Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz"

Transcription

1 Dossier Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année Site de Montigny-Lès-Metz UE : Unité et spécificités de la didactique des sciences, technologies et mathématiques : Réalisation et analyse d un projet d enseignement. EC2 : Construction d un projet d enseignement à caractère scientifique Jérôme COLSON Marie KORN Groupe M2P1B Année universitaire :

2 INTRODUCTION Dans le cadre de l UE , nous avons fait le choix de construire et de mener en classe une séance de mathématiques portant sur la résolution d un problème. Cette séance a été mené dans une classe de cycle 3 niveau CE2 à l école d application Sainte-Thérése à Metz. Ce projet nous a permis de s initier à la pédagogie spécifique aux situations problèmes et plus particulièrement à leurs résolutions. Nous présentons dans ce dossier la conception des différentes phases, leurs mises en œuvre en classe et une analyse à posteriori de cette séance.

3 PLAN I/ Conception de la séance autour de la résolution de problème : A. Choix du problème : B. Appropriation du problème : a. Premier type de méthode organisée: b. Second type de méthode organisée : C. Objectifs et compétences visés : II/ Description de la conception et de la réalisation en classe des différentes phases et analyse à posteriori : A. Situation de départ : a. Description : b. Comment s est déroulée cette phase en classe? : c. Analyse à posteriori : B. Phase de recherche : a. Description : b. Comment s est déroulée cette phase en classe? : c. Analyse à posteriori: C. Phase de confrontation : a. Description : b. Comment s est déroulée cette phase en classe? : c. Analyse à posteriori : D. Phase de structuration : a. Description : b. Comment s est déroulée cette phase en classe? : c. Analyse à posteriori : CONCLUSION ANNEXE

4 I/ Conception de la séance autour de la résolution de problème : A. Choix du problème : Parmi les différents problèmes que nous avions à disposition, nous avons fait le choix d organiser une séance autour du problème : «Les glaces». Présentation du problème : «Les glaces» Trouve tous les mélanges possibles de glace à trois boules différentes, avec cinq parfums : citron, vanille, chocolat, fraise, pistache. B. Appropriation du problème : Avant de concevoir la séance, nous nous sommes tout d abord essayé à la résolution du problème. Cet essai nous a permis de prendre conscience des différentes procédures de résolution possibles et surtout des obstacles ou difficultés potentiels que pourront avoir les élèves. Il s est avéré que nous sommes partis automatiquement sur une procédure organisée alors qu il est probable que certains élèves utilisent des procédures non organisées. Même si nous avons utilisé tous les deux une méthode organisée, cette méthode a été différente chez l un et chez l autre. a. Premier type de méthode organisée: La méthode consiste à écrire toutes les combinaisons de parfums possibles même celles qui se répètent (Voir photographie ci-contre). Elle se déroule en plusieurs phases : - Phase 1 : Fixer au préalable un parfum (le citron) puis un second (la vanille) et trouver toutes les possibilités de glaces avec citron et vanille.

5 - Phase 2 : Garder le premier parfum choisi (le citron), changer le second (la vanille est remplacée par le chocolat) et trouver toutes les possibilités de glaces avec citron et chocolat. - Phase 3 et 4 : C est le même raisonnement que pour la phase deux avec pour premier parfum le citron puis successivement la fraise et la pistache. - Phase 5 : Comme toutes les possibilités avec le citron ont été trouvées, on reprend les phases 1 à 4 en changeant le premier parfum (le citron est remplacé par la vanille). - Phase 6, 7 et 8 : C est le même raisonnement que la phase précédente mais pour chaque phase on change le premier parfum, soit successivement la fraise, le chocolat et la pistache. - Phase 9 : Une fois que toutes les possibilités ont été trouvées, il faut éliminer toutes les répétitions. Cette procédure est coûteuse en temps, en énergie et source d erreur dû aux répétitions car il y a en tout 60 combinaisons : 10 solutions et 50 répétitions. C est à ce moment précis que nous nous sommes rendus compte de la nécessité de faire prendre conscience aux élèves des possibles répétitions avant même la résolution du problème. Exemple : La glace «Citron, vanille, chocolat» est la même que «Chocolat, vanille, citron». b. Second type de méthode organisée : La seconde procédure consiste à utiliser un arbre et de ne pas écrire toutes les répétitions. Il s agit, en fait, de fixer un premier parfum (le citron) puis un second (successivement la vanille, le chocolat, la fraise et la pistache) et de relever toutes les possibilités avec les deux parfums bloqués sans écrire les répétitions.

6 Une fois que toutes les possibilités ont été trouvées avec le premier parfum (le citron), on bloque un autre parfum (la vanille) et on procède de la même manière que précédemment en n utilisant pas le citron. Lorsque toutes les possibilités ont été trouvées avec le citron et la vanille, on bloque un autre parfum (le chocolat) et on procède de la même manière en n utilisant pas le citron et la vanille. Dans ce cas précis, après avoir bloqué le chocolat, il ne reste plus que deux parfums : la fraise et la pistache. Cette procédure est moins coûteuse en temps et en énergie. Même s il est peu probable qu ils utilisent un arbre, il est possible que les élèves reprennent le principe de cette méthode (Bloquer deux parfums et ne pas écrire les répétitions). C. Objectifs et compétences visés : L objectif principal de cette séance est de développer progressivement chez les élèves une démarche organisée dans une recherche exhaustive. Les deux compétences principales visées sont : - S investir dans un projet collectif. - Travailler en groupe et proposer collectivement une réponse.

7 II/ Description de la conception et de la réalisation en classe des différentes phases et analyse à posteriori : A. Situation de départ : a. Description : La situation de départ permet de capter l attention des élèves et surtout de les motiver à s approprier le problème. Nous avons décidé de scénariser le problème et de donner l énoncé par l intermédiaire d une affiche (Voir photographie ci-dessous). Comme nous pouvons le voir sur la photographie, l affiche est composée : - d une bulle de dialogue : «Aidez-moi à réaliser la carte des glaces pour mon stand. Je souhaite proposer des glaces à trois boules différentes parmi les cinq parfums proposés.» ; Photographie de l affiche utilisée : - d une image de la marchande ; - d une image de son stand de glace ; - et des différents parfums : fraise, vanille, chocolat, pistache, citron. Plusieurs exemples ont été donnés pour vérifier leur compréhension du problème dont des exemples incorrects: - un contre exemple : Vanille, chocolat, chocolat ; - deux exemples similaires : Vanille, fraise, chocolat et Chocolat, fraise, vanille. Ces deux derniers exemples permettent aux élèves de leur faire prendre conscience des problèmes liés aux répétitions. La consigne est explicitée : Trouvez le plus de glaces possibles différentes pour les inscrire sur la carte des glaces.

8 b. Comment s est déroulée cette phase en classe? : Lors de notre arrivée en classe, nous avons accroché au tableau l affiche de la marchande de glaces. Cela a suscité beaucoup de curiosité et d intérêt de leur part. Un élève a lu à haute voix la bulle de dialogue et par un jeu de questions-réponses, nous nous sommes assurés de la compréhension de la consigne et du vocabulaire utilisé : carte des glaces et stand. Les exemples donnés ont été inscrits au tableau, ce qui a fortement influencé leurs méthodes de recherche comme nous le verrons par la suite. c. Analyse à posteriori : La situation de départ a bien fonctionné et a été efficace. L utilisation d une affiche a non seulement permis de capter l attention des élèves et de garder une trace écrite comme référence. Nous avons constaté dans la phase de recherche, que les élèves avaient repris la structure des exemples donnés au tableau. Peut-être aurait-il été plus intéressant de donner un exemple écrit et un exemple sous forme de dessin figuratif? De plus, la disposition des parfums sur l affiche a fortement influencé les procédures de recherche des élèves (voir phase de confrontation). Nous pourrions nous demander si une autre disposition des parfums (moins organisée) aurait donné les mêmes résultats. B. Phase de recherche : a. Description : Suite à l appropriation du problème, les élèves se mettent en groupe de 3-4 élèves (Groupes constitués par l enseignante). Chaque groupe essaye de résoudre le problème à l aide de procédures personnelles. Les élèves ont à leur disposition une feuille A3 pour chercher les solutions du problème et pour communiquer aux autres leurs résultats. L écrit a donc deux fonctions : une fonction de recherche et une fonction de communication. Au sein de chaque groupe, un scripteur et un rapporteur sont désignés. b. Comment s est déroulée cette phase en classe? : Les élèves ont mis du temps à se constituer en groupe (Changement de tables, chaises, déplacement, matériel ). Une fois les problèmes d organisation rétablis, les élèves se sont très rapidement mis au travail. Pendant cette phase de recherche, nous avons circulé dans les différents groupes et pu constater une invariance : la reprise de la forme des exemples donnés en situation de départ.

9 c. Analyse à posteriori : Nous avons pu constater que la situation de départ a permis à tous les groupes de s approprier le problème. Il aurait peut-être été intéressant d avoir une phase de recherche individuelle afin que chaque élève puisse s approprier le problème et puisse confronter ses réponses au groupe. Il peut alors se mettre en place un véritable débat autour des solutions de chacun. En observant les feuilles A3 des différents groupes, nous avons pris conscience que nous n avions pas assez insisté sur la fonction de communication du support. En effet, les groupes ont utilisé la feuille A3 comme support de recherche et non comme support de communication. L écriture des scripteurs était trop petite et pas adapté à une présentation devant la classe (Voir photographies des feuilles A3 de deux groupes). Ce problème n a pas pu être rectifié directement en classe, provoquant des changements lors des phases suivantes. Photographies de deux feuilles A3 de deux groupes : Pour remédier à ce problème deux pistes sont possibles : - Première piste : Insister, lors de la situation de départ, sur la fonction de communication. - Seconde piste : Différencier les deux fonctions par deux supports écrits différents ; les élèves peuvent chercher sur un support (Cahier de brouillon, feuille volante ) et communiquer leurs résultats sur un autre support (feuille A3).

10 A notre arrivée en classe, des élèves nous ont été signalés comme ayant des difficultés et s investissant peu dans le domaine des mathématiques. Lors de cette phase de recherche, nous avons pu constater que certains de ces élèves signalés se sont révélés intéressés et même investis dans le travail de groupe. Nous pouvons penser que ces élèves n ont pas identifié notre séance comme étant une séance de mathématiques mais plutôt comme un projet collectif : constituer la carte des glaces de la marchande. Par ailleurs, la résolution de ce problème ne nécessite pas forcément de compétences particulières en mathématiques puisque les élèves peuvent utiliser une procédure par tâtonnements ce qui permet aux élèves en difficulté de s investir dans le travail. Enfin, nous avons pu constater que beaucoup d élèves, qui avaient trouvé 8 solutions, cherchaient à atteindre le nombre 10. Pour eux, il y avait 10 solutions mais ils ne savaient pas pour quelle raison. Cette recherche «du 10» peut s expliquer soit par l attraction de la dizaine, du chiffre rond soit par l influence des autres groupes qui parlaient de 10 combinaisons possibles. C. Phase de confrontation : a. Description : Chaque rapporteur de groupe doit présenter aux autres leurs solutions et surtout la méthode employée. Cette phase permet aux élèves de prendre conscience des différentes procédures et du nombre de solutions trouvées. Lors de cette phase nous avions élaboré deux scénarios possibles : Les groupes n ont pas trouvé les dix solutions : l enseignant questionne alors les élèves sur les solutions restantes. Certains groupes ont trop de solutions : L enseignant questionne les élèves pour qu ils prennent conscience des répétitions. Lorsque les élèves ont trouvé les dix solutions, nous sommes partis du principe de ne pas prouver qu il y a dix solutions et seulement dix. Cette phase se terminerait en disant : «Il semble avoir 10 glaces possibles, nous allons donc compléter la carte des glaces.». b. Comment s est déroulée cette phase en classe? : Chaque groupe avait désigné un rapporteur pour présenter les résultats et la méthode utilisée. Du fait que les affiches n étaient pas communicables (non visibles par l ensemble de la classe), les élèves n avaient pas de support visuel auquel se rattacher et devaient donc

11 écouter attentivement les rapporteurs pour comprendre. Certains groupes avaient des difficultés à expliciter leurs méthodes, si bien que pour certains groupes, nous les avons poussés vers une explication de méthode qui ne correspondait pas à la leur. Au fil des comptes-rendus, nous avons pu distinguer plusieurs types de méthodes pour résoudre le problème : Procédure en utilisant une méthode non organisée : Les élèves ont pris à chaque fois trois parfums au hasard et ils n ont écris que les glaces qu ils n avaient pas encore trouvées. Cette méthode a été utilisée par 4 groupes : 3 groupes ont trouvé les dix solutions et un groupe en a trouvé 9 (Voir photographies ci-dessous). Notons qu un des trois groupes qui avait d abord utilisé cette méthode, a ensuite privilégié une méthode organisée pour être sûr d avoir toutes les réponses. Photographies des traces écrites des groupes ayant utilisée une méthode non organisée :

12 Procédure consistant à commencer par une méthode organisée puis utilisation d une méthode non organisée pour compléter les réponses : Photographie de la trace écrite du groupe ayant bloqué un parfum: o En bloquant un seul parfum : Les élèves ont bloqué un parfum (la fraise) et ont essayé de trouver toutes les combinaisons possibles avec ce parfum en choisissant au hasard les deux autres parfums. Une fois qu ils avaient toutes les combinaisons possibles, ils ont adopté une méthode non organisée en trouvant toutes les glaces possibles qui ne contient pas le parfum qu ils avaient bloqué (la fraise). Cette méthode ne concerne qu un groupe et ils n ont trouvé que 8 solutions (Voir photographie cicontre). o En bloquant deux parfums : Les élèves ont tout d abord bloqué deux parfums (la fraise et la vanille), puis ont essayé de trouver toutes les combinaisons possibles avec ces deux parfums. Ensuite ils ont gardé le premier parfum bloqué (la fraise) et ont cherché de manière non organisé les deux autres parfums en retirant la vanille. Une fois qu ils avaient toutes les possibilités avec le premier parfum bloqué (la fraise), ils ont recherché de manière non organisé les autres solutions en ne prenant pas la fraise. Cette méthode n a concerné qu un groupe et ils n ont trouvé que 9 solutions (Voir photographie ci-dessous). Photographie de la trace écrite du groupe ayant bloqué deux parfums:

13 o En suivant l ordre des parfums donné par l affiche : Les élèves ont suivi l ordre de l affiche pour former la première glace (Fraise, vanille, chocolat) puis ils ont décalés d un parfum pour trouver les autres solutions (Vanille, chocolat, pistache / Chocolat, pistache, citron etc.) et ont ainsi effectué «un tour». Après cette étape, ils ont formé des glaces de manière non organisée ont prenant des parfums qui ne se suivent pas, c est-à-dire en laissant «un trou» entre les parfums. Cette méthode ne concerne qu un seul groupe et ils ont trouvé les 10 solutions (Voir photographie cicontre). c. Analyse à posteriori : Les affiches n étant pas communicables, nous avons eu quelques difficultés à faire expliciter aux différents rapporteurs leurs méthodes. En les interrogeant certains rapporteurs avaient le sentiment d être obligé de se positionner entre deux types de méthodes : organisée ou non organisée. Photographie de la trace écrite du groupe ayant suivi l ordre des parfums donné par l affiche : A la fin de cette séance, nous n avons pas clairement expliqué l importance d utiliser une méthode organisée. La seule justification que nous avons donnée est que la méthode organisée est plus efficace. Avec le recul, cette notion d efficacité est à revoir car trois groupes sur les sept avaient trouvé les dix solutions en utilisant une méthode non organisée, de ce fait la méthode non organisée n est pas moins efficace, en terme de résultat, que la méthode organisée. Nous aurions dû donner plus de sens à la notion d efficacité : la méthode organisée est plus efficace car elle est moins source d erreurs (pas de problème de répétitions) et elle est plus rapide (gain de temps) qu une méthode non organisée. Peut-être aurait-il été intéressant de donner une autre situation semblable et de chronométrer les élèves en demandant à la moitié d entre eux d utiliser une méthode organisée et à l autre moitié une méthode non organisée? Suite à cette expérience, les élèves auraient comparé leurs réponses et constater que ceux utilisant une méthode organisée ont plus de réponses dans le temps imparti que ceux ne l utilisant pas. Il aurait aussi été intéressant de demander aux élèves de prouver qu il n y a

14 que dix solutions, surtout pour ceux ayant utilisant une méthode non organisée, afin qu ils prennent conscience que seule une méthode organisée permet de prouver qu il n y en a pas d autres. D. Phase de structuration : a. Description : Lors de la conception de la fiche de préparation, nous avions fait le choix de préparer une trace écrite à compléter, laissant ainsi les élèves utiliser la procédure qu ils souhaitent parmi les méthodes organisées. Un exercice complémentaire avait été prévu si la résolution du premier problème avait été très rapide. Présentation du problème : «Aidez la marchande à trouver toutes les coupes de glace à quatre boules différentes parmi six parfums : citron, vanille, chocolat, fraise, pistache et cassis.» Il y a 15 solutions au total. b. Comment s est déroulée cette phase en classe? : Après avoir interrogé des élèves sur les différentes méthodes utilisées pour trouver les combinaisons possibles, nous avons distribué à chaque élève la trace écrite à remplir. Comme les affiches n étaient pas exploitables, nous avons guidé la rédaction de la trace écrite. Nous avons ainsi fait le choix de compléter collectivement et à l oral, à travers un jeu de questionsréponses, la carte des glaces. Face aux réponses données par les élèves, nous avons décidé de mettre l accent sur une méthode organisée (bloquer deux parfums) pour compléter la trace écrite. L exercice complémentaire n a pas été donné. c. Analyse à posteriori : Même si nous avons guidé les élèves lors de la trace écrite, les élèves étaient motivés à répondre surtout ceux qui maitrisaient bien la technique. L inconvénient d un oral collectif est que nous n interrogeons pas tous les élèves et de ce fait, nous ne sommes pas certains que tous les élèves aient compris la méthode organisée choisie. C est ce qui est arrivé avec une élève, qui après avoir levé le doigt et avoir été interrogée, ne savait plus où elle en était soit parce que la méthode ne lui convenait pas soit parce qu elle ne l avait pas encore assimilée.

15 A l inverse, un élève ayant de grandes facilités en mathématiques, prenait souvent la parole au détriment des autres. Nous aurions pu l interroger un peu moins souvent, afin de laisser les autres élèves s exprimer et surtout intégrer une méthode organisée. CONCLUSION La séance que nous avons mise en place à l école St-Thérèse nous a permis de nous confronter à ce que pouvait être la résolution de problèmes de recherche à l école. Avec ce travail réflexif sur notre pratique, il nous paraît important de développer chez eux le travail de groupe, l élaboration de différents types d écrit (écrit de recherche et écrit de communication) et la prise de parole pour présenter des résultats à un groupe classe. Nous avons pu constater que la résolution de problèmes n engageant pas de techniques opératoires peut permettre à certains élèves en difficulté de s exprimer et/ou de s investir dans une activité mathématique. La capacité à résoudre des problèmes nous semble importante car c est en ayant une posture réflexive, de recherche, que nous formons les citoyens de demain : des citoyens capables de faire des choix réfléchis.

16 ANNEXE

17

CALCUL MENTAL AU CYCLE 3

CALCUL MENTAL AU CYCLE 3 CALCUL MENTAL AU CYCLE 3 Constat de départ : Les élèves du cycle 3 de l école ont des difficultés pour utiliser des procédures de calcul mental lors de calculs réfléchis : ils se trompent ou utilisent

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 Niveau CP pistes pour le CE1 Modèle proposé : modèles de séance Hypothèse de la difficulté : pour les élèves

Plus en détail

Totems (5ème HarmoS) :

Totems (5ème HarmoS) : Totems (5ème HarmoS) : Une activité mathématique pour apprendre à développer des stratégies de recherche Lucie Passaplan Etudiante à l Université de Genève Introduction La résolution de problèmes au sens

Plus en détail

5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes»

5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes» 5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes» Niveau : cycle 3 Modèle proposé : séquence de 2 séances Certaines activités peuvent être proposées périodiquement (entraînement, consolidation..)

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

1 Concevoir et réaliser un projet de formation

1 Concevoir et réaliser un projet de formation 1 Concevoir et réaliser un projet de formation Nous présentons, dans ce chapitre, la méthodologie générale de conception et de réalisation d un projet de formation. La caisse à outils du formateur 2 1.1

Plus en détail

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF

Plus en détail

USAIN BOLT. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1...

USAIN BOLT. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1... USAIN BOLT Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève 1... 5 Fiche élève 2... 6 Narration de séances et productions d élèves... 7 1 Fiche professeur USAIN BOLT Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

Compte rendu de la séance d APP de Maths La calculatrice la suite numérique

Compte rendu de la séance d APP de Maths La calculatrice la suite numérique Compte rendu de la séance d APP de Maths La calculatrice la suite numérique Séance effectuée dans une classe de CP à l école des Lauves, réalisée à partir de la vidéo fournie par M. EYSSERIC et préparée

Plus en détail

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt»

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» année scolaire 2011 2012 Animation Pédagogique du 11 janvier 2012 partie 2 Les axes de travail Réflexion autour des diverses organisations possibles

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Proposition d une adaptation du jeu de société «Mathador» (créé par Mr Eric Trouillot, avec le soutien du CNDP Franche-Comté) pour des élèves de CE1.

Proposition d une adaptation du jeu de société «Mathador» (créé par Mr Eric Trouillot, avec le soutien du CNDP Franche-Comté) pour des élèves de CE1. Math adore Proposition d une adaptation du jeu de société «Mathador» (créé par Mr Eric Trouillot, avec le soutien du CNDP Franche-Comté) pour des élèves de CE1. I. DESCRIPTION DU JEU 1. Matériel - 1 plateau

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

Fiche de préparation

Fiche de préparation Fiche de préparation Auteurs : Fatiha, Bruna DISCIPLINE Sciences expérimentales et technologie CYCLE NIVEAU CM2 Connaissances -la Lune tourne autour de la Terre, elle est son satellite ; -la Lune est éclairée

Plus en détail

Entraînement, consolidation, structuration... Que mettre derrière ces expressions?

Entraînement, consolidation, structuration... Que mettre derrière ces expressions? Entraînement, consolidation, structuration... Que mettre derrière ces expressions? Il est clair que la finalité principale d une démarche d investigation est de faire acquérir des connaissances aux élèves.

Plus en détail

À partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation

À partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation STAGE FILÉ À partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation A partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation et évaluation

Plus en détail

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle Développer des compétences professionnelles du BTS Assistant de Manager en séance d Activités Professionnelles de Synthèse (APS) Par Elodie SERGENT (relecture Maguy Perea) Le BTS assistant de manager forme

Plus en détail

Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel

Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel Lycée Lumière LUXEUIL-LES-BAINS Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel - Rapport d étape - Résumé du projet : La mise en œuvre de cette action doit conduire les élèves

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE

UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE 197 UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE J ai testé le logiciel SAMAO avec une classe de seconde technologique de 26

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 7 ans ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 7 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ À la suite d une réflexion faite en classe

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande PROCEDURE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE pour l obtention d un Doctorat à l Université SHS Lille 3, au sein de l Ecole doctorale SHS Lille Nord de France (adoptée au Conseil Scientifique du10

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

Niveau 3 : Mathématiques

Niveau 3 : Mathématiques Niveau 3 : Mathématiques Les pourcentages de réussite affichés pour chaque item correspondent à la campagne de collecte de données 1996/1997. Le test a été administré à des élèves de fin de troisième année

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin.

Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin. Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin. Type d outil : Activité d apprentissage visant le savoir faire : «reconstituer l ordre chronologique de l évolution

Plus en détail

FICHE DE L ENSEIGNANT. Lundi 17 Mars 2014 Monnaie, monnaie, monnaie

FICHE DE L ENSEIGNANT. Lundi 17 Mars 2014 Monnaie, monnaie, monnaie FICHE DE L ENSEIGNANT Lundi 17 Mars 2014 Monnaie, monnaie, monnaie Niveau CE1 DOMAINES : - Grandeurs et mesures - Nombres et calcul COMPETENCES : Résoudre des problèmes OBJECTIF : - Faire 100 avec 3 nombres

Plus en détail

Elaboration d une séquence d apprentissage

Elaboration d une séquence d apprentissage Elaboration d une séquence d apprentissage La séquence propose de présenter le passage du retour à l unité lors de résolution de problèmes de proportionnalité puis, à partir de cette situation, de retrouver

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS :

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : IUFM de Bonneville Année universitaire 2012-2013 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : L apprentissage dans

Plus en détail

Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1

Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1 Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1 Animation pédagogique Présentation Les programmes 2008 placent désormais la mise en place de la technique opératoire de la soustraction au CE1. Ce changement

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE Prise en compte des capacités dans l orientation et l affectation post-troisième

FICHE DESCRIPTIVE Prise en compte des capacités dans l orientation et l affectation post-troisième Capacité A : Travailler en équipe (coopérer, adhérer, participer) Travailler en équipe repose sur un désir de collaborer avec les autres élèves de la classe ou d autres personnes impliquées dans une activité

Plus en détail

Une démarche pédagogique pour l apprentissage de l algorithmique

Une démarche pédagogique pour l apprentissage de l algorithmique Une démarche pédagogique pour l apprentissage de l algorithmique Au moment où l enseignement d ISN connaît sa deuxième année de mise en œuvre sur le terrain, force est de constater que les ressources disponibles

Plus en détail

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation Communication Description La capacité de communiquer efficacement est une compétence très importante pour réussir au travail. Une bonne communication en milieu de travail permet aux gens de recevoir et

Plus en détail

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Fiche synthétique Le marché des connaissances fonctionne sur l idée que "Personne ne sait tout, mais tout le monde sait quelque chose...". Il

Plus en détail

Numération Les nombres inférieurs à 59

Numération Les nombres inférieurs à 59 Numération Les nombres inférieurs à 59 Programmes de 2008 Connaître (savoir écrire et nommer) les nombres entiers naturels inférieurs à 1 000. Repérer et placer ces nombres sur une droite graduée, les

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

Les démarches en science et en technologie

Les démarches en science et en technologie Les démarches en science et en technologie (Sources LAMAP) La démarche scientifique est une démarche qui conduit à construire une procédure de résolution d'un problème en utilisant, de manière explicite,

Plus en détail

«Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit des termes est le plus grand.»

«Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit des termes est le plus grand.» Recherche d un problème ouvert en classe de seconde Le produit maximum Stéphane Millet Lycée d Andrézieu-Bouthéon «Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

DES CREPES POUR CONTEXTE, DANS UNE CLASSE DE CE1

DES CREPES POUR CONTEXTE, DANS UNE CLASSE DE CE1 DES CREPES POUR CONTEXTE, DANS UNE CLASSE DE CE1 Marie-Ange Côte, Ecole Albert Bezançon, Boulogne 92 Mireille Guillou, CPC Boulogne 92 Dominique Valentin A l occasion du Mardi-Gras, nous avons décidé de

Plus en détail

Devoir à la maison en algorithmique (2 nde )

Devoir à la maison en algorithmique (2 nde ) Devoir à la maison en algorithmique (2 nde ) Introduction Quel constat : Les devoirs à la maison permettent de soutenir les apprentissages des élèves et prennent en compte la diversité des aptitudes des

Plus en détail

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes.

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes. Homophone Année et sujet: 6e année Domaine : Français Enseignant : Philippe Ledaga Attente : C4. publier ses textes. C5. intégrer ses connaissances des référents de la francophonie d ici et d ailleurs

Plus en détail

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE Animation pédagogique : Le plan de travail individualisé au cycle 3 Résumé des principaux points développés Un contexte professionnel à prendre en compte: Un constat commun (Institution et enseignants)

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

2/ DIFFICULTES A L ECRIT

2/ DIFFICULTES A L ECRIT Adaptations Primaire Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustifs) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

Conceptualiser et concevoir un programme de formation

Conceptualiser et concevoir un programme de formation Conceptualiser et concevoir un programme de formation Les informations obtenues à partir de l évaluation des besoins de formation vous aideront à concevoir le programme de formation. Ce travail doit s

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

Haute Ecole Libre de Louvain-en-Hainaut - Partager des pratiques en formation initiale

Haute Ecole Libre de Louvain-en-Hainaut - Partager des pratiques en formation initiale Le sondage du jour Type d outil : Activité rituelle permettant de valoriser les relations et de susciter des activités dénombrement au départ du nombre d'élèves de la classe. Auteur(s) : Pauline Gobert

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : St-Antoine L école et son milieu Desservant une population de 2003 habitants dont le revenu est de 97 902 $ par famille. Une école en

Plus en détail

Collège Choiseul Amboise Véronique Bourgoin (CPE) - Patricia Rat (mathématiques) «Enquête du CESC»

Collège Choiseul Amboise Véronique Bourgoin (CPE) - Patricia Rat (mathématiques) «Enquête du CESC» Collège Choiseul Amboise Véronique Bourgoin (CPE) - Patricia Rat (mathématiques) «Enquête du CESC» I Caractéristiques de l activité Disciplines impliquées : Mathématiques et vie scolaire Niveau de classe

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE Travail remis à JEAN-CLAUDE LESSARD Dans le cadre du cours FPM1550-33 Sensibilisation à la réalité

Plus en détail

Le trésor du pirate (4 e )

Le trésor du pirate (4 e ) Le trésor du pirate (4 e ) Cyril MICHAU Collège R. Descartes, 93 Le-Blanc-Mesnil. Niveau Concerné Quatrième. Modalité Il est possible de réaliser ce travail en salle informatique par binôme, ou bien en

Plus en détail

GRF dyslexie 2010/2012. Lecture pas à pas

GRF dyslexie 2010/2012. Lecture pas à pas La compréhension en lecture, SILVA Fanny Compréhension 29 Lecture pas à pas 1. Description de l expérience : Suite aux deux hypothèses à vérifier énoncées dans notre préambule, j ai proposé d organiser

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Durée 3h Le but de ce document est de vous montrer quel est le travail nécessaire à faire après une interrogation afin de tirer profit d un bonne ou d

Plus en détail

Comment présenter le livret de compétences aux familles?

Comment présenter le livret de compétences aux familles? Séminaire Évaluation Comment présenter le livret de compétences aux familles? Introduction Dans la perspective d une acquisition effective des compétences attendues à la fin de l école maternelle relatives

Plus en détail

LUNDI : APPROCHER LES QUANTITES ET LES NOMBRES. Fiche pédagogique PS/MS

LUNDI : APPROCHER LES QUANTITES ET LES NOMBRES. Fiche pédagogique PS/MS Mission math 67 Semaine des math Année 2012/13 LUNDI : APPOCHE LES QUANTITES ET LES NOMES Fiche pédagogique PS/MS Compétence : Comparer des quantités, résoudre un problème portant sur les quantités. 1)

Plus en détail

Jeu de simulation 5S. Guide d'animation. Guide d animation du jeu de simulation 5S - Kaos Factory

Jeu de simulation 5S. Guide d'animation. Guide d animation du jeu de simulation 5S - Kaos Factory Jeu de simulation 5S Guide d'animation page 1 INTRODUCTION L objet de ce guide est de servir de support pour l'animation du jeu de simulation 5S «Chaos Factory». La jeu permettra aux participants de prendre

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES TPE

CARACTERISTIQUES DES TPE Une démarche inscrite dans la durée... CARACTERISTIQUES DES TPE Les TPE fournissent aux élèves le temps de mener un véritable travail, en partie collectif, qui va de la conception à la production achevée.

Plus en détail

Primaire. analyse a priori. Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1

Primaire. analyse a priori. Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1 Primaire l ESCALIER Une activité sur les multiples et diviseurs en fin de primaire Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1 Dans le but d observer les stratégies usitées dans la résolution d un problème

Plus en détail

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Seconde.

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Seconde. Simuler des expériences aléatoires avec une calculatrice Niveau Seconde. Situation étudiée Différentes selon les séances : Séance 1 : Jeu de pile ou face, tirages de boule dans une urne avec des proportions

Plus en détail

Cycle II L air PREAMBULE... 2 TABLEAU DE COMPETENCES... 2. Séance 1 - Défi scientifique... 4

Cycle II L air PREAMBULE... 2 TABLEAU DE COMPETENCES... 2. Séance 1 - Défi scientifique... 4 Cycle II L air PREAMBULE... 2 TABLEAU DE COMPETENCES... 2 Séance 1 - Défi scientifique.... 4 Séance 2 Propositions d expériences sur la présence de l air dans le verre.... 5 Séance 3 Communication et démonstration

Plus en détail

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation PROFILS DES ELEVES Difficultés d ordre méthodologique et d organisation Les élèves commencent les exercices avant d avoir vu la leçon; ils ne savent pas utiliser efficacement les manuels. Ils ne se rendent

Plus en détail

Situations mathématiques : PROPOSITIONS DES COLLÈGUES partie 1

Situations mathématiques : PROPOSITIONS DES COLLÈGUES partie 1 Situations mathématiques : PROPOSITIONS DES COLLÈGUES partie 1 L ALBUM PHOTO...approche de la division LES PIRATES...approche de la division LE FERMIER...multiples de deux nombres LE MASQUE... symétrie

Plus en détail

Les Aimants en cycle 2

Les Aimants en cycle 2 E Plé IUFM CA Centre de Troyes 1 Les Aimants en cycle 2 Représentations initiales des enfants Pour les enfants de cet âge, un aimant est un objet magique du fait de sa capacité à attirer les objets à distance

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail

Travailler avec des objets pédagogiques, un PLUS pour l autonomie de l enseignant. Colloque SFIB/CTIE 2008

Travailler avec des objets pédagogiques, un PLUS pour l autonomie de l enseignant. Colloque SFIB/CTIE 2008 Travailler avec des objets pédagogiques, un PLUS pour l autonomie de l enseignant Colloque SFIB/CTIE 2008 Jean Zahnd / P.-O. Vallat Points traités Modalités de l expérimentation 1 Aspects techniques et

Plus en détail

DOSSIER N 01. Exemples simples de problèmes de dénombrement dans différentes situations.

DOSSIER N 01. Exemples simples de problèmes de dénombrement dans différentes situations. DOSSIER N 01 Question : Présenter un choix d exercices sur le thème suivant : Exemples simples de problèmes de dénombrement dans différentes situations. Consignes de l épreuve : Pendant votre préparation

Plus en détail

CRÉER DEUX PLANCHES DE BD À PARTIR DE 12 PHOTOS DE LA MASCOTTE DE LA CLASSE Situation au sein de la séquence : construction (6 x 20 min)

CRÉER DEUX PLANCHES DE BD À PARTIR DE 12 PHOTOS DE LA MASCOTTE DE LA CLASSE Situation au sein de la séquence : construction (6 x 20 min) MATIERE OU DOMAINE DISCIPLINAIRE : S'approprier le langage Découvrir l'écrit CYCLE 1 CLASSE MS CRÉER DEUX PLANCHES DE BD À PARTIR DE 12 PHOTOS DE LA MASCOTTE DE LA CLASSE Situation au sein de la séquence

Plus en détail

Préparer la classe outils méthodologiques

Préparer la classe outils méthodologiques Préparer la classe outils méthodologiques Formation du 19 novembre 2008 Dijon CRDP Enseigner. Concevoir. Anticiper. Planifier. Ce qui implique : Des choix philosophiques Des obligations institutionnelles

Plus en détail

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS Francette Martin Voici une situation fondamentale faisant intervenir le nombre cardinal : l enfant doit aller chercher

Plus en détail

ATELIER ALGORITHME PREMIERS PAS Journée d information sur les nouveaux programmes de Première S-ES 2010-2011

ATELIER ALGORITHME PREMIERS PAS Journée d information sur les nouveaux programmes de Première S-ES 2010-2011 Pour me contacter : irene.rougier@ac-clermont.fr 1. Introduction ATELIER ALGORITHME PREMIERS PAS Journée d information sur les nouveaux programmes de Première S-ES 2010-2011 De nombreux documents et informations

Plus en détail

Mises en relief. Information supplémentaire relative au sujet traité. Souligne un point important à ne pas négliger.

Mises en relief. Information supplémentaire relative au sujet traité. Souligne un point important à ne pas négliger. Cet ouvrage est fondé sur les notes d un cours dispensé pendant quelques années à l Institut universitaire de technologie de Grenoble 2, au sein du Département statistique et informatique décisionnelle

Plus en détail

Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques

Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques Académie Créteil Date Mai 2013 Niveau : cinquième Durée : 1,5 heure Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques Partie du programme: B Les circuits électriques

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Évaluation à l'école

eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Évaluation à l'école eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Évaluation à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Découvrir le monde Extraits du document intégral. La pagination

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Logo Cg. Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE. Dossier pédagogique. Inspection académique de l Aveyron (groupe départemental EPS) & USEP Aveyron

Logo Cg. Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE. Dossier pédagogique. Inspection académique de l Aveyron (groupe départemental EPS) & USEP Aveyron Logo Cg Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE Dossier pédagogique PRERARER LES RENCONTRES PRIM AIR NATURE Il s agit de rencontres inter-écoles de secteur organisées par l USEP en partenariat avec l

Plus en détail

SEQUENCE MATHEMATIQUES

SEQUENCE MATHEMATIQUES SEQUENCE MATHEMATIQUES Compétence 3 du socle commun : Les principaux éléments de mathématiques Domaine : Nombres et calcul Items : o Diviser par 2 ou par 5 des nombres inférieurs à 100 dans le cas où le

Plus en détail

www.provincedeliege.be/pse Photo langage

www.provincedeliege.be/pse Photo langage www.provincedeliege.be/pse 1 Photo langage Le photo langage Durée : Une heure pour le groupe classe ou 20 minutes par Technique : Expression orale sur base de supports visuels. atelier. Matériel : 30 photographies.

Plus en détail

Synthèse de l Animation pédagogique «CALCUL MENTAL au cycle 2» 21-01 2009 Montargis

Synthèse de l Animation pédagogique «CALCUL MENTAL au cycle 2» 21-01 2009 Montargis Synthèse de l Animation pédagogique «CALCUL MENTAL au cycle 2» 21-01 2009 Montargis 1. Les I. O. : le calcul mental au cycle 2 ce que disent les textes L entraînement au calcul mental doit être quotidien

Plus en détail