Semaine 05 du 31 janvier au 06 février 2011 N 159. Table des matières

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Semaine 05 du 31 janvier au 06 février 2011 N 159. Table des matières"

Transcription

1 Semaine 05 du 31 janvier au 06 février 2011 N 159 Table des matières Education : Chatel veut plus de matheux 2 Moussa Sakho Ministre de l Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle : «Notre sous-secteur ne doit plus être vu comme un recours pour ceux qui échouent à l école» 3 Assainissement des ecoles de formation : L Etat va mettre en place une commission en charge de l homologation des diplômes 4 Université Gaston Berger de Saint-Louis : Un Master II pour former des techniciens agricoles 5 L Afrique apporte une innovation à la chimie analytique 7 Une vingtaine d étudiants africains formés au management des affaires internationales 9 5 Nigerian universities listed among best 100 in Africa 10 Cameroun: Un bilinguisme «very difficult» 12 Seuls trois MBA français dans le top 100 du Financial Times 13 Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 1

2 Education : Chatel veut plus de matheux Luc Chatel a dévoilé dimanche les grandes lignes de son «plan sciences», destiné à redresser le niveau en sciences de nos petites têtes blondes. Il préconise en particulier le retour du bon vieux calcul mental. Luc Chatel, le ministre de l'education nationale, veut redonner aux élèves le goût des sciences SIPA Les écoliers français pataugent en sciences et en mathématiques. Le classement Pisa de l'ocde publié il y a deux mois atteste d'un niveau de plus en plus faible chez les élèves français : 27e sur 65 pays développés en culture scientifique et 22e pour les mathématiques. Pour y remédier, le ministre de l'education nationale Luc Chatel a conçu un «plan sciences» qui sera présenté lundi en détail, à destination des élèves de primaire et de collège. Comme il l'a expliqué au Journal du Dimanche, le ministre prévoit de généraliser dès la rentrée prochaine des modules de sciences pour les professeurs stagiaires outre les mesures envisagées pour les écoliers présentées ci-dessous : 15 minutes de calcul mental par jour. C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs calculs. Luc Chatel souhaite s'attaquer à «l'innumérisme», soit l'incapacité à réaliser les calculs de la vie courante. La proposition du ministre fleure bon les pupitres et buvards d'antan : «Je préconise quinze à vingt minutes de calcul mental par jour». Logiquement, la récitation des tables de multiplication fera son grand retour. Echecs et maths. Pour en finir avec l'échec scolaire, Luc Chatel veut systématiser les échecs, le jeu s'entend. «Cette pratique développe le raisonnement logique et peut aider par ce biais ludique les élèves qui éprouvent des difficultés scolaires». Un accord a d'ail- Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 2

3 leurs été signé avec la Fédération françaises d'échecs pour renforcer la présence des échiquiers en classe, a précisé le ministre. Plus d'ateliers pratiques. Cette mesure concernerait le collège. Il s'agira de développer encore les ateliers concrets sur le modèle de «La Main à la pâte», une opération nationale en vigueur depuis 15 ans fondée sur l'approche expérimentale, la manipulation et les projets pratiques. Cette batterie de mesures ne semble pas toutefois susciter l'enthousiasme de Jean- Jacques Hazan, président de la Fédération des conseils de parents d'élèves. Selon lui, Luc Chatel met la charrue avant les beufs : «Tout ça est très bien mais ça n'a pas de sens quand nos enseignants ne sont plus formés à la pédagogie et à la psychologie de l'enfant». Et le président d'association de prôner plus de moyens alloués à l'éducation. «En France, nous avons un enseignant pour 20 élèves. Dans les pays où l'éducation est distinguée, c'est un enseignant pour 11 élèves. Il n'y a pas de secret!». Par Ghislain Fornier de Violet Moussa Sakho Ministre de l Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle : «Notre sous-secteur ne doit plus être vu comme un recours pour ceux qui échouent à l école» Le ministre de l Enseignement technique et de la Formation professionnelle a profité de la rencontre organisée par son département pour partager avec la presse les réformes initiées par l Etat dans son domaine, pour plaider contre la mauvaise perception qu ont les populations de cette offre éducative. «Notre sous-secteur ne doit plus être vu comme un dernier recours pour ceux qui échouent à l école», a indiqué Moussa Sakho. Pour ce dernier, «l offre d enseignement technique et de formation professionnelle se positionne désormais comme une option s offrant aux cibles de l école sénégalaise en général». Conscient que le secteur de la formation professionnelle et technique a souffert pendant longtemps d un profond problème de visibilité, à cause des stéréotypes socioculturels entretenus par les populations, le ministre Moussa Sakho a appelé la presse sénégalaise à jouer pleinement sa partition dans cette dynamique de réforme du secteur. Au-delà de la problématique de l assainissement, estime-t-il, la perception des ménages par rapport à l offre de formation professionnelle et technique peut être changée positivement, au point d être un avantage promotionnel. Parce que, pour M. Moussa Sakho, le changement de Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 3

4 paradigmes commandé par les exigences du marché du travail fait que les enjeux du moment ont connu une mutation. Aujourd hui, dit-il, le sous-secteur de la formation professionnelle et technique est un levier important de lutte contre la pauvreté, mais aussi un des piliers du développement du pays. Pour avoir cette nouvelle apparence devant les populations, d importants moyens sont en train d être injectés ans la communication du département de l Enseignement technique et de la Formation professionnelle avec l appui de la Coopération luxembourgeoise. Et la stratégie qui sera déroulée à l échelle nationale vise essentiellement la vulgarisation des avantages de la réforme actuellement en phase opérationnelle. A. A. SECK source Le Populaire Assainissement des ecoles de formation : L Etat va mettre en place une commission en charge de l homologation des diplômes Le désordre indescriptible constaté dans le secteur de la formation professionnelle avec la prolifération des écoles préoccupent les autorités gouvernementales. Au niveau du Département de l enseignement technique et de la formation professionnelle, la réforme du sous-secteur en cours d exécution prévoit désormais l homologation des diplômes. Les autorités du Ministère de l Enseignement technique et de la Formation professionnelle veulent mettre un terme à l indescriptible désordre qui prévaut dans la pléthore d écoles ouvertes à Dakar et dans le reste du pays. L objectif visé, selon le Dr Saliou Diouf de la Direction de la Formation professionnelle et technique qui a présenté devant la presse les grandes lignes de la réforme du secteur, samedi, «c est d aboutir à la qualité tout en évitant les dérives». Selon le Dr Diouf, «une meilleure gestion des titres et des diplômes en circulation sera opérée dans le cadre des nouvelles orientations de la politique étatique en matière de formation professionnelle et technique». Une large concertation sera ouverte dans l optique d un assainissement efficace et de la réforme à travers plusieurs espaces d échange. Ce sera le cas, dit le Dr Diouf, du Cadre national de Certification qui sera élaboré avec le Ministère de l Education chargé du Préscolaire, du Primaire du Moyen Secondaire Général et des Langues nationales ; y seront associés les autres Ministères Tech- Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 4

5 niques ayant des établissements de formation professionnelle et technique sous leur responsabilité. C est dans ce même sillage que s inscrit encore la mesure prise par la tutelle de commanditer des études d opportunité au moment d ouvrir des structures de formation. Mieux, l approche pédagogique a été complètement révisée. Le contenu des programmes enseignés provenant des professionnels de la filière ciblée, l approche par les compétences remplace celle basée sur le contenu. Dans une perspective d élargissement des possibilités de qualification, les autorités ont commencé la certification des compétences des ouvriers et autres acteurs du secteur de l artisanat en vue de permettre à ces derniers d avoir plus de facilité pour intégrer le marché de l emploi formel. Abdoul Aziz SECK source : Le Populaire Université Gaston Berger de Saint-Louis : Un Master II pour former des techniciens agricoles Le Master II en développement rural et coopération (Drc) a été ouvert à l Université Gaston Berger de Saint-Louis par le biais d une coopération espagnole. Ce Master qui a pour souci de redresser le secteur de l agriculture qui mobilise 80 % de l emploi au Sénégal pour un apport de 15 % d apport en Pib, formera cette année trente étudiants. (Correspondance) - La deuxième édition du Master II en développement rural et coopération (Drc) a été lancée à l Université Gaston Berger de Saint-Louis. Opérationnelle grâce au concours des partenaires espagnols, cette édition a suscité un engouement chez les étudiants et les professionnels, d où l augmentation du nombre d apprenants. De vingttrois étudiants formés à l issue du premier Master II en Drc lancé l année dernière, dans les domaines aussi variés que l agriculture, l élevage, la gestion des exploitations agricoles et la préservation de l environnement, le nombre est passé à trente cette année. En fait, 70 % des cours de ce master sont dispensés par des enseignants de l Université de Barcelone, de l Ecole supérieure d agriculture de Barcelone et de l Université polytechnique de Catalogne. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 5

6 Le dessein de ce Master est d alimenter une réflexion théorique et méthodologique prenant en considération les apports des enseignants et des spécialistes concernés par la problématique du développement agricole et rural. Il donnera aux apprenants les moyens d acquérir des connaissances nouvelles et des compétences utiles à l action. Plus précisément, il va constituer un espace de connaissances et de savoir-faire agronomique indispensable au monde rural et à la coopération au développement. Ce Master forme des techniciens agricoles dans le domaine de la production animale et végétale qui seront en mesure de gérer des exploitations agricoles dans une perspective de développement économique et social. La formation est dispensée en agriculture agro-écologique, économie du développement, coopération internationale et dans toutes les disciplines afférentes à l agriculture et à l élevage, explique Felwine Sarr, responsable du Master II développement rural et coopération. Saluant ce partenariat fondé sur le transfert de compétences en matière de formation en développement rural, la communauté universitaire de Saint-Louis reste, cependant, convaincue que l effet conjugué de ce master avec la ferme agricole et l Ufr S2ATA, qui dispense pour l heure des filières de niveau licence en exploitation agricole, permettront à l Ugb d apporter une réponse positive à la problématique de l agriculture sénégalaise. Laquelle problématique est, d après elle, liée à la difficulté de production, de maîtrise de l eau, de conservation, de transformation et d écoulement. Par ailleurs, adjoint directeur de l Ufr des Sciences économiques et Gestion, Felwine Sarr soutient que le principal écueil du domaine de l agriculture est le manque de formation, surtout quand on sait que l agriculture mobilise 80 % de l emploi au Sénégal pour ne contribuer qu à moins de 15 % du Pib. Il y avait une nécessité dans ce secteur de former des agents dotés des outils et des technologies récentes et innovantes pour accroitre les capacités de production et développer ce secteur. Ce Master s inscrit tout naturellement dans les compétences souhaitées dans cette région qui est une région agro-silvopastorale, ajoute-t-il. En outre, grâce à l Ong Mon-3 qui a joué un rôle considérable dans la mise sur pied du Master II en développement rural et coopération, la ferme agricole de l Ugb est passée de 4 à 25 ha de surface cultivable. Aïda Coumba DIOP Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 6

7 L Afrique apporte une innovation à la chimie analytique Il existe une catégorie de produits chimiques toxiques appelés BTEX (Benzene, Toluene, Ethylbenzene, Xylenes) qui ne sont pas détectables par les appareils traditionnels d analyse comme le spectromètre de masse, lorsque se produit un sinistre écologique. Cela amène les scientifiques à envoyer l échantillon dans un laboratoire pour déterminer s il y a lieu d évacuer le secteur. Cette disposition occasionne un délai de 24 heures pour donner ses résultats. Docteur Koffi Badjagbo, un Africain de la diaspora, Professeur de chimie analytique à l Université de Montréal au Canada, vient d inventer une méthode qui permet de détecter ces BTEX en un temps record, en cas de déversements accidentels de gaz toxiques dangereux dans l espace. Ce nouveau procédé d analyse directe en temps réel de polluants organiques est une véritable innovation. Selon les spécialistes du domaine de la sciences analytique, il va aider à se prémunir d inhalation de polluants mortels et, en cas de catastrophe, à sauver des vies humaines. C est à juste titre que l innovation est saluée à travers le monde de la science pour la marge de diligence qu il peut offrir aux décideurs politiques, leur permettant de minimiser les dégâts chez les hommes et les végétaux exposés à la contamination par ces gaz, jusqu à une période récente, difficiles à détecter en temps réel. Quelques données scientifiques Les BTEX produisent des effets nocifs sur la santé humaine et sur les végétaux. Leur analyse en temps réel, dans l air ambiant, est essentielle pour détecter rapidement si un danger est associé à leur émission. La méthode est basée sur la technique d échantillonnage direct de l air couplée avec la spectrométrie de masse en tandem, utilisant une source d ionisation chimique à pression atmosphérique (APCI-MS/MS). Une nouvelle méthode APCI-MS/MS a été également développée et validée pour l analyse directe de l octaméthylcyclotetrasiloxane (D4) et du décamethylcyclopentasiloxane (D5) dans l air et les biogaz. Le D4 et le D5 sont des siloxanes cycliques volatils largement utilisés comme Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 7

8 solvants dans les produits de consommation à la place des composés organiques volatils précurseurs d ozone troposphérique. L analyse de ces siloxanes dans un biogaz s avère essentielle pour déterminer si le biogaz nécessite une purification avant son utilisation pour la production d énergie. L enseignant africain de chimie anlytique et envoronnemental a occupé, courant 2010, la une de plusieurs revues scientifiques en Amérique du Nord ( Etats-Unis, Canada ). Dans ces publications, un accent particulier est mis sur la nécessité de se prémunir des conséquences parfois désastreuses des catastrophes écologiques, des pollutions urbaines et des contaminations chimiques diverses. Il a consigné ses travaux dans un livre de 248 pages intitulé : «Analyse Directe de Trace de Polluants Atmosphériques» publié chez Editions Universitaires Européennes. L air ambiant tue Docteur koffi Badjagbo explique comment les gaz émis par les pots d échappement des vieux véhicules et les égouts mal entretenus polluent et tuent, particulièrement dans les centres urbains africains. Le chercheur cite le cas spécifique de «Dékon» un quartier populaire de la capitale de son pays d origine, le Togo. Dans cette agglomération insalubre située en plein coeur de Lomé, et excessivement polluée à cause de la prolifération des taxis motos polluants, des immondices ménagères et de la surpopulation, il a été découvert que les habitants développent de fréquentes maladies cardio-vasculaires et certains types de cancers qui écourtent considérablement leur vie. Ce cas de pollution à l extrême, loin d être unique, est courant dans les capitales africaines où s entassent dans l atmosphère des gaz toxiques de toutes provenances, sans que les autorités compétentes prennent des mesures en vue d endiguer le mal. Devant cette situation de plus en plus préoccupante, le chimiste afro-canadien tire la sonnette d alarme. Il propose que la question de la pollution en Afrique subsaharienne soit inscrite par les gouvernants à l ordre des questions de santé publique : la qualité de l air que nous respirons, l environnement dans lequel nous vivons, dit le scientifique, sont des facteurs qui influencent l espérance de vie, laquelle varie entre 45 et 55 ans dans la plupart des pays africains, alors qu elle est de l ordre de 80 à 85 ans au Québec par exemple.l air contaminé tue dans nos villes, d où la nécessité pour les pouvoirs publics de le soumettre à des analyses ciblées régulières, par des méthodes performantes du genre de celle mise au point par Docteur Badjagbo, certifiee et déjà en usage dans les pays développés. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 8

9 Si utile, si loin! Jeté sur le chemin de l exil il y a une dizaine d années, Badjagbo est l un de ces innombrables cerveaux africains qui ont fui l incertitude, le désespoir et parfois la mort pour s installer à l étranger où il constituent des mines d or enrichissantes, à défaut de leurs pays d origine, pour ceux qui les ont adoptés. Il rapporte l existence entre 2007 et 2009 d un projet de coopération entre l université de Montréal et l université de Lomé, projet qui devrait permettre au Togo d engager un plan de lutte contre la détérioration rapide de son environnement. Cette initiative canadienne que Dr Badjagbo a fortement encouragée pour aider son pays d origine a été enterrée à Lomé par les autorités de l Education Nationale du Togo. La raison? Dr Badjagbo affirme, non sans indignation, que les autorités de Lomé ont été mécontentes de n avoir pas reçu de la délégation québécoise une réponse satisfaisante à une question de routine devenue la règle dans les administrations africaines : «qu est-ce que nous on va gagner dans tout ça?». Les habitudes de la Maison-Afrique ont la vie dure. Décidément! Kodjo Epou, Washington DC, USA source Afrik.com Une vingtaine d étudiants africains formés au management des affaires internationales Dakar, 1-er fév (APS) - Quelque 23 étudiants du département de gestion de l Ecole supérieure polytechnique (ESP) de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) ont reçu, mardi à Dakar, leur Master II en commerce, management et affaires internationales, a constaté l APS. Ces récipiendaires, de 6 nationalités africaines, ont reçu leur diplôme de fin de formation en présence des autorités de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) qui étaient représentées au premier rang par le vice-recteur Ndiaw Diouf, du directeur de l ESP, Mamadou Athie, et des partenaires français l Université de sciences et techniques de Lille 1. La délégation française était dirigée par le président de l Université de Lille, Philippe Rollet. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 9

10 Etant la 2ème promotion du Master II en commerce, management et affaires internationales, ces étudiants ont subi une formation en volet pratique et théorique sur le management et gestion internationale, le marketing international, sur les matières géopolitiques et sur la responsabilité sociale des entreprises en vue de mieux faire face au défi de la globalisation. Venu représenté le recteur de l UCAD lors de la cérémonie de remise de diplômes, le vicerecteur, Ndiaw Diouf, a remercié les partenaires français de Lille qui, a-t-il dit-il, sans leur apport, cette formation n aurait jamais lieu. Cette formation, a-t-il poursuivi, n est qu un jalon dans la coopération entre l Université Cheikh Anta Diop de Dakar et l Université de sciences et techniques de Lille. S adressant aux récipiendaires, le professeur Diouf, a invité ces derniers à être fiers mais aussi d être dignes de ce diplôme. Vous devez vous comporter dans le respect, l intégrité, montrer que vous êtes dignes de ce diplôme. Prenant la parole au nom des récipiendaires, Maguette Ndiaye a affirmé : Nous vous assurons que nous mettrons en pratique nos connaissances au service de nos pays respectifs, et de contribuer au développement de l Afrique de demain. Initiateur du Master II CMAI (commerce, management et affaires internationales) depuis 22 ans, en France, le président de l Université de Lille, Philippe Rollet a salué le dynamisme de cette coopération. Cette coopération est importante et fructueuse, a-t-il ajouté. Le bilan de la coopération entre les deux universités est très positif au vu de cette coopération, a-t-il estimé, souhaitant une longue vie à ce partenariat. AB/SAB 5 Nigerian universities listed among best 100 in Africa ONLY five Nigerian universities are in the league of the best 100 in Africa, according to the latest 4icu.org ranking. Following the University of Ilorin on the ranking table are, the University of Ibadan (No. 2 in Nigeria, No. 33 in Africa), the University of Lagos (No. 3 in Nigeria, No 34 in Africa), Obafemi Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 10

11 Awolowo University (No. 4 in Nigeria, No 35 in Africa) and the University of Benin (No. 5 in Nigeria, No. 60 in Africa). The University of Ilorin was earlier ranked Number One in Nigeria and No. 32 in Africa by the website in However, the university slipped to the fourth position in Nigeria and 51st in Africa in 2010 before it now attains, Number One position in Nigeria and still a distant No. 30 in Africa in the latest (2011) rankings of the 4icu.org released. Disclosing the information to the university s senate, the Vice Chancellor, Professor Is-haq Oloyede, noted that the university had to sustain its tempo because other universities were closing the gap between them and the University of Ilorin in world rankings. Professor Oloyede remarked that it was better not to be on top than to be there and crash just as he urged members of the university community to continue to do their best in their various beats because others would like to occupy the position their University occupied by the institution. While speaking on the inaugural paperless Senate meeting, in which all members brought their laptops and treated the agenda electronically, the Vice-Chancellor said that apart from the reduction of cost amounting to hundreds of thousands of naira expended on producing Senate papers, the digitisation of Senate activities is necessary to protect the environment. Professor Oloyede said it was natural that every good development comes with initial challenges. He added that with time, the university and its senate would overcome the teething challenges that were associated with the transition from the analogue mode to the digital mode in a short time. Speaking further, the former President of the Association of African Universities (AAU) noted that there was no escape from Information Technology (IT) in the present age. He expressed satisfaction that he received several calls and text messages from various stakeholders in the Nigerian society who congratulated him and the university on the excellent performance of the University of Ilorin graduates currently on the National Youth Service Corps, who are participating in the ongoing voter registration exercise. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 11

12 The VC said the reports reaching him and other members of Senate were that the products of the university excel on the field and have no challenge operating the Direct Data Capture machines used by the Independent National Electoral Commission (INEC). He remarked that when the University made it compulsory two years ago for all its final year students to have Computer Appreciation Certificate as a pre-requisite to graduation, no one anticipated that a body like INEC would deploy corps members or university products to voters registration exercise. He said the products of the University on the field are being commended because irrespective of discipline, they are all computer literate and they have an edge over their counterparts from other universities who did not receive such training. Source: Written by Yekini Jimoh Cameroun: Un bilinguisme «very difficult» Les travailleurs camerounais partagent en général leur lieu de service avec des collègues de l'autre langue, et l'adaptation est de rigueur. Elle semble désormais inévitable dans le curriculum vitae du chercheur d'emploi. La section «Langues parlées» intéresse les employeurs, et les séduit encore plus quand la suite dit : «Anglais et Français». Etre bilingue semble un atout majeur dans la quête d'un travail. D'où l'intérêt suscité par les centres de formation d'apprentissage de l'anglais, retrouvés dans la ville. Une multitude de centres, ouverts par des particuliers comme des professeurs de lycée ou de la faculté de langue moderne anglaise, font concurrence à des institutions telles que le British Council ou le Centre pilote. Les pancartes sont légions. «Apprenez l'anglais en 9 mois», promet l'une d'elle au quartier Mimboman. De quoi attirer les plus déterminés. A l'instar de Calvin Tsoungui, étudiant fraîchement diplômé. «Ces formations sont utiles pour moi parce que je parle à peine l'anglais. Dans une conversation avec un anglophone, je réussis à comprendre quelques bribes. En général, il parle en anglais et je réponds en français», explique l'étudiant. Au boulot, à l'école comme dans la vie quotidienne, parler les deux langues officielles est devenu indispensable pour faciliter la communication. Dans les administrations à Yaoundé, on n'en est pas encore à la perfection. Si le bilinguisme va à tâtons, chacun fait mal- Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 12

13 gré tout l'effort de s'exprimer dans la langue du collègue. A la cellule de communication du ministère de la Promotion de la femme et de la Famille (Minproff), le français et l'anglais font bon ménage. Alice Malobe, une des responsables francophones de la communication de ce ministère, travaille en parfaite harmonie avec Francisca Moto, sa collègue anglophone. «Quand elle a trop de dossiers, même s'ils sont en anglais, je l'aide à les traiter, et elle fait pareil quand les documents sont en français», explique Alice Malobe. Une telle complicité n'est pas monnaie courante dans tous les services. «Souvent, j'engage la conversation en anglais, et au final, je me retrouve en train de parler le français. C'est vraiment compliqué», déplore Madeleine Ebodo, employée dans une société de gardiennage. En général, la majorité l'emporte. «Plus il y a de collègues francophones, plus on parle en français, et c'est à l'anglophone de se conformer. Je suppose que c'est la même situation au Nord-Ouest et au Sud-Ouest. Non?», s'interroge Léopold Ngankeu, enseignant de mathématiques. Côté bilinguisme, il y a encore du boulot. Source: Cameroon Tribune Seuls trois MBA français dans le top 100 du Financial Times Le Financial Times vient de publier son classement annuel des 100 meilleurs MBA à temps plein au monde. Seules l'insead, HEC, EM Lyon Business School y figurent. Pour décrocher le meilleur MBA au monde, il faut passer par Londres. La London Business School se maintient en pôle position. Derrière, le classement est largement dominé par les écoles américaines avec pas moins de 53 établissements dans le top 100, dont la deuxième (University of Pennsylvania Wharton) et la troisième marche du podium (Harvard Business School). Seuls trois MBA français figurent dans ce palmarès. Mais ils grimpent dans le classement. L'Insead gagne une place de la 4ème à la 5ème, HEC progresse de la 22ème à la 18ème et l'em Lyon intègre le classement en 100ème position. A noter également, la percée de huit écoles asiatiques. Hong Kong UST Business School passe ainsi de la dixième à la sixième place, grâce notamment à l'envolée des salaires en Asie. La rémunération post-mba est en effet le principal critère d'évaluation de ce classement. Il faut dire qu'à euros minimum le diplôme, les étudiants espèrent un retour sur investissement rapide. Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 13

14 Les 10 meilleurs MBA à temps plein au monde 1. London Business School (Royaume-Uni) Salaire moyen post-mba : dollars (+132%*) 2. University of Pennsylvania (Etats-Unis) Salaire moyen post-mba : dollars (+123%) 3. Harvard Business School (Etats-Unis) Salaire moyen post-mba : dolalrs (+116%) 4. Insead (France/Singapore) Salaire moyen post-mba : dollars (+108%) 4. Stanford University (Etats-Unis) Salaire moyen post-mba : (+115%) 6. Hong Kong UST Business School (Chine) Salaire moyen post-mba : dollars (+142%) 7. Columbia Business School (Etats-Unis) Salaire moyen post-mba : dollars (+117%) 8. IE Business School (Espagne) Salaire moyen post-mba : dollars (+136%) 9. MIT Sloan School of Management (Etats-Unis) Salaire moyen post-mba : dollars (+121%) 10. IESE Business School (Espagne) Salaire moyen post-mba : dollars (+138%) *hausse par rapport au salaire moyen des étudiants avant le diplôme Capital.fr Performances Veille 2010 Performances MC - - Tous droits réservés 14

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL PRESENTATION ET JUSTIFICATION DE LA REFORME LMD POURQUOI LE CHOIX DU LMD? Pour son exemplarité dans la manière de traduire une vision en actes concrets Pour la nouvelle

Plus en détail

Préparation diplômante

Préparation diplômante Préparation diplômante La préparation diplômante de la faculté de Finance, Banque, Comptabilité (FFBC) de l université Lille 2 permet aux étudiants à la fois d acquérir une licence de gestion et de préparer

Plus en détail

Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA)

Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA) Université Cheikh Anta Diop de Dakar Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA) Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar 8 Décembre 2009, Dakar Rapport d Activité: année 2008-2009 Pr

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Études de bachelor en agronomie Agriculture internationale

Études de bachelor en agronomie Agriculture internationale Études de bachelor en agronomie Agriculture internationale Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires HAFL Des études porteuses d avenir Croissance urbaine, modification des habitudes

Plus en détail

Seul le discours prononcé fait foi

Seul le discours prononcé fait foi NOTES POUR UNE ALLOCUTION DU MAIRE DE MONTRÉAL MONSIEUR GÉRALD TREMBLAY RÉCEPTION EN L HONNEUR DES ANCIENS ÉLÈVES DE L INSEAD HÔTEL DE VILLE DE MONTRÉAL 2 OCTOBRE 2009 Seul le discours prononcé fait foi

Plus en détail

Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises N 5. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises N 5. www.conect.org.tn conect 2014 Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises By N 5 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel

Plus en détail

Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa

Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa Colloque Villes et Universités au service du développement local Lausanne, 20 octobre 2010 Association Internationale des Maires Francophones Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa Introduction

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET DE CONSTRUIRE DES QUESTIONNAIRES CONTEXTUELS 1. CONTEXTE

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS BESOINS ET FUTURS BESOINS EN MATIÈRE DE QUALIFICATION ET DE FORMATION EN SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL

LES DIFFÉRENTS BESOINS ET FUTURS BESOINS EN MATIÈRE DE QUALIFICATION ET DE FORMATION EN SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL LES DIFFÉRENTS BESOINS ET FUTURS BESOINS EN MATIÈRE DE QUALIFICATION ET DE FORMATION EN SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL Pr KOUASSI Yao Mathias UFR Sciences Médicales Université FHB-Abidjan Côte d Ivoire PLAN

Plus en détail

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo. Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.org I- PRESENTATION DU CRADAT A- Création - Siège Le Centre Régional

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Parmi les nombreuses expériences qui transforment

Parmi les nombreuses expériences qui transforment DES ÉTUDES À L ÉTRANGER Parmi les nombreuses expériences qui transforment votre curriculum vitae de petit franchouillard en celui de véritable citoyen du monde, le passage par un séjour d études est une

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR LE ROLE DE LA COMPTABILITE DANS LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE SEMINAIRE ORGANISE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

Appel de Candidature

Appel de Candidature Appel de Candidature Formation sur l assurance qualité interne dans l Afrique de l Ouest 2015-16 Le projet «Training on Internal Quality Assurance in West Africa (TrainIQAfrica)» est une formation pour

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Appel à manifestation d intérêt --------------------------- Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Plus en détail

E-learning L optimisation des performances des entreprises

E-learning L optimisation des performances des entreprises E-learning L optimisation des performances des entreprises 70 % des connaissances acquises sur le lieu de travail proviennent d un mode de formation informelle. Les formations en mode e-learning permettent

Plus en détail

LES REFERENTIELS DES METIERS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AU BENIN

LES REFERENTIELS DES METIERS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AU BENIN Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 LES REFERENTIELS

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

COMMUNICATION RAPPORT D ACTIVITES 2008

COMMUNICATION RAPPORT D ACTIVITES 2008 RAPPORT D ACTIVITES 2008 MISSION ZOOM SUR En rapport avec le Ministère de l Enseignement Supérieur et la RTS Présentation des nouveaux chantiers de l UCAD : o FASEG ; o Nouveau bâtiment de la FLSH ; o

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique)

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique) REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE MONASTIR PAQ-CG «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir»

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE 1. CONTEXTE Le bilan de l Éducation Pour Tous révèle que les pays d Afrique subsaharienne ont accompli

Plus en détail

BÂTIR ENSEMBLE UN PÔLE D EXCELLENCE SCIENTIFIQUE ET MANAGÉRIAL

BÂTIR ENSEMBLE UN PÔLE D EXCELLENCE SCIENTIFIQUE ET MANAGÉRIAL Partenariat entre l Université Paul Cézanne et l École Centrale de Marseille L École Centrale de Marseille et l IAE Aix Graduate School of Management, composante de l Université Paul Cézanne, signent une

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

Le rôle de la recherche dans les formations initiale et continue

Le rôle de la recherche dans les formations initiale et continue Le rôle de la recherche dans les formations initiale et continue Gérard Cliquet Professeur à l IGR-IAE, Université de Rennes 1 Directeur général du CREM UMR CNRS 6211 Colloque international: Innovations

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

Devenir un chef de projet efficace

Devenir un chef de projet efficace Formation Nodesway Devenir un chef de projet efficace 12 bonnes pratiques pour un management humain Vidéo disponible sur http://youtu.be/bd70a8a4ti4 Nodesway Alain Fernandez Pour toi, c est quoi un chef

Plus en détail

Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010

Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010 Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010 Dr. El Hadji Guèye / Arianne Wessal Journées béninoises de l évaluation 2-4 Juillet 2012 Cotonou, Bénin Plan 1. Introduction de CLEAR

Plus en détail

DEVENIR TRADER VIA LE PROGRAMME DU CIT USA. Californian institute of trading WWW.CIT.LA

DEVENIR TRADER VIA LE PROGRAMME DU CIT USA. Californian institute of trading WWW.CIT.LA DEVENIR TRADER VIA LE PROGRAMME DU CIT USA Californian institute of trading WWW.CIT.LA DEVENEZ UN TRADER D EXCEPTION Q U E S T - C E Q U E L E C I T? Le CIT, c'est l'opportunité de suivre une formation

Plus en détail

Programme Biotechnologie et Biosécurité

Programme Biotechnologie et Biosécurité Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CEDE AO Communauté Éco nomique des État s d Af rique de l Ou es t ECOW AS Economic Communit y of W est Af rican S ta t es

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

Évaluation de la formation professionnelle

Évaluation de la formation professionnelle LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ministère de l'éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse Dossier de presse Évaluation de la formation professionnelle Une mise en œuvre difficile,

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE»

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières Commission scolaire des Hautes-Rivières P P O L I T I Q U E SUJET : POLITIQUE LINGUISTIQUE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE CODE : AGP 06 DATE D APPROBATION : 9 mai 2011 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 11.05.09-06

Plus en détail

Banque Africaine de Développement

Banque Africaine de Développement The Next 50 Years: The Africa We Want Banque Africaine de Développement Programme Provisoire Côte d Ivoire, Abidjan, 25 29 mai 2015 Samedi 23 et dimanche 24 mai 2015, de 9 h à 17 h : Enregistrement des

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)-

Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)- Plan Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)- Bénin J. TOSSA Université d Abomey-Calavi Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques BP 613, Porto-Novo,

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

TOPS Consult, We help you grow. Positionnement sur de nouveaux marchés cas de l international? 2013 Confidentiel

TOPS Consult, We help you grow. Positionnement sur de nouveaux marchés cas de l international? 2013 Confidentiel TOPS Consult, We help you grow Positionnement sur de nouveaux marchés cas de l international? 2013 Confidentiel Sommaire Contexte & positionnement stratégique TOPS Consult : vous accompagner dans votre

Plus en détail

Base légale: Loi du 6 février 2009 concernant le personnel de l enseignement fondamental.

Base légale: Loi du 6 février 2009 concernant le personnel de l enseignement fondamental. Avant-projet de règlement grand-ducal fixant les conditions et modalités pour l obtention de l attestation habilitant à faire des remplacements dans l enseignement fondamental. Base légale: Loi du 6 février

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

Rapport Regional Draft Resume

Rapport Regional Draft Resume Enquête sur le renforcement des capacités dans le domaine des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique des pays membres de la CEDEAO Rapport Regional Draft Resume Septembre 2012 RESUME L espace

Plus en détail

L égalité des sexes, un atout économique

L égalité des sexes, un atout économique L égalité des sexes, un atout économique Un plan d action du Groupe de la Banque mondiale Banque mondiale l accès aux marchés foncier, du travail, des produits et des capitaux est indispensable pour accroître

Plus en détail

Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable.

Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable. !!!!!!!!!!!! Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable Première session Une formation certifiante des cadres et dirigeants sur

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques

Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques Henry Huiyao Wang Ph.D. Agrégé supérieur Harvard Kennedy School Directeur général du Center

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Ingénierie et management de projets en communication et industries graphiques de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée

Plus en détail

Quelles voies après une 2 nde Générale et Technologique?

Quelles voies après une 2 nde Générale et Technologique? Quelles voies après une 2 nde Générale et Technologique? Quelles voies après une 2 nde Générale et Technologique? Générales? Professionnelles? Technologiques? Quelle est la bonne voie ou la bonne série?...

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Livret pédagogique La gestion du temps scolaire au Sénégal

Livret pédagogique La gestion du temps scolaire au Sénégal Livret pédagogique La gestion du temps scolaire au Sénégal Un film de Fatou Niang et Tibiri Koura Juin 2014 Le temps scolaire, une préoccupation récente pour l amélioration de la qualité de l éducation

Plus en détail

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan NOM : APPIA PRENOM : KOUACHI Jean-Baptiste Nationalité: Ivoirienne FONCTION : Economiste, Conseiller Technique ADRESSE ACTUELLE : 01 BP 945 Abidjan 01 Email : appiajb@yahoo.fr MOBILE : 225 07-92- 78-95//02

Plus en détail

Quel profil et quelles compétences pour les leaders syndicaux d aujourd hui et de demain?

Quel profil et quelles compétences pour les leaders syndicaux d aujourd hui et de demain? Quel profil et quelles compétences pour les leaders syndicaux d aujourd hui et de demain? Marc Antonin Hennebert, Ph.D. Professeur agrégé HEC Montréal Chercheur CRIMT marc antonin.hennebert@hec.ca & Olivier

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 Objet : Recrutement d un chargé de mission chargé de la formation interne au sein de l Administration générale des Personnels de l Enseignement Réseaux : tous réseaux Niveaux

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ Arrêté du 21 décembre 2007 définissant les modalités de formation et de délivrance du certificat

Plus en détail

LES POLITIQUES D INTÉGRATION DES IMMIGRANTS AU QUÉBEC

LES POLITIQUES D INTÉGRATION DES IMMIGRANTS AU QUÉBEC LES POLITIQUES D INTÉGRATION DES IMMIGRANTS AU QUÉBEC NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE LA VICE-PRÉSIDENTE DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC MME MARYSE GAUDREAULT À L OCCASION DE LA 18 E ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement INTRODUCTION : Le constat Le principe d une école destinée à former tous les magistrats

Plus en détail

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE FAITS ET CHIFFRES 1 NOMBRE D HABITANTS : 9,2 millions (estimation World Gazetteer) 2 POURCENTAGE DE LA POPULATION VIVANT AVEC MOINS DE 1,25 $

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 LES ENTREPRISES DE dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 Contact presse CCI de Lyon Aurélie Husson 04 72 40 58 39 husson@lyon.cci.fr SOMMAIRE LES ENTREPRISES DE Intelligence économique : le constat Un levier

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du Sommet sur l'éducation

Mémoire présenté dans le cadre du Sommet sur l'éducation Mémoire présenté dans le cadre du Sommet sur l'éducation Sujet thématique: L'accessibilité et la participation aux études supérieures Par Caroline Dufour-L'Arrivée, agr. biol. M.Sc. caroline.d.larrivee@gmail.com

Plus en détail

La réforme du collège, c est:

La réforme du collège, c est: La réforme du collège, c est: Suppression des classes bilangues Sauf, dans les établissements accueillant des élèves qui ont étudié une autre langue que l anglais à l'école primaire. En gros, très peu

Plus en détail

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale 10 ème ANNIVERSAIRE Contexte et justification L économie ivoirienne est basée sur son agriculture. Le secteur agricole qui comprend les productions végétales, animales et les industries agroalimentaires,

Plus en détail

Première Université Anglophone en Tunisie (Depuis 2002) Cheminement Vers une Carrière à l International

Première Université Anglophone en Tunisie (Depuis 2002) Cheminement Vers une Carrière à l International SMU SOUTH MEDITERRANEAN UNIVERSITY Première Université Anglophone en Tunisie (Depuis 2002) BACHELOR EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES (BAA 2+2) Cheminement Vers une Carrière à l International Mot du Président

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS»

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» MASTER POLITICAL STUDIES AND INTERNATIONAL COOPERATION ETUDES POLITIQUES ET COOPERATION INTERNATIONALE entre : L Université des West

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

British Council LearnEnglish Online

British Council LearnEnglish Online British Council LearnEnglish Online Kiros Langston, English Programmes Manager, British Council Tunisia Nick Cherkas, English Programmes Manager, British Council Morocco British Council LearnEnglish Online

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

Besoins de formation professionnelle aux métiers de l électricité en Afrique de l Ouest

Besoins de formation professionnelle aux métiers de l électricité en Afrique de l Ouest Conférence «Accès à toutes les énergies en Afrique : Quelles es solutions o s? Besoins de formation professionnelle aux métiers de l électricité en Afrique de l Ouest René Massé Consultant GVEP International

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION 1 CONTEXTE Liens avec d autres initiatives du FIDA: - Projet de développement agricole de Matam (PRODAM), Sénégal - Agrinovia,

Plus en détail

CAMPUS SENGHOR du SENEGAL ENDA-MADESAHEL. Mbour, Sénégal. Master Santé Environnementale

CAMPUS SENGHOR du SENEGAL ENDA-MADESAHEL. Mbour, Sénégal. Master Santé Environnementale CAMPUS SENGHOR du SENEGAL ENDA-MADESAHEL Mbour, Sénégal Master Santé Environnementale Les problèmes environnementaux auxquels l Etat, les collectivités locales, les entreprises et la société civile doivent

Plus en détail

Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL

Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL Masters en Sciences politiques - 6 - Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL Programme(s) de Bachelier Mineure Prérequis Accès direct moyennant Mineure Mineure et Prérequis Bachelier

Plus en détail

La formation professionnelle et l orientation professionnelle et le placement

La formation professionnelle et l orientation professionnelle et le placement Investing in People Etude nationale La formation professionnelle et l orientation professionnelle et le placement Maroc This project is funded by The European Union A project implemented by sequa ggmbh

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des organisations

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

La Présidence luxembourgeoise

La Présidence luxembourgeoise La Présidence luxembourgeoise Outre la conférence du 2 mai 2005, la Direction de la Consommation a assuré la présidence du groupe Conseil Protection et Information du consommateur dont les dossiers ont

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1 UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION Mention MANAGEMENT DES AFFAIRES ET NEGOCIATIONS COMMERCIALES INTERNATIONALES 2 UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

Plus en détail

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET UNE INITIATIVE DE LA FILIÈRE PORCINE QUÉBÉCOISE UN CONTEXTE PROPICE À L INVESTISSEMENT L es perspectives économiques entourant l industrie

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

DISCOURS DE LA MINISTRE DE L EDUCATION ET DES RESSOURCES HUMAINES, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, L HON

DISCOURS DE LA MINISTRE DE L EDUCATION ET DES RESSOURCES HUMAINES, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, L HON DISCOURS DE LA MINISTRE DE L EDUCATION ET DES RESSOURCES HUMAINES, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, L HON.LEELA DEVI DOOKUN LUCHOOMUN REMISE DE PRIX-MGI WIKI PROJECT -BAI 28

Plus en détail

Responsable en Passation de Marchés Page 1

Responsable en Passation de Marchés Page 1 Le Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l Efficacité Gouvernementale (PRCIEG) Titre : Termes de référence pour le recrutement d un Responsable de Passation de Marchés (RPM) 1. Contexte

Plus en détail

Le bon stage au bon moment

Le bon stage au bon moment Apprendre à entreprendre et innover Le bon stage au bon moment Faire le choix d un stagiaire de l Institut Marc Perrot, c est faire le choix de l agilité, de l audace et de l engagement. www.institut-marc-perrot.fr

Plus en détail