PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique"

Transcription

1 1 Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique B - Ponction à l aiguille tournante (drill biopsie) ou tranchante (trucut) C - Tumorectomie D - Pièce d exérèse pour microcalcifications sans nodule palpable E - Mastectomie F - Curage ganglionnaire III - LESIONS BENIGNES A - Mastites B - Lésions dystrophiques b1 - Mastose fibro-kystique +++ b2 - Gynécomastie b3 - Lésions des canaux galactophores C - Tumeurs bénignes c1 - Fibro-adénome c2 - Tumeur phyllode D - Mastopathies bénignes à risque IV - LESIONS MALIGNES A - Carcinomes a1 - Carcinome in situ a2 - Carcinome infiltrant B - Tumeurs malignes non épithéliales C - Extensions des cancers du sein

2 2 I RAPPEL STRUCTURAL Rappel anatomique 15 à 25 lobes drainés par un canal galactophore de gros calibre s'abouchant au mamelon canaux galactophores c'est au niveau de l'utdl que la majorité des lésions va se développer. Rappel histologique variations physiologiques : cycle menstruel grossesse et lactation ménopause II - MOYENS D ETUDE

3 3 A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique B - Ponction à l aiguille tournante (drill biopsie) ou tranchante (trucut) C - Tumorectomie examen macroscopique : taille de la tumeur limites d'exérèse choix du(des) prélèvement(s) pour l'examen microscopique (± prélèvements pour les techniques spéciales) ± examen extemporané : permet d'adapter en cours d'intervention le geste chirurgical technique rapide mais grossière résultats limités : caractère bénin ou malin limites d'exérèse D - Pièce d exérèse pour microcalcifications sans nodule palpable fréquentes en pathologie mammaire : au cours de certaines mastopathies bénignes au cours de certains cancers E - Mastectomie F - Curage ganglionnaire nombre de ganglions III - LESIONS BENIGNES A - Mastites B - Lésions dystrophiques b1 - Mastose fibro-kystique +++ pathologie fréquente femme jeune, ans macroscopie : placard mal limité disparition du tissu adipeux, aspect blanchâtre ± kystes de taille variable ferme mais non dure microscopie : développée au dépend de l'utdl Fibrose : fibrose péri et intra lobulaire Kyste : cavité bordée par un épithélium Adénose : augmentation du nombre de ramification Hyperplasie épithéliale : multiplication des cellules épithéliales bordant les canaux et/ou les lobules. Association des ces 4 éléments dans des proportions variables Mastopathie bénigne non proliférante : fibrose, kyste Mastopathie bénigne proliférante sans atypies : Hyperplasie épithéliale régulière Mastopathie bénigne proliférante avec atypies : Hyperplasie épithéliale atypique b2 - Gynécomastie

4 Equivalent chez l'homme de la mastose fibro kystique. La plupart des cancers du sein chez l'homme sont développés sur une gynécomastie. b3 - Lésions des canaux galactophores Ectasie canalaire : Femme ménopausée Galactophores dilatés Réaction inflammatoire Papillomes intra canalaires : Ecoulement mamelonnaire Prolifération épithéliale avec axe conjonctivo-vasculaire papillome solitaire : gros galactophore bénin papillomes multiples : arbre galactophorique souvent associé à une mastopathie bénigne proliférante (forme maligne) C - Tumeurs bénignes c1 - Fibro-adénome fréquent, tout âge, plutôt la femme jeune uni ou bilatéral, parfois multiple macroscopie : tumeur bien limitée ferme, non dur microscopie : prolifération bénigne épithéliale et conjonctive c2 - Tumeur phyllode Femme plus âgée macroscopie : tumeur plus volumineuse, parfois mal limitée microscopie : idem fibro-adénome mais avec composante conjonctive plus cellulaire : formes bénignes formes malignes (sarcome phyllode) formes intermédiaires : évolutivité incertaine 4 D - Mastopathies bénignes à risque Augmentation du risque de survenue d'un carcinome infiltrant associé à ces lésion est variable : Pas d'augmentation du risque : mastopathie bénigne non proliférante fibro-adénome papillome solitaire Légère augmentation du risque : mastopathie bénigne proliférante sans atypies papillomes multiples Augmentation modérée du risque : mastopathie bénigne proliférante avec atypies adapter la surveillance IV - LESIONS MALIGNES 1 - Carcinomes Plus de 90 % des cancers du sein La majorité sont développés au dépend de l'utdl a1 - Carcinome in situ

5 prolifération carcinomateuse développée dans les galactophores et/ou les alvéoles (acini) respect de la membrane basale carcinome intra canalaire macroscopie : aspect peu spécifique, limites mal définies microscopie : prolifération intra galactophorique ± acini bas grade haut grade (comédocarcinomes) grade intermédiaire - carcinome lobulaire in situ macroscopie : souvent multifocal et bilatéral microscopie : prolifération développée dans les acini et petits canaux a2 - Carcinome infiltrant plusieurs types - carcinome canalaire infiltrant la forme la plus commune (80 %) macroscopie : nodule mal limité, induré parfois bilatéral, parfois multiple microscopie : = adénocarcinome - carcinome lobulaire infiltrant 5 macroscopie : placard mal limité microscopie : prolifération de cellules ressemblant à celles du carcinome lobulaire in situ, mais caractère infiltrant - FACTEURS PRONOSTIQUES Grade histopronostique = grading de Scarff-Bloom-Richardson degré de différenciation (formation de tubes) pléomorphisme nucléaire activité mitotique majorité de grade II Statut ganglionnaire +++ Taille type histologique : certaines formes sont de meilleur pronostic (carcinomes mucineux, médullaire) (Autres : Marqueurs de prolifération, Cathepsine D, activateurs du plasminogène (upa) et ses inhibiteurs (PAI1, PAI2), C-erbB2 ) - FACTEURS PREDICTIFS : (de réponse à un traitement) Marqueurs d'hormono dépendance (+++) : Récepteurs Hormonaux (CerbB2) - formes anatomo-cliniques Maladie de Paget : lésion eczématiforme du mamelon = extension au mamelon d'un carcinome in situ ou infiltrant sous-jacent (parfois méconnu) Squirrhe : Femme âgée Glande mammaire indurée et rétractée Mastite carcinomateuse :

6 Glande rouge, chaude, douloureuse Extension carcinomateuse dans les lymphatiques du derme 6 B - Tumeurs malignes non épithéliales - sarcome - lymphome C - Extensions des cancers du sein loco-régionales : peau, pectoral, côtes lymphatiques : ganglions axillaires, sus-claviculaires, médiastinaux métastases : poumons, os, foie, ovaires, cérébrales

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

Formes histologiques des cancers du sein

Formes histologiques des cancers du sein Formes histologiques des cancers du sein DESC Régional Rennes 24/01/2013 Giretti Giovanni Tours Plan Introduction Histologie du tissu mammaire Carcinome in situ (intra-canalaire et intra-lobulaire) Carcinomes

Plus en détail

Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 1.1. Rappel d anatomie... 3 1.2. Rappel histologique... 3 2. Fréquence, épidémiologie...

Plus en détail

Tumeur du sein. Présentée par Eliane EL KHOURY

Tumeur du sein. Présentée par Eliane EL KHOURY Tumeur du sein Présentée par Eliane EL KHOURY Histoire Femme de 59 ans. Il y a 6 ans: apparition d une masse au niveau du QIE du sein droit, de 2x2 cm. Depuis quelques mois: augmentation rapide de la taille

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat.

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. Introduction Le nodule du sein chez l enfant et l adolescente est une situation

Plus en détail

GY MATERNITE - GYNECOLOGIE LE SEIN

GY MATERNITE - GYNECOLOGIE LE SEIN GY MATERNITE - GYNECOLOGIE LE SEIN I - RAPPEL ANATOMO-PHYSIOLOGIQUE A - ANATOMIE Trois parties : La peau La glande La graisse a) La peau Seul système de soutien du sein. Plaque aréolo-mamelonnaire. Mamelon

Plus en détail

Pathologie mammaire Cynthia TRASTOUR

Pathologie mammaire Cynthia TRASTOUR Pathologie mammaire Cynthia TRASTOUR Service de gynécolgie-obstétrique et Médecine de la Reproduction Pr Bongain - ARCHET II Plan Généralités Pathologie bénigne Pathologie maligne ANATOMIE DU SEIN ANATOMIE

Plus en détail

L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations.

L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations. Chapitre 1 Bilans Généralités Examen clinique L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations. Le compte-rendu doit comporter : - âge de la patiente, le statut ménopausique

Plus en détail

Traitement du carcinome intracanalaire du sein

Traitement du carcinome intracanalaire du sein Traitement du carcinome intracanalaire du sein Eric SEBBAN 241 rue du faubourg St Honoré, Paris INTRODUCTION 20% des tumeurs mammaires malignes appartiennent à la famille du carcinome intra canalaire et

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail

Éric Poirier, MD, FRCSC Chirurgien Oncologue Clinique des Maladies du Sein Deschênes-Fabia CHU de Québec

Éric Poirier, MD, FRCSC Chirurgien Oncologue Clinique des Maladies du Sein Deschênes-Fabia CHU de Québec Éric Poirier, MD, FRCSC Chirurgien Oncologue Clinique des Maladies du Sein Deschênes-Fabia CHU de Québec Conflits d intérêts Aucun avec la présente présentation Masse palpable F 54 ans Masse palpable

Plus en détail

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein STRATÉGIE DIAGNOSTIQUE FACE À UNE ANOMALIE CLINIQUE OU INFRACLINIQUE DU SEIN I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein 1. Anomalie à la palpation (ou à l inspection : capiton, rétraction

Plus en détail

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Tumeur du Sein Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Cas Clinique En Juillet 2006, Patiente de 34 ans, mariée, mère d un enfant de 5 ans, se plaint depuis

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

Pathologie Bénigne du sein. La prise en charge en pratique

Pathologie Bénigne du sein. La prise en charge en pratique Pathologie Bénigne du sein La prise en charge en pratique INTRODUCTION Motif de consultation fréquent et particulier : la crainte du cancer est toujours sous-jacente (que ce soit "douleur" ou "boule")

Plus en détail

ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN

ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN Cancer le plus fréquent chez la femme. Incidence : 25 000 nouveaux cas par an en France. L'incidence augmente en parallèle avec le recul de la mortalité. I - FACTEURS

Plus en détail

PLAN ----------------------------------------------------------------- 2 INTRODUCTION - DEFINITION-------------------------------------------- 10

PLAN ----------------------------------------------------------------- 2 INTRODUCTION - DEFINITION-------------------------------------------- 10 1 PLAN 2 PLAN ----------------------------------------------------------------- 2 INTRODUCTION - DEFINITION-------------------------------------------- 10 RAPPEL ANATOMIQUE --------------------------------------------------

Plus en détail

PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME

PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME F Réty (1), M Charlot (1), O Beatrix (2) PJ Valette (1) (1) Service d imagerie, d (2) Service de chirurgie gynécologique Centre Hospitalier Lyon Sud, Pierre Bénite B Rappel

Plus en détail

Le rôle du pathologiste en cancérologie. PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008

Le rôle du pathologiste en cancérologie. PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008 Le rôle du pathologiste en cancérologie PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008 Qu est ce que la Pathologie? patients tissus cellules diagnostic formation recherche Un bon diagnostic permet : d expliquer

Plus en détail

Masses kystiques compliquées et complexes du sein de l image échographique à l histologie S.Kechaou, M.Jrad, A.Ayedi,M.Chaabane Ayedi Service de radiologie de l hôpital de l Ariana. Tunis.Tunisie INTRODUCTION

Plus en détail

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Patiente âgée de 46 ans Antécédents familiaux: Mère décédée d un cancer du sein à l âge de 41 ans (2 ans post-diagnostic) Grand-mère: cancer du sein à 45 ans,

Plus en détail

Lésions séreuses de l ovaire M A S T E R C L A S S 25 F O R P A T H M F D E H O U, G J A C O M E N 2 1 0 3 2 0 1 3

Lésions séreuses de l ovaire M A S T E R C L A S S 25 F O R P A T H M F D E H O U, G J A C O M E N 2 1 0 3 2 0 1 3 Lésions séreuses de l ovaire M A S T E R C L A S S 25 F O R P A T H M F D E H O U, G J A C O M E N 2 1 0 3 2 0 1 3 Classification OMS des tumeurs ovariennes Tumeurs épithéliales (90%) Tumeurs séreuses

Plus en détail

Pathologie mammaire de l homme

Pathologie mammaire de l homme Pathologie mammaire de l homme B DUTOUQUET, M CAGNEAUX, M DHOOSSCHE, N LAURENT, M LERNOUT, L BOULANGER, E PONCELET Service d imagerie de la femme CHRU LILLE Hôpital Jeanne de Flandre Généralités Physiologie

Plus en détail

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique Diagnostiquer une tumeur du sein : argumenter l'attitude thérapeutique et justifier le suivi du patient Professeur X Pivot, Professeur M Marty, Docteur M Espié CHU de Besançon, Hôpital Saint Louis-Paris

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques - juin 2005 - CARCINOMES INTRA-CANALAIRES Diagnostic Dépistage (le plus souvent examen clinique normal ; parfois tumeur,

Plus en détail

LE CANCER DU SEIN +++

LE CANCER DU SEIN +++ R.T LE CANCER DU SEIN +++ Plan du cours : I. introduction II. rappel anatomique et physiologique III. épidémiologie IV. Anatomopathologie V. Dépistage VI. Diagnostic positif VII. Diagnostic différentiel

Plus en détail

Le Sein Nodulaire. Etude clinique. Conduite à tenir, bilan paraclinique. Prélèvements tissulaires. Nodule «a priori» bénin Nodule probablement malin

Le Sein Nodulaire. Etude clinique. Conduite à tenir, bilan paraclinique. Prélèvements tissulaires. Nodule «a priori» bénin Nodule probablement malin Le Sein Nodulaire Etude clinique Nodule «a priori» bénin Nodule probablement malin Conduite à tenir, bilan paraclinique Mammographie Echographie autres techniques d imagerie Prélèvements tissulaires Etude

Plus en détail

Comment je traite un cancer infiltrant du sein?

Comment je traite un cancer infiltrant du sein? Comment je traite un cancer infiltrant du sein? Pr Carole Mathelin Unité de sénologie, hôpital de Hautepierre CHRU Strasbourg Strasbourg le 15 Novembre 2014 Qu est ce qu un cancer infiltrant? Canaux galactophores

Plus en détail

Item 239 (ex item 241) Goitre, nodules thyroïdiens et cancers thyroïdiens Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 239 (ex item 241) Goitre, nodules thyroïdiens et cancers thyroïdiens Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 239 (ex item 241) Goitre, nodules thyroïdiens et cancers thyroïdiens Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis : histologie de la glande thyroïdienne...3 2.

Plus en détail

A. SALEM, R. BENNACEUR, M. DRISS, S. MEHIRI, H. RAJHI, N. MNIF. Service d'imagerie de l'hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie

A. SALEM, R. BENNACEUR, M. DRISS, S. MEHIRI, H. RAJHI, N. MNIF. Service d'imagerie de l'hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie A. SALEM, R. BENNACEUR, M. DRISS, S. MEHIRI, H. RAJHI, N. MNIF. Service d'imagerie de l'hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie Aider le radiologue à comprendre les subtilités de la sémiologie en imagerie

Plus en détail

CHAPITRES DU COURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER

CHAPITRES DU COURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER CHAPITRES DU COURS GENERALITES SUR LES TUMEURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES HISTOIRE NATURELLE ET BASES MOLECULAIRES DU CANCER MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER 1 OBJECTIFS

Plus en détail

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins Problématiques de recherche en chirurgie du sein Problématiques de recherche en chirurgie du sein C MATHELIN 1, MF BRETZ-GRENIER 2, S CROCE 3, D BRASSE 4, A GANGI 2 1. Pôle de gynécologie-obstétrique,

Plus en détail

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Anomalie infraclinique à la mammographie Mammographie de bonne qualité? Nouvelle mammographie s Incidences complémentaires Agrandissements si micro-calcifications

Plus en détail

Moyens d'exploration tissulaires

Moyens d'exploration tissulaires 27/10/2014 SABEG Marine L2 (Relecteur : Hamza Berguigua) BTIME Pr. Charpin 12 pages Moyens d'exploration tissulaires Plan A. Examen macroscopique B. Examen microscopique de base C. Techniques complémentaires

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Formes localisées 60 % 98,4 % 33 % 83,9 % 5 % 23,8 % 2 % 50,7 % Toutes formes 100 % 89,0 %

CANCER DU SEIN. Formes localisées 60 % 98,4 % 33 % 83,9 % 5 % 23,8 % 2 % 50,7 % Toutes formes 100 % 89,0 % CANCER DU SEIN Le cancer du sein est le plus fréquent en termes d incidence chez la femme.. En France, on estime à 53 041 nouvelles patientes atteintes de cancer du sein invasif. Après une augmentation

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic des cancers UE : Biopathologie Oncologie Date : 23 mars 2011 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16h-18h Enseignant : M.Coindre Ronéistes : de LABARRE Marie (marie.delabarre40@laposte.net) ALLOUCHE Justine (justine_ptitezoe@hotmail.fr)

Plus en détail

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN DESC de chirurgie viscérale Poitiers 2004 Katy WELSCHBILLIG CHU d Angers Intérêt d identifier les facteurs pronostiques Définition des populations à haut risque

Plus en détail

Cancer du Sein. Population la plus souvent touchée, facteurs de risques. A) Le Sexe : 99% des cas de cancer du sein sont des femmes.

Cancer du Sein. Population la plus souvent touchée, facteurs de risques. A) Le Sexe : 99% des cas de cancer du sein sont des femmes. Cancer du Sein Le cancer du sein se forme dans les cellules du sein. Le tissu mammaire ne comprend pas seulement le sein, mais aussi la partie du corps comprise entre la clavicule, l aisselle et la lame

Plus en détail

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J J. Maladie du sein Sommaire 1 J 2 J 3 J 4 J 5 J 6 J 7 J 8 J 9 J 1 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J Dépistage : femmes de moins de 4 ans sans risque génétique... 1 Dépistage : femmes de 4-49

Plus en détail

Examen clinique des seins

Examen clinique des seins Examen clinique des seins Dr Amouri Habib, Dr Dhouib M, Pr Ag Guermazi. M, Service de gynécologie obstétrique de Sfax Public cible o Les étudiants 2ème année médecine o Les élèves sage femme Objectifs

Plus en détail

Thyroide? Nodule?? Cancer???

Thyroide? Nodule?? Cancer??? Thyroide? Nodule?? Cancer??? Plan 1. Anatomie 2. Histologie 3. Cancer 4. Echographie Données de tt CR TIRADS ANATOMIE HISTOLOGIE 2 types d hormones: - H. thyroidiennes: T3 et T4: métabolisme énergétique,

Plus en détail

Dépistage du cancer du sein

Dépistage du cancer du sein COLLÈGE DES MÉDECINS DU QUÉBEC Dépistage du cancer du sein Avant-propos Encore aujourd hui, le cancer du sein afflige un nombre important de Québécoises. Malgré ce constat inquiétant et bien que la mammographie

Plus en détail

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 Cancer du sein 1 2 Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 1er cancer en fréquence et en mortalité de la femme 48.763 nouveaux cas 31,5 % des nouveaux cas de cancers de la femme 50 % des cancers

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Matthieu MULLER

CANCER DU SEIN. Matthieu MULLER CANCER DU SEIN Matthieu MULLER le 20/12/2012 EPIDEMIOLOGIE Epidémiologie Incidence Mortalité Sein 49814 / 53000 11201 / 11500 Colon Rectum 17500 / 19000 7964 / 8300 Poumon 6714 / 12000 5674 / 8100 Endomètre

Plus en détail

Sommaire. Pathologie mammaire bénigne. I. Introduction. II. Manifestations cliniques. Evolution des pratiques: Circonstances diagnostiques:

Sommaire. Pathologie mammaire bénigne. I. Introduction. II. Manifestations cliniques. Evolution des pratiques: Circonstances diagnostiques: Pathologie mammaire bénigne V. SAMOUELIAN [1] E. PONCELET [2] D. VINATIER [1] Cours de DES de gynécologie-obstétrique 8 juin 2007 Sommaire I. Introduction Sémiologie clinique I Bilan étiologique IV. Sémiologie

Plus en détail

Corrélation radio-histologique des lésions mammaires ACR 4

Corrélation radio-histologique des lésions mammaires ACR 4 UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES Année 2015 Corrélation radio-histologique des lésions mammaires ACR 4 (A propos de 180 cas) Expérience du service de Gynéco-obstétrique

Plus en détail

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers DU oncogériatrie 1er février 2010 Dr Delphine Loussouarn, Anatomie Pathologique, CHU Nantes Le rôle du pathologiste en cancérologie est de donner

Plus en détail

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Les problématiques rencontrées Détection de reliquat tumoral Detection récidive Patiente asymptomatique Patiente

Plus en détail

P artie 2... PATHOLOGIES

P artie 2... PATHOLOGIES P artie 2 PATHOLOGIES Gynécologie AU PROGRAMME Cancer du sein Processus tumoral 1. Épidémiologie C est le cancer le plus fréquent chez la femme. Au cours de sa vie, 1 femme/11 présentera un cancer du

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DIRIGE N 7. Biopathologie Tissulaire 2015

ENSEIGNEMENT DIRIGE N 7. Biopathologie Tissulaire 2015 ENSEIGNEMENT DIRIGE N 7 Biopathologie Tissulaire 2015 Cas clinique n 1 Femme, 53 ans, consulte pour une hémoptysie survenue à 3 reprises Une radio du poumon révèle une lésion de 4,5 cm du lobe inférieur

Plus en détail

Tumeurs du sein. Objectifs. Diagnostiquer une tumeur du sein. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

Tumeurs du sein. Objectifs. Diagnostiquer une tumeur du sein. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. I-10-Q159 I-00-Q000 D r Charles Coutant 1, D r Nathalie Bremaud 2, P r Emmanuel Barranger 3 1. Service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction, hôpital Tenon, 75020 Paris, CancerEst,

Plus en détail

PATHOLOGIE THYROIDIENNE TUMORALE

PATHOLOGIE THYROIDIENNE TUMORALE 1 Plan de cours I - GENERALITES A - Fréquence -répartition B - Modalités de révélation C - Le diagnostic morphologique D - Diagnostic différentiel II - FORMES ANATOMO-CLINIQUES A - Carcinomes à point de

Plus en détail

IRM mammaire : quelles indications?

IRM mammaire : quelles indications? JIM.fr 05 mars 2015 IRM mammaire : quelles indications? Centre d imagerie médicale JURAS, Paris Service de radiodiagnosic, Hôpital René Huguenin, Institut CURIE L'IRM améliore la détection des tumeurs

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Cas cliniques interactifs

Cas cliniques interactifs Cas cliniques interactifs Carole Mathelin, Anas Chebib, Sabrina Croce, Véronique Bouté, Yasser Safi Ali Strasbourg, Tulle, Bordeaux, Caen, Damas France, Syrie Damas le 2 avril 2011 Cas clinique 1 Présentation

Plus en détail

Tumeurs du sein (159) - tumeurs et kystes du sein. P. Bonnier, P.M. Martin, C. Taranger-Charpin, L.Piana Novembre 2005

Tumeurs du sein (159) - tumeurs et kystes du sein. P. Bonnier, P.M. Martin, C. Taranger-Charpin, L.Piana Novembre 2005 Tumeurs du sein (159) - tumeurs et kystes du sein. P. Bonnier, P.M. Martin, C. Taranger-Charpin, L.Piana Novembre 2005 Objectifs : Connaître l'anatomo-pathologie et l'épidémiologie des lésions bénignes

Plus en détail

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES?

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? Chaque année, près de 49 000 cas de cancer du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie. Pourtant, détecté

Plus en détail

Qu est-ce qu un bilan exhaustif?

Qu est-ce qu un bilan exhaustif? Qu est-ce qu un bilan exhaustif? Référentiel interrégional (Alsace, Bourgogne, Franche-Comté, Lorraine) Examen clinique Mammographie Incidences face et oblique Le profil permet de préciser la topographie

Plus en détail

Variation de l aspect l imagerie de l hamartome mammaire chez la femme enceinte et allaitante

Variation de l aspect l imagerie de l hamartome mammaire chez la femme enceinte et allaitante Variation de l aspect l en imagerie de l hamartome l mammaire chez la femme enceinte et allaitante A. SALEM, S. MEHIRI, N. BOUASSIDA, F. B. AMARA, M. FELFEL, H. RAJHI, R. HAMZA, N.MNIF Service d imagerie

Plus en détail

Le cancer du sein. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. (Carcinome mammaire) Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Le cancer du sein. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. (Carcinome mammaire) Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer du sein (Carcinome mammaire) Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer du sein Le cancer du sein est une tumeur maligne qui

Plus en détail

Histologie et cytologie du sein normal. Méthodologie en anatomie pathologique mammaire

Histologie et cytologie du sein normal. Méthodologie en anatomie pathologique mammaire Histologie et cytologie du sein normal Méthodologie en anatomie pathologique mammaire DIU des Maladies du Sein Année 2016-2017 philippe.bertheau@gmail.com Embryologie La crête mammaire . peau. mamelon

Plus en détail

Pathologie mammaire de la naissance à l adolescence K. Yasunaga (1), V. Martinot (2), M. Cartigny (3), M. Dhoossche (1), M. Lernout (1), J. Bigot (1), E. Poncelet (1) (1) Service d Imagerie - Hôpital Jeanne

Plus en détail

IRM mammaire Indications et non indications

IRM mammaire Indications et non indications IRM mammaire Indications et non indications CAFCIM - 14 Décembre 2013 G.Hurtevent-Labrot S.Ferron, N.Lippa, M.Boisserie-Lacroix, M.Asad-Syed IRM mammaire : Excellente sensibilité/bonne spécificité VPP

Plus en détail

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Docteur Maryannick Bryselbout, Hôpital d Aix en Provence Docteur Olivier Marpeau, Clinique de l Étoile Cancer le plus fréquent de la femme En France,

Plus en détail

IMAGERIE SÉNOLOGIQUE. Coralie VERMERSCH. Groupement d Imagerie Médicale Pr. Laurent BRUNEREAU Hôpital Bretonneau

IMAGERIE SÉNOLOGIQUE. Coralie VERMERSCH. Groupement d Imagerie Médicale Pr. Laurent BRUNEREAU Hôpital Bretonneau IMAGERIE SÉNOLOGIQUE Coralie VERMERSCH Groupement d Imagerie Médicale Pr. Laurent BRUNEREAU Hôpital Bretonneau 2007 Ce travail vous permettra dans un premier temps de réviser quelques notions de radio

Plus en détail

Les lésions infra-cliniques du sein:

Les lésions infra-cliniques du sein: Les lésions infra-cliniques du sein: Expérience de l hôpital Saint-Louis entre 2001 et 2007 : Analyse prospective de 2708 lésions mammaires infra-cliniques Anne-sophie Hamy, Cédric de Bazelaire, Anne de

Plus en détail

Cancer du sein. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Cancer du sein. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer du sein Comprendre le diagnostic Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer du sein Comprendre le diagnostic Vous venez d apprendre que vous avez un cancer Une telle nouvelle

Plus en détail

Le cancer du sein Carcinome mammaire. Une information de la Ligue contre le cancer pour les personnes concernées et leurs proches

Le cancer du sein Carcinome mammaire. Une information de la Ligue contre le cancer pour les personnes concernées et leurs proches Le cancer du sein Carcinome mammaire Une information de la Ligue contre le cancer pour les personnes concernées et leurs proches Impressum Editrice Ligue suisse contre le cancer Effingerstrasse 40, case

Plus en détail

EPIDÉMIOLOGIE ET FACTEURS DE RISQUE DES CANCERS DU SEIN

EPIDÉMIOLOGIE ET FACTEURS DE RISQUE DES CANCERS DU SEIN EPIDÉMIOLOGIE ET FACTEURS DE RISQUE DES CANCERS DU SEIN EPIDÉMIOLOGIE DESCRIPTIVE En France, en 2010 52 588 nouveaux cas 2éme cancer le plus fréquent après la prostate Le cancer le plus fréquent de la

Plus en détail

SÉMÉIOLOGIE MAMMOGRAPHIQUE ÉLÉMENTAIRE DES LÉSIONS MAMMAIRES BÉNIGNES ET MALIGNES. Dr. Laure Foessel Radiologie 1 Hautepierre CHRU Strasbourg

SÉMÉIOLOGIE MAMMOGRAPHIQUE ÉLÉMENTAIRE DES LÉSIONS MAMMAIRES BÉNIGNES ET MALIGNES. Dr. Laure Foessel Radiologie 1 Hautepierre CHRU Strasbourg SÉMÉIOLOGIE MAMMOGRAPHIQUE ÉLÉMENTAIRE DES LÉSIONS MAMMAIRES BÉNIGNES ET MALIGNES Dr. Laure Foessel Radiologie 1 Hautepierre CHRU Strasbourg Fibrose Tissu adipeux Le lexique Bi-Rads (Breast Imaging Reporting

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales

Les tumeurs épithéliales VINSONNEAU Laura DUTERTRE Florence 25/02/11, anapath, N. Rioux-Leclerc I. Introduction Les tumeurs épithéliales A. Epithéliums Les tumeurs épithéliales malignes : carcinome sont les tumeurs les plus fréquentes

Plus en détail

Quel qu il soit, le symptôme clinique qui amène l adolescente à consulter

Quel qu il soit, le symptôme clinique qui amène l adolescente à consulter Pathologie mammaire de l adolescente : tableau clinique et stratégie diagnostique Breast diseases in adolescents: clinical aspects and diagnostic strategies Mots-clés.: Sein Adolescente - Pathologie bénigne

Plus en détail

MASTECTOMIE PROPHYLACTIQUE: POURQUOI, POUR QUI,QUAND, COMMENT? 19 Septembre 2014 PATHOLOGIE Anne de ROQUANCOURT Hôpital St Louis PARIS

MASTECTOMIE PROPHYLACTIQUE: POURQUOI, POUR QUI,QUAND, COMMENT? 19 Septembre 2014 PATHOLOGIE Anne de ROQUANCOURT Hôpital St Louis PARIS MASTECTOMIE PROPHYLACTIQUE: POURQUOI, POUR QUI,QUAND, COMMENT? 19 Septembre 2014 PATHOLOGIE Anne de ROQUANCOURT Hôpital St Louis PARIS LÉSIONS OBSERVÉES DANS LES PIÈCES DE MASTECTOMIES PROPHYLACTIQUES

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG UNIVERSITE DU DROIT ET DE LA SANTE - LILLE 2 FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG Année : 2014 T H E S E P O U R L E D I P L O M E D ' E T A T D E D O C T E U R E N M E D E C I N E Néoplasie lobulaire,

Plus en détail

Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R

Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R I Classification histologique 1 ère classification OMS en 1967 (Kreyberg), révisée en 1981

Plus en détail

F JABNOUN, H BERMENT, R KHAYAT, M MOHALLEM, Y BARUKH, P CHEREL Institut Curie Hôpital René Huguenin, Saint Cloud JFR 2010

F JABNOUN, H BERMENT, R KHAYAT, M MOHALLEM, Y BARUKH, P CHEREL Institut Curie Hôpital René Huguenin, Saint Cloud JFR 2010 F JABNOUN, H BERMENT, R KHAYAT, M MOHALLEM, Y BARUKH, P CHEREL Institut Curie Hôpital René Huguenin, Saint Cloud JFR 2010 Une anomalie ACR5 n est pas synonyme de malignité (VPP>95%) Quelle CAT après un

Plus en détail

Chirurgie du sein. Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010

Chirurgie du sein. Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010 Chirurgie du sein Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010 Différentes chirurgies du sein Chirurgie conservatrice Chirurgie radicale Chirurgie

Plus en détail

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne Traitement chirurgical des cancers du sein Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne 2008 1 I- GENERALITES Fréquence : 1 femme sur 11 En France 33 000 nouveaux cas par an Le cancer le plus

Plus en détail

Programme Mammographie. Les examens complémentaires

Programme Mammographie. Les examens complémentaires Programme Mammographie Les examens complémentaires Le saviez-vous? Les différents examens complémentaires à une mammographie de dépistage servent bien souvent à exclure un cancer. Une intervention chirurgicale

Plus en détail

PLACE DE L IRM MAMMAIRE DANS LE BILAN D EXTENSION

PLACE DE L IRM MAMMAIRE DANS LE BILAN D EXTENSION PLACE DE L IRM MAMMAIRE DANS LE BILAN D EXTENSION LOCORÉGIONALE PRÉTHÉRAPEUTIQUE DU CANCER DU SEIN TEXTE COURT DU RAPPORT D ÉVALUATION TECHNOLOGIQUE Mars 2010 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques

Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques F. Sarquis (1), M. Castro Barba (1), B. Miller (1), P. Cobos Bombardiere (1), R. Garcia Monaco (1) (1) Service d Imagerie, Hospital Italiano, Buenos Aires,

Plus en détail

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010 Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour Sommaire Contexte 5 Epidémiologie... 5 Objectifs... 5 Champ d application... 5 Utilisateurs cibles... 5

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE 1 CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE En 1994, GIULIANO (Annal of Surgery) applique le concept du ganglion sentinelle dans la prise en charge chirurgicale du cancer du sein. Les bénéfices attendus sont : -

Plus en détail

PLAN I-INTRODUCTION...6 II-MATERIEL ET METHODE...6 III- OBSERVATIONS...7 IV-RESULTATS...22 1- DONNEES CLINIQUES...22. 1-1 âge...22

PLAN I-INTRODUCTION...6 II-MATERIEL ET METHODE...6 III- OBSERVATIONS...7 IV-RESULTATS...22 1- DONNEES CLINIQUES...22. 1-1 âge...22 PLAN I-INTRODUCTION...6 II-MATERIEL ET METHODE...6 III- OBSERVATIONS...7 IV-RESULTATS...22 1- DONNEES CLINIQUES...22 1-1 âge...22 1-2 taille de la tumeur...22 1-3 siège...23 1-4 signes inflammatoires...23

Plus en détail

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer Chapitre 5 Processus tumoral et cancer V.1 Définition V.2 Cancérogenèse ou oncogenèse V.3 Facteurs cancérigènes V.4 Prévention. V.5 Dépistage et diagnostic. V.5.1 Signes cliniques V.5.2 Examens complémentaires

Plus en détail

radiologiques afin d approcher leur nature bénigne ou maligne

radiologiques afin d approcher leur nature bénigne ou maligne Microcalcifications mammaires :comment s en sortir? J El Azizi El Alaoui, R Latib, B Benayada, L Jroundi, I Chami, N Boujida Service d Imagerie Médicale Institue d Oncologie Rabat Maroc Introduction L

Plus en détail

TUMEURS DU BAS APPAREIL URINAIRE

TUMEURS DU BAS APPAREIL URINAIRE 1 Plan de cours I - TUMEURS PRIMITIVES DE LA VESSIE c1 - Tumeurs papillaires non infiltrantes c2 - Tumeurs papillaires infiltrantes c3 - Carcinome in-situ en muqueuse plane D - Pronostic : II - TUMEURS

Plus en détail

ANATOMIE PATHOLOGIQUE DE LA PLEVRE. Plan de cours

ANATOMIE PATHOLOGIQUE DE LA PLEVRE. Plan de cours 1 Plan de cours I - RAPPEL EMBRYOLOGIQUE ET HISTOLOGIQUE A. Embryologie : B. Structure de la plèvre : II - DIAGNOSTIC ET ETIOLOGIES DES EPANCHEMENTS PLEURAUX A. Moyens de diagnostic B. Etiologies C. Transudats

Plus en détail

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein Le cancer mammaire Atelier 5 Pr Carole Mathelin, Pr Bellocq Jean Pierre CHRU Strasbourg Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2010-2011) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions

Plus en détail

Les macrobiopsies mammaires sous guidage échographique : à propos de 424 cas le mammotome HH Ronan Plantade, Centre Nice Europe/NICE Journées

Les macrobiopsies mammaires sous guidage échographique : à propos de 424 cas le mammotome HH Ronan Plantade, Centre Nice Europe/NICE Journées Les macrobiopsies mammaires sous guidage échographique : à propos de 424 cas le mammotome HH Ronan Plantade, Centre Nice Europe/NICE Journées Françaises de Radiologie Paris, 10-15 Octobre 2005 L objectif

Plus en détail

GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE

GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE TROIS ÉTAPES ESSENTIELLES dans le développement de la glande mammaire la vie embryonnaire la puberté la lactahon LA PATHOLOGIE est presque toujours BÉNIGNE

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE I_ Anatomie de la prostate : Mc Neal distingue au niveau de la prostate : 4 zones glandulaires: Zone Centrale (25%), Zone de Transition (5%) et Zone Périphérique: 70% Stroma

Plus en détail

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque.

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. LES CANCERS DU SEIN Ne donnez pas votre sein au cancer! Sommaire : 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. 4-Le dépistage : Les symptômes. Ce dépliant est

Plus en détail

Opportunité de dépistage du cancer du sein chez les femmes de 40 à 49 ans

Opportunité de dépistage du cancer du sein chez les femmes de 40 à 49 ans Centre de Recherche Opérationnelle en Santé Publique Opportunité de dépistage du cancer du sein chez les femmes de 40 à 49 ans Etat des connaissances et données disponibles pour le développement d une

Plus en détail

Avez-vous dit sein dense, unilatéral? M. El Khoury, A. Aldis, E. Kao, B. Mesurolle Clinique du sein des Cèdres, Université McGill, Montréal

Avez-vous dit sein dense, unilatéral? M. El Khoury, A. Aldis, E. Kao, B. Mesurolle Clinique du sein des Cèdres, Université McGill, Montréal Avez-vous dit sein dense, unilatéral? M. El Khoury, A. Aldis, E. Kao, B. Mesurolle Clinique du sein des Cèdres, Université McGill, Montréal Avez-vous dit sein dense, unilatéral? Introduction Etiologies

Plus en détail