Département de biologie Page 1 sur 6

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Département de biologie Page 1 sur 6"

Transcription

1 Département de biologie Page 1 sur 6 TP de Biologie Moléculaire : BIO 36 Marion Benoîst, Keith Dudley, Dominique Charmot Introduction Lors de ce TP vous allez cloner des molécules d ADN. L objectif est de vous faire découvrir les principales étapes d une expérience de clonage puis d analyser vos résultats. Vous devez porter une blouse blanche et aussi mettre des gants de type chirurgical. Ce que vous allez faire n est pas dangereux, mais la blouse et les gants vous assurerons une protection lorsque vous manipulerez les réactifs chimiques et les bactéries. En outre, vous éviterez de contaminer les réactifs par les molécules présentes sur vos doigts. Nous allons vous montrer comment exécuter les différentes étapes de l'expérience. L exercice que vous allez trouver sans doute le plus difficile est celui de pipeter (= prélever un volume déterminé d un liquide) avec les «pipetman» (dispositif permettant de faire ces prélèvements avec une grande précision). Il faut regarder, avec l aide d un enseignant, comment utiliser ces pipettes. Vous allez travailler avec de très petits volumes, mesurés en microlitres (abréviation : µl): 1µl est un millionième de litre. Les principales étapes de l expérience que vous allez faire sont les suivantes : 1. Digestion de l ADN par les enzymes de restriction EcoRI et HindIII. À la fin de la digestion, vous avez produit plusieurs fragments d ADN de tailles différentes. 2. Digestion d un plasmide (pbluescript) avec EcoRI et HindIII. Vous allez cloner les fragments de l étape 1 dans ce plasmide. 3. Inactivation des enzymes de restriction. 4. Ligation des fragments produits dans l étape 1 dans le plasmide traité dans l étape 2, en utilisant une ligase (une «colle moléculaire») 5. Analyse par électrophorèse sur gel d'agarose des fragments d ADN produits pendant les digestions 1 et 2. (logiquement, cette étape devrait être réalisée avant l étape de ligation ; vous la faites pendant la ligation pour une question de temps). 6. Introduction des molécules recombinantes produites pendant l étape 4 dans les bactéries par transformation chimique. 7. Étalement des bactéries sur les boîtes de Pétri : la substance qui est au fond de la boîte de Pétri est une sorte de gel : de l agar (extrait d algues) dans lequel on a inclut de l ampicilline et un réactif chimique appelé X-gal.

2 Département de biologie Page 2 sur 6 Étapes 1 et 2 : les digestions par les enzymes de restriction Sur votre paillasse (= plan de travail), vous allez trouver dans un portoir les tubes suivants qui contiennent: De l ADN du bactériophage lambda (1µg/µl) [1 µg= 1 millième de gramme] De l ADN du plasmide pbluescript (1µg/µl) De l eau stérile Du tampon de digestion (10X [10 fois concentré] ; donc il devra être dilué 10 fois) De l enzyme de restriction EcoRI (5unités/µl) De l enzyme de restriction HindIII (5unités/µl) Digestion de l ADN lambda Préparer un tube Eppendorf (de contenance 1,5ml) en mettant dans l'ordre indiqué : 1µl ADN lambda (tube 1 du portoir des réactifs) 2µl tampon 15µl d'eau 1µl Eco R1 1µl Hind III Soit un volume final de 20 µl Les enzymes sont dans un tampon avec du glycérol ; donc quand vous les ajoutez aux réactifs déjà présents dans le tube, le glycérol, plus dense, tombe au fond sans se mélanger. Il faut homogénéiser avec précaution les réactifs avec le pipetman ou par tapotage. Mettez le tube à 37 C (dans le bain-marie) pendant 30 minutes Digestion du plasmide La digestion du plasmide se fait de la même manière. Préparer un second tube Eppendorf (de contenance 1,5ml) en mettant dans l'ordre indiqué : 1µl du tube contenant le plasmide pbluescript (tube 2 du portoir des réactifs) 2µl tampon 15µl d'eau 1µl Eco R1 1µl Hind III Soit un volume final de 20 µl Les enzymes sont dans un tampon avec du glycérol ; donc quand vous les ajoutez aux réactifs déjà présents dans le tube, le glycérol, plus dense, tombe au fond sans se mélanger. Il faut homogénéiser avec précaution les réactifs avec le pipetman ou par tapotage. Mettez le tube à 37 C (dans le bain-marie préchauffé à cette température) pendant 30 minutes

3 Département de biologie Page 3 sur 6 Commentaire : 1 unité d enzyme peut digérer 1µg d ADN en une heure. Vous allez utiliser 5 unités d enzyme (contenues dans un microlitre d enzyme) pendant 30 minutes ce qui est plus que suffisant pour digérer 1µg de plasmide. On utilise habituellement plus d enzyme que nécessaire (= on dit que l on travaille en excès d enzyme). Étape 3 : l inactivation des enzymes de restriction à la fin des digestions À la fin de la digestion, il faut chauffer les deux tubes à 70 C (en les transférant dans un bain-marie chauffé à cette température) pendant 10 minutes, pour inactiver les enzymes. Les enzymes sont des protéines et à 70 C leurs structures secondaires et tertiaires sont fortement modifiées, et de ce fait, elles ne sont plus actives. Étape 4 : la ligation Il faut d abord centrifuger brièvement les deux tubes car pendant l inactivation il se produit un peu d évaporation : des gouttelettes se sont formées sur la paroi et le capuchon des tubes. Donc, vous centrifugez les deux tubes pendant 10 secondes dans la microfuge (une petite centrifugeuse de paillasse). Les gouttelettes retombent au fond du tube. ATTENTION à la manière de disposer les tubes dans la centrifugeuse!!! Ils doivent être dans des supports diamétralement opposés! Mettre ensuite les tubes dans de la glace pilée, dans une boîte de polystyrène, pendant que vous préparez les tubes de l étape suivante. Vous allez faire maintenant 3 ligations, chacune dans un tube Eppendorf différent : 1. une fraction du plasmide plus 2µl de l ADN lambda 2. une fraction du plasmide plus 4µl de l ADN lambda 3. une fraction du plasmide seul (= sans ajouter de l ADN de lambda) Les ligations se font dans un volume final de 10µl. Vous avez dans le portoir les tubes contenant : du tampon de ligation (5X [concentré 5 fois] ; donc il devra être dilué 5 fois) de l enzyme ligase (concentration de l enzyme dans le tube : 1unité/µl) Ligation des molécules : Dans chacun des 3 tubes Eppendorf (contenance :1,5ml), vous ajoutez dans l'ordre indiqué: 2 µl de plasmide 2 µl de tampon de ligation 5X Ligation 1 : on ajoute 2 µl l ADN lambda plus 3 µl d eau Ligation 2 : on ajoute 4 µl l ADN lambda plus 1 µl d eau Ligation 3 : on ajoute 5 µl d eau Et enfin1 µl de ligase

4 Département de biologie Page 4 sur 6 Ne jetez surtout pas les tubes dans lesquels vous avez fait les digestions!!! Laissezles dans la boîte à glace. Vous allez en avoir encore besoin!! Tableau récapitulatif : Ordre dans lequel on ajoute les réactifs Laissez les 3 tubes dans le portoir sur la paillasse : 60 minutes à température ambiante Étape 5 : analyse par électrophorèse des fragments à l issue de la digestion des étapes 1 et 2 Normalement après avoir effectué la digestion de l ADN, il faut vérifier que les enzymes ont bien fonctionné, avant de procéder aux étapes suivantes. Nous sommes obligés ici de faire les ligations avant de savoir si les digestions sont bonnes (= complètes), car le temps imparti à ce TP d initiation à la biologie moléculaire est court. Vous allez faire migrer sur un gel d agarose 1% (=1g d agarose pour 100ml de tampon) les fragments d ADN que vous avez produits pendant les digestions. Vous allez faire migrer en parallèle des marqueurs de taille, ce qui va vous permettre de déterminer la taille des fragments obtenus à l issue de la digestion, et vous assurer de la conformité des résultats de la digestion par rapport à vos attentes lorsque vous avez établi le protocole. Préparation des échantillons pour le gel : Dans des tubes Eppendorf (contenance 1,5ml) mettre dans l ordre indiqué : Tube A Tube B Tube C µl de la digestion de lambda 2 µl de tampon «bleu de charge» 4 µl d eau stérile 2µl de la digestion du plasmide 2 µl de tampon «bleu de charge» 6 µl d eau 2 µl des marqueurs de taille 2 µl de tampon «bleu de charge» 6 µl d eau Donc, volume final : 10 µl Charger les gels. Tube 1 Tube 2 Tube 3 2 µl de plasmide 2 µl de tampon de ligation 5X 2 µl l ADN lambda 2 µl de plasmide 2 µl de tampon de ligation 5X 4 µl l ADN lambda 2 µl de plasmide 2 µl de tampon de ligation 5X 4 3 µl d eau 1 µl d eau 5 µl d eau 5 1 µl de ligase 1 µl de ligase 1 µl de ligase

5 Département de biologie Page 5 sur 6 Commentaire : Le tampon «bleu de charge» contient du glycérol pour rendre le mélange plus dense que le tampon de migration (nom du tampon de migration : TAE 1X). Du coup, on peut charger les échantillons dans les puits du gel, et l'adn tombe au fond du puits. Le colorant bleu dans le tampon de charge se comporte dans la migration comme une molécule dont la taille est 50 nucléotides. La position du bleu va donc être celle du front de migration (= donc les fragments d ADN, si leur taille est supérieure à 50 nucléotides, seront en arrière de la zone bleue dans le gel) Nous allons vous montrer comment charger le gel, avec quel volume, comment faire la migration, pendant combien de temps. ATTENTION : - il faut réfléchir au sens de la migration pour placer correctement le gel dans la cuve d électrophorèse. L ADN porte une forte charge négative. - Il faudra aussi surveiller la migration en regardant régulièrement où se trouve le colorant bleu (= le front de migration, voir plus haut). Étape 6 : la transformation des bactéries par les produits de la ligation Il faut maintenant transformer les bactéries, c'est-à-dire introduire dans les bactéries les molécules que vous avez produites pendant la ligation. Vous avez des bactéries "chimio-compétentes" : cela signifie que ces bactéries ont été traitées avec un tampon spécifique pour les rendre plus perméables aux molécules d ADN. Pour la transformation, dans des tubes mettre stérilement (c est-à-dire près du bec Bunsen): 50 µl de bactéries compétentes Tube 1 5 µl de la ligation du tube 1 50 µl de bactéries compétentes Tube 2 5 µl de la ligation du tube 2 50 µl de bactéries compétentes Tube 3 5 µl de la ligation du tube 3 Mettez les tubes dans la glace pilée, pendant 10 minutes. Transférez les tubes très rapidement dans un bain marie préchauffé à 42 C pendant 2 minutes. Transférez les tubes encore une fois dans la glace 5 minutes. Ajoutez 300 µl de milieu L-broth. [broth = bouillon] (Le L-broth contient un mélange de molécules nutritives [les sucres, les acides aminés] pour les bactéries.) Mettre les tubes dans un bain-marie à 37 C pendant 30 minutes.

6 Département de biologie Page 6 sur 6 Étape 7 : étalement des bactéries transformées sur des boîtes de Pétri contenant du milieu de culture Centrifugez les trois tubes de transformations pendant 1 minute dans le microfuge à vitesse maximale (centrifugeuse de paillasse). N oubliez pas d équilibrer!!!! Vous allez obtenir un culot de bactérie. Vous aspirez délicatement le surnagent à l aide de la pipette, vous jetez le surnageant, et vous ajoutez 75 µl de L-broth pour re-suspendre les bactéries (= faire que les bactéries ne soient plus tassées dans le culot, mais réparties de manière homogène dans le milieu de culture), à l aide la pipette, sans faire de bulles : il faut manipuler avec précautions! Vous allez maintenant étaler stérilement les bactéries sur les boîtes de Pétri, avec des billes de verres (qui ont été stérilisées auparavant). Chaque tube de transformation sera étalé sur une boîte de Pétri. Nous allons vous montrer comment faire l étalement avec des billes de verre. IMPORTANT : o N'oubliez pas de marquer vos boites avec vos noms et le n de la ligation. o A votre avis, vous identifiez vos trois boîtes de Pétri en écrivant sur le fond de la boîte ou sur le couvercle? ETAPE ULTIME : vous RANGEZ votre plan de travail avant de partir!!!!!! Les boîtes de Pétri sont mises à 37 C toute la nuit dans un incubateur réglé à cette température. La présence d un antibiotique (ici l'ampicilline) dans l agar va empêcher les bactéries sans plasmide (= non transformées) de pousser. Le lendemain, on devrait avoir des colonies sur les boîtes : une colonie est un clone de bactéries (= toutes les bactéries d un clone descendent d une seule cellule bactérienne initiale) qui contiennent toutes le même plasmide. Ces colonies sont visibles à l œil nu. Les colonies bleues sont non-recombinantes, les blanches sont recombinantes. Les enseignants se chargeront de sortir vos boîtes, de les mettre dans une chambre froide à 4 C pour stopper la croissance bactérienne tout en préservant leur viabilité. Mercredi, de 14 à 16h, nous observerons les boîtes, puis nous commenterons et interpréterons ensemble vos résultats. BONNES MANIPULATIONS!!!!!

2: Les enzymes de restriction

2: Les enzymes de restriction 2: Les enzymes de restriction Les enzymes de restriction sont des protéines synthétisées par des bactéries pour se protéger des infections de virus (bactériophages). Ces enzymes coupent l ADN viral à des

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

2: Les enzymes de restriction

2: Les enzymes de restriction 2: Les enzymes de restriction Les enzymes de restriction sont des protéines synthétisées par des bactéries pour se protéger des infections de virus (bactériophages). Ces enzymes coupent l ADN viral à des

Plus en détail

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE THÈME : Des débuts de la génétique aux enjeux actuels des biotechnologies Niveau : Spécialité terminale S TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE EXTRAIT DU BO: Notions et contenus

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN MANIPULATION D ADN Clonage du gène «venus» dans des plasmides et expression de celui-ci chez les bactéries E.Coli. Assistants: U. Loizides M. Umebayashi C. Gehin - 1 - 1. Résumé Lors de notre expérience,

Plus en détail

10a: La PCR (locus D1S80)

10a: La PCR (locus D1S80) 10a: La PCR (locus D1S80) Pour des raisons techniques, ce protocole n'est plus utilisé. Il a été remplacé par le protocole "PCR locus PV92" ainsi que le nouveau protocole "PCR sensibilité au PTC". Il reste

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

10b : La PCR (locus PV92)

10b : La PCR (locus PV92) 10b : La PCR (locus PV92) Cette expérience a été mise en place afin de remplacer le protocole intitulé "PCR (locus D1S80)". L amplification est en effet meilleure et les résultats plus simples à interpréter.

Plus en détail

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule»

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» Technologie de l ADN recombinant Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» 1 Les techniques de l ADN Recombinant But: isoler des fragments d ADN de génomes complexes et les recombiner

Plus en détail

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli.

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Samueal Joseph, Romain Laverrière, Elias Laudato, Noé Mage Assisstants : Gisele Dewhurst, Charlotte Gehin, Miwa Umebayashi Résumé [1] L expérience consiste

Plus en détail

L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire

L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire # Andrew Tolonen (atolonen@gmail.com) # avril 2013 L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire Exercise 1: amplification d'un gène d'intéret par PCR Vous êtes un médecin travaillant

Plus en détail

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation 2- Les molécules d ADN constituent le génome 2-1 La séquence d ADN représente l information génétique Lettres: A, T, G, C Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine).

Plus en détail

KIT PRINCIPE DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits soit 40 dépôts d ADN) MATERIEL NECESSAIRE

KIT PRINCIPE DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits soit 40 dépôts d ADN) MATERIEL NECESSAIRE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT PRINCIPE DE LA PCR Ref: PCR A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker les articles

Plus en détail

STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Année scolaire 2006/2007

STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Année scolaire 2006/2007 STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Année scolaire 2006/2007 Etablissement d accueil : ENSAIA, groupe GPBA (Génie des Procédés Biotechnologiques et Alimentaires) laboratoire de Jean-Louis Georgen (Jean-Louis.Goergen@ensaia.inpl-nancy.fr)

Plus en détail

Plasmid DNA purification

Plasmid DNA purification Plasmid DNA purification Excerpt from user manual - Français - NucleoBond Xtra NucleoBond Xtra NucleoBond Xtra Plus NucleoBond Xtra Plus January 2013 / Rev. 11 Plasmid DNA purification Français Introduction

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

D après vous, à qui ces échantillons biologiques pourraient-ils appartenir? Comment va-t-on s y prendre pour procéder à leur identification?

D après vous, à qui ces échantillons biologiques pourraient-ils appartenir? Comment va-t-on s y prendre pour procéder à leur identification? TP Analyse de l ADN Sur la scène de crime, différents échantillons d origine humaine ont été retrouvés : du sang, un cheveu blond et un cheveu / poil coincé dans le couvercle du bocal de chlorure de calcium.

Plus en détail

KIT REALISATION DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits et 10 réactions de PCR)

KIT REALISATION DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits et 10 réactions de PCR) : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT REALISATION DE LA PCR Ref: PCRREA A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker les

Plus en détail

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003 kits Français p 1 Kit de précipitation de l ADN Version : 8003 1 Composition Quantité nécessaire pour 25 tests. - 25 ml de solution d ADN (de saumon) à 1mg/mL (tampon Tris-HCI 0,010 M, ph 8,0 en présence

Plus en détail

CHAPITRE III: Le Clonage

CHAPITRE III: Le Clonage BIOLOGIE MOLECULAIRE CHAPITRE III: Le Clonage I) Définition: Cloner un fragment d'adn consiste à: isoler physiquement ce fragment. en augmenter le nombre de copie (cf: amplification) II) Principe: Le clonage

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

POLASZEK André juin 2012. Rapport de stage La localisation intracellulaire des différents domaines de TPPP/p25 humaine

POLASZEK André juin 2012. Rapport de stage La localisation intracellulaire des différents domaines de TPPP/p25 humaine POLASZEK André juin 2012 Rapport de stage La localisation intracellulaire des différents domaines de TPPP/p25 humaine Sommaire RAPPORT DE STAGE 1 Sommaire 2 Introduction 3 Méthode 6 Migration sur gel d

Plus en détail

TP DE BBSG M1 (2011-2012) Production de protéines recombinantes dans Escherichia. coli Etudes structurales et fonctionnelles (C. Bordi, M-S aschtgen)

TP DE BBSG M1 (2011-2012) Production de protéines recombinantes dans Escherichia. coli Etudes structurales et fonctionnelles (C. Bordi, M-S aschtgen) TP DE BBSG M1 (2011-2012) Production de protéines recombinantes dans Escherichia. coli Etudes structurales et fonctionnelles (C. Bordi, M-S aschtgen) Introduction Le vecteur d'expression procaryote pqe31-dsred3

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose Version : 1 Page : 1 / 8 microbienne par Version Date Modificateur Descriptif 1 22/10/2012 M. Lelievre MAJ mise en page (en tete, filigrane) et corrections générales Version : 1 Page : 2 / 8 1- Mots clés

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN

CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN But de la manipulation Le but de cette manipulation est l introduction d un gène de méduse codant pour une protéine fluorescente dans des bactéries par l

Plus en détail

CGH à partir d ADN génomique AGILENT

CGH à partir d ADN génomique AGILENT Page 1 sur 6 Ce protocole décrit les différentes étapes d une expérience de CGH array à partir d ADN génomique de l étape de digestion à celle de lavage des lames hybridées. REACTIFS ET KITS NECESSAIRES

Plus en détail

Kits de travaux pratiques. Génétique - Biotechnologie CATALOGUE 2009-2010

Kits de travaux pratiques. Génétique - Biotechnologie CATALOGUE 2009-2010 Kits de travaux pratiques Génétique - Biotechnologie CATALOGUE 2009-2010 L École de l ADN est un centre de formation et d information sur les avancées des sciences biologiques. Sa mission principale consiste

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

KIT ANTIBIOGRAMME A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION DU COLIS : Kit Antibiogramme - Lycée Page 1 sur 7 www.sordalab.com. Ref : ANTI.

KIT ANTIBIOGRAMME A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION DU COLIS : Kit Antibiogramme - Lycée Page 1 sur 7 www.sordalab.com. Ref : ANTI. : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : sordalab@wanadoo.fr KIT ANTIBIOGRAMME Ref : ANTI. A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en pages 1 et 2 Stocker les articles

Plus en détail

Pipetez, chargez et observez!

Pipetez, chargez et observez! Ce document propose une activité préparatoire et une activité de prolongement à l activité Pipetez, chargez et observez! proposée aux élèves du 3 e, 4 e et 5 e secondaire en complément de la visite de

Plus en détail

Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green

Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green Pour les produits AnyGenes : Cat # PMSX-F2S Cat # PMSX-F4S Cat # PMSX-F8S Cat # PMSX-F12S Cat # PMSX-F24S (* Cat # pour toutes les références

Plus en détail

Le WOW Lab présente. Instructions. À l aide du coupe-fil, couper deux bouts de fil en acier inoxydable de 25 cm chacun.

Le WOW Lab présente. Instructions. À l aide du coupe-fil, couper deux bouts de fil en acier inoxydable de 25 cm chacun. Électrophorèse en gel Instructions Toutes les étapes suivantes peuvent être réalisées par les élèves. Partie I - Construction de la cuve fil en acier inoxydable coupe-fils récipient en plastique carré

Plus en détail

Interprétation des résultats et troubleshooting

Interprétation des résultats et troubleshooting Interprétation des résultats et troubleshooting Le Service de séquençage du Centre d innovation Génome Québec et Université McGill utilise des appareils 3730xl DNA Analyzer d Applied Biosystems. Cette

Plus en détail

Rapport de Stage d Excellence :

Rapport de Stage d Excellence : VASSEUR Julien UJF- L1 Rapport de Stage d Excellence : Caractérisation de la structure du Pilus Maître de stage : Anne-Marie Di Guilmi Directeur de Laboratoire : Thierry Vernet 1 Remerciements En premier

Plus en détail

Biotechnology Explorer

Biotechnology Explorer Biotechnology Explorer Kit empreinte génétique Manuel d instructions Référence catalogue N 166-0007EDU http://explorer.bio-rad.fr Le kit est expédié à température ambiante. Ouvrir le kit dès réception

Plus en détail

S3-Glycémie et diabète ETUDE DE LA SPECIFICITE DES ENZYMES DIGESTIVES Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener

S3-Glycémie et diabète ETUDE DE LA SPECIFICITE DES ENZYMES DIGESTIVES Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener On trouve des glucides (amidon, glycogène, saccharose) dans de nombreux aliments. Les glycosidases sont des enzymes digestives qui catalysent

Plus en détail

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Doc PP Hatier HCl : réaction avec le magnésium [magnésium (réactif 1) + HCl (réactif 2) dihydrogène + chlorure de Mg (produits

Plus en détail

MASTER 1 TRAVAUX PRATIQUES DE MICROBIOLOGIE. UNITE D ENSEIGNEMENT DE CHIMIOTHERAPIES ANTI-INFECTIEUSES (UE-S7-5a) ANNEE 2005-2006

MASTER 1 TRAVAUX PRATIQUES DE MICROBIOLOGIE. UNITE D ENSEIGNEMENT DE CHIMIOTHERAPIES ANTI-INFECTIEUSES (UE-S7-5a) ANNEE 2005-2006 MASTER 1 TRAVAUX PRATIQUES DE MICROBIOLOGIE UNITE D ENSEIGNEMENT DE CHIMIOTHERAPIES ANTI-INFECTIEUSES (UE-S7-5a) ANNEE 2005-2006 I - CONJUGAISON - INCOMPATIBILITE PLASMIDIQUE (J1 à J6) II - CURE PLASMIDIQUE

Plus en détail

L ADN dans les enquêtes criminelles

L ADN dans les enquêtes criminelles Valise Pédagogique: À la découverte de l ADN Une collaboration entre l Université de Fribourg et le Musée d histoire naturelle de Fribourg L ADN dans les enquêtes criminelles Protocole pour l enseignant

Plus en détail

Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml

Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml Pour la purification de l ADN génomique des kits de prélèvements Oragene et ORAcollect. Pour tout protocole et

Plus en détail

Principes et pratique de l électrophorèse sur gel d agarose

Principes et pratique de l électrophorèse sur gel d agarose Edvo-Kit n 101 Principes et pratique de l électrophorèse sur gel d agarose Objectif expérimental: L objectif de cette expérience est de développer une compréhension de base de la théorie de l électrophorèse

Plus en détail

Manipulation des acides nucléiques

Manipulation des acides nucléiques Manipulation des acides nucléiques (voir chapitre 6 du Voet et Voet) - les acides nucléiques forment des polymères : ADN et ARN - ils sont composés de 4 nucléotides: A, C, G et T pour l ADN A, C, G et

Plus en détail

MLVA Streptococcus pneumoniae

MLVA Streptococcus pneumoniae H.I.A. Robert Picqué Bordeaux Laboratoire de Biologie moléculaire Version Internet 2 MLVA Streptococcus pneumoniae 1. DESCRIPTION DES OPERATIONS 1.1 Culture et extraction des ADN NB : prévoir dans la série

Plus en détail

Les outils du génie génétique.

Les outils du génie génétique. Les outils du génie génétique. I\ Les enzymes. On va se servir des enzymes pour couper, coller et synthétiser des acides nucléiques. A\ Les polymérases. Toutes les polymérases agissent de 5 vers 3. En

Plus en détail

Kit pglo TM de Transgénèse Bactérienne

Kit pglo TM de Transgénèse Bactérienne Kit pglo TM de Transgénèse Bactérienne Référence 166-0003 EDU http://explorer.bio-rad.fr Stocker les composants de ce kit à température ambiante. La duplication de toute partie de ce document n'est autorisée

Plus en détail

GenoLyse VER 1.0. Notice d'utilisation IFU-51610-09. pour usage diagnostique in vitro uniquement

GenoLyse VER 1.0. Notice d'utilisation IFU-51610-09. pour usage diagnostique in vitro uniquement GenoLyse VER 1.0 Notice d'utilisation IFU-51610-09 pour usage diagnostique in vitro uniquement 10/2012 GenoLyse Kit d Extraction d ADN Bactérien Veuillez lire attentivement la notice d utilisation dans

Plus en détail

Exercice 1. 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes : A = adénosine et guanine, B = uracile, C = cytosine, D = thymine

Exercice 1. 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes : A = adénosine et guanine, B = uracile, C = cytosine, D = thymine Exercice 1 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes : A = adénosine et guanine, B = uracile, C = cytosine, D = thymine 2) Parmi ces bases, lesquelles : a) contiennent du ribose.

Plus en détail

A RECEPTION DU COLIS :

A RECEPTION DU COLIS : KIT DIGESTION IN VITRO : DIALYSE REF : C/DIAL : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : www.sordalab.com @ : sordalab@wanadoo.fr A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

Application à la caractérisation d actine dans du tissu de poisson

Application à la caractérisation d actine dans du tissu de poisson Séparation de protéines par électrophorèse SDS PAGE Application à la caractérisation d actine dans du tissu de poisson I-Principe 1-Principe de l électrophorèse SDS PAGE SDS PAGE = sodium dodecylsulfate

Plus en détail

Génétique II. A) Transformation d'e.scherichia coli par l'adn plasmidique. 1- Principe :

Génétique II. A) Transformation d'e.scherichia coli par l'adn plasmidique. 1- Principe : Génétique II A) Transformation d'e.scherichia coli par l'adn plasmidique. 1- Principe : La transformation bactérienne survient dans les conditions naturelles et concerne un changement dans les caractères

Plus en détail

L ADN dans le diagnostic médical

L ADN dans le diagnostic médical Valise Pédagogique: À la découverte de l ADN Une collaboration entre l Université de Fribourg et le Musée d histoire naturelle de Fribourg L ADN dans le diagnostic médical Protocole pour l enseignant Léonard

Plus en détail

Appli Ozyme Western Blot Protocole Complet

Appli Ozyme Western Blot Protocole Complet Appli Ozyme Western Blot Protocole Complet SOMMAIRE Matériel et réactifs nécessaires... P.2 Déroulement de l expérience... P.3 Préparation, électrophorèse et protocole de transfert... P.3 Protocole de

Plus en détail

ANALYSE DE PROTEINE DANS LES

ANALYSE DE PROTEINE DANS LES ANALYSE DE PROTEINE DANS LES CELLULES Assistants: K. Umebayashi G. Dewhurst A. Santos L. Pineau 1. Introduction Lors de cette expérience, nous avons réalisé l extraction de protéines à partir de deux souches

Plus en détail

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES Université de Neuchâtel Laboratoire de Physiologie végétale Travaux pratiques de Physiologie végétale L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES En général, les plantes couvrent leur besoin en azote par

Plus en détail

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes)

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes) : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT COMPOSITION DU LAIT Ref: CPLAI A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker l ensemble

Plus en détail

DIVERSITE GENETIQUE DES ABEILLES : l hybridation en 3 TPs! TP1 : PCR et électrophorèse des résultats : amplifier pour identifier Ref: PCRAB

DIVERSITE GENETIQUE DES ABEILLES : l hybridation en 3 TPs! TP1 : PCR et électrophorèse des résultats : amplifier pour identifier Ref: PCRAB A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée cidessous en page 1 Stocker les articles du colis dans les bonnes conditions : Placer le sachet AH à 20 C Placer le TAE 10X et l Azur A

Plus en détail

1 But de la manipulation

1 But de la manipulation LA DIGESTION ENZYMATIQUE La digestion consiste essentiellement en une transformation chimique que subissent les aliments ingérés sous l'action d'enzymes sécrétés par les glandes digestives. Ces phénomènes

Plus en détail

KIT OUCHTERLONY méthode de double diffusion REF : IMVS ou IMVD A RECEPTION DU COLIS :

KIT OUCHTERLONY méthode de double diffusion REF : IMVS ou IMVD A RECEPTION DU COLIS : KIT OUCHTERLONY méthode de double diffusion REF : IMVS ou IMVD : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : www.sordalab.com @ : sordalab@wanadoo.fr A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange Chapitre 4 : Séparer les constituants d un mélange 1. Que faut-il pour récupérer un gaz? 2. A quoi sert l eau de chaux? 3. Comment utilise-t-on l eau de chaux? 4. Qu'utilise-t-on pour tester la présence

Plus en détail

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 EXTRACTION ET ANALYSE DE L HEXOKINASE DE SACCHAROMYCES CEREVISIAE Éléments de réponse ANALYSE DES RÉSULTATS 1.1. Cela permet de faciliter la lyse alcaline de la membrane de

Plus en détail

Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010

Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010 Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010 Contrôle des Connaissances. 2 ème session) (Durée : 1h30, tous documents autorisés, ordinateur interdit) Important

Plus en détail

TP1 Spécificité enzymatique

TP1 Spécificité enzymatique TP1 Spécificité enzymatique L'approvisionnement en glucose commence par la digestion de macromolécules glucidiques comme l'amidon. Cette digestion s'effectue grâce à enzymes digestives. Les enzymes sont

Plus en détail

UE 2V311 TD Construction et criblage d une banque d ADN génomique d un phage.

UE 2V311 TD Construction et criblage d une banque d ADN génomique d un phage. UE 2V311 TD 1-2015 Construction et criblage d une banque d ADN génomique d un phage. Buts du TD: Connaître et comprendre toutes les étapes du clonage moléculaire, depuis la préparation de l'adn à cloner

Plus en détail

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier?

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier? TP Etude du sang Sur la scène de crime, nous avons retrouvé différents échantillons de sang (sur la victime, à côté d elle, sur la lame de scie, dans des tubes à essai). On se propose de déterminer la

Plus en détail

Master ICMV 1 ére année. TP UE S8

Master ICMV 1 ére année. TP UE S8 1 Master ICMV 1 ére année. TP UE S8 PRODUCTION ET SELECTION DE BACULOVIRUS RECOMBINANTS DANS DES CELLULES D INSECTES EN CULTURE Présentation générale : les baculovirus d insectes, vecteurs d expression

Plus en détail

Département : Biologie-Chimie-Géologie Filière : Sciences de la Vie Manuel des TRAVAUX PRATIQUES Module : Biologie Moléculaire (M32-SVI5)

Département : Biologie-Chimie-Géologie Filière : Sciences de la Vie Manuel des TRAVAUX PRATIQUES Module : Biologie Moléculaire (M32-SVI5) UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH Faculté Polydisciplinaire de Taza Département : Biologie-Chimie-Géologie Filière : Sciences de la Vie Manuel des TRAVAUX PRATIQUES Module : Biologie Moléculaire (M32-SVI5)

Plus en détail

TP BC : ADN recombinant BCPST1, ENCPB

TP BC : ADN recombinant BCPST1, ENCPB TP BC : principe et analyse de résultats des technologies de l ADN recombinant = clonage moléculaire = génie génétique Sources des illustrations : Analyse génétique moderne, Griffith et al., De Boeck,

Plus en détail

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire VWR Tour 2012! Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire Christian Siatka Directeur général Consultant qualité règlementations européennes Master BIOTIN Management de la

Plus en détail

Comparaison de la structure d un chloroplaste avec une cyanobactérie. Source : Wikipedia, CC BY SA

Comparaison de la structure d un chloroplaste avec une cyanobactérie. Source : Wikipedia, CC BY SA 21 : Les pigments De nombreux organismes vivants tels que les cyanobactéries, les algues unicellulaires et les plantes supérieures sont dénommés des organismes autotrophes, capables de produire eux mêmes

Plus en détail

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale Unité d enseignement UE 8 : Biologie Moléculaire - Microbiologie ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale 1h30 de cours et 1h15 de Travaux pratiques Un examen écrit ; un examen

Plus en détail

L ADN dans les enquêtes criminelles

L ADN dans les enquêtes criminelles Valise Pédagogique: À la découverte de l ADN Une collaboration entre l Université de Fribourg et le Musée d histoire naturelle de Fribourg L ADN dans les enquêtes criminelles Protocole pour les élèves

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Biotechnology Explorer

Biotechnology Explorer Biotechnology Explorer Digestion par des enzymes de restriction et électrophorèse de l ADN du phage Lambda Manuel d instructions Référence catalogue N 166-0002EDU http://explorer.bio-rad.fr Le kit est

Plus en détail

TP3 Test immunologique et spécificité anticorps - déterminant antigénique

TP3 Test immunologique et spécificité anticorps - déterminant antigénique TP3 Test immunologique et spécificité anticorps - déterminant antigénique Partie 1 : Spécificité d'un anticorps pour un déterminant antigénique du VIH La séropositivité pour le VIH correspond à la présence

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

Fiche n 9 : Le brunissement des pommes Niveau : 1 ère S SVT

Fiche n 9 : Le brunissement des pommes Niveau : 1 ère S SVT FICHE RÉCAPITULATIVE Lorsque nous croquons une pomme, la chair de celle-ci est blanche. Nous avons tous pu remarquer, après avoir oublié cette même pomme croquée sur une table pendant plusieurs minutes,

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

Protocole d électrophorèse bidimensionnelle version1.0

Protocole d électrophorèse bidimensionnelle version1.0 Livret de PROTOCOLE Protocole d électrophorèse bidimensionnelle version1.0-1 SOMMAIRE Préparation des échantillons... 3 1-Extraction des protéines... 3 2-Dosage des protéines avec le kit Pharmacia, PlusOne

Plus en détail

ANNATUT. [Année ] Qcm issus des Tutorats. Correction détaillée

ANNATUT. [Année ] Qcm issus des Tutorats. Correction détaillée ANNATUT [Année 2012-2013] Qcm issus des Tutorats Correction détaillée SOMMAIRE 1. QCM Mixtes... 3 Correction :... 6 Le tutorat est gratuit. Toute reproduction ou vente sont interdites. Page 2 sur 7 2011

Plus en détail

29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE

29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE 29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE SOLIDE) I- Principe Cette méthode a été adaptée d après Eric Lichtfouse (comm. Pers.) pour un traitement des

Plus en détail

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation.

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation. Je veux : Faire acquérir une connaissance : «les chromosomes sont constitués d A.D.N.» Développer des capacités : «Je ne sais pas lesquelles mais j ai envie de faire un TP, chose peu courante en 3 ème.»

Plus en détail

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES METHODES CHROMATOGRAPHIQUES. METHODES ELECTROPHORETIQUES. DOSAGES SPECIFIQUES. CHROMATOGRAPHIE SUR PAPIER. CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE. CHROMATOGRAPHIE

Plus en détail

Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE

Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE Pour test diagnostique in vitro PI-TT.610-FR-V5 Instructions Utilisation visée

Plus en détail

Extraction et séparation de la chlorophylle

Extraction et séparation de la chlorophylle Extraction et séparation de la chlorophylle Rapport de stage de Floriane Cere, Aude Burgat et Paul Scotto BTS Anabiotech Auzeville mars 2014 I. Etude bibliographique 1.1. Les pigments de la plante 1) Chlorophylle

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES BIOLOGIE MOLECULAIRE BIOCHIMIE STRUCTURALE

TRAVAUX PRATIQUES BIOLOGIE MOLECULAIRE BIOCHIMIE STRUCTURALE 2007-2008 TRAVAUX PRATIQUES BIOLOGIE MOLECULAIRE BIOCHIMIE STRUCTURALE Ce TP se rapporte, en terme de connaissance, aux unités de Biologie moléculaire (BIO12) et de Biochimie (BIO4), cependant la note

Plus en détail

1 cycle de PCR. 12: La PCR. BiOutils

1 cycle de PCR. 12: La PCR. BiOutils 12: La PCR La technique de polymérisation en chaîne (en anglais «polymerase chain reaction») ou PCR, permet d amplifier des millions de fois un unique fragment d ADN. Cette méthode est devenue un outil

Plus en détail

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH):

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): Laboratoire de Physiologie végétale Université de Neuchâtel Travaux pratiques de Physiologie végétale 2009 LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): ETUDE DES EFFETS DES ANTIDOTES DES HERBICIDES INTRODUCTION

Plus en détail

Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques

Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques Préparation de la solution mère : Bleu de méthylène (10-5 et 0.5x10-5 M). Lire la densité optique à l aide d un spectrophotomètre des deux solutions

Plus en détail

BAUDOIN Cheyenne MEYNIER Lisa CHABAS Lisa GIBERT Thibaut GOLOLOBOV Vladimir YRLES Victor LOCURATOLO Aymeric LO Dylan IMMUNOLOGIE

BAUDOIN Cheyenne MEYNIER Lisa CHABAS Lisa GIBERT Thibaut GOLOLOBOV Vladimir YRLES Victor LOCURATOLO Aymeric LO Dylan IMMUNOLOGIE BAUDOIN Cheyenne MEYNIER Lisa CHABAS Lisa GIBERT Thibaut GOLOLOBOV Vladimir YRLES Victor LOCURATOLO Aymeric LO Dylan IMMUNOLOGIE Introduction Pour se défendre des agressions externes, les souris dispose

Plus en détail

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES I. ISOLEMENT D UNE PROTEINE RESPONSABLE D UNE FONCTION : On s intéresse au fait d isoler la chymotrypsine, enzyme pancréatique sécrétée dans le tube digestif et responsable

Plus en détail

Galan Briceño Juana, Bonvin Grégoire, 14.11.2005 Origa Magali, Osini Stéphanie

Galan Briceño Juana, Bonvin Grégoire, 14.11.2005 Origa Magali, Osini Stéphanie ANALYSE DE PROTEINES DANS LA LEVURE. I. But : Le but de ce TP est l analyse quantitative d une protéine de levure, l hexokinase, qui joue un rôle essentiel dans le mécanisme de la glycolyse. Nous utiliserons

Plus en détail

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum NOTERELATIVEÀLAMONOGRAPHIE Cettemonographieaétécorrigéepourréintroduire et décrire in extenso la méthode de titrage de l héparine qui, jusqu au Supplément 8.3 de la Ph. Eur., figurait dans le chapitre

Plus en détail

Bio-T kit PDCoV (Porcine DeltaCoronaVirus)

Bio-T kit PDCoV (Porcine DeltaCoronaVirus) MANUEL D UTILISATION Protocole simplifié Bio-T kit PDCoV (Porcine DeltaCoronaVirus) Cat. N BioTK005 25 réactions Détection de toutes les souches du PDCoV par RT-PCR en temps réel avec contrôle positif

Plus en détail

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation.

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation. Document du professeur 1/8 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie PRINCIPE DE LA CHROMATOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Les médicaments

Plus en détail