Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci"

Transcription

1 Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci Rapport d analyse final Dossier novembre 2012

2

3

4

5 Contexte et objectifs de l étude 7 Méthodologie 9 Faits saillants 16 Profil des agences et des salariés 25 Profil des agences de placement de personnel 26 Profil des répondants 29 Analyse détaillée des résultats L inscription auprès d une agence de placement La motivation à s inscrire auprès d une agence de placement Le nombre d années écoulées depuis leur première inscription auprès d une agence de placement Le nombre d agences de placement auprès desquelles sont inscrits les salariés temporaires Le nombre d affectations temporaires réalisées au cours des 12 derniers mois Les pratiques des agences de placement de personnel Les pratiques générales des agences de placement La rémunération des diverses affectations Le cumul du service continu La disponibilité Le temps de déplacement Les pénalités possibles Les heures supplémentaires Les vacances Les jours fériés 57

6 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les caractéristiques du dernier placement Le contrat de travail Les frais de services exigés des agences La formation en début d emploi L horaire de travail Les conditions salariales Le bulletin de paie Les congés non planifiés La période de repas Les réunions de travail Comparaison des conditions de travail des salariés temporaires d agences à celles des employés directement engagés par l entreprise cliente 89 Annexes Pays d origine des salariés nés à l extérieur du Canada Questionnaire 95

7

8 8 Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci Dans le cadre de sa mission visant à favoriser des relations de travail justes et équilibrées entre les employeurs et les salariés en conformité avec la Loi sur les normes du travail, la Commission des normes du travail (CNT) s intéresse aux conditions de travail de tous les salariés québécois assujettis, en totalité ou en partie, à la loi. Dans ce contexte, la CNT a souhaité mieux connaître les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci et a mandaté Léger Marketing afin de réaliser une étude auprès de ce type de salariés. Les objectifs de l étude visaient principalement à : Évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel; Connaître les caractéristiques sociodémographiques des salariés temporaires; Vérifier la variation du niveau des conditions de travail en fonction des caractéristiques sociodémographiques des salariés; Déterminer les pratiques des agences de placement de personnel; Identifier les normes les plus à risque d être enfreintes par les agences de placement de personnel. Le présent document expose les résultats obtenus auprès des salariés temporaires d agences de placement de personnel, en adéquation avec les objectifs de l étude.

9

10 Approche méthodologique 10 Sondage téléphonique auprès des salariés temporaires d agences de placement de personnel salariés temporaires ont participé à l étude. Population à l étude Les salariés temporaires des agences de placement de personnel de la province de Québec. Méthode de collecte des données et échantillonnage La CNT a transmis une lettre à 511 agences de placement de personnel de la province afin de solliciter leur collaboration en lui retournant les coordonnées postales et téléphoniques de leurs salariés temporaires inscrits à leur registre de salaire pour leur première période de paie du mois d octobre Au total, coordonnées ont été recueillies par la CNT pour la constitution de la base échantillonnale. Selon les plans d échantillonnage réalisés par la CNT, en collaboration avec la firme Stat Plus, coordonnées téléphoniques ont été transmises à Léger Marketing pour la réalisation de la collecte de données. Précisément, deux méthodes d échantillonnage ont été utilisées selon qu il s agissait d une agence de placement à établissement unique ou à établissements multiples. Ainsi, entrevues téléphoniques ont été réalisées, soit 500 auprès de salariés d agences de placement à établissement unique et 502 auprès de salariés d agences de placement à établissements multiples. Pour chacune des strates, la CNT a veillé à transmettre deux répondants de réserve pour chaque répondant ciblé. Avant le début de la collecte des données, une lettre a été envoyée à chacun des salariés susceptibles d être contactés pour participer à l étude afin de les informer de la tenue du sondage et de les inciter à participer. Instrument de mesure Le questionnaire a été élaboré par les professionnels de la CNT, puis validé et traduit par les professionnels de Léger Marketing. Le questionnaire est composé de 59 variables, dont 10 questions semi-ouvertes, et sa durée moyenne a été de 12 minutes.

11 Approche méthodologique 11 Une démarche réalisée selon les règles de l art régissant l industrie de la recherche. Formation des intervieweurs Les entrevues ont été réalisées par des intervieweurs expérimentés en collecte des données d études à nature sociale et comportementale. Tous les intervieweurs ayant travaillé sur ce projet de recherche ont reçu une formation approfondie de la part de la chargée de projet de Léger Marketing, du superviseur du centre d appels et des responsables de l étude à la CNT dans le but de maîtriser parfaitement le questionnaire avant d entreprendre la collecte des données. De manière plus précise, les sujets abordés lors de la formation des intervieweurs étaient la nature du sujet, les objectifs du sondage et l explication de chacune des questions de manière détaillée. Prétest du questionnaire Avant de commencer la collecte des données officielle, un prétest (20 entrevues complètes) a été réalisé afin de valider le questionnaire et d assurer son déroulement logique ainsi que la compréhension des questions par les répondants. À la suite du prétest, certains ajustements ont été apportés au questionnaire, en concertation avec les responsables de l étude à la CNT. Collecte des données La collecte des données a été réalisée du 27 juillet au 8 août 2012 entre 18 h et 21 h en semaine et entre 10 h et 17 h le samedi. Toutes les entrevues téléphoniques ont été réalisées et surveillées en continu au centre d appels de Léger Marketing. Les superviseurs étaient présents en tout temps afin d assurer le contrôle et la qualité des entrevues. L écoute monitoring en cours de sondage a été effectuée de façon constante avec surveillance simultanée des informations inscrites sur le fichier informatique. Les superviseurs contrôlaient ainsi non seulement la qualité de l entrevue, mais aussi la bonne adéquation entre les réponses fournies et le code entré au fichier.

12 Approche méthodologique 12 De manière à maximiser le taux de réponse, entre 5 et 10 rappels ont eu lieu à différents moments de la journée et de la semaine pour rejoindre une personne si la ligne était occupée, si on ne répondait pas ou si un répondeur était en fonction. Des rendez-vous ont été pris lorsque la personne préférait répondre à un autre moment. Ce nombre de rappels assure une meilleure représentativité de la population sondée. Taux de réponse et précision statistique Le tableau de la page suivante présente les données utilisées pour calculer le taux de réponse. Le taux de réponse obtenu dans le cadre de cette étude est de 58,2%. Par ailleurs, la taille de l échantillon (n=1002) permet d extrapoler les résultats globaux avec une marge d erreur maximale de +/- 3,1% dans un intervalle de confiance de 95% (19 fois sur 20) et les résultats selon les strates (n=500 ou 502) avec une marge d erreur maximale de +/- 4,4% dans un intervalle de confiance de 95% (19 fois sur 20). Pondération des données Les données ont été pondérées pour corriger l impact de la sous ou surreprésentation de certaines strates de la population ciblée par l étude. Cela permet de redresser les déséquilibres et garantir la représentativité des données avec celles de la population québécoise. Ainsi, les statisticiens de Léger Marketing ont pondéré les données en fonction de la distribution réelle des salariés selon la région des agences de placement, leur taille en nombre de salariés et le type d agence de placement (selon la liste totale des salariés transmise par la CNT, 2012). Analyse des résultats Pour chacune des variables à l étude, les résultats sont présentés dans un tableau ou un graphique. Des tests de proportion 1 ont été effectués pour identifier les différences statistiquement significatives; ces différences sont d ailleurs relevées dans l analyse des résultats, lorsque pertinentes. 1 Test bilatéral, selon la Loi Normale, entre deux proportions, toujours basé sur le total non pondéré. Le test est effectué en comparant le pourcentage d une cellule avec le pourcentage formé par le complément des cellules de la catégorie concernée.

13 Approche méthodologique 13 TABLEAU ADMINISTRATIF DES RÉSULTATS Total établissement unique établissements multiples ÉCHANTILLON DE BASE Numéros non-valides Pas de service Non-résidentiel Fax / modem / cellulaire / téléavertisseur Pas de téléphone Numéro en doublon Numéros hors-échantillon Langue étrangère Espagnol Non-qualifié Non-éligible Mauvais contact ÉCHANTILLON EFFECTIF Entrevues non-complétées Refus Pas de réponse Répondeur Occupé Incomplet Rendez-vous ENTREVUES COMPLÉTÉES TAUX DE RÉPONSE 58,2% 61,4% 55,0%

14 Notes de lecture du rapport 14 Comment lire les résultats? Dans les tableaux et les graphiques, le «n» représente le nombre réel de personnes interrogées. Le cas échéant, les totaux différents de 100% sont dus à la non-réponse ou à l arrondissement à l entier. Dans certains cas, les répondants pouvaient fournir plus d une réponse. Par conséquent, les totaux à ces questions excèdent 100%. Afin de faire ressortir les écarts entre les sous-groupes à l étude, les proportions significativement supérieures sont présentées en rouge dans les tableaux et les graphiques, alors que les proportions significativement inférieures sont présentées en bleu. Les résultats des sous-groupes composés de moins de 30 répondants sont présentés à titre informatif seulement, étant donné le petit nombre d individus qu ils représentent. La forme masculine utilisée dans le texte désigne aussi bien les femmes que les hommes. Elle n est utilisée qu à la seule fin d alléger le texte et d en faciliter la compréhension. Ce symbole identifie visuellement les infractions à la Loi sur les normes du travail dans les tableaux et les graphiques. Aux fins d analyse, certains regroupements ont été effectués afin de faciliter la compréhension et d identifier les différences discriminantes entre les sous-groupes de salariés. Le tableau de la page suivante présente le lexique employé pour relever ces différences significatives.

15 Notes de lecture du rapport 15 REGROUPEMENTS Région des agences de placement Montréal (447 répondants) Périphérie de Montréal (264 répondants) Québec - Chaudière-Appalaches (174 répondants) Reste du Québec (117 répondants) Taille des agences de placement Agence de petite taille (243 répondants) Agence de moyenne taille (207 répondants) Agence de grande taille (306 répondants) Agence de très grande taille (246 répondants) Montréal Montérégie Laval Laurentides Lanaudière Capitale-Nationale Chaudière-Appalaches Regroupements Abitibi-Témiscamingue Nord-du-Québec Côte-Nord Estrie Bas-Saint-Laurent Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine Mauricie Centre-du-Québec Outaouais Saguenay - Lac-Saint-Jean Regroupements 1 à 66 salariés temporaires 72 à 204 salariés temporaires 235 à 633 salariés temporaires à salariés temporaires

16 FAITS SAILLANTS

17 Le profil des agences de placement de personnel et des salariés temporaires 17 L un des objectifs principaux de l étude auprès des salariés temporaires des agences de placement de personnel était de dresser le profil des agences de placement, tout en déterminant les caractéristiques sociodémographiques des salariés. Ainsi, les résultats permettent de constater que : Le profil des agences de placement de personnel 49% des agences de placement de personnel sont à établissement unique et 51% à établissements multiples. La grande majorité des agences de placement sont situées dans la grande région de Montréal, soit sur l île de Montréal (53%) ou en périphérie (28%). Les agences à établissement unique sont principalement situées sur l île de Montréal (69% contre 37% des agences à établissements multiples). Pour la première période de paie du mois d octobre, les agences de placement géraient en moyenne 710 salariés temporaires, soit une moyenne de 250 salariés chez les agences à établissement unique et salariés chez celles à établissements multiples. Le profil de leurs salariés temporaires Leurs salariés temporaires sont plus souvent de sexe masculin (60% d hommes et 40% de femmes). Ils sont âgés en moyenne de près de 40 ans. 14% sont actuellement aux études à temps plein ou à temps partiel. 52% détiennent une scolarité de niveau secondaire (39% secondaire général et 13% secondaire professionnel) et 45% de niveau postsecondaire (24% collégial et 21% universitaire). Environ le tiers (32%) sont nés à l extérieur du Canada, dont la plupart dans des pays d Amérique (37%) ou d Afrique (34%). Notons que 24% des salariés temporaires nés à l extérieur du Canada sont natifs d Haïti. Parmi les salariés nés à l extérieur du Canada, 82% ont un statut de résident permanent. o Ils résident au Québec depuis près de 12 ans en moyenne. Notons que 57% résident au Québec depuis moins de 10 ans.

18 L inscription auprès d une agence de placement de personnel 18 Les motivations des salariés temporaires à s inscrire auprès d une agence de placement de personnel, ainsi que le profil d emploi lié à cette inscription ont été explorés dans un premier temps. Plus précisément, les motifs d inscription auprès d une agence de placement, le nombre d années de services et le nombre d inscriptions auprès d agences différentes, de même que le nombre d affectations temporaires réalisées au cours de l année précédant l enquête ont été spécifiés auprès des salariés temporaires. Les raisons motivant l inscription auprès d une agence de placement de personnel sont polarisées parmi les salariés temporaires. Plus de la moitié des salariés interrogés (51%) ont eux-mêmes offert leurs services à une agence de placement de personnel, alors que 46% n ont eu d autres choix que de passer par une agence de placement afin de postuler pour un emploi qui les intéressait. Très peu ont été contactés directement par l agence de placement (1%). Le profil d inscription et d affectations des salariés temporaires Les salariés temporaires sont inscrits auprès d une agence de placement de personnel depuis moins de cinq ans en moyenne (moyenne de 4,6 ans d inscription). Si près des deux tiers des salariés temporaires (64%) sont inscrits auprès d une seule agence de placement de personnel, 15% sont inscrits auprès de deux agences et 14% auprès de trois agences ou plus. En moyenne, les salariés temporaires sont inscrits auprès de 1,7 agence de placement de personnel. Le nombre moyen d affectations temporaires réalisées au cours des 12 derniers mois s élève à 2,9 affectations. Soulignons que 66% des salariés n ont effectué qu une seule affectation temporaire dans l année précédant l enquête. o Parmi les salariés ayant effectué plus d une affectation temporaire au cours de la dernière année, 67% affirment que ces affectations leur ont été confiées par une seule et même agence de placement et qu elles ont été réalisées chez 2,7 entreprises clientes en moyenne. o Les salariés s étant vu confier une affectation temporaire par plus d une agence de placement de personnel disent que celles-ci leur ont été attribuées par 2,5 agences en moyenne.

19 Les pratiques des agences de placement de personnel 19 Les salariés temporaires ont été invités à préciser certaines pratiques des agences de placement de personnel auprès desquelles ils sont inscrits. De manière spécifique, les pratiques générales des agences de placement (la paie, le service continu, la disponibilité, le temps de déplacement et les ententes de placement), aussi bien que les pratiques en matière d heures supplémentaires, de vacances et de jours fériés ont été explorées. Les pratiques générales des agences de placement de personnel Au cours des 12 derniers mois, 17% des salariés interrogés ont travaillé pour plus d une entreprise cliente, dans une même semaine et pour une même agence. Parmi ceux-ci, 79% affirment que les heures effectuées aux divers endroits ont été rémunérées sur une seule et même paie, alors que 20% disent avoir été rémunérés sur deux paies séparées ou plus. Le service continu se cumule principalement auprès de l agence de placement (46%). Par ailleurs, dans 13% des cas, le service continu se calcule auprès de l entreprise cliente, alors que dans 17% des cas celui-ci s accumule à la fois auprès de l agence de placement et de l entreprise cliente. Enfin, 17% des salariés temporaires ne cumule aucun service continu (le compteur repart à 0 à chaque nouvelle affectation). L obligation d assurer une certaine période de disponibilité varie d une agence de placement à l autre. De fait, 52% des salariés disent devoir assurer une certaine période de disponibilité au cas où l agence leur proposerait du travail, tandis que ce n est pas le cas chez 45% d entre eux. 40% des salariés ont déclaré avoir à se déplacer d un lieu de travail à un autre dans une même journée. Dans la plupart des cas, ce temps de déplacement n est pas payé (68% déclarent ne pas être payés dans cette situation ou dépendamment de l affectation). Environ le tiers des agences de placement de personnel (32%) interdisent à leurs salariés de se faire directement engager par l entreprise cliente, sous peine de pénalités.

20 Les pratiques des agences de placement de personnel - suite 20 Les heures supplémentaires Sur le total des employés interrogés, 51% ont déjà travaillé plus de 40 heures dans une même semaine pour une agence. De ceuxci, 95% ont été payés ou compensés en temps pour ces heures, la majorité à temps et demi (73%). o Par ailleurs, sur le total des salariés temporaires ayant déjà travaillé plus de 40 heures dans une même semaine et pour une même agence, 22% n ont été ni payés, ni compensés en temps ou ont été payés ou compensé en temps à taux simple. o Parmi les salariés temporaires dont les heures supplémentaires ont été prises en temps, en totalité ou en partie, 51% se sont vus imposer cette façon de faire. Les vacances et les jours fériés 72% des salariés temporaires ont eu droit à des vacances payées au cours des 12 mois précédant l enquête 2. La plupart du temps, ces vacances étaient payées par les agences de placement (85%). En moyenne, les salariés concernés ont eu droit à 8,1 jours de vacances payées. o Parmi les salariés n ayant pas eu droit à des jours ou des semaines de vacances annuelles payées, plus de la moitié (55%) ont reçu leur 4% à la fin de chaque affectation. Notons que 6% ont reçu un montant global et 8%, une indemnité sur chaque paie pour compenser les vacances. Par ailleurs, 27% n ont rien reçu. Enfin, la majorité des salariés temporaires ont déjà eu à travailler pendant un jour férié (74% l ont déjà fait). De ce nombre, 86% ont reçu une compensation en argent ou en temps, alors que 11% n ont rien reçu. 2 Les répondants ayant moins d un mois de service continu, de même que ceux ayant reçu leur 4% à la fin de chaque affectation ont été exclus du calcul des proportions.

21 Les conditions lors du dernier placement temporaire 21 Les caractéristiques du dernier placement temporaire ont finalement été dressées. Plusieurs aspects des placements temporaires sont plus particulièrement approfondis auprès des salariés, tels que le secteur d activité dans lequel il prenait place et les différentes conditions afférentes (contrat de travail, frais de services des agences de placement, formation et réunions, horaire de travail, conditions salariales et bulletin de paie, congés et heures de repas). Des affectations temporaires diversifiées En effet, les salariés temporaires sont affectés à plusieurs types d emploi, dans divers secteurs d activités. o Les salariés interrogés ont principalement occupé des emplois dans les secteurs manufacturier (20%), du transport (10%), de l entreposage (10%) et des finances, assurances ou services bancaires (10%). o 35% ont occupé un poste de travailleur manuel, 20% un emploi de bureau, 15% un poste spécialisé dans les services et 13% un poste d ouvrier spécialisé ou semi-spécialisé. Le dernier placement a duré en moyenne 20,4 mois (1,7 an). Notons que, pour 57% des salariés temporaires, le dernier placement a duré un an ou moins. Les salariés travaillaient en moyenne 4,4 jours par semaine, pour un total de 34,2 heures. Notons que 68% des salariés temporaires ont travaillé, en moyenne, cinq jours par semaine au cours de leur dernier placement. Leurs dernières conditions de travail 37% des salariés ont signé un contrat de travail écrit lors de leur dernier placement temporaire, dans 75% des cas avec l agence de placement. Très peu de salariés ont payé des frais pour les services de l agence (7%). 58% des salariés ont eu droit à une formation au début de ce placement; 92% ont été rémunérés pour cette période. 74% des salariés avaient un horaire régulier, alors que 13% étaient sur appel, 9% en horaire rotatif et 2% en horaire brisé.

22 Les conditions lors du dernier placement temporaire - suite 22 Leurs dernières conditions de travail - suite Le salaire moyen s établit à 15,60 $ l heure et la grande majorité a été payée par dépôt bancaire (91%). o Notons que 5% des salariés ont été payés sous le seuil minimum de 9,90 $ de l heure. La grande majorité recevait un bulletin de paie (95%) qui contenait en majeure partie toutes les informations requises (92%). Dans le cas d un congé non planifié, 33% des salariés temporaires devaient aviser l agence de placement, alors que 32% devaient informer l entreprise cliente et 31% les deux. Après cinq heures de travail consécutives, 74% des salariés ont eu à travailler pendant leur période de repas. 70% d entre eux n ont jamais été payés dans cette situation et 17% ne l ont été que quelquefois. 29% des salariés ont dû assister à des réunions en dehors de leurs heures de travail au cours de leur dernier placement. Parmi ceux-ci, 79% ont été payés pour ces heures. Finalement, 43% des salariés temporaires considèrent identiques leurs conditions de travail en comparaison avec celles des employés directement engagés par l entreprise cliente. Par ailleurs, 10% les considèrent supérieures et 42% inférieures. La principale différence concerne le salaire (78%, dont 69% chez les salariés considérant leurs conditions supérieures et 80% chez ceux les considérant inférieures).

23 23 La présente étude auprès des salariés temporaires a permis d identifier les normes les plus à risque d être enfreintes par les agences de placement de personnel. Taux d infraction observés dans le secteur des agences de placement de personnel Type d infraction Taux d infraction Non-rémunération de la période de repas lorsque travaillée après cinq de travail 87% Non-rémunération du temps de déplacement 68% Imposition de la compensation en temps des heures supplémentaires 51% Indemnité compensatoire en remplacement des vacances (ou aucune compensation) 41% Absences de vacances payées 28% Paiement inadéquat des heures supplémentaires 22% Non-rémunération des réunions tenues en dehors des heures de travail 20% Non-paiement ou congé additionnel pour le travail effectué lors d un férié 11% Non-paiement de la formation en début d emploi 7% Salaire inférieur au seuil minimum 5% Non-remise du bulletin de paie 5% Bulletin de paie incomplet 5%

24 24 Enfin, il a été possible de calculer, sur le total des salariés temporaires d agences de placement interrogés, le nombre de salariés ayant subi une ou plusieurs infractions à la Loi sur les normes du travail. o De manière spécifique, 90% des salariés temporaires interrogés ont subi au moins une infraction (jusqu à un maximum de huit infractions un salarié), alors que seulement 10% n en ont subi aucune. Nombre de salariés temporaires ayant subi une ou plusieurs infraction à la Loi sur les normes du travail Nombre d infractions subies par les salariés temporaires Nombre de salariés concernés (sur répondants) Proportion de salariés ayant subi une infraction à la loi TOTAL A SUBI UNE OU PLUSIEURS INFRACTIONS À LA LOI % Une seule infraction % Deux infractions % Trois infractions % Quatre infractions 86 9% Cinq infractions 43 3% Six infractions ou plus 25 2% TOTAL N A SUBI AUCUNE INFRACTION À LA LOI % Les salariés appartenant aux sous-groupes suivants sont plus à même d avoir subi une ou plusieurs infractions à la loi : ceux inscrits auprès de trois agences de placement ou plus (96%); ceux ayant effectué cinq affectations temporaires ou plus au cours des 12 derniers mois (96%); ceux inscrits auprès d une agence de placement située en périphérie de Montréal (95%); ceux dont le dernier placement temporaire a duré moins de six mois (95%); ceux inscrits auprès d une agence depuis un an ou moins (92%).

25 PROFIL DES AGENCES DE PLACEMENT DE PERSONNEL ET DES RÉPONDANTS

26 Profil des agences de placement de personnel Le profil des agences de placement de personnel est dressé dans cette section. Plus précisément, le type d agence selon le nombre d établissements, la taille en termes de salariés gérés, de même que le territoire d exploitation y sont définis. Les données ont été pondérées selon la région des agences de placement, leur taille en nombre de salariés et le type d agence de placement afin d éviter la sous ou la surreprésentation de certaines strates de la population ciblée par l étude. Le profil des agences est présenté après pondération des résultats.

27 Agences de placement de personnel de la province de Québec 3 27 Les salariés temporaires d agences de placement de tous les types et de tous les milieux ont été approchés lors de l étude. Type d agence de placement de personnel (n=1002) 49% 51% établissement unique établissements multiples La grande majorité des agences de placement sont situées dans la grande région de Montréal (81% le sont), et plus particulièrement celles à établissement unique (88%). Région de l agence de placement Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Montréal 53% 69% 37% Périphérie de Montréal 28% 19% 37% Québec / Chaudière-Appalaches 10% 5% 15% Reste du Québec 9% 7% 11% 3 Les données du profil des agences de placement temporaires sont présentées après pondération des résultats.

28 Agences de placement de personnel de la province de Québec 3 - suite 28 Les agences à établissements multiples gèrent un nombre significatif de salariés, soit en moyenne près de salariés répartis à travers la province. Taille de l agence de placement 4 (nombre de salariés) Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) 1 à 66 salariés 12% 24% 0% 72 à 204 salariés 19% 36% 2% 235 à 633 salariés 29% 40% 20% 1174 à 1493 salariés 40% 0% 78% Moyenne de salariés 709,5 249,3 1158,8 3 Les données du profil des agences de placement temporaires sont présentées après pondération des résultats. 4 La taille de l agence de placement est définie selon le nombre de salariés temporaires inscrits au registre de salaire pour la première période de paie du mois d octobre 2011.

29 Profil des répondants Cette section présente le profil sociodémographique détaillé des salariés temporaires interrogés (sexe, âge, région de résidence, scolarité et nationalité). Les données ont été pondérées selon la région des agences de placement, leur taille en nombre de salariés et le type d agence de placement afin d éviter la sous ou la surreprésentation de certaines strates de la population ciblée par l étude. Le profil des répondants est présenté après pondération des résultats.

30 Personnel temporaire d agences de placement de la province de Québec salariés temporaires d agences de placement ont participé à l étude. Les salariés temporaires d agences de placement sont plus souvent de sexe masculin (60%). L âge moyen se situe à près de 40 ans et la plupart résident dans la grande région de Montréal. Profil des répondants (après pondération des résultats) Sexe Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Homme 60% 60% 59% Femme 40% 40% 41% Âge 17 à 24 ans 14% 15% 13% 25 à 34 ans 27% 25% 30% 34 à 44 ans 19% 22% 15% 45 à 54 ans 22% 18% 25% 55 à 64 ans 16% 17% 14% 65 ans ou plus 2% 1% 2% Moyenne d âge 39,7 39,8 39,6 Région de résidence Montréal 53% 69% 37% Périphérie de Montréal 28% 19% 37% Québec / Chaudière-Appalaches 10% 5% 15% Reste du Québec 9% 7% 11% Note : Le complément à 100% représente les répondants ayant préféré ne pas répondre à la question.

31 Personnel temporaire d agences de placement de la province de Québec - suite 31 Parmi l ensemble des salariés temporaires d agences de placement, 14% sont actuellement aux études à temps plein ou à temps partiel. Les niveaux de scolarité sont variés : 52% détiennent une scolarité de niveau secondaire et 45% de niveau postsecondaire, soit 24% de niveau collégial et 21% de niveau universitaire. Profil des répondants (après pondération des résultats) Statut d étudiant Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Oui, aux études 14% 13% 16% À temps plein 9% 8% 10% À temps partiel 5% 5% 6% Non 86% 87% 84% Niveau de scolarité Primaire 3% 3% 3% Secondaire général 39% 40% 37% Secondaire professionnel 13% 14% 13% Collégial 19% 19% 19% Attestation d études collégiales (AEC) 5% 4% 5% Universitaire 21% 19% 23% Note : Le complément à 100% représente les répondants ayant préféré ne pas répondre à la question.

32 DEM1. Êtes-vous né(e) au Canada? (n=1002) Personnel temporaire d agences de placement de la province de Québec - suite 32 Oui Non Non 32% Environ le tiers des salariés temporaires d agences de placement sont nés à l extérieur du Canada, principalement dans des pays d Amérique du Nord ou du Sud (37%, dont 24% d Haïti) ou d Afrique (34%). En moyenne, ces personnes résident au Québec depuis plus de 10 ans et la majorité sont résidents permanents (82%). Notons que 57% résident au Québec depuis moins de 10 ans. Oui 68% Chez les répondants nés à l extérieur du Canada Lieu de naissance Total (n=306) établissement unique (n=165) établissements multiples (n=141) Pays d Amérique du Nord / du Sud 37% 46% 27% Pays d Afrique 34% 27% 41% Pays d Europe 15% 13% 16% Pays d Asie 9% 8% 9% Autres pays 5 5% 5% 5% Nombre d années de résidence au Québec 1 à 3 ans 33% 33% 34% 4 à 9 ans 24% 22% 25% 10 à 20 ans 21% 23% 19% Plus de 20 ans 22% 22% 22% Moyenne d années de résidence au Québec 11,7 11,7 11,7 Statut de résident permanent Oui 82% 80% 83% Non 17% 18% 17% 5 Moins de 1% des mentions. Le détail des pays est présenté à l Annexe 1. Note : Le complément à 100% représente les répondants ayant préféré ne pas répondre à la question.

33

34 1. L inscription auprès d une agence de placement de personnel Cette section présente les motivations des salariés temporaires à s inscrire auprès d une agence de placement de personnel, ainsi que des caractéristiques des affections découlant de cette inscription. Plus précisément, les motifs d inscription auprès d une agence de placement, le nombre d années de services et le nombre d inscriptions, de même que le nombre d affectations temporaires réalisées au cours de l année précédant l enquête sont spécifiés auprès des salariés temporaires.

35 1. L inscription auprès d une agence de placement de personnel 35 Les raisons motivant l inscription auprès d une agence de placement sont polarisées parmi les salariés temporaires. Alors que certains ont offert euxmêmes leurs services à l agence, plusieurs n ont eu d autre choix. 1.1 La motivation à s inscrire auprès d une agence de placement Les salariés temporaires ont été interrogés sur leur première approche d une agence de placement de personnel. Il appert que 51% d entre eux affirment avoir d emblée offert leurs services à une agence, tandis que 46% disent n avoir eu d autres choix afin de postuler pour un emploi qui les intéressait. Très peu ont été directement contactés par l agence de placement (1%) ou ont mentionné une autre approche (1%). L ensemble des répondants Motivation à s inscrire auprès d une agence de placement J'ai offert moi-même mes services à une agence de placement Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) 51% 51% 51% Je n'avais pas d'autre choix que de passer par une agence de placement pour postuler pour un emploi 46% 47% 46% qui m'intéressait 6 L agence de placement m a contacté(e) 1% 0% 1% Autres situations 1% 1% 2% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 1% 1% 0% 6 Par exemple, un emploi offert sur le site Internet d Emploi Québec, mais disponible uniquement qu en passant par l agence de placement de personnel.

36 1. L inscription auprès d une agence de placement de personnel La motivation à s inscrire auprès d une agence de placement - suite 51% des salariés temporaires ont offert euxmêmes leurs services à une agence de placement de personnel Les salariés appartenant aux sous-groupes suivants sont plus nombreux à avoir eux-mêmes contacté une agence de placement de personnel : ceux âgés de 17 à 24 ans (59%); ceux inscrits auprès d une agence de placement depuis 3 à 4 ans (58%); ceux dont le dernier placement a duré moins de six mois (56%); ceux inscrits auprès d une agence de placement située à l extérieur de Montréal (55%); ceux inscrits auprès d une seule agence de placement (54%). tandis que 46% n ont eu d autres choix afin de postuler pour un emploi qui les intéressait. Les sous-groupes suivants sont proportionnellement plus nombreux dans cette situation : ceux dont le dernier placement a duré entre deux et trois ans (62%); ceux inscrits auprès de trois agences de placement ou plus (61%); ceux âgés de 55 à 64 ans (55%); ceux inscrits auprès d une agence de placement située dans la région de Montréal (50%).

37 1. L inscription auprès d une agence de placement de personnel 37 Les salariés temporaires sont inscrits auprès d une agence de placement depuis moins de cinq ans en moyenne. 1.2 Le nombre d années écoulées depuis leur première inscription auprès d une agence de placement Le nombre moyen d années écoulées depuis leur première inscription auprès d une agence de placement est, en moyenne, de 4,6 ans. Notons qu un peu plus du tiers des salariés interrogés (36%) sont inscrits auprès d une agence depuis un an ou moins, et plus particulièrement lorsque cette agence ne possède qu un seul établissement (41%). Ce nombre moyen d années est plus élevé parmi : les salariés temporaires âgés de 45 à 64 ans (5,6 années chez les ans et 7,3 chez les 55 à 64 ans); ceux détenant une scolarité de niveau primaire ou secondaire (5,1); ceux n étant pas actuellement aux études à temps plein ou à temps partiel (4,9). Nombre d années écoulées depuis leur première inscription auprès d une agence de placement L ensemble des répondants Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) 1 an ou moins 36% 41% 32% 2 ans 14% 12% 16% 3 à 4 ans 18% 14% 21% 5 à 10 ans 18% 17% 20% Plus de 10 ans 12% 14% 9% Moyenne (années) 4,6 4,8 4,4 Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 2% 2% 2%

38 1. L inscription auprès d une agence de placement de personnel 38 La plupart des salariés temporaires sont inscrits auprès d une seule agence de placement de personnel. 1.3 Le nombre d agences de placement auprès desquelles sont inscrits les salariés temporaires Les salariés temporaires sont généralement fidèles à leur agence de placement. De fait, 64% d entre eux affirment n être inscrits qu auprès d une seule agence de placement, alors que 15% le sont auprès de deux agences et 14% auprès de trois agences ou plus. La moyenne s établit à 1,7 agence. Les salariés temporaires des sous-groupes suivants sont inscrits, en moyenne, auprès d un plus grand nombre d agences de placement : ceux ayant eu trois ou quatre affectations temporaires au cours des 12 derniers mois (2,5 agences); ceux détenant une scolarité de niveau universitaire (2,3); ceux âgés de 35 à 44 ans (2,1); ceux inscrits auprès d une agence de placement de petite taille (2,0); ceux dont le dernier placement temporaire a duré moins de six mois (2,0); ceux inscrits auprès d une agence de placement située dans la région de Montréal (1,9). Nombre d agences de placement auprès desquelles sont inscrits les salariés temporaires L ensemble des répondants Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) 1 agence 64% 66% 61% 2 agences 15% 12% 18% 3 agences ou plus 14% 14% 15% Moyenne (nombre d agences) 1,7 1,7 1,8 Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 7% 8% 6%

39 1. L inscription auprès d une agence de placement de personnel 39 Les salariés réalisent, en moyenne, plus d une affectation temporaire par année. 1.4 Le nombre d affectations temporaires réalisées au cours des 12 derniers mois Le nombre et la nature des affectations temporaires ont été sondés auprès des salariés. Les résultats démontrent que, en moyenne, les salariés temporaires ont effectué 2,9 affectations pour le compte d une agence de placement de personnel au cours de l année précédant l enquête. Parmi les salariés ayant effectué plus d une affectation temporaire au cours de la dernière année, 67% affirment que ces affectations leur ont été confiées par une seule et même agence de placement et qu elles ont été réalisées chez 2,7 entreprises clientes en moyenne. Les salariés s étant vu confier une affectation temporaire par plus d une agence de placement de personnel disent que celles-ci leur ont été attribuées par 2,5 agences en moyenne. Nombre d affectations temporaires réalisées au cours des 12 derniers mois Cependant, plusieurs salariés ont effectué une seule affectation temporaire. L ensemble des répondants Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) 1 affectation temporaire 66% 68% 63% 2 affectations temporaires 13% 10% 15% 3 ou 4 affectations temporaires 9% 9% 9% 5 affectations temporaires ou plus 13% 13% 12% Moyenne (nombre d affectations) 2,9 3,2 2,7

40 1. L inscription auprès d une agence de placement de personnel Le nombre d affectations temporaires réalisées au cours des 12 derniers mois - suite Les salariés temporaires réalisent en moyenne trois affectations par année. Cette moyenne est plus particulièrement élevée chez : les salariés temporaires dont le dernier placement a duré moins de six mois (4,7 affectations); ceux détenant une scolarité de niveau universitaire (4,7); ceux nés à l extérieur du Canada (3,5); ceux inscrits auprès d une agence depuis moins de cinq ans (3,2). À l inverse, cette moyenne est significativement moindre chez : les salariés temporaires nés au Canada (2,6); ceux détenant une scolarité de niveau primaire ou secondaire (2,5) et collégial (2,3); ceux inscrits auprès d une agence depuis cinq ans ou plus (2,4); ceux âgés de 35 à 44 ans (2,2); ceux dont le dernier placement a duré entre six mois et trois ans (1,6 à 1,9 selon la durée); ceux inscrits auprès d une agence de placement située dans le reste du Québec, soit à l extérieur de la grande région de Montréal, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches (1,4).

41 2. Les pratiques des agences de placement de personnel Les salariés temporaires ont été invités à préciser certaines pratiques des agences de placement de personnel auprès desquelles ils sont inscrits. De manière spécifique, cette section explore les pratiques générales des agences de placement (la paie, le service continu, la disponibilité, le temps de déplacement et les ententes de placement), aussi bien que les pratiques en matière d heures supplémentaires, de vacances et de jours fériés.

42 2. Les pratiques des agences de placement de personnel 42 La majorité des heures travaillées pour plus d une entreprise cliente dans une même semaine et pour une même agence sont rémunérées sur une seule et même paie. 2.1 Les pratiques générales des agences de placement La rémunération des diverses affectations Au cours des 12 derniers mois, 17% des salariés temporaires interrogés ont travaillé pour plus d une entreprise cliente, dans une même semaine et pour une même agence. Parmi ceux-ci, 79% affirment que les heures effectuées aux divers endroits ont été rémunérées sur une seule et même paie, alors que 20% disent avoir été rémunérés sur deux paies séparées ou plus. Travail pour plus d'une entreprise cliente, dans une même semaine ET pour une même agence L ensemble des répondants Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Oui 17% 19% 15% Rémunération des diverses affectations Les répondants ayant travaillé pour plus d une entreprise dans une même semaine et pour une même agence Oui. Les heures effectuées aux divers endroits ont été rémunérées sur une seule et même paie. Non. Les heures ont été rémunérées sur deux paies séparées et plus. Total (n=148) établissement unique (n=86) établissements multiples (n=62) 79% 75% 84% 20% 24% 16% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 1% 1% 0%

43 2. Les pratiques des agences de placement de personnel La rémunération des diverses affectations - suite En ce qui concerne les pratiques de rémunération de ces heures, il existe peu de différences significatives à relever. Soulignons simplement que les agences de placement de personnel de très grande taille sont proportionnellement plus nombreuses à effectuer le paiement sur une seule et même paie (89% le font contre 65% à 78% des agences de plus petite taille).

44 2. Les pratiques des agences de placement de personnel 44 Le service continu se cumule principalement auprès de l agence de placement. 2.1 Les pratiques générales des agences de placement Le cumul du service continu Les salariés temporaires ont été invités à indiquer auprès de qui, de l agence de placement ou de l entreprise cliente, se cumule leur service continu, c est-à-dire leur ancienneté ou leurs années de service. Les résultats démontrent que le service continu se cumule principalement auprès de l agence de placement (c est le cas pour 46% des salariés interrogés). Par ailleurs, pour 13% des salariés, leur ancienneté se calcule auprès de l entreprise cliente, alors que pour 17% elle s accumule à la fois auprès de l agence et auprès de l entreprise cliente. Enfin, 17% des salariés affirment ne cumuler aucun service continu, le compteur repartant à zéro à chaque nouvelle affectation. Cumul du service continu Pratiqué plus particulièrement par les agences de placement de petite taille (19% et 25% respectivement). L ensemble des répondants Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Auprès de l agence de placement 46% 48% 44% Auprès de l entreprise cliente 13% 13% 13% Auprès des deux 17% 17% 17% Auprès de ni l une, ni l autre (le compteur repart à 0) 17% 16% 18% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 7% 6% 8%

45 2. Les pratiques des agences de placement de personnel 45 L obligation d assurer une certaine période de disponibilité est variable d une agence de placement de personnel à l autre. 2.1 Les pratiques générales des agences de placement La disponibilité Pour certaines agences de placement, il est obligatoire pour les salariés d assurer une certaine période de disponibilité au cas où l agence leur proposerait du travail. En effet, 52% des salariés temporaires interrogés témoignent de cette pratique. À l inverse, 45% n y sont pas contraints. Les salariés inscrits auprès d une agence de placement située dans la région de Montréal (56%) sont plus nombreux à se voir imposer cette pratique. Période de disponibilité à assurer au cas où l agence proposerait du travail L ensemble des répondants (n=1002) Oui : 52% Non : 45% 55% 50% 47% 42% 3% 3% Oui Non NSP / Refus établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502)

46 2. Les pratiques des agences de placement de personnel 46 Le temps de déplacement entre deux lieux de travail à l intérieur d une même journée est toujours payé que par une agence de placement de personnel sur trois. 2.1 Les pratiques générales des agences de placement Le temps de déplacement Sur le total des salariés temporaires interrogés, 40% déclarent avoir à se déplacer d un lieu de travail à un autre, dans une même journée. Au nombre de ceux-ci, 28% se voient rémunérés pour ce temps de déplacement, alors que 65% ne le sont pas. Par ailleurs, 3% disent que cette pratique est variable selon l affectation. Rémunération du temps de déplacement entre deux lieux de travail, à l intérieur d une même journée Les répondants ayant à changer de lieu de travail à l intérieur d une même journée (n=372) Oui : 28% Non : 65% 68% (Non + Ça dépend de l affectation) 60% 70% Les agences à établissement unique sont plus assidues à le faire. 33% 22% 3% 4% 3% 4% Oui Non Ça dépend de l'affectation établissement unique (n=198) NSP / Refus établissements multiples (n=174)

47 2. Les pratiques des agences de placement de personnel Le temps de déplacement - suite 68% des salariés temporaires ayant eu à se déplacer d un lieu de travail à l autre dans une même journée n ont pas, ou sporadiquement, été payés. Les salariés inscrits auprès d une agence de placement à établissements multiples (74% contre 64% des salariés d agences à établissement unique), ainsi que ceux inscrits auprès d une agence située en périphérie de la région de Montréal (79% contre 65% des autres) sont proportionnellement plus nombreux dans cette situation.

48 2. Les pratiques des agences de placement de personnel 48 Le tiers des agences de placement de personnel interdisent à leurs salariés de se faire engager directement par l entreprise cliente. 2.1 Les pratiques générales des agences de placement Les pénalités possibles Les agences de placement interdisent parfois à leurs salariés, sous peine de pénalité, de se faire directement engager par une entreprise cliente. C est le cas de 32% des salariés temporaires interrogés et de 2% qui affirment que cela dépend de l agence. Les salariés inscrits auprès d une agence de placement à établissement unique (36%) ou située en périphérie de la région de Montréal (38%) sont proportionnellement plus nombreux à se voir imposer cette pratique. De même, les salariés ayant effectué cinq affectations temporaires au cours des 12 derniers mois (53%), ceux inscrits auprès de trois agences ou plus (46%) et ceux dont le dernier placement a duré moins de six mois (37%) sont aussi plus nombreux à vivre cette situation. Pénalité possible si le salarié temporaire se fait engager directement par l entreprise cliente 36% L ensemble des répondants (n=1002) Oui : 32% Non : 57% Dépend de l agence : 2% 28% 55% 58% 10% des salariés temporaires interrogés ignoraient s il leur est interdit de se faire directement engager par une entreprise cliente, sous peine de pénalités. 1% 2% 8% 12% Oui Non Ça dépend de l'agence NSP / Refus établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502)

49 2. Les pratiques des agences de placement de personnel 49 La moitié des salariés temporaires d agences de placement de personnel ont déjà travaillé plus de 40 heures dans une même semaine et pour une même agence. 2.2 Les heures supplémentaires Les salariés temporaires ont été interrogés sur les heures supplémentaires effectuées lorsqu ils travaillent pour le compte d agences de placement. Tout d abord, les salariés ont été invités à indiquer s il leur est déjà arrivé de travailler plus de 40 heures dans une même semaine pour une agence, y compris les heures effectuées au cours de plusieurs affectations temporaires pour une même agence. Par la suite, le taux et les modes de paiement ou de compensation de ces heures ont été vérifiés. Il appert qu environ la moitié des salariés sondés disent avoir déjà travaillé au-delà de la semaine normale de travail de 40 heures (51% de l échantillon). Temps supplémentaire (plus de 40 heures dans une même semaine) 52% L ensemble des répondants (n=1002) Oui : 51% Non : 49% 49% 48% 51% Oui établissement unique (n=500) Non établissements multiples (n=502) Les plus nombreux à l avoir fait sont plus particulièrement représentés parmi ceux dont le dernier placement a duré trois ans ou plus (72%), les hommes (65% contre 29% des femmes), ceux inscrits auprès d une agence depuis cinq ans ou plus (62%), ceux détenant une scolarité de niveau primaire ou secondaire (55%), ceux ayant eu une seule affectation temporaire au cours des 12 derniers mois (53%).

50 2. Les pratiques des agences de placement de personnel Les heures supplémentaires - suite La grande majorité des salariés temporaires ayant déjà effectué des heures supplémentaires, au-delà de 40 heures dans une même semaine, ont été rémunérés ou compensés en temps pour ces heures (95%). La rémunération ou la compensation en temps ont généralement été effectuées à temps et demi (73%). Quelques-uns ont été indemnisés à temps double (3%) ou à un autre taux (2%), alors qu un employé sur cinq (20%) s est vu rétribué à temps simple (taux horaire normal). Sur le total des salariés temporaires ayant déjà travaillé plus de 40 heures dans une même semaine et pour une même agence, 22% n ont été ni payés, ni compensés en temps ou ont été payés ou compensé en temps à taux simple. Parmi les salariés temporaires dont les heures supplémentaires ont été prises en temps, en totalité ou en partie, 51% se sont vus imposer cette façon de faire. Le détail des résultats et les différences significatives entre les sous-groupes sont présentés dans les pages suivantes.

51 2. Les pratiques des agences de placement de personnel Les heures supplémentaires - suite Paiement des heures supplémentaires Sur le total des salariés temporaires ayant déjà travaillé plus de 40 heures dans une même semaine et pour une même agence, 22% n ont été ni payés, ni compensés en temps ou ont été payés ou compensé en temps à taux simple. Les répondants ayant déjà travaillé plus de 40 heures dans une même semaine et pour une même agence Total (n=528) établissement unique (n=248) établissements multiples (n=280) TOTAL PAYÉES OU COMPENSÉ EN TEMPS 95% 95% 96% Payées 91% 93% 90% Prises en temps 2% 1% 3% Une partie payée et une autre prise en temps 2% 1% 3% Ni payées, ni compensées en temps 2% 3% 2% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 2% 1% 3% Taux de compensation des heures supplémentaire Les répondants dont les heures supplémentaires ont été payées ou compensées en temps Total (n=505) établissement unique (n=235) établissements multiples (n=270) À temps simple (au taux horaire normal) 20% 27% 14% À temps et demi (taux majoré de moitié) 73% 63% 84% À temps double 3% 4% 1% Autres 2% 3% 0% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 2% 3% 1%

52 2. Les pratiques des agences de placement de personnel Les heures supplémentaires - suite 20% des salariés ayant effectué des heures supplémentaires ont été payés ou dédommagés à taux simple. Ces salariés sont surreprésentés parmi les sous-groupes suivants : ceux dont le dernier placement temporaire a duré entre deux et trois ans (36%); ceux inscrits auprès d une agence depuis deux ans (35%); ceux inscrits auprès d une agence de placement située en périphérie de Montréal (34%); ceux inscrits auprès d une agence de placement de grande taille (28%); ceux âgés de 45 à 54 ans (28%); ceux inscrits auprès d une agence de placement à établissement unique (27%). Imposition de la compensation en temps des heures supplémentaires Les répondants dont toutes ou une partie des heures supplémentaires ont été prises en temps (n=26) 7 Total imposé : 51% (n=14) 40% 55% Total choix : 49% (n=12) 60% 45% (n=4) (n=10) (n=5) (n=7) Façon de faire imposée établissement unique (n=9) Relève de mon choix établissements multiples (n=17) 7 Les résultats représentant moins de 30 répondants doivent être interprétés avec prudence.

53 2. Les pratiques des agences de placement de personnel 53 28% des salariés temporaires ayant un mois ou plus de service continu et n ayant pas reçu leur 4% à la fin de chaque affectation n ont pas eu droit à des vacances payées au cours de la dernière année. 2.3 Les vacances Au cours de l année précédant l enquête, 72% des salariés temporaires ont eu droit à des jours ou des semaines de vacances annuelles payées, alors que 28% n y ont pas eu droit. Notons que la situation ne s appliquait pas à 28% des salariés (n=263), puisqu ils avaient moins d un mois de service continu ou qu ils avaient reçu leur 4% à la fin de chaque affectation. Ces répondants ont été exclus du calcul des proportions. Droit à des jours ou des semaines de vacances annuelles payées Les répondants ayant un mois ou plus de service continu et n ayant pas reçu leur 4% à la fin de chaque affectation (n=739) Oui : 72% 76% 69% Non : 28% 24% 31% Oui établissement unique (n=361) Non établissements multiples (n=378) Dans la majeure partie des cas, les vacances des salariés étaient défrayées par l agence de placement (85%). À l inverse, l entreprise cliente payait les vacances dans 8% des cas, tandis que les coûts étaient partagés par les deux parties dans 5% des cas (agence de placement et entreprise cliente). Les pages suivantes présentent le détail des résultats sur les vacances annuelles des salariés temporaires.

54 2. Les pratiques des agences de placement de personnel Les vacances - suite 28% des salariés temporaires n ont pas eu droit à des jours ou des semaines de vacances annuelles payées au cours des 12 derniers mois, alors qu ils avaient un mois ou plus de service continu et qu ils n avaient pas reçu leur 4% à la fin de chaque affectation. L agence de placement paie les vacances annuelles dans 85% des cas. Ces employés sont plus susceptibles d appartenir aux catégories suivantes : ceux dont le dernier placement a duré moins de six mois (49%); ceux inscrits auprès de trois agences de placement ou plus (43%); ceux âgés de 17 à 24 ans (37%); ceux inscrits auprès d une agence située en périphérie de Montréal (36%); ceux inscrits auprès d une agence depuis moins de cinq ans (34%); ceux inscrits auprès d une agence à établissements multiples (31%). Les répondants ayant eu droit à des vacances annuelles au cours des 12 derniers mois Paiement des vacances Total (n=523) établissement unique (n=260) établissements multiples (n=263) L agence de placement 85% 86% 83% L entreprise cliente 8% 7% 9% L agence et l entreprise cliente 5% 5% 4% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 2% 1% 4%

55 2. Les pratiques des agences de placement de personnel 55 En moyenne, les salariés concernés ont eu droit à 8,1 jours de vacances annuelles payées au cours des 12 derniers mois. 17% des salariés avait droit à des vacances, mais ne les ont pas prises. Ceux-ci avaient droit en moyenne à 6,0 jours payés. Notons que 31% des salariés qui avaient droit à des vacances payées et qui ne les ont pas prises ne connaissent pas le nombre de jours auxquels ils avaient droit. 2.3 Les vacances - suite Les répondants ayant eu droit à des vacances annuelles au cours des 12 derniers mois Nombre de jours de vacances Total (n=523) établissement unique (n=260) établissements multiples (n=263) 1 à 9 jours 28% 28% 27% 10 jours 30% 31% 29% Plus de 10 jours 20% 19% 21% Moyenne (jours) 8,1 7,9 8,3 Y avait droit, mais ne les a pas prises 17% 18% 16% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 5% 4% 6% Les répondants ayant eu droit à des vacances annuelles, mais ne les ayant pas prises Total (n=81) établissement unique (n=41) établissements multiples (n=40) Moins d une journée 13% 13% 13% 1 à 9 jours 33% 45% 18% 10 jours 15% 11% 20% Plus de 10 jours 8% 5% 12% Moyenne (jours) 6,0 5,1 7,2 Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 31% 26% 37% Note : N étant pas en mesure de calculer le service continu dans ces relations triangulaires, l infraction sur la durée des vacances n a pas été calculée. On ne peut pas non plus dire si l indemnité afférente est correctement versée, puisqu elle dépend du service continu elle aussi.

56 2. Les pratiques des agences de placement de personnel Les vacances - suite Les répondants n ayant pas eu droit à des vacances annuelles au cours des 12 derniers mois Indemnité compensatoire des jours de vacances Total (n=449) établissement unique (n=225) établissements multiples (n=224) Oui, un montant global 6% 8% 5% Oui, une indemnité sur chaque paie 8% 6% 9% Oui, mon 4% à la fin de chaque affectation 55% 57% 53% Non, rien du tout 27% 25% 29% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 4% 4% 3% 41% des salariés temporaires n ayant pas eu droit à des vacances annuelles payées au cours des 12 derniers mois ont reçu un montant global ou une indemnité sur chaque paie ou n ont rien reçu en compensation. Il s agit plus particulièrement : des salariés temporaires âgés de 45 à 54 ans (54%); de ceux inscrits auprès de trois agences de placement ou plus (51%); de ceux inscrits auprès d une agence située en périphérie de Montréal (48%); de ceux étant inscrits auprès d une agence depuis un an ou moins (47%); de ceux dont le dernier placement a duré moins de six mois (47%).

57 2. Les pratiques des agences de placement de personnel 57 Les salariés temporaires d agences de placement de personnel sont nombreux à avoir travaillé un jour férié. 2.4 Les jours fériés Le travail les jours fériés est courant chez les salariés temporaires interrogés. De fait, 74% d entre eux affirment avoir travaillé, ne serait qu une seule fois, un jour férié. Parmi ces derniers, 86% reçoivent généralement un montant d argent additionnel ou un congé payé pour compenser les heures effectuées lors d une journée fériée. Inversement, 11% ne reçoivent habituellement rien en contrepartie. Le détail des différences significatives entre les sous-groupes est présenté à la page suivante. Paiement ou congé additionnel pour le travail effectué lors d un férié La majorité d entre eux a été dédommagée en argent ou en temps pour les heures réalisées lors d une journée fériée. Les répondants ayant travaillé un jour férié pour le compte d une agence de placement Total (n=745) établissement unique (n=360) établissements multiples (n=385) TOTAL COMPENSATION 86% 84% 89% Un montant d argent additionnel 48% 41% 55% Un congé payé 38% 43% 34% Ni montant additionnel, ni congé payé 11% 14% 8% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 3% 2% 3%

58 2. Les pratiques des agences de placement de personnel Les jours fériés - suite 11% des salariés temporaires ayant travaillé au moins un jour férié affirment n avoir reçu ni montant additionnel, ni congé payé en compensation. Cette situation est plus probante chez les salariés des sous-groupes suivants : ceux inscrits auprès de trois agences de placement ou plus (26%); ceux détenant une scolarité de niveau universitaire (20%); ceux inscrits auprès d une agence de placement de taille moyenne (19%); ceux ayant effectué trois affectations temporaires ou plus au cours des 12 derniers mois (19%); ceux dont le dernier placement temporaire a duré moins de six mois (18%); ceux actuellement aux études, à temps plein ou à temps partiel (18%); ceux nés à l extérieur du Canada (17%); ceux inscrits auprès d une agence de placement à établissements multiples (14%); ceux inscrits auprès d une agence de placement située dans la région de Montréal (14%).

59 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les caractéristiques du dernier placement temporaire sont dressées dans cette dernière section. Plusieurs aspects des placements temporaires sont plus particulièrement approfondis auprès des salariés, tels que le secteur d activité dans lequel il prenait place et les différentes conditions afférentes (contrat de travail, frais de services des agences de placement, formation et réunions, horaire de travail, conditions salariales et bulletin de paie, congés et heures de repas).

60 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 60 Des affectations diversifiées sont offertes par les agences de placement de personnel de la province. 3.1 Les caractéristiques du dernier placement Les affectations temporaires attribuées par les agences de placement de personnel sont variées. De fait, les salariés temporaires ont été interrogés sur leur dernier placement, au sujet de la durée, du nombre d heures de travail par jour et du nombre de jours par semaine réalisés, et de la nature du poste. En ce qui concerne la durée du dernier placement effectué, la moyenne s élève à 20,4 mois (1,7 an). La plupart des salariés temporaires travaillaient cinq jours par semaine (68%), pour une moyenne de 4,4 jours hebdomadairement. Le nombre d heures moyen s établit quant à lui à 34,2 heures par semaine. Les profils d emploi couvrent plusieurs secteurs d activités, dont les plus en demande sont le secteur manufacturier (20% des postes occupés lors du dernier placement), le transport (10%), l entreposage (10%) et les finances, assurances ou services bancaires (10%). Les catégories d emploi les plus mentionnées sont celles du travail manuel (35%), du travail de bureau (20%), du personnel spécialisé dans les services (15%) et des ouvriers spécialisés ou semi-spécialisés (13%). Les agences à établissement unique sont plus nombreuses à placer du personnel dans les secteurs du transport (15%), des soins de santé et des services sociaux (11%) et de la construction (3%), tandis que les agences à établissements multiples semblent être plus actives que les premières dans les secteurs manufacturier (25%), de la restauration (4%) et de l industrie d information et culturelle (2%). Le détail est présenté aux tableaux des pages suivantes.

61 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les caractéristiques du dernier placement - suite Durée du dernier placement temporaire Le dernier placement de 57% des salariés temporaires a duré un an ou moins. L ensemble des répondants Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Moins de 6 mois 35% 33% 38% Entre 6 et 12 mois 22% 26% 19% Entre 1 an et 2 ans 20% 20% 19% Entre 2 ans et 3 ans 7% 7% 7% 3 ans ou plus 14% 14% 13% Moyenne (mois) 20,4 20,9 19,9 Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 2% 0% 4% Les salariés des catégories suivantes ont une plus grande propension à avoir effectué un placement d une durée supérieure à la moyenne : ceux inscrits auprès d une agence depuis cinq ans ou plus (38,2 mois); ceux inscrits auprès d une agence située dans les régions de la Capitale-Nationale ou de Chaudière-Appalaches (32,9); ceux âgés de 45 ans ou plus (27,7 chez les ans, 31,8 chez les 55 à 64 ans, 62,0 chez les 65 ans ou plus); ceux inscrits auprès d une seule agence de placement de personnel (24,6); ceux détenant une scolarité de niveau primaire ou secondaire (24,6); ceux ayant effectué une seule affectation temporaire au cours des 12 derniers mois (24,4); les Canadiens de naissance (23,3); ceux n étant pas aux études à temps plein ou à temps partiel (21,8).

62 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les caractéristiques du dernier placement - suite Nombre de jours travaillés par semaine lors du dernier placement temporaire 68% des salariés temporaires ont travaillé, en moyenne, cinq jours par semaine au cours de leur dernier placement. La moyenne de jours travaillés par semaine est plus élevée chez les salariés temporaires qui : L ensemble des répondants Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Moins de 2 jours 4% 4% 3% Entre 2 et 4 jours 14% 14% 15% Entre 4 et 5 jours 11% 8% 14% 5 jours 68% 72% 64% Plus de 5 jours 2% 1% 3% Moyenne (jours) 4,4 4,4 4,4 Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 1% 1% 1% sont inscrits auprès d une agence de placement de petite taille (4,6 jours); dont le dernier placement a duré entre six mois et un an (4,6); sont âgés entre 25 et 34 ans (4,6); sont inscrits auprès d une agence de placement depuis 5 à 10 ans (4,6); sont inscrits auprès de trois agences de placement ou plus (4,6); ont effectué une seule affectation temporaire au cours des 12 derniers mois (4,5); sont inscrits auprès d une agence de placement située dans la région de Montréal (4,5); détiennent une scolarité de niveau primaire ou secondaire (4,5); ne sont pas aux études à temps plein ou à temps partiel (4,5).

63 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les caractéristiques du dernier placement - suite Nombre d heures travaillées par semaine lors du dernier placement temporaire L ensemble des répondants Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Moins de 20 heures 10% 11% 8% Entre 20 et 30 heures 14% 16% 12% Entre 30 et 40 heures 33% 30% 37% 40 heures 33% 30% 36% Plus de 40 heures 9% 12% 6% Moyenne (heures) 34,2 34,3 34,2 Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 1% 1% 1% Les salariés des catégories suivantes ont travaillé un plus grand nombre d heures par semaine au cours de leur dernier placement : ceux inscrits auprès d une agence de placement de petite taille (36,8 heures); ceux ayant effectué entre trois ou quatre affectations temporaires au cours des 12 derniers mois (36,6); ceux inscrits auprès de trois agences de placement ou plus (36,4); les hommes (36,2); ceux inscrits auprès d une agence de placement située dans le reste du Québec, soit à l extérieur de la grande région de Montréal, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches (36,1); ceux dont le dernier placement a duré entre six mois et un an (35,6); ceux détenant une scolarité de niveau primaire ou secondaire (35,4); ceux n étant pas aux études à temps plein ou à temps partiel (34,7).

64 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les caractéristiques du dernier placement - suite Domaine d activité du dernier placement temporaire Les salariés interrogés ont principalement occupé des emplois temporaires dans les secteurs manufacturier, du transport, de l entreposage et des finances, assurances ou services bancaires. L ensemble des répondants Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Fabrication (manufacturier) 20% 15% 25% Transport 10% 15% 5% Entreposage 10% 9% 11% Finance, assurances ou services bancaires 10% 12% 9% Soins de santé, services sociaux 8% 11% 6% Autres services (services personnels, organismes religieux, ménages privés) 7% 8% 7% Services professionnels, scientifiques, techniques 5% 4% 7% Services administratifs, de soutien 5% 5% 6% Commerce de détail 3% 4% 3% Restauration 3% 1% 4% Construction 2% 3% 1% Services publics (électricité, gaz, aqueduc, traitement des eaux) 2% 1% 2% Commerce de gros 2% 3% 2% Administration publique 2% 2% 2% Gestion de sociétés et d entreprises 1% 1% 0% Industrie d information et culturelle 1% 0% 2% Autres domaines d activités 8% 7% 8%

65 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les caractéristiques du dernier placement - suite Poste occupé lors du dernier placement temporaire Des postes ont notamment été occupés temporairement en tant que travailleur manuel ou employé de bureau. L ensemble des répondants Travailleur manuel (Agriculteur, emballeur, journalier manœuvre, mineur, travailleur forestier) Employé de bureau (Caissier, commis de bureau, commis comptable, secrétaire) Personnel spécialisé dans les services (Chauffeur taxi, coiffeur, cuisinier, esthéticienne, militaire, policier) Ouvrier spécialisé / semi-spécialisé (Chauffeur de camion, électricien, mécanicien, opérateur de machine) Travailleur des sciences et technologies (Informaticien, technicien, technicien-audio technicien de laboratoire) Professionnel (Archéologue, architecte, artiste, avocat, banquier, comptable, consultant) Gestionnaire / Administrateur / Propriétaire (Administrateur, directeur, éditeur, exécutif, gérant, politicien, autonome) Personnel spécialisé dans la vente (Agent d'assurances, vendeur, commis-vendeur, agent immobilier, représentant) Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) 35% 33% 37% 20% 20% 21% 15% 16% 14% 13% 16% 11% 5% 4% 6% 3% 3% 2% 2% 2% 2% 1% 1% 1% Autres postes 5% 5% 6%

66 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 66 La majorité des contrats de travail écrits lient les salariés temporaires avec l agence de placement de personnel. 3.2 Le contrat de travail Des salariés interrogés, 37% affirment avoir eu un contrat de travail écrit lors de leur dernier placement temporaire. Parmi ceux-ci, 75% l avaient signé avec l agence de placement, alors que pour 8%, c était avec l entreprise cliente. Enfin, pour 16% des salariés temporaires concernés, le contrat réunissait les trois parties (employé, agence et entreprise cliente). 3% des salariés interrogés ont affirmé ne pas savoir s ils avaient un contrat de travail écrit lors de leur dernier placement temporaire. L ensemble des répondants Contrat de travail écrit lors du dernier placement temporaire Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Oui 37% 38% 36% Les répondants ayant un contrat de travail écrit lors de leur dernier placement temporaire Total (n=426) établissement unique (n=188) établissements multiples (n=238) L agence de placement 75% 79% 71% L entreprise cliente 8% 8% 9% Les deux 16% 13% 18% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 1% 0% 2%

67 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Le contrat de travail - suite 37% des salariés temporaires interrogés avaient un contrat de travail écrit lors de leur dernier placement temporaire. Cette pratique est davantage marquée chez : les salariés inscrits auprès d une agence de placement de grande taille (49%); ceux dont le dernier placement a duré entre six mois et un an (48%); ceux âgés de 25 à 34 ans (45%); ceux inscrits auprès d une agence de placement depuis moins de cinq ans (40%), notamment ceux inscrits depuis moins d un an (42%); les femmes (42%); ceux inscrits auprès d une seule agence de placement (40%); ceux ayant effectué une seule affectation temporaire au cours des 12 derniers mois (40%); les Canadiens de naissance (40%). Le tableau de la page suivante présente les différences significatives entre les sous-groupes selon les parties liées par le contrat de travail.

68 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Le contrat de travail - suite Contrat engageant l employé et Surreprésenté chez l agence de placement (75% de l ensemble) o Les salariés inscrits auprès d une agence de grande taille (82%) o Ceux détenant une scolarité de niveau universitaire (82%) o Ceux inscrits auprès d une agence à établissement unique (79%) l entreprise cliente (8% de l ensemble) o Les salariés âgés de 55 à 64 ans (21%) o Ceux nés à l extérieur du Canada (15%) l agence et l entreprise cliente (16% de l ensemble) o Les salariés inscrits auprès d une agence située dans le reste du Québec, soit à l extérieur de la grande région de Montréal, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches (32%) o Ceux inscrits auprès de deux agences de placement (25%) o Ceux dont le dernier placement a duré entre un et deux ans (24%) o Les hommes (20%) o Les Canadiens de naissance (18%)

69 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 69 Les salariés sont peu nombreux à avoir payé des frais pour les services de l agence lors de leur dernier placement. 3.3 Les frais de services exigés des agences Les salariés temporaires ont été interrogés sur les frais demandés par les agences de placement de personnel pour leurs services. Seulement 7% des salariés sondés ont rapporté avoir dû assumer un certain montant en guise de compensation pour les services de l agence lors de leur dernier placement temporaire. Les salariés appartenant aux sous-groupes suivants sont proportionnellement plus nombreux à avoir payé des frais de services lors de leur dernier placement temporaire : ceux âgés de 35 à 44 ans (13%), ceux inscrits auprès de trois agences ou plus (10%) et ceux inscrits depuis moins d un an auprès d une agence (9%). Frais de services exigés par l agence lors du dernier placement temporaire L ensemble des répondants (n=1002) Oui : 7% Non : 90% 91% 89% 3% des salariés interrogés ont affirmé ne pas savoir s ils ont assumé des frais de services lors de leur dernier placement, ce qui dénote une certaine méconnaissance à cet égard. 6% 8% 3% 3% Oui Non NSP / Refus établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502)

70 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 70 Les périodes de formation sont, le plus souvent, payées aux salariés temporaires. 3.4 La formation en début d emploi Près de six salariés temporaires sur dix (58%) disent avoir assisté à une période de formation dispensée au début de leur dernier placement temporaire. Ces heures de formation ont été payées en totalité à 92% des salariés concernés, tandis qu une partie seulement a été payée à 2% des salariés et qu aucune compensation n a été versée pour 5% d entre eux. L ensemble des répondants Formation en début d emploi lors du dernier placement temporaire Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Oui 58% 56% 59% Paiement de la formation en début d emploi lors du dernier placement temporaire Les répondants ayant eu une période d entraînement au début de leur dernier placement temporaire Total (n=587) établissement unique (n=274) établissements multiples (n=313) Oui, toutes les heures 92% 93% 91% TOTAL EN PARTIE OU NON 7% 7% 7% Oui, une partie seulement 2% 3% 1% Non 5% 4% 7% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 1% 0% 1%

71 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire La formation en début d emploi - suite 58% des salariés interrogés ont suivi une formation au début de leur dernier placement temporaire. 7% de ces salariés n ont été payés qu en partie ou pas du tout pour cette période de formation. Ces salariés sont représentés en plus forte proportion parmi les sous-groupes suivants : ceux inscrits auprès d une agence située à l extérieur de la grande région de Montréal (70%); ceux âgés de 25 à 34 ans (69%); ceux actuellement aux études à temps plein ou à temps partiel (68%); les femmes (64%); ceux inscrits auprès d une agence de placement de grande taille (62%); ceux inscrits auprès d une agence de placement depuis moins de cinq ans (60%), notamment ceux inscrits depuis un an ou moins (65%). Cette situation est davantage marquée chez : les salariés temporaires inscrits auprès de deux agences de placement ou plus (16%); ceux inscrits auprès d une agence de petite taille (14%); ceux inscrits auprès d une agence depuis trois à quatre ans (14%); ceux âgés de 35 à 44 ans (13%); ceux nés à l extérieur du Canada (13%); les femmes (11%); ceux détenant une scolarité de niveau primaire ou secondaire (11%).

72 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 72 La plupart des salariés ont travaillé sur un horaire régulier lors de leur dernier placement temporaire. 3.5 L horaire de travail Lorsqu interrogés sur l horaire de travail de leur dernier placement temporaire, 74% des salariés déclarent avoir travaillé sur un horaire régulier, c est-à-dire toujours aux mêmes heures. Dans de moindres proportions, 13% ont travaillé sur appel, 9% sur un horaire rotatif (dont les heures peuvent varier selon les journées ou les semaines) et 2% sur un horaire brisé (dont les heures sont entrecoupées par une période de temps libre autre qu'une période de repas). Le tableau de la page suivante présente les différences significatives entre les sous-groupes selon l horaire de travail du dernier placement temporaire. L ensemble des répondants Horaire de travail lors du dernier placement temporaire Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Horaire régulier 74% 77% 71% Sur appel 13% 13% 12% Horaire rotatif 9% 5% 14% Horaire brisé, soit au moins deux périodes de travail distinctes par jour 2% 2% 2% Autres horaires de travail 2% 3% 1%

73 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire L horaire de travail - suite Horaire du dernier placement Surreprésenté chez les salariés Horaire régulier (74% de l ensemble) o dont le dernier placement a duré entre six mois et deux ans (81%) o inscrits auprès d une agence de petite taille (80%) o ayant effectué une seule affectation au cours des 12 derniers mois (79%) o âgés de 25 à 34 ans (79%) o inscrits auprès d une agence située dans la région de Montréal (78%) Sur appel (13% de l ensemble) Horaire rotatif (9% de l ensemble) o ayant effectué cinq affectations temporaires ou plus au cours des 12 derniers mois (27%) o inscrits auprès de deux agences de placement (21%) o dont le dernier placement a duré moins de six mois (21%) o inscrits auprès d une agence située à l extérieur de la grande région de Montréal (17%) o dont le dernier placement a duré trois ans ou plus (16%) o inscrits auprès d une agence à établissements multiples (14%) o inscrits auprès d une agence de très grande taille (12%) o inscrits auprès d une seule agence de placement (12%)

74 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 74 57% des salariés temporaires gagnaient 15 $ ou moins de l heure lors de leur dernier placement. 3.6 Les conditions salariales Les salariés temporaires ont été invités à préciser les modalités salariales de leur dernier placement temporaire, soit en termes de conditions et de versement du salaire. En premier lieu, on observe que le salaire moyen s établit à 15,60 $ de l heure. Il n existe pas de différences significatives marquées entre le salaire moyen des salariés d agences de placement à établissement unique et celui des salariés d agences à établissements multiples. Soulignons que 5% des salariés temporaires affirment avoir été payés sous le seuil minimum de 9,90 $ de l heure au cours de leur dernier placement. L ensemble des répondants Conditions salariales lors du dernier placement temporaire Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Moins de 11 $ 20% 20% 19% Entre 11 $ et 15 $ 37% 31% 43% Entre 15 $ et 20 $ 25% 32% 19% 20 $ et plus 15% 13% 16% Ne s applique pas (contrat ou payé à la pièce) 8 < 1% < 1% < 1% Moyenne ($) 15,60 $ 15,20 $ 15,90 $ Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 3% 4% 2% 8 Lors de leur dernier placement temporaire, un répondant a indiqué avoir été payé selon un contrat, alors que trois ont été payés à la pièce.

75 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les conditions salariales - suite Le salaire moyen lors du dernier placement temporaire s élève à 15,60 $ de l heure. Cette moyenne est plus élevée chez les salariés : inscrits auprès d une agence située à l extérieur de la grande région de Montréal (19,10 $ chez les salariés d une agence située dans la Capitale-Nationale et dans Chaudière-Appalaches et 18,30 $ chez ceux des agences situées ailleurs au Québec); dont le dernier placement a duré trois ans ou plus (18,10 $); détenant une scolarité de niveau collégial (17,50 $) ou universitaire (17,30 $); inscrits auprès d une agence de petite (17,00 $) ou grande taille (16,80 $); inscrits auprès d une agence depuis cinq ans ou plus (16,70 $); nés au Canada (16,50 $); ayant effectué une seule affectation temporaire au cours des 12 derniers mois (16,30 $); n étant pas actuellement aux études à temps plein ou à temps partiel (15,90 $). Inversement, cette moyenne est moins élevée chez : les salariés âgés de 17 à 24 ans (13,30 $); ceux nés à l extérieur du Canada (13,70 $); ceux étant actuellement aux études à temps plein ou à temps partiel (13,80 $); ceux ayant effectué cinq affectations temporaires au cours des 12 derniers mois (13,90 $); ceux détenant une scolarité de niveau primaire ou secondaire (14,10 $); ceux dont le dernier placement a duré moins de six mois (14,30 $); ceux inscrits auprès d une agence de la région de Montréal (14,40 $); ceux inscrits auprès de deux agences de placement (14,50 $); ceux inscrits auprès d une agence de très grande taille (14,60 $); ceux inscrits auprès d une agence de placement de personnel depuis moins de cinq ans (15,00 $).

76 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les conditions salariales - suite 5% des salariés temporaires ont été payés moins de 9,90 $ de l heure lors de leur dernier placement. C est plus particulièrement le cas chez les salariés temporaires : nés à l extérieur du Canada (9%); aux études à temps plein ou à temps partiel (8%); inscrits auprès d une agence de placement située à Montréal (7%) dont le dernier placement a duré moins de six mois (7%); ayant une scolarité de niveau primaire ou secondaire (6%).

77 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 77 Le dépôt bancaire est largement utilisé pour le versement des salaires, alors que les autres méthodes de versement demeurent marginales. 3.6 Les conditions salariales - suite Dans un deuxième temps, les salariés ont indiqué par quel moyen leur salaire leur était versé. Lors de leur dernier placement temporaire, le salaire leur a été versé en grande majorité par dépôt bancaire (91%). Dans une mesure significativement moindre, 8% des salariés déclarent avoir été payés par chèque, surtout ceux inscrits auprès d une agence à établissement unique (11%). Très peu de salariés ont été payés d une autre façon (n=6). Versement du salaire lors du dernier placement temporaire L ensemble des répondants Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Par dépôt bancaire 91% 89% 93% Par chèque 8% 11% 6% Par une combinaison de formules, en argent comptant ou autrement 9 1% 0% 1% 9 Lors de leur dernier placement temporaire, deux répondants ont été payés selon une combinaison de formule, un répondant en argent comptant et trois répondants autrement.

78 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 78 Un bulletin de paie a été généralement distribué aux salariés lors de leur dernier placement temporaire. 3.7 Le bulletin de paie 95% des salariés affirment avoir toujours reçu un bulletin de paie lors de leur dernier placement temporaire. À l inverse, 2% n en ont reçu qu occasionnellement, soit quelquefois (1%) ou rarement (1%). Enfin, 3% déclarent n avoir jamais reçu de bulletin de paie, et ce, pour toute la durée de leur dernier placement. Cette situation est davantage marquée chez les salariés inscrits auprès de deux agences de placement ou plus (10%) et ceux nés à l extérieur du Canada (8%). L ensemble des répondants Remise du bulletin de paie lors du dernier placement temporaire Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Toujours 95% 95% 94% TOTAL PAS TOUJOURS OU JAMAIS 5% 5% 6% Quelque fois 1% 2% 1% Rarement 1% 1% 1% Jamais 3% 2% 4%

79 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 79 Les bulletins de paie contiennent habituellement toutes les informations obligatoires. 3.7 Le bulletin de paie - suite Les salariés ayant reçu, ne serait que rarement, un bulletin accompagnant leur paie lors de leur dernier placement temporaire déclarent que celui-ci contenait les informations pertinentes prescrites par la loi. De fait, 95% disent qu ils étaient en mesure d'identifier toutes les retenues effectuées sur leur salaire (les impôts, l'assurance-emploi, la régie des rentes, etc.). De même, 95% affirment que leur taux horaire, le nombre d heures travaillées, les heures supplémentaires et leurs pourboires y étaient présentés. Identification sur le bulletin de paie des retenues effectuées sur le salaire Oui : 95% Non : 3% Identification sur le bulletin de paie du taux horaire, du nombre d'heures travaillées et, s'il y a lieu, des heures supplémentaires et des pourboires Chez les salariés temporaires ayant reçu, ne serait-ce que rarement, un bulletin de paie lors de leur dernier placement temporaire (n=959) Oui : 95% Non : 3% 95% 95% 94% 96% 2% 3% 3% 2% 3% 2% 3% 2% Oui Non NSP / Refus Oui Non NSP / Refus établissement unique (n=487) établissements multiples (n=472)

80 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Le bulletin de paie - suite Les retenues effectuées sur le salaire n apparaissaient pas pour 3% des bulletins de paie des salariés ayant reçu un bulletin de paie. Il existe peu de différences significatives entre les sous-groupes concernant l absence d informations concernant les retenues salariales inscrites sur le bulletin de paie. Notons simplement que les hommes sont significativement plus nombreux à avoir reçu un bulletin de paie sur lequel certaines ou toutes ces informations ne figuraient pas. De même, le taux horaire, le nombre d heures travaillées, les heures supplémentaires et leurs pourboires n apparaissaient pas pour 3% des salariés ayant reçu un bulletin de paie. Les salariés des sous-groupes suivants sont plus nombreux, en proportion, dans cette situation : ceux dont le dernier placement a duré entre un et deux ans (7%); ceux inscrits auprès d une agence de placement de petite taille (6%); ceux âgés de 17 à 24 ans (6%); ceux inscrits auprès d une agence de placement depuis moins de cinq ans (4%), notamment ceux inscrits depuis un an ou moins (5%). Au total, 5% des salariés concernés ont reçu un bulletin de paie incomplet lors de leur dernier placement temporaire. Globalement, ceux-ci sont proportionnellement plus nombreux parmi les salariés dont le dernier placement a duré entre deux et trois ans (12%) et chez les hommes (7%).

81 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 81 Les informations manquantes sur les bulletins de paie concernent principalement le nombre d heures travaillées, y compris les heures supplémentaires. 3.7 Le bulletin de paie - suite Parmi les 30 salariés temporaires ayant indiqué avoir reçu un bulletin de paie incomplet au cours de leur dernier placement, 18 ont mentionné que l absence d informations concernait les heures supplémentaires, alors que 14 ont mentionné le nombre d heures travaillées. Dans une moindre mesure, 8 salariés ont signifié que le taux horaire ne se trouvaient pas affiché sur le bulletin de paie. Également, 8 salariés ont indiqué que les pourboires n y figuraient pas. Ces résultats doivent être interprétés avec prudence étant donné le nombre de répondants qu ils représentent (n=30). Informations manquantes sur le bulletin de paie Mentions assistées Plusieurs mentions possibles Les répondants ayant reçu un bulletin de paie incomplet au cours de leur dernier placement Total 10 (n=30) établissement unique (n=18) établissements multiples (n=12) Les heures supplémentaires n=18 n=10 n=8 Le nombre d heure travaillées n=14 n=9 n=5 Le taux horaire n=8 n=5 n=5 Les pourboires n=8 n=3 n=5 Ne sait pas / Préfère ne pas répondre n=2 n=2 n=0 10 Les résultats représentant moins de 30 répondants doivent être interprétés avec prudence. Les répondants pouvant citer plus d une mention, le total est supérieur à 100%.

82 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 82 Aucune règle standard ne semble régir la gestion des congés non planifiés. 3.8 Les congés non planifiés Lors d un congé non planifié, les salariés devaient informer soit l agence de placement de personnel (33%), l entreprise cliente (31%) ou les deux (31%), aucune pratique ne semblant standardisée dans l industrie. Seulement 3% des salariés interrogés ont affirmé avoir à informer l une ou l autre des parties dans une telle situation lors de leur dernier placement temporaire. Le tableau des pages suivantes présente les différences significatives entre les sous-groupes concernant la gestion des congés non planifiés. L ensemble des répondants Avis des congés non planifiés lors du dernier placement temporaire Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) L agence de placement 33% 35% 32% L entreprise cliente 32% 30% 34% Les deux 31% 32% 30% Une ou l autre 3% 2% 3% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 1% 1% 1%

83 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les congés non planifiés - suite Informer des congés non planifiés Surreprésenté chez les salariés L agence de placement (33% de l ensemble) o ayant effectué cinq affectations temporaires ou plus au cours des 12 derniers mois (59%) o inscrits auprès d une agence située dans la Capitale-Nationale ou dans Chaudière-Appalaches (46%) o inscrits auprès d une agence de taille moyenne (40%) o dont le dernier placement a duré moins de six mois (39%) o détenant une scolarité de niveau primaire ou secondaire (38%) L entreprise cliente (32% de l ensemble) o inscrits auprès d une agence située dans le reste du Québec, soit à l extérieur de la grande région de Montréal, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches (52%) o dont le dernier placement a duré entre six mois et deux ans (43%) o inscrits auprès d une agence de petite taille (41%) o détenant une scolarité de niveau collégial (40%) ou universitaire (39%) o ayant effectué une seule affectation temporaire au cours des 12 derniers mois (39%)

84 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les congés non planifiés - suite Informer des congés non planifiés Surreprésenté chez les salariés Les deux (31% de l ensemble) o ayant effectué trois ou quatre affectations temporaires au cours des 12 derniers mois (46%) o inscrits auprès de trois agences de placement ou plus (38%) o inscrits auprès d une agence située en périphérie de la région de Montréal (36%) o dont le dernier placement a duré moins de six mois (36%) Une ou l autre (3% de l ensemble) o ayant effectué deux affectations temporaires au cours des 12 derniers mois (7%) o inscrits auprès d une agence située dans le reste du Québec, soit à l extérieur de la grande région de Montréal, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches (6%) o étant actuellement aux études à temps plein ou partiel (6%) o inscrits auprès d une agence depuis moins de cinq ans (3%)

85 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 85 Après cinq heures de travail consécutives, les périodes de repas travaillées ne sont majoritairement payées qu à l occasion ou jamais. 3.9 La période de repas Sur le total des salariés interrogés, 74% déclarent avoir déjà eu à travailler durant leur période de repas après cinq heures consécutives, lors de leur dernier placement temporaire. Au nombre de ceux-ci, 12% se sont toujours vus payer leur période de repas lors de ces situations. Par ailleurs, 17% affirment avoir été payés quelques fois, tandis que 70% n étaient jamais payés pour leur travail durant leur période de repas, après cinq heures de travail consécutives. Rémunération de la période de repas lorsque travaillée après cinq heures de travail Les répondants ayant travaillé plus de cinq heures consécutives lors de leur dernier placement temporaire Total (n=766) établissement unique (n=377) établissements multiples (n=389) Toujours 12% 15% 9% TOTAL QUELQUE FOIS ET JAMAIS 87% 84% 89% Quelques fois 17% 19% 15% Jamais 70% 65% 74% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 1% 1% 2%

86 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire La période de repas - suite 87% des salariés temporaires ayant travaillé pendant leur période de repas après cinq heures de travail consécutives n ont été rémunérés que quelques fois ou jamais pour cette période. Cette situation est davantage observée chez les salariés : dont le dernier placement temporaire a duré moins de six mois (92%); qui sont inscrits auprès d une agence de placement située dans la région de Montréal (91%); qui sont de sexe féminin (91%); qui sont inscrits auprès d une agence à établissements multiples (89%); qui sont inscrits auprès d une agence depuis un an ou moins (89%).

87 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 87 Les heures de réunion tenues en dehors des heures régulières de travail sont habituellement payées aux salariés Les réunions de travail Un peu moins du tiers des salariés temporaires interrogés (29%) disent avoir déjà assisté à des réunions en dehors de leurs heures de travail lors de leur dernier placement temporaire, à la demande de leur employeur. Ces heures de réunion ont été payées en majorité, soit pour 79% des salariés concernés. Toutefois, 20% d entre eux déclarent ne pas avoir reçu de rémunération pour les heures de réunion obligatoires tenues en dehors de leurs heures de travail. L ensemble des répondants Réunions tenues en dehors des heures de travail Total (n=1002) établissement unique (n=500) établissements multiples (n=502) Oui 29% 35% 24% Rémunération des heures de réunions tenues en dehors des heures de travail Il demeure cependant que plusieurs salariés concernés n ont pas été rémunérés pour ces heures. Les répondants ayant assisté à des réunions en dehors de leurs heures de travail lors de leur dernier placement Total (n=296) établissement unique (n=150) établissements multiples (n=146) Oui 79% 82% 76% Non 20% 18% 23% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 1% 0% 1%

88 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Les réunions de travail - suite 29% des salariés temporaires interrogés ont dû assister à des réunions en dehors de leurs heures de travail lors de leur dernier placement temporaire. C est plus particulièrement le cas chez : les salariés inscrits auprès d une agence de placement de grande taille (46%); ceux inscrits auprès d une agence depuis cinq ans ou plus (39%); ceux dont le dernier placement temporaire a duré entre un an et deux ans (38%) ou trois ans ou plus (54%); ceux inscrits auprès d une agence à établissement unique (35%); ceux inscrits auprès d une seule agence de placement de personnel (33%); ceux ayant effectué une seule affectation temporaire au cours des 12 derniers mois (32%). Parmi ces salariés, 20% n ont pas été payés. Cette situation est plus probante chez : les salariés inscrits auprès de trois agences de placement de personnel ou plus (33%); ceux inscrits auprès d une agence de très grande taille (31%); ceux nés à l extérieur du Canada (30%); ceux inscrits auprès d une agence située dans la région de Montréal (25%).

89 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 89 Des conditions de travail équivalentes ou inférieures à celles des employés directement engagés par l entreprise cliente Comparaison des conditions de travail des salariés temporaires d agences à celles des employés directement engagés par l entreprise cliente En terminant, les salariés temporaires ont été invités à comparer leurs conditions de travail à celles des autres salariés directement engagés par l entreprise cliente lors de leur dernier placement temporaire, et à qualifier en quoi se distinguaient leurs conditions de travail. Tout d abord, 43% des salariés interrogés ont qualifié d identiques leurs conditions de travail. Dans un autre ordre d idée, sensiblement la même proportion (42%) les jugeait inférieures, alors que 10% les estimaient supérieures. Le tableau de la page suivante présente les différences significatives entre les sous-groupes en ce qui concerne la perception du niveau des conditions de travail comparativement aux employés directement engagés par l entreprise cliente. Comparaison des conditions de travail des salariés temporaires d agences à celles des employés directement engagés par l entreprise cliente Les répondants en mesure de comparer leurs conditions de travail lors de leur dernier placement temporaire 11 Total (n=975) établissement unique (n=489) établissements multiples (n=486) Supérieures 10% 10% 9% Identiques 43% 44% 42% Inférieures 42% 41% 43% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 5% 5% 6% répondants ont mentionné que la question ne s appliquait pas à leur situation. Ces répondants ont été exclus des calculs statistiques.

90 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire Comparaison des conditions de travail des salariés temporaires d agences à celles des employés directement engagés par l entreprise cliente - suite Conditions de travail à celles des employés directs Supérieures (10% de l ensemble) Surreprésenté chez les salariés o inscrits auprès de deux agences de placement de personnel (14%) o dont le dernier placement a duré entre six mois et un an (14%) o détenant une scolarité de niveau collégial (13%) o les hommes (12%) Identiques (43% de l ensemble) o ayant effectué trois ou quatre affectations temporaires au cours des 12 derniers mois (54%) o dont le dernier placement a duré moins de six mois (50%) o détenant une scolarité de niveau primaire ou secondaire (46%) o n étant pas actuellement aux études à temps plein ou partiel (46%) Inférieures (42% de l ensemble) o étant actuellement aux études à temps plein ou partiel (54%) o inscrits auprès d une agence située dans le reste du Québec, soit à l extérieur de la grande région de Montréal, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches (52%) o détenant une scolarité de niveau universitaire (52%) o dont le dernier placement a duré trois ans ou plus (51%)

91 3. Les conditions de travail lors du dernier placement temporaire 3.11 Comparaison des conditions de travail des salariés temporaires d agences à celles des employés directement engagés par l entreprise cliente - suite 91 Le salaire constitue la principale différence observée par les salariés quant à leurs conditions de travail. Dans de moindres proportions, les vacances, l horaire de travail, les heures supplémentaires et les jours fériés sont aussi fréquemment mentionnés. Les salariés considérant avoir des conditions inférieures sont plus nombreux à mentionner que les différences concernent le salaire, les vacances, les jours fériés, les avantages sociaux et les plans d assurances. Différences dans les conditions de travail des salariés temporaires d agences à celles des employés directement engagés par l entreprise cliente Mentions assistées Plusieurs mentions possibles Les répondants considérant supérieurs ou inférieures leurs conditions de travail lors de leur dernier placement Total 12 (n=504) Conditions supérieures (n=93) Conditions inférieures (n=411) Le salaire (versements, taux, etc.) 78% 69% 80% Les vacances (durée, paiement, choix des dates, etc.) 41% 29% 44% L horaire de travail (choix, nombre d heures par semaine, etc.) 28% 30% 27% Les heures supplémentaires (paiement, obligation d en effectuer, fréquence, etc.) 24% 23% 24% Les jours fériés (paiement, obligation de travailler, etc.) 22% 15% 24% Le port de vêtements obligatoires (coûts, obligation, vêtements différents, etc.) 17% 16% 17% Le temps de déplacement (non payé, plus fréquent, plus long, etc.) 13% 13% 13% La période des repas (droit à, durée, paiement si travaillée, etc.) 12% 17% 10% Les avantages sociaux (de manière générale) 11% 3% 13% Le temps de réunion (non payé) 9% 14% 8% Les assurances 8% 1% 10% Les journées de congé pour maladie 3% 0% 4% Le fond de pension 3% 0% 4% Les conditions de travail 1% 0% 1% Autres différences 12% 10% 12% Ne sait pas / Préfère ne pas répondre 3% 7% 2% 12 Les répondants pouvant citer plus d une mention, le total est supérieur à 100%.

92

93 ANNEXE 1 PAYS D ORIGINE DES SALARIÉS NÉS À L EXTÉRIEUR DU CANADA Les salariés temporaires nés à l extérieur du Canada ont été invités à préciser leur pays natal. Les diverses origines de ces salariés sont présentés de manière détaillée dans cette annexe.

94 94 32% des salariés interrogés sont nés à l extérieur du Canada. De ce nombre, 24% sont nés à Haïti. Les répondants nés à l extérieur du Canada Lieu de naissance Total (n=306) établissement unique (n=165) établissements multiples (n=141) Haïti 24% 32% 16% France 9% 7% 11% Algérie 7% 9% 5% Maroc 4% 3% 5% Pérou 4% 5% 3% Congo 3% 2% 5% Cameroun 3% 3% 3% Côte d Ivoire 3% 2% 4% Sénégal 3% 2% 4% États-Unis 2% 3% 0% Philippines 2% 3% 2% Vietnam 2% 3% 1% Colombie 2% 2% 2% Ghana 2% 2% 1% Autres 13 30% 22% 37% 13 Moins de 1% des mentions. Note : Le complément à 100% représente les répondants ayant préféré ne pas répondre à la question.

95 ANNEXE 2 QUESTIONNAIRE Cette annexe présente la version française du questionnaire employé pour la réalisation des entrevues téléphoniques. Celui-ci est composé de 59 variables, dont 10 questions semi-ouvertes. Sa durée moyenne de complétion a été de 12 minutes.

96 ANNEXE 2 : QUESTIONNAIRE 96

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Sondage d opinion auprès des Canadiens FONDATION ÉMERGENCE ÉTUDE OMNIBUS PAN CANADIENNE Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Mai 2007 Dossier : 12717-010 507, place

Plus en détail

omnipraticiens du Québec

omnipraticiens du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude d opinion d pour la Fédération des médecins m omnipraticiens du Québec 11250-006 006 Février 2010 www.legermarketing.com Contexte

Plus en détail

Intérêt des membres de la GMMQ, l APASQ, l ARRQ et la SPACQ à adhérer aux projets de régime de retraite et d assurance collective

Intérêt des membres de la GMMQ, l APASQ, l ARRQ et la SPACQ à adhérer aux projets de régime de retraite et d assurance collective Intérêt des membres de la GMMQ, l, l et la à adhérer aux projets de régime de retraite et d assurance collective Dossier 77122-013 Février 2007 580, Grande-Allée Est, bureau 580, Québec, Québec G1R 2K2

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction des personnes ayant reçu une réponse du Commissaire aux services à la suite d une plainte transmise par courriel

Sondage sur la satisfaction des personnes ayant reçu une réponse du Commissaire aux services à la suite d une plainte transmise par courriel 2010 Sondage sur la satisfaction des personnes ayant reçu une réponse du Commissaire aux services à la suite d une plainte transmise par courriel Service des statistiques et des sondages Rédaction Collaboration

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard de la rémunération des enseignants. Août 2011 Projet: 13026-023

Perception des Québécois à l égard de la rémunération des enseignants. Août 2011 Projet: 13026-023 Perception des Québécois à l égard de la rémunération des enseignants Août 2011 Projet: 13026-023 Contexte et objectif Méthodologie Faits saillants Analyse détaillée des résultats 6 8 10 12 Opinion

Plus en détail

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Introduction Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) offre, à tous les deux ans, une mammographie

Plus en détail

Table des matières. Page

Table des matières. Page Enquête salariale Table des matières Contexte et objectifs.... 2 Méthodologie. 3 Sommaire exécutif...... 4 Résultats détaillés... 10 Rémunération globale selon la fonction occupée 11 Rémunération globale

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES PERSONNES DIPLÔMÉES DU 1 er CYCLE DE LA FACULTÉ D ADMINISTRATION

SONDAGE AUPRÈS DES PERSONNES DIPLÔMÉES DU 1 er CYCLE DE LA FACULTÉ D ADMINISTRATION SONDAGE AUPRÈS DES PERSONNES DIPLÔMÉES DU 1 er CYCLE DE LA FACULTÉ D ADMINISTRATION Objectif de l étude : Mesurer le taux de placement à court terme des nouveaux diplômés en administration et en économique

Plus en détail

Étude post-campagne publicitaire. Sécurité à motocyclette. Rapport final. Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa

Étude post-campagne publicitaire. Sécurité à motocyclette. Rapport final. Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude post-campagne publicitaire Sécurité à motocyclette Rapport final Juin 2010 Dossier 77236-138 www.legermarketing.com Table des matières

Plus en détail

Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles

Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles Institut Économique de Montréal Rapport de recherche Octobre 2007 Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles Octobre 2007 13026-016 507, Place d Armes, bureau 700,

Plus en détail

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes La consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes au Canada CENTRE D EXCELLENCE POUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS RAPPORT D ÉTUDE OMNIBUS Perceptions et opinions des Canadiens à l égard

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Mai 2013 Sous la coordination de : Julie Auclair Avec la collaboration

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

Étude sur les finances publiques du Québec

Étude sur les finances publiques du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude sur les finances publiques du Québec Rapport de sondage Projet 13026-019 15 octobre 2010 www.legermarketing.com Présentation et méthodologie

Plus en détail

Sondage auprès de pères salariés ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) à la suite d une naissance

Sondage auprès de pères salariés ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) à la suite d une naissance En JUIN 2014 Sondage auprès de pères salariés ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) à la suite d une naissance Rapport final Présenté à : Par : Conseil de gestion de l assurance

Plus en détail

Les Canadiens et les REER

Les Canadiens et les REER PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING Les Canadiens et les REER Rapport Mars 2003 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8! Tél. : 514-982-2464! Télec. : 514-987-1960! www.legermarketing.com

Plus en détail

Les Canadiens et le bilinguisme

Les Canadiens et le bilinguisme Les Canadiens et le bilinguisme Rapport final Présenté à La Société Radio-Canada Recherche, Grille et Diffusion Décembre 2006 07-5517rap-final-complet Table des matières Méthodologie 3 Notes de lecture..

Plus en détail

ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS. de la vie aux idées ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014

ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS. de la vie aux idées ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014 ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014 de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 À QUI A-T-ON PARLÉ? 5 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa www.legermarketing.com Table des matières 3 4 6 7 8 9 10 11 12 14 17 18 21 Présentation et méthodologie Principaux constats Résultats

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

sociodémographique Coup d œil INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme DÉMOGRAPHIE

sociodémographique Coup d œil INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme DÉMOGRAPHIE DÉMOGRAPHIE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Coup d œil sociodémographique Avril 2013 Numéro 25 Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme par Chantal Girard L année 2012

Plus en détail

Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à l égard de la privatisation du commerce de l alcool

Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à l égard de la privatisation du commerce de l alcool Institut économique de Montréal Les Québécois et la privatisation du commerce de l alcool -Résultats d un sondage Omnibus- -Rapport d analyse- Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à

Plus en détail

Sondage sur l endettement chez les jeunes

Sondage sur l endettement chez les jeunes chez les jeunes Rapport préliminaire Présenté à Madame Caroline Toupin Agente de développement et des communications 13 octobre 2009 Réf. : 1666_200910/MO/jc (514) 282-0333 1-800-474-9493 www.observateur.qc.ca

Plus en détail

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d enquêtes : l adaptation à un monde en évolution Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois 2009 Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois Service des statistiques et des sondages Rédaction Mise en page Francis

Plus en détail

PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE

PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE TABLE DES MATIÈRES PROFIL DES RÉPONDANTS AU SONDAGE... 2 Région administrative... 2 Répartition selon le type d organisme...

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

Rapport final. Présenté à : Par :

Rapport final. Présenté à : Par : Légumes offerts sur les marchés publics : détermination des attentes des consommateurs (salubrité, provenance, qualité, etc.) et de la volonté de la production à répondre à ces attentes Rapport final Présenté

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

Réalisation. Note au lecteur. Rédaction et production. Collaboration. Révision linguistique. Dépôt légal

Réalisation. Note au lecteur. Rédaction et production. Collaboration. Révision linguistique. Dépôt légal Réalisation Rédaction et production Daniel Marleau Conseiller et chef de service, Statistiques sur l effectif Collaboration Johanne Lapointe Directrice Direction, Affaires externes Révision linguistique

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance

Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance Cégep@distance Septembre 2006 Recherche et rédaction : Lyne Forcier, Diane Laberge Table des matières Introduction... 5 La méthodologie...

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction de la clientèle du Bureau des ententes de sécurité sociale de la Régie des rentes du Québec (2013)

Sondage sur la satisfaction de la clientèle du Bureau des ententes de sécurité sociale de la Régie des rentes du Québec (2013) Sondage sur la satisfaction de la clientèle du Bureau des ententes de sécurité sociale de la Régie des rentes du Québec (2013) Rédaction Francis Bernier Louise Guilbault Collaboration Lyne Des Groseilliers

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec par Patrick Bourassa * Ministère du Travail 4 avril 2006 * Patrick Bourassa était affecté, lors de la période de rédaction,

Plus en détail

SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ

SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ RÉSULTATS DE L ÉTÉ 2008 JUMELÉS À CEUX DE L HIVER 2008 RAPPORT VERSION FINALE Daniel

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans

Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Taux de décrochage (ou sorties ) et taux de diplomation après sept ans Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Plus en détail

CAQ NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS. Données du mois de : Juillet 2015 SECTION 1 - LES SALAIRES SECTION 2 - LES EMPLOIS ET LES TRAVAILLEURS

CAQ NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS. Données du mois de : Juillet 2015 SECTION 1 - LES SALAIRES SECTION 2 - LES EMPLOIS ET LES TRAVAILLEURS NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS Cette note présente des données et analyses supplémentaires en lien avec la création d emplois. L objectif de cette note est de porter l analyse au-delà du nombre d emplois

Plus en détail

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Hubert Verreault, Agence métropolitaine de transport Daniel Bergeron,

Plus en détail

Q1 Quel est votre sexe?

Q1 Quel est votre sexe? Q1 Quel est votre sexe? Répondues : 458 Ignorées : 0 Homme Femme Homme Femme 18,56% 85 81,44% 373 Total 458 1 / 11 Q2 Quel est votre âge? Répondues : 458 Ignorées : 0 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54

Plus en détail

REPÈRES MÉTHODOLOGIQUES MINISTÈRE DU TOURISME

REPÈRES MÉTHODOLOGIQUES MINISTÈRE DU TOURISME REPÈRES MÉTHODOLOGIQUES MINISTÈRE DU TOURISME Étude de provenance et de l importance touristique de l achalandage IMPORTANT : Pour être recevable, l étude doit respecter tous les repères méthodologiques

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

L honnêteté des Canadiens Rapport

L honnêteté des Canadiens Rapport L honnêteté des Canadiens Rapport 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Télec. : 514-987-1960 www.legermarketing.com Table des matières 1. Constats de l étude...3

Plus en détail

Rapport sur la méthodologie

Rapport sur la méthodologie Sondage des votants et des non-votants 2002 Rapport sur la méthodologie Établi pour : Élections Canada Date : Juin 2002 Centre de recherche Décima, 2002 Table des matières Introduction...1 Méthodologie

Plus en détail

Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec

Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec Trousse média 205 Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec Imprimé Revue L interaction p. 3 Offres d emploi Affichage sur le site Internet p. 5 Le pharmacien : au service

Plus en détail

TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL

TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL Sondage d opinion auprès des Québécois (Travailleurs salariés) Pour L Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles

Plus en détail

Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction

Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction Maquette0 /08/0 00:0 Page Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction Samuel de Champlain, premier arpenteur au Québec

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016)

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) à l intention des centres de formation professionnelle Document révisé le 19 mars 2015 Introduction

Plus en détail

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS Montréal, le 6 mars 2007 Un sondage réalisé du 28 février au 4 mars 2007 par la maison CROP

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ)

ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ) EMPLOI-QUÉBEC ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ) RAPPORT ANALYTIQUE VOLUME 12 ENQUÊTE 2012 SUR LES DONNÉES DE 2011 Ce document a été préparé par la Direction de l analyse et de l information

Plus en détail

Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241)

Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) Description de la profession Les technologues et les techniciens en génie électronique et électrique sont regroupés sous le code

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

licenciement collectif cessation d emploi

licenciement collectif cessation d emploi Commission des normes du travail L avis de licenciement collectif L avis de cessation d emploi L avis de licenciement collectif L avis de cessation d emploi Vous devez mettre fin à l emploi de 10 salariés

Plus en détail

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 Réflexions méthodologiques Depuis des années,

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

État civil. Je certifie ne pas avoir de conjoint répondant à la définition du règlement du Régime de retraite de l Université du Québec.

État civil. Je certifie ne pas avoir de conjoint répondant à la définition du règlement du Régime de retraite de l Université du Québec. Demande de rente 1. Renseignements généraux Établissement Nom Téléphone résidence ( ) travail ( ) poste Nom à la naissance (si différent) Prénom Adresse Code postal Sexe F M Date de naissance État civil

Plus en détail

Soutenir les employeurs des services éducatifs et de garde à l enfance

Soutenir les employeurs des services éducatifs et de garde à l enfance RAPPORT SCHÉMATIQUE DES ENJEUX PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX EN MATIÈRE DE RESSOURCES HUMAINES Soutenir les employeurs des services éducatifs et de garde à l enfance Conseil sectoriel des ressources humaines

Plus en détail

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN Page 1 1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN 1.1. Principe général L indemnité versée à un client correspond à la valeur assurable à son certificat multipliée par sa perte nette calculée (perte

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Sondage sur les besoins des personnes handicapées en matière de collections et de services de bibliothèque

Sondage sur les besoins des personnes handicapées en matière de collections et de services de bibliothèque recherche marketing et sociale marketing and social research Sondage sur les besoins des personnes handicapées en matière de collections et de services de bibliothèque Rapport final Présenté à Bibliothèque

Plus en détail

ON A SIGNALÉ LA SITUATION DE VOTRE ENFANT AU DPJ LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE

ON A SIGNALÉ LA SITUATION DE VOTRE ENFANT AU DPJ LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE ON A SIGNALÉ LA SITUATION DE VOTRE ENFANT AU DPJ LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE CETTE BROCHURE A ÉTÉ RÉALISÉE SOUS LA SUPERVISION DU SERVICE DES JEUNES ET DES FAMILLES DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires

Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires La trousse d identification des mandataires La Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ)

Plus en détail

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi Chapitre 4 Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi 4.1 Ensemble des participants Parmi les 3 347 personnes interrogées dans le cadre de cette étude, 616 (18 %) étaient des personnes

Plus en détail

CIF Intérimaire : Congé individuel de formation dans le cadre de contrats intérimaire

CIF Intérimaire : Congé individuel de formation dans le cadre de contrats intérimaire CIF Intérimaire : Congé individuel de formation dans le cadre de contrats intérimaire Principe Le congé individuel de formation intérimaire (CIF-Intérimaire) vous permet de suivre, au cours de votre vie

Plus en détail

7.4 Écarts de rémunération autorisés

7.4 Écarts de rémunération autorisés la rémunération flexible lorsqu'elle n'est pas également accessible aux catégories d'emplois comparées, notamment la rémunération liée aux compétences, au rendement ou à la performance de l'entreprise

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Conclusion... 36. Annexe 1 : Compléments aux aspects méthodologiques Annexe 2 : Analyses statistiques Annexe 3 : Questionnaire

TABLE DES MATIÈRES. Conclusion... 36. Annexe 1 : Compléments aux aspects méthodologiques Annexe 2 : Analyses statistiques Annexe 3 : Questionnaire Étude de satisfaction des utilisateurs du site Internet de l Office de la protection du consommateur Sondage réalisé pour le compte de l Office de la protection du consommateur Rapport Réalisé par : Juillet

Plus en détail

Laurentides. Portrait régional

Laurentides. Portrait régional Laurentides Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques sur les familles en horaires atypiques Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a retenu un axe d étude : les modes de garde en horaires atypiques. Il s agit de rendre

Plus en détail

La disponibilité du personnel qualifié apte à travailler dans les cabinets d assurance au Québec

La disponibilité du personnel qualifié apte à travailler dans les cabinets d assurance au Québec La disponibilité du personnel qualifié apte à travailler dans les cabinets d assurance au Québec Édition 2008 Présenté à : Table des matières 1. Paramètres de l étude... 5 1.1 Contexte...5 1.2 Objectifs...5

Plus en détail

Technologues et techniciens en dessin (CNP 2253)

Technologues et techniciens en dessin (CNP 2253) Technologues et techniciens en dessin (CNP 2253) Description de la profession Les technologues et les techniciens en dessin sont regroupés sous le code 2253 de la Classification nationale des professions

Plus en détail

Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523)

Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523) Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523) Description de la profession Les assembleurs et les monteurs de matériel électronique sont regroupés sous le code 9523 de la Classification nationale

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Électriciens industriels (CNP 7242)

Électriciens industriels (CNP 7242) Électriciens industriels (CNP 7242) Description de la profession Les électriciens industriels sont regroupés sous le code 7242 de la Classification nationale des professions (CNP). Cette profession correspond

Plus en détail

Résultat du questionnaire «Positionnement du Congrès des Suisses de l étranger»

Résultat du questionnaire «Positionnement du Congrès des Suisses de l étranger» Résultat du questionnaire «Positionnement du Congrès des Suisses de l étranger» But du questionnaire Analyser le positionnement actuel du Congrès des Suisses de l étranger afin de savoir s il faut modifier

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION NOTES GÉNÉRALES : 1. Objet de l Enquête : L Enquête sur les dépenses et le personnel des services de

Plus en détail

LES RETRAITES ÉVALUATION DES INTENTIONS DES MEMBRES ÉTUDE QUANTITATIVE. Rapport. Mars 2015

LES RETRAITES ÉVALUATION DES INTENTIONS DES MEMBRES ÉTUDE QUANTITATIVE. Rapport. Mars 2015 LES RETRAITES ÉVALUATION DES INTENTIONS DES MEMBRES ÉTUDE QUANTITATIVE Rapport Mars 2015 2 Contexte La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) regroupe près de 65 000 professionnelles

Plus en détail

PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux)

PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux) PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux) Sondage réalisé par le Programme québécois Pairs Aidants Réseau Nathalie Lagueux, travailleuse

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Document préparé par Janelle LeBlanc, Étudiante en 5 ième année en travail social à l Université de Moncton Stagiaire à la Coalition pour

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 37080 FRA Québec, le : 11 juin 2015 Membre : Sophie Raymond, commissaire Commission de l équité salariale et Toiture bon prix Abitibi inc. Partie mise en

Plus en détail

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005 Institut économique de Montréal Rapport d un sondage omnibus Juin 2005 Opinion des Québécois à l égard du jugement de la Cour suprême du Canada relatif à l interdiction aux citoyens de payer pour des soins

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL. Bientôt parents?

COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL. Bientôt parents? COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL Bientôt parents? Vous êtes sur le marché du travail et vous serez bientôt parents. Vous vous demandez quels sont les congés parentaux payés et non payés par l employeur

Plus en détail

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec Rapport d analyse Sommaire Aéro Montréal, forum de concertation stratégique de la grappe aérospatiale du Québec, a demandé à PwC

Plus en détail

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014 Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014 Grand sondage régional Étude quantitative 25 mars 2014 Méthodologie MÉTHODOLOGIE SONDAGE INTERNET Un sondage Internet réalisé auprès du grand public

Plus en détail

Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire?

Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire? Colloque de l Aide financière aux études, 14 novembre 2006 Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire? Claudine

Plus en détail

Outaouais. Portrait régional

Outaouais. Portrait régional Outaouais Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

ÉTUDE sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec

ÉTUDE sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec 2013 ÉTUDE sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec CENTRE québécois de services aux associations Une initiative du RLSQ En collaboration avec : Centre québécois de

Plus en détail