Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto. Conférence Argus de l'assurance 24 juin 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto. Conférence Argus de l'assurance 24 juin 2010"

Transcription

1 Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto Conférence Argus de l'assurance 24 juin 2010

2 Un contexte marqué par la crise Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

3 Un contexte marqué par la crise Des conséquences effectivement graves et longues En décembre 2009, 55% des Français estimaient que la crise les touchera encore pour longtemps Des pratiques de consommation impactées durablement La crise a changé les pratiques de consommation pour 79% des Français Et 90% d entre eux estiment que ces changements seront durables avec notamment une réduction des dépenses 80% ont réduit leur dépenses Et 80% d entre eux pensent que ces réductions vont durer Des habitudes qu on commence à remettre en cause 33% ont réduit leurs dépenses d assurance en 2009 Pour moitié en changeant d assureur, pour moitié en renégociant leurs contrats à la baisse Base : Grand Public - Source : TNS Sofres Momentum 2009 Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un contexte marqué par la crise 3

4 Le consommateur reconsidère ses choix Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

5 L émergence de 4 profils de sensibilités ÉQUITÉ JUSTICE / JUSTESSE RESPONSABILITÉ Les «Responsables» plutôt rencontrés dans les groupes «Famille» et «Senior» L INTÉRÊT GÉNÉRAL RESPECT ALTRUISME SOLIDARITÉ Les «Sensibles» plutôt rencontrés dans les groupes «Jeunes» et «Senior» La RÉFLEXION La PULSION Les «Gestionnaires» rencontrés majoritairement dans le groupe «Familles» Les «Ego centrés» rencontrés majoritairement dans le groupe «Jeunes» PRÉSERVATION PROTECTION MAITRISE Base : Grand Public Source : TNS Sofres EuroGroup 2009 L INTÉRÊT PERSONNEL Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Le consommateur reconsidère ses choix PLAISIR DISPONIBILITÉ FACILITÉ 5

6 Derrière chaque profil, des aspirations différentes ÉQUITÉ JUSTICE / JUSTESSE RESPONSABILITÉ La RÉFLEXION Panier AMAP Association pour le maintien de l agriculture paysanne Toyota Prius L INTÉRÊT GÉNÉRAL Petit Bateau Production française à 80 % Les «Responsables» Les «Gestionnaires» Veja (Marque fashion-tendance et éco-responsable Max Havelaar Les «Sensibles» Les «Ego centrés» Smart ForTwo RESPECT ALTRUISME SOLIDARITÉ La PULSION PRÉSERVATION PROTECTION MAITRISE Base : Grand Public Source : TNS Sofres EuroGroup 2009 vente-privée.com Dacia Logan Hard Discount H&M L INTÉRÊT PERSONNEL Daily Monop Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Le consommateur reconsidère ses choix BMW X6 PLAISIR DISPONIBILITÉ FACILITÉ 6

7 L assurance auto : un marché toujours plus challengé Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

8 Des niveaux de garantie élevés Au tiers 11% Intermédiaire 22% Tous risques 67% Base : pour 100 contrats d assurance Auto. Source TNS Sofres SoFia Mars Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > L assurance auto : un marché toujours plus challengé 8

9 Un produit «cher» Montant moyen de la prime par contrat d assurance Auto Ensemble Au tiers Intermédiaire Tous risques Base : pour 100 contrats d assurance Auto. Source TNS Sofres SoFia. Mars Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > L assurance auto : un marché toujours plus challengé 9

10 qui pèse de plus en plus dans le budget des ménages Hausse tendancielle du multi-équipement automobile 85,2% 85,9% 85,6% 86,1% 87,4% 86,5% Au moins un véhicule assuré 50,1% 50,7% 50,1% 48,6% 49,3% 46,5% 35,2% 35,2% 35,4% 37,4% 38,1% 40,0% 1 véhicule 2 véhicules ou plus 14,8% 14,1% 14,4% 13,9% 12,6% 13,5% Aucun véhicule assuré Base: Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > L assurance auto : un marché toujours plus challengé 10

11 Dans un marché où il est difficile de se différencier Très différent Plutôt différent Plutôt semblable Très semblable 1 25%25%25%25% Total différent Total semblable Offres des assureurs 20% 3% 17% 70% 10% 80% Prix proposés par les assureurs 47% 8% 39% 47% 6% 53% Source : Grand public assurés Auto TNS Sofres AFT 2007 Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > L assurance auto : un marché toujours plus challengé 11

12 Un marché marqué par des flux de contrats importants Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

13 Des flux importants et des niveaux de résiliation élevés Part Part des des nouveaux nouveaux contrats contrats sur sur le le total total portefeuille portefeuille 10.6% Part Part des des résiliations résiliations de de contrats contrats sur sur le le total total portefeuille portefeuille 7.7% Base: Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un marché marqué par des flux de contrats importants 13

14 Les plus jeunes assurés sont ceux qui souscrivent le plus mais également qui résilient le plus de contrats Auto 13% 18% 37% 55 ans et plus 37% 36% ans Moins de 35 ans 38% Aide de lecture : en 2009, les moins de 35 ans représentent 25% des assurés mais 50% des nouveaux contrats et 46% des contrats résiliés 25% 50% 46% Assurés Auto Acquisitions Résiliations Base: Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un marché marqué par des flux de contrats importants 14

15 La résiliation : un phénomène générationnel qui laisse présager une hausse tendancielle de la résiliation - Part des assurés ayant déjà résilié au moins une fois un contrat d assurance Auto 44% 41% 53% 50% 45% 36% 25% Ensemble Moins de 25 ans ans ans ans ans 65 ans et plus Source : Grand public assurés Auto TNS Sofres AFT 2007 Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un marché marqué par des flux de contrats importants

16 Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

17 Montée en puissance régulière de la bancassurance au dépend des assureurs traditionnels. La vente directe peine à décoller - Part de marché contrats 58,3 57,0 55,4 55, ,4 29,3 28,3 25,9 6,6 8,4 10,9 12,1 2,2 3,4 2,9 2,5 Sociétés sans intermédiaire Sociétés avec intermédiaires Bancassurance Vente Directe Evolution significative entre 2006 et 2009 Base: ensemble des contrats d assurance auto détenus dans le foyer Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? 17

18 La bancassurance lancée dans une dynamique forte - Evolution des parts de marché en Assurances Auto et Habitation Habitation 12,8 11,9 11,2 9,7 10,0 8,6 9,9 7,7 9,0 8,4 6,3 7,7 7,0 5,0 6,6 6,0 3,7 5,0 2,5 4,2 1,6 1,8 2,9 2,1 1,6 1,6 15,8 15,4 14,7 13,9 10,9 Auto 12,1 11,4 11, Base: ensemble des contrats d assurance auto ou habitation détenus dans le foyer Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? 18

19 La bancassurance parvient à capter une forte proportion de nouveaux contrats - Pour 100 nouveaux de contrats 2009 Sociétés sans intermédiaire 45,6 55,1 Sociétés avec intermédiaires 25,9 26,0 Bancassurance 12,1 23,5 Parts de marché Auto 2009 Taux de contrats acquis en 2009 Vente directe 2,5 4,9 Base: ensemble des contrats auto acquis en 2009 Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Aide de lecture : en 2009, sur 100 contrats acquis, 45,6% ont été captés par des sociétés sans intermédiaire Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? 19

20 mais la bancassurance perd également beaucoup de contrats - Pour 100 contrats résiliés Sociétés sans intermédiaire 45,1 55,1 Sociétés avec intermédiaires 25,9 30,2 Bancassurance 12,1 20,7 Parts de marché Auto 2009 Taux de contrats résiliés en 2009 Vente directe 2,5 4,0 Base: ensemble des contrats auto résiliés en 2009 Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Aide de lecture : en 2009, sur 100 contrats résiliés, 45,1% sont des contrats de sociétés SANS intermédiaire Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? 20

21 Au final, des flux qui s annulent sauf pour les assureurs traditionnels Volume de contrats résiliés 50 Sociétés sans intermédiaire Sociétés avec intermédiaires 20 Bancassurance 10 0 Vente directe Volume de nouveaux contrats Base: ensemble des contrats auto acquis et résiliés en 2009 Population nationale représentative. Source TNS Sofres SoFia Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Quels sont les réseaux qui tirent profit de cette situation de marché? 21

22 Un enjeu de plus en plus prégnant : maîtriser les risques de résiliation Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto

23 Alors même que l Assurance demeure un secteur leader en satisfaction clientèle Note moyenne de satisfaction des acteurs sur une échelle en 10 points 7,3 7,0 7,1 7,0 7,0 6,8 6,9 6,7 6,7 6,4 6,3 6,2 6,3 6, ,9 5,8 5,9 5,7 5,8 5,6 5,7 5,5 Assurance Distribution spécialisée Automobile Grande distribution Base: Population nationale représentative. Source TNS Sofres Podium de la Relation Client Banque Tourisme Téléphonie mobile Téléphone fixe + FAI Entreprises de services Transport Services publics Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un enjeu de plus en plus prégnant : maîtriser les risques de résiliation 23

24 Comprendre la résiliation : une approche qui nécessite d explorer l ensemble des facteurs sous-jacents Événements Événements déclencheurs déclencheurs Contexte et circonstances de départd Contexte Contexte de de marché marché Besoins et attentes Historique de la relation avec l assureur Exposition à la concurrence Dispositions Dispositions individuelles individuelles Attitude générale g à l égard du marché et des acteurs Comportement des assurés Profil sociodémographique et équipement du foyer Situation et enjeux du marché de l Assurance Auto > Un enjeu de plus en plus prégnant : maîtriser les risques de résiliation 24

25 Merci

Flavien Neuvy de L Observatoire Cetelem

Flavien Neuvy de L Observatoire Cetelem 1 Flavien Neuvy de L Observatoire Cetelem Sommaire Baromètre de L Observatoire Cetelem Moral des Européens : après un point bas en 2009, du mieux pour 2010 Les intentions d épargne : retour du principe

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS Baromètre AramisAuto.com Les Français et l Automobile Vague 4 - Mai Sommaire 1 L attachement aux marques Françaises 2 Les nouvelles offres de mobilité 3 Les critères impactant l achat & l expérience d

Plus en détail

Les Français jugent leurs assureurs

Les Français jugent leurs assureurs Les Français jugent leurs assureurs Présentation du 15 Mars 2002 Marie-Laurence GUÉNA Directeur Département Banques / Assurances TAYLOR NELSON SOFRES S.A 16, rue Barbès - 92129 Montrouge cedex - FRANCE

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Seniors & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Seniors & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Seniors & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Les seniors représentent une part croissante des utilisateurs de crédit

Plus en détail

Attentes des jardiniers urbains :

Attentes des jardiniers urbains : Attentes des jardiniers urbains : Quels végétaux? Quelles prestations? Enquête réalisée par TNS Sofres pour VAL HOR à l occasion de Jardins Jardin - mai 2014 Sommaire 1 Méthodologie 3 2 Les jardiniers

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché 2013 Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché Table des matières 1 Actualisation de la vision du marché w p. 3 2 Impact de l ANI du 11 janvier 2013 pour le marché de la complémentaire p. 14 santé 2

Plus en détail

Bonjour et merci de me recevoir. Je vais essayer d être le plus bref possible.

Bonjour et merci de me recevoir. Je vais essayer d être le plus bref possible. Tarification: calcul d une prime d assurance Mémoire sur le document de consultation: Pour un régime durable et équitable Jean-François Guimond 16 mai 2006 Prime = Fréquence x Coût moyen Facteurs influençant

Plus en détail

Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs

Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs Conférence ActuariaCnam Présentation 3 1 / 0 5 / 2 0 1 2 Julien Chartier, Actuaire Manager AGENDA Introduction Partie 1 - L arrêt «Test-Achats»

Plus en détail

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE Michel MOUILLART Directeur Scientifique de l Observatoire de l Endettement des Ménages

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

Le Mondial de l Auto 2010. pour les blondes, les brunes et les rousses aussi...

Le Mondial de l Auto 2010. pour les blondes, les brunes et les rousses aussi... Le Mondial de l Auto 2010 pour les blondes, les brunes et les rousses aussi... Après «L assurance auto expliquée aux blondes, aux brunes et aux rousses aussi», voici un nouveau recueil de trucs et astuces

Plus en détail

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014 Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014 Contacts Ipsos Public Affairs : Fabienne SIMON 01

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale

Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale PLAN 1. La crise et les conséquences

Plus en détail

ATELIER SOLUTION. Acheter ou louer? Réforme 2006 de la fiscalité applicable aux véhicules. Avec la collaboration de P.1

ATELIER SOLUTION. Acheter ou louer? Réforme 2006 de la fiscalité applicable aux véhicules. Avec la collaboration de P.1 ATELIER SOLUTION Acheter ou louer? Réforme 2006 de la fiscalité applicable aux véhicules Avec la collaboration de P.1 Le marché du véhicule d entreprise P.2 La proportion d'entreprises qui financent au

Plus en détail

Les Français et l Automobile - vague 5

Les Français et l Automobile - vague 5 Baromètre AramisAuto.com Les Français et l Automobile - vague 5 1 er rapport 26 mai 2014 Sommaire 1 Rappel méthodologique 2 Synthèse 2 Les perceptions de l automobile 3 L attachement aux marques Françaises

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens

Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens Solvabilité II, contrats responsables, normes IFRS, fiscalité : conséquences de ces normes sur le devenir des opérateurs et des couvertures

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance

Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance Sommaire 1 Contexte / préoccupations des Français 2 Des Français concernés par la dépendance des personnes âgées

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ Rédigé par Edwin L. Weinstein, Ph.D., C.Psych. The Brondesbury Group Résumé Le présent sondage a pour objectif premier de cerner les facteurs

Plus en détail

Impact de la location sur la perception et l intention d achat d un véhicule

Impact de la location sur la perception et l intention d achat d un véhicule Impact de la location sur la perception et l intention d achat d un véhicule HERTZ Laurence BOISRAME Contacts TNS Sofres Département Sésame Béatrice GUILBERT / Sandrine GHESQUIERS 01.40.92.44.00 / 45.87

Plus en détail

La Prévoyance en France 2010. «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard

La Prévoyance en France 2010. «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard La Prévoyance en France 2010 «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard 1. Histoire et Définition 2. Le Marché de la Prévoyance 3. Les différentes catégories

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Septembre 2012. Enquête CLCV LES CONSOMMATEURS ET LEURS ASSURANCES

Septembre 2012. Enquête CLCV LES CONSOMMATEURS ET LEURS ASSURANCES Septembre 2012 Enquête CLCV LES CONSOMMATEURS ET LEURS ASSURANCES 1 Qu elle vise à protéger nos biens ou à garantir notre santé, l assurance est aujourd hui une dépense contrainte pour la majorité des

Plus en détail

Beauté et Perfection. La nouvelle génération de centre de lavage

Beauté et Perfection. La nouvelle génération de centre de lavage Beauté et Perfection La nouvelle génération de centre de lavage 1 Un concept unique sur un marché porteur ASTIKOTO est la première enseigne sur son marché spécialisée dans la maintenance esthétique écologique

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. L assurance-emprunteur

OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. L assurance-emprunteur OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 26 ème rapport annuel L assurance-emprunteur 1. L assurance-emprunteur, principe et évolutions 2. La connaissance de l assurance-emprunteur 3. Le choix de l emprunteur

Plus en détail

«The Intelligent. Une perspective canadienne. Mai 2013

«The Intelligent. Une perspective canadienne. Mai 2013 «The Intelligent Insurer» Une perspective canadienne Mai 2013 Présentation d aujourd hui NOS CONSTATS Fondées sur «The Intelligent Insurer» et d autres enquêtes réalisées par KPMG-SECOR VOTRE POINT DE

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Évaluation de la Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : l importance des déterminants individuels et organisationnelles. Michel Vézina Carole Chénard JASP 27 novembre 2013 Plan

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME NICOLAS SARKOZY 2007-2012 : LE DEPOT DE BILAN POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME Par Daniel Vasseur Le 17 février 2012 Jusqu au plan de rigueur du Gouvernement annoncé le 7 novembre 2011, l Etat avait

Plus en détail

zanox Mobile Performance Barometer 2015 :

zanox Mobile Performance Barometer 2015 : zanox Mobile Performance Barometer 2015 : Les transactions réalisées à partir des terminaux mobiles (Smartphones & tablettes) ont atteint un nouveau record en Q4 2014 avec une progression de 128% de septembre

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

Honda se place en tête de la satisfaction des propriétaires français de nouveaux véhicules pour la troisième année consécutive

Honda se place en tête de la satisfaction des propriétaires français de nouveaux véhicules pour la troisième année consécutive Etude de J.D. Power and Associates en partenariat avec L Automobile Magazine : La satisfaction des propriétaires de véhicules en France diminue considérablement par rapport à 2010 Honda se place en tête

Plus en détail

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Résultats du premier Observatoire des femmes et l assurance Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Fiche méthodologique Cible : Hommes et femmes âgés

Plus en détail

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 INVENTONS ENSEMBLE LA SANTÉ DE DEMAIN Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Quels impacts anticiper sur le marché de l assurance de personnes? 21 février 2013 ANI 2013 Quels impacts prévisibles

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Communiqué de Presse Rueil-Malmaison, le 16 juin 2015 MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Afin d analyser avec précision les comportements actuels des conducteurs au sein

Plus en détail

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 Léa Morabito, Centre d Etudes Européennes, Sciences Po Paris. Manon Réguer-Petit,

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Connected World. Débridez la voiture connectée. Opinion Leader. Partagez-le

Connected World. Débridez la voiture connectée. Opinion Leader. Partagez-le Connected World Débridez la voiture connectée Si le nombre de bénéficiaires d une technologie définit la vitesse avec laquelle celle-ci sera adoptée alors le développement de la voiture connectée ne peut

Plus en détail

8ème édition du Baromètre du CtoC PriceMinister-Rakuten & La Poste, réalisé par OpinionWay

8ème édition du Baromètre du CtoC PriceMinister-Rakuten & La Poste, réalisé par OpinionWay Paris, le 14 novembre 2013 8ème édition du Baromètre du CtoC PriceMinister-Rakuten & La Poste, réalisé par OpinionWay En 2013, face à la crise, le CtoC, précurseur de "l économie collaborative" ou «sharing

Plus en détail

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 1 Brochure ALD electric INTRODUCTION Notre offre ALD electric se compose d une gamme très complète de véhicules électriques comprenant des hybrides

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

L Evènement Assurance Automobile de GT Motive

L Evènement Assurance Automobile de GT Motive L Evènement Assurance Automobile de GT Motive Résultats de l étude satisfaction des assurées : 27,8% des assurés sont susceptibles de changer d assurance après la gestion d un sinistre Lancement de la

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité

Baromètre des courtiers de proximité Edition 2013 Baromètre des courtiers de proximité Une profession qui ressent la crise mais fait preuve d adaptabilité courtiers restent optimistes malgré la crise Diriez-vous que la profession de courtier

Plus en détail

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Les Matinales SILVER ECO La Synthèse Assurance et Silver économie 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Une matinale animée par Hélène Delmotte (Care Insight) et Benoît Goblot (agence Matinal)

Plus en détail

SOMMAIRE. Enquête Gender Directive 31/05/2012 2

SOMMAIRE. Enquête Gender Directive 31/05/2012 2 1 SOMMAIRE Introduction Les points clés Présentation des participants à l enquête Les hypothèses de tarification en assurance vie Les hypothèses de tarification en assurance non-vie Les impacts sur le

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Note d analyse. Les Français et la protection sociale. Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française

Note d analyse. Les Français et la protection sociale. Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française Note d analyse Les Français et la protection sociale Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive du 1 er au 6 février 2012. Echantillon

Plus en détail

Creditor Metrics: Les Consommateurs et l Assurance des Emprunteurs en France

Creditor Metrics: Les Consommateurs et l Assurance des Emprunteurs en France Creditor Metrics: Les Consommateurs et l Assurance des Emprunteurs en France Présentation du rapport Août 2006 1 Table des matières Page Sur quoi porte cette étude? Quel est le but de cette étude? Quelle

Plus en détail

SESSION 2013 BTS ASSURANCE CORRIGE E3

SESSION 2013 BTS ASSURANCE CORRIGE E3 SESSION 2013 BTS ASSURANCE CORRIGE E3 U3 Corrigé Page 1 Sujet n 1 1. Indiquez les éléments pris en compte pour déterminer une cotisation d assurance. La prime dépend de : (3x0,5 pt = 1,5) - La fréquence

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse Dossier de Presse 2013 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contacts Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Caroline

Plus en détail

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français Résultats d enquête Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris 23 octobre 2014 Quelques mots sur la méthodologie de l enquête

Plus en détail

Honda arrive en tête du classement des constructeurs; Toyota l emporte dans trois segments

Honda arrive en tête du classement des constructeurs; Toyota l emporte dans trois segments Etude de J.D. Power and Associates en partenariat avec L Automobile Magazine : La Toyota Prius se classe en tête du classement en termes de satisfaction client en France pour la troisième année consécutive

Plus en détail

La constitution des portefeuilles «Clients»

La constitution des portefeuilles «Clients» L orientation client 11 La constitution des portefeuilles «Clients» La mise en place d une démarche pro-active suppose et nécessite la constitution de portefeuilles clients affectés nominativement à un

Plus en détail

«LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS»

«LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS» Composition sur un sujet de droit civil ou de procédure civile (1 er concours) Note : 16/20 «LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS» A la suite de l Avant Projet de réforme du droit des obligations

Plus en détail

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile TNS Automotive PRINCIPAUX RESULTATS Contacts TNS Sofres: Muriel GOFFARD 01 40 92 27 47 muriel.goffard@tns-sofres.com Définir la

Plus en détail

Véhicule d'occasion Un indicateur clé de la performance économique du marché automobile

Véhicule d'occasion Un indicateur clé de la performance économique du marché automobile Véhicule d'occasion Un indicateur clé de la performance économique du marché automobile Christophe Michaëli Directeur du Marché Automobile France 1 Méthodologie Etude réalisée avec le BIPE - Recueil historique

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE CNIA SAADA Assurance est née de l union de deux grandes forces de l assurance, CNIA Assurance et Assurances Es Saada, qui ont mis en commun leurs compétences humaines

Plus en détail

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas 28 mai 2015 Gestionnaire Activement Responsable Groupama AM Un acteur majeur de la gestion d actifs 2 Filiale à 100% de Groupama 96.7 Md d actifs

Plus en détail

LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE. N 3 juillet 2014

LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE. N 3 juillet 2014 LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE N 3 juillet 2014 L Edito de Philippe Crevel L épargnant des temps nouveaux frappe à la porte En 2017, les «digital natives» auront pris le

Plus en détail

Des économies dans les transports avec l écologie

Des économies dans les transports avec l écologie Première Partie Des économies dans les transports avec l écologie Le secteur des transports (passagers et marchandises) consomme déjà plus d un tiers de l énergie en France. La propension à consommer de

Plus en détail

NOUS AVONS LE MEILLEUR SYSTÈME DE SANTÉ AU MONDE

NOUS AVONS LE MEILLEUR SYSTÈME DE SANTÉ AU MONDE NOUS AVONS LE MEILLEUR SYSTÈME DE SANTÉ AU MONDE VÉRITÉ OU MENSONGE? Le Canada et le Québec ont le meilleur système de santé au monde POURTANT PERSONNE N A COPIÉ NOTRE SYSTÈME! Nous avons un bon système

Plus en détail

Le meilleur et le pire de l'investissement à faible volatilité

Le meilleur et le pire de l'investissement à faible volatilité LIVRE BLANC 2015 Document destiné aux investisseurs professionnels uniquement Le meilleur et le pire de l'investissement à faible volatilité David Blitz, PhD Matthias Hanauer, PhD, CFA Pim van Vliet, PhD

Plus en détail

Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA

Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA PACIFICA - ASSURANCES DOMMAGES Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA PACIFICA Patrick DEGIOVANNI Directeur Général Adjoint 21/10/2010

Plus en détail

Protection du budget. Prévoyance

Protection du budget. Prévoyance L offre CACI Forte de son expertise acquise sur son cœur de métier historique, l assurance, Caci a développé une gamme complète de produits d assurance à tination de ses partenaires et de leurs clients

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE Qu est ce qu une prime ou une cotisation d assurance? C est la somme à payer périodiquement à l assureur en contrepartie des garanties qu il accorde. Les primes (ou

Plus en détail

AUTO STANDARD. Dispositions Générales AUTO AXA 180209 03 2013 Convention d assistance AUTO ref. W60

AUTO STANDARD. Dispositions Générales AUTO AXA 180209 03 2013 Convention d assistance AUTO ref. W60 ASSURANCE ET GESTION Assureur Assisteur Références contractuelles AXA France IARD et AXA Assurances IARD Mutuelle EUROP ASSISTANCE Dispositions Générales AUTO AXA 180209 03 2013 Convention d assistance

Plus en détail

des clients pour la 16 septembre 2008 Contact BVA Xavier PACILLY 01 71 16 88 00 xavier.pacilly@bva.fr

des clients pour la 16 septembre 2008 Contact BVA Xavier PACILLY 01 71 16 88 00 xavier.pacilly@bva.fr Les attentes des clients pour la banque de demain 16 septembre 2008 Contact BVA Xavier PACILLY 01 71 16 88 00 xavier.pacilly@bva.fr Quelques constats 2 Une décennie de fortes innovations qui perturbent

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

LE CRÉDIT A LA CONSOMMATION Au-delà des idées reçues

LE CRÉDIT A LA CONSOMMATION Au-delà des idées reçues LE CRÉDIT A LA CONSOMMATION Au-delà des idées reçues Juillet 2013 SOMMAIRE I. L utilité du crédit à la consommation Quel est le rôle du crédit dans l économie? Le marché du crédit à la consommation. A

Plus en détail

BIG DATA et données externes dans les modèles de tarification

BIG DATA et données externes dans les modèles de tarification BIG DATA et données externes dans les modèles de tarification BIG DATA BIG DATA : Quelques clés Eric FROIDEFOND MAAF MBA CNAM ENASS en cours Intégration du BIG DATA dans la tarification en assurances IARD

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat?

A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat? A PLUS FINANCE A Plus Finance A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat? 26 septembre 2006 Philippe TABOUIS :

Plus en détail

INSTRUCTION N 2006-04 DU 24 JANVIER 2006

INSTRUCTION N 2006-04 DU 24 JANVIER 2006 1 INSTRUCTION N 2006-04 DU 24 JANVIER 2006 RELATIVE AUX MODALITÉS DE CALCUL DE L ENGAGEMENT DES OPCVM SUR INSTRUMENTS FINANCIERS À TERME Prise en application des articles 411-44-1 à 411-44-5 du règlement

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

La réglementation de l assurance vie au Grand-Duché de Luxembourg

La réglementation de l assurance vie au Grand-Duché de Luxembourg La réglementation de l assurance vie au Grand-Duché de EFE Rendez-vous annuel de l assurance vie - Hôtel Westminster 13/12/2012 Marc Gouden & Pierre MOREAU Partners Avocats aux Barreaux de et de Quelques

Plus en détail

LES SIIC. Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF. Étude réalisée par. Les SIIC et la retraite 1

LES SIIC. Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF. Étude réalisée par. Les SIIC et la retraite 1 LES SIIC et la retraite Étude réalisée par Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF Les SIIC et la retraite 1 23 juin 2014 2 Les SIIC et la retraite La retraite est, avec l emploi et

Plus en détail