Profil socio-économique des Pays-d en-haut

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Profil socio-économique des Pays-d en-haut"

Transcription

1 Profil socio-économique des Pays-d en-haut Réalisé par le 2010 Estérel Lac-des-Seize-Îles Morin-Heights Piedmont Saint-Adolphe-d Howard Saint-Sauveur Sainte-Adèle Sainte-Anne-des-Lacs Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson Wentworth-Nord

2 C est avec plaisir que le Centre local de développement des Pays-d en-haut (CLD) vous présente le tout nouveau Profil socio-économique des Pays-d en-haut, Nous espérons que cette nouvelle version vous permettra de mieux connaître les dix municipalités constituantes de la MRC des Pays-d en-haut. Vous y trouverez une mise à jour des renseignements portant sur l histoire, la géographie, la démographie, l économie, la santé et le bien-être, l environnement, le tourisme et la culture de la MRC. Le document, offert en versions papier et électronique, vous permettra de : quantifier et qualifier l offre et la demande actuelles et éventuelles; effectuer une étude de marché dans un domaine qui vous intéresse; évaluer le potentiel de vos investissements sur notre territoire; analyser les enjeux et les opportunités d affaires; connaître avec précision les caractéristiques de la MRC des Pays-d en-haut et de ses résidants. Ce profil socio-économique est à la base d une démarche commune de la MRC des Pays-d en-haut et de ses municipalités qui vise à se doter d une vision stratégique en matière de développement culturel, économique, environnemental et social dans une perspective de développement durable. Nous sommes convaincus que cet outil sera d une grande utilité aux intervenants des différents milieux qui constituent la toile socio-économique de notre région. Soyez assurés que les professionnels du CLD des Pays-d en-haut sont en mesure de vous soutenir dans votre démarche entrepreneuriale et qu ils sont à votre disposition pour étudier avec vous les diverses possibilités de croissance qui s offrent à notre collectivité. Nous vous souhaitons une agréable consultation. Dépot légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2010 Bibliothèque et Archives Canada, 2010 ISBN Tous droits réservés. Reproduction par quelque procédé que ce soit et traduction, même partielles, interdites sans l autorisation du CLD des Pays-d en-haut. Michel Lagacé Président Stéphane Lalande, MBA Directeur général

3 Table des matières 1 HISTOIRE Événements historiques Événements économiques 5 2 GÉOGRAPHIE Densité et milieu naturel Territoire 7 3 DÉMOGRAPHIE Population Provenance des migrants Naissances et décès Répartition de la population par groupe d âge Familles et enfants Scolarité et diplomation Villégiateurs et résidences secondaires Langues parlées 15 4 ÉCONOMIE Migration des travailleurs Revenus Indice de développement Marché de l immobilier Valeurs des permis de bâtir Prix moyen des transactions de ventes Valeur foncière de la MRC Valeur foncière par municipalité Transactions immobilières par municipalité Emploi Assistance-emploi Emploi par secteur Travailleurs autonomes Population en emploi selon le secteur d emploi Répartition des entreprises selon le secteur Évaluation du nombre d entreprises par municipalité Évaluation du nombre d emplois par municipalité Exportation Dépenses des ménages 32 5 SANTÉ ET BIEN-ÊTRE Portrait Services offerts Soutien social Service de garde Emplois Services de santé Économie sociale Tendances 45 6 ENVIRONNEMENT Situation Réglementation Matières résiduelles Protection des lacs et des cours d eau 46 7 TOURISME Tourisme en statistiques Fréquentation et provenance Taux d occupation de l hébergement Nombre d établissements touristiques Événements touristiques Tendances touristiques Carte touristique 53 8 CULTURE Vie culturelle Statistiques culturelles Politique culturelle Facteurs de développement culturel Organismes et équipements Patrimoine bâti 60 Note : Le générique masculin est utilisé sans discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. 3

4 Repères 1.1 Événements historiques (tableau 1) 1HISTOIRE 1810 De nombreux Irlandais et Écossais émigrent sur le territoire des Pays-d en-haut et dans les Laurentides, fuyant ainsi la guerre dans leur pays Début du projet de colonisation d Augustin-Norbert Morin Joseph-Édouard Masson reçoit acres de terre où sera développée la municipalité de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson 20 ans plus tard Constitution légale des municipalités de paroisse de Morin-Heights, de Sainte-Adèle et de Saint-Sauveur Fondation de la paroisse de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson Le curé Antoine Labelle reprend le mouvement de colonisation du Nord Fondation de la municipalité de Saint-Adolphe-d Howard Honoré Mercier, premier ministre de l époque, nomme le curé Labelle sous-ministre de la Colonisation La mission Notre-Dame-de-la-Sagesse du Lac-des-Seize-Îles est fondée Le nom du village fut changé de «Morin Flats» à «Morin-Heights» Fondation de Mont-Rolland, village industriel Fondation de la municipalité du Lac-des-Seize-Îles Fondation de la municipalité de Piedmont par son détachement de la municipalité de Saint-Sauveur Claude-Henri Grignon rédige le roman Un homme et son péché qui raconte Les Belles Histoires des pays d en haut Fondation du village de Saint-Sauveur-des-Monts par son détachement de la municipalité de paroisse de Saint-Sauveur La municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs se détache du territoire de Saint-Sauveur À Saint-Adolphe-d Howard, les Forces canadiennes entreprennent la construction d une base militaire et l installation d équipements de détection par radar Construction d une grande école à Morin-Heights qui remplace les écoles primaires à classe unique de la région La municipalité de Wentworth-Nord rassemble Montfort, Laurel et Saint-Michel, villages appartenant autrefois au canton de Wentworth Création de la ville d Estérel par son détachement de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson Arrivée de nouveaux résidants à Morin-Heights, dont plusieurs sont des jeunes Américains Jean-Paul Riopelle, artiste québécois renommé, s installe dans la ville d Estérel Création de la MRC des Pays-d en-haut La paroisse de Mont-Rolland est jointe à Sainte-Adèle lors d une fusion volontaire La ville d Estérel est fusionnée avec la ville de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson; création de la ville de Sainte-Marguerite/Estérel Création de la ville de Saint-Sauveur à la suite du regroupement du village de Saint-Sauveur-des-Monts et de la municipalité de paroisse de Saint-Sauveur La ville de Sainte-Marguerite/Estérel redevient deux villes distinctes, soit la ville de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et la ville d Estérel Adoption de la politique culturelle Adoption de la politique familiale.

5 1.2 Événements économiques (tableau 2) 1864 Création de la route 11 qui sera renommée 117 plusieurs années après Construction de l orphelinat agricole de Notre-Dame-de-Montfort, à Montfort Le P tit train du Nord atteint le territoire de Sainte-Adèle L arrivée du chemin de fer à Morin-Heights Le moulin à scie de Bellefleur est construit à Saint-Adolphe-d Howard La compagnie de papier Rolland achète la compagnie des Moulins du Nord à Sainte-Adèle M. Desjardins ouvre la première boutique de forge à Saint-Adolphe-d Howard Le désormais légendaire Hermann Smith Johannsen, dit «Jack Rabbitt», trace plusieurs pistes de ski dont la fameuse Maple Leaf qui traverse la MRC des Pays-d en-haut Le ski devient populaire dans la région et sera au cœur du développement récréotouristique de la MRC des Pays-d en-haut Fred Pabst fait installer sur la Big Hill de Saint-Sauveur la première remontée fixe au monde pour la pratique du ski alpin, anciennement appelé ski nordique La maison Crabtree est la première maison de pension annuelle pour touristes à voir le jour à Saint-Sauveur, endroit qui appartiendra au territoire de Sainte-Anne-des-Lacs en Le baron Louis Empain entreprend la construction d un vaste projet récréatif à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson Fridolin Simard achète le domaine de l Estérel et, quelques années plus tard, fonde l'hôtel Estérel Démolition de l orphelinat agricole de Notre-Dame-de-Montfort Création du Mont Avalanche à Saint-Adolphe-d Howard Prolongement de l autoroute 15 jusqu à la sortie 69, ville de Sainte-Adèle Création de la Fondation du Musée du ski des Laurentides Mont Saint-Sauveur International (MSSI) procède à l acquisition des stations de ski Avila, Ski Morin Heights, Ski Mont Gabriel et le Mont Olympia pour agrandir leur domaine skiable Mise sur pied de la Société de développement des Pays-d en-haut (futur CLD) 1995 Création de la Corporation industrielle Mont-Rolland qui deviendra la Corporation du parc d affaires La Rolland en Création d un carrefour de la nouvelle économie et gestion du bâtiment/terrain de l ancienne Papeterie Rolland Inauguration du parc linéaire Le P tit train du Nord Inauguration des deux bureaux d accueil touristique des Pays-d en-haut situés à Piedmont et à Sainte-Adèle 2000 Création de la Corporation de la capitale du nouveau travail La MRC reçoit le prix de la MRC entrepreneuriale de l année. Photo : Archives CP Image no. NS7551 Histoire 5

6 2.1 Densité et milieu naturel Constat Densité Densité la plus élevée des MRC des Laurentides : Thérèse-De Blainville (742 hab./km 2 ). Densité la moins élevée des MRC des Laurentides : Antoine-Labelle (2,4 hab./km 2 ). Milieu naturel La MRC est constituée d une vallée qui se déploie sur une portion des municipalités de Sainte-Adèle, Saint-Sauveur, Piedmont et Morin-Heights, où l on constate des élévations de 150 à 250 mètres au-dessus de la rivière du Nord et des pentes douces de moins de 15 %, ne posant ainsi que peu d entraves à l occupation du territoire. 2GÉOGRAPHIE Pays-d en-haut LES MRC DES LAURENTIDES Antoine-Labelle km 2 Part de la superficie 71,9 % Laurentides km 2 Part de la superficie 12,0 % Pays-d en-haut 692 km 2 Part de la superficie 3,3 % Argenteuil km 2 Part de la superficie 6,1 % Rivière-du-Nord 448 km 2 Part de la superficie 2,2 % Mirabel 483 km 2 Part de la superficie 2,4 % Deux-Montagnes 243 km 2 Part de la superficie 1,2 % Thérèse-De Blainville 208 km 2 Part de la superficie 1,0 % La densité de la MRC des Pays-d en-haut (55 hab./km 2 ) tend à s accroître davantage que les MRC du Sud, compte tenu d un haut taux d occupation du territoire des MRC de Deux-Montagnes et de Thérèse-De Blainville. Les municipalités les plus densifiées de notre MRC sont : Saint-Sauveur (192,6 hab./km 2 ) Sainte-Anne-des-Lacs (144 hab./km 2 ) Piedmont (105,24 hab./km 2 ) et les moins : Wentworth-Nord (9,07 hab./km 2 ) Lac-des-Seize-Îles (18,96 hab./km 2 ) Estérel (21,3 hab./km 2 ) Élévation en mètres, MRC des Pays-d en-haut (graphique 1) Saint-Adolphe-d Howard Wentworth-Nord Lac-des-Seize-Îles Morin-Heights Sainte-Anne-des-lacs Les plus hauts sommets, qui se retrouvent à Saint-Adolphe-d Howard, Wentworth-Nord et Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, peuvent atteindre des élévations de 550 jusqu à 660 mètres au-dessus de la rivière du Nord. Les pentes sont plus prononcées et le relief est plus contraignant à l occupation du territoire. 75 % de la MRC est couverte par la forêt, dont 88,5 % appartient à des propriétaires privés. 58 % de la forêt est constituée de feuillus, 36 % d essences mélangées et 6 % de résineux. Le réseau hydrographique se partage en 3 bassins versants : rivière du Nord, rivière de l Assomption et rivière Rouge, et comprend quelques rivières, plusieurs dizaines de cours d eau et près de 350 lacs. Sainte-Adèle Saint-Sauveur Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson Piedmont Estérel

7 2.2 Territoire Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson 98,65 km 2 25,72 hab./km 2 ÉLÉVATION 150 à 250 mètres 250 à 350 mètres Saint-Adolphe-d Howard 144,41 km 2 25,75 hab./km 2 Sainte-Adèle 122,19 km 2 90,74 hab./km à 450 mètres 450 à 550 mètres 550 à 600 mètres Lac-des-Seize-Îles 8,49 km 2 18,96 hab./km 2 Estérel 12,01 km 2 21,3 hab./km 2 MOYENS DE TRANSPORT Wentworth-Nord 155,71 km 2 9,07 hab./km 2 Morin-Heights 55,42 km 2 65,77 hab./km 2 Saint-Sauveur 47,71 km 2 192,6 hab./km 2 Sainte-Anne-des-Lacs 23,42 km hab./km 2 Piedmont 23,66 km 2 105,24 hab./km 2 Autoroute 15 Route nationale 117 Routes régionales329, 364et 370 Nombre d arrêts d autobus : 18 Deux systèmes de transport : - Transport collectif intermunicipal - Transport interurbain Galland Laurentides 485 km de sentiers récréatifs Géographie 7

8 3DÉMOGRAPHIE 3.1 Population Répartition de la population par municipalité, 2010 (graphique 2) Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson Estérel Wentworth-Nord Sainte-Adèle Sainte-Anne-des-Lacs Lac-des-Seize-Îles Morin-Heights Piedmont Saint-Sauveur Saint-Adolphe-d Howard Constat En 25 ans entre 1981 et 2006 la population de la MRC des Pays-d en-haut a crû de 98,06 % comparativement à 68,49 % pour la région des Laurentides et 17,21 % pour le Québec. Cet écart de croissance s est maintenu au cours des 2 dernières années (1981 à 2008, Pays-d en-haut : 106,01 %, Laurentides : 74,01 %, Québec : 20,38 %). La croissance de la population ne provient pas de l accroissement naturel (la différence entre les naissances et les décès). L accroissement naturel n est que de 5 % entre 1991 et 1996, moins de 1 % entre 1996 et 2001 et moins de 2,5 % entre 1991 et L accroissement naturel est négatif ou presque nul depuis 2001 et est, cumulativement, de 98 personnes en moins entre 2001 et 2008 et de seulement 381 personnes de plus entre 1991 et Depuis 1981, toutes les municipalités de la MRC ont accru leur population permanente sauf Lac-des-Seize-Îles. Les pourcentages d accroissement les plus élevés se retrouvent à : Estérel (272,06 %), Sainte-Anne-des-Lacs (225,73 %), Wentworth-Nord (171,21 %) et Saint-Sauveur (150,73 %). Population par municipalité, (tableau 3) Depuis 2001, des accroissements soutenus sont constatés pour les municipalités de Sainte-Anne-des-Lacs, Sainte-Adèle, Saint-Sauveur et Morin-Heights. Les municipalités qui ont accru le plus leur population depuis 2001 sont : Morin-Heights (41,55 %), Saint-Adolphe-d Howard (38,52 %), Sainte-Anne-des-Lacs (28,04 %) et Wentworth-Nord (26,05 %). La croissance de la population provient presque exclusivement du solde migratoire positif vers les Pays-d en-haut. Ce solde migratoire est principalement attribuable à la migration intrarégionale. Le solde migratoire international (immigrants vs émigrants) est positif depuis au moins 1991 et correspond à 6 à 9 % du solde migratoire total. Le solde migratoire interprovincial est par contre négatif, car le solde migratoire total est amputé de près de 10 % de résidants de notre MRC qui quittent pour d autres provinces du Québec. Pour tout le Québec, entre 2007 et 2008, plus de personnes ont changé de région administrative de résidence, soit 2,7 % de la population totale. Les Laurentides sont en deuxième place avec un taux net de migration de 0,8 % comparativement à la région de Lanaudière à 1,2 % Estérel Lac-des-Seize-Îles Morin-Heights Piedmont Saint-Adolphe-d Howard Saint-Sauveur Sainte-Adèle Sainte-Anne-des-Lacs Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson Wentworth-Nord MRC des Pays-d en-haut Région des Laurentides Province de Québec * Les données sont un amalgame d informations provenant de Statistique Canada obtenues lors des recensements de 1981,1986,1991, 1996, 2001 et 2006 de l Institut de la statistique du Québec et de décrets gouvernementaux où il s agit davantage d évaluations. Certains chiffres peuvent différer compte tenu de la provenance.

9 3.2 Provenance des migrants Provenance des migrants par MRC, (graphique 3) Antoine-Labelle 0,7 % Lanaudière 9,1 % MRC des Pays-d en-haut Laurentides 7,7 % Rivière-du-Nord 15,7 % Thérèse-De Blainville 8,9 % Mirabel 3,1 % Argenteuil 2,0 % Laval 7,9 % Deux-Montagnes 3,1 % Montréal 25,2 % Autres régions 16,6 % 3.3 Naissances et décès Naissances et décès, MRC des Pays-d en-haut, (graphique 4) Naissances 300 Décès Démographie 0 9

10 Démographie Répartition de la population selon l âge Constat La population du Québec est vieillissante, notamment à cause de la proportion de la génération née entre 1946 et En 1971, la moitié de la population avait moins de 26 ans. L âge médian était de 34 ans en 1991 et de 41 ans en En 2008, pour la MRC des Pays-d en-haut, malgré une augmentation du nombre de jeunes de moins de 25 ans entre 1996 et 2008, leur représentativité sur la population est moindre au détriment d une plus grande représentativité des 45 ans et plus, et ce, particulièrement chez les 55 à 64 ans et les 75 ans et plus. Entre 1996 et 2008, le pourcentage d augmentation du nombre de jeunes de moins de 25 ans est plus élevé que celui du Québec et de la région des Laurentides. Entre 1996 et 2008, en pourcentage, le nombre de personnes agées de 25 à 34 ans et de 35 à 44 ans a diminué tant au Québec, dans les Laurentides que dans les Pays-d en-haut. Cette diminution est comparable pour le Québec, les Laurentides et les Pays-d en-haut pour les 15 à 24 ans, mais moindre que le Québec et plus que les Laurentides pour les 35 à 44 ans (-9,2 % pour les Pays-d en-haut vs -1,1 % pour les Laurentides et -15,5 % pour le Québec). Âge médian et âge moyen, (graphique 5) âge médian Laurentides âge moyen âge médian Québec âge moyen Poids relatif des groupes d âge sur la population totale, MRC des Pays-d en-haut, (graphique 6) 5-9 ans -2,96 % Diminution ans -18,62 % ans -5,86 % Augmentations significatives (tableau 4) Entre 2001 et 2008, les augmentations les plus significatives et les plus importantes des municipalités de notre MRC, par groupe d âge, sont constatées particulièrement à Morin-Heights et à Saint-Adolphe-d Howard dans les catégories suitantes : L âge moyen (45,1 ans) et l âge médian (48,6 ans) pour la MRC des Pays-d en-haut en 2006 étaient les plus élevés de toutes les MRC des Laurentides et tendent à augmenter pour 2031 (âge moyen : 50,6 ans, âge médian : 54,6 ans). DÉFINITIONS Âge médian : Âge qui divise en deux parties l échantillon, c est-à-dire que la moitié (50 %) des résidants ont moins de 45,1 ans et l autre moitié ont plus de 45,1 ans. Âge moyen : Somme des âges des résidants divisé par le nombre total de résidents. 0,99 % ans 0,85 % ans 2,21 % ans 0,84 % ans La médiane se retrouve à la catégorie 45 à 49 ans et spécifiquement à 49,4 ans (âge moyen 46,0 ans) en 2008, soit la plus élevée de toutes les MRC des Laurentides. Entre 2001 et 2008, il y a eu diminution du poids relatif de ces catégories sur la population totale : 5 à 9 ans, 10 à 14 ans, 20 à 24 ans, 30 à 34 ans, 35 à 39 ans, 40 à 44 ans. Groupes d âge Morin-Heights Augmentation 0-4 ans 43,48 % 38,99 % 5-9 ans 13,64 % ans 14,29 % ans 57,59 % ans 33,33 % ans 52,94 % 44,44 % ans 38,17 % ans 52,94 % 54,17 % ans 58,33 % ans 87,88 % 76,74 % ans 56,67 % 55,88 % Prospective D après les données statistiques de 2001, les perspectives d accroissement de la population plaçaient les Laurentides au premier rang avec 29 % de croissance entre 2001 et Ainsi, sur les 17 régions administratives du Québec, 7 continuaient à croître, 6 à décroître et 4 seraient en transition vers une décroissance. Entre 2001 et 2026, le nombre de jeunes diminuait partout sauf à Montréal (6,1 %) et dans les Laurentides (0,6 %). 0,80 % ans Saint-Adolphe-d Howard Pour ce qui est des nouvelles prospectives de 2006 à 2031, l accroissement de la population de la région administrative des Laurentides serait de 33,91 % (vs 29 % entre 2001 et 2026). Pour 2026, toutes les régions compteraient plus d aînés de plus de 65 ans, mais leur pourcentage serait moindre dans les Laurentides (22,8 %), en Outaouais (22,7 %) et à Montréal (20,7 %) que partout ailleurs au Québec.

11 Évolution de la population par groupe d'âges, MRC des Pays-d en-haut, (tableau 6) D'après les dernières données statistiques de 2006 et la variation prévue entre cette année et 2031, la MRC des Pays-d'en-Haut serait au 6 e rang sur les 103 MRC du Québec pour son accroissement prévu de 35,8 %. En 2006, l'âge médian pour la MRC des Pays-d'en-Haut était de 48,6, soit au deuxième rang de toutes les MRC du Québec. D après une estimation de la population des municipalités réalisée par l Institut de la statistique du Québec au 1 er juillet 2009, de toutes les municipalités du Québec, l âge moyen le plus élevé se retrouvait dans la municipalité de Saint-Sauveur à 48,2 ans. Dans la même région des Laurentides, les municipalités de Blainville (33,7 ans) et de Mirabel (34,2 ans) se retrouvaient dans le peloton des cinq municipalités du Québec où l âge moyen est le plus bas. Âge ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans Total à ,30 % -2,96 % 2,37 % 33,66 % 16,67 % 26,29 % 6,13 % -18,62 % -5,68 % 19,58 % 34,05 % 32,67 % 57,17 % 33,58 % 11,31 % 52,79 % 84,21 % 51,92 % 86,36 % 20,54 % Âge médian par municipalité, 2006 (tableau 5) Ville âge médian Estérel 56 Lac-des-Seize-Îles 53,5 Morin-Heights 46,5 Piedmont 48,5 Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson 49,1 Saint-Sauveur 50,5 Saint-Adolphe-d'Howard 49,5 Sainte-Adèle 46,7 Sainte-Anne-des-Lacs 47,1 Wentworth-Nord 52,7 MRC des Pays-d'en-Haut 48,6 Province de Québec 41 Évolution de la population par groupe d'âges, MRC des Pays-d en-haut, (graphique 7) 60 à 74 ans 45 à 59 ans 18,94 % 75 à 90+ ans 26,62 % ,80 % 0 à 14 ans 13,75 % 22,15 % 12,74 % 30 à 44 ans 15 à 29 ans 60 à 74 ans 75 à 90+ ans 21,46 % 45 à 59 ans 7,82 % 28,42 % 0 à 14 ans 11,97 % 13,33 % 17,00 % 15 à 29 ans 30 à 44 ans Démographie 11

12 3.5 Familles et enfants Constat Familles Pour la MRC des Pays-d en-haut, le nombre moyen de personnes dans toutes les familles de recensement est de 2,6, soit moins que la moyenne québécoise à 2,9. Le revenu médian des familles en 2005 était de $ vs $ pour le Québec. 87,78 % des familles de la MRC sont en couple, soit plus que la moyenne québécoise à 83,37 %. Sainte-Anne-des-Lacs, suivie de Morin-Heights et de Sainte-Adèle, compte les pourcentages les plus élevés de ménages avec des enfants. Enfants par familles et ménages Tant en 2001 qu en 2006, la MRC des Pays-d en-haut se distingue des Laurentides et du Québec par le fait que plus de la majorité des familles qu on y retrouve est sans enfants. L ampleur de la distinction s accroît en 2006 par rapport à En 2006, la MRC se distinguait aussi par un nombre moyen de personnes par ménage (2,1) plus bas que toutes les MRC des Laurentides, la moyenne de la région des Laurentides (2,4) et le Québec (2,3). Les habitudes de vie, et particulièrement le vieillissement de la population, ont comme incidence, pour toutes les MRC des Laurentides, que le nombre de personnes par famille en 2001, 2016, 2021 et jusqu en 2026 diminue. La MRC tend vers 2,0 personnes par ménage en Nombre de familles avec et sans enfants, MRC des Pays-d'en-Haut, 2006 (tableau 7) Nombre Nombre Ménages formés % de ménages de familles de ménages d un couple formés d un couple (marié ou union libre) avec enfants/nombre avec enfants de ménages Estérel % Lac-des-Seize-Îles % Morin-Heights % Piedmont % Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson % Saint-Sauveur % Saint-Adolphe-d'Howard % Sainte-Adèle % Sainte-Anne-des-Lacs % Wentworth-Nord % Total MRC % Statut civil, 2006 (graphique 8) Sur les familles dans la MRC Couple marié Couple en union libre Monoparentale 53,86 % 33,92 % 12,22 % Province de Québec 54,53 % Nombre d'enfants à la maison, (tableau 8) 28,84 % 16,63 % Définition de la famille Couple marié (avec ou sans enfants des deux conjoints ou de l'un d'eux), couple vivant en union libre (avec ou sans enfants des deux partenaires ou de l'un d'eux) ou parent seul (peu importe son état matrimonial) demeurant avec au moins un enfant dans le même logement. Un couple peut être de sexe opposé ou de même sexe. Les «enfants» dans une famille de recensement incluent les petits-enfants vivant dans le ménage d'au moins un de leurs grands-parents, en l'absence des parents. Définition du ménage Personne ou groupe de personnes (autres que des résidants étrangers) occupant un logement privé et n'ayant pas de domicile habituel ailleurs au Canada. Un ménage privé peut être composé de groupes de familles (familles de recensement) avec ou sans autres personnes, de deux familles ou plus partageant le logement, d'un groupe de personnes non apparentées, ou d'une personne vivant seule. Les membres du ménage qui sont temporairement absents le jour du recensement (p. ex., résidants temporaires ailleurs) sont considérés comme faisant partie de leur ménage habituel. Pour les besoins du recensement, toute personne est membre d'un ménage et d'un seul ménage. Sauf indication contraire, toutes les données comprises dans les rapports ayant trait aux ménages sont pour les ménages privés seulement. Démographie Sans enfants 1 enfant 2 enfants 3 enfants et plus Total MRC des Pays-d'en-Haut ,9 % ,7 % ,6 % 540 5,7 % Région des Laurentides 37,6 % 28,1 % 25,1 % 9,1 % Province de Québec 37,5 % 29,2 % 24,1 % 9,4 % 2006 MRC des Pays-d'en-Haut ,0 % ,9 % ,8 % 580 5,2 % Région des Laurentides ,5 % ,0 % ,1 % ,3 % Province de Québec 40,2 % 28,4 % 22,7 % 8,7 %

13 3.6 Scolarité et diplomation Constat Décrochage Le taux de décrochage des jeunes de moins de 20 ans a diminué entre 2002 et 2007 pour les Laurentides, mais demeure plus élevé que la moyenne québécoise. Pour les Laurentides, la différence entre les filles et les garçons est notoire en ce qui a trait au décrochage en 2007, où le taux de décrochage des garçons atteint presque le double de celui des filles (43,0 % vs 24,8 %). Les données relatives à la Commission scolaire des Laurentides sont encore plus dramatiques car le taux de décrochage de l année a été de 39 % comparativement à 33,9 % pour l ensemble des commissions scolaires des Laurentides et 25,3 % pour tout le Québec. Pour , le taux de décrochage à la Commission scolaire des Laurentides est distinctivement le suivant : 45,7 % pour les garçons et 31,2 % pour les filles. Scolarité La population de la MRC des Pays-d en-haut est constituée de personnes plus scolarisées que celle du Québec, et ce, particulièrement en ce qui a trait aux diplômés du secondaire ou l équivalent et les diplômés universitaires. Le pourcentage de ceux qui possèdent un certificat ou un diplôme d apprenti ou d une école de métier s est accrû entre 2001 et 2006 ainsi que les détenteurs d un certificat, diplôme ou grade universitaire avec ou sans baccalauréat. Taux de décrochage pour les Laurentides et le Québec, (graphique 9) PROVINCE DE QUÉBEC LES LAURENTIDES ,9 % Garçons 44,6 % Filles 27,2 % 36,8 % 33,7 % 33,1 % 33,9 % 25,0 % 24,9 % 24,5 % 24,2 % 25,3 % Garçons 31,8 % Filles 18,5 % Garçons 45,6 % Filles 27,6 % Garçons 31,4 % Filles 18,5 % Garçons 43,8 % Filles 23,5 % Garçons 31,0 % Filles 18,3 % Garçons 42,7 % Filles 23,8 % Garçons 30,3 % Filles 18,4 % Garçons 43,0 % Filles 24,8 % Garçons31,3 % Filles 19,5 % Niveau de scolarité, MRC des Pays-d en-haut et le Québec, (tableau 9) Niveau de scolarité MRC des Pays-d en-haut Province de Québec Aucun certificat, grade ou diplôme 17,90 % 17,80 % 23,53 % 25,03 % Diplôme d études secondaires et l équivalent 28,89 % 24,44 % 25,80 % 22,27 % Certificat ou diplôme d apprenti ou d une école de métier 11,91 % 14,51 % 12,60 % 15,30 % Certificat ou diplôme d un collège, d un cégep ou d un autre établissement non universitaire 17,45 % 17,10 % 17,45 % 16,05 % Certificat ou diplôme ou grade universitaire avec ou sans baccalauréat 23,81 % 26,10 % 20,60 % 21,35 % Démographie 13

14 3.7 Villégiature et résidences secondaires Constat La population de villégiateurs est constituée de personnes qui possèdent une résidence secondaire sur le territoire de la MRC des Pays-d en-haut et y habitent sur une base régulière, et ce, particulièrement les weekends. Cette population se distingue des résidants permanents dont la résidence principale est localisée sur le territoire de la MRC des Pays-d en- Haut. La population permanente était évaluée à en Malgré qu il existe plusieurs sources permettant d évaluer le nombre de villégiateurs, ces sources ne sont pas exactes étant donné que les habitations possédées par des villégiateurs ne sont pas identifiées par un code d évaluation distinct des autres habitations. Le tableau présenté à cette page est réalisé grâce à une estimation basée sur la prémisse que les propriétaires d habitation dont l adresse de correspondance est à l extérieur de la MRC sont en fait des propriétaires d habitations secondaires, donc des villégiateurs. Nombre de résidences totales et secondaires, MRC des Pays-d'en-Haut, (tableau 10) Résidences secondaires* Résidences totales Pourcentage de résidences secondaires Estérel ,8 % Lac-des-Seize-Îles ,4 % Morin-Heights ,4 % Piedmont ,9 % Saint-Adolphe-d'Howard ,7 % Saint-Sauveur ,0 % Sainte-Adèle ,1 % Sainte-Anne-des-Lacs ,6 % Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson ,5 % Sainte-Marguerite/Estérel 347 Wentworth-Nord ,3 % MRC des Pays-d'en-Haut ,1 % * Les chiffres proviennent de la différence entre le total des logements privés et des logements privés occupés par des résidants habituels des profils des communautés de Statistique Canada. Un taux de villégiature de plus de 50 % des résidences est considéré dans les villes et municipalités d Estérel (64,8 %), de Lac-des-Seize-Îles (76,4 %) et Wentworth- Nord (65,3 %). Les municipalités et villes dont le taux de résidences occupées par des individus en permanence est le plus élevé sont Sainte-Anne-des-Lacs (79,4 %), Sainte-Adèle (77,9 %) et Morin-Heights (75,6 %). Démographie Estimé à 3, le ratio de personnes habitant une résidence secondaire, le nombre de villégiateurs serait de personnes en 2001 et serait, en 2006, de , représentant une augmentation de villégiateurs en 5 ans. 14

15 3.8 Langues parlées Langue maternelle, 2006 (tableau 11) Langue maternelle Connaissance des langues officielles Population totale Français seulement Anglais seulement Anglais et français Autres langues Français seulement Anglais seulement Anglais et français Estérel ,20 % 25 9,80 % 0 0,00 % ,57 % 15 5,88 % ,59 % Lac-des-Seize-Îles ,32 % 15 9,68 % 0 0,00 % ,71 % 0 0,00 % 90 58,06 % Morin-Heights ,94 % ,29 % 35 1,01 % ,21 % 310 8,92 % ,73 % Piedmont ,57 % 190 7,97 % 10 0,42 % ,90 % 50 2,10 % ,80 % Saint-Adolphe-d Howard ,13 % 280 7,92 % 15 0,42 % ,18 % 160 4,53 % ,15 % Sainte-Adèle ,58 % 565 5,38 % 130 1,24 % ,01 % 150 1,43 % ,56 % Sainte-Anne-des-Lacs ,10 % 250 8,26 % 0 0,00 % ,33 % 55 1,82 % ,18 % Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson ,81 % 70 2,92 % 45 1,88 % ,62 % 25 1,04 % ,13 % Saint-Sauveur ,54 % 835 9,25 % 95 1,05 % ,11 % 135 1,50 % ,45 % Wentworth-Nord ,89 % ,96 % 10 0,74 % ,96 % ,22 % ,07 % MRC des Pays-d en-haut ,58 % ,34 % 340 0,97 % ,15 % ,05 % ,61 % Province de Québec ,04 % ,74 % ,58 % ,94 % ,53 % ,58 % Constat Le pourcentage de la population permanente de la MRC des Pays-d en-haut qui a comme langue maternelle (langue parlée à la maison) le français s accroit depuis 1981 (1981 : 82,7 %; 1996 : 86,3 %; 2001 : 87,0 %; 2006 : 88,58 %). Hello! Shalom! Bonjour! Buongiorno! 22,96 % de la population de Wentworth-Nord et 21,29 % de la population de Morin-Heights parlent seulement l anglais à la maison. Bun ziua! Plus de 90 % des résidants d Estérel, Lac-des-Seize-Îles, Piedmont et Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson parlent seulement le français à la maison. Malgré que la population de la MRC soit principalement francophone, les résidants, à 60,61 %, parlent les deux langues officielles, ce qui est plus que la moyenne québécoise à 40,58 %. Buenos dias! Guten tag! Démographie 15

16 4ÉCONOMIE 4.1 Migration des travailleurs Constat Entre 2001 et 2006, le pourcentage de personnes qui occupent un emploi et qui travaillent et résident dans la MRC a diminué, passant de 51,6 % à 45,8 %. Entre 2001 et 2006, malgré un nombre plus important d emplois dans la MRC des Pays-d en-haut, le pourcentage de résidants de la MRC qui occupent ces emplois est moindre (de 67,64 % à 66,23 %). Entre ces années, nous constatons que l accroissement du nombre des résidants qui occupent un emploi est plus grand que le nombre d emplois disponibles dans notre MRC (augmentation de 15,94 % des résidants qui occupent un emploi par rapport à une augmentation de 4,33 % des personnes qui travaillent dans notre MRC). Déplacements des personnes occupées qui résident dans la MRC des Pays-d en-haut, (tableau 12) Région Antoine-Labelle Argenteuil Deux-Montagnes Rivière-du-Nord Laurentides Pays-d en-haut Mirabel Thérèse-De Blainville Montréal Laval Les Moulins Autres Personnes occupées Emplois Solde de l emploi Correspond au nombre total de personnes qui résident dans la MRC des Pays-d en-haut et qui sont occupées, soit à l intérieur ou à l extérieur de la MRC. 2 Correspond au nombre de personnes travaillant sur le territoire de la MRC des Pays-d en-haut, quel que soit leur lieu de résidence. 3 Résultat obtenu entre les personnes occupées de la MRC des Pays-d en-haut et le nombre d emplois qui s y trouvent.

17 4.2 Revenus Revenu personnel et accroissement, (tableau 13) Variation /2002 MRC des Pays-d en-haut Revenu personnel par habitant $ $ $ $ $ $ $ 21,87 % Revenu personnel disponible par habitant $ $ $ $ $ $ $ 25,01 % Région des Laurentides Revenu personnel par habitant $ $ $ $ $ $ $ 27,33 % Revenu personnel disponible par habitant $ $ $ $ $ $ $ 27,30 % Province de Québec Revenu personnel par habitant $ $ $ $ $ $ $ 24,74 % Revenu personnel disponible par habitant $ $ $ $ $ $ $ 25,15 % Constat Le revenu personnel par habitant et le revenu personnel disponible par habitant de la MRC des Pays-d en-haut en 2008 sont les plus élevés de toutes les MRC des Laurentides et de toutes les autres régions du Québec, sauf en ce qui a trait à la région Nord-du-Québec. Les MRC de Deux-Montagnes, de Mirabel et de Thérèse-De Blainville ont un revenu d emploi par habitant plus élevé en 2008 que celui de la MRC des Pays-d en-haut. Le revenu de placement moyen par habitant en 2008 est plus du double des autres MRC des Laurentides. Le revenu d emploi moyen des travailleurs de la MRC des Pays-d en-haut de 25 à 64 ans en 2006 ( $) est plus élevé que celui de l ensemble des autres MRC des Laurentides, sauf pour la MRC de Thérèse-De Blainville ( $). Ce revenu d emploi moyen est particulièrement plus élevé chez les 45 ans et plus. D après le ministère du Développement économique, de l Innovation et de l Exportation, «le niveau de vie d une population reflète directement la richesse d une région et constitue, par le fait même, un indicateur incontestable du bien-être économique des gens». Depuis 2003, le revenu personnel disponible de la région des Laurentides est passé au-dessus de celui de l ensemble du Québec. En 2007, le revenu personnel disponible de la région des Laurentides était de $, comparativement à une moyenne de $ pour le Québec. Revenu d emploi et de placement par habitant, MRC des Pays-d en-haut, (tableau 14) Revenu d emploi par habitant $ $ $ $ $ Revenu de placement par habitant $ $ $ $ $ Revenu d emploi moyen des travailleurs de 25 à 64 ans, MRC des Pays-d en-haut, 2006 (tableau 15) ans ans ans ans Les Pays-d en-haut $ $ $ $ $ Entre 2001 et 2006, la population active de la MRC des Pays-d en-haut s est accrue de 22,3 % comparativement à un accroissement de 15,1 % pour la région des Laurentides et de 7,3 % pour le Québec. Dans cette même période, malgré un accroissement du taux d activité pour les Pays-d en-haut (0,9 %), les Laurentides (0,5 %) et le Québec (0,7 %), le taux d emploi est moindre (1,1 % Pays-d en-haut, 1,4 % Laurentides, 1,5 % Québec). Économie 17

18 4.3 Indice de développement Constat Indice de développement, MRC des Pays-d en-haut, (tableau 16) Dans le cadre de la Politique nationale de la ruralité , le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire a établi un «Indice de développement des municipalités». Cet indice est issu de données provenant de Statistique Canada et comprend la population et sa variation en 5 ans, le taux d emploi des 15 ans et plus, le taux de chômage des 15 ans et plus, le pourcentage de la population de 15 ans et plus n ayant aucun certificat, diplôme ou grade, le pourcentage de transferts gouvernementaux, la fréquence de faible revenu avant impôt et le revenu moyen du ménage. 4.4 Marché de l immobilier Les municipalités dévitalisées ou à revitaliser sont celles qui présentent un indice de développement inférieur à -5. En 2006, 152 municipalités étaient désignées comme dévitalisées dans la province de Québec. Pour la MRC des Pays-d en-haut, seule la municipalité de Lac-des-Seize-Îles était considérée comme dévitalisée. D après les indices de 2006, toutes les municipalités de la MRC ont accru leur performance en ce qui a trait à cet indice par rapport aux dernières données statistiques de 2001, à l exception de la municipalité de Lac-des- Seize-Îles qui est passée d un indice de -4,09 à -6, Valeur des permis de bâtir selon le type de construction, MRC des Pays-d en-haut, (en milliers de dollars) (tableau 17) Municipalités Estérel 2,09 3,78 10,44 Lac-des-Seize-Îles -6,44-4,09-6,66 Morin-Heights 5,42 6,18 11,45 Piedmont 9,42 6,57 6,80 Saint-Adolphe-d Howard 1,46 1,35 6,15 Saint-Sauveur 8,92 7,12 6,26 Saint-Sauveur-des-Monts 2,96 2,48 Sainte-Adèle 3,69 3,27 4,29 Sainte-Anne-des-Lacs 12,77 8,11 10,62 Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson 3,29 1,15 1,57 Wentworth-Nord -1,96-1,74-0,82 Constat Économie Valeur/Total MRC des Pays-d'en-Haut 2008 Commercial ,82 % 19,82 % Industriel ,99 % 323,11 % Institutionnel ,37 % 1 075,08 % Résidentiel ,81 % 21,85 % Total ,27 % Région des Laurentides Commercial ,33 % -14,79 % Industriel ,56 % 87,46 % Institutionnel ,55 % 94,32 % Résidentiel ,56 % 13,98 % Total ,95 % Province de Québec Commercial ,02 % 36,25 % Industriel ,98 % 45,24 % Institutionnel ,45 % 19,95 % Résidentiel ,55 % 11,81 % Total ,72 % Malgré une croissance de tous les types de construction entre 2004 et 2008 pour la MRC des Pays-d en-haut, on constate une grande variabilité des données entre ces années. Le pourcentage de croissance de la valeur des permis de bâtir de construction résidentielle entre 2004 et 2008 pour la MRC des Pays-d en-haut (21,85 %) est plus élevé que celui de la région des Laurentides (13,98 %) et du Québec (11,81 %). Le pourcentage de croissance de la valeur des permis de bâtir de tous les types de construction entre 2004 et 2008 pour la MRC des Pays-d en-haut est plus du double de la croissance constatée pour les Laurentides et d un peu moins du double de la croissance pour le Québec. La valeur des permis de bâtir des constructions résidentielles représente, en 2008 pour la MRC des Pays-d en-haut, 82,87 % de tous les types de construction contrairement à 76,56 % pour les Laurentides et à 64,55 % pour le Québec.

19 4.4.2 Prix moyen des transactions de ventes par MRC, (tableau 18) MRC % % % % % % Antoine-Labelle $ $ 11,30 % $ 21,90 % $ -3,50 % $ 5,10 % $ 10,30 % 51,90 % Argenteuil $ $ 25,50 % $ 0,60 % $ 15,10 % $ 6,50 % $ 1,60 % 57,20 % Deux-Montagnes $ $ 12,20 % $ 4,30 % $ 7,70 % $ 7,40 % $ 2,20 % 38,30 % Rivière-du-Nord $ $ 14,00 % $ 9,20 % $ 5,70 % $ 4,90 % $ 2,00 % 40,10 % Laurentides $ $ 17,00 % $ 9,90 % $ 4,50 % $ 6,00 % $ 5,70 % 50,50 % Pays-d'en-Haut $ $ 12,60 % $ 9,00 % $ 3,00 % $ 5,40 % $ -2,40 % 30,00 % Mirabel $ $ 10,60 % $ 8,10 % $ 9,80 % $ 6,20 % $ 2,90 % 43,40 % Thérèse-De Blainville $ $ 10,30 % $ 5,00 % $ 9,20 % $ 2,50 % $ 7,70 % 39,70 % Constat Le prix moyen des transactions de ventes d habitation unifamiliale a augmenté pour toutes les MRC des Laurentides entre 2004 et 2009 sauf en 2007 pour la MRC Antoine-Labelle et en 2009 pour la MRC des Pays-d en-haut. La MRC des Pays-d en-haut est au deuxième rang en ce qui a trait au prix moyen des transactions de ventes d agents immobiliers pour les habitations unifamiliales en 2009 qui se situe à $ alors qu il est à $ pour la MRC Thérèse-De Blainville et à $ pour la MRC de Mirabel. Entre 2004 et 2009, le prix moyen des transactions de ventes d habitation unifamiliale a moins augmenté pour la MRC des Pays-d en-haut (30 %) que pour les autres MRC des Laurentides (MRC d Argenteuil 57,20 %), (MRC Antoine-Labelle 51,90 %) et (MRC des Laurentides 50,50 %) Répartition de la valeur foncière uniformisée selon l'utilisation des immeubles, MRC des Pays-d en-haut, 2009 (en milliers de dollars) (tableau 19) MRC des Pays-d en-haut Région des Laurentides Province de Québec Commerciale $ 4,48 % $ 7,10 % $ 6,18 % Culturelle, récréative et de loisir $ 1,84 % $ 1,60 % $ 2,25 % Immeubles non exploités et étendues d'eau $ 7,47 % $ 5,02 % $ 3,27 % Industries manufacturières $ 0,21 % $ 1,97 % $ 3,26 % Production et extraction de richesses naturelles $ 0,08 % $ 1,92 % $ 3,51 % Résidentielle $ 83,76 % $ 76,24 % $ 68,85 % Services $ 1,81 % $ 5,00 % $ 10,43 % Transport, communication et services publics $ 0,35 % $ 1,16 % $ 2,25 % $ $ $ Constat La part de la valeur foncière uniformisée que représentent les immeubles résidentiels sur l ensemble des autres types d habitations pour la MRC des Pays-d en-haut était de 83,76 % en 2009, soit plus élevée que celle qu elle représente pour la région des Laurentides à 76,24 % et pour tout le Québec à 68,85 %. La MRC des Pays-d en-haut se distingue de la région des Laurentides et de la province de Québec en ce qui a trait à une portion moins élevée de la valeur foncière des immeubles des secteurs suivants : industries manufacturières services transport, communication et services publics production et extraction de richesses naturelles commerciale Compte tenu de l importance du milieu naturel dont bénéficie la MRC des Pays-d en-haut, la part de la valeur foncière des immeubles non exploités est plus élevée (7,47 %) que celle les Laurentides (5,02 %) et du Québec (3,27 %). Économie 19

20 4.4.4 Valeur foncière par municipalité, (tableau 20) Constat Valeurs au rôle d évaluation Les valeurs foncières les plus importantes de la MRC des Pays-d en-haut se retrouvent à Saint-Sauveur et à Sainte-Adèle. Du dernier rôle d évaluation ( ) à celui en cours ( ), c est à Morin-Heights et à Piedmont que la valeur a crû le plus; 31,61 % pour Morin-Heights et 18,25 % pour Piedmont contre des augmentations de plus ou moins de 4 % pour l ensemble des autres municipalités. La part de la valeur des résidences sur la valeur totale au rôle d évaluation est la plus élevée dans les municipalités de Lac-des-Seize-Îles (94,53 %), Sainte-Anne-des-Lacs (92,57 %) et ville d Estérel (91,22 %). La part de la valeur au rôle d évaluation est la moins élevée dans les municipalités de Saint-Sauveur (81,48 %), Piedmont (84,24 %) et Sainte-Adèle (84,47 %). VILLE Estérel Lac-des-Seize-Îles CATÉGORIE D IMMEUBLE Années du rôle 2007 à à 2012 Pourcentage par catégorie Taux de croissance 2007 à à 2012 Pourcentage par catégorie Taux de croissance Résidentielle ,22 % -0,23 % % 1,82 % Industries manufacturières Transports, communication, services publics ,04 % Commercial ,82 % ,58 % -37,55 % Services Culturelle, récréative et de loisirs ,47 % Production, extraction de richesse naturelle Immeubles non exploités, étendue d'eau ,44 % 1,83 % ,90 % 0,03 % Total du rôle d'évaluation foncière % -0,10 % % 1,32 % Économie VILLE Saint-Sauveur Sainte-Adèle CATÉGORIE D IMMEUBLE Années du rôle 2007 à à 2012 Pourcentage par catégorie Taux de croissance 2007 à à 2012 Pourcentage par catégorie Taux de croissance Résidentielle ,48 % 1,63 % ,47 % 2,17 % Industries manufacturières ,13 % ,25 % Transports, communication, services publics ,12 % -8,81 % ,16 % 0,19 % Commercial ,72 % 3,34 % ,22 % -3,03 % Services ,49 % 0,76 % ,46 % 5,99 % Culturelle, récréative et de loisirs ,13 % 1,10 % ,46 % 2,30 % Production, extraction de richesse naturelle ,06 % ,08 % Immeubles non exploités, étendue d'eau ,88 % -1,03 % ,90 % 1,78 % Total du rôle d'évaluation foncière % 1,62 % , % 1,90 % 20

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Outaouais. Portrait régional

Outaouais. Portrait régional Outaouais Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Recherche, analyse et rédaction. Remerciements. Comité de pilotage de la recherche

Recherche, analyse et rédaction. Remerciements. Comité de pilotage de la recherche Recherche, analyse et rédaction CD CONSULTANT Claude Ducharme 903, Chemin Sainte-Anne-des-Lacs Sainte-Anne-des-Lacs (Québec) J0R 1B0 (450) 224-1276 (514) 357-1028 (514) 912-0369 charmc@cgocable.ca Remerciements

Plus en détail

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL Portrait statistique présente un bref aperçu socio-économique de chacun des territoires de la. Il expose, à l aide de graphiques et de tableaux, les principales

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Laurentides. Portrait régional

Laurentides. Portrait régional Laurentides Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Démographie La communauté locale des Grands-Monts était composée

Plus en détail

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Figure 1 Figure 2 3 PORTRAIT DE LA POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Direction de la planification et de l information sur le marché du travail

Plus en détail

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE MAI 2009 Portrait socio-économique régional de l Coordination de l édition Fréchette, conseiller en développement Recherche et rédaction Prisca Marcotte,

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

MAI 2009 (Révisé - novembre 2009)

MAI 2009 (Révisé - novembre 2009) PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE DE LA MRC DE MEMPHRÉMAGOG MAI 2009 (Révisé - novembre 2009) Portrait socio-économique de la Coordination de l édition François Fréchette, conseiller en développement Recherche

Plus en détail

Annexes. Côte-Nord Revenu des familles et des ménages Caractéristiques des ménages et des logements

Annexes. Côte-Nord Revenu des familles et des ménages Caractéristiques des ménages et des logements Annexes 71 Annexe 1 Définitions A. Activité sur le marché du travail : travail à temps plein ou à temps partiel Travail à temps plein Travail contre rémunération ou à son compte, 30 heures ou plus par

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Le portrait du villégiateur. ! Âgé de 52 ans! Revenu familial après impôt : 55 000 $ (environ 100 000$ avant impôt)

Le portrait du villégiateur. ! Âgé de 52 ans! Revenu familial après impôt : 55 000 $ (environ 100 000$ avant impôt) Août-septembre 2002 RÉSIDENCE SECONDAIRE 1ERE PARTIE C est à 52 ans que l on est le plus susceptible d acheter une résidence secondaire, d une valeur moyenne de 88 000 $. Source : Statistique Canada, Enquête

Plus en détail

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PROFIL SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. CONTEXTE GÉNÉRAL : Situé

Plus en détail

Profil démographique et socioéconomique

Profil démographique et socioéconomique Profil démographique et socioéconomique VOLUME 1 cahier 1 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES Présentation... 3 Population... 4 Croissance de la population... 4 Groupes d âge et sexes... 4 Ménages

Plus en détail

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL (FICHE TERRITORIALE) MRC Avignon 2009

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL (FICHE TERRITORIALE) MRC Avignon 2009 PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL (FICHE TERRITORIALE) MRC Avignon 2009 (Document support à la planification annuelle régionale d Emploi-Québec Gaspésie Îles-de-la-Madeleine) Michel Julien, ATRG Septembre

Plus en détail

Profil de la population immigrante

Profil de la population immigrante Profil de la population immigrante Gatineau, ses villages urbains et milieux de vie champêtre VOLUME 2 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION...3 GATINEAU DANS SON CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE...4

Plus en détail

Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec

Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec Lorna Jantzen en collaboration avec Fernando Mata Février, 2012 Recherche et Évaluation Les points de vue et les opinions exprimés dans le présent

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2004-2014 Volume

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Édition janvier 2013 Données sociodémographiques Population Âge Sexe Accroissement naturel Familles Ménages État matrimonial Langues Photo de la page couverture : Denis Labine Ce profil sociodémographique

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

PORTRAIT DIAGNOSTIQUE DE LA MAURICIE

PORTRAIT DIAGNOSTIQUE DE LA MAURICIE PLAN QUINQUENNAL DE DÉVELOPPEMENT (PQD) RÉGIONAL DE LA MAURICIE 2015-2020 PORTRAIT DIAGNOSTIQUE DE LA MAURICIE Projet n o 141-15149-00 Préparé pour : Conférence régionale des élus de la Mauricie Date :

Plus en détail

le système universitaire québécois : données et indicateurs

le système universitaire québécois : données et indicateurs le système universitaire québécois : données et indicateurs No de publication : 2006.04 Dépôt légal 3 e trimestre 2006 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISBN

Plus en détail

Profil socio-économique de Saint-Jérôme, étude de marché et opportunités stratégiques

Profil socio-économique de Saint-Jérôme, étude de marché et opportunités stratégiques JANVIER 2015 Profil socio-économique de Jérôme, étude de marché et opportunités stratégiques Rapport final Présenté à : Par : i TABLE DES MATIÈRES Faits saillants... 1 1. Introduction et contexte de l

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2003-2013 Volume

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2002-2012 Volume

Plus en détail

COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL. Édition 2008. Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale

COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL. Édition 2008. Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale avec la collaboration de Marie-Ève Simoneau Agente de planification, de programmation et de recherche Direction

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Les affaires, c est dans notre nature!

Les affaires, c est dans notre nature! INVESTIR AU CŒUR DES LAURENTIDES Les affaires, c est dans notre nature! Profil de la communauté 2011 CLD les Pays-d en-haut TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction 2. Notre territoire 3. Le Canada et le Québec

Plus en détail

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION Logement Définitions Cet indicateur est calculé en divisant le nombre de ménages privés qui consacrent 30 % ou plus de leur

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

ANNEXE VI LISTE DES VARIABLES ET INDICATEURS POUR UN MODÈLE DE SUIVI DES IMPACTS SUR LE LOGEMENT

ANNEXE VI LISTE DES VARIABLES ET INDICATEURS POUR UN MODÈLE DE SUIVI DES IMPACTS SUR LE LOGEMENT ANNEXE VI LISTE DES VARIABLES ET INDICATEURS POUR UN ODÈLE DE SUIVI DES IPACTS SUR LE LOGEENT 30 Les tableaux suivants présentent les variables et les indicateurs utilisés dans les trois sections de ce

Plus en détail

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future Thierry Eggerickx " 1. La définition des territoires ruraux en Wallonie 2. Diversité et évolution démographique récente

Plus en détail

découvrir créer Portrait socioéconomique de la ville de Québec innover inventer entreprendre r inventer apprendre se démarquer développer créer bâtir

découvrir créer Portrait socioéconomique de la ville de Québec innover inventer entreprendre r inventer apprendre se démarquer développer créer bâtir bâtir apprendre développer investir développer r inventer c se démarquer innover créer découvrir se démarquer créer inventer apprendre développer bâtir investir bâ Portrait socioéconomique nventerappr

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

Portrait de Rivière-à-Pierre

Portrait de Rivière-à-Pierre Portrait de Rivière-à-Pierre Le territoire en bref 93,7% du territoire occupé par la forêt Éloignement des grands centres urbains Porte d entrée de la Réserve faunique de Portneuf Environnement parsemé

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1 Préparé par : Samuel Gemme Inspecteur des bâtiments Le 11 janvier 2005 2005 Permis de construction et de rénovation i TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 Analyse des permis pour les constructions neuves...

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE. Jeunes. Canada atlantique

PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE. Jeunes. Canada atlantique PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes Canada atlantique Février 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES FIGURES... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE...

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA ZONE AGRICOLE CONTEXTE DE PLANIFICATION REGARD HISTORIQUE À AUJOURD HUI

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA ZONE AGRICOLE CONTEXTE DE PLANIFICATION REGARD HISTORIQUE À AUJOURD HUI PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA ZONE AGRICOLE CONTEXTE DE PLANIFICATION REGARD HISTORIQUE À AUJOURD HUI La Ville-MRC de Mirabel se situe à l intérieur du secteur géographique de la Couronne Nord de la Communauté

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de Sainte-Jeanne d Arc (C-16) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous

Plus en détail

LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS. www.revenuquebec.ca

LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS. www.revenuquebec.ca LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS www.revenuquebec.ca TABLE DES MATIÈRES Savez-vous que vous pouvez demander un crédit d impôt remboursable pour les frais de garde que vous payez?...

Plus en détail

DEMANDE DE BOURSES D ÉTUDES ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016

DEMANDE DE BOURSES D ÉTUDES ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016 DEMANDE DE BOURSES D ÉTUDES ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016 Section 1 Identification des élèves à charge fréquentant le Collège et pour lesquels une bourse d études est demandée A- IDENTITÉ DE L ÉLÈVE Nom de

Plus en détail

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015 Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec Montréal, 15 janvier 2015 Méthodologie Sondage Web réalisé du 3 au 13 novembre 2014. Échantillon représentatif de 5 659 répondants adultes

Plus en détail

La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal

La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal Portraits démographiques La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal Division des affaires économiques et institutionnelles Mars 2010 République populaire de Chine Algérie Maroc

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Positionnement régional

Fiche de lecture du milieu Positionnement régional Fiche de lecture du milieu 20 mars 2015 Localisation de la ville de CONTEXTE Superficie : 70,8 km 2 Population (2015) : 41 466 Densité de population : 5,8 hab./ha Densité brute de logement : 13 log./ha

Plus en détail

Juillet 2015. Volume 13, numéro 2

Juillet 2015. Volume 13, numéro 2 Juillet 215 Volume 13, numéro 2 Ce document est réalisé conjointement par : Bruno Verreault et Jean-François Fortin Direction des statistiques économiques INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC (ISQ) Pierre-Luc

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

DOCUMENTATION JLR. Guide pour les utilisateurs des services en ligne. www.jlr.ca

DOCUMENTATION JLR. Guide pour les utilisateurs des services en ligne. www.jlr.ca DOCUMENTATION JLR Guide pour les utilisateurs des services en ligne www.jlr.ca Le est un outil statistique interactif qui vous permet d obtenir de l information sur les ventes, les mauvaises créances et

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 Symboles et abréviations % : pourcentage $ : en milliers de dollars ou moins M $ : en

Plus en détail

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec par Patrick Bourassa * Ministère du Travail 4 avril 2006 * Patrick Bourassa était affecté, lors de la période de rédaction,

Plus en détail

Portrait de l immigration, de la diversité culturelle et linguistique dans la MRC de Thérèse-De Blainville

Portrait de l immigration, de la diversité culturelle et linguistique dans la MRC de Thérèse-De Blainville Portrait de l immigration, de la diversité culturelle et linguistique dans la MRC de Thérèse-De Blainville 10 décembre 2013 Par : Sonia Charbonneau, agente de planification, de programmation et de recherche

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels Guillaume Marois Alain Bélanger Institut national de la recherche

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Jeunes âgés de 15 à 29 ans

Jeunes âgés de 15 à 29 ans P a g e 1 PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes âgés de 15 à 29 ans Ontario Avril 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES ILLUSTRATIONS... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

PORTRAIT DE L EMPLOI MRC DE L AMIANTE

PORTRAIT DE L EMPLOI MRC DE L AMIANTE PORTRAIT DE L EMPLOI MRC DE L AMIANTE Faits saillants et Données statistiques Conférence régionale des élus de la Chaudière-Appalaches 25, boul. Taché ouest, bureau 102 Montmagny (Québec) G5V 2Z9 Tél.

Plus en détail

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Table des matières Faits saillants... 5 1) La rénovation, une composante importante du secteur de l habitation... 8 Graphique 1 : Répartition des

Plus en détail

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Synthèse des données sociodémographiques de 2011 Le document Principales caractéristiques de la population

Plus en détail

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036?

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? Projections de la population de Lanaudière-Sud et de ses MRC Novembre 2014 André Guillemette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique Agence

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Portrait statistique des immigrants permanents et temporaires dont le pays de dernière résidence est la France 2009-2013

Portrait statistique des immigrants permanents et temporaires dont le pays de dernière résidence est la France 2009-2013 Portrait statistique des immigrants permanents et temporaires dont le pays de dernière résidence est la France 2009-2013 Juillet 2014 Rédaction Chakib Benzakour Traitement statistique Raluca Paula Filip

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241)

Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) Description de la profession Les technologues et les techniciens en génie électronique et électrique sont regroupés sous le code

Plus en détail

Un profil des familles au Canada

Un profil des familles au Canada Familles Un profil des familles au Canada Il y avait 8,4 millions de familles au Canada en 2001. Les ménages de couples mariés forment la majorité des familles canadiennes. En 2001, 70,4% des familles

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie -- Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie 0 Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN ANNEXE LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN Dans le cadre de son mandat pour 2001, le Comité de protection social (CPS) a présenté un rapport recommandant une série initiale de dix indicateurs primaires et

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

LOGEMENTS PRIVÉS OCCUPÉS SELON LE MODE D OCCUPATION. Définitions. Logement

LOGEMENTS PRIVÉS OCCUPÉS SELON LE MODE D OCCUPATION. Définitions. Logement Logement LOGEMENTS PRIVÉS OCCUPÉS SELON LE MODE D OCCUPATION Définitions Un logement privé occupé correspond à l ensemble des pièces d habitation ayant une entrée privée qu une personne ou un groupe de

Plus en détail

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1 CONTEXTE L Union des Tunisiens de Québec (UTQ), et en présence du Consul de la Tunisie à Montréal, a organisé le 18 février 2012 le premier forum sur les préoccupations de la communauté tunisienne de la

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

PROFIL SOCIO- ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE THETFORD

PROFIL SOCIO- ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE THETFORD PROFIL SOCIO- ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE THETFORD Municipalités de la MRC de L Amiante Source : Portail gouvernementale / Région de la Chaudière-Appalaches, 2003 http://www.chaudiere-appalaches.gouv.qc.ca

Plus en détail

REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES. Définitions. Revenu

REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES. Définitions. Revenu REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES Définitions Une famille économique se compose d'un groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance,

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement LA SITUATION ÉCONOMIQUE 2013 DANS L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL nvestissements logement démographie ise en chantier résidentielles permis de construction tourisme transport économie marché du travail de

Plus en détail

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Composition de la Communauté d Agglomération : 39 communes (dont 4 situées dans la Marne) Sources : IGN BD Topo, Francième Réalisation

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

PERSONNES ÂGÉES DE 65 ANS ET PLUS SELON LE TYPE DE MÉNAGES

PERSONNES ÂGÉES DE 65 ANS ET PLUS SELON LE TYPE DE MÉNAGES Situation de vie PERSONNES ÂGÉES DE 65 ANS ET PLUS SELON LE TYPE DE MÉNAGES Définitions Le ménage privé se compose de «personne ou groupe de personnes (autres que des résidents étrangers) occupant un logement

Plus en détail

Portrait socioéconomique de la MRC de Deux-Montagnes

Portrait socioéconomique de la MRC de Deux-Montagnes Portrait socioéconomique de la MRC de Deux-Montagnes Amar Dehiles Économiste Emploi-Québec - Direction régionale des Laurentides 21 octobre 2015 DPPIMT 1 Plan de la présentation Données démographiques

Plus en détail

RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018

RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018 RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018 INTRODUCTION La Division de l évaluation du Service des finances est responsable de la confection du rôle d évaluation de la ville de Sherbrooke. Le rôle d évaluation

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Travailleurs Résultats tirés

Plus en détail

Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques.

Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques. Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques. 1 - Présentation générale du contexte démographique et entrepreneurial du Québec Le Québec est un vaste

Plus en détail

Règlement sur l immigration à Montréal

Règlement sur l immigration à Montréal Projet de règlement Règlement sur l immigration à Montréal Présenté par Luis Nobre Jeune Conseil de Montréal 2013 Projet de règlement numéro 2 Règlement sur l immigration à Montréal PRÉSENTATION Présenté

Plus en détail

Participation aux cours prénataux

Participation aux cours prénataux Éducation prénatale en Ontario Participation aux cours prénataux L éducation prénatale vise à fournir aux participants les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour améliorer l issue de

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail