GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CARACTERISTIQUES EXIGEES ET MOYENS MIS EN OEUVRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CARACTERISTIQUES EXIGEES ET MOYENS MIS EN OEUVRE"

Transcription

1 GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE CONTEXTE 3-1- Caractéristiques de l'activité transfert L'activité transfert des entreprises Les contraintes de l'activité Les enjeux de la Démarche Qualité pour l'activité transfert 3-2- Contexte réglementaire et textes de référence CHAPITRE 4 CARACTERISTIQUES EXIGEES ET MOYENS MIS EN OEUVRE 4-1- Mode de présentation des caractéristiques exigées 4-2- Sommaire des caractéristiques exigées 4-3- Grille des caractéristiques exigées et moyens mis en oeuvre CHAPITRE 5 CHAPITRE 6 COMMUNICATION AUPRES DES CLIENTS ORGANISATION DOCUMENTAIRE 6-1- Liste des procédures non génériques exigées pour l'application du Guide Qualité Transfert 6-2- Liste des documents d'organisation 6-3- Indicateurs suivis pour l'application du Guide Qualité Transfert CHAPITRE 7 PLAN DE CONTROLE INTERNE 2

2 CHAPITRE 1 OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION Ce Guide Qualité n'est applicable qu'en complément du Guide Qualité "Dispositions Générales" décrivant, outre le contexte de la Démarche Qualité, les principes de communication auprès des clients internes/externes, les principes généraux d'organisation documentaire, le plan de contrôle interne, la mise en œuvre des actions correctives et préventives et la maîtrise des achats. Il concerne les activités suivantes de la fonction transfert des entreprises, à savoir : Transfert de l ensemble de l entreprise Transfert d une partie de l entreprise (département, service, production, magasin etc..) Transfert d une ou plusieurs personnes isolées Il est possible que certains services transfert ne soient pas en charge de la totalité des activités citées dans ce Guide Qualité. Dans ce cas la Démarche Qualité de ces services ne portera que sur les activités effectivement traitées. Pour respecter ce Guide Qualité, chaque entreprise met donc en oeuvre les moyens adaptés à ses spécificités. Si certains types de transferts cités dans le présent Guide Qualité ne sont pas pris en charge par l entreprise mais sont sous-traités, ces activités doivent répondre aux exigences prévues dans le Guide Qualité «Dispositions Générales» à propos des obligations en terme de sous-traitance. Le service transfert doit donc prendre en compte ces obligations par rapport à son sous-traitant. 3

3 CHAPITRE 2 GLOSSAIRE ADAPTER : Respecter des règles pour garantir un objectif, un résultat. BIENS : Matériels, machines, mobiliers, documents etc faisant l objet du transfert. CODIFIER : Identifier en donnant un nom ou un code alphanumérique ou une couleur. CONDITIONNER : Emballer un produit ou un bien de façon à assurer sa protection mécanique, chimique et biologique tant en situation de manutention que de transport. CONFIDENTIALITE : Aspect de la sécurité qui empêche la divulgation non autorisée d'informations. CONTENANT : Ce qui contient (emballage, protection pour les biens liquides ou solides). CORRESPONDANT : Personne qui, dans un "système client/fournisseur" est celle avec laquelle on échange les informations dans les divers domaines d'une mission donnée. COURSE : Prise en charge par un prestataire extérieur, chez un client ou pour le compte d'un client, dans un lieu précis, d'un document ou d'un colis et acheminement au bon destinataire dans un périmètre géographique délimité. DECHETS : Emballages perdus, protection des biens (bulpack ) à transférer et biens rebutés. DELAI : Différence de temps entre deux dates. EMBALLAGE : Objet de conditionnement ou de protection en bois ou en métal ou en plastique. ETAT DES LIEUX : Rapport écrit constatant l état de conservation ou de dégradation avant et après le transfert des biens. L état des lieux doit inclure le plan d emménagement dans la situation souhaitée. GESTES ET POSTURES : Positions et mouvements du corps, d une ou plusieurs personnes, adaptés à la manutention d objets ou de biens plus ou moins volumineux ou lourds. GROUPAGE : Opération consistant à réunir les envois de plis ou de colis pour une même destination pour les acheminer en même temps afin d obtenir des tarifs pguide Qualités. IDENTIFICATION : Action de donner un nom et un code ou une couleur à quelqu un ou quelque chose. IDENTIFIER : Voir codifier. INCIDENT : Evénement plus ou moins fâcheux, ou imprévu, ou aléatoire qui survient au cours d une action de transfert. PERTE : Vol, casse, oubli de biens. 4

4 PLAN D IMPLANTATION : Dessin ou schéma indiquant les emplacements des biens transférés dans la situation donnée (avant, après transfert). PLAN DE PREVENTION : Document définissant les règles d hygiène, de sécurité et de condition de travail que doit respecter toute entreprise, société ou artisan, ci-après dénommé «entreprise extérieure» intervenant pour le compte d une Entreprise utilisatrice pour exécution d opérations de toute nature (travaux ou prestation de service au sens du décret N du 20 février 1992). Ce document définit entre autre : - les responsabilités, - les assurances, - les obligations, - les facilités offertes, - études des risques et mesures de prévention décidées. Il présente les formulaires suivants : - Formulaire Sécurité «convocation à une inspection préalable commune» conviant l entreprise extérieure des représentants de l entreprise utilisatrice, le médecin du travail et des représentants du CHS/CT, - Formulaire Sécurité «demande d autorisation d accès sur le site «mentionnant la liste du personnel de l Entreprise Extérieure susceptible de participer à l opération, - Plan de prévention : - Décrivant l opération, le lieu d intervention, - Les numéros des organisations de Secours (Samu, Pompiers, infirmerie ) - Les phases d activité dangereuses et les moyens de prévention, - Les signatures des responsables de l opération. REBUTS : Biens matériels éliminés lors d un transfert (documents, machines, matériels, outils etc..) RECEPTIONNER : Contrôler et inventorier les biens transférés avec la liste de départ et leur implantation avec le plan d implantation dans la situation souhaitée. SERVICE TRANSFERT : Service ou personnel(s), responsable(s) du transfert au sein des services généraux d une entreprise ou d une entreprise sous-traitante. SITUATION SOUHAITEE : Plan d aménagement des locaux à emménager ou toute autre forme permettant de définir la situation souhaitée. TRANSFERT : Opération de déplacement partiel ou total d établissement, de services, de matériel, d hommes. Ces opérations intègrent les divers actes du déménagement et de l emménagement. TRI : Action de trier. Remise en ordre des opérations en vue de leur traitement. 5

5 CHAPITRE 4 CARACTERISTIQUES EXIGEES ET MOYENS MIS EN ŒUVRE Ce chapitre comprend les caractéristiques exigées relatives à l'activité transfert. Ces caractéristiques ont été choisies de façon à être : - valorisantes pour la profession - mobilisatrices pour les équipes - orientées du point de vue du service apporté au client - objectives, mesurables et contrôlables - structurantes quant aux conditions d'exercice du service transfert. Elles portent sur les seuls engagements de base (standards) du métier. 4-1 Mode de présentation des caractéristiques exigées La grille de présentation des caractéristiques exigées a été élaborée à partir des attentes clients : - d'une part les attentes génériques concernant le service transfert, - d'autre part les attentes spécifiques concernant les cas particuliers de transfert (exemples : matériels informatiques, produits dangereux ) En conséquence, la grille présente d'abord les caractéristiques génériques (caractéristiques 1-1 à 5-1 ), puis les caractéristiques spécifiques des cas particuliers. 9

6 4-2 Sommaire des caractéristiques exigées 1) Caractéristiques Génériques Transverses 1-1 Le client est informé du code de procédures du service de transfert 1-2 Le client est assuré que les obligations réglementaires et normatives sont respectées y compris des aspects environnementaux 1-3 Les besoins du client sont pris en compte tout au long du processus de la préparation à la réception 1-4 Le client est assuré du respect de la confidentialité de tous les biens transférés 1-5 Le client est assuré d une prestation effectuée avec le professionnalisme voulu 1-6 Le client est assuré que le personnel affecté au transfert a suivi les formations réglementaires 2) Caractéristiques Génériques de préparation 2-1 Le client et le service transfert définissent les caractéristiques de la situation souhaitée 2-2 Le client bénéficie de tous les moyens nécessaires pour identifier et codifier tous ses biens à transférer 2-3 Le client bénéficie de tous les moyens nécessaires pour évaluer ses ressources disponibles pour le transfert 2-4 Le client est assuré d une répartition des tâches entre ses ressources et celles du service de transfert 2-5 Le client dispose du calendrier du transfert 3) Caractéristiques Génériques d information 3-1 Le client est informé des modalités et des conditions du transfert 4) Caractéristiques Génériques de réalisation 4-1 Le client est assuré que son transfert est réalisé selon les caractéristiques de la situation souhaitée (point 2-1) 4-2 Le client est informé de l achèvement de son transfert 5) Caractéristiques Génériques de réception 5-1 Le client réceptionne le transfert contradictoirement avec le service de transfert 6) Caractéristiques Spécifiques des cas particuliers 6-1 Le client est assuré du respect des caractéristiques propres au transfert de biens informatiques 6-2 Le client est assuré du respect des caractéristiques propres au transfert d atelier de production 6-3 Le client est assuré du respect des caractéristiques propres au transfert de magasin de stockage 6-4 Le client est assuré du respect des caractéristiques propres au transfert de produits dangereux 6-5 Le client est assuré du respect des caractéristiques propres au transfert d œuvre d art 4-3 Grille des caractéristiques exigées et moyens mis en oeuvre Voir pages 11 à 19 ci-après. 10

GUIDE QUALITE ARSEG METIER RETAURATION COLLECTIVE SOMMAIRE OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER

GUIDE QUALITE ARSEG METIER RETAURATION COLLECTIVE SOMMAIRE OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER GUIDE QUALITE ARSEG METIER RETAURATION COLLECTIVE SOMMAIRE CHAPITRE 1 OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CHAPITRE 2 GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER CHAPITRE 3 CONTEXTE 3-1-Caractéristiques de l'activité restauration

Plus en détail

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Carte de compétence Compétences du nouveau profil de qualification 1. Approvisionnement 1.1 L importance de la logistique dans l économie

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

PRESENTATION DE LA SOCIETE SAI RICORD

PRESENTATION DE LA SOCIETE SAI RICORD PRESENTATION DE LA SOCIETE SAI RICORD Activité de garde-meubles (enseigne AGS) C est en 36 années d existence qu AGS a développé son expertise dans le domaine du déménagement international. Grâce à son

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS ACTIVITÉS Capacités COMPÉTENCES C1 Préparation des activités Réalisation d activités Relations avec les clients, avec

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

Employé Logistique Qualifié niveau 2

Employé Logistique Qualifié niveau 2 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé Logistique Qualifié niveau 2 EVALUATION GDI DU SALARIE Employé Logistique Qualifié niveau 2 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

CONVENTION POUR LA COLLECTE DES DECHETS D ACTIVITES DE SOINS A RISQUES INFECTIEUX (DASRI)

CONVENTION POUR LA COLLECTE DES DECHETS D ACTIVITES DE SOINS A RISQUES INFECTIEUX (DASRI) 3, rue Malakoff Immeuble le forum 38031 Grenoble cedex 01 : 04 76 59 59 59 Fax : 04 76 59 57 26 CONVENTION POUR LA COLLECTE DES DECHETS D ACTIVITES DE SOINS A RISQUES INFECTIEUX (DASRI) Convention pour

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

Guide relatif à la demande d'autorisation pour délivrer un service postal

Guide relatif à la demande d'autorisation pour délivrer un service postal Mars 2015 Guide relatif à la demande d'autorisation pour délivrer un service postal ISSN : 2258-3106 1 Guide relatif à la demande d'autorisation pour délivrer un service postal Sommaire Préambule 2 I.

Plus en détail

Préparation au 1. BEP Logistique et Transport 2. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE

Préparation au 1. BEP Logistique et Transport 2. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE Préparation au 1. BEP Logistique et Transport 2. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE Appartient à : 1 Pages Fiche élève Au Tuteur professionnel Recommandations à l élève Présentation de la certification

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS REFERENTIEL D ACTIVITES FICHE 6 INGENIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES ET REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES COMPETENCES ASSOCIEES AUX ACTIVITES ET TACHES COMPETENCES

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION

LE PLAN DE PREVENTION 1 Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Manag ers Association LE PLAN DE PREVENTION Avertissement : ce document est un exemple établi pour un besoin particulier. Il

Plus en détail

Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives

Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives Brochures de recommandations et de conseil 2 Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les Provinces

Plus en détail

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Ingénieur méthodeordonnancement Qualité

Plus en détail

Référentiel CAP Agent d Entreposage et de Messagerie

Référentiel CAP Agent d Entreposage et de Messagerie Référentiel CAP Agent d Entreposage et de Messagerie MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Service des formations Sous-direction

Plus en détail

Opérations de chargement et déchargement. Protocole de sécurité

Opérations de chargement et déchargement. Protocole de sécurité Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Rhône-Alpes Département Risques professionnels 8-10, rue du Nord - 69225 VILLEURBANNE Cedex 04 72 65

Plus en détail

3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux

3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux 3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux (111) Cette section présente une liste d actions recommandées qui devraient être mises en place par le gouvernement central

Plus en détail

GUIDE DU DEMENAGEMENT AXAL Pour un déménagement réussi

GUIDE DU DEMENAGEMENT AXAL Pour un déménagement réussi GUIDE DU DEMENAGEMENT AXAL Pour un déménagement réussi Ce guide vous présente les grandes étapes de votre déménagement avec AXAL. Sommaire I. Préparer votre déménagement... 2 A. La visite technique....

Plus en détail

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE La mise en place d une politique d archivage offre des solutions pour assurer une gestion pérenne des archives. Ce guide de procédure doit : - servir de base

Plus en détail

AMIENS METROPOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE DE SERVICES

AMIENS METROPOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE DE SERVICES AMIENS METROPOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE DE SERVICES TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE COURRIERS, COLIS ET PRESTATIONS ASSOCIEES. LOCATION/ENTRETIEN DE MACHINES A AFFRANCHIR AVEC

Plus en détail

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE

Plus en détail

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations ENJEUX Le cadre légal de l'hébergement des données de santé à caractère personnel est fixé par l article L.1111-8 du code de la santé publique, précisé par le décret 2006-6 du 4 janvier 2006 s agissant

Plus en détail

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454 reco du comité technique national des services, commerces et industries de l'alimentation Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

FICHE DE FONCTION RESPONSABLE DE SITE

FICHE DE FONCTION RESPONSABLE DE SITE RESPONSBLE DE SITE FOR.RH.003 Créé le :01.02.2010 Page 1 sur 1 * Met en œuvre la politique commerciale, les démarches qualité - sécurité - environnement, l'activité de production, financière et humaine,

Plus en détail

GLOSSAIRE DU SOUTIEN EN CAS DE RECOURS EN JUSTICE

GLOSSAIRE DU SOUTIEN EN CAS DE RECOURS EN JUSTICE SOLUTIONS DE GESTION DE DOCUMENTS GLOSSAIRE DU SOUTIEN EN CAS DE RECOURS EN JUSTICE Le jargon du métier Initiation au soutien en cas de recours en justice Ce glossaire présente la terminologie et les notions

Plus en détail

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO :

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO : Etat des lieux en hygiène et sécurité dans un établissement scolaire Rectorat Inspection en Hygiène et sécurité Dossier suivi par M. Gilbert ROUSSEAU Téléphone 05 57 57 39 82 Fax 05 57 57 87 40 Mél: Gilbert.rousseau@acbordeaux.fr

Plus en détail

Présentation. Procédure

Présentation. Procédure CAP Agent d'entreposage et de Messagerie Activités professionnelles Livret de suivi de l élève : Période 1 :... / Période 2 :... / Présentation Les élèves handicapés scolarisés dans un dispositif ULIS

Plus en détail

Protocole de sécurité chargement déchargement

Protocole de sécurité chargement déchargement Protocole de sécurité chargement déchargement Note pratique de prévention N.P.P.-01/2007 CRAM Centre Ouest Caisse Régionale d Assurance Maladie Centre Ouest 37 avenue du Président René Coty - 87048 LIMOGES

Plus en détail

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I. APPELLATION DU DIPLÔME BEP métiers des services administratifs RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES DECEMBRE 2006 1. OBJET DE LA PRESTATION L activité du centre

Plus en détail

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS L exemple de l agence 13/84 Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 Présentation Rappel de l engagement ISO 14001 de l ONF Quelques généralités sur la gestion

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

NOTE D INFORMATION : PERIMETRE DECLARATIF ECO-EMBALLAGES

NOTE D INFORMATION : PERIMETRE DECLARATIF ECO-EMBALLAGES NOTE D INFORMATION : PERIMETRE DECLARATIF ECO-EMBALLAGES Vous trouverez dans cette note, les informations suivantes : 1. DEFINITION D UN EMBALLAGE MENAGER 2. QUELLES SONT LES ENTREPRISES CONCERNEES? 3.

Plus en détail

Manuel d utilisation de notre site de commandes en ligne WWW.NUMBER-ONE.BE

Manuel d utilisation de notre site de commandes en ligne WWW.NUMBER-ONE.BE Manuel d utilisation de notre site de commandes en ligne WWW.NUMBER-ONE.BE Sur notre site web www.number-one.be, cliquez sur le bouton «Accès client» WWW.NUMBER-ONE.BE Si vous n avez pas encore de login,

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE DE MONTRÉAL. Vu l article 62 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.

RÈGLEMENT SUR LE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE DE MONTRÉAL. Vu l article 62 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47. VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT RCG 12-003 RÈGLEMENT SUR LE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE DE MONTRÉAL Vu l article 62 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.1); Vu la Loi sur la sécurité

Plus en détail

Déménager. Comment faire? Auto-rent vous accompagne. Guide du Parfait Déménageur.

Déménager. Comment faire? Auto-rent vous accompagne. Guide du Parfait Déménageur. Déménager. Comment faire? Auto-rent vous accompagne. Guide du Parfait Déménageur. La première phase de votre déménagement, si vous êtes locataire, consiste à prendre vos dispositions pour quitter votre

Plus en détail

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES ACTIVITES : TACHES 1 - Prendre connaissance des documents, des consignes écrites et orales. 2 - Relever des cotes pour l'exécution

Plus en détail

COURRIER RECOMMANDÉ (ÉTATS-UNIS ET DU RÉGIME

COURRIER RECOMMANDÉ (ÉTATS-UNIS ET DU RÉGIME COURRIER RECOMMANDÉ (ÉTATS-UNIS ET DU RÉGIME INTERNATIONAL) 1 En quoi consiste le service Courrier recommandé (États-Unis et du régime international)?.......... 1 2 Articles non admissibles.................................................................

Plus en détail

Méthode déchets. Peut s appliquer à tout type. Déchets. États-Unis.

Méthode déchets. Peut s appliquer à tout type. Déchets. États-Unis. ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES COÛTS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES DÉCHETS DES ENTREPRISES 6.RESOURCE MANAGEMENT : UNE ALTERNATIVE

Plus en détail

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Note d information à l usage des professionnels En complément de cette note, des informations relatives au contenu des GBPH sont

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

K2503 - Sécurité et surveillance privées

K2503 - Sécurité et surveillance privées Appellations (Métiers courants) Agent / Agente de sécurité Agent / Agente de sécurité incendie Agent / Agente de sûreté aéroportuaire Agent / Agente de télésurveillance Garde du corps privé / privée Maître-chien

Plus en détail

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Séminaire ANSES (21 novembre 2011) Direction générale de l alimentation SA/SDSSA/BETD 1 Architecture des règlements du Paquet Hygiène FOOD

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DES BOITES POSTALES 1. DEFINITIONS

CONDITIONS GENERALES DES BOITES POSTALES 1. DEFINITIONS CONDITIONS GENERALES DES BOITES POSTALES 1. DEFINITIONS bpost : bpost, Société Anonyme de Droit Public, ayant son siège social à 1000 Bruxelles, Centre Monnaie, enregistrée sous le n d entreprise TVA BE

Plus en détail

Agrément de l'hébergeur de données - Cadre juridique - Procédure - Les cas pratiques en LBM. François Macary ASIP Santé 13 décembre 2013

Agrément de l'hébergeur de données - Cadre juridique - Procédure - Les cas pratiques en LBM. François Macary ASIP Santé 13 décembre 2013 Agrément de l'hébergeur de données - Cadre juridique - Procédure - Les cas pratiques en LBM François Macary ASIP Santé 13 décembre 2013 GUIDE TECHNIQUE D'ACCREDITATION POUR L EVALUATION DES SYSTEMES INFORMATIQUES

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION CHRONOTRACE Pour suivre vos envois dans le monde entier

GUIDE D UTILISATION CHRONOTRACE Pour suivre vos envois dans le monde entier GUIDE D UTILISATION CHRONOTRACE Pour suivre vos envois dans le monde entier Suivez d un simple clic tous vos envois en France et à l international Ce guide pratique a été conçu pour vous permettre d utiliser

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents Tâche : Rédaction de messages et de courriers professionnels simples liés à l activité

Plus en détail

Retour des réactifs usagés Tests en tube HACH LANGE * en accord avec la nouvelle réglementation européenne en vigueur

Retour des réactifs usagés Tests en tube HACH LANGE * en accord avec la nouvelle réglementation européenne en vigueur Retour des réactifs usagés Tests en tube HACH LANGE * en accord avec la nouvelle réglementation européenne en vigueur Régulièrement, la réglementation concernant la récupération des réactifs usagés se

Plus en détail

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise CCI Moselle, le16 avril 2013 Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement Un atout pour l entreprise Intervention de Olivier Rousseaux, Auditeur QSE, Expert en organisation et management

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC Table des matières PRÉAMBULE ----------------------------------------------------------------------------------------------- 3 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS Depuis 1992, CIS a développé une gamme complète de services pour ses clients du secteur pétrolier et parapétrolier (Total, Shell, Bouygues, Technip, KBR, Hyundaï,

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail»

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Titre II du décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié par le décret 2012-170 du 3 février 2012 (articles 6 à 9) Article

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda Service de la qualité Produits Chimiques L'action entreprise par la Communauté européenne dans

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

Le Rapport Automatique de Suivi (RAS)

Le Rapport Automatique de Suivi (RAS) Le Rapport Automatique de Suivi (RAS) Qu est-ce qu un RAS? Comment créer un RAS? Comment modifier un RAS? COMMENT PROLONGER LA DATE DE VALIDITÉ D UN RAS? Comment supprimer un RAS? Qu est-ce qu un RAS?

Plus en détail

Ministère de l'éducation nationale ABSENCES * * * PHASE 2 le fil conducteur de l UTILISATION

Ministère de l'éducation nationale ABSENCES * * * PHASE 2 le fil conducteur de l UTILISATION Ministère de l'éducation nationale ABSENCES * * * PHASE 2 le fil conducteur de l UTILISATION Diffusion Nationale SCONET Novembre 2009 SOMMAIRE GENERALITES...5 1- UTILISER LE PLEIN ÉCRAN DANS SCONET-ABSENCES...6

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

Standard de contrôle de sécurité WLA

Standard de contrôle de sécurité WLA Association mondiale des loteries Standard de contrôle de sécurité WLA Standard d intégrité et de sécurité des opérations liées aux loteries et aux jeux WLA-SCS:2012 Édition Septembre 2012 Tous droits

Plus en détail

H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels

H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels Appellations Adjoint / Adjointe au responsable environnement-hygiène-sécurité en industrie Ingénieur / Ingénieure en traitement des déchets industriels Chargé / Chargée de l'hygiène et de la sécurité du

Plus en détail

Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment

Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 3 2009 Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 08/12/2009 PREAMBULE : Cette note

Plus en détail

Stopack : logiciel pour l entrepôt

Stopack : logiciel pour l entrepôt Stopack : logiciel pour l entrepôt Bonjour, Nous allons vous présenter stopack.com logiciel de gestion de stock. - Stopack.com se compose d une partie en ligne pour vos clients avec une vision en continu

Plus en détail

Standard de contrôle de sécurité WLA

Standard de contrôle de sécurité WLA Standard de contrôle de sécurité WLA Standard de sécurité et d intégrité des activités de loterie et de jeu WLA-SCS:2012 Association mondiale des loteries (World Lottery Association) Édition Novembre 2014

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX

LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX Livret d accueil du Parc d entreprises La Radio Ce livret d accueil a pour but de vous présenter l organisation du Parc d entreprises La Radio. Notre

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013 La base documentaire a été complètement révisée pour être en conformité avec cette version 2012 de l ISO 15189. La cartographie des différents processus du LBM a également été modifiée (suppression du

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

H1506 - Intervention technique qualité en mécanique et travail des métaux

H1506 - Intervention technique qualité en mécanique et travail des métaux Appellations Agent / Agente de contrôle destructif en mécanique et travail des métaux Contrôleur-vérificateur / Contrôleuse-vérificatrice en mécanique Agent / Agente de contrôle non destructif en mécanique

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE Fabrication et transformation de matériaux et d emballages destinés au contact des aliments : respect des règles d hygiène (méthode HACCP) Réf. Rédacteur LNE PP/GLB

Plus en détail

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM Créteil le 24 Novembre 2009 CONSEIL SYNDICAL Blog : Résidence Laferrière Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier Etaient présents le 20/11/2009 à 10h30 à 12h15 : : Mr.

Plus en détail

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France SAICA GROUP Conditions Générales d Achat - France 1. Domaine d application 1.1. A titre de conditions déterminantes du consentement et sauf exception expresse faisant l objet de conditions particulières

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Agent/agente d'encadrement de maintenance (51211 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Chef d'équipe en maintenance industrielle................................

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2EME CLASSE DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SPECIALITE : MAGASINAGE DES ATELIERS MERCREDI 17 SEPTEMBRE 2008 EPREUVE

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ Date d entrée en vigueur: Mai 2006 Remplace/amende: VRS-52/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-52 DÉFINITION Une substance biologique dangereuse se définit comme un organisme

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER OBJECTIFS Réaliser le dossier dans chaque domaine de diagnostique immobilier : amiante, plomb, diagnostic de performance énergétique, termites, gaz et installations intérieures électriques, mesurage des

Plus en détail

LE RANGEMENT ET LE STOCKAGE DES PRODUITS

LE RANGEMENT ET LE STOCKAGE DES PRODUITS LE RANGEMENT ET LE STOCKAGE DES PRODUITS 2 Vous êtes en période de formation dans le supermarché INTERMARCHÉ et votre tueur, M. Pérot, vous fait visiter l endroit dans lequel sont stockées les marchandises

Plus en détail

Facility Management Une organisation à votre service

Facility Management Une organisation à votre service Facility Management Une organisation à votre service Les Services d Efficacité Energétique et Environnementale Sommaire Le FM, au service de votre stratégie page 4 Une organisation à votre service page

Plus en détail

H1303 - Intervention technique en Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriel

H1303 - Intervention technique en Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriel H1303 - Intervention techniue en Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriel Appellations Animateur / Animatrice en déchets en industrie Technicien / Technicienne en environnement, sécurité et conditions

Plus en détail

Les clauses «sécurité» d'un contrat SaaS

Les clauses «sécurité» d'un contrat SaaS HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Les clauses «sécurité» d'un contrat SaaS Paris, 21 janvier 2011 Frédéric

Plus en détail

Technologie Environnementale

Technologie Environnementale Technologie Environnementale Plus de 100 véhicules techniques... Composée de plus de 100 véhicules techniques dont la performance est portée au niveau rompues aux méthodes de travail les plus rigoureuses.

Plus en détail

Obligations à prime du Canada Titres avec certificat (formulaire CPB-15)

Obligations à prime du Canada Titres avec certificat (formulaire CPB-15) Obligations à prime du Canada Titres avec certificat (formulaire CPB-15) Livraison des certificats Table des matières Généralités... 1 Étapes de livraison... 1 Relevés... 1 Sommaire du contrôle du traitement

Plus en détail

LA TENUE DES ARCHIVES

LA TENUE DES ARCHIVES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU BAS-RHIN Mise à jour : Avril 2013 GUIDE PRATIQUE POUR LA TENUE DES ARCHIVES RAPPEL DES NOTIONS ET PRINCIPES Tous les documents produits par un service constituent, quelle que

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE SECURITE - ENVIRONNEMENT

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE SECURITE - ENVIRONNEMENT MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE SECURITE - ENVIRONNEMENT Indice : F Date : 05/02/2014 Siège : Z.I 13 Rue de la Résistance BP -61620-14406 BAYEUX cedex Tel. : 02 31 51 40 00 Atelier de montage/ajustage : Z.I

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

Art. 4. Le numéro d'identification statistique est composé de quinze (15) chiffres et est attribué par l'office national des statistiques.

Art. 4. Le numéro d'identification statistique est composé de quinze (15) chiffres et est attribué par l'office national des statistiques. Décret exécutif 97-396 du 26 Joumada Ethania 1418 correspondant au 28 octobre 1997 relatif au numéro d'identification statistique (N.I.S) et portant création d'un répertoire national des agents économiques

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Archi(ves) facile Petit guide sur l archivage administratif à l usage des unités de l UNIL version 1.0 : juin 2014 Page 2 Page 3 Table des matières Que sont les archives?... 4 Définition...

Plus en détail

CONVENTION SUR L'INTERDICTION DE L'EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR LEUR DESTRUCTION

CONVENTION SUR L'INTERDICTION DE L'EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR LEUR DESTRUCTION CONVENTION SUR L'INTERDICTION DE L'EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR LEUR DESTRUCTION Formules pour les rapports à présenter en application de l'article

Plus en détail

Recommandation pour la gestion des archives

Recommandation pour la gestion des archives Haute école pédagogique Qualité Avenue de Cour 33 CH 1014 Lausanne www.hepl.ch Recommandation pour la gestion des archives Cette recommandation accompagne la mise en œuvre de la décision du comité de direction

Plus en détail