CHAPITRE 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE DE REPONSE INNEE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE DE REPONSE INNEE"

Transcription

1 Sciences de la Vie et de la Terre Classe de Terminale S Thème 3A : Le maintien de l intégrité de l organisme Quelques aspects de la réaction immunitaire CHAPITRE 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE DE REPONSE INNEE Les organismes pluricellulaires sont confrontés à divers types de dangers : infection par des microorganismes (bactéries, virus, champignons), multiplication cellulaire anarchique (cancérisation), agressions physiques ou chimiques. Le système immunitaire contribue à faire face à ces dangers et à maintenir l intégrité de l organisme. Sa fonction principale reste toutefois la lutte contre les microorganismes pathogènes. La réaction inflammatoire est le premier mécanisme à se mettre en place, c est une réponse innée. Pb : En quoi la réaction inflammatoire est-elle un exemple d immunité innée et quelles en sont les caractéristiques? I/ Présentation globale de la réaction immunitaire A) Deux mécanismes immunitaires Chez les vertébrés, deux mécanismes sont mis en jeu, l un inné, l autre acquis par chaque organisme au cours de sa vie. Ø La réponse immunitaire innée, génétiquement héritée, est opérationnelle dés la naissance et ne nécessite aucun apprentissage. Les modes d action sont stéréotypés, sans adaptation particulière aux microorganismes concernés. Ø La réponse immunitaire adaptative, est spécifique des microorganismes rencontrés et se met en place lors de la première rencontre (voir chapitre 2). Cette réponse ne concerne que les vertébrés. B) Des cellules spécialisées dans la défense de l organisme L observation des cellules du sang s effectue simplement par la réalisation d un frottis sanguin. Le sang est composé de trois types de cellules : - Les globules rouges ou hématies ou érythrocytes - Les plaquettes ou thrombocytes - Les globules blancs ou leucocytes Le tableau ci-contre révèle les résultats d une analyse de sang d un sujet atteint d une angine et d un sujet non malade On peut voir que chez un individu malade, on observe une augmentation du taux de leucocytes dans le sang. Ce sont donc les leucocytes (ou globules blancs) qui constituent les cellules de défense de l organisme. Nous verrons par la suite qu il existe plusieurs types de leucocytes, chacun étant spécialisée : - Des cellules phagocytaires (granulocytes, macrophages), cellules dendritiques et mastocytes qui résident dans les tissus ou le sang, détectent l intrusion et permettent la réponse immunitaire innée - Des lymphocytes B et T qui circulent dans le sang et la lymphe et réalisent la réponse immunitaire adaptative 1

2 C) Des organes impliqués dans le système immunitaire Les organes et tissus lymphoïdes correspondent au lieu de résidence des lymphocytes et d autres cellules du système immunitaire. Ils se distinguent en deux groupes : Ø Les organes lymphoïdes primaires ont la capacité de produire, et/ou de provoquer la prolifération et la maturation des lymphocytes. Ils correspondent à la moelle osseuse et au thymus : ce sont les lieux de formation des cellules de l immunité D) Une longue histoire évolutive Ø Les organes lymphoïdes secondaires sont des lieux de concentration des lymphocytes, au niveau desquels s effectue l activation de la réponse immunitaire adaptative, autrement dit l activation des lymphocytes qui se différencieront en cellules effectrices et cellules mémoires. Parmi eux on peut par exemple compter les ganglions lymphatiques ou la rate L immunité innée est apparue il y a 800 Ma. Chez la plupart des espèces pluricellulaires animales, c est la seule présente. Elle est fondée sur le fait que les cellules immunitaires présentent des récepteurs capables de reconnaître des motifs moléculaires communs à de nombreux microorganismes et très conservés au cours de l évolution. L immunité adaptative va apparaître vers 400 / Ma chez les vertébrés (moins de 5% des espèces). Elle s ajoute à la précédente et dote ces organismes d une grande diversité de nouveaux récepteurs face à la diversité des microorganismes. BILAN : Tous les animaux pluricellulaires possèdent une immunité innée (génétiquement héritée), peu spécifique, mais qui assure une intervention rapide face à une agression par des micro-organismes. Les vertébrés disposent en outre d une immunité adaptative qui prolonge l immunité innée. Elle s installe lors des premières rencontres avec un micro-organisme donné : elle est ciblée et spécifique de cet agresseur. Ces réponses immunitaires mettent en jeu des cellules spécialisées, qui assurent une veille dans les tissus et le sang : - Cellules phagocytaires, cellules dendritiques et mastocytes dans le cas de l immunité innée - Lymphocytes du sang et de la lymphe dans le cas de l immunité adaptative II/ Description de la réaction inflammatoire A) Des symptômes variés et bien identifiables Suite à une blessure, une infection, un traumatisme, on observe le développement d une réaction inflammatoire. Celle-ci s accompagne presque toujours d une rougeur, d une sensation de chaleur avec gonflement et douleur. Ces symptômes 2

3 traduisent une dilatation locale des vaisseaux (vasodilatation) avec un afflux de sang (rougeur et chaleur) et une sortie de plasma sanguin et des cellules spécialisées dans les tissus avoisinant à l origine d un gonflement (œdème). La douleur est la conséquence de la stimulation de récepteurs sensoriels spécifiques, les nocicepteurs, localisés dans la peau, les muscles, les articulations et la paroi des viscères. C est une substance (prostaglandine) libérée par les tissus atteints qui déclenche l émission par ces récepteurs de messages nerveux acheminés jusqu au cerveau. La lésion des tissus liée à la pénétration d un corps étranger déclenche des mécanismes complexes et notamment la sécrétion locale de nombreuses substances : ainsi, des cellules spécialisées, les mastocytes, libèrent dans le milieu environnant de l histamine, molécule vasodilatatrice. Ces mécanismes assurent un recrutement, au niveau de la zone infectée, de molécules et de cellules de l immunité innée. B) Le déclenchement de la réaction inflammatoire Des signaux de danger divers peuvent être à l origine du déclenchement d une réaction inflammatoire. Ces signaux peuvent provenir d organismes étrangers mais aussi de cellules déjà présentes dans l organisme mais qui se trouvent modifiées. Ainsi l accumulation dans l ADN d une cellule peut être à l origine de sa transformation en cellule cancéreuse. Ces cellules se multiplient très rapidement et représentent un réel danger pour l organisme. Cette transformation s accompagne de l apparition à la surface des cellules de molécules reconnues comme des signaux de danger par le système immunitaire qui déclenche une réaction inflammatoire sur le site de la tumeur. C) La reconnaissance des agents pathogènes Un certain nombre de motifs moléculaires (appelés récepteurs PAMP) sont communs à de nombreux micro-organismes : composants de la paroi cellulaire pour les bactéries ou les champignons, motifs du génome pour les virus. Or, les cellules de l immunité innée (notamment les cellules, dites sentinelles) possèdent une collection de récepteurs, les récepteurs PRR (pattern Recognition Receptors), qui leur donnent la capacité de reconnaître la majorité de ces motifs moléculaires. D) Les cellules impliquées dans la réaction inflammatoire Nous savons que les cellules immunitaires regroupées sous le terme leucocytes. Certaines cellules circulent dans les tissus afin de repérer des éventuelles intrusions alors que d autres circulent dans le sang. Le tableau ci-dessous résume différentes cellules immunitaires de l immunité innée et leurs fonctions principales : 3

4 Les leucocytes surlignés sont des leucocytes circulants Cellule Localisation Rôle Microphotographie Electrophotographie Granulocytes Sang Capables de quitter la circulation sanguine afin de réaliser la phagocytose dans les tissus Monocytes Sang Capables de quitter la circulation sanguine afin de rejoindre les tissus, où il se différencie en macrophage Macrophages Tissus Proviennent de la différenciation des monocytes. Capables de réaliser la phagocytose et de présenter les Ag aux lymphocytes T (voir chapitre 2) Mastocytes Tissus Ils sont localisés autour des vaisseaux sanguins. Leurs granules renferment de l histamine, un puissant vasodilatateur. Cellules dendritiques Tissus (organes lymphoïdes secondaires) + sang Ce sont des cellules présentatrices d antigènes qui permettent l activation des lymphocytes T (voir chapitre 2) E) Des médiateurs chimiques pour organiser la réponse immunitaire Suite à une agression (infection, lésion ou cancer) les cellules de l immunité déjà présentes sur le site de l infection sont activées et synthétisent des molécules appelées médiateurs chimiques de l inflammation. Ces molécules permettent le déclenchement de la réaction inflammatoire, sa poursuite et sa diffusion à partir du foyer initial. La libération des médiateurs de l inflammation provoque la dilatation des vaisseaux sanguins et l arrivée en masse de cellules de l immunité innée sur le site inflammatoire. Ces cellules libèrent à leur tour des médiateurs provoquant le recrutement d autres cellules immunitaires sur le site inflammatoire. C est le phénomène d amplification. Certaines substances sont capables d attirer des cellules de l inflammation (chimiokines), d autres vont activer d autres cellules immunitaires ou déclencher la phagocytose (cytokines). L arrivée massive de cellules luttant contre l agression est à l origine des différents symptômes de la réaction inflammatoire. 4

5 La diapédèse est un exemple de mobilisation des cellules immunitaires par ces substances. Les granulocytes collés à la paroi interne des vaisseaux sont alertés par les chimiokines sécrétées dans le tissu sous-jacent infecté. Ils s insèrent alors entre les cellules de la paroi du vaisseau et vont ainsi à la rencontre de l intrus. F) La phagocytose, une réponse à la multiplication de l agent infectieux Une fois arrivés sur le site inflammatoire, les macrophages et les granulocytes éliminent les agents pathogènes par phagocytose. La phagocytose se déroule en 4 étapes : Ø Etape 1 : L adhérence de la cellule phagocytaire au pathogène est rendue possible par la reconnaissance de molécules communes à un grand nombre de pathogènes grâce à des récepteurs sur les cellules phagocytaires. Ø Etape 2 : L ingestion du pathogène se fait dans une vésicule cytoplasmique Ø Etape 3 : La digestion du pathogène est réalisée jusqu à sa disparition Ø Etape 4 : Une partie des molécules issues de la digestion du pathogène s associe aux récepteurs membranaires du complexe majeur d histocompatibilité (CMH) afin de préparer la réponse immunitaire adaptive si l infection persiste. 5

6 BILAN : Le premier signe d une infection ou d une lésion des tissus est une réaction inflammatoire locale qui est caractérisée par des symptômes stéréotypés : rougeur, chaleur, gonflement et douleur. Les cellules de l immunité innée ont la capacité de reconnaître la majorité des micro-organismes grâce à leurs récepteurs PRR. Cette reconnaissance induit la libération par ces mêmes cellules de médiateurs chimiques qui attirent et activent d autres cellules de l immunité. La phagocytose est le mécanisme par lequel une cellule englobe et fait disparaître une particule étrangère ou une cellule immunitaire. III/ La préparation de la réponse adaptative A) Les cellules dendritiques et la présentation de l antigène Nous savons que c est grâce à leurs récepteurs PRR que les cellules phagocytaires sont activées par de nombreux motifs moléculaires microbiens. Parmi ces phagocytes, les cellules dendritiques occupent une place de choix découvertes depuis peu. Ces cellules sont présentes dans tous les tissus de l organisme (à l exception du cerveau) ; elles possèdent des prolongements cytoplasmiques longs et mobiles, riches en PRR, qui leur permettent d explorer leur environnement et de détecter efficacement les microorganismes. Par ailleurs, ces cellules, comme la plupart des autres cellules de l organisme, exposent sur leur membrane des protéines particulières : les molécules du complexe majeur d histocompatibilité (CMH). Ces molécules définissent l identité de l organisme (elles sont caractéristiques d un individu). Elles ont une autre fonction : elles constituent un «présentoir» en forme de «corbeille» dans laquelle vient se loger un petit peptide résultant de la digestion du microorganisme à l issue de la phagocytose. Ce peptide «étranger», ou antigène, est ainsi exposé en surface de la cellule dendritique qui est donc une cellule présentatrice d antigène ou CPA. 6

7 B) Le recrutement des cellules de l immunité adaptative La reconnaissance d un agent pathogène par une cellule dendritique induit son activation et sa migration vers le ganglion lymphatique le plus proche. C est au cours de ce trajet qu elle expose sur sa membrane un plus grand nombre d antigènes. Parvenue dans le ganglion, elle entre en contact avec les lymphocytes T capables de reconnaître l ensemble CMH / Antigène. Des cytokines libérées par la cellule dendritique activent alors ces lymphocytes, ce qui marque le déclenchement de la réaction immunitaire adaptative. BILAN : Les cellules dendritiques sont des phagocytes présents dans tous les tissus qui ont une fonction essentielle dans le déclenchement de la réaction immunitaire adaptative. En effet, suite à la phagocytose, elles exposent sur la membrane, grâce aux molécules du CMH, des peptides antigéniques. La cellule dendritique ainsi activée est une cellule présentatrice d antigène ou CPA qui migre vers un ganglion lymphatique où elle peut présenter l antigène à des lymphocytes spécifiques de cet antigène. IV/ Aider l organisme à contrôler l inflammation A) Les anti-inflammatoires non stéroïdiens On sait, depuis l Antiquité, que l écorce de saule renferme des substances qui, extraites par décoction, sont actives contre l inflammation et la fièvre. Le principe actif est l acide salicylique. Synthétisé sous forme d acide acétylsalicylique, puis commercialisé à partir de 1899, il est mieux connu sous le nom d aspirine. 7

8 acide acétylsalicylique D autres molécules ayant les mêmes effets (paracétamol, ibuprofène etc.) ont été découvertes par la suite. Ces molécules empêchent la synthèse de médiateurs chimiques, les prostaglandines, qui interviennent particulièrement dans la vasodilatation, les douleurs et la fièvre. C est l activité de certaines des enzymes impliquées dans cette synthèse qui est bloquée. Toutefois ce blocage de la synthèse des prostaglandines n est pas sans effets secondaires, car ces molécules ont d autres fonctions, notamment dans la stimulation de la sécrétion du mucus protecteur du tube digestif. B) Les anti-inflammatoires stéroïdiens Vers 1850, on a découvert le pouvoir anti-inflammatoire des hormones stéroïdiennes produites par les glandes surrénales. Comme l aspirine, ces hormones agissent sur la production de prostaglandines mais, en plus, elles limitent la production de cytokines activatrices de l inflammation, réduisent la vasodilatation et facilitent la phagocytose. On utilise, aujourd hui, de nombreux stéroïdes de synthèse pour lutter contre l inflammation. Ces substances ont néanmoins des effets secondaires en modifiant le métabolisme de l eau et des ions. Leur utilisation implique un suivi médical strict. BILAN : La réponse inflammatoire est à l origine de symptômes (douleur et fièvre) inconfortables que l on peut contrôler à l aide de substances anti-inflammatoires (aspirine, stéroïdes). Les effets secondaires indésirables de ces médicaments peuvent nécessiter une vigilance médicale. 8

9 SCHEMA BILAN 9

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée.

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée. Thème 3A : le maintien de l intégrité de l organisme. Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules. Le système immunitaire tolère habituellement les composantes de l'organisme

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3 : Corps humain et santé Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. bactéries cellules infectées par un virus cellules cancéreuses champignons

Plus en détail

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Notre environnement est peuplé de microorganismes dont certains sont des pathogènes pour l Homme. Pourtant

Plus en détail

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée.

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Lorsqu un agent infectieux (bactérie, virus, champignon microscopique ) pénètre dans l organisme et commence à s y multiplier, on observe

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

Thème 3 : Corps humain et santé. Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Thème 3 : Corps humain et santé Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Le

Plus en détail

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë Face au monde microbien dans lequel nous vivons, notre organisme a su développer des barrières naturelles permettant de limiter l entrée des

Plus en détail

Les étapes de la réaction inflammatoire

Les étapes de la réaction inflammatoire Réaction inflammatoire 2. Détection par les cellules sentinelles PRR Motif moléculaire Agent (bactérie) Phagocytose des agents Macrophage Leucocyte (cellule dendritique) 3. Libération de messages chimiques

Plus en détail

LA RÉACTION INFLAMMATOIRE

LA RÉACTION INFLAMMATOIRE LA RÉACTION INFLAMMATOIRE Système immunitaire Terminales S 1 LES IMMUNITÉS... 2 LES IMMUNITÉS... Innée (présente dès -800 Millions d années) Non spécifique Héritée Présente chez tous les êtres pluricellulaires

Plus en détail

On cherche à comprendre le déroulement de cette réaction et les acteurs mis en jeu lors de sa réalisation

On cherche à comprendre le déroulement de cette réaction et les acteurs mis en jeu lors de sa réalisation TP n 17 La réaction inflammatoire : un exemple de réponse innée Thème 3-A-1 Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression (infection, brûlure, allergie...)

Plus en détail

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË Mise en situation et recherche à mener Vous vous blessez avec une épine que vous enlevez. Une plaie se forme au niveau de la peau. Cette lésion est à l

Plus en détail

Etape 3 : Extraire des informations de documents

Etape 3 : Extraire des informations de documents TP n 17 La réaction inflammatoire : un exemple de réponse innée Thème 3-A-1 Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression (infection, brûlure, allergie...)

Plus en détail

CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie)

CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie) CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie) Biologie : correction réalisée par Mr LAIGNIER Laurent Correction proposée et non officielle Toute reproduction interdite www ma-prepa-concours.com

Plus en détail

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE ahmed.hodroge@u-picardie.fr Pôle Santé - UFR de Médecine Laboratoire d Immunologie EA4666 - LNPC 18 FEVRIER 2014 Les différentes immunités Cellules (Mφ,

Plus en détail

Chapitre 2 : L'immunité adaptative

Chapitre 2 : L'immunité adaptative Chapitre 2 : L'immunité adaptative Table des matières Introduction 3 I - I- Les anticorps 4 1. La production des anticorps... 4 2. La structure d'un anticorps.... 4 3. Le rôle des anticorps... 5 4. L'origine

Plus en détail

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 09.10.2015 Le Le système immunitaire est est composé de de plusieurs éléments Cellules immunitaires -cell.phagocytaires

Plus en détail

Défense de l organisme

Défense de l organisme Module 1 Défense de l organisme Soit par Soit par Système de défense non spécifique Système de défense spécifique Première ligne -Barrières naturelles Deuxième ligne -Défenses cellulaires et chimiques

Plus en détail

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3: Corps humain et santé Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Chez les vertébrés, le système immunitaire comprend 2 grands ensembles de défense

Plus en détail

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire 1 2 3) Les deux types d'immunité 3.1) L'immunité non spécifique 3.1.1 Les barrières naturelles La peau et les muqueuses constituent une barrière efficace contre les micro-organismes. Elle est renforcée

Plus en détail

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE.16PA Vendredi 22 mars 2013, 15h-17h Les fonctions du système immunitaire Protéger des

Plus en détail

Stage de révision 2014

Stage de révision 2014 Lycée E. Delacroix Tale S Stage de révision 2014 Séance 4: Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3-A-1

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION

CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION 2 ème Partie : PROTECTION DE L'ORGANISME Voir en 6 ème Voir en 5 ème Rôle des micro-organismes dans l'alimentation. Circulation sanguine dans l'organisme. CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION

Plus en détail

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Introduction Lors d une infection, l organisme réagit de différentes manières pour éliminer l agent pathogène : Une réaction immunitaire innée non spécifique qui

Plus en détail

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée 1 Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée Introduction : L immunité innée ne permet pas toujours l élimination des éléments étrangers qui peuvent alors infecter l organisme.

Plus en détail

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10 Cochez la ou les proposition(s) exacte(s) pour chaque question 1 à 28. Réponse bonne cochée = 1 point Réponse fausse cochée = 0,5point Pas de réponse = 0 point Seule la dernière page sera rendue. Conseil:

Plus en détail

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE I/ La réponse adaptative humorale La contamination de l organisme par un agent infectieux (ou une molécule étrangère) entraîne l apparition d anticorps dans le sérum : on

Plus en détail

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon La réponse immunitaire D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 15.10.2015 Nomenclature Rôle et implications du système immunitaire Composition du système immunitaire Fonction de chaque constituant

Plus en détail

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir Video : infection Quel micro-organisme attaque Holly? Quelles sont les premières défenses du corps qu il affronte? Classer par ordre chronologique les différentes cellules qui agissent contre l invasion

Plus en détail

Immunologie. Les mécanismes de l immunité

Immunologie. Les mécanismes de l immunité Immunologie Les mécanismes de l immunité Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent étranger (bactéries, champignons,

Plus en détail

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique?

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Le système de défense non spécifique est constitué d un ensemble d éléments qui protègent

Plus en détail

Chapitre 5 : lutter contre l infection

Chapitre 5 : lutter contre l infection Chapitre 5 : lutter contre l infection Comment notre corps peut-il lutter contre l infection? I/ Les micro-organismes sont généralement rapidement digérés par des phagocytes. Voir activités du livre p.

Plus en détail

LE SANG C.FAVRO. Anatomie/Physiologie IFSI 1 ère année

LE SANG C.FAVRO. Anatomie/Physiologie IFSI 1 ère année LE SANG C.FAVRO Anatomie/Physiologie IFSI 1 ère année Le sang : plan du cours 1- Présentation 1.1- Propriétés physiques 1.2- Eléments figurés, plasma, sérum 1.3- Fonctions du sang 2- Composition 2.1- Composition

Plus en détail

4. Les réactions immunitaires

4. Les réactions immunitaires 4. Les réactions immunitaires L environnement de l Homme est peuplé de microbes (virus, bactéries, ). Des modes de transmission de ces microbes ont été étudiés et des méthodes (asepsie, antisepsie, utilisation

Plus en détail

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire Constats : On sait que les effecteurs de la réaction immunitaire acquise sont : - les d'anticorps

Plus en détail

Chapitre 11 : l immunité adaptative.

Chapitre 11 : l immunité adaptative. Chapitre 11 : l immunité adaptative. L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier une autre

Plus en détail

Le système cardio-vasculaire. Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12

Le système cardio-vasculaire. Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12 Le système cardio-vasculaire Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12 Pourquoi étudier ce système? Maladies cardiovasculaires les plus fréquentes dans les pays industrialisés Fardeau économique

Plus en détail

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale?

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? Les processus immunitaires mis en jeu Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? I/ Les anticorps: agents de maintien de l'intégrité du milieu extracellulaire?

Plus en détail

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme QCM Niveau : Troisième Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.

Plus en détail

Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme. Chapitre 2 La réponse immunitaire. I) Quelles sont les premières réactions de l organisme

Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme. Chapitre 2 La réponse immunitaire. I) Quelles sont les premières réactions de l organisme Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme Chapitre 2 La réponse immunitaire Bactéries, virus et autres microorganismes de l environnement pénètrent à tout moment dans notre corps, le plus

Plus en détail

Le système de défense de l organisme

Le système de défense de l organisme Le système de défense de l organisme Chapitre 12 Marieb (2008) Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Le système excréteur comprend de glandes Quelle est l unité de fonctionnement

Plus en détail

Programme Séance Notion construite

Programme Séance Notion construite 1 2 Programme Séance Notion construite L organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de microorganismes (bactéries et virus) issus de son environnement. Comment les microorganismes

Plus en détail

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Chapitre 1 : Se protéger des microbes I Des microbes dans notre environnement L'organisme est constamment confronté à des micro-organismes variés

Plus en détail

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

Chapitre 8 : Les défenses de notre organisme.

Chapitre 8 : Les défenses de notre organisme. Chapitre 8 : Les défenses de notre organisme. Introduction : Quand nous sommes malades, nous arrivons à guérir parfois sans même prendre de médicaments. Comment est ce possible? Etudions maintenant la

Plus en détail

LE SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SYSTEME IMMUNITAIRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE I/ Définition Mécanismes physiologique ; défendre l'organisme contre : certains agents pathogènes les substances étrangères ou anormales (micro organismes = bactérie, parasite, virus,...)

Plus en détail

Les Mécanismes de l Immunité

Les Mécanismes de l Immunité 1 CHAPITRE B Les Mécanismes de l Immunité 2 L infection de l organisme par un agent infectieux comme le VIH montre la mise en jeu du système immunitaire qui se manifeste d abord par une réaction immunitaire

Plus en détail

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI Filière SVI Parcours Biologie et Santé Semestre 5 (S5) Module de Biologie Humaine -M 20 - Élément : Hématologie - Immunologie Pr. Youssef BAKRI Cours d Immunologie 1 ère & 2ème Séances 2012-2013 Laboratoire

Plus en détail

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse:

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse: Partie C: protection de l organisme Cours téléchargeable en ligne à l adresse: http://marina.miori.free.fr Introduction Dans notre environnement, vit une multitude de microbes (ou microorganismes) invisibles

Plus en détail

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise)

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise) Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise Connaissances La réponse immunitaire peut se poursuivre par une réaction acquise ou adaptative, spécifique de l'antigène présenté par une cellule

Plus en détail

LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE

LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE Microorganisme (ancienne orthographe : micro-organisme) : être vivant trop petit pour être visible à l œil nu. C est aussi ce qu on peut appeler «microbe» dans le langage

Plus en détail

Les médiateurs de l inflammation

Les médiateurs de l inflammation Les médiateurs de l inflammation par Katia Mayol, François Cavalié, Nathalie Davoust-Nataf Dernière modification 04/02/2013 18:01 La présence de signaux de danger (DAMP) ou de motifs pathogéniques (PAMP)

Plus en détail

CONCEPTS DE BASE, GENERALITES SUR LE TISSU IMMUNITAIRE

CONCEPTS DE BASE, GENERALITES SUR LE TISSU IMMUNITAIRE CONCEPTS DE BASE, GENERALITES SUR LE TISSU IMMUNITAIRE I. GENERALITES SUR LES CELLULES IMMUNITAIRES II. LES ORGANES IMMUNITAIRE III. CIRCULATION DES LYMPHOCYTES Document de travail sur www.bio-indikativ.com

Plus en détail

Exemple des 4 groupes de microbes

Exemple des 4 groupes de microbes Chapitre 2 Risque infectieux et protection de l organisme : l immunité humaine Système immunitaire = ensemble des cellules et des organes qui assurent la protection de l organisme contre les microbes.

Plus en détail

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps I Les différentes défenses du corps humain : III2 Activité 1 Les réactions rapides et lentes du système immunitaire Comment notre corps réagit au contact

Plus en détail

Chapitre 5 : LA LYMPHE

Chapitre 5 : LA LYMPHE Chapitre 5 : LA LYMPHE Les cellules de l organisme baignent dans le liquide interstitiel. Afin d être recyclé, ce liquide, alors appelé lymphe, est canalisé dans un réseau de vaisseaux sinueux appelés

Plus en détail

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Thème 3A : Corps humain et santé Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Rappel mise en situation : Le système immunitaire = ensemble de cellules spécialisées dans la détection et l élimination de tout élément

Plus en détail

TP5-LE CONTROLE DE L INFLAMMATION

TP5-LE CONTROLE DE L INFLAMMATION Mise en situation et recherche à mener Rougeur, chaleur, gonflement et douleur sont des symptômes liés aux médiateurs chimiques de l inflammation libérés lors de l inflammation. Celle-ci détruit les pathogènes

Plus en détail

Introduction à l immunologie

Introduction à l immunologie Université Abderrahmane Mira Bejaïa Faculté de médecine Introduction à l immunologie Dr Chouikh Année universitaire 2015/2016 Plan du cours : I. Définition de l immunologie. II. Le système immunitaire.

Plus en détail

Le système immunitaire

Le système immunitaire Le système immunitaire I. Généralités immunologie : c l étude des reactions immunitaires immunité : c ce qui protége l organisme face aux infections et aux agressions ou tumorales 1) Les cellules les cellules

Plus en détail

III Corps humain et santé. Le syndrome de l'immunodéficience acquise personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2010.

III Corps humain et santé. Le syndrome de l'immunodéficience acquise personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2010. III Corps humain et santé A Le système immunitaire I : le VIH / sida Le syndrome de l'immunodéficience acquise Les 10 chiffres clés du sida en France et dans le monde 34 millions de personnes vivaient

Plus en détail

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée Définition: Exacerbation de la réponse à médiation cellulaire (Th-1) Antigènes responsables: -Bactéries intracellulaires: Brucella, Mycobactéries,

Plus en détail

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux Anne Paugam PLAN Introduction Inflammation/infection Relation hôte-agent; les agents pathogènes Mécanisme non-spécifique Mécanisme spécifique; réponse du

Plus en détail

Partie : Monde microbien et notre organisme

Partie : Monde microbien et notre organisme Partie : Monde microbien et notre organisme Quelles sont les relations qu entretient l être humain avec le monde microbien? Chapitre : Un contact permanent avec les microbes. Les microorganismes par leur

Plus en détail

Inflammation. = réaction des tissus à une lésion

Inflammation. = réaction des tissus à une lésion Inflammation = réaction des tissus à une lésion Déclenchée suite à : Un traumatisme physique (coup) Une chaleur intense (brûlure) Irritation chimique Une infection L inflammation: Empêche la propagation

Plus en détail

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE La réponse immunitaire est induite dans les organes lymphoïdes (ganglions lymphatiques, rate, ), riches en lymphocytes et favorisant la avec les antigènes

Plus en détail

Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise

Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise Présentée par : Dr. AMARA. S Introduction : I- Les Facteurs tissulaires 1. La peau 2. Les muqueuses II- Les Facteurs Cellulaires 1. les cellules

Plus en détail

Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma).

Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma). Le sang Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma). L ensemble est véhiculé dans les vaisseaux sanguins Fonctions

Plus en détail

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Restitution des acquis communiquer Les mécanismes de l immunité innée sont parfois insuffisants pour permettre l élimination

Plus en détail

LA CIRCULATION SANGUINE ET SES COMPOSANTS

LA CIRCULATION SANGUINE ET SES COMPOSANTS LA CIRCULATION SANGUINE ET SES COMPOSANTS I- Les vaisseaux I.1 les artères I.2 les veines II Le milieu intérieur II.1 la lymphe II.2 le sang Le plasma Les éléments figurés III- L hémostase Les facteurs

Plus en détail

NOUVELLES POSSIBILITES DE TRAITEMENT : LES ANTICORPS MONOCLONAUX

NOUVELLES POSSIBILITES DE TRAITEMENT : LES ANTICORPS MONOCLONAUX NOUVELLES POSSIBILITES DE TRAITEMENT : LES ANTICORPS MONOCLONAUX Qu est-ce que les anticorps? Les anticorps sont en quelque sorte les sentinelles de l organisme. Ils circulent dans le sang à la recherche

Plus en détail

Organisation et fonctionnement général du système immunitaire

Organisation et fonctionnement général du système immunitaire Organisation et fonctionnement général Vocabulaire à retenir sylvain.dubucquoi@chru lille.fr 1 Des compléments d informations? visitez http://www.assim.refer.org/raisil/raisil/l02.html 2 Plan Système immunitaire

Plus en détail

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T 1- Les agents du maintien de l intégrité des populations cellulaires. 1.1.Reconnaissance des cellules infectées. 1.1.1.Particularité des cellules infectées.

Plus en détail

TH3A_ch2. prolongement de l immunité innée. Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes

TH3A_ch2. prolongement de l immunité innée. Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes TH3A_ch2 L immunité adaptative, un prolongement de l immunité innée Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes intro L'immunité innée permet une réponse rapide et non différenciée contre les microbes

Plus en détail

Chapitre 1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

Chapitre 1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Thème 3-A CORPS ET SANTE - Immunologie Introduction : Rappels 3eme Logiciel immunité 3eme: pour le télécharger à la maison Chapitre 1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée - Les organes

Plus en détail

Système immunitaire : aspect technique

Système immunitaire : aspect technique Système immunitaire : aspect technique Système de défense non-spécifique La peau comme première ligne de défense La peau (première ligne de défense) constitue la première barrière physique devant être

Plus en détail

Sommaire général. Je me teste. Mode d emploi 3. Sommaire 7. Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124. Lexique 132.

Sommaire général. Je me teste. Mode d emploi 3. Sommaire 7. Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124. Lexique 132. Je me teste sur... Sommaire général Mode d emploi 3 Sommaire 7 Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124 Lexique 132 Index 141 Guide d installation du logiciel 143 6 SOMMAIRE GÉNÉRAL Sommaire

Plus en détail

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes)

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) Cellule du sang des mammifères contenant un noyau, appelée également leucocyte et jouant essentiellement un rôle dans la défense de l'organisme contre les agents étrangers.

Plus en détail

LES TISSUS ET ORGANES LYMPHOÏDES

LES TISSUS ET ORGANES LYMPHOÏDES UNIVERSITÉ ABOU BEKR BELKAID FACULTÉ DE MÉDECINE 2 ÈME ANNÉE MÉDECINE MODULE : HISTOLOGIE 1. INTRODUCTION : LES TISSUS ET ORGANES LYMPHOÏDES Les tissus et organes lymphoïdes se caractérisent par leur richesse

Plus en détail

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Objectif : comprendre l'immunité innée au travers de l'exemple de la réaction inflammatoire - microscopie. Observation : Juliette en taillant ses rosiers s est blessée, une épine a traversé son gant et

Plus en détail

2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE

2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE IFSI DIJON 2014-2015 Promotion COLLIERE UE 2.1.S1 : Biologie fondamentale S. SIMONNET 2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE Généralités 1- Définition C est l ensemble des phénomènes cytologiques biochimiques

Plus en détail

L Homme confronté à un environnement pathogène

L Homme confronté à un environnement pathogène L Homme confronté à un environnement pathogène Au XVIIe (1677) on découvre des êtres vivants invisibles et donc inconnus jusque là. Le microscope est né et avec lui la micro-biologie. Les travaux de Pasteur

Plus en détail

Thème 3-A TP1 : La réaction inflammatoire

Thème 3-A TP1 : La réaction inflammatoire Thème 3-A TP1 : La réaction inflammatoire L objectif est de caractériser la réaction inflammatoire, à différentes échelles d observation (macroscopique, microscopique et moléculaire). Lycée E. Delacroix

Plus en détail

Introduction générale au système immunitaire

Introduction générale au système immunitaire Introduction générale au système immunitaire Quelques définitions et la présentation des principaux concepts Professeur Jean-Yves CESBRON jean-yves.cesbron@ujf-grenoble.fr Bibliographie : Immunobiology

Plus en détail

LE SANG Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie. I)Introduction

LE SANG Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie. I)Introduction 29.10.08 Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie I)Introduction LE SANG Cela constitue un moyen de communication entre les cellules des différentes parties du corps et l'environnement externe. Il

Plus en détail

Chapitre V : La défense de l organisme face aux microbes. I Comment l organisme se défend-il face aux microbes?

Chapitre V : La défense de l organisme face aux microbes. I Comment l organisme se défend-il face aux microbes? Chapitre V : La défense de l organisme face aux microbes I Comment l organisme se défend-il face aux microbes? A Quelles cellules interviennent dans la défense de l organisme? Activité 1 : notre démarche,

Plus en détail

Cellules dendritiques

Cellules dendritiques Cellules dendritiques http://www.assim.refer.org/ Livre L2 Chapitre cellules dendritiques Pr Sophie Caillat-Zucman Laboratoire d Immunologie, Hôpital Robert Debré et INSERM U986, Hôpital St-Vincent de

Plus en détail

Moelle osseuse. Cellules souches. Lignée lymphoïde. Lymphocytes B

Moelle osseuse. Cellules souches. Lignée lymphoïde. Lymphocytes B Le système lymphoïde Ce système est réparti dans l'ensemble de l'organisme. Les cellules et molécules circulent en permanence dans tout l'organisme. Ce système est développé chez les oiseaux et les mammifères.

Plus en détail

LE SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SYSTEME IMMUNITAIRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE I. Les maladies 1. Définition Une maladie est un dérèglement de l'état physiologique habituel d'un individu. La nosologie est la branche de la médecine qui étudie les caractères

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L

Plus en détail

Les réactions immunitaires

Les réactions immunitaires Les réactions immunitaires 1. Réaction à l élément étranger Voici deux analyses sanguines réalisées chez la même personne ayant eu une infection, la première avant l infection, la seconde pendant. Type

Plus en détail

MECANISMES DE DEFENSE

MECANISMES DE DEFENSE SYSTEME IMMUNITAIRE /2 COMPRENDRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE HUMAIN EST CONSTITUE DE CELLULES IMMUNITAIRES APPELEES' LEUCOCYTES' ( OU GLOBULES BLANCS) PRODUITES PAR DES CELLULES SOUCHES AU SEIN DE LA MOELLE

Plus en détail

[CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE

[CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE 3éme ANNEE FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE [CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives au module

Plus en détail

(Environ 5 à 6 semaines)

(Environ 5 à 6 semaines) Thème 3- A Le maintien de l intégrité de l organisme (Environ 5 à 6 semaines) Thème 3-A- Le maintien de l intégrité de l organisme Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules.

Plus en détail

et santé Partie Les objectifs généraux de ces chapitres

et santé Partie Les objectifs généraux de ces chapitres 176 04732978_176-243.indd 176 25/07/12 12:21 183 195 210 216 229 177 04732978_176-243.indd 177 25/07/12 12:21 Partie 4 Corps humain et santé Cette partie d enseignement spécifique du nouveau programme

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. L antigène sera identifié par le site anticorps et / ou le récepteur lymphocytaire. L haptène est une partie de l antigène.

IMMUNOLOGIE. L antigène sera identifié par le site anticorps et / ou le récepteur lymphocytaire. L haptène est une partie de l antigène. IMMUNOLOGIE I- LES PARTENAIRES DE LA REPONSE IMMUNOLOGIQUE Une réponse immune apparait quand l organisme détecte l existence d un signal anormal, la plupart du temps une protéine appelée immunogène. Une

Plus en détail

Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011

Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011 Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011 Date Progression Prise de contact : - Présentation du Professeur, de la Discipline, et du Programme. - Document : «L

Plus en détail

Correction du TP15 : La réaction inflammatoire aiguë. Activité 1 : Identification des cellules du système immunitaire dans le sang

Correction du TP15 : La réaction inflammatoire aiguë. Activité 1 : Identification des cellules du système immunitaire dans le sang TS thème 3A Correction du TP15 : La réaction inflammatoire aiguë Activité 1 : Identification des cellules du système immunitaire dans le sang Cellules immunitaires du sang Type de cellules Granulocytes

Plus en détail

Doc 1 P248 : Nous avons vu que les deux chaînes des anticorps étaient constituées d une région constante et d une

Doc 1 P248 : Nous avons vu que les deux chaînes des anticorps étaient constituées d une région constante et d une Thème 3B-Immunologie Chapitre 3 LE PHENOTYPE MOLECULAIRE AU COURS DE LA VIE A la naissance, un individu possède des lymphocytes B et des lymphocytes T qui lui sont propres. C est son phénotype immunitaire.

Plus en détail