Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto. Conférence Argus de l'assurance 24 juin 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto. Conférence Argus de l'assurance 24 juin 2010"

Transcription

1 Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto Conférence Argus de l'assurance 24 juin 2010

2 Un contexte marqué par la crise Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

3 Un contexte marqué par la crise Des conséquences effectivement graves et longues En décembre 2009, 55% des Français estimaient que la crise les touchera encore pour longtemps Des pratiques de consommation impactées durablement La crise a changé les pratiques de consommation pour 79% des Français Et 90% d entre eux estiment que ces changements seront durables avec notamment une réduction des dépenses 80% ont réduit leur dépenses Et 80% d entre eux pensent que ces réductions vont durer Des habitudes qu on commence à remettre en cause 33% ont réduit leurs dépenses d assurance en 2009 Pour moitié en changeant d assureur, pour moitié en renégociant leurs contrats à la baisse Base : Grand Public - Source : TNS Sofres Momentum 2009 Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un contexte marqué par la crise 3

4 Le consommateur reconsidère ses choix Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

5 L émergence de 4 profils de sensibilités ÉQUITÉ JUSTICE / JUSTESSE RESPONSABILITÉ Les «Responsables» plutôt rencontrés dans les groupes «Famille» et «Senior» L INTÉRÊT GÉNÉRAL RESPECT ALTRUISME SOLIDARITÉ Les «Sensibles» plutôt rencontrés dans les groupes «Jeunes» et «Senior» La RÉFLEXION La PULSION Les «Gestionnaires» rencontrés majoritairement dans le groupe «Familles» Les «Ego centrés» rencontrés majoritairement dans le groupe «Jeunes» PRÉSERVATION PROTECTION MAITRISE Base : Grand Public Source : TNS Sofres EuroGroup 2009 L INTÉRÊT PERSONNEL Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Le consommateur reconsidère ses choix PLAISIR DISPONIBILITÉ FACILITÉ 5

6 Derrière chaque profil, des aspirations différentes ÉQUITÉ JUSTICE / JUSTESSE RESPONSABILITÉ La RÉFLEXION Panier AMAP Association pour le maintien de l agriculture paysanne Toyota Prius L INTÉRÊT GÉNÉRAL Petit Bateau Production française à 80 % Les «Responsables» Les «Gestionnaires» Veja (Marque fashion-tendance et éco-responsable Max Havelaar Les «Sensibles» Les «Ego centrés» Smart ForTwo RESPECT ALTRUISME SOLIDARITÉ La PULSION PRÉSERVATION PROTECTION MAITRISE Base : Grand Public Source : TNS Sofres EuroGroup 2009 vente-privée.com Dacia Logan Hard Discount H&M L INTÉRÊT PERSONNEL Daily Monop Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Le consommateur reconsidère ses choix BMW X6 PLAISIR DISPONIBILITÉ FACILITÉ 6

7 L assurance auto : un marché toujours plus challengé Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

8 Des niveaux de garantie élevés Au tiers 11% Intermédiaire 22% Tous risques 67% Base : pour 100 contrats d assurance Auto. Source TNS Sofres SoFia Mars Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > L assurance auto : un marché toujours plus challengé 8

9 Un produit «cher» Montant moyen de la prime par contrat d assurance Auto Ensemble Au tiers Intermédiaire Tous risques Base : pour 100 contrats d assurance Auto. Source TNS Sofres SoFia. Mars Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > L assurance auto : un marché toujours plus challengé 9

10 qui pèse de plus en plus dans le budget des ménages Hausse tendancielle du multi-équipement automobile 85,2% 85,9% 85,6% 86,1% 87,4% 86,5% Au moins un véhicule assuré 50,1% 50,7% 50,1% 48,6% 49,3% 46,5% 35,2% 35,2% 35,4% 37,4% 38,1% 40,0% 1 véhicule 2 véhicules ou plus 14,8% 14,1% 14,4% 13,9% 12,6% 13,5% Aucun véhicule assuré Base: Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > L assurance auto : un marché toujours plus challengé 10

11 Dans un marché où il est difficile de se différencier Très différent Plutôt différent Plutôt semblable Très semblable 1 25%25%25%25% Total différent Total semblable Offres des assureurs 20% 3% 17% 70% 10% 80% Prix proposés par les assureurs 47% 8% 39% 47% 6% 53% Source : Grand public assurés Auto TNS Sofres AFT 2007 Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > L assurance auto : un marché toujours plus challengé 11

12 Un marché marqué par des flux de contrats importants Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

13 Des flux importants et des niveaux de résiliation élevés Part Part des des nouveaux nouveaux contrats contrats sur sur le le total total portefeuille portefeuille 10.6% Part Part des des résiliations résiliations de de contrats contrats sur sur le le total total portefeuille portefeuille 7.7% Base: Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un marché marqué par des flux de contrats importants 13

14 Les plus jeunes assurés sont ceux qui souscrivent le plus mais également qui résilient le plus de contrats Auto 13% 18% 37% 55 ans et plus 37% 36% ans Moins de 35 ans 38% Aide de lecture : en 2009, les moins de 35 ans représentent 25% des assurés mais 50% des nouveaux contrats et 46% des contrats résiliés 25% 50% 46% Assurés Auto Acquisitions Résiliations Base: Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un marché marqué par des flux de contrats importants 14

15 La résiliation : un phénomène générationnel qui laisse présager une hausse tendancielle de la résiliation - Part des assurés ayant déjà résilié au moins une fois un contrat d assurance Auto 44% 41% 53% 50% 45% 36% 25% Ensemble Moins de 25 ans ans ans ans ans 65 ans et plus Source : Grand public assurés Auto TNS Sofres AFT 2007 Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un marché marqué par des flux de contrats importants

16 Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

17 Montée en puissance régulière de la bancassurance au dépend des assureurs traditionnels. La vente directe peine à décoller - Part de marché contrats 58,3 57,0 55,4 55, ,4 29,3 28,3 25,9 6,6 8,4 10,9 12,1 2,2 3,4 2,9 2,5 Sociétés sans intermédiaire Sociétés avec intermédiaires Bancassurance Vente Directe Evolution significative entre 2006 et 2009 Base: ensemble des contrats d assurance auto détenus dans le foyer Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? 17

18 La bancassurance lancée dans une dynamique forte - Evolution des parts de marché en Assurances Auto et Habitation Habitation 12,8 11,9 11,2 9,7 10,0 8,6 9,9 7,7 9,0 8,4 6,3 7,7 7,0 5,0 6,6 6,0 3,7 5,0 2,5 4,2 1,6 1,8 2,9 2,1 1,6 1,6 15,8 15,4 14,7 13,9 10,9 Auto 12,1 11,4 11, Base: ensemble des contrats d assurance auto ou habitation détenus dans le foyer Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? 18

19 La bancassurance parvient à capter une forte proportion de nouveaux contrats - Pour 100 nouveaux de contrats 2009 Sociétés sans intermédiaire 45,6 55,1 Sociétés avec intermédiaires 25,9 26,0 Bancassurance 12,1 23,5 Parts de marché Auto 2009 Taux de contrats acquis en 2009 Vente directe 2,5 4,9 Base: ensemble des contrats auto acquis en 2009 Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Aide de lecture : en 2009, sur 100 contrats acquis, 45,6% ont été captés par des sociétés sans intermédiaire Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? 19

20 mais la bancassurance perd également beaucoup de contrats - Pour 100 contrats résiliés Sociétés sans intermédiaire 45,1 55,1 Sociétés avec intermédiaires 25,9 30,2 Bancassurance 12,1 20,7 Parts de marché Auto 2009 Taux de contrats résiliés en 2009 Vente directe 2,5 4,0 Base: ensemble des contrats auto résiliés en 2009 Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Aide de lecture : en 2009, sur 100 contrats résiliés, 45,1% sont des contrats de sociétés SANS intermédiaire Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? 20

21 Au final, des flux qui s annulent sauf pour les assureurs traditionnels Volume de contrats résiliés 50 Sociétés sans intermédiaire Sociétés avec intermédiaires 20 Bancassurance 10 0 Vente directe Volume de nouveaux contrats Base: ensemble des contrats auto acquis et résiliés en 2009 Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? 21

22 Un enjeu de plus en plus prégnant : maîtriser les risques de résiliation Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

23 Alors même que l Assurance demeure un secteur leader en satisfaction clientèle Note moyenne de satisfaction des acteurs sur une échelle en 10 points 7,3 7,0 7,1 7,0 7,0 6,8 6,9 6,7 6,7 6,4 6,3 6,2 6,3 6, ,9 5,8 5,9 5,7 5,8 5,6 5,7 5,5 Assurance Distribution spécialisée Automobile Grande distribution Base: Population nationale représentative. Source TNS Sofres Podium de la Relation Client Banque Tourisme Téléphonie mobile Téléphone fixe + FAI Entreprises de services Transport Services publics Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un enjeu de plus en plus prégnant : maîtriser les risques de résiliation 23

24 Comprendre la résiliation : une approche qui nécessite d explorer l ensemble des facteurs sous-jacents Événements Événements déclencheurs déclencheurs Contexte et circonstances de départd Contexte Contexte de de marché marché Besoins et attentes Historique de la relation avec l assureur Exposition à la concurrence Dispositions Dispositions individuelles individuelles Attitude générale g à l égard du marché et des acteurs Comportement des assurés Profil sociodémographique et équipement du foyer Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un enjeu de plus en plus prégnant : maîtriser les risques de résiliation 24

25 Merci

Flavien Neuvy de L Observatoire Cetelem

Flavien Neuvy de L Observatoire Cetelem 1 Flavien Neuvy de L Observatoire Cetelem Sommaire Baromètre de L Observatoire Cetelem Moral des Européens : après un point bas en 2009, du mieux pour 2010 Les intentions d épargne : retour du principe

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Les Français jugent leurs assureurs

Les Français jugent leurs assureurs Les Français jugent leurs assureurs Présentation du 15 Mars 2002 Marie-Laurence GUÉNA Directeur Département Banques / Assurances TAYLOR NELSON SOFRES S.A 16, rue Barbès - 92129 Montrouge cedex - FRANCE

Plus en détail

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS Baromètre AramisAuto.com Les Français et l Automobile Vague 4 - Mai Sommaire 1 L attachement aux marques Françaises 2 Les nouvelles offres de mobilité 3 Les critères impactant l achat & l expérience d

Plus en détail

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Objectifs et méthodologie Objectifs La Fondation BMW a mandaté l institut d études BVA

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

Conférence SIA. Evolutions des attentes clients APV Automobile. 8 Mars 2011 Jean-Pierre Cartier & Bertrand Clémencin

Conférence SIA. Evolutions des attentes clients APV Automobile. 8 Mars 2011 Jean-Pierre Cartier & Bertrand Clémencin Conférence SIA Evolutions des attentes clients APV Automobile 8 Mars 2011 Jean-Pierre Cartier & Bertrand Clémencin Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS Rappel des résultats du podium de la relation

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Seniors & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Seniors & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Seniors & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Les seniors représentent une part croissante des utilisateurs de crédit

Plus en détail

Compte rendu par atelier : forum de la transition

Compte rendu par atelier : forum de la transition Compte rendu par atelier : forum de la transition Chaque restitution est détaillée de façon à respecter la fiche cadre remplie lors de la journée. L intérêt de ce compte rendu est de permettre à tous les

Plus en détail

Le plaisir de la simplicité!

Le plaisir de la simplicité! Les Français et la consommation responsable Le plaisir de la simplicité! Mars En collaboration avec Aegis Media Solutions Et avec le soutien de I ADEME Edito par Elizabeth Pastore-Reiss, Présidente d Ethicity

Plus en détail

Yannick Le Magadure Comité Régional de Tourisme

Yannick Le Magadure Comité Régional de Tourisme Maison des Vins des Côtes de Provence Les Arcs sur Argens - 23 septembre 2010 Yannick Le Magadure Comité Régional de Tourisme L importance du prix dans le choix du séjour + de sensibilité au prix dans

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

III. La segmentation du marche de l automobile et la stratégie de Dacia

III. La segmentation du marche de l automobile et la stratégie de Dacia III. La segmentation du marche de l automobile et la stratégie de Dacia A. La macro segmentation La mission de la marque est clairement définie sur son site internet : «Dacia a comme objectif la production

Plus en détail

- Communiqué de Presse -

- Communiqué de Presse - Paris, le 7 janvier 2010 - Communiqué de Presse - L Union Financière de France lance GPS - Gestion Pilotée et Suivi : un concept de gestion innovant en adéquation avec les attentes de la clientèle patrimoniale,

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DES DÉCIDEURS DE L'ASSURANCE 2013

LE BAROMÈTRE DES DÉCIDEURS DE L'ASSURANCE 2013 LE BAROMÈTRE DES DÉCIDEURS DE L'ASSURANCE 2013 (10ème édition) Synthèse de l'enquête Novembre 2013 BAROMÈTRE DES DÉCIDEURS DE L ASSURANCE 2013 (10 ème ÉDITION) Novembre 2013 Plus de 30 sociétés interrogées

Plus en détail

RENCONTRES DÉPARTEMENTALES

RENCONTRES DÉPARTEMENTALES RENCONTRES DÉPARTEMENTALES DÉPARTEMENT (en toutes lettres): MARTINIQUE (à écrire également en bas de cette page en double-cliquant sur le mot «département» puis cliquer sur «fermer» dans la barre d outils

Plus en détail

Rencontres. Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro

Rencontres. Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Rencontres Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Michel COLLOMBET Associé Eurogroup Consulting 2013 Les

Plus en détail

Étude auprès des habitants de la Nièvre sur le développement durable. Novembre 2009

Étude auprès des habitants de la Nièvre sur le développement durable. Novembre 2009 Étude auprès des habitants de la Nièvre sur le développement durable Novembre 2009 Sommaire 1. Un département où il fait bon vivre 2. Un avenir cependant incertain et des attentes fortes à l égard du département

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché 2013 Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché Table des matières 1 Actualisation de la vision du marché w p. 3 2 Impact de l ANI du 11 janvier 2013 pour le marché de la complémentaire p. 14 santé 2

Plus en détail

Qui sont les usagers des transports en France?

Qui sont les usagers des transports en France? 1 Qui sont les usagers des transports en France? PANEL - Les usagers des transports en France - - novembre 2015 - LE PANEL Résultats d une enquête sur les aspirations et les pratiques de mobilité des Français

Plus en détail

Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site

Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site Paris, le 19 avril 2011 L Agence du Service Civique a confié à TNS Sofres la réalisation d une enquête qualitative et quantitative auprès de jeunes

Plus en détail

Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs

Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs Conférence ActuariaCnam Présentation 3 1 / 0 5 / 2 0 1 2 Julien Chartier, Actuaire Manager AGENDA Introduction Partie 1 - L arrêt «Test-Achats»

Plus en détail

RENCONTRE AVEC LES ACTIONNAIRES. 10 décembre 2014

RENCONTRE AVEC LES ACTIONNAIRES. 10 décembre 2014 RENCONTRE AVEC LES ACTIONNAIRES 10 décembre 2014 ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET FINANCIER «LE MONDE D APRÈS» OLIVIER GARNIER Chef économiste DU MONDE D AVANT AU MONDE D APRÈS Quatre grandes ruptures : Modèle

Plus en détail

I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon

I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon Communiqué de presse Luxembourg-Bertrange, le 22 juin 2011 I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon a) Encaissement des primes En 2010 les primes émises par les membres

Plus en détail

Attentes des jardiniers urbains :

Attentes des jardiniers urbains : Attentes des jardiniers urbains : Quels végétaux? Quelles prestations? Enquête réalisée par TNS Sofres pour VAL HOR à l occasion de Jardins Jardin - mai 2014 Sommaire 1 Méthodologie 3 2 Les jardiniers

Plus en détail

L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite

L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite Enquête épargne 2011 Optimind/OpinionWay L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite Edition 2011 Réalisée entre

Plus en détail

Allianz en France, nous connaître de A à Z

Allianz en France, nous connaître de A à Z Allianz en France, nous connaître de A à Z 100 % Allianz, 100 % Clients, 100 % Simple. La nouvelle donne qui prévaut dans l assurance est celle d un consommateur en recherche de proximité et de confiance,

Plus en détail

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent.

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent. Initiative de soutien au développement de la sécurité alimentaire dans la région de Montréal. Cadre de référence 2007-2012 Document de consultation Agence de la santé et des services sociaux de Montréal-

Plus en détail

Baromètre 10 000 ménages : Les ménages français face à l efficacité énergétique de leur logement en 2013

Baromètre 10 000 ménages : Les ménages français face à l efficacité énergétique de leur logement en 2013 Baromètre 10 000 ménages : Les ménages français face à l efficacité énergétique de leur logement en 2013 Synthèse d enquête Septembre 2014 Résultats de l enquête barométrique «Les équipements et les comportements

Plus en détail

Bonjour et merci de me recevoir. Je vais essayer d être le plus bref possible.

Bonjour et merci de me recevoir. Je vais essayer d être le plus bref possible. Tarification: calcul d une prime d assurance Mémoire sur le document de consultation: Pour un régime durable et équitable Jean-François Guimond 16 mai 2006 Prime = Fréquence x Coût moyen Facteurs influençant

Plus en détail

23ème rapport annuel. Tableau de bord

23ème rapport annuel. Tableau de bord L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 25 Janvier 2011 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 23 ième

Plus en détail

La perception de la décentralisation par les élus locaux

La perception de la décentralisation par les élus locaux La perception de la décentralisation par les élus locaux Présentation du 26 juin 2012 Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion / Politique Laure SALVAING / Gwennaig MALPART SOMMAIRE 1 Les missions d

Plus en détail

TOYOTA. Gilles Quétel, Directeur de la publicité et des événements

TOYOTA. Gilles Quétel, Directeur de la publicité et des événements TOYOTA Gilles Quétel, Directeur de la publicité et des événements L industrie automobile, un secteur qui occupe une place considérable dans l économie, la société Source / INSEE & CCFA 2007 En France 10%

Plus en détail

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Mesdames, Messieurs, chers amis, Je vous remercie au nom de la MFP de votre présence à ce colloque sur la protection sociale des fonctionnaires. Merci à la MGEN

Plus en détail

Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens

Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens Solvabilité II, contrats responsables, normes IFRS, fiscalité : conséquences de ces normes sur le devenir des opérateurs et des couvertures

Plus en détail

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE Michel MOUILLART Directeur Scientifique de l Observatoire de l Endettement des Ménages

Plus en détail

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 Léa Morabito, Centre d Etudes Européennes, Sciences Po Paris. Manon Réguer-Petit,

Plus en détail

Sections communautaires d Unifor

Sections communautaires d Unifor Sections communautaires d Unifor Guide des membres potentiels Unifor offre une nouvelle manière d aider les travailleuses et travailleurs à améliorer leur vie par l action collective. Sections communautaires

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA

Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA PACIFICA - ASSURANCES DOMMAGES Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA PACIFICA Patrick DEGIOVANNI Directeur Général Adjoint 21/10/2010

Plus en détail

La Prévoyance en France 2010. «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard

La Prévoyance en France 2010. «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard La Prévoyance en France 2010 «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard 1. Histoire et Définition 2. Le Marché de la Prévoyance 3. Les différentes catégories

Plus en détail

GROUPAMA Présentation des résultats annuels 2013. Présentation presse 20 février 2014

GROUPAMA Présentation des résultats annuels 2013. Présentation presse 20 février 2014 1 GROUPAMA Présentation des résultats annuels 2013 Présentation presse 20 février 2014 Groupama en 2013 2 Efficacité opérationnelle et réduction des coûts Stratégie de performance vs. stratégie de taille

Plus en détail

Les seniors, un marché de croissance pour votre entreprise

Les seniors, un marché de croissance pour votre entreprise Les seniors, un marché de croissance pour votre entreprise La Silver Economy? Un regard nouveau sur les seniors! La Silver Economy: quelques chiffres en France 2013: +50 ans = 1/3 de la population +75%

Plus en détail

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Sur les 1210 personnes interrogées, 1043 personnes sont en âge de voter, soit

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Le moment pour les assureurs de repenser leur relation client Forum International de l'assurance Casablanca 18 avril 2013 Enquête globale

Plus en détail

Le développement durable Une affaire d argent?

Le développement durable Une affaire d argent? Le développement durable Une affaire d argent? Développement durable : Un cœur de consomm acteurs qui se renforce «J ai changé de comportement pour le développement durable au cours des 12 derniers mois»

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter Enquête trimestrielle menée auprès des candidats à l acquisition d un logement dans les 12 prochains mois Communiqué de presse - Octobre 2012-8ème vague - 3ème trimestre 2012 / ANALYSE GLOBALE OCTOBRE

Plus en détail

Baromètre UNA / Senior Strategic. Avril 2014

Baromètre UNA / Senior Strategic. Avril 2014 Baromètre UNA / Senior Strategic Avril 2014 Baromètre UNA Senior Strategic / avril 2014 INTRODUCTION Objectifs Identifier les points de sensibilité des personnes de plus de 50 ans bénéficiaires de services

Plus en détail

Fusions & Acquisitions Magazine Mars/Avril 2012 Laurent Des Places, Associé, Secteur Automobile Florent Steck, Associé, Transaction Services

Fusions & Acquisitions Magazine Mars/Avril 2012 Laurent Des Places, Associé, Secteur Automobile Florent Steck, Associé, Transaction Services Fusions & Acquisitions Magazine Mars/Avril 2012 Laurent Des Places, Associé, Secteur Automobile Florent Steck, Associé, Transaction Services Avec l aimable autorisation de Fusions & Acquisitions Magazine

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Évaluation de la Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : l importance des déterminants individuels et organisationnelles. Michel Vézina Carole Chénard JASP 27 novembre 2013 Plan

Plus en détail

Le tourisme responsable en 2008

Le tourisme responsable en 2008 Le tourisme responsable en 2008 Avril 2008 Contact TNS Sofres : Département Sésame Catherine Sabatier / Thibault Martinerie 01-40-92-27-62 / 47-36 Catherine.sabatier@tns-sofres.com / Thibault.martinerie@tns-sofres.com

Plus en détail

Le Mondial de l Auto 2010. pour les blondes, les brunes et les rousses aussi...

Le Mondial de l Auto 2010. pour les blondes, les brunes et les rousses aussi... Le Mondial de l Auto 2010 pour les blondes, les brunes et les rousses aussi... Après «L assurance auto expliquée aux blondes, aux brunes et aux rousses aussi», voici un nouveau recueil de trucs et astuces

Plus en détail

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE MAGAZINE ÎLE DE FRANCE

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE MAGAZINE ÎLE DE FRANCE LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE MAGAZINE ÎLE DE FRANCE AOÛT VIAVOICE 9 rue Huysmans 75006 Paris Tél : 01 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com Sommaire

Plus en détail

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Géographie UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ Le café est l un des biens les plus échangés dans le monde. Certains affirment qu il arrive juste après le pétrole, mais

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale

Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale PLAN 1. La crise et les conséquences

Plus en détail

L éco-responsabilité, l innovation douce. 16, 17 et 18 mars 2011 Apt, Gréoux-les-Bains et Arles

L éco-responsabilité, l innovation douce. 16, 17 et 18 mars 2011 Apt, Gréoux-les-Bains et Arles L éco-responsabilité, l innovation douce 16, 17 et 18 mars 2011 Devenir éco-responsable Une démarche éthique? Un objectif économique? Une réponse à l évolution de la demande? Yannick Le Magadure Comité

Plus en détail

complémentaire santé?

complémentaire santé? Comment conduire la complémentaire santé? L avenir se prépare aujourd hui Anne Marion Le 18 décembre 2013 Quiz introductif if Les questions à se poser La fiscalité Unéo s acquitte maintenant, comme toutes

Plus en détail

Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie

Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie Vague 8 Principaux enseignements Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au 13 septembre 2014 auprès d un

Plus en détail

Des économies dans les transports avec l écologie

Des économies dans les transports avec l écologie Première Partie Des économies dans les transports avec l écologie Le secteur des transports (passagers et marchandises) consomme déjà plus d un tiers de l énergie en France. La propension à consommer de

Plus en détail

PRATIQUES D APPROVISIONNEMENT ALTERNATIVES DES CONSOMMATEURS ET NOUVELLES INTERMÉDIATIONS

PRATIQUES D APPROVISIONNEMENT ALTERNATIVES DES CONSOMMATEURS ET NOUVELLES INTERMÉDIATIONS PRATIQUES D APPROVISIONNEMENT ALTERNATIVES DES CONSOMMATEURS ET NOUVELLES INTERMÉDIATIONS Définir les pratiques alternatives d approvisionnement Alternatif : «qui propose de concevoir autrement le système

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

LE MAGAZINE DE LA RÉPARATION ET DU SERVICE AUTOMOBILE

LE MAGAZINE DE LA RÉPARATION ET DU SERVICE AUTOMOBILE LE MAGAZINE DE LA RÉPARATION ET DU SERVICE AUTOMOBILE 2 LA MARQUE MÉDIA DE LA RÉPARATION ET DU SERVICE AUTOMOBILE Le magazine 21 500 exemplaires diffusés Décision atelier PL Le seul magazine entièrement

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Résultats du premier Observatoire des femmes et l assurance Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Fiche méthodologique Cible : Hommes et femmes âgés

Plus en détail

Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles

Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles Qu est-ce que CCR? Société anonyme de réassurance créée en 1946 entièrement détenue par l Etat français. Réassureur avec garantie de

Plus en détail

ATELIER SOLUTION. Acheter ou louer? Réforme 2006 de la fiscalité applicable aux véhicules. Avec la collaboration de P.1

ATELIER SOLUTION. Acheter ou louer? Réforme 2006 de la fiscalité applicable aux véhicules. Avec la collaboration de P.1 ATELIER SOLUTION Acheter ou louer? Réforme 2006 de la fiscalité applicable aux véhicules Avec la collaboration de P.1 Le marché du véhicule d entreprise P.2 La proportion d'entreprises qui financent au

Plus en détail

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 INVENTONS ENSEMBLE LA SANTÉ DE DEMAIN Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Quels impacts anticiper sur le marché de l assurance de personnes? 21 février 2013 ANI 2013 Quels impacts prévisibles

Plus en détail

bonus.ch : les Suisses sont de plus en plus fidèles à leur assureur auto, au détriment de leur porte-monnaie

bonus.ch : les Suisses sont de plus en plus fidèles à leur assureur auto, au détriment de leur porte-monnaie bonus.ch : les Suisses sont de plus en plus fidèles à leur assureur auto, au détriment de leur porte-monnaie Les Suisses sont satisfaits de leur assureur auto : à l'issue de l'enquête du site comparateur

Plus en détail

Les citadins, leur vie en ville et le commerce de proximité

Les citadins, leur vie en ville et le commerce de proximité Contacts Département Opinion Corporate Jérôme SAINTE-MARIE, Co-directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu CLIQUEZ POUR MODIFIER LE STYLE DU TITRE Claire PIAU, Directrice d études / claire.piau@csa.eu

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1.3 - Attitudes et comportements des consommateurs Franck Lehuédé (CREDOC) «Depuis une soixantaine d années, le CREDOC observe les comportements

Plus en détail

Mobilité et hausse des carburants

Mobilité et hausse des carburants GIE Objectifs Transport Public Contacts TNS-Sofres Département Transport Poste Industrie Dominique Mézière 01.40.92.44.71 Christelle Munck 01.40.92.66.36 Camille Mailharrou 01.40.92.67.17 1 OBJECTIFS ET

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE. MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010

ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE. MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010 ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010 Entre les soussignés : La BANQUE POPULAIRE D ALSACE, Société Coopérative à Capital Variable, dont le

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Séminaire Innovation - 17 septembre 2009

Séminaire Innovation - 17 septembre 2009 Séminaire Innovation - 17 septembre 2009 Spécial «Risques d Entreprises» Downgrade Termination et Long Term Agreement : Jusqu où l assuré peut-il se protéger? Laurence Delacourt Jean-Luc Mousset Abel Morieux

Plus en détail

Des menaces sur la cogénération gaz

Des menaces sur la cogénération gaz Des menaces sur la cogénération gaz ; Rappel des enjeux : La puissance de 3 EPR 1,7 Mtep/an économisées Près de 10 Mt de CO 2 /an évitées 30 000 emplois industriels concernés Préserver des actifs performants

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LES ENJEUX DE LA MOBILITE DURABLE

LES FRANÇAIS ET LES ENJEUX DE LA MOBILITE DURABLE LES FRANÇAIS ET LES ENJEUX DE LA MOBILITE DURABLE Synthèse de l étude réalisée pour la MACIF Vague 5 - Août 2011 L enjeu de la protection de l environnement recule, cette année encore, dans la hiérarchie

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Digne les Bains, le 8 décembre 2009 Service études ingénierie et développement, ADT 04 1 La démarche Au préalable

Plus en détail

Les Français et l Automobile - vague 5

Les Français et l Automobile - vague 5 Baromètre AramisAuto.com Les Français et l Automobile - vague 5 1 er rapport 26 mai 2014 Sommaire 1 Rappel méthodologique 2 Synthèse 2 Les perceptions de l automobile 3 L attachement aux marques Françaises

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Les clients de la librairie indépendante

Les clients de la librairie indépendante Les clients de la librairie indépendante Mieux les connaître pour les fidéliser Premiers résultats Etude réalisée par pour La librairie est confrontée à la combinaison de plusieurs facteurs qui pèsent

Plus en détail

[ INDEX ] Introduction...1. CHAPITRE I - Communication sensorielle et identité de marque...3

[ INDEX ] Introduction...1. CHAPITRE I - Communication sensorielle et identité de marque...3 1 [ INDEX ] Introduction...1 CHAPITRE I - Communication sensorielle et identité de marque...3 A] La communication sensorielle...3 Franchir les limites du visuel...4 Une mémoire sensorielle : un facteur

Plus en détail

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ Rédigé par Edwin L. Weinstein, Ph.D., C.Psych. The Brondesbury Group Résumé Le présent sondage a pour objectif premier de cerner les facteurs

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

REGARDS AILANCY SUR LE DIGITAL Le digital au service de l animation du sociétariat. Un point de vue Ailancy Mai 2015

REGARDS AILANCY SUR LE DIGITAL Le digital au service de l animation du sociétariat. Un point de vue Ailancy Mai 2015 1 REGARDS AILANCY SUR LE DIGITAL Le digital au service de l animation du sociétariat Un point de vue Ailancy Mai 2015 SOMMAIRE 2 1. Sociétaire : Véritable acteur du modèle coopératif o o o o Un enjeu croissant

Plus en détail

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs Usages & Attitudes Pomme de terre primeur 2014 La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs L étude réalisée en juin 2014 par Opinionway pour le CNIPT et FranceAgriMer a pour

Plus en détail