Comparatif entre la fusion et la TUP pour les SA, SARL et SAS non cotées

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comparatif entre la fusion et la TUP pour les SA, SARL et SAS non cotées"

Transcription

1 Comparatif entre la fusion et la TUP pour les SA, SARL et SAS non cotées 1 Rappels des notions L opération de fusion La transmission universelle de patrimoine (TUP) ou confusion de patrimoine Distinction avec l apport partiel d actif Protection des créanciers Tableau comparatif

2 La fusion et la transmission universelle de patrimoine sont deux opérations couramment utilisées dans le cadre des restructurations d entreprises. Bénéficiant sous certaines conditions d un régime de faveur au plan fiscal, ces opérations doivent répondre à un formalisme juridique précis, dès lors qu une SA, une SAS ou une SARL participe à l opération. La présente synthèse analyse uniquement les fusions entre sociétés non cotées n ayant pas émis d obligations. L essentiel Les opérations de fusions sont soumises à un formalisme juridique contraignant. Celui-ci est toutefois allégé en cas de fusion simplifiée. La transmission universelle de patrimoine (confusion de patrimoine), consistant en la dissolution de la société sans liquidation, n est possible que dans la mesure où une société détient l intégralité des parts ou actions d une autre société. La fusion et la transmission universelle de patrimoine se caractérisent par la disparition de la société absorbée ou confondue. 1 Rappels des notions La présente synthèse a pour objet de comparer les opérations de fusion et de transmission universelle de patrimoine (TUP) dans les SA, SARL et SAS non cotées. Cela étant, de telles opérations ne sont pas réservées uniquement à ce type de sociétés et aux seules sociétés non cotées. Des sociétés civiles peuvent également fusionner avec des sociétés commerciales ou entre elles. 1.1 L opération de fusion La fusion est une opération au terme de laquelle une société, dite absorbante, absorbe une (ou plusieurs) autre société, dite absorbée. La fusion entraîne la dissolution sans liquidation de la société absorbée et la transmission universelle du patrimoine de celle-ci à la société absorbante en échange de quoi les associés ou actionnaires de la société absorbée reçoivent des parts ou actions de la société absorbante. La transmission universelle de patrimoine au profit de la société absorbante emporte automatiquement : - transmission de tous les actifs de la société absorbée : créances, fonds de commerce, droit au bail, immeubles, etc. Cette transmission est réalisée sans avoir à acquitter et à respecter les droits et formalités inhérents à la vente d un fonds de commerce, vente d un immeuble, ou autres. 2

3 - transfert des droits (clause de garantie de passif dont bénéficiait la société absorbée par exemple) et procédures en cours lors de la fusion, de la société absorbée ; - transmission des contrats en cours : contrats de travail, contrat de cautionnement, etc. ; Observation Les contrats intuitu personae ne se transmettent pas à la société absorbante. Il s agit des contrats conclus en considération de la personne cocontractante, en tant qu élément essentiel du contrat, par exemple le contrat de franchise par exemple. - transfert de l intégralité du passif, y compris de celui qui ne se révèlerait qu ultérieurement à la fusion. L opération de fusion peut être simplifiée dans deux cas : - lorsque, depuis le dépôt au greffe du projet de fusion et la réalisation de l opération, la société absorbante détient en permanence la totalité des actions de la société absorbée ; - lorsque, depuis le dépôt au greffe du tribunal de commerce du projet de fusion jusqu à la réalisation de la fusion, la société absorbante détient en permanence au moins 90 % des droits de vote des sociétés absorbées. Observations : - une fusion à l envers n est donc jamais une fusion simplifiée puisque c est l absorbante qui est détenue par l absorbée. - lorsque la société absorbante est une SARL et qu elle ne détient pas 100 % des parts de la société absorbée, la fusion ne peut pas être une fusion simplifiée. - on parle également de fusion rapide dans le cadre d opération de LBO (Leverage buy out/acquisition avec effet de levier), montage consistant à créer une société holding de rachat en vue de déduire les intérêt de l emprunt contracter pour le rachat des parts ou actions d une société opérationnelle, puis, une fois l intégralité des intérêts déduits à fusionner la société holding avec la société opérationnelle. La plupart du temps, la fusion réalisée répond à la définition de la fusion simplifiée. 1.2 La transmission universelle de patrimoine (TUP) ou confusion de patrimoine En application de l article du code civil, la TUP consiste en la dissolution d une société dont toutes les parts ou actions sont réunies en une seule main qui entraîne transmission de l intégralité du patrimoine à l associé personne morale unique sans qu il y ait lieu à liquidation. 3

4 Les effets juridiques de la TUP sont les mêmes que pour la fusion. 1.3 Distinction avec l apport partiel d actif L apport partiel d actif (APA) est l opération au terme de laquelle une société apporte, à une autre société, l une de ses branches autonomes d activité et reçoit en contrepartie des titres de la société bénéficiaire de l apport. Contrairement à la fusion et à la TUP, qui sont caractérisées par la disparition de la société absorbée ou confondue, la société qui a réalisé l APA continue d exister. 1.4 Protection des créanciers Les personnes détenant une créance dans la société absorbée ou confondue, née avant la publication de l opération (annonce légale), bénéficient d un droit d opposition à l opération de fusion ou de TUP, dans l objectif de préserver leurs droits. L opposition peut être formée dans un délai de : - 30 jours à compter de l insertion dans un journal d annonces légales ; - 30 jours à compter de la dernière publication au Balo ou au Bodacc. Ce droit permet au créancier de bénéficier soit du remboursement immédiat de sa créance, soit de la constitution de garanties. 2 Tableau comparatif 4

5 Consultation du comité d entreprise Projet de l opération Rapport de l organe de direction Commissaire à la fusion Commissaire apports aux Classique Fusions Simplifiée à 90 % Ne s applique pas lorsque la société absorbante est une SARL Simplifiée à 100 % Consultation obligatoire chez l absorbante et l absorbée avant d arrêter définitivement le traité de fusion ou la décision de dissolution Projet de fusion obligatoire, à déposer au greffe du tribunal de commerce du siège de chacune des sociétés participantes Obligatoire en SAS et en SA sauf si les actionnaires en décident autrement en SARL SA : rapport du conseil d administration s si les actionnaires SAS : rapport du dirigeant en fonction du minoritaires se sont vus choix de direction retenu dans les statuts proposer, préalablement à la SARL : rapport du gérant Désignation obligatoire Sauf si les actionnaires des sociétés participantes en décident autrement à l unanimité Ce rapport doit être mis à la disposition des associés/actionnaires 30 jours au moins avant la tenue de l assemblée générale appelée à statuer sur la fusion. Désignation obligatoire - si aucun commissaire à la fusion n a fusion, le rachat de leurs actions par la société absorbante à un prix correspondant à une valeur déterminée par expertise De même mais contenu du projet de fusion allégé si les associés ou actionnaires minoritaires se TUP 5

6 Approbation de l opération par l assemblée générale Publicité Droit d opposition des créanciers été nommé, en présence d apports en nature ou d avantages particuliers - si un commissaire à la fusion a été désigné, il est également commissaire aux apports Ce rapport doit être mis à la disposition des associés/actionnaires et déposé au greffe du tribunal de commerce au moins 8 jours avant la tenue de l assemblée générale appelée à statuer sur la fusion Obligatoire sont vus proposer, préalablement à la fusion, le rachat de leurs actions par la société absorbante à un prix correspondant à une valeur déterminée par expertise Possibilité pour les actionnaires de la société absorbante représentant au moins 5 % du capital de demander la désignation d un mandataire à l effet de convoquer l AG Annonces légales obligatoires - pour la société absorbante : augmentation de capital - pour la société absorbée : avis de dissolution 30 jours à compter de la dernière publication AG obligatoire pour décider de la dissolution Annonce légale obligatoire - pour la société confondue: avis de dissolution 30 jours à compter de la publication de l avis de dissolution 6

7 Effet rétroactif Déclaration conformité Pour en savoir plus de Rétroactivité comptable et fiscale Articles L à L du code de commerce Articles R à R du code de commerce Synthèse d expert : le calendrier de la fusion Déclaration obligatoire à déposer auprès du greffe du tribunal de commerce en même temps que la demande d inscription modificative au RCS de l une des sociétés parties à la fusion Observations Le projet de loi relatif à la simplification de la vie des entreprises, déposé à l Assemblée nationale le 25 juin 2014, prévoit de supprimer cette déclaration de conformité lorsqu aucune société européenne n intervient à la fusion Uniquement sur le plan fiscal Gestion de la période intercalaire par le biais d une correction extracomptable 7

Les opérations de restructuration transfrontalière 1/7

Les opérations de restructuration transfrontalière 1/7 Les opérations de restructuration transfrontalière Note de Synthèse réalisée par le réseau Enterprise Europe Network de la CCI de Lyon dans le cadre de la réunion du club JEVI organisée le 31 janvier 2013

Plus en détail

Association Nationale des Sociétés par Actions

Association Nationale des Sociétés par Actions Association Nationale des Sociétés par Actions 39 rue de Prony 75017 Paris Tél. 01 47 63 66 41 Fax 01 42 27 13 58 - http://www.ansa.fr - ansa@ansa.asso.fr 2012 I Février 2012 n 12-007 Réforme du régime

Plus en détail

Apport Partiel d Actif et interventions du Commissaire aux comptes. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

Apport Partiel d Actif et interventions du Commissaire aux comptes. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil Apport Partiel d Actif et interventions du Commissaire aux comptes PAGES Introduction 3-4 Mission de commissariat aux apports 5-6 Mission de commissariat à la scission 7-8 Introduction Définition : L'Apport

Plus en détail

LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE

LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE Une entreprise est une entité économique et sociale qui permet la production et la vente de biens et de services répondant à un besoin par le biais de

Plus en détail

Points spécifiques Fusion nationale Fusion transfrontalière

Points spécifiques Fusion nationale Fusion transfrontalière Différences entre les opérations de fusions nationales et de fusions transfrontalières Points spécifiques Fusion nationale Fusion transfrontalière Pour toutes les sociétés participantes : Mentions obligatoires

Plus en détail

NOUVEAUTÉS EN MATIÈRE DE PROCÉDURES DE FUSION ET DE SCISSION

NOUVEAUTÉS EN MATIÈRE DE PROCÉDURES DE FUSION ET DE SCISSION NOUVEAUTÉS EN MATIÈRE DE PROCÉDURES DE FUSION ET DE SCISSION Le 18 janvier 2012 a été publiée au Moniteur belge la loi du 8 janvier 2012 modifiant le Code des sociétés à la suite de la Directive 2009/109/CE

Plus en détail

2. Pourquoi choisir l EURL?

2. Pourquoi choisir l EURL? Le capital peut être variable. Un commissaire aux comptes n est pas obligatoire dans les petites EURL. L EURL est soumise à l impôt sur le revenu avec la possibilité d opter pour l impôt sur les sociétés.

Plus en détail

Comparatif de différentes formes de sociétés Intervention du 16 décembre 2014

Comparatif de différentes formes de sociétés Intervention du 16 décembre 2014 Comparatif de différentes formes de sociétés Intervention du 16 décembre 2014 1 Plan de la formation I. Forme juridique/formalités de création II. Fonctionnement III. Responsabilité du dirigeant IV. Transmission

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES Article 1 Sociétés de placement hypothécaire Paragraphe 1(1) Définition de

Plus en détail

RESUME NOTE COMMUNE N 19 / 2005

RESUME NOTE COMMUNE N 19 / 2005 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales NOTE COMMUNE N 19 / 2005 OBJET: Commentaire des dispositions des articles 37 et 38 de la loi de

Plus en détail

Droit Commercial. Droit Commercial. Les sociétés commerciales. Les sociétés commerciales. Entreprises individuelles. Les Sociétés Commerciales

Droit Commercial. Droit Commercial. Les sociétés commerciales. Les sociétés commerciales. Entreprises individuelles. Les Sociétés Commerciales Droit Commercial Entreprises individuelles Sociétés de capitaux Autres sociétés L entreprise en difficulté Entreprises individuelles 1. Définition 2. Formalités de création 3. Particularités Entreprises

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/81 NOTE COMMUNE N 37/2007

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/81 NOTE COMMUNE N 37/2007 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2007/12/50 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2007/81 NOTE COMMUNE N 37/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DE L ÉCONOMIE MODIFICATION DU DROIT DES SOCIÉTÉS

LOI DE MODERNISATION DE L ÉCONOMIE MODIFICATION DU DROIT DES SOCIÉTÉS N 107 - MARCHES n 29 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 9 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DE MODERNISATION DE L ÉCONOMIE MODIFICATION DU DROIT DES SOCIÉTÉS L essentiel La loi n 2008-776 du

Plus en détail

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL)

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) Date de mise à jour : mars 2013 Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) La S.A.R.L est la forme de société la plus répandue en France. Elle a pour caractéristique essentielle de limiter la responsabilité

Plus en détail

Les Guides des Avocats de France LA TRANSMISSION UNIVERSELLE DE PATRIMOINE : UN OUTIL DE TRANSMISSION DES ENTREPRISES

Les Guides des Avocats de France LA TRANSMISSION UNIVERSELLE DE PATRIMOINE : UN OUTIL DE TRANSMISSION DES ENTREPRISES Les Guides des Avocats de France LA TRANSMISSION UNIVERSELLE DE PATRIMOINE : UN OUTIL DE TRANSMISSION DES ENTREPRISES 2 Janvier 2006 Les Guides des Avocats de France Page 4 INTRODUCTION Page 6 DÉFINITIONS

Plus en détail

1 - COMPARATIF SARL, SA et SAS

1 - COMPARATIF SARL, SA et SAS Fiche 1 1 - COMPARATIF SARL, SA et SAS SARL SA classique SAS (conseil d administration) Capital minimum Nombre d associés Direction Révocation des dirigeants 7 500, divisés en parts. Les parts sociales

Plus en détail

VOTRE STRUCTURE JURIDIQUE UN ENJEU D IMPORTANCE

VOTRE STRUCTURE JURIDIQUE UN ENJEU D IMPORTANCE 13/11/14 1 VOTRE STRUCTURE JURIDIQUE UN ENJEU D IMPORTANCE 13/11/14 2 INTRODUCTION ENTREPRISE INDIVIDUELLE OU SOCIETE? 13/11/14 3 INTRODUCTION Deux types d exploitation de l entreprise : L ENTREPRISE INDIVIDUELLE

Plus en détail

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR A l origine, la Société par Actions Simplifiée (SAS) a été créée (par la loi n 94-1 du 13 novembre

Plus en détail

SOCIETE PAR ACTION SIMPLIFIEE

SOCIETE PAR ACTION SIMPLIFIEE SOCIETE PAR ACTION SIMPLIFIEE I- Une société par actions 1) Les caractéristiques de la SAS Statut juridique : 1994 montant du K social est librement déterminé par les statuts et ne peut offrir ses titres

Plus en détail

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) : l essentiel à retenir pour procéder au dépôt de la déclaration d affectation du patrimoine auprès

Plus en détail

THEME N 8 LES SOCIETES COMMERCIALES

THEME N 8 LES SOCIETES COMMERCIALES THEME N 8 LES SOCIETES COMMERCIALES Au Maroc, les principales structures juridiques sont: * La Personne physique * La Société en commandite simple * La Société en commandite par actions * La Société en

Plus en détail

FORMATION TERTIAIRE DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE NOTE DE COURS

FORMATION TERTIAIRE DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE NOTE DE COURS 1 NOTE DE COURS ORGANISATIONS ET FONCTIONNEMENT DE LA SA ET DE LA SARL SECTION 2 : ORGANISATIONS ET FONCTIONNEMENT DE LA SA ET DE LA SARL Six principaux points seront successivement abordés : - L organe

Plus en détail

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE CONSTITUTION DE L ENTREPRISE en Nom Collectif A Nombre d associés L entrepreneur seul. Au moins 2 associés. Tous commerçants. Un associé unique, personne physique ou personne morale (mais qui ne peut être

Plus en détail

REDUCTIONS DE CAPITAL

REDUCTIONS DE CAPITAL REDUCTIONS DE CAPITAL Objectifs : o Présentation des objectifs, des modalités et des conséquences comptables et financières des opérations de réductions de capital dans les sociétés. Pré requis : o Connaissances

Plus en détail

Domiciliation de l entreprise dans les locaux occupés en commun : «domiciliation commerciale» (Art. 8-VI de la LME)

Domiciliation de l entreprise dans les locaux occupés en commun : «domiciliation commerciale» (Art. 8-VI de la LME) Les incidences de la Loi n 2008-776 de Modernisatio n de l Economie (LME) sur les déclarations et les publicités du Registre du Commerce et des Sociétés I Modifications concernant les personnes physiques

Plus en détail

Sociétés Anonymes Simplifiées (SAS) & Société en Participation (SP)

Sociétés Anonymes Simplifiées (SAS) & Société en Participation (SP) Sociétés Anonymes Simplifiées (SAS) & Société en Participation (SP) Réalisé par : Yassine Slimani L/O/G/O www.themegallery.com Plan 1 2 3 4 Introduction Définitions Caractéristiques Constitutions 5 Conclusion

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LE CAPITAL

INFORMATIONS CONCERNANT LE CAPITAL INFORMATIONS CONCERNANT LE CAPITAL Les conditions auxquelles les statuts soumettent les modifications du capital social et des droits attachés aux actions sont en tous points conformes aux prescriptions

Plus en détail

3 ème atelier Reprise interne

3 ème atelier Reprise interne 3 ème atelier Reprise interne A3- Reprise interne PREAMBULE Lancement d une vidéo témoignage INTERVENANT Christian BAUDOUIN Expert-comptable 2 A3- Reprise interne ETAPES DE LA TRANSMISSION : Communes à

Plus en détail

GROUPE GORGE Société anonyme au capital de 13.181.843 euros Siège social : 19, rue du quatre septembre, 75002 Paris 348 541 186 RCS Paris

GROUPE GORGE Société anonyme au capital de 13.181.843 euros Siège social : 19, rue du quatre septembre, 75002 Paris 348 541 186 RCS Paris GROUPE GORGE Société anonyme au capital de 13.181.843 euros Siège social : 19, rue du quatre septembre, 75002 Paris 348 541 186 RCS Paris COMPLEMENT AU RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION PRESENTE

Plus en détail

Objet : distinction entre l agent d assurances et l agence d assurances

Objet : distinction entre l agent d assurances et l agence d assurances Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 14/3 du 1 er octobre 2014 L.I.R. n 14/3 Objet : distinction entre l agent d assurances et l agence d assurances 1) Définitions et introduction La loi

Plus en détail

l entrée en vigueur de la Loi n 2011-525 du 17 mai 2011 de Simplification et d Amélioration de la Qualité du Droit.

l entrée en vigueur de la Loi n 2011-525 du 17 mai 2011 de Simplification et d Amélioration de la Qualité du Droit. DROIT DES SOCIETES RETOUR SUR LES PRINCIPALES EVOLUTIONS QUI ONT MARQUE LE Catherine NOMMICK Janvier 2012 Le droit des sociétés a connu en 2011 des modifications substantielles à la suite de l entrée en

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache. Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache. Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar Introduction à l étude des aspects juridiques de la S.A Objectifs : Présenter

Plus en détail

Evolution juridique d une association

Evolution juridique d une association Evolution juridique d une association Confrontées à un environnement en perpétuelle évolution, mais aussi à des impératifs économiques qu elles ne peuvent ignorer, de nombreuses associations sont amenées

Plus en détail

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Membre inscrit I. Définitions Loi du 11 mai 2007 relative

Plus en détail

ELECTRICITE DE STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION

ELECTRICITE DE STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION ELECTRICITE DE STRASBOURG Société Anonyme au capital de 71 090 040 Siège social : 26, Boulevard du Président Wilson 67000 STRASBOURG 558 501 912 R.C.S STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION

Plus en détail

SOPRA HR SOFTWARE. Société par actions simplifiée au capital de 10.000.000 euros. Siège social : PAE Les Glaisins 74940 Annecy Le Vieux

SOPRA HR SOFTWARE. Société par actions simplifiée au capital de 10.000.000 euros. Siège social : PAE Les Glaisins 74940 Annecy Le Vieux SOPRA HR SOFTWARE Société par actions simplifiée au capital de 10.000.000 euros Siège social : PAE Les Glaisins 74940 Annecy Le Vieux 519 319 651 RCS Annecy RAPPORT DU PRESIDENT DECISIONS DE L ASSOCIE

Plus en détail

REFORME TERRITORIALE : GUIDE des FUSIONS. RECAPITULATIF des 3 PHASES

REFORME TERRITORIALE : GUIDE des FUSIONS. RECAPITULATIF des 3 PHASES REFORME TERRITORIALE : GUIDE des FUSIONS RECAPITULATIF des 3 PHASES 1/ Chaque structure dresse son bilan patrimonial Actif : - Biens mobiliers et immobiliers - Placements financiers (assurances, contrats

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

EXONERATION DES PLUS-VALUES PROFESSIONNELLES

EXONERATION DES PLUS-VALUES PROFESSIONNELLES EXONERATION DES PLUS-VALUES PROFESSIONNELLES 10/01/2014 Afin de favoriser la transmission d entreprise, la relance de l économie, différents dispositifs ont pour objet de limiter l imposition des plus-values

Plus en détail

DISSOLUTION D'EURL PAR DECISION DE L'ASSOCIE UNIQUE

DISSOLUTION D'EURL PAR DECISION DE L'ASSOCIE UNIQUE DISSOLUTION D'EURL PAR DECISION DE L'ASSOCIE UNIQUE L associé unique d une EURL peut décider à tout moment, librement, de dissoudre la société. 27/02/2015 Ce type de dissolution connaît quelques particularités

Plus en détail

Rapport sur la politique de vote de La Francaise Asset Management Exercice des Droits de Vote en 2014

Rapport sur la politique de vote de La Francaise Asset Management Exercice des Droits de Vote en 2014 Rapport sur la politique de vote de La Francaise Asset Management Exercice des Droits de Vote en 2014 1/6 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : L ORGANISATION INTERNE DE LA FRANÇAISE ASSET MANAGEMENT ET L EXERCICE DES

Plus en détail

Fiscalité des comptes courants d'associés

Fiscalité des comptes courants d'associés Fiscalité des comptes courants d'associés Article juridique publié le 08/06/2015, vu 610 fois, Auteur : Innocent KOUAKOU Lorsqu une société est confrontée à des besoins en financement de sa trésorerie,

Plus en détail

Quelles sont les aspects juridiques de la stratégie des entreprises en Afrique?

Quelles sont les aspects juridiques de la stratégie des entreprises en Afrique? Quelles sont les aspects juridiques de la stratégie des entreprises en Afrique? Maître Cheikna Toure, Il est avocat au Barreau Du Mali. Il est titulaire d un doctorat en droit de l Université Paris II

Plus en détail

Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse

Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse (Loi sur l organisation de la Poste, LOP) 783.1 du 17 décembre 2010 (Etat le 1 er octobre 2012) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l

Plus en détail

Chap. 4 : La consolidation

Chap. 4 : La consolidation 1 / 8 Chap. 4 : La consolidation Le code de commerce impose aux sociétés commerciales d établir et de publier des comptes consolidés (bilan et compte de résultat consolidés ainsi qu une annexe) dès lors

Plus en détail

Dissoudre une SARL. Assistant-juridique.fr

Dissoudre une SARL. Assistant-juridique.fr 2016 Dissoudre une SARL Assistant-juridique.fr Sommaire I Organisation d une assemblée générale extraordinaire de dissolution... 5 A) Convocation des associés... 5 B) Majorité nécessaire... 5 1) La SARL

Plus en détail

DISSOLUTIONS DE SOCIETES

DISSOLUTIONS DE SOCIETES DISSOLUTIONS DE SOCIETES Objectifs : o Présentation des objectifs, des modalités et des conséquences comptables et financières des opérations de dissolution des sociétés. Pré requis : o Connaissances en

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATIONS DES AMIS DE BERNARD GARO

STATUTS DE L'ASSOCIATIONS DES AMIS DE BERNARD GARO STATUTS DE L'ASSOCIATIONS DES AMIS DE BERNARD GARO I BUTS, AFFILIATION, RESSSOURCES, SIEGE, DUREE I.1 Sous le nom de ASSOCIATION DES AMIS DE, ci-après «ASSOCIATION» est créée une association régie par

Plus en détail

Descriptif du programme de rachat d actions autorisé par l assemblée générale mixte du 28 juin 2013

Descriptif du programme de rachat d actions autorisé par l assemblée générale mixte du 28 juin 2013 Altran 96 avenue Charles de Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine - France Tél. : 0033 1 46 41 70 00 Fax : 0033 1 46 41 72 11 www.altran.com Descriptif du programme de rachat d actions autorisé par l assemblée

Plus en détail

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ Le capital-actions autorisé de la société se compose de quatre catégories d actions. Les droits et restrictions

Plus en détail

3. La restructuration de l entreprise

3. La restructuration de l entreprise . La restructuration de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1.1. La transformation Définition: Par une transformation, une société peut changer sa forme juridique. Ses rapports juridiques ne

Plus en détail

APPROBATION PAR L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

APPROBATION PAR L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE Publicité préalable à la décision de transfert d Euronext Paris sur Alternext APPROBATION PAR L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU TRANSFERT DE LA COTATION DES TITRES DE LA SOCIETE PISCINES DESJOYAUX SA D

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS Le Directeur général REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail -- Abidjan, le 05 janvier 2011 N 0010/MEF/DGI-DLCD NOTE DE

Plus en détail

CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS RICHEL GROUP

CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS RICHEL GROUP CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS RICHEL GROUP Société anonyme au capital de 1.713.364,80 euros Siège social : Quartier de la Gare - 13810 EYGALIERES R.C.S. TARASCON 950 012

Plus en détail

La Société Anonyme (SA)

La Société Anonyme (SA) Les différents types de sociétés commerciales reconnus au Maroc Les sociétés de personnes : société en nom collectif société en commandite simple société en participation. Ces sociétés se caractérisent

Plus en détail

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation Résumé Les textes européens pour la PAC reconnaissent désormais clairement le principe de transparence

Plus en détail

Proposition de DÉCISION D EXÉCUTION DU CONSEIL

Proposition de DÉCISION D EXÉCUTION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 12.10.2015 COM(2015) 494 final 2015/0238 (NLE) Proposition de DÉCISION D EXÉCUTION DU CONSEIL autorisant le Royaume-Uni à appliquer une mesure particulière dérogatoire

Plus en détail

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Introduction Au cours de son existence, une société peut être amenée à effectuer différentes opérations sur son capital

Plus en détail

Fiche pratique : La fiscalité des associations. 1 Approche globale

Fiche pratique : La fiscalité des associations. 1 Approche globale Fiche pratique : La fiscalité des associations A retenir : l association loi 1901 est par nature non lucrative. Cependant, dans la mesure où beaucoup d associations développent des activités économiques,

Plus en détail

L EIRL. Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée

L EIRL. Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée L EIRL. Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée Présentation de l EIRL Pourquoi? -Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre : protéger les

Plus en détail

agréé dans le cadre d une personne morale (Moniteur belge, 16 mars 2005) Chapitre II Inscription d une personne morale au tableau tenu par l Institut

agréé dans le cadre d une personne morale (Moniteur belge, 16 mars 2005) Chapitre II Inscription d une personne morale au tableau tenu par l Institut Arrêté royal du 15 février 2005 relatif à l exercice de la profession de comptable agréé et de comptable-fiscaliste agréé dans le cadre d une personne morale Source : Arrêté royal du 15 février 2005 relatif

Plus en détail

Droit des sociétés 2015/16. Elise Grosjean-Leccia Christiane Lamassa Marie-Claude Rialland

Droit des sociétés 2015/16. Elise Grosjean-Leccia Christiane Lamassa Marie-Claude Rialland Droit des sociétés 2015/16 Elise Grosjean-Leccia Christiane Lamassa Marie-Claude Rialland Dans la même collection Auto-entrepreneur 2015/2016 Droit de l immobilier 2015/2016 Droit des assurances 2015/2016

Plus en détail

Pouvoir de décision et forme juridique de l entreprise

Pouvoir de décision et forme juridique de l entreprise Chapitre 3 : Pouvoir de décision et forme juridique de l entreprise Thème Sens et portée de l étude Notions et contenus à construire 2. Comment est exercé le pouvoir de décision dans l entreprise? 2.1.

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie :

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie : Tunis, le 10 octobre 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- O B J E T / Participation des résidents au capital de sociétés non résidentes établies en Tunisie. Le Gouverneur de

Plus en détail

Statuts de l association Trafic

Statuts de l association Trafic Statuts de l association Trafic I. Forme juridique, but et siège Art. 1 Sous le nom de «Trafic», il est créé une Association à but non lucratif régie par les présents statuts et par les articles 60 et

Plus en détail

Texte n DGI 09/2011 R E S U M E

Texte n DGI 09/2011 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS N 02/06/2011 DIFFUSION GENERALE 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 09/2011 NOTE COMMUNE N 7/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Descriptif du programme de rachat d actions Autorisé par l assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 13 juin 2014

Descriptif du programme de rachat d actions Autorisé par l assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 13 juin 2014 Altran 96 avenue Charles de Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine - France Tél. : 0033 1 46 41 70 00 Fax : 0033 1 46 41 72 11 www.altran.com Descriptif du programme de rachat d actions Autorisé par l assemblée

Plus en détail

Mise en œuvre de la réforme territoriale : Guide de Fusion des Ligues Régionales

Mise en œuvre de la réforme territoriale : Guide de Fusion des Ligues Régionales Mise en œuvre de la réforme territoriale : Guide de Fusion des Ligues Régionales I) Contexte : Application obligatoire de la réforme territoriale Depuis la promulgation de «loi n 2015-29 du 16 janvier

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

Société par actions simplifiée

Société par actions simplifiée Société par actions simplifiée Durée : 16 heures Support : 600 diapositives Objectifs Maîtriser les règles de fonctionnement de la SAS, de la création à la liquidation. Savoir décrypter les statuts et

Plus en détail

QUELLE STRUCTURE JURIDIQUE CHOISIR?

QUELLE STRUCTURE JURIDIQUE CHOISIR? Dans une démarche de création d entreprise, vous devez réfléchir au statut juridique que vous allez donner à votre entreprise. En effet, il existe plusieurs statuts juridiques et il n est pas toujours

Plus en détail

CESSION DE PARTS SOCIALES ET ACTIONS : LE NOUVEAU RÉGIME DE DÉTERMINATION DE LA VALEUR DES DROITS SOCIAUX

CESSION DE PARTS SOCIALES ET ACTIONS : LE NOUVEAU RÉGIME DE DÉTERMINATION DE LA VALEUR DES DROITS SOCIAUX CESSION DE PARTS SOCIALES ET ACTIONS : LE NOUVEAU RÉGIME DE DÉTERMINATION DE LA VALEUR DES DROITS SOCIAUX LA RÉFORME DE L ARTICLE 1843-4 DU CODE CIVIL : BRIS DE JURISPRUDENCE ET REGAIN DE LA LIBERTÉ CONTRACTUELLE

Plus en détail

Pourquoi créer une SASU avec?

Pourquoi créer une SASU avec? Pourquoi créer une SASU avec? SAS - SASU Pourquoi? La société par actions simplifiée (SAS) est une forme juridique de plus en plus retenue par les entreprises. La grande souplesse prévue par le législateur

Plus en détail

Transfert de patrimoine commercial Aspects civils

Transfert de patrimoine commercial Aspects civils Prof. Edgar Philippin Transfert de patrimoine commercial Les outils Loi sur la fusion Instruments de la loi Transfert de patrimoine Scission Fusion Cadre formel plus strict Contrat de vente (art. 184 ss

Plus en détail

INTRODUCTION Loi AIFM SCSp Circulaire

INTRODUCTION Loi AIFM SCSp Circulaire INTRODUCTION La loi du 12 juillet 2013 concernant les gérants de fonds d investissement alternatifs (la Loi AIFM) a introduit le régime juridique d une nouvelle forme de société en commandite sans personnalité

Plus en détail

Statuts de la Swiss Design Association

Statuts de la Swiss Design Association Statuts de la Swiss Design Association 1. Nom, siège, but 1.1 Nom La Swiss Design Association est une association au sens de l Art. 60 ff du Code civil suisse. 1.2 Siège Le siège de l association se trouve

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Décret n o 2015-832 du 7 juillet 2015 pris pour l application de la loi du 31 juillet 2014 sur l économie sociale et solidaire et

Plus en détail

Holding animatrice : A défaut de définition, quels contours?

Holding animatrice : A défaut de définition, quels contours? Holding animatrice : A défaut de définition, quels contours? Par Bruno Solle, Avocat Associé Godet Gaillard Solle Maraux & Associés 153 rue du Faubourg Saint Honoré - 75008 PARIS Courriel : bsolle@ggsm.fr

Plus en détail

Dissoudre une EURL. Assistant-juridique.fr

Dissoudre une EURL. Assistant-juridique.fr 2015 Dissoudre une EURL Assistant-juridique.fr Sommaire I Décision de l associé unique de dissoudre l EURL... 5 A) Dissolution et ouverture de la liquidation... 5 B) Nomination du liquidateur... 5 1) La

Plus en détail

Etude juridique. www.coeurdumaroc.ma 1/8

Etude juridique. www.coeurdumaroc.ma 1/8 Etude juridique L étude juridique marque l étape finale de préparation de votre projet. C est pourquoi elle doit être élaborée après les études commerciales et financières et s y adapter. A cette étape,

Plus en détail

De quelques questions/réponses relatives à la prime de partage des profits

De quelques questions/réponses relatives à la prime de partage des profits De quelques questions/réponses relatives à la prime de partage des profits (Loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2011 art 1 er I à XI, XIII à XIV,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La fiducie : une opportunité pour le financement des entreprises CONTACT PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. La fiducie : une opportunité pour le financement des entreprises CONTACT PRESSE Paris, le 22 octobre 2015 La fiducie : une opportunité pour le financement des entreprises DOSSIER DE PRESSE AU SOMMAIRE La fiducie Inspirée du trust anglo-saxon Pages 4-6 - La fiducie se définit - Une

Plus en détail

TRANSMISSION DE L ENTREPRISE FAMILIALE

TRANSMISSION DE L ENTREPRISE FAMILIALE TRANSMISSION DE L ENTREPRISE FAMILIALE Marie-Christine LARCHER, Notaire Laurent BENOUDIZ, Expert comptable MCL 1 INTRODUCTION Transmettre l entreprise familiale requiert une préparation qui permettra de

Plus en détail

Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre 1997

Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre 1997 Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre 1997 1 Activité En application de l art. 22 de l ordonnance de la CFB sur les bourses et le commerce des

Plus en détail

AMORTISSEMENT DU CAPITAL

AMORTISSEMENT DU CAPITAL AMORTISSEMENT DU CAPITAL Objectifs : o Présentation des objectifs, des modalités et des conséquences comptables et financières des opérations relatives à l amortissement du capital dans les sociétés. Pré

Plus en détail

Commentaires du Rapport de Me Jean-Michel DARROIS sur les Structures d Exercice Professionnel

Commentaires du Rapport de Me Jean-Michel DARROIS sur les Structures d Exercice Professionnel COMMISSION DU STATUT FISCAL, SOCIAL ET FINANCIER DE L AVOCAT Commentaires du Rapport de Me Jean-Michel DARROIS sur les Structures d Exercice Professionnel Assemblée Générale des 5 et 6 février 2010 1 Les

Plus en détail

CREER UNE SOCIETE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE

CREER UNE SOCIETE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE CREER UNE SOCIETE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE (SURL) Edition 2011 1 LA SOCIETE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE C est une SARL constituée d un seul associé. A ce titre, La Société Unipersonnelle

Plus en détail

PARTIE 1 : L EXERCICE DU POUVOIR DE DECISION LORSQU IL N Y A QU UN SEUL APPORTEUR DE CAPITAUX

PARTIE 1 : L EXERCICE DU POUVOIR DE DECISION LORSQU IL N Y A QU UN SEUL APPORTEUR DE CAPITAUX CHAPITRE 11 L EXERCICE DU POUVOIR DE DECISION ET LA FORME JURIDIQUE DE L ENTREPRISE Selon la forme juridique choisie, le ou les créateurs d entreprise ont plus ou moins de pouvoir de décision. L exercice

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE REUNIE EXTRAORDINAIREMENT

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE REUNIE EXTRAORDINAIREMENT Société anonyme au capital de 93.057.948 Siège social : 42 Rue Washington 75008 PARIS 552 040 982 RCS PARIS ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE REUNIE EXTRAORDINAIREMENT LE 14 NOVEMBRE 2014 1 RAPPORT DU CONSEIL

Plus en détail

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE 1- ACTIONS ORDINAIRES Un nombre illimité d actions ordinaires, sujettes aux droits, privilèges, conditions et restrictions suivants. A- Droit de vote

Plus en détail

S informer sur. Les offres publiques d acquisition : OPA, OPE, etc.

S informer sur. Les offres publiques d acquisition : OPA, OPE, etc. S informer sur Les offres publiques d acquisition : OPA, OPE, etc. Autorité des marchés financiers Les offres publiques d acquisition : OPA, OPE, etc. Sommaire Les principaux acteurs 03 Les différentes

Plus en détail

GROUPE IMAGERIE CUTANEE NON INVASIVE DE LA SOCIETE FRANCAISE DE DERMATOLOGIE

GROUPE IMAGERIE CUTANEE NON INVASIVE DE LA SOCIETE FRANCAISE DE DERMATOLOGIE I Constitution et objet de l association Article 1 Constitution Durée Siège social Il est formé entre toutes les personnes physiques et morales adhérant aux présents statuts, une Association régie par

Plus en détail

Depuis 1990, le décret d application sur les «SPFPL» de pharmaciens était attendu avec impatience par toute la profession des pharmaciens d officine.

Depuis 1990, le décret d application sur les «SPFPL» de pharmaciens était attendu avec impatience par toute la profession des pharmaciens d officine. 1 LE DECRET SUR LES SOCIETES DE PARTICIPATIONS FINANCIERES DE PROFESSIONS LIBERALE DE PHARMACIENS D OFFICINE EST PARU LE 4 JUIN 2013 PREMIERS COMMENTAIRES SUR UN TEXTE TRES ATTENDU PAR LA PROFESSION Isabelle

Plus en détail

ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES.

ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES. ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES présentation PRESENTATION GENERALE Ordonnance n 2014-326 en date du

Plus en détail

STATUTS CONSTITUTIFS

STATUTS CONSTITUTIFS Projet Société par actions simplifiée au capital social de 10 000 euros Siège social : 1 rue des Halles, 75001 Paris RCS en cours d immatriculation STATUTS CONSTITUTIFS STATUTS CONSTITUTIFS LES SOUSSIGNÉS

Plus en détail

Fusion-absorption par Altran Technologies de NSI, sa filiale à 95,85 %

Fusion-absorption par Altran Technologies de NSI, sa filiale à 95,85 % Communiqué de presse 26/06/2013 Fusion-absorption par Altran Technologies de NSI, sa filiale à 95,85 % Ce communiqué est établi conformément à l article 12 de l instruction de l Autorité des marchés financiers

Plus en détail

Statuts de l association DixiemeFamille.com

Statuts de l association DixiemeFamille.com I. CONSTITUTION OBJET - COMPOSITION ARTICLE 1. Constitution - Objet Il est formé, entre les soussignés, ainsi que les personnes, physiques ou morales, qui adhèreront par la suite aux présents statuts,

Plus en détail

Rapporteurs general: Maître Maaref FAOUZY, notaire à Alger Rapporteurs national ATHANASIOS DRAGIOS

Rapporteurs general: Maître Maaref FAOUZY, notaire à Alger Rapporteurs national ATHANASIOS DRAGIOS 1 1er COLLOQUE DES NOTARIATS EUROMEDITERRANEENS Table ronde no 5: L Entreprise Rapporteurs general: Maître Maaref FAOUZY, notaire à Alger Rapporteurs national ATHANASIOS DRAGIOS Traditionnellement, la

Plus en détail

HERMÈS INTERNATIONAL

HERMÈS INTERNATIONAL HERMÈS INTERNATIONAL Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 3 juin 2014 Le présent descriptif a été établi conformément aux articles 241-1 et

Plus en détail

Guide de l enquête sur l investissement direct 2009

Guide de l enquête sur l investissement direct 2009 Guide de l enquête sur l investissement direct 2009 Mai 2010 2 TABLE DES MATIERES 1 PRESENTATION 4 1.1 Motivations... 4 1.2 Champ d application... 4 1.3 Confidentialité... 4 1.4 Personnes de contact auprès

Plus en détail