L IMPACT DES POINTS DE CONTACT SUR LA DÉCISION D ACHAT ET LEURS INTERACTIONS DE LA MAISON AU POINT DE VENTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L IMPACT DES POINTS DE CONTACT SUR LA DÉCISION D ACHAT ET LEURS INTERACTIONS DE LA MAISON AU POINT DE VENTE"

Transcription

1 L IMPACT DES POINTS DE CONTACT SUR LA DÉCISION D ACHAT ET LEURS INTERACTIONS DE LA MAISON AU POINT DE VENTE 1

2 17% DES VENTES D AUCHAN SONT RÉALISÉES GRÂCE À GOOGLE Source Google ET LE MARKETING DIRECT? ET LE CRM? ET LE MARKETING PDV? 2

3 FAIRE LE POINT SUR LE RESSENTI DES SHOPPERS À L ÈRE DU CROSS CANAL L influence du Point de vente, des médias et du marketing direct est-elle encore si importante aujourd hui? Quels sont les nouveaux parcours d achat pour ma catégorie? TV Presse écrite RP Online et canaux digitaux Événementiel Bouche-à-oreille Points de vente Marketing direct 3

4 VOUS AIDER À ARBITRER L ALLOCATION DE VOS RESSOURCES Investir le bon montant, au bon moment, pour le bon objectif Cerner les synergies TV Presse écrite RP Online et canaux digitaux Événementiel Bouche-à-oreille Points de vente Marketing direct 4

5 4 IDÉES REÇUES À BOUSCULER C est la pub qui construit l image de marque, (le reste ce n est que de la promo) En e-commerce, l important c est l audience, soyons 100% digital Media et hors-media sont différents Il n y a pas de relation entre le Marketing Direct et le Marketing Point de Vente 5

6 LE SNCD & LE POPAI ANIMÉS PAR UNE MÊME DÉMARCHE Des convictions partagées, une même motivation Le consommateur d aujourd hui est : extrêmement sollicité et «averti» par une multitude de media Les comportements d'achat sont fortement influencés par : des actions de marketing direct (téléphone, internet, postal) avant l'achat des opérations en magasin au cours de la visite du point de vente La conjonction démultiplie l efficacité : Le projet d une étude entre nos 2 organismes a pour objectif de mesurer et de quantifier la synergie des opérations en magasin, associées à des campagnes de marketing personnalisées et ciblées. Le SNCD rassemble les experts du marketing direct multicanal et de la relation client Le POPAI regroupe les professionnels du marketing point de vente 6

7 2 PHASES CLÉS POUR RÉPONDRE À LA PROBLÉMATIQUE POSÉE Les problèmes à résoudre pour le shopper par catégorie Les réponses trouvées : le parcours des points de contact Phase exploratoire ETUDE QUALITATIVE sur la base d entretiens individuels, par catégories de produits (6 produits de grande consommation observés) Phase interviews on line ETUDE QUANTITATIVE sur la base des points de contacts identifiés au cours de la phase qualitative 7

8 UN TRAVAIL DE GROUPE Patrick Robert Président du POPAI France Didier Farge Président du SNCD Eric Trousset MEDIAPOST Publicité Membre du SNCD Olivier Coppet Global Data Excellence Membre du SNCD & du POPAI France Maÿlis Staub La Mesure Marketing Membre du POPAI France Eric Carabajal Directeur Général du POPAI France Alexandrine de Montera Directrice Marketing & Communication du SNCD 8

9 PHASE 1 Les problèmes à résoudre pour le shopper par catégorie 9

10 PHASE 1 RAPPEL MÉTHODE ETUDE QUALITATIVE Principes directifs de l étude qualitative Objectifs de l étude qualitative Comprendre le cheminement de la Restreindre le périmètre à quelques décision d'achat de manière produits : shampoing, crème de jour, consciente/inconsciente en fonction des mousse à raser, baskets, appareils photos, points de contact media/hors-media et imprimantes des différents stimuli Regrouper les points de contacts en quelques grandes catégories pour limiter la complexité du périmètre sans pour autant exclure des media Réalisation de l étude qualitative Effectuée au travers de 14 entretiens menés par le cabinet Romance Allant en avril

11 LES GRANDES LOGIQUES SHOPPERS IDENTIFIÉS ACHAT IMPLIQUANT Coup de cœur Ex : Basket de ville Plaisir Ex : Appareil photo BUDGET ACCESSIBLE ELEVÉ Habitude Ex : Soins du cheveux Nécessité Ex : Imprimante PEU IMPLIQUANT 11

12 4 GRANDES NATURES DE PROBLÈMES SHOPPERS Rendre le produit désirable pour provoquer le coup de cœur ACHAT IMPLIQUANT Comprendre les innovations et faciliter ses choix Coup de cœur Plaisir BUDGET ACCESSIBLE ELEVÉ Habitude Nécessité Se repérer dans une offre complexe pour un achat «réflexe» PEU IMPLIQUANT Sécuriser l achat = Pédagogie et Réassurance 12

13 FMCG : le nécessaire accessible Habitude Ex : Soins du cheveux Problématique Shopper : Se repérer dans une offre complexe pour un achat «réflexe» Problème shopper Besoin Avant achat Présélection de 2 à 3 marques Pendant achat Impulsion devant rayon/tg Intention, liste Clef : Notoriété /réputation Pub Marque Leviers d activation Promotion Packaging TG 13

14 Mode : l achat coup de cœur accessible Coup de cœur Ex : Basket de ville Problème shopper Besoin L envie /le désir Opportunité Prix Avant achat PDV : Vitrine, mise en avant Internet : offres, recherche Pendant achat Marque Habitude site/magasin Style /design Opportunité prix Provoquer le coup de cœur sur Internet Point de vente Leviers d activation Marque Prix Visibilité Enjeu Shopper : Rendre le produit désirable pour provoquer le coup de cœur 14

15 Equipement : le nécessaire impliquant Nécessité Ex : Imprimante Problème shopper Urgence /panne 1 er équipement Cadeau Opportunité Prix Avant achat Préparer son cahier des charges Internet : Etude et comparaison des prix Mailing/cata : offre promo PDV : voir le produit Pendant achat Impulsion : devant rayon/tg Intention : liste Repérer le type de produit adapté à son usage Internet Marketing direct Point de vente Leviers d activation en PDV ou s Internet : Prix /usage Info produit Promo Réassurance (SAV, vendeurs, actions fid.) Marque Enjeu Shopper : Sécuriser l achat = Pédagogie et Réassurance 15

16 Equipement Loisir: l achat plaisir impliquant Plaisir Ex : Appareil photo Problème shopper Besoin : 1 er équipement L envie // nouvelle techno Cadeau Opportunité Prix Avant achat Longue préparation PDV : voir les produits, vendeur Internet : critères, comparateur, avis, offres, Pub : Image Bouche à oreille Pendant achat Internet : prix et accessibilité PDV : manipulation, conseil vendeurs, SAV, confiance en l enseigne Opportunité prix /promo Baliser la recherche d information sur Point de vente Internet Pub WOM Leviers d activation en PDV ou sur Internet : Marque Confiance techno Réassurance Prix Enjeu Shopper : Comprendre les innovations et faciliter ses choix en cross-canal 16

17 RIEN N A VRAIMENT CHANGÉ DANS LES PROBLÈMES À RÉSOUDRE. Des séquences classiques bien restituées par les shoppers 1. Connaître 2. Choisir 3. Acheter 4. Utiliser 17

18 RIEN N A VRAIMENT CHANGÉ DANS LES PROBLÈMES À RÉSOUDRE. Avec des attentes plus fortes sur «l avant» et «l après» pour les produits plus impliquants Achats plus chers, plus rares (donc moins de connaissance et de routine) Usages plus longs Investissement temps 18

19 LES RÉSULTATS À RETENIR Le point de vente est important pour tous les secteurs étudiés. Le digital joue un rôle croissant avec l implication et la complexité du choix TV Presse écrite RP Online et canaux digitaux Événementiel Bouche-à-oreille Points de vente Marketing direct 19

20 LES RÉSULTATS À RETENIR Le PDV reste au cœur du dispositif pour l achat Les medias, le marketing direct et le bouche à oreille préparent la préférence TV Presse écrite RP Online et canaux digitaux Événementiel Bouche-à-oreille Points de vente Marketing direct 20

21 LES RÉSULTATS À RETENIR Internet permet au shopper de préparer son achat, d appréhender l offre et de repérer les critères clefs pour son usage et concurrence de façon plus marqué le point de vente qui doit accentuer sa capacité à rassurer l acheteur par la désirabilité des produits, la qualité de ses vendeurs, l attractivité de ses prix et la valorisation de son SAV. TV Presse écrite RP Online et canaux digitaux Événementiel Bouche-à-oreille Points de vente Marketing direct 21

22 PHASE 2 Les réponses trouvées par le shopper: le parcours des points de contact 22

23 PHASE 2 : ETUDE QUANTITATIVE Principes directifs de l étude quanti Solution retenue 1. Une démarche baromètrique avec pour la première édition : 2 secteurs 2. qui étudie la séquentialité des contacts dans une dynamique temporelle 3. qui mesure les effets cumulés entre les points de contacts Méthodologie quantitative d interviews on-line sur questions fermées Une solution peu complexe sur le plan opérationnel À enrichir pour la 2ème édition avec une vision ROIste 23

24 PHASE 2 : MENÉE PAR ILIGO DESCRIPTIF MÉTHODOLOGIE 42 points de contact étudiés sur le parcours d achat : Point de vente Media Publicité Marketing Direct CRM WOM (Word of Mouth) Partenariat Evénementiel Digital Media Digitaux Mode d administration : CAWI (questionnaire en ligne) Dates du terrain : du 18 juin au 2 juillet 2012 Nombre de répondants : 1007 individus Quotas déterminés en amont sur : sexe, âge, CSP interviewé, Région UDA Cibles : Responsable des achats ans ayant acheté au moins un produit de la catégorie «Soins des cheveux» au cours des 3 derniers mois (shampoings, après-shampoings, gels, mousses, laques, colorations, soins capillaires type lotions, masques, sérums) RP Objectifs Identifier l ensemble des points de contact utiles Les hiérarchiser en termes d impact et de fonction L ensemble des canaux d influence sont analysés sans les pré-qualifier. 24

25 PHASE 2 : DESCRIPTIF TRAITEMENT DES RESULTATS La liste des points de contact est à chaque fois adaptée au secteur étudié, avec pour chaque point de contact identifié, la mesure : du potentiel du point de contact à informer du potentiel à modifier l image de la marque du potentiel à favoriser l acte d achat de la marque (activation) Points de contact 3 indicateurs de fonction Information Quels sont ceux qui, selon vous, permettent de vous informer sur une marque? Image Quels sont ceux qui, selon vous, permettent de vous donner une image positive d une marque? Activation Quels sont qui, selon vous, permettent de vous inciter le plus à acheter une marque? un score : Utilité L utilité est un cumul (selon la méthode du scoring) des réponses pour chaque point de contact (qu il soit cité pour l information, l image ou l activation). 25

26 26

27 Exemple d insights : soins capillaires 27

28 42 POINTS DE CONTACT HIÉRARCHISÉS PAR SCORE D INFLUENCE Echantillons non adressés Animations à l'entrée du rayon Animations à l'entrée du PDV Recommandations de la famille ou des amis Animations dans la rue (prospectus, Echantillons dans la presse magazine Courriers promotionnels adressés à des clients Recommandations d'un coiffeur, d'une Publicités à la télévision Promotions en PDV Balisage catégorie en linéaire Mise en valeur d'une marque, d'un produit... Prospectus, promotions non-adressés Courriers d'information adressés à des clients Catalogues, prospectus en libre service en PDV Balisage d'un espace de marques en linéaire Publicités en presse magazine Catalogues, magazines non adressés Présence de la marque à l'entrée du PDV Services client / Enquêtes de satisfaction Ecrans TV en PDV Articles parlant de la marque, des produits Courriers adressés à des non-clients s envoyés à des clients Publicités en presse quotidienne Publicités dans la rue, le métro Sites internet d'une marque, mini-sites dédiés Sites et blogs de conseils mode, beauté, Publicités placées sur le chariot Publicités sur Internet Publicités au cinéma Publicités à la radio Bornes interactives en PDV Moteurs de recherche (Google...) s envoyés à des non-clients Interviews, discours d'égéries publicitaires Soirées privées / Mécénat / Sponsoring Echanges avec les consommateurs sur les... Sites de visionnage de vidéos Pages "Fan" / Applis Publicités reçues par SMS QR code

29 CE QUE NOUS CONFIRME L ÉTUDE Habitude Ex : Soins du cheveux Le choix se réalisant souvent dans le point de vente, toute action mettant en avant la marque est à valoriser Favoriser l expérience produit = animations Simplifier l achat = promotions et balisages de l offre L efficacité du marketing direct Est la plus forte en préparation de l acte d achat (Une semaine avant l acte d achat) Est importante dans la phase de post achat (fidélisation). Elle permet, par la proximité que le levier permet, de travailler le lien marque/consommateur très valorisé des consommateurs Relais de la pub TV en PDV Promotion et mise en avant Information : points de contact n 38 et 35 Image : point de contact n 35 et n 8 Activation : n 1 et 3 29

30 RÉSULTATS COMMENTÉS Sur le Point de Vente (1/2) Sur le secteur «Soins des Cheveux» en grande surface, le point de vente s impose comme un pilier structurant, notamment sous son volet «Animations», que ce soit à l entrée du point de vente ou à l entrée du rayon. Les animations sont notamment valorisées quand elles sont associées à une distribution d échantillons. Nous avons pu faire ce même constat pour des produits alimentaires vendus en grande surface et pour les parfums vendus en distribution sélective. La promotion au sein du point de vente se situe au même niveau que pour d autres produits vendus en grande surface et un peu en deçà des produits de beauté vendus en circuit sélectif (parfums, maquillage). Etant plus onéreux, les promotions sont d autant plus appréciées des consommateurs s agissant de ces produits. Soins Capillaires Pub presse Information : point de contact n 3 Image : point de contact n 19, mais n 6 avec échantillon! Activation : n 24 sans échantillon, n 7 avec échantillon 30

31 RÉSULTATS COMMENTÉS Sur le Point de Vente (2/2) Le point de vente émerge également grâce au balisage qui permet à la fois de mieux identifier les différentes catégories de produits et de rendre plus visibles les différentes marques. Un constat qui peut être fait pour plusieurs catégories de produits vendus en grande surface mais qui est particulièrement vrai s agissant des «Soins des cheveux». L ultra segmentation de ce rayon (un nombre important de marques, de produits, de bénéfices associés aux différents produits ) participe à cette survalorisation par les consommateurs des éléments de balisage. Enfin, les catalogues disponibles en libre-service au sein du point de vente semblent encore plus appréciés des consommateurs. Mais ce point de contact émerge sensiblement moins pour les produits alimentaires vendus eux aussi en grande surface. Soins Capillaires Relais de la pub Presse & TV en PDV Promotion et mise en avant devant le rayon Information : points de contact n 38 et 34 Image : point de contact n 35 et n 8 Activation : n 1 et 3 31

32 RÉSULTATS COMMENTÉS Sur le Marketing Direct/CRM Les courriers adressés à des clients (promotionnels mais aussi d information) sont particulièrement valorisés. Un constat qui vaut pour la grande distribution en général ainsi que pour d autres secteurs de la distribution spécialisée. Les «Services client / Enquête de satisfaction» figurent également en bonne place et semblent davantage émerger dans l univers des «Soins des cheveux» vendus en grande surface que dans celui des produits de beauté achetés en circuit sélectif (maquillage, parfums). Les courriers adressés à des non clients et les s figurent à des niveaux observés également sur d autres secteurs proches. Soins Capillaires Prospectus en PDV et en boîte aux lettres Bon de réduction distribué en PDV ou en courrier client promotionnel 32

33 LES 20 PREMIERS UTILISÉS PAR LES SHOPPERS : Habitude Ex : Soins du cheveux Point de vente Media Marketing Direct WOM Digital Répartition des 20 premiers scores d utilité Animation à l entrée du rayon (116) ou du PDV (116) Promotion Balisage MEA Catalogue en point de vente Echantillon Presse Pub TV Pub magazine Echantillon non adressé (120) Courriers promo adressés Prospectus ISA Courrier info adressé Catalogue, magazine non adressé Recommandation de proches (113) Recommandation de professionnels Pas dans les 20 premiers scores : site internet marque, Blog/conseil 42 points de contacts cités Evènementiel Animation rue (113) RP Pas dans les 20 premiers scores : Info pratique produit en presse ou digital, interview égérie 33

34 LA HIÉRARCHIE D IMPORTANCE : LES 4 LEVIERS & COMBINAISONS GAGNANTES! Habitude Ex : Soins du cheveux Le PDV est crucial dans le processus d achat des shampoings, produits capillaires, soins des cheveux vendus en grande surface MAIS en synergie avec les autres relais! er 1 ème 2 ème 3 ème 4 Points de vente TV Marketing direct Bouche-à-oreille 34

35 LES 3 ENJEUX CLEFS Habitude Ex : Soins du cheveux PROBLÉMATIQUE SHOPPER : SE REPÉRER DANS UNE OFFRE COMPLEXE POUR UN ACHAT «RÉFLEXE» PROVOQUER L ACHAT EN PDV PROPOSER UNE EXPÉRIENCE PRODUIT E NOURRIR LA RELATION AVEC LA MARQUE 35

36 FOCUS : LES 10 PREMIERS POINTS DE CONTACT QUI PARTICIPENT À LA DÉCISION D ACHAT Habitude Ex : Soins du cheveux Expérience Produit Provoquer l achat en PDV N 3 : Animation en entrée de rayon N 4 : Animation entrée de PDV N 1 : promo PDV N 7 : Echantillon presse N 2 : Echantillon non adressé N 6 : Courrier Promo enseigne -> client N 5 : Recommandation entourage N 9: Recommandation professionnel Événementiel Nourrir la relation avec la marque N 10 : Mise en valeur de la marque en PDV N 6 : Courrier Info enseigne -> client N 8 : Street Event 36

37 FOCUS : HIERARCHIE SUR LES PHASES DU PROCESSUS D ACHAT Habitude Ex : Soins du cheveux Pré achat Achat Post achat Au global Media Point de vente Marketing Direct Point de vente Marketing Direct Event Bouche à oreille Media Bouche à oreille Bouche à oreille Digital Marketing Direct Digital Point de vente 37

38 UTILITÉ POINT DE VENTE : 12 POINTS DE CONTACT Echantillons non adressés Animations à l'entrée du rayon Animations à l'entrée du PDV Recommandations de la famille ou des amis Animations dans la rue (prospectus, Echantillons dans la presse magazine Courriers promotionnels adressés à des clients Recommandations d'un coiffeur, d'une Publicités à la télévision Promotions en PDV Balisage catégorie en linéaire Mise en valeur d'une marque, d'un produit... Prospectus, promotions non-adressés Courriers d'information adressés à des clients Catalogues, prospectus en libre service en PDV Balisage d'un espace de marques en linéaire Publicités en presse magazine Catalogues, magazines non adressés Présence de la marque à l'entrée du PDV Services client / Enquêtes de satisfaction Ecrans TV en PDV Articles parlant de la marque, des produits Courriers adressés à des non-clients s envoyés à des clients Publicités en presse quotidienne Publicités dans la rue, le métro Sites internet d'une marque, mini-sites dédiés Sites et blogs de conseils mode, beauté, Publicités placées sur le chariot Publicités sur Internet Publicités au cinéma Publicités à la radio Bornes interactives en PDV Moteurs de recherche (Google...) s envoyés à des non-clients Interviews, discours d'égéries publicitaires Soirées privées / Mécénat / Sponsoring Echanges avec les consommateurs sur les... Sites de visionnage de vidéos Pages "Fan" / Applis Publicités reçues par SMS QR code Conseil Promotion Aide au choix Visibilité produit Valorisation produit Conseil Visibilité produit Aide au choix 38

39 N 1 : LE POINT DE VENTE UNE UTILITÉ GLOBALE SUR TOUS LES LEVIERS AIDE AU CHOIX PROMOTION VISIBILITÉ PRODUIT CONSEIL VALORISATION PRODUIT 39

40 N 1 : LE POINT DE VENTE UNE UTILITÉ GLOBALE SUR TOUS LES LEVIERS AIDE AU CHOIX PROMOTION VISIBILITÉ PRODUIT CONSEIL VALORISATION PRODUIT 40

41 N 2 : LE MARKETING DIRECT CONTRIBUE À CONSTRUIRE L IMAGE DE MARQUE Le marketing direct est plus plébiscité pour son apport à construire l image de marque qu à l acte d achat Le marketing direct joue un rôle important pour donner de l information et construire l image des produits/marques, Les courriers de la part de marques dont les consommateurs sont clients et les services clients sont les points de contacts les plus positivement contributeurs Sur cette fonction d information, le marketing direct développe alors de fortes synergies avec le marketing point de vente et les médias 41

42 N 4 : LE BOUCHE À OREILLE : UN DES LEVIERS LES PLUS EFFICACES POUR L INFORMATION La recommandation de l entourage obtient le 4ème score d utilité le plus élevé, celle des professionnels est en 8ème position. 42

43 FOCUS : LE DIGITAL UTILISÉ PLUTÔT POUR S INFORMER Majoritairement, les consommateurs semblent assez peu chercher des informations d eux même sur le secteur : moteurs de recherche, avis consommateurs et pages fans ne sont pas dans le top du ranking de l utilité. Les contacts digitaux les plus utiles sont ceux qui offrent du contenu et qui sont référents (marque et experts) 27- Sites internet d'une marque, mini-sites dédiés à un produit 28- Sites et blogs de conseils mode, beauté, shopping 43

44 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS PAR INDICATEUR Habitude Ex : Soins du cheveux Force de l agrégat des points de contacts selon les fonctions d information, image, activation < < Point de Vente Information Image Activation Media Marketing Direct WOM Digital Evènementiel RP 44

45 LES PRIORITES EN 4 POINTS Habitude Ex : Soins du cheveux PROBLÉMATIQUE SHOPPER : SE REPÉRER DANS UNE OFFRE COMPLEXE POUR UN ACHAT «RÉFLEXE» 1 FACILITER L EXPÉRIMENTATION ET LA RECOMMANDATION DU PRODUIT 4 ANIMER ET BALISER LE POINT DE VENTE NOURRIR LA NOTORIÉTÉ ET LA RÉPUTATION SUR PLUSIEURS CANAUX 2 3 FAIRE DES PROMOTIONS 45

46 PHASE 2 : SYNTHÈSE DES RESULTATS DE LA PHASE QUANTI SECTEUR OPTIQUE 46

47 LA HIÉRARCHIE D IMPORTANCE : LES 4 LEVIERS GAGNANTS OPTIQUE Un temps de recherche et une implication qui provoque une multiplicité de points de contacts utilisés Le PDV est largement N 1 en associant les fonctions d aide au choix, de visibilité puis d activation par la promotion et les animations er 1 ème 2 ème 3 ème 4 Points de vente Marketing direct Bouche à oreille Online 47

48 LA HIÉRARCHIE EXPRIMÉE CONSTITUE UNE RÉPONSE À L ENJEU DE LA CATÉGORIE OPTIQUE PROBLÉMATIQUE SHOPPER : COMPRENDRE LES INNOVATIONS ET FACILITER SON CHOIX BAISSER LE FREIN PRIX CONSEILLER ET EXPLIQUER E VALORISER LE PRODUIT 48

49 LES 10 PREMIERS POINTS DE CONTACT QUI PARTICIPENT À LA DÉCISION D ACHAT OPTIQUE Conseiller et expliquer N 2 : Conseil vendeur N 1 : Recommandation entourage N 3: Recommandation professionnel Baisser le frein prix N 4 : Vitrine du magasin /promo N 5 : Promo PDV N 6 : Courrier Promo enseigne - > client Valoriser le produit N 4 : Vitrine du magasin /promo N 7 : Déco et ambiance PDV N 8 : Vitrine valorisant les produits N 10 : mobilier valorisant les produits N 9 : Pub hors PDV N 6 : Courrier Info enseigne -> client 49

50 CE QUI EST UTILISÉ PAR LES SHOPPERS : OPTIQUE Point de vente Media Marketing Direct WOM Digital Evènementiel RP Répartition des 20 premiers scores d utilité Conseil d un vendeur (123) Vitrine mettant en avant les promotions (118) Promotion (118) Déco et ambiance mag Vitrine mettant en avant les produits Mobilier mettant en valeur une marque Catalogue /prospectus en PDV Produits dispo sur un comptoir Pub à l extérieur du mag Pub TV Pub magazine Courriers promo d une enseigne à ses clients Courriers d info d une enseigne à ses clients s d une enseigne à ses clients Courrier d une enseigne à ses non clients Recommandation de proches (124) Recommandation de professionnels (121) Comparateur de prix sur internet Site internet de l enseigne ou marque Article de presse ou site parlant d une enseigne 39 points de contacts cités 50

51 UTILITÉ POINT DE VENTE : 13 POINTS DE CONTACT OPTIQUE Recommandations d'une personne de votre entourage Conseils d'un vendeur du magasin Recommandations d'un professionnel Vitrines mettant en avant les promotions en PDV Promotions PDV Courriers promotionnels, envoyés par une enseigne Courriers d'information envoyés par une enseigne Décoration et ambiance générale du magasin Vitrines mettant en scéne le produits d'une marque Publicités à l'extérieur du PDV Mobiliers en PDV mettant en valeur une marque Catalogues, prospectus d'information disponibles PDV s envoyés par une enseigne (client) Publicités à la télévision Comparateurs de prix sur Internet Produits disponibles sur un comptoir Couriers envoyés par une enseigne (pas client) Sites internet de l'enseigne, de la marque Articles de presse ou sites parlant d'une enseigne Catalogues, magazines reçus (domicile) Prospectus, promotions reçus (domicile) Ecrans TV en PDV Produits disponibles ou publicité visible à la caisse Publicités en presse magazine Publicités dans la rue, le metro Animations PDV Publicités en presse quotidienne Moteurs de recherche Sites internet, blogs dédiés à l'otique / à la mode Publicités à la radio Publicités sur internet Mise en valeur d'une marque dans le PDV (affiches, Publicités au cinema s envoyés par une enseigne (pas client) Partenariats avec des émissions TV / Mécénat Interviews ou discours d'égéries publicitaires Pages Fans de l'enseigne / Applications Tablettes Publicités reçues par SMS QR Codes / Flashcodes

52 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS PAR INDICATEUR OPTIQUE Force de l agrégat des points de contacts selon les fonctions d information, image, activation < < Point de Vente Information Image Activation Media Marketing Direct WOM Digital Evènementiel RP 52

53 LES PRIORITES EN 4 POINTS OPTIQUE PROBLÉMATIQUE SHOPPER : COMPRENDRE LES INNOVATIONS ET FACILITER SON CHOIX 1 Travailler la prescription, notamment par les vendeurs en points de vente 2 3 Baisser les freins prix : promotions sur tous les canaux, et notamment dans les supports clients des enseignes Travailler la scénarisation et l accessibilité des produits en magasin 4 Nourrir le bouche à oreille positif 53

54 ENSEIGNEMENTS CLEFS DE LA STABILITE ET DES RUPTURES 54

55 20 POINTS DE CONTACT IMPORTANTS POUR ACHETER UN SHAMPOOING Les canaux se démultiplient : Les shoppers utilisent plus de 20 points de contact importants pour acheter un shampooing 42 points de contact potentiels cités (media, marketing point de vente, marketing direct, Digital, RP, évènement, WOM ) 55

56 MAIS POUR RÉPONDRE À DES QUESTIONS CLASSIQUES Le shopper adopte une logique simple de réponse à ces problèmes, qui, eux, ont peu changé. Optimiser l impact de son mix consiste : à partir de ce problème shopper, en hiérarchiser les éléments et utiliser aux mieux les différents canaux pour y répondre. Et là, le point de vente joue un rôle dominant par la diversité des actions qu il permet. 56

57 MD/MPV & GRANDS MEDIA : DÉSÉQUILIBRE BUDGÉTAIRE PAR RAPPORT AUX IMPACTS Habitude Ex : Soins du cheveux % INVESTISSEMENT : Répartition des budgets entre MPV/MD et Grands Media * 47% Marketing Point de vente & MD IMPACT SUR L INFORMATION, LA CONSTRUCTION D IMAGE ET DÉCISION D ACHAT : répartition du poids des points de contact entre MD/MPV et Media** 82% MPV = 8 points de contact MD = 6 points de contact 53% Grand Media 18% *Source France Pub **17 points de contact sur les 20 premiers Source étude SNCD/POPAI

58 DES FRACTIONNEMENTS ACCRUS Vos shoppers jonglent avec les différents outils et les différentes temporalités Ils développent une agilité à se forger LEUR opinion Face à des marques et enseignes moins crédibles, Des vendeurs et animateurs plébiscités mais rares ou manquant d expertise Alors que le bouche à oreille, grand levier ici plébiscité, démultiplie son efficacité par le digital Ils multiplient les canaux pour optimiser le rapport PRIX/USAGE Et, pour voir et acheter, ils alternent le physique et le digital. 58

59 VOS SHOPPERS CHERCHENT UNE OPTIMISATION GLOBALE, EN MULTIPLIANT LES CANAUX Le digital et l intensification de la concurrence entre réseaux fragilise les modèles de marques ou d enseigne trop statiques dans cette guerilla tactique. 59

60 CES SÉQUENCES, ENCORE MARQUÉES, TENDENT À SE FONDRE CONVERGENCE DES FRONTIÈRES ON / OFF Les scenarios de parcours vont se multiplier, tant pour les relais de notoriété, d incitation à l essai que d achat voire de revente. Off line On line 60 60

61 LES SHOPPERS UTILISERONT DE PLUS EN PLUS LA COMPLÉMENTARITÉ ENTRE L ACHAT EN LIGNE ET L ACHAT EN MAGASIN, Digital Physique 24/24, 7/7J Immédiateté de la possession Gain de temps Relation /échanges Recherche facilitée, avis Assortiment large et personnalisé Humain et sensoriel Scénarisation offre et parcours 61 61

62 MAIS LE CROSS CANAL EST COMPLEXE POUR LES ACTEURS DU COMMERCE COMMENT INSTALLER EN MAGASIN L EXPÉRIENCE DU WEB? Le consommateur est fortement inspiré par les réflexes qu il a sur le web Comparer les prix, Lire les avis des clients, Maitriser son temps Personnalisation Avoir des suggestions de produit et services complémentaires Gratification 62 62

63 8 ENJEUX MAJEURS POUR LE COMMERCE CROSS CANAL : Augmentation du Chiffre d'affaires Efficacité du vendeur Acquisition de nouvelles cibles de clients Amélioration de l'expérience client Cross-fertilisation entre canaux Ré-humanisation de la relation Client Réduction des coûts Optimisation de la supply chain 63 63

64 LÀ OÙ IL Y A ENCORE DU CHEMIN À PARCOURIR QUID DU FONCTIONNEMENT EN MODE SILO CHEZ LES ANNONCEURS? Point de Vente RP Events Digital Bouche à oreille Marketing direct Média Presse écrite 64

65 PRÉPARER UN PLAN MARKETING POINTS DE CONTACT Promotion en PDV Animation à l entrée du Rayon Mise en valeur d une marque, d un produit Mise en valeur d un produit Balisage d une marque en linéaire Balisage catégoriel PUB Pub Presse Catalogue non adressé Envoi d échantillon ing Internet Courrier clients d information Courrier clients promo Echantillon Presse TV Prospectus Télémarketing Affichage National Radio Vitrine Catalogue Flyer Animation à l entrée du PDV Street Event Affichage Parking Cinéma Marketing Mobile Affichage Centre Commercial 65

66 PRÉPARER UN PLAN MARKETING POINTS DE CONTACT SUR UNE PÉRIODE DONNÉE, QUELLE MARQUE ACTIVE QUEL LEVIER? Etude Comprendre comment vos shoppers utilisent les points de contact et pour résoudre quel enjeu de la catégorie Pige Situer votre marque face à celle de vos concurrents, avec un Benchmark (par exemple Pige: pub, MD échantillon, part de voix prospectus et PLV) 66

67 QUELLES UTILSATIONS POUR CETTE ÉTUDE LES QUELQUES RECOMMANDATIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SNCD / POPAI FRANCE 67

68 L INTÉRÊT DE CETTE ÉTUDE UNE VISION TRÈS CONSO Un grand niveau de finesse sur les points de contacts : Etudié pour la première fois avec ce niveau de détail très accru La séquentialisation dévoile le triptyque gagnant : «Point de Vente + Media + Marketing Direct» 68

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux»

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Fiche Synthétique Marketing Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Mars 2014 1 1. Objectifs Déterminer les meilleures occasions de contact entre les marques du secteur des

Plus en détail

Marketing Mesure de l utilité des points de contact

Marketing Mesure de l utilité des points de contact Marketing Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Magasins d optique» Pour & Paris, le 22 Août 2012 Pauline Lermigeaux 01 53 00 92 89 Olivier Goulet 01 53 00 92 84 Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Plus en détail

Mesure de l utilité des points de contact Banques de réseaux & Grandes Surfaces Alimentaires

Mesure de l utilité des points de contact Banques de réseaux & Grandes Surfaces Alimentaires Mesure de l utilité des points de contact Banques de réseaux & Grandes Surfaces Alimentaires Paris, le 20 septembre 2012 Pauline Lermigeaux 01 53 00 92 89 Olivier Goulet 01 53 00 92 84 Méthodologie Digital

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Fiche Synthétique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Février 2014 1 1 CONTEXTE En 2013, le marché automobile français a réalisé sa pire performance depuis

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

FICHE SYNTHÉTIQUE SECTEUR DISTRIBUTION SPÉCIALISÉE BRICOLAGE & JARDINAGE

FICHE SYNTHÉTIQUE SECTEUR DISTRIBUTION SPÉCIALISÉE BRICOLAGE & JARDINAGE FICHE SYNTHÉTIQUE SECTEUR DISTRIBUTION SPÉCIALISÉE BRICOLAGE & JARDINAGE Quels sont les Points de Contacts les plus influents? Marketing Juillet 2012 1 CATÉGORIE : ETUDE SECTORIELLE FAMILLE : Points de

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

Les promotions dans le Drive

Les promotions dans le Drive Les promotions dans le Drive Retail Explorer, l institut spécialiste de la communication commerciale Pige communication publicitaire 360 Data Drive Brandbank Etudes shoppers et benchmark Nous travaillons

Plus en détail

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Présentation du 31 mars 2010 Baromètre UDA / OpinionWay 2010 de l e-marketing page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats Expertise

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

Baromètre 2011 de l'e-marketing

Baromètre 2011 de l'e-marketing Baromètre 2011 de l'e-marketing Présentation du 30 mars 2011 MD Expo / UDA Baromètre de l e-marketing 2011 page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats L acculturation des

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING, 2013 ISBN : 978-2-212-55553-0 Sommaire Introduction

Plus en détail

Baromètre des Usages Multiécrans. Descriptif et conditions budgétaires

Baromètre des Usages Multiécrans. Descriptif et conditions budgétaires Baromètre des Usages Multiécrans Descriptif et conditions budgétaires Octobre 2014 Contexte A travers ces baromètres semestriels, iligo a l ambition d analyser la perception, les usages mais surtout l

Plus en détail

SOMMAIRE LES CONSOMMATEURS AMBASSADEURS L'AGENCE

SOMMAIRE LES CONSOMMATEURS AMBASSADEURS L'AGENCE SOMMAIRE L'AGENCE. MISSIONS DE L AGENCE. NOTRE ADN. DOMAINES D ACTIVITÉS. EXPERTISES ++. CHIFFRES CLÉS. MARQUES DE CONFIANCE LES CONSOMMATEURS AMBASSADEURS. LE WORD OF MOUTH [WOM] LE CONCEPT D'AMBASSADEURS.

Plus en détail

SAISON 2015 ET SI LE LUXE, C ÉTAIT DE RECEVOIR UN ÉCHANTILLON PERSONNALISÉ

SAISON 2015 ET SI LE LUXE, C ÉTAIT DE RECEVOIR UN ÉCHANTILLON PERSONNALISÉ SAISON 2015 ET SI LE LUXE, C ÉTAIT DE RECEVOIR UN ÉCHANTILLON PERSONNALISÉ L ensemble des données chiffrées présentées dans ce livret sont issues d études menées par Mediapost Publicité avec les instituts

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DU MARKETING RELATIONNEL

LES BONNES PRATIQUES DU MARKETING RELATIONNEL LES BONNES PRATIQUES DU MARKETING RELATIONNEL marketing opérationnel et relation client Marketing Promotionnel Marketing Relationnel Marketing Services SOMMAIRE CONTEXTE 1 Big data : les sources de données

Plus en détail

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP 2 ENJEUX MEDIAPOST COMMUNICATION ÊTRE LE LEADER DE L INTELLIGENCE CLIENT À TRAVERS

Plus en détail

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings extraits Juillet 2013 Contexte 2013 Un consommateur de plus en plus connecté 42,2 millions d internautes

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Chapitre 4 La planification : le marketing opérationnel ou marketing-mix Le marché cible est défini,

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013

2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013 2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013 Charles-Henri d Auvigny, Directeur délégué général OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

SOMMAIRE LES CONSOMMATEURS AMBASSADEURS L'AGENCE . DOMAINES D ACTIVITÉS. CHIFFRES CLÉS EXPERTISES ++. MARQUES DE CONFIANCE

SOMMAIRE LES CONSOMMATEURS AMBASSADEURS L'AGENCE . DOMAINES D ACTIVITÉS. CHIFFRES CLÉS EXPERTISES ++. MARQUES DE CONFIANCE SOMMAIRE L'AGENCE. DOMAINES D ACTIVITÉS. CHIFFRES CLÉS EXPERTISES ++. MARQUES DE CONFIANCE LES CONSOMMATEURS AMBASSADEURS LE CONCEPT D'AMBASSADEURS. LE DISPOSITIF MISSIONS DE L'AGENCE ÊTRE VOTRE PARTENAIRE

Plus en détail

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices?

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? L attractivité pour un commerce multiservices : Comment la déterminer? Quel sens lui donner? Quel sens donnez-vous au mot ATTRACTIVITE, dans

Plus en détail

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés.

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés. Laurent HABIB réunit les agences LIGARIS 1, PLAN CRÉATIF 2 et MINISTÈRE 3 pour créer la 1 ère agence globale indépendante du marché. Une agence de 180 personnes, à 60% digitale, intégrant tous les métiers

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

Vendredi 9 Juillet 2010

Vendredi 9 Juillet 2010 Vendredi 9 Juillet 2010 Méthodologie Segments de la communication online Display Search Affiliation Comparateurs E-mailing Annuaires Mobile Régies 1 2 Agences Déclaratif sous huissier + entretiens Confrontation

Plus en détail

Saison 2 (2010) Publicité, digital, marketing services

Saison 2 (2010) Publicité, digital, marketing services Le Baromètre Annonceurs Agences Saison 2 () Publicité, digital, marketing services page 1 Méthodologie page 2 Phase qualitative 12 entretiens avec des décisionnaires référents Grande consommation : Industrie,

Plus en détail

Etat des lieux du marketing digital

Etat des lieux du marketing digital Etat des lieux du marketing digital Décembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

SOMMAIRE MÉTHODOLOGIE OBJECTIFS ENSEIGNEMENTS CLES I. INTERNET, LE MÉDIA LE PLUS DECISIF DANS LE PROCESSUS D ACHAT

SOMMAIRE MÉTHODOLOGIE OBJECTIFS ENSEIGNEMENTS CLES I. INTERNET, LE MÉDIA LE PLUS DECISIF DANS LE PROCESSUS D ACHAT SOMMAIRE MÉTHODOLOGIE OBJECTIFS ENSEIGNEMENTS CLES I. INTERNET, LE MÉDIA LE PLUS DECISIF DANS LE PROCESSUS D ACHAT 3 4 5 6 II. III. IV. INTERNET, N 1 DE L INFLUENCE POUR 14 CATEGORIES DE PRODUITS SUR 19

Plus en détail

Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes

Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes Étude barométrique sur la communication multicanal auprès des décideurs et des consommateurs Vague 2 Mars 2009 TNS Sofres 138, Avenue Marx Dormoy 92129 Montrouge

Plus en détail

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Frédéric Micheau, Directeur des études d opinion - OpinionWay Hervé Grelet, General Manager Retail Wincor Nixdorf France Nicolas Pelle

Plus en détail

Quelle révolution digitale? Assises du Marketing Les Echos Stéphane Marcel, TNS Sofres Septembre 2010

Quelle révolution digitale? Assises du Marketing Les Echos Stéphane Marcel, TNS Sofres Septembre 2010 Quelle révolution digitale? Assises du Marketing Les Echos Stéphane Marcel, TNS Sofres Septembre 2010 Notre vision de la «révolution digitale» Changement de nature de relation entre les marques et (certains)

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

BILAN «GOUTS D YVELINES» 1 ère édition. Du 16 novembre au 1er décembre 2013

BILAN «GOUTS D YVELINES» 1 ère édition. Du 16 novembre au 1er décembre 2013 BILAN «GOUTS D YVELINES» 1 ère édition Du 16 novembre au 1er décembre 2013 3, rue de Fontenay - 78000 Versailles Tél : 01 39 07 79 78 Fax : 01 39 07 85 05 tourisme@yvelines.fr - www.tourisme.yvelines.fr

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

LE MULTICANAL. ou comment mettre le dialogue avec vos donateurs au cœur de votre organisation! Atelier animé par David Alonso

LE MULTICANAL. ou comment mettre le dialogue avec vos donateurs au cœur de votre organisation! Atelier animé par David Alonso LE MULTICANAL ou comment mettre le dialogue avec vos donateurs au cœur de votre organisation! Atelier animé par David Alonso Directeur général de Faircom Paris Objectifs de la session Découvrir le multicanal

Plus en détail

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Frédéric Micheau, Directeur des études d opinion OpinionWay Hervé Grelet, General Manager Retail Wincor Nixdorf France Nicolas Pelletier,

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

PRINTDIGITAL #2. le pouvoir des LECTURES CONVERGENTES

PRINTDIGITAL #2. le pouvoir des LECTURES CONVERGENTES PRINTDIGITAL #2 le pouvoir des LECTURES CONVERGENTES Présentation Corinne Mrejen Corinne Pitavy Co-Présidentes de la Commission Efficacité du SEPM M&P + une table ronde réunissant Catherine Villa Hervé

Plus en détail

Comment évolue le Category

Comment évolue le Category Comment évolue le Category Management dans les enseignes multicanal? 5e rendez-vous du category management - paris 12-14 décembre 2012 Remerciements Florence Guittet et Serge Cogitore, enseignants du Master

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

Publié le 3 et 4 avril 2014

Publié le 3 et 4 avril 2014 Publié le 3 et 4 avril 2014 Enquête nationale «Comment accompagner le choix des Français dans les Magasins Spécialisés?» Votre contact : Irina Tshelnakova Directrice Conseil : it@institut-viavoice.com

Plus en détail

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players»

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Janvier 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1007 personnes,

Plus en détail

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport Les Français et le courrier publicitaire Rapport Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Principaux enseignements 3. Résultats détaillés 4. Les habitudes en termes de courrier 5. Appréciation des différents

Plus en détail

Du Web to Store au Digital in Store

Du Web to Store au Digital in Store Livre blanc Du Web to Store au Digital in Store Quand votre audience online se transforme en acheteurs offline www.kontestapp.com Introduction Le commerce digital et le commerce traditionnel évoluent de

Plus en détail

COMMUNiCATiON - CRÉATiON

COMMUNiCATiON - CRÉATiON COMMUNiCATiON - CRÉATiON DECP Communication DEES Communication - DEESCOM DEES Communication option relations Publiques - DEESCOM RP DEES Journalisme - DEESJOUR MASTER Européen Communication Stratégies

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

Casino au Mondial des métiers

Casino au Mondial des métiers Casino au Mondial des métiers Vendredi 8 février 2013 Eric Chetboun Direction marketing digital- Eric Chetboun Sommaire 1. Le Groupe Casino : les métiers de la distribution 2. Les sites e-commerce chez

Plus en détail

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication MÉTHODOLOGIE La partie de l'image avec l'id de relation rid11 n'a pas été trouvé dans le fichier. Phase qualitative

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media. Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France

Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media. Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France L environnement media a changé PRESSE TELEVISION AFFICHAGE RADIO COURRIER ONLINE drastiquement

Plus en détail

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux?

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux? Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Etude appliquée aux entreprises B2B, dans l Industrie IT. May 15 2013 ETUDE Leila Boutaleb-Brousse leilabfr@gmail.com btobconnected.com

Plus en détail

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE À L ÉCOUTE DE NOS CLIENTS Le papier, c est fini. Maintenant, il faut passer sur Internet. Il y a trop de monde sur Internet, C est impossible de

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

REALITE, TENDANCES & COMPARAISONS DES INVESTISSEMENTS MEDIAS ET HORS-MEDIAS ESPAGNOLS ET FRANÇAIS

REALITE, TENDANCES & COMPARAISONS DES INVESTISSEMENTS MEDIAS ET HORS-MEDIAS ESPAGNOLS ET FRANÇAIS Réalité, tendances et comparaisons des marchés publicitaires espagnols et français en. ETUDE 2005 REALITE, TENDANCES & COMPARAISONS DES INVESTISSEMENTS MEDIAS ET HORS-MEDIAS ESPAGNOLS ET FRANÇAIS - 1 -

Plus en détail

Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média

Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média En préambule Des résultats qui s'inscrivent dans le cadre d'une réflexion entamée depuis 1997 > La dernière étude remonte à 2002 Un double objectif

Plus en détail

E-COMMERCE & MULTI CANAL

E-COMMERCE & MULTI CANAL E-COMMERCE & MULTI CANAL SPÉCIALISTE E-BUSINESS UNE STRUCTURE ACCOMPAGNANT SES CLIENTS A L INTERNATIONAL + 1900 collaborateurs + CA 158 M + 21 années d'existence + 15 ans d'expérience e-business AVEC UN

Plus en détail

Magasins vs. pure-players : victoire aux points des enseignes traditionnelles!

Magasins vs. pure-players : victoire aux points des enseignes traditionnelles! BAROMETRE IFOP-BONIAL Les relations des Français aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Magasins vs. pure-players : victoire aux points des enseignes traditionnelles! LES CONCLUSIONS DE L

Plus en détail

20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel.

20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel. 20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel. OPTIMISATION DES PERFORMANCES VAD STRATEGIE ET PLANS D ACTION POSITIONNEMENT MARKETING ELABORATION DES PLANS DE CAMPAGNE VAD EXPERTISE

Plus en détail

COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS. Mme. Zineb El Hammoumi

COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS. Mme. Zineb El Hammoumi COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS MEDIAS Mme. Zineb El Hammoumi Communication hors médias Marketing direct Définition Objectifs Moyens Outils SOMMAIRE PLV (Publicité sur lieu de Vente) Définition

Plus en détail

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles S421-1-3 LA REVOLUTION DIGITALE S42 La relation commerciale S421 : La relation commerciale et son contexte Définir les notions de relation commerciale et de contact commercial. Présenter la diversité des

Plus en détail

Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009

Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009 Le cycle de vie d un produit culturel Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009 Objectifs Mesurer l impact d Internet Observer le cycle de vie des produits culturels Mieux comprendre les rôles

Plus en détail

Solution médias/hors médias intégrée permettant à la marque d accompagner le consommateur du domicile jusqu à l acte d achat

Solution médias/hors médias intégrée permettant à la marque d accompagner le consommateur du domicile jusqu à l acte d achat Solution médias/hors médias intégrée permettant à la marque d accompagner le consommateur du domicile jusqu à l acte d achat Domicile Point de vente Solution Quadriplay 1. «HYPERAFFICHAGE» Affichage Mobile

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DES RELATIONS AVEC

GUIDE PRATIQUE DES RELATIONS AVEC GUIDE PRATIQUE DES RELATIONS AVEC 21 > 23 Septembre 2015 Paris expo Porte de Versailles Pavillon 1 LES MEDIAS I PARIS RETAIL WEEK Paris Retail Week se tiendra du 21 au 23 septembre 2015, à Paris expo Porte

Plus en détail

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau.

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. COMMUNIQUE DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMEDIATE Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. Neuilly sur Seine, le 26 janvier 2011 Digitas France (VivaKi/Publicis

Plus en détail

Extraits de résultats

Extraits de résultats Extraits de résultats L étude Profiling Une mesure du profil détaillé des visiteurs de vos sites Internet Plus de 200 critères de qualification profil perso & pro, usages du web, style de vie, consommation

Plus en détail

Atelier 1 Parlons Stratégie, multi- canal et multi- écran!

Atelier 1 Parlons Stratégie, multi- canal et multi- écran! Atelier 1 Parlons Stratégie, multi- canal et multi- écran! 1 Parlons Stratégie! 2 UNE STRATÉGIE? EST- CE BIEN NÉCESSAIRE? Peut- on se contenter de participer à la course sans stratégie? 3 POURQUOI PARLER

Plus en détail

La génération digitale : précurseur d une nouvelle relation aux médias et aux contenus

La génération digitale : précurseur d une nouvelle relation aux médias et aux contenus La génération digitale : précurseur d une nouvelle relation aux médias et aux contenus Les 15-24 ans : la génération digitale, qui a grandi avec internet et le portable. Elle initie de nouveaux usages

Plus en détail

... tu me trouves! mon site web pour être plus visible sur internet et créer du trafic dans mon commerce. www.achat-loire.com

... tu me trouves! mon site web pour être plus visible sur internet et créer du trafic dans mon commerce. www.achat-loire.com ... tu me trouves! mon site web pour être plus visible sur internet et créer du trafic dans mon commerce www.achatloire.com PourQuoi communiquer sur internet? les chiffres clés du ecommerce en France ÉVOLUTION

Plus en détail

Le Digital In-Store & son intégration au sein du parcours client. Fabien Girard - Agence MOONDA Blog: www.marquesetreseaux.com

Le Digital In-Store & son intégration au sein du parcours client. Fabien Girard - Agence MOONDA Blog: www.marquesetreseaux.com Le Digital In-Store & son intégration au sein du parcours client Fabien Girard - Agence MOONDA Blog: www.marquesetreseaux.com Le Digital In-Store : Définitions et Enjeux L ensemble des dispositifs digitaux

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail

Saison 2015 VOICI UN ÉCHANTILLON DE TOUT CE QUE NOUS POUVONS FAIRE POUR VOUS

Saison 2015 VOICI UN ÉCHANTILLON DE TOUT CE QUE NOUS POUVONS FAIRE POUR VOUS Saison 2015 VOICI UN ÉCHANTILLON DE TOUT CE QUE NOUS POUVONS FAIRE POUR VOUS L ensemble des données chiffrées présentées dans ce livret sont issues d études menées par Mediapost Publicité avec les instituts

Plus en détail

Nouveau site internet, QR Codes, vidéos sur You Tube (Toupret TV) TOUPRET entre dans l ère du bricolage interactif

Nouveau site internet, QR Codes, vidéos sur You Tube (Toupret TV) TOUPRET entre dans l ère du bricolage interactif INFORMATION PRESSE COMMUNICATION Service de Presse : CAROLINE LANDAIS E-mail : caroline.landais@c-l-consulting.fr Port. 06 63 95 19 77 Nouveau site internet, QR Codes, vidéos sur You Tube (Toupret TV)

Plus en détail

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW 1 ER COMMERCE CONNECTÉ SHOW Salon Dock Pullman - Paris 27 & 28 octobre 2015 LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW «There is no Business like Retail Connected Business» Un salon d échange, concentré d expertise et

Plus en détail

SOMMAIRE. A b. intermedia. Agences de communication généralistes. Agences de marketing opérationnel. Agences de communication spécialisées

SOMMAIRE. A b. intermedia. Agences de communication généralistes. Agences de marketing opérationnel. Agences de communication spécialisées A b c d Agences de communication généralistes 01 Communication globale et grand public Agences de marketing opérationnel 01 Promotion des ventes et trade marketing 02 Stimulation et animation des réseaux

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

A. EN AMONT DE LA COMMUNICATION, LA STRATEGIE COMMERCIALE

A. EN AMONT DE LA COMMUNICATION, LA STRATEGIE COMMERCIALE CONSEILS MARKETING Quelques astuces pour dynamiser les ventes Pour aller plus loin dans la création de messages propres à l officine et leur donner plus d impact A. EN AMONT DE LA COMMUNICATION, LA STRATEGIE

Plus en détail

CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL

CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL INTERVENANTS : Elise Albenque Marketing et Partenariats Médias - Direction de l'information et de la Communication Château de Versailles Marion Bajeux Responsable Marketing

Plus en détail

Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal

Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal Agenda 1. Le Big Data et les enjeux du marché 2. La réponse de Mediapost Communication 3. Comment ça marche? 4. Planning de lancement des offres 5. Conclusion

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

Observatoire de la communication responsable

Observatoire de la communication responsable Observatoire de la communication responsable En partenariat avec : Avec le soutien de 8 septembre 2010 Méthodologie Etude online du 23 août au 3 septembre sur la base de fichiers fournis par les partenaires

Plus en détail

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 SOMMAIRE I. L étude en quelques mots II. Méthodologie & Profil des répondants III. Faits marquants IV. Personas V. Conclusion I. L étude EMA BtoC en quelques

Plus en détail

Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique

Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique LE SHOWROOMING N'EST PAS UNE FATALITÉ. Découvrez la part du offline et du online dans le processus

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous?

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? La véritable solution qui valorise vos données clients et fait évoluer votre image Etudes Recettes pour mesurer votre image,

Plus en détail

JANNEAU Julien. Conférence : Les clés de succès sur Internet

JANNEAU Julien. Conférence : Les clés de succès sur Internet HYMBERT Medhi JANNEAU Julien Master 2 SCPN Conférence : Les clés de succès sur Internet Introduction : Depuis sa démocratisation durant les années 2000, la toile Internet a complètement «explosée» devant

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias

Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias Partie 1 : La communication Construire son image Introduction : Créer, c est déjà communiquer! Votre 1 er

Plus en détail

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET Le groupe, véritable machine à idées des médias, tire parti de l analyse comportementale pour optimiser son marketing

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail