CHANGEMENT DE PARADIGME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHANGEMENT DE PARADIGME"

Transcription

1 SIGNATURE NUMÉRIQUE

2 CHANGEMENT DE PARADIGME PAPIER TECHNOLOGIE Document Original Signature (manuscrite) Création Transmission Archivage Intégrité Pérennité Document Original Signature (dont manuscrite) Création Transmission Archivage Intégrité Pérennité

3 CHANGEMENT DE PARADIGME TECHNOLOGIE Rapidité Reproductibilité Vulnérabilité Rigueur Discipline Sécurité Identité CONFIANCE????

4 SAVIEZ-VOUS QUE? Courriel Ordinateur sur Internet Windows Coupe-feu Anti-virus Anti-pirates/espions Anti-publicité Réseau sans-fil carte postale ouvert au monde vulnérable contrôle Entrée/Sortie protection virale protection piratage/espionnage protection publicitaire ouvert et sur ondes publiques voir (notamment Shields up! )

5 JURIDIQUE

6 ENJEUX EN REGARD D UNE SIGNATURE Reconnaissance générale et légale Identification et authentification du signataire Preuve de lien entre la signature (marque) et le signataire

7 FORMES DE SIGNATURE - Signature manuscrite - Signature manuscrite numérisée - Biométrie (ex. : empreinte digitale, lecture de l iris) - Nom dans un courriel - NIP (Numéro d Identification Personnel) - Cliquer «J accepte» - Signatures électroniques - Signature numérique d une I.C.P.

8 SIGNATURE C.c.Q., art «La signature consiste dans l'apposition qu'une personne fait à un acte de son nom ou d'une marque qui lui est personnelle et qu'elle utilise de façon courante, pour manifester son consentement»

9 CADRE JURIDIQUE DES T.I. Interchangeabilité du support ou de la technologie (art.2)? Information et Document (art.3)? Valeur juridique (art.5) Integrité, Cycle de vie, mesures de securité (art.6) Équivalence fonctionnelle (div. III) Document technologique original (art.12) Établissement d un lien avec un document technologique (chap. III) Signature (art.39)

10 DOCUMENT ORIGINAL Un document se définit par l information qui le constitue sans égard au support (papier ou technologique) ESSENTIEL: l intégrité de l information constituante du document original Critères pour déterminer l intégrité - Non-altération vérifiable - Intégralité - Stabilité et pérennité - Mesures de sécurité Lien entre le document et son auteur maintenu

11 HISTORIQUE

12 HISTORIQUE Groupe ad hoc sur le sceau électronique 2000 Mémoire de l Ordre en regard du projet de loi Recommandations du groupe ad hoc au Bureau 2001 (Juin) Publication et diffusion des Directives pour l authentification de documents d ingénierie 2001(Nov) Entrée en vigueur de la Loi concernant le cadre juridique des technologies de l information 2002 (Oct) Le Bureau approuve les modifications au Code de déontologie des ingénieurs

13 HISTORIQUE 2003 (Nov) Développement de la cible technologique et du plan d intégration au tableau de l Ordre de la signature numérique pour les ingénieurs 2004 (Juin) Appel d offre public pour un service de signature numérique 2005(Fév) Adoption du plan d affaires du service de signature numérique des ingénieurs par le Bureau 28/04/2005 Signature de l entente contractuelle de deux ans + une année d option avec Notarius 17/06/2005 Lancement officiel du service

14 PROFESSIONNELLE

15 CONTEXTE DU GÉNIE Plus en équipes Plus informatisé Plus de documents technologiques que sur papier De plus en plus d organisations exigent des documents technologiques ou en transigent Les copies technologiques ne peuvent être distinguées de leur original L intégrité et la fiabilité de l original sont essentiels en génie Loi sur les T.I. depuis Novembre 2001 Les ingénieurs doivent maîtriser les principes de l acte d authentification

16 SUR LE WEB DE L ORDRE DEPUIS 2001

17 SIGNATURE NUMÉRIQUE REQUISE Comme avant (au Code de déontologie/directives): Les documents d ingénierie doivent être authentifiés de la manière appropriée par l ingénieur qui les a créés en tant que dernier geste professionnel en regard de la création du document original. Addition/Clarification (par les Directives): Si le document est technologique, alors il DOIT AUSSI le signer avec sa signature numérique en tant que dernier geste professionnel en regard de la création du document original.

18 FONCTIONS DE SÉCURITÉ Une signature numérique permet les fonctions essentielles suivantes en regard de la sécurité des données: Authenticité : Qui a signé et/ou encrypté le document Autorisation Le signataire détient un permis Intégrité: Protège l intégrité des informations du document Confidentialité: Protège les informations de nature privée Non-répudiation Maintien un lien entre le signataire et son document ainsi qu entre les clés privées et publiques du signataire, le tout étant vérifiable en-ligne

19 PROCESSUS ESSENTIEL VÉRIFICATION D IDENTITÉ Confiance : gage de la protection du public OIQ confirme l identité du signataire et le lien avec son statut professionnel (permis de pratique) OIQ mandate des Agents Vérificateur d Identité (AVI) OIQ (Notarius) confirme en ligne l autorisation de pratiquer.

20

21 Ce que vous devriez savoir Sans avoir à vous en soucier

22 Pourquoi la signature numérique officielle de l ingénieur? Pour répondre aux exigences de la loi : Loi concernant le cadre juridique des technologies de l information au Québec Lois sur les renseignements personnels et les documents électroniques au fédéral Pour être en conformité avec les normes de pratiques de l Ordre

23 Que dit la loi? Le support électronique est tout aussi valide que le support papier pour vos documents Un document électronique peux être signé avec une signature électronique Pour que le document soit valide ou recevable en preuve une signature électronique doit : Identifier le signataire Être utilisable que par son détenteur Être liée de manière logique au document Protéger l intégrité du document

24 Ce que l Ordre vous offre Des normes de pratiques adaptées aux nouvelles technologies et aux nouvelles lois Un outil de signature répondant aux exigences de la loi et des normes de pratiques

25 La solution technologique Le chiffrement à clés asymétriques géré par une infrastructure à clés publiques

26 Le fonctionnement La clé publique unique au détenteur mais connue de tous La clé privée unique au détenteur mais connue seulement de lui

27 Le fonctionnement (suite) Ma clé privée + Ma clé = publique Résultat unique à moi!

28 Le fonctionnement (suite) Comment s assurer du lien entre la clé publique et son détenteur? Il nous faut associer la clé publique et son propriétaire à l aide d un certificat!

29 Le fonctionnement (suite) Comment s assurer que l information contenue dans le certificat est valide et associée au bon usager? En garantissant l information contenue dans chaque certificat par une AC

30 Fonctionnalités Identité Autorisation (titre professionnel d ingénieur) Intégrité Non-répudiation Confidentialité

31 Facilité d utilisation Il n y a rien comme une petite démonstration!

32 Économie de temps : Cliquez/signez Cliquez/envoyez Économie d argent Avantages Sans impression, papier, encre, reliure, temps/ressources et archivage papier Protège les données/documents sensibles Rehausse la sécurité corporative ou d une pratique privée

33 Coûts Entre 140$ et 170 $ à l adhésion Entre 160$ et 250$ par année par la suite

34 Mode d adhésion Compléter le formulaire d adhésion au Faire vérifier son identité par agent de vérification d identité accrédité par l Ordre

35 Le service comprend Une architecture complète: Environnement sécurisé et disponible Personnel assurant la gestion et les opérations L application de base nécessaire pour signer numériquement et le support à l installation Les mises à niveaux de l application Le support téléphonique pour l utilisation de l application (lundi au vendredi, 8h30 à 17h00)

36 Pour rapidement en profiter Formation en classe ou téléphonique disponible Formation web cet automne

37 Merci de votre attention et n hésitez pas à poser des questions!

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 1.0 PRÉAMBULE La présente politique est fondée sur les éléments suivants : Tel que stipulé dans la Loi sur les archives, la Commission scolaire doit

Plus en détail

ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée»

ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée» ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée» ifm electronic met en place un processus de facturation électronique de ses clients et vous invite à bénéficier pleinement et gratuitement des

Plus en détail

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

Guide de numérisation d une réquisition d inscription sous seing privé ou notariée en brevet présentée au registre foncier

Guide de numérisation d une réquisition d inscription sous seing privé ou notariée en brevet présentée au registre foncier Service en ligne de réquisition d inscription (SLRI) d une réquisition d inscription sous seing privé ou notariée en brevet présentée au registre foncier Version 2.2 novembre 2015 Contenu Mise en contexte

Plus en détail

«Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité»

«Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité» «Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité» -- signature électronique -- bresson@ctn.asso.fr Web : tic.ctn.asso.fr Dossier réalisé avec la collaboration de D. Breux (Echangeur BN) et O. Lamirault

Plus en détail

Pérennisation des Informations Numériques

Pérennisation des Informations Numériques Pérennisation des Informations Numériques Besoins, Enjeux, Solutions. Ronald Moulanier Hubert Lalanne 28 juin 2005 Besoins et enjeux d une solution pérenne Contraintes légales Intégration des contraintes

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM SIGNATURES ÉLECTRONIQUES

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM SIGNATURES ÉLECTRONIQUES Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416 943-5838 Courriel : pward@mdfa.ca APA-0016 Le 23 janvier 2003 AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM SIGNATURES ÉLECTRONIQUES

Plus en détail

Atelier SwiftNet Mars 2010. La signature Personnelle Etebac 5 à SwiftNet

Atelier SwiftNet Mars 2010. La signature Personnelle Etebac 5 à SwiftNet ! Atelier SwiftNet Mars 2010 La signature Personnelle Etebac 5 à SwiftNet Sommaire Etebac 5 : les principes Signature Personnelle de Swift Synthèse Partage autour de la Signature Etebac 5 : les principes

Plus en détail

BUREAU CANADIEN DES CONDITIONS D ADMISSION EN GENIE Guide modèle à l intention des ordres constituants L AUTHENTICATION DES DOCUMENTS D INGÉNIERIE

BUREAU CANADIEN DES CONDITIONS D ADMISSION EN GENIE Guide modèle à l intention des ordres constituants L AUTHENTICATION DES DOCUMENTS D INGÉNIERIE BUREAU CANADIEN DES CONDITIONS D ADMISSION EN GENIE Guide modèle à l intention des ordres constituants L AUTHENTICATION DES DOCUMENTS D INGÉNIERIE Février 2009 Table des matières REMERCIEMENTS... III AVANT-PROPOS...

Plus en détail

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2.

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2. DTIC@Alg 2012 16 et 17 mai 2012, CERIST, Alger, Algérie Aspects techniques et juridiques de la signature électronique et de la certification électronique Mohammed Ouamrane, Idir Rassoul Laboratoire de

Plus en détail

VP Bank e-banking Une solution de première classe répondant à vos exigences

VP Bank e-banking Une solution de première classe répondant à vos exigences VP Bank e-banking Une solution de première classe répondant à vos exigences Chère lectrice, cher lecteur Souhaitez-vous décider vous-même où et quand vous effectuerez vos opérations bancaires? Avec VP

Plus en détail

3. Gestion de la signature électronique dans le Hub Electronique de Documents. 4. Signature manuscrite scannée et signature numérique dans le Hub

3. Gestion de la signature électronique dans le Hub Electronique de Documents. 4. Signature manuscrite scannée et signature numérique dans le Hub Certificat et Signature électronique by LegalBox Certificat et Signature électronique Table des matières : 1. Qu'est-ce qu'une signature électronique? 2. Qu est-ce qu un certificat électronique? 3. Gestion

Plus en détail

SIGNATURE D UN MAIL SIGNER UN MAIL

SIGNATURE D UN MAIL SIGNER UN MAIL SIGNATURE D UN MAIL SIGNER UN MAIL PARAMETRAGE DE VOTRE MESSAGERIE OUTLOOK COMMENT SIGNER UN MAIL? RECEVOIR UN MAIL SIGNE LE MAIL CHIFFRE Les écrans de ce guide sont faits à partir de la version OUTLOOK

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE. Loi n 2014-025. sur la signature électronique EXPOSE DES MOTIFS

ASSEMBLEE NATIONALE. Loi n 2014-025. sur la signature électronique EXPOSE DES MOTIFS ASSEMBLEE NATIONALE Loi n 2014-025 sur la signature électronique EXPOSE DES MOTIFS Depuis l apparition de l écrit, la signature a permis d identifier le correspondant-auteur d un courrier ou d un document.

Plus en détail

Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe

Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe Peter Sylvester / Paul-André Pays EdelWeb http://www.edelweb.fr/ ps@edelweb.fr / pays@edelweb.fr

Plus en détail

K alpa. Documents électroniques, recherchez l équivalence fonctionnelle. Conseils Billling Éditique LIVRE BLANC

K alpa. Documents électroniques, recherchez l équivalence fonctionnelle. Conseils Billling Éditique LIVRE BLANC K alpa Conseils Billling Éditique LIVRE BLANC Documents électroniques, recherchez l équivalence fonctionnelle. NOV. 2015 Introduction Publié il y a presque deux ans, en juillet 2014, la nouvelle réglementation

Plus en détail

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN»

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» SOMMAIRE 1 QUEL EST LE ROLE DE LA POLITIQUE DE GESTION DES PREUVES? 3 2 COMMENT FONCTIONNE LE SERVICE K.WEBSIGN? 3 3 QUELS SONT LES USAGES ET APPLICATIONS

Plus en détail

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques Aspects Techniques et organisationnels Dr. Y. Challal Maître de conférences Université de Technologie de Compiègne Heudiasyc UMR CNRS 6599 France Plan Rappels

Plus en détail

vendredi 8 juillet 2011

vendredi 8 juillet 2011 PROCESSUS DE CERTIFICATION ELECTRONIQUE AU BURKINA FASO 1 Sommaire Contexte de la CE Aspects techniques Réalisations et futurs projets de l ARCE Types et domaines d utilisation de certificats Procédures

Plus en détail

LA MARQUE NUMÉRIQUE EXPERT-COMPTABLE

LA MARQUE NUMÉRIQUE EXPERT-COMPTABLE LA MARQUE NUMÉRIQUE EXPERT-COMPTABLE Signexpert est une initiative majeure de la profession à destination de l ensemble de ses membres. Plus qu une simple signature, elle est une clef indispensable pour

Plus en détail

Ce que dit la norme 2009

Ce que dit la norme 2009 Mettre en œuvre un système d archivage électronique : les apports de la norme révisée Ce que dit la norme 2009 Formation APROGED 2009 1 Domaine d application de la norme Politique et pratiques d archivage

Plus en détail

Vous pouvez désormais consulter les textes signés par la DILA, le rechargement du code Applet se fera automatiquement.

Vous pouvez désormais consulter les textes signés par la DILA, le rechargement du code Applet se fera automatiquement. JO électronique authentifié Vous souhaitez consulter un texte EN VéRIFIANT LA SIGNATURE du JO électronique authentifié SUR VOTRE POSTE A - si vous êtes sous un environnement différent de Windows ou d Internet

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION LA GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES

POLITIQUE DE GESTION LA GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES POLITIQUE DE GESTION CONCERNANT LA GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES Adoptées le : 27 septembre 2012 Résolution # : INM 12 13 129 1. But Cette politique est en application des lois, particulièrement

Plus en détail

POLITIQUE DE CERTIFICATION CENTRE DE CERTIFICATION DU QUÉBEC

POLITIQUE DE CERTIFICATION CENTRE DE CERTIFICATION DU QUÉBEC POLITIQUE DE CERTIFICATION CENTRE DE CERTIFICATION DU QUÉBEC 2015 Notarius inc. Version du document : 4.5 OID : 2.16.124.113550 Date d entrée en vigueur : 16 juillet 2015 page 1 sur 37 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

LA CARTE D'IDENTITÉ ET MICROSOFT OFFICE

LA CARTE D'IDENTITÉ ET MICROSOFT OFFICE LA CARTE D'IDENTITÉ ET MICROSOFT OFFICE Ce manuel s adresse aux utilisateurs qui veulent signer des documents Word et Excel avec la nouvelle carte d identité. Dans ce manuel, nous vous expliquons rapidement

Plus en détail

Contenu. Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube. Mars - 2008 evidencecube

Contenu. Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube. Mars - 2008 evidencecube Contenu Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? evidencecube a été créé en 2005 par Hervé Bouvet et Michaël

Plus en détail

Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège

Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1362-00-10 Nombre de pages : 6 Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège Adoptée par le Conseil

Plus en détail

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN»

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» SOMMAIRE 1 QUEL EST LE ROLE DE LA POLITIQUE DE GESTION DES PREUVES? 3 2 COMMENT FONCTIONNE LE SERVICE K.WEBSIGN? 3 3 QUELS SONT LES USAGES ET APPLICATIONS

Plus en détail

Achat Notice Entreprises Dépôt d un pli dématérialisé

Achat Notice Entreprises Dépôt d un pli dématérialisé Aws-Achat Soumission d un pli dématérialisé 1/14 AWS-Achat Achat Notice Entreprises Dépôt d un pli dématérialisé www.marches-publics.info www.aws-entreprises.com Aws-Achat Soumission d un pli dématérialisé

Plus en détail

RECUEIL POLITIQUE DES

RECUEIL POLITIQUE DES RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) Adoptée par le Conseil d'administration

Plus en détail

Formulaire de consentement et conditions d utilisation pour les ressortissants utilisant les services de

Formulaire de consentement et conditions d utilisation pour les ressortissants utilisant les services de Partnering Governments. Providing Solutions. Formulaire de consentement et conditions d utilisation pour les ressortissants utilisant les services de 1. Service CRDV VFS Global Services France VFS Global

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE SOLUTIONS D ARCHIVAGE

PRESENTATION GENERALE SOLUTIONS D ARCHIVAGE PRESENTATION GENERALE SOLUTIONS D ARCHIVAGE http://archivage.eii.fr Sommaire Présentation Notre Offre Nos Moyens et Organisation Vos Contacts 2 Présentation Société Européenne d Ingénierie Informatique,

Plus en détail

Quelles signatures pour quels effets?

Quelles signatures pour quels effets? Quelles signatures pour quels effets? KEYNECTIS et la signature électronique Signature électronique en Algérie Signature électronique en Europe La Directive Européenne France Signature électronique avec

Plus en détail

Formulaire d inspection professionnelle (FIP) Service de la Surveillance de l exercice Direction des affaires professionnelles

Formulaire d inspection professionnelle (FIP) Service de la Surveillance de l exercice Direction des affaires professionnelles Formulaire d inspection professionnelle (FIP) Direction des affaires professionnelles DIRECTIVES ATTENTION : veuillez sauvegarder les formulaires PDF sur votre ordinateur avant de les remplir, car l utilisation

Plus en détail

Authentification des citoyens et des entreprises dans le cadre du gouvernement électronique. Orientations et stratégie

Authentification des citoyens et des entreprises dans le cadre du gouvernement électronique. Orientations et stratégie Authentification des citoyens et des entreprises dans le cadre du gouvernement électronique Orientations et stratégie Août 2004 Table des matières 1. Introduction... 1 2. Concepts... 3 3. Portée du document...

Plus en détail

Ministère de la Formation et des Collèges et Universités. Système d information d Emploi Ontario. Inscription de niveau de sécurité moyen à ONe-Key

Ministère de la Formation et des Collèges et Universités. Système d information d Emploi Ontario. Inscription de niveau de sécurité moyen à ONe-Key Ministère de la Formation et des Collèges et Universités Système d information d Emploi Ontario SIEO Inscription de niveau de sécurité moyen à ONe-Key pour les abonnés des agences de formation par l apprentissage

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL

RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL Cette page doit fournir aux clients toutes les informations concernant la sécurité du site d internet banking transactionnel, en particulier les

Plus en détail

Informations Sécurité

Informations Sécurité Bonnes pratiques Informations Sécurité La sécurité informatique désigne un ensemble de techniques et de bonnes pratiques pour protéger vos ordinateurs et vos intérêts dans l usage des moyens informatiques,

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DOCUMENTAIRE

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DOCUMENTAIRE ADOPTÉE AU CONSEIL DES COMMISSAIRES DU 28 JANVIER 2014 RÉSOLUTION N O 68-CC-2013-2014 AD-02-04 POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DOCUMENTAIRE 1. OBJET Conformément à la Loi sur les archives (L.R.Q., c. A

Plus en détail

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet -

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Marc Tremsal Alexandre Languillat Table des matières INTRODUCTION... 3 DEFI-REPONSE... 4 CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE...

Plus en détail

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés Cryptographie Cours 6/8 - Gestion de clés Plan du cours Importance de la gestion des clés Clés secrètes, clés publiques Certificats Infrastructure à clé publique (Public Key Infrastructure, PKI) Dans le

Plus en détail

Conseiller en architecture d entreprise. Conseiller en architecture organique. Conseiller en architecture fonctionnelle

Conseiller en architecture d entreprise. Conseiller en architecture organique. Conseiller en architecture fonctionnelle Cliquez sur le poste désiré pour consulter sa description : Conseiller en architecture d entreprise Conseiller en architecture organique Conseiller en architecture fonctionnelle Conseiller en architecture

Plus en détail

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479)

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) Politique de gestion des archives Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 3 2.

Plus en détail

République Algérienne Démocratique & Populaire. Ministère de la Poste et des Technologies. de L information et de la Communication.

République Algérienne Démocratique & Populaire. Ministère de la Poste et des Technologies. de L information et de la Communication. République Algérienne Démocratique & Populaire Ministère de la Poste et des Technologies de L information et de la Communication Communication «Rôle des TIC dans les transactions électroniques» Présenté

Plus en détail

Pass IN la solution de gestion des identités numériques pour les entreprises. Simplifier Sécuriser Connecter Innover

Pass IN la solution de gestion des identités numériques pour les entreprises. Simplifier Sécuriser Connecter Innover Pass IN la solution de gestion des identités numériques pour les entreprises Simplifier Sécuriser Connecter Innover Nouveauté : une carte professionnelle multiservices Services RFID (accès physiques à

Plus en détail

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration Politique de sécurité de l information Adoptée par le Conseil d administration Le 10 novembre 2011 Table des matières PRÉAMBULE 1. GÉNÉRALITÉS... 3 2. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 4 3. DÉFINITIONS... 8

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE Article 1 : La société (émetteur ou intermédiaire en bourse

Plus en détail

Preuve et règlement eidas

Preuve et règlement eidas Paris 31 mars 2015 Preuve et règlement eidas Hervé JACQUEMIN Avocat au barreau de Bruxelles Chargé d'enseignement à l UNamur Chargé de cours invité UCL et ICHEC herve.jacquemin@ulys.net 1 Ulys, en quelques

Plus en détail

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013)

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) Le générique masculin est utilisé sans discrimination uniquement dans le but d alléger le texte. 1. OBJECTIFS Gérer efficacement

Plus en détail

TAXE SCOLAIRE. Pour les notaires et institutions financière

TAXE SCOLAIRE. Pour les notaires et institutions financière TAXE SCOLAIRE Pour les notaires et institutions financière Étape 1 Le système est sécurisé et demande un certificat d encryption 128 bits. Si le certificat n est pas installé, il est possible quand même

Plus en détail

PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC

PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC PLAN DE MATCH LE WEB A QUÉBEC 23 au 25 février 2011 - Version 1.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com Au programme

Plus en détail

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION 32 Services souhaités par la cryptographie Confidentialité : Rendre le message secret entre deux tiers Authentification : Le message émane t-il de l expéditeur

Plus en détail

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Journée chiffrement Le 24 janvier 2006 X. Jeannin (CNRS/UREC) Plan! Différents aspects du chiffrement de données!

Plus en détail

SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS

SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS Numéro du document : 0601-08 Adoptée par la résolution : _484 0601 En date du : 5 juin 2001 Signature du directeur général Signature

Plus en détail

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours Cours Sécurité et cryptographie Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud Med_elhdhili@yahoo.eselhdhili@yahoo es khaled.sammoud@gmail.com Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Plus en détail

Guide sur la sécurité des échanges informatisés d informations médicales

Guide sur la sécurité des échanges informatisés d informations médicales Union régionale des caisses d assurance maladie Provence Alpes Côte d Azur Agence régionale de l hospitalisation Provence Alpes Côte d Azur Guide sur la sécurité des échanges informatisés d informations

Plus en détail

La POSTE DIGITALE Chez Poste Maroc

La POSTE DIGITALE Chez Poste Maroc La POSTE DIGITALE Chez Poste Maroc La dématérialisation est une réalité du nouveau siècle «peer2peer» CA 8MM 20% par Tr 900M Smart Energy 1,35MM VOD 300M L autonomie du NET Digitaliser Utiliser des produits

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Les marchés publics électroniques 6 février 2014 Chambre des métiers

Les marchés publics électroniques 6 février 2014 Chambre des métiers Les marchés publics électroniques 6 février 2014 Chambre des métiers www.marches publics.lu www.pmp.lu Introduction Le portail Les fonctionnalités Questions réponses Agenda 1 Portail des marchés publics

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL

CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL CSG-16\S Novembre Page intentionnellement laissée en blanc. Avant-propos Le document est non classifié et il

Plus en détail

Signer électroniquement un document

Signer électroniquement un document Signer électroniquement un document Signer électroniquement un document.doc 1 / 20 Table des matières Introduction 3 Signer un document Microsoft Office 4 Signer un document Office 2003. 4 Signer un document

Plus en détail

La biométrie au cœur des solutions globales

La biométrie au cœur des solutions globales www.thalesgroup.com GESTION D IDENTITÉ SÉCURISÉE La biométrie au cœur des solutions globales Risques et solutions Explosion de la mobilité des personnes et des échanges de données, croissance des flux

Plus en détail

Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE

Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE Adoptée le 24-avril 2013 CA-13-184-1536 L usage du genre masculin inclut le genre féminin;

Plus en détail

DEMATERIALISATION. Signature électronique et sécurité

DEMATERIALISATION. Signature électronique et sécurité DEMATERIALISATION Signature électronique et sécurité Editeur du Progiciel MARCO, le spécialiste de la gestion des achats et marchés publics Parc Euromédecine 95 rue Pierre Flourens 34090 MONTPELLIER Tél

Plus en détail

Vérification de la signature numérique d un document PDF

Vérification de la signature numérique d un document PDF Vérification de la signature numérique d un document PDF 1 Configuration requise pour consulter le BOCCRF électronique Pour consulter les textes au format PDF, vous devez disposer du logiciel Acrobat Reader.

Plus en détail

Votre référentiel documentaire. STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise

Votre référentiel documentaire. STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise Votre référentiel documentaire STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise STS group le groupe STS Créé en 1984 Autonomie et stabilité financière Partenaire

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE DE SÉCURITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS 1055, 116 e Rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y

Plus en détail

Signatures électroniques en droit: pratico pratique

Signatures électroniques en droit: pratico pratique Signatures électroniques en droit: concepts, technologies et pratico pratique Conférence LegalIT Montréal, le 26 mars 2013 Me Patrick Cormier B.Sc., LL.B./B.C.L., CD 1 Les questions d abord! dabord! Qu

Plus en détail

Solutions. Business. Epson. Solutions d impression confidentielle Epson : la touche finale à la protection totale des données.

Solutions. Business. Epson. Solutions d impression confidentielle Epson : la touche finale à la protection totale des données. Epson Business Solutions Carte de confi Epson Solutions Business Solutions d impression confidentielle Epson : la touche finale à la protection totale des données Impression confidentielle de documents

Plus en détail

ET LE NOUVEAU RÈGLEMENT DU BARREAU DU QUÉBEC

ET LE NOUVEAU RÈGLEMENT DU BARREAU DU QUÉBEC ET LE NOUVEAU RÈGLEMENT DU BARREAU DU QUÉBEC règlement Juris Concept logiciel comptabilité normes d exercice avocats Barreau du Québec gestion des rappels tenue des dossiers comptes clients suivi des échéances

Plus en détail

DEMANDER UN CERTIFICAT DE SIGNATURE ELECTRONIQUE CHAMBERSIGN FIDUCIO

DEMANDER UN CERTIFICAT DE SIGNATURE ELECTRONIQUE CHAMBERSIGN FIDUCIO DEMANDER UN CERTIFICAT DE SIGNATURE ELECTRONIQUE CHAMBERSIGN FIDUCIO Avant de commencer 1 2 Vous devez être le «futur titulaire du certificat» Vous devez disposer : o Un ordinateur o Une connexion à Internet

Plus en détail

LA GESTION DOCUMENTAIRE ET DES ARCHIVES

LA GESTION DOCUMENTAIRE ET DES ARCHIVES POLITIQUE DE GESTION concernant LA GESTION DOCUMENTAIRE ET DES ARCHIVES CONSULTATION ADOPTION ET RESPONSABILITÉ Comité consultatif de gestion le : 6 février 2014 Adoptée le : 18 février 2014 Résolution

Plus en détail

Mise à niveau de Windows Vista vers Windows 7

Mise à niveau de Windows Vista vers Windows 7 Selon votre matériel et l édition de Windows Vista, vous pouvez utiliser l option Mise à niveau au cours de l installation de Windows 7 pour effectuer la mise à niveau de Windows Vista à l édition correspondante

Plus en détail

Guide de l utilisateur. Signature numérique

Guide de l utilisateur. Signature numérique Guide de l utilisateur Signature numérique ENTRUST ESP 9..2 Version du document : 2.2 Date de publication : Janvier 2014 Ce guide est la propriété exclusive de Notarius Inc. Toute reproduction, impression

Plus en détail

DONNER UNE VALEUR JURIDIQUE AUX ECHANGES ELECTRONIQUES

DONNER UNE VALEUR JURIDIQUE AUX ECHANGES ELECTRONIQUES Lorraine DONNER UNE VALEUR JURIDIQUE AUX ECHANGES ELECTRONIQUES Echanger des informations et des documents par Internet est devenu naturel et indispensable pour les entreprises. Néanmoins, dans la majorité

Plus en détail

Manuel d utilisation à l usage des représentants de l État

Manuel d utilisation à l usage des représentants de l État Rapport unique Manuel d utilisation à l usage des représentants de l État Version 1 1 Table des matières Table des matières...2 Introduction...3 Navigateurs web...4 Les arrondis...error! Bookmark not defined.

Plus en détail

ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA

ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA (Ébauche, novembre 2007) 1 PARTIES 1.1 L Institution of Engineers of Ireland (Engineers Ireland)

Plus en détail

1.1 Les objectifs par I adoption de Ia présente politique sont Ies 0 REGLEMENT CODE: SG-01.00 POLITIQUE

1.1 Les objectifs par I adoption de Ia présente politique sont Ies 0 REGLEMENT CODE: SG-01.00 POLITIQUE 0 DIRECTIVE Page: 1 de 11 Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l Outaouais sujet précis; d) constituer un dossier de gestion unique et complet pour un perlinente pour tous les usagers; c) assurer I accessibilité

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION F-5.04 : METHODOLOGIE D UN PROJET DE DEMATERIALISATION ET D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE, APPLICATION AUX MAILS /// Objectifs pédagogiques Apporter aux participants les informations essentielles pour aborder

Plus en détail

Comment accéder à mes documents et factures en ligne?

Comment accéder à mes documents et factures en ligne? Comment accéder à mes documents et factures en ligne? 1 1. Accédez à votre Espace Client Vous disposez d un Espace Client en ligne Accédez à l espace client via l url suivante : http://www.100pour100divertissements.com

Plus en détail

LCL LE CREDIT LYONNAIS

LCL LE CREDIT LYONNAIS LCL LE CREDIT LYONNAIS Guide utilisateur pour l installation et l utilisation du Certificat LCL Bienvenue dans le guide Utilisateur du Certificat LCL. Nous vous invitons à imprimer ce guide utilisateur

Plus en détail

PLATEFORME DES ACHATS DE L ANFH CÔTÉ PRESTATAIRES. Version juin 2014

PLATEFORME DES ACHATS DE L ANFH CÔTÉ PRESTATAIRES. Version juin 2014 PLATEFORME DES ACHATS DE L ANFH CÔTÉ PRESTATAIRES Version juin 2014 SOMMAIRE 1. Première connexion, inscription de l entreprise sur la plateforme... 4 Compte de mon Entreprise... 6 Rubrique «Identification

Plus en détail

PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES

PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES Le présent Protocole contient les conditions d utilisation du système informatique de transmission électronique des soumissions (la TES) et prévoit les droits et les obligations

Plus en détail

La conservation de la signature électronique : perspectives archivistiques

La conservation de la signature électronique : perspectives archivistiques La conservation de la signature électronique : perspectives archivistiques Rapport de Jean-François Blanchette remis à la DAF en 2004 Présentation Groupe PIN 22 mars 2005 Contexte Rapport rédigé à la demande

Plus en détail

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale (Ordonnance GEVER) 172.010.441 du 30 novembre 2012 (Etat le 1 er juillet 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 57h,

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION PROFESSIONNELLE

PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION PROFESSIONNELLE En vigueur : 2014-2015 2015-05-19 Approbation : Directeur général PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION PROFESSIONNELLE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP 1.

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b e X la Facture électronique SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 : qu est-ce que c est? 8 Définition... 8 Modes d échange... 8 Etape

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b X la Facture électronique mes premiers pas 2 e SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 La facture électronique : qu est-ce que c est?

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible!

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible! Être conforme à la norme PCI OUI, c est possible! Présentation Réseau Action TI 8 mai 2013 Johanne Darveau Directrice systèmes, portefeuille de projets et support applicatif Technologies de l information

Plus en détail

OBTENIR UN CERTIFICAT CHAMBERSIGN FIDUCIO

OBTENIR UN CERTIFICAT CHAMBERSIGN FIDUCIO OBTENIR UN CERTIFICAT CHAMBERSIGN FIDUCIO 1. Vérification de l environnement informatique...2 2. Réservation en ligne du certificat...3 Vérification en ligne de la configuration...3 Choix du support délivrance

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE

DEMANDE DE RECONNAISSANCE Renseignements généraux et directives Ce formulaire vous permet de procéder à une demande de reconnaissance de cours de tutorat privé. À qui s adresse ce formulaire? Le formulaire s adresse au postulant

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION D INGÉNIEUR (QEPI) Préparation à la présentation de sensibilisation

QUESTIONNAIRE SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION D INGÉNIEUR (QEPI) Préparation à la présentation de sensibilisation Préparation à la présentation de sensibilisation Direction des affaires professionnelles ATTENTION : veuillez sauvegarder les formulaires PDF sur votre ordinateur avant de les remplir, car l utilisation

Plus en détail

L identification, la signature et la certification

L identification, la signature et la certification L identification, la signature et la certification Loi concernant le cadre juridique des technologies de l information art. 40 à 43 et 46, 47 à 62, 75, 77 Moyens de lier une personne et une chose La signature

Plus en détail

1.0 (18.07.2008) Installation et utilisation du LocalSigner. Boris Zweimueller, Michel Gentile, Antonio Stoppelli. Rollout Management sedex

1.0 (18.07.2008) Installation et utilisation du LocalSigner. Boris Zweimueller, Michel Gentile, Antonio Stoppelli. Rollout Management sedex Nom du projet sedex Numéro de projet 5664 Document Installation et utilisation du LocalSigner Version 1.0 (18.07.2008) en travail en examen autorisé Statut pour l'utilisation X Données dans WORD: Titre

Plus en détail

Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant <

Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant < PROGRAMME PRODUITS EFFICACES Équipement de réfrigération commerciale (réfrigérateurs et congélateurs) Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant < Hydro-Québec Mai 2009 2009G1199F

Plus en détail

Fiche technique. www.omnikles.com 56 rue de Londres - 75008 Paris Tél. : 01 44 88 96 50 Mail : contact@omnikles.com

Fiche technique. www.omnikles.com 56 rue de Londres - 75008 Paris Tél. : 01 44 88 96 50 Mail : contact@omnikles.com Eléments de configuration - Utilisateur Les applications OK-BOX sont des applications Web accessibles pour les utilisateurs via le protocole Internet sécurisé : HTTPS. A ce titre, elles requièrent un poste

Plus en détail

Grille d auto-évaluation et documents pour le plan de perfectionnement professionnel

Grille d auto-évaluation et documents pour le plan de perfectionnement professionnel PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA 2015 COMPÉTENCE Grille d auto-évaluation et documents pour le plan de perfectionnement professionnel à conserver pour vos dossiers 2009 Ordre des travailleurs sociaux et des

Plus en détail