FIDROIT. Fidroit pour Le Cercle Invesco 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FIDROIT. Fidroit pour Le Cercle Invesco 2008"

Transcription

1 1 Fidroit pour Le Cercle Invesco 2008

2 2 Le nouvel environnement fiscal des stratégies d anticipation successorale Olivier ROZENFELD Richard CHALIER

3 3 Les fondamentaux REGIME MATRIMONIAL ACTIF SUCCESSORAL HERITIERS

4 4 Les nouvelles libéralités au service du patrimoine

5 5 LA DONATION La donation est un contrat par lequel le donateur s'appauvrie au profit du donataire en étant animé d'une intention libérale sans contrepartie. La donation se caractérise par la rencontre de deux volontés : celle du donateur de donner, et celle du donataire de recevoir. La donation de biens présents entraîne le dessaisissement immédiat et irrévocable, sauf exceptions limitativement prévues par la loi, du donateur (article 894 du code civil). FIDROIT

6 6 Conditions de forme Principe : l'article 931 du Code civil dispose : «Tous actes portant donation entre vifs seront passés devant notaires, dans la forme ordinaire des contrats ; il en restera minute, sous peine de nullité.» Exception au formalisme : don manuel, donation déguisée, donation indirecte.

7 7 Deux catégories de donations La donation en avancement de part successorale : elle est faite à un héritier en avance sur sa succession (hoirie) et qui s'impute sur la réserve de l'héritier. L'héritier devra donc rapporter cette donation lors de la succession du donateur afin de vérifier qu'il n'a pas reçu plus que ce à quoi il a droit. La donation hors part successorale : elle est faite à un héritier en plus de sa part de réserve, dans le but de l'avantager par rapport aux autres cohéritiers. Cette donation reste rapportable entre cohéritier et s'impute sur la quotité disponible. FIDROIT

8 8 Donation partage Définition : La donation-partage est l'acte par lequel une personne donne et partage de son vivant, immédiatement et irrévocablement, tout ou partie de ses biens présents, entre plusieurs enfants. La donation partage peut être réalisée : Soit individuellement par le père ou la mère ; Soit par les deux parents (donation-partage conjonctive) ; Soit par le survivant des parents, les enfants procédant à cette occasion au partage de la succession du parent prédécédé (donation-partage cumulative). Il est possible de réintégrer des donations antérieures (donations simples, dons manuels ), voire même de modifier les attributions (art Code civil).

9 9 Les donations-partages inter-générationnelles Désormais toute personne peut y procéder au bénéfice de ses descendants et présomptifs héritiers. Un ascendant peut faire également une DP à des non présomptifs héritiers (parce que de degré trop éloigné). C est la DP intergénérationnelle. Elle est rendue possible dans le cadre de la renonciation anticipée à la réserve (RAAR). FIDROIT

10 10 Les donations-partages inter-générationnelles Art 778 bis : «la donation partage consentie en application de l article du CC est soumise au tarif en ligne directe sur l intégralité de la valeur donnée». Art 784 B : «En cas de donation partage faite à des descendants de degrés différents, les droits sont liquidés en fonction du lien de parenté entre l ascendant donateur et les descendants allotis». Les enfants et petits-enfants bénéficient donc chacun de l abattement de ou (art 779 I). FIDROIT

11 11 Renonciation anticipée à l action en réduction (RAAR) Art 929 CC La renonciation doit être faite au profit d une ou plusieurs personnes déterminées. Elle n engage le renonçant que du jour où elle a été acceptée par celui dont il a vocation à hériter. L art 756 bis prévoit qu elle n est pas soumise aux droits de mutation. L art al 2 énonce : «la renonciation, quelles que soient ses modalités, ne constitue pas une libéralité». FIDROIT

12 12 Donations-partages et RAAR Exemple : R, 62 ans, a deux enfants R1 et R2. R2 a deux enfants R21 et R22. 1 er cas - R2 renonce totalement a ses droits. Une donation partage de euros est réalisée : R1 reçoit euros et bénéficie d un abattement de euros, R21 et R22 chacun euros et bénéficie chacun d un abattement de euros. FIDROIT

13 13 Donations-partages et RAAR 2 ème cas - R2 renonce pour partie à ses droits. R1 reçoit euros et bénéficie d un abattement de euros ; R2 reçoit dans notre exemple euros et bénéficie de son abattement de euros (il renonce à euros), R21 et R22 reçoivent chacun euros et bénéficient chacun d un abattement de euros. FIDROIT

14 14 Donations-partages et RAAR 3 ème cas - Donation en démembrement de propriété R2 renonce sur sa part en nue-propriété Les abattements sont inchangés au 1 er cas et la réduction de droits tient compte de l âge du disposant R. FIDROIT

15 15 Les donations-partages conjonctives Art : «la donation partage faite conjointement par deux époux en présence d enfants de lits différents est possible. Le donataire doit être présomptif héritier et ne peutêtre alloti que par son auteur en bien propre ou bien commun. Le conjoint doit consentir sans être co-donateur. Il n y a qu un abattement et la réduction de droits dépend de l âge du seul donateur».

16 16 Les Donations partage conjonctives Exemple: M. et Mme X mariés en seconde noce en communauté légale souhaitent gratifier leurs deux enfants. M. X, 59 ans ne veut pas désavantager son fils né d une première union. Il lui donne un immeuble de euros dépendant de la «deuxième communauté». Mme y consent sans être co-donatrice. Les droits sont de euros avant la réduction de l art 790 CGI qui ne tient compte que de l âge de M.

17 17 Donations-partages Art : «les reprises de donations antérieures ne sont pas regardées comme des libéralités entre les héritiers présomptifs mais comme un partage fait par le disposant assujetti au droit de partage de 1,1% sur l actif net partagé».

18 18 Donations-partages et entreprises Un ascendant peut faire une donation-partage à d'autres personnes que ses enfants lorsque les biens donnés comprennent une entreprise individuelle ou des droits sociaux d'une société à caractère industriel, commercial, artisanal, agricole ou libéral (article 1075 alinéa 3 du code civil) ( du Code civil à compter du 1er janvier 2007) Le tiers ne peut recevoir que les biens affectés à l'exploitation (il ne peut être alloti d'une soulte à la charge des autres gratifiés) ou des parts d une entreprise sociétaire (parts ou actions) à la condition que le donateur exerce une fonction de dirigeant dans la société.

19 19 Les libéralités graduelles et résiduelles

20 20 Libéralités graduelles et résiduelles Rappels des définitions : - Libéralités graduelles : Stipulation par laquelle le disposant impose au gratifié grevé la charge de conserver le bien et de le transmettre à son décès à une autre personne, l appelé. - Libéralités résiduelles : Stipulation qui prévoit qu une personne sera appelée à recueillir ce qui subsistera du don ou legs fait à un premier gratifié à la mort de celui-ci. FIDROIT

21 21 Libéralités graduelles et résiduelles Le donataire ou légataire (le grevé) institué en premier est redevable des droits de mutation à titre gratuit sur l actif transmis. L appelé n est redevable d aucun droit. Au décès du premier, l actif transmis est taxé d après le lien de parenté entre le testateur ou le donateur et l appelé, d après sa valeur au jour de cette seconde transmission. FIDROIT

22 22 Libéralités graduelles et résiduelles Les droits acquittés par le premier sont imputés sur les droits du second. Mais la différence n est pas restituable. Les droits peuvent être supportés par le donataire ou le donateur (inst 22/11/2007) L art 790 CGI s applique lors de la deuxième mutation uniquement si le disposant est en vie à cette date Les abattements, eux, s appliquent en toutes hypothèses.

23 23 Libéralités graduelles et résiduelles Exemples: 1- Donation consentie par A à B n ayant pas de descendant direct, à charge pour lui de transmettre à son décès, les biens donnés ou légués, à sa sœur ou neveux et nièces en bénéficiant pour le tout du tarif en ligne directe. 2- Donation faite tour à tour à l enfant handicapé puis à l association qui s est occupée de lui.

24 24 Libéralités graduelles et résiduelles Comparatif avec legs démembré Monsieur et Madame Dupont sont mariés sous le régime de la séparation de biens. Monsieur est seul propriétaire de la résidence secondaire du couple estimée à Il souhaite que son épouse puisse jouir de ce bien sa vie durant, puis qu à son décès la maison revienne à son fils Pierre. Madame est âgée de 75 ans. Pierre n a aucun lien de parenté avec madame. FIDROIT

25 25 Libéralité graduelle par testament : Calcul des DMTG pour le conjoint (grevé) : Application de l article bis du CGI DMTG : 0 Calcul des DMTG pour l enfant gratifié en second (l appelé). Madame décède 7 ans après monsieur, le bien est alors valorisé à Assiette des DMTG : Abattement en ligne directe DMTG Après imputation des droits acquittés par la mère le total des DMTG reste identique. Total acquitté :

26 26 Legs démembré : conjoint usufruitier (30 % de la PP) Calcul des DMTG pour le conjoint (grevé) : Application de l article bis du CGI DMTG : 0 Calcul des DMTG pour l enfant nupropriétaire Assiette des DMTG : = DMTG : Total des DMTG acquittés FIDROIT

27 27 Exemple 2 Deux parents âgés de 58 ans souhaitent donner une maison à chacun de leurs deux enfants pour une valeur unitaire de Il s agit de biens de communauté et l un des enfants n a et n aura pas de descendance. Ils donnent à ce dernier (Hubert)la maison avec une charge résiduelle au profit de sa sœur (Hélène). La donation bénéficie des abattements en ligne direct et chaque enfant est donc taxé sur une assiette de = , soit une imposition de 8 944, après réduction de droit de 50 % prévu à l article 790 du CGI. Soit de droits pour les deux donations en faveur de Hubert. FIDROIT

28 28 Application Supposons que Hubert décède 10 années plus tard et que la maison soit alors valorisée à Les droits dus par Hélène seront déterminés comme suit : Assiette des DMTG : 2 x ; Abattement : pour chaque donateur ; Part donnée par le père : x 0, = ; Part donnée par la mère : x 0, = ; La réduction de droit de l article 790 ne s applique pas si le donateur d origine est prédécédé. Les droits dus s établissent à x 2 sur lesquels on impute les DMTG payés par Hubert ( ). DMTG réels : FIDROIT

29 29 Les nouveautés fiscales

30 30 Nouveautés fiscales sur les droits de mutation Les modifications apportées par la loi en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat, apportent des avantages déterminants pour les droits de mutation. Il s agit notamment de : - Suppression de l abattement global de ; - Exonération totale de droits de succession pour le conjoint, le partenaire et les frères et sœurs sous conditions ; - Majorations significatives de nombreux abattements - Création d un nouvel abattement pour certaines donations de liquidités ; - Mise en place d une actualisation annuelle pour la plupart des barèmes et abattements.

31 31 Suppression de l abattement global L article 775 ter du CGI est purement et simplement abrogé. L abattement global de réservé aux conjoint et descendants qui était applicable pour les seuls droits de succession disparaît. En contrepartie, une augmentation des abattements personnels et la suppression des droits de mutation au profit de certains héritiers sont prévues.

32 32 Exonération totale de droits de succession pour certains héritiers La réforme étend l exonération de droits de mutation aux mêmes personnes bénéficiaires de contrats d assurance vie. L effet est automatique pour l article 757 B du CGI qui soumet le bénéficiaire aux droits de mutation par décès suivant le degré de parenté existant entre le bénéficiaire à titre gratuit et l'assuré. Le 3e alinéa de l article 990 I est modifié en ce sens : Le bénéficiaire n'est pas assujetti au prélèvement visé au premier alinéa [20 %] lorsqu'il est exonéré de droits de mutation à titre gratuit en application des dispositions de l'article 795 [associations RUP], bis [le conjoint ou le partenaire survivant] et ter [les frères et sœurs sous conditions].

33 33 Majoration significatives des abattements Art. 790 E du CGI : Pour la perception des droits de mutation à titre gratuit entre vifs, il est effectué un abattement de sur la part du conjoint du donateur. Art. 790 F du CGI : Pour la perception des droits de mutation à titre gratuit entre vifs, il est effectué un abattement de sur la part du partenaire lié au donateur par un pacte civil de solidarité. Le bénéfice de cet abattement est remis en cause lorsque le pacte prend fin au cours de l année civile de sa conclusion ou de l année suivante pour un motif autre que le mariage entre les partenaires ou le décès de l un d entre eux. Les réductions de droits prévus à l article 790 du CGI restent applicables FIDROIT

34 34 Majorations significatives des abattements Art. 779 I du CGI : Pour la perception des droits de mutation à titre gratuit, il est effectué un abattement de sur la part de chacun des ascendants et sur la part de chacun des enfants vivants ou représentés par suite de prédécès ou de renonciation. Art. 779 II du CGI : L abattement prévu en faveur d un l héritier, légataire ou donataire incapable de travailler dans des conditions normales de rentabilité est porté de à Exemple : Une mère, veuve décède et laisse pour lui succéder son fils unique incapable. Le patrimoine successoral est estimé à L héritier, bénéficiaire de deux abattements de , n aura aucun droit à régler.

35 35 Majoration significatives des abattements Art. 779 IV du CGI : L abattement entre frères et sœurs (vivant ou représentés) applicable pour les donations et pour les successions (à défaut d exonération prévu par l article ter) passe de à Art. 779 V du CGI : Pour la perception des droits de mutation à titre gratuit, il est effectué un abattement de sur la part de chacun des neveux et nièces.

36 36 Création d un nouvel abattement Art. 790 G nouveau : Les dons de sommes d argent consentis en pleine propriété au profit d un enfant, d un petit-enfant, d un arrière-petit-enfant ou, à défaut d une telle descendance, d un neveu ou d une nièce (petit neveu, petite nièce) sont exonérés de droits de mutation à titre gratuit dans la limite de L article 784 du CGI (rapport des donation de moins de six ans) ne s applique pas à ces donations. Cette exonération est subordonnée au respect des conditions suivantes : 1 Le donateur est âgé de moins de soixante-cinq ans au jour de la transmission ; 2 Le donataire est âgé de dix-huit ans révolus ou a fait l objet d une mesure d émancipation au jour de la transmission.

37 37 Création d un nouvel abattement Le plafond de est applicable aux donations consenties par un même donateur à un même donataire, sans limitation de durée. Il ne se «renouvelle» pas tous les six ans. Cet abattement se cumule avec les abattements «normaux» des donataires. Exemple : un père âgé de 50 ans donne à son fils de 20 ans la somme de Aucun droit ne sera dû, le fils bénéficiant de l abattement de et de son abattement de NB : Les conjoints ou partenaires sont exclus de ce dispositif. Les dons doivent être déclarés ou enregistrés par le donataire au service des impôts du lieu de son domicile dans le délai d un mois qui suit la date du don par la souscription, en double exemplaire, d un formulaire conforme au modèle établi par l administration. NB : Il peut bien entendu s agir d une donation authentique.

38 38 Actualisation des abattements et des barèmes Le montant des abattements de l article 779 du CGI est actualisé au 1er janvier de chaque année dans la même proportion que la limite supérieure de la première tranche du barème de l impôt sur le revenu et arrondi à l euro le plus proche. Les limites des tranches des tarifs prévus par l article 777 du CGI (ligne directe, conjoint et partenaire, frères et sœurs) sont actualisées au 1er janvier de chaque année dans la même proportion que la limite supérieure de la première tranche du barème de l impôt sur le revenu et arrondies à l euro le plus proche.

39 39 Réversion d usufruit entre conjoint L article quater prévoit que «les réversions d usufruit au profit du conjoint survivant relèvent du régime des droits de mutation par décès». Elles sont donc exonérées de droits de mutation. Cet avantage a été étendu aux pacsés et aux frères et sœurs susceptibles de prétendre à l exonération de droits de succession NB : Cet article s applique aux donations consenties à compter de la publication de la loi. Une difficulté subsiste : - La réversion d usufruit est une donation à terme biens présents au sens de la jurisprudence de la Cour de cassation. En conséquence, les réversions d usufruit consenties avant la date de publication de la loi demeureront soumises à l application des droits de mutation à titre gratuit entre vifs.

40 40 Résumé des abattements Bénéficiaires Nature Montant Ligne directe D & S Conjoint ou partenaire (exo. S ) D Petits-enfants D Arrière-petits-enfants D Frères et sœurs D & S Frères sœurs (exo. S sous conditions) D Neveux et nièces D & S Personnes handicapées D & S Descendants / neveux sous conditions D espèces Autres S FIDROIT

41 41 Réductions de droits Réductions de droits art. 790 du CGI 1) Donateur âgé de moins de 70 ans ; Donation : - en pleine propriété -en usufruit - en nue-propriété -2) Donateur ayant entre 70 et 80 ans ; Donation : - en pleine propriété -en usufruit - en nue-propriété -3) Donateur âgé de plus de 80 ans ; Donation : - en pleine propriété -en usufruit - en nue-propriété FIDROIT Taux 50 % 50 % 35 % 30 % 30 % 10 % 0 % 0 % 0 %

42 42 Age de l'usufruitier (art. 669 CGI) Valeur de l'usufruit (en %) Valeur de la nuepropriété (en %) Moins de 21 ans De 21 à 30 ans De 31 à 40 ans De 41 à 50 ans De 51 à 60 ans De 61 à 70 ans De 71 à 80 ans De 81 à 90 ans A partir de 91 ans 10 90

43 43 Des nouvelles stratégies familiales

44 44 Les nouvelles opportunités du PACS La loi n du 23 juin 2006 portant réforme des successions et des libéralités a modifié certaines règles applicables au pacte civil de solidarité. Ces nouvelles dispositions sont entrées en vigueur le 1er janvier Les partenaires peuvent désormais choisir entre deux régimes. Ce choix peut être effectué soit dans la convention initiale, soit en cours de PACS. Le régime de la séparation des patrimoines s applique par défaut : Chaque partenaire conserve l administration, la jouissance et la disposition de ses biens personnels. Il reste seul tenu des dettes contractées, avant ou pendant le pacte (à l exception des dépenses pour les besoins de la vie courante). Dans le régime de l indivision, ils possèdent tous deux des droits identiques sur les biens acquis pendant le pacte, quelle que soit la part payée par chacun.

45 45 Les apports de la loi TEPA Le partenaire survivant est exonéré de droits de mutation par décès (art bis du CGI) ; Pour la perception des droits de mutation à titre gratuit entre vifs, il est effectué un abattement de sur la part du partenaire lié au donateur par un pacte civil de solidarité. Le bénéfice de cet abattement est remis en cause lorsque le pacte prend fin au cours de l année civile de sa conclusion ou de l année suivante pour un motif autre que le mariage entre les partenaires ou le décès de l un d entre eux (Art. 790 F du CGI). NB : En cas de donation, les droits restent exigibles.

46 46 LES TRANSMISSIONS A CAUSE DE MORT

47 47 La réserve du conjoint La réserve héréditaire est la part de droits successoraux dont la loi assure la dévolution libre de charges à certains héritiers réservataires, s ils l acceptent. Le conjoint a droit à une réserve de ¼ à défaut de descendants. En l absence de descendants et d ascendants, le conjoint recueille toute la succession, sauf application du droit de retour des frères et sœurs, en valeur, à concurrence de 50 % des biens de famille compris en nature dans la succession. FIDROIT

48 48 Cantonnement d une libéralité Art : le légataire peut cantonner son émolument sur une partie des biens dont il a été disposé en sa faveur à condition que le disposant n ait pas prévu le contraire et qu au moins un successible ait accepté la succession. Art : le conjoint survivant bénéficiaire d une DDV peut sauf stipulation contraire du disposant cantonner son émolument sur une partie des biens qui lui sont attribués. Ces cantonnements ne sont pas considérés ni civilement ni fiscalement comme des libéralités (art 788 bis).

49 49 Cantonnement d une libéralité Exemple: Ce cantonnement peut être intéressant pour éviter le paiement de droits de mutation entre non parents, lorsque le surplus de la libéralité reviendra dans le cadre de familles recomposées aux enfants issus d une précédente union du défunt. L art 785 du CGI ne s applique pas car on ne renonce pas à une libéralité, il en limite les effets. C est plus l exercice d une libéralité alternative comme la DEE qu une renonciation. Quoi qu il en soit cet article a été supprimé.

50 50 L assurance vie

51 51 La validité de la clause démembrée Peut-on démembrer une clause bénéficiaire? OUI Art. 579 du C Civil : «l usufruit est établi par la loi ou par la volonté de l homme». Art. 581 du C Civil : «l usufruit peut être établi sur toute espèce de biens meubles ou immeubles».

52 52 Sort du capital démembré Deux options qui résultent de la rédaction de la clause bénéficiaire : Le quasi usufruit qui s applique par défaut ; La clause d'emploi

53 53 Le quasi-usufruit Libre disposition du capital par l'usufruitier, charge à lui de restituer un actif de valeur équivalente aux nus propriétaires, au jour de son décès. Les nus-propriétaires sont bénéficiaires d une créance civile, qu ils produiront au passif de la succession. Attention : sur le plan fiscal, la créance ne peut être prise en compte que si elle est certaine (art du CGI). Il souffre des limites légales des articles 600 et suivants du Code civil (Obligation d emploi ou caution).

54 54 La clause d emploi Le capital démembré est réemployé dans un bien déterminé par le souscripteur ou au choix du bénéficiaire (OPCVM.) lorsque le souscripteur prévoit de faire obstacle au quasi usufruit par la rédaction de la clause bénéficiaire. le bien fait l objet d une co-gestion entre l usufruitier et le nu-propriétaire l usufruitier aura droit aux revenus générés par l actif choisi

55 55 Clause démembrée Qui supporte la charge fiscale? 990 I : Exonération à hauteur de par bénéficiaire et taxation à 20 % au-delà. 757 B : d abattement et taxation des primes versées aux DMTG Reconnaissance de plusieurs bénéficiaires pour l article 990 I du CGI? Un seul bénéficiaire en présence d un quasi usufruitier. Deux bénéficiaires en cas d obligation d emploi conjoint.

56 56 Fiscalité de la transmission (Contrats souscrits ou versements réalisés à compter du 13 octobre 1998) Dans l état actuel des textes, lorsque le quasi usufruitier désigné au contrat est le conjoint, le partenaire d un PACS, un frère ou une sœur (qui respectent les conditions requises de l article ter), la position de l administration aboutit à exonérer complètement l usufruitier et le nupropriétaire par combinaison des articles 990 I, bis, ter et de l instruction BO7 K Ceci ne vaut pas en présence d une clause de remploi imposée par le souscripteur d origine.

57 57 Exemple 990 I du CGI Investissement de ; Valeur acquise : ; Clause bénéficiaire démembrée en quasi usufruit pour le conjoint (75 ans) et nue propriété au profit d un enfant unique ; DMTG pour le conjoint : néant. Valeur soumise aux droits de mutations pour le nu-propriétaire : néant en application de l instruction 7 K-1-06.

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie Incidences de la réforme de la fiscalité successorale Sommaire Grandes lignes de la réforme : - Exonération des successions entre époux ou

Plus en détail

ASPECTS FISCAUX DE LA REFORME DES SUCCESSIONS ET DES LIBERALITES. Loi du 23 juin 2006

ASPECTS FISCAUX DE LA REFORME DES SUCCESSIONS ET DES LIBERALITES. Loi du 23 juin 2006 ASPECTS FISCAUX DE LA REFORME DES SUCCESSIONS ET DES LIBERALITES Loi du 23 juin 2006 La loi de finances rectificative pour 2006 (L. n 2006-1771, 30 décembre 2006, JO 31 décembre 2006) introduit dans le

Plus en détail

«Succession, comment ça marche?»

«Succession, comment ça marche?» «Succession, comment ça marche?» JARVILLE Jeudi 19 mars 2015 Serge CONSTANT Notaire à NANCY Président de la Chambre des Notaires PLAN I. Comment est composée la succession? Cela dépend de la situation

Plus en détail

LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION

LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION Cette fiche a pour finalité de présenter de manière synthétique la fiscalité française en matière de droits de succession

Plus en détail

NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011

NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011 NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011 La loi de finance rectificative pour 2011, dite «réforme de la fiscalité du patrimoine», a été adoptée par le Parlement le 6 juillet

Plus en détail

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011)

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) En l absence d un accord sur le projet de réforme du patrimoine, le Gouvernement a convoqué une commission mixte paritaire afin d établir

Plus en détail

Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA DONATION-PARTAGE

Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA DONATION-PARTAGE Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA DONATION-PARTAGE La donation-partage est une variété particulière de donation qui permet au donateur, dans un même acte, de donner ses biens et d en faire un

Plus en détail

L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession?

L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession? L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession? 1 SOMMAIRE Les nouveautés successorales de la loi TEPA 2007 Allégement des droits de mutation à titre gratuit Assurance

Plus en détail

Actualités Patrimoniales

Actualités Patrimoniales SGA FINANCES Actualités Patrimoniales Gestion Privée 21/02/2008 Les avantages du contrat d assurance-vie au regard des nouvelles dispositions résultant de la loi Tepa 1 SOMMAIRE Chap.1- Rappel des principales

Plus en détail

Anticiper la transmission de son patrimoine. Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine

Anticiper la transmission de son patrimoine. Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine Anticiper la transmission de son patrimoine Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine Anticiper la transmission de son patrimoine Qui? Quoi? Quand? Comment? Où? Pourquoi? Page 2 1 Quoi : Les

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal

Le cadre juridique et fiscal Le cadre juridique et fiscal par François de WITT et Nathalie COT Les régimes matrimoniaux Les droits des successions L optimisation de la succession Les impôts IR, ISF, CSG L Optimisation de l impôt Les

Plus en détail

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE Charles SANSON Conseiller en gestion de patrimoine 17 MAI 2014 SOMMAIRE La transmission du patrimoine L assurance-vie Questions / Réponses 2014 P.2 LA TRANSMISSION DU PATRIMOINE

Plus en détail

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété Tout actif peut faire l objet d une donation. L intérêt d associer le mécanisme de la donation et celui

Plus en détail

Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France

Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France Même en tant que résident belge, vous êtes concernés par cette réforme si vous possédez des biens immobiliers

Plus en détail

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles transmettre www.notaires.paris-idf.fr Transmettre «Donner c est donner». La donation est un acte important car le donateur transmet immédiatement et définitivement la propriété des

Plus en détail

LA PROTECTION DU CONJOINT

LA PROTECTION DU CONJOINT LA PROTECTION DU CONJOINT TROIS AXES DE PROTECTION La prévoyance Pension(s) de réversion des différents régimes Assurance décès Les droits successoraux ou matrimoniaux La place du conjoint dans la succession

Plus en détail

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit Donations, successions Droits de mutation à titre gratuit Août 2012 Henry Royal 1 Tél : 01 47 68 96 92 contact@royalformation.com www.royalformation.com Territorialité I. - Exonérations des droits de mutation

Plus en détail

15 La donation-partage transgénérationnelle

15 La donation-partage transgénérationnelle LES LIBÉRALITÉS-PARTAGES 15 La donation-partage transgénérationnelle Pourquoi choisir une donationpartage transgénérationnelle? Avantages au point de vue juridique... 691 Avantages au point de vue fiscal...

Plus en détail

LA DONATION PARTAGE TRANSGENERATIONNNELLE : UN OUTIL DANS L AIR DU TEMPS

LA DONATION PARTAGE TRANSGENERATIONNNELLE : UN OUTIL DANS L AIR DU TEMPS NEWSLETTER -2014-02 LA DONATION PARTAGE TRANSGENERATIONNNELLE : UN OUTIL DANS L AIR DU TEMPS L espérance de vie actuelle de la population et le constat que les patrimoines détenus le sont par les classes

Plus en détail

NEWSLETTER MAI 2013. Assurance vie et Droits de mutation en cas de décès : Quelle attitude adopter depuis le 20 décembre 2012?

NEWSLETTER MAI 2013. Assurance vie et Droits de mutation en cas de décès : Quelle attitude adopter depuis le 20 décembre 2012? NEWSLETTER MAI 2013 Assurance vie et Droits de mutation en cas de décès : Quelle attitude adopter depuis le 20 décembre 2012? Le 20 décembre 2012, l administration fiscale a publié au Bulletin Officiel

Plus en détail

235 «en moins» «en plus» liste Ordre d application Nature des corrections nos Remarques a. ordre d application b. A compter

235 «en moins» «en plus» liste Ordre d application Nature des corrections nos Remarques a. ordre d application b. A compter 235 La complexité qui caractérise le calcul de l impôt sur le revenu s explique, pour une large part, par le nombre et la diversité des corrections qui doivent, s il y a lieu, être apportées au montant

Plus en détail

LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION

LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION Cette fiche a pour finalité de présenter de manière synthétique la fiscalité française en matière de droits de succession et de

Plus en détail

Thème : L évolution de la fiscalité des successions

Thème : L évolution de la fiscalité des successions Le 1 er août 2012 Thème : L évolution de la fiscalité des successions Mon cher Confrère, Comme vous le savez, le projet de loi de finances rectificative pour 2012 a été adopté le 31 juillet. Sauf censure

Plus en détail

L intérêt de l assurance vie dans la fiscalité de la transmission du patrimoine.

L intérêt de l assurance vie dans la fiscalité de la transmission du patrimoine. L intérêt de l assurance vie dans la fiscalité de la transmission du patrimoine. 1 2 Principe : Les héritiers appelés héritiers réservataires, ne peuvent pas être exclus de votre succession : il s agit

Plus en détail

!! "#$%&'#()!*)$!$+%%)$$#,-$!)(!*,-&(#,-$!

!! #$%&'#()!*)$!$+%%)$$#,-$!)(!*,-&(#,-$! "#$%&'#()*)$$+%%)$$#,-$)(*,-&(#,-$ &.&(()/)-($ Des abattements sont prévus sur les droits à régler en cas de donation. Ils varient selon le lien qui unit le donateur et le donataire. Dans la limite de

Plus en détail

succession Préparer sa

succession Préparer sa u Nous sommes tous concernés par les sucessions : lorsque nous héritons, lorsque nous léguons. Pour éviter d éventuels conflits, mieux vaut s y préparer! Préparer sa succession SOMMAIRE PAGES Préparer

Plus en détail

Transmettre son patrimoine :

Transmettre son patrimoine : Transmettre son patrimoine : quelques repères pour y voir plus clair Paris, Espace Actionnaires 11/12/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros suivants:

Plus en détail

Parlons Assurance-vie

Parlons Assurance-vie Parlons Assurance-vie Aléa : événement incertain lié au risque assuré par le contrat. Arbitrage : possibilité de modifier la répartition entre les différents supports de placement des primes. Arrérage

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-6-07 N 121 du 22 NOVEMBRE 2007 DROITS DE MUTATION A TITRE GRATUIT. SUCCESSIONS. ASSIETTE. TARIFS ET LIQUIDATION DES DROITS. DONATIONS. REGIMES

Plus en détail

La quote-part restante est la «quotité disponible», et c est uniquement de celle-ci dont il sera possible de disposer librement.

La quote-part restante est la «quotité disponible», et c est uniquement de celle-ci dont il sera possible de disposer librement. La quote-part restante est la «quotité disponible», et c est uniquement de celle-ci dont il sera possible de disposer librement. Lorsque le défunt ne laisse pas de descendant, son conjoint survivant non

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation

NOTE JURIDIQUE. OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - Fiscalité / Succession - OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation Base juridique

Plus en détail

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS LA FISCALITE DES SUCCESSIONS La succession est assujettie à une fiscalité et peut générer des droits de succession. Les droits de succession sont calculés sur l actif net recueilli par chaque héritier

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL

DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL DROIT PATRIMONIAL Depuis la loi du 3 décembre 2001, entrée en vigueur le 1er juillet 2002, le conjoint survivant prime les frères

Plus en détail

Les successions LES SUCCESSIONS

Les successions LES SUCCESSIONS LES SUCCESSIONS 1 1 LA DÉVOLUTION LÉGALE EN L ABSENCE D UN Page 14 CONJOINT 2 LA DÉVOLUTION LÉGALE EN PRÉSENCE D UN Page 26 CONJOINT LA MASSE SUCCESSORALE Page 7 4 ACCEPTER OU RENONCER Page 45 5 ÉVALUER

Plus en détail

LES DROITS DE SUCCESSION

LES DROITS DE SUCCESSION LES DROITS DE SUCCESSION 1 Comment établir la base imposable et calculer les droits André CULOT PREMIÈRE ÉTAPE 2 La dévolution légale ou testamentaire 1 LA LIQUIDATION DE LA COMMUNAUTÉ Composition du patrimoine

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 PREMIÈRE PARTIE LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES IMMÉDIATES DU DÉCÈS CHAPITRE

Plus en détail

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint Les régimes matrimoniaux et la protection financière du Conjoint Le jeudi 28 novembre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection

Plus en détail

La clause bénéficiaire démembrée

La clause bénéficiaire démembrée La clause bénéficiaire démembrée 1 Sommaire Chapitre 1 : Le démembrement du droit de propriété : Généralités Chapitre 2 : Le principe du démembrement de la clause bénéficiaire d un contrat d assurance-vie

Plus en détail

ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION

ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION Les droits de mutation à titre gratuit sont perçus en tenant compte de la situation personnelle du redevable et des liens de parenté qu il a avec le défunt

Plus en détail

FISCALITE DES MUTATIONS A TITRE GRATUIT Régime général*

FISCALITE DES MUTATIONS A TITRE GRATUIT Régime général* FISCALITE DES MUTATIONS A TITRE GRATUIT Régime général* * : pour les forêts, reportez vous à la fiche "fiscalité des mutations à titre gratuit : régime particulier (amendement Monichon)" Texte : Philippe

Plus en détail

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial -

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants La donation du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations,

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2012 7 G-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2012 7 G-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2012 7 G-1-12 DROITS DE MUTATION A TITRE GRATUIT. DONATIONS-PARTAGES CONSENTIES A DES DESCENDANTS DE DEGRES DIFFERENTS (DONATIONS-PARTAGES

Plus en détail

Les évolutions fiscales de l assurance-vie. Forum de l'investissement - 15 octobre 2011

Les évolutions fiscales de l assurance-vie. Forum de l'investissement - 15 octobre 2011 Les évolutions fiscales de l assurance-vie Suppression de l avantage fiscal sur les versements Fiscalité en cours de vie du contrat Fiscalité en cas de décès Les contrats des non-résidents Sommaire Suppression

Plus en détail

LA DONATION ENTRE VIFS

LA DONATION ENTRE VIFS Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA DONATION ENTRE VIFS La donation entre vifs est l acte par lequel le donateur se dépouille actuellement et irrévocablement d un bien ou d un droit au profit

Plus en détail

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX A. LES DIFFERENTS REGIMES MATRIMONIAUX La présence d un conjoint peut modifier de façon radicale la préparation de la transmission d un patrimoine. Cette

Plus en détail

Information donateur Grands-parents Parents. Transmettez dans les meilleures conditions. Réunima EvolutionS IntergénérationS

Information donateur Grands-parents Parents. Transmettez dans les meilleures conditions. Réunima EvolutionS IntergénérationS Information donateur Grands-parents Parents Transmettez dans les meilleures conditions Réunima EvolutionS IntergénérationS La donation Un «coup de pouce financier» Parce qu elle est reconductible tous

Plus en détail

La Lettre Tecnic Patrimoine n 4 Le 01 septembre 2008

La Lettre Tecnic Patrimoine n 4 Le 01 septembre 2008 La Lettre Tecnic Patrimoine n 4 Le 01 septembre 2008 www.tecnicpatrimoine.com De l optimisation de la clause bénéficiaire démembrée dans le cadre d un contrat d assurance-vie La clause bénéficiaire démembrée

Plus en détail

1-7-2013. Les droits de l époux survivant en droit successoral allemand, français, luxembourgeois, belge et néerlandais

1-7-2013. Les droits de l époux survivant en droit successoral allemand, français, luxembourgeois, belge et néerlandais Les droits de l époux survivant en droit successoral allemand, français, luxembourgeois, belge et néerlandais Dr. Rembert Süß Institut Notarial Allemand Petit préciput, 1932 p. 2 Code civil allemand (BGB)

Plus en détail

5, Cours F. Roosevelt - 69006 LYON - Tél 04 72 69 92 92 - Fax 04 78 93 97 53 - E-Mail b.boutin@notaires.fr

5, Cours F. Roosevelt - 69006 LYON - Tél 04 72 69 92 92 - Fax 04 78 93 97 53 - E-Mail b.boutin@notaires.fr PROTEGER LE CONJOINT SURVIVANT Testament complétant la donation entre époux 1 La donation entre époux, associée à un testament, permettra de léguer à titre particulier, et de fait de définir, du vivant,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-7-07 N 125 du 3 DÉCEMBRE 2007 MUTATIONS A TITRE GRATUIT- SUCCESSIONS - DONATIONS - ASSURANCE-VIE (ARTICLES 8,9 ET 10 DE LA LOI N 2007-1223

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession -

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession - Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - Fiscalité / Succession - OBJET : L impact de la loi réformant le droit des successions sur les personnes

Plus en détail

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? :

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Conférence d information du Me Cécile SADELER Chambre des Notaires de Paris Existe-t-il réellement une liberté de transmettre?

Plus en détail

Donner à ses enfants :

Donner à ses enfants : Page 1 sur 9 Donner à ses enfants : cas pratique de transmission anticipée LES HYPOTHESES Jacques et Estelle Durand sont mariés sous le régime de la communauté légale, sans contrat. Jacques est âgé de

Plus en détail

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1 LEXIQUE Ab intestat En l absence de testament. Les biens constituant la succession sont répartis entre les héritiers suivant les règles légales. Abattement Part de la valeur des biens imposables non soumise

Plus en détail

ACTUASSURANCE LA REVUE NUMERIQUE EN DROIT DES ASSURANCES Publication n 33 NOV - DEC 2013

ACTUASSURANCE LA REVUE NUMERIQUE EN DROIT DES ASSURANCES Publication n 33 NOV - DEC 2013 ACTUASSURANCE LA REVUE NUMERIQUE EN DROIT DES ASSURANCES Publication n 33 NOV - DEC 2013 La fiscalité de la désignation bénéficiaire démembrée Jean-Jacques Branche Chargé d Enseignement à l Université

Plus en détail

REFORME FISCALITE DU PATRIMOINE

REFORME FISCALITE DU PATRIMOINE REFORME FISCALITE DU PATRIMOINE INTRODUCTION L article 11 de la LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE pour 2011 modifie l article 990I du CGI sur 3 points: 1 Modification du taux de prélèvement lorsque le montant

Plus en détail

Planifier sans donner

Planifier sans donner Planifier sans donner Martin VANDEN EYNDE Legal Counsel Wealth Analysis & Planning Mons, le 27 avril 2013 Planifier sans donner Delphine Lequeux Legal Counsel Wealth Analysis & Planning Liège, le 20 avril

Plus en détail

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 :

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : REGIME D IMPOSITION DE DROIT COMMUN Les plus-values réalisée en 2013 seront, en principe, imposables au barème progressif de l impôt sur le revenu dès

Plus en détail

principales mesures du «paquet fiscal»

principales mesures du «paquet fiscal» principales mesures du «paquet fiscal» Loi en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat, publiée au Journal officiel le 22 août 2007. Les principales mesures en matière patrimoniale sont les

Plus en détail

LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010

LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010 LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010 DROITS D ENREGISTREMENT (donation, succession et ISF) 1. PRINCIPAUX ABATTEMENTS 2. TARIFS SUCCESSIONS ET DONATIONS EVALUATION DES BIENS

Plus en détail

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession DROITS D AUTEUR Préparer sa succession Tout savoir, tout prévoir Une succession en matière de droits d auteur comporte de nombreuses spécificités. Deux régimes s appliquent : d une part, le droit successoral

Plus en détail

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation Vademecum du patrimoine 2013 1 8 e é d i t i o n / E x t r a i t Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation S o u s l a d i r e c t i o n d e V é r o n i q u e C o u t u

Plus en détail

Jean COMTE DOSSIER SUCCESSORAL

Jean COMTE DOSSIER SUCCESSORAL Jean COMTE DOSSIER SUCCESSORAL Informations générales Actif net successoral Réserve - quotité disponible Répartition de la succession Droits de succession de Quentin COMTE Droits de succession de Elodie

Plus en détail

Assurance-vie et donation intergénérationnelle

Assurance-vie et donation intergénérationnelle ATELIER n 1 Assurance-vie et donation intergénérationnelle Maître Alexandre THUREL, Notaire CONTRAT D'ASSURANCE-VIE, LIBERALITES GRADUELLES ET RESIDUELLES, DROITS PARTAGES SUR LE CAPITAL, DEMEMBREMENT

Plus en détail

Janvier 2012. Les fiches fiscalité

Janvier 2012. Les fiches fiscalité Janvier 2012 Les fiches fiscalité SOMMAIRE Fiscalité de l assurance vie et du contrat de capitalisation en cas de rachat...p. 1 Fiscalité de l assurance vie en cas de décès...p. 2 Fiscalité du patrimoine...p.

Plus en détail

Transmission d entreprise et optimisation

Transmission d entreprise et optimisation Transmission d entreprise et optimisation Intervenants: Damien Dreux Expert Comptable, Anne Lichtenstern Avocat, Alexandre Thurel Notaire, Myriam Constant Allianz. Sommaire Le Marché et les intervenants

Plus en détail

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit.

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Introduction : Les droits de mutation sont des impôts qui sont dus lors du transfert de propriété (mutation) d un bien, d un ensemble de bien ou du patrimoine

Plus en détail

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Les obligations fiscales Droits de succession à régler dans les 6 mois La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession.

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine. Conférence

Les Arènes du Patrimoine. Conférence Les Arènes du Patrimoine Conférence «Mariage, Pacs, Union libre, Famille recomposée: Ecueils et solutions» Le Régime matrimonial Intérêts familiaux et patrimoniaux Me Valéria DIONISIO, Notaire Le Régime

Plus en détail

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Animé par : Benoît Baron, Rédacteur en chef - L AGEFI ACTIFS Intervenants : Grégoire SALIGNON Directeur de l ingénierie

Plus en détail

Jean COMTE DOSSIER SUCCESSORAL

Jean COMTE DOSSIER SUCCESSORAL DOSSIER SUCCESSORAL Informations générales Actif net successoral Réserve - quotité disponible Répartition de la succession Droits de succession de Quentin COMTE Droits de succession de Elodie COMTE Droits

Plus en détail

Le rôle de votre banque

Le rôle de votre banque Bien transmettre son patrimoine SERVICES ENTRÉE EN RELATION ÉPARGNE MONÉTAIRE ÉPARGNE FINANCIÈRE ASSURANCE VIE CRÉDITS SERVICES MÉTIERS Le rôle de votre banque Vous accompagner tout au long de votre vie

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Assurance et Epargne long terme Sommaire 2009 N 1 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire I. Loi de finances pour 2009 Revalorisation des tranches du barème de l IR 2008 et des tranches du barème de l ISF

Plus en détail

Le fil expert. Votre newsletter d informations fiscales, juridiques et sociales

Le fil expert. Votre newsletter d informations fiscales, juridiques et sociales JUILLET 2015 Le fil expert Votre newsletter d informations fiscales, juridiques et sociales N 4 LA DONATION-PARTAGE : Outil optimal de transmission du patrimoine Organiser de son vivant la transmission

Plus en détail

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008?

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Lundi 8 octobre 2007 Nancy Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Frédéric Gros Directeur Nancy Élise Moras Ingénieur patrimonial

Plus en détail

1- LES PRINCIPAUX LIVRETS BANCAIRES 2- L ASSURANCE VIE / LE PLACEMENT PATRIMONIAL ROI

1- LES PRINCIPAUX LIVRETS BANCAIRES 2- L ASSURANCE VIE / LE PLACEMENT PATRIMONIAL ROI «TAUX-INDICES-CHIFFRESCHIFFRES» 1- LES PRINCIPAUX LIVRETS BANCAIRES Les livrets sans impôts TAUX Livret A, Livret Bleu 2,25 % Livret de développement durable 2,25 % Livret Jeunes (pour les 12 à 25 ans)

Plus en détail

PACTE DUTREIL ET DONATION PARTAGE AVEC SOULTE LES OUTILS INCONTOURNABLES DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE

PACTE DUTREIL ET DONATION PARTAGE AVEC SOULTE LES OUTILS INCONTOURNABLES DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE Gisèle ATHIMON Expert et Finance PARIS Grégoire BUNOT Vilaine et associés Saint Herblain Dominique ALINE Expert et Finance RENNES Raphael GUERIN Expert et Finance NANTES Hervé Bertrand ALTONEO ANGERS Expert

Plus en détail

Quelles sont les principales mesures contenues dans la loi de finances pour 2010 ayant un impact sur la gestion patrimoniale?

Quelles sont les principales mesures contenues dans la loi de finances pour 2010 ayant un impact sur la gestion patrimoniale? Quelles sont les principales mesures contenues dans la loi de finances pour 2010 ayant un impact sur la gestion patrimoniale? (Ce commentaire réalisé à chaud, ne présente pas un caractère exhaustif) I.

Plus en détail

Assurance vie : pièges, astuces et fiscalité

Assurance vie : pièges, astuces et fiscalité Assurance vie : pièges, astuces et fiscalité Bien souscrire son contrat d'assurance vie Le 14 septembre 2009 - APAI 1- Définition de l'assurance vie 2- Fiscalité en cas de retrait (historique) 3- Fiscalité

Plus en détail

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE 2 Sommaire Comprendre et anticiper sa succession Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle est anticipée,

Plus en détail

CONSEILS -EN - PATRIMOINE

CONSEILS -EN - PATRIMOINE CONSEILS -EN - PATRIMOINE BILAN DE TRANSMISSION à l attention de M. et Mme XXXXXXXXXXX réalisé le XXXX par XXXXXXXXXX Préambule Ermont, le XXXXXXXXXXXXXX Bien gérer votre patrimoine, optimiser sa fiscalité

Plus en détail

LES SUCCESSIONS PREPAREES

LES SUCCESSIONS PREPAREES LES SUCCESSIONS PREPAREES Avec ce document vous allez comprendre quelles sont les règles qui s appliquent en manière de transmission du patrimoine, et comment elles fonctionnent. Les définitions sont extraites

Plus en détail

La Transmission. Les coordonnées de l intervenante : Michèle CAIMANT Direction Commerciale caimant@agf.fr Portable perso : 06 76 73 52 61

La Transmission. Les coordonnées de l intervenante : Michèle CAIMANT Direction Commerciale caimant@agf.fr Portable perso : 06 76 73 52 61 La Transmission Les coordonnées de l intervenante : Michèle CAIMANT Direction Commerciale caimant@agf.fr Portable perso : 06 76 73 52 61 Ce qui a changé... et les conséquences pour nous tous Droits du

Plus en détail

LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX

LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX La vie commune est de l essence de tout couple. Si le logement commun peut évidemment être loué, il est le plus souvent acheté par

Plus en détail

9 ème Université Interprofessionnelle de la transmission d entreprises. Lundi 26 septembre 2011 Région Rhône-Alpes

9 ème Université Interprofessionnelle de la transmission d entreprises. Lundi 26 septembre 2011 Région Rhône-Alpes 9 ème Université Interprofessionnelle de la transmission d entreprises Lundi 26 septembre 2011 Région Rhône-Alpes Le nouvel environnement fiscal de l assurance-vie Animé par : Jean-Pierre Quatrhomme Damien

Plus en détail

La réforme de la fiscalité du patrimoine : la loi de finances rectificative du 29 juillet 2011

La réforme de la fiscalité du patrimoine : la loi de finances rectificative du 29 juillet 2011 L A LETTRE DROIT FISCAL La réforme de la fiscalité du patrimoine : la loi de finances rectificative du 29 juillet 2011 Cette année, la date limite de dépôt des déclarations d impôt de solidarité sur la

Plus en détail

L essentiel de la succession en 30 minutes

L essentiel de la succession en 30 minutes L essentiel de la succession en 30 minutes Francine Robin Responsable du service des tutelles, curatelles et successions Le plan de vol BCGE L ordre de succession légal Les réserves héréditaires et la

Plus en détail

Assurance vie et succession 23/05/2011

Assurance vie et succession 23/05/2011 Assurance vie et succession 23/05/2011 Les enjeux SOMMAIRE Le contrat d assurance vie Contrat d assurance vie dénoué et succession Contrat d assurance vie non dénoué et succession Conclusion Les enjeux

Plus en détail

PACTE ADJOINT AU DON MANUEL. Dès maintenant, donnez un sens à son avenir

PACTE ADJOINT AU DON MANUEL. Dès maintenant, donnez un sens à son avenir PARTICULIERS professionnels entreprises PACTE ADJOINT AU DON MANUEL Dès maintenant, donnez un sens à son avenir Mode d emploi du pacte adjoint à la donation manuelle Pour mieux comprendre le pacte adjoint

Plus en détail

LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION

LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION MAJ 23/04/12 Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION Une donation peut imposer au donataire une ou plusieurs obligations (charge), ou prévoir une résolution de l

Plus en détail

Nouvelles dispositions en matière

Nouvelles dispositions en matière Nouvelles dispositions en matière de fiscalité du patrimoine Mise à jour Août 2011 Gérard DORIER, Inspecteur principal des impôts Gwenael SAINTILAN, Avocat 1 SOMMAIRE 2 I. Impôt sur le revenu 1. Souscription

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 7 MARS 2012 7 G-2-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 7 MARS 2012 7 G-2-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 7 MARS 2012 7 G-2-12 DROITS DE MUTATION A TITRE GRATUIT. TARIFS ET LIQUIDATION DES DROITS. AUGMENTATION DES TAUX APPLICABLES AUX DEUX DERNIERES

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL Les droits de donation Introduction Une personne peut faire le choix d'organiser de son vivant les modalités de sa succession. En effet, elle peut le

Plus en détail

> Bien comprendre La rédaction de la clause bénéficiaire. Sommaire

> Bien comprendre La rédaction de la clause bénéficiaire. Sommaire > Bien comprendre La rédaction de la clause bénéficiaire Sommaire Assurance vie et clause bénéficiaire : de quoi s agit-il? p. 3 Quand et comment désigner un bénéficiaire? p. 5 Changer de bénéficiaire

Plus en détail

Transmettre son patrimoine forestier

Transmettre son patrimoine forestier Transmettre son patrimoine forestier SOMMAIRE +,#+%-.+/(-. *,#$/$&/+$./,#$0-1$$./-$&/($ +,#2++//$$./,#$&%-(/&++4$,%(&-&(/(-.&&$((51$&+16($.&-$&/($& 3 7 Transmettre son patrimoine forestier Dans notre département,

Plus en détail

Présenté par Damien Corbin Responsable Régional Gestion Privée

Présenté par Damien Corbin Responsable Régional Gestion Privée Pacte Dutreil et transmission d entreprise Aspect donation/succession ISF Novembre 2014 Présenté par Damien Corbin Responsable Régional Gestion Privée Pacte Dutreil Aspect transmission Relativement récent

Plus en détail

Allianz Intergénérations

Allianz Intergénérations Allianz Intergénérations Profitez des mesures en faveur des donations et offrez à vos petits-enfants le capital qui les aidera à bien démarrer dans la vie. Pour de plus amples renseignements, votre Conseiller

Plus en détail

Édition 2014. mes. démarches. pour. préparer. etorganiser. ma succession

Édition 2014. mes. démarches. pour. préparer. etorganiser. ma succession Édition 2014 mes démarches pour préparer etorganiser ma succession ÉDITO Vous guider dans vos démarches Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle

Plus en détail