DIVERSITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES MÉTABOLISMES / L'entrée du carbone minéral CO2 dans la biosphère... 2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIVERSITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES MÉTABOLISMES / L'entrée du carbone minéral CO2 dans la biosphère... 2"

Transcription

1 Cours TS Spe SVT 2010/2011 Diversité des métabolismes DIVERSITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES MÉTABOLISMES... 2 CHAPITRE I - DU CARBONE MINÉRAL AU CARBONE ORGANIQUE / L'entrée du carbone minéral CO2 dans la biosphère / Conditions et localisation de la photosynthèse / Le rôle des pigments chlorophylliens dans la capture de l'énergie lumineuse... 4 A / Le spectre d'action de la photosynthèse et d'absorption de la chlorophylle... 4 B/ Les différents pigments chlorophylliens / Transfert de l'énergie lumineuse en énergie chimique : phase photo-chimique de la photosynthèse... 5 A L'oxydo-réduction dans les chloroplastes... 5 B - La réduction de la chlorophylle / Fixation du carbone minéral par la plante et utilisation des produits de la phase photochimique (ATP et RH2) : La phase non photochimique / Le transport et le stockage des produits de la photosynthèse / Schéma bilan des phases photochimiques et non photochimiques de la photosynthèse... 8 CHAPITRE II - IMPORTANCE DE L ATP LE MÉTABOLISME CELLULAIRE : UTILISATION ET RÉGÉNÉRATION DE L ATP / Le rôle de l ATP dans les mouvements des cellules / la régénération de l ATP A / La régénération de l ATP en présence d oxygène dans mitochondrie : régénération aérobie /10

2 DIVERSITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES MÉTABOLISMES Exercice : compléter le schéma bilan du cycle du carbone Métabolisme : Le métabolisme est l'ensemble des réactions chimiques ayant lieu à l'intérieur d'une cellule. Ecosystème : Ensemble, en un endroit donné, des êtres vivants et de leur milieu (sol, eau...). Carbone oxydé / Carbone réduit : C minéral sous forme oxydée (CO 2, HCO 3) et C organique (matière vivante) sous forme réduite (CH 4, C 6H 12O 6 ) Dans les écosystèmes des relations trophiques s'établissent entre les producteurs primaires autotrophes (qui produisent leur matière organique à partir de matière minérale grâce à la photosynthèse) et les divers producteurs secondaires ou consommateurs hétérotrophes (qui produisent leur matière organique à partir de la consommation de matière organique existante). Un écosystème à l équilibre est donc à la fois producteur et consommateur de matière organique : les activités conduisant à la production d O 2 / consommation de CO 2 (autotrophie) sont en équilibre avec celles de production de CO 2 / consommation d O 2 (hétérotrophie). Livre pages 10/11 / Savoir identifier des relations trophiques - producteurs primaires - producteurs secondaires Problème : Comment le carbone passe t il de l état oxydé (minéral) à l état réduite (organique) au sein des végétaux chlorophylliens pendant la photosynthèse? CHAPITRE I - DU CARBONE MINÉRAL AU CARBONE ORGANIQUE 1/ l'entrée du carbone minéral co 2 dans la biosphère Problème : Comment le CO 2 entre t il dans les végétaux? TP / Entrée et distribution du CO 2 dans les feuilles (voir Fiche élève) Dessin d'observation légendé d'une coupe transversale de feuille de chêne Dessin d'observation d'épiderme inférieur de polypode Bilan : Le CO 2 pénètre dans le végétal par les stomates situés principalement sur la face inférieure de la feuille. Le CO 2 peut ensuite être distribué aux différentes cellules à l'intérieur de la feuille. Une cuticule imperméable empêche le CO 2 de sortir ou rentrer de la feuille en dehors des stomates. Les plantes ont la capacité de fermer ou d'ouvrir le stomates en fonction des besoins. Livre page 14/15 2/10 Lycée Jean Moulin Pézenas P. Carbonne

3 2 / conditions et localisation de la photosynthèse Problème : Comment le CO 2 est il utilisé dans les végétaux? TP / La localisation de la photosynthèse au sein des végétaux (Voir Fiche élève) Expérience 1 : On cherche à savoir dans quelle(s) condition(s) les cellules chlorophylliennes produisent de l'o 2. On place dans une enceinte des euglènes (algue unicellulaire chlorophyllienne). L'enceinte est munie d'une sonde à O2 permettant de mesurer la quantité de O2 dans l'eau. Ainsi on peut suivre les échanges de dioxygène entre les euglènes et l'eau. (voir le graphique ci-contre). On mesure ces échanges dans 2 conditions. On remarque qu'à la lumière les euglènes dégagent de l'o 2 tandis qu'à l'obscurité elles prélèvent de l'o 2. La lumière est donc un élément essentiel de la production d'o 2 par les cellules chlorophyllienne. Expérience 2 : On cherche à identifier à quel endroit le CO 2 est-il réduit dans les cellules? Pour cela on recherche l'endroit où l'amidon (polymère de glucose) est synthétisé ainsi que les conditions dans lesquelles il est synthétisé? On observe au microscope deux lots différents de cellules d'élodéés (algue verte pluricellulaire) colorées au lugol. Le lugol est un réactif de l'amidon. En présence d'amidon le lugol se colore en bleu foncé. On remarque une coloration bleue foncée dans les chloroplastes, uniquement en présence de lumière. On en déduit que la synthèse d'amidon et donc la réduction du CO 2 en glucose (C 6H 12O 6) doit avoir lieu dans le chloroplaste. Expérience 3 : On cherche à identifier à quel type de réaction chimique est associée la photosynthèse (réduction du carbone de CO 2 en C 6H 12O 6)? On observe au microscope deux lots différents de cellules d'élodéés (algue verte pluricellulaire) traités au AgNO 3. AgNO 3 (Ag + NO 3- est incolore lorsqu'il est sous forme réduite. Par contre il précicpite et devient opaque sous forme métallique Ag). On observe la présence de taches sombres opaques à l'intérieur des chloroplastes, uniquement lorsque les celulles d'élodées sont placées à la lumière. Donc à la lumière, l'ion argent est réduit : Ag + +e > Ag (opaque) (réaction de réduction) Il existe doit donc exister un agent réducteur (un atome dans une molécule) à l'intérieur des chloroplastes qui donne un électron. Cellules de feuilles de mousse Montées dans l'eau (en haut) et dans le nitrate d'argent (en bas). Red > Ox + e - (réaction d'oxydation) La photosynthèse du glucose est donc associé à une oxydo-réduction dans les chloroplastes. Fiche elève : Structure et ultrastructure d'un chloroplaste (Thylacoïdes, granum, stroma, espace intra-thylacoïde) Livre page (Doc1) Bilan : L'ensemble des informations ci-dessus permettent d'écrire un bilan provisoire de la photosynthèse. La photosynthèse à lieu dans les chloroplastes, en présence de lumière. C'est une réaction d'oxydo-réduction amenant dans un premier temps à la fabrication de glucose, puis à la polymérisation du glucose en amidon. 6CO 2 +6H 2 O > C 6 H 12 O 6 +6O 2 puis n C 6H 12O >(C 6H 10O 5) n+ nh 2O Problème : Quelle molécule libère un électron lors de la photosynthèse? 3/10 Lycée Jean Moulin Pézenas P. Carbonne

4 3 / le rôle des pigments chlorophylliens dans la capture de l'énergie lumineuse A / Le spectre d'action de la photosynthèse et d'absorption de la chlorophylle TP - Extraction de la chlorophylle - spectre d absorption - spectre d'action Bilan : Livre page 18/19 Le spectrophotomètre permet de construire le spectre d'absorption de la lumière par la chlorophylle. On remarque ainsi que la chlorophylle absorbe la lumière. Cependant l'absorption de la lumière visible n'est pas totale, seules les longueurs d'ondes entre 400 et 500 nm (bleu), ainsi qu'entre 600 et 700 nm (rouge) sont absorbées. Les longueurs d'ondes entre 500 et 600 nm sont peu absorbées. Ces longueurs d'ondes correspondent à la couleur verte. Cela explique la pigmentation (couleur) verte de la chlorophylle. De plus on peut mesurer la production d'o 2 lors de la photosynthèse pour des éclairages à différentes longueur d'ondes. Plus l'o 2 est dégagé, plus la photosynthèse est active. On obtient ainsi un spectre d'action de la photosynthèse. Ce spectre d'action révèle une forte activité photosynthétique pour les longueurs d'ondes entre 400 et 500 nm (bleu), ainsi qu'entre 600 et 700 nm (rouge). La corrélation des spectres d'absorption de la lumière par la chlorophylle et le spectre d'action de la photosynthèse permet de supposer que la chlorophylle est à l'origine de la photosyntèse. On dira que la chlorophylle est un pigment photosynthétique. B/ Les différents pigments chlorophylliens TP - Chromatographie de la chlorophylle brute et spectres d'absorptions des pigments Bilan : La chromatographie met en évidence que la chlorophylle brute est en réalité un assemblage différentes molécules. On retiendra que la chlorophylle est formée de 4 pigments photosynthétiques différents contenus dans les thylacoïdes des chlorplastes. L'absorption globale(voir spectre d'absorptionà) par les chloroplastres est donc due à la somme de l'absorption par chacun des pigments. vert pâle (Chlorophylle b) vert foncée (Chlorophylle a) jaune (Xanthophylle) orange (β Carotène) de 4/10 Lycée Jean Moulin Pézenas P. Carbonne

5 4 / transfert de l'énergie lumineuse en énergie chimique : phase photo-chimique de la photosynthèse A L'oxydo-réduction dans les chloroplastes Bilan : La chlorophylle brute isolée émet un rayonnement rouge foncé lorsqu'elle est éclairé fortement. On interprète cette fluorescence : - Absorption du rayonnement lumineux par un électron de la chlorophylle - L'électron absorbe l'énergie et se retrouve à l'état excité (très instable : il peut alors être capturé par une autre molécule acceptrice d'électrons) - L'électron si il n'est pas capturé par une autre molécule, retombe à son état énergétique initial, libérant ainsi l'énergie absorbée sous forme d'un rayonnement rouge. Hypothèse : Lorsque la chlorophylle est dans les chloroplastes, cette fluorescence ne n'a pas lieu car l'électron est capturé par une molécule accepteur d'électron. Il y a donc un couplage absorption de lumière avec réaction de réduction d'une molécule acceptrice d'électron. Chl > Chl + + elec (oxydation de la chlorophylle) On observe qu en éclairant une solution de chlorophylle brute (séparée des chloroplastes) celle-ci émet un rayonnement (photon) rouge. Tandis qu une solution de menthe (verte aussi) n émet aucun rayonnement dans les mêmes conditions. La différence entre les deux c est que la menthe absorbe le rayonnement lumineux et le transforme en chaleur, tandis que la chlorophylle absorbe le rayonnement lumineux et le transforme en chaleur mais aussi en photon (moins énergétique = rouge) A l échelle atomique l absorption de lumière se caractérise par le passage d un électron d état fondamental à un état excité (l électron acquière alors une énergie potentielle). L émission de chaleur se fait lorsque l électron retrouve son état initial (10-9 sec). TP - La réaction de Hill Résultats : A la lumière,le tube devient vert, donc le DCPIP est incolore, donc le DCPIP est réduit A l'obscurité le tube est de couleur bleu, donc le DCPIP est oxydé. DCPIP (bleu) + 2e - + 2H + > DCPIPH 2 (incolore) 2Chl > 2Chl + + 2e Bilan : La réaction de Hill valide l'hypothèse du couplage de l'absorption de la lumière et d'une réaction de réduction. Il existe donc une molécule R dans les chloroplastes qui est réduit lors de la photosynthèse. On dira que R est un accepteur d'électron. R (oxydé) + 2e - + 2H + > RH 2 (réduit) L'énergie lumineuse passe donc grâce à cette réduction, de la chlorophylle à la molécule RH 2. 5/10 Lycée Jean Moulin Pézenas P. Carbonne

6 B - La réduction de la chlorophylle Problème : Comment la chlorphylle récupère t'elle ses électons (afin que la capture de lumière puisse perdurer)? Suite du TP réaction de Hill Expérience de Ruben et Kamen (1940) : Identifier l origine de l O 2 formé lors de la photosynthèse L O 2 produit par la photosynthèse provient de H 20 : c est la photolyse de l eau H 20 -> ½ O H + +2 e -. Bilan des équations d'oxydo-réduction : Fiche ATP / ADP R (oxydé) + 2e - + 2H + > RH 2 (réduit) et H 20 > ½ O H + +2 e -. Soit R + H 20 > RH 2 + ½ O 2 (Lumière + Chloroplaste) Oxydo / Réduction Bilan de la phase photochimique ou phase claire de la photosynthèse : L énergie lumineuse frappe la chlorophylle présente dans les membranes des thylakoïdes. Cette énergie lumineuse est alors absorbée par un électron de la chlorophylle. L énergie contenue dans l électron, va être transformée (grâce à des protéines de la membrane des thylakoïdes) en énergie chimique sous la forme d une molécule d ATP. Ces réactions sont couplées avec : - une photolyse de l eau qui permet de remplacer les électrons perdus par la chlorophylle. - une réduction de R, l accepteur d électron en RH2. La synthèse d ATP se fait grâce à une protéine membranaire des thylacoïdes : ATP Synthase ou ATP synthétase. Au terme de la phase claire de photosynthèse, la cellule dispose de : RH 2 et ATP. Elle a rejeté de l O 2. 6/10 Lycée Jean Moulin Pézenas P. Carbonne

7 5 / fixation du carbone minéral par la plante et utilisation des produits de la phase photochimique (atp et rh 2) : la phase non photochimique Problème : A quel moment et dans quelle condition la plante va t elle réduire le carbone minéral et produire des molécules Exp. de Calvin p21 / Schéma bilan du cycle organiques réduites? Bilan : La phase non photochimique consiste à transformer le CO 2 (C à l'état oxydé dans la molécule minérale) en matière organique (C à l'état réduit dans la molécule carbonée) au sein du stroma (voir chloroplaste). Cette transformation utilise les RH 2 (coenzymes réduits) et l ATP produits par la phase photochimique (voir 4.B/). Cette phase aboutit à la fabrication de matière organique (par production de glucides). Le cycle stromatique de réduction photosynthétique (ou cycle de Calvin) débute par la fixation de CO 2 par le ribulose1-5 bisphosphate (C 5P 2) (accepteur de CO 2). Les réactions ultérieures transforment le C 5P 2 : formation de (PGA : phosphoglycérate) et de (C3P ; triose phosphate). Une partie des trioses phosphates formés sert à la régénération de l accepteur initial de CO 2 : C5P2 en consommant de l ATP. L autre partie des trioses phosphates sert à la synthèse de glucides. 7/10 Lycée Jean Moulin Pézenas P. Carbonne

8 6 / le transport et le stockage des produits de la photosynthèse Piste d exploitation p22 Doc1 Problème : Que deviennent les produits réduits de la photosynthèse? TP Recherche des formes de stockage des molécules réduites (Sève élaborée du sirop d'érable, Amyloplastes dans le parenchyme de réserve de pomme de terre...) Bilan : Les glucides produits par le cycle de réduction stomatique du carbone vont être progressivement transformé en différentes molécules organiques (acides aminés permettant la synthèse de protéine, lipides ). Une partie des glucides produits est utilisée par les cellules pour assurer son métabolisme (activité moléculaire de la cellule permettant son fonctionnement) Une autre partie est transportée par la sève élaborée et stockée dans des organes de réserves (Tubercule, graine...) sous forme d amidon (polymère de glucose) ou d'autres molécules complexes (lipide ou protéines). 7 / schéma bilan des phases photochimiques et non photochimiques de la photosynthèse Phase photochimique : Utilise la lumière et H 2O pour produire grâce à la chlorophylle des thylacoïdes de l'atp et des RH 2. = Transformation de l'énergie lumineuse en énergie chimique (utilisable par la cellule). Phase non photochimique : Utilise l'atp et le RH 2 et le CO 2 pour produire dans le stroma des chloroplastes des molécules organiques (réduites). 8/10 Lycée Jean Moulin Pézenas P. Carbonne

9 CHAPITRE II - IMPORTANCE DE L ATP LE MÉTABOLISME CELLULAIRE : UTILISATION ET RÉGÉNÉRATION DE L ATP 1 / le rôle de l atp dans les mouvements des cellules Pb : D'où provient l'énergie permettant un mouvement cellulaire? TP Contraction du muscle du lapin et mouvement des cellules musculaires Bilan : Un muscle est un tissu contractile (contraction / relâchement). Il est formé d'une juxtaposition de faisceaux musculaires. Chaque faisceau est lui même formé cellules musculaires longiformes striées. On les appelle les fibres musculaires striées. Enfin chaque fibre musculaire est elle même formé d'un assemblage parallèle de myofilaments (longues protéines) de deux type : myofilament d'actine et myofilament de myosine. La contraction et le relâchement du muscle sont causés à l'échelle moléculaire par une contraction et un relâchement du couple myosine / actine. Livre page 35 La contraction des fibres musculaires nécessite un apport en ATP. L'hydrolyse de l'atp en ADP + P libére de l'énergie utilisable par la cellule. Cette observation réalisée sur les cellules musculaires est extrapolable à tout travail cellulaire: Activité cellulaire = Besoin en ATP 9/10 Lycée Jean Moulin Pézenas P. Carbonne

10 2 / la régénération de l atp Exercice : Doc2 p36 / Quelle information apporte l analyse du doc2? Problème : Comment une cellule hétérotrophe (qui ne peut donc pas réaliser la phase photochimique) va-t-elle régénérer l ATP? Hypothèse : Les molécules organiques tels que le glucose contiennent de l énergie chimique. Leur dégradation (oxydation) peut libérer de l énergie qui sera utilisée par les cellules pour régénérer l ATP. A / La régénération de l ATP en présence d oxygène dans mitochondrie : régénération aérobie TP : Respiration dans les mitochondries de la carotte Bilan : En présence d oxygène, les cellules peuvent régénérer (synthétiser) de l ATP grâce à l'oxydation du glucose. Cette oxydation se déroule dans deux lieu différents : le cytoplasme, puis la mitochondrie. 1ère partie dans le cytoplasme de la cellule : - La glycolyse et la production de pyruvate Bilan : La première étape de la dégradation du glucose se déroule dans le hyaloplasme: c est la glycolyse ou oxydation du glucose en pyruvate. Elle s accompagne de la production de composés réduits R'H2 (proches des composés RH2 fabriqués au cours de la photosynthèse) et permet la synthèse de 2 molécules d ATP par molécule de glucose oxydé. C 6H 12O R' 2 CH 3COCOOH + 2 R'H 2 2ième partie dans les mitochondries La dégradation aérobie du pyruvate Bilan : Le pyruvate pénètre dans les mitochondries. Dans la matrice des mitochondries, le pyruvate subit une décarboxylation oxydative (libération du CO 2). Cette décarboxylation produit des composés réduits R'H2 et un peu d'atp. 2 CH 3COCOOH + 6 H 2O + 10 R' 6 CO R'H 2 Enfin, les molécules réduites R'H 2 sont oxydées à la surface des crêtes mitochondriales. Cette oxydation est couplée à la réduction de l'o 2 en H 2O et au passage des H + dans l'espace intermembranaire. Le gradient de H+, en passant à travers les protéines ATP synthase ou synthétase, va régénérer l'atp. Cette étape est très fortement productrice d'atp. (10+2) R'H O 2 12 R' + 6 H 2O+ 6 H 2O BILAN global : C 6H 12O 6+ 6 O 2 6 H 2O + 6 CO ATP Document : Schéma légendé de la mitochondrie 10/10 Lycée Jean Moulin Pézenas P. Carbonne

Les plantes et la lumière

Les plantes et la lumière Les plantes et la lumière Première partie : la lumière comme source d énergie Pierre.carol@upmc.fr http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/photosynthese-cours/index.htm 1. Introduction La lumière est la source

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

ne définition de l arbre.

ne définition de l arbre. LA PHYSIOLOGIE DES ARBRES. U ne définition de l arbre. L es arbres sont des êtres vivants qui occupent une place à part dans le monde végétal. Ils sont indispensables à la vie sur terre et ils ont largement

Plus en détail

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Notice MESURACOLOR Colorimètre à DEL Réf. 22020 Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Indicateur Etalonnage Bouton Marche/Arrêt Indicateur de sélection de la longueur d'onde Indicateur de mode chronomètre

Plus en détail

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu (TP multiposte : groupes de 4 élèves qui se répartissent sur les 4 postes une fois chaque poste travaillé, un bilan sera établi

Plus en détail

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Par spectrophotométrie on peut : - déterminer la concentration d'une espèce chimique colorée en solution à partir de l'absorbance. - suivre la cinétique

Plus en détail

Végétaux Exemples d individus

Végétaux Exemples d individus Végétaux Formation Biologie 2011 2012 Végétaux Exemples d individus Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu Végétaux Règne > Etymologie «Végetaux»

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Commentaires pour l'évaluation Contenu du cahier de laboratoire Problématique : Le glucose est un nutriment particulièrement important pour le sportif.

Plus en détail

Fluorescent ou phosphorescent?

Fluorescent ou phosphorescent? Fluorescent ou phosphorescent? On entend régulièrement ces deux termes, et on ne se préoccupe pas souvent de la différence entre les deux. Cela nous semble tellement complexe que nous préférons rester

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

RDP : Voir ou conduire

RDP : Voir ou conduire 1S Thème : Observer RDP : Voir ou conduire DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution de problème telle

Plus en détail

Commentaires sur les épreuves de Sciences de la Vie et de la Terre

Commentaires sur les épreuves de Sciences de la Vie et de la Terre Commentaires sur les épreuves de Sciences de la Vie et de la Terre Épreuve ÉCRITE de BIOLOGIE A...2 Épreuve ÉCRITE de BIOLOGIE B...9 Épreuve ORALE de BIOLOGIE...13 ANNEXE 1 : LISTE DES SUJETS D ORAL PROPOSÉS

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

Banque Agro-Veto Session 2014 Rapport sur les concours A filière BCPST

Banque Agro-Veto Session 2014 Rapport sur les concours A filière BCPST 1 Épreuve de biologie Épreuve non prise en compte au concours PC BIO Concours Nb cand. Moyenne Ecart type Note la plus basse Note la plus haute A BIO 2158 11,94 4,10 1 20 A ENV 883 13,54 3,69 1,5 20 Ce

Plus en détail

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Objectif : Valider ou réfuter des «précisions culinaires»* permettant de "conserver une belle couleur verte" lors la cuisson des haricots verts frais (gousses

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

2 C est quoi la chimie?

2 C est quoi la chimie? PARTIE 1 AVANT LA CHIMIE VERTE... 2 C est quoi la chimie? L inconnu étant source d angoisse, nous allons essayer de définir les grands domaines de la chimie pour mieux la connaître, l appréhender et donc

Plus en détail

Utilisation des substrats énergétiques

Utilisation des substrats énergétiques Utilisation des substrats énergétiques Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Les organes et les substrats... 3 I.1 Les substrats énergétiques...

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Epreuve de biologie... 2 Annexe : Liste des sujets de la session 2013... 9

Epreuve de biologie... 2 Annexe : Liste des sujets de la session 2013... 9 Epreuve de biologie... 2 Annexe : Liste des sujets de la session 2013... 9 Travaux pratiques de biologie... 17 Annexe : Liste des sujets de la session 2013... 26 Travaux d initiative personnelle encadrés

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Nom : Prénom: n groupe: TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Consignes de sécurité de base: Porter une blouse en coton, pas de nu-pieds Porter des lunettes, des gants (en fonction des espèces

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail

Capteur optique à dioxygène

Capteur optique à dioxygène Capteur optique à dioxygène Référence PS- 2196 Connectique de la sonde mini DIN Tête de la sonde Embout de protection et stockage Port mini DIN du capteur Eléments inclus 1. Capteur à dioxygène optique

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Séquence 4. La nature du vivant. Sommaire. 1. L unité structurale et chimique du vivant. 2. L ADN, support de l information génétique

Séquence 4. La nature du vivant. Sommaire. 1. L unité structurale et chimique du vivant. 2. L ADN, support de l information génétique Séquence 4 La nature du vivant Sommaire 1. L unité structurale et chimique du vivant 2. L ADN, support de l information génétique 3. Synthèse de la séquence 4. Exercices Devoir autocorrectif n 2 Séquence

Plus en détail

Détection de Chlorophylle Réalisation d'un fluorimètre

Détection de Chlorophylle Réalisation d'un fluorimètre MANGOTECHNO Détection de Chlorophylle Réalisation d'un fluorimètre Frédéric BOUCHAR (TENUM Toulouse) Document de travail - Janvier 2012 Version 1.0 Table des matières 1.Introduction...3 2. La chlorophylle...3

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534

École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534 École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534 I. Rappel sur anatomie du système digestif Unité 3 La vie une question d adaptation 2 Unité 3 La vie une question d adaptation 3 Unité 3 La vie une

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

VARIATIONS PHOTO-INDUITES DE LA FLUORESCENCE DU NADPH CHLOROPLASTIQUE

VARIATIONS PHOTO-INDUITES DE LA FLUORESCENCE DU NADPH CHLOROPLASTIQUE THESE de DOCTORAT de l'universite PIERRE et MARIE CURIE (PARIS VI) Spécialité : Biophysique Moléculaire présentée par Gwendal LATOUCHE pour obtenir le grade de DOCTEUR de l'universite PIERRE et MARIE CURIE

Plus en détail

Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie

Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie ompléments - hapitre 5 Spectroscopie Spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (RMN 13 ) Tandis que la spectroscopie RMN 1 H fournit des données sur la disposition des atomes d'hydrogène dans une

Plus en détail

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs CHAPITRE 1 TRANSFORMATIONS LENTES ET RAPIDES 1 Rappels sur les couples oxydantsréducteurs 1. Oxydants et réducteurs Un réducteur est une espèce chimique capable de céder au moins un électron Demi-équation

Plus en détail

Présentation générale des principales sources d énergies fossiles.

Présentation générale des principales sources d énergies fossiles. Présentation générale des principales sources d énergies fossiles. Date : 19/09/2012 NOM / Name SIGNATURE Etabli / Prepared Vérifié / Checked Approuvé /Approved G J-L & R-SENE R.SENE R.SENE Sommaire 1.

Plus en détail

1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie.

1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie. RESPIRATION MITOCHONDRIALE 1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie. b) Rappels: L énergie chimique sert

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

Eléments de caractérisation des diamants naturels et synthétiques colorés

Eléments de caractérisation des diamants naturels et synthétiques colorés Actualités gemmologiques Eléments de caractérisation des diamants naturels et synthétiques colorés Dr. Erel Eric 1 Développés depuis les années 50 pour leurs applications dans les domaines des abrasifs,

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

Rayonnements dans l univers

Rayonnements dans l univers Terminale S Rayonnements dans l univers Notions et contenu Rayonnements dans l Univers Absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre. Etude de documents Compétences exigibles Extraire et exploiter

Plus en détail

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un CHAPITRE 6 : LE SPECTROPHOTOMETRE Objectifs pédagogiques : Citer les principaux éléments d un dun spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre p Savoir changer l ampoule

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES Collège Voltaire, 2014-2015 AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/cours-ch2-thermo.pdf TABLE DES MATIERES 3.A. Introduction...2 3.B. Chaleur...3 3.C. Variation

Plus en détail

Qu'est-ce que la biométhanisation?

Qu'est-ce que la biométhanisation? Qu'est-ce que la biométhanisation? La biométhanisation consiste en une série d'opérations de dégradations biologiques de matières organiques qui se produisent en l'absence d'oxygène. Les produits résultants

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES Questionnaire EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES SCP 4010-2 LE NUCLÉAIRE, DE L'ÉNERGIE DANS LA MATIÈRE /263 FORME C Version corrigée: Équipe sciences LeMoyne d'iberville, septembre 2006. QUESTION 1 (5 pts) 1. La

Plus en détail

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur l'absorption des rayonnements par l'atmosphère terrestre. Connaitre des sources

Plus en détail

LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE

LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE Biologie LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE Février 2006 I. L'INTRODUCTION Chaque cellule d'un organisme supérieur provient de la multiplication d'une cellule préexistante (cellule

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie

Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Partie 2 Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Y Cette partie doit permettre à l élève d appréhender quelques aspects généraux concernant le fonctionnement du corps humain. Il s agit principalement

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

Respiration Mitochondriale

Respiration Mitochondriale Université Pierre et Marie Curie Respiration Mitochondriale Objectifs au cours de Révisions Biochimie PCEM2 Révisions Biochimie Métabolique 2004-2005 Pr. A. Raisonnier (alain.raisonnier@upmc.fr) Mise à

Plus en détail

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans.

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans. Le Test d effort L'épreuve du test d'effort est un examen effectué en général par un cardiologue ou un médecin du sport. Le test d'effort permet de mesurer le rythme cardiaque, la pression artérielle,

Plus en détail

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET?

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Décembre 2010 En 2009, Eco-Emballages, ELIPSO et Valorplast se sont associés pour conduire une étude d évaluation des impacts environnementaux

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 CODEX STAN 212-1999 Page 1 de 5 NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 1. CHAMP D'APPLICATION ET DESCRIPTION La présente norme vise les sucres énumérés ci-après destinés à la consommation humaine

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

Visite à l ICV. En 2009, la création du GIE ICV-VVS permet de franchir un cap en regroupant toutes les ressources disponibles aux filiales ICV et VVS.

Visite à l ICV. En 2009, la création du GIE ICV-VVS permet de franchir un cap en regroupant toutes les ressources disponibles aux filiales ICV et VVS. Visite à l ICV Cette entreprise analyse les échantillons que les viticulteurs leur transmettent de toute la région PACA (départements 13, 83, 84 et un peu du 06, ce sont en général des coopératives viticoles

Plus en détail

Nouvelles techniques d imagerie laser

Nouvelles techniques d imagerie laser Nouvelles techniques d imagerie laser Les chimistes utilisent depuis longtemps les interactions avec la lumière pour observer et caractériser les milieux organiques ou inorganiques. La présence, dans la

Plus en détail

Animations. Liste des 114 animations et 145 vidéos présentes dans la Banque de Ressources Physique Chimie Lycée. Physique Chimie Seconde

Animations. Liste des 114 animations et 145 vidéos présentes dans la Banque de Ressources Physique Chimie Lycée. Physique Chimie Seconde Animations Physique Chimie Seconde Extraction de l'eugénol La nature inspire les hommes Identification de principes actifs Identification d'une espèce chimique Support de l'exercice - Colorants alimentaires

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Spectrophotomètre à réseau...2 I.Loi de Beer et Lambert... 2 II.Diffraction par une, puis par deux fentes rectangulaires... 3

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer BUT : Etudier les synthèses additives et soustractives Comprendre la notion de couleur des objets COMPETENCES : Rechercher et trier des informations

Plus en détail

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS Fiche sujet-élève Les végétaux chlorophylliens collectent l énergie lumineuse grâce à différents pigments foliaires que l on peut classer en deux catégories : - les chlorophylles a et b d une part, - les

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

CHAPITRE 8 PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT

CHAPITRE 8 PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 8 PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT 1 Relations alimentaires entre les êtres vivants 1 1 Les chaines alimentaires. Une chaine alimentaire est constituée par une succession d êtres vivants

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation Chapitre 6 Réactions nucléaires 6.1 Généralités 6.1.1 Définitions Un atome est constitué d électrons et d un noyau, lui-même constitué de nucléons (protons et neutrons). Le nombre de masse, noté, est le

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

Biochimie I. Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1. Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst

Biochimie I. Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1. Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst Biochimie I Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1 Daniel Abegg Sarah Bayat Alexandra Belfanti Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst Laboratoire

Plus en détail

------- SESSION 2013 ÉPREUVE À OPTION. (durée : 4 heures coefficient : 6 note éliminatoire 4 sur 20) CHIMIE

------- SESSION 2013 ÉPREUVE À OPTION. (durée : 4 heures coefficient : 6 note éliminatoire 4 sur 20) CHIMIE CNCURS SUR ÉPREUVES UVERT AUX CANDIDATS TITULAIRES D UN DIPLÔME U TITRE CNFÉRANT LE GRADE DE MASTER U D'UN DIPLÔME U TITRE HMLGUÉ U ENREGISTRÉ AU RÉPERTIRE NATINAL DES CERTIFICATINS PRFESSINNELLES AU NIVEAU

Plus en détail

Les domaines. d intérêt pour. Directeur Scientifique d EDF R&D

Les domaines. d intérêt pour. Directeur Scientifique d EDF R&D Les domaines scientifiques d intérêt pour EDF Stéphane ANDRIEUX Directeur Scientifique d EDF R&D Plutôt une promenade entre Sciences et Applications à EDF Sciences Physiques et Chimiques Sciences de l'information

Plus en détail

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C ANALYSE XPS (ESCA) I - Principe La spectroscopie XPS (X-Ray Photoelectron Spectroscopy) ou ESCA (Electron Spectroscopy for Chemical Analysis) est basée sur la photo émission. Lors de l'irradiation par

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

Molécules et Liaison chimique

Molécules et Liaison chimique Molécules et liaison chimique Molécules et Liaison chimique La liaison dans La liaison dans Le point de vue classique: l approche l de deux atomes d hydrogd hydrogènes R -0,9-1 0 0,5 1 1,5,5 3 3,5 4 R

Plus en détail

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek I) Les cellules procaryotes II) Les cellules eucaryotes o 1) Caractéristiques générales des cellules eucaryotes o 2) Organisation des cellules eucaryotes

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail