Résumé de Thèse. David LAFARGE. Thèse de Doctorat en Sciences de l Éducation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résumé de Thèse. David LAFARGE. Thèse de Doctorat en Sciences de l Éducation"

Transcription

1 Résumé de Thèse Thèse de Doctorat en Sciences de l Éducation Analyse didactique de l enseignement-apprentissage de la chimie organique jusqu à bac+2 pour envisager sa restructuration David LAFARGE (ex- PAEDI) Avec le soutien de (ex- INRP) Directeurs de thèse : Ludovic MORGE Université Blaise Pascal Laboratoire ACTé (ex-paedi) Martine MEHEUT Université Paris Est Créteil Laboratoire André Revuz (Univ. Paris 7)

2 Introduction Introduction «J aime pas la chimie orga!» Il semble partagé par les étudiants que le cours de chimie organique post-bac peut être pénible avec énormément de choses à apprendre par cœur. Pourquoi les étudiants privilégient-ils la mémorisation à l utilisation des raisonnements scientifiques? L étude porte sur le fonctionnement de la discipline scientifique elle-même ainsi que sur l activité des enseignants. Des leviers du changement sont mis en œuvre dans un instrument didactique prenant la forme d un document-ressource pour les enseignants, avec un rapport bénéfice/coût satisfaisant pour eux. Cette thèse se situe au carrefour entre la chimie et les sciences de l éducation, et a conduit à des applications concrètes : conception d un instrument didactique pour améliorer cet enseignement post-bac, modification de l enseignement dispensé par des enseignants (des STS au master), impact sur les nouveaux programmes de chimie en lycée (filières S et STL). Au-delà de l enseignement de la chimie organique, ce travail porte des enjeux plus larges, à savoir donner aux jeunes le goût des sciences et leur faire découvrir des métiers liés aux sciences, à l heure d un déficit de notre pays en vocations scientifiques. Cela passe par une redéfinition de ce qui est demandé aux élèves ou aux étudiants en cours de sciences, ainsi que par la formation et un accompagnement efficace des enseignants, de la maternelle à l université. Ce doctorat a été réalisé à Clermont-Ferrand, en parallèle de mon activité professionnelle d enseignant de physique-chimie. Il a été dirigé par Ludovic Morge, enseignantchercheur de l Université Blaise Pascal, et co-dirigé par Martine Méheut, enseignant-chercheur de l Université Paris-Est-Créteil. Le travail de recherche s est effectué au sein du laboratoire PAEDI (maintenant ACTé) de l IUFM d Auvergne, avec les soutiens de l IUFM d Auvergne, de l École Doctorale des Lettres Sciences Humaines et Sociales, et de l Institut National de Recherche Pédagogique (INRP, maintenant Institut Français de l Éducation : Ifé). David Lafarge -2- Prix du Jeune Chercheur 2012

3 Problématique Problématique La chimie organique La chimie organique est une discipline scientifique qui historiquement s intéressait aux substances issues des organismes vivants, d où son nom. Maintenant elle s intéresse de façon plus large aux molécules constituées de carbone, à leur structure et à leurs KMnO transformations en d autres molécules. Un 4 enjeu essentiel de cette discipline est la synthèse organique, qui vise à fabriquer des molécules utiles pour l Homme. L apprentissage et l enseignement de la chimie organique Les étudiants considèrent cette discipline comme intéressante mais difficile et qui nécessite un gros effort de mémorisation. Il y a d ailleurs un décalage entre enseignants et étudiants : pour les enseignants cette discipline doit être comprise et raisonnée alors que pour les étudiants elle doit être certes comprise mais surtout mémorisée. Plusieurs éléments d explication sont disponibles : un important volume de connaissances à traiter en peu de temps, un symbolisme qui n a pas de signification claire pour les étudiants, enfin un savoir complexe qui nécessite d articuler différents modèles théoriques de natures très diverses pour résoudre des problèmes. Nous cherchons à mieux comprendre pourquoi les étudiants privilégient la mémorisation au détriment des raisonnements articulant les modèles théoriques de la chimie organique. De nombreuses tentatives d améliorations de l enseignement ont vu le jour : sur la forme (de nouveaux supports de cours, des logiciels, des travaux de groupes) et sur le fond (redéfinition du savoir à enseigner en en élaguant une partie, en actualisant les applications, etc.). Cependant peu de recherches portent sur les enseignants eux-mêmes et les quelques informations disponibles montrent que les enseignants de chimie organique semblent avoir une marge de manœuvre limitée, en particulier par des contraintes institutionnelles, certaines habitudes pédagogiques ou le manque de livres alternatifs. Nous cherchons à comprendre les bonnes raisons que les enseignants auraient d enseigner la chimie organique comme ils le font, afin de trouver et mettre en œuvre des moyens de les accompagner pour améliorer cet enseignement. David Lafarge -3- Prix du Jeune Chercheur 2012

4 Apprentissages La démarche : deux angles d attaque complémentaires La démarche : deux angles d attaque complémentaires En considérant que les étudiants, les savoirs et l enseignant constituent les éléments interdépendants d une structure didactique que nous cherchons à améliorer (fig. 1), nous avons choisi deux angles d attaque complémentaires : le premier concerne l apprentissage du contenu disciplinaire par les étudiants, le second concerne la place et le rôle de l enseignant dans cette structure. Analyse du contenu disciplinaire Savoirs de chimie organique Étudiants Figure 1. Structure didactique et démarche de recherche Analyse préalable de l activité d enseignants Enseignant Conception d un instrument didactique & analyse de l activité instrumentée d enseignants Analyse du contenu disciplinaire Cette analyse a pour objectif de déterminer si les étudiants peuvent raisonner en utilisant les modèles plutôt que mémoriser-restituer : nous avons analysé les tâches soumises aux étudiants lors des examens ou concours, et les stratégies de leur résolution sous l éclairage d une analyse du fonctionnement des modèles. Nous avons aussi étudié la pertinence de la structuration des programmes d enseignement et des livres de chimie organique. Analyse préalable de l activité d enseignants Il s agit d analyser les pratiques déclarées de neuf enseignants de chimie organique (CPGE, STS, Université) pour interpréter et comprendre leur activité. Conception d un instrument didactique et analyse de l activité instrumentée d enseignants Les résultats obtenus jusqu alors nous ont permis de concevoir une première version d un instrument didactique à destination des enseignants. Il a pris la forme d un documentressource devant aider les enseignants à envisager et mettre en œuvre d autres manières d enseigner la chimie organique. Cet instrument a été testé auprès de quatre binômes d enseignants placés en simulation de préparation de cours. David Lafarge -4- Prix du Jeune Chercheur 2012

5 Principaux résultats Principaux résultats Les étudiants ne peuvent pas actuellement utiliser les modèles La nature des tâches soumises aux étudiants et la structuration du contenu sur l année actuellement en place, incitent les étudiants qui veulent réussir, à la mémorisation-restitution au détriment de raisonnements fondés sur les modèles théoriques de la chimie organique. Ces derniers sont en effet inutilisables pour permettre à eux-seuls la résolution des tâches telles qu elles sont définies actuellement. Par conséquent nous réalisons des propositions visant à restructurer globalement les contenus et redéfinir les tâches soumises aux étudiants, afin de leur permettre de résoudre des problèmes du chimiste organicien en mettant en œuvre des raisonnements scientifiques. Les enseignants : un état d équilibre difficile à déplacer Les enseignants ont construit une structure conceptuelle cohérente autour de l enseignement de la chimie organique. L Institution, à travers les programmes et les examens ou concours, semble renforcer cette position d équilibre. Les enseignants semblent aussi partager des préoccupations communes et des connaissances professionnelles en rapport avec l enseignement de la chimie organique. La communauté des enseignants de chimie organique partagerait donc un répertoire de préoccupations et de manières de faire qui agit comme ressource mais aussi comme contrainte supplémentaire en marge des prescriptions officielles. Pour déplacer l équilibre dans lequel les enseignants se situent il est donc indispensable de leur fournir des ressources alternatives. La conception d un instrument didactique et ses effets Nos résultats précédents ainsi que les résultats d autres travaux nous ont permis de concevoir une première version d un document-ressource pour les enseignants : ce document d une centaine de pages comporte un argumentaire initial, un exemple de progression sur deux ans, quatre exemples de séquences d enseignement et leurs évaluations, ainsi que des articles de référence en chimie organique et sur son enseignement. Si les enseignants sont partagés visà-vis de l instrument didactique, ils ont cependant tous été amenés à s interroger sur leur propre enseignement et ils ont mis en œuvre certains aspects en adaptant leur activité. En repérant les éléments du document-ressource qui ont été conservés, transformés, détournés voire rejetés par les enseignants ainsi que les raisons invoquées, nous pouvons envisager l amélioration future de l instrument. David Lafarge -5- Prix du Jeune Chercheur 2012

6 Conclusion provisoire et perspectives Conclusion provisoire et perspectives Cette conclusion n en est pas une car cette thèse a ouvert un champ de possibles et a permis d entamer un changement de cap important pour l enseignement et l apprentissage de la chimie organique. Accompagnement d enseignants qui modifient leur activité Suite à cette thèse des enseignants tentent de modifier leur enseignement de la chimie organique. Certains d entre eux ont intégré ponctuellement quelques éléments de l instrument (une activité pour les étudiants, un outil d analyse à utiliser en classe, etc.). Deux enseignants de STS Chimiste mettent actuellement en place une restructuration totale de leur enseignement de chimie organique de première année et envisagent de poursuivre en deuxième année. Il est donc nécessaire de les accompagner dans cette démarche. Effets sur les étudiants Une étude de l activité des étudiants en classe sur des tâches classiques et innovantes, permettra d enrichir ce travail de thèse et fournira de la matière pour une nouvelle version de l instrument didactique. Évolutions de l instrument didactique La conception de l instrument didactique ne s arrête pas à sa première version : elle se poursuit par l étude de sa mise en œuvre par les enseignants en classe. L instrument initial sera ainsi progressivement modifié et enrichi lors d allers et retours entre les utilisateurs et le concepteur. Un nouvel enseignement de chimie organique au lycée Les résultats de cette thèse ont eu un impact institutionnel puisqu ils ont orienté la rédaction d une partie des nouveaux programmes de chimie au lycée, aussi bien dans la filière technologique STL que dans le programme de terminale scientifique. Il faudra donc étudier les effets de l introduction de la chimie organique dans les programmes sur les enseignants de lycée et sur leurs élèves. Ce travail de thèse signe donc le début d une formidable aventure. David Lafarge -6- Prix du Jeune Chercheur 2012

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Accompagnement personnalisé Académie d Amiens Fiche professeur «Télé enseignement»

Accompagnement personnalisé Académie d Amiens Fiche professeur «Télé enseignement» Scénario pédagogique «Accompagnement vers l excellence» en accompagnement personnalisé Suivre efficacement un télé enseignement 1. Tableau descriptif de synthèse COMPETENCES DEVELOPPEES Extraire et organiser

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Promouvoir des enseignants Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Management de l Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

REUNION PARENTS D ELEVES SECONDE 21 SEPTEMBRE 2013

REUNION PARENTS D ELEVES SECONDE 21 SEPTEMBRE 2013 REUNION PARENTS D ELEVES SECONDE 21 SEPTEMBRE 2013 L orientation après la 2nde GT Anne LIM et Pascale MARINIER conseillères d orientation-psychologues C.I.O. de CHOISY-LE-ROI 21 septembre 2013 Pour vous

Plus en détail

Informations sur le baccalauréat économique et social

Informations sur le baccalauréat économique et social Informations sur le baccalauréat économique et social MAHIEU - 2011 La filière sciences économiques et sociales au lycée Une démarche scientifique appliquée à des problématiques généralistes au service

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. 74,8 % D.U.T. B.T.S. 13,4 % 2,3 11,1 Autres formations 9,7. Total : 97,5 % 7,8 0,2. Lettres Economiques

UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. 74,8 % D.U.T. B.T.S. 13,4 % 2,3 11,1 Autres formations 9,7. Total : 97,5 % 7,8 0,2. Lettres Economiques APRES LE BAC UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. Lettres Economiques 8 7,8 0,2 74,8 % D.U.T. B.T.S. 2,3 11,1 Autres formations 9,7 Ecoles de commerce, vente, gestion Ecoles artistiques (y compris archi) Ecoles paramédicales

Plus en détail

Les besoins de formation en mathématiques des professeurs des écoles

Les besoins de formation en mathématiques des professeurs des écoles POSITION DE LA SMF SUR LES PROGRAMMES DU CYCLE TERMINAL DU LYCÉE 83 Ceci est la conséquence directe, déjà dénoncée par la SMF, de l horaire réduit à 4 heures en première et d une volonté d harmonisation

Plus en détail

Baccalauréat Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire

Baccalauréat Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire Baccalauréat Sciences STL Physiques et Chimiques en Laboratoire A l heure où la pratique des sciences s oriente vers une voie plus raisonnée, la création de la section Sciences Physiques et Chimiques en

Plus en détail

Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE L ESSENTIEL SUR LA SÉRIE STI2D La série STI2D s inscrit de manière affirmée dans la voie technologique

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

Préambule 2 La didactique disciplinaire (spéciale) des Langues et littératures modernes : Origine, définitions, évolution

Préambule 2 La didactique disciplinaire (spéciale) des Langues et littératures modernes : Origine, définitions, évolution Préambule 2 La didactique disciplinaire (spéciale) des Langues et littératures modernes : Origine, définitions, évolution Germain SIMONS ULg 1. Origine L origine de la didactique des langues modernes en

Plus en détail

LICENCE. Informatique

LICENCE. Informatique LICENCE Qu est-ce que l informatique? L informatique est la science du traitement automatique de l information. Des données numériques issues de supports variés (texte, image, son, vidéo) sont représentées,

Plus en détail

WIMS dans les masters d enseignement

WIMS dans les masters d enseignement Université Paris-Sud, centre d Orsay Colloque WIMS Rennes 2012 Master Education et Enseignement Primaire à Paris-Sud Master Education et Enseignement Primaire Bernadette Perrin-Riou, Cécile Sicard à l

Plus en détail

Baccalauréat. Document ressources

Baccalauréat. Document ressources Baccalauréat Document ressources "#$%&'(&($)*+&,'(-.))$+/.0,&+&,'(*1.)).2.*#3.'45678 Sommaire du document d accompagnement "##$%&'()*()"+*#',-().$++"#/$0,'#',-1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Afin de mieux répondre aux besoins du ministère de l Education Nationale, le processus de recrutement des enseignants est réformé, dans le premier degré

Plus en détail

FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc)

FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc) 87 FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc) Dans le cadre de la réforme pédagogique et de l intérêt que porte le Ministère de l Éducation

Plus en détail

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Communication de proximité et nouveaux médias de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE NOTRE ENTRETIEN AVEC FLORIAN REYNAUD, PRÉSIDENT DE LA FADBEN

COMPTE-RENDU DE NOTRE ENTRETIEN AVEC FLORIAN REYNAUD, PRÉSIDENT DE LA FADBEN 29 avril 2015 - ADBEN Lyon COMPTE-RENDU DE NOTRE ENTRETIEN AVEC FLORIAN REYNAUD, PRÉSIDENT DE LA FADBEN CURRICULUM EN INFORMATION DOCUMENTATION : ENJEUX ET OBJECTIFS Introduction Présentation de la Fadben

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

MASTER MEEF SECOND DEGRE - MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

MASTER MEEF SECOND DEGRE - MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES MASTER MEEF SECOND DEGRE - MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation Spécialité

Plus en détail

6 JANVIER 2015 REUNION D INFORMATION SUR L ORIENTATION EN CLASSE DE PREMIERE

6 JANVIER 2015 REUNION D INFORMATION SUR L ORIENTATION EN CLASSE DE PREMIERE 6 JANVIER 2015 REUNION D INFORMATION SUR L ORIENTATION EN CLASSE DE PREMIERE LES ENJEUX L HEURE DES CHOIX OBJECTIF : REUSSITE Associer les goûts et les aptitudes Le cycle Terminal (1 ère + Ter) Maîtrise

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Les métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation de l Université d'evry-val-d'essonne Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de la qualité : Industrie, services, santé de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire - métiers de la culture, des archives et du document (MECADOC) de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Centre de cas 7 99 2011 001 Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Document produit par la professeure Anne MESNY, marginalement révisé par la professeure Alix MANDRON 1 En

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Programme PNF EPS-Santé Jeudi 13 et vendredi 14 novembre 2014

Programme PNF EPS-Santé Jeudi 13 et vendredi 14 novembre 2014 Programme PNF EPS-Santé Jeudi 13 et vendredi 14 novembre 2014 Synthèse des synthèses des ateliers du jeudi 13 novembre 2014 Pia HENAFF-PINEAU pour les «amis critiques» des ateliers Liliane Giordano, Sophie

Plus en détail

les différentes filières

les différentes filières Les classes préparatoires littéraires offrent les débouchés suivants : les écoles normales supérieures (voir pages 2 et 3) les instituts d études politiques (I.E.P. ou " Sciences Politiques ") (voir page

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

Après la troisième Entrer en seconde générale et technologique pour la rentrée 2015

Après la troisième Entrer en seconde générale et technologique pour la rentrée 2015 Support de présentation pour les informations collectives à destination des élèves et des familles des établissements d enseignement français à l étranger Réalisation SORES MAJ et adaptation B. CANTE,

Plus en détail

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 1. L épreuve de PSE au baccalauréat professionnel : 1.1. Les modifications : BO n 30 du 23 juillet 2015 À partir de la session 2016, l épreuve

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE

CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE Conférence de presse 24 septembre 2013 - Vannes La cyberdéfense est

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Cinéma, documentaire, médias de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3 Janvier 2015 Annexe 3 FORUMS PREMIERES Pour renforcer le continuum des formations Bac-3/Bac+3, la politique d orientation des lycéens vers l enseignement supérieur s appuie sur le conseil en orientation

Plus en détail

Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME

Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME «La chance aide parfois, le travail toujours» Vous vous apprêtez à vous lancer dans cette course contre la montre qu est l admission en

Plus en détail

Programme de la formation

Programme de la formation Programme de la formation Ce document vous est fourni à titre informatif afin d'avoir un maximum d'informations sur le master médiation et communication scientifique. Vous pouvez retrouver ces informations

Plus en détail

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE?

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

MASTER 2 INFORMATION, COMMUNICATION PARCOURS COMMUNICATIONS NUMÉRIQUES ET ORGANISATIONS

MASTER 2 INFORMATION, COMMUNICATION PARCOURS COMMUNICATIONS NUMÉRIQUES ET ORGANISATIONS MASTER 2 INFORMATION, COMMUNICATION PARCOURS COMMUNICATIONS NUMÉRIQUES ET ORGANISATIONS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Information,

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des politiques de formation et d éducation Bureau des formations de l enseignement supérieur

Plus en détail

CHOISIR LA TERMINALE MERCATIQUE? 1 QUELQUES PISTES À EXPLORER POUR MIEUX VOUS CONNAITRE Vos goûts

CHOISIR LA TERMINALE MERCATIQUE? 1 QUELQUES PISTES À EXPLORER POUR MIEUX VOUS CONNAITRE Vos goûts CHOISIR LA TERMINALE MERCATIQUE? 1 QUELQUES PISTES À EXPLORER POUR MIEUX VOUS CONNAITRE Vos goûts Vous «aimez». Prenez le temps de lister les matières que vous avez appréciées en 1STG. Vos performances

Plus en détail

Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI

Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI 1) Place des mathématiques actuellement dans le document de référence de la CTI Le document CTI - Références et Orientations n évoque pas explicitement

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Communication scientifique et technique de l ENS Cahan Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE Présentation de la formation et proposition de progression pédagogique La transformation du baccalauréat Vente Représentation en baccalauréat professionnel Vente a induit

Plus en détail

Académie de Versailles STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion

Académie de Versailles STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Sciences et Technologies du Management et de la Gestion 1 À la rentrée, la série STMG remplace STG La place de la série STG / STMG Le sens de cette rénovation Les contenus d enseignement 2 La place de

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

APRÈS LE BAC, QUELLE FORMATION

APRÈS LE BAC, QUELLE FORMATION APRÈS LE BAC, QUELLE FORMATION CHOISIR? (DOCUMENT 1) «CAP SUP» 20 mars 2015 2 ETUDES COURTES/ETUDES LONGUES Durée des études Finalité des enseignements Zoom sur les filières 3 ETUDES COURTES 2 À 3 ANS

Plus en détail

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne + L ambition numérique de l ESPE de Bretagne Séminaire Montpellier 2 et 3 juillet 2013 + Le cadre général 2 Cadre de la refondation de l école, du Numérique à l école, du numérique à l Université, Apporter

Plus en détail

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE 1 Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au lycée Pierre LAGOURGUE ENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012

Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012 Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012 Comptabilité et Finance d Entreprise Études Emploi Se documenter Problématique Les voies de formation : généralités Études courtes Études longues Problématique

Plus en détail

L orientation après la classe de Troisième

L orientation après la classe de Troisième L orientation après la classe de Troisième ETUDES SUPERIEURES Vie active ou poursuites d études avec de bons résultats scolaires Terminale Générale Terminale technologique Bac Professionnel 3 ans 1 ère

Plus en détail

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE MASTER 2 PROFESSIONNEL «ETUDES INTERNATIONALES», SPECIALITE : «ETUDES LATINO-AMERICAINES» Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE Le mémoire de Master 2 Professionnel n'est pas un

Plus en détail

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES 202-20 Mention : METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Niveau : MASTER PROFESSIONNEL année Domaine : Parcours : ARTS LETTRES LANGUES E-LANGUES M Volume horaire étudiant : 47 à 8 suivant les langues

Plus en détail

MASTER MENTION PHILOSOPHIE, PSYCHANALYSE SPÉ ETUDES PSYCHANALYTIQUES ET ESTHÉTIQUES PARCOURS PSYCHANALYSE

MASTER MENTION PHILOSOPHIE, PSYCHANALYSE SPÉ ETUDES PSYCHANALYTIQUES ET ESTHÉTIQUES PARCOURS PSYCHANALYSE MASTER MENTION PHILOSOPHIE, PSYCHANALYSE SPÉ ETUDES PSYCHANALYTIQUES ET ESTHÉTIQUES PARCOURS PSYCHANALYSE Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Une insertion professionnelle réussie

APPRENTISSAGE. Une insertion professionnelle réussie APPRENTISSAGE Une insertion professionnelle réussie L APPRENTISSAGE À NEOMA BUSINESS SCHOOL Pascal Choquet Responsable Apprentissage NEOMA Business School «L apprentissage est reconnu comme le meilleur

Plus en détail

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Ce module est destiné aux étudiants de DCG 2 et de DCG 3 Il est construit en co-animation par un enseignant disciplinaire et un

Plus en détail

I.S.N. : informatique et sciences du numérique

I.S.N. : informatique et sciences du numérique I.S.N. : informatique et sciences du numérique Qu'est-ce que la nouvelle spécialité de terminale S Informatique et sciences du numérique? L'I.S.N., c'est principalement l'apprentissage de l'informatique

Plus en détail

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education CENTRES REGIONAUX DES METIERS DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Introduction

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES

MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation Présentation Nature de la formation

Plus en détail

IX èmes journées internationales d étude - CRCIE et CRIE- Sherbrooke, 15-16 octobre 2007. ENFA de Toulouse-Auzeville (France)

IX èmes journées internationales d étude - CRCIE et CRIE- Sherbrooke, 15-16 octobre 2007. ENFA de Toulouse-Auzeville (France) IX èmes journées internationales d étude - CRCIE et CRIE- Sherbrooke, 15-16 octobre 2007 ENFA de Toulouse-Auzeville (France) Notre projet général Les pratiques d enseignement, centre de nos recherches

Plus en détail

Mise en place des AI en Classe de première ST2S FAQ complémentaire

Mise en place des AI en Classe de première ST2S FAQ complémentaire Mise en place des AI en Classe de première ST2S FAQ complémentaire Textes de référence concernant les AI : Présentation des Activités Interdisciplinaires (Arrêté du 28 décembre 2011, en lien avec les programmes

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine

Plus en détail

Licence Master - Doctorat (LMD) --------------- Construction d une offre de formation Dans le système LMD ----------- Février 2012

Licence Master - Doctorat (LMD) --------------- Construction d une offre de formation Dans le système LMD ----------- Février 2012 Séminaire de Sensibilisation - Formation au concept Licence Master - Doctorat (LMD) --------------- Construction d une offre de formation Dans le système LMD ----------- Février 2012 1 Points focaux Construction

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

Plateformes de simulation pour la formation des professionnels de Santé Antoine TESNIERE, MD, PhD

Plateformes de simulation pour la formation des professionnels de Santé Antoine TESNIERE, MD, PhD Plateformes de simulation pour la formation des professionnels de Santé Antoine TESNIERE, MD, PhD Laboratoire universitaire médical d enseignement numérique et de simulation antoine.tesniere@ilumens.org

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

ISM SCIENCES POLITIQUES Préparation aux Instituts d Etudes Politiques Ecoles de commerce Ecoles d ingénieur Université

ISM SCIENCES POLITIQUES Préparation aux Instituts d Etudes Politiques Ecoles de commerce Ecoles d ingénieur Université ISM SCIENCES POLITIQUES Préparation aux Instituts d Etudes Politiques Ecoles de commerce Ecoles d ingénieur Université SOMMAIRE Présentation Le cursus La classe de Première La classe de Terminale Modalités

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L organisation du temps scolaire Bureau de la formation continue des enseignants

Plus en détail

LA VOIE GENERALE ET TECHNOLOGIQUE Après la classe de 3ème

LA VOIE GENERALE ET TECHNOLOGIQUE Après la classe de 3ème LA VOIE GENERALE ET TECHNOLOGIQUE Après la classe de 3ème Schéma des études.. Pour qui? A quelles conditions?... La seconde générale et technologique: organisation L accompagnement personnalisé Les enseignements

Plus en détail

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS 2014 PROMOTION 2013 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS L enquête Jeunes Diplômés 2014 sur la promotion 2013 a été réalisée conjointement par des chercheurs

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

Arts plastiques LICENCE

Arts plastiques LICENCE Arts plastiques LICENCE Objectifs de la formation Présentant un équilibre entre enseignements pratiques et cours théoriques, la formation en Arts plastiques a pour visée principale la maîtrise par l étudiant

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

Le rapport entre l analyse de contexte de travail et la formation

Le rapport entre l analyse de contexte de travail et la formation Le rapport entre l analyse de contexte de travail et la formation Apports de la didactique professionnelle comme démarche théorico-méthodologique pour l élaboration de curriculums Raquel Becerril Ortega,

Plus en détail

Classes Préparatoires aux Grandes Écoles

Classes Préparatoires aux Grandes Écoles Classes Préparatoires aux Grandes Écoles V oie SCIENTIFIQUE MPSI PCSI MP PSI L a FORMATION Devenir ingénieur En vous inscrivant en CPGE, vous choisissez une filière exigeante, mais qui vous ouvre de larges

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail