Terreau fertile générateur de talents depuis 100 ans

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Terreau fertile générateur de talents depuis 100 ans"

Transcription

1 SOUS LA RESPONSABILITÉ DE - 4 SEPTEMBRE 2012 Terreau fertile générateur de talents depuis 100 ans Quelle est la différence entre une école et une grande école? Le programme? Les professeurs? La situation? Les étudiants? Ou tout cela à la fois? La Solvay Brussels School est établie dans la capitale de l Europe, son corps professoral entretient des liens étroits avec le monde économique et dispense un cursus pertinent à des étudiants dynamiques, motivés et, surtout, ultra recherchés sur le marché de l emploi. Nous vous invitons à faire un tour d horizon des atouts de cette très grande école. Sommaire Les forces de la Solvay Brussels School décryptées Interview avec le Doyen Bruno Van Pottelsberghe Le patrimoine éducatif belge Les économistes et entrepreneurs de demain témoignent Fertilisation croisée avec le monde financier Quel est l impact pour les étudiants? La recherche académique en pratique Microfinance et éthique Le diagnostic de la situation financière Comment éviter une nouvelle crise? P. 2 P. 4 P. 5 P. 6 P. 7

2 2 MARDI 4 SEPTEMBRE 2012 LA PHILOSOPHIE LA SOLVAY BRUSSELS SCHOOL: OÙ L'ÉCONOMIE RENCONTRE LA GESTION La Solvay Brussels School, terreau fertile et idéal pour les talents d aujourd hui et de demain, se doit de maintenir un lien très étroit avec le monde économique. Je prends souvent pour exemple le système français. Chez nos voisins du sud, chaque chambre du commerce de chaque région, représentative du monde des affaires, soutient sa business school. Le niveau des écoles, tel que HEC à Paris, y est particulièrement impressionnant. Poursuivant un même objectif, notre Advisory Board, composé d hommes d affaires du cru, joue un rôle crucial dans l ancrage de Solvay dans le monde socioéconomique. Nous retrouvons autour de la table de ce conseil consultatif des personnalités telles que Didier Bellens, Gilles Samyn, Rob Kuijpers, Alexandre Van Damme, Daniel Janssen, Christian Jourquin, Néanmoins, pour l Advisory Board, il me semble que l heure est à plus d ouverture à l international. Notre panel est trop local. Stratégiquement, cela permettrait d attirer à la Solvay Brussels School des étudiants européens et extra-européens. Et, pour nos étudiants, ce serait une garantie supplémentaire d être compétitif sur un marché élargi. Dans un secteur soumis à une forte concurrence et pour lequel la récolte de fonds privés est rendue compliquée par la crise, nous devons tabler sur nos forces. Solvay forme des étudiants de grande qualité, très entreprenants. Nos entreprises y trouvent leur bonheur. Notre réputation doit maintenant séduire également les grandes entreprises et institutions multinationales. Solvay doit renforcer son rôle de pôle d attraction pour Bruxelles et la Belgique. Enfin, notre système d éducation unique pour une business school doit être renforcé. En intégrant notamment des cours de chimie, de physique, de marketing, de droit et d économie dans un programme bachelor, Solvay forme des personnes au profil professionnel large et séduisant! OURS Baron Alain Philippson, Président de l Advisory Board Solvay Brussels School Sous la responsabilité de Solvay Brussels School Éditeur Responsable: Frank Degans Avenue F.D. Roosevelt 42, 1050 Bruxelles Une réalisation de Mediafin Publishing Info? SOLVAY BRUSSELS SCHOOL Les atouts de la réussite Rigueur scientifique, recherche universitaire, ancrage professoral dans la vie économique et politique, multidisciplinarité, réseau international, étudiants dynamiques : les forces de la nouvelle faculté Solvay décryptées par le Doyen Bruno van Pottelsberghe. Issue de la fusion du département des Sciences économiques et de l Ecole de commerce Solvay, la Solvay Brussels School of Economics and Management (SBS-EM) est désormais une faculté à part entière au sein de l Université libre de Bruxelles. Au-delà du challenge opérationnel que constitue la mise en place d une nouvelle faculté, les défis à relever sont nombreux. En effet, la Solvay Brussels School ne peut ignorer l environnement international de plus en plus compétitif. «Nous sommes à un tournant. Mais nous avons beaucoup d atouts. Et nous comptons bien les renforcer!», insiste le professeur Bruno van Pottelsberghe, titulaire de la Chaire Solvay d innovation technologique. Entretien avec le Doyen de la Faculté. Quelle est la première force de votre faculté? La rigueur! Qu elle soit scientifique ou analytique, elle est essentielle. Elle découle de notre appartenance à une université et de l expertise de nos professeurs extérieurs. Les professeurs à temps plein sont tenus de faire de la recherche et d être au faîte de la connaissance dans leur domaine. Cette dimension nous distingue fondamentalement des institutions non universitaires. Vous insistez aussi souvent sur l adéquation du cursus offert. En effet, un grand nombre de professionnels très pointus enseignent chez nous et participent activement à notre gouvernance. Cette implication de praticiens extérieurs, d experts de haut niveau qui appartiennent à de grandes institutions publiques ou privées, est une particularité de la Solvay Brussels School. Mais le courant passe aussi dans l autre sens. Beaucoup de nos professeurs sont impliqués dans l arène privée et publique. Je ne peux les citer tous. À titre d exemple, je nommerais André Sapir (vice-président du Comité de Surveillance Européen pour la Stabilité Économique et Financière), Peter Praet (Chief Economist de la Banque Centrale Européenne), Mathias Dewatripont (Directeur à la Banque Nationale de Belgique), Pierre Francotte (ex CEO d'euroclear), ou encore Eric de Keuleneer (CEO CREDIBE SA) et Michel Allé (Directeur Financier à la SNCB). Nous avons aussi des professeurs qui participent activement à la gouvernance de certaines banques, comme André Farber, ou des professeurs spécialisé en «risk management», conseillant de nombreuses institutions financières, comme Hugues Pirotte. Le professeur Kim Oosterlinck, spécialisé en finance historique, étudie les conséquences de long terme des crises financières.

3 MARDI 4 SEPTEMBRE 2012 INTERNATIONAL ÉDITEUR RESPONSABLE 3 Ces exemples issus du monde de la finance montrent que dans les faits, nos étudiants sont très vite confrontés à un mélange de théorie et de pratique, à l intersection entre l économie et la gestion. Aux visions entrepreneuriales des entreprises, ils peuvent opposer les objectifs réglementaires des gouvernements. Il est essentiel de faire le lien entre les deux. Un nombre croissant de cours consiste en une mise en pratique personnelle de concepts économiques ou de gestion, via des études de cas et des séminaires. Par ailleurs nous offrons maintenant la possibilité de faire des stages de longue durée, à l'étranger. La spécialisation par l intégration? En quelque sorte, oui. Nous offrons, dans une grande partie de nos formations, une approche intégrée et multidisciplinaire, qui dépasse l économie et la gestion. Notre appartenance à une université complète nous donne accès à toute une série de compétences maîtrisées par les facultés qui nous entourent et que dispensent dans nos cours les professeurs de droit, d histoire, de sciences politiques, de polytechnique. La fusion entre Sciences Économiques et Solvay a-t-elle eu une implication concrète au niveau de l enseignement? Absolument. Depuis la fusion, nous parions sur l intersection entre l économie et la gestion, car l économie est un fondement théorique majeur de l entreprise. Les principes de gestion ne peuvent ignorer le contexte socio-économique, car toute «Les principes de gestion ne peuvent ignorer le contexte socio-économique, car toute politique économique a des répercussions sur l entreprise. L objectif et la force de notre faculté est de réunir ces deux mondes, de les confronter, pour améliorer la formation de nos étudiants et les pousser à la réflexion.» Pr Bruno van Pottelsberghe, Doyen de la Solvay Brussels School of Economics and Management politique économique a des répercussions sur l'entreprise. L objectif et la force de notre faculté est de réunir ces deux mondes, de les confronter, pour améliorer la formation de nos étudiants et les pousser à la réflexion. Le constat fait ci-dessus sur l interdisciplinarité et la variété des professeurs en finance peut s appliquer à tous nos créneaux: nous avons des spécialistes de grand renom dans toutes les disciplines que nous abordons, telles que l économie et la gestion de la concurrence, l économie du travail et la gestion des ressources humaines, les politiques et les stratégies de l innovation, ou encore les tenants et aboutissants de la globalisation. Le Professeur Carine Peeters est une experte reconnue de l offshoring, tandis que les Professeurs Paola Conconi et Maurizio Zanardi sont spécialistes des politiques économiques liées au commerce international. En matière de régulation énergétique nos experts sont les professeurs Antonio Estache et Estelle Cantillon. Le premier enrichit ses recherches et son enseignement d une longue expérience à la Banque Mondiale, la seconde était professeur à la Harvard Business School avant de nous rejoindre. Existe-t-il un portrait-type de l étudiant Solvay? Il se caractérise par son volontarisme, son dynamisme, et sa participation à la gouvernance de notre institution. Ceux-ci s affichent pendant les études, notamment au niveau des associations estudiantines, mais aussi après, dans le cadre du réseau Alumni, qui regroupe les anciens de Solvay. Ce réseau international, qui compte plus de membres, est un atout majeur pour un jeune diplômé qui se lance dans la vie active: il pourra facilement trouver des contacts dans le monde entier. Si vous deviez relever encore d autres atouts à la formation dispensée par la Solvay Brussels School? J en citerais plusieurs. Le fait d être basé à Bruxelles, centre européen de régulation et de politique internationale, est un indéniable atout géographique. Nous sommes au cœur d une plaque tournante, ce qui facilite l accès au monde industriel ou politique. La recherche est un avantage comparatif de notre faculté depuis de nombreuses années, comme en témoignent trois de nos centres de recherche principaux (le DULBEA pour l économie appliquée, le Centre Emile Bernheim pour la gestion et la finance et l ECARES pour la recherche avancée en économie et en statistique). Et il y a le nouveau centre icite, centre multidisciplinaire pour la technologie, l innovation et la connaissance, en phase de création. Celui-ci vient témoigner de la démarche entrepreneuriale de la faculté. Je voudrais aussi souligner le multilinguisme de nos étudiants, qui doivent tous parler trois langues : français, néerlandais et anglais ou, s ils sont étrangers, français, anglais et allemand, ou, à défaut, une autre troisième langue. Autre force enfin, le programme d'échange Erasmus, que nous encourageons depuis douze ans et qui est obligatoire dans nos principaux masters. Nous sommes fiers de dépasser largement le cadre européen : nous comptons 120 partenaires dans le monde entier. L an prochain, 356 étudiants partiront à l étranger, en Europe bien sûr, mais aussi au Japon, au Canada, aux Etats-Unis, au Pérou, en Thaïlande ou encore en Chine Ce sont des expériences intenses, uniques, et désormais indispensables pour les jeunes. Comme vous le voyez, nous avons beaucoup d atouts en main, qui vont permettre à nos étudiants, nos professeurs et nos chercheurs, tout en gardant leur individualisme scientifique et professionnel, de construire notre «nouvelle» faculté. APRÈS LA JOURNÉE DE COURS La SBS-EM a développé en son sein un climat propice à l entrepreneuriat étudiant. Du Cercle Solvay, l un des cercles étudiants les plus actifs de l Université, au Bureau Etudiant et ses déléguées facultaires, de nombreuses initiatives proches de mini-startups voient le jour. Le Campus Recruitment Office qui aide à créer des liens avec les employeurs, le Solvay Business Game qui attire chaque année des étudiants de toute l Europe pour une compétition sous les regards des recruteurs, la Solvay Summer School qui, tous les étés, fait découvrir le campus à de nombreux étudiants étrangers, le Student Finance Club qui organise des conférences pour aller au-delà du contenu académique enseigné, ou encore le Student Consulting Club qui fournit de la consultance encadrée par des partenaires tels que Deloitte, AT Kearney ou The House of Marketing. International: une dynamique en quatre points Pour s imposer sur le marché très concurrentiel des facultés de gestion et d économie, la Solvay Brussels School joue la carte de l exigence et de l internationalisation. Executive Education, le «life-long learning» Depuis 30 ans déjà, le département d'executive Education de la SBS-EM aide les managers et les hauts potentiels à se perfectionner. L Ecole aborde une étape décisive de son développement, en proposant des services de formations sur mesure. LE CONSTAT «Notre secteur d enseignement est celui qui est le plus sujet à la concurrence internationale, car les étudiants en gestion et en économie sont parmi les plus mobiles qui soient. Ils sont souvent tentés par des études à l'étranger. Or, depuis que la réforme de Bologne a clairement scindé les bacheliers et les masters, un nombre croissant de nos étudiants nous quittent après leurs trois années de bachelier pour aller suivre un master dans une institution étrangère. C est évidemment une excellente chose pour eux. Mais il nous appartient de nous assurer que ce mouvement ne se fasse pas à sens unique et que nous soyons aussi suffisamment attractifs pour les étudiants étrangers qui viendront faire leur master chez nous. À nous dès lors de garder le haut niveau de notre institution et d attirer des étudiants étrangers en master.» LA DYNAMIQUE 1 Des nouveaux partenariats internationaux ambitieux. «Jusqu à présent, nous nous étions engagés à ce que tous nos étudiants passent un quadrimestre à l étranger. Nous allons désormais passer à la vitesse supérieure. Au cours des deux années à venir, nous comptons mettre en place des accords approfondis avec des institutions de qualité afin que nos étudiants puissent passer un an à l étranger. Pour ce faire, nous travaillons aujourd hui sur deux pistes. La première est la création de doubles diplômes, validant les années passées par l étudiant dans chacune des institutions. La seconde est la mise sur pied d un master international en réseau avec toute une série de partenaires, européens et non européens. Ce projet est déjà très avancé et se concrétisera cet automne.» 2 Des stages encadrés hors Belgique. «Dès l année prochaine, les étudiants de trois de nos masters auront la possibilité de prester un stage de 4 à 6 mois, et donc de retarder la fin de leurs études d un quadrimestre. Il s agit de stages à temps plein, encadrés, dans de grandes entreprises, organisés le plus souvent possible à l étranger. Les entreprises apprécient beaucoup ces stages, car elles peuvent juger d un éventuel candidat à l embauche. Et, pour l étudiant, il s agit évidemment d une expérience de terrain unique.» 3 Des professeurs d origines diverses. «Pour accroître davantage la dimension internationale de la faculté, un effort tout particulier est porté sur le recrutement d enseignants étrangers.». Dans cette optique nous venons de recruter le professeur Kevin Jackson, américain et spécialiste de la responsabilité sociale des entreprises. Les Professeurs Bluemelhuber (marketing) et Becht (gouvernance d entreprise) sont allemands, les professeurs Zanardi, Giannone et Conconi sont italiens» 4 Capitaliser notre présence à l étranger. «La Solvay Brussels School est fermement ancrée au Vietnam depuis déjà 15 ans, avec des activités d Executive Education (et notamment un MBA) implantées sur 2 campus à Hanoi et Ho Chi Minh City. Des formations en IT Management sont organisées avec des partenaires locaux à Dubaï et à Aix-en-Provence. Et nous venons de lancer un programme consacré à la gestion immobilière en Pologne. Régulièrement, de nouvelles vitrines de notre activité se créent à travers le monde, vitrines que nous devons faire fructifier.» Un temps limité, le marché des formations au management «Executive», pour dirigeants et cadres à haut potentiel, est en plein boom. Séminaires, MBA à temps partiel, mastères spécialisés... Un peu partout, de nouveaux programmes voient le jour, des alliances se nouent entre institutions et les initiatives se multiplient. Emmenée par une nouvelle équipe sous la direction d'olivier Witmeur, la cellule d'executive Eduction de la Solvay Brussels School of Economics and Management capitalise sur la qualité et l'actualisation permanente des programmes existants et se renforce en attirant de nouveaux publics via une offre élargie. «Nous avons deux types de formations. D'une part, des programmes ouverts aux cadres de toutes sociétés, et, d'autre part, des formations sur-mesure à la demande des entreprises», explique Olivier Witmeur, Deputy Dean Executive Education. A cet égard, l'ecole investit considérablement dans les formations «in company», combinant l'apport du corps académique de la SBS-EM et des experts en entreprise. «Cette formule apporte une réponse pointue aux besoins des clients. Elle concrétise aussi notre volonté d'apporter un enseignement directement applicable sur le terrain». AG Insurance et Swift les ont déjà expérimentées. L'Ecole a notamment conçu le projet de formation Strategio pour BioWin ou le projet MBA-Highlight pour le VOKA au Limbourg. Parmi les formations executive qui suscitent le plus d'intérêt, on trouve celles liées à la gestion des crises, au coaching, à la finance et au risk-management. Sur ce créneau, la Solvay Brussels School a élargi ses programmes à de multiples domaines : retail, immobilier d'entreprise, audit et sécurité informatique. L Accelerated Management Programme, un condensé des compétences essentielles en management destiné aux high potentials, ou l'executive Programme en Management et Philosophies, qui entame sa deuxième édition, sont aussi plébiscités. «La majorité des programmes sont en anglais, les participants provenant des quatre coins du monde. Seulement quelques programmes sont dispensés en français et ceux-ci attirent bon nombre de participants néerlandophones.», précise Nicolas Meeus, Managing Director Solvay Executive Education. La SBS-EM poursuit aussi une nouvelle gamme de programmes «accelerate»: des formations courtes, d'une durée de 2/3 jours à 3 mois, visant à permettre aux managers d'acquérir rapidement la maîtrise de compétences spécifiques. Pour ces cours, l'ecole a, tant en Belgique qu'à l'étranger, renforcé sa stratégie d'alliances, de partage du savoir et d'échanges de professeurs. De quoi garantir un meilleur retour sur investissement aux entreprises.

4 4 MARDI 4 SEPTEMBRE 2012 GESTION GÉNÉRALE LES ÉCONOMISTES, FINANCIERS ET ENTREPRENEURS DE DEMAIN Plus d un siècle de formations pragmatiques et exigeantes Témoignages «Le Master en Ingénieur de Gestion de la SBS-EM reste une référence et une valeur sûre, alliant connaissances scientifiques et technologiques, compétences managériales, et culture de l'excellence.» Nicolas van Zeebroeck, Directeur académique Master Ingénieur de gestion «Nous sommes basés à Bruxelles, la capitale de l Europe. Cela nous donne un avantage énorme pour rassembler de nombreuses nationalités. C est un vrai plus en terme de diversité culturelle.» Hugues Pirotte, Directeur académique MBA Solvay La Solvay Brussels School of Economics & Management fait partie du patrimoine éducatif belge. Depuis 1899 au sein du département d économie de l ULB et depuis 1903 au sein de l école de commerce, les financiers, économistes et managers passent par les murs de cette institution qui depuis une trentaine d années investit aussi ses ressources académiques dans la formation continue. «Le jour où j ai décidé de suivre des études d ingénieur de gestion, j ai sondé mes proches et des professionnels de l industrie» explique Quentin Berge, étudiant en dernière année de Master en Ingénieur de Gestion. «Tous m ont conseillé Solvay. Parmi les arguments qui revenaient le plus souvent il y avait la qualité de l enseignement, la réputation et les débouchés de carrière, mais aussi une vie estudiantine riche.» Un constat partagé par nombre de ces condisciples et notamment par Marc Jacobs, également étudiant en dernière année d Ingénieur de Gestion et qui, comme Quentin, s investit complètement dans les activités extracurriculaires: «Au delà de l'académique, ce que j'apprécie vraiment à la SBS-EM c'est l'hyperactivité des associations étudiantes. Et depuis que j'y suis, j'essaye de vivre l'expérience au maximum en participant à des initiatives étudiantes telles que le Solvay Campus Recruitment ou le Solvay Business Game qui sont gérées par les étudiants. Il y a vraiment beaucoup d'opportunités de ce style à Solvay et même de plus en plus. On y apprend énormément, on est au contact des entreprises, on doit gérer des clients, des équipes,...». Marc, qui est vice-président du Cercle Solvay, et Quentin, qui est l un des co-créateurs du Student Consulting Club, ont compris que le meilleur moyen de réussir dans le monde de l entreprise, c est de s y frotter dès les bancs de l école. À ce jeu du plus actif une fois les cours terminé, Charlotte le Beau de Hemricourt, étudiante et Déléguée facultaire en troisième année du Bachelor en Sciences économiques POUR TOUS LES PUBLICS Bacheliers (1er cycle) en Sciences Economiques et Ingénieur de Gestion Masters (2ème cycle) en Sciences Economiques et Ingénieur de Gestion* Executive Education (3ème cycle) en General Management, Finance & Tax Management, Leadership & Coaching, Marketing & Sales, Entrepreneurship, IT Management, Outsourcing, Real-Estate, Retail & Distribution, Healthcare & Biomedical industry, Public Management * Différentes finalités sont proposées, plus de renseignement sur n est pas à la traine. «On a pu croire après la fusion des deux filières, gestion et économie, que les activités étudiantes resteraient principalement réservées aux ingénieurs de gestion. Mais ça a très vite changé! Aujourd hui, les activités étudiantes sont réparties. Et la présidente du Bureau Etudiant cette année est une économiste.» D ailleurs, dans cette école Solvay fusionnée en 2008 et promue au rang de Faculté universitaire à part entière au sein de l Université libre de Bruxelles, comme le raconte Charlotte, les cloisons entre les filières ne sont pas si étanches que cela: «J ai fait une première année en ingénieur de gestion que j ai arrêtée pour des raisons familiales. Mais au cours de cette année, je me suis découverte une passion pour l économie. Avant ça, je n avais jamais eu de cours d économie. Avoir des professeurs comme Mathias Dewatripont, Peter Praet, Antonio Estache ou André Sapir m a permit de comprendre que mon avenir serait dans l économie. J ai donc changé d orientation et 3 ans plus tard je ne le regrette pas une seconde. Je prépare un mémoire sur le marché du pétrole et les Emirats Arabes Unis dans le but de faire carrière à Dubaï.» Profils spécifiques En plus de former les managers et les financiers de demain via ses bachelors et ses masters, la Solvay Brussels School, via son département de formation continue baptisé Solvay Executive Education, forme également les managers actuels, avec notamment 3 programmes-phares en Management général ciblés pour des profils spécifiques. «J'avais le besoin de renforcer des compétences acquises sur le terrain. De renforcer ma toolbox», explique Patricia Testa, Directrice des Affaires publiques pour la société Avaya et participante de l édition 2012 de l Executive Master in Management (EMM), une formation qui tourne depuis plus de 40 ans grâce à son encrage dans le réel de l entreprise. «C'était pour moi le souci d'acquérir des connaissances au delà de ma formation juridique pour pouvoir travailler de manière horizontale avec toute une diversité de personnes au sein de l'entreprise. J'ai regardé la façon dont le programme s'organisait, la méthode pédagogique, l'équipe professorale pluridisciplinaire. Je ne recherchais pas une formation théorique, donc pour moi la méthode des cas dit tout en elle-même. Vous avez une réalité en face de vous, vous voulez la résoudre, de manière très pragmatique, efficace, sur le terrain. C'était ce que je recherchais.» Le MBA Solvay pour sa part, ou Master in Business Administration, est une formation résolument tournée vers l expérience internationale de la vie à Bruxelles. «Il y a à Bruxelles beaucoup d organisations internationales. Quand je m asseyais en classe, j étais assise à côté de plusieurs executives de nombreuses industries différentes» se rappelle Vali Lalioti, coach indépendant qui a suivi le MBA Solvay en «J ai eu l occasion d échanger avec des gens extrêmement intelligents, totalement engagés et assidus qui ont rendu la discussion encore plus riche. Ce n était pas juste apprendre des professeurs, c était aussi apprendre de toutes ces personnes qui sont venues vivre à Bruxelles parce qu elles travaillent pour des sociétés internationales.» À côté de ces deux formations de longue haleine réservées à des managers qui ont déjà quelques années de pratique professionnelle, il fallait penser aux nombreux talents qui sont promues et doivent, du jour au lendemain, faire face à des responsabilités managériales. L Accelerated Management Programme (AMP), en 16 jours à peine, relève ce défi. «J ai beaucoup hésité entre une formation plus longue en gestion et une formation accélérée» confie Cédric Stappaerts, Deputy Commissioning Manager à GDF Suez Electrabel. «Mon choix pour la formation accélérée est une question de timing. Je suis sur le point d avoir une promotion et je voulais accompagner cette étape de ma carrière par une formation solide et tangible. C est pour ça que le programme de Solvay, avec une vraie évaluation à la fin, m a semblé avoir plus de valeur que d autres programmes sur le marché.» «Plus que jamais, après 40 ans de formation managériale multidisciplinaire, l EMM reste LE lieu pour optimiser vos performances et faire évoluer vos aptitudes aux leadership et à la gestion, de manière transversale et concrète.» Karim Chouikri, co-directeur académique Executive Master in Management «Que signifie pour moi la SBS-EM? L autonomie d entreprendre et la volonté d exceller, tant en recherche qu en enseignement.» Carine Peeters, Professeur en International Business & Strategy à la Solvay Brussels School «Nous avons vraiment réussi à mettre sur pied quelque chose de cohérent, une formation courte mais pas trop, au cours de laquelle nous allons suffisamment en profondeur pour faire en sorte que les participants soient confortables avec les essentiels du management.» Michel Verstraeten, Vice Doyen de la SBS-EM, Directeur académique Accelerated Management Programme

5 MARDI 4 SEPTEMBRE 2012 LES FINANCES ÉDITEUR RESPONSABLE 5 «Occuper ce poste me permet d être en contact direct avec les questions de politique économique, y compris avec les réactions des entreprises, et d établir le lien entre la théorie et la pratique.» Mathias Dewatripont, Professeur de Sciences Économiques à la Solvay Brussels School, Directeur de la Banque Nationale de Belgique Emy Elleboog De Solvay à la BNB Professeur à temps plein de Sciences Économiques et, depuis 2000, à la Solvay Brussels School of Economics and Management (SBS-EM), Mathias Dewatripont a été présenté par le gouvernement au poste de directeur de la Banque Nationale de Belgique le 18 mai 2011, après le départ de Guy Quaden et de Peter Praet. Fertilisation croisée Mathias Dewatripont a récupéré les dossiers de Peter Praet sur la stabilité financière et la politique prudentielle car, le 1er avril 2011, la BNB s est vue confier la supervision des banques et des compagnies d assurance. Peter Praet fut aussi enseignant à la SBS- EM. «Lorsque j étais étudiant, mon professeur de théorie monétaire n était autre que Roland Beauvois, qui présida lui aussi aux destinées de la Banque Nationale. Il semble qu il existe donc une véritable «connexion» entre nos programmes d'enseignement et la BNB. D ailleurs, une série d économistes et d ingénieurs de gestion travaillent ici.» Une fonction multitâches Cette relève constitue également un défi majeur pour Dewatripont dans la mesure où son département a en charge la politique prudentielle et la stabilité financière, deux chantiers énormes. «Pour ces domaines, nous sommes aussi impliqués au niveau européen et mondial. Par exemple, je représente notre pays au Comité de Bâle sur la supervision bancaire, qui fixe les règles prudentielles. La Belgique est présente autour de la table aux côtés des pays du G20. Lorsque je suis arrivé en mai 2011, la philosophie générale de Bâle III était déjà sur les rails, mais beaucoup restait encore à faire, tant au niveau de la définition des fonds propres, de la réduction de la procyclicité ou des règles en matière de liquidité. Je siège également au Committee on the Global Financial System, qui est lié à la Banque des Règlements Internationaux (BRI), la plus ancienne instance financière internationale, basée à Bâle. Beaucoup de décisions se prennent désormais en dehors de nos frontières et, en particulier, au niveau européen. Je siège aussi à l Autorité bancaire européenne (EBA), chargée notamment des stress tests qui ont débouché sur les plans de recapitalisation de certaines banques.» Les plans de recapitalisation (dont l échéance a été fixée à fin juin 2012) se basent sur un ratio qui pondère les actifs détenus en fonction des risques assorti d un buffer (calculé fin septembre 2011) lié aux décotes souveraines. «Si Dexia est désormais «hors course», KBC a surmonté cet écueil. Les plans de recapitalisation se poursuivent pour une série de banques européennes, mais ce n est pas toujours simple (comme l'indique le cas des banques espagnoles).» Par ailleurs, la BNB ne fixe plus les taux d intérêt puisque c est désormais la BCE qui définit les taux directeurs. Notre Gouverneur, Luc Coene, se rend ainsi régulièrement à Francfort où il siège au Governing Council de la BCE, en compagnie de Peter Praet, l un des six membres du directoire, qui est aussi Chief Economist de la BCE. À ce titre, il prépare le diagnostic sur la zone euro dont découle la conduite à suivre. Supervision du secteur bancaire À propos de l épineux dossier Dexia, Dewatripont indique: «Comme je l ai dit, le gouvernement nous a délégué la supervision du secteur bancaire en avril Dès cette date, la BNB a œuvré dans le sens d une réduction des risques de liquidité. Le groupe assainissait sa situation depuis 2008, mais malheureusement pas assez vite face à la crise des dettes souveraines qui s'est intensifiée à l été Notre institution a ensuite joué un rôle dans la décision prise par le gouvernement belge de mettre 4 milliards sur la table pour le rachat et ainsi mettre Belfius «à l abri». Une de nos forces est venue du fait que notre gouverneur actuel, Luc Coene, avait été très impliqué dans la gestion de la crise de En tant que banquiers centraux/superviseurs, nous pouvons aider les institutions en manque de liquidités, mais in fine nous ne détenons pas les cordons de la bourse. C est aux États qu il revient d accorder les éventuelles recapitalisations ou garanties (au travers de négociations tripartites entre la Belgique, la France et le Luxembourg dans le cas du dossier Dexia). Retombées pour les étudiants «Pour la SBS-EM, occuper ce type de poste me permet d être en contact direct avec les questions de politique économique, y compris avec les réactions des entreprises (du secteur bancaire et des assurances en l occurrence) par rapport à l évolution du cadre réglementaire. En un mot, d établir, après 25 ans de présence dans le monde académique, le lien entre la théorie et la pratique. C est passionnant d'avoir cette opportunité et de pouvoir expliquer tout cela aux étudiants de BAC2.» Vibrant plaidoyer pour l enseignement et la solidarité IIssu de la promotion 1972, Gilles Samyn a atteint la tête de la Compagnie Nationale de Portefeuille. Cet ingénieur est également un président très engagé de l'association Solvay Schools Alumni, ASBL regroupant les anciens étudiants de la Solvay Brussels School of Economics and Management de l ULB et de la Solvay Business School de la VUB. Un réseau de membres actifs dans plus de 60 pays. Leur implication a notamment contribué à l érection du nouveau bâtiment de l École et à l ouverture de la Chaire Experiences in management. D où vient l appellation Solvay Schools Alumni? La fusion des alumni de la VUB et de l ULB s imposait: si un ingénieur est catapulté à New York, peu importe qu il soit issu de la VUB ou de l ULB. Il vient du même moule: les écoles Solvay. Comme moi il y a 40 ans. Quel esprit anime votre association? À la sortie d une grande école, on a besoin des anciens. Dans mon cas, ils m ont beaucoup aidé. Je pense que les alumni doivent être parrainés jusqu à ans, puis c est à leur tour de faire bénéficier le réseau de leur expérience professionnelle. Quelle sont les lignes directrices de votre mandat? Depuis 2005, je développe les idées d un réseau fort et d un soutien inconditionnel aux écoles, synonyme de cercle vertueux. J en veux pour preuve notre Congrès 2012 qui se tiendra le 15 octobre. Plusieurs orateurs de renom débattront sur le thème de la flexibilité. Je fais souvent appel aux alumni dans l espoir que l événement remporte autant de succès que la précédente édition, avec le même esprit des Congrès initiés par Ernest Solvay dès 1911 pour rester au sommet de la connaissance. Au travers d un système de donations, nous comptons dégager euros pour financer les activités de l école et notre nouvel «endowment». Autre exemple: les cours dispensés par des lauréats de prix Nobel, ce qui représente une chance inoubliable pour les bacheliers. J ai moi-même bénéficié d expériences analogues en mon temps et j adore l idée de rendre la pareille aux jeunes d aujourd hui. Je donne encore cours à l université et reçois toujours des étudiants qui sollicitent un emploi. Le cercle vertueux initié par les actions de Solvay Schools Alumni et alimenté par la qualité de l enseignement de nos écoles rendra possible le renforcement international et là encore c est tout le réseau qui en bénéficiera et les écoles aussi. Dans le même souci de cercle vertueux et de renfort mutuel, les doyens, vicedoyens et étudiants des deux écoles se réunissent avec Solvay School Alumni tous les trois mois pour étudier et mettre en œuvre toutes les coopérations utiles. Seriez-vous en train de tendre une perche à nos gouvernements? Les gouvernements et les États européens doivent soutenir l enseignement. À cet égard, les grands emprunts lancés par la France pour soutenir les universités vont dans la bonne direction. En Belgique aussi, l enseignement est de très grande qualité : notre système universitaire compte parmi les plus démocratiques au monde, et le rapport qualité/coût est extrêmement enviable. Il est évident que, la crise aidant, nous ne disposerons plus des mêmes moyens. La qualité ne dépend pas uniquement des moyens qu on y met, mais il faut consacrer les moyens nécessaires à soutenir une concurrence qui devient internationale, voire mondiale. Vous insistez beaucoup sur l activité de veille et de formation permanente. De même que l allongement de la vie professionnelle est inéluctable, la flexibilité est un acquis indispensable. Le rôle de l École et des Alumni est d alimenter ce processus, de faire office de déclencheurs sur les nouveaux sujets de société, de s y ouvrir et de les approfondir dans le cadre de l offre de formation permanente. Nous le faisons au travers de nos conférences et, les écoles, au niveau des programmes d Executive Education. C est peu de dire que l ULB et la VUB possèdent un véritable joyau dans ces Solvay Brussels & Business Schools. Un atout crucial pour le rayonnement et l image économique de la Belgique. Malgré les arbitrages inter-facultés (polytech, médecine ), rendus nécessaires par l étroitesse budgétaire, il est urgent et fondamental d investir dans nos écoles. «Le cercle vertueux initié par les actions de Solvay Schools Alumni et alimenté par la qualité de l enseignement de nos écoles rendra possible le renforcement international.» Gilles Samyn, Président de la Solvay Schools Alumni Thierry Dubois

6 6 MARDI 4 SEPTEMBRE 2012 RECHERCHE ET INNOVATION icite, essor d un centre de recherche multidisciplinaire sur l innovation Microfinance et éthique Dix mille kilomètres et 20 degrés nous séparent de Marek Hudon, qui nous a accordé un entretien de Hanoï. Après le Kenya, ce professeur, qui effectue ses recherches en microfinance, a mis le cap sur le Vietnam pour poursuivre ses recherches dans le cadre du CERMi, le centre commun à Solvay (ULB) et Warocqué (UMONS). Cet institut, qu il co-dirige avec Ariane Szafarz et Marc Labie, compte une dizaine de doctorants et une trentaine de chercheurs associés. Qu est-ce qui vous a amené au Vietnam? Passionné de finance sociale dans les pays du Sud, je suis en mission scientifique au Vietnam depuis un an, où j étudie le «Le processus de changement est plus avancé au Kenya, qui compte davantage d institutions de microfinance transformées, qu au Vietnam.» Marek Hudon, Professeur à la Solvay Brussels School processus de transformation des institutions chargées des projets de microfinance. Mes travaux s inscrivent dans le cadre d une étude comparative entre le Kenya et le Vietnam. Deux pays que tout semble opposer? Différents mais complémentaires, en effet. Car on assiste dans certaines institutions à un processus de changement institutionnel et au basculement d une logique «non profit» à une logique «for profit» souvent liée à la commercialisation du secteur. Ce qui surprend, c est que le processus est plus avancé au Kenya - sans doute pour des raisons socio-politiques -, qui compte davantage d institutions de microfinance. L une d entre elles s est même transformée en banque commerciale à part entière. Cette commercialisation soulève certains problèmes éthiques Évidemment. Notamment pour ce qui est des conditions qui sont appliquées en termes de prix et de taux d intérêt «justes». Des aspects qui relèvent de la justice sociale. La distribution de la valeur ajoutée générée est également au centre de mes recherches. Comment procédez-vous dans vos recherches? En fait, ma méthodologie repose sur une triple approche. Quantitative d abord, principalement au travers d une banque de données des institutions de microfinance au niveau mondial. Pour le second volet, qualitatif, je conduis entre 50 et 60 entrevues de gestionnaires, clients, et autres acteurs impliqués dans le processus. Enfin vient la partie théorique, qui consiste notamment à l analyse des questions éthiques telles que «Qu est-ce qu un taux d intérêt juste quand on prête aux pauvres?». Professeur d économie industrielle à la Solvay Brussels School, Michele Cincera partage son temps entre l enseignement et ses activités de recherche. Soucieux de cultiver la dimension internationale de la faculté, il s implique dans la création d un nouveau centre de recherche multidisciplinaire l icite (International Centre for Innovation, Technology and Education Studies), dont il assurerait la direction, et dont le Professeur André Sapir est le Président. Quels sont les objectifs de ce nouveau centre? L icite se base sur la conversion du Centre d Économie de la Connaissance (CEC) en un centre de recherche multidisciplinaire visant à mieux comprendre les processus de création et de diffusion des nouvelles connaissances. La particularité de cette «réactivation» vise à rassembler des professeurs et experts de diverses disciplines (économie, gestion, stratégie, histoire ) se concentrant sur un thème central qui est l innovation. Ce nouveau centre de recherche regroupe quinze professeurs à temps plein qui se livrent à des analyses théoriques et empiriques dans des domaines aussi variés que les politiques d éducation, les performances et le ranking des universités et des centres de recherche, les droits de propriété intellectuelle, l impact économique et stratégique des technologies de l information. Par exemple en matière de rankings des universités en tant que mesure de la qualité de l enseignement supérieur, Catherine Dehon insiste sur la prudence nécessaire dont il faut se munir pour employer ces rankings. Selon elle, il ne faut pas craindre les rankings, mais bien ceux qui les utilisent! 1 Quant à Manuel Hensmans, il tente de mieux comprendre pourquoi certaines entreprises parviennent à implémenter leurs innovations stratégiques avec succès. Trois facteurs se dégagent de cette recherche: l habilité à développer des coalitions alternatives en interne, une tradition de remise en question continuelle du statut-quo, l exploitation d «accidents heureux» qui permettent de mettre effectivement en place les changements stratégiques nécessaires. 2 Le développement de l Internet commercial dans les années 90 a longtemps été vu comme un stimulant de l innovation par sa capacité à offrir l accès à des connaissances et ressources distantes. Les travaux récents de Nicolas van Zeebroeck ont mis en évidence qu Internet a davantage eu pour effet de réduire les coûts de coordination et de communication, rendant ainsi plus praticables et avantageuses les collaborations à distance. De ce fait, l'adoption d'internet par les grandes entreprises a entraîné une importante réorganisation des activités de recherche en faveur de collaborations à distance entre chercheurs de différentes unités. 3 1 Dehon, Catherine, Dirk Jacobs, Ranking Universities, Université de Bruxelles Eds, mars Johnson, Gerry, George S. Yip, Manuel Hensmans, Achieving Successful Strategic Transformation, MIT Sloan Management review, mars Sur le même sujet, Manuel Hensmans et ses co-auteurs ont également écrit un livre à paraître fin de l année chez Palgrave-Macmillan. 3 Forman, Chris, Nicolas van Zeebroeck, From Wires to Partners: How the Internet Has Fostered R&D Collaborations Within Firms, Management Science, avril ECARES, trois domaines d étude, trois défis Patrick Legros et Davy Paindaveine sont professeurs ordinaires à la Solvay Brussels School of Economics and Management - et co-directeurs d'ecares (European Center for Advanced Research in Economics and Statistics). Ce centre de recherche fondamentale rassemble 26 professeurs, une dizaine de post-doctorants et plus de soixante doctorants qui déploient leurs efforts dans les domaines de l économie, de l économétrie et de la statistique. Si la recherche menée à ECARES est essentiellement fondamentale, elle reste motivée par les applications dans les mondes de l'économie, de la finance et des entreprises, comme le montrent les quelques exemples de thèmes de recherche suivants. Pour ce qui est du volet économie, de nombreux travaux se penchent sur les aspects organisationnels, les relations entre marchés et entreprises. «Nous étudions, par exemple, dans quelle mesure les caractéristiques des industries influencent les décisions d intégration verticale. Par rapport à la crise financière, nos chercheurs se penchent sur le rôle de la règlementation et de la gouvernance d entreprise. D autres travaux portent sur l économie internationale, par exemple sur les effets des traités internationaux de libre-échange, en particulier pour les décisions d outsourcing.» Quant au second pilier, l économétrie, il s attache, par exemple, à développer des méthodes permettant de «prédire le présent» ou d analyser les effets de différentes réglementations bancaires ou financières. «Nos fellows se penchent sur les montagnes de données macroéconomiques disponibles pour augmenter la valeur prédictive liée à l évolution du PIB (produit intérieur brut) ou des marchés financiers. Ils ont notamment développé Shutterstock une méthode utilisée par de nombreuses banques centrales.» Enfin, la partie statistique de la mission, qui entretient des synergies importante avec le volet économétrique, s attelle notamment à «Nous nous penchons sur les montagnes de données macroéconomiques disponibles pour augmenter la valeur prédictive liée à l évolution du PIB ou des marchés financiers.» Patrick Legros, Professeur ordinaire à la Solvay Brussels School la prédiction des séries temporelles, laquelle peut être utile dans le contexte de la gestion des stocks. D'autres études concernent l'optimisation des portefeuilles boursiers (optimisation du rendement et contrôle du risque) sous des contraintes liées aux coûts de transaction. «Le fil conducteur consiste à contrôler l aspect temporel d'un grand nombre d'actifs en maîtrisant au mieux leur interdépendance», ont précisé les professeurs Legros et Paindaveine.

7 MARDI 4 SEPTEMBRE 2012 RECHERCHE ET INNOVATION ÉDITEUR RESPONSABLE 7 Risque systémique et Eurobonds Professeur de Finance Quantitative à l ULB (niveaux master et doctorat), David Veredas est actuellement à Madrid pour une mission de recherche à la Banque Nationale d Espagne. Qu est-ce qui vous a amené à mettre le cap sur l Espagne? L Europe traverse une phase de turbulences. Être sur place, dans les locaux de la Banque Nationale d Espagne, me permet de prendre le pouls des développements, du risque systémique et des Eurobonds en particulier. Deux sujets actuellement au cœur de l actualité financière. Ils sont effectivement directement liés aux tendances actuelles, dominées par la question de la dette publique et de la réglementation financière. Deux problématiques qui tenaillent l Europe, en proie à une crise qui a des origines tant publiques que financières. Notre continent est entré dans une spirale diabolique puisque les institutions financières privées doivent être sauvées par les gouvernements et que les États sont contraints de financer ces interventions en émettant de la dette publique. En raison de l austérité budgétaire, ils se voient contraints d alourdir l impôt et de sabrer dans les dépenses publiques, ce qui se traduit par une économie languissante. Brendon Howard/Shutterstock.com Tout le défi consiste donc à éviter une autre crise de ce type à l avenir. Vos travaux permettent-ils de dégager certaines pistes? Sur le plan financier, une réglementation commune plus contraignante s impose. Parmi ces mesures, je citerais une refonte des marchés par rapport aux produits dérivés complexes qui se négocient actuellement de gré à gré (OTC), davantage de transparence par rapport au réseau de paiement et de prêts entre les institutions financières (notamment les banques commerciales, les compagnies d assurances, le système bancaire parallèle, les fonds à effet de levier (hedge funds) et les sociétés d investissement et, enfin, un relèvement des fonds propres des institutions systémiques. Vous voulez dire les banques? Pas forcément les banques, non. N importe quelle institution financière recèle potentiellement un risque systémique. Par exemple, le géant américain de l assurance American International Group, en raison de ses activités de trading sur les produits d assurance non conventionnels, était «systémique» en Les travaux que nous menons actuellement avec mon équipe démontrent qu effectivement, les compagnies d assurance deviennent de plus en plus systémiques, parfois plus que les grandes banques internationales. Quid des euro-obligations, tantôt louées tantôt décriées? Pour ce qui est du volet lié aux finances publiques européennes, le débat fait effectivement rage au sujet des Eurobonds. Ses partisans soutiennent qu elles bénéficieront d une crédibilité irréprochable et d une résistance accrue aux ondes de choc, et qu elles auront un effet bénéfique sur la liquidité, pour ne citer que quelquesunes de leurs vertus. C est certainement vrai, mais uniquement sous certaines conditions : budgets publics en équilibre, stabilité financière générale, surveillance fiscale renforcée et coordination des politiques sur le plan pan-européen. Autant de conditions qui ne sont pas remplies au jour d aujourd hui. Vous n êtes pas le seul à l affirmer, les marchés semblent abonder dans votre sens. Les opérateurs sont loin de se comporter de manière irrationnelle sur ce dossier, «Si l on en croit la prime de risque élevée associée aux emprunts des États périphériques, les Eurobonds sont loin d être stables.» David Veredas, Professeur de Finance Quantitative à l ULB Shutterstock c est certain. Si l on en croit la prime de risque élevée associée aux emprunts des États périphériques, la situation actuelle est loin d être stable. Les recherches que je mène avec mon équipe montrent que les risques associés aux événements extrêmes sont en hausse constante depuis trois ans pour ce qui est des rendements des titres souverains des pays de la zone euro. En d autres termes, si les Eurobonds devaient entrer en circulation aujourd hui, elles comporteraient une part substantielle de risque associé aux événements extrêmes susceptibles de mettre en danger les finances publiques de tous les pays de la zone euro. L excellente réputation internationale du Centre Emile Bernheim Financé par la Fondation Bernheim, le centre du même nom (CEB) est la structure qui accueille les chercheurs en Sciences de Gestion de l ULB. Composé de professeurs, doctorants, chercheurs et assistants, le CEB a pour vocation d être pluridisciplinaire. De nombreuses équipes y travaillent dans divers domaines : ressources humaines, stratégie, économie internationale, marketing, finance, responsabilité sociale des entreprises, gestion de l environnement, comptabilité et contrôle, Pierre-Guillaume Méon, professeur à l ULB et à la Solvay Brussels School, en est le directeur. Il dévoile les deux grandes missions du centre. «La recherche fondamentale et appliquée en sciences de gestion reste notre activité principale. À côté de cela, nos chercheurs effectuent également des missions d expertise et de conseil en entreprise. Par exemple, un accord est en passe d être signé avec une entreprise active dans l agro-alimentaire. Grâce au soutien de cette entreprise, le professeur Patricia Garcia-Prieto et moi-même supervisons la création d une équipe spécialisée dans la psychologie sociale afin d étudier les comportements altruistes des consommateurs». Collaboration Le Centre Bernheim fonctionne de façon décentralisée avec de nombreux chercheurs qui mènent leurs travaux de leur côté, mais présentent leurs résultats dans des séminaires internes au centre, avant de participer à des colloques. Ces travaux sont valorisés ensuite par une publication internationale. «Nos équipes sont très actives et dynamiques. Il est difficile de citer un thème de recherche unique car nous couvrons beaucoup de domaines. Mais, la micro-finance, l offshoring et la finance historique sont, par exemple, des thèmes de recherche très actifs en ce moment», constate Pierre-Guillaume Méon. Quel est finalement, au jour le jour, le challenge d un tel centre de recherche en sciences de gestion? Pour son directeur, c est le défi d arriver à faire travailler ensemble des personnes issues de traditions disciplinaires différentes. De les placer dans les meilleures conditions pour que leur collaboration débouche sur de nouvelles connaissances susceptibles d éclairer et d intéresser au niveau international des chercheurs, des managers, et des professeurs. LE SAVIEZ-VOUS? Faire des études de management ou d économie et aspirer à de hautes fonctions n empêche pas d avoir le cœur sur la main. Dès 1985, ce sont des étudiants de Solvay qui créent le premier Resto du Cœur, cette entreprise de charité dont la mission est de nourrir et aider les personnes dans le besoin. Le concept sera ensuite repris, implanté en France et popularisé par un certain Coluche. A la Solvay Brussels School, on apprend avant tout à réussir, quelque soit le domaine professionnel abordé. La preuve avec deux humoristes belges qui montent et se font remarquer à Paris : Alex Vizorek et Walter.

8 How far will you go? Discover our portfolio of programmes on Quality education and research in economics and Bachelors & Masters MBA s Executive Education Doctoral programmes i

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Développement compétences Apprentissage Programmes «executive» Chaires d entreprise VAE Partenariats Stages International Intra-entreprise

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail :

Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail : Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail : collegelycee@st-sebastien.fr Site web : www.st-sebastien.fr L assurance

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

{Epitech}, depuis 15 ans

{Epitech}, depuis 15 ans {Epitech}, depuis 15 ans L école de l innovation et de l expertise informatique en action Le projet comme méthode d enseignement, l étudiant au cœur de l école Le cursus Epitech se base sur une utilisation

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2)

MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2) MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Management et administration des entreprises Présentation

Plus en détail

The right stage to success KING. Notre expertise pour vos projets STAGE. Recruitment & Consulting. Recruitment & Consulting

The right stage to success KING. Notre expertise pour vos projets STAGE. Recruitment & Consulting. Recruitment & Consulting The right stage to success Notre expertise pour vos projets KING STAGE KING STAGE à propos de king stage King Stage est une entreprise de recrutement et de conseil experte dans le placement et la gestion

Plus en détail

OBTENIR UN DOUBLE DIPLÔME À L EISTI

OBTENIR UN DOUBLE DIPLÔME À L EISTI école d ingénieurs Mathématiques - Informatique Cergy-Pau www.eisti.fr OBTENIR UN DOUBLE DIPLÔME À L EISTI Mathématiques - Nouvelles Technologies Systèmes d Information - Finance Innovation - Management

Plus en détail

Ma Licence à l ESTIM

Ma Licence à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Ma Licence à l ESTIM Livret des études Année universitaire 2010-2011

Plus en détail

Seul le discours prononcé fait foi

Seul le discours prononcé fait foi NOTES POUR UNE ALLOCUTION DU MAIRE DE MONTRÉAL MONSIEUR GÉRALD TREMBLAY RÉCEPTION EN L HONNEUR DES ANCIENS ÉLÈVES DE L INSEAD HÔTEL DE VILLE DE MONTRÉAL 2 OCTOBRE 2009 Seul le discours prononcé fait foi

Plus en détail

Présentation clients

Présentation clients Junior Consulting Au service de vos ambitions 1 30 ans d expérience au service de nos clients Créé il y a 30 ans, Junior Consulting est le cabinet de conseil des élèves de Sciences Po Paris :» Association

Plus en détail

Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme de Master français

Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme de Master français Master SF2M Sustainable Food Manufacturing Management Présentation aux ENTREPRISES Managers internationaux pour l agroalimentaire Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!]

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!] Développeur de talents École Universitaire de Management Cultivez votre différence! L I.A.E de www.iae-grenoble.fr Depuis plus de cinquante ans, l IAE de forme à la fois des managers «double compétence»

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

AFFAIRES INTERNATIONALES ET INGENIERIE ECONOMIQUE

AFFAIRES INTERNATIONALES ET INGENIERIE ECONOMIQUE MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION AFFAIRES INTERNATIONALES ET INGENIERIE ECONOMIQUE SPÉCIALITÉ AFFAIRES INTERNATIONALES PARCOURS MANAGEMENT INTERCULTUREL www.univ-littoral.fr Le parcours management interculturel

Plus en détail

Management Expertises Solutions

Management Expertises Solutions Management Expertises Solutions Rue Louis-Favre 34 2 0 0 2 N e u c h â t e l +41 32 729 35 00 +41 32 729 35 01 contact@mesgestion.ch www.mesgestion.ch Notre entreprise Fondée en 1990, est une société suisse

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Dirigeants d Association

Dirigeants d Association Dans un environnement complexe et en constante évolution, vous assumez de larges responsabilités en tant que... Dirigeants d Association Dirigeants d Associations, de Fondations, de Mutuelles Dans votre

Plus en détail

Responsable Commercial

Responsable Commercial Responsable Commercial TITRE RNCP Niveau II Embarquez avec nous, Challengez votre carrière. EXECUTIVE EDUCATION www.audencia.com Audencia Group en chiffres + 3 500 étudiants de 81 nationalités 19 000 de

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Microsoft Office Specialist

Microsoft Office Specialist Microsoft Office Specialist http://www.microsoft.com/france/formation/cert/office Contactez-nous par e-mail : infomos@microsoft.com 2005 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. Microsoft, le logo

Plus en détail

Securex : L humain avant tout

Securex : L humain avant tout Securex : L humain avant tout Qui sommes-nous? Spécialistes des ressources humaines, nous sommes à vos côtés pour vous conseiller et ce, quelles que soient les questions que vous vous posez en la matière.

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Management des compétences et des Ressources Humaines

Management des compétences et des Ressources Humaines Mastère Spécialisé Management des compétences et des Ressources Humaines www.audencia.com Chiffres-clés d Audencia Nantes 112 ans 2 476 étudiants 13 programmes 400 experts associés 13 228 diplômés 90 professeurs

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

IHEC CARTHAGE. de l ouverture sur l environnement

IHEC CARTHAGE. de l ouverture sur l environnement LICENCES IHEC Directeur Directrice des études Directrice des stages et de l ouverture sur l environnement Slim KHALBOUS slim.khalbous@gnet.tn Salma DAMAK salmadamak@yahoo.fr Jihen ZOUITEN jihenezouiten@yahoo.fr

Plus en détail

BADGE Responsable Commercial

BADGE Responsable Commercial BADGE Responsable Commercial www.audencia.com Audencia Group en chiffres 3 000 étudiants de 64 nationalités 17 000 diplômés issus des 17 programmes de formation 147 partenaires académiques dans 50 pays

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de l avenir. Ses besoins évoluent. Sa situation financière devient

Plus en détail

MASTER FINANCE PARCOURS GESTION DES INSTRUMENTS FINANCIERS

MASTER FINANCE PARCOURS GESTION DES INSTRUMENTS FINANCIERS MASTER FINANCE PARCOURS GESTION DES INSTRUMENTS FINANCIERS Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation Présentation Pour toutes demandes d'informations sur le Master 1 Finance, cliquer

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine DOSSIER DE PRESSE www.dauphine.fr 1 Présentation de l Université Paris-Dauphine L Université Paris-Dauphine est un grand établissement d enseignement supérieur exerçant des activités de formation (initiale

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 21 2. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La gestion des ressources humaines a pour objectif de mettre l institution en mesure de réaliser au mieux ses choix stratégiques dans un environnement en mutation.

Plus en détail

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours La présentation est un peu rapide si, vous qui me lisez,

Plus en détail

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique.

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique. Généralités Difficile de faire la différence entre des formations orientées vers la science politique et une autre vers les relations internationales dans l organisation de l enseignement supérieur français.

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Une insertion professionnelle réussie

APPRENTISSAGE. Une insertion professionnelle réussie APPRENTISSAGE Une insertion professionnelle réussie L APPRENTISSAGE À NEOMA BUSINESS SCHOOL Pascal Choquet Responsable Apprentissage NEOMA Business School «L apprentissage est reconnu comme le meilleur

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de son projet de se lancer en affaires. Ça vous stimule. Après tout,

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Qu'est-ce que l'innovation?

Qu'est-ce que l'innovation? Qu'est-ce que l'innovation? Résumé : L innovation est avant tout un état d esprit. C est un processus vivant qui amène la direction à chercher à tous les niveaux la manière d être la plus performante pour

Plus en détail

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris 3 En 2005, trois étudiants de l école lançaient sur le campus le premier Class Gift des Elèves, illustrant par leur action solidaire l entraide qui fait la force du réseau HEC. Jamais démenti depuis, cet

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul Université de Carthage Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Le mot du responsable Le master de recherche «Finance des Entreprises

Plus en détail

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique.

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique. Henri WATERVAL Responsable formation supervision Conseiller Service Expertise Direction Générale des Maisons de Justice Service Public Fédéral Justice Belgique La formation initiale des assistants de justice

Plus en détail

MASTER OF PUBLIC ADMINISTRATION

MASTER OF PUBLIC ADMINISTRATION MASTER OF PUBLIC ADMINISTRATION (Bac+4, +5, 300 ECTS) IEAM PARIS - Institut des Études d'administration et de Management de Paris & SCIENCES PO AIX - Institut d Etudes Politiques d Aix-en-Provence ou PKU

Plus en détail

Prépa CAP ESSEC Osez l ESSEC en admission sur titre

Prépa CAP ESSEC Osez l ESSEC en admission sur titre Prépa CAP ESSEC Osez l ESSEC en admission sur titre * You have the answer * Depuis sa création en 1907, l ESSEC cultive un modèle spécifique fondé sur une identité et des valeurs fortes : l innovation,

Plus en détail

DUT TECHNIQUES DE COMMERSIALISATION

DUT TECHNIQUES DE COMMERSIALISATION DUT TECHNIQUES DE COMMERSIALISATION RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : DUT Domaine : Droit, Economie, Gestion Nature de la formation : Mention Niveau d'étude visé : BAC +2 Composante : Institut universitaire

Plus en détail

Thèmes des rencontres

Thèmes des rencontres Thèmes des rencontres Note: L IDP pourrait apporter des modifications à ce programme en cours de saison. Mise à jour: 23 septembre 2014 La plupart des entreprises établies limitent la portée de leurs innovations

Plus en détail

M2 / MBA NOUS SOUTENIR PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION. La Taxe d Apprentissage

M2 / MBA NOUS SOUTENIR PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION. La Taxe d Apprentissage M2 / MBA PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION NOUS SOUTENIR La Taxe d Apprentissage ÉDITO Chers donateurs et partenaires, Chers amis, Les Professeurs Jérôme Duval Hamel et Antoine Gaudemet, Co-Directeurs

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat Ecole Supérieure de Commerce et de Marketing ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE Ecole reconnue par l Etat Choisissez l ISTEC L ISTEC en chiffres 930 étudiants 50 ans d expérience 3 000

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE 1 CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE MASTER 2 «A.C.M.P.» «AUDIT CONTRÔLE ET MANAGEMENT PUBLIC» DIRECTEUR : Dr Farouk HEMICI E MAIL : farouk.hemici@univ-paris1.fr Madame Ilona GOBJILA Gestionnaire

Plus en détail

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques Systémique Infanto-juvénile Psychanalytique Cognitivo-comportementale Université coordinatrice: Université partenaire:

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT EURO-MEDITERRANEEN : DEVELOPPEMENT DURABLE www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille : 110,

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

CHAMPAGNE-ARDENNE PARIS NORMANDIE

CHAMPAGNE-ARDENNE PARIS NORMANDIE CHAMPAGNE-ARDENNE PARIS NORMANDIE «Aujourd hui, ce n est pas le plus fort qui survit, c est le plus adaptable. Les turbulences sont devenues la règle, la proactivité et l innovation, des solutions. C est

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

BADGE Responsable Commercial

BADGE Responsable Commercial BADGE Responsable Commercial www.audencia.com Audencia Group en chiffres 3 000 étudiants de 64 nationalités 17 000 diplômés issus des 17 programmes de formation 147 partenaires académiques dans 50 pays

Plus en détail

Catalogue de formation 2012

Catalogue de formation 2012 Catalogue de formation 2012 www.h-conseil.com H comme Humain H Conseil est une société de conseil et de formation basée à Saint Nazaire et opérant partout, aussi bien en France qu à l étranger. La conviction

Plus en détail

Master en Développement des Techniques Neurocognitives dans les Entreprises: Neuromanagement 1

Master en Développement des Techniques Neurocognitives dans les Entreprises: Neuromanagement 1 CADRE BOLOGNE Le premier master Européen en Neurosciences appliquées Master en Développement des Techniques Neurocognitives dans les Entreprises: Neuromanagement 1 (Programme certifié et approuvé en 2012

Plus en détail

Moyen terme 2014-2018

Moyen terme 2014-2018 Moyen terme 2014-2018 ATTENTES DES UTILISATEURS POUR LA PERIODE 2014-2018 Selon les entretiens réalisés par le Cnis au 2 è semestre 2012 COMMISSION «SYSTEME FINANCIER ET FINANCEMENT DE L ECONOMIE» POUR

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar Message du Recteur Créée à l'issue d'un accord signé entre les Gouvernements de la République française et de la République d'arménie, l'université française en Arménie (UFAR) est devenue l'un des phares

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Orange Graduate Programme

Orange Graduate Programme Orange Graduate Programme mon métier change avec Orange Rejoignez-nous et développez rapidement votre potentiel grâce à notre programme d accompagnement et de développement sommaire choisir Orange... 5

Plus en détail

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Consulting DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Un véritable expert pour réussir votre développement international Développement International Consulting / SAS / Siège :70, rue LAURISTON, 75116 PARIS

Plus en détail

STRATEGIC SOLUTIONS 4 SELF SUCCESS SI VOUS POUVIEZ UTILISER PLEINEMENT LE POTENTIEL DE VOTRE ENTREPRISE, JUSQU OÙ IRIEZ-VOUS?

STRATEGIC SOLUTIONS 4 SELF SUCCESS SI VOUS POUVIEZ UTILISER PLEINEMENT LE POTENTIEL DE VOTRE ENTREPRISE, JUSQU OÙ IRIEZ-VOUS? STRATEGIC SOLUTIONS 4 SELF SUCCESS SI VOUS POUVIEZ UTILISER PLEINEMENT LE POTENTIEL DE VOTRE ENTREPRISE, JUSQU OÙ IRIEZ-VOUS? Vous savez OÙ, Nous savons COMMENT! Demandez à vos employés, cadres, managers

Plus en détail

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, COMMERCIALES ET DES SCIENCES DE GESTION Tizi Ouzou MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE Responsable de l'équipe de formation : Mme OUKACI Dahbia Etablissement : Intitulé

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

La R et D est un Investissement obligé et rentable : un docteur scientifique pour votre entreprise? Oui c est possible

La R et D est un Investissement obligé et rentable : un docteur scientifique pour votre entreprise? Oui c est possible Appel à candidature Dans le cercle vertueux de l innovation, vecteur de compétitivité et de pérennité de nos PME La R et D est un Investissement obligé et rentable : un docteur scientifique pour votre

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

Votre carrière chez Hilti. Entrée pour diplômés d études supérieures. Hilti. Performance. Fiabilité.

Votre carrière chez Hilti. Entrée pour diplômés d études supérieures. Hilti. Performance. Fiabilité. Votre carrière chez Hilti Entrée pour diplômés d études supérieures Hilti. Performance. Fiabilité. Outperform. Outlast. Votre carrière chez Hilti Bienvenue chez Hilti Les professionnels du bâtiment sont

Plus en détail

L Accompagnement Durable

L Accompagnement Durable L Accompagnement Durable Notre objectif: contribuer à la performance de l entreprise créatrice de valeur 1 Sept 2012 L Accompagnement Durable Notre Offre Le coaching systémique global d une organisation

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle Section : Bachelier en informatique & systèmes Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de

Plus en détail

Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires

Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires «L Avenir de l agriculture : l Agriculteur!» Le jeudi 10 novembre 2011 Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires Edith Luc, Ph.D. Consultante et auteure en leadership des personnes

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain des formations reconnues Depuis près de 60 ans, l IAE Toulouse, École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, allie expertise académique et dialogue

Plus en détail

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Mastère spécialisé Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Rouen, France Mastère spécialisé accrédité par la conférence des grandes écoles en partenariat avec l école de management

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

atouts actioncx formation entrepren innovants L Executive MBA LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier.

atouts actioncx formation entrepren innovants L Executive MBA LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier. utrement expertises formation innovants L Executive MBA entrepren AUX STANDARDS INTERNATIONAUX atouts actioncx LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier.com ment NOS VALEURS, NOTRE

Plus en détail