Rapport d activités 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activités 2014"

Transcription

1 Rapport d activités 2014

2 Sommaire Une oasis à l horizon : la Maison Josefa apparait 1 I. La route de la Fondation Josefa : gouvernance 2 II. De la gouvernance à l opérationnalité : rencontres et conseils 3 III. La dynamique de la Maison Josefa : activités 5 1. Migration 5 2. Logement 6 3. Insertion 6 Vœux et Prospectives : migration vers l oasis 6 Une oasis à l horizon : la Maison Josefa apparait Notre rapport d activités 2013 s ouvrait par ce titre : «Une voie dans le désert», qui voulait marquer, au cœur de la migration, de nos migrations, l originalité de la démarche de la Fondation Josefa, entre autres, dans son approche pour une juste collecte de fonds en vue d aménager la Maison Josefa ou de soutenir l impact sociétal de la proposition Josefa ou bien encore d envisager sa duplicabilité. D abord par le montant visé, quelque 10 millions d euros. Mais surtout, en ne limitant pas l apport financier à une affaire d argent : son ambition fondamentale, son audace, est de réconcilier économie et social, argent et humanité ; d encourager chaque contributeur, qu il apporte un appui humain (bénévolat, Probono ou mécénat de compétences), matériel (soutien à l aménagement de la Maison Josefa) ou financier (dons, subsides, investissements, ou autre prise de participations), à être plus qu un partenaire : un compagnon de route avec lequel se partagent richesse et pauvreté, forces et vulnérabilités, sur nos itinéraires de migrants que nous sommes tous ; et rencontrer, ensemble, ceux qui viennent d ailleurs, de plus loin, contraints à quitter leur pays, en raison de conflits ou de guerres, et en quête d hospitalité du fait de leur migration forcée, avec le désir de contribuer à un vivre-ensemble pacifié. Il s agit, en effet, de nous accueillir les uns les autres dans une juste réciprocité. Ambition utopique sans doute, dans un monde où les frontières se multiplient, où des murs se construisent de plus en plus nombreux entre les pays, où la peur de l autre s affirme, où les personnes migrantes en quête d asile font l expérience de l inhospitalité et même du rejet : il s agit de changer le regard que nous portons les uns sur les autres dans une attitude d hospitalité partagée. Car nous avons un besoin vital les uns des autres afin de faire mémoire de notre histoire et de réaliser notre vocation : être simplement humain. Beaucoup de celles et de ceux que nous avons rencontrés au cours de cette année 2014, personnes réfugiées ou citoyens européens non rendus vulnérables par une migration forcée, organisations, entreprises et institutions, partagent cet esprit novateur, provocateur même, de la Fondation Josefa qui veut dépasser les relations d aide, souvent asymétriques, en conjuguant «les dimensions, esthétique de la future Maison Josefa, par son harmonie architecturale et urbanistique, éthique par sa "personnalité et son rôle relationnel, et économique par sa rentabilité propre, tant financière que sociale et sociétale», comme nous l écrivions dans le rapport La Fondation Josefa nous invite, toutes et tous, ainsi que celles et ceux qui voudraient la rejoindre, à continuer à cheminer ensemble tant que vit notre migration, le parcours commun étant aussi important que le point d arrivée. Après la rencontre, sur sa route, du Carmel Saint Joseph, avec lequel la Fondation Josefa s associe, en 2013, pour réaliser sa mission d hospitalité, une oasis se dessine à l horizon qui s éclaircit, même si la route est encore longue jusqu au seuil de la Maison Josefa. 1

3 I. La route de la Fondation Josefa : gouvernance En 2014, le Conseil d Administration a poursuivi sa mission de gouvernance avec trois rencontres prenant des décisions essentielles afin de tracer au mieux la route de la Fondation et les étapes vers la construction de la Maison Josefa. Le 23 janvier 2014 La relation partenariale entre la Fondation Josefa et la Congrégation internationale du Carmel Saint Joseph est approuvée. Ainsi, à travers sa communauté présente à Bruxelles et par la mise à disposition de ses immeubles rue des Drapiers à Ixelles, le Carmel Saint Joseph prend pleinement part à la mission Josefa. Fondé en 1872, le Carmel Saint Joseph a pour mission, selon les mots de sa fondatrice, de «répondre aux urgences du temps». Outre en France, Belgique et Suisse, les communautés du Carmel Saint Joseph sont présentes en Israël, Egypte, Liban, Syrie, République Démocratique du Congo, Madagascar et Vietnam. Si, en 2014, le Pape Francois a invité les Congrégations religieuses à ouvrir leurs maisons pour l accueil de personnes réfugiées, en fait, la relation partenariale autour de la mission Josefa avait précédé cet appel du Pape, appel qui donne cependant du poids à l engagement réciproque. Cette relation partenariale entre la Fondation Josefa et le Carmel Saint Joseph fait l objet d écrits qui formalisent leur mission Josefa commune, en particulier avec l asbl de la communauté belge du Carmel Saint Joseph. La convention précise l apport du Carmel Saint Joseph à la mission Josefa : les biens immobiliers et un complément financier pour les aménagements. Il est admis que cette relation entre la Fondation Josefa et le Carmel Saint Joseph n exclut aucunement d autres partenariats, tiers contributeurs ou investisseurs. L enjeu est de garantir une pérennité et une stabilité à la Maison Josefa pour l ensemble des acteurs, investisseurs et/ou contributeurs. De fait, le partenariat avec une congrégation ne doit pas induire une coloration religieuse de la mission Josefa. Au plan de la communication, Josefa entend résolument faire preuve de discernement afin d éviter des jugements a priori contraires à la volonté d ouverture et d hospitalité inconditionnelles de la Maison Josefa. Au niveau immobilier, les rencontres engagées avec la Commune d Ixelles (qui juge le projet «très positif», par la voix de son échevine en charge de l urbanisme) et l accompagnement technique du Maitre-architecte de la Région de Bruxelles-Capitale, Olivier Bastin, préparent et structurent la mise en place de la Maison Josefa. Les architectes en charge du programme «Maison Josefa», Jean François van der Plancke et Erwin Spitzer, affinent leur proposition architecturale. Les comptes de de la Fondation Josefa au 31 décembre 2013 sont validés. Le cabinet d expertise - comptable BCP est remercié pour ses compétences. En matière de contributions, hormis les apports des fondateurs, les Probonos, et maintenant l apport immobilier du Carmel Saint Joseph, une trentaine de contributeurs ont participé, à hauteur de 700 euros chacun en moyenne. Une promesse de dons de euros est en attente. Enfin, un legs a été enregistré. Le 24 juillet 2014 En matière de ressources humaines, le travail d accompagnement de Sigrid Marz (ex associée Russels Reynolds à Bruxelles) est fort apprécié. L arrivée dans l équipe de Delphine Saucier, responsable communication de Total, est accueillie positivement. Concernant les immeubles de la rue des Drapiers mis à disposition de la Mission Josefa, la création d une Société Coopérative à Responsabilité Limitée (SCRL) agréée est envisagée, afin d inviter des co-investisseurs à participer aux travaux d aménagement. Si cette option est retenue, le Carmel Saint Joseph recevra des parts de la coopérative en valorisation de son apport immobilier. Autre option possible : l émission de certificats immobiliers avec un adossement à un organisme financier. 2

4 Par ailleurs, il est également noté que la Fondation Josefa (ou la SCRL) pourrait recourir à une Agence Immobilière Sociale (AIS) pour gérer tout ou partie de la Maison Josefa. Pour autant, le travail sur la structuration immobilière se poursuit avec PwC et EY dans le cadre des Probonos obtenus. Par ailleurs, l appui d un cabinet-conseil (Saw-B) est validé. Situation comptable. Pour anticiper un éventuel besoin en trésorerie, le Carmel Saint Joseph propose de provisionner, dans ses comptes, un montant pour Josefa ; ainsi, le Carmel Saint Joseph pourra participer aux frais de la Fondation, en lien direct avec le projet immobilier. Le 28 octobre 2014 Le travail a débuté avec Saw-B, afin de finaliser le plan de financement et de décider de la structure pour porter le bien immobilier, avec l éventuelle mise en place de certificats immobiliers à la faveur de liens avec des institutions publiques ou parapubliques subsidiantes : Région de Bruxelles (Logement, Economie, Innovation sociétale) ; Europe (Fonds Asile, Migration, Intégration) Immobilier. La Maison Josefa devrait présenter 42 unités de logement. La décision est prise d engager une demande de permis d urbanisme pour les immeubles de la rue des Drapiers, à compter de janvier La communauté du Carmel Saint Joseph quittant les lieux au printemps 2015, une phase intermédiaire doit être envisagée qui ne laisse pas les immeubles vides. La question de la maintenance des lieux est soulevée, ainsi que celle de la désacralisation de la chapelle. II. De la gouvernance à l opérationnalité : rencontres et conseils Au sein de Josefa Cette année 2014, la composition de l équipe de bénévoles a encore évolué comme en Les apports ont été plus individuels et le recours à des experts plus nombreux étant donné les enjeux techniques, architecturaux et financiers en particulier. Nous retiendrons l arrivée de Delphine Saucier (communication du Groupe Total), de Frederik Leloup (BECI) et de Karim Chemlal (Spritofchange). Pour une meilleure qualité de service, une nouvelle charte du bénévole a été élaborée afin de préciser les engagements de la personne qui propose son expertise à la Fondation Josefa. Sont ici particulièrement saluées les collaborations de Luc, en charge des traductions (vers l anglais) et de Patrick, responsable de la gestion IT ou bien d Alhadi lors des campagnes de sensibilisation. Les appuis-conseils de Sophie de Jonckeere dans le cadre de la campagne de levée de fonds ont été également fort appréciés. Par ailleurs, la présence d Henry Queneau (ICHEC), stagiaire, a permis de renforcer la visibilité de la Fondation Josefa sur les médias sociaux (Facebook, Linkedin, Google + et Twitter), avec le recours quotidien à Google Adwords. De nombreux appui-conseils transitent par le web. Enfin, en octobre, la Fondation Josefa a accueilli Elma Gaasbeek comme collaboratrice afin de prendre en charge la communication, les relations publiques et soutenir la collecte de fonds. En proximité de Josefa En fait, ce sont ici de nombreuses personnes et organisations, partenaires à des titres divers, qu il faut remercier pour l accompagnement qu elles ont apporté à la Fondation Josefa et pour leur concours dans les domaines clés pour la Fondation Josefa. Stratégie et opérationnalité Sur les aspects financiers, en sus des apports de PwC et d EY, il est clair qu en 2014 l accompagnement de Saw-B a été important. Pour les questions juridiques, nous mentionnerons l appui de Michel Coipel et celui de Vincent Cols (Cabinet Delacroix-partners). 3

5 Immobilier En matière architecturale et urbanistique, outre la présence continue des architectes, Jean-François van der Plancke et Erwin Spitzer, auxquels la Fondation a confié le projet Maison Josefa, nous tenons à remercier tout particulièrement Olivier Bastin (Maître-architecte de la Région de Bruxelles-Capitale). Il nous faut également saluer les appuis et conseils des organisations Besix, Eckelmans, Delens, Lixon, Re-Vive, Ethical Property ou de Jean-Jacques Lemaire. La Maison Josefa veille également aux acquis de l économie circulaire et de la transition énergétique (Energiris ou Lateral Thinking Factory). Enfin, des premiers contacts ont été pris à Berlin et Lyon dans la perspective d une duplicabilité de la Maison Josefa. Communication et relations publiques En 2014, la voix et la plume de Josefa se sont déployées sur le site-web, sur les médias sociaux, mais aussi en radio (RCF) ou bien encore dans la presse écrite (l entreprise et l homme, L appel ). Par ailleurs, Euractiv nous a permis de partager notre opinion en matière de migration en Europe. Nous remercions l équipe d Inform action qui a favorisé notre communication sur le web et via les affiches et pochettes de présentation Josefa. Avec Google AdWords, Josefa a poursuivi sa visibilité sur le web ; à ce jour, près de 20 millions d impressions sur le web et plus de visiteurs sur le site La mission Josefa s est également fait connaître lors du Forum du 1 er mai à Louvain-La-Neuve, ou lors de Riv Espérances à Namur en octobre, avec une attention portée sur la migration et l interculturalité. Les institutions convictionnelles ont aussi accueilli les démarches de la Fondation : trois membres de l équipe Josefa ont participé à une audience du Pape François à Rome lors de la Journée mondiale du Migrant et du Réfugié le 19 janvier 2014 et présenté la Mission Josefa au Cardinal Veglio, Président du Conseil Pontifical pour la Pastorale des Migrants. Des rencontres ont eu lieu avec plusieurs Evêques de Belgique, dont l Archevêque de Malines-Bruxelles, avec le Grand Rabbin de Bruxelles, avec plusieurs responsables musulmans et avec des organisations laïques. La Fondation a aussi participé aux rencontres de Sant Egidio, et en décembre à la campagne Vivre Ensemble. Tout au long de l année, les campagnes de sensibilisation aux enjeux de la migration et les témoignages se sont également poursuivis dans plusieurs espaces convictionnels en région bruxelloise et ont permis ainsi d interpeller des milliers de personnes sur le défi du vivre-ensemble. Enfin, de nouvelles voies de communication ou de sensibilisation sont envisagées, après des contacts avec le Syndicat d initiative de Bruxelles et les espaces culturels bruxellois (Flagey, Bozar ). Ressources humaines C est l occasion de remercier toute l équipe sur laquelle repose l itinéraire de la Fondation Josefa et qui sont les garants de son esprit : Patricia au quotidien, particulièrement pour l articulation entre la migration et l inter-convictionnalité et la santé (approche globale), mais aussi tous ceux qui, réfugiés ou non, de près ou de loin, collaborent à Josefa (bénévoles, acteurs pro-bonos - BCP, EY, PwC -, prestataires - Interdio, Inform Action, CI Assurances, CEC -, partenaires dont le Carmel Saint Joseph). Le 14 juin, ensemble, nous avons d ailleurs célébré les deux ans d activités de la Fondation Josefa. Depuis un an, Sigrid Marz consacre un jour par semaine à la mission Josefa avec la gestion des ressources humaines, tant internes qu externes. En matière de relations externes, il faut citer, entre autres, les pouvoirs publics, Commune d Ixelles et Région Bruxelles-Capitale qui ont participé, au travers de leur service d urbanisme, à plusieurs rencontres afin d affiner la présentation du programme Maison Josefa. Soulignons également la participation ou la proximité de la Fondation Josefa à plusieurs réseaux belges ou européens : le Réseau Belge de Fondations, Kauri, Resettelment.eu, philanthropie.be, European Foundation Centre, EVPA, Prométhéa, Ashoka, la Ligue des optimistes, face2faith, UniOne. 4

6 Quant aux relations avec les universités pour des partenariats en matière de recherche, elles se sont approfondies : Ecole de management de l Université d Anvers ; chercheurs de l Université Libre de Belgique, de Kent ou de Groningen en matière de migration ; théologiens et philosophes de l Université Catholique de Louvain. Administratif et financier Notons tout d abord les services Probonos apportés à la Fondation Josefa : PwC (appui valorisé à euros qui se rajoutent aux euros utilisés en 2012/2013, pour accompagner les aspects financiers et fiscaux). EY apporte une expertise complémentaire en droit fiscal. Et, depuis 2012, BCP est le cabinet d expertise-comptable qui accompagne Josefa ; nous remercions tout particulièrement Yun-Hee Mottint. Le bilan comptable est disponible sur demande pour apprécier la situation financière Collecte de fonds Il a déjà été question plus haut de l esprit dans lequel se fait la collecte de fonds. Avant tout, l année 2014 a donc renforcé ce que veut être cette démarche : un esprit au service d une proposition participative en vue de favoriser le vivre ensemble enrichi par la présence de migrants forcés. Pour soutenir la campagne de levée de fonds, liée à la finalisation du programme architectural, nous avons surtout formalisé l offre Josefa qui veut proposer une prise de participation dans l aménagement des immeubles à des contributeurs rendus sensibles aux enjeux de la migration qui nous concerne tous, à des degrés divers. Nous avons ainsi bénéficié des conseils de Saw-B, de PwC, d EY, et des discussions, entre autres, avec Funds for good ou Open Society. Depuis décembre, Josefa a intégré la plateforme suisse Cause Directe avec la mise en place du service de paiement en ligne Paypal. Le cheminement avec des institutions bancaires s est prolongé : BNP Paribas Fortis, Banque Degroof, Banca Monte Paschi, Réseau Finance Alternatif. Enfin, en 2014, la Fondation a reçu un peu plus de euros de contributions afin de soutenir les activités présentes (sensibilisation et appui-conseil) et à venir (Maison Josefa). III. La dynamique de la Maison Josefa - Activités 1. Migration De fait, la migration reste au cœur de la mission de la Fondation Josefa qui, cette année, a renforcé ses relations avec plusieurs organisations : UNHCR, OIM, FEDASIL, Croix Rouge, Médecins Sans Frontières, Médecins Du Monde, SocialPlateform ou bien encore ENAR. La prise en compte de la dimension spirituelle dans le champ du développement intégral de la personne, souhaité par Josefa, a pris corps dans de nombreuses rencontres avec des personnes ou organisations sensibles à la dimension interculturelle ou interconvictionnelle : institutions chrétiennes, juives ou musulmanes, laïques, franc-maçonnes, bouddhistes, hindouistes ou bahaïs. Enfin, soulignons la rencontre avec Jean-Claude Métraux, auteur de «La migration comme métaphore», ouvrage dont nous recommandons la lecture, et proche de la proposition Josefa. En matière d activités, outre les engagements au sein de réseaux (Resettlement.eu ou Kauri), la mission Josefa a été présente auprès de personnes réfugiées par des appuis-conseils quasi quotidiens. Par ailleurs, la Fondation a été fort investie dans des campagnes de sensibilisation. Des rencontres «Josefa» (migration et économie, migration et insertion, migration et spiritualité ) ont été fréquemment organisées. Enfin, au sein de son équipe de bénévoles, l accueil, par la Fondation, de personnes réfugiées a renforcé la légitimité de son propos sur les apports de la migration. 5

7 2. Logement La Maison Josefa Bien sûr, la proximité de décisions immobilières importantes a renforcé la rigueur dans la progression stratégique et opérationnelle : c est plus que jamais l heure de la réalisation, déjà annoncée en 2013, après le rapprochement avec le Carmel Saint Joseph. La Maison Josefa, c est l espace de la co-insertion et du vivre-ensemble. La Fondation Josefa est convaincue qu une insertion durable de personnes réfugiées passe par un logement de grande qualité architecturale et urbanistique ; d où la situation centrale, au cœur de la cité, de la Maison Josefa où seront accueillis une centaine de résidents (personnes réfugiées et personnes non affectées par une migration forcée) chaque année, pour une temporalité voulue dynamique de 6 mois au maximum. Au cours de l année, plusieurs actions ont été conduites en vue de finaliser l aménagement de la Maison Josefa, sur la base des activités de sensibilisation et d appui-conseils : Les architectes ont finalisé les coupes et les volumes de la future maison Josefa à partir de la transformation des immeubles existants. En plus de la dimension esthétique recherchée, il s agissait d intégrer les aspects liés à la notion de transition énergétique dans la conception des espaces. Enfin, le défi se voulait avant tout coopératif d où l importance des rencontres avec les services publics tant communaux que régionaux, communautaires ou fédéraux. En matière d activités, outre les nombreuses réunions avec les architectes, des experts immobiliers, ou avec des urbanistes (cf. économie circulaire, transition énergétique), la Fondation Josefa s est également attachée à organiser des échanges avec des acteurs en charge de services de logement pour les personnes migrantes et ce, en présence de personnes réfugiées ou réinstallées. 3. Insertion Economie sociale et sociétale Par-delà sa dimension éthique, la proposition Josefa se présente comme une entreprise d économie sociale ou sociétale, avec le challenge de favoriser un déploiement économique pour les personnes réfugiées résidentes de la Maison Josefa, sans négliger les aspects sociaux, culturels ou convictionnels, facteurs essentiels pour aller vers un vivre ensemble pacifié. A cette double fin, la Fondation Josefa a collaboré avec Saw-B, mais aussi reçu les conseils de collaborateurs du Cera, d Impulse, ou de BECI. Au sein et en périphérie de la Maison Josefa, la Fondation Josefa veut assurément combiner au mieux l esthétique, l éthique et l économique pour servir durablement l intérêt général au cœur de la cite bruxelloise. En matière d activités, la Fondation Josefa a participé à de nombreux ateliers (EFC, OIM ) relatifs à l insertion socio-économique de personnes réfugiées et a également initié plusieurs rencontres avec des universités (Ecole de management de l Université d Anvers ; Université de Liège en économie sociale et solidaire ; Universités de Kent ou de Groningen). Il s agissait avant tout de partager l expérience Josefa et de penser l apport de la Maison Josefa et de ses services en vue de contribuer durablement à l intérêt général et à un vivre-ensemble enrichi par la présence de personnes réfugiées au sein des espaces sociétaux belges et européens. Vœux et Prospectives : migration vers l oasis Apres 3 ans de cheminement, migration libre ou parfois contrainte, il parait important de retenir quelques points de vigilance afin de favoriser les étapes de l année 2015 : Accent sur l innovation et la préservation d un langage Josefa («Tous migrants»). Recherche d une juste communication recevable par tous. 6

8 Préservation de l esprit face aux excès du pragmatisme matériel. Souhait d insertion durable et de collégialité auprès d acteurs existants et expérimentés. Service de l intérêt général. Pour terminer ce partage d informations, nous redisons notre gratitude et notre reconnaissance à toutes celles et à tous ceux qui, d une manière ou d une autre, par un concours humain, matériel ou financier, par leurs conseils ou leur compétence, par leur appui spirituel, ont accompagné la marche de la Fondation Josefa tout au long de cette année Pour l année 2015, nos vœux se formulent en termes d appels à l action : beaucoup de chemin a été parcouru en trois ans ; mais la route est encore longue et, certainement, difficile, voire accidentée, vers la Maison Josefa. Ce sont plusieurs millions d euros qu il faut mobiliser pour transformer les immeubles apportés par le Carmel Saint Joseph, les aménager en 42 logements et en divers espaces (restauration, soins, culture et méditation). Comme évoqué, pour son développement, la Fondation Josefa recherche également un directeur (gestion de projet, communication, collecte de fonds) ainsi qu un stagiaire (webmastering, digital content management), et invite, dès maintenant, de nouveaux administrateurs convaincus de l importance sociétale de la proposition «Maison Josefa». Ainsi, entre autres, nous invitons les entreprises préoccupées d économie sociétale et de responsabilité sociale à partager avec la Fondation Josefa leur expérience dans le cadre de mécénat de compétences. Notre souhait final est qu avec votre contribution et vos encouragements multiformes la Maison Josefa ouvre ses portes en 2016 pour accueillir les 42 résidents attendus, d ailleurs et d ici, personnes réfugiées et citoyens belges, européens, désireux de partager ce qui nous constituent, nos forces comme nos vulnérabilités, en vue d un vivre ensemble, d un construire ensemble, fraternel et pacifié. Migrants que nous sommes tous Fondation d Utilité Publique - N d entreprise Arrêté royal du 15 juin 2012 Coordonnées bancaires BNP Paribas Fortis - Rond-Point Robert Schuman Bruxelles - Belgique Compte n Swift : GEBABEBB - Iban : BE

contribue à la Fondation de la Maison JOSEFA

contribue à la Fondation de la Maison JOSEFA contribue à la Fondation de la Maison JOSEFA Levée de fonds 2012-2014 MIGRATION LOGEMENT INSERTION Fondation d Utilité Publique Accueillir Regard accompagner acteurs de changement Dignité Dignité Hospitalité

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance?

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Pour de nombreuses entreprises, la rentrée scolaire marque le début d un trimestre propice aux prises de décision. Dans le domaine

Plus en détail

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française.

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. Dossier de presse rédigé par : Françoise de Viron, Présidente de la Commission Education tout au Long de la Vie (ETALV) du CIUF,

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 Fondation d Utilité Publique N d entreprise 0847.423.969 Rue Joseph II 174 B - 1000 Bruxelles Tél. : + 32 2 234 68 18 www.josefa-foundation.org Rapport d activités 2013 Sommaire Une voie dans le désert

Plus en détail

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Contribuer à former des jeunes au métier d ambulancier Contact : Catherine Scordia - Direction des formations c.scordia@ordredemaltefrance.org

Plus en détail

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS 2015 MODALITÉS PRÉSENTATION DE L APPEL À PROJETS L appel à projets Quartiers Durables Citoyens encourage et soutient les habitants qui s engagent dans leur quartier

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Belgique et migration. L Office des Étrangers

Belgique et migration. L Office des Étrangers FR Belgique et migration L Office des Étrangers Table des matières Avant-propos 1 Mission et valeurs 2 Structure et organisation 3 Compétences 4 Accès et séjour 4 Asile 6 Retour 7 Litiges et recours 8

Plus en détail

Soutenir l Université. Les fondations de l Université catholique de Louvain UCL. Université catholique de Louvain

Soutenir l Université. Les fondations de l Université catholique de Louvain UCL. Université catholique de Louvain Soutenir l Université Les fondations de l Université catholique de Louvain Université catholique de Louvain UCL L Université et ses trois fondations L université est au service de chacun de nous, à plusieurs

Plus en détail

Charte d engagements réciproques 2015

Charte d engagements réciproques 2015 Charte d engagements réciproques 2015 SOMMAIRE PREAMBULE... 2 OBJECTIFS..... 2 INTERETS MUTUELS...3 ENGAGEMENTS RECIPROQUES..3 ENGAGEMENTS DE LA CITE NANTES EVENTS CENTER..4 ENGAGEMENTS DU CONTRIBUTEUR....4

Plus en détail

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir 2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif ARHM : riche de son passé et tournée vers l avenir EDITO Montrer le chemin et rassembler Scriptum Née en 1950 de la volonté d un petit nombre de professionnels de la

Plus en détail

SEREZ-VOUS LE 1 ER LAUREAT THE BLUE HOUSE

SEREZ-VOUS LE 1 ER LAUREAT THE BLUE HOUSE Une initiative de SEREZ-VOUS LE 1 ER LAUREAT THE BLUE HOUSE PRIX POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE & ABORDABLE THE BLUE HOUSE / PRIX POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE & ABORDABLE Construire durablement, c est

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

newsletter 88 sommaire ÉDITORIAL Éditorial La CEC rencontre l eurodéputé Thomas Mann Réunion de la Task Force européenne

newsletter 88 sommaire ÉDITORIAL Éditorial La CEC rencontre l eurodéputé Thomas Mann Réunion de la Task Force européenne newsletter 88 2015 JUILLET - SEPTEMBRE sommaire Éditorial La CEC rencontre l eurodéputé Thomas Mann Réunion de la Task Force européenne La CEC et la crise des migrants Nos membres 1 2 3 4 5 ÉDITORIAL Les

Plus en détail

Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets

Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets septembre 2014 Financer vos projets? C est possible grâce au crowdfunding! De plus en plus, le financement participatif

Plus en détail

ACCORD DE COLLABORATION

ACCORD DE COLLABORATION ACCORD DE COLLABORATION RESEAU INTERNATIONAL DES INSTITUTS PASTEUR ------------------------------------------------------------------------------------- 1 PREAMBULE Face aux défis du 21 ème siècle, le

Plus en détail

Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Thème n 1

Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Thème n 1 Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche Thème n 1 La réussite de tous les étudiants La réussite de tous les étudiants sera la première priorité, avec une attention spécifique portée au premier

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 SOMMAIRE LA SEMAINE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE, SI : RÉPONSE AUX ENJEUX MONDIAUX LA SSI, UN COUP DE PROJECTEUR POUR PARLER DE SI DES VALEURS COMMUNES

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Pourquoi. Vous portez un projet innovant et utile à la société : bénéficiez d un soutien financier et d un accompagnement.

Pourquoi. Vous portez un projet innovant et utile à la société : bénéficiez d un soutien financier et d un accompagnement. Pourquoi pas vous? Vous portez un projet innovant et utile à la société : bénéficiez d un soutien financier et d un accompagnement. «La force de la France, c est l engagement de ses citoyens.» François

Plus en détail

RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013)

RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013) 1 CONCERTATION POUR LE PROJET DE RECONSTRUCTION DE LA LIGNE DE GRAND TRANSPORT D ELECTRICITE ENTRE ARRAS ET LILLE RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013) RAPPEL Le débat public pour ce projet dont

Plus en détail

Assistant Chargé de formation H/F

Assistant Chargé de formation H/F Assistant Chargé de formation H/F La fonction Technologies & Processus (ITP) regroupe plusieurs métiers dont le point commun est de venir en appui à tous les collaborateurs du Groupe, sur des problématiques

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

Révéler jeunes talents et patrimoines d Ile-de-France

Révéler jeunes talents et patrimoines d Ile-de-France Révéler jeunes talents et patrimoines d Ile-de-France Depuis plus de cent ans, le Crédit Agricole d Ile-de-France porte les valeurs mutualistes qui ont présidé à sa naissance : la responsabilité, la proximité

Plus en détail

APPEL À PRESTATAIRES

APPEL À PRESTATAIRES APPEL À PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Le secteur bancaire Place et spécificités des banques coopératives Avril 2011 Dossier suivi par l Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire 42 rue

Plus en détail

Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN

Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN NAMASKA Conçoit et déploie des opérations de communication pour mobiliser les collaborateurs autour

Plus en détail

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique»

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» CLÔTURE DES TRAVAUX PAR MADAME CYNTHIA LIGEARD PRESIDENTE DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 6 novembre 2014 1 Mesdames, Messieurs les

Plus en détail

DECOUVRIR NOTRE DEMARCHE RSE

DECOUVRIR NOTRE DEMARCHE RSE RRI-Révélateur de Richesses Immatérielles est une jeune entreprise de conseil et d accompagnement pour la valorisation et le développement du capital humain. À ce titre, nos engagements RSE se doivent

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients Un trait d union Cabinet de conseil en management et ressources humaines, PRANA aide les organisations à faire de la relation de travail et des relations au travail une source d énergie et de création

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

Normand Lauzon, Directeur Club du Sahel et de l Afrique de l Ouest / OCDE

Normand Lauzon, Directeur Club du Sahel et de l Afrique de l Ouest / OCDE COMMUNICATION Mot de bienvenue et d ouverture Normand Lauzon, Directeur Club du Sahel et de l Afrique de l Ouest / OCDE Réunion restreinte du Réseau de prévention des crises alimentaires au Sahel et en

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

: 20 ans passés au service. de l emploi. au Luxembourg! DOSSIER DE PRESSE. DLSI fête ses vingt années de présence au Grand-Duché du Luxembourg.

: 20 ans passés au service. de l emploi. au Luxembourg! DOSSIER DE PRESSE. DLSI fête ses vingt années de présence au Grand-Duché du Luxembourg. : 20 ans passés au service de l emploi au Luxembourg! DLSI fête ses vingt années de présence au Grand-Duché du Luxembourg. Le groupe coté en bourse, implanté principalement en France, en Allemagne, en

Plus en détail

N agrégation : P 201 114. Belgique/Belgïe P.P. Bruxelles 5 BC3204

N agrégation : P 201 114. Belgique/Belgïe P.P. Bruxelles 5 BC3204 N agrégation : P 201 114 Belgique/Belgïe P.P. Bruxelles 5 BC3204 B ELGIQUE U NE OFFRE SPÉCIFIQUE décembre 2013 DÉCEMBRE 2013 A cette occasion, SOMMAIRE P. 3 Edito P. 4 Paris P. 5 Amsterdam P. 6 Suisse,

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération»

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération» Appui-Conseil contrat de génération Appel d offres Appel d offres «Appui-conseil contrat de génération» 1 PRESENTATION OPCAIM / ADEFIM 74 La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

ORIENTATIONS de la Tutelle congréganiste ou diocésaine. PROJET D EDUCATION de l établissement

ORIENTATIONS de la Tutelle congréganiste ou diocésaine. PROJET D EDUCATION de l établissement AUSERVICE D UN PROJET D ÉDUCATION ORIENTATIONS de la Tutelle congréganiste ou diocésaine PROJET D EDUCATION de l établissement Enseigner Eduquer Proposer un sens chrétien de l Homme et de la Vie LETTRE

Plus en détail

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer La Fondation contre le Cancer et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE 24 heures de mobilisation contre le cancer CÉLÉBRER RENDRE HOMMAGE LUTTER STK008_Levensloop_Broch_FR_10.indd

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

Assurance Avec l acquisition de deux nouveaux cabinets Roederer assure aussi sa position de leader

Assurance Avec l acquisition de deux nouveaux cabinets Roederer assure aussi sa position de leader par Antoine Latham, publié le 09/10/2012 à 05:00 Assurance Avec l acquisition de deux nouveaux cabinets Roederer assure aussi sa position de leader Geoffroy Roederer veut une taille suffisante pour investir

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

PROJET "ACTION DE LUTTE CONTRE LA DISCRIMINATION A. Belgique. PTE: Bruxelles Capitale TYPOLOGIE. Formation THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS.

PROJET ACTION DE LUTTE CONTRE LA DISCRIMINATION A. Belgique. PTE: Bruxelles Capitale TYPOLOGIE. Formation THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS. PROJET "ACTION DE LUTTE CONTRE LA DISCRIMINATION A L'EMBAUCHE" PTE: Bruxelles Capitale Belgique TYPOLOGIE THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS TERRITOIRE CONCERNE Formation Insertion Région Bruxelles Capitale

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations 2011 Cher membre, cher sympathisant, Comme vous le savez peut-être déjà, les équipes d Ingénieurs Sans Frontières vous offrent la possibilité de vous investir à travers une grande

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE EN FAVEUR DE L ACCESSION SOCIALE SECURISEE A LA PROPRIETE DES COOPERATIVES

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

diversifier - Développer - Pérenniser

diversifier - Développer - Pérenniser diversifier - Développer - Pérenniser SOMMAIRE 1/ BMCE Capital Gestion Privée Mot du Directeur Général Une société issue d un groupe bancaire de dimension internationale Une gestion patrimoniale bénéficiant

Plus en détail

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans!

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Saint-Etienne, le 18 mars 2013 Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Vendredi 15 mars 2013, Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme-Ardèche

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 Sommaire Introduction Les 4 axes de développement prioritaires Déclinaison opérationnelle Introduction Articulation du projet associatif et du plan

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

Missions retenues par la Commission Promotion de l Entreprenariat. Un projet phare : L Académie des Entrepreneurs

Missions retenues par la Commission Promotion de l Entreprenariat. Un projet phare : L Académie des Entrepreneurs MISSIONS Missions retenues par la Commission Promotion de l Entreprenariat Un projet phare : L Académie des Entrepreneurs Information Aider les entrepreneurs à accéder à des informations complètes et organisées

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014

DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014 DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014 comportement des personnes, des organisations et des institutions et politiques publiques, changements qui sont devenus indispensable pour faire face à la crise

Plus en détail

SOMMAIRE. Contact Presse : Florence BARDIN 06 77 05 06 17 - florence.bardin@agencef.com

SOMMAIRE. Contact Presse : Florence BARDIN 06 77 05 06 17 - florence.bardin@agencef.com DOSSIER DE PRESSE 2015 SOMMAIRE Simon de Cyrène : une innovation sociale qui fait école. p 2 Une maison partagée, c est quoi?. P 3 2015-2017 : Création de maisons partagées dans 10 nouvelles villes de

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Fonds Social Européen

Fonds Social Européen Un projet Equal financé par le Fonds social européen, la Ministre Membre du Collège de la Commission communautaire française en charge de la Formation professionnelle, la Ministre-Présidente et Ministre

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 Lyon, le 23 janvier 2014 Le Conseil Métropolitain, réunissant les élus de la communauté urbaine de Lyon et des communautés d'agglomération

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Synthèse des conclusions et recommandations Bamako les 14-15 et 16 février 2005 Page 1 sur 5 Les 14, 15 et 16 février 2005, a eu lieu à Bamako

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data

Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data Dossier de presse Mardi 23 juin 2015 1 Sommaire Edito de Jean-Louis Missika 3 Paris bâtit un programme stratégique

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité MINISTERE D ETAT CHARGE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L ETRANGER ====== MINISTERE DELEGUE DES GUINEENS DE L ETRANGER INTERVENTION DE MADAME

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat En perspective de la Conférence Mondiale des Nations Unies sur le Climat qui se tiendra à Paris en décembre

Plus en détail

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de la Commission de l UEMOA Ouagadougou, 05 Mars 2015 1

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS, venez innover avec l Anticafé!

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS, venez innover avec l Anticafé! NOUS AVONS BESOIN DE VOUS, venez innover avec l Anticafé! L ANTICAFÉ EN QUELQUES CHIFFRES EN DEUX ANS : - 4 espaces - Plus de 230 000 visites - 4* sur Yelp - 1 million de fois recherché sur Google Edition

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES

PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES ART COMMUNAUTAIRE CONTEXTE Les arts communautaires ne sont pas nouveaux. Ils se différencient des autres formes artistiques par leur engagement social. C est une méthode

Plus en détail

L ExcELLEncE du conseil immobilier

L ExcELLEncE du conseil immobilier L Excellence du Conseil Immobilier 2 L Excellence du Conseil Immobilier CBRE SUISSE «En privilégiant depuis 15 ans une approche centrée sur les besoins actuels et futurs de nos clients, nous avons pu construire

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Crédit Mutuel Arkéa annonce son intention de rejoindre Paylib, aux côtés de BNP Paribas, La Banque Postale et Société Générale. De gauche à droite : Frédéric COLLARDEAU (Directeur

Plus en détail

Pilotage du Capital Humain et de la performance globale

Pilotage du Capital Humain et de la performance globale Pilotage du Capital Humain et de la performance globale Démarche de la Chaire Capital Humain De la Fondation Bordeaux Université Version novembre 2013 2013 / Fondation Bordeaux Université / Stéphane Trébucq

Plus en détail

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession AMIC Immeuble ASSIST 5eme étage Téléphone : 22 434 00 Email : contact@amic.mg Web : www.amic.mg L AMIC : un acteur au service de l économie et des entreprises L Association Malagasy des Investisseurs en

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail