Place du Village Château-d Oex t f Rapport d activité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Place du Village 6 1660 Château-d Oex t. 026 924 72 80 f. 026 924 79 97 info@pays-denhaut.ch www.pays-denhaut.ch. Rapport d activité"

Transcription

1 Place du Village Château-d Oex t f Rapport d activité 2010

2 Sommaire 1. Mot du président Chiffres clés Démographie Emplois Tourisme Formation initiale Organisation L assemblée générale Le comité Le secrétariat régional Les commissions Objectifs et axes prioritaires Axe 1 : assumer des tâches de développement économique régional et de guichet entreprises Axe 2 : mettre en œuvre la stratégie régionale validée par le DEC Axe 3 : coordonner les politiques publiques sur le territoire et avec les régions voisines Activités en Diversification touristique Diversification et promotion économique Exploitation durable du territoire Marketing régional Gouvernance régionale Communication Communiqués Outils promotionnels Représentations Aides financières LADE Fonds d équipement touristique du Pays-d Enhaut (FET-PE) Fonds pour l encouragement de l économie régionale (FER) Comptes Bilan consolidé Comptes d exploitation / Budget Membres Annexes Photographies : couverture - Château-d Oex Tourisme, intérieur et dos -

3 1. Mot du président Voici déjà une année passée avec la nouvelle organisation de notre association régionale. Année 2010 riche en expériences et activités dans tous les domaines. L'accent principal a été porté sur la communication. Tout d'abord avec les autorités et les principaux acteurs de la vie économique de notre région, mais également auprès de la population. Le nouveau logo, la nouvelle papeterie, la nouvelle brochure, les articles diffusés dans la presse locale et cantonale et le site internet entièrement remanié reflètent les principales actions entreprises. Notre visibilité sur la toile est nettement améliorée par un site avec plus d'interactivité et de renseignements, et la mise à disposition d'une bourse d emploi. De plus, les rencontres des 6à7 du jeudi ont remporté un vif succès et ont contribué à améliorer l'image de notre association, par la diversification des sujets proposés et la qualité des intervenants. La présentation à chaque édition d'une entreprise de la région permet en outre de faire découvrir le tissu économique du Pays d'enhaut, qui est plus diversifié qu'on peut le penser. Qui dit plus d'informations et de communication, dit plus de demandes à traiter. Par conséquent, les activités de nos différentes commissions permanentes et groupes de travail ont été intensives. De nombreux projets ont pu être soutenus et accompagnés tout au long de l'année écoulée, projets qui seront décrits dans les pages qui suivent. Impressum Edition, Place du Village 6, 1660 Château-d Oex Tél Rédaction Eveline Charrière, François Margot, Mary-Jo Rossier Page de couverture m e o design & communication, Rossinière Commande Sur internet rubrique Communication Mai 2011 Le plus important pour la région à mes yeux, a été sans nul doute la reconstruction de la télécabine de la Videmanette, suite à l'accident survenu en janvier La tenue des délais fût une véritable gageure pour toutes les personnes impliquées. Autant au niveau des instances politiques et des services cantonaux que pour la société Bergbahnen Destination Gstaad AG. A cette occasion, notre association a pu confirmer son utilité pour faire le lien entre les différents acteurs de ce projet compliqué et de trouver un montage financier réaliste. Si les critiques furent souvent adressées contre les lenteurs administratives cantonales, dans ce cas, nous ne pouvons que remercier les chefs de services et divers responsables politiques de tous niveaux, d'avoir compris l'urgence de ce dossier, et pour la rapidité de leurs décisions, sans lesquelles rien n'aurait été possible. Car le site de la Videmanette avec sa liaison avec Saanen et Gstaad par le Chalberhöni est d'une importance primordiale pour le ski dans notre région. Si de nombreux projets, autant dans les domaines économiques, touristiques ou culturels ont été une source de contentement et d'encouragements pour la suite de nos activités, une ombre plane toutefois sur notre avenir touristique. En effet, comme beaucoup de régions, la diminution marquée des lits hôteliers et par conséquent des nuitées, nuisent grandement à la viabilité des commerces, des remontées mécaniques et autres infrastructures. Cet état de fait n'est pas une particularité du Pays d'enhaut, mais nous nous devons de tout faire pour 2 3

4 redynamiser ce secteur de notre économie, si nous voulons rester une région touristique digne de ce nom. A ce sujet, deux groupes de travail, dont un plus spécialement pour les lits hôteliers se sont constitués, afin de trouver des pistes et des développements possibles, en adéquation avec la vision de nos instances cantonales pour leur rapport "Alpes Vaudoises 2020". Comme vous le constatez, nous avons encore du pain sur la planche, je suis conscient que les attentes sont énormes, et que nous ne pourrons pas forcément contenter tous les porteurs de projets. Mais j'ai confiance dans toutes les personnes qui s'investissent dans les commissions et groupes de travail, qui vont essayer de trouver les meilleures alternatives pour l'avenir du Pays d'enhaut qui a, j'en suis persuadé, de beaux atouts à jouer. A nous de bien les vendre et de savoir les mettre en valeur. Pierre Mottier Président 2. Chiffres clés 2.1 Démographie En comparant la croissance du Pays-d Enhaut au reste du canton, on observe que les situations extrêmes sont conservées. Ainsi, l on peut parler d un faible dynamisme démographique au Pays-d Enhaut, comparé à une croissance élevée dans la majorité des autres régions vaudoises. Les objectifs pour le Pays-d Enhaut peuvent toutefois être considérés comme atteints : maintenir la stabilité de la population. L année 2010 a vu le nombre d habitants croître de 37 personnes, ce qui confirme la stabilité de ces dernières années ( augmentation de moins de 1% par rapport à 2009). Habitants domiciliés au Commune / Année Château-d'Oex 3'025 3'381 3'378 3'203 2'872 3'110 2'949 3' Rossinière Rougemont 1' Pays-d'Enhaut Source : SCRIS / communes 2.2 Emplois Le prochain recensement des entreprises, réalisé 3 fois par décennie, aura lieu dans le courant de l année Pour l heure, nous ne disposons donc pas de données plus détaillées quant à l évolution des établissements et des emplois au Pays-d Enhaut. Ci-dessous pour rappel la situation telle qu elle se présentait à fin Emplois, secteur primaire Commune / Année Château-d'Oex * Rossinière * Rougemont * Pays-d'Enhaut * Source : OFS Recensement des entreprises du secteur primaire * : chiffre non disponible Emplois, secteurs secondaire et tertiaire Commune / Année Château-d'Oex Rossinière Rougemont Pays-d'Enhaut Source : OFS Recensement fédéral des entreprises 4 5

5 2.3 Tourisme L économie touristique de l ensemble des Alpes vaudoises est l objet de diverses études dans le cadre de la préparation de la vision Alpes vaudoises 2020 qui devra être validée par le Conseil d Etat courant 2011 (voir 5.1). Des synthèses de ces analyses ont été présentées aux autorités et responsables touristiques locaux en mai Nous en avons extrait trois diapositives. Les ronds verts donnent le nombre d emploi dans l hôtellerie et la restauration par commune/région en 2009 (échelle de droite) et les histogrammes bleus leur évolution en % au cours des deux dernières décennies (échelle de gauche) Basé sur une forme de combinaison entre l hôtellerie, les résidences secondaires et les remontées mécaniques qui était gagnante il y a une cinquantaine d années, le tourisme de montagne suisse est en crise : sa structure n est plus adaptée à la situation concurrentielle internationale. Dans la plupart des destinations le système touristique ne permet plus de dégager la rentabilité nécessaire pour assumer les énormes investissements demandés par ses infrastructures, notamment au niveau des remontées mécaniques. L insuffisance des capacités d hébergement en lits commercialisés (chute des lits hôteliers) pose les limites de l intervention des collectivités publiques en faveur des infrastructures touristiques et questionne l ensemble de la politique du tourisme : Source : Département cantonal de l économie, BAKBASEL, 2011 Source : Département cantonal de l économie, 2011 Ce constat grave, valable pour l ensemble des Alpes vaudoises, est particulièrement aigu au Pays-d Enhaut. Il est notamment la conséquence d une lente dégradation de la structure d hébergement (en 1988 le rapport tourisme 2000 de l ADPE tirait déjà la sonnette d alarme de l évolution de l hôtellerie), illustrée par deux décennies de pertes d emploi dans l hôtellerie et la restauration : Il est aujourd hui admis qu il faut distinguer l économie touristique proprement dite (liée à la présence des hôtes, en séjour ou en excursion) de l économie «résidentielle» (liée à la construction et à la présence de résidences secondaires, indépendamment de leur occupation). En effet, dans le contexte actuel chacune évolue selon sa dynamique spécifique, de tendance antagoniste bien que les deux tirent leur origine de la qualité du cadre d accueil (paysage, villages et offre touristique). Economie touristique et économie résidentielle sont toutes deux importantes pour le Pays-d Enhaut. Mais la promotion de l une n est pas forcément compatible avec la promotion de l autre. De plus elles ont des impacts très différents sur le développement régional (logement pour la population, aménagement du territoire, rentabilité des équipements, etc). Enrayer le déclin de l'économie touristique passe donc aussi par une discussion sur l'équilibre souhaité entre hébergement touristique (lits commercialisés), logement pour les habitants et résidences secondaires (voir chapitre 5.1). Il est en conséquence intéressant de replacer le tourisme dans le contexte de l ensemble de la structure économique. On peut par exemple estimer que l économie touristique au sens strict (que l on peut ici raisonnablement assimiler à l addition des emplois de l hôtellerie/restauration et de la moitié de ceux liés aux commerces et aux transports/communication) correspond à 15 à 20 % de l emploi régional. Elle a certainement un poids relatif moins élevé au Pays-d Enhaut que dans les autres communes des Alpes vaudoises : 6 7

6 3. Organisation Assemblée générale Comité Secrétariat régional Commissions Tourisme Economie Qualité de vie Produits Authentiques Communication L organisation telle que validée à l assemblée générale de 2009 a pu être consolidée durant l année Source : Département cantonal de l économie, BAKBASEL, Formation initiale En août 2010, 54 élèves ont terminé leur scolarité obligatoire. L apprentissage demeure la voie suivie par la majorité des jeunes. 17 garçons ont choisi cette formation dans 11 métiers différents : agriculteur, forestier-bûcheron, électricien de montage, charpentier, géomaticien, cuisinier, maçon, logisticien, menuisier-ébéniste et mécanicien sur machines agricoles. 10 filles ont également débuté un apprentissage, dans 8 métiers différents : gestionnaire du commerce de détail, employée de commerce, pâtissière-confiseuse, assistante du commerce de détail, cuisinière, assistante en pharmacie et coiffeuse. 25 jeunes sur 27 réalisent leur apprentissage au Pays-d Enhaut. Débouchés à la fin de la scolarité obligatoire, août VSO VSG VSB Total Apprentissage Classe de raccordement Séjour linguistique 2 2 Gymnase - Ecole de Culture générale Formation élémentaire 1 1 Solution de transition (stage, SeMo, OPTI) Pays-d'Enhaut Source : Office cantonal d orientation scolaire et professionnelle Un nouveau projet a vu le jour en fin d année 2010 au Pays-d Enhaut : LIFT pour les jeunes. Coordonné par l Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), LIFT se concentre sur les jeunes en difficulté dès la 7 ème année scolaire. LIFT travaille notamment sur l encouragement des compétences personnelles et sociales et la sensibilisation graduelle pour le monde du travail grâce à une intégration de 2 à 4h par semaine dans des entreprises de la région. Le projet sera lancé à la rentrée Il s agissait en particulier de créer la nouvelle commission économie et développer la commission communication dont les activités transversales viennent en soutien à l ensemble de l organisation. 3.1 L assemblée générale L assemblée générale du 10 juin 2010 à l hôtel de ville de Rossinière a réuni 32 membres et 43 personnes se sont excusées. Au 31 décembre 2010, comptait 179 membres, soit un nombre stable par rapport à l année précédente (182). Une fois n est pas coutume, la soirée débute par la visite de l exposition «Apprendre des cultures vernaculaires» présentée au Grand Chalet par M. Pierre Frey, historien de l art, professeur EPFL/ENAC/Archives de la construction moderne et initiateur de cette exposition. L assemblée générale a adopté les comptes 2009 qui présentaient 172' de charges et un bénéfice de 5' ainsi que le budget 2010 de 235'950. avec un déficit de 4'450.. Elle a également pris acte des activités des commissions et du secrétariat régional durant l exercice en cours. 9

7 3.2 Le comité En tant qu organe exécutif de l association, le comité s est réuni de manière régulière pour débattre d un contenu à chaque fois bien fourni. Représentants des communes Daniel Martin Jean-Jacques Mottier Philippe Randin Clairmonde Yersin Président Pierre Mottier Autres membres Pierre-Alain Chabloz Louis Paschoud Antonin Scherrer Frédéric Zulauf En 2010, le comité a siégé à 11 reprises durant lesquelles il a dû se prononcer sur les diverses aides au financement (LADE, FER, FET-PE), statuer sur les projets présentés par le secrétariat régional et décider du suivi à donner aux diverses sollicitations externes. 3.3 Le secrétariat régional Unité opérationnelle de l association, le personnel est en charge des divers dossiers relatifs à la mise en œuvre de la stratégie de développement régionale et de la convention passée avec le Département de l économie. Eveline Charrière Déléguée à la promotion économique (60%) François Margot Conseiller régional (40%) Mary-Jo Rossier Secrétaire - caissière (20%) Philippe Solms Chargé de mission CITAV* 1 (100%* 2 ) Alice Isoz Coordinatrice manifestations PEPA* 3 (20%) * 1 : communauté d intérêt touristique des Alpes vaudoises * 2 : au service de l ensemble des communes de montagne d'aiglerégion et * 3 : Pays-d Enhaut Produits Authentiques, marque régionale de produits du terroir 3.4 Les commissions Les commissions statutaires (économie, tourisme, qualité de vie) ou non (produits authentiques, communication) sont définies sous la responsabilité du comité. Les listes des membres ci-dessous correspondent à la situation au Economie Président : Frédéric Zulauf Pascal Bertholet Eveline Charrière François Margot Daniel Martin Louis Paschoud Tourisme Président : Jean-Jacques Mottier Olivier Bovet Emmanuelle Ganty Serge Gétaz Sonia Lang François Margot Anouk Martin Sébastien Martin Christine Pilet Ursula Sambale Erik Söderström Philippe Solms Jean-Pierre Urweider Clairmonde Yersin La commission économie a été constituée le 6 janvier Elle a dès lors déterminé son fonctionnement et fixé ses objectifs. Les axes prioritaires retenus sont : prospection / guichet entreprise / infrastructures / suivi et mesures. La commission s est réunie à 8 reprises en 2010 et les résultats sont développés sous le point 5.2 ci-après. Depuis quelques années, la commission tourisme se confond avec le comité de Pays-d Enhaut Promotion (PEP), présidé en tant que tel par Olivier Bovet. Elle réunit les présidents et directeurs des OT, les Municipaux du tourisme et quelques autres partenaires touristiques (remontées mécaniques, restaurateurs, coopérative de l Etivaz). La commission a siégé à 8 reprises en 2010, deux conjointement avec le comité ou les autorités communales. La commission a traité les demandes adressées au Fonds d équipement touristique du Pays-d Enhaut et formulé les préavis à l attention du comité. La commission assure le relai d information avec la CITAV et AVP (voir point 5.1 ci-après). Elle a en outre lancé le processus de regroupement des Offices de tourisme du Pays-d Enhaut de même que les projets Bike Pays-d Enhaut et nouvelle manifestation patrimoine bâti, voir sous point 5.1 ci-après. L année 2010 a permis au secrétariat régional de consolider sa structure avec les nouvelles personnes récemment arrivées afin de répondre à la mission qui lui est confiée. En plus du personnel mentionné ci-dessus, le secrétariat régional a profité de l appui du civiliste Erwin Feusi pour une affection de 1 mois au service du projet de dépliant sur le patrimoine architectural du bourg de Château-d Oex. Qualité de vie Président : Philippe Randin Marie-Jeanne Allegri Marina Andres Alfred Bornet Francine Bornet Angélique Chèvre Eric Fatio Sophie Margot François Margot Estelle Mottier Florinda Mourelle Nathalie Schafer Myriam Tinouch-Stucki Renaud Toussaint La commission a défini le nouveau mode de fonctionnement, notamment par rapport à l ancienne commission enseignement, santé, culture, loisirs et sports. Suite à une séance constitutive à laquelle chacun des membres a pu s exprimer sur ses motivations, la nouvelle commission a été complétée et le programme de travail établi. La commission se penche en particulier sur les thèmes suivants : bilinguisme, relève médicale, intégration et accueil, jeunes, accueil de la petite enfance et parascolaire. D autres thèmes peuvent s ajouter au fur et à mesure de l avancement des travaux. La commission a siégé 4 fois en

8 Produits Authentiques Président : Jean-Claude Rosat François Andrey Michel Beroud Pierre Buchillier Eveline Charrière Michel Combremont Emmanuelle Ganty Sophie Guyet Jean-Robert Henchoz Maurice Henchoz Alice Isoz Michel Isoz Laetitia Jacot Charlotte Landolt François Margot Mary-Jo Rossier Communication Porte-parole : Louis Paschoud Eveline Charrière François Margot Antonin Scherrer Passeport vacances Coordinatrice : Estelle Mottier Philippe Carel Sophie Margot Nathalie Schafer La commission gère la marque Pays-d Enhaut Produits Authentiques, à savoir 11 producteurs ou groupe de producteurs qui proposent plus de 70 produits du terroir labélisés. A ce titre, elle détermine les actions de promotion, l admission de nouveaux produits et gère les relations avec les organismes cantonaux du terroir. Ces activités sont présentées sous le point 5.3 ci-après. La commission s est réunie à 7 reprises en Bien que réunie à 3 reprises seulement en 2010, la commission communication a été très active cette année, notamment pour la réalisation de la nouvelle identité de Paysd Enhaut Région et de plusieurs nouveaux supports de promotion. Plus de détails sous le point 6 ci-après. Emanation de la commission qualité de vie, le groupe Passeport vacances Pays-d Enhaut poursuit son activité de manière indépendante (voir sous point 5.4 ci-après). Roby Gander, fidèle organisateur des transports, peut être considéré comme membre du groupe et Corinne Kohli viendra renforcer l équipe pour l édition 2011 du passeport vacances. 4. Objectifs et axes prioritaires La convention qui nous lie au Département de l économie (DEC) définit les différentes missions de. Les résultats attendus pour la période de référence, , et les résultats obtenus en 2010 sont décrits ciaprès : 4.1 Axe 1 : assumer des tâches de développement économique régional et de guichet entreprises Objectif 1 être un guichet d'information et de relais ; assurer un appui approprié aux porteurs de projets régionaux et d'entreprises ; diffuser les informations transmises par le canton pour la LADE Résultats attendus en Résultats obtenus en 2010 La structure associative de la Région est simplifiée et la participation de représentants de l économie à l organe exécutif est renforcée. Le secrétariat régional est renforcé par un/e délégué/e à la promotion économique. Un fonds régional d équipement touristique est opérationnel. Les services offerts par la Région et la LADE sont mieux promus (documentation, site internet, rubrique dans le journal du Paysd Enhaut, réseautage régional). Une commission économie se rencontre régulièrement, elle propose des actions et accompagne le travail du secrétariat régional. Nouveaux statuts adoptés en août 2009, avec la suppression d'un niveau (le conseil de l'adpe), l'instauration de 3 commissions statutaires (économie, tourisme, qualité de vie) et le renforcement de la place de l'économie dans le comité (5 membres sur 9). Création du poste en octobre 2009 : engagement d'eveline Charrière (60%). Fonds créé en 2009 par les trois municipalités du Pays-d'Enhaut, placé sous la responsabilité de la Région et alimenté par le versement de 40% du produit de la taxe de séjour (équivalent à environ 400'000.- par an). Changement de nom lors de la révision des statuts, création d'une commission communication, refonte complète du site internet en 2010, création des 6A7 du jeudi (6 éditions en 2010), alimentation régulière de la rubrique la Région informe dans le Journal du Paysd'Enhaut. La nouvelle commission s'est réunie 8 fois en Elle a également organisé une soirée de discussion sur les forces et faiblesses de la région en matière d'implantation d'entreprises, avec une série d'invités. Les communes mettent systématiquement les personnes intéressées en contact avec la Région. Le personnel de la Région participe régulièrement aux réseaux de promotion du développement économique cantonal et national, en concertation et complémentarité avec les autres régions vaudoises. Une rencontre a eu lieu en 2010 entre chaque Municipalité, le greffe municipal, le président de Paysd'Enhaut Région et l'équipe du secrétariat régional. Le nombre de contacts induits par les communes a augmenté. Participation régulière du conseiller régional et de la déléguée à la promotion économique aux travaux de la CODEV et de ses deux plates formes (promotion économique et développement régional). Organisation de la rencontre des régions romandes et tessinoises en Participation à 2 rencontres ou formations de Regiosuisse ou de la conférence des régions

9 Objectif 2 répondre aux demandes en matière de recherche de terrains et de locaux Résultats attendus en Résultats obtenus en 2010 Un système de suivi des terrains et locaux disponibles est en place. Prévu pour 2011, en lien avec le projet développé par le Service de l économie, du logement et du tourisme (SELT). 4.2 Axe 2 : mettre en œuvre la stratégie régionale validée par le DEC Objectif 3 assurer un suivi de la mise en œuvre de la stratégie régionale Résultats attendus en Résultats obtenus en 2010 Le reporting de l activité de Paysd Enhaut Région et de la mise en œuvre de la stratégie est réalisé avec un nouveau canevas. Nouvelle présentation du rapport d'activité dès Les activités en relation avec la stratégie régionale de développement sont décrites au chapitre 5, ci-après. 4.3 Axe 3 : coordonner les politiques publiques sur le territoire et avec les régions voisines Objectif 4 veiller à la coordination des politiques publiques ayant trait au développement économique au sens large Résultats attendus en Résultats obtenus en 2010 Les communes et la Région s informent et se consultent réciproquement sur les politiques publiques concernées. Un accord de partenariat est établi avec le Parc naturel régional Gruyère Pays-d Enhaut. Objectif 5 assurer une collaboration active avec les régions voisines Objectif atteint concernant la politique du tourisme, notamment avec la commission tourisme du Paysd'Enhaut et la CITAV. Travail en cours au niveau de la politique régionale de la santé (pôle de l'etambeau) et de la problématique des résidences secondaires et du logement pour les habitants. Accord adopté et mis en œuvre en 2010, adéquation entre la charte du Parc et la stratégie de développement régional. Résultats attendus en Résultats obtenus en 2010 Un accord de partenariat est établi avec les régions vaudoises voisines, Promove et ARDA ; au minimum une rencontre annuelle est réalisée avec les régions voisines de la Gruyère et du Saanenland. Un accord de partenariat est établi avec le Parc naturel régional Gruyère Pays-d Enhaut. La coopération engagée au niveau des Alpes vaudoises dans le cadre de la CITAV est consolidée au-delà du projet LPR. Pas d'accord formel. Rencontres régulières avec les responsables d'aiglerégion, de Promove et de l'association régionale de la Gruyère. Accord adopté et mis en œuvre en 2010, adéquation entre la charte du Parc et la stratégie de développement régional. Décision de prolonger le soutien communal au poste de chargé de mission CITAV d'une année, de viser le regroupement CITAV- AVP et de traiter de la consolidation de cette gouvernance touristique Alpes vaudoises avec la vision d'ensemble. 5. Activités en 2010 Sont mentionnées dans ce chapitre les activités de la Région selon les objectifs de la stratégie de développement régional. Les mesures d organisation, la mobilisation d aides financières ou autres actions de coordination mentionnées en d autres chapitres du rapport d activité ne sont pas reprises ici. Pour rappel, voici les 5 objectifs stratégiques déclinés en 13 axes de travail validés pour la période : Diversification touristique Diversification économique Exploitation durable du territoire Marketing régional Gouvernance régionale mettre en œuvre les recommandations du rapport sur la diversification touristique des Alpes vaudoises actualiser et mettre en œuvre les recommandations du rapport Furger sur l'axe Leysin - Les Mosses actualiser et mettre en œuvre les recommandations du rapport Furger sur l'axe Château-d'Oex - Gstaad mettre en place une gouvernance touristique apte à assurer la cohérence et la mise en œuvre du programme d'action et la promotion de l'ensemble du pôle touristique Alpes vaudoises promotion et diversification économique formation professionnelle et nouvelles technologies améliorer les conditions d'exploitation et développer les systèmes de valeur ajoutée préserver, valoriser et développer les motifs primaires d'attractivité et de qualité du territoire augmenter l attractivité de la région pour les entreprises et les familles (marketing territorial) renforcer la fonction de centre régional de Château-d Oex et mettre à disposition des équipements et services de qualité favoriser la mise à disposition de logements pour les habitants adapter l organisation régionale au nouveau contexte territorial intensifier les coopérations interrégionales 5.1 Diversification touristique C est encore et toujours un enjeu central du développement régional, avec plusieurs projets en cours, du niveau local au niveau cantonal. Concept «promenades Pays-d'Enhaut» (projet FET-VD coordonné par la Région) Ce projet a été terminé en 2010 avec la réalisation du dernier tronçon prévu, le passage de la cascade du Ramaclé, et la réalisation d'un dépliant promenades Pays-d'Enhaut et de la brochure patrimoine bâti Château-d'Oex (voir ci-dessous). Le dépliant promenades édité par Pays-d'Enhaut Promotion (PEP) permet de promouvoir auprès des hôtes les itinéraires tout public autour des villages et reliant les villages, et en particulier le parcours du bas de vallée aménagé grâce au soutien du FET-VD (voir comptes de Pays-d'Enhaut Région). La commission tourisme souhaite poursuivre la valorisation de cet itinéraire très attractif pour les familles, dans les paysages exceptionnels des rives de La Sarine. Par ailleurs Pays-d'Enhaut Région coopère avec Pays-d'Enhaut Promotion pour la réalisation d'une nouvelle carte pédestre au 1:25'000 avec un éditeur privé: cette nouvelle carte sera élargie pour couvrir la zone située entre Saanen et Montreux. A la demande de la commission tourisme, les trois communes ont convenu de la coordination des questions relatives à l'entretien des sentiers pédestres par Michel Morier-Genoud (par exemple concernant l'harmonisation des aménagements)

10 Projet Bike Pays-d'Enhaut La commission tourisme a décidé de remettre à jour les parcours VTT de la région et de rééditer une carte VTT (la première datant, comme les parcours, des championnats du monde de 1997). Pays-d'Enhaut Région a donné mandat à Michel Morier-Genoud d'étudier la révision des parcours (en tenant compte des itinéraires de Suisse Mobile et de la demande d itinéraires plus faciles) et de chiffrer les travaux nécessaires. Suite à une concertation avec le Vélo club du Pays-d'Enhaut et les communes, il a été décidé de réaliser en 2011 les travaux d aménagement sous la conduite de Michel Morier-Genoud et la carte sous la responsabilité du PEP. L'ensemble devisé à 65'000. sera financé à 80% par le FET-PE. Brochure patrimoine architectural du bourg de Château-d Oex Le dépliant patrimoine bâti de Château-d'Oex a été réalisé sous la conduite de Pays-d'Enhaut Région pour le compte et en collaboration avec Château-d'Oex Tourisme, avec l'appui de Mme Denyse Reymond et MM. Jean-Frédéric Henchoz et Hermann Dänzer. Cette brochure distribuée gratuitement vient ainsi clore une collection initiée par l'adpe et reprise par les Offices de tourisme et l'avenir de L'Etivaz, mettant en valeur de manière attractive la richesse du patrimoine bâti de Rougemont, Rossinière, L'Etivaz et Château-d'Oex. Projet de nouvelle manifestation sur le patrimoine bâti Proposée par la commission tourisme, la création d'une nouvelle manifestation s'insérant dans le programme triennal des manifestations culturelles d'été (avec le festival de photographie de montagne Alt+1000 et les expositions d'architecture vernaculaire) a fait l'objet d'une étape importante. Une demande LADE instruite par le PEP a permis de lancer un appel à projet, sous la conduite d'antonin Scherrer et avec l'appui de Philippe Solms. 5 concurrents ont été retenus et rémunérés pour présenter un projet à un jury indépendant, composé de 15 personnes : Florence Grivel, Cosette Hämmerli, Jean-Frédéric Henchoz, François Jaquillard, Pierre Landolt, Sonia Lang, François Margot, Anouk Martin, Philippe Mathez, Michèle Philipp, Christine Pilet, Chantal Prod hom, Line Rossier, Vincent Sager, Brigitte Waridel, Clairemonde Yersin. Ce jury a siégé le 28 octobre à Rossinière. C'est le projet présenté par Camille Scherrer, SIGMA 6 et SWISS MATE qui a été choisi. La commission tourisme a décidé de lui donner suite en recherchant un comité d'organisation pour une réalisation en Regroupement des offices du tourisme Objectif de la stratégie de développement régional, le regroupement des structures de marketing touristiques est aussi un cheval de bataille du canton, qui a d ailleurs mis le regroupement des Offices du tourisme du Pays-d Enhaut comme condition à l octroi de l aide financière LADE/LPR à la reconstruction de la télécabine de la Videmanette. Les autorités communales et les comités de Château-d Oex Tourisme, Rougemont Tourisme, de l Office du tourisme de Rossinière et de Pays-d Enhaut Promotion ont décidé d engager le processus de regroupement en juin 2010, après une présentation de l expérience de la création de l association touristique Aigle, Leysin Col des Mosses. Mandat a été donné au comité de de mettre en œuvre la démarche, avec l accompagnement d un expert neutre, en laissant la liberté aux communes de déterminer le mode de perception de leur taxe de séjour (selon un règlement identique) et en séparant de cette organisation la gestion des complexes sportifs de la commune de Château-d Oex. Sur proposition de la commission tourisme et après présentation de son offre à tous les acteurs concernés c est M. Erich Bapst, qui a été mandaté pour accompagner ce travail. 16 Groupe de projet regroupement des Offices du tourisme Consultant : Erich Bapst Olivier Bovet* Sonia Lang François Margot Anouk Martin Le groupe de projet rend régulièrement compte de ses activités à la commission tourisme et, via ses délégués, au comité de et de chacun des Offices du tourisme. Objectifs : approbation d un rapport intermédiaire par les autorités communales fin juin 2011 et mise en place des nouvelles structures en Ce projet fera l objet d une demande LADE. *En 2011: accompagné puis relayé par Serge Gétaz. Communauté d intérêt touristique des Alpes vaudoises CITAV Dans la continuité de 2009, le travail de la CITAV en 2010 a très largement porté sur les enjeux organisationnels et stratégiques relatifs à la gouvernance touristique régionale. Bureau CITAV Présidente : Annie Oguey Pierre Anderegg Eric Chabloz Philippe Grobéty Jean-Jacques Mottier François Margot Philippe Solms Jean-Marc Udriot Le comité CITAV est constitué d un délégué par commune (9 au total, dont Jean-Jacques Mottier, Christine Pilet et Clairmonde Yersin pour le Pays-d Enhaut), et des directeurs des régions (AigleRégion et ). Les directeurs des Offices du tourisme principaux (bases de coordination) sont invités aux séances. Le bureau CITAV prépare les décisions du comité avec l appui de Philippe Solms, chargé de mission, qui travaille concrètement sur les dossiers. Le bureau réunit les présidents CITAV et AVP, Alpes vaudoises promotion, un représentant des communes par axe (Aigle-Leysin-Col des Mosses, Villars- Gryon-Les Diablerets, Pays-d Enhaut) et les secrétaires régionaux. En la matière, trois démarches, notamment, méritent d être mentionnées : La validation de la Stratégie marketing et promotion Alpes vaudoises par l ensemble des acteurs régionaux le 11 décembre 2009 a permis à Alpes vaudoises promotion (AVP) et à la CITAV de définir le volet opérationnel de sa mise en œuvre et d obtenir un important soutien financier du Canton (LADE) pour l engagement des ressources humaines nécessaires. Ce soutien, confirmé en septembre 2010, a permis d envisager pour 2011 l engagement d un responsable marketing œuvrant au profit de l ensemble des Alpes vaudoises. Le cofinancement promis a toutefois été assorti de certaines conditions. Le Canton attend notamment une actualisation des accords de collaborations et/ou de délégations de compétences liant AVP, les sociétés de promotion des 3 axes (Villars-Gryon Les Diablerets, Aigle Leysin Col des Mosses, Pays-d Enhaut), l'office du tourisme du Canton de Vaud (OTV), la CITAV, Paysd'Enhaut Région, Aigle Région et tout autre partenaire. Témoignant du même souci que les attentes cantonales précitées, la CITAV a créé, en juillet 2010, un groupe de réflexion sur les structures touristiques. Partant du postulat que des simplifications sont possibles et souhaitables le groupe a étudié l intérêt d une fusion CITAV-AVP. Cette option permettrait, entre autres, de favoriser l échange et la concertation entre les acteurs concernés par les enjeux complémentaires du développement des équipements et infrastructures, du développement de produits, du marketing et de la promotion. 17

11 Le regroupement des forces irait ainsi dans le sens d une Destination Management Organization, DMO, soit dans le sens d un modèle managérial déjà pris comme référence par la Stratégie marketing et promotion Alpes vaudoises, et recommandé dans le projet de Politique cantonale d appui au développement économique (PADE). La démarche entreprise par le groupe de réflexion CITAV se poursuivra en 2011 avec comme objectif d être finalisée cette année-là. En matière stratégique, le rapport Vision Alpes vaudoises 2020 voulu par le Département cantonal de l économie a nécessité diverses démarches, notamment sur la situation financière des communes et des sociétés de remontées mécaniques actives sur le territoire des communes chablaisiennes des Alpes vaudoises et de la commune de Château-d Oex. Dans ce cadre, la CITAV a travaillé à la question du cautionnement des prêts aux sociétés de remontées mécaniques par les communes. Une option de cautionnement solidaire pour les communes chablaisiennes pour une part des prêts envisagés a été proposée au canton. La démarche se poursuivra donc en 2011, cela sous la houlette du Dr Peter Furger, mandaté par le SELT pour réactualiser son rapport 2003 et conduire le processus participatif de finalisation de la Vision Alpes vaudoises Enfin, les projets ayant bénéficié d un engagement de la CITAV en 2010 (suivi ou pilotage) sont notamment les suivants : - étude WSL-OTV «Changements climatiques : quel avenir pour les destinations touristiques des Alpes et du Jura vaudois?» - étude «Résidences secondaires» dans les zones pilotes des Alpes vaudoises (étude préalable à l établissement d une fiche résidences secondaires dans le plan directeur cantonal). Cette étude conduite par le bureau arcalpin se déroule parallèlement au Pays-d'Enhaut et pour les 5 autres communes des Alpes vaudoises: 2 groupes ont été constitués (ateliers de travail planifiés pour le premier trimestre 2011) - étude EHL «Résidence de tourisme» (comprenant notamment un état de situation sur l hébergement dans chaque station des Alpes vaudoises) - projet 3 Chablais (définition de 12 itinéraires thématiques, dont 3 faisant l objet d offres réservables. L un de ces derniers, consacré aux fromages, propose une extension intéressante à l itinéraire consacré à l Etivaz AOC) - projet «OpenStreetMap» (enrichissement et utilisation d une base cartographique en ligne et libre de droit à des fins touristiques) - projet «Blockhauslodge» (hébergement proche de la nature). 5.2 Diversification et promotion économique Suite au nouveau poste créé à l automne 2009 en faveur du développement de la promotion économique régionale, les activités de l année 2010 peuvent être déclinées en 4 volets : L appui aux entreprises propose notamment les services suivants : - fournir les premiers renseignements aux créateurs d entreprises ou porteurs de projet ; - renseigner sur les démarches au sein de l administration publique cantonale ; - orienter vers les organismes de financement et de conseils ; - informer sur les aides financières disponibles au démarrage ou au développement d activités ; - accompagner les porteurs de projets dans leur recherche d informations régionales (relations avec la commune, recherche de terrains ou locaux, informations économiques ou relatives à l établissement de nouvelles personnes et familles dans la région) - mettre en place des actions de promotion de l image de la région auprès de personnes susceptibles de venir s y établir et d y développer une activité ; Mises en place à début 2010, ces prestations ont dans un premier temps nécessité d être communiquées et ce travail se poursuit encore. Depuis le 2 ème semestre 2010, un nombre grandissant de demandes nous sont adressées, signe positif et encourageant d une forme de légitimité reconnue. En complément, la collaboration avec le tissu économique local a été développée afin de renforcer l attractivité régionale de manière concertée. Des outils La bourse d emploi est un outil mis à disposition par pour répondre à deux objectifs distincts : d une part il s agit d un outil au service des entreprises dans le but de les soutenir dans la recherche de leur personnel ; d autre part, il entend aider les habitants du Pays-d Enhaut ou toute personne intéressée à venir s y établir à trouver un emploi. Les postes vacants peuvent être signalés au moyen d un formulaire disponible en ligne et leur publication est gratuite. Afin de promouvoir les possibilités d emploi au Pays-d Enhaut, une campagne de publicité Google AdWords a accompagné la mise en place de la bourse d emploi. Ainsi, les mots clés emploi+pays-denhaut placent notre site en 1 ère position (état : avril 2011). La bourse d emploi a permis la publication de 32 postes dans des domaines très variés durant la période allant de son lancement en juin et jusqu à fin décembre Il s agit de la page la plus visitée de notre site internet. Nombre de visites sur la page de la Bourse d emploi : Des services Lorsque l on parle de l appui aux entreprises, il faut comprendre des services d information, d aiguillage, de conseil et de soutien dans le domaine du développement économique et de la création d entreprises. Ces services s adressent aux PME et aux créateurs d entreprises et sont gratuits

12 Le registre des entreprises a nécessité un toilettage complet afin d actualiser les données, notamment suite à la nouvelle nomenclature des rues. Pour ce faire, les possibilités offertes par le programme Pétale registre cantonal des entreprises ont été exploitées au mieux, mais ont toutefois nécessité un travail manuel important. Le registre des entreprises mis à jour permet à présent de communiquer de manière efficace et ciblée les actualités, actions et nouveaux services de l association. Des fiches thématiques ont été réalisées afin de permettre de rendre plus accessible les aides au financement que sont la LADE (loi sur l appui au développement économique), le fonds FER (Fonds pour l encouragement de l économie régionale) et le fonds FET-PE (Fonds d équipement touristique du Paysd Enhaut). Ces fiches sont disponibles sur le site internet. Une brochure de prospection a été développée durant l année 2010 faisant suite à une analyse des forces et faiblesses de la région. Ce projet est développé sous le point 6.2. Du réseautage Le réseautage social se rapporte aux actions mises en œuvre pour mettre en lien des personnes physiques et morales. L objectif du réseautage pourrait se résumer à faciliter l échange d informations, augmenter la visibilité de projets ou d entreprises, améliorer et intensifier la communication. C est dans cet esprit qu ont vu le jour les 6A7 du Jeudi, un concept qui propose une heure d'exposés sur des sujets concrets et en prise avec l'actualité régionale, suivis d'un débat ouvert et informel où chacun est invité à s'exprimer librement. Chaque conférence est précédée par la présentation d une entreprise locale, réelle plateforme de promotion pour mieux faire connaître ses activités et services. Les 6 soirées du programme 2010 ont rencontré un bel écho auprès des entrepreneurs et des habitants du Pays-d Enhaut, raison pour laquelle le comité a décidé en décembre 2010 de reconduire ce projet en Fréquentation des 6A7 du Jeudi : Le programme 2010 des 6A7 du Jeudi : 11 mars Intervenants : 29 avril Intervenants : 20 mai Intervenants : 23 septembre Intervenants : 28 octobre Intervenants : 25 novembre Intervenants : Financer mon entreprise Oui mais comment? Raphaël Conz, Promotion économique, canton de Vaud Pierre Bordry, Capital Proximité Cédric Tronchet, CRC-PME Présentation de l entreprise m e o design & communication Quel avenir pour les régions de montagne? Alain Renaud, Service du développement territorial, canton de Vaud Thomas Egger, Groupement suisse pour les régions de montagne Présentation de l entreprise Luc Terraz Peinture Sàrl Recruter, former et gérer ses employés Sabine Mérinat, Orientation scolaire et professionnelle Daniel Bossel et Gérald Fragnière, Adecco Présentation de l entreprise Managalp Suisse La fusion de communes : mode ou nécessité? Eric Golaz, Service des communes et des relations institutionnelles Jean-Pierre Galley, ancien syndic de la commune fusionnée de Haut- Intyamon Jean-Marc Udriot, syndic de Leysin Présentation de l entreprise VWA Verzone Woods Architectes Le Pays-d Enhaut a son Arche de Noé! Pierre Landolt, administrateur Novartis et Syngenta, initiateur de l Arche de Noé Jean-Pierre Neff, municipal de Rossinière Christian Sieber, architecte Présentation du Jardin des Monts et la chèvrerie des alpages du Mont Vous avez dit marketing? Erich Bapst, bapst.ch Olivier Bovet, Château-d Oex Tourisme Philippe Solms, Communauté d intérêt touristique des Alpes vaudoises (CITAV) Des mesures de suivi Indicateurs internes Afin d évaluer le succès de certains projets et de décider de la suite à donner, les éléments suivants ont notamment été étudiés : - internet : nombre de visiteurs et pages les plus visitées - bourse d emploi : nombre d offres publiées et succès de la campagne AdWords - 6A7 : fréquentation et intérêt - appui aux entreprises : nombre de contacts et rendez-vous Indicateurs externes Dans le but de suivre l évolution de la capacité économique, les indicateurs suivants ont été étudiés : - évolution démographique - structure des emplois et des entreprises - statistique de l évolution des revenus D autres outils de mesure viendront s ajouter en fonction des besoins ad hoc des projets

13 5.3 Exploitation durable du territoire Pays-d Enhaut Produits Authentiques Le budget global de la marque de terroir régionale Pays-d Enhaut Produits Authentiques se monte à 136' pour l année 2010 (voir chapitre 8). Dans ce domaine une coordination étroite est réalisée avec la Fédération Pays de Vaud, pays de terroirs et, par son intermédiaire, avec Pays romand, pays gourmand. L ensemble de ce travail de promotion bénéficie d un soutien du service cantonal de l agriculture (dont 30'000. dévolus aux actions propres à la marque Pays-d Enhaut en 2010) et de l OFAG. La participation à des manifestations de promotion est l une des activités importante organisée par la commission. Manifestations de promotion en 2010 : Accueil des hôtes / après-ski à Château-d Oex, janvier et décembre 2010 SwissExpo à Lausanne, 14 au 17 janvier 2010 Rallye du Goût à Château-d Oex, 26 février 2010 Agrobiorama à Lausanne, 25 au 28 mars 2010 Foire de printemps à Château-d Oex, 20 mai 2010 Fête cantonale de lutte à Château-d Oex, 4 juillet 2010 Fête de la tomate à Carouge, 17 juillet 2010 Marchés villageois du Pays-d Enhaut (Château-d Oex, Rougemont et Rossinière), été 2010 Comptoir suisse à Lausanne, 17 au 26 septembre 2010 Désalpe à L Etivaz, 2 octobre 2010 Gourmesse à Zürich, 8 au 11 octobre 2010 Congrès de l échange linguistique à Montreux, 25 octobre 2010 Salon suisse des Goûts & Terroirs à Bulle, 28 octobre au 1 er novembre 2010 Plusieurs outils promotionnels ont été développés durant l année 2010 afin d augmenter encore l impact des actions de promotion : Nouveaux outils promotionnels : 2 Roll Up Autocollants Plaquettes en bois «producteur» et «ambassadeur» Toiles de fromage imprimées avec le logo de la marque Etiquettes produits, en particulier pour les commerces ambassadeurs Film publicitaire réalisé en collaboration avec la Fédération Pays de Vaud, pays de terroirs et Pays romand Pays gourmand, diffusé sur les chaînes de TV régionales de Suisse romande La relation avec les restaurants et commerces ambassadeurs de la marque ont été intensifiés. Une nouvelle charte a été validée par la commission et signée par les ambassadeurs qui sont au nombre de 10 à fin décembre 2010 : Ambassadeurs de Pays-d Enhaut Produits Authentiques Hôtel Buffet de la Gare, Château-d Oex Boucherie laiterie Buchs Hôtel de Commune, Rougemont Fromagerie des Moulins Hôtel de la Poste, Château-d Oex La Maison de l Etivaz Hôtel de Ville, Rossinière Boucherie charcuterie Campagnarde, Brasserie de l Ours, Château-d Oex L Etivaz Les Jardins de la Tour, Rossinière nouveaux produits ont été acceptés par la marque en Il s agit de : Nouveaux produits Dzorette Fortin Crème de brebis bio à 35% et 45% Beurre de brebis bio Yogourt light au lait de brebis bio Yogourt au lait de vache bio, arôme nature Tchivra mi-dur nature bio Tchivra mi-dur aux herbes bio Tchivra raclette bio 23 Producteur Fromagerie Fleurette Le Sapalet Sàrl Tchivra A noter le départ du producteur Patrick Buchs en mai 2010 qui, en se ravitaillant en viande de porc hors du périmètre du Pays-d Enhaut, ne répond plus aux critères de la marque. Au 31 décembre 2010 on dénombre un total de 11 producteurs (ou groupe de producteurs) pour un total de 72 produits labélisés. Ceux-ci sont présentés dans le détail sur le site internet L ensemble de ces produits a été accepté par la commission intercantonale de terroirs, CiT, qui réunit les marques des cantons romands et la fédération romande des consommateurs afin de veiller au respect de lignes directrices communes sur la qualité des produits et la définition de la notion de terroir. Par ailleurs, à l instar des autres marques de terroir réunies dans la CiT, la commission a décidé de faire certifier en 2011 le label Pays-d Enhaut Produits Authentiques par l organisme intercantonal de certification : un travail de préparation a été effectué avec l appui de Nicolas de Groote, stagiaire à Pays romand pays gourmand. Parc naturel régional Gruyère Pays-d Enhaut Outre la valorisation économique des ressources primaires de la région (produits de l'agriculture et des forêts) l'exploitation durable du territoire est un thème qui correspond aux objectifs stratégiques adoptés par les communes dans le contrat qui les lie au Parc naturel régional Gruyère Pays-d'Enhaut. Une convention a été signée entre ce dernier et Pays-d'Enhaut Région pour assurer une bonne coordination tant au niveau des orientations stratégiques (la Région a par exemple également été consultée sur la charte du Parc) que de la mise en oeuvre des projets susceptibles de concerner les deux entités. Ces derniers concernent notamment l'agriculture, les spécialités régionales, la filière du bois ou le tourisme nature: dans chacun de ces domaines les partenaires régionaux sont directement et activement impliqués dans les projets du Parc, cf 5.4 Marketing régional (attractivité de la région pour les entreprises et les familles) Brochure de prospection Base du positionnement du Pays-d'Enhaut comme région où vivre et entreprendre, une brochure de prospection a été développée suite à une analyse des forces et faiblesses de la région et en concertation avec différentes personnes ressources. Ce projet est développé sous le point 6.2.

14 Pôle santé l Etambeau participe aux travaux de ce projet d importance régionale. Il en va de l avenir des structures de santé du Pays-d Enhaut dont l ensemble des partenaires (notamment l hôpital, la maison d accueil Praz-Soleil, les EMS, les logements protégés/la Damounaise, le CMS, etc.) se trouvent face au besoin de se réunir autour d un projet commun afin de garantir la pérennité de l offre médicale au Pays-d Enhaut. Il s agit de réfléchir à la réalisation d un quartier de la santé à Château-d Oex qui accueillerait également une clinique privée de bien-être, des logements pour la population ainsi que des surfaces commerciales ou artisanales. a réalisé un état des lieux qui a été présenté le 23 novembre 2010 aux partenaires concernés. Un comité de pilotage a été constitué pour la définition du pôle santé L Etambeau, en lien avec le PPA en cours d'élaboration, sous la responsabilité de la commune de Château-d'Oex: présidé par Christian Daenzer, avec Eveline Charrière (Pays-d'Enhaut Région), Mary Jane Gerber (association de santé du Pays-d'Enhaut), Serge Gétaz (Cogest EMS), Martine Henchoz et Michel Jéquier (hôpital), Matthias Link (Praz Soleil), Vincent Matthys (ASCOR), Philippe Randin (La Damounaise et Praz Soleil), Patrick Scherrer (hôpital et collège des médecins), Christian Sieber (projet de clinique). La suite des travaux consiste à mandater un chef de projet afin de définir plus précisément cet ambitieux projet et de le défendre auprès des autorités cantonales dans le courant de l année Passeport vacances C est un joli éventail d activités que les enfants du Pays-d Enhaut ont pu vivre en participant au Passeport-vacances la semaine précédent la reprise scolaire d août L affluence était certes moins grande que certaines années passées, avec 155 enfants inscrits pour 79 activités offertes par des hôtes d ici et d ailleurs Ce sont aussi 43 personnes qui ont accompagné bénévolement l une ou l autre des activités. Du côté des activités, quelques nouveautés ont permis aux enfants d aller à Lausanne visiter le centre d établissement cantonal d assurance ou encore de se glisser dans la peau d un journaliste de la Radio Télévision Suisse. Côté sport, la grimpe, le basket ou encore le rafting en ont motivé plus d un. Plusieurs ateliers ont également permis aux enfants de mettre en exergue leur créativité, que ce soit en fabriquant du papier, des marionnettes, un capteur solaire, ou encore en participant à un atelier de pavage en galets de la Sarine! Après plusieurs années de loyaux services certaines activités ont toujours la cote : notamment l activité chiens de recherche présentée par le Club Alpin Suisse, le parapente, le kayak ou encore la balade en camion poubelle qui bat les records de demandes. Et puis il y a toujours des activités qui, malgré plusieurs tentatives pour rendre leur description plus attractive ou compréhensible, peinent à susciter l intérêt. La possibilité de s inscrire en ligne, mise en place en 2009, a été utilisée par plus de 60% des enfants inscrits en 2010, ce qui a simplifié la tâche des organisateurs. Et notre programme informatique DOS n est pas au bout de ses ressources! Pour 2011, c est la bourse aux places libres qui aura lieu par courrier électronique et permettra sans doute d optimiser la distribution des places restées vacantes! 5.5 Gouvernance régionale L entretien de relations de confiance avec les différents partenaires, dans un cadre de travail transparent, avec des relais d informations connus, est un facteur déterminant du succès de toute politique de développement régional et de partenariat entre les autorités publiques et les forces vives de l économie et de la société locale. Le comité et les commissions constituent la trame de base de ces relations (voir chapitres précédents). Les relations suivies avec des partenaires extérieurs en sont un complément indispensable : SELT, CODEV, CITAV et autres organisations régionales de développement économique : cf 4.1, 5.1, 5.3 et 6.3. C est dans le domaine du tourisme que l enjeu de la gouvernance régionale est le plus complexe et le plus aigu, au niveau des Alpes vaudoises comme dans d autres régions confrontées au changement rapide de l environnement concurrentiel de l économie touristique. Rencontre avec les municipalités Dans le but d intensifier les échanges et le partage d informations, une rencontre avec chacune des 3 municipalités a été organisée dans le courant de l année Une occasion de faire plus amplement connaissance, de parler des nouveautés au sein de l association et d entamer une discussion autour des projets et préoccupations propres à chaque commune. Il a en outre été décidé que les PV des comités seraient systématiquement transmis aux administrations communales du Pays-d Enhaut, comme ils le sont déjà aux députés de la Région (invités avec voie consultative) et à la préfecture. Rencontre des régions de Romandie et du Tessin Le 21 octobre 2010 a eu lieu à Rossinière la rencontre annuelle des responsables des régions de Romandie et du Tessin en présence de 14 régions représentées et de 9 personnes invitées. L objectif de cette rencontre a été d acquérir de nouvelles connaissances et d intensifier les relations entre les responsables de ces régions, tout comme de découvrir la région hôte sous l angle de son développement régional. Cinq présentations intéressantes ont animé le programme : - Peter Niederer a présenté les activités du SAB (groupement suisse pour les régions de montagne) et de la Conférence des régions ; - François Parvex a commenté via Skype les activités de Regiosuisse ; - Véronique Martrou a parlé de la LPR (loi fédérale sur la politique régionale) dans le canton de Vaud et des expériences avec la LADE (loi cantonale sur l appui au développement économique) ; - Alain Lunghi a présenté la plateforme de promotion fribourgeoise Innoreg ; - et finalement, Daniel Krähenbühl a informé sur les prestations de l Aide Suisse aux montagnards Une occasion de faire découvrir également notre région avec un apéritif composé des produits du terroir labélisés Pays-d Enhaut Produits Authentiques, une visite commentée du chantier de reconstruction de la télécabine de la Videmanette pour terminer à la Coopérative des Producteurs de fromage d alpage «L Etivaz AOC» avec une présentation du projet d agrandissement des caves. Bien entendu, le Passeport-vacances ne pourrait pas exister sans un comité actif, composé des personnes suivantes : Sophie Margot, Roby Gander (responsable transports), Philippe Carel (caissier), Nathalie Schafer et Estelle Mottier (logistique et recherche d activités)

15 6. Communication Les tâches liées à la communication ont été particulièrement vastes en cette année 2010 afin de tourner la page ADPE et de dynamiser la nouvelle identité, tout en renforçant l information sur la mission et les services de l association. C est ainsi qu est née la commission communication avec pour objectif de soutenir les nouveaux projets. 6.1 Communiqués L effort de communication a été poursuivi et même accentué en 2010, notamment par le biais de la presse écrite. A ce titre, ce sont 25 communiqués qui ont été diffusés dans le Journal du Pays-d Enhaut sous la rubrique La Région Informe. Quelques communiqués de presse ont également été retenus par la presse régionale, notamment le 24 Heures, La Gruyère et Radio Chablais. Ces actions nous ont notamment permis d informer notre public de nos nouveaux projets, de manifestations organisées par, de nouveautés concernant Pays-d Enhaut Produits Authentiques ainsi que de relater les décisions du comité. Présentation de Pays-d Enhaut, Produits Authentiques aux restaurants ambassadeurs de la marque de terroir, L Etivaz, 29 juin 2010 Tous les communiqués sont disponibles sur le site internet rubrique Communication. 6.2 Outils promotionnels Nouvelle papeterie Avec l appui de la commission communication, l ensemble de la papeterie a été revisitée pour répondre à la nouvelle identité. Les documents suivants ont été réalisés en 2010 : roll up, papier à lettres, modèles de documents, enveloppes, cartes de compliment, cartes d accompagnement, logo La Région Informe, tampon. Internet Un grand chantier en 2010 fut celui de la refonte complète du site internet, l ancien ne permettant pas d effectuer les développements souhaités en raison de la vétusté de l application. Lancé en juin 2010, le nouveau site internet fournit une multitude d informations utiles : Le menu donne un aperçu de l association et de son fonctionnement et sert également de plateforme à toutes nos communications (actualités, 6A7 du Jeudi, communiqués, publications, etc.). Sous Pays où entreprendre, on s adresse en particulier aux porteurs de projets et aux entreprises. Ces internautes y trouvent les services et conseils proposés par l appui aux entreprises, les informations quant aux différentes aides au financement de projets, une bourse d emploi ainsi que la liste des adresses d organismes et d institutions susceptibles de répondre à des questions liées à la création d entreprise ou au développement de projets. Exposition Apprendre des cultures vernaculaires, Rossinière, 5 juin au 21 août 2010 La rubrique Pays à vivre, comme son nom l indique, apporte un grand nombre de réponses aux habitants ou aux personnes susceptibles de venir s établir au Paysd Enhaut. On y parle vie de famille, formation, santé, social, culture et loisirs, médias, sécurité et situation

16 Finalement, nous sommes fiers de promouvoir la marque Pays-d Enhaut Produits Authentiques sous la rubrique du même nom. C est quoi ce label, qui sont les producteurs, quels sont les produits labélisés, où puis-je les déguster? Autant de questions qui trouvent réponse sous ce dernier chapitre. Un site internet a du succès uniquement s il est régulièrement mis à jour et correctement communiqué. Un effort particulier est mené pour atteindre ces objectifs. Statistique de fréquentation du site internet, 10 juin 2010 au 31 décembre 2010 : 6.3 Représentations est formellement représenté au sein de plusieurs instances dans le but de favoriser la coordination régionale et de défendre les intérêts du Pays-d Enhaut : (ECh : Eveline Carrière, FM : François Margot) - Asante Sana ou association pour l aide, les soins à domicile et la prévention de l Est Vaudois, districts d Aigle Riviera Pays-d Enhaut (comité : Francine Bornet) - CITAV ou communauté d intérêt pour le tourisme des Alpes Vaudoises (comité et bureau : Jean-Jacques Mottier et FM) - CODEV ou coordination du développement économique vaudois (ECh/FM) - Comité de pilotage pôle santé L'Etambeau (ECh) - Commission intercantonale des marques de terroir (FM) - Fédération Pays de Vaud, pays de terroirs (comité : FM) - PEP, Pays-d Enhaut Promotion (comité et invité au bureau : FM) En réponse à une demande de la préfecture et sur proposition du comité, Philippe Randin, président de la commission qualité de vie, a été désigné en 2010 comme représentant de la région au sein de la commission de sécurité et prévention Riviera Pays-d Enhaut. Brochure de prospection Fort du constat que le Pays-d Enhaut est souvent à tort considéré comme un endroit lointain, difficilement accessible et où pas grand-chose ne se passe, un gros travail a été réalisé par les commissions économie et communication pour démontrer que l on peut être un havre de nature et offrir en même temps à ses entreprises des infrastructures dignes d un centre urbain! En outre, est membre de plusieurs organisations qui visent la défense des intérêts des régions de montagne, telles que notamment le SAB, groupement suisse pour les régions de montagne et la conférence suisse des régions. Tel est le message que la nouvelle brochure de a pour objectif de véhiculer, en présentant le Pays-d Enhaut avec ses atouts, permettant d allier lieu de vie et lieu de travail. On développe dans cette publication de 10 pages la question de l accès au Paysd Enhaut, des dernières technologies disponibles et du vaste réseau d entreprises de services présentes sur le territoire. On y découvre également deux témoignages de personnes qui ont «osé» faire le pas de venir s installer au Pays-d Enhaut avant de poursuivre avec une information sur les nombreuses infrastructures scolaires, médicales, sportives et culturelles. Pour terminer, la brochure vante l attraction irrésistible d un paysage magnifique, d un endroit bien marqué par les saisons, en bref, d un cadre de vie quotidien exceptionnel et d un paradis des activités en plein air. Disponible dès avril 2011, cette brochure s adresse en particulier aux personnes ou entreprises susceptibles de venir s établir dans notre région. Elle peut être téléchargée ou commandée en ligne sur rubrique Communication

17 7. Aides financières Le secrétariat régional a pour mission de traiter les demandes de financement qui s inscrivent dans la stratégie régionale et qui répondent aux critères nécessaires à l octroi d une aide. Il s agit là d une activité importante de qui permet de relayer à tout porteur de projet les différents outils à leur disposition et de leur faciliter l accès à un financement. 7.1 LADE La loi cantonale sur l appui au développement économique (LADE), entrée en vigueur le 1 er janvier 2008 permet l octroi d aides financières directes à des projets de développement régional (art. 20 à 26, LADE) tout comme à des projets d entreprises (art. 31 à 34, LADE). Dernier tronçon du parcours promenades, passerelle du Ramaclé, Château-d Oex Projets de développement régional Les projets de développement régional font l objet d un préavis du comité de Paysd Enhaut Région et, pour les projets touristiques, également de la CITAV et des organismes de promotion (Alpes vaudoises Promotion). Cette étape permet de vérifier que le projet est en adéquation avec la stratégie adoptée pour la région. Les projets suivants ont été soutenus en 2010 par une aide LADE à fonds perdu : Nom du projet Organisation d un appel à projets pour un événement «patrimoine bâti» au Pays-d Enhaut Elaboration du PPA l Etambeau, pôle santé, clinique et quartier durable Organisation de l exposition «Learning from vernacular» du 5 juin au 21 août 2010 à Rossinière Festival de photographie Alt+1000, du 17 juillet au 19 septembre 2011 à Rossinière Réorganisation et professionnalisation du Festival international de ballons, édition 2011 à Château-d Oex Maître d ouvrage Pays-d Enhaut Promotion Commune de Châteaud Oex ACAAT Association pour un Centre architecture, anthropologie, territoire Coût total du projet (budget) Total de l'aide Association Bien Public Association Semaine de Ballons Château-d Oex TOTAL aides LADE à fonds perdu 1' Le taux d intervention de la LADE pour des aides à fonds perdu en 2010 représente 29% du coût total des 5 projets présentés. Cela correspond à 9% des aides accordées par région. Inauguration de la nouvelle télécabine de la Videmanette par Claire-Lise Blum, syndic de Rougemont et Sandra Mordasini, collaboratrice du Service du logement, de l économie et du tourisme (SELT) 30 31

18 Les projets suivants ont été soutenus en 2010, avec un prêt sans intérêt LADE ou LPR (loi fédérale sur la politique régionale) : Nom du projet Transformation de la fromagerie 1 ère étape Reconstruction de la télécabine Rougemont la Videmanette TOTAL prêts LADE/LPR sans intérêts Maître d ouvrage Société Coopérative de la Fromagerie et Laiterie des Moulins Bergbahnen Destination Gstaad AG Coût total du projet Total de l'aide ' ' ' ' Pour les prêts sans intérêts, le taux d intervention de la LADE/LPR se monte à 74% du coût total des 2 projets présentés. Cela correspond à 48% des prêts accordés par région. Il faut noter que c est en 2016, date initialement prévue pour la réalisation des travaux, que la décision définitive sera prise concernant la part remboursable du crédit octroyé à la reconstruction de la Videmanette. Projets d entreprises Les soutiens aux projets d entreprises sont traités de manière confidentielle, conformément à l article 13 de la convention signée avec le service de l économie. Toutefois, nous pouvons informer qu une aide LADE de 5'000. a été versée en 2010 dans notre région. 7.2 Fonds d équipement touristique du Pays-d Enhaut (FET-PE) Le Fonds FET-PE créé en 2009 par décision des municipalités des 3 communes du Pays-d Enhaut poursuit son objectif qui vise à promouvoir la qualité de l offre touristique et du bien-être des hôtes. Géré par le comité de, il est financé par le versement de 40% du produit de la taxe de séjour, ce qui correspond pour l année 2010 à une recette de 411'558.. Les projets suivants ont été soutenus en 2010, par une aide FET-PE à fonds perdu : Nom du projet Maître d ouvrage Coût total du projet Total de l'aide GSTAAD easyaccess card Gstaad Tourisme et PEP Breitling Orbiter Challenge Château-d Oex Tourisme Chapelle Balthus Association Chapelle Balthus Machine à pister pour le Jardin des Neiges 3 ème édition des Nuits du conte à Rossinière Dameuse pour la piste de luge de la Braye TOTAL octrois FET-PE à fonds perdu ESSS Château-d Oex Association des Amis des Nuits du Conte de Rossinière Télé Château-d Oex SA Par ailleurs le comité de Pays-d'Enhaut Région a décidé d'engager le FET-PE pour le cautionnement d'une partie du crédit LADE accordé par le canton à BDG AG pour la reconstruction de la Videmanette: cautionnement du remboursement annuel d'un montant de 3,7 millions de francs, soit 148'000. par an. Les comptes du FET-PE sont présentés en annexe, le bouclement du premier exercice couvre la période allant du 1er novembre 2009 au 31 décembre 2010: il comprend donc les contributions et aides de 2009 et Le capital du Fonds FET-PE s élève à 497' au 31 décembre Fonds pour l encouragement de l économie régionale (FER) Le Fonds FER a été créé en 1979 par décision des conseils des 3 communes du Pays-d Enhaut. Il vise à encourager la création et le maintien d emplois viables dans notre région. Il est constitué de trois fonds communaux distincts. Alimenté à raison de 5. par habitant par an, les contributions communales ont représenté 22'945. pour l année Les décisions d octroi sont de la compétence du comité de Paysd Enhaut Région. 4 projets ont bénéficié d un soutien du Fonds FER en 2010, pour un montant total de 18'000., dont 9'000. financé par la LADE (art. 18). Les demandes sont traitées de manière confidentielle, raison pour laquelle les comptes sont présentés de manière globale: Désignation Communes Château-d'Oex Rossinière Rougemont Produits Charges Produits Charges Produits Charges Valeur en compte au '799 70' '078 Contribution communale 15'890 2'505 4'550 Total des aides 7' Intérêts commune 2.5% 2'742 1'816 4'166 Sous-total 112'431 7'760 74' ' Capital au '671 74' '994 Totaux égaux 112' '431 74'447 74' ' '794 Total FER Pays-d Enhaut 2010 Produits Charges Valeur en comptes communaux au 1 er janvier 326'003 Contributions communales 22'945 Intérêts 2.5 % des 3 communes 8'724 Contribution LADE 9'000 Total des aides FER '000 Valeur en comptes communaux au 31 décembre 348'672 Total Pays-d'Enhaut 366' '

19 8. Comptes 2010 Les comptes sont présentés sous la forme d un bilan consolidé comprenant les actifs et passifs de : Pays-d Enhaut, Produits Authentiques Passeport Vacances. Ceux-ci totalisent 267' Bilan consolidé 2010 Au 31 décembre 2010, le capital respectif de chaque entité s élève à : 72' ' ' ' Pays-d Enhaut, Produits Authentiques Passeport Vacances Total La Fiduciaire Henchoz Treuhand AG a établi le rapport de l auditeur en date du 5 mai Elle a effectué un examen succinct selon la Norme d audit suisse relative à l examen succinct et a donc procédé à une review et non un audit. Sur la base de cet examen, il n a pas été relevé de faits qui laissent la Fiduciaire à penser que les comptes annuels ne sont pas conformes à la loi et aux statuts. 8.2 Comptes d exploitation 2010 Le budget 2010 de prévoyait un total de charges de 224'550. avec un déficit de 4'550.. Le résultat d exploitation des comptes fait ressortir un déficit de 3' En 2009, avait obtenu une aide à fonds perdu du FET cantonal de 216'000. destinée au financement du Concept promenades Paysd Enhaut. Cette action de diversification touristique a été planifiée par l association (cf. point 5.1). Précision est donnée que la coordination de cette action n a donc aucune influence sur le résultat d exploitation de l association puisque l aide à fonds perdu a été redistribuée aux bénéficiaires durant l année / Budget finalisera la mise en place de la nouvelle identité de par la réalisation d une brochure de prospection réalisée conjointement par les commissions économie et communication. L engagement de la déléguée à la promotion économique offre la possibilité à l association de s impliquer activement dans des projets régionaux et de renforcer la communication auprès des entreprises du Pays-d Enhaut. Une implication exceptionnelle de la Région est également engagée dans la dernière phase de l élaboration de la vision Alpes vaudoises Toutefois, la nouvelle structure de l association implique une augmentation de la masse salariale ainsi qu une élévation des frais liés aux séances du comité et des commissions. Le budget global 2011, avec un total de charges de 235'950.--, laisse apparaître un déficit de 27' A l automne 2011, le Département de l économie se prononcera sur l octroi de l aide à fonds perdu pour le fonctionnement des organismes régionaux pour la période ; décision basée sur la stratégie de développement présentée par Paysd Enhaut Région et sur les missions que le Département souhaitera assigner aux régions. Ces éléments seront également concernés par les conclusions de la vision Alpes vaudoises 2020 (financement par convention de la nouvelle structure de gouvernance du tourisme des Alpes vaudoises, demande aux régions d établir un plan directeur régional?). En regard du montant de la subvention allouée, le comité de fera le point sur le financement du fonctionnement de l association. Le bilan consolidé et les comptes d exploitation sont présentés ci-après. Après extraction des chiffres liés à cette action spécifique, le total des charges de fonctionnement de l association s élève à 250' et le total des recettes s élève à 247' Le résultat d exploitation des comptes de la marque Pays-d Enhaut, Produits Authentiques fait ressortir des charges de 133' et un bénéfice de 2' Quant à celui de Passeport Vacances, il fait ressortir des charges de 4' et un bénéfice de 1'

20 Bilan consolidé au Actif Passif Liquidités Passifs transitoires Caisse PasVac 0.20 Passifs transitoires PER 35' ' Banque Cantonale Vaudoise PER 159' ' Charges à payer PEPA 11' ' Banque Raiffeisen du Pays-d'Enhaut PEPA 29' ' Réserves Postfinance PER 18' ' Réserve ligne graphique & documentation PER 5' ' Postfinance PasVac 16' ' Réserve fiches d action PER 45' ' Banque Raiffeisen du Pays-d'Enhaut / PS PER Réserve site internet PER 4' ' Réalisables à court terme Réserve mobilier/matériel bureau PER 3' ' Impôt anticipé à récupérer PER Réserve projet PAES PER 7' ' Impôt anticipé à récupérer PEPA Réserve promotion économique interrégionale PER 10' ' Débiteurs PER 74' Fonds réserve pour matériel de promotion PEPA 15' ' Débiteurs PEPA 30' ' Réserve activité de créativité PasVac 3' Actifs transitoires PER 7' ' Fonds propres Matériel Capital PER 75' ' Matériel - Marque "Produits Authentiques" PEPA Capital PEPA 32' ' Perte résultant du Bilan Fonds associatif sans droit de reprise PasVac 12' ' Perte de l'exercice PER 3' Bénéfice résultant du Bilan Bénéfice de l'exercice PEPA 2' Bénéfice de l'exercice PasVac 1' Bénéfice reporté PER 5' Bénéfice reporté PEPA 0.65 Bénéfice reporté PasVac 2' ' ' ' ' Légende PER : PEPA : Pays-d Enhaut Produits Authentiques PasVac : Passeport Vacances 36 / Pertes et profits 2010 avec comparatif 2009 Budget 2011 Charges Comptes 2009 Budget 2010 Comptes 2010 Budget 2011 Personnel secrétariat régional 89' ' ' ' Frais administratifs 33' ' ' ' Cotisations diverses 3' ' ' ' Frais de communication 15' ' ' ' Comité & Commissions 5' ' ' ' Mise en œuvre du Programme d'action pluriannuel 23' ' ' ' Frais divers Provision site internet Provision projets PAES Provision fiches d'action Total des charges 172' ' ' ' Produits Comptes 2009 Budget 2010 Comptes 2010 Budget 2011 Participation des communes au secrétariat régional 32' ' ' ' Cotisation des membres 18' ' ' ' Part du Canton, SELT 120' ' ' ' Prestations spécifiques - Concept Promenades Pays-d'Enhaut 219' Participation des partenaires aux frais de locaux 6' ' ' Sponsoring - 6A7 du jeudi 5' ' Participation aux frais de personnel 11' ' Cours entreprise 1' Intérêts Dissolution provision / réserve 11' Prélèvement réserve site internet 15' ' ' Prélèvement ligne graphique 7' ' Prélèvement réserve fiche d'action 25' ' ' Total des recettes 177' ' ' ' Déficit/Bénéfice 5' ' ' '

CORDIALE BIENVENUE. Assemblée générale 2012 Mercredi 13 juin 2012, à Rougemont

CORDIALE BIENVENUE. Assemblée générale 2012 Mercredi 13 juin 2012, à Rougemont CORDIALE BIENVENUE Assemblée générale 2012 Mercredi 13 juin 2012, à Rougemont Ordre du jour : 1. Adoption du procès-verbal N 23-2011 de l Assemblée générale du 9 juin 2011 2. Rapport du Président 3. Rapport

Plus en détail

CORDIALE BIENVENUE. Assemblée générale, jeudi 11 juin 2015, à Rougemont

CORDIALE BIENVENUE. Assemblée générale, jeudi 11 juin 2015, à Rougemont CORDIALE BIENVENUE Assemblée générale, jeudi 11 juin 2015, à Rougemont Ordre du jour : 1. Adoption du procès-verbal N 22-2014 de l Assemblée générale du 12 juin 2014 2. Rapport du Président 3. Rapports

Plus en détail

BIENVENUE. à l Assemblée générale 2011

BIENVENUE. à l Assemblée générale 2011 BIENVENUE à l Assemblée générale 2011 Salle du Conseil communal, Hôtel de Ville à Château-d Oex, jeudi 9 juin 2011 Ordre du jour : 1. Adoption du procès-verbal N 23-2010 de l Assemblée générale du 10 juin

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION PAYS-D ENHAUT RÉGION

STATUTS DE L ASSOCIATION PAYS-D ENHAUT RÉGION Statuts Paysd Enhaut Région, page n o 1sur 7 STATUTS DE L ASSOCIATION PAYSD ENHAUT RÉGION I. Généralités, buts et relations avec les communes Article 1 er : Dénomination et siège Sous la dénomination «Paysd

Plus en détail

Procès-verbal N 22-2014 de l Assemblée générale de Pays-d Enhaut Région Jeudi 12 juin 2014, 20h10-22h50, Hôtel de Ville à Château-d Oex

Procès-verbal N 22-2014 de l Assemblée générale de Pays-d Enhaut Région Jeudi 12 juin 2014, 20h10-22h50, Hôtel de Ville à Château-d Oex Procès-verbal N 22-2014 de l Assemblée générale de Pays-d Enhaut Région Jeudi 12 juin 2014, 20h10-22h50, Hôtel de Ville à Château-d Oex Présidence : Présents : Membres : M. Pierre Mottier 31 personnes

Plus en détail

Département de l économie Rue Caroline 11 1014 Lausanne

Département de l économie Rue Caroline 11 1014 Lausanne Département de l économie Rue Caroline 11 1014 Lausanne MISE EN ŒUVRE DE LA LOI FEDERALE DU 6 OCTOBRE 2006 SUR LA POLITIQUE REGIONALE (LPR) PROGRAMME INTERCANTONAL POUR DES ESPACES GEOGRAPHIQUES DE PROXIMITE

Plus en détail

6A7 DU JEUDI 25 OCTOBRE 2012 VISION ALPES VAUDOISES 2020 : ZOOM SUR LE PAYS-D ENHAUT

6A7 DU JEUDI 25 OCTOBRE 2012 VISION ALPES VAUDOISES 2020 : ZOOM SUR LE PAYS-D ENHAUT 6A7 DU JEUDI 25 OCTOBRE 2012 VISION ALPES VAUDOISES 2020 : ZOOM SUR LE PAYS-D ENHAUT GRANDS PROJETS» Renforcer la capacité d hébergement» Développer la mobilité» Renforcer l offre d excursion & de découverte»

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous 1 2 La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous Connue au-delà des frontières pour son illustre fromage, la vallée de Munster entend bien le mettre à

Plus en détail

Alliance de l industrie touristique du Québec

Alliance de l industrie touristique du Québec Alliance de l industrie touristique du Québec Un marketing agile et coordonné, des ressources financières regroupées Une industrie rassemblée, concertée et représentée Assises du Tourisme 2015 Le projet

Plus en détail

Itinéraire de formation. Politique de développement touristique. Délégation régionale Basse-Normandie. www.calvados-tourisme.com

Itinéraire de formation. Politique de développement touristique. Délégation régionale Basse-Normandie. www.calvados-tourisme.com 2015 Itinéraire de formation Politique de développement touristique Délégation régionale Basse-Normandie www.calvados-tourisme.com ITINÉRAIRES POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE CODE ITINÉRAIRE ITSUN

Plus en détail

Le case management «formation professionnelle»

Le case management «formation professionnelle» Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle Le case management «formation professionnelle» Principes et mise

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires)

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Titre I Dispositions générales Article premier : Objet du présent règlement Le présent règlement est un document d application

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Formation certifiante Le tourisme. Tout naturellement!

Formation certifiante Le tourisme. Tout naturellement! formation pour le développement durable sanu Postfach, case postale 3132 Dufourstrasse, rue Dufour 18 CH-2500 Biel-Bienne 3 T: +41 (0)32 322 14 33 F: +41 (0)32 322 13 20 sanu@sanu.ch www.sanu.ch Formation

Plus en détail

STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II

STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II Stratégie de la CDIP du 24 octobre 2013 pour la coordination à l échelle nationale de l enseignement des langues étrangères dans le degré secondaire II

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

Instance de Concertation

Instance de Concertation Instance de Concertation PAYS HORTE ET TARDOIRE Jeudi 03 février 2011 Instance de Concertation 03/02/2011 1 Le projet de développement culturel 2009 2010 Oct Nov Déc Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Le partenaire responsable du projet

Le partenaire responsable du projet FICHE PROJET POUR UN CHARGE DE PROJET Le partenaire responsable du projet 1- Nom et coordonnées de la structure partenaire responsable de la mise en oeuvre du projet sur le terrain et nom et fonction du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE Communauté de communes de la haute vallée du Thoré Rue de la mairie 81240 Saint-Amans-Valtoret 05 63 97 98 08 CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale L Université de Fribourg; L Université de Genève; L Université de Lausanne; L Université de Neuchâtel; (ci-après désignées par «les

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises du développement urbain Août-Septembre 2015 I. Brève

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX TITRE Requérant Contribution au projet régional de facilitation des affaires dans l espace UEMOA «eregulations UEMOA» - Phase 2 Commission UEMOA Durée du

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION TOGO OCTOBRE 2006 / AVRIL 2007

PROGRAMME D ACTION TOGO OCTOBRE 2006 / AVRIL 2007 PROGRAMME D ACTION TOGO OCTOBRE 2006 / AVRIL 2007 1. Dossier diagnostique «Destination TOGO»: Recensement, identification et formalisation de l offre touristique de la région des plateaux puis du Togo.

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Règles de gestion du Fonds lausannois d intégration - FLI

Règles de gestion du Fonds lausannois d intégration - FLI et de la protection Règles de gestion du Fonds lausannois d intégration - FLI Préambule Lausanne est une ville internationale : 42% de sa population n a pas de passeport suisse, plus de 160 nationalités

Plus en détail

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Plan de développement de la validation des acquis de l

Plus en détail

Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro)

Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro) Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro) Rennes, le 26 février 2009 Plan de l atelier Stratégie marketing du CRT Objectif du projet Présentation des différentes

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012.

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. * Du CLD de L Érable Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. 2 *Pour le CLD de L Érable, le développement économique et social passe par la réalisation concrète de projets menés par

Plus en détail

Recueil de propositions

Recueil de propositions 1 Plateforme collaborative des 7 à 9 de l économie Val-de-Travers, printemps 01 Recueil de propositions issues du 1 er cycle de rencontres La Commune de Val-de-Travers remercie les acteurs qui se sont

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Compte rendu par atelier : forum de la transition

Compte rendu par atelier : forum de la transition Compte rendu par atelier : forum de la transition Chaque restitution est détaillée de façon à respecter la fiche cadre remplie lors de la journée. L intérêt de ce compte rendu est de permettre à tous les

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

Concours fruité pour les écoles romandes

Concours fruité pour les écoles romandes Objectifs pédagogiques «Relookons les fruits de chez nous!» 2014-2015 Concours fruité pour les écoles romandes L année scolaire 2014-2015 a commencé. Après le succès rencontré lors du concours 2013-2014

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental 1. Qu est-ce qu un CLÉE? Un CLÉE est un lieu d échanges et de ressources entre les entreprises et les établissements scolaires sur

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL MARQUE PARC NATUREL REGIONAL La présente fiche traite du cas concret du PNR du Morvan. C est un exemple méthodologique transférable à d autres territoires pour l éligibilité du processus de marquage «Parc

Plus en détail

Caractéristiques de la Plateforme de formation Fegems

Caractéristiques de la Plateforme de formation Fegems Caractéristiques de la Plateforme de formation Fegems Organisation La Plateforme de formation de la Fegems est au bénéfice d une subvention de l Etat depuis juin 2003. Cette aide s est inscrite dans le

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS DEPARTEMENT DES YVELINES DIRECTION GENERALE DES SERVICES DU DEPARTMENT DIRECTION DE L ENFANCE, DE L ADOLESCENCE DE LA FAMILLE ET DE LA SANTE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS Entre, d une part, Le département

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Contact : Claire PRADEL Communication Institutionnelle pradel@tourismegard.com 04 66 36 96 35 Revue de Presse

Contact : Claire PRADEL Communication Institutionnelle pradel@tourismegard.com 04 66 36 96 35 Revue de Presse «CLUB DES AMBASSADEURS» DES CAUSSES ET CEVENNES PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO Contact : Claire PRADEL Communication Institutionnelle pradel@tourismegard.com 04 66 36 96 35 Revue de Presse Mercredi 19

Plus en détail

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT?

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Accueil de jour de la petite enfance ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Propositions en vue d un partenariat public privé pour la mise en place de crèches et garderies Lausanne Région Août 2002

Plus en détail

Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France

Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France Entre les signataires, Le Collège Anatole France, représenté par Mme FAURE Marie-Christine, Principale

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

7 (6) Château-d Oex, Rougemont, Ormont-Dessous, Villeneuve Totaux 11 10 60. Nombre de produits dont bio Nombre d entreprises partenaires concernées

7 (6) Château-d Oex, Rougemont, Ormont-Dessous, Villeneuve Totaux 11 10 60. Nombre de produits dont bio Nombre d entreprises partenaires concernées Liste des produits soumis à la labellisation Parc Produit, décision du comité du Parc du 12 janvier 2012 (commission label produit du 14 décembre 2011) Ce document présente la liste des produits préavisés

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

Guide du Partenaire 2014

Guide du Partenaire 2014 Guide du Partenaire 2014 Prestataires d activités «Ensemble, valorisons notre territoire et vos activités» OYONNAX TOURISME www.tourisme-oyonnax.com Une équipe à votre écoute L équipe assure l accueil

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault Préfecture de la région LR Direction Régionale des Affaires Culturelles Chambre de Commerce et d Industrie de Montpellier Chambre départementale des notaires de l Hérault Convention commune pour le développement

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les cabinets d avocats pour développer de nouvelles compétences professionnelles indispensables

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC PARTENAIRES IMPLIQUES DANS LE PROJET Les organisateurs à l initiative du projet ont souhaité que celui-ci fédère

Plus en détail

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, DA 449-14.03 PROJET NOUVELLES LIBELLULES CRÉATION D UN CENTRE DE QUARTIER DANS L ÉDICULE N 6 ET TRANSFORMATION DU CENTRE DE QUARTIER EN RESTAURANT À VOCATION D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION

Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION 1. Contexte réglementaire La base juridique concernant les obligations en matière d information et de communication

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI OMPI A/41/16 ORIGINAL : anglais DATE : 24 août 2005 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI Quarante et unième série de réunions Genève, 26

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE Commune de Cauterets Cahier des Charges 1 1 GENERALITES 1.1 Contexte Nichée

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL DU VAR Direction du Développement Économique, de l Enseignement Supérieur et du Tourisme

CONSEIL GÉNÉRAL DU VAR Direction du Développement Économique, de l Enseignement Supérieur et du Tourisme Dynamisation du commerce de proximité Article 1 : CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L APPEL À PROJETS Article 2 : PÉRIMÈTRE D INTERVENTION Article 3 : CANDIDATS À L APPEL A PROJETS Article 4 : CONDITIONS DE RECEVABILITÉ

Plus en détail

Directeur-Directrice à 100%

Directeur-Directrice à 100% Profa est une Fondation reconnue d utilité publique par l Etat de Vaud. Elle propose des espaces de parole dans le domaine de l intimité sur tout le territoire du canton (Aigle, Vevey, Lausanne, Renens,

Plus en détail

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information 1. Cadre et justification de la mesure 1.1 Base légale Article 15 du projet de Règlement du Parlement Européen

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION 1 1 La coordination NEA2 Coordination «Economie» Coordination «Environnement» Coordination «Social» Chef de file Coordination technique transnationale

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

LANCEMENT DU CENTRE DE RESSOURCES

LANCEMENT DU CENTRE DE RESSOURCES DOSSIER DE PRESSE DECEMBRE 2014 LANCEMENT DU CENTRE DE RESSOURCES LE NOUVEL OUTIL DE VEILLE ET D EXPERTISE POUR LE COMMERCE ET L ARTISANAT DES ACTEURS LOCAUX 1/6 COMMUNIQUE DE PRESSE Décembre 2014 Epareca

Plus en détail

Le 12 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Alexandra BODET Tél : 05.49.24.88.27 alexandrabodet@niortmaraispoitevin.

Le 12 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Alexandra BODET Tél : 05.49.24.88.27 alexandrabodet@niortmaraispoitevin. Le 12 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Contact Presse : Alexandra BODET Tél : 05.49.24.88.27 alexandrabodet@niortmaraispoitevin.com Destination affaires Séminaires Congrès Evénement On se souvient : Acte

Plus en détail

1. Problématique. 2. Principes. Buts de la politique du canton. Voir aussi:

1. Problématique. 2. Principes. Buts de la politique du canton. Voir aussi: Voir aussi: Urbanisation et gestion de la zone à bâtir à l échelle locale; Implantation d installations touristiques; Domaine skiable; Sites construits à protéger; Immeubles à protéger; Archéologie; chemins

Plus en détail

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Débat sur la transition ENERGETIQUE Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Cette démarche s inscrit dans le cadre du débat national

Plus en détail

Évaluer pour progresser

Évaluer pour progresser REFERENTIEL Février 2012 FONCTIONNEMENT ASSOCIATIF Évaluer pour progresser LE RÉFÉRENTIEL ASSOCIATIF : MODE D EMPLOI Présentation Pourquoi un référentiel? Le référentiel associatif est destiné aux associations

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail