L'insuline DR.AHMED HAKIM - PR.AG.ZOUHEIR SAHNOUN LABORATOIRE DE PHARMACOLOGIE FACULTÉ DE MÉDECINE DE SFAX PUBLIC CIBLE : DCEM2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'insuline DR.AHMED HAKIM - PR.AG.ZOUHEIR SAHNOUN LABORATOIRE DE PHARMACOLOGIE FACULTÉ DE MÉDECINE DE SFAX PUBLIC CIBLE : DCEM2"

Transcription

1 L'insuline DR.AHMED HAKIM - PR.AG.ZOUHEIR SAHNOUN LABORATOIRE DE PHARMACOLOGIE FACULTÉ DE MÉDECINE DE SFAX PUBLIC CIBLE : DCEM2

2

3 Table des matières Table des matières 3 I - Historique 9 II - Structure 11 III - Biosynthèse 13 IV - Sécrétion 15 V - Facteurs de Sécrétion 19 VI - Pharmacocinétique 21 A. Distribution...21 B. Catabolisme...21 VII - Pharmacodynamie 23 A. Action hypoglycémiante...23 B. Action sur les protides...25 C. Métabolisme lipidique D. Transport de potassium...25 E. Effets centraux...26 VIII - Indications 27 IX - Présentations 29 A. Introduction...29 B. Durée d'action des différentes présentations d'insulines C. Analogues d'insulines insulines analogues extra rapides et des insulines rapides les insulines lentes...31 Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 3

4 D. Spécialités pharmaceutiques...32 X - Utilisation des insulines: 35 XI - Effets indésirables 37 XII - Auto-évaluation formative 39 Solution des Quiz 41 4 Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax

5 Objectifs 1. Reconnaître la biosynthèse et les caractéristiques de sécrétion de l'insuline 2. Préciser l'origine de l'insuline commercialisée actuellement 3. Identifier les paramètres pharmacocinétiques de l'insuline 4. Préciser le mécanisme d'action et les propriétés pharmacologiques de l'insuline 5. Citer les indications et les contre-indications de l'insuline 6. Identifier les différentes présentations galéniques des insulines, leurs caractéristiques pharmacocinétiques et leurs modalités et intérêts pratiques d'utilisation 7. Préciser les effets indésirables de l'insuline 8. Identifier les interactions médicamenteuses de l'insuline Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 5

6

7 Introduction Le traitement du diabète sucré comporte plusieurs classes médicamenteuses utilisées en fonction du type de diabète. On distingue classiquement l'insuline qui a été découverte il y a plus de 60 ans, les sulfamides hypoglycémiants et les biguanides. Actuellement, de nouvelles molécules antidiabétiques mises sur le marché viennent enrichir l'arsenal thérapeutique du diabète sucré. CLASSIFICATION DU DIABETE On distingue deux type de diabète: Diabète de type I : Diabète Insulino-dépendant : DID Elle serait en rapport essentiellement avec une prédisposition génétique et/ou des phénomènes auto-immuns. Il s'agit d'une carence absolue en insuline. Le diabète apparaît lorsque 80 à 90% des cellules B sont détruites. Le traitement sera donc substitutif à base d'insuline. Diabète de type II : Diabète Non Insulino-dépendant : DNID C'est une maladie multifactorielle (facteurs génétiques, facteurs d'environnement, obésité) L'hyperglycémie est secondaire à : - une perturbation de la sécrétion d'insuline - une diminution des effets de l'insuline sur les tissus cibles (insulino-résistance) - une augmentation de la production hépatique de glucose (rôle du glucagon) Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 7

8

9 I - Historique I L'insuline utilisée en thérapeutique a d'abord été extraite du pancréas de porc et de boeuf. Dans un premier temps, on a cherché une purification obtenue par chromatographie, ce qui a permis d'obtenir des insulines appelées «mono pic» ou «mono-composé». Dans un deuxième temps, l'insuline animale a été remplacée par l'insuline humaine obtenue - soit par transformation de l'insuline de porc par procédé chimique, - soit par synthèse bactérienne par génie génétique. L'intérêt d'avoir des insulines purifiées est de diminuer le risque de formation d'anticorps. Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 9

10

11 II - Structure II C'est un peptide de 51 acides aminés (AA ) disposés en 2 chaînes (a et b) unies par des ponts disulfures. Elle est synthétisée sous forme de pro-insuline (insuline + peptide C) par les cellules bêta des îlots de langerhans. Image 1 : image : Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 11

12

13 III - Biosynthèse III L'insuline est produite dans les cellules ß de Langerhans du pancréas sous forme: Préproinsuline proinsuline insuline Image 2 : image10 : Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 13

14

15 IV - Sécrétion IV L'insuline, est libérée par exocytose dans la veine pancréatico-duodénale Sur un fond de sécrétion, il y a des augmentations de sécrétion liées aux repas (figure 1 et 2). Le but du traitement substitutif par l'insuline exogène est de se rapprocher de la courbe de sécrétion physiologique. Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 15

16 Sécrétion Image 3 : Figure 1 : Profil glycémique chez une personne non diabétique : avec la prise des repas, les glycémies augmentent. 16 Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax

17 Sécrétion Image 4 : Figure 2 : Sécrétion d'insuline chez une personne non diabétique. Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 17

18

19 Facteurs de V - Sécrétion V Le principal stimulant: le glucose Les autres stimulants de la sécrétion d'insuline sont les acides aminés (arginine, lysine), les acides gras et les corps cétoniques. Des hormones et des médiateurs modulent la sécrétion d'insuline. Certains l'augmentent : - les catécholamines par effet ß2-mimétique. - l'acétylcholine et diverses hormones d'origine intestinale : gastrine, sécrétine, cholécystokinine, glucagon. D'autres la diminuent : - les sympathomimétiques à effet α2 - la somatostatine qui inhibe la sécrétion d'insuline et de glucagon Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 19

20

21 VI - Pharmacocinétique VI A. Distribution Après injection intraveineuse, la demi-vie = 6 minutes. VD = volume du liquide extracellulaire. L'insuline peut traverser la barrière hémato-encéphalique grâce à des transporteurs. B. Catabolisme L'insuline est inactivée par des biotransformations enzymatiques L'élimination rénale d'insuline est faible car, après filtration, elle est réabsorbée par le tubule. L'insuline agit sur le métabolisme des glucides, des protides, des lipides et du potassium. Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 21

22

23 VII - Pharmacodynamie VII A. Action hypoglycémiante L'injection d'insuline exogène s'accompagne d'une baisse de la glycémie. Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 23

24 Pharmacodynamie Image 5 : Figure 3 : Représentation graphique de l'effet de l'insuline sur la glycémie L'action hypoglycémiante résulte de deux effets principaux : l'augmentation de la captation du glucose par certains tissus (muscle squelettique et tissu adipeux). L'insuline fait migrer les transporteurs de glucose, intra-cytoplasmiques vers la membrane plasmique dans laquelle ils s'incorporent pour assurer la pénétration du glucose. la diminution de la libération du glucose par le foie. Par ces effets elle favorise le stockage du glucose sous forme de glycogène et inhibe la transformation du glycogène en glucose (figure 4). 24 Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax

25 Pharmacodynamie Image 6 : Figure 4: Circulation du glucose dans l'organisme B. Action sur les protides L'insuline a une action anabolisante protéique essentiellement par réduction de la protéolyse. Elle favorise la captation des acides aminés par les tissus. L'insuline inhibe la néoglycogénèse, c'est-à-dire la transformation des acides aminés en sucre. C. Métabolisme lipidique L'insuline favorise la lipogenèse et inhibe la lipolyse au niveau du foie, du tissu adipeux et des muscles striés. En absence d'insuline, le catabolisme des acides gras par ß-oxydation est très augmenté, avec production excessive d'acétyl-coa à l'origine de la cétogenèse,. L'insuline favorise la libération de leptine par les adipocytes. La leptine, en agissant au niveau hypothalamique, réduit l'appétit et augmente la thermogenèse. D. Transport de potassium L'insuline augmente la captation de potassium par les cellules et tend à entraîner une hypokaliémie. Une déficience en potassium diminue l'effet hypoglycémiant de l'insuline. Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 25

26 Pharmacodynamie E. Effets centraux En agissant sur des récepteurs cérébraux, l'insuline module le comportement alimentaire. Image 7 : Figure 5 : Circulation du glucose dans l'organisme 26 Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax

27 VIII - Indications VIII L'indication de l'insuline est: le diabète insulinodépendant (diabète de type I), le diabète de la femme enceinte, le coma diabétique acido-cétosique. Elle peut être utilisée en association avec les ADO pour traiter certains diabètes non insulinodépendants (diabète de type II). La posologie est adaptée en fonction: - des résultats de la glycémie et de la glycosurie, reflet de l'effet immédiat de l'insuline - des résultats de l'hémoglobine glycosylée, reflet de son effet au long cours. Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 27

28

29 IX - Présentations IX A. Introduction Actuellement toutes les insulines sont d'origine biogénétique. On distingue : - les insulines humaines: sous une forme ordinaire ou retard: La durée d'action de l'insuline ordinaire peut être prolongée lorsque la préparation contient de la protamine et/ou du zinc ; on obtient ainsi les insulines retard. - les analogues de l'insuline humaine: l'insuline lispro, l'insuline aspart, l'insuline glargine qui s'en différencient par certains acides aminés et par la cinétique de leur action. B. Durée d'action des différentes présentations d'insulines En pratique, les insulines sont classées en fonction de la rapidité d'apparition de leur action et de la durée de cette action. On distingue ainsi les insulines : de durée d'action très brève et brève (5-8 heures), de durée d'action intermédiaire (12-18 heures) de durée d'action prolongée (environ 24 heures) Par ailleurs on distingue différentes présentations, insulines pour seringue, pour stylo injecteur et pour pompe. C. Analogues d'insulines L'insuline lispro: interversion de la position de deux acides aminés de la chaîne B de l'insuline, la lysine et la proline d'où le terme lispro, L'insuline aspart : la proline est remplacée par un acide aspartique. Les insulines lispro et aspart ont un effet plus rapide et de plus courte durée que l'insuline humaine ordinaire, en raison d'une absorption plus rapide à partir du point d'injection sous-cutané (figure 5). L'insuline glargine: addition de 2 molécules d'arginine à la chaine B de Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 29

30 Présentations l'insuline L'insuline glargine a une action prolongée ( 24 h) sans pic par opposition à d'autres insulines retard (figure 6). 1. insulines analogues extra rapides et des insulines rapides Image 8 : Figure 6 : des insulines analogues extra rapides et des insulines rapides 30 Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax

31 Présentations Avantages des analogues rapides de l'insuline 1. Piqûre au moment des repas 2. Profil d'action court (environ 2 heures) correspondant à l'hyperglycémie du repas 3. Moins d'hypoglycémie tardive 2. les insulines lentes Image 9 : Figure 7 : les insulines lentes Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 31

32 Présentations Avantages des analogues lents de l'insuline 1. Diminution de la fréquence des hypoglycémies, surtout nocturnes 2. Diminution de la prise de poids liée au traitement à l'insuline 3. Amélioration possible des glycémies à jeun 4. Possibilité d 'une seule injection quotidienne d 'insuline basale (surtout Lantus ) 5. Moins de variabilité de l'effet de l 'insuline (surtout Levemir ) 6. Solubilité => plus pratique D. Spécialités pharmaceutiques Il existe une cinquantaine de présentations d'insuline humaine. Toutes les présentations contiennent 100 unités par millilitre. Novorapid*(insuline aspart): durée d'action très rapide (figure 5) Actrapid* (insuline ordinaire): durée d'action rapide (figure 5) Insulatard HM*, Protaphane HM*: durée d'action intermédiaire Mixtard HM*: insuline intermédiaire + insuline ordinaire (figure 7) Ultratard HM* : durée d'action longue (figure 6) Lantus* (insuline glargine) :à très longue durée d'action (figure 6) Novomix*:: Insuline lente + insuline aspart (figure 8) 32 Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax

33 Présentations Image 10 : Figure 8 : des insulines mélangées : retard et rapide Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 33

34 Présentations Image 11 : Figure 9 : des insulines mélangées : retard et extra rapide 34 Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax

35 Utilisation des X - insulines: X L'insuline, inactive par voie buccale, est administrée par voie parentérale : - voie intraveineuse en solution injectable en cas de coma hyperglycémique, - voie sous-cutanée profonde sous forme de suspension injectable. Le but du traitement est de combiner les administrations d'insuline à durée d'action différente (insuline d'action rapide, intermédiaire, lente) afin d'obtenir des concentrations plasmatiques proches de l'insulinémie physiologique sans toutefois multiplier le nombre d'injections (figure 9). L'administration d'insuline par pompe à vitesse d'injection programmable est possible. Les études en cours permettent d'envisager la possibilité d'administrer l'insuline par voie nasale, bronchique et même orale. Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 35

36 Utilisation des insulines: Image 12 : Figure 10 : Le schéma thérapeutique 36 Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax

37 Effets indésirables XI - XI Hypoglycémie se traduisant par: - une sensation de faim, - des sueurs, - un épuisement musculaire, - des troubles neuropsychiques, - coma en cas de surdosage. - l'hypoglycémie peut être corrigée par la prise de sucre par VO ou IV, ou encore par injection d'un hyperglycémiant comme le glucagon insulinorésistance nécessitant une augmentation de la posologie. Réactions locales aux injections d'insuline : prurit, induration, atrophie ou hypertrophie du tissus adipeux local. Diminution du potassium plasmatique. Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 37

38

39 XII - Auto-évaluation formative XII Exercice 1 L'insuline a les propriétés pharmacologiques suivantes : [Solution n 1 p 41] elle diminue la glycogénogénèse elle augmente la glycogénolyse. elle augmente la proteinosynthèse elle augmente la captation cellulaire du potassium elle possède une action anti-cétogène en diminuant la lipolyse et en augmentant la lipogénèse Exercice 2 L'insuline [Solution n 2 p 41] Inhibe l'utilisation du glucose par la cellule Active la transformation du glucose en glycogène Inhibe la glycogénolyse et la néoglucogenèse Stimule la lipolyse Stimule le catabolisme protéique Exercice 3 [Solution n 3 p 41] Indiquez parmi les insulines suivantes celles qui ont une durée d'action prolongée L'insuline lispro L'insuline glargine L'insuline ordinaire L'insuline à protamine L'insuline aspart Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 39

40

41 Solution des Quiz > Solution n 1 (quiz p. 39) elle diminue la glycogénogénèse elle augmente la glycogénolyse. elle augmente la proteinosynthèse elle augmente la captation cellulaire du potassium elle possède une action anti-cétogène en diminuant la lipolyse et en augmentant la lipogénèse > Solution n 2 (quiz p. 39) Inhibe l'utilisation du glucose par la cellule Active la transformation du glucose en glycogène Inhibe la glycogénolyse et la néoglucogenèse Stimule la lipolyse Stimule le catabolisme protéique > Solution n 3 (quiz p. 39) L'insuline lispro L'insuline glargine L'insuline ordinaire L'insuline à protamine L'insuline aspart Dr.Ahmed HAKIM, Pr.Ag.Zouheir SAHNOUN - Laboratoire de Pharmacologie Faculté de Médecine de Sfax 41

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

La régulation de la glycémie

La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie INTRODUCTION GENERALE La glycémie est le taux de glucose plasmatique. Chez un sujet normal, la glycémie oscille autour d une valeur moyenne comprise entre 0.8 g.l -1 et 1.2

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCÉMIE

REGULATION DE LA GLYCÉMIE 3 REGULATION DE LA GLYCÉMIE Objectifs : en s'appuyant sur des résultats expérimentaux, construire un schéma mettant en place : le stimulus, la glande endocrine, l'hormone sécrétée, les organes effecteurs,

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE

CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE I. les hormones : généralités 1. définition d'une hormone Substance sécrétée par une glande endocrine. Elle est libérée dans le sang et se retrouve dans toute la circulation

Plus en détail

Physiologie du Pancréas endocrine

Physiologie du Pancréas endocrine Physiologie du Pancréas endocrine 1 I. Introduction II. Insuline Plan 1. Sécrétion 2. Régulation 3. Actions physiologiques 4. Mode d action III. Glucagon 2 2eme Année de médecine 1 Cellules β I. Introduction

Plus en détail

Comment la glycémie est elle régulée?

Comment la glycémie est elle régulée? Comment la glycémie est elle régulée? La glycémie, quantité de glucose dans le sang, est un facteur primordial pour un bon état de santé. Bien que les apports de glucose soient très variables dans le temps,

Plus en détail

Les insulines. Dr N.Sales Ausias

Les insulines. Dr N.Sales Ausias Les insulines Dr N.Sales Ausias Plan Généralités I / Produits d action rapide a/ Insuline d action rapide b/ Analogue d action rapide II / Produits d action intermédiaire a/ Insuline b/ Mélanges Insulines

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

Oui à la diète! Non au diabète!

Oui à la diète! Non au diabète! Oui à la diète! Non au diabète! Introduction Le diabète sucré est une maladie définie par la tendance à avoir trop de sucre dans le sang. La mesure de ce taux de sucre s'appelle la glycémie. Le diabète

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE-NUTRITION DIABETOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Unité d'education du Diabète Unité de soins : 03.82.55.89.35 Secrétariat : 03.82.55.89.22 FAX : 03.82.55.89.18 PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

Insulinothérapie et diabète de type 1

Insulinothérapie et diabète de type 1 Insulinothérapie et diabète de type 1 Introduction: la molécule d insuline L instauration de l insulinothérapie Dispositif d administration de l insuline Les propriétés de l insuline Insuline et schémas

Plus en détail

RÉGULATION de la GLYCÉMIE

RÉGULATION de la GLYCÉMIE Physiologie Moléculaire Cours06 02/04/08 FEUGEAS RÉGULATION de la GLYCÉMIE I. VALEURS USUELLES ET REGULATION PHYSIOLOGIQUE : A. Valeurs et variations usuelles : glycémie à jeun (sans apport alimentaire

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité en échangeant de l'information.

Plus en détail

Utilisation des substrats énergétiques

Utilisation des substrats énergétiques Utilisation des substrats énergétiques Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Les organes et les substrats... 3 I.1 Les substrats énergétiques...

Plus en détail

CHAPITRE II /Glycémie-Diabète/ La régulation de la glycémie.

CHAPITRE II /Glycémie-Diabète/ La régulation de la glycémie. CHAPITRE II /Glycémie-Diabète/ La régulation de la glycémie. Problématiques : Quelle est la valeur normale de la glycémie? Quels sont les organes capables d agir sur la glycémie? Quels sont les mécanismes

Plus en détail

Pharmacologie - Endocrinologie

Pharmacologie - Endocrinologie Pharmacologie - Endocrinologie Hélène Géniaux 4 décembre 2013 Service de Pharmacologie - Université Bordeaux 2 Cours de Pharmacologie Spécialisée Médicaments du diabète Cours de Pharmacologie Spécialisée

Plus en détail

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose*

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose* Régulation de la glycémie introduction injection de glucose* cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé cerveau très sensible à une diminution de la glycémie Régulation

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Les TRAITEMENTS du DIABETE INSULINES (1h)

Les TRAITEMENTS du DIABETE INSULINES (1h) Les TRAITEMENTS du DIABETE INSULINES (1h) Katia MULLER Ly-Hor HENG Pharmaciens Hôpital Pasteur Pôle Pharmacie CHU Nice 1 Objectifs de l UE S3 I. Repérer les familles thérapeutiques, leurs moyens d action

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCEMIE

REGULATION DE LA GLYCEMIE REGULATION DE LA GLYCEMIE Approvisionnement continu en glucose cellules activité métabolique normale. Constance remarquable de la glycémie : 4-6 mmol/l (0,7-1,1 g/l) Régulation étroite. Exemple : SNC Besoins

Plus en détail

Le diabète : définition

Le diabète : définition Le diabète : définition Glycémie à jeûn > 7mmol/l ou 1,26g/l (après au moins 8 heures de jeûne) dosage effectué sur 2 prélèvements différents Ou Glycémie prise à n importe quel moment de la journée 2g/l

Plus en détail

DIABETE ET INSULINE MODE D EMPLOI...

DIABETE ET INSULINE MODE D EMPLOI... DIABETE ET INSULINE MODE D EMPLOI... Les indications du traitement par insuline INDICATIONS DU TRT PAR INSULINE 1. Diabète de type 1 2. Diabète de type 2 Contre-indications du Trt ADO Si hyperglycémie

Plus en détail

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011 LA GLYCÉMIE ET LES DIABÈTES... 2 CHAPITRE I LA GLYCÉMIE... 2 1/ découverte de l homéostat glycémique... 2 A/ L homéostat glycémique... 2 B / Modèle hypothétique de l homéostat glycémique... 2 2/ Les organes

Plus en détail

Soigner le diabète de type II

Soigner le diabète de type II Soigner le diabète de type II Le diagnostic du diabète non insulino-dépendant est souvent suggéré par un certain nombre de complications évocatrices: - vasculaires: artérites et accidents vasculaires cérébraux

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Synthèse personnelle INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE De nos jours, le diabète inuslinodépendant ne connaît aucun traitement pouvant éviter l injection d insuline. L insulinothérapie fonctionnelle est une

Plus en détail

DIABETE - ANTIDIABETIQUES

DIABETE - ANTIDIABETIQUES DIABETE - ANTIDIABETIQUES DIABETE Définition Glycémie > 1,26 g/l ( = 7mmol / L) À jeûn À 2 reprises Glycémie > 2 g/l À n'importe quel moment de la journée.!!!!! 1 g/l = 5,5 mmol/l!!!!! 2 DIABETE Le maintien

Plus en détail

HORMONOLOGIE et REPRODUCTION Pancréas : Physiologie de la régulation de la glycémie, sémiologie des hypoglycémies

HORMONOLOGIE et REPRODUCTION Pancréas : Physiologie de la régulation de la glycémie, sémiologie des hypoglycémies 20 mars 2014 MOUROT Sophie L3 Hormonologie et reproduction Pr Bénédicte GABORIT Relecteur12 14 pages Pancréas : Physiologie de la régulation de la glycémie, Plan: A. Homéostasie glucidique I. Les trois

Plus en détail

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N. Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine de Batna Laboratoire de physiologie La régulation de la glycémie Aspects pratiques TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.CHIBOUT Tache N 1 Quel est

Plus en détail

ANNEXE I RESUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT NovoRapid 100 U/ml, solution injectable en flacon. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Substance active : Insuline

Plus en détail

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Le début vous l avez fait avant les vacances cours de ce jours à partir du II Chap8 TS spécialité Thème 3 Restitution des acquis LA REGULATION DE LA GLYCEMIE http://img10.beijing2008.cn/20080824/img214581293.jpg

Plus en détail

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta Atelier PointSanté Les incrétines & l utilisation du Byetta Au programme News Physiologie et traitement à disposition L effet incrétine Aspect pratique Byetta Algorythme décisionnel Le PointSanté en 7

Plus en détail

D après SVT 1 ère S, Nathan, 2001, modifié Remérand 2001.

D après SVT 1 ère S, Nathan, 2001, modifié Remérand 2001. Enseignement Obligatoire de 1 ère S - Dossier 2 : la régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques- 1 Ac. Poitiers 1 ère S Enseignement général Le diabète, une maladie en constante augmentation,

Plus en détail

Biochimie et Physiologie du pancréas endocrine (C. Ged)

Biochimie et Physiologie du pancréas endocrine (C. Ged) Biochimie et hysiologie du pancréas endocrine (C. Ged) 1- Les hormones pancréatiques Structure fonctionnelle du pancréas Insuline et Glucagon Somatostatine et polypeptide pancréatique 2- Régulation du

Plus en détail

Epreuves d'hyperglycémie combinées aux drogues hypo. Epreuves d'hypoglycémie

Epreuves d'hyperglycémie combinées aux drogues hypo. Epreuves d'hypoglycémie Chapitre premier Introduction Historique des hypoglycémiants oraux Cycle du glucose : courants métaboliques, contrôle hormonal, causes d'hypoglycémie Conceptions actuelles des mécanismes d'action des drogues

Plus en détail

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION OBESITE DIABETE I et II 1 OBESITE 2 OBESITES DE GRADE III ou MORBIDE, espérance de vie limitée 3 INTRODUCTION 4 1. ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE L adipocyte

Plus en détail

Eli Lilly and Company Limited, Kingsclere Road, Basingstoke, Hants, UK, RG21 6XA est destinataire de la présente décision.

Eli Lilly and Company Limited, Kingsclere Road, Basingstoke, Hants, UK, RG21 6XA est destinataire de la présente décision. Eli Lilly and Company Limited, Kingsclere Road, Basingstoke, Hants, UK, RG21 6XA est destinataire de la présente décision. Fait à Bruxelles, le 7 mai 1997 Par la Commission Martin BANGEMANN Membre de la

Plus en détail

Hyper/hypoglycémie. Ana Estrade D1 Rangueil 12/10 1

Hyper/hypoglycémie. Ana Estrade D1 Rangueil 12/10 1 Hyper/hypoglycémie Ana Estrade D1 Rangueil 12/10 1 Glycémie = valeur constante régulée par différentes hormones (N 1g/l) 2 Glycémie = valeur constante régulée par différentes hormones (N 1g/l) - Insuline

Plus en détail

Les insulines Dispositifs d administration

Les insulines Dispositifs d administration Les insulines Dispositifs d administration Découverte et production Vue d ensemble des insulines Les dispositifs d injection Autres voies d administration Plan I. Historique production II. Vue d ensemble

Plus en détail

1. Système nerveux et système endocrinien. Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue

1. Système nerveux et système endocrinien. Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue HOMÉOSTASIE 1. Système nerveux et système endocrinien 589 Maintien de l homéostasie par : Système endocrinien (hormonal) : Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue Système nerveux

Plus en détail

LES INSULINES. JOURNEE DE FORMATION DES PHARMACIENS Thionville Santé 26/09/2007 B. AUBERT - T. CREA - P. CUNY - S. MALVAUX CHR Metz-Thionville TCB 1

LES INSULINES. JOURNEE DE FORMATION DES PHARMACIENS Thionville Santé 26/09/2007 B. AUBERT - T. CREA - P. CUNY - S. MALVAUX CHR Metz-Thionville TCB 1 LES INSULINES JOURNEE DE FORMATION DES PHARMACIENS Thionville Santé 26/09/2007 B. AUBERT - T. CREA - P. CUNY - S. MALVAU CHR Metz-Thionville 1 Quelques dates... 1922 : découverte de l insuline BANTING

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT The European Agency for the Evaluation of Medicinal Products ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 7 Westferry Circus, Canary Wharf, London E14 4HB, UK Tel: (+44-171) 418 8400 Fax: (+44-171)

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Chimie biochimie sciences du vivant Classe de première Ressources pour le lycée technologique Présentation Thème 3 du programme Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité

Plus en détail

Les traitements du diabète

Les traitements du diabète 27 mars 2014 DE COUX Solène L3 Hormonologie-Reproduction Pr Valero 10 pages CR12 HORMONOLOGIE REPRODUCTION Les traitements du diabète Plan Les traitements du diabète A. Prise en charge non médicamenteuse

Plus en détail

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours DIABETE ET RAMADAN Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours INTRODUCTION L un des 5 piliers de l Islam ~ 1,5 milliards de musulmans Ramadan 9ème mois du calendrier lunaire Période de

Plus en détail

Diabète de type 2 Généralités

Diabète de type 2 Généralités Diabète de type 2 Généralités D2 s accroit de façon épidémique dans tout le monde Deux facteurs en cause: diminution de l activité physique augmentation de l obésité 2 500 000 de D2 traités par médicaments

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

LABORATOIRE D ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE. Glycémie.0.75 g/l N: 0.70 1.10 4.16 mmol/l

LABORATOIRE D ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE. Glycémie.0.75 g/l N: 0.70 1.10 4.16 mmol/l La régulation de la glycémie Introduction : Qu est ce que la glycémie? Quelles sont les valeurs normales de la glycémie? Document 1: bilan sanguin d une personne non diabétique (à jeun) Docteur P Pharmacien

Plus en détail

Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine

Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine Complément de l enseignement dirigé par A.P.P. BASES DU MÉTABOLISME M ÉNERGÉTIQUE Consommation énergétique 10.000 kj/24h Glucose Ac gras libres

Plus en détail

Physiologie des régulations BI 632 L3

Physiologie des régulations BI 632 L3 Physiologie des régulations BI 632 L3 Cours 3 Christophe Porcher Christophe.porcher@univ-amu.fr Institut de Neurobiologie de la Méditerranée - INSERM U901 http://www.inmed.univ-mrs.fr/ La régulation de

Plus en détail

23-Insulines & préparations galéniques d insulines

23-Insulines & préparations galéniques d insulines 23-Insulines & préparations galéniques d insulines Traitement du diabète de type 1 ou Insulino-dépendant Le traitement du diabète insulino-dépendant repose sur l insulinothérapie. Il est maintenant bien

Plus en détail

Selon les chiffres de l Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il y a plus de 180 millions de diabétiques dans le monde et qu il y en aura plus du

Selon les chiffres de l Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il y a plus de 180 millions de diabétiques dans le monde et qu il y en aura plus du INTRODUCTION 1 Le diabète est une affection métabolique caractérisée par la présence d une hyperglycémie chronique résultant d une déficience de sécrétion d insuline, d anomalies de son action sur les

Plus en détail

Soins infirmiers et diabètes

Soins infirmiers et diabètes Soins infirmiers et diabètes 1 Objectifs Au terme de cet enseignement l étudiant doit être capable : D expliquer la physiologie du pancréas endocrine De citer les facteurs de risque du diabète De définir

Plus en détail

L insuline, hormone de la nutrition

L insuline, hormone de la nutrition L insuline, hormone de la nutrition Le rôle capital joué par le pancréas dans l homéostasie glucidique a été élucidé en 1899 par Von Mering et Minkowsky mais ce n est qu en 1922 que l insuline fut employée

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 23 juillet 2003 LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en flacon de 10 ml LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en cartouche de 3

Plus en détail

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang,

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang, Le diabète I. Qu est-ce que c est? On a tous déjà entendu parler du diabète, sans savoir exactement de quoi il s agit. Pourtant, en France, on estime que plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète,

Plus en détail

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot Le diabète de type 1 UNSPF Ségolène Gurnot Juin 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction 5 I - Introduction 7 A. Quelle

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 P. CUNY Unité Thérapeutique et d Education du Diabète (UTED) CHR Metz Thionville Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 L INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016 Régulation de la glycémie et diabètes Maestris - 2015/2016 La glycémie Glycémie : taux sanguin de glucose A jeûn : 0,8 à 1g /L de sang (glycémie normale 1g/L) Après un repas : hyperglycémie 1,2 g/l En

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE

RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE Biologie RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE SERVICE FORMATION CONTINUE, UNIVERSITÉ DE LILLE - SCIENCES ET TECHNOLOGIES DÉPARTEMENT SCIENCES JACQUES COGET Juillet 2013 Table des matières Table des matières 3 I

Plus en détail

Glycémie et homéostasie

Glycémie et homéostasie Glycémie et homéostasie L homéostasie (de homeo semblable et stase rester) est l ensemble des mécanismes permettant de réguler la constance du milieu intérieur. La glycémie est la mesure du taux de glucose

Plus en détail

PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE

PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE Prise en charge préhospitalière d un patient en hypoglycémie par des équipages d ambulances hors présence médicale ou paramédicale. V 1.1 Fabian Thomas INTRODUCTION

Plus en détail

PLAN INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse C- Néoglucogenèse

PLAN INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse C- Néoglucogenèse Q.26 REGULATION DE LA GLYCEMIE PLAN Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse

Plus en détail

EDITORIAL L AMICALE DES PRÉPARATEURS. N 42 décembre 2009

EDITORIAL L AMICALE DES PRÉPARATEURS. N 42 décembre 2009 N 42 décembre 2009 EDITORIAL Nous clôturons 2009 avec un dernier trimestre très mouvementé. Après une réunion tuteur, nous avons poursuivi nos rencontres par la présentation du dossier qui a porté cette

Plus en détail

Approvisionnement en insulines

Approvisionnement en insulines Approvisionnement en insulines Table Ronde ReMeD 2006 Constat global LE DIABETE EN QUELQUES CHIFFRES L Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime qu il y a plus de 180 millions de diabétiques dans

Plus en détail

Chapitre 3 : La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques

Chapitre 3 : La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques Chapitre 3 : La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques Introduction Les neurones et les hématies sont des cellules ultra spécialisées qui ne consomment que du glucose. L approvisionnement

Plus en détail

Les MEDICAMENTS du DIABETE de TYPE II (hors insuline) : aspects pharmacologiques

Les MEDICAMENTS du DIABETE de TYPE II (hors insuline) : aspects pharmacologiques Les MEDICAMENTS du DIABETE de TYPE II (hors insuline) : aspects pharmacologiques Yves NOUAILLE Service de Pharmacologie, toxicologie et pharmacovigilance CHU de LIMOGES Deuxième Journée Régionale de Pharmacovigilance.

Plus en détail

Pharmacologie - Endocrinologie

Pharmacologie - Endocrinologie Pharmacologie - Endocrinologie Hélène Géniaux 2011-2012 Service de Pharmacologie - Université Bordeaux 2 Cours de Pharmacologie Spécialisée Médicaments du diabète Cours de Pharmacologie Spécialisée Objectifs

Plus en détail

Prise en charge du diabète de type 2. Dr Morera Julia 04/04/2013

Prise en charge du diabète de type 2. Dr Morera Julia 04/04/2013 Prise en charge du diabète de type 2 Dr Morera Julia 04/04/2013 Un véritable enjeu de santé publique Augmentation de l incidence du DT2 obésité++ monde entier pays en voie de développement occidentalisation

Plus en détail

7. L insulinothérapie. Il faut enseigner. L insulinothérapie. 1. L injection d insuline

7. L insulinothérapie. Il faut enseigner. L insulinothérapie. 1. L injection d insuline 7. L insulinothérapie L injection d insuline est obligatoirement enseignée La préparation d insuline si l état de la personne le permet (se fait dans la plupart des cas) Il faut enseigner 1. L injection

Plus en détail

EIA ENDOCRINOLOGIE DCEM2

EIA ENDOCRINOLOGIE DCEM2 BIOLOGIE EIA ENDOCRINOLOGIE DCEM2 o TISSU ADIPEUX 1- Le tissu adipeux permet de stocker de l'énergie sous forme de triglycérides en période post-prandiale et de la restituer sous la forme d'acides gras

Plus en détail

Le pancréas : fonction endocrine

Le pancréas : fonction endocrine Le pancréas : fonction endocrine I. Le pancréas Régulation de la Glycémie Glycémie «normale» 1g/L Objectif : Maintenir la glycémie constante. Si la glycémie est supérieure à 1,20 g/l (à jeun) On considère

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

TD1: homéostasie du glucose

TD1: homéostasie du glucose TD1: homéostasie du glucose 1. Mécanismes neuroendocrine de régulation de la glycémie 2. Fonctionnement des neurones GE 3. Régulation de l activité des neurones GE par les acides gras 4. Régulation de

Plus en détail

Le glucagon. Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50.

Le glucagon. Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50. Le glucagon Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50. Le glucagon est un polypeptide de 29 acides aminés appartenant

Plus en détail

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement*

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* Diagnostic infirmier : risque de prise en charge inefficace du programme thérapeutique. Identification

Plus en détail

E. Grelier Lycée J. Moulin. La régulation de la glycémie

E. Grelier Lycée J. Moulin. La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie Introduction Rappeler ce qu est la glycémie et l homéostasie. On mesure la glycémie à jeun chez un individu en bonne santé durant une semaine Question : Analyser le tableau

Plus en détail

BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1. Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones

BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1. Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1 Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones SOMMAIRE 1. Substrats énergétiques 2. Réserves énergétiques de l organisme 3. Hormones régulant

Plus en détail

Traitement du diabète de type 2

Traitement du diabète de type 2 Traitement du diabète de type 2 Physiopathologie du Diabète de type 2: Insulinorésistance Anomalies de l insulinosécrétion: déficit de la cellule β et déclin au cours du temps Gènes de l'insulinorésistance

Plus en détail

THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES

THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES INTRO : Le glucose est une molécule fondamentale pour notre organisme. En effet il constitue à la fois une source d énergie et de matière (il sert à la synthèse de biomolécules).

Plus en détail

Le système endocrine : définitions-généralités

Le système endocrine : définitions-généralités Chapitre 01 : Introduction aux médicaments du système endocrine Page 1 sur 12 Le système endocrine : définitions-généralités Endocrinologie: Science de la régulation à distance des fonctions cellulaires

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT. HUMALOG (insuline lispro injectable) HUMALOG KwikPen à 200 unités/ml (insuline lispro injectable)

MONOGRAPHIE DE PRODUIT. HUMALOG (insuline lispro injectable) HUMALOG KwikPen à 200 unités/ml (insuline lispro injectable) MONOGRAPHIE DE PRODUIT HUMALOG (insuline lispro injectable) Solution pour injection, 100 unités/ml, norme Lilly HUMALOG KwikPen à 200 unités/ml (insuline lispro injectable) Solution pour injection, 200

Plus en détail

G2. Régulation de la glycémie

G2. Régulation de la glycémie G2. Régulation de la glycémie Hypoglycémie et hyperglycémie ont des conséquences graves pour le corps. C est la raison pour laquelle ce facteur doit être régulé. G2.a MESURE DE LA GLYCEMIE ET VARIATIONS

Plus en détail

Les signes principaux

Les signes principaux Le soignant face à l hypoglycémie Symposium Lifescan/Hospilux Mai 2011 L.Devisy/A.Schmidt Définition L'hypoglycémie est la diminution de la quantité de glucose (sucre de façon générale) contenue dans le

Plus en détail

Diabète et obésité. Un état qui progresse constamment

Diabète et obésité. Un état qui progresse constamment Diabète et obésité Un état qui progresse constamment Dans nos sociétés industrielles, l obésité, naguère exceptionnelle, puis plus courante, suit une telle progression qu elle pourrait bien, à terme, constituer

Plus en détail

Diabète:généralités DEFINITION DIABETE DE TYPE 1

Diabète:généralités DEFINITION DIABETE DE TYPE 1 DEFINITION Diabète:généralités Recommandations OMS: -glycémie à jeun normale:

Plus en détail

TYPE 2 LES INCRETINO MIMETIQUES LES INCRETINO MIMETIQUES TYPE 2

TYPE 2 LES INCRETINO MIMETIQUES LES INCRETINO MIMETIQUES TYPE 2 DU DU NUVEAU NUVEAU DANS DANS LE LE TRAITEMENT TRAITEMENT DU DU DIABETE DIABETE DE DE TYPE 2 TYPE 2 LES INCRETINO MIMETIQUES LES INCRETINO MIMETIQUES Les incrétines sont des hormones intestinales, sécrétés

Plus en détail

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

Diabète Sucré. Généralités 1. Problème de santé publique: Deux maladies différentes :

Diabète Sucré. Généralités 1. Problème de santé publique: Deux maladies différentes : Diabète Sucré Généralités 1 Problème de santé publique: Mal. en expansion : augmente parallèlement au vieillissement à la sédentarité et à l obésité 3% de la population en France(2 500 000) + les non diagnostiqués

Plus en détail

Lycée Thiers BARBI Clémentine FERNANDEZ Laura GUIBERT Isis KREITMANN Laure. La glycémie et sa régulation

Lycée Thiers BARBI Clémentine FERNANDEZ Laura GUIBERT Isis KREITMANN Laure. La glycémie et sa régulation BARBI Clémentine FERNANDEZ Laura GUIBERT Isis KREITMANN Laure Quels sont les paramètres qui régulent la glycémie durant une journée d un lycéen? Variations de l insuline au cours de la journée. Organes

Plus en détail

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES Rappel des principes de base: Principes de bases du catabolisme: ATP (unité universelle d énergie) est produit par l oxydation des éléments énergétiques principalement

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

Les différentes insulines

Les différentes insulines Les différentes insulines Les schémas possibles en pédiatrie 1 Les différentes insulines Analogues rapides rapides intermédiaires Analogues lents 8h 12h 19h 2 Les insulines actuelles Rapides : agissent

Plus en détail

Le diabète : une véritable épidémie

Le diabète : une véritable épidémie Le diabète : une véritable épidémie Le diabète frappe 150 millions de gens dans le monde. Deux millions sont canadiens. Ils seront deux fois plus nombreux dans 20 ans. Ceux qui en souffrent voient leur

Plus en détail

Des pistes pour l'avenir

Des pistes pour l'avenir Des pistes pour l'avenir Il existe plusieurs voies d attaque et de recherche pour parvenir à endiguer l épidémie de diabète NID qui commence à poindre dans les pays industrialisés. Certaines thérapies

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR /2016

Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR /2016 Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR - 2015/2016 Rappels sur la digestion Rappels sur la digestion Rappels sur la digestion Dégradation d aliments en nutriments Par voie mécanique Par voie

Plus en détail