LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE"

Transcription

1 Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise*** ***Le Moyen-Orient enregistre un niveau de confiance record*** ***40 pour cent des PME envisagent de s internationaliser d ici 2013*** L Indice HSBC de confiance des PME souligne une baisse de la confiance des petites et moyennes entreprises (PME) des marchés développés dans leurs possibilités de croissance alors que celle-ci ne cesse de progresser sur les marchés émergents. Le quart des PME des marchés développés table sur un ralentissement du rythme de croissance de leur économie locale au cours des six prochains mois tandis que, sur les marchés émergents, 43 pour cent d entre elles prévoient une hausse. Selon Alan Keir, le directeur de la division Commercial Banking du groupe HSBC : «la hausse de la consommation des ménages, la reconstitution des stocks mondiaux et l apport en liquidités des pays occidentaux ont permis de doper les économies des marchés émergents. Les marchés émergents jouent un rôle prépondérant en tant que moteurs de l'économie mondiale et leurs PME font une fois encore la démonstration de leur force et de leur optimisme sur la scène mondiale. Il est encourageant de constater un tel regain de confiance de la part des entreprises des marchés émergents. Le fait que les PME du monde entier fassent preuve d un tel intérêt pour l expansion internationale est particulièrement intéressant et révèle un bouleversement du paysage actuel des PME». L Indice HSBC de Confiance des PME est un baromètre semestriel qui donne la mesure de la croissance de l économie locale, des plans d investissement en capital et des tendances en matière d embauche. Les résultats ont été utilisés pour calculer un indice allant de 0 à 200, 200 représentant le plus haut niveau de confiance, 0 le plus bas et 100 un niveau neutre. La dernière édition constitue la plus grande enquête Ce communiqué de presse est diffusé par HSBC France Siège social : 103, Champs Elysées Paris adresse internet :

2 internationale en son genre et couvre PME sur 21 marchés en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe et en Amérique latine. Marchés émergents vs marchés développés La baisse de confiance sur les marchés développés a fait chuter l ensemble de l indice global alors que les marchés émergents ont enregistré une croissance soutenue. Les perspectives économiques locales sont restées positives pour les marchés émergents : près de la moitié des PME (43 %) prévoient une croissance de leur économie locale au cours des six prochains mois. Seuls 12 pour cent des marchés développés tablent sur un sursaut de la croissance de leur économie locale au cours des six prochains mois et 25 pour cent prédisent un recul. Les hausses en termes d embauches et de dépenses en capital demeurent stables dans l ensemble. 33 pour cent des PME implantées sur des marchés émergents envisagent en effet d accroître leurs effectifs (contre 17 % pour les marchés développés) et 48 % prévoient d investir davantage au cours des six prochains mois (contre 27 % pour les marchés développés). Indice de confiance des entreprises par région Asie 3 La progression des échanges commerciaux et intrarégionaux et de la demande intérieure asiatique a permis à la confiance des entreprises de se rétablir pratiquement à son niveau d'avant la crise financière (l'indice asiatique au 4 ème trimestre 2007 s élevait à 127 contre 125 au 4 ème trimestre 2010). 39 pour cent des PME prévoient une croissance de leur économie locale au cours des deux prochaines années, l amélioration substantielle de la confiance en Asie étant portée par l Inde, Singapour et l Indonésie. Le niveau de confiance en Inde et en Indonésie est attribuable à la hausse de la consommation des ménages tandis que, dans le cas de Singapour, il est le résultat d une croissance économique à deux chiffres en Si les perspectives économiques et les prévisions d embauches restent largement inchangées par rapport au premier semestre 2010, la confiance des entreprises s est stabilisée car un certain nombre de PME ont décidé de maintenir le même niveau de dépenses en capital au lieu de l accroître au cours des 6 prochains mois. Le recul de l indice de confiance du Vietnam, le plus important de la région, semble refléter les récentes incertitudes suscitées par la position du gouvernement en matière de politique fiscale et monétaire. Suite 2

3 Indice de confiance des entreprises par pays Moyen-Orient et Afrique Nord 4 La hausse la plus importante de la confiance des entreprises au niveau régional est à inscrire au compte de la région du Moyen-Orient et de l'afrique du Nord et au niveau national, de l Arabie saoudite. 59 pour cent des PME du Moyen-Orient et de l'afrique du Nord estiment que leurs économies devraient connaître un rythme de progression plus rapide au cours des deux prochaines années, ce qui explique le niveau de confiance élevé et en progression constante dans la région. La flambée des cours du pétrole devrait jouer un rôle déterminant dans la hausse du niveau de confiance dans l ensemble du Moyen-Orient et les gains de richesse devraient soutenir la consommation des ménages ainsi que la demande intérieure. L optimisme de l Égypte est attribuable à la croissance de la demande intérieure et à l augmentation des exportations. Amérique latine 5 L optimisme de l Amérique latine est porté par le Brésil et le Panama, qui figurent parmi les sept pays dont l indice de confiance est le plus élevé au monde. 34 pour cent des PME d Amérique latine estiment que leurs économies devraient connaître un rythme de progression plus rapide au cours des deux prochaines années, ce qui explique l importance croissante de cette région. L Amérique latine estime que son taux de croissance en 2011 devrait pratiquement égaler celui prévu en Asie-Pacifique, l une des régions du monde dont la croissance est la plus rapide. La consommation des ménages continue à être le principal moteur de la croissance en Argentine et au Brésil, ce dernier pays bénéficiant d un accroissement des investissements. La perte de confiance du Mexique reflète sa dépendance à l égard du marché américain. Suite 3

4 Amérique du Nord 6 La confiance des PME a chuté de 8 points en Amérique du Nord, où seules 14 pour cent des PME interrogées prévoient une croissance de leur économie locale au cours des 6 prochains mois. Les nouvelles mesures de relance et des prévisions économiques revues à la hausse aux États-Unis ne sont pas parvenues à remonter le moral des PME, qui ont enregistré une chute de leur indice de confiance. Les inquiétudes suscitées par la reprise aux États-Unis, le creusement du déficit de la balance commerciale ainsi que la volonté marquée de la banque centrale de relever ses taux et de resserrer sa politique monétaire afin de juguler l endettement croissant des ménages sont à l origine d un recul de la confiance des PME canadiennes. Europe 7 L enquête révèle l écart existant entre les marchés émergents et développés sur le continent européen. On constate une baisse de la confiance en Europe, où seules 25 pour cent des PME interrogées estiment que leur économie connaîtra la croissance au cours des deux prochaines années. Bien que le fléchissement de la confiance au Royaume-Uni soit imputable aux perceptions négatives de l économie britannique, 40 pour cent des PME prévoient une amélioration de leurs perspectives commerciales en En tant que marché émergent, l'indice de confiance positif de la Turquie s'est stabilisé et arrive en tête des marchés européens. La solide croissance de la Turquie est portée par sa demande intérieure, comme en atteste le niveau élevé de confiance des entreprises. La faiblesse des taux d intérêt conjuguée à une devise résistante, la solidité du secteur bancaire et la stabilité politique ont encouragé la consommation des ménages ainsi que les investissements intérieurs. Le regain de confiance des entreprises françaises s explique par la mise en place d un certain nombre d incitations publiques, qui se sont traduites par des dépenses de consommation plus fortes que prévu en 2010 et une sous-exposition aux pays en périphérie de la zone euro. L expansion internationale des PME au cours des deux prochaines années Les conclusions de l enquête montrent que le nombre de PME ayant des activités internationales devrait passer de 29 à 40 pour cent en L'augmentation est due aux PME nationales dont 18 pour cent envisagent de s'internationaliser d'ici Les PME internationales adoptent des stratégies agressives d expansion transfrontalière et près de la moitié d entre elles (48 %) envisagent d élargir leurs activités 4

5 internationales au cours des deux prochaines années afin d'accroître leur chiffre d'affaires. Alan Keir déclare : «De nombreuses PME des marchés développés et émergents connaissent le gain en termes de chiffre d affaires que peut induire une expansion de leurs activités à l étranger. Les indicateurs mettent en évidence une hausse des échanges intrarégionaux à l'intérieur des marchés émergents ainsi qu'entre les marchés émergents et développés, soulignant ainsi l'importance du segment international pour les sociétés désireuses d accroître leur chiffre d affaires. Ces conclusions réaffirment notre stratégie de soutien en faveur des entreprises candidates à l international, afin de les guider à travers les complexités qu implique la gestion d activités entre plusieurs zones géographiques.» fin/suite Contact presse : Jessica Lennon Rachel Lai Amélie Rivenet Notes aux éditeurs : Notes de bas de page 1 : Les marchés émergents comprennent Hong Kong, l Inde, l Indonésie, la Chine territoriale, la Malaisie, Singapour, Taiwan, le Vietnam, l Égypte, le Qatar, l Arabie saoudite, les EAU, la Turquie, l Argentine, le Brésil, le Panama et le Mexique. 2 : Les marchés développés comprennent les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et la France. 3 : L Asie comprend Hong Kong, l Inde, l Indonésie, la Chine territoriale, la Malaisie, Singapour, Taiwan et le Vietnam. 4 : Le Moyen-Orient et l Afrique du Nord comprend les EAU, le Qatar, l Arabie saoudite et l Égypte. 5 : L Amérique latine comprend le Mexique, le Panama, l Argentine et le Brésil. 6 : L Amérique du Nord comprend le Canada et les États-Unis. 7: L Europe comprend le Royaume-Uni, la France et la Turquie. Pour en savoir plus sur l'enquête Il s agit de la septième édition du Small Business Confidence Monitor de HSBC, qui a été réalisée en décembre 2010 par l institut de sondages TNS pour HSBC Commercial Banking. Les résultats ont été utilisés pour calculer un indice allant de 0 à 200, 200 représentant le plus haut niveau de confiance, 0 le plus bas et 100 un niveau neutre. Pour de plus amples informations voir le rapport Global Small Business Confidence Monitor January 2011 ci-joint. La Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited La Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited est le membre fondateur ainsi que le membre principal du Groupe HSBC qui, avec près de implantations réparties dans 87 pays et territoires et milliards USD d actifs au 30 juin 2010, est l un des premiers groupes de services bancaires et financiers au monde. 5

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Baromètre Manpower des perspectives d emploi *

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * Sous embargo jusqu au 12 mars 00h01 Communiqué de presse Nanterre, le 12 mars 2013 Baromètre Manpower des perspectives d emploi * LES EMPLOYEURS FRANÇAIS S ATTENDENT À DES PERSPECTIVES D EMPLOI STABLES

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 3

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Communiqué de presse Nanterre, le 11 juin 2013 Baromètre Manpower des perspectives d emploi * p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 3 LE SOLDE NET D EMPLOI DE LA FRANCE REDEVIENT NEGATIF POUR LA 1 ERE

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 Résumé : On observe depuis le début de l année un assouplissement de la politique monétaire dans les principales économies émergentes. Cette tendance

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements C O M M U N I Q U É Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements En dépit de la force du franc suisse et de l'affaiblissement des exportations helvétiques vers la Chine et

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Avec une fortune moyenne par adulte de 567 100 dollars en 2015, la Suisse est en tête du classement international

Avec une fortune moyenne par adulte de 567 100 dollars en 2015, la Suisse est en tête du classement international CREDIT SUISSE AG Paradeplatz 8 Case postale CH-8070 Zurich Suisse Téléphone +41 844 33 88 44 Fax +41 44 333 88 77 media.relations@credit-suisse.com Communiqué de presse Credit Suisse: la dépréciation des

Plus en détail

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Communiqué de presse GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Rapport du 3ème trimestre 2015 Amélioration de la rentabilité Ø Reprise en Europe, tassement de la demande en Amérique du Nord et faiblesse persistante

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

25 Novembre 2010 Nobody s Unpredictable

25 Novembre 2010 Nobody s Unpredictable Les Français et l économie 25 Novembre 2010 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Lire la Société et le Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Echantillon : 1

Plus en détail

II. Commerce des marchandises

II. Commerce des marchandises II. Commerce des marchandises En 2012, le commerce mondial des marchandises a augmenté de 2 pour cent en volume dans le contexte d une faible demande mondiale et d une baisse des prix. Cela est beaucoup

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Revue de l année. Année clôturée le vendredi 31 décembre 2014. Marchés mondiaux

Revue de l année. Année clôturée le vendredi 31 décembre 2014. Marchés mondiaux Année clôturée le vendredi 31 décembre 2014 Marchés mondiaux INDICES BOURSIERS 31 Dec 14 31 Dec 13 % var. INDICES BOURSIERS 31 Dec 14 31 Dec 13 % var. CAN : S&P/TSX 14 632 13 622 7,4 Suisse : SMI 8 983

Plus en détail

OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011. Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE

OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011. Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011 BERTRAND ROZE COMMUNITY MANAGER OSEO EXCELLENCE Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE Antoine COULOMBEAUX

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Thème : La consommation des ménages

Thème : La consommation des ménages Thème : La consommation des ménages Vous effectuez votre période de PFMP au sein du magasin ZARA, grande surface spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, implantée dans le centre commercial Cap 3000

Plus en détail

Bureau Veritas: CA des neuf premiers mois de 2015

Bureau Veritas: CA des neuf premiers mois de 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 4 novembre 2015 Bureau Veritas: CA des neuf premiers mois de 2015 Chiffre d affaires de 3 462 millions d euros, en hausse de 14,2% par rapport à 2014 Croissance organique de 2,7% pour

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du Flux de trésorerie disponible-objectifs 2015 en bonne voie d être atteints

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du Flux de trésorerie disponible-objectifs 2015 en bonne voie d être atteints Communiqué aux médias Genève, le 17 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du Flux de trésorerie disponible-objectifs 2015 en bonne voie d être atteints - Chiffre d affaires de CHF

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 Rapport de Gestion Exposé Sommaire Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 SOCIÉTÉ BIC 14, rue Jeanne d Asnières 92116 Clichy Cedex, France

Plus en détail

Situation des PME et perspectives de croissance en France

Situation des PME et perspectives de croissance en France Situation des PME et perspectives de croissance en France Résumé : - Les entreprises françaises ont su résister à la crise grâce à la consolidation de leur bilan au cours des années 2000 ; - Le maintien

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir?

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Club Notarial de Immobilier 28 mai 2015 Exposé de Denis Ferrand Les faits marquants de la conjoncture économique mondiale 2

Plus en détail

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Communiqué de presse 4 mai 2012 Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Entre le 1 er avril 2011 et le 31 mars 2012, Alstom a enregistré

Plus en détail

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4 Communiqué de presse Nanterre, le 10 décembre 2013 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4 LEGERE REPRISE DE L EMPLOI ATTENDUE

Plus en détail

Bekaert réalise un chiffre d affaires 2007 record en croissance de 8,2%

Bekaert réalise un chiffre d affaires 2007 record en croissance de 8,2% Communiqué de presse Le 15 février 2008 Presse/Investor Relations Jacques Anckaert T +32 56 23 05 72 Rapport d activités au quatrième trimestre 2007 Bekaert réalise un chiffre d affaires 2007 record en

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

Croissance des ventes encourageante au premier trimestre

Croissance des ventes encourageante au premier trimestre Croissance des ventes encourageante au premier trimestre CA TTC T1 2011 : + 3,9% à taux de changes courants, +2,1% à taux de changes constants + 0,6% en comparable hors essence, ajusté de l effet calendaire

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

Revue de l année 2015

Revue de l année 2015 Revue de l année Revue de l année Marchés mondiaux INDICES BOURSIERS 31 15 31 14 % VAR. ÀCJ CAN : S&P/TSX 13 010 14 632-11,1 % É.-U. : INDU 17 425 17 823-2,2 % É.-U. : SPX 2 044 2 059-0,7 % Nasdaq : CCMP

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle mondiale? Plus

Plus en détail

Mardi 15 octobre 2013 00h00

Mardi 15 octobre 2013 00h00 Communiqué de presse Sondage CSA - Europ Assistance 7 ème baromètre Santé & Société Les opinions des Américains sur leurs systèmes de santé se dégradent tandis que celles des Européens restent très hétérogènes

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ : 3 591,5 millions d euros (3 727,4 millions en 2012) RÉSULTAT BRUT D EXPLOITATION COURANT : 642,9 millions

Plus en détail

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ASSEMBLÉE ANNUELLE Jeudi 7 mai 2015 200 Bloor Street Toronto Merci, Monsieur

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

Compétitivité des entreprises françaises

Compétitivité des entreprises françaises Compétitivité des entreprises françaises La compétitivité dépend en premier lieu de l évolution des coûts unitaires de production et des prix relatifs des biens exposés à la concurrence internationale.

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Résultats du 1er semestre 2015

Résultats du 1er semestre 2015 Résultats du 1er semestre 2015 30 juillet 2015 Agenda Faits marquants du 1er semestre 2015 Performance financière et opérationnelle Stratégie & perspectives Questions & réponses Résultats du 1er semestre

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires : 286,6 millions d euros, croissance organique de +4,0% Flux de trésorerie disponible : 31,9 millions d euros, en progression de +10,4% Croissance

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA SANTÉ AVOIRS CARRIÈRE LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA PRINCIPAUX RÉSULTATS OBTENUS AVEC LA BASE DE DONNÉES MERCER SUR LES RSR (MISE À JOUR DE 2014) AVRIL 2015

Plus en détail

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Évolution du commerce mondial Principales caractéristiques Au cours de l année 2000, le commerce et la production au niveau mondial ont connu leur plus forte croissance

Plus en détail

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE I. Quelques définitions Politique conjoncturelle : C est l ensemble des décisions prisent à court terme par les pouvoirs publics dans le but de maintenir ou de rétablir

Plus en détail

Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites et moyennes entreprises

Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites et moyennes entreprises 07T4 08T1 08T2 08T3 08T4 09T1 09T2 09T3 09T4 10T1 10T2 10T3 10T4 11T1 11T2 11T3 11T4 12T1 12T2 12T3 12T4 13T1 13T2 Indice = 100 Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites

Plus en détail

Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel

Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel Desjardins, Capital régional et coopératif Lévis 4 novembre 2015 Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel Joëlle Noreau Économiste principale Mouvement Desjardins 1. Quel

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

III. Commerce des services commerciaux

III. Commerce des services commerciaux III. Commerce des services commerciaux Les exportations de services commerciaux ont augmenté de 11 pour cent. Faits saillants de l évolution en 211: vue d ensemble Données commerciales Liste des tableaux

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

2015 Enquête mondiale sur le sentiment des investisseurs PRINCIPAUX RESULTATS

2015 Enquête mondiale sur le sentiment des investisseurs PRINCIPAUX RESULTATS 2015 Enquête mondiale sur le sentiment des investisseurs PRINCIPAUX RESULTATS 2015 Enquête mondiale sur le sentiment des investisseurs Comment les investisseurs envisagent-ils leurs investissements dans

Plus en détail

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5 SOUS EMBARGO JUSQU AU MARDI 9 JUIN 0H01 Communiqué de presse Nanterre, le 9 juin 2015 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES T1 2006. Chiffre d affaires en hausse de +6,0% à taux de changes constants, +8,3% à taux de changes courants

CHIFFRE D AFFAIRES T1 2006. Chiffre d affaires en hausse de +6,0% à taux de changes constants, +8,3% à taux de changes courants Le 12 avril 2006 CHIFFRE D AFFAIRES T1 2006 Chiffre d affaires en hausse de +6,0% à taux de changes constants, +8,3% à taux de changes courants Une croissance solide en France: - Forte croissance à magasins

Plus en détail

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 Naohiko Baba Blaise Gadanecz Patrick McGuire naohiko.baba@bis.org blaise.gadanecz@bis.org patrick.mcguire@bis.org Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 En coopération

Plus en détail

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail