Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM."

Transcription

1 NOTE EXPLICATIVE

2 Principe général Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. L état Français, au lieu d allouer une subvention aux entreprises locales a décidé pour plus de réactivité de confier le versement de celle-ci à des investisseurs privés en leur octroyant un avantage fiscal.

3 Principe fiscal Les investisseurs doivent apporter une somme équivalente à 38% du prix du matériel. En contrepartie l Etat leur octroie une réduction d impôt égale à 50 % du matériel financé. Exemple: Un investisseur ayant 50 K d impôt à verser en 2009 au titre des revenus perçus en Il décide en 2008 de participer au financement d un matériel d une valeur de 100 k. Il apporte en 2008 la somme de 40 K. Ayant droit au titre de son investissement à une réduction d impôt de 50% du prix du matériel, il verra sa facture fiscale 2009 sur les revenus de 2008 passer de 50 K à 0 Prix du matériel : 100 K Apport investisseur 2008 : 40 K Réduction d impôt 2009 : 50 K Gain d impôt : 10 K Il n est pas nécessaire qu un seul investisseur finance à lui seul le matériel. Plusieurs investisseurs peuvent s unir pour le financement et ainsi faire l apport nécessaire correspondant à la réduction d impôt souhaitée.

4 Exemple Prix du matériel : 100 K Montant à 100% de l apport : 40 K Impôt Investisseur 1: 15 K Un investisseur ayant en 2009, 15 K d impôts devra verser en 2008 la somme de pour voir son impôt égal à 0 en Réduction d impôt est égale à 15 K soit 30 K x 50 % Montant du matériel financé = 30 K soit 100 K x 30 % Montant de l apport: soit 30 % x 40 K.

5 Principe de fonctionnement L article 199 Undecies B du CGI permet aux contribuables de bénéficier d une réduction d impôts au regard des investissements qu ils réalisent dans les collectivités et départements d Outre-mer. Les opérations proposées par GESDOM consistent à offrir à des investisseurs la possibilité de participer à la réalisation d investissements dans les départements et collectivités d Outre-mer dans le cadre d un schéma sécurisé qui permet de limiter la participation financière des investisseurs aux seuls apports qu ils effectuent lors de l entrée dans l opération. Ce schéma consiste à acquérir par l intermédiaire de SNC des investissements destinés à être confiés en location à des entreprises dont l activité est éligible aux dispositions de l article 199 undecies B du CGI.

6 Exemples Prenons le cas de deux sociétés, une située métropole et l autre dans un DOM souhaitant, faire l acquisition de matériel pour une valeur de 100 K. La société métropolitaine contracte un crédit bail sur une durée de 5 ans et sera pleinement propriétaire du matériel au terme du crédit. Le coût d acquisition sera de : 100 K + 15 K de frais financiers = 115 K Dans le DOM la société louera le matériel à la SNC pendant cinq ans avec une promesse d achat du matériel au terme des cinq années pour une valeur de 1. En contre partie, elle percevra de la SNC l aide financière prévu par l article 119 undecies B. Le prix de la location sera alors égal au coût d acquisition du matériel sur cinq ans moins l aide financière soit : Coût du matériel : 100 K - 30 K (aide financière) = 70 K Montant de la location sur cinq ans : 70 K + 15 K de frais financiers = 85 K

7 Schéma du montage FOURNISSEURS Choix + commande des biens Vente des biens L exploitant commande directement le matériel au fournisseur. PRÊTS EXPLOITANT 1 EXPLOITANT 2 BANQUE ORGANISME DE FINANCEMENT EXPLOITANT EXPLOITANT 3 Remboursement du prêt Crédit vendeur Location sur 5 ans Engagement à la 1 ère demande des biens à 5 ans SNC Création SNC + Gérance Commission de montage Apports investisseurs Participations détenues Pendant 5 ans GERANT DE LA SNC INVESTISSEURS

8 FOURNISSEURS Choix + commande des biens Vente des biens PRÊTS EXPLOITANT 1 Pour en faire l acquisition, il va solliciter un crédit auprès d un organisme de financement (il peut également dans certains cas financer son acquisition par un crédit) EXPLOITANT 2 BANQUE ORGANISME DE FINANCEMENT EXPLOITANT EXPLOITANT 3 Remboursement du prêt Crédit vendeur Location sur 5 ans Engagement à la 1 ère demande des biens à 5 ans SNC Création SNC + Gérance Commission de montage Apports investisseurs Participations détenues Pendant 5 ans GERANT DE LA SNC INVESTISSEURS

9 FOURNISSEURS Choix + commande des biens Vente des biens Ayant acquis le matériel, il le revend neuf à la SNC qui va le financer par un crédit vendeur. PRÊTS EXPLOITANT 1 EXPLOITANT 2 BANQUE ORGANISME DE FINANCEMENT EXPLOITANT EXPLOITANT 3 Remboursement du prêt Crédit vendeur Location sur 5 ans Engagement à la 1 ère demande des biens à 5 ans SNC Création SNC + Gérance Commission de montage Apports investisseurs Participations détenues Pendant 5 ans GERANT DE LA SNC INVESTISSEURS

10 FOURNISSEURS Choix + commande des biens Vente des biens PRÊTS EXPLOITANT 1 La SNC loue à l exploitant le matériel acquis pour une période de cinq ans et lui apporte l aide financière prévue par l article 199 Undecies B du CGI. EXPLOITANT 2 BANQUE ORGANISME DE FINANCEMENT EXPLOITANT EXPLOITANT 3 Remboursement du prêt Crédit vendeur Location sur 5 ans Engagement à la 1 ère demande des biens à 5 ans SNC Création SNC + Gérance Commission de montage Apports investisseurs Participations détenues Pendant 5 ans GERANT DE LA SNC INVESTISSEURS

11 FOURNISSEURS Choix + commande des biens Vente des biens PRÊTS EXPLOITANT 1 Le montant du crédit vendeur est égal au montant de la location. Il n y aura pas de flux de trésorerie entre l exploitant et la SNC, les flux s annulant par compensation. EXPLOITANT 2 BANQUE ORGANISME DE FINANCEMENT EXPLOITANT EXPLOITANT 3 Remboursement du prêt Crédit vendeur Location sur 5 ans Engagement à la 1 ère demande des biens à 5 ans SNC Création SNC + Gérance Commission de montage Apports investisseurs Participations détenues Pendant 5 ans GERANT DE LA SNC INVESTISSEURS

12 FOURNISSEURS Choix + commande des biens Vente des biens L exploitant s engage à acheter le matériel à 1ère demande au terme des cinq ans et permet ainsi la dissolution de la SNC. PRÊTS EXPLOITANT 1 EXPLOITANT 2 BANQUE ORGANISME DE FINANCEMENT EXPLOITANT EXPLOITANT 3 Remboursement du prêt Crédit vendeur Location sur 5 ans Engagement à la 1 ère demande des biens à 5 ans SNC Création SNC + Gérance Commission de montage Apports investisseurs Participations détenues Pendant 5 ans GERANT DE LA SNC INVESTISSEURS

13 FOURNISSEURS Choix + commande des biens PRÊTS BANQUE ORGANISME DE FINANCEMENT EXPLOITANT 1 EXPLOITANT 2 EXPLOITANT EXPLOITANT 3 Vente des biens Les investisseurs font un apport en compte courant à la SNC. Cette somme servira à rétrocéder au locataire l avantage financier et permettra au gérant de la SNC de provisionner tous les frais de gestion des cinq années de location. L engagement financier des investisseurs est donc bien limité au simple montant de leur apport initial. Remboursement du prêt Crédit vendeur Location sur 5 ans Engagement à la 1 ère demande des biens à 5 ans SNC Création SNC + Gérance Commission de montage Apports investisseurs Participations détenues Pendant 5 ans GERANT DE LA SNC INVESTISSEURS

14 FOURNISSEURS Tous les frais liés à la gestion de la SNC sont compris. Choix + commande des biens Vente des biens PRÊTS EXPLOITANT 1 EXPLOITANT 2 BANQUE ORGANISME DE FINANCEMENT EXPLOITANT EXPLOITANT 3 Remboursement du prêt Crédit vendeur Location sur 5 ans Engagement à la 1 ère demande des biens à 5 ans SNC Création SNC + Gérance Commission de montage Apports investisseurs Participations détenues Pendant 5 ans GERANT DE LA SNC INVESTISSEURS

15 FOURNISSEURS Choix + commande des biens Vente des biens PRÊTS EXPLOITANT 1 EXPLOITANT 2 BANQUE ORGANISME DE FINANCEMENT EXPLOITANT 3 Remboursement du prêt Crédit vendeur Location sur 5 ans Engagement à la 1 ère demande des biens à 5 ans SNC Création SNC + Gérance Commission de montage Apports investisseurs Participations détenues Pendant 5 ans GERANT DE LA SNC INVESTISSEURS

16 Les avantages du montage Certains opérateurs ont opté pour un montage différent du nôtre dans lequel la SNC acquiert le matériel auprès du fournisseur, contracte un prêt auprès d une banque et loue le matériel à l exploitant. Le risque d un tel montage est que le remboursement par la SNC du prêt à la banque est directement lié à la perception régulière des loyers.

17 Les avantages du montage Que se passe t-il si le locataire ne verse pas ses loyers? Dans notre montage, le locataire exploitant acquiert lui-même le bien au moyen d un prêt non affecté à son nom et revend ensuite le bien neuf à la SNC. Il n existe donc aucun lien juridique entre la banque et la SNC. Aucun appel en responsabilité de la part de l organisme financier envers les associés de la SNC n est possible. Dans la plupart des autres montages, la SNC peut se retrouver dans l incapacité d honorer les échéances de prêt et voir ses associés être appelés en responsabilité pour le paiement des mensualités. Bien sur, ces montages sont souvent assortis d une clause de non recours de la banque envers les associés de la SNC. Toutefois nous avons opté pour une solution bien plus sécurisante ne soumettant pas le sort des investisseurs à la bonne volonté de la banque.

18 Les risques liés aux investissements Les deux risques principaux liés aux investissements en Girardin industriel sont : Le risque bancaire (nous venons de voir comment notre montage permet de l annuler) Le risque fiscal La loi dispose que pour profiter pleinement de l avantage fiscal, le matériel doit être mis en location sans discontinuité pendant une période de cinq ans. En cas de discontinuité dans la location l administration fiscale reprendrait tout ou partie de l avantage accordé. Les choix primordiaux pour se prémunir d une telle éventualité sont : Les matériels constituants les investissements La mutualisation des risques

19 Les risques liés aux investissements Choix des matériels d investissement Notre politique d investissement porte aujourd hui sur le financement d unité de production d énergie électrique par panneaux photovoltaïques EDF, par décret, est dans l obligation d acheter tout KW/H produit à prix convenu pour une période de vingt ans. - L exploitant connaît au premier jour l ensemble de ses recettes et dépenses. - Cela fait tendre le risque de défaillance de l exploitant vers zéro - Cela nous permet d avoir une excellente visibilité dans la continuité de l exploitation du matériel pendant les cinq années de détention des parts par les associés de la SNC. Le groupe SCHUCCO, fabricant des centrales photovoltaïques, garanti la rentabilité du matériel pendant vingt cinq ans.

20 Les risques liés aux investissements Mutualisation des investissements Bien que le risque de défaillance des locataires tende vers zéro, nous avons poursuivi l option des années passées en répartissant l apport des investisseurs sur cinq SNC. Ainsi, si un exploitant venait à être défaillant et que nous ne puissions relouer le matériel à un nouveau locataire, la reprise de l avantage fiscal serait limité à 1/5ème de l investissement.

21 Les risques liés aux investissements Montant des investissements Les investissements réalisés dans chacune des SNC sont inférieurs à 300 K. Lorsqu une SNC réalise un programme d investissement inférieur à 300 K dans des secteurs d activités éligibles sans agrément préalable : les investissements ouvrent droit à une réduction d impôt pour les investisseurs sans agrément fiscal, dans le respect des modalités du dispositif, et notamment du taux de rétrocession minimum de l avantage fiscal au profit des locataires.

22 Avantages commerciaux Générer une rémunération récurrente pendant 10 ans Les investissements Girardin Industriels sont reconductibles jusqu en Un client ayant réduit de 24% une année sa facture fiscale recommencera tous les ans l opération.

23 Avantages commerciaux Conquête client et recommandation Les produits Girardin Industriel sont des produits de niche à forte valeur ajoutée qui ne sont pas ou peu distribués par les banques et la plupart des cabinets de défiscalisation. Ils permettent d apporter une solution complémentaire et différente par rapport à la concurrence. S adressant à une clientèle fortement fiscalisée avide de réduire sa pression fiscale, ils vous permettront d aller à la conquête d une clientèle parfois boudeuse des solutions standards. De plus, les clients souscrivant chaque année, vous aurez une excellente occasion de les revoir régulièrement et ceux-ci n hésiteront pas à vous recommander auprès de leurs relations pour les faire également profiter de cet avantage exceptionnel.

24 Avantages commerciaux Un outil d investissement sans mobilisation de trésorerie Dans le cadre des investissements Girardin Industriel l investisseur ne fait que payer avec quelques mois d avance une partie de l impôt normalement dû l année suivante. Contrairement à certains produits comme les FCPI, l investisseur ne mobilisera pas de trésorerie pendant des années pour bénéficier de l avantage fiscal.

25 Avantages commerciaux Valorisation de son portefeuille client Vous exercez votre métier depuis des années et disposez d un portefeuille client susceptible de pouvoir investir. Tous vos clients ayant à ce jour plus de 10 K d impôts seront ravis de vous rencontrer afin que leur fassiez réaliser un gain d argent.

26 Avantages commerciaux Un produit d aide à la vente Les investissements en Girardin Industriel permettent de créer une épargne supplémentaire que les clients ne soupçonnent pas. A vous de savoir au mieux utiliser cet avantage concurrentiel. Voici quelques exemples qui vous permettront ensuite de démultiplier les solutions en fonction de la situation spécifique de vos clients :

27 Avantages commerciaux Exemple 1 Mr RAISSE : marié, deux enfants, impôts Il réalise une opération BORLOO pour 200 K avec un prêt sur 25 ans. Effort d épargne mensuel : 382 Au terme des 15 ans il revend le bien : le capital constitué sera de soit un TRI de %. L opération BORLOO ne va impacter que au maximum sur les impôts à payer. Nous allons traiter le reliquat fiscal par des opérations successives en Girardin Industriel et lui faire réaliser une économie moyenne de pendant les dix prochaines années ( x 24%). Le placement de cette économie d impôts placée sur un contrat d assurance vie sur 15 ans au taux de 4.5 % donne un capital net de Le total des capitaux constitués sur 15 ans pour un effort d épargne mensuel qui sera toujours de 382 sera de : = soit un TRI de 14 %. Cela permettra également à Mr RAISSE de devenir entièrement propriétaire du bien à 15 ans par remboursement du capital restant du à la banque pour un effort de trésorerie très faible.

28 Avantages commerciaux Exemple 2 Mr POULEL réalise un investissement LMP pour 500 K. Il finance son opération sur 15 ans. Il a une fiscalité à hauteur de 40 K. Pour financer une partie de son opération, nous allons lui faire réaliser des opérations Girardin Industriel successive pendant les dix prochaines années et placer le gain fiscal. Economie fiscale : X 24 % = /an pendant 10 ans. Nous versons l économie réalisée chaque année sur un contrat d assurance vie pour une période de 15 ans au taux de 4.5 % de rentabilité x 10 ans x 4.5 % sur 15 ans = net. La simple utilisation des investissements Girardin Industriel a permis de financer plus de 28 % de l opération.

29 Avantages commerciaux Exemple 3 Pour ceux d entre-vous qui travaillent sur les assurances, elle peut permettre de : financer une prévoyance une retraite une mutuelle santé. Cela peut également aider les clients qui ont été quelque peu chahutés par les aléas de la bourse à récupérer facilement une partie des pertes actuelles.

30

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM.

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. NOTE EXPLICATIVE Principe général Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. L état Français, au lieu d allouer une subvention aux entreprises locales a décidé pour plus de réactivité

Plus en détail

PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION

PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION FINANCEMENT EN DÉFISCALISATION GIRARDIN INDUSTRIELLE D INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS DANS LES DÉPARTEMENTS ET COLLECTIVITÉS D OUTRE-MER Article 199 undecies

Plus en détail

PORTEFEUILLE MUTUAL IS - DOSSIER DE PRÉSENTATION

PORTEFEUILLE MUTUAL IS - DOSSIER DE PRÉSENTATION PORTEFEUILLE MUTUAL IS - DOSSIER DE PRÉSENTATION FINANCEMENT EN DÉFISCALISATION GIRARDIN INDUSTRIELLE D INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS DANS LES DÉPARTEMENTS ET COLLECTIVITÉS D OUTRE-MER Article 217 undecies

Plus en détail

OPTIM-IS ENFIN UNE BONNE NOUVELLE FISCALE POUR VOTRE IS 2013

OPTIM-IS ENFIN UNE BONNE NOUVELLE FISCALE POUR VOTRE IS 2013 OPTIM-IS ENFIN UNE BONNE NOUVELLE FISCALE POUR VOTRE IS 2013 La pression fiscale ne cesse de croître et les entreprises sont désormais touchées au même titre que les particuliers. Il y a peu de chance

Plus en détail

OPTIM-IS LA BONNE NOUVELLE FISCALE POUR VOTRE IS 2014

OPTIM-IS LA BONNE NOUVELLE FISCALE POUR VOTRE IS 2014 OPTIM-IS LA BONNE NOUVELLE FISCALE POUR VOTRE IS 2014 La pression fiscale ne cesse de croître et les entreprises sont désormais touchées au même titre que les particuliers. Il y a peu de chance de voir

Plus en détail

LA LOI GIRARDIN POUR LES PARTICULIERS

LA LOI GIRARDIN POUR LES PARTICULIERS LA LOI GIRARDIN POUR LES PARTICULIERS (Article 199 undecies A et B du CGI) D un placement sécurisé à forte rentabilité...... à un investissement patrimonial très avantageux - 1 - La LODEOM (Loi pour le

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

L INVESTISSEMENT DOM-COM EN TOUTE SÉCURITÉ SOUSCRIPTION. Inter Invest. en opérations Outre-mer depuis 1991

L INVESTISSEMENT DOM-COM EN TOUTE SÉCURITÉ SOUSCRIPTION. Inter Invest. en opérations Outre-mer depuis 1991 L INVESTISSEMENT DOM-COM EN TOUTE SÉCURITÉ SOUSCRIPTION 2013 I Spécialiste Inter Invest en opérations Outre-mer depuis 1991 Inter Invest & le groupe Inter Action Le Groupe Inter Action, spécialisé dans

Plus en détail

GUIDE LOI GIRARDIN I.S

GUIDE LOI GIRARDIN I.S GUIDE LOI GIRARDIN I.S PRINCIPES ET EXPLICATIONS DU MECANISME EXEMPLES D INVESTISSEMENTS CONSEILS PRATIQUES GROUPE FIGA 21, Grande Rue - 92310 SÈVRES Tél. : 01 45 34 89 66 email : assistante@groupe-figa.fr

Plus en détail

SOUSCRIPTION L INVESTISSEMENT. Outre-mer en toute sécurité. www.inter-invest.fr. Inter Invest

SOUSCRIPTION L INVESTISSEMENT. Outre-mer en toute sécurité. www.inter-invest.fr. Inter Invest SOUSCRIPTION 2014 L INVESTISSEMENT Outre-mer en toute sécurité www.inter-invest.fr I Inter Invest SOMMAIRE 01 INTER INVEST Spécialiste en opérations Outre-mer depuis 1991 Inter Invest & le Groupe Inter

Plus en détail

Une renaissance de la loi Girardin

Une renaissance de la loi Girardin AVOCATS RECHTSANWÄLTE LAWYERS 29, RUE DU FAUBOURG SAINT-HONORÉ, 75008 PARIS EMAIL bmh@ bm ha voca ts. com TÉLÉPHONE (33)(0)1 42 66 63 19 FAX (33)(0)1 42 66 64 81 Olivier Hoebanx Associé Une renaissance

Plus en détail

Investir en immobilier à la Réunion dans le cadre du Dispositif GIRARDIN (art.217 Undecies du CGI) Et payer moins d impôt sur les sociétés

Investir en immobilier à la Réunion dans le cadre du Dispositif GIRARDIN (art.217 Undecies du CGI) Et payer moins d impôt sur les sociétés Investir en immobilier à la Réunion dans le cadre du Dispositif GIRARDIN (art.217 Undecies du CGI) Et payer moins d impôt sur les sociétés 2 Comment effectuer un investissement immobilier à la Réunion

Plus en détail

Elysées Finance. Comment transformer l Impôt sur les Sociétés en Dividendes... (ou en Fonds Propres pour l Entreprise).

Elysées Finance. Comment transformer l Impôt sur les Sociétés en Dividendes... (ou en Fonds Propres pour l Entreprise). ElyséesFinance Girardin I.S. Article 217 undecies du C.G.I. La phrase «magique» Comment transformer l Impôt sur les Sociétés en Dividendes... (ou en Fonds Propres pour l Entreprise). Principe Comptable

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). Réhabiliter et préserver le patrimoine architectural français. Les dépenses

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

La maîtrise de la Dette. Pour un développement harmonieux du patrimoine

La maîtrise de la Dette. Pour un développement harmonieux du patrimoine La maîtrise de la Dette Pour un développement harmonieux du patrimoine Les Constats L environnement économique est le même pour tous L environnement professionnel : le Bilan Actif Passif L environnement

Plus en détail

(ou : Comment transformer l Impôt sur les Sociétés en Dividendes...)

(ou : Comment transformer l Impôt sur les Sociétés en Dividendes...) ElyséesFinance «Démystification» GIS 33 «Girardin I.S.» (ou : Comment transformer l Impôt sur les Sociétés en Dividendes...) Principe Comptable «Classique» R.C.A.I : 450.000 Résultat Fiscal : 450.000 I.S.

Plus en détail

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur.

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur. Vous voulez déterminer une rente viagère d un bien libre de toute occupation, une valeur d un bien occupé la vie durant du vendeur et la rente viagère correspondante : Vous devez intégrer de multiples

Plus en détail

Dossier page 2 à 5. Brèves en page 6. Investir en Girardin pour réduire son impôt sur les sociétés

Dossier page 2 à 5. Brèves en page 6. Investir en Girardin pour réduire son impôt sur les sociétés VOTRE CONSEILLER Newsletter d informations juridiques et fiscales Fippatrimoine.com ÉLÉPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 Magny Le Hongre g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

7.3. Les différents modes de transmission

7.3. Les différents modes de transmission 7.3. Les différents modes de transmission La manière d exercer l activité et le choix de la forme juridique ont des répercussions importantes sur le processus de transmission 7.3.1. Les impacts du choix

Plus en détail

Les caractéristiques de votre projet

Les caractéristiques de votre projet Les caractéristiques de votre projet Cette simulation tient compte des dispositions légales (loi de finances 2011) et contractuelles en vigueur. Votre situation initiale REVENU, compte tenu de votre situation

Plus en détail

Girardin Industriel «Portefeuille Industrie des Tropiques» Un produit sécurité de défiscalisation haut de gamme.

Girardin Industriel «Portefeuille Industrie des Tropiques» Un produit sécurité de défiscalisation haut de gamme. Girardin Industriel «Portefeuille Industrie des Tropiques» Un produit sécurité de défiscalisation haut de gamme. Sommaire Page (s) Qui sommes nous? 3 La loi Girardin Industriel 4 Notre produit : Portefeuille

Plus en détail

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et 1 InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et reconnus, InvestirLoiPinel.fr vous met en relation avec

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER PRÊTS PRÊT CLÉ DE SOL Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque,

Plus en détail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail Chapitre 25 Le financement par crédit-bail Introduction La location d actifs par une entreprise s appelle le créditbail. Celle-ci présente les mêmes caractéristiques que la location d un bien par un particulier

Plus en détail

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier*

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* www.defiscalisation-diagnostic.com Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* * Sous réserve des décrets d application et d instruction fiscales à paraître pour la loi de finance rectificative

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2011. Analyse des principaux articles concernant spécifiquement l outre-mer. Article 36 : énergie photovoltaïque

LOI DE FINANCES POUR 2011. Analyse des principaux articles concernant spécifiquement l outre-mer. Article 36 : énergie photovoltaïque LOI DE FINANCES POUR 2011 Analyse des principaux articles concernant spécifiquement l outre-mer Article 36 : énergie photovoltaïque - Suppression du secteur de la production d électricité utilisant l énergie

Plus en détail

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE ESSEC Business School Mastère Techniques Financières - 2011 COURS : GESTION DE PATRIMOINE LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE Samuel DRUGEON Charles MOATI Karim SOYAH Introduction La crise a incité la plupart

Plus en détail

Le LMNP un dispositif en progression

Le LMNP un dispositif en progression Le LMNP un dispositif en progression Exercice 2009-2010 (15 mois) Le LMNP représentait 18 % des ventes 272 conseillers avaient acté au moins un lot en LMNP Exercice 2011(12 mois) Le LMNP représente désormais

Plus en détail

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français.

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. INVESTISSEMENT LOCATIF ET DEFISCALISATION DANS LA MAISON INDIVIDUELLE La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. C est indéniable, trois français sur quatre souhaitent vivre en maison individuelle.

Plus en détail

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? La Société Civile de Placement Immobilier est un organisme de placement collectif qui a pour objet l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier locatif

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE NON PERCUE RECUPERABLE (TVA NPR) APPLICABLE DANS LES DOM (C.G.I., art. 295 A ) NOR : ECE L 10 30014J

Plus en détail

Par Yahia AMNACHE- Société d Avocats BOZETINE AMNACHE-HALLAL du 19 au 25 mai 2008.

Par Yahia AMNACHE- Société d Avocats BOZETINE AMNACHE-HALLAL du 19 au 25 mai 2008. LA FINANCE ISLAMIQUE : IMPACT FISCAL Par Yahia AMNACHE- Société d Avocats BOZETINE AMNACHE-HALLAL du 19 au 25 mai 2008. Economie La finance islamique a été considérée pendant des années comme un épiphénomène

Plus en détail

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 La loi Duflot La LOI DUFLOT est accessible aux investisseurs depuis le 1er janvier 2013. Ce dispositif de défiscalisation consiste

Plus en détail

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 13 Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE juillet 2004 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle

Plus en détail

Investir dans la pierre

Investir dans la pierre GE Money Bank Financements immobiliers Investir dans la pierre GE imagination at work* *GE l imagination en action Investir dans la pierre Vous avez fait le choix d un investissement immobilier locatif,

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 14-12 en date du 22/07/2014. La note d information relative à la seconde

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CABINET VOS OBJECTIFS NOTRE DÉMARCHE. LK Conseil Immeuble Louis XIV - 7 Boulevard Louis XIV - 59000 LILLE - Tél.

PRÉSENTATION DU CABINET VOS OBJECTIFS NOTRE DÉMARCHE. LK Conseil Immeuble Louis XIV - 7 Boulevard Louis XIV - 59000 LILLE - Tél. PRÉSENTATION DU CABINET VOS OBJECTIFS NOTRE DÉMARCHE LK Conseil Immeuble Louis XIV - 7 Boulevard Louis XIV - 59000 LILLE - Tél. : 03 20 93 14 43 email : contact@lk-conseil.com Site : www.lk-conseil.com

Plus en détail

Multihabitation 2 porte ouverte aux économies d impôt immédiates

Multihabitation 2 porte ouverte aux économies d impôt immédiates S C P I d e d é f i s c a l i s a t i o n l o i R o b i e n Multihabitation 2 porte ouverte aux économies d impôt immédiates La Société Civile de Placement Immobilier, au cœur de notre métier Qu est ce

Plus en détail

MAGENTIS L OFFRE LA PLUS DIVERSIFIÉE DU MARCHÉ. Le portefeuille d investissements fiscaux «loi Girardin»

MAGENTIS L OFFRE LA PLUS DIVERSIFIÉE DU MARCHÉ. Le portefeuille d investissements fiscaux «loi Girardin» MAGENTIS L OFFRE LA PLUS DIVERSIFIÉE DU MARCHÉ Le portefeuille d investissements fiscaux «loi Girardin» 1 LES AVANTAGES DE LA LOI GIRARDIN CHEZ MAGENTIS. Mutualisation au sein d un portefeuille diversifié

Plus en détail

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE La loi de finances pour 2015, qui a rebaptisé le dispositif «Duflot» en dispositif «Pinel», a apporté des améliorations au dispositif d investissement

Plus en détail

Attention, l offre se termine au plus tard le 31 août 2009! Avertissement à l investisseur

Attention, l offre se termine au plus tard le 31 août 2009! Avertissement à l investisseur SCPI Sema 2i Profitez des avantages fiscaux de la Loi Girardin en contrepartie d une conservation des parts pendant au moins 6 ans à compter de la date d achèvement du dernier logement (prévue en 2011).

Plus en détail

Guide 2013. de la nue-propriété

Guide 2013. de la nue-propriété Guide 2013 de la nue-propriété 2 Sommaire Le principe - La notion de nue-propriété - Le nu-propriétaire / L usufruitier Les bénéfices - Une acquisition à moindre coût - Exonération des charges - Zéro impôt

Plus en détail

Notre politique d investissement. La fiscalité de votre investissement. Le centre-ville au cœur de votre patrimoine

Notre politique d investissement. La fiscalité de votre investissement. Le centre-ville au cœur de votre patrimoine FACTEURS DE RISQUES Lorsque vous investissez dans une SCPI «MALRAUX», vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : PRÉAMBULE À LA NOTE D INFORMATION : L article L.214-84-3 du Code Monétaire

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS IMMOBILIERS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque, vous

Plus en détail

VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI

VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI Hypothèse 1 : J'ai un contrat d'assurance Vie de 100 000 et je veux me constituer des revenus

Plus en détail

Le financement de l Él. Économie dans les DOM et les COM. Fort de France, le 7 octobre 2009

Le financement de l Él. Économie dans les DOM et les COM. Fort de France, le 7 octobre 2009 Le financement de l Él Économie dans les DOM et les COM Fort de France, le 7 octobre 2009 SOMMAIRE Le financement des Investissements Outre-Mer - Les territoires ultra marins de la France (DOM et COM)

Plus en détail

Pourquoi investir dans la pierre? Les principales lois fiscales

Pourquoi investir dans la pierre? Les principales lois fiscales Pourquoi investir dans la pierre? Pour réduire sa fiscalité Pour épargner intelligemment Pour préparer sa retraite Pour protéger ses proches Pour créer des revenus Pour transmettre un patrimoine Les principales

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

L investissement Immobilier en nue-propriété

L investissement Immobilier en nue-propriété L investissement Immobilier en nue-propriété L investissement Immobilier en nue-propriété L acquisition d un bien immobilier comporte de nombreux risques pour un investisseur (vacance locative, loyers

Plus en détail

Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C

Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C 26 août 2010 Sommaire Un constat : des plafonds de loyers parfois supérieurs aux loyers du marché Révision des

Plus en détail

4 objectifs principaux sont réalisables en investissant en loi Pinel :

4 objectifs principaux sont réalisables en investissant en loi Pinel : 4 objectifs principaux sont réalisables en investissant en loi Pinel : réduire vos impôts, devenir propriétaire sans apport, préparer votre retraite, bénéficier d'une assurance décès. Jusqu'à 6 000 de

Plus en détail

Avant-propos... 1. Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière. 1 L immobilier en 2008/2009... 7

Avant-propos... 1. Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière. 1 L immobilier en 2008/2009... 7 Avant-propos... 1 Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière 1 L immobilier en 2008/2009... 7 Connaître les cycles... 7 Un marché sous influence... 9 Évolution des prix sur 2008/2009...

Plus en détail

Investir dans l immobilier

Investir dans l immobilier Investir dans l immobilier avec la loi Duflot Pour vous constituer un patrimoine immobilier en toute sérénité Investissement locatif Constituez-vous un patrimoine immobilier Préparer l avenir w Acheter

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09. Chapitre 1 : principes 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.2015 Plan du cours Arbitrage et décisions financières valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Vous cherchez à augmenter votre pouvoir d achat en réduisant vos impôts... Le système fiscal luxembourgeois vous

Plus en détail

I. POURQUOI SOUSCRIRE DES PARTS DE SCPI

I. POURQUOI SOUSCRIRE DES PARTS DE SCPI PRÉAMBULE I. POURQUOI SOUSCRIRE DES PARTS DE SCPI La société Civile de Placement Immobilier est un organisme de placement collectif qui a pour Object l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL REGIONAL DE LA REUNION SUR DES PROJETS DE DECRETS DECOULANT DE LA LODEOM

AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL REGIONAL DE LA REUNION SUR DES PROJETS DE DECRETS DECOULANT DE LA LODEOM AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL REGIONAL DE LA REUNION SUR DES PROJETS DE DECRETS DECOULANT DE LA LODEOM Projet de décret pris pour l application de la réduction d impôt sur le revenu prévue à l article

Plus en détail

Comprendre la nouvelle loi d investissement. Octobre 2014

Comprendre la nouvelle loi d investissement. Octobre 2014 la LOI PINEL.fr Comprendre la nouvelle loi d investissement Octobre 2014 Qui sommes-nous? LaLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel Au travers d un réseau

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE La fiscalité simplifiée des valeurs mobilières Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Les formulaires à remplir

Les formulaires à remplir Les formulaires à remplir En plus de votre déclaration de revenus habituelle 2042, vous devrez envoyer à l administration fiscale trois formulaires cerfa supplémentaires : 1. Le Cerfa 2044-EB (statut du

Plus en détail

Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI

Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI Pour les entreprises soumises à l Impôt sur les Sociétés, le dispositif Girardin Société 100 % permet de déduire du résultat imposable la

Plus en détail

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine Investir en SCPI Une SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier est un produit d investissement collectif non coté investi en immobilier. L acquisition de parts de SCPI permet à l investisseur d effectuer

Plus en détail

Financements et coûts réels

Financements et coûts réels Financements et coûts réels les frais afférents à la construction Pour évaluer le coût de son projet, il faut en calculer le coût global à l achat. Tarifs minimaux donnés à titre indicatif. * dans le cadre

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 12-25 en date du 20/11/2012. Elle peut être obtenue gratuitement auprès de la

Plus en détail

Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI. encadré par : MME LIDDER

Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI. encadré par : MME LIDDER Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI encadré par : MME LIDDER 1-INTRODUCTION a- Définition du crédit b- Les fournisseurs de crédits aux particuliers c- L importance de l activité

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI INFORMATION PROFESSIONELLE UCI N 50 2012 Rubrique Fiscalité Objet Le nouveau dispositif en faveur de l investissement locatif Entrée en vigueur le 1 er janvier 2013 : 31 décembre 2012 : 1/5 Le dispositif

Plus en détail

Présentation du Statut LMP :

Présentation du Statut LMP : Présentation du Statut LMP : Pour tout investisseur, même non-imposable, le statut du Loueur Meublé Professionnel (LMP) est le dispositif qui encadre la location de logements meublés. Un investissement

Plus en détail

INVESTISSEMENT AVEC LEVIER FISCAL POUR LES SOCIÉTÉS À L IS : LE MÉCANISME GIRARDIN IS

INVESTISSEMENT AVEC LEVIER FISCAL POUR LES SOCIÉTÉS À L IS : LE MÉCANISME GIRARDIN IS Diane Patrimoine INVESTISSEMENT AVEC LEVIER FISCAL POUR LES SOCIÉTÉS À L IS : LE MÉCANISME GIRARDIN IS Pourquoi une Girardin à l IS Un avantage fiscal non soumis au plafonnement des niches fiscales Une

Plus en détail

INVESTIR EN LOI DUFLOT. Optimisons ensemble votre patrimoine. Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts

INVESTIR EN LOI DUFLOT. Optimisons ensemble votre patrimoine. Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts INVESTIR EN LOI DUFLOT Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts Optimisons ensemble votre patrimoine LA LOI DUFLOT La loi de finances de 2013 définit un nouveau

Plus en détail

INVESTIR INTELLIGEMMENT AUX USA

INVESTIR INTELLIGEMMENT AUX USA INVESTIR INTELLIGEMMENT AUX USA AVEC CREATING WEALTH WITHOUT BORDERS SOMMAIRE 3 POURQUOI INVESTIR AUX USA AVEC IPS? 4 5 EN QUOI CONSISTENT LES INVESTISSEMENTS QUE NOUS PROPOSONS? 6 7 NOTRE OBJECTIF POURQUOI

Plus en détail

POURQUOI INVESTIR DANS L IMMOBILIER?

POURQUOI INVESTIR DANS L IMMOBILIER? Retraite Épargne Prévoyance Transmission Fiscalité Aréas Immobilier Une nouvelle façon d investir AFFRANCHIR AU TARIF EN VIGUEUR POURQUOI INVESTIR DANS L IMMOBILIER? Aréas Immobilier 49 rue de Miromesnil

Plus en détail

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES Un schéma d optimisation d fiscale et patrimoniale 1 place du 18 juin 1940-74940 ANNECY LE VIEUX Tél. : 04.50.23.10.40 fax : 04.50.23.39.83 Mél. : contact@agika.fr Document

Plus en détail

Optimisation de l impôt sur les sociétés. 18, boulevard Montmartre 75009 Paris

Optimisation de l impôt sur les sociétés. 18, boulevard Montmartre 75009 Paris INVESTIS Optimisation de l impôt sur les sociétés 18, boulevard Montmartre 75009 Paris INVEST IS - Page 0 tél : 01 43 29 02 02 - fax : 01 43 29 02 12 - e-mail : info@fineiffel.com - www.fineiffel.com FINEIFFEL

Plus en détail

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES Réduisez vos impôts ÉDITO La loi Pinel enfin dévoilée! La loi Pinel est un dispositif fiscal en faveur de l investissement locatif. Elle vous permet de réduire vos impôts

Plus en détail

Dépenses faites en vue d économiser l énergie - Prêt vert. Revenus 2011 (déclaration 2012) Service Public Fédéral FINANCES

Dépenses faites en vue d économiser l énergie - Prêt vert. Revenus 2011 (déclaration 2012) Service Public Fédéral FINANCES L UNION FAIT LA FORCE Dépenses faites en vue d économiser l énergie - Prêt vert Revenus 2011 (déclaration 2012) Service Public Fédéral FINANCES Une fiscalité plus écologique Ces dernières années, de plus

Plus en détail

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation

Plus en détail

Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs

Dispositif Scellier : logements anciens réhabilités et logements neufs Source : Ministère du logement Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs A compter du 1er janvier 2009 et jusqu au 31 décembre 2012, les investissements réalisés pour l acquisition

Plus en détail

S C P I. Société Civile de Placement Immobilier VOISIN SAS

S C P I. Société Civile de Placement Immobilier VOISIN SAS Société de gestion de portefeuille, agrément Autorité des Marchés Financiers (AMF) N GP.14000026 en date du 22 juillet 2014, 15 Place Grangier, 21000 DIJON, 03 80 30 20 40, au capital de 349 400, RCS DIJON

Plus en détail

Les choix d investissement et de financement

Les choix d investissement et de financement Les choix d investissement et de financement L investissement sera-t-il rentable? Un investissement sera considéré comme rentable s il fait apparaître des capacités d autofinancement (recettes) supérieures

Plus en détail

SCPI Renovalys 5. Communication à caractère promotionnel

SCPI Renovalys 5. Communication à caractère promotionnel SCPI Renovalys 5 Communication à caractère promotionnel avertissement facteurs de risques Vous investissez dans une SCPI de type fiscal «déficit foncier», qui permet au porteur de parts de bénéficier du

Plus en détail

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur Chapitre 11, assurance et diversification Réponses aux Questions et problèmes 1. Transactions de 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500 62 500 payés à 0 62 500 payés

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ.

NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ. PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ. www.bnpparibas.net/entrepros Banque impliquée dans le financement de l économie et de la création d entreprises, BNP Paribas a acquis

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

Contrat PARTENAIRE Groupe Century21 Lancastel défiscalisation Spécial DOM. Sarl Immoneuf REUNION - Groupe Century21 Lancastel

Contrat PARTENAIRE Groupe Century21 Lancastel défiscalisation Spécial DOM. Sarl Immoneuf REUNION - Groupe Century21 Lancastel Contrat PARTENAIRE Groupe Century21 Lancastel défiscalisation Spécial DOM LE PRINCIPE Permettre à tout client Century21 de bénéficier d un service supplémentaire à travers les différentes lois de défiscalisation

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

supérieure à 250 000 et inférieure ou égale à 500 000 pour les contribuables célibataires, veufs, séparés ou divorcés,

supérieure à 250 000 et inférieure ou égale à 500 000 pour les contribuables célibataires, veufs, séparés ou divorcés, Fiscalité des particuliers Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (article 2 de la loi) - Est instaurée une contribution exceptionnelle sur les hauts revenus, assise sur le revenu fiscal de

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Analyse d un investissement François Longin 1 www.longin.fr Plan Modélisation

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

Présentation de la loi Malraux 30 % sur 9 ans

Présentation de la loi Malraux 30 % sur 9 ans Présentation de la loi Malraux 30 % sur 9 ans Pour les contribuables qui payent entre 15.000 et 30.000 d impôt sur le revenu par an, le dispositif Malraux 30 % sur 9 ans est la loi de défiscalisation liée

Plus en détail

COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU?

COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU? COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU? 24 novembre 2009 1 PLAN DE L INTERVENTION Introduction 1 ère partie : La Loi Scellier 2 ème partie : La Loi Girardin Industriel 3 ème partie : La souscription au

Plus en détail

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans!

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! LOI SCELLIER Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! I) PRINCIPES DE LA LOI SCELLIER La Loi Scellier, c est une réduction d impôt pouvant

Plus en détail

Les jeudis du patrimoine

Les jeudis du patrimoine Les jeudis du patrimoine Quelles solutions pouvez-vous envisager pour réduire votre impôt sur le revenu? Le 29 novembre 2012 19h30 07/12/2012 1 Présentation des héros du jour Couple : Sophie et Marc, 2

Plus en détail