateliers des Tanneurs, Bruxelles Workshop 1 Détails des seuils pour des menuiseries extérieures accessibles Eddy Mahieu Avis technique

Plus en détail

Programme RAGE: Utilisation des planchers mixtes bois-béton

Programme RAGE: Utilisation des planchers mixtes bois-béton 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Programme RAGE: Utilisation des planchers mixtes bois-béton F. Lyon 1 Programme RAGE: Utilisation des planchers mixtes bois-béton Florent Lyon Centre scientifique

Plus en détail

Les outils du maçon. La taloche pour poser le mortier. L auge et la truelle pour prendre le mortier

Les outils du maçon. La taloche pour poser le mortier. L auge et la truelle pour prendre le mortier Les outils du maçon Document ressource L auge et la truelle pour prendre le mortier La taloche pour poser le mortier Le niveau pour vérifier si la surface est horizontale ou verticale Le fil à plomb pour

Plus en détail

Lot N 08 DOUBLAGES CLOISONS FAUX PLAFOND

Lot N 08 DOUBLAGES CLOISONS FAUX PLAFOND Lot N 08 DOUBLAGES CLOISONS FAUX PLAFOND Réglementation et documents de référence DTU 25.41 et 25.42. y compris amendement A1 de février 2003. Décret du 5 avril 1988 modifiant les articles R. 111.6 et

Plus en détail

Manuel Technique. Contre cloison. Contre-cloison

Manuel Technique. Contre cloison. Contre-cloison Manuel Technique Contre cloison Contre-cloison Système Plaques de Plâtre GYPSOTECH tout simplement parce que professionnel. Pour les professionnels de la plaque de plâtre la facilité d utilisation est

Plus en détail

Carnet de détails. Système d Isolation Thermique par l Extérieur avec enduit sur isolant KEIM XPor

Carnet de détails. Système d Isolation Thermique par l Extérieur avec enduit sur isolant KEIM XPor Carnet de détails Système d Isolation Thermique par l Extérieur avec enduit sur isolant KEIM XPor Septembre 2015 Carnet Carnet de détails de détails Sommaire F1 Généralités F1.1.1 3 F1.2.1 Principe de

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS CCTP LOT N 08 - CLOISONS REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT.

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE Atelier 3: Murs rideaux et ITE Epinal Le 25 février 2016

JOURNÉE TECHNIQUE Atelier 3: Murs rideaux et ITE Epinal Le 25 février 2016 > JOURNÉE TECHNIQUE Atelier 3: Murs rideaux et ITE Epinal Le 25 février 2016 Sommaire 2 /49 Termes et définitions Contexte réglementaire Les DTU Les documents complémentaires Murs rideaux: - Définition

Plus en détail

s r u m e d s e u iq r B PR42

s r u m e d s e u iq r B PR42 Briques de murs POROTHERM PR42 51 POROTHERM Roulé PR42 Maçonnerie Roulée 42,5 cm Longueur 248 mm hauteur 249 mm Terre cuite + Perlite, le Monomur tout minéral Facilite l accès au BBC largeur 4 mm Caractéristiques

Plus en détail

La forme des plaques est généralement rectangulaire.

La forme des plaques est généralement rectangulaire. REVETEMENTS MURAUX ATTACHES Cette fiche traite :! des revêtements de granit, attachés par agrafes métalliques et polochons.! des revêtements de granit fixés par attaches métalliques sans polochon.! des

Plus en détail

ARGUIN Guide de mise en œuvre

ARGUIN Guide de mise en œuvre ARGUIN Guide de mise en œuvre Edition du 21 Août 2007 PMA by Arval ZA du Pays de Podensac 33720 CERONS - France Tel. +33 (0)5.57.98.14.50 Fax. +33 (0)5.57.98.14.60 commercial@pma.fr www.pma.fr - 2 - PRESENTATION

Plus en détail

SOMMAIRE. Le Client. L Opération. Le Groupement. Etude Technique A.T.E.X. Le Chantier Avenir Métal

SOMMAIRE. Le Client. L Opération. Le Groupement. Etude Technique A.T.E.X. Le Chantier Avenir Métal EDF LYON THIERS SOMMAIRE Le Client L Opération Le Groupement Etude Technique A.T.E.X Le Chantier Avenir Métal LE CLIENT Maitrise d Ouvrage : SOFILO la Foncière d EDF Paris Assistance Maitrise d Ouvrage

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos Domaine d application du guide... 6

SOMMAIRE. Avant-propos Domaine d application du guide... 6 SOMMAIRE Avant-propos......................................... 4 Domaine d application du guide......................... 6 Système de bardage rapporté traditionnel, non traditionnel et certification associée.................................

Plus en détail

Mise en œuvre en zones sismiques des revêtements extérieurs en bois couverts par le DTU 41.2

Mise en œuvre en zones sismiques des revêtements extérieurs en bois couverts par le DTU 41.2 Mise en œuvre en zones sismiques des revêtements extérieurs en bois couverts par le DTU 41.2 1. PREAMBULE La nouvelle réglementation sismique a été mise en place le 22 octobre 2010 au travers des textes

Plus en détail

Le Tableau de bord de l activité

Le Tableau de bord de l activité N 70 Octobre 2013 La Lettre AIM Objectif de la lettre : Transmettre à nos partenaires une information régulière sur nos activités et notre actualité, les services que nous sommes à même de leur proposer

Plus en détail

SYSTÈME DISTRIBUÉ PAR LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE & ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012 ET FUTURE RT2020

SYSTÈME DISTRIBUÉ PAR LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE & ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012 ET FUTURE RT2020 SYSTÈME DISTRIBUÉ PAR LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE & ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012 ET FUTURE RT2020 LA FORMULE GAGNANTE POUR UN BÂTI DURABLE & PERFORMANT SYSTÈME CONSTRUCTIF DE BLOCS DE COFFRAGE ISOLANTS

Plus en détail

1.1 ANALYSE D UN OUVRAGE 1 / 9

1.1 ANALYSE D UN OUVRAGE 1 / 9 1.1 ANALYSE D UN OUVRAGE 1 / 9 RÔLE ET FONCTIONNEMENT Définition Fenêtre : Ouvrage placé dans une baie servant principalement à l éclairage et, généralement, à la ventilation ; mais leur rôle est beaucoup

Plus en détail

Avis Technique 14/ HAKA PB

Avis Technique 14/ HAKA PB Avis Technique 14/15-2111 Annule et remplace l Avis Technique 14/10-1602 Tubes en PB Système de canalisations en PB PB piping system PB Rohresystem HAKA PB Titulaire : HakaGerodur Mooswiesstrasse 67 CH-9201

Plus en détail

Comparaison entre trois plaques :

Comparaison entre trois plaques : Comparaison entre trois plaques : COMPARAISON DES FICHES TECHNIQUES DES PLAQUES DE PAREMENT EN PLÂTRE Gypsotech / GypsoHD / GypsoLIGNUM GYPSOTECH TYPE A CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES BA 6 BA 10 BA 13 BA

Plus en détail

Avis Technique 14/11-1675

Avis Technique 14/11-1675 Avis Technique 14/11-1675 Kit isolé de traversée d'étage ou de paroi Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Système isolé pour traversée de paroi horizontale et verticale Titulaire : ISOTIP-JONCOUX 79,

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE (DTMO) APLICABLE A LA REALISATION D ENDUIT SUR SUPPORT A OSSATURE REVETUE DE PANNEAUX

DOCUMENT TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE (DTMO) APLICABLE A LA REALISATION D ENDUIT SUR SUPPORT A OSSATURE REVETUE DE PANNEAUX Rédacteur : Laurent TEDESCHI 06 Août 2015 DOCUMENT TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE (DTMO) APLICABLE A LA REALISATION D ENDUIT SUR SUPPORT A OSSATURE REVETUE DE PANNEAUX NOTA BENE : Pour être valable, ce procédé

Plus en détail

La bande de bordure une partie de construction importante

La bande de bordure une partie de construction importante Recommandation PAV-E 20:2014 La bande de bordure une partie de construction importante Problème La bande de bordure doit assurer la fonction essentielle de séparer les chapes flottantes des parties de

Plus en détail

Avis Technique 6/ *01 Add. GVR ie. Tél. : Fax:

Avis Technique 6/ *01 Add. GVR ie. Tél. : Fax: Avis Technique 6/12-2066*01 Add Additif à l Avis Technique 6/12-2066 Coffre PVC Coffre de volet roulant Roller shutter box Rolladenkasten GVR ie Titulaire : Société GEPLAST Z.I. Actipôle Nord 249 6, rue

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Avis Technique 14/12-1769 Système d'isolation de traversée d'étage ou de paroi Système "LAHE-SAFE" Titulaire : LAHERA PRODUCTIONS RN 112 La Roubinarié FR-81200 MAZAMET

Plus en détail

Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs

Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs 12h00 12h20 Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs Benoît Michaux Centre Scientifique et Technique de

Plus en détail

Nombre de m²/ colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m²/ colis. Nombre de colis/ palette ROCKMUR NU Panneau semi-rigide mono densité non revêtu. le + produit : le plus polyvalent de la gamme. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Performances Conductivité thermique (W/m.K) 0,037 DIPLÔMES ACERMI CE 02/015/021

Plus en détail

mono mur POSE À JOINTS MINCES Pose et mise à niveau des platines

mono mur POSE À JOINTS MINCES Pose et mise à niveau des platines POSE À JOINTS MINCES mono mur La pose du mono mur est facilitée par l utilisation d accessoires pour traiter tous les points singuliers. La rectification en usine des surfaces de pose du mono mur confère

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION FIXATION DES MENUISERIES EN CONSTRUCTIONS NEUVES RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES POUR LA MISE EN ŒUVRE EN APPLIQUE DANS LES CONSTRUCTIONS NEUVES AVANT PROPOS Ce document est destiné à

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Remplacé le : 17/02/2014 par le n 13/14-1227 Procédé sous carrelage System under tiles fixing System unter Fliesenbelag und Plattenbelag Avis Technique 13/09-1044 Annule et remplace l Avis Technique 13/06-1001

Plus en détail

Construire en CLT D A U T R E S A P P L I C A T I O N S 4/2012

Construire en CLT D A U T R E S A P P L I C A T I O N S 4/2012 D A U T R E S A P P L I C A T I O N S 4/2012 Sommaire 1 BÂTIMENTS INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX 1.1 Ancrage des murs 1.2 Noeud de jonction «paroi-toiture» 2 IMMEUBLES D HABITATION 2.1 Noeud de jonction «paroi

Plus en détail

LOT N 6 CARRELAGE / FAIENCES

LOT N 6 CARRELAGE / FAIENCES LOT N 6 CARRELAGE / FAIENCES DCE Lot n 6 - Carrelage - Faïences 1 SOMMAIRE 1 - GENERALITES... 3 1.1 - Nature des travaux... 3 1.2 - Références aux textes... 3 1.3 - Prestations... 3 1.4 - Contrôles...

Plus en détail

Fabriqué et recoupé en longueur 300 à 1500 mm avec une tolérance de coupe de +/- 1 mm. Suivant longueur. Joints croisés ou droits.

Fabriqué et recoupé en longueur 300 à 1500 mm avec une tolérance de coupe de +/- 1 mm. Suivant longueur. Joints croisés ou droits. Précidal 150 à 260 20 130 à 240 13 Parement à hauteur et longueur variables 32 Fabriqué et recoupé en longueur 300 à 1500 mm avec une tolérance de coupe de / 1 mm Caractéristiques techniques Dimensions

Plus en détail

mb rock mb rock + 0,40

mb rock mb rock + 0,40 MB ROCK & MB ROCK + mb rock mb rock + MB ROCK est un panneau rigide avec bord flexible pour l isolation des constructions à ossature bois entre montants structurels. MB ROCK + est un panneau rigide double

Plus en détail

Solutions Façade. Maxi Terca. Voyez la vie en couleurs

Solutions Façade. Maxi Terca. Voyez la vie en couleurs Solutions Façade Maxi Terca Voyez la vie en couleurs énergie économie écologie émotion Solutions Façade Toiture Maxi Terca Mur de 22 à Isolation Thermique Intérieure (ITI) LES AVANTAGES Solution économique

Plus en détail

1.1 ANALYSE D UN OUVRAGE 1 / 7

1.1 ANALYSE D UN OUVRAGE 1 / 7 1.1 ANALYSE D UN OUVRAGE 1 / 7 LE CLASSEMENT A.E.V Mécanismes des pénétrations d'eau : - L'eau de pluie est poussée par le vent, et s'infiltre par les jeux extérieurs entre ouvrant et dormant. - Les ouvrants

Plus en détail

ALVEOTEC. Imperméabilisation et Protection Mécanique des Parois Enterrées Produit bénéficiant d un agrément

ALVEOTEC. Imperméabilisation et Protection Mécanique des Parois Enterrées Produit bénéficiant d un agrément DOSSIER TECHNIQUE ALVEOTEC Imperméabilisation et Protection Mécanique des Parois Enterrées ---------- Produit bénéficiant d un agrément Sommaire ---------- 1-Définition des caractéristiques d identification

Plus en détail

Isolation phonique des parois en terre cuite

Isolation phonique des parois en terre cuite Isolation phonique des parois en terre cuite Réglementation acoustique Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur.

Plus en détail

CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4

CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4 Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 10-099 Le 26 avril 2011 Réf. DER/HTO 2011-100-AD/LS CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4 Version 1

Plus en détail

Cordons VEDAFEU C. VEDAFEU Calfeutrement de joints linéaires. Pour joints standards et sismiques, testés et validés pour des ouvertures de 10 à 200 mm

Cordons VEDAFEU C. VEDAFEU Calfeutrement de joints linéaires. Pour joints standards et sismiques, testés et validés pour des ouvertures de 10 à 200 mm VEDAFEU Calfeutrement de joints linéaires VEDAFEU C Pour joints standards et sismiques, testés et validés pour des ouvertures de 10 à 200 mm CORDONS COUPE-FEU VEDAFEU C Pour ouvertures de 10 à 120 mm inclus,

Plus en détail

Type de baie ml 0.60 ml 35 Léopard ml 0.90 ml 35 Léopard ml 1.00 ml 35 Léopard ml 1.20 m 35 Léopard

Type de baie ml 0.60 ml 35 Léopard ml 0.90 ml 35 Léopard ml 1.00 ml 35 Léopard ml 1.20 m 35 Léopard Appuis de fenêtre Eléments en béton gris moulés, pose en seuil ou en appui possible. Ouverture Poids unitaire Appui de baie AP 35 AP 27 0. 52 ml 0.40 ml 24 kg 21 kg 0. 62 ml 0.50 ml 29 kg 25 kg 0. 72 ml

Plus en détail