ŒIL ROUGE. Conjonctivites Allergique : Sx : prurit, larmoiement, congestion nasale.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ŒIL ROUGE. Conjonctivites Allergique : Sx : prurit, larmoiement, congestion nasale."

Transcription

1 ŒIL ROUGE Hémorragie sous-conjonctivale aucun Causes : traumatisme peut être mineur, toux, Vo, valsalva, vaisseaux fragiles, HTA, tr. coagulation (si récurrent ou histoire de saignement anormal) Traitement : aucun, se résout graduellement en 2-3 semaines, sinon penser kaposi Conjonctivites Allergique : prurit, larmoiement, congestion nasale. Causes : allergènes, Traitement : Enlever allergène diluer avec larmes artificielles Antihistaminiques topiques, (Livostin (30 $) qid) ou systémiques Stabilisateur des mastocytes (Opiticrom (25$) bid X période allergie) AINS topiques ( Volaren (21$)) Virale Virale : inconfort, vision floue (pus), écoulement clair, œdème paupière, occasionnellement petites hémorragies, ganglion pré-auriculaire soutient le Dx. Causes : virus adénovirus Traitement : très contagieux pour 2 sem. larmes artificielles et/ou antibiotiques topiques qid x 1 sem., cesser lentilles cornéennes x 2 sem. et bien les nettoyer. Si travail en garderie, arrêt jours si kératite virale.

2 Bactérienne Bactérienne : gram + > gram inconfort, écoulement muco-purulent, débris dans cils le matin. Traitement : antibiotiques topiques qid x 1 sem. 1 er choix : Ilotycin (Erythro) (onguent 13 $) Sulfacetamide (goutte) (goutte, onguent 9 $) Polyprim (goutte 38 $) 2 e choix : Polysporin (spectre + large) goutte, ong. 8 $) 3 e choix : Gentamicine (goutte, onguent 9 $, 15 $) Gonnorrhée Gonorrhée hyperaiguë abrupte écoulement très abondant œdème marqué paupières ganglions pré-auriculaires Tx : 1 g Ceftriaxone IM + Ilotycin topique + consultation ophtalmologie (<24 h vs stat si ulcère cornée) +consultation MTS Abrasion cornée/corps étranger rougeur, douleur, photophobie, vision brouillée défaut épithélium cornée Cause : identifiable Tx : antibio topique qid x 1 semaine (si verres de contact Ocuflox + arrêt verres de contact X 2 sem.) revoir dans h si pas amélioré, référer arrêt de travail si poussière si abrasion > 3 mm Ulcère rougeur, douleur, photophobie, larmoiement +/- hypopion Causes : 1- verres de contact 2- yeux secs 3- trauma cornée infecté Traitement : Ocuflox (gouttes 16 $) (si port de verres contacts) + référer en ophtalmo logie rapidement +Gentamicine (14 mg/cc) gouttes q 15 min + onguent HS. Bien nettoyer lentilles cornéennes arrêt ad guérison. Kératite ponctuée douleur, vision floue Causes : œil sec, conjonctivite virale, exposition UVB (6 à 10 h après exposition) Tx : larmes art./lubrifiant qid pour quelques jours Agent cycloplégique (Cycloglyl 1%) Kératite herpétique (HSV) Causes : Sx primo-infection : (HSV) primo-infection ou récidivante, herpès simplex virus (HSV) fièvre, rayons UV, stress sont déclencheurs Enfant : ressemble IVRS banale Adulte : Sx systémiques plus importants, fièvre, malaises, lésions cutanées, rougeur oculaire, photophobie, vision Sx infection récidivante : rougeur oculaire, photophobie, vision, ulcérations épithéliales cornéennes, rougeur conjonctive (dentritique ou géographique) Signes cliniques : adénopathies pré-auriculaires/cervicales, lésions cutanées peuvent 2

3 croiser ligne médiane, ulcération rebords palpébraux, conjonctive avec écoulement mucoïde, ulcérations conjonctivales et/ou épithéliales cornéennes (dentritique ou géographique), rougeur conjonctive Kératite à herpès Zoster Traitement : Primo-infection : Acyclovir 400 mg tid X 10 jours (71$) (Famciclovir 250 bid X 10 jours) (85 $) + Viroptic 9 x/jour X 10 jours Consultation en ophtalmo dans les 24 h. Infection récidivante : Viroptic 9x/jour X 10 jours Consultation ophtalmo dans les 24 h Kératite à herpès Zoster (zona ophtalmique) Toujours traiter systémique si < 5 jours début symptômes pour complications oculaires (uvéite, glaucome aigu, cataractes, névrite) sévérité des symptômes, douleur chronique Traitement : Acyclovir 800 mg 5X/jour X 7 jours ou Famciclovir 500 mg tid X 7 jours. Glaucome aigu (unilatéral > 40 ans) Douleur, photophobie, rougeur ciliaire, vision, nausée/vomissement, halos autour lumière, bradycardie Cause : Étroitesse chambre antérieure Signes : globe oculaire dur, pupille dilatée, fixe, œdème cornée, pression intraoculaire Traitements : Référer en ophtalmo d urgence, hospitaliser Pilocarpine 2% q 5 min X 4, puis q 1 h (myotique) Bétagan q 12 h (B-bloquant attention au CI) Alphagan 0,2% q 12 h (β-bloquant) Isosorbide 1-2 g/kg po X1 (nitrate vasodilatateur) Diamox 250 mg po q 6 h ou 500 mg I.V. + Mannitol 20% : 1-2 g/kg I.V. 3

4 Uvéite = iritis = iridocyclitis Douleur, photophobie, vision floue Causes : Inflammation de l iris et du corps ciliaire sec? Penser sacroiléite, PAR, LED si récidivant. Signes : rougeur ciliaire, myosis, réagit +/- bien lumière cellules chambre Traitement : Appeler ophtalmo de garde < 12 heures Homatropine 2% qid (dilate pupille met corps ciliaire repos pour éviter adhérences et soulage douleur) Corticotopique (Maxidex q 1 h) à discuter avec ophtalmo Complications : glaucome aigu, cataractes, anomalies pupille Sclérite douleur fond œil rougeur focale/diffuse, svt bilatérale, sclère est rosée Cause : Affection rhumatismale 50% des cas (spondylite, PAR, Crohn, ) Traitement : AINS +/- corticotopique référer ophtalmo dans 24 h antérieure Épisclérite peu, sensibilité au site de la rougeur Cause : origine auto-immune Traitement : réassurance +/- AINS topiques + référer en ophtalmo si persiste (> 2 sem) ou récurrent. Ptérygion Ptérygion nil, sauf si atteint cornée ( vision) Cause : lésion bénigne dégénérative conjonctive, sur plusieurs années Traitement : Larmes artificielles référer ophtalmo si atteinte cornée Blépharite rougeur conjonctive œil sec croûtes cils photophobie (érosions cornée) Causes : bactérienne, allergique, dermatologique, dysfonction glandes sébacées Traitement : hygiène id, compresses eau tiède + shampooing cils (cilnet (10-12 $), lidcare) qid au départ et espacer ad q 2 jours si mieux. Ilotycin qid X 7-10 jours référer ophtalmo si chronique (non urgent) 4

5 Chalazion aigu Causes : Blocage glande meibomian +/- surinfection bactérienne (Staph. Sp. ++) Traitement : Compresses chaudes 15 min qid antibio topique référer en optalmo après 6 sem. pour Chx si masse incommodante. 5

6 Orgelet Orgelet Infection follicule cil Traitement : Compresses chaudes 15 min qid + antibio topique Dacryocystite Œdème + douleur canal lacrymal Causes : Blocage du canal lacrymal stase surinfection bact. Traitement : Phycténule Presser le canal lacrymal pour expulser sécrétions au puncta Adultes : Keflex 250 mg qid X 10 jours (staph A) Enfants : Ceclor 40 mg/kg tid X 10 jours (max 1 g/jour) (Hinfluenzae) Nodule blanc/rosé entouré d hyperhémie Conjonctive exclure hx corps étranger et TB Référer en ophtalmo dans les 48 heures Entropion/ ectropion Entropion/ectropion Inversion/éversion paupière Rougeur irritation œil Référer en ophtalmologie Cas à «réveiller l ophtalmologiste» Conjonctive gonococcique; Ulcération blanchâtre cornée; Uvéite sévère (pupilles avec synéchies); Hypopion; Glaucome aigu. Cas à référer en ophtalmologie dans les 24 h Les porteurs de verres de contact et œil rouge; Les uvéites; Les sclérites; Les kératites herpétiques. 6

7 Bibliographie Leibowitz Howard M., MD, The red eye, The New England Journal of Medicine, vol 343, August 3, 2000, p Stein Raymond, Management of ocular emergencies, 2 nd Edition, 1994, 55 pages. Tunt, P., Oeil rouge et (ou) douloureux. Orientation diagnostique, Revue du Praticien, 2001, Feb 15, 51 (3) : Duguid G., Red eye : Avoid the pitfalls, Practitioner 1997, April; 241 (1573) : Tintinalli, J. et al, Emergency Medicine, a comprehensive study Guide, 4 th ed., Révisé par le Dr Raymond Simard, ophtalmologiste au CHRR. Anick Lassonde, M.D. Service d urgence Décembre

L œil rouge: une approche clinique. Présenté aux résidents de l UMF, par Dre Élise Roberge, urgentologue, le 16 juin 2010.

L œil rouge: une approche clinique. Présenté aux résidents de l UMF, par Dre Élise Roberge, urgentologue, le 16 juin 2010. L œil rouge: une approche clinique Présenté aux résidents de l UMF, par Dre Élise Roberge, urgentologue, le 16 juin 2010. Objectifs Évaluer l œil rouge selon une démarche clinique simple Connaître le diagnostic

Plus en détail

Les urgences ophtalmologiques en médecine générale. Céline Deprieck

Les urgences ophtalmologiques en médecine générale. Céline Deprieck Les urgences ophtalmologiques en médecine générale Céline Deprieck Quel est le rôle du généraliste? Soulager la douleur Reconnaître les vraies urgences ophtalmo Gagner du temps sur la prise en charge spécialisée

Plus en détail

Le L OEIL ROUGE. Anas ALAMI, Françoise BREMER Ophtalmologues Hôpital Erasme

Le L OEIL ROUGE. Anas ALAMI, Françoise BREMER Ophtalmologues Hôpital Erasme Le L OEIL ROUGE Anas ALAMI, Françoise BREMER Ophtalmologues Hôpital Erasme Session OPHTALMOLOGIE Modérateurs : M. CORDONNIER L. DE MAY D. TOUSSAINT Vendredi 5 septembre 2014 Conflits d'intérêt en rapport

Plus en détail

Les yeux rouges. urgence? Laurence Letartre

Les yeux rouges. urgence? Laurence Letartre Les urgences ophtalmologiques Les yeux rouges urgence? Laurence Letartre 3 M.Lelièvre se présente aujourd hui à l urgence de votre hôpital exaspéré, car ses collègues le surnomment sans cesse «Monsieur

Plus en détail

Faculté de médecine. Document d accompagnement

Faculté de médecine. Document d accompagnement Faculté de médecine Document d accompagnement 2006 Document d accompagnement Lampe à fente et diagnostic différentiel de l œil rouge Veuillez remplir ce document lors du visionnement du module d autoapprentissage

Plus en détail

CHAPITRE 1 OPHTALMOLOGIE

CHAPITRE 1 OPHTALMOLOGIE CHAPITRE 1 OPHTALMOLOGIE Table des matières ÉVALUATION DES YEUX... 1 1 Anamnèse et examen des yeux... 1 1 Examen physique général... 1 2 Diagnostic différentiel de la douleur ou des symptômes oculaires...

Plus en détail

Conseil International d Ophtalmologie Livret d ophtalmologie pour étudiants en Médecine

Conseil International d Ophtalmologie Livret d ophtalmologie pour étudiants en Médecine Conseil International d Ophtalmologie Livret d ophtalmologie pour étudiants en Médecine 2009 Compilé par le comité pour l enseignement Universitaire du Conseil International d Ophtalmologie. Cher étudiant

Plus en détail

Sémiologie des yeux. Prof. Michel Hoebeke U.C.L. Tournai 17 novembre 2007 ECU-UCL

Sémiologie des yeux. Prof. Michel Hoebeke U.C.L. Tournai 17 novembre 2007 ECU-UCL Prof. Michel Hoebeke U.C.L. Cliniques universitaires U.C.L.. de Mont-Godinne Tournai 17 novembre 2007 ECU-UCL ou comment aider le médecinm de famille à mieux orienter un diagnostic sans moyen technique

Plus en détail

Guide de pratique clinique du personnel infirmier en soins primaires Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits

Guide de pratique clinique du personnel infirmier en soins primaires Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits Guide de pratique clinique du personnel infirmier en soins primaires Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits Notre mission est d aider les Canadiens et les Canadiennes à maintenir

Plus en détail

212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX. Ce qu il faut savoir. - douloureux, avec ou sans baisse de l acuité visuelle,

212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX. Ce qu il faut savoir. - douloureux, avec ou sans baisse de l acuité visuelle, 212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX œil rouge et/ou douloureux Ce qu il faut savoir 1. Connaître les gestes à faire et à ne pas faire. 2. Savoir énumérer les étiologies d un œil rouge : - douloureux, avec

Plus en détail

Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Examen... 3 2. Etiologie... 6 2.1. Œil rouge,

Plus en détail

L ŒIL ROUGE AU QUOTIDIEN

L ŒIL ROUGE AU QUOTIDIEN L ŒIL ROUGE AU QUOTIDIEN ou jusqu où peut-on aller sans ophtalmologiste? RAPPEL ANATOMIQUE RAPPEL ANATOMIQUE corps ciliaire angle irido-cornéen iris cornée aire pupillaire cristallin chambre antérieure

Plus en détail

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels ACMS œil (def) 15/05/03 16:18 Page 3 L ŒIL à la loupe... Principales structures de l œil Cornée : coupole transparente par laquelle pénètrent les images de l environnement Humeur aqueuse : liquide transparent

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE. Nombre de questions : 40

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE. Nombre de questions : 40 FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE Nombre de questions : 40 Durée de l épreuve : 1 Heure Nombre de feuilles : 15 Vous avez

Plus en détail

Les uvéites (212b) Professeur Michel MOUILLON Septembre 2003 (Mise à jour Août 2004)

Les uvéites (212b) Professeur Michel MOUILLON Septembre 2003 (Mise à jour Août 2004) Les uvéites (212b) Professeur Michel MOUILLON Septembre 2003 (Mise à jour Août 2004) Pré-requis : Connaissances de base : Anatomie sommaire : les "membranes" de l œil, l'uvée, la vascularisation de l oeil

Plus en détail

L ŒIL ROUGE. La prescription des corticoïdes et des anesthésiques topiques est le domaine du spécialiste

L ŒIL ROUGE. La prescription des corticoïdes et des anesthésiques topiques est le domaine du spécialiste Département de médecine communautaire, de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours L ŒIL ROUGE Dagmar M. Haller & Bijan Farpour Service de médecine de premier recours, HUG

Plus en détail

URGENCES OPHTALMOLOGIQUES

URGENCES OPHTALMOLOGIQUES N de version: 01 Date d'application: 6/10/2011 Réf.: CMUB-36 Pagination : 1 de 8 Rédacteurs Date 10/2011 Validation Approbation COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 036 Dr Minerva FADDOUL,

Plus en détail

Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin

Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin CAS CLINIQUE OPH 1 Une femme de 62 ans vient consulter pour troubles visuels au niveau de l œil droit. La padente raconte avoir déjà eu une baisse

Plus en détail

CENTRE UNIVERSITAIRE D OPHTALMOLOGIE HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT. Demande de services Porte d entrée unique

CENTRE UNIVERSITAIRE D OPHTALMOLOGIE HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT. Demande de services Porte d entrée unique CENTRE UNIVERSITAIRE D OPHTALMOLOGIE HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT Demande de services Porte d entrée unique Nous joindre : Du lundi au vendredi de 8 h 00 à 16 h 00 Tél. : 514 252-3878 Télec. : Après 16

Plus en détail

Cours d ophtalmologie

Cours d ophtalmologie Cours d ophtalmologie Institut de Formation en soins Infirmiers Docteur POMMIER Stephan Service d ophtalmologie Hôpital d Instruction des Armées LAVERAN MARSEILLE PLAN Rappel anatomique L examen ophtalmologique

Plus en détail

L ŒIL ROUGE SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. STRATÉGIE DIAGNOSTIQUE 3. ŒIL ROUGE PRIS EN CHARGE D EMBLÉE ET EN URGENCE PAR

L ŒIL ROUGE SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. STRATÉGIE DIAGNOSTIQUE 3. ŒIL ROUGE PRIS EN CHARGE D EMBLÉE ET EN URGENCE PAR Département de médecine communautaire de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours L ŒIL ROUGE SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. STRATÉGIE DIAGNOSTIQUE 3. ŒIL ROUGE PRIS EN CHARGE

Plus en détail

Ophtalmologie. Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie. Pr. Jean-Pierre DUBOIS Université Claude Bernard LYON I

Ophtalmologie. Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie. Pr. Jean-Pierre DUBOIS Université Claude Bernard LYON I Ophtalmologie Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Université Claude Bernard LYON I L œil rouge CE N EST PAS TOUJOURS UNE CONJONCTIVITE... TROIS SYMPTOMES CLES La ROUGEUR

Plus en détail

Item 271 : Pathologie des paupières

Item 271 : Pathologie des paupières Item 271 : Pathologie des paupières Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer et traiter un chalazion (Cf. Chap. 50, E. PILLY 2008)...1 2 Diagnostiquer

Plus en détail

LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE

LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE DU de prise en charge des situations d urgences médico-chirurgicales Dr Guillaume LEROUX LES JARDINS Service d Ophtalmologie de Hôtel-Dieu, Paris Cabinet d ophtalmologie,

Plus en détail

Rappel anatomique... 3 Traumatologie De L œil... 4 Plaie de paupière :... 5 Fractures de l orbite... 5 Plaies du globe... 5 Corps étrangers...

Rappel anatomique... 3 Traumatologie De L œil... 4 Plaie de paupière :... 5 Fractures de l orbite... 5 Plaies du globe... 5 Corps étrangers... 03122012 126 Rappel anatomique... 3 Traumatologie De L œil... 4 1.1 Plaie de paupière :... 5 1.2 Fractures de l orbite... 5 1.3 Plaies du globe... 5 1.4 Corps étrangers... 6 1.5 Brûlures chimiques, thermiques

Plus en détail

L ŒIL EN MÉDECINE DE 1 ER RECOURS URGENCE?

L ŒIL EN MÉDECINE DE 1 ER RECOURS URGENCE? L ŒIL EN MÉDECINE DE 1 ER RECOURS URGENCE? Quand gérer seul? Quand adresser? Dr Isabelle AKNIN - Golfe Juan Examen de la vision : De loin et de près œil par œil Examen de la cornée : EXAMEN OCULAIRE Recherche

Plus en détail

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements LA VUE Sommaire : Anatomie de l œil Chemin de la lumière dans l œil Vocabulaire et définitions pour l œil Les muscles de l œil Les anomalies de l œil Les 3 amétropies ou vices de réfraction La presbytie,

Plus en détail

Item 84 (item 271) : Pathologie des paupières Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 84 (item 271) : Pathologie des paupières Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 84 (item 271) : Pathologie des paupières Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Anatomie... 3 2. Pathologies... 4 3. Autres pathologies palpébrales...

Plus en détail

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie LE GLAUCOME Questions et réponses en vue d une chirurgie Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations générales sur la chirurgie que vous devrez subir. Votre chirurgien pourra vous donner

Plus en détail

MANUEL D'OPHTALMOLOGIE POUR LE MÉDECIN DE FAMILLE

MANUEL D'OPHTALMOLOGIE POUR LE MÉDECIN DE FAMILLE MANUEL D'OPHTALMOLOGIE POUR LE MÉDECIN DE FAMILLE par Docteur Pierre Blondeau Service d'ophtalmologie Faculté de médecine Université de Sherbrooke 19 mai 1997 Table des matières - Horaire des étudiants

Plus en détail

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Le glaucome est défini comme une augmentation de pression dans l œil (appelée pression intraoculaire ou PIO) qui cause une dégénérescence du nerf optique

Plus en détail

infection de la surface oculaire Rougeur oculaire inflammation hémorragie ou/et ou/et ou/et du segment antérieur

infection de la surface oculaire Rougeur oculaire inflammation hémorragie ou/et ou/et ou/et du segment antérieur Œ infection ou/et de la surface oculaire Rougeur oculaire inflammation ou/et du segment antérieur hémorragie ou/et Douleur oculaire segment antérieur Baisse de vision (BAV) Si atteinte de l axe visuel

Plus en détail

Mon enfant a un œil rouge C est quoi Docteur?

Mon enfant a un œil rouge C est quoi Docteur? Mon enfant a un œil rouge C est quoi Docteur? Son œil est rouge (ou les deux), il coule. Votre enfant a la sensation d avoir un corps étranger dans l œil mais sans douleur vive. Il se frotte les yeux et

Plus en détail

CABINET Forum Med Suisse N o 37 12 septembre 2001 917. Lors d affection de l orbite ou de l œil, les symptômes-clés

CABINET Forum Med Suisse N o 37 12 septembre 2001 917. Lors d affection de l orbite ou de l œil, les symptômes-clés CABINET Forum Med Suisse N o 37 12 septembre 2001 917 L œil douloureux F. Bochmann, I. Schipper Introduction Lors d affection de l orbite ou de l œil, les symptômes-clés sont la douleur, la rougeur, la

Plus en détail

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous?

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous? Dossier 1 Monsieur P, 40 ans, consulte pour une baisse d acuité visuelle bilatérale, prédominant à gauche. Dans les antécédents médicochirurgicaux du patient, on note une greffe bipulmonaire il y a 2 ans,

Plus en détail

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L herpès est une infection systémique qui se manifeste surtout par des lésions muco-cutanées causées par le virus herpès simplex des types 1 et 2. Ne sera abordé

Plus en détail

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS 2013 1 Cas clinique : Item 127, 212, 304 Scénario : UMVF - Université Médicale Virtuelle Francophone Vous êtes praticien hospitalier ophtalmologiste dans un

Plus en détail

L expérience LASIK QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? CHOISIR UN CHIRURGIEN

L expérience LASIK QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? CHOISIR UN CHIRURGIEN L expérience LASIK I QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? Pour être éligible au LASIK, vous devez avoir au moins 21 ans, avoir des yeux en bonne santé et être en bonne santé générale. Votre vision ne doit pas

Plus en détail

Soins d hygiène et de confort / H - Soins des yeux - 1 -

Soins d hygiène et de confort / H - Soins des yeux - 1 - Soins d hygiène et de confort / H - Soins des yeux - 1 - H SOINS DES YEUX H 1 SOINS D HYGIENE FREQUENCE Soin journalier effectué lors de la toilette et plus souvent, si nécessaire BUTS - Maintenir propres

Plus en détail

Conjonctivites allergiques

Conjonctivites allergiques 130 Chapitre 7 Conjonctivites allergiques Dr. Serge DOAN Service d Ophtalmologie, Hôpital Bichat-Claude Bernard Fondation Ophtalmologique Rotschild, 25 rue Manin Ŕ 75019, Paris serge.doan@bch.ap-hop-paris.f

Plus en détail

Verre de contact enfoui dans paupière supérieure

Verre de contact enfoui dans paupière supérieure Complications secondaires aux lentilles cornéennes Anne Faucher, M.D., FRCS Université de Sherbrooke Septembre 2000 Paupières et Orbite VC en PMMA et RGP Luxation dans cul-de-sac supérieur pénétrer la

Plus en détail

Symptomatologie. Vision Floue de loin. Caractéristiques diagnostiques d un symptôme VIGILANCE. Optométrie. Vision Floue. Hétérophorie décompensée

Symptomatologie. Vision Floue de loin. Caractéristiques diagnostiques d un symptôme VIGILANCE. Optométrie. Vision Floue. Hétérophorie décompensée Optométrie Symptomatologie Licence Professionnelle d'optique U.L.P. Strasbourg Année 2012-2013 R. DERHY Opticien - Optométriste Hétérophorie décompensée VIGILANCE Vision Floue Myopie cause fonctionnelle

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juin 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 06 novembre 2006 (JO du 13 juin 2007) FUCIDINE 250 mg comprimé pelliculé

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence

Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence plusieurs anomalies dont une trop forte pression dans les

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 30 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 30 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 30 novembre 2005 100 microgrammes/ml, solution injectable pour voie intraoculaire Boîte de 12 flacons de 1,5 ml (CIP: 566 8122) Laboratoires ALCON carbachol

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament Encadré ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR XALATAN 0,005 POUR CENT m/v, collyre en solution Latanoprost Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice

Plus en détail

Stratégies à adopter face aux kératoconjonctivites

Stratégies à adopter face aux kératoconjonctivites Stratégies à adopter face aux kératoconjonctivites sèches chez le chien Franck J. Ollivier DMV, PhD, Dip ACVO, Dipl ECVO Plan Composition, Production du film pré-cornéen Tests diagnostiques Epidémiologie

Plus en détail

RÔLE DE L IADE EN OPHTALMOLOGIE

RÔLE DE L IADE EN OPHTALMOLOGIE RÔLE DE L IADE EN OPHTALMOLOGIE A.Falentin Étude anatomique Léonard de Vinci La chirurgie ophtalmologique n est pas une chirurgie vitale MAIS 05/04/2011 1 IMPERATIFS en CHIRURGIE OPHTALMOLOGIQUE CHIRURGIE

Plus en détail

OPHTALMOLOGIE PRATIQUE. à l usage des infirmiers non spécialisés travaillant en milieu isolé

OPHTALMOLOGIE PRATIQUE. à l usage des infirmiers non spécialisés travaillant en milieu isolé OPHTALMOLOGIE PRATIQUE à l usage des infirmiers non spécialisés travaillant en milieu isolé 1 OBJECTIFS Objectif1: connaitre l anatomie de l oeil et de ses annexes. Objectif 2: Savoir examiner les yeux

Plus en détail

Chapitre 8 AFFECTIONS VISUELLES

Chapitre 8 AFFECTIONS VISUELLES Chapitre 8 AFFECTIONS VISUELLES Introduction Ce chapitre contient les critères permettant d évaluer la déficience permanente ouvrant droit à des indemnités d invalidité résultant de la perte de l acuité

Plus en détail

Ces yeux qui nous parlent

Ces yeux qui nous parlent Les urgences ophtalmologiques Yolande Dubé 1 M me Dion,qui porte des verres de contact, vient à l urgence pour une diminution de vision peu douloureuse de l œil droit survenue récemment. Sa vision à droite

Plus en détail

1. QU EST CE QUE INDOCOLLYRE ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISE

1. QU EST CE QUE INDOCOLLYRE ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISE NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR INDOCOLLYRE 1 mg/ml COLLYRE EN SOLUTION Indométacine Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

DPV / Déchirure / DR rhegmatogène

DPV / Déchirure / DR rhegmatogène DPV / Déchirure / DR rhegmatogène / ttt barrage laser / ttt chirurgical Ttt chirurgical en semi-urgence Obturer la déchirure (empêche le passage du liquide) Cryothérapie Ab interno (vitrectomie) / ab externo

Plus en détail

Prévenir... les accidents des yeux

Prévenir... les accidents des yeux Prévenir... les accidents des yeux 19 Ce qui peut venir troubler notre vision Chaque année, des milliers de personnes perdent la vue ou ont une importante baisse de la vision, à la suite d un accident

Plus en détail

INTERPRETATION SEMIOLOGIQUE DES PRINCIPAUX SYMPTOMES OCULAIRES

INTERPRETATION SEMIOLOGIQUE DES PRINCIPAUX SYMPTOMES OCULAIRES Ophtalmologie A2 : Sémiologie 1 INTERPRETATION SEMIOLOGIQUE DES PRINCIPAUX SYMPTOMES OCULAIRES Alain Regnier Département des Sciences Cliniques Les symptômes observés en ophtalmologie correspondent à 4

Plus en détail

Avis 4 novembre DACRYOSERUM, solution pour lavage ophtalmique en récipient unidose B/20 récipients unidoses de 5 ml (CIP : )

Avis 4 novembre DACRYOSERUM, solution pour lavage ophtalmique en récipient unidose B/20 récipients unidoses de 5 ml (CIP : ) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 novembre 2015 DACRYOSERUM, solution pour lavage oculaire Flacon de 150 ml (CIP : 34009 302 803 9 3) DACRYOSERUM, solution pour lavage ophtalmique en récipient unidose

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Pr EYLEA Aflibercept, solution pour injection intravitréenne Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la monographie de produit

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

Orgelet? Chalazion? Chère patiente, cher patient,

Orgelet? Chalazion? Chère patiente, cher patient, Angela Gleixner-Lück Spécialiste de la santé oculaire, ancienne experte en soins oculaires de la Clinique ophtalmologique universitaire de Tübingen INFORMATION PATIENT Orgelet? Chalazion? 1 Chère patiente,

Plus en détail

187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE. Ce qu il faut savoir

187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE. Ce qu il faut savoir anomalies de la vision d apparition brutale 187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE Ce qu il faut savoir 1. Savoir énumérer les étiologies des baisses brutales de la vision : - en cas d œil blanc

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Simon Nigen, MD, FRP, Université de Montréal as n 1 e patient se plaint d un prurit occasionnel empiré lorsqu il se gratte. e patient souffre de dermographisme. ette condition

Plus en détail

généralités Infections à Herpès virus généralités généralités généralités Virus:

généralités Infections à Herpès virus généralités généralités généralités Virus: généralités Infections à Herpès virus Virus: S. Nguyen 03/2005 multiplication intracellulaire taille: nanomètre pls composants: -acide nucléique (ADN, ARN) -capside -enveloppe ou non généralités herpès

Plus en détail

CAT DEVANT LES BRÛLURES OCULAIRES

CAT DEVANT LES BRÛLURES OCULAIRES Q.13 CAT DEVANT LES BRÛLURES OCULAIRES Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI PLAN : INTRODUCTION CIRCONSTANCES DE SURVENUE : I- Les accidents industriels II- Les accidents

Plus en détail

Prévention et traitement des infections oculaires bactériennes chez la personne âgée

Prévention et traitement des infections oculaires bactériennes chez la personne âgée Y. Guex-Crosier. Infections oculaires bactériennes chez la personne âgée 1 Prévention et traitement des infections oculaires bactériennes chez la personne âgée Dr Yan Guex-Crosier - Hôpital ophtalmique

Plus en détail

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale.

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale. DEFINITION DES PATHOLOGIES ET DES INTERVENTIONS [OPHTALMOLOGIE]. Présentation de l'ophtalmologie : L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes.

Plus en détail

Oeil rouge et/ou douloureux (212) O. Forzano et D. Denis Novembre 2005

Oeil rouge et/ou douloureux (212) O. Forzano et D. Denis Novembre 2005 Oeil rouge et/ou douloureux (212) O. Forzano et D. Denis Novembre 2005 Objectifs pédagogiques : Diagnostiquer un œil rouge et/ou douloureux. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise

Plus en détail

Les problèmes de vue liés à l âge

Les problèmes de vue liés à l âge Les problèmes de vue liés à l âge Certaines maladies oculaires deviennent plus fréquentes avec l'âge et peuvent conduire dans certains cas à des problèmes de vue importants. Il s agit de la dégénérescence

Plus en détail

Inflammation des paupières et de la surface oculaire

Inflammation des paupières et de la surface oculaire Inflammation des paupières et de la surface oculaire Lorsque l ophtalmologie rencontre la dermatologie Serge DOAN, ophtalmologiste Hôpital Bichat et Fondation A. de Rothschild, Paris Michel CASTELAIN,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 4 HERPES DU VISAGE. Bouche Nez Yeux ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 4 HERPES DU VISAGE. Bouche Nez Yeux ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 4 HERPES DU VISAGE Bouche Nez Yeux ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L Herpès est une ma On estime qu en France, 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l herpès

Plus en détail

LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES)

LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES) LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES) Les infections d oreille, chroniques ou récurrentes, sont courantes chez le chien et le chat et entrainent une fréquente frustration chez l animal, son propriétaire

Plus en détail

Examens oculovisuels spécifiques

Examens oculovisuels spécifiques NORMES CLINIQUES Examens oculovisuels spécifiques Ces évaluations sont faites en réponse à des situations particulières. Quelques cas sont élaborés dans ce document. Examen en prévision d un ajustement

Plus en détail

240 - GLAUCOME CHRONIQUE. Ce qu il faut savoir. 2. Enumérer les principales causes de glaucome chronique.

240 - GLAUCOME CHRONIQUE. Ce qu il faut savoir. 2. Enumérer les principales causes de glaucome chronique. glaucome chronique 240 - GLAUCOME CHRONIQUE Ce qu il faut savoir 1. Connaître la définition, la physiopathologie et l épidémiologie du glaucome chronique. 2. Enumérer les principales causes de glaucome

Plus en détail

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions L opération de la cataracte Des réponses à vos questions Qu est-ce que la cataracte? Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération de la cataracte. Définition

Plus en détail

Les patients autonomes sont envoyés au cabinet de l ophtalmologue de garde «externe»

Les patients autonomes sont envoyés au cabinet de l ophtalmologue de garde «externe» GENERALITES Fonctionnement de la garde le WE : Les patients autonomes sont envoyés au cabinet de l ophtalmologue de garde «externe» Les patients incapables de se mobiliser ( traumatisme, patient hospitalisé)

Plus en détail

240 - GLAUCOME CHRONIQUE CE QU IL FAUT SAVOIR

240 - GLAUCOME CHRONIQUE CE QU IL FAUT SAVOIR 240 - GLAUCOME CHRONIQUE CE QU IL FAUT SAVOIR 1. Connaître la définition, la physiopathologie et l épidémiologie du glaucome chronique. 2. Enumérer les principales causes de glaucome chronique. 3. Connaître

Plus en détail

Avis 4 novembre STERIDOSE, solution pour lavage ophtalmique en récipient unidose B/20 récipients unidoses de 10 ml (CIP : )

Avis 4 novembre STERIDOSE, solution pour lavage ophtalmique en récipient unidose B/20 récipients unidoses de 10 ml (CIP : ) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 novembre 2015 STERIDOSE, solution pour lavage ophtalmique en récipient unidose B/20 récipients unidoses de 10 ml (CIP : 34009 374 229 7 0) Laboratoire EUROPHTA DCI

Plus en détail

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée L opération du kératocône Technique du cross linking pour traiter la cornée Introduction Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération du kératocône par

Plus en détail

Herpès simplex et zoster pour le praticien

Herpès simplex et zoster pour le praticien Patient de 26 ans Herpès simplex et zoster pour le praticien Premier épisode de «bouton de fièvre» Consulte en pharmacie Pas d amélioration des symptômes après 5 jours malgré l application d une crème

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis ! " #$%&

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis !  #$%& Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! " #$%& "' Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il

Plus en détail

FICHE D INFORMATION SUR LE

FICHE D INFORMATION SUR LE FICHE D INFORMATION SUR LE LASER EXCIMER DE SURFACE (PRK OU PARK) 1. QU EST-CE QUE LA PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE DE SURFACE (PRK OU PARK)? 2. LES LIMITES DE LA PRK 3. COMPARAISON TRAITEMENT DE SURFACE

Plus en détail

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Recommandations mai 2011 RECOMMANDATIONS Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Sommaire L infection nosocomiale en chirurgie oculaire 2 Objectif de l antibioprophylaxie 2 Patients à risque 3 Recommandations

Plus en détail

HYLO -GEL Idéal en postopératoire

HYLO -GEL Idéal en postopératoire HYLO -GEL Idéal en postopératoire Hydratation intensive et prolongée 2 3 Chère patiente, cher patient, Vous venez de subir une chirurgie des yeux par votre ophtalmologue? Grâce à sa teneur en acide hyaluronique

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Orientation diagnostique devant une ulcération ou érosion des muqueuses orales et génitales (343) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie

Plus en détail

Centre d apprentissage. Extraction de cataracte. Carnet d'enseignement à la clientèle

Centre d apprentissage. Extraction de cataracte. Carnet d'enseignement à la clientèle Centre d apprentissage Extraction de cataracte Carnet d'enseignement à la clientèle Janvier 2013 Ma chirurgie est le : Me présenter à l admission #, pour l inscription à heures. AIDE MÉMOIRE POUR VOTRE

Plus en détail

CONSEILS DU PHARMACIEN FACE À DES SYMPTÔMES OCULAIRES À L OFFICINE

CONSEILS DU PHARMACIEN FACE À DES SYMPTÔMES OCULAIRES À L OFFICINE CONSEILS DU PHARMACIEN FACE À DES SYMPTÔMES OCULAIRES À L OFFICINE L intervention sur une pathologie oculaire est toujours délicate car toute initiative inadaptée peut avoir des conséquences dramatiques.

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

Vivre en santé après le traitement pour un cancer pédiatrique

Vivre en santé après le traitement pour un cancer pédiatrique LA SANTÉ DES YEUX SUITE AU TRAITEMENT D UN CANCER PÉDIATRIQUE Certains traitements du cancer chez l enfant peuvent occasionner des problèmes visuels à long terme. Il s agit, en particulier, de la radiothérapie

Plus en détail

et affections S E G M E N T A N T E R I E U R SEGMENT POSTERIEUR Notions de P A T H O L O G I E OCULAIRE

et affections S E G M E N T A N T E R I E U R SEGMENT POSTERIEUR Notions de P A T H O L O G I E OCULAIRE S E G M E N T A N T E R I E U R Notions de P A T H O L O G I E OCULAIRE R. Derhy ULP Strasbourg Conjonctive Cornée Cristallin Paupières, SL Sclère Iris SEGMENT POSTERIEUR Vitré Rétine Nerf optique Choroïde

Plus en détail

ANATOMIE DE L'OEIL (1)

ANATOMIE DE L'OEIL (1) ANATOMIE DE L'OEIL (1) La cornée La choroïde L'iris La pupille Le cristallin L'humeur aqueuse Le corps vitré La rétine Le nerf optique L'oeil est une merveille de la nature, un des organes les plus perfectionnés

Plus en détail

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Capacité de gérontologie clinique Vendredi 6 mai 2011 Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Dr H Gil Praticien Hospitalier Centre de Compétences des maladies systémiques et auto-immunes rares de

Plus en détail

Les lentilles sont stérilisées par la vapeur. OXYGEN PLUS Toric sont emballées par plaquette de blisters individuels.

Les lentilles sont stérilisées par la vapeur. OXYGEN PLUS Toric sont emballées par plaquette de blisters individuels. OXYGEN PLUS Toric Lentilles de contact pour l Astigmatisme NOTICE D UTILISATION - CETTE NOTICE CONTIENT DES INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LE MODE D UTILISATION DES LENTILLES AINSI QUE DES INFORMATIONS DE

Plus en détail

Conseils Postopératoires. Chirurgie de la cataracte

Conseils Postopératoires. Chirurgie de la cataracte Conseils Postopératoires Chirurgie de la cataracte Voici quelques conseils qui simplifieront votre retour à domicile suite à votre chirurgie de la cataracte Alimentation Après votre chirurgie, vous pouvez

Plus en détail

Traitements du glaucome par laser

Traitements du glaucome par laser Traitements du glaucome par laser Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez

Plus en détail

CHIRURGIE OPHTALMIQUE Trou maculaire

CHIRURGIE OPHTALMIQUE Trou maculaire CHIRURGIE OPHTALMIQUE Trou maculaire Définition : Il s agit d un trou qui apparaît au niveau de la macula (zone de rétine correspondant à la vision centrale, vision de lecture, vision de précision). Il

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX CONSOMMATEURS

RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX CONSOMMATEURS RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX CONSOMMATEURS Solution ophtalmique Pr DuoTrav MC Association fixe de 0,04 mg/ml de travoprost et de 5 mg/ml de timolol sous forme de maléate de timolol Veuillez lire tous les

Plus en détail

271 - PATHOLOGIE DES PAUPIERES. Ce qu il faut savoir. 3. Reconnaître un ectropion et connaître ses complications,

271 - PATHOLOGIE DES PAUPIERES. Ce qu il faut savoir. 3. Reconnaître un ectropion et connaître ses complications, 271 - PATHOLOGIE DES PAUPIERES pathologie des paupières Ce qu il faut savoir 1. Reconnaître un chalazion et le traiter, 2. Reconnaître un orgelet et le traiter, 3. Reconnaître un ectropion et connaître

Plus en détail

Solution pour injection

Solution pour injection Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Eylea de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Luxembourg,

Plus en détail

212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX. Ce qu il faut savoir. - douloureux, avec ou sans baisse de l acuité visuelle,

212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX. Ce qu il faut savoir. - douloureux, avec ou sans baisse de l acuité visuelle, 212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX œil rouge et/ou douloureux Ce qu il faut savoir 1. Connaître les gestes à faire et à ne pas faire. 2. Savoir énumérer les étiologies d un œil rouge : - douloureux, avec

Plus en détail

Item 90 : Infections nasosinusiennes. l'adulte

Item 90 : Infections nasosinusiennes. l'adulte Item 90 : Infections nasosinusiennes de l'enfant et de l'adulte Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer une rhinosinusite aiguë... 1 1. 1 Chez l'adulte...1

Plus en détail