L IMPACT DES POINTS DE CONTACT SUR LA DÉCISION D ACHAT ET LEURS INTERACTIONS DE LA MAISON AU POINT DE VENTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L IMPACT DES POINTS DE CONTACT SUR LA DÉCISION D ACHAT ET LEURS INTERACTIONS DE LA MAISON AU POINT DE VENTE"

Transcription

1 L IMPACT DES POINTS DE CONTACT SUR LA DÉCISION D ACHAT ET LEURS INTERACTIONS DE LA MAISON AU POINT DE VENTE 1

2 17% DES VENTES D AUCHAN SONT RÉALISÉES GRÂCE À GOOGLE Source Google ET LE MARKETING DIRECT? ET LE CRM? ET LE MARKETING PDV? 2

3 FAIRE LE POINT SUR LE RESSENTI DES SHOPPERS À L ÈRE DU CROSS CANAL L influence du Point de vente, des médias et du marketing direct est-elle encore si importante aujourd hui? Quels sont les nouveaux parcours d achat pour ma catégorie? TV Presse écrite RP Online et canaux digitaux Événementiel Bouche-à-oreille Points de vente Marketing direct 3

4 VOUS AIDER À ARBITRER L ALLOCATION DE VOS RESSOURCES Investir le bon montant, au bon moment, pour le bon objectif Cerner les synergies TV Presse écrite RP Online et canaux digitaux Événementiel Bouche-à-oreille Points de vente Marketing direct 4

5 4 IDÉES REÇUES À BOUSCULER C est la pub qui construit l image de marque, (le reste ce n est que de la promo) En e-commerce, l important c est l audience, soyons 100% digital Media et hors-media sont différents Il n y a pas de relation entre le Marketing Direct et le Marketing Point de Vente 5

6 LE SNCD & LE POPAI ANIMÉS PAR UNE MÊME DÉMARCHE Des convictions partagées, une même motivation Le consommateur d aujourd hui est : extrêmement sollicité et «averti» par une multitude de media Les comportements d'achat sont fortement influencés par : des actions de marketing direct (téléphone, internet, postal) avant l'achat des opérations en magasin au cours de la visite du point de vente La conjonction démultiplie l efficacité : Le projet d une étude entre nos 2 organismes a pour objectif de mesurer et de quantifier la synergie des opérations en magasin, associées à des campagnes de marketing personnalisées et ciblées. Le SNCD rassemble les experts du marketing direct multicanal et de la relation client Le POPAI regroupe les professionnels du marketing point de vente 6

7 2 PHASES CLÉS POUR RÉPONDRE À LA PROBLÉMATIQUE POSÉE Les problèmes à résoudre pour le shopper par catégorie Les réponses trouvées : le parcours des points de contact Phase exploratoire ETUDE QUALITATIVE sur la base d entretiens individuels, par catégories de produits (6 produits de grande consommation observés) Phase interviews on line ETUDE QUANTITATIVE sur la base des points de contacts identifiés au cours de la phase qualitative 7

8 UN TRAVAIL DE GROUPE Patrick Robert Président du POPAI France Didier Farge Président du SNCD Eric Trousset MEDIAPOST Publicité Membre du SNCD Olivier Coppet Global Data Excellence Membre du SNCD & du POPAI France Maÿlis Staub La Mesure Marketing Membre du POPAI France Eric Carabajal Directeur Général du POPAI France Alexandrine de Montera Directrice Marketing & Communication du SNCD 8

9 PHASE 1 Les problèmes à résoudre pour le shopper par catégorie 9

10 PHASE 1 RAPPEL MÉTHODE ETUDE QUALITATIVE Principes directifs de l étude qualitative Objectifs de l étude qualitative Comprendre le cheminement de la Restreindre le périmètre à quelques décision d'achat de manière produits : shampoing, crème de jour, consciente/inconsciente en fonction des mousse à raser, baskets, appareils photos, points de contact media/hors-media et imprimantes des différents stimuli Regrouper les points de contacts en quelques grandes catégories pour limiter la complexité du périmètre sans pour autant exclure des media Réalisation de l étude qualitative Effectuée au travers de 14 entretiens menés par le cabinet Romance Allant en avril

11 LES GRANDES LOGIQUES SHOPPERS IDENTIFIÉS ACHAT IMPLIQUANT Coup de cœur Ex : Basket de ville Plaisir Ex : Appareil photo BUDGET ACCESSIBLE ELEVÉ Habitude Ex : Soins du cheveux Nécessité Ex : Imprimante PEU IMPLIQUANT 11

12 4 GRANDES NATURES DE PROBLÈMES SHOPPERS Rendre le produit désirable pour provoquer le coup de cœur ACHAT IMPLIQUANT Comprendre les innovations et faciliter ses choix Coup de cœur Plaisir BUDGET ACCESSIBLE ELEVÉ Habitude Nécessité Se repérer dans une offre complexe pour un achat «réflexe» PEU IMPLIQUANT Sécuriser l achat = Pédagogie et Réassurance 12

13 FMCG : le nécessaire accessible Habitude Ex : Soins du cheveux Problématique Shopper : Se repérer dans une offre complexe pour un achat «réflexe» Problème shopper Besoin Avant achat Présélection de 2 à 3 marques Pendant achat Impulsion devant rayon/tg Intention, liste Clef : Notoriété /réputation Pub Marque Leviers d activation Promotion Packaging TG 13

14 Mode : l achat coup de cœur accessible Coup de cœur Ex : Basket de ville Problème shopper Besoin L envie /le désir Opportunité Prix Avant achat PDV : Vitrine, mise en avant Internet : offres, recherche Pendant achat Marque Habitude site/magasin Style /design Opportunité prix Provoquer le coup de cœur sur Internet Point de vente Leviers d activation Marque Prix Visibilité Enjeu Shopper : Rendre le produit désirable pour provoquer le coup de cœur 14

15 Equipement : le nécessaire impliquant Nécessité Ex : Imprimante Problème shopper Urgence /panne 1 er équipement Cadeau Opportunité Prix Avant achat Préparer son cahier des charges Internet : Etude et comparaison des prix Mailing/cata : offre promo PDV : voir le produit Pendant achat Impulsion : devant rayon/tg Intention : liste Repérer le type de produit adapté à son usage Internet Marketing direct Point de vente Leviers d activation en PDV ou s Internet : Prix /usage Info produit Promo Réassurance (SAV, vendeurs, actions fid.) Marque Enjeu Shopper : Sécuriser l achat = Pédagogie et Réassurance 15

16 Equipement Loisir: l achat plaisir impliquant Plaisir Ex : Appareil photo Problème shopper Besoin : 1 er équipement L envie // nouvelle techno Cadeau Opportunité Prix Avant achat Longue préparation PDV : voir les produits, vendeur Internet : critères, comparateur, avis, offres, Pub : Image Bouche à oreille Pendant achat Internet : prix et accessibilité PDV : manipulation, conseil vendeurs, SAV, confiance en l enseigne Opportunité prix /promo Baliser la recherche d information sur Point de vente Internet Pub WOM Leviers d activation en PDV ou sur Internet : Marque Confiance techno Réassurance Prix Enjeu Shopper : Comprendre les innovations et faciliter ses choix en cross-canal 16

17 RIEN N A VRAIMENT CHANGÉ DANS LES PROBLÈMES À RÉSOUDRE. Des séquences classiques bien restituées par les shoppers 1. Connaître 2. Choisir 3. Acheter 4. Utiliser 17

18 RIEN N A VRAIMENT CHANGÉ DANS LES PROBLÈMES À RÉSOUDRE. Avec des attentes plus fortes sur «l avant» et «l après» pour les produits plus impliquants Achats plus chers, plus rares (donc moins de connaissance et de routine) Usages plus longs Investissement temps 18

19 LES RÉSULTATS À RETENIR Le point de vente est important pour tous les secteurs étudiés. Le digital joue un rôle croissant avec l implication et la complexité du choix TV Presse écrite RP Online et canaux digitaux Événementiel Bouche-à-oreille Points de vente Marketing direct 19

20 LES RÉSULTATS À RETENIR Le PDV reste au cœur du dispositif pour l achat Les medias, le marketing direct et le bouche à oreille préparent la préférence TV Presse écrite RP Online et canaux digitaux Événementiel Bouche-à-oreille Points de vente Marketing direct 20

21 LES RÉSULTATS À RETENIR Internet permet au shopper de préparer son achat, d appréhender l offre et de repérer les critères clefs pour son usage et concurrence de façon plus marqué le point de vente qui doit accentuer sa capacité à rassurer l acheteur par la désirabilité des produits, la qualité de ses vendeurs, l attractivité de ses prix et la valorisation de son SAV. TV Presse écrite RP Online et canaux digitaux Événementiel Bouche-à-oreille Points de vente Marketing direct 21

22 PHASE 2 Les réponses trouvées par le shopper: le parcours des points de contact 22

23 PHASE 2 : ETUDE QUANTITATIVE Principes directifs de l étude quanti Solution retenue 1. Une démarche baromètrique avec pour la première édition : 2 secteurs 2. qui étudie la séquentialité des contacts dans une dynamique temporelle 3. qui mesure les effets cumulés entre les points de contacts Méthodologie quantitative d interviews on-line sur questions fermées Une solution peu complexe sur le plan opérationnel À enrichir pour la 2ème édition avec une vision ROIste 23

24 PHASE 2 : MENÉE PAR ILIGO DESCRIPTIF MÉTHODOLOGIE 42 points de contact étudiés sur le parcours d achat : Point de vente Media Publicité Marketing Direct CRM WOM (Word of Mouth) Partenariat Evénementiel Digital Media Digitaux Mode d administration : CAWI (questionnaire en ligne) Dates du terrain : du 18 juin au 2 juillet 2012 Nombre de répondants : 1007 individus Quotas déterminés en amont sur : sexe, âge, CSP interviewé, Région UDA Cibles : Responsable des achats ans ayant acheté au moins un produit de la catégorie «Soins des cheveux» au cours des 3 derniers mois (shampoings, après-shampoings, gels, mousses, laques, colorations, soins capillaires type lotions, masques, sérums) RP Objectifs Identifier l ensemble des points de contact utiles Les hiérarchiser en termes d impact et de fonction L ensemble des canaux d influence sont analysés sans les pré-qualifier. 24

25 PHASE 2 : DESCRIPTIF TRAITEMENT DES RESULTATS La liste des points de contact est à chaque fois adaptée au secteur étudié, avec pour chaque point de contact identifié, la mesure : du potentiel du point de contact à informer du potentiel à modifier l image de la marque du potentiel à favoriser l acte d achat de la marque (activation) Points de contact 3 indicateurs de fonction Information Quels sont ceux qui, selon vous, permettent de vous informer sur une marque? Image Quels sont ceux qui, selon vous, permettent de vous donner une image positive d une marque? Activation Quels sont qui, selon vous, permettent de vous inciter le plus à acheter une marque? un score : Utilité L utilité est un cumul (selon la méthode du scoring) des réponses pour chaque point de contact (qu il soit cité pour l information, l image ou l activation). 25

26 26

27 Exemple d insights : soins capillaires 27

28 42 POINTS DE CONTACT HIÉRARCHISÉS PAR SCORE D INFLUENCE Echantillons non adressés Animations à l'entrée du rayon Animations à l'entrée du PDV Recommandations de la famille ou des amis Animations dans la rue (prospectus, Echantillons dans la presse magazine Courriers promotionnels adressés à des clients Recommandations d'un coiffeur, d'une Publicités à la télévision Promotions en PDV Balisage catégorie en linéaire Mise en valeur d'une marque, d'un produit... Prospectus, promotions non-adressés Courriers d'information adressés à des clients Catalogues, prospectus en libre service en PDV Balisage d'un espace de marques en linéaire Publicités en presse magazine Catalogues, magazines non adressés Présence de la marque à l'entrée du PDV Services client / Enquêtes de satisfaction Ecrans TV en PDV Articles parlant de la marque, des produits Courriers adressés à des non-clients s envoyés à des clients Publicités en presse quotidienne Publicités dans la rue, le métro Sites internet d'une marque, mini-sites dédiés Sites et blogs de conseils mode, beauté, Publicités placées sur le chariot Publicités sur Internet Publicités au cinéma Publicités à la radio Bornes interactives en PDV Moteurs de recherche (Google...) s envoyés à des non-clients Interviews, discours d'égéries publicitaires Soirées privées / Mécénat / Sponsoring Echanges avec les consommateurs sur les... Sites de visionnage de vidéos Pages "Fan" / Applis Publicités reçues par SMS QR code

29 CE QUE NOUS CONFIRME L ÉTUDE Habitude Ex : Soins du cheveux Le choix se réalisant souvent dans le point de vente, toute action mettant en avant la marque est à valoriser Favoriser l expérience produit = animations Simplifier l achat = promotions et balisages de l offre L efficacité du marketing direct Est la plus forte en préparation de l acte d achat (Une semaine avant l acte d achat) Est importante dans la phase de post achat (fidélisation). Elle permet, par la proximité que le levier permet, de travailler le lien marque/consommateur très valorisé des consommateurs Relais de la pub TV en PDV Promotion et mise en avant Information : points de contact n 38 et 35 Image : point de contact n 35 et n 8 Activation : n 1 et 3 29

30 RÉSULTATS COMMENTÉS Sur le Point de Vente (1/2) Sur le secteur «Soins des Cheveux» en grande surface, le point de vente s impose comme un pilier structurant, notamment sous son volet «Animations», que ce soit à l entrée du point de vente ou à l entrée du rayon. Les animations sont notamment valorisées quand elles sont associées à une distribution d échantillons. Nous avons pu faire ce même constat pour des produits alimentaires vendus en grande surface et pour les parfums vendus en distribution sélective. La promotion au sein du point de vente se situe au même niveau que pour d autres produits vendus en grande surface et un peu en deçà des produits de beauté vendus en circuit sélectif (parfums, maquillage). Etant plus onéreux, les promotions sont d autant plus appréciées des consommateurs s agissant de ces produits. Soins Capillaires Pub presse Information : point de contact n 3 Image : point de contact n 19, mais n 6 avec échantillon! Activation : n 24 sans échantillon, n 7 avec échantillon 30

31 RÉSULTATS COMMENTÉS Sur le Point de Vente (2/2) Le point de vente émerge également grâce au balisage qui permet à la fois de mieux identifier les différentes catégories de produits et de rendre plus visibles les différentes marques. Un constat qui peut être fait pour plusieurs catégories de produits vendus en grande surface mais qui est particulièrement vrai s agissant des «Soins des cheveux». L ultra segmentation de ce rayon (un nombre important de marques, de produits, de bénéfices associés aux différents produits ) participe à cette survalorisation par les consommateurs des éléments de balisage. Enfin, les catalogues disponibles en libre-service au sein du point de vente semblent encore plus appréciés des consommateurs. Mais ce point de contact émerge sensiblement moins pour les produits alimentaires vendus eux aussi en grande surface. Soins Capillaires Relais de la pub Presse & TV en PDV Promotion et mise en avant devant le rayon Information : points de contact n 38 et 34 Image : point de contact n 35 et n 8 Activation : n 1 et 3 31

32 RÉSULTATS COMMENTÉS Sur le Marketing Direct/CRM Les courriers adressés à des clients (promotionnels mais aussi d information) sont particulièrement valorisés. Un constat qui vaut pour la grande distribution en général ainsi que pour d autres secteurs de la distribution spécialisée. Les «Services client / Enquête de satisfaction» figurent également en bonne place et semblent davantage émerger dans l univers des «Soins des cheveux» vendus en grande surface que dans celui des produits de beauté achetés en circuit sélectif (maquillage, parfums). Les courriers adressés à des non clients et les s figurent à des niveaux observés également sur d autres secteurs proches. Soins Capillaires Prospectus en PDV et en boîte aux lettres Bon de réduction distribué en PDV ou en courrier client promotionnel 32

33 LES 20 PREMIERS UTILISÉS PAR LES SHOPPERS : Habitude Ex : Soins du cheveux Point de vente Media Marketing Direct WOM Digital Répartition des 20 premiers scores d utilité Animation à l entrée du rayon (116) ou du PDV (116) Promotion Balisage MEA Catalogue en point de vente Echantillon Presse Pub TV Pub magazine Echantillon non adressé (120) Courriers promo adressés Prospectus ISA Courrier info adressé Catalogue, magazine non adressé Recommandation de proches (113) Recommandation de professionnels Pas dans les 20 premiers scores : site internet marque, Blog/conseil 42 points de contacts cités Evènementiel Animation rue (113) RP Pas dans les 20 premiers scores : Info pratique produit en presse ou digital, interview égérie 33

34 LA HIÉRARCHIE D IMPORTANCE : LES 4 LEVIERS & COMBINAISONS GAGNANTES! Habitude Ex : Soins du cheveux Le PDV est crucial dans le processus d achat des shampoings, produits capillaires, soins des cheveux vendus en grande surface MAIS en synergie avec les autres relais! er 1 ème 2 ème 3 ème 4 Points de vente TV Marketing direct Bouche-à-oreille 34

35 LES 3 ENJEUX CLEFS Habitude Ex : Soins du cheveux PROBLÉMATIQUE SHOPPER : SE REPÉRER DANS UNE OFFRE COMPLEXE POUR UN ACHAT «RÉFLEXE» PROVOQUER L ACHAT EN PDV PROPOSER UNE EXPÉRIENCE PRODUIT E NOURRIR LA RELATION AVEC LA MARQUE 35

36 FOCUS : LES 10 PREMIERS POINTS DE CONTACT QUI PARTICIPENT À LA DÉCISION D ACHAT Habitude Ex : Soins du cheveux Expérience Produit Provoquer l achat en PDV N 3 : Animation en entrée de rayon N 4 : Animation entrée de PDV N 1 : promo PDV N 7 : Echantillon presse N 2 : Echantillon non adressé N 6 : Courrier Promo enseigne -> client N 5 : Recommandation entourage N 9: Recommandation professionnel Événementiel Nourrir la relation avec la marque N 10 : Mise en valeur de la marque en PDV N 6 : Courrier Info enseigne -> client N 8 : Street Event 36

37 FOCUS : HIERARCHIE SUR LES PHASES DU PROCESSUS D ACHAT Habitude Ex : Soins du cheveux Pré achat Achat Post achat Au global Media Point de vente Marketing Direct Point de vente Marketing Direct Event Bouche à oreille Media Bouche à oreille Bouche à oreille Digital Marketing Direct Digital Point de vente 37

38 UTILITÉ POINT DE VENTE : 12 POINTS DE CONTACT Echantillons non adressés Animations à l'entrée du rayon Animations à l'entrée du PDV Recommandations de la famille ou des amis Animations dans la rue (prospectus, Echantillons dans la presse magazine Courriers promotionnels adressés à des clients Recommandations d'un coiffeur, d'une Publicités à la télévision Promotions en PDV Balisage catégorie en linéaire Mise en valeur d'une marque, d'un produit... Prospectus, promotions non-adressés Courriers d'information adressés à des clients Catalogues, prospectus en libre service en PDV Balisage d'un espace de marques en linéaire Publicités en presse magazine Catalogues, magazines non adressés Présence de la marque à l'entrée du PDV Services client / Enquêtes de satisfaction Ecrans TV en PDV Articles parlant de la marque, des produits Courriers adressés à des non-clients s envoyés à des clients Publicités en presse quotidienne Publicités dans la rue, le métro Sites internet d'une marque, mini-sites dédiés Sites et blogs de conseils mode, beauté, Publicités placées sur le chariot Publicités sur Internet Publicités au cinéma Publicités à la radio Bornes interactives en PDV Moteurs de recherche (Google...) s envoyés à des non-clients Interviews, discours d'égéries publicitaires Soirées privées / Mécénat / Sponsoring Echanges avec les consommateurs sur les... Sites de visionnage de vidéos Pages "Fan" / Applis Publicités reçues par SMS QR code Conseil Promotion Aide au choix Visibilité produit Valorisation produit Conseil Visibilité produit Aide au choix 38

39 N 1 : LE POINT DE VENTE UNE UTILITÉ GLOBALE SUR TOUS LES LEVIERS AIDE AU CHOIX PROMOTION VISIBILITÉ PRODUIT CONSEIL VALORISATION PRODUIT 39

40 N 1 : LE POINT DE VENTE UNE UTILITÉ GLOBALE SUR TOUS LES LEVIERS AIDE AU CHOIX PROMOTION VISIBILITÉ PRODUIT CONSEIL VALORISATION PRODUIT 40

41 N 2 : LE MARKETING DIRECT CONTRIBUE À CONSTRUIRE L IMAGE DE MARQUE Le marketing direct est plus plébiscité pour son apport à construire l image de marque qu à l acte d achat Le marketing direct joue un rôle important pour donner de l information et construire l image des produits/marques, Les courriers de la part de marques dont les consommateurs sont clients et les services clients sont les points de contacts les plus positivement contributeurs Sur cette fonction d information, le marketing direct développe alors de fortes synergies avec le marketing point de vente et les médias 41

42 N 4 : LE BOUCHE À OREILLE : UN DES LEVIERS LES PLUS EFFICACES POUR L INFORMATION La recommandation de l entourage obtient le 4ème score d utilité le plus élevé, celle des professionnels est en 8ème position. 42

43 FOCUS : LE DIGITAL UTILISÉ PLUTÔT POUR S INFORMER Majoritairement, les consommateurs semblent assez peu chercher des informations d eux même sur le secteur : moteurs de recherche, avis consommateurs et pages fans ne sont pas dans le top du ranking de l utilité. Les contacts digitaux les plus utiles sont ceux qui offrent du contenu et qui sont référents (marque et experts) 27- Sites internet d'une marque, mini-sites dédiés à un produit 28- Sites et blogs de conseils mode, beauté, shopping 43

44 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS PAR INDICATEUR Habitude Ex : Soins du cheveux Force de l agrégat des points de contacts selon les fonctions d information, image, activation < < Point de Vente Information Image Activation Media Marketing Direct WOM Digital Evènementiel RP 44

45 LES PRIORITES EN 4 POINTS Habitude Ex : Soins du cheveux PROBLÉMATIQUE SHOPPER : SE REPÉRER DANS UNE OFFRE COMPLEXE POUR UN ACHAT «RÉFLEXE» 1 FACILITER L EXPÉRIMENTATION ET LA RECOMMANDATION DU PRODUIT 4 ANIMER ET BALISER LE POINT DE VENTE NOURRIR LA NOTORIÉTÉ ET LA RÉPUTATION SUR PLUSIEURS CANAUX 2 3 FAIRE DES PROMOTIONS 45

46 PHASE 2 : SYNTHÈSE DES RESULTATS DE LA PHASE QUANTI SECTEUR OPTIQUE 46

47 LA HIÉRARCHIE D IMPORTANCE : LES 4 LEVIERS GAGNANTS OPTIQUE Un temps de recherche et une implication qui provoque une multiplicité de points de contacts utilisés Le PDV est largement N 1 en associant les fonctions d aide au choix, de visibilité puis d activation par la promotion et les animations er 1 ème 2 ème 3 ème 4 Points de vente Marketing direct Bouche à oreille Online 47

48 LA HIÉRARCHIE EXPRIMÉE CONSTITUE UNE RÉPONSE À L ENJEU DE LA CATÉGORIE OPTIQUE PROBLÉMATIQUE SHOPPER : COMPRENDRE LES INNOVATIONS ET FACILITER SON CHOIX BAISSER LE FREIN PRIX CONSEILLER ET EXPLIQUER E VALORISER LE PRODUIT 48

49 LES 10 PREMIERS POINTS DE CONTACT QUI PARTICIPENT À LA DÉCISION D ACHAT OPTIQUE Conseiller et expliquer N 2 : Conseil vendeur N 1 : Recommandation entourage N 3: Recommandation professionnel Baisser le frein prix N 4 : Vitrine du magasin /promo N 5 : Promo PDV N 6 : Courrier Promo enseigne - > client Valoriser le produit N 4 : Vitrine du magasin /promo N 7 : Déco et ambiance PDV N 8 : Vitrine valorisant les produits N 10 : mobilier valorisant les produits N 9 : Pub hors PDV N 6 : Courrier Info enseigne -> client 49

50 CE QUI EST UTILISÉ PAR LES SHOPPERS : OPTIQUE Point de vente Media Marketing Direct WOM Digital Evènementiel RP Répartition des 20 premiers scores d utilité Conseil d un vendeur (123) Vitrine mettant en avant les promotions (118) Promotion (118) Déco et ambiance mag Vitrine mettant en avant les produits Mobilier mettant en valeur une marque Catalogue /prospectus en PDV Produits dispo sur un comptoir Pub à l extérieur du mag Pub TV Pub magazine Courriers promo d une enseigne à ses clients Courriers d info d une enseigne à ses clients s d une enseigne à ses clients Courrier d une enseigne à ses non clients Recommandation de proches (124) Recommandation de professionnels (121) Comparateur de prix sur internet Site internet de l enseigne ou marque Article de presse ou site parlant d une enseigne 39 points de contacts cités 50

51 UTILITÉ POINT DE VENTE : 13 POINTS DE CONTACT OPTIQUE Recommandations d'une personne de votre entourage Conseils d'un vendeur du magasin Recommandations d'un professionnel Vitrines mettant en avant les promotions en PDV Promotions PDV Courriers promotionnels, envoyés par une enseigne Courriers d'information envoyés par une enseigne Décoration et ambiance générale du magasin Vitrines mettant en scéne le produits d'une marque Publicités à l'extérieur du PDV Mobiliers en PDV mettant en valeur une marque Catalogues, prospectus d'information disponibles PDV s envoyés par une enseigne (client) Publicités à la télévision Comparateurs de prix sur Internet Produits disponibles sur un comptoir Couriers envoyés par une enseigne (pas client) Sites internet de l'enseigne, de la marque Articles de presse ou sites parlant d'une enseigne Catalogues, magazines reçus (domicile) Prospectus, promotions reçus (domicile) Ecrans TV en PDV Produits disponibles ou publicité visible à la caisse Publicités en presse magazine Publicités dans la rue, le metro Animations PDV Publicités en presse quotidienne Moteurs de recherche Sites internet, blogs dédiés à l'otique / à la mode Publicités à la radio Publicités sur internet Mise en valeur d'une marque dans le PDV (affiches, Publicités au cinema s envoyés par une enseigne (pas client) Partenariats avec des émissions TV / Mécénat Interviews ou discours d'égéries publicitaires Pages Fans de l'enseigne / Applications Tablettes Publicités reçues par SMS QR Codes / Flashcodes

52 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS PAR INDICATEUR OPTIQUE Force de l agrégat des points de contacts selon les fonctions d information, image, activation < < Point de Vente Information Image Activation Media Marketing Direct WOM Digital Evènementiel RP 52

53 LES PRIORITES EN 4 POINTS OPTIQUE PROBLÉMATIQUE SHOPPER : COMPRENDRE LES INNOVATIONS ET FACILITER SON CHOIX 1 Travailler la prescription, notamment par les vendeurs en points de vente 2 3 Baisser les freins prix : promotions sur tous les canaux, et notamment dans les supports clients des enseignes Travailler la scénarisation et l accessibilité des produits en magasin 4 Nourrir le bouche à oreille positif 53

54 ENSEIGNEMENTS CLEFS DE LA STABILITE ET DES RUPTURES 54

55 20 POINTS DE CONTACT IMPORTANTS POUR ACHETER UN SHAMPOOING Les canaux se démultiplient : Les shoppers utilisent plus de 20 points de contact importants pour acheter un shampooing 42 points de contact potentiels cités (media, marketing point de vente, marketing direct, Digital, RP, évènement, WOM ) 55

56 MAIS POUR RÉPONDRE À DES QUESTIONS CLASSIQUES Le shopper adopte une logique simple de réponse à ces problèmes, qui, eux, ont peu changé. Optimiser l impact de son mix consiste : à partir de ce problème shopper, en hiérarchiser les éléments et utiliser aux mieux les différents canaux pour y répondre. Et là, le point de vente joue un rôle dominant par la diversité des actions qu il permet. 56

57 MD/MPV & GRANDS MEDIA : DÉSÉQUILIBRE BUDGÉTAIRE PAR RAPPORT AUX IMPACTS Habitude Ex : Soins du cheveux % INVESTISSEMENT : Répartition des budgets entre MPV/MD et Grands Media * 47% Marketing Point de vente & MD IMPACT SUR L INFORMATION, LA CONSTRUCTION D IMAGE ET DÉCISION D ACHAT : répartition du poids des points de contact entre MD/MPV et Media** 82% MPV = 8 points de contact MD = 6 points de contact 53% Grand Media 18% *Source France Pub **17 points de contact sur les 20 premiers Source étude SNCD/POPAI

58 DES FRACTIONNEMENTS ACCRUS Vos shoppers jonglent avec les différents outils et les différentes temporalités Ils développent une agilité à se forger LEUR opinion Face à des marques et enseignes moins crédibles, Des vendeurs et animateurs plébiscités mais rares ou manquant d expertise Alors que le bouche à oreille, grand levier ici plébiscité, démultiplie son efficacité par le digital Ils multiplient les canaux pour optimiser le rapport PRIX/USAGE Et, pour voir et acheter, ils alternent le physique et le digital. 58

59 VOS SHOPPERS CHERCHENT UNE OPTIMISATION GLOBALE, EN MULTIPLIANT LES CANAUX Le digital et l intensification de la concurrence entre réseaux fragilise les modèles de marques ou d enseigne trop statiques dans cette guerilla tactique. 59

60 CES SÉQUENCES, ENCORE MARQUÉES, TENDENT À SE FONDRE CONVERGENCE DES FRONTIÈRES ON / OFF Les scenarios de parcours vont se multiplier, tant pour les relais de notoriété, d incitation à l essai que d achat voire de revente. Off line On line 60 60

61 LES SHOPPERS UTILISERONT DE PLUS EN PLUS LA COMPLÉMENTARITÉ ENTRE L ACHAT EN LIGNE ET L ACHAT EN MAGASIN, Digital Physique 24/24, 7/7J Immédiateté de la possession Gain de temps Relation /échanges Recherche facilitée, avis Assortiment large et personnalisé Humain et sensoriel Scénarisation offre et parcours 61 61

62 MAIS LE CROSS CANAL EST COMPLEXE POUR LES ACTEURS DU COMMERCE COMMENT INSTALLER EN MAGASIN L EXPÉRIENCE DU WEB? Le consommateur est fortement inspiré par les réflexes qu il a sur le web Comparer les prix, Lire les avis des clients, Maitriser son temps Personnalisation Avoir des suggestions de produit et services complémentaires Gratification 62 62

63 8 ENJEUX MAJEURS POUR LE COMMERCE CROSS CANAL : Augmentation du Chiffre d'affaires Efficacité du vendeur Acquisition de nouvelles cibles de clients Amélioration de l'expérience client Cross-fertilisation entre canaux Ré-humanisation de la relation Client Réduction des coûts Optimisation de la supply chain 63 63

64 LÀ OÙ IL Y A ENCORE DU CHEMIN À PARCOURIR QUID DU FONCTIONNEMENT EN MODE SILO CHEZ LES ANNONCEURS? Point de Vente RP Events Digital Bouche à oreille Marketing direct Média Presse écrite 64

65 PRÉPARER UN PLAN MARKETING POINTS DE CONTACT Promotion en PDV Animation à l entrée du Rayon Mise en valeur d une marque, d un produit Mise en valeur d un produit Balisage d une marque en linéaire Balisage catégoriel PUB Pub Presse Catalogue non adressé Envoi d échantillon ing Internet Courrier clients d information Courrier clients promo Echantillon Presse TV Prospectus Télémarketing Affichage National Radio Vitrine Catalogue Flyer Animation à l entrée du PDV Street Event Affichage Parking Cinéma Marketing Mobile Affichage Centre Commercial 65

66 PRÉPARER UN PLAN MARKETING POINTS DE CONTACT SUR UNE PÉRIODE DONNÉE, QUELLE MARQUE ACTIVE QUEL LEVIER? Etude Comprendre comment vos shoppers utilisent les points de contact et pour résoudre quel enjeu de la catégorie Pige Situer votre marque face à celle de vos concurrents, avec un Benchmark (par exemple Pige: pub, MD échantillon, part de voix prospectus et PLV) 66

67 QUELLES UTILSATIONS POUR CETTE ÉTUDE LES QUELQUES RECOMMANDATIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SNCD / POPAI FRANCE 67

68 L INTÉRÊT DE CETTE ÉTUDE UNE VISION TRÈS CONSO Un grand niveau de finesse sur les points de contacts : Etudié pour la première fois avec ce niveau de détail très accru La séquentialisation dévoile le triptyque gagnant : «Point de Vente + Media + Marketing Direct» 68

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux»

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Fiche Synthétique Marketing Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Mars 2014 1 1. Objectifs Déterminer les meilleures occasions de contact entre les marques du secteur des

Plus en détail

Marketing Mesure de l utilité des points de contact

Marketing Mesure de l utilité des points de contact Marketing Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Magasins d optique» Pour & Paris, le 22 Août 2012 Pauline Lermigeaux 01 53 00 92 89 Olivier Goulet 01 53 00 92 84 Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Plus en détail

FICHE SYNTHÉTIQUE SECTEUR DISTRIBUTION SPÉCIALISÉE BRICOLAGE & JARDINAGE

FICHE SYNTHÉTIQUE SECTEUR DISTRIBUTION SPÉCIALISÉE BRICOLAGE & JARDINAGE FICHE SYNTHÉTIQUE SECTEUR DISTRIBUTION SPÉCIALISÉE BRICOLAGE & JARDINAGE Quels sont les Points de Contacts les plus influents? Marketing Juillet 2012 1 CATÉGORIE : ETUDE SECTORIELLE FAMILLE : Points de

Plus en détail

Mesure de l utilité des points de contact Banques de réseaux & Grandes Surfaces Alimentaires

Mesure de l utilité des points de contact Banques de réseaux & Grandes Surfaces Alimentaires Mesure de l utilité des points de contact Banques de réseaux & Grandes Surfaces Alimentaires Paris, le 20 septembre 2012 Pauline Lermigeaux 01 53 00 92 89 Olivier Goulet 01 53 00 92 84 Méthodologie Digital

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Fiche Synthétique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Février 2014 1 1 CONTEXTE En 2013, le marché automobile français a réalisé sa pire performance depuis

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING, 2013 ISBN : 978-2-212-55553-0 Sommaire Introduction

Plus en détail

Nouveau site internet, QR Codes, vidéos sur You Tube (Toupret TV) TOUPRET entre dans l ère du bricolage interactif

Nouveau site internet, QR Codes, vidéos sur You Tube (Toupret TV) TOUPRET entre dans l ère du bricolage interactif INFORMATION PRESSE COMMUNICATION Service de Presse : CAROLINE LANDAIS E-mail : caroline.landais@c-l-consulting.fr Port. 06 63 95 19 77 Nouveau site internet, QR Codes, vidéos sur You Tube (Toupret TV)

Plus en détail

Baromètre des Usages Multiécrans. Descriptif et conditions budgétaires

Baromètre des Usages Multiécrans. Descriptif et conditions budgétaires Baromètre des Usages Multiécrans Descriptif et conditions budgétaires Octobre 2014 Contexte A travers ces baromètres semestriels, iligo a l ambition d analyser la perception, les usages mais surtout l

Plus en détail

SAISON 2015 ET SI LE LUXE, C ÉTAIT DE RECEVOIR UN ÉCHANTILLON PERSONNALISÉ

SAISON 2015 ET SI LE LUXE, C ÉTAIT DE RECEVOIR UN ÉCHANTILLON PERSONNALISÉ SAISON 2015 ET SI LE LUXE, C ÉTAIT DE RECEVOIR UN ÉCHANTILLON PERSONNALISÉ L ensemble des données chiffrées présentées dans ce livret sont issues d études menées par Mediapost Publicité avec les instituts

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Présentation & Audience 2012

Présentation & Audience 2012 Votre communication internet globale pour le web local. Présentation & Audience 2012 1. Introduction Stasbourgbienvenue.com est en ligne depuis le mois d'aout 2009. A ce jour notre portail internet trouve

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL En alternant

Plus en détail

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Frédéric Micheau, Directeur des études d opinion OpinionWay Hervé Grelet, General Manager Retail Wincor Nixdorf France Nicolas Pelletier,

Plus en détail

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices?

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? L attractivité pour un commerce multiservices : Comment la déterminer? Quel sens lui donner? Quel sens donnez-vous au mot ATTRACTIVITE, dans

Plus en détail

Susciter de l intérêt pour tout ce qui est la décoration et l aménagement de la maison chez les participants.

Susciter de l intérêt pour tout ce qui est la décoration et l aménagement de la maison chez les participants. Jeu concours 1 Présentation du jeu Cree-ma-maison.com organise des jeux concours sur sa page Facebook Créemamaison. Les valeurs que nous souhaitons développer : Ces concours ont pour but de : Susciter

Plus en détail

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Frédéric Micheau, Directeur des études d opinion - OpinionWay Hervé Grelet, General Manager Retail Wincor Nixdorf France Nicolas Pelle

Plus en détail

JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente. JOUR 3 : prospection et fidélisation

JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente. JOUR 3 : prospection et fidélisation 1 MARKETING JOUR 3 AGENDA 2 JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente JOUR 2 : la présentation des produits JOUR 3 : prospection et fidélisation JOUR 3 : prospection et fidélisation

Plus en détail

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Cycle Innovation & Connaissance 57 petit déjeuner Jérôme SANZELLE, Allmyski 11 avril 8h30-10h SKEMA Animatrice : Valérie BLANCHOT COURTOIS

Plus en détail

Les clés de succès d une campagne Internet. Emmanuel Barbet. Havas Digital

Les clés de succès d une campagne Internet. Emmanuel Barbet. Havas Digital Les clés de succès d une campagne Internet Emmanuel Barbet. Havas Digital Un média qui répond aux mêmes fondamentaux que les autres Temps Combien de temps être présent sur le site? Notion de régularité

Plus en détail

Atelier 1 Parlons Stratégie, multi- canal et multi- écran!

Atelier 1 Parlons Stratégie, multi- canal et multi- écran! Atelier 1 Parlons Stratégie, multi- canal et multi- écran! 1 Parlons Stratégie! 2 UNE STRATÉGIE? EST- CE BIEN NÉCESSAIRE? Peut- on se contenter de participer à la course sans stratégie? 3 POURQUOI PARLER

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS «Les Trottoirs du Bronx»

ÉTUDE DE CAS «Les Trottoirs du Bronx» ÉTUDE DE CAS «Les Trottoirs du Bronx» Digilor - 73 rue des 4 Églises - 54000 NANCY // contact@digilor.fr www.digilor.fr PRÉSENTATION Les Trottoirs du Bronx est une enseigne spécialisée dans les chaussures

Plus en détail

Introduction. Jean Rémy MARTINEZ Directeur General adjoint Teleperformance FSM

Introduction. Jean Rémy MARTINEZ Directeur General adjoint Teleperformance FSM Introduction Jean Rémy MARTINEZ Directeur General adjoint Teleperformance FSM by & 3eme vague de notre Analyse, en nette évolution, plus opérationnelle. Un monde en mutation et le nouveau marketing voit

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Présentation du 31 mars 2010 Baromètre UDA / OpinionWay 2010 de l e-marketing page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats Expertise

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

DU VIRTUEL AU REEL, LE RETOUR DU CONTACT PHYSIQUE

DU VIRTUEL AU REEL, LE RETOUR DU CONTACT PHYSIQUE DU VIRTUEL AU REEL, LE RETOUR DU CONTACT PHYSIQUE et MEDIAPOST Publicité MEDIAPOST Publicité, c est En tant que Régie du Home Media, la transversalité est dans notre ADN La question que MEDIAPOST Publicité

Plus en détail

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage :

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage : Sommaire 1. Gérer la publicité : 1.1 Les acteurs de la publicité : 1.2. Les objectifs publicitaires : 1.3 La détermination du budget : 1.4 L élaboration du message : 1.5 Le choix des médias et des supports

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players»

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Janvier 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1007 personnes,

Plus en détail

BILAN «GOUTS D YVELINES» 1 ère édition. Du 16 novembre au 1er décembre 2013

BILAN «GOUTS D YVELINES» 1 ère édition. Du 16 novembre au 1er décembre 2013 BILAN «GOUTS D YVELINES» 1 ère édition Du 16 novembre au 1er décembre 2013 3, rue de Fontenay - 78000 Versailles Tél : 01 39 07 79 78 Fax : 01 39 07 85 05 tourisme@yvelines.fr - www.tourisme.yvelines.fr

Plus en détail

Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage françaises vis-à-vis de leurs fournisseurs

Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage françaises vis-à-vis de leurs fournisseurs Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage françaises vis-à-vis de leurs fournisseurs Tours-opérateurs - Transporteurs - Hôteliers Croisiéristes - Loueurs - Assureurs - GDS Promotions Site

Plus en détail

Boostez vos ventes! en aidant vos clients à faire le bon choix. par OPX networks

Boostez vos ventes! en aidant vos clients à faire le bon choix. par OPX networks Boostez vos ventes! en aidant vos clients à faire le bon choix par OPX networks Des difficultés face à la recherche d un produit high-tech et technique Des études* ont permis de confirmer que la recherche

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

Construire son plan marketing. E-Commerce (ou marketing internet) PROGRAMME PROGRAMME. - Les étapes clés de son élaboration

Construire son plan marketing. E-Commerce (ou marketing internet) PROGRAMME PROGRAMME. - Les étapes clés de son élaboration Construire son plan marketing Bâtir son plan marketing en connaissant : - Les étapes clés de son élaboration - Les outils d aide à sa construction - Vous serez capable de définir la strategie 1- Présentation

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Sommaire. 1-Introduction.3

Sommaire. 1-Introduction.3 1 Sommaire 1-Introduction.3 2-Les 1ères Journées des Etudes Marketing et sondages d opinion.... 3 2.1- Présentation............3 2.2-Objectifs............3 3-Programme préliminaire......... 3 4-Public

Plus en détail

Les Français et les points de vente connectés. Octobre 2012

Les Français et les points de vente connectés. Octobre 2012 Les Français et les points de vente connectés Octobre 01 Note méthodologique Étude réalisée pour : Wincor Nixdorf Échantillon : Echantillon de 1005 personnes, représentatif de la population française âgée

Plus en détail

Aide Plan de communication local, Comment le créer?

Aide Plan de communication local, Comment le créer? Aide Plan de communication local, Comment le créer? L objectif de ce document est de vous aider lors de la création et la mise en place de votre plan de communication local. Sommaire Sommaire... 1 1 Quels

Plus en détail

Etat des lieux du marketing digital

Etat des lieux du marketing digital Etat des lieux du marketing digital Décembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

Connectez-vous à vos participants. 30 Avril 2010

Connectez-vous à vos participants. 30 Avril 2010 Connectez-vous à vos participants 30 Avril 2010 Agenda Objectifs Créer la notoriété de votre course Pourquoi Internet? Rassembler les communautés Générer des inscriptions en ligne Construire sa propre

Plus en détail

Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média

Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média En préambule Des résultats qui s'inscrivent dans le cadre d'une réflexion entamée depuis 1997 > La dernière étude remonte à 2002 Un double objectif

Plus en détail

6 RÉUSSIR SA COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE

6 RÉUSSIR SA COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE 6 MODULES DE FORMATION MARKETING COMMUNICATION EXPERTS COMPTABLES 1 DÉFINISSEZ L IDENTITÉ & LE POSITIONNEMENT DE VOTRE CABINET 4 INITIEZ UNE COMMUNICATION ON-LINE PERFORMANTE (SITE WEB, E- NEWSLETTER )

Plus en détail

Les grands enjeux du marketing mobile

Les grands enjeux du marketing mobile Les grands enjeux du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 www.azetone.com www.harrisinteractive.fr www.hp.com Les présentateurs Aurélie Gibiat Directrice Département Media et Technologies

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE À L ÉCOUTE DE NOS CLIENTS Le papier, c est fini. Maintenant, il faut passer sur Internet. Il y a trop de monde sur Internet, C est impossible de

Plus en détail

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS Communiquer en entreprise Votre guide SMS Pourquoi le SMS est-il si efficace? Quelque soit l activité de votre entreprise il est important que vous puissiez communiquer efficacement avec vos clients, fournisseurs

Plus en détail

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée 2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée DIGITAS FRANCE : Synergie des métiers Research / UBE Website test Pré-test de campagne Post-test de campagne Profiling / Typologie Scoring Ateliers utilisateurs

Plus en détail

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

LE MARKETING DIRECT SRC1 2012

LE MARKETING DIRECT SRC1 2012 LE MARKETING DIRECT SRC1 2012 Une définition Le marketing direct est Une démarche marketing consistant à gérer de manière plus ou moins interactive une offre personnalisée faite directement à un client

Plus en détail

RETAIL & SERVICES. CONTACT Tél. 06 78 91 88 99 Fax. 04 84 50 39 89 contact@stylescence-formation.com. Révélateur de ressources

RETAIL & SERVICES. CONTACT Tél. 06 78 91 88 99 Fax. 04 84 50 39 89 contact@stylescence-formation.com. Révélateur de ressources B R O C H U RE FORMAT I O N CONTACT Tél. 06 78 91 88 99 Fax. 04 84 50 39 89 contact@stylescence-formation.com W W W. S T Y L E S C E N C E - F O R M A T I O N. C O M - S I R E T 5 3 0 5 4 7 4 4 7 0 0 0

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS «Tendance Cosmetic»

ÉTUDE DE CAS «Tendance Cosmetic» ÉTUDE DE CAS «Tendance Cosmetic» Digilor - 73 rue des 4 Églises - 54000 NANCY // contact@digilor.fr www.digilor.fr PRÉSENTATION Tendance Cosmetic est une boutique spécialisée dans le conseil et la vente

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CREER UN SITE INTERNET?

POURQUOI ET COMMENT CREER UN SITE INTERNET? POURQUOI ET COMMENT CREER UN SITE INTERNET? Création de site web référencement réseaux sociaux 04 42 04 44 34 Une agence web complète CREATION DE SITE ET REFERENCEMENT COMMUNITY MANAGEMENT STRATEGIE FORMATION

Plus en détail

2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013

2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013 2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013 Charles-Henri d Auvigny, Directeur délégué général OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage suisses. www.invescomm.com

Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage suisses. www.invescomm.com Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage suisses Promotions Site B to B Qualité Workshops Attaché commercial Rémunération Publicités Incentives Brochures Affichettes Technologie Produits

Plus en détail

Enrichissez votre connaissance client grâce aux questionnaires intelligents! contact@myfeelback.com www.myfeelback.com +33 5 62 80 44 27

Enrichissez votre connaissance client grâce aux questionnaires intelligents! contact@myfeelback.com www.myfeelback.com +33 5 62 80 44 27 Enrichissez votre connaissance client grâce aux questionnaires intelligents! contact@myfeelback.com www.myfeelback.com +33 5 62 80 44 27 Les nouveaux défis de la connaissance client 44% des entreprises

Plus en détail

Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias

Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias Partie 1 : La communication Construire son image Introduction : Créer, c est déjà communiquer! Votre 1 er

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger 1 Michel Amossé 20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger Directeur Commercial & Marketing, de sociétés implantées

Plus en détail

Le voyage du consommateur au coeur du processus d achat. Étude réalisée pour l Outdoor Media Center Avril 2012

Le voyage du consommateur au coeur du processus d achat. Étude réalisée pour l Outdoor Media Center Avril 2012 Le voyage du consommateur au coeur du processus d achat Étude réalisée pour l Outdoor Media Center Avril 2012 Les 4 étapes du processus d achat ABSORPTION ABSORBING ABSORPTION PLANNING PLANIFICATION PLANIFICATION

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DES RELATIONS AVEC

GUIDE PRATIQUE DES RELATIONS AVEC GUIDE PRATIQUE DES RELATIONS AVEC 21 > 23 Septembre 2015 Paris expo Porte de Versailles Pavillon 1 LES MEDIAS I PARIS RETAIL WEEK Paris Retail Week se tiendra du 21 au 23 septembre 2015, à Paris expo Porte

Plus en détail

CLEAR CHANNEL MONITOR. L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes

CLEAR CHANNEL MONITOR. L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes CLEAR CHANNEL MONITOR ou L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes Mieux comprendre le média, réussir vos campagnes! Fort de partenaires référents dans

Plus en détail

PLACEZ LE SOCIAL MEDIA AU CŒUR DE VOTRE STRATÉGIE MARKETING. Ebook et Proposition d accompagnement Social Marketing Opérationnel Tarifs 2014

PLACEZ LE SOCIAL MEDIA AU CŒUR DE VOTRE STRATÉGIE MARKETING. Ebook et Proposition d accompagnement Social Marketing Opérationnel Tarifs 2014 PLACEZ LE SOCIAL MEDIA AU CŒUR DE VOTRE STRATÉGIE MARKETING Ebook et Proposition d accompagnement Social Marketing Opérationnel Tarifs 2014 Le Social Media dynamise votre marketing opérationnel te n e

Plus en détail

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association ,, Véritable partenaire du commerce de proximité, nous vous accompagnons

Plus en détail

3 ème édition. Avec :

3 ème édition. Avec : 3 ème édition Avec : Concept et Positionnement Evénement leader dédié aux créateurs d entreprises et repreneurs, le Salon des Entrepreneurs de Paris organise pour la 3 ème année consécutive l événement

Plus en détail

FICHE SYNTHÉTIQUE LES DIGITAL INFLUENCERS ET LE COURRIER PUBLICITAIRE. 1ère par(e : percep(on & usages du courrier

FICHE SYNTHÉTIQUE LES DIGITAL INFLUENCERS ET LE COURRIER PUBLICITAIRE. 1ère par(e : percep(on & usages du courrier FICHE SYNTHÉTIQUE LES DIGITAL INFLUENCERS ET LE COURRIER PUBLICITAIRE 1ère par(e : percep(on & usages du courrier 1 CATÉGORIE : ETUDE CIBLE FAMILLE : PERCEPTION & USAGES DU COURRIER ETUDE DIGITAL INFLUENCERS

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION SRC1 2012 Les étapes de la stratégie de communication 1. Objectifs de communication 2. Cibles de communication 3. Principes fondamentaux d une stratégie de communication

Plus en détail

COMMENT CRÉER UN SITE EFFICACE?

COMMENT CRÉER UN SITE EFFICACE? COMMENT CRÉER UN SITE EFFICACE? Sommaire 1. Contexte général 2. Graphisme / Ergonomie 3. Page d accueil 4. Catalogue 5. Processus de commande Présentation Fondée en 2001, Oxatis est la solution de création

Plus en détail

Mythes et Légendes du Social Shopping

Mythes et Légendes du Social Shopping Mythes et Légendes du Social Shopping Agnès Teissier Consultante, Fondatrice Agence Conseil E-Commerce Mars 2012 Facebook et surtout ses boutons J aime, Partager, Commenter ont révolutionné les comportements

Plus en détail

Mode & tendances en matière de commerce en ligne. Un nouveau tremplin pour les marques de mode. tradedoubler.com

Mode & tendances en matière de commerce en ligne. Un nouveau tremplin pour les marques de mode. tradedoubler.com Mode & tendances en matière de commerce en ligne Un nouveau tremplin pour les marques de mode tradedoubler.com Les consommateurs réinventent leur façon de vivre la mode et d acheter des articles de mode

Plus en détail

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement»

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» JOURNEE 1 : LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 : SITE WEB ET OPTIMISATION DE SA VISIBILITE WEB

Plus en détail

RADIO DRIVES TO WEBSITES LE MEDIA DE L I-MEDIA

RADIO DRIVES TO WEBSITES LE MEDIA DE L I-MEDIA RADIO DRIVES TO WEBSITES LE MEDIA DE L I-MEDIA A l origine de la réflexion Proximité entre les deux medias Flux continu Liberté d expression Engagement Une corrélation observée entre les campagnes radio

Plus en détail

La France et Internet

La France et Internet La France et Internet La France est classée au 6 ème rang du commerce en ligne dans le monde avec 45 milliards d'euros. Les clients sont ultra-connectés, ils s'informent sur tout, tout le temps. Ce sont

Plus en détail

«La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier

«La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier «La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Avril 01 Fiche technique du sondage Sondage exclusif CSA / GUY HOQUET L IMMOBILIER réalisé par internet

Plus en détail

«Les Français & l automobile»

«Les Français & l automobile» Conférence de Presse 6 juin 2012 3 ème édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé Qui sommes-nous? Un positionnement unique : > Le premier distributeur automobile

Plus en détail

FORMATION BtoB. QUATRE VENTS Agence Conseil en Marketing et Communication

FORMATION BtoB. QUATRE VENTS Agence Conseil en Marketing et Communication FORMATION BtoB QUATRE VENTS Agence Conseil en Marketing et Communication Contact : Mélanie Forment Responsable des formations mforment@quatrevents.fr Quatre Vents 22 rue de Maubeuge 75 009 Paris Tél. :

Plus en détail

Moteurs de recommandations & pertinence de la conversation. Hervé Mignot herve.mignot@equancy.com 24 Mai 2011

Moteurs de recommandations & pertinence de la conversation. Hervé Mignot herve.mignot@equancy.com 24 Mai 2011 Moteurs de recommandations & pertinence de la conversation Hervé Mignot herve.mignot@equancy.com 24 Mai 2011 Equancy en quelques mots Un cabinet de conseil spécialisé en marketing et communication. Une

Plus en détail

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Baromètre ANAé de la communication événementielle OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Méthodologie Le baromètre a été réalisé en utilisant la méthodologie suivante

Plus en détail

Enquête communication interne - restitution

Enquête communication interne - restitution Enquête communication interne - restitution Septembre 2014 Julie Gaillot et Ellen Walker Chargées de communication interne Groupe 1 1 Méthodologie et périmètre de l étude 2 Trois phases Phase qualitative

Plus en détail

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE Le simple fait de pouvoir consulter votre site Web sur un mobile ne signifie pas qu il est adapté aux mobiles. Les sites pour mobile doivent

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio EXPÉRIENCE CLIENT Baromètre Akio Saison 3 : le e-commerce Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en juillet 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1001 panélistes

Plus en détail

Lundi de l Economie l. Pourquoi être présent sur le web?

Lundi de l Economie l. Pourquoi être présent sur le web? Lundi de l Economie l Numérique Pourquoi être présent sur le web? Fin 2010 : Plus de 35 millions de personnes âgées de 11 ans et plus se sont connectées à Internet au cours du dernier mois (35,6 millions)

Plus en détail

Étude de cas détaillée: Matelas Bonheur

Étude de cas détaillée: Matelas Bonheur Étude de cas détaillée: Matelas Bonheur Qui est Matelas Bonheur? Une chaine de magasins spécialisés dans la vente de matelas et d accessoires de sommeil 15 magasins dans la région de Montréal Plus de 25

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

AUGMENTEZ VOS VENTES EN LIGNE ET EN MAGASIN!

AUGMENTEZ VOS VENTES EN LIGNE ET EN MAGASIN! AUGMENTEZ VOS VENTES EN LIGNE ET EN MAGASIN! La stratégie digitale des boutiques textiles en Suisse Romande Dans ce dossier, vous apprendrez: à reconnaître vos opportunités commerciales et marketing sur

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

KIT DE SENSIBILISATION «ZERO RUPTURE MODE D EMPLOI» Enjeux, démarche et outils pour lutter contre les ruptures linéaires

KIT DE SENSIBILISATION «ZERO RUPTURE MODE D EMPLOI» Enjeux, démarche et outils pour lutter contre les ruptures linéaires KIT DE SENSIBILISATION «ZERO RUPTURE MODE D EMPLOI» Enjeux, démarche et outils pour lutter contre les ruptures linéaires 1 Objectif du kit de sensibilisation Mettre à disposition des industriels et des

Plus en détail

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE Certificat n QUAL/2008/33149 du 15 décembre 2008 délivré par AFNOR CERTIFICATION LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE VOLET 1 : Analyse des comportements et attentes des consommateurs.

Plus en détail

SOCIAL CRM pour le E-commerce

SOCIAL CRM pour le E-commerce SOCIAL CRM pour le E-commerce Spreadbutton, solution en mode Saas, permet aux e-commerçants de gérer leur communauté client avec Facebook. La solution intègre des modules marketing spécifiques à la vente

Plus en détail

ANIMER. J ai un site internet et maintenant?

ANIMER. J ai un site internet et maintenant? J ai un site internet et maintenant? Chaque jour, des milliers de sites internet voient le jour. Site vitrine ou site marchand, l animation d un site internet est cruciale pour votre réussite! Rencontrer

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Maison de l'entreprise de l'yonne 6 route de Monéteau - BP 303 89005 AUXERRE Cedex Tél. : 03 86 49 26 00 Fax : 03 86 46 47 00 Nom de l émetteur 09/2006

Plus en détail

E-Commerce à Orthez E-Commerce : Se lancer - Générer des commandes - Se positionner : Explications et témoignages Orthez 15 mai 2008

E-Commerce à Orthez E-Commerce : Se lancer - Générer des commandes - Se positionner : Explications et témoignages Orthez 15 mai 2008 E-Commerce à Orthez Enjeux de la visibilité de votre commerce Répartition générale des sources de trafic Principe de fonctionnement des moteurs de recherche Référencement naturel, les bonnes pratiques

Plus en détail

Le parcours d achat instore connecté

Le parcours d achat instore connecté DIGITAL MEDIA Dossier de presse Le parcours d achat instore connecté En partenariat avec les sociétés BudgetBox et Store Electronic Systems, Intermarché digitalise les courses en magasin Paris, janvier

Plus en détail

La génération digitale : précurseur d une nouvelle relation aux médias et aux contenus

La génération digitale : précurseur d une nouvelle relation aux médias et aux contenus La génération digitale : précurseur d une nouvelle relation aux médias et aux contenus Les 15-24 ans : la génération digitale, qui a grandi avec internet et le portable. Elle initie de nouveaux usages

Plus en détail

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Notions de marketing en restauration Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Introduction Formation sur le marketing appliqué aux futurs métiers de nos élèves. L objectif est de vous aider dans

Plus en détail